Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

L’iPad Mini 6 passe à 8.3″ de diagonale et évolue

L’iPad Mini 6 prend la relève d’un modèle précédemment sorti en début d’année 2019, il était donc temps de faire évoluer la formule. C’est chose faite avec de nombreux aménagements sur cette tablette censée vous accompagner partout.

iPad mini 6

L’accent est clairement mis sur la performance avec une évolution de SoC vers le A15 Bionic qui devrait délivrer une augmentation de 40% de performances en calcul et jusqu’à 80% pour la partie graphique. Une évolution qui va mettre l’engin au niveau des smartphones de la marque et ainsi homogénéiser l’offre à l’intention des développeurs.

iPad mini 6

Cette volonté de gamme plus proche en terme de compétence se ressent à d’autres niveaux avec un Wifi6 qui est adopté sur l’engin ainsi qu’un modem 5G intégré en option. Des marqueurs qui montrent clairement une évolution commune de la gamme iPad / iPhone. Histoire de ne pas ressentir l’iPad Mini 6 comme un produit moins performant que les smartphones de la marque. Autre changement majeur, le passage vers de l’USB Type-C. L’iPad 6 Mini profitera de la connectique universelle USB pour se recharger avec une capacité de charge de 20 watts. Les données seront également partagées plus rapidement avec ce connecteur qu’avec le Lightning, jusqu’à 10 fois.

iPad mini 6

Le tout est intégré dans un nouveau design, Apple a revu sa tablette avec un amincissement des bordures et un changement de son cadre qui devient plus doux et arrondi. De quoi accompagner l’évolution de diagonale de l’écran qui passe de 7.9 à 8.3 pouces. La marque indique la prise en charge d’une colorimétrie plus poussée, d’un traitement anti reflets et d’une luminosité qui atteint désormais 500 cd/m².

iPad mini 6

La capture photo est toujours bien traitée avec une webcam dorsale de 12 mégapixels f/1.8 et une LED Flash. Le capteur avant est également 12 MP avec un grand angle très ouvert sur 122° compatible avec la fonction Center Stage pour améliorer les vidéo-conférences en centrant l’image sur le visage du correspondant même si celui-ci se décale dans le cadre. Des évolutions qui suivent, comme pour l’iPad 9, les changements de comportements liés aux confinements pour lutter contre le COVID.

iPad mini 6

L’iPad 6 Mini est compatible avec les stylets Gen 2 d’Apple et embarque un TouchID pour de la reconnaissance biométrique. Mis en vente le 24 Septembre, il est positionné comme un engin assez haut de gamme avec un prix d’entrée de 559€. Il faudra en effet débourser cette somme pour le modèle 64 Go, un tarif qui le place très au dessus des offres actuelle sous Android même si les tablettes de cette diagonale ne sont pas légion sur le marché de Google. L’iPad 6 Mini 256 Go atteindra 729€ en Wifi. 

L’iPad Mini 6 passe à 8.3″ de diagonale et évolue © MiniMachines.net. 2021.

Apple annonce l’iPad 9, une mise à jour plus puissante avec un axe photo

Rien de vraiment nouveau sur le marché de la tablette grand format chez Apple, il faut dire que renouveler l’iPad 8 en iPad 9 ne donne pas vraiment de grosses marges de manoeuvre. Avec un entrée de gamme à 389€, cette solution se place assez bien sur le marché actuel. La concurrence Android n’hésite plus à dépasser ce tarif en vantant de meilleures performances théoriques et des accessoires plus habiles. Cette évolution 2021 vise donc les mêmes cibles.

iPad 9

Le design ne change pas et on garde la même ergonomie au niveau des bordures pour que toute les générations puissent utiliser la tablette. Les bordures hautes et basse restent assez épaisses tandis que les bords droit et gauche sont plus fins. On conserve donc un écran 10.2 pouces et une compatibilité avec les stylets de première génération et la couverture clavier de la marque. Difficile de comprendre autrement que par une véritable volonté de segmentation des gammes l’absence de compatibilité avec la Gen2 des stylets Apple. Les capteurs nécessaires à leur prise en charge étant probablement plus chers à intégrer, le recours aux “nouveaux” stylets, sortis tout de même il y a trois ans, auraient probablement un impact trop important sur le prix de cette solution.

