Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Belgian Broadcaster VRT Selects Matrox Monarch EDGE for Concert Remote Production Trials that Never Miss a Beat

Monarch EDGE encoder/decoder pair provides secure, high-quality video transport for concert live streams from Belgium’s leading Flemish public broadcast network In the same way that a musical number does not sound quite the same with an instrument missing, secure, high-quality video transport is not nearly as easy and affordable without the Matrox® Monarch EDGE. For ...

The post Belgian Broadcaster VRT Selects Matrox Monarch EDGE for Concert Remote Production Trials that Never Miss a Beat appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Quest 2 : le suivi des mains passe d’un taux de 30 Hz à 60 Hz grâce à un nouveau mode

Par : Serge R.
suivi des mains quest 2

Un nouveau mode de suivi des mains haute fréquence est désormais disponible pour le Quest 2 d’Oculus. Le taux de rafraîchissement pour le suivi passe ainsi de 30 Hz à 60 Hz. Les développeurs peuvent donc activer ce fameux mode dès maintenant pour en profiter.

Selon Facebook, son nouveau mode de suivi des mains à 60 Hz améliore considérablement la qualité du suivi sans contrôleur. On constate une telle amélioration, notamment lorsque les mains effectuent des mouvements rapides. Le mode réduit d’ailleurs la latence de bout en bout de 10 %. Pour démontrer tout cela, sa « Strike Team » interne l’a activé dans la démo du jeu d’action-puzzle Tiny Castles. Il faut dire que les résultats sont probants.

Une légère augmentation de la gigue en faible luminosité

D’après le rapport de l’équipe de développement d’applications VR interne de Facebook, aucun changement n’a été perçu au niveau de l’occlusion. Il en est de même pour la gigue.

Toutefois, la firme a affirmé qu’il y a une légère augmentation de cette dernière. Selon elle, on peut constater cette augmentation lorsqu’on active le nouveau mode de suivi des mains du Quest 2 dans un endroit à faible luminosité.

Néanmoins, elle prévoit de résoudre ce souci dans une mise à jour logicielle qui sera lancée un peu plus tard.

Mode de suivi des mains haute fréquence : plus de puissance de calcul requise

Il est bon de souligner que le suivi des mains haute fréquence requiert une puissance de calcul plus importante en arrière-plan. Il ne faut pas en effet oublier que les caméras doivent être traitées deux fois plus vite que la normale.

Selon Facebook, cela peut surchauffer le Quest 2, ce qui peut entraîner un arrêt soudain de l’appareil. Heureusement, il existe une solution pour remédier à cela. Elle consiste ainsi à plafonner l’utilisation des applications employant la fonctionnalité du CPU et du GPU à un certain niveau.

Cet article Quest 2 : le suivi des mains passe d’un taux de 30 Hz à 60 Hz grâce à un nouveau mode a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sculptez en VR avec ShapeLab

Par : Shadows

Découvrez ShapeLab, solution de sculpture en réalité virtuelle éditée par Leopoly. Après une alpha qui a permis d’obtenir des retours d’artistes, l’outil est disponible en accès anticipé sur Steam. Néanmoins, passez plutôt par le formulaire de beta test sur le site officiel : il est a priori encore possible de pouvoir tester l’outil gratuitement, en acceptant évidemment de faire part de vos retours à l’éditeur.

Compatible avec les principaux casques du marchés, ShapeLab s’appuye sur de la sculpture de mesh polygonal et cible à la fois les novices et artistes expérimentés.

La vidéo ci-dessous vous donnera une idée de l’état actuel du produit ; vous trouverez également plus bas quelques exemples de réalisations ayant fait appel à ShapeLab.

L’article Sculptez en VR avec ShapeLab est apparu en premier sur 3DVF.

Test : Maskmaker, une nouvelle réussite pour le studio Innerspace VR

Par : Shadows

En 2019, Innerspace VR lançait A Fisherman Tale, jeu d’énigmes en réalité virtuelle qui connut un joli succès critique et commercial.

Il y a quelques semaines, nous avions interviewé l’équipe autour de son nouveau jeu, Maskmaker. Celui-ci est désormais sorti, et nous avons pu le tester (grâce à une clé fournie par le studio). Ce nouveau titre a-t-il su nous séduire ? La réponse dans cet article.

Le test a été effectué sur un casque Oculus Quest, en mode Oculus Link.

Maskmaker : concept et scénario

Maskmaker est un jeu d’aventure qui vous place dans la peau d’un apprenti créateur de masques, dans un mystérieux atelier. Ces masques ne sont pas ordinaires : les porter permet d’explorer des mondes variés, d’un village suspendu dans une forêt à un territoire gelé, en passant par un archipel paradisiaque. Plus précisément porter un masque vous place dans la peau d’un habitant de ces différents univers : c’est en sautant de personnage en personnage que vous pourrez visiter en profondeur les différents mondes, y résoudre des énigmes, collecter des ingrédients et découvrir les enjeux de votre quête.

Artefacts et mélanges de peinture vous permettront de créer des masques de plus en plus complexes, que vous collectionnerez en progressant.

Un univers riche et esthétique

Disons-le sans attendre : graphiquement, Maskmaker est une réussite. Les niveaux (conçus en VR sous Gravity Sketch) nous proposent des univers à la fois très variés et cohérents entre eux, grâce à une direction artistique maîtrisée. Chacun des 6 mondes à visiter possède sa propre identité, avec des inspirations parfois manifestes (Himalaya pour le niveau en montagne, par exemple), d’autres plus subtiles. Marais, forêt, mines, zone aride où la maîtrise de l’eau est cruciale, plage paradisiaque : la diversité de ces environnements permet d’éviter la monotonie dans laquelle on aurait facilement pu tomber avec sa boucle de gameplay de base, qui consiste à découvrir un nouveau modèle de masque en observant un habitant d’un des mondes, rechercher les ingrédients associés en résolvant des énigmes si nécessaire, fabriquer le masque.

Les ingrédients des masques sont eux-mêmes assez divers : cornes, perles, coraux, minéraux, plantes… Autant d’élements que vous récolterez au fil du jeu, et que vous combinerez ensuite à vos masques dans l’atelier qui sert de hub central.

Toujours sur le plan esthétique, et sans trop en dire, quelques séquences de danse (créées via de la motion capture) sont de toute beauté.

Un scénario plus intelligent qu’il n’y paraît

Les premiers pas dans le jeu permettent rapidement de poser quelques personnages centraux et de vous donner une idée de ce qui s’est passé avant votre arrivée : un créateur de masques, les habitants de mondes variés désormais figés, des entités qui révèlent la part d’ombre du créateur de masques…
Si le tout laisse initialement craindre une conclusion assez manichéenne, le jeu a l’intelligence de dépasser une simple vision binaire. Nous n’en dirons pas plus afin de ne pas vous gâcher la découverte du scénario.

Une utilisation intelligente de la VR

Innerspace VR n’en est pas à son coup d’essai en réalité virtuelle, et cela se ressent. L’équipe a pris soin de proposer des actions variées qui tirent parti des spécificités de la VR.

Ainsi, la précision du matériel actuel sera pleinement exploitée quand il s’agira de peindre des détails sur vos masques, d’assembler des éléments, ou de résoudre des énigmes à l’aide de mécanismes divers : ici une manivelle, là une potion à préparer, plus loin encore la posture d’une statue à imiter.

Les actions sont donc variées, logiques (il suffira de faire le geste d’enfiler un masque pour l’utiliser, de l’enlever pour cesser son action), et renouvellent l’expérience.

Certes, les adeptes de jeux de réflexion pourront rester frustrés par une difficulté toute relative, mais nous sommes au font plutôt ici dans un jeu d’exploration et d’aventure que dans un titre ardu à la Myst. La narration vient nous aider en cas de difficulté, en suggérant plus ou moins explicitement des pistes. Parfois un peu trop rapidement à notre goût, d’ailleurs : le sentiment d’être pris par la main est un peu trop présent.

Au fond, Maskmaker ne cherche pas tant à faire travailler vos neurones que vos yeux et votre coeur, qu’il s’agisse de mélanger des couleurs puis de peindre avec soin votre futur masque, de vous émerveiller face à un vaste paysage, de réparer un mécanisme depuis longtemps délaissé, d’admirer la végétation qui oscille sous le vent.

Des ponts actionnés par des manivelles, un ascenseur au loin, une végétation stylisée : un des paysages typiques de Maskmaker.

Toujours en ce qui concerne les mécanismes de jeu, on appréciera l’idée d’une coopération avec soi-même : les masques permettant d’incarner divers personnages d’un même monde, il devient en effet possible de combiner les actions. Par exemple, entrer dans le corps d’un personnage pour réparer un mécanisme qui fera fonctionner un téléphérique qui est accessible par un autre personnage, dans lequel vous vous plongerez ensuite en changeant de masque.
Il vous faudra donc souvent jongler avec les masques pour résoudre une énigme en plusieurs actions successives.

Un exemple de « coopération en solo » : en incarnant un des personnages, on dépose un objet utile dans un panier accroché à une corde, que l’on enverra à portée d’un autre personnage dans lequel on se glissera ensuite.

Quid de l’accessibilité et de l’optimisation ?

L’accessibilité est un point important en jeu vidéo, et plus encore en réalité virtuelle. Innerspace VR propose ici différents paramètres et modes pour faciliter l’usage du titre :

  • audio disponible en français, anglais, possibilité d’activer des sous-titres dans les deux langues ;
  • déplacement au choix par petits sauts ou en déplacement fluide ; dans ce second mode, afin de limiter les risques de cinétose, un vignettage est appliqué par défaut ; il est ajustable et désactivable selon votre sensibilité. Le passage d’un mode de déplacement à l’autre peut se faire à tout moment. En pratique nous avons d’ailleurs utilisé les deux approches selon que nous souhaitions nous déplacer rapidement ou non. Divers paramètres sont proposés comme le contrôle de la direction du déplacement fluide via mouvements de la tête ou de la main ;
  • possibilité de couper les vibrations ;
  • deux modes disponibles pour porter un objet : maintien (on reste en appui sur un bouton pour tenir un objet en main) ou bascule (un appui pour tenir, un second pour relâcher) ;
  • possibilité de jouer en mode assis.

L’équipe a donc pensé à de nombreux éléments. Deux points noirs néanmoins.
D’une part, avec un Oculus Quest (connecté en Oculus Link), l’usage de la longue-vue, un des outils du jeu, est peu agréable : en zoomant, la vue tremble et rend plus difficile l’observation. On aurait aimé que le jeu stabilise artificiellement notre point de vue.
Par ailleurs, comme la couleur joue un rôle central dans la création des masques, et en l’absence d’alternative dans les options de jeu (symboles, hachures…), nous ne pouvons pas conseiller le jeu aux daltoniens.

Enfin, en ce qui concerne les performances, le jeu tourne sans problème en qualité « haute » avec une antique GeForce 980 TI. Vous ne devriez donc pas avoir de soucis, quelque soit votre configuration.

Conclusion

Beau et envoûtant, Maskmaker est un titre à ne pas manquer en ce début 2021 malgré ses quelques petits défauts. Disponible sur Steam, PSVR, Oculus Rift, Viveport pour une vingtaine d’euros, il vous procurera environ 5h de plaisir immersif. Une durée de vie équilibrée, qui permet de faire durer le plaisir sans arriver au stade de la lassitude, d’autant que la montée en complexité des énigmes permet d’avoir un réel sentiment de progression.

Notre seul vrai regret, au final : nous aurions aimé plus de lore, d’éléments qui ne soient pas liés à la quête principale et nous permettent juste d’en savoir plus sur les mondes explorés, que ce soit via des textes ou des objets divers. Mais cela aurait évidemment nécessité une masse de travail bien plus massive, et donc un budget -et un tarif- en forte hausse.

Poétique, intelligent et esthétiquement réussi, Maskmaker est un titre que nous vous recommandons.

L’article Test : Maskmaker, une nouvelle réussite pour le studio Innerspace VR est apparu en premier sur 3DVF.

Facebook : le « Quest Pro » n’arrivera pas encore cette année

Par : Serge R.
quest pro

L’avènement d’un nouvel Oculus Quest Pro a été évoqué indirectement il y a quelques semaines par un responsable de chez Facebook. Toutefois, la firme vient d’annoncer qu’il n’arrivera pas encore cette année.

Au cours d’une session de questions et réponses sur Twitter, deux leaders de Facebook ont dévoilé quelques informations intéressantes. Il s’agit donc d’Andrew « Boz » Bosworth, le président en charge de l’AR et de la VR de la firme, et John Carmack, un consultant technique. Parmi les informations révélées, on sait ainsi qu’il n’y aura pas encore d’Oculus Quest Pro en 2021. Aussi, l’Oculus Quest 2 continuera d’occuper le marché.

Facebook : le Quest 2 occupera le devant de la scène pendant longtemps

Sorti en 2019, l’Oculus Quest original n’a pas manqué d’intéresser les passionnés de la réalité virtuelle. Effectivement, selon Bosworth, le nombre de ventes de ce casque autonome a atteint plus d’un million d’unités.

Malgré cela, le Quest 2 l’a largement dépassé avec les autres casques Oculus. Il ne faut pas oublier que celui-ci est nettement plus puissant et plus léger, en plus d’être moins cher. De plus, on vient d’annoncer récemment la sortie de Resident Evil 4 VR, le premier jeu exclusif à cet appareil.

Tout cela montre que l’Oculus Quest 2 n’est pas encore prêt de céder sa place à un Quest Pro. Il continuera de tirer les ficelles pendant un bon bout de temps. Boz a d’ailleurs ajouté qu’il n’y a pas encore de Quest 3.

Le développement pour le Quest original encouragé

Suite à la révélation de Resident Evil 4 VR, John Carmack affirme qu’il soutient les jeux exclusifs au Quest 2 uniquement. Toutefois, selon lui, le marché du Quest 1 est encore assez important, et peut donc leur faire gagner de l’argent.

