Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Spider-Man: Across the Spider-Verse, une bande-annonce renversante

Par : Shadows

Sony dévoile enfin quelques images de la suite de Spider-Man: New Generation. Titré Spider-Man: Across the Spider-Verse (Part One), ce prochain opus sera comme son nom l’indique scindé en deux parties.

On y retrouvera Miles Morales, personnage principal du film précédent. Il devra ici s’allier à Gwen Stacy et d’autres coéquipiers afin de faire face à une nouvelle menace…

Prévu pour octobre 2022 (le film devait sortir au printemps mais a été repoussé pour cause de pandémie), Spider-Man: Across the Spider-Verse (Part One) est réalisé par Joaquim Dos Santos, Kemp Powers, Justin K. Thompson. Aucune sortie simultanée en streaming n’est annoncée. Le scénario est signé Phil Lord & Christopher Miller et David Callaham.
Le second volet du film sortira, si tout va bien, en 2023.

Visuellement, la bande-annonce nous montre que Sony poursuit son exploration du rendu stylisé et a repoussé ses codes graphiques encore plus loin que dans Spider-Man: New Generation. Les images montrent aussi que le style visuel varie au cours du film.

L’article Spider-Man: Across the Spider-Verse, une bande-annonce renversante est apparu en premier sur 3DVF.

Une comédie musicale ArtFX qui va vous emballer !

Par : Shadows

Samuel Besseau, Noëlina Faury, Maurine Fauvert, Benjamin Gachot, Thomas Langlois, Benjamin Makki, Jordan Placé, Marjorie Sautel dévoilent The Burning Life of Barney, leur court de fin d’études à ArtFX (promotion 2021). L’équipe était épaulée par les élèves spécialistes : Claire Auvin, Auriane Bertil, Lucas Dziura, Lola Neuville, Sarah Testardo.
The Burning Life of Barney est un film atypique à plus d’un titre : il s’agit d’une comédie musicale, un genre très rare dans les courts de fin d’études, et son personnage principal est… Un sac plastique !

Barney, un sac plastique désireux d’obtenir une nouvelle vie, se met à la poursuite d’un camion à recycler, mais les rues de la ville vont être impitoyables à son égard.

L’article Une comédie musicale ArtFX qui va vous emballer ! est apparu en premier sur 3DVF.

L’IA au service du montage, de l’animation et des métadonnées

Par : Shadows

Nous poursuivons notre retour sur le SATIS 2021 avec un sujet d’actualité : l’IA et le deep learning dans le secteur de la création.

Stéphane Singier, responsable filière des Industries Culturelles et Créatives chez Cap Digital, avait convié plusieurs personnes pour en discuter, avec de droite à gauche et par ordre d’intervention :

  • Matthieu Parmentier – Head of Data & Artificial Intelligence chez France Télévisions ;
  • Fabien Pisano – Sales Head South Europe chez Sony France ;
  • Olivier Reynaud – CEO chez Aive ;
  • Yassine Tahi – Co-founder / CEO chez Kinetix

Vous trouverez sous la vidéo un compte-rendu des échanges.

France Télévisions : la métadonnée vaut de l’or

Matthieu Parmentier de France Télévisions a entamé le tour de table avec une présentation des usages d’IA et des données au sein de France Télévisions. Depuis deux ans, le groupe dispose d’un département dédié sur ce sujet. L’idée est de mettre en place au sein de l’espace sécurisé France Télévisions une plateforme de services (qu’ils soient développés en interne ou chez des tiers) pour les entités du groupe, de façon à ce que les données ne quittent jamais cet espace sécurisé : hors de question de faire transiter massivement données et contenus en externe.