iPad 9

Les véritables changements sont donc internes avec une évolution du SoC employé. Apple a choisi sa puce A13 Bionic présente sur les séries iPhone 11. Les performances globales seraient environ 20% supérieures aux modèles de tablettes précédents. Apple en profite au passage pour tacler la concurrence… son nouvel iPad 9 serait trois fois plus rapide que le Chromebook le plus vendu du marché et six fois plus rapide que la tablette Android la plus vendue… Attention à bien comprendre ce que cela signifie. La tablette la plus vendue du marché n’est pas la plus rapide disponible… C’est probablement un modèle entrée de gamme vendu moins cher qu’un iPad. Même constat pour le Chromebook le plus vendu, ce n’est certainement pas le modèle le plus musclé de la gamme. 

iPad 9

Cette annonce d’évolution de SoC est malgré tout une bonne nouvelle car l’iPad 9 va se mettre au niveau des iPhone 11, ce qui donnera sans doute un nouveau “marqueur” aux développeurs pour établir les besoins de leurs applications pour quelques années. Cela permet, par exemple, de généraliser l’usage des fonctions d’IA de l’engin. Les capacités de reconnaissance de texte dans une image par exemple ne seront plus réservées que aux iPhone mais également disponibles sur ces nouveaux iPad 9. Le passage à iPadOS 15 accompagnant sur ces postes la puce d’Apple.

Ce n’est pas le seul poste qu’Apple a amélioré sur ce modèle, la marque a décidé de mettre l’accent sur les capteurs photos de l’appareil. L’objectif dorsal évolue pour une solution plus sensible à la lumière afin de prendre des clichés dans des environnements plus sombres. Mais c’est surtout le capteur avant qui est amélioré avec une solution qui évolue vers du 12 mégapixels. Une réaction que l’on devine liée à des usages de vidéo conférence. Le COVID ayant cloitré beaucoup de monde en isolement, le recours à la tablette pour voir ses proches ou pour travailler est devenu une solution importante. Améliorer le capteur photo avant n’est plus qu’une histoire de selfies, c’est devenu un vrai outil de communication et de partage.

Apple a augmenté l’angle de ce capteur qui passe à 122° et permet de recadrer automatiquement une scène pour garder son utilisateur bien visible. Cette fonction baptisée Center Stage est compatible avec FaceTime mais également avec des applications comme Zoom. Elle s’appuie, entre autres, sur les fonctions d’IA calculées par la nouvelle puce Apple A13 Bionic pour deviner et ajuster la position du visage dans le cadre. Toujours dans l’idée d’une restitution vidéo de qualité, l’écran va désormais s’adapter à la luminosité ambiante ainsi qu’à la température de couleur. 

iPad 9

L’écran va également profiter d’une nouveauté avec l’intégration de True tone pour adapter automatiquement la température de l’écran à la luminosité de la pièce. Il embarque également la nouvelle version d’iPadOS, iPadOS 15.

Les tarifs sont assez sages sur ce modèle par rapport aux produits concurrents sous Android : la version entrée de gamme à 389€ annonce 64 Go de stockage et du Wifi. La version 4G en 64 Go de l’iPad 9 passe à 529€. Le grand saut vers 256 Go de stockage en Wifi fait grimper la note à 559€ et la version 4G du modèle 256 Go est annoncée à 699€.

Apple annonce l’iPad 9, une mise à jour plus puissante avec un axe photo © MiniMachines.net. 2021.

Un prototype d’iPad Air DVT

Vu sur eBay, un prototype DVT (donc normalement très proche de la version finale sur le plan technique) d’un iPad Air. Il était sous SwitchBoard (l’OS de test) et a été vendu 360 $.







Un prototype d’iPad de 5e génération

Vu sur eBay (le lien n’existe plus) et Twitter, un prototype PVT d’iPad de 5e génération.