Bosworth s’attend d’ailleurs à ce que les développeurs soient plus encouragés à soutenir le Quest original. D’après lui, ce n’est pas du tout cher de le faire. De plus, ils auront droit à 7 chiffres d’utilisateurs supplémentaires susceptibles d’acheter leurs applications.

En somme, les développeurs sont recommandés de ne pas cibler seulement le Quest 2, mais les deux casques autonomes à la fois.

Cet article Facebook : le « Quest Pro » n’arrivera pas encore cette année a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest 2 : le plein de nouveautés avec la mise à jour v28

Par : Serge R.
mise à jour v28

Oculus vient d’annoncer la mise à jour v28 pour son casque VR Quest 2. Elle apporte de nouvelles fonctionnalités plutôt alléchantes. Pour le grand bonheur des utilisateurs, elle est déjà en cours de déploiement.

Parmi les nouveautés de la mise à jour v28, on compte donc Air Link pour le streaming en VR sur PC sans fil. Il y a aussi la possibilité de suivre le clavier et le bureau, sans oublier la prise en charge du taux de rafraîchissement de 120Hz. Il faut dire que cette fameuse mise à jour a vraiment apporté tout un lot de nouveautés inédites.

Mise à jour v28 : le streaming sans fil sur PC désormais possible avec Air Link

Auparavant, on avait besoin d’un câble pour connecter le Quest ou le Quest 2 à un PC VR Ready afin de lire du contenu VR PC. On utilisait alors la fonction Oculus Link. Avec la mise à jour v28, les utilisateurs disposent désormais de l’Air Link grâce auquel ils peuvent profiter de la même fonctionnalité, mais via une connexion Wifi.

Ils peuvent ainsi dorénavant lire du contenu VR PC à partir de SteamVR ou Oculus PC en sans-fil. Il faut toutefois savoir que, pour l’instant, Air Link ne sera qu’une fonctionnalité expérimentale. Il sera donc amélioré au fil du temps.

Aussi, il ne sera compatible qu’avec le Quest 2. Bien entendu, pour fonctionner, il a besoin du logiciel Oculus PC et du logiciel v28 sur ce casque VR. Selon Oculus, l’idéal est d’ailleurs de connecter le PC au routeur via Ethernet. Le Quest 2, quant à lui, doit se trouver dans la même pièce que ce dernier.

Quid des autres nouvelles fonctionnalités disponibles ?

Pour ce qui est de la prise en charge du taux de rafraîchissement de 120Hz, on sait qu’Oculus l’a déjà prévue depuis un bon bout de temps. Mais finalement, c’est la mise à jour v28 qui l’a apportée.

Tout comme l’Air Link, le nouveau mode 120Hz ne sera aussi qu’une fonctionnalité expérimentale pour le début. En somme, le Quest 2 est donc désormais en mesure de prendre en charge les taux de 72Hz, 90Hz et 120Hz.

En ce qui concerne le suivi du clavier et du bureau, il adopte le même principe que le suivi du canapé qui vient d’être ajouté assez récemment. Mais pour le moment, le casque VR ne reconnaît que le clavier Logitech K830.

Cet article Oculus Quest 2 : le plein de nouveautés avec la mise à jour v28 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Thanks to Tribe XR and Pioneer DJ, you can play the CDJ-3000s + DJM-900NXS2 in VR

Pioneer DJ has partnered with virtual reality company Tribe XR to make some of their latest gear available to use on Tribe XR’s VR platform. The flagship CDJ-3000s and DJM-900NXS2 mixer from Pioneer DJ are both now usable from a user’s virtual reality headset where you have the Tribe XR app installed. The best part? […]

The post Thanks to Tribe XR and Pioneer DJ, you can play the CDJ-3000s + DJM-900NXS2 in VR appeared first on DJ TechTools.

HTC : un nouveau casque VR pour les entreprises en chemin ?

Par : Serge R.
htc casque vr

HTC pourrait bientôt lancer un nouveau casque VR dédié aux professionnels. Effectivement, la société a récemment publié sur son compte Twitter une image qui semble le montrer. Elle fait donc probablement la même chose qu’avec le Face-tracker pour Vive Pro et le Vive Tracker 3.0.

Dans son tweet, HTC a mis comme description de l’image publiée qu’il est temps de passer aux choses sérieuses après les accessoires. La fameuse image représente apparemment le capteur photo d’un casque VR de couleur noire. Rien n’est donc encore sûr. Les regards sont ainsi rivés sur la société taïwanaise.

Now that the accessories are out of the way, let's get down to business. pic.twitter.com/OxIVCVQYk5

— HTC VIVE (@htcvive) April 9, 2021

Nouveau casque VR de HTC : les entreprises probablement à l’honneur

On n’est encore sûr de rien en ce qui concerne la description de l’image dans le tweet de HTC. Néanmoins, on pense qu’il s’agit d’un casque VR destiné aux entreprises. Effectivement, il ne faut pas oublier que la firme taïwanaise s’est éloignée de plus en plus des consommateurs depuis quelques années.

Son prix était en effet hors concurrence pour les utilisateurs étant donné la baisse du prix des appareils VR de Facebook. En plus de cela, Valve a occupé en mars 2021 jusqu’à 16 % de l’utilisation de PC VR sur Steam avec son Index. Et pourtant, le Vive Cosmos de HTC n’en occupait que 1 %.

Il faut toutefois savoir que les professionnels n’ont pas les mêmes besoins que les consommateurs en matière de casque VR. De plus, certaines sociétés ne veulent pas dépendre de Facebook dans l’usage de leur matériel et leurs logiciels clés. Il ne faut d’ailleurs pas oublier l’interdiction de Facebook en Chine, alors que c’est surtout là que HTC concentre ses offres. Tout cela montre que les entreprises seront probablement à l’honneur à la sortie du prochain casque VR de HTC.

Cet article HTC : un nouveau casque VR pour les entreprises en chemin ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

CREAL : son dernier casque VR à champ lumineux révélé à travers une vidéo

Par : Serge R.
creal casque vr

CREAL vient de publier une vidéo révélant son dernier prototype de casque VR à champ lumineux. Elle décrit donc les performances de l’appareil, dont sa capacité à permettre à tout utilisateur de se concentrer à n’importe quelle profondeur. Il y a aussi la haute résolution de la région de vision fovéale.

La société suisse CREAL est connue dans le développement de technologie d’affichage à champ lumineux pour les casques VR et AR. Assez récemment, elle a publié un premier aperçu de ses prototypes de casques VR et AR basés sur cette fameuse technologie. Ces casques s’équipent d’écrans très différents de ceux des appareils habituels.

Casque VR de CREAL : des écrans qui font toute la différence

Le prototype de casque VR de CREAL est donc doté d’écrans à champ lumineux. Grâce à eux, il est à même de générer une image telle qu’on peut la voir dans le monde réel. En d’autres termes, ces fameux écrans prennent ainsi en charge à la fois l’accommodation et la vergence, tout comme le système visuel humain.

Il est alors toujours possible d’effectuer une mise au point, quelle que soit la profondeur, comme dans l’environnement réel.

Contrairement à cela, les casques VR et AR proposés sur le marché actuel n’arrivent à prendre en charge que la vergence. Les images se bloquent de ce fait à une profondeur focale fixe avec ces appareils déjà existants.

Des prototypes pour présenter la technologie

La production de casques VR et AR ne fait pas encore partie des priorités de CREAL. En fait, la société crée ses prototypes pour faire connaître sa technologie. Elle espère donc que d’autres entreprises opteront pour elle, et s’intégreront ainsi dans leurs appareils VR et AR.

Il est bon de noter que ce n’est pas la première fois que la firme fait des démonstrations de sa fameuse technologie. Néanmoins, la vidéo qu’elle a publiée récemment met plus en évidence à quel point elle est déjà mise au point.

Dans cette vidéo, on peut alors voir, par exemple, que le dernier prototype de CREAL se sert d’une architecture fovéale. Deux écrans se superposent de ce fait pour chaque œil. La partie centrale des écrans est d’ailleurs plus nette que le reste. Elle approche même la résolution de l’œil humain.

Cet article CREAL : son dernier casque VR à champ lumineux révélé à travers une vidéo a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TOP] Focus sur les meilleurs casques VR chinois

Par : Serge R.
casque VR chinois

Les casques VR chinois commencent en ce moment à envahir le marché de la réalité virtuelle. Il est vrai qu’ils ne disposent pas des caractéristiques techniques sophistiquées des casques haut de gamme. Néanmoins, ils sont tout de même bons pour profiter d’une expérience immersive exceptionnelle. Voici justement les meilleurs d’entre eux.

Bien que certains utilisateurs affirment être déçus par la réalité virtuelle, celle-ci permet de profiter des différents médias d’une tout autre manière. Ces dernières années, elle a d’ailleurs connu une importante évolution. Des casques VR haut de gamme aux caractéristiques techniques impressionnantes surgissent de partout. À l’heure actuelle, divers fabricants chinois se mettent, entre autres, à la production de ce genre d’appareil. Voici justement le top des meilleurs casques VR chinois.

Les meilleurs casques VR chinois d’entrée de gamme

Casque VR KINGA

La marque KINGA est surtout connue dans la fabrication de gommages pour le visage et de diffuseurs d’huile essentielle. Mais la société chinoise a décidé de se lancer dans la production de casques VR pour une raison qu’on ignore.

Ce qui fait la particularité des casques KINGA, c’est l’élégance, mais aussi le confort qu’ils offrent. Ils sont légers, et peuvent être ajustés parfaitement à la tête et au visage de n’importe quel utilisateur. Ils sont également équipés de lentilles et d’une sangle réglables.

En plus de cela, ces casques VR sont faciles à transporter. Ainsi, on peut les emporter un peu partout pour profiter de ses jeux préférés, par exemple.

Un casque idéal pour les myopes

Le casque VR chinois KINGA est également parfait pour les myopes si leur myopie est inférieure à 600 degrés. Il peut même être porté avec des lunettes pour profiter d’une meilleure vision.

Il est bon de souligner que le matériel est compatible avec une large gamme de smartphones. Ceux-ci doivent juste disposer d’un écran d’une taille de 4,7 à 6 pouces.

Contrairement au carton, le casque est nettement plus confortable et durable. Malgré cela, il n’est pas cher du tout, et est facile à utiliser.

Casques VR AOOK Songmi Series 3D

La marque chinoise AOOK propose en ce moment des casques VR à des prix défiant toute concurrence. Malgré cela, ses produits sont de haute qualité, surtout ses casques de la série Songmi.

Ces derniers bénéficient de caractéristiques techniques intéressantes et de nombreuses fonctionnalités. Et le meilleur, c’est qu’ils sont compatibles avec tous les smartphones ayant un écran d’une taille de 3,5 à 6 pouces en plus d’être faciles à utiliser.

Ils peuvent d’ailleurs très bien être utilisés par les individus qui portent des lunettes. Ils sont surtout conçus pour jouer à des jeux et regarder des vidéos et des films.

Bitmore VR

On a affaire ici à une simple visionneuse de réalité virtuelle mise au point par la société chinoise Bitmore. Il s’agit d’une véritable preuve de l’ingéniosité chinoise. Le casque fait donc le même travail que le Google Cardboard. Néanmoins, il propose une meilleure esthétique et plus de fonctionnalités, mais le prix reste à peu près le même.

L’avantage avec ce matériel, c’est qu’il est compatible avec d’innombrables applications VR. Il est aussi compatible avec les smartphones sous Android et iOS plus grands que le carton de Google.

Pour que l’utilisateur puisse profiter d’une vue dynamique et claire, le Bitmore VR dispose en outre d’objectifs de visualisation de qualité. Il est également livré avec une télécommande. Vu son prix, ce casque VR chinois est idéal pour ceux qui se lancent pour la première fois dans la réalité virtuelle.

Qu’en est-il des meilleurs casques VR chinois de milieu de gamme ?

HAMSWAN VR

Pour profiter d’une expérience de réalité virtuelle digne de ce nom, on n’a plus désormais besoin de dépenser une petite fortune. Le casque VR HAMSWAN le confirme en offrant des fonctionnalités pouvant rivaliser avec celles des appareils des géants du secteur malgré son prix abordable.

Il s’agit donc d’un casque confortable permettant à tout utilisateur de profiter de ses jeux, vidéos et films préférés avec une bonne qualité. Pour cela, il est équipé de lentilles en résine optique. Celles-ci sont capables d’empêcher les yeux de se fatiguer rapidement.

Le casque VR chinois propose d’ailleurs un son directionnel, des graphismes et des mouvements réalistes, et même un retour haptique HD. Grâce à ses pilotes audio spatiaux intégrés, on peut également profiter d’une expérience sonore immersive et exceptionnelle. Compatible avec une large gamme de smartphones, il peut enfin être transporté partout étant donné sa légèreté. Le seul hic, c’est qu’on peut avoir du mal à s’en servir si on porte des lunettes.

BNext VR

Le casque BNext VR est surtout conçu pour les jeux. Il est pour cela en mesure d’améliorer la qualité des images et de les rendre plus immersives. De plus, il propose un excellent confort. Effectivement, le fabricant a mis tout en œuvre pour que les utilisateurs puissent profiter d’une expérience de réalité virtuelle hors du commun.

Équipé d’un système de protection oculaire réglable, le BNext VR peut d’ailleurs prendre en charge les résolutions d’écran 720p, 1080p et 4K. Et le meilleur, c’est qu’il est à même d’ajuster automatiquement la distance focale de l’utilisateur avec la distance optimale de l’écran.

Il s’adapte enfin à tout smartphone avec un écran en dessous de 6,3 pouces, et est compatible avec des milliers d’applications VR sur Play Store.

Casque VR Destek V4

Le casque VR chinois Destek V4 se démarque par ses caractéristiques techniques et ses fonctionnalités plutôt captivantes. Sa conception est bien pensée pour offrir à tout utilisateur un excellent confort lorsqu’il s’en sert pour explorer le monde virtuel, jouer ou regarder des vidéos.

En plus d’être léger, ce matériel est aussi de petite taille et élégant. Il propose une qualité sonore stéréo 3D avec une réduction active du bruit et des écouteurs réglables.