Un des enjeux majeurs est la mise en avant des programmes et contenus générés par France Télévisions sur Internet, en replay ou encore via les nouvelles plateformes, ce qui nécessite des métadonnées adaptées comme les tags, une description mais aussi des timings de début et fin de générique (indispensable pour pouvouvoir zapper ce dernier, enchaîner les épisodes / contenus). Sans ces éléments, un contenu sera difficilement mis en valeur et donc moins regardé, moins facile à valoriser.
Problème, cette étape est fastidieuse, l’idée est donc d’utiliser de l’IA pour automatiser cette étape.

En pratique, un des enjeux est d’entraîner les IA au quotidien, afin de les améliorer progressivement. A terme, d’autres objectifs sont envisageables, comme le sous-titrage.

Sony : le sport, secteur de rêve pour l’IA ?

Fabien Pisano de Sony France, de son côté, a souligné que les contenus répétitifs sont la cible idéale des traitements par IA. Le sport est donc un secteur de choix, à plus forte raison pour les disciplines très codifiées, avec des actions qui se retrouvent encore et encore : on peut penser ici aux sports de ballon (à plus forte raison si les arrêts de jeu sont fréquents, comme en football américain ou rugby).
Résultat : pour un sport comme le football américain, on peut demander à une IA de préparer environ 80% des moments forts qui seront ensuite utilisés lors d’une mi-temps, d’un récapitulatif de fin de match.

Aive : le montage les yeux fermés

Chez Aive, on s’intéresse à un autre enjeu : le montage. Avec la démultiplication des réseaux et plateformes, créer les multiples déclinaisons d’un projet est devenu un défi à part entière pour les marques et créatifs. Chaque contenu doit être créé en plusieurs formats (classique, carré, vertical…) et durées (2 minutes, 1 minute, 10 secondes…) pour mieux toucher les multiples cibles.

L’objectif d’Aive est de “rendre élastique” les vidéos en termes de durée et contenu afin d’éliminer ce problème. Concrètement, le principe est le suivant : un humain crée la vidéo standard, par exemple un contenu de 2 minutes en 16/9, et Aive se charge automatiquement de générer les multiples variantes utiles en termes de durée, format, avec mentions à indiquer (par exemple des mentions légales, le site mangerbouger.fr en bas d’une pub de céréales, etc) et sous-titres selon le cas.

Pour l’heure, Aive cible surtout les formats courts et le secteur des marques, donc de la publcité : un choix logique, ce domaine étant plus codifié. Mais à terme, l’entreprise se verrait bien travailler sur des formats plus longs, en prenant en compte des données comme l’intensité des émotions générées par tel ou tel segment d’une vidéo.

La commercialisation du service devrait se faire en 2022.

Kinetix : l’animation sans effort ?

Enfin, place à Kinetix, que nous vous avions présentée plus tôt dans l’année via une interview. La startup propose de générer des animations à partir de vidéos envoyées sur sa plateforme.

Notez que depuis nos premiers articles, le modèle économique a évolué : alors qu’auparavant la limitation majeure portait sur la durée des vidéos traitées, désormais le décompte ne se fait que si vous exportez les animations. Rappelons également qu’il est possible de tester gratuitement la plateforme (avec une limite de 30 secondes d’export par mois et un usage non commercial des résultats).

En outre, la nouvelle version 1.3 est sortie depuis le tournage de la table ronde, avec une timeline qui permet d’éditer, mêler des animations, ainsi que des librairies. On y trouve également une meilleure gestion du sol ou encore un système de fonds et props.

Le SATIS a été l’occasion pour Kinetix de présenter plus en détail ses plans ; en particulier, la volonté de KInetix n’est pas de se limiter au marché des studios et de l’animation professionnelle, mais de surfer sur l’engouement actuel pour la notion de metaverse, de mettre des outils créatifs entre les mains d’un public large, sans nécessiter de maîtrise technique.

L’article L’IA au service du montage, de l’animation et des métadonnées est apparu en premier sur 3DVF.

