Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Une console Gameboy revisitée en mode paysage

La qualité de ce hack, qui propose une console Game Boy revisitée, est assez époustouflante. On retrouve un objet au design non seulement intéressant d’un point de vuie ergonomie mais également très réussi esthétiquement parlant.

La modification a demandé beaucoup de travail et pas moins de deux Game Boy comme donneuses d’organes pour arriver à ce résultat. Le format ainsi présenté est assez proche de ce que proposera la marque Nintendo plus tard avec la console Game Boy Advance mais dans un dessin et des coloris propres au modèle d’origine.

Le format iconique de ce modèle de console portable s’explique sans doute par plusieurs facteurs et probablement avant tout par une histoire de coût de production. Une énorme différence entre le modèle original et ce mod vient de l’alimentation de la console. 

Pour assurer un avenir à l’international de sa nouveauté, Nintendo avait choisi un format en hauteur, robuste et capable d’accepter non pas une batterie interne à recharger mais des piles bâton LR6. Un mode d’alimentation parfait pour la marque car disponible partout sur la planète. Le compartiment à pile permettait de retrouver de quoi jouer partout, dans n’importe quel magasin de la planète ou presque on pouvait trouver les piles nécessaires. Cela permettait également de concevoir un boitier et des cartouches robustes. Capables d’encaisser des chocs assez durs sans broncher.

Le format en largeur aurait été plus compliqué à gérer, plus couteux, avec un placement probable des piles par paires sur chaque côté de l’écran. Une ouverture plus complexe du châssis et une moins grande robustesse.

Aucune information quand à une éventuelle distribution de kits permettant de réaliser cet objet n’a été fournie sur le site du moddeur. Pas plus qu’un plan ou d’autres instructions. Seule cette liste de composants est fournie.

Une console Gameboy revisitée en mode paysage © MiniMachines.net. 2022.

The Nintendo Switch controllers are natively MFi compatible

Par : Pan

I recently discovered an interesting little thing: the Nintendo Switch controllers (Pro Controller and Joy-Con) are MFi compatible…

… with macOS. Don’t ask me why: it works on macOS Monterey (12.2) but not on iOS (my iPhone 11 doesn’t see the controllers at all).

Officially, Apple supports only a few gamepads: those that are explicitly compatible (like SteelSeries Nimbus+, for example), Xbox controllers (One and Series) and PlayStation controllers (DualShock 4 or DualSense). But while looking for something on the Luna controller from Amazon, I discovered that macOS contained both the data for the Luna controller and for the Joy-Con and the Pro controller from Nintendo.

The list of controllers

Does it work? Yes, it does.

The Switch Pro Controller

I bought a Switch Pro controller and once paired (just press the sync button for a few seconds) it works on macOS. The Home button even launches the Launchpad directly into the “Games” section. I tested it on a few Apple Arcade games (Asphalt 8+, The Pathless, NBA 2K22, Oceanhorn 2 , etc.) and everything is perfectly functional. My few test tools also show that it is actually used as an MFi controller (and anyway, Nintendo’s Pro controller does not work by default in Bluetooth HID). Be careful, the classic App Store test tools do not detect the gamepad, but in general they explicitly look for models known to be compatible. The rumble even works in the rare compatible games like The Pathless. I’m not sure if it works everywhere (some games probably try to detect the type of controller…) but in my tests, it does. The only small flaw comes from the fact that the layout of the buttons is reversed: Nintendo uses X A B Y (clockwise), while the others more generally use Y B A X.

The accessible menu with Home


Under macOS


Le menu accessible avec Home


The Pathless


The Pathless

I then tested with the Joy-Con, which are not very suitable for this use. For various reasons, Nintendo connects them separately: we therefore have a left Joy-Con and a right Joy-Con, each with only an analog stick and a few buttons. It’s definitely not usable on Apple Arcade titles (and macOS in general) and even if you bundle them with the Joy Con grip provided with the console, it doesn’t work. It is technically compatible, therefore, but not really usable (and that’s too bad).

Finally, compatibility is limited to the Joy-Con and Pro controllers, while Nintendo Switch Online controllers are not recognized in MFi.

Don’t ask me why it works on macOS and not on iOS, I have no idea and I don’t even know how to check if the necessary files are available on iOS. I tried on an iPhone 11, an old iPad Pro and the Apple TV, and the controllers are not detected (unlike on macOS).

Les manettes Nintendo Switch compatibles MFi nativement

J’ai découvert récemment un petit truc intéressant : les manettes Nintendo Switch (Pro Controller et Joy-Con) sont compatibles MFi…

… sous macOS. Ne me demandez pas la raison : ça fonctionne sous macOS Monterey (12.2) mais pas sous iOS (mon iPhone 11 ne voit absolument pas les manettes).

Officiellement, Apple prend en charge assez peu de manettes : celles qui sont explicitement compatibles ( SteelSeries Nimbus+, par exemple), les manettes Xbox (One et Series) et les manettes PlayStation (DualShock 4 ou DualSense). Mais en cherchant un truc sur la manette Luna d’Amazon, j’ai découvert que macOS contenait aussi les données pour la manette Luna (justement) et les Joy-Con ainsi que la manette Pro de Nintendo.

La liste des manettes

Est-ce que ça marche ? Oui.