Il est en outre compatible avec une large gamme de smartphones d’une taille de 4,5 à 6,0 pouces. Par rapport au Gear VR, il surchauffe moins le téléphone utilisé. Vu sa gamme de prix, le Destek V4 est un excellent casque avec des performances intéressantes. Toutefois, il est des fois possible de rencontrer certains soucis au niveau de l’ajustement et du confort.

Quid des casques VR chinois haut de gamme ?

HTC VR

Malgré leur prix qui peut être décourageant pour certains utilisateurs, les casques VR de HTC proposent des fonctionnalités et des caractéristiques techniques bien alléchantes. Il faut dire que la firme n’a rien retenu pour faire de la VR un véritable monde réel.

Les produits de la marque offrent une expérience VR tout à fait optimisée. Ils sont confortables à porter. En plus de cela, ils sont en mesure d’éliminer toute fatigue oculaire. Il en est de même pour les vertiges.

Ces casques VR bénéficient d’ailleurs d’un design léger, et sont facilement pliables. Ils sont de ce fait confortables à transporter. Pour fonctionner, ils nécessitent toutefois un PC puissant.

Pimax 5K XR OLED VR

Pour ceux qui recherchent un casque VR chinois haut de gamme, le Pimax 5K XR OLED VR constitue une bonne option. Il est caractérisé par son design offrant un confort optimal.

Comme son nom l’indique, ce casque est équipé de deux panneaux à cristaux OLED. Chacun d’eux propose une résolution plutôt impressionnante de 5120 x 1440. L’appareil bénéficie d’ailleurs d’un large champ de vision diagonal atteignant les 200 degrés. C’est surtout ce qui fait la particularité de ce casque de Pimax.

Grâce à ces divers atouts, ce dernier fait partie des meilleurs casques VR pouvant assurer une expérience VR réaliste. Il faut avouer que son champ de vision et ses écrans 4K rappellent la vraie vie.

Cet article [TOP] Focus sur les meilleurs casques VR chinois a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pico : le casque autonome Neo 3 bientôt disponible sur le marché chinois

Par : Serge R.
pico neo 3

Le Neo 3 de Pico va enfin pointer le bout de son nez sur le marché chinois après un bon moment d’attente. Le casque VR autonome sera ainsi lancé officiellement le 10 mai prochain s’il n’y a pas de changement. Sa présentation se fera lors d’un événement spécial. Celui-ci se tiendra au Water Cube, le Centre national de natation de Pékin.

La société sise à Pékin, Pico Interactive, a annoncé la nouvelle dernièrement sur le réseau social Weibo via son compte officiel. Pour l’instant, le Neo 3 ne sera donc disponible que sur le marché chinois. Toutefois, il se pourrait que l’offre s’élargisse en dehors de l’Asie. Pour rappel, la firme vient en effet d’obtenir une somme de 67,23 millions de dollars suite à un nouveau cycle de financement B et B +.

Pico Neo 3 : les caractéristiques techniques possibles du casque

À part la date de sortie officielle sur le marché chinois, on ne sait pas encore grand-chose sur le Neo 3 de Pico. Néanmoins, une image montrant un premier aperçu du casque VR vient d’être publiée récemment.

D’après ce qu’on peut voir sur cette image, il se pourrait donc que l’appareil soit équipé de quatre capteurs optiques. Aussi, il sera accompagné d’un tout nouveau contrôleur ressemblant apparemment à l’Oculus Touch.

On sait également qu’il sera exclusivement destiné aux entreprises, comme ses prédécesseurs, le Neo 2 et le Neo 2 Eye. Il est bon de souligner que les utilisateurs chinois ne peuvent pas s’offrir des appareils Oculus. Effectivement, Facebook est interdit en Chine. Et pourtant, il est indispensable d’en ouvrir un compte avant de pouvoir utiliser ces casques. La situation est ainsi favorable pour Pico.

Pico : des projets innovants pour attirer les consommateurs asiatiques

Même si on ignore encore les caractéristiques techniques du Pico Neo 3, on sait que la société met actuellement tout en œuvre pour réaliser des progrès décisifs. Son but est surtout d’attirer les consommateurs asiatiques.

La firme a, par exemple, révélé qu’elle va ouvrir son propre studio d’édition baptisé Pico Studios. Pour cela, elle va travailler avec des développeurs mondiaux afin de proposer des jeux et applications 6DOF aux utilisateurs asiatiques.

Cet article Pico : le casque autonome Neo 3 bientôt disponible sur le marché chinois a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Une carte graphique PowerVR… qui n’est pas une carte graphique PowerVR

Aujourd’hui, un petit sujet qui en amènera d’autres. Je vais vous parler de la carte IF-SEGA2/PCI, une carte qui possède une puce PowerVR… mais qui n’est pas une carte PowerVR.

Ça peut sembler un peu idiot dit comme ça. Et pourtant. La carte IF-SEGA2 (en version PCI) intègre une puce de chez NEC de type PowerVR PCX2 (en tout cas, les programmes voient la carte comme ça) mais il ne s’agit pas d’une carte graphique. C’est en fait une carte d’extension PCI qui sert à brancher des manettes de Sega Saturn sur un PC. La carte possède deux prises et elle gère même (avec quelques accessoires optionnels) les pistolets de la console. Au départ, je devais parler de sa première fonction, mais je n’ai pas les pilotes originaux de la carte (et je ne les trouve pas).

La carte

Revenons à la carte. IO-DATA a proposé plusieurs versions : deux en ISA, deux en PCI et une pour les PC japonais (PC-98 de chez NEC). Dans chaque variante PCI et ISA, il existe une version L (sans prise en charge du pistolet) et une version complète fournie avec le nécessaire. De ce que j’ai compris, la puce PowerVR sert en fait uniquement de pont PCI vers ISA pour le contrôleur qui va gérer les manettes. IO-DATA a vendu les cartes avec une version spécifique de Virtua Cop 2, et il existe un pack (optionnel) avec un pistolet et une version adaptée de House of the Dead. Enfin, il existe deux cartes graphiques IO-DATA qui se connectent directement à la carte pour éviter d’utiliser une carte fille pour le pistolet.

La puce PowerVR


Un connecteur pour l’extension liée au pistolet


Les prises pour des manettes de Saturn

Le côté intéressant de la chose, c’est que la carte intègre donc une puce PowerVR, mais sans mémoire. Et du coup, les programmes qui essayent d’utiliser la carte n’aiment vraiment pas ça. Elle est reconnue par les jeux (et par Windows) comme une carte PowerVR PCX2, mais tout plante évidemment directement. Les pilotes ne reconnaissent pas la carte directement, et en forçant le pilote, Windows 98 plante directement au démarrage. De même, la démo du premier Tomb Raider (compatible PowerVR) détecte bien une carte PowerVR PCX2 mais plante lamentablement au lancement. D’ailleurs, la page du produit (en japonais) indique bien que si vous avez une carte 3D PowerVR (ce qu’IO-DATA vendait), il faut utiliser la variante ISA de la carte.

L’installation détecte une carte PCX2


Windows voit une PCX2


Tomb Raider voit une PCX2


Mais ça plante évidemment lamentablement

Quand ça ne plante pas directement, on a ça.

Si je trouve les pilotes originaux, on parlera de la fonction principale de la carte.

Laval Virtual, Recto VRso : la VR se dédouble face à la pandémie

Par : Shadows

Avec le retour du printemps, les personnes passionnées par la réalité virtuelle se demandent sans doute où en est Laval Virtual, salon incontournable du secteur que nous couvrons depuis de nombreuses années. Il faut dire qu’avec son mélange de stands d’entreprises, projets de recherches, expérimentations artistiques et conférences, Laval Virtual est le lieu idéal pour se faire une idée de l’état de la VR en termes de techniques, usages, études, perspectives.

L’an passé, le salon avait fait le choix du dématérialisé. Cette année, les choses sont un peu différentes. Ouvrez vos agendas, voici les détails !

Laval Virtual : décalage temporel et approche mixte

En ce qui concerne le salon proprement dit, l’équipe organisatrice a choisi une double stratégie. Tout d’abord, le salon a été repoussé de quelques mois et se tiendra début juillet (du 7 au 9 pour les professionnels, du 3 au 11 pour le grand public).
En outre, cette édition 2021 sera mixte, avec d’une part un volet dématérialisé, le Laval Virtual World (avec univers 3D à explorer grâce à un avatar, façon jeu vidéo), et d’autre part un volet physique, si les conditions le permettent.

Il est d’ailleurs déjà possible de réserver ses places.

Recto VRso se démultiplie

Recto VRso, le festival d’art numérique organisé en parallèle du salon, adopte une autre approche :

  • du 14 au 16 avril, une édition virtuelle aura lieu dans le Laval Virtual World, avec des conférences, rencontres et échanges, ainsi qu’une fête artistique avec sélection d’oeuvres représentatives de l’art en ligne ;
  • du 7 au 11 juillet, durant Laval Virtual, une édition mixte avec exposition physique à Laval et exposition des oeuvres dans une galerie virtuelle.

Notez que les inscriptions sont ouvertes pour l’évènement du 14 au 16 avril, qui est gratuit.

L’article Laval Virtual, Recto VRso : la VR se dédouble face à la pandémie est apparu en premier sur 3DVF.

Mise à jour Pimax 8K X: un taux de rafraîchissement de 90 Hz au menu

Par : Serge R.
pimax 8k x

Pour son mode de résolution natif, le Pimax 8K X bénéficiait à l’origine d’un taux de rafraîchissement maximal de 75 Hz. Mais pour mieux faire le bonheur des utilisateurs, la société l’a poussé jusqu’à 90 Hz grâce à une mise à jour bêta.

Parmi les casques de Pimax, le 8K X est le seul à même d’afficher des images en pleine résolution sur ses deux écrans nativement. La résolution atteint donc les 3840×2160. Le seul hic, c’est que dans ce mode dit natif, le taux de rafraîchissement ne peut aller au-delà de 75 Hz. Pour mettre un terme à une telle limite, la société a ainsi travaillé avec Nvidia. Cela a permis de passer à un taux de rafraîchissement de 90 Hz.

Mise à jour Pimax 8K X: dédiée à une infime poignée de GPU ?

La mise à jour du Pimax 8K X concerne donc son micrologiciel bêta. Comme il a été dit précédemment, cela permet de pousser son taux de rafraîchissement à 90 Hz, et ce, même en mode natif.

Les utilisateurs ont de ce fait droit à une résolution maximale, mais aussi à une fréquence d’images maximale. Toutefois, pour le moment, cela n’est encore possible que lorsqu’on utilise le casque VR avec certaines cartes graphiques GeForce RTX série 30.

On compte ainsi les GPU de Nvidia GeForce RTX 3070, RTX 3080 ou RTX 3090. Bien entendu, il est également indispensable de recourir à la bonne version de pilote de GPU.

Pimax et Nvidia : une collaboration qui a porté ses fruits

Pimax a affirmé que le fait de travailler avec Nvidia lui a permis de briser toute limitation de bande passante. Il ne faut pas oublier que cette dernière a empêché le Pimax 8K X de fonctionner à 90 Hz en mode natif.

Effectivement, il faut savoir que le débit de pixels du mode natif à 90 Hz est le double de celui du mode haut de gamme à 90 Hz. Le débit de pixels est ainsi de 1493 MP/s contre 664 MP/s.

À noter qu’un casque VR bénéficiant d’un taux de rafraîchissement élevé offre une vue plus fluide du monde virtuel, mais pas que. La latence est aussi plus faible. L’utilisateur peut de ce fait profiter d’un meilleur confort et d’une immersion exceptionnelle.

Cet article Mise à jour Pimax 8K X: un taux de rafraîchissement de 90 Hz au menu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : comment utiliser les commandes vocales ?

Par : Serge R.
commandes vocales quest

Les commandes vocales sur le Quest d’Oculus se révèlent désormais plus faciles à utiliser. Il faut en effet savoir que le Wake-up Word « Hey Facebook » débarque sur ce casque VR. En prononçant tout simplement cette phrase, les utilisateurs peuvent donc dorénavant s’adresser directement à Facebook et accomplir un certain nombre de tâches.

Le Wake-up Word « Hey Facebook », une toute nouvelle fonctionnalité expérimentale opt-in, vient de débarquer sur les casques VR Quest 2 d’Oculus. Une extension sur le Quest d’origine s’avère également envisageable au fil du temps. C’est une bonne nouvelle pour les utilisateurs de ces appareils. Effectivement, ils peuvent désormais utiliser plus facilement les commandes vocales de ces derniers.

Hey Facebook : une nouvelle qui a plu à plus d’un

Si Google utilise « Hey Google » et Apple « Hey Siri », le Quest d’Oculus, lui, se sert désormais de « Hey Facebook » comme Wake-up Word. Cette nouvelle fonctionnalité permet ainsi aux utilisateurs d’effectuer certaines tâches sur le casque en plus de s’adresser à Facebook.

Cette fonctionnalité qui n’a pas manqué d’intéresser plus d’un vient tout juste de débarquer sur l’Oculus Quest 2. Elle peut d’ailleurs s’étendre sur le Quest d’origine plus tard.

Il est bon de savoir que cette reconnaissance vocale ne fonctionne pas quand le casque est éteint ou en veille. Il en est de même lorsque le microphone est éteint. Elle peut aussi être désactivée d’après certaines sources.

Une fonctionnalité utile dans l’utilisation des commandes vocales

Hey Facebook fonctionne avec les commandes vocales déjà disponibles sur le Quest d’Oculus. Pour rappel, celles-ci ont débarqué sur le casque VR l’année dernière. Malgré cela, elles se révèlent déjà nombreuses.

Certaines permettent, par exemple, de lancer des applications, enregistrer des parties de jeu, etc. À noter que l’utilisation des diverses commandes vocales est nettement facilitée grâce à cette nouvelle fonctionnalité.

