Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 3 décembre 2021Vos flux RSS

L’icône de Motorola RAZR cachée dans un vieil iTunes

En lisant le site Easter Eggs Archive (oui, je ne trouve pas les easter egg tout seul), je suis tombé sur un message qui parlait d’un téléphone Motorola caché dans iTunes.

A première vue, rien de spécial : après tout, Apple a pris en charge quelques modèles avec iTunes, notamment le célèbre (ou pas) ROKR. Mais le message parle d’iTunes 4.9 (sorti en juin 2005) alors que le ROKR a été annoncé en septembre de la même année et qu’il faut en théorie iTunes 5 pour profiter du téléphone. Qui plus est, la façon de faire semble un peu bizarre : il faut aller dans les réglages d’iTunes et passer l’écran en 256 couleurs pour voir une icône de Motorola RAZR à la place de l’icône des podcasts.

L’image liée au message.

Maintenant, comment vérifier ça sans installer un Mac sous Tiger avec iTunes 4.9 ? D’abord, télécharger iTunes 4.9, et Macintosh Garden est bien pour ça. Ensuite, il faut extraire le tout (avec Pacifist par exemple) et récupérer le fichier itunes.rsrc, qui contient les ressources (et les images, du coup). J’ai perdu un peu de temps parce que je n’ai plus joué avec ça depuis des années, mais en gros il faut utiliser soit ThemePark 3, soit Resorcerer (ici, il faudra vraiment Resorcerer, mais dans la majorité des cas, le premier suffit). Truc vite énervant : les deux nécessitent un Mac compatible avec les applications PowerPC, donc sous Snow Leopard au maximum (ça passe en machine virtuelle).

Maintenant, il faut ouvrir le fichier de ressources et chercher. Dans le cas présent, j’ai bloqué un peu parce que Theme Park n’affiche que l’icône principale, alors qu’ici, il faut l’icône en 256 couleurs. Mais avec Resorcerer, justement, c’est possible : il faut chercher l’icône liée aux podcasts, puis vérifier les variantes. Et hop, de façon très étonnante, l’icône en 8 bits des podcasts est un Motorola RAZR. Du coup, c’est quand même extrêmement bizarre : il est dans un emplacement incongru et le premier téléphone “iTunes” n’est pas un RAZR mais un ROKR.

Deux icônes pour les podcasts


En grand


En petit

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Désactiver la lecture automatique de Musique

Avec la dernière version de Musique sous Big Sur (11.3), Apple a ajouté une fonction déjà présente sous iOS 14 : la lecture automatique. L’idée ? Apple Music va essayer de générer une liste de lecture automatique et infinie, en fonction de ce que vous aimez/écoutez.

Dans un sens, c’est pratique : quand vous arrivez au bout de l’album, il ne se termine pas. Mais parfois, on peut préférer que ça s’arrête. La présence de la lecture automatique n’est pas très visible par défaut : si elle est activée mais que vous écoutez un morceau de la bibliothèque, rien ne s’affiche. Si vous êtes dans la liste en question, le symbole de l’infini apparaît sur le menu « hamburger » en haut à droite de la fenêtre. Quand on clique sur le menu en question, il faut simplement cliquer sur le ∞, qui change de couleur.

C’est activé, mais on ne le voit pas (en haut à droite)


C’est activé, on le voit (en haut à droite)


Il faut cliquer sur le symbole pour l’activer manuellement (ou le désactiver)


Hop, ça ajoute une liste de morceaux

Non, Apple n’envoie pas l’AAC d’Apple Music directement aux casques (et aux AirPods)

Comme Apple va (peut-être) annoncer une version sans pertes d’Apple Music aujourd’hui, j’en profite pour revenir sur un truc sur Bluetooth. On voit parfois (et je l’ai écrit, probablement sur ce site d’ailleurs) que chez Apple, l’AAC (issu d’Apple Music, iTunes, etc.) est transféré directement à un casque en AAC, sans (re)compression. Et c’est faux.

Sous iOS, macOS ou n’importe quel autre OS, d’ailleurs, l’AAC est bien recompressé. C’est assez peu audible parce que l’AAC est un bon codec (on en parle là) et que l’encodeur d’Apple est efficace. Globalement, de l’AAC à 256 kb/s est transparent à l’écoute dans la majorité des cas. Pour le dire plus simplement, les utilisateurs ne font pas la différence entre de l’AAC à 256 kb/s et de la musique sans compression. Ils peuvent le dire (et certains ne s’en privent pas) mais ma petite expérience le montre un peu, en réalité c’est… compliqué.

Maintenant, vous pourriez ne pas me croire : pleins de gens disent le contraire. Et pourtant, deux expériences (plus ou moins) simples prouvent qu’iOS et macOS recompressent bien l’AAC.

La première est assez basique : lancez un morceau sur Apple Music et un autre programme en même temps. Ou faites retentir un son système. Vous l’entendrez dans le casque en même temps que la musique, ce qui prouve que le casque ne reçoit pas uniquement le fichier AAC d’Apple Music. Il n’y a pas de dégradation ou de coupure, ce qui montre bien que ce qui est transmis (compressé) en Bluetooth est bien la sortie audio de l’OS. C’est empirique, mais efficace et simple.

La seconde méthode le prouve de façon bien plus efficace, mais nécessite un peu de manipulation. J’ai pris un morceau morceau sur Apple Music, et j’ai enregistré la sortie en Bluetooth, avec un périphérique qui m’indique explicitement que c’est de l’AAC. Il a une sortie S/PDIF, donc on évite les conversions numérique vers analogique : ce que j’ai obtenu, c’est ce qu’un casque va recevoir avant de l’envoyer dans vos oreilles. Si Apple envoyait le fichier directement au casque, on devrait obtenir le même fichier ou quelque chose de très proche (comme le décodeur peut varier). Mais le spectre est différent : on voit très nettement que la version Bluetooth coupe les fréquences hautes.

Apple Music dépasse les 20 kHz


La compression en AAC coupe les hautes fréquences

La version Apple Music, en AAC aussi, dépasse nettement les 20 kHz sur l’extrait. La version envoyée en Bluetooth, en AAC avec une recompression, coupe aux alentours de 19 kHz (un peu en-dessous). Ce n’est pas réellement un souci, dans le sens ou la majorité des gens est incapable d’entendre un son à plus de 19 kHz, mais ça montre bien qu’il y a une coupure franche, issue du processus de compression.

Dans le même ordre d’idée, l’encodeur utilisé avec les appareils Android (ici une Nvidia Shield) coupe nettement avant, et ce site l’explique bien. La Shield, sur un autre morceau, coupe vers 17 kHz quand l’encodeur Apple coupe donc vers 19 kHz.

L’AAC Android coupe tôt


L’AAC Apple coupe moins vite

Le but ici n’est pas de dire que la compression AAC est mauvaise, ou réellement un problème. Je suis plutôt convaincu que l’énorme majorité des gens (pour ne pas dire tout le monde) n’entend absolument pas la différence entre l’AAC et de l’audio sans compression dans des tests en aveugle. Mais par contre, Apple n’envoie pas le flux Apple Music aux casques. C’est techniquement possible (ça a été a priori fait en MP3 il y a quelques années) mais ce n’est pas le cas ici.

❌