Il était en vente pour 600 $ (je ne sais pas s’il est parti à ce prix). C’est un modèle cellulaire, avec des marquages (au feutre) qui montrent qu’il passe tous les tests. Et il est évidemment équipé de l’OS de test.






Le choix du lecteur de cartes SD pour iPad et iPhone a de l’importance

C’est un truc dont j’avais déjà parlé : à la sortie de l’iPad Pro, Apple avait ajouté l’USB 3.0 au Lightning. Et sur les accessoires iOS, choisir les dernières générations permet des gains importants, spécialement sur le lecteur de cartes SD officiel.

Je l’avais évoqué, il existe deux versions. L’ancien modèle, sorti vers 2012, porte la référence A1141. Le plus récent, lui, est le A1595. Visuellement, c’est évidemment assez proche : un câble Lightning assez court et un lecteur de cartes SD. Si vous avez les deux, c’est très visible que l’ancien modèle est très nettement plus court. Et si vous avez juste la boîte comme référence, le texte sur l’ancien modèle est centré alors qu’il est aligné à gauche sur la version plus récente.

La boîte de gauche est plus modernes


Le lecteur de gauche est plus rapide

Mais en vrai, ça donne quoi ? Il y a deux choses à dire. Premièrement, le lecteur le plus récent est USB 3.0 en Lightning, donc plus rapide en théorie. Pour en profiter, il faut un iPad Pro (sauf le premier 9,7 pouces) ou un iPhone récent (probablement à partir de l’iPhone 7, je n’ai pas vérifié). De ce que j’ai pu comprendre, tous les appareils à base d’A10 (ou plus) sont compatibles. Deuxièmement, même en USB 2.0, le lecteur est plus rapide. C’est assez courant avec les lecteurs de cartes SD : les performances dépendent pas mal de la puce choisie et le lecteur le plus récent est plus rapide, même à interface identique.

Sur un iPad Pro 9,7 pouces (en USB 2.0, donc), on passe de 46 à 39 secondes pour importer 20 photos en RAW issues d’un DXO One (environ 670 Mo). Ca donne à peu près 15 Mo/s dans le premier cas (plutôt lent pour du SD) et 23 Mo/s dans le second cas. Sur un iPad Pro 12,9 pouces (USB 3.0), on passe de 39 secondes (17 secondes) à 19 secondes (35 Mo/s). Le gain n’est pas digne de l’USB 3.0 mais ça reste assez nettement plus rapide tout de même : on divise le temps d’importation par deux. Sur un iPhone 11 avec un autre jeux de photos (717 Mo), on passe de 39 secondes (~18 Mo/s) à 20 secondes (~35 Mo/s).

On en arrive à un souci récurrent : j’ai eu deux fois des corruptions de cartes SD lors des tests. Je ne sais pas si c’est lié à exFAT (notoirement fragile), à la carte ou aux lecteurs, mais je vous conseilles de faire attention quand vous débranchez le lecteur.

La conclusion ? Si vous avez besoin de vitesse et un vieux lecteur, vous pouvez changer. Et si vous n’avez de lecteur et envie d’en acheter un, je vous conseille le plus récent.

Un prototype d’iPad avec l’OS de test en vente

Vu sur eBay, un prototype d’iPad de 6e génération avec l’OS de test. C’est un modèle déjà vu mais il y a un peu plus de photos et d’informations.

C’est donc un modèle EVT, qui était proposé 800 $. Il est visiblement un peu plié, et la dalle a été changée.





Il n’y a pas que les iPhone 6 qui plient

Un prototype d’iPad avec l’OS de test

Vu sur Twitter (encore), un prototype d’iPad de sixième génération avec l’OS de test.

Il possède pas mal de marquage divers (donc certains au feutre) et l’OS de test permet visiblement le debug en JTAG. Les prototypes sont finalement assez rares sur des machines d’entrée de gamme comme cet iPad, on voit plus souvent les modèles un peu haut de gamme.




Activer Sidecar sur un vieux Mac n’est pas une bonne idée

A la sortie de Catalina, j’avais parlé de Sidecar et de la possibilité de l’activer sur un ancien Mac, incompatible. J’ai (re)testé… et j’ai compris pourquoi Apple ne le permettait pas.