Effectivement, en y recourant, on peut désormais écouter, afficher et supprimer à tout moment et aisément toute activité liée aux commandes vocales. La désactivation du stockage vocal dans les paramètres s’avère même possible. Dans tous les cas, Facebook se porte garant de la protection de la vie privée des utilisateurs.

Cet article Oculus Quest : comment utiliser les commandes vocales ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Daft Punk : le concert mythique Alive 2007 recréé en VR

Par : Joarson
Daft Punk Alive VR

L’emblématique spectacle en live de Daft Punk, Alive 2007, reçoit un traitement récréatif en VR. L’émission a été mise en ligne sur YouTube par Flip Reality peu après que les Daft Punk aient tristement annoncé leur séparation après 28 ans de collaboration.

Le spectacle, qui a eu lieu au RockNess Festival 2007, a présenté la plupart des plus beaux hits du duo, dont “Technologic”, “Harder Better Faster Stronger”, “Around The World” et “One More Time”. L’intégralité du spectacle a été recréée par Flip Reality, un abonné de YouTube, par l’intermédiaire de la VR.

Alive 2007 de Daft Punk : Flip Reality reproduit en VR sur Vynil Reality le concert

Alive 2007 a été une tournée de concerts qui a emmené les Daft Punk à travers le monde. Ils ont été acclamés par la foule pour la combinaison de la musique et des jeux de lumière à effets sensoriels. 

Flip Reality décrit sur sa vidéo : “Il y a quelques années, j’ai recréé cette scène tout en apprenant le SDK de Unity pour Vinyl Reality. J’ai décidé d’utiliser la scène pour faire un show complet où je devais jouer le set complet de DJ Daft Punk derrière la scène et contrôler les caméras.”

À l’origine, Flip Reality a réalisé le décor de Vinyl Reality, la première application professionnelle de DJ et le premier jeu conçu pour la VR. Le jeu Vinyl Reality est disponible sur PC VR et Oculus Store et compatible avec les meilleurs casques VR actuels du marché.

L’histoire des deux artistes de musique électronique français

Pour le moins impressionnant, Alive 2007 a été mise en ligne le 22 février dernier pour consoler les fans des Daft Punk et pour célébrer l’énorme héritage qu’ils ont laissé derrière eux. Le concert VR Alive 2007 de Daft Punk est disponible en téléchargement sur le site de Vinyl Reality.

Daft Punk s’est formé à Paris en 1993. Le groupe est composé de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo. Ils ont sorti leur premier album, “Homework”, en 1997, accompagné de singles à succès tels que “Around the World” et “Da Funk”.

Leur prochain album, “Discovery”, a été reconnu par beaucoup de gens comme étant le plus important album de musique de danse de l’époque.

En juin 2007, ils ont fait la une du festival écossais RockNess. Ce fut leur dernier concert. Leur dernier album, “Random Access Memories”, a été le disque de musique de danse en vinyle le mieux vendu en dix ans.

Cet article Daft Punk : le concert mythique Alive 2007 recréé en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Quest 2 sera mis à jour avec un rafraîchissement à 120Hz

Par : Joarson
Quest 2 120Hz

Andrew “Boz” Bosworth, le vice-président de Facebook Reality Labs, a indiqué que Quest 2 sera probablement mis à jour avec un taux de rafraîchissement de 120Hz. La question sera de savoir quel sera l’impact sur la durée de vie de la batterie et sur le chipset mobile qu’elle contient.

Facebook a initialement lancé Oculus Quest 2 avec un taux de rafraîchissement par défaut de 72Hz et un support expérimental pour 90Hz, qui est depuis devenu le nouveau taux par défaut. L’écran du Quest 2 serait fonctionnellement capable d’atteindre 120Hz. Mais l’utilisation efficace de ce taux de rafraîchissement plus élevé sur un circuit imprimé de si faible puissance sera un défi en lui-même.

La Quest 2 avec 120Hz : un pouce en l’air pour Bosworth

Lors d’une session de questions-réponses sur Instagram, Andrew “Boz” Bosworth a répondu littéralement d’un “pouce” à la question de savoir si Quest 2 serait mis à jour à 120Hz. Le fait que le vice-président de Facebook Reality Labs décide de répondre à la question par une simple réaction physique pourrait peut-être être reçu avec un ton un peu plus au sérieux.

Actuellement, la Quest 2 fonctionne à un taux de rafraîchissement par défaut de 90Hz, mais cela n’est dû qu’à une mise à jour relativement récente du casque en novembre. Il a été initialement lancé avec une fréquence de rafraîchissement de 60Hz et 72Hz, mais une option expérimentale permet de le faire fonctionner à une fréquence plus élevée.

La Quest 2 boosté pourrait rivaliser le Valve Index

Pour un casque autonome, la fréquence de 90Hz est assez décente. Et même pour un appareil de réalité virtuelle relié à un PC, c’est plutôt bien. Avec un taux de rafraîchissement de 120Hz, la Quest 2 obtient une égalité qui peut rivaliser avec le Valve Index.

Et avec une résolution de 1832 x 1920 pixels pour chaque œil on obtient une meilleure fidélité. La mise à jour pourrait avoir un impact sur l’expérience réelle de la VR sur PC. Bosworth a affirmé qu’un taux de rafraîchissement plus rapide rend le monde virtuel à l’intérieur du casque plus fluide, plus confortable et plus immersif.

Quant à Oculus Link, la prise en charge de la fréquence 120Hz serait un ajout bienvenu pour ceux qui disposent d’un matériel PC capable de faire tourner des jeux VR haut de gamme à ce rythme. 

Cet article Quest 2 sera mis à jour avec un rafraîchissement à 120Hz a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Tutoriel : comment installer un VPN sur Oculus Quest 1 et 2 ?

Par : Bastien L
vpn oculus quest

Installer un VPN sur Oculus Quest permet d’utiliser la VR sous couvert d’anonymat et sans restrictions géographiques. Découvrez trois méthodes pour profiter de la protection d’un VPN sur votre casque de réalité virtuelle…

L’Oculus Quest (1 et 2) est un excellent casque VR. Malheureusement, il n’existe pas d’application VPN pour cet appareil. C’est l’un de ses points faibles.

Un VPN permet de contourner les restrictions géographiques pour certaines applications réservées à certaines régions, comme le service de streaming Hulu. Il permet aussi de préserver votre confidentialité.

Rappelons qu’Oculus est détenue par Facebook, réputée pour être friand de données personnelles. Installer un VPN peut donc être pertinent pour utiliser le Quest en tout anonymat, notamment si vous êtes un amateur de contenu VR pour adulte

De même, le VPN permet de surfer de manière privée sur un navigateur web en VR comme ceux d’Oculus ou de Firefox, exactement comme sur un ordinateur ou un smartphone. Il s’agit donc d’un outil très pratique.

L’Oculus Quest repose sur le système d’exploitation mobile Android, mais n’est pas nativement compatible avec les nombreuses applications VPN disponibles sur le Google Play Store. Il est toutefois possible d’installer un VPN Android sur ce casque VR. Voici comment procéder.

Méthode 1 : comment ” sideload ” une application VPN Android sur Oculus Quest

Pour installer un VPN Android sur Oculus Quest, vous devez utiliser la méthode du ” sideload “. Cette technique permet aussi d’installer des jeux et applis VR indisponibles sur l’Oculus Store.

Tout d’abord, vous devez activer le mode développeur sur l’Oculus Quest. Pour ce faire, lancez l’application Oculus sur votre téléphone et rendez-vous dans les paramètres.

Choisissez votre casque Oculus Quest dans la liste, et pressez la flèche à côté. Choisissez l’option ” réglages avancés “, puis le ” mode Développeur “. Activez-le.

Sur le site web qui s’ouvre alors, cliquez sur le lien sous ” Créer une organisation “. Connectez-vous à votre compte Oculus et entrez un nom d’organisation.

Après avoir soumis la requête, ouvrez l’application Oculus. Rendez-vous à nouveau dans les Paramètres > Réglages avancés > Mode développeur. Activez le mode développeur.

L’étape suivante consiste à installer le logiciel SideQuest sur votre ordinateur. Rendez-vous sur la page SideQuest sur GitHub à cette adresse. Téléchargez la version la plus récente, lancez l’installateur et suivez les instructions.

Vous devez ensuite connecter votre Oculus Quest à SideQuest. Connectez le casque à votre PC à l’aide d’un câble USB. Lancez SideQuest, et choisissez l’option ” Connecter un appareil “. Revêtez l’Oculus Quest pour sélectionner l’option ” Autoriser le débogage USB “. Cochez l’option ” Toujours autoriser pour cet ordinateur “.

Télécharger ensuite le fichier au format APK du VPN Android de votre choix. Lancez SideQuest, sélectionnez ” Repos ” et effectuez un glisser-déposer du fichier APK dans la fenêtre Repos.

Sur l’écran d’accueil de l’Oculus Quest, choisissez ” Bibliothèque > Sources inconnues “. Choisissez l’APK du VPN que vous avez sideload. Il ne vous reste plus qu’à choisir un serveur pour rediriger votre connexion.

Précisons que la technique du sideload n’est pas infaillible. Il existe néanmoins des méthodes alternatives si celle-ci ne fonctionne pas.

Méthode 2 : comment partager une connexion VPN avec l’Oculus Quest via le réseau

Une autre méthode consiste à partager une connexion VPN depuis votre ordinateur vers le Quest via le réseau. Sur votre PC Windows, utilisez la fonctionnalité de recherche pour lancer l’application d’interpréteur de commande en tapant ” cmd “.

Effectuez un clic droit et choisissez l’option ” exécuter en tant qu’administrateur “. Par défaut, le chemin vers le disque dur ” C:\Windows\System32> ” s’affiche sur l’interpréteur de commandes.

Avant d’aller plus loin, vous devez vérifier si votre adaptateur sans fil prend en charge les réseaux hébergés. Tapez la commande ” netsh wlan show drivers “.

Dans la liste qui s’affiche, cherchez la ligne ” Réseau hébergé pris en charge “. S’il est indiqué ” non “, vous devez trouver un adaptateur sans fil compatible.

S’il est indiqué oui, tapez la commande ” netsh wlan set hostednetwork mode=allow ssid=NETWORKNAME key=PASSWORD “. Remplacez le mot ” NETWORKNAME ” par le nom que vous souhaitez donner au réseau. Remplacez aussi le mot ” PASSWORD ” par le mot de passe de votre choix.

Tapez la commande ” netsh wlan start hostednetwork “. Appuyez sur ” Enter “, le message ” The hosted network shared ” s’affiche à l’écran.

Effectuez un clic droit sur l’icône WiFi en bas à droite, et cliquez sur ” Ouvrir le centre réseau et partage “. Cliquez sur ” Modifier les options d’adaptateur “. Effectuez un clic droit sur la connexion que vous venez de créer, et choisissez ” Propriétés “.

Dans l’onglet ” Partage “, cochez les options ” Autoriser d’autres utilisateurs du réseau à se connecter via la connexion Internet de cet ordinateur ” et ” Autoriser d’autres utilisateurs du réseau à contrôler ou désactiver la connexion internet partagée “. Utilisez cette connexion en guise de réseau domestique.

Vous pouvez à présent allumer l’Oculus Quest, et vous connecter en WiFi au routeur virtuel que vous venez de créer. Tant que votre VPN est activé sur le PC, la connexion du Quest sera également redirigée.

Méthode 3 : comment installer un VPN sur votre routeur

La troisième technique consiste à installer un VPN directement sur votre routeur. Lancez tout d’abord un navigateur web sur votre ordinateur ou votre appareil mobile connecté au même réseau que le routeur.

Rendez-vous sur le site web du fabricant de votre routeur. Entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe du routeur.

Une fois connecté, cherchez sur l’écran d’accueil la section ” avancé > installation avancée > service VPN “. Cochez l’option ” appliquer ” et configurez les options.

Si aucune page n’est indiquée par le fabricant, rendez-vous à cette adresse pour télécharger OpenVPN. Effectuez l’installation.

Dézippez ensuite les fichiers de configuration et copiez-les vers le dossier où le client VPN est installé sur votre machine. Par défaut, il s’agit de ” C:\Programfiles\OpenVPN\config\ “.

Modifiez le nom de votre interface à votre convenance. Rendez-vous ensuite sur ” Démarrer > Paramètres > Réseau et Internet > Modifer les paramètres d’adaptateur “.

Dans la liste des connexions, choisissez la connexion locale ” TAP-Windows Adapter “. Changez le nom de la connexion locale pour le nom que vous avez choisi. Dans le cas contraire, la connexion au tunnel VPN échouera.

Vous pouvez à présent vous connecter au réseau depuis l’Oculus Quest, et profiter des fonctionnalités d’un VPN. L’avantage de l’installation sur le routeur est que tous les appareils connectés au réseau local bénéficient de cette protection.

Cet article Tutoriel : comment installer un VPN sur Oculus Quest 1 et 2 ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

PSVR : faut-il acheter ce casque VR en 2021 ?

Par : Kevunie
PSVR 2021

Avec plus de 5 millions d’unités vendues, la PlayStation VR  ou PSVR de Sony reste encore considérée comme l’un des casques les plus populaires du marché en 2021. Mais en vaut-il la peine pour un acheteur ?

La PSVR est l’une des solutions de réalité virtuelle les plus accessibles à l’heure actuelle. Le prix, associé à une bibliothèque croissante de jeux, fait de ce casque une recommandation facile. Mais l’industrie de la réalité virtuelle évolue rapidement. Ainsi, on peut se demander si le PSVR reste un achat digne en 2021. Cet article va vous aider à décider.

PSVR en 2021 : un solide catalogue de contenus de VR

Même s’il n’offre pas la puissance d’un PC, le PSVR propose certains des jeux les plus ambitieux, les plus raffinés et les plus étonnants en VR. Les studios de Sony ont produit certains des meilleurs titres comme Astro Bot Rescue Mission et Blood & Truth

Parallèlement, ses relations avec les principaux éditeurs ont permis à la plateforme de bénéficier de jeux à gros budget. Notamment Resident Evil 7, No Man’s Sky, Skyrim et Hitman 3 récemment sorti en VR. Ce sont des titres que vous ne trouverez probablement pas sur le casque autonome Oculus Quest 2 avant quelques années.

