Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 7 mai 2021Vos flux RSS

Stipple, un plugin Unity pensé pour les nuages de points

Par : Shadows

Light & Shadows, société française spécialisée dans les solutions VR/AR/MR/XR, nous dévoile son nouveau produit : Stipple.

Import, édition, visualisation, VR

Il s’agit d’un plugin d’import, visualisation et édition des nuages de points sous Unity. La solution est bien évidemment pensée pour pouvoir afficher des nuages très lourds : jusqu’à 5 milliards de points, promet Light & Shadows. De quoi, par exemple, ingérer sans broncher des données issues de lourdes séances de scan 3D.

Light & Shadows explique que son produit a été développé en partenariat avec le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives).

Stipple supporte différents formats (.e57, .pts, .ptx, .las), dispose d’outils d’édition variés (possibilité de couper/recadrer le nuage pour supprimer des éléments, de couper/coller une portion de nuage.
Autre fonction utile, la possibilité surligner visuellement les différences entre un nuage de points et un modèle 3D, ce qui peut s’avérer utile, par exemple, pour comparer un scan et un modèle BIM. Il est ainsi possible de comparer les plans théoriques d’un bâtiment avec ce qui a effectivement été construit.

Enfin, Stipple est compatible avec la visualisation en VR.

Contraintes et modèle économique

Stipple est uniquement compatible Windows. En revanche, il ne nécessite pas de licence Unity Pro. L’outil est proposé sous forme de licence annuelle et dispose d’une version d’essai 7 jours.

Pour plus de détails, on se rendra sur le site officiel.

L’article Stipple, un plugin Unity pensé pour les nuages de points est apparu en premier sur 3DVF.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Les Dieux Changeants : Lucio Arese détruit des statues antiques

Par : Shadows

Lucio Arese dévoile son nouveau court-métrage : Les Dieux Changeants.

Intéressé depuis un certain temps par les simulations de destruction, il a choisi defaire des tests sur des scans 3D de statues antiques. Poussant le concept, et appréciant les résultats obtenu, il décida de transformer ces essais en un court-métrage qui prendrait du même coup un sens philosophique.

Lucio Arese souhaitait en effet mettre en scène l’acte de destruction, allégoriquement, comme un « processus incertain oscillant entre l’annihilation négative et la créativité positive », la lecture restant ouverte aux yeux du spectateurs, évoquant également la fin de quelque chose, la notion de cycle ou encore le début d’une ère nouvelle. Ou, tout simplement, le fait de regarder quelque chose de fascinant.

Le tout a été réalisé durant le second confinement hivernal italien lié à la pandemie de Covid-19, en isolation quasi totale, de novembre 2020 à mars 2021. 3ds Max, Substance Painter et V-Ray ont été utilisés, les simulations ayant été réalisées sous RayFire.
La difficulté du projet a évidemment été d’itérer encore et encore jusqu’à obtenir le résultat voulu, et à trouver un bon compromis entre qualité de rendu et temps de calcul. Au final, Lucio Arese a réussi à rester sous les 10 minutes par frame, en 4K.

Les scans sont issus du Statens Museum for Kunst (SMK), situé au Danemark, que l’institution a mis en ligne sous licence libre.

L’article Les Dieux Changeants : Lucio Arese détruit des statues antiques est apparu en premier sur 3DVF.

KAZU “Come Behind Me, So Good!” – Music video by Daito Manabe + Kenichiro Shimizu

KAZU “Come Behind Me, So Good!” – Music video by Daito Manabe + Kenichiro Shimizu
A collaboration between Daito Manabe (Rhizomatiks) and Kenichiro Shimizu (PELE) for Kazu Makino, 'Come Behind Me, So Good!' music video combines photogrammetry and mixed reality to create a seamless dream-like landscape, invigorated by Elevenplay performance.

Auto VidéoMapping avec LightForm LF1

LightForm

Le terme d’auto Vidéo Mapping ou auto mapping existe depuis les débuts 2000 avec la calibration automatique de Johnny Chong Lee. La solution LightForm propose le LF1 un capteur 4K, envoie un motif structured light (bande noir et blanc) au vidéoprojecteur pour généré un vidéo mapping. LightForm étalonne l’auto mapping, géré par le logiciel LightForm Creator. Dans la bestiole, donc une caméra 4K, un Quad Core A9, 20 Go de stockage eMMC, une connexion Ethernet et du Wifi, un port HDMI. Créateur de forme lumineuse à expérience en réalité augmentée propose la bestiole à 699$, livrable à partir de novembre 2018.

LigthForm LF1

LigthForm LF1

LigthForm LF1

 

 

 

Auto VidéoMapping avec LightForm LF1 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

❌