Petit résumé : Sidecar permet d’utiliser un iPad compatible comme écran, sur un Mac compatible. Je mets deux fois compatible parce que la limite est double. Il faut un Mac capable d’encoder en HEVC (en gros, tout ce qui est sorti après 2016), et un iPad capable de décoder du HEVC (donc un appareil en A9 au minimum, c’est-à-dire 2015). Au lancement de Catalina, quelques lignes de commande permettaient d’activer Sidecar sur les anciens Mac, mais avec 10.15.7 (et probablement nettement avant), ça ne fonctionne plus. La solution s’appelle SidecarPatcher (en ligne de commande) ou Free Sidecar, qui mélange une interface et un peu de ligne de commande.

Avant de montrer que ça fonctionne, il faut parler de plusieurs choses. Premièrement, ça nécessite de modifier des fichiers systèmes de macOS, ce qui n’est pas anodin : on doit désactiver des sécurités de l’OS. Deuxièmement, ça ne fonctionne que sous Catalina, pas sous Big Sur (probablement à cause des sécurités en question, d’ailleurs). Ensuite, si le programme permet en théorie d’activer Sidecar pour pas mal d’iPad, il y a des cas ou ça ne fonctionne pas. J’ai essayé sur un ipad mini 2, resté sous iOS 12, et ça ne fonctionne pas. Même en activant explicitement Sidecar, rien, probablement parce que Sidecar nécessite iOS 13. C’est un peu bizarre de proposer de l’activer alors que ça ne fonctionne pas, du coup. Enfin, et je vais expliquer le titre, c’est une mauvaise idée.

Sidecar encode en HEVC pour envoyer l’image à l’iPad. Le HEVC (H.265) est un codec efficace, mais quand on active Sidecar sur un Mac qui ne le supporte pas nativement (matériellement), on passe sur un encodage logiciel. Ca implique deux soucis vraiment gênants. Premièrement, l’image sur l’iPad est affreuse. Ca fourmille, c’est flou dès que ça bouge, ce n’est vraiment pas propre, ni même réellement utilisable. Sur le coup, techniquement ça fonctionne, mais en pratique c’est vraiment inutilisable à mon sens tellement l’image est dégradée. j’ai essayé de filmer avec l’iPhone pour le montrer, et la partie avec le curseur montre bien le problème (et ce n’est pas la compression YouTube).

Enfin, et c’est un problème lié, l’encodage en temps réel et par le processeur est assez lourd. Sur un MacBook Air de 2012 (Core i7), l’encodeur prend entre 30 et 50 % du CPU en permanence, et la machine souffle pas mal.

Une occupation CPU assez élevée

L’installation

Si vous voulez quand même essayer, voici la marche à suivre.

Premièrement, aller télécharger la dernière version, et lancer le programme avec un clic droit -> ouvrir.

Sauvegarder le fichier qui va être modifié.

cp /System/Library/PrivateFrameworks/SidecarCore.framework/Versions/A/SidecarCore ~/Downloads/SidecarCore.bak

Copier le fichier qui va être modifié.

cp /System/Library/PrivateFrameworks/SidecarCore.framework/Versions/A/SidecarCore ~/Downloads

Dans le programme, sélectionner le fichier SidecarCore qui est dans le dossier Téléchargement.

Maintenant, il faut activer les iPad et les Mac. Pour trouver le type d’iPad, je vous conseille MacTracker. Si vous avez un iPad Air 2, par exemple, c’est un iPad5,3. Il faut cocher l’iPad que vous avez. S’il est supporté officiellement par Sidecar, pas besoin de le chercher évidemment.

Pour le Mac, faites  -> A propos de ce Mac -> Rapport système. Dans Matériel, vous aurez le modèle du Mac. Sinon, Mactracker aussi. Mon MacBook Air de test (11 pouces, 2021) est un MacBookAir5,1.

L’étape suivante, c’est désactiver le SIP. Il faut redémarrer le Mac en pressant command + R, lancer le Terminal, taper csrutil disable et redémarrer.