Ensuite, il y a les titres plus indépendants, sans doute l’élément vital de l’industrie de la réalité virtuelle. Bien qu’ils ne soient peut-être pas les jeux les plus aboutis, des expériences comme Ghost Giant, Paper Beast et A Fisherman’s Tale ont ouvert de nouveaux horizons à la technologie. Ils ont innové en termes de gameplay, d’immersion et de narration. 

L’on peut également citer certains classiques indémodables comme Beat Saber qui sont prêts et n’attendent qu’à être joués.

PSVR en 2021 : de nouveaux contenus à venir

Il est vrai que le rythme de sorties des jeux PSVR a considérablement ralenti. Cependant, Hitman 3 a prouvé que ce casque réserve encore des expériences VR étonnantes.

Les grands titres VR comme After The Fall et Sniper Elite VR figurent sur l’agenda du PSVR 2021. Des jeux indépendants comme Stride et Wind & Leaves sont également annoncés. Il n’est peut-être pas aussi bien positionné que ses concurrents, mais le PlayStation VR en vaut encore la peine en 2021.

PSVR en 2021 : l’un des moyens les moins chers d’accéder à la VR

Évidemment, pour jouer à la PSVR, il faut au moins la PS4. Si vous ne possédez pas déjà la console, le prix complet de la PSVR sera considérablement plus élevé. Mais plus de 100 millions de personnes disposent d’une PS4 et, pour elles, la proposition devrait être beaucoup plus attrayante. 

Amazon vend un ensemble de jeux PS VR complet incluant des contrôleurs de mouvement, des jeux et une caméra PlayStation pour environ 399 euros. Ce n’est pas une surprise de voir de profondes réductions de prix dans l’avenir du casque, étant donné que la prochaine génération est maintenant là.

PSVR fonctionne sur PS5

Actuellement, la PS5 reste au centre des préoccupations du petit monde du gaming. La nouvelle console de Sony est maintenant sortie, mais toujours incroyablement difficile à se procurer. 

Cependant, la bonne nouvelle est que, si vous en avez une, vous pouvez utiliser le PSVR avec. Il vous suffit d’utiliser l’adaptateur gratuit pour la caméra, et vous pourrez profiter d’à peu près tout le contenu PS4 VR sur l’appareil.

Cela signifie qu’il n’y a aucune raison de jeter votre casque si vous êtes passé à la console next-gen : la PS5 prend même en charge vos anciens contrôleurs de l’ère PS4.

 

PSVR : les inconvénients

En 2021, le PSVR est encore capable d’offrir des expériences de VR réellement immersives, mais l’écart entre le casque et ses concurrents se creuse

L’écran 1080p fait toujours le travail, mais semble beaucoup plus flou quand on le compare aux Oculus Quest 2, HP Reverb G2 et autres Valve Index. De plus, le système de tracking de l’appareil, limité à du 180 degrés avec les manettes Move, peine à suivre la cadence des jeux récents, à moins de disposer d’une configuration bien spécifique.

Aussi, le PSVR apparaît en 2021 comme un casque de plus en plus dépassé.

Alors, faut-il acheter un PSVR en 2021 ?

La réponse à cette question dépend de votre situation. Si vous possédez déjà une PS4 ou une PS5 et que vous cherchez à vous lancer dans la VR, le casque PSVR est une bonne recommandation.

Toutefois, si vous êtes juste curieux de connaître les autres options pour vous lancer dans la VR, c’est là que les choses se compliquent un peu. Vous feriez sans doute mieux d’opter pour l’Oculus Quest 2. Plus accessible et plus abordable, il offre un meilleur suivi des mouvements. Alors qu’il ne coûte pas plus cher que le PSVR en 2021. 

Vous pouvez aussi envisager d’attendre de savoir ce que Sony a l’intention d’offrir sur PS5, même si cela prend du temps. À noter que pour vivre une expérience avec des durées plus longues comme Skyrim et Blood & Truth, la PSVR reste une bonne alternative à Quest 2 en 2021. En plus, il n’y aura pas besoin d’utiliser un compte Facebook.

Cet article PSVR : faut-il acheter ce casque VR en 2021 ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Antonio De Rosa donne son avis sur l’apparence du casque VR/AR d’Apple

Par : Joarson
apparence casque VR/AR Apple

A partir d’un simple rendu basé sur un prototype, il est possible de se faire une idée de l’apparence du casque VR/AR d’Apple. Le concepteur Antonio De Rosa s’est servi du dessin caricatural comme base pour obtenir des rendus plus réalistes du design.

L’apparence du casque VR/AR d’Apple a été seulement inspirée d’un dessin au style caricatural qui ne montrait qu’une vue de profil. Puis, le concepteur Antonio De Rosa a donné quelques idées sur un rendu plus réaliste sous différents angles. Selon une rumeur, les dernières versions du casque comprennent des images de style marketing dans lequel il propose le nom de “Apple View“.

L’apparence du casque VR/AR d’Apple dévoilée

Le dessin d’origine était plutôt un croquis en deux dimensions ne couvrant que le profil latéral. Le rendu du concepteur d’Apple, Antonio De Rosa, est basé sur l’apparence du croquis mais couvre le casque VR/AR sous différents angles. L’artiste crée des concepts Apple depuis 2010, comme celui qui a été baptisé l’iWatch.

Selon les rumeurs dans le rendu, le casque VR/AR d’Apple sera sans doute nommé “Apple View”. Les images montrent le casque dans une vue intérieure et révèlent des éléments comme le bandeau élastique et un design cohérent avec les autres produits Apple.

L’objectif principal d’Apple est de proposer des lunettes légères avec des écrans intégrés pour offrir une vision du monde en réalité augmentée. Les porteurs regardent le monde réel directement en virtuel à travers le casque, mais verraient les informations se superposer devant leurs yeux.

Les projets d’Apple anticipés suite au rendu de De Rosa

Presque tous les rapports sur le projet d’une lunette communément appelé “Apple Glasses” ont fait état d’un appareil de l’AR plutôt que sur la VR. Mais la rumeur sur l’apparence du rendu de De Rosa suggère que le premier appareil virtuel d’Apple sera principalement un casque VR/AR.

Certains initiés d’Apple pensent que la société ne vendra peut-être qu’un seul casque par jour et par magasin. La firme semble être extrêmement sérieuse à propos du projet puisque le chef du matériel de la société, Dan Riccio, serait à la tête du travail de développement.

Le casque VR/AR sera équipé de plus d’une douzaine de caméras pour suivre les mouvements des mains et montrer des vidéos du monde réel aux personnes qui le portent.

Cet article Antonio De Rosa donne son avis sur l’apparence du casque VR/AR d’Apple a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest 2 : Facebook a vendu 3 millions d’unité selon le Studio Rec Room

Par : Joarson
Facebook Quest 2

Les développeurs de l’application VR Rec Room estiment que 2 à 3 millions d’Oculus Quest 2 ont été vendus sur la base du taux d’adoption de l’application. Facebook a initialement lancé l’Oculus Quest 2 en octobre 2020, le nouveau casque n’a donc que quatre mois.

Actuellement, selon les téléchargements de Rec Room sur Quest 2, le studio estime que Facebook a potentiellement vendu plus de trois millions d’unités du Quest 2 rien qu’au quatrième trimestre 2020. Rec Room est l’une des meilleures applications de VR sociales gratuites qui existent. En l’absence de données concrètes sur les ventes, il constitue un excellent filtre de l’évolution du secteur.

La vente de Quest 2 a dépassé les attentes de Facebook

Mark Zuckerberg a révélé que le Quest 2 avait été précommandé 5 fois plus que le Quest et avait largement dépassé les attentes de Facebook. Il l’a affirmé dans un appel aux gains de Facebook en octobre dernier. Le tout nouveau casque VR de Facebook pourrait s’être vendu à des millions d’exemplaires en trois mois seulement.

La Quest originale a également été extrêmement populaire, représentant près de la moitié de tous les casques VR vendus en 2019. Facebook a également renforcé la présence commerciale de Quest 2, en faisant la promotion de sa facilité d’utilisation et de l’absence d’un lien avec un PC.

Un million de casques vendus au cours des trois premiers mois ne sont pas quelque chose à négliger. Cela est encore plus important si Rec Room est supposé avoir un taux de connexion hypothétique de 100 %.

Zuckerberg concentrerait l’écosystème de la VR sur la Quest 2

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a mentionné que le Quest 2 est sur le point de devenir le meilleur casque de réalité virtuelle grand public. Il ne publiera probablement aucune donnée sur les ventes de matériel jusqu’à ce qu’un futur produit soit en vue.

Zuckerberg n’a pas bien défini ce qu’il considère comme “grand public“. Cependant, lors de la conférence Oculus Connect 5 en 2018 il a déclaré que 10 millions d’utilisateurs de VR étaient une étape importante à franchir pour la société. Il avait pour but de créer un écosystème durable pour les développeurs de VR.

Facebook n’en est peut-être pas encore là, mais un autre lancement de produit tout aussi réussi pourrait les mettre en bonne position. Leur objectif est d’atteindre ce point d’inflexion qu’ils se sont eux-mêmes imposé.

Cet article Oculus Quest 2 : Facebook a vendu 3 millions d’unité selon le Studio Rec Room a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Casque VR Apple : le premier modèle coûterait 3 000$ et comprendrait un écran de 8K

Par : Joarson
Casque VR Apple

Les rumeurs concernant le casque VR d’Apple semblent se confirmer de jour en jour. Selon un rapport de « The Information », l’appareil est en phase finale de développement. Il sera équipé de puissants processeurs, d’un écran haute résolution de 8K et d’un ventilateur, le tout pour un prix très élevé.

Apple prévoit peut-être de sortir un casque VR avec des capacités AR limitées dès 2022. Il serait un précurseur de son dispositif AR à part entière. Un récent rapport de The Information affirme que le premier casque VR de la société coûtera environ 3 000$ et comprendra une panoplie de fonctionnalités qui figurent en haut de la liste des souhaits de tout amateur de réalité virtuelle.

Ce qu’il faut savoir sur le casque VR d’Apple

Le prochain casque VR d’Apple sera équipé de plus d’une douzaine de caméras, qui seront utilisées pour le suivi à l’échelle de la pièce, le suivi manuel et le passage AR. Il comprendrait également deux écrans 8K qui utiliseraient l’eye-tracking pour un rendu fovéal, une technique de rendu du contenu à sa plus haute résolution en fonction de l’endroit où l’œil regarde.

Tout comme l’Oculus Quest, certains prototypes de casques VR sont censés inclure des caméras externes pour activer certaines fonctions de l’AR.

Le rapport soutient qu’Apple a discuté en interne d’un prix de 3 000$ pour l’appareil, ce qui suggère qu’il sera proposé au segment des consommateurs de haut de gamme ou aux entreprises, de la même manière qu’Apple positionne ses ordinateurs Mac Pro.

Les rumeurs sur un nouveau prototype

Les images internes d’Apple ont montré un autre prototype en phase finale de 2020, qui comprenait une visière incurvée et élégante, fixée au visage par un matériau en maille et des bandeaux interchangeables.

Le prototype AR, qui devrait suivre à un moment donné, porterait le nom de code N421. Il est suggéré qu’il est encore à un stade précoce de développement, et qu’il devrait être dévoilé en 2023.

Une rumeur fournie par Jon Prosser, un divulgateur de technologie connu, en mai 2020, soutenait que le nouveau casque AR serait nommé “Apple Glass”, qu’il dépendrait des appareils mobiles d’Apple pour le traitement des données et qu’il serait lancé à 499 $ dans le courant de l’année.

D’après la stratégie de lancement d’Apple, de plus en plus d’informations seront probablement divulguées pendant les années à venir concernant les deux casques avant leur lancement respectif. Les chaînes d’approvisionnement ne peuvent pas toujours fonctionner en toute discrétion.

Cet article Casque VR Apple : le premier modèle coûterait 3 000$ et comprendrait un écran de 8K a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Casque VR Apple : un prix exorbitant dévoilé par les analystes

Par : Joarson
Casque VR Apple

Le casque VR d’Apple pourrait être commercialisé dès le premier trimestre 2022, selon une analyse effectuée par JP Morgan dans une revue du China Times. Le casque serait lancé avec une fonctionnalité LiDAR et pour un prix qui dépasserait les 500$.

Le rapport, repéré par iMore, explique que “le design industriel du casque d’Apple sera proche de celui des autres marques de casques de VR”. Le casque serait équipé de six lentilles et d’un scanner optique LiDAR pour cartographier l’environnement du porteur.

Casque VR Apple : pour les utilisateurs de produits haut de gamme

 

La plupart des composants du casque VR d’Apple seraient fabriqués à partir du quatrième trimestre 2021. JP Morgan a révélé certains des fournisseurs d’Apple pour l’appareil, tels que TSMC pour le processeur de l’appareil, Largan et Genius Electronic Optical pour les lentilles, et Pegatron pour l’assemblage. Le rapport note également que la chaîne d’approvisionnement du casque est fortement concentrée à Taïwan.

JP Morgan pense que le casque sera destiné au haut de gamme du marché des consommateurs, avec un prix “plus cher que les casques VR actuellement sur le marché“. Cela s’explique apparemment par le coût des matériaux de l’appareil, qui “peut à lui seul dépasser 500 dollars“.

Ces informations reflètent le récent rapport de Mark Gurman déclarant que le casque VR d’Apple “sera beaucoup plus cher que ceux des concurrents” et “à égalité avec d’autres produits Apple coûteux, tels que l’ordinateur de bureau Mac Pro à 5 999 $”.

Des indices sur les lunettes AR d’Apple

Dans le même rapport, JP Morgan a également fourni des informations sur le projet de lunettes de réalité augmentée (AR) d’Apple. En raison de “la gestion extrêmement difficile de la chaîne d’approvisionnement et des spécifications de conception industrielle”, JP Morgan prédit que les lunettes d’Apple ne seront probablement pas lancées dans les 12 à 18 mois à venir.