La manette Switch Pro

J’ai acheté une manette Switch Pro et une fois jumelée (il suffit de presser le bouton de synchronisation quelques secondes), elle fonctionne sous macOS. Le bouton Home lance même le Launchpad directement dans la section « Jeux ». J’ai testé avec quelques jeux Apple Arcade (Asphalt 8+, The Pathless, NBA 2K22, Oceanhorn 2, etc.) et tout est parfaitement fonctionnel. Mes quelques outils de tests montrent aussi qu’elle est bien utilisée comme une manette MFi (et de toute façon, la manette Pro de Nintendo ne fonctionne pas par défaut en Bluetooth HID). Attention, les outils classiques de tests de l’App Store ne détectent pas la manette, mais en général ils cherchent explicitement des modèles connus comme compatibles. On a même les vibrations dans les rares jeux compatibles comme The Pathless. Je ne suis pas certain que ça fonctionne partout (certains jeux tentent probablement de détecter le type de manette…) mais dans mes essais, c’est efficace. Le seul petit défaut vient du fait que l’agencement des boutons est inversé : Nintendo utilise du X A B Y (dans le sens des aiguilles), les autres plus généralement du Y B A X.

Pour le jumelage


Sous macOS


Le menu accessible avec Home


Dans The Pathless


The Pathless

J’ai ensuite testé avec les Joy-Con, qui ne sont pas très adapté à cette usage. Parce que pour diverses raisons, Nintendo les connecte séparément : on a donc un Joy-Con gauche et un Joy-Con droit, avec chacun uniquement un stick analogique et quelques boutons. Ce n’est absolument pas utilisable dans les titres Apple Arcade (et macOS en général) et même si vous les regrouper avec le support proposé avec la console, ça ne fonctionne pas. C’est techniquement compatible, donc, mais pas vraiment utilisable (dommage).

Enfin, la compatibilité se limite bien aux manettes Joy-Con et Pro, les manettes Nintendo Switch Online ne sont pas reconnues en MFi.

Ne me demandez pas pourquoi ça fonctionne sous macOS et pas sous iOS, je n’en ai aucune idée et je ne sais même pas comment vérifier si les fichiers nécessaires sont disponibles sous iOS. J’ai testé avec un iPhone 11, un vieil iPad Pro et l’Apple TV et les manettes ne sont pas détectées (contrairement à macOS).

Petit test : les manettes Super Famicom pour Nintendo Switch Online

Dernière manette de ma collection, celle de Super Famicom. Elle est identique (en dehors du nom indiqué sur la manette) à la version européenne pour la Super Nintendo, qui est en rupture depuis un moment.

Il existe une variante américaine, aux couleurs de la console et avec des boutons concaves pour X et Y, mais c’est vraiment trop compliqué à importer (et trop cher). Cette manette vaut donc 30 € en Europe, et reprend un peu les mêmes bases que les autres. Pour rappel, j’ai les versions Famicom, NES, Nintendo 64, Mega Drive (européenne) et Mega Drive (japonaise).

La manette de Super Famicom

On a donc une reproduction de bonne qualité, très proche de l’originale, avec du Bluetooth. Cette version (comme les Mega Drive et Nintendo 64) se charge en USB-C avec un câble USB-C vers A fourni (oui, pas USB-C vers USB-C). Comme les autres, elle ne fonctionne pas en USB directement : le système voit bien un périphérique HID, mais les boutons ne fonctionnent pas. Je l’ai comparée aux manettes de la Super NES Mini, et les manettes sont vraiment très proches physiquement, mais la version Switch est plus lourde. En main, ça semble assez élevée, mais en pratique, il y a moins de 15 grammes de différences : j’ai mesuré 85 grammes pour la filaire de la console Mini, 97 grammes pour la variante Switch. C’est peu mais très sensible une fois en main.

A gauche, celle de la Super NES Mini

On a une série de boutons en plus, avec d’abord, évidemment, un bouton pour la synchronisation. Il suffit de le presser quelques secondes pour lancer le mode de jumelage (et ça fonctionne sur Mac). Nintendo a fait un choix bizarre pour les autres. Les manettes NES/Famicom ont deux boutons L et R, absents des manettes d’origine. La manette Nintendo 64 a deux boutons issus de la Switch (capture et home) et un ZR en plus de la gâchette centrale. Les manettes Mega Drive ont Mode et deux boutons issus de la Switch (capture et home). Et pour la manette de Super NES ? Deux boutons ZL et ZR qui font office de capture et home dans l’émulateur de Nintendo. C’est un choix bizarre, dans le sens ou si on veut utiliser la manette pour autre chose (et c’est possible, malgré l’absence de sticks analogiques), on n’a plus de boutons home et capture.

La synchro


ZR et ZL

Il n’y a finalement pas d’autres choses à dire : c’est une bonne reproduction, efficace en Bluetooth, moins onéreuse que les autres (quand elle est en vente). Peut-être la plus réussie, du coup, même si l’absence de home/capture peut être un problème.

Icons – Our cultural “imaginarium” of digital gestures

Icons – Our cultural “imaginarium” of digital gestures
Created by panGenerator, "Icons" is an exhibition exploring our shared cultural "imaginarium" of digital gestures, symbols, and artefacts, dragging them out onto a physical space, enabling audiences a direct, tactile confrontation and – also literally – a different visual perspective.
❌