Maintenant, ce n’est pas fini. Il faut lancer le Terminal et taper les commandes suivantes.

sudo mount -uw /
sudo cp ~/Downloads/SidecarCore /System/Library/PrivateFrameworks/SidecarCore.framework/Versions/A/SidecarCore
sudo codesign -f -s - /System/Library/PrivateFrameworks/SidecarCore.framework/Versions/A/SidecarCore

Avec un macOS Catalina à jour (après 10.15.4), il faut aussi taper la commande suivante.

sudo nvram boot-args="amfi_get_out_of_my_way=0x1"

Maintenant, il faut (encore) redémarrer et ça devrait fonctionner. L’icône va apparaître dans les Préférences système, et l’iPad devrait être détecté. Mais comme expliqué plus haut, c’est vraiment très très moche, et la limitation aux Mac dotés d’un encodeur matériel (et efficace) est logique.

L’icône est là


Ca marche

Normalement, pour revenir à la version originale, il faut simplement taper cette commande.

sudo cp ~/Downloads/SidecarCore.bak /System/Library/PrivateFrameworks/SidecarCore.framework/Versions/A/SidecarCore

Ensuite, si vous avez un Catalina à jour, celle-ci.

sudo nvram -d boot-args

Why LumaFusion Is the Best Video Editing App for iPads

Learn why LumaFusion's intuitive interface, optimized performance, and superb mobility make it the best editing app on iPad.

Control Bazik with Touch OSC

Par : bazik

What is TouchOSC ?

TouchOSC is a mobile app for iOS and Android. You can use it to control compatible softwares via your iPad or your iPhone. Your device become a cool remote for your desktop app.

What can I do with ?

As Bazik supports OSC, it allows you to control Bazik without being in front of your computer. In this tutorial, I’m using an iPhone, but it’s working with an iPad.

Select a color bank, modify parameters, shift, switch, break and play with preset pads. Get a complete control of effects part and active or unactive automation.

osc_control_01osc_control_02osc_control_03


How to setup TouchOSC ?

It seems tedious, but it’s worth it !

1. First, be sure your computer and your iPhone are on the same Wifi network. If you don’t have one around you, create it from your computer.

osc_01

2. Please install the TouchOSC app on your device.

3 .Download the special layout below.

bazik_osc_iphone 01

4. Copy this layout on your iPhone with iTunes. Get help on TouchOSC website.

osc_02

5. Launch TouchOSC, then choose this layout.

osc_03

6. Go to Connections / OSC and edit the Host adress.

osc_06

Your Host adress must be your computer adress on the network. To find it, go to your Network preferences and check your IP address. Be sure it’s your IP address in the same network than your device (wireless).

osc_05

7. Now launch Bazik, and open the Options panel.

osc_04

8. Copy the TouchOSC’s “Local IP address”…

osc_07

… and write it into Bazik’s OSC first big field.

osc_08

Now insert Ports Outgoing and Incoming (generally 5000 & 5001) in the small fields.

osc_09

9. Click “setup OSC” and go to the Controls panel. Try to change a parameter in Bazik or in TouchOSC : Now you can control Bazik with your Iphone !

Maybe Bazik is going to prevent you about incoming connexions. Please Allow that, so TouchOSC can send data to Bazik.


Why I can not make it work ?

You don’t have to be a expert, but run TouchOSC requires time and patience. Follow the steps quietly and you will succeed.

When I change something directly in Bazik, the remote is not update, why ?

OSC remote work in both directions. If you change a Fx value directly in Bazik, the remote must be update in realtime. If not, it’s probably a error with the remote adress in Bazik (check step 8).

Can I use TouchOSC in a place without WIFI access ?

Yes, you simply have to create a local network from your Mac and connect your device directly on it.

I have enter each address several times but it does not work, wtf ?

First, be sure your computer and your device are on the same network. And be sure you use the good IP address from your computer in this network.
With TouchOSC, sometimes, the Local IP address need time to be update if you just change your network preferences. Try to relaunch the app and check if the address has changed.
If you have a doubt with your Bazik configuration, try to use TouchOSC with another software and come back when it’s work, so you can understand what is the problem and solve it.

You can find more help on the TouchOSC website.

❌