Apple est conscient de rendre l’appareil “léger, beau, facile à porter, et capable de résister à une utilisation à long terme”. Le besoin de verres sur ordonnance et de personnalisation pourrait également entraver le passage à une production de masse.

Les rumeurs concernant le casque VR et les lunettes AR d’Apple se sont multipliées ces derniers mois. L’analyste Ming-Chi Kuo a déclaré au début du mois qu’Apple dévoilerait un appareil de réalité augmentée non spécifié à un moment donné en 2021.

Cet article Casque VR Apple : un prix exorbitant dévoilé par les analystes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comparatif 2021 des casques Windows Mixed Reality : Avis, Prix, Lequel acheter ?

Par : jeanne
Comparatif 2021 des casques Windows Mixed Reality : Avis, Prix, Lequel acheter ?

Depuis octobre 2017, les premiers casques de réalité virtuelle sont compatibles avec la plateforme Windows Mixed Reality de Microsoft. Ils ont été commercialisés en même temps que la mise à jour Windows 10 Fall Creators Update. Pour vous aider à choisir le casque qui correspond à vos besoins, découvrez quel est le point fort de chacun de ces appareils.

Le 3 octobre 2017, Microsoft a tenu une conférence dédiée au lancement de sa plateforme Windows Mixed Reality. Les casques compatibles avec cette plateforme ont quant à eux été commercialisés à partir du 17 octobre 2017. La plupart de ces casques sont basés sur le design de référence fourni par Microsoft, et présentent donc les mêmes caractéristiques techniques. Dans ce contexte, on peut se demander ce qui différencie ces différents appareils. Asus, HP, Dell, Acer, Lenovo… découvrez le point fort de chaque casque Windows Mixed Reality.

Les spécifications minimales dont vous aurez besoin pour profiter de la réalité virtuelle :

1. Processeur Intel Core i5-6300HQ

2. Nvidia GeForce GTX 980, 1060, 1070 ou 1080 GPU

3. 8 Go de RAM

4. Deux ports USB 3.0

5. HDMI 1.4

6. Affichage 1920 x 1080

7. Windows 8 ou 10

COMPARATIF DES CASQUES WINDOWS MIXED REALITY

HP Reverb, chef de file de la deuxième génération

Annoncé en mars 2019, le HP Reverb est le second casque Windows Mixed Reality de Hewlett Packard. Son principal point fort est sa définition impressionnante de 2160×2160 par oeil pour un total dépassant les 4K. Pour rappel, le premier casque HP se contentait d’une définition de 1440×1440 par oeil.

Ce nouvel appareil propose donc une définition doublée par rapport au premier, et surpasse même le HTC Vive Pro et le Samsung Odyssey. De plus, son écran LCD utilise toute la bande des sous-pixels RGB et l’effet de grille sera donc fortement réduit par rapport aux écrans OLED de définition égale.

L’autre grand point fort sera le confort, avec un design très différent du premier modèle et plus proche de celui de l’Oculus Rift. On retrouve notamment un serre-tête très similaire, et un casque audio intégré. Pour le reste, on retrouvera le même système de tracking inside-out, ainsi que la compatibilité avec Windows Mixed Reality et Steam VR.

Principalement destiné aux entreprises, le HP Reverb sera disponible à la fin du mois d’avril 2019 à partir de 600 dollars. Il s’agit du premier casque Windows Mixed Reality de seconde génération, mais les autres constructeurs devraient rapidement se mettre à jour à leur tour.

 

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Acer ConceptD OJO : Acer passe à la 4K

 

Tout comme HP, Acer propose un second casque de réalité virtuelle Windows Mixed Reality de définition 4K. Il est d’ailleurs probable que les deux écrans LCD de définition 2160×2160 soient les mêmes que ceux du Reverb.

On retrouve également un casque audio intégré, et la possibilité de détacher les lentilles et l’écran du casque pour le nettoyer. Un système d’ajustement de l’écart entre les pupilles est également proposé. Le système de tracking inside-out est le même que sur le précédent modèle.

Le prix et la date de sortie du Acer ConceptD OJO n’ont pas encore été communiqués. Cependant, on peut s’attendre à ce que cet appareil soit lancé d’ici la fin de l’année 2019.

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

ASUS HC102, fraîcheur et légèreté

 

Avec le design polygonal de sa visière, le casque WMR d’Asus se distingue de façon positive sur le plan esthétique. Cependant, le vrai point fort de ce casque HC102 sont les matériaux qui le composent. Tout d’abord, contrairement aux autres constructeurs, Asus a fait le choix d’intégrer à son casque un seul écran 3K 2880×1440 plutôt que deux écrans 1440×1440. Ceci permet de rendre l’appareil nettement plus léger que ses rivaux et que tous les casques VR disponibles à l’heure actuelle. Cette particularité devrait rendre l’expérience plus confortable.

En outre, l’intérieur du bandeau du HC2012 est recouvert d’une surface antibactérienne à séchage rapide, permettant d’éviter que le casque soit recouvert d’une répugnante moiteur après quelques heures d’utilisation intense. De plus, ces matériaux devraient être frais au toucher, ce qui réduira le risque de transpirer à l’usage. Le casque Asus HC102 sera commercialisé pour 449 dollars en fin d’année 2017.

Ecran : LCD
Cable : 4 mètres
FOV : 105°
Résolution : 2880 x 1440
Sortie : Printemps 2018
Prix : A partir de 449 €

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Acer Mixed Reality HMD AH101, le casque Windows Mixed Reality le plus précis

 

Ce casque est en grande partie composé de plastique brillant, et épouse la forme du crane par le biais d’un bandeau en forme de Halo extensible.

Le design du casque de Acer est plaisant, et l’expérience proposée sera techniquement similaire à celle délivrée par les autres casques WMR. En revanche, le manque de molleton risque de poser quelques problèmes en matière de confort sur le long terme… le casque Windows Mixed Reality de Acer est disponible depuis octobre 2017.

Ecran : LCD
Cable : 4 mètres
FOV : 105°
Résolution : 2880 x 1440
Sortie : 17 octobre 2017
Prix : A partir de 449 €

 

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Dell Visor, le plus beau casque Windows Mixed Reality

 

D’un blanc brillant et immaculé, le Dell Visor est certainement le plus beau casque Windows Mixed Reality. En outre, l’avant et l’arrière de son bandeau en forme de Halo est recouvert de molleton anti-sueur, ce qui garantit une meilleure hygiène en cas d’usage intense et prolongé. Ce molleton n’absorbe pas la sueur, ce qui permet de le nettoyer très facilement après l’usage. Idéal pour les soirées entre amis.

Le Dell Visor intègre par ailleurs un système permettant de gérer le câble qui le connecte à l’ordinateur. Une pression du bouton vers l’avant permet de garder le câble face à soi, tandis qu’une pression vers l’arrière permet de le garder derrière soi. Une façon ingénieuse d’éviter de s’emmêler pendant l’usage. Le Dell Visor sera disponible en fin d’année pour 349 dollars.

Ecran : LCD
Cable : 4 mètres
FOV : 105°
Résolution : 2880 x 1440
Sortie : 17 octobre 2017
Prix : A partir de 510 €

 

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

HP Windows Mixed Reality Headset, le casque Windows Mixed Reality le plus solide

Le casque de HP présente la même fiche technique que les autres casques Windows Mixed Reality, mais se distingue par un prix de seulement 399 euros. Son principal point fort est donc un prix nettement plus attractif que ses concurrents.

Le bandeau du casque de HP est recouvert de molleton anti-sueur, et le plastique de couleur matte qui le protège confère une sensation de solidité. De même, le molleton autour des yeux se révèle très confortable. En outre, notons que le câble HDMI peut être détaché ce qui facilite le rangement. En somme, ce casque à la fois simple, robuste et de qualité.

Un autre avantage de cet appareil est sa prise Jack. Tous les casques WMR sont dotés d’une prise Jack 3,5 mm permettant de connecter un casque audio ou des écouteurs, mais la prise Jack du casque HP est directement intégrée au corps du casque, ce qui la rend plus pratique à utiliser. Le casque HP Windows Mixed Reality sera commercialisé en fin d’année pour 329 dollars.

Ecran : LCD
Cable : 4 mètres
FOV : 105°
Résolution : 2880 x 1440
Sortie : 2017
Prix : A partir de 399 €

 

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Lenovo Explorer, le casque Windows Mixed Reality le mieux aéré

 

Il est difficile de trouver le véritable point fort du casque WMR de Lenovo. L’appareil présente la même fiche technique que ses concurrents, son serre-tête est molletonné, et son design rappelle celui d’autres produits du constructeur chinois. Le Lenovo Explorer est confortable, mais rien ne le distingue réellement à première vue.

Toutefois, à l’intérieur, Lenovo a intégré davantage de ventilateurs pour permettre à l’air de mieux circuler pendant l’utilisation, ce qui permet d’éviter les risques de buée sur l’écran ou de sensation de chaleur en cas d’usage prolongé. Il s’agit là d’un atout à souligner. Le Lenovo Explorer sera prochainement disponible pour 349 dollars.

Ecran : LCD
Cable : 4 mètres
FOV : 105°
Résolution : 2880 x 1440
Sortie : 17 octobre 2017
Prix : A partir de 449€

 

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Samsung Odyssey, le casque Windows Mixed Reality haut de gamme

 

S’il y a bien un casque Windows Mixed Reality que l’on retiendra pour son côté haut de gamme, c’est bien le Samsung Odyssey. Une caractéristique bien reflétée par son prix : 499 dollars, soit le plus cher de la gamme. Il n’est d’ailleurs pas directement disponible en France, mais uniquement via des revendeurs.

Comparé aux produits du genre, son coût peut paraître excessif, mais il faut prendre en compte plusieurs particularités de cet appareil. Tout d’abord, il est le seul casque WMR à posséder un écran AMOLED et une définition de 2800×1600 pixels. Il propose également une vision à 110°, mais surtout un système audio intégré. Déjà rare sur le marché des casques de réalité virtuelle en général, c’est un point très appréciable. Pour finir, Il s’agit d’un casque pour PC, compatible avec le catalogue de jeux Steam VR, le tracking inside-out et les contrôleurs à détection de mouvement de Microsoft

Écran : AMOLED
FOV : 110°
Résolution : 2800×1600
Prix : 499 (500 euros en France via un revendeur)
Date de sortie : 6 novembre 2017

 

GUIDE DES CASQUES WINDOWS MIXED REALITY

Vous connaissez maintenant les principaux points forts de chaque casque Windows Mixed Reality. Bien évidemment, il conviendra à chacun de choisir l’appareil qui lui faut selon ses priorités. Toutefois, compte tenu des nombreuses similitudes entre les différents produits , il est probable que le choix soit principalement aiguillé en fonction de la marque préférée de chacun. Cependant, il existe bien des éléments à prendre en compte avant de sélectionner le casque WMR qu’il vous faut. Pour cela, nous avons préparé un guide d’achat complet contenant toutes les informations nécessaires.

Cet article Comparatif 2021 des casques Windows Mixed Reality : Avis, Prix, Lequel acheter ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comparatif du meilleur cardboard 2021 : Prix, Avis, Lequel acheter ?

Par : jeanne
Samsung lance son casque RV

Les casques VR sont souvent considérés comme des objets à destination des plus riches. Si c’est effectivement le cas concernant le haut de gamme, on peut en réalité accéder à la réalité virtuelle pour un moindre coût. Avec un cardboard, on transforme son smartphone pour profiter de la VR.

Autrefois réservée à une petite frange de passionnés et professionnels, la réalité virtuelle est désormais dans nos salons… Mais aussi sur nos mobiles ! Loin de certains produits aussi compliqués à installer qu’à utiliser, on parle ici d’appareils accessibles à tous. Ceux-ci transforment en téléphones en véritable plateforme pour profiter de la VR.

Les casques Cardboard présentent un tarif abordable, une compatibilité étendue à l’ensemble des smartphones, et surtout une mobilité illimitée. Sans fil et sans contraintes, ces casque RV grand public permettent de se plonger dans la réalité virtuelle à tout moment pour profiter d’un large catalogues d’applications.

Toutefois, parmi les innombrables modèles de casques VR Cardboard qui inondent le marché, tous ne se valent pas. Grâce à notre comparatif, découvrez comment choisir le meilleur casque Carboard !

TOP DES CARDBOARDS / CASQUES VR MOBILE

Samsung Gear VR : le cardboard VR pionnier

 

Le Samsung Gear VR fait partie des pionniers du casque de réalité virtuelle cardboard. Sortie avant même l’Oculus Rift, il a d’ailleurs été construit en collaboration avec la société à l’origine de ce dernier.

Cet appareil présente un très bon niveau de finition, et propose une expérience immersive d’une qualité supérieure à la plupart des casques mobiles. Il embarque ses propres capteurs pour un meilleur tracking de mouvement. Son pavé tactile et ses boutons offrent des contrôles réactifs et intuitifs.

La dernière version, présentée en mars 2017, offre un confort maximal grâce à des bord molletonnés et une couleur noire empêchant les reflets lumineux. Compatible USB type-C, il a surtout été redisigné pour pouvoir accueillir le nouveau fleuron de la marque, le Galaxy S8. Un contrôleur bluetooth est également de la partie. Ce dernier est compatible avec la génération précédente de Gear VR.

La compatibilité du Gear VR est restreinte aux smartphones Samsung. La toute première version du casque, pour les développeurs, pouvaient être utilisée avec le Galaxy Note 4. Les versions suivantes peuvent, elles, accueillir les Galaxy Note 5, 7 et Galaxy S6 et S7. Les utilisateurs d’autres marques de smartphones devront opter pour un autre modèle. Prix : 100€

> LIRE LE TEST (version blanche 2015)

> LIRE LE TEST (version noir 2016)

> LIRE LE TEST (version noir 2017)

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Google Daydream View : Un casque à fort potentiel

Le Google Daydream View signe le deuxième essai de Google dans la réalité virtuelle après le Google Carboard. Longtemps attendu, il est le dispositif qui devrait pouvoir un jour détrôner le Samsung Gear VR qui siège en haut de la liste des casques de réalité virtuelle mobile. Il se démarque notamment par un confort qu’atteignent peu de ses concurrents. Compatible avec un grand nombre d’applications , le Daydream View profite bien des partenariats de Google pour proposer une expérience complète.

Avec son design efficace, sa télécommande qui permet une interactivité proche de celle des casques haut de gamme et son interface, le Google Daydream View est une référence du casque VR Cardboard. Prix : 79€.

> LIRE LE TEST

Homido V2 : un sérieux concurrent français

Homido V2 est la deuxième version du casque de réalité virtuelle de la startup française Homido. Elle corrige les erreurs de son aîné.

Avec son design futuriste et élégant, sa station d’accueil compatible avec la majorité des smartphones en circulation, le confort de sa mousse protectricesa gâchette de navigation qui facilite la vie de l’utilisateur et ses applications dédiées qui proposent une large variété de contenus, ce casque est un concurrent sérieux aux autres casques de réalité virtuelle mobile. Prix : 69,99€.

> LIRE LE TEST

Google Cardboard : le prix le plus abordable

On peut difficilement imaginer un casque moins cher que le Cardboard de Google. Cet appareil d’une valeur marchande de 15€ se résume à un morceau de cartondeux lentillesdes aimants et un élastique. Google propose un patron pour fabriquer son propre exemplaire, tandis que de nombreuses déclinaisons customisées sont disponibles dans le commerce.

Techniquement, le Cardboard propose évidemment une expérience rudimentaire. Cependant, ce dispositif minimaliste permet à tout un chacun de découvrir la réalité virtuelle à moindre coût.

Une application compagnon est proposée sur iOS et Android. L’utilisateur peut y télécharger des jeux et des applications diverses. Il suffit ensuite d’insérer son smartphone dans l’emplacement prévu à cet effet pour essayer la réalité virtuelle. Google propose régulièrement de nouvelles versions de sa création, avec des lentilles de meilleure qualité ou une construction plus confortable. Malgré tout, le coût reste généralement le même et permet d’entrer dans la VR sans se ruiner.  Prix : 15€.

> LIRE LE TEST

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Homido Grab : entre Cardboard et casque mobile

Le Homido Grab ressemble à un jouet avec ses couleurs pétantes dignes d’une construction en LEGO. Mais ne vous y trompez pas. Il reprend en majorité les améliorations implémentées dans le Homido V2 et est proposé à un prix fort concurrentiel.

Le Homido Grab s’utilise comme un Carboard et sera recommandé pour des activités passives comme regarder des vidéos 360. Mais il n’est pas cartonné et est fabriqué avec des matériaux de qualité. Il possède même une gâchette qui permet d’interagir directement avec le smartphone utilisé. Il ne lui manque plus que des lanières pour devenir un vrai casque VR mobile. Seule ombre au tableau : il faudra donc le tenir avec vos mains. Prix : 30€.

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Zeiss VR One Plus : un cardboard incomplet, mais au fort potentiel

La société Zeiss avait déjà proposé un premier cardboard en 2015 avec le VR One. Le bilan était sans appel : s’il possédait de bons atouts, le produit était trop cher et n’offrait pas suffisamment de fonctionnalités. Des défauts que la version Plus a cherché à corriger.

Difficile de dire que le pari est réussi pour l’entreprise allemande. Si sa compatibilité et son confort sont au top, on ne trouve toujours aucune application ou interactivité réellement intéressante. Cela pourrait toute fois changer bientôt. En effet, le casque devrait permettre, dans un futur proche, l’utilisation des jeux de l’Oculus Rift et de l’HTC Vive. Une possibilité qu’aucun cardboard n’a pu offrir jusqu’ici. Avec le Zeiss VR One Plus, on parle donc d’un pari sur l’avenir, surtout vu son coût. Prix : 99,99 euros.

LIRE LE TEST

 

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Freefly VR Beyond : le cardboard au design unique

Face à la concurrence, le casque VR Freefly VR Beyond se démarque directement avec son design très particulier. On peut parler de point positif comme négatif, puisque la forme de l’objet peut aussi bien attirer que repousser les acheteurs.

Côté performances, le cardboard s’en sort très bien, même si on ne va pas le considérer comme un must have. On pense particulièrement à l’image et au confort d’utilisation qui satisferont largement les nouveaux venus dans le monde de la réalité virtuelle. Ses deux gâchettes permettent notamment un contrôle optimal. On peut cependant regretter le manque d’applications intéressantes dédiées à l’objet. Malgré tout, on ne risque pas de se ruine, avec un coût correspondant bien aux performances du casque. Prix : 22,90 euros.

> LIRE LE TEST

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Mogaman F1 : le cardboard français avec des idées, mais aux applications perfectibles

Encore une fois, c’est un produit de l’hexagone qui se trouve dans ce comparatif. Avec un design sobre et efficace, il ne se démarque pas trop de ses concurrents, mais propose tout de même quelques bonnes idées. Il est tout d’abord très polyvalent et s’adapte à un grand nombre de smartphones présents sur le marché. Un élément cependant assombri par une fixation peu fiable du téléphone sur le casque.

Si la qualité d’image est assez bonne, c’est surtout pour sa simplicité d’utilisation que l’on aura tendance à conseiller ce cardboard. Les novices en matière de technologie n’auront en effet aucun mal à le prendre en main. Ne pas pouvoir interagir avec les applications à cause de l’absence de bouton est par contre bien plus problématique. Malgré un prix un peu trop élevé, on reste sur un produit de bonne qualité, bien que non exempt de défauts. Prix : 49,90 euros.

> LIRE LE TEST

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

GUIDE D’ACHAT DES CASQUES VR MOBILES CARDBOARD

Qu’est-ce qu’un casque de réalité virtuelle mobile ?

L’expression casque VR mobile désigne des dispositifs comme le fameux Google Cardboard, ou le Samsung Gear VR. Nettement plus abordables, ces casques sont généralement proposés pour un tarif compris entre 10€ et 100€. Ce prix très bas les rend accessibles à tout un chacun.

Composition

Pour cause, ces appareils n’embarquent pratiquement aucune technologie. Ils reposent entièrement sur les smartphones, qu’il suffit d’insérer à l’emplacement prévu à cet effet. L’écran, le processeur et les capteurs du téléphone permettront alors de bénéficier d’une expérience immersive en trois dimensions à 360° pour un coût très bas.

Les casques en eux-mêmes comportent uniquement des lentilles destinées à zoomer sur l’écran du téléphone. Ce système est très simple, et pourtant très efficace en matière d’immersion. C’est la raison pour laquelle ces appareils minimalistes semblent finalement plus révolutionnaires encore que l’Oculus Rift ou que le HTC Vive.

Applications

De même, les applications disponibles pour ces casques sont proposées au même tarif que des applications mobiles traditionnelles. Les jeux les plus chers dépassent rarement la barre des 15 euros, tandis que certains titres atteignent les 60€ sur Oculus Rift.

Ces applications en question sont pour la plupart des jeux vidéo, ou des applications de vidéo à 360°. On retrouve également des expériences plus conceptuelles, artistiques ou culturelles, proposant par exemple d’explorer l’espace ou les profondeurs des océans. Il existe également plusieurs réseaux sociaux, et autres applications dédiées à la méditation ou à la relaxation.

Des particularités positives et négatives

Outre le prix, le principal avantage des cardboards et autres casques mobiles est, très justement, leur mobilité. Légers, sans fil, ces casques peuvent être emportés partout et utilisés à tout moment en toute simplicité. Il est tout à fait possible de revêtir son casque pendant un voyage en train ou un trajet en avion.

Le seul bémol est que de très nombreux modèles sont désormais proposés, et tous ne se valent pas. Il est difficile de choisir le modèle qui correspond à vos besoins. Voici les principaux critères à prendre en compte pour sélectionner un casque de réalité virtuelle mobile.

Comment choisir un casque vr mobile ?

Le marché des casques de réalité virtuelle, en plein essor, semble actuellement dominé par trois principaux appareils : l’Oculus Rift, le HTC Vive et le Playstation VR. Ces trois dispositifs haut de gamme proposent une technologie extrêmement immersive et donnent ses lettres de noblesse à la réalité virtuelle destinée au grand public.

Aujourd’hui, ces casques sont bien plus facilement accessibles qu’à leur sortie. Toutefois, ils ne sont toujours pas destinés à tous. Leur prix d’achat, et la configuration matérielle requise pour les utiliser, en font des appareils réservés à une clientèle suffisamment passionnée ou fortunée pour pouvoir se les procurer. Le grand public, quant à lui, découvre la réalité virtuelle grâce aux casques VR mobiles.

Cardboard : les différentes critères pour faire son choix

Résolution

La résolution d’un casque détermine la qualité de l’image. En règle générale, cette résolution est mesurée pour chaque œil. Pour cause, la même image est présentée à chaque œil afin de créer un effet 3D. La résolution d’un casque VR mobile est ainsi inhérente à celle de l’écran du smartphone avec lequel il est utilisé. Si, théoriquement, une résolution minimum de 720p peut permettre de goûter à la réalité virtuelle on ne saura que conseiller d’utiliser nu smartphone Full HD ou QHD.

Champ de vision

La largeur du champ de vision d’un casque VR détermine la sensation d’immersion que l’utilisateur éprouve. Plus ce champ de vision est large, plus l’usage aura l’illusion d’être dans le monde réel. Rappelons que le champ de vision humain est de 180°. Les meilleurs casques se rapprochent de ce degré, tandis que les plus médiocres laissent passer la lumière et ne couvrent pas les yeux dans leur intégralité, ruinant totalement l’expérience.

Applications

Tous les casques VR mobiles ne proposent pas les mêmes applications. Le Google Cardboard et ses diverses déclinaisons proposent un catalogue d’applications, tandis que le Gear VR permet d’accéder à l’Oculus Store, et du contenu exclusif. 

Compatibilité

Les casques comme le Google Cardboard sont compatibles avec n’importe quel smartphone, à condition que son écran soit suffisamment grand. Tous les casques ne sont pas compatibles avec iOS et Android. De même, le Samsung Gear VR n’est compatible qu’avec les smartphones Galaxy S de Samsung.

Capteurs

La plupart des casques VR mobiles reposent uniquement sur l’accéléromètre et le gyroscope du smartphone pour détecter les mouvements et la position de l’utilisateur. Cependant, le Gear VR de Samsung par exemple embarque son propre accéléromètre, gyroscope et magnétomètre plus précis pour proposer une expérience plus immersive. De même, des technologies de tracking de position commencent à faire leur apparition. Il devient alors possible de se déplacer dans la réalité virtuelle en se déplaçant dans le monde réel, comme c’est déjà le cas avec la technologie RoomScale du HTC Vive.

Contrôles

Certains casques mobiles, comme le Gear VR, sont dotés d’un pavé tactile et de boutons permettant de contrôler la navigation ou les jeux vidéos en réalité virtuelle. Il est également possible d’utiliser une manette, ou même un clavier Bluetooth.

Matériaux

Les matériaux d’un casque mobile déterminent sa solidité. Le Google Cardboard, constitué de carton n’est par exemple pas vraiment résistant et propose une expérience rudimentaire. Les casques en plastique sont évidemment plus solides, mais on trouve de larges différences de qualité entre les produits. Si un Cardboard est moins cher qu’un casque haut de gamme, il ne faut pas laisser la résistance de côté. Finir avec un objet non fonctionnel après quelques mois n’est jamais agréable, même s’il est disponible à bas prix.

Système d’attache

Le système d’attache varie d’un modèle à l’autre. Certains casques se posent simplement sur les oreilles comme des lunettes, tandis que d’autres se fixent sur la tête avec des bandes réglables. D’autres modèles nécessitent d’être tenus à la main. Ces derniers font généralement partie des produits les moins chers et se résument souvent à un simple carton permettant d’installer son smartphone. On les conseillera plus aux nouveaux venus curieux de ce que peut proposer la réalité virtuelle.

Poids et dimensions

Le poids est également un facteur essentiel. Un casque trop lourd sera vite désagréable, et l’utilisateur ne pourra pas le garder longtemps sur les yeux. Les dimensions, quant à elles, déterminent si le casque est facile à transporter. Pour des personnes sensibles au niveau du coup, il s’agit d’éviter des douleurs que ne manquerait pas de provoquer un poids trop élevé.

Confort

Ce critère représente la combinaison de plusieurs autres, cités précédemment. Cependant, il est important de l’aborder à part, tant il s’agit un élément majeur d’une expérience en réalité virtuelle. Un casque léger, mais aux mauvaises attaches n’offrira pas un usage agréable par exemple. Il est donc particulièrement important de faire passer le confort avant tout. Votre produit pourra être le plus impressionnant technologiquement, il ne sera d’aucune utilité s’il est désagréable à porter.

Prix

Bien que largement moins élevé que celui d’un casque comme l’Oculus Rift, le prix d’un casque VR mobile varie d’un modèle à l’autre. Il s’agit d’un critère à prendre en compte, selon que vous souhaitiez simplement découvrir la réalité virtuelle ou que vous soyez déjà prêt à investir dans cette nouvelle technologie.

 

Cet article Comparatif du meilleur cardboard 2021 : Prix, Avis, Lequel acheter ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Survios : le créateur de Creed et Raw Data mise tout sur le PSVR 2

Par : Joarson
Survios PSVR 2

Survios, le studio développeur de Creed fonde ses grands espoirs sur un éventuel casque PSVR 2, afin de promouvoir les dernières innovations en matière de jeu VR sur console.

Lors d’une discussion sur la prochaine génération de jeux sur console organisée par VentureBeat en novembre dernier, TQ Jefferson a déclaré que Survios « mise ses espoirs dans le PSVR 2 et dans ce que le PSVR 2 va apporter à la plate-forme ».

Survios : des prochains titres exclusifs pour la PSVR 2 ?

Jefferson a décrit de nombreuses caractéristiques potentielles qui ont été décrites dans les vidéos de recherche et les brevets de Sony au cours des dernières années. Il a fait référence à des concepts comme le suivi des doigts sur d’éventuels contrôleurs de mouvement et l’amélioration du retour haptique comme sur la manette DualSense de la PS5.

“Les joysticks et les boutons faciaux standard étant sur les manettes, voir cette homogénéisation va être un grand pas en avant, car dans la génération précédente, l’absence de pouces a vraiment empêché ce que nous pouvions faire en termes de développement de jeux pour le PSVR”, a poursuivi Jefferson.

Le développeur a également fait savoir que Survios est “impatient” de savoir si la PSVR 2 disposera d’un streaming sans fil pour une plus grande liberté de mouvement.

PSVR2 : aucun indice de la part de Sony

Pour l’instant, Sony reste totalement muet concernant son prochain casque VR et il est même difficile de savoir s’il sortira un jour. Pendant la réunion, Jefferson a bien souligné que Survios lui-même n’avait aucune information sur le PSVR 2, mais cela n’empêche pas l’équipe de miser sur les éventuelles capacités du casque.

Compte tenu de la forte demande sur la PS5, Sony affecte principalement ses effectifs à la production de sa dernière console et de ses prochaines versions. De ce fait, le PSVR 2 pourrait être lancé bien plus tard que la date de sortie de la console, peut-être même des années plus tard.

De plus, en octobre de l’année dernière, le PDG de Sony Interactive Entertainment, Jim Ryan, a déclaré que “l’avenir de la VR” n’arriverait pas en 2021. Selon cette affirmation, il semble donc peu probable qu’un nouvel appareil VR du géant japonais sortira cette année. Après tout, le PlayStation VR a été lancé trois ans après la PS4.

Cet article Survios : le créateur de Creed et Raw Data mise tout sur le PSVR 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook tease l’Oculus Quest 3, et confirme l’immense popularité du 2

Par : Bastien L
oculus quest 3 facebook

Facebook confirme le succès fulgurant du casque VR Oculus Quest 2, ayant permis d’augmenter ses revenus non publicitaires à hauteur de 156% au quatrième trimestre 2020. La firme américaine en profite pour annoncer le futur Oculus Quest 3…

Le succès commercial de l’Oculus Quest 2 se confirme. Lors de l’annonce des résultats financiers de Facebook pour le quatrième trimestre 2020, Mark Zuckerberg a déclaré que cet appareil est ” en route pour devenir le premier casque VR populaire “.

Concrètement, à lui seul, ce produit a augmenté les revenus non liés à la publicité de l’entreprise américaine à hauteur de 156%. Au total, ces revenus atteignent 885 millions de dollars pour le quatrième trimestre.

Vraisemblablement, le Quest 2 s’est très bien vendu durant les fêtes de fin d’année. Selon Zuckerberg, il était ” l’un des cadeaux de Noël à la mode cette année “.

C’est une véritable réussite, d’autant que Facebook estimait jusqu’à présent que ses investissements dans la VR/AR ne payeraient pas avant plusieurs années. Désormais, le célèbre chef d’entreprise estime que l’activité XR de Facebook est ” l’un des domaines pour lesquels je suis le plus excité quant à nos progrès pour 2021 “. Le doute a cédé place à l’enthousiasme.

Jusqu’à présent, le PSVR de Sony était considéré comme le casque VR le plus vendu et populaire auprès du grand public. Cependant, le temps a passé et l’appareil a vieilli depuis 2016. Sony n’a toujours pas mis à jour son produit, et Oculus est parvenu à prendre de l’avance technologiquement parlant.

Il est donc possible que le Quest 2 surpasse le PSVR en termes de vente. Toutefois, Facebook garde le secret quant aux chiffres de ventes exacts de l’appareil.

Outre le succès du Quest 2, Mark Zuckerberg a annoncé aux investisseurs que ” plus de 60 développeurs Oculus génèrent déjà des millions de dollars de revenus, ce qui représente plus du double d’il y a quelques mois “.

We’re thrilled to see that developers of all sizes are seeing continued success on the Quest platform: More than 60 Oculus titles are generating revenue in the millions, nearly twice from when we updated this number a few months ago at Connect.

— Boz (@boztank) January 27, 2021

Facebook prépare déjà l’Oculus Quest 3, et veut concurrencer Apple sur le marché des lunettes AR

Durant cette conférence, le CEO de Facebook a également révélé que le futur Oculus Quest 3 est d’ores et déjà en développement. Selon lui, la firme ” continue à travailler sur du nouveau hardware VR. Ce nouveau casque reposera sur la même plateforme, et le contenu Quest 2 sera donc toujours compatible “.

Ceci permettra à ses yeux de continuer à ” développer une base d’utilisateurs plus large autour des casques VR que nous avons “. Malheureusement, il faudra pour l’instant se contenter de ces maigres détails concernant le futur Quest 3…

Rappelons par ailleurs que Facebook prépare aussi un casque de réalité augmentée. Un prototype a d’ailleurs été dévoilé l’an dernier. Cette semaine, Zuckerberg confirme aux actionnaires que la firme souhaite commencer par des lunettes connectées relativement simples avant de lancer de véritables lunettes AR.

À ce sujet, le chef d’entreprise estime d’ailleurs s’attendre à une concurrence féroce d’Apple dans ce domaine. Rappelons en effet que la Pomme prépare elle aussi un casque AR, mais aussi un casque VR autonome très haut de gamme…

Cet article Facebook tease l’Oculus Quest 3, et confirme l’immense popularité du 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Echo VR : un nouveau ” Season Pass ” à 10€ pour customiser votre avatar

Par : Bastien L
echo vr echo pass

Echo VR s’étoffe avec un nouveau système de pass saisonnier. Pour un prix de 10€, les joueurs pourront profiter de nombreuses options de personnalisation esthétique de leur avatar. Une nouveauté qui devrait relancer l’intérêt du jeu, et permettre à Ready at Dawn de monétiser son titre à succès…

Le jeu Echo VR compte indubitablement parmi les meilleurs jeux VR multijoueur disponibles à l’heure actuelle. Le studio ” Ready at Dawn “, détenu par Facebook, porte très bien son nom puisqu’il semble avoir une longueur d’avance dans le domaine de l’eSport en réalité virtuelle.

Toutefois, malgré son succès, ce jeu n’est pas très rentable pour ses créateurs puisqu’il est proposé gratuitement sur tous les casques de la gamme Oculus. Afin de ” monétiser ” son titre à succès, le développeur annonce l’ajout imminent d’un ” pass saisonnier “.

Cet Echo Pass permettra notamment aux joueurs de débloquer de nouvelles options de personnalisation pour leurs avatars. Ils pourront accéder à de nouveaux motifs, tags, teintes, emotes, bannières et emblèmes, mais pourront aussi pour la première fois customiser leurs châssis, brassards et propulseurs.

Echo VR va enfin vous permettre de changer de visage

Vous pourrez par exemple revêtir un masque de dinosaure. Cette nouveauté est bienvenue, puisque les avatars étaient jusqu’à présent très uniformes. Il sera aussi possible d’ajouter un titre sous votre pseudonyme, toujours dans une optique de personnalisation.

Chaque saison devrait durer environ deux mois. Les abonnés recevront des ” Points d’Expérience de Tiers ” au fil de la saison, et débloqueront progressivement de nouvelles récompenses.

Le Pass Premium coûte environ 10€, ou 1000 ” Echo Points “ pouvant être achetés séparément. Par la suite, Ready at Dawn prévoit d’ajouter d’autres façons de dépenser ces points d’ici la fin 2021…

On ignore pour l’instant à quelle date ce nouveau pass saisonnier sera disponible pour tous. Pour l’heure, un serveur de test privé ouvre ses portes dès aujourd’hui. Pour les joueurs qui souhaitent essayer cette nouvelles version, le studio recommande un casque Oculus Quest 2…

Cet article Echo VR : un nouveau ” Season Pass ” à 10€ pour customiser votre avatar a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Promotion Oculus Quest 2 : offre spéciale sur le casque VR de Facebook

Par : Joarson
promotion Quest 2

Le prix de l’Oculus Quest 2 a fait l’objet de nombreuses recherches de vente en ligne ces derniers mois, car les internautes surveillent la toile pour attendre une promotion du casque VR de Facebook.

Si depuis ces dernières semaines, le test complet de l’Oculus Quest 2 donne une idée de ce que vaut le dernier casque VR de Facebook, une question se pose : quel modèle acheter ? Le modèle 64GB est-il suffisant ou dois-je investir davantage d’argent pour obtenir la version 256GB ?

Promotion Oculus Quest 2 : l’occasion de s’offrir le casque VR de référence

L’Oculus Quest 2 a été retravaillé dans sa première version et apporte un certain nombre de nouvelles fonctionnalités, ouvrant un champ de possibilités jusqu’alors inaccessibles. Par rapport à son prédécesseur, il a une définition 50 % plus élevée avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz, lui conférant une plus grande fluidité.

Ce casque parvient à la fois à compiler les atouts de l’Oculus Quest original et à en développer de nouveau. Un processeur plus puissant spécialement conçu pour la VR autonome, plus de RAM et une résolution en nette progression. Il est également possible de le connecter à un PC à l’aide d’un câble USB-C compatible.

Le Quest 2 est actuellement disponible à 349 € sur la plupart des boutiques en ligne et en promotion à 329 € avec un code “CR20” chez Rakuten.

64 Go ou 256 GO : lequel choisir ?

L’Oculus Quest 2 avec 64 Go est plus que suffisant. Bien que tous les jeux pèsent 8 Go ou même un peu plus, il y aurait encore assez de place pour plusieurs en même temps. Cela dit, ne vous privez pas du Quest 2 à 256 Go si vous en avez le budget ou si vous en découvrez lors d’une promotion spéciale.

Entre les deux modèles, il est à noter que 11,3 Go de cet espace mémoire sont déjà réservés au système. L’Oculus Quest 2 64Go n’a donc finalement que 52,7 Go réellement disponibles, alors que le modèle 256 Go dispose de 240,6 Go.

Par ailleurs, la différence de prix reste la capacité de stockage des deux modèles, il n’y a aucun écart sur leur performance. Le Quest 2 64 Go est proposé à 349 €, tandis que le modèle 256 Go est à 449 €. Dans les deux cas, vous pouvez profiter de 20 € de réduction grâce au code “CR20” sur Rakuten.

Cet article Promotion Oculus Quest 2 : offre spéciale sur le casque VR de Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comment jouer à Half-Life : Alyx sans fil sur le casque VR Oculus Quest 2

Par : Joarson
Alyx sans fil Quest 2

Suite à la sortie du titre phare de Valve, Half-Life : Alyx, vous pourriez avoir envie de jouer avec un casque VR sans fil avec la Quest 2. Découvrez les étapes à suivre afin de procurer une immersion totale du jeu.

L’Oculus Quest 2 est un excellent casque VR. À partir de 349,99 €, le casque autonome offre une foule d’expériences immersives qui ne nécessitent pas d’être attaché à un PC. Cependant, vous devrez toujours le brancher pour jouer à des jeux puissants comme Half-Life : Alyx, ce qui limite vos mouvements.

Téléchargez Half-Life : Alyx et le système sans fil de Quest 2

Pour jouer à Half Life: Alyx sans fil avec le casque VR Quest 2, vous devrez télécharger quelques applications pour que cela fonctionne. Vous devrez vous assurer que votre PC peut réellement exécuter le jeu et un moyen de brancher votre casque sur votre ordinateur. Si vous avez un Oculus Link, utilisez-le. Sinon, n’importe quel USB-C fera l’affaire. 

Vous devrez acheter l’application Virtual Desktop sur l’Oculus Store, qui coûte dans les 16 €. Elle vous permettra d’accéder à votre ordinateur par le biais de votre casque lorsque vous le branchez via USB-C ou Oculus Link. 

Ensuite, téléchargez l’application gratuite Virtual Desktop Streamer, l’application Oculus et SideQuest sur votre PC. Vous aurez également besoin de l’application Oculus sur votre téléphone et de l’application SteamVR sur Steam, qui sont toutes deux gratuites. Enfin, assurez-vous de vous connecter à votre compte Oculus ainsi qu’avec Virtual Desktop

Alyx et Quest 2 : installation du lien sans fil

Avant de procéder, vous devez activer le mode développeur de votre Quest 2. Jusqu’ici, l’interface sans fil de Quest 2 n’est pas encore liée à Half Life: Alyx. Vous pouvez “sideload” un programme dans votre casque VR, ce qui est beaucoup plus facile qu’il n’y paraît. 

Branchez votre Quest 2 à votre PC via USB-C ou Oculus Link et ouvrez l’application SideQuest. Si votre casque est correctement connecté, vous devriez voir une lumière verte dans le coin supérieur de l’application, ce qui confirme qu’il est capable de communiquer avec votre casque VR Quest 2.

Une fois que vous êtes dans l’application, recherchez Virtual Desktop. Cliquez sur la page de l’application et vous devriez voir un bouton qui dit “Installer dans le casque”. Cette application met essentiellement à jour le bureau virtuel pour vous permettre de diffuser des jeux en continu depuis votre PC, plutôt que de vous y connecter simplement. 

Se connecter à votre pc depuis Virtual Desktop

Si tout est correctement installé, avec le casque virtuel débranché de votre PC, allumez votre Oculus Quest 2 et ouvrez l’application Virtual Desktop. Allez directement au menu qui vous invite à vous connecter à un PC. Choisissez votre ordinateur et une fois qu’il est connecté, vous devriez voir exactement ce qui s’affiche sur votre écran d’ordinateur.

Enfin, vous devez vous assurer que SteamVR fonctionne si vous voulez jouer. Il vous suffit de le rechercher dans votre bibliothèque Steam et de l’allumer. Si vous ouvrez Half-Life : Alyx, vous devriez pouvoir jouer sans fil en Full VR avec Quest 2.

Cet article Comment jouer à Half-Life : Alyx sans fil sur le casque VR Oculus Quest 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