Ecreso FM 5/10kW transmitters available in version 2.3.0 for more reliability, efficiency and control

WorldCast Systems, a leading global supplier of advanced broadcast solutions, announces a new version of its Ecreso FM 5/10kW transmitter. The Ecreso 5/10kW is a fully digital transmitter for analog FM which combines reliable performance and high efficiency of up to 76%. Truly revolutionary, the Ecreso 5/10kW is renowned for being As Solid as a ...

The post Ecreso FM 5/10kW transmitters available in version 2.3.0 for more reliability, efficiency and control appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Hakam : un court ArtFX qui saura vous enflammer

Par : Shadows

Découvrez Hakam, court-métrage de fin d’études de la promotion ArtFX 2021 réalisé par Elise Bourgeois, Hugo Buval, Clémentine Cases, Clara Franceschini, Hugo Martial, Samuel Meganck, Nicolas Rayrolles, Corto Zielenkiewicz. L’équipe a également pu compter sur les élèves spécialistes Antoine Marchand, Bruno Got.

Hakam est un jeune Amérindien. Pour devenir un membre au sein de son clan, il devra faire face à un feu de forêt.

L’article Hakam : un court ArtFX qui saura vous enflammer est apparu en premier sur 3DVF.

Relativity : ArtFX vous envoie dans l’espace

Par : Shadows

Les films 2021 d’ArtFX commencent à arriver en ligne ! Voici le premier d’entre eux : Relativity, réalisé par Hugo Astesano, Loïc Ciaux, Guillaume Hulot, Benjamin Matthys, Victor Piquemal, Jules Rebuffat, Loïc Remy, à l’aide des étudiants spécialistes Esteban Boudailles, Auriane Bertil, Mathilda Colli, Hugo Martial.
Un court-métrage qui vous fera voyager à la vitesse de la lumière…

Adams est le premier astronaute à être envoyé à une vitesse proche de celle de la lumière. À bord du vaisseau Myriss, il réalise régulièrement des expériences afin d’observer l’influence d’une telle vitesse sur des organismes vivants, jusqu’à ce qu’un événement exceptionnel vienne perturber son périple.

Recherches graphiques
séance de capture pour les besoins du film
L’équipe du film

L’article Relativity : ArtFX vous envoie dans l’espace est apparu en premier sur 3DVF.

Meet Ze Artists revient du 9 au 12 décembre !

Par : Shadows

Le Festival Meet Ze Artists est de retour en physique ! Ce festival international du film d’animation proposera à Cannes, du 9 au 12 décembre, une série de projections, masterclasses, ateliers, conférences et démos.

Au menu, entre autres :

  • des classiques de l’animation comme La Tortue Rouge, Le Vent se Lève, Merlin L’enchanteur, Le Roi et L’oiseau, Mutafukaz, Le Géant de Fer, Fievel et le Nouveau Monde ;
  • Plusieurs sélections de courts-métrages, certaines étant accessibles dès 6 ans : Best of International Competition, Trickstar Nature Award, Tricks for kids, CICFF…
  • De multiples rencontres : masterclass “Du Scénario à L’Image”, Coulisses de fabrication d’un dessin pour l’animation par Florian Satzinger et Sylvain Deboissy, atelier digital painting par Thomas Kaeb sur écran tactile Viewsonic…

Le programme complet est en ligne : 9 décembre10 décembre11 décembre12 décembre. Vous pouvez aussi le découvrir ci-dessous (cliquez ici pour une version plein format)
Attention, les places partent très vite !

L’article Meet Ze Artists revient du 9 au 12 décembre ! est apparu en premier sur 3DVF.

Jessy Lanza: “If you love the track you’re playing, you can convince the crowd to love it too.”

The latest installment in the prestigious DJ-Kicks series is from DJ, musician and vocalist Jessy Lanza. She’s an artist influenced by a wide range of music including soul, funk, footwork, garage and R&B and her DJ-Kicks mix, a mix she describes as “in pursuit of the bleary 4 am feeling” deftly bestrides a number of […]

The post Jessy Lanza: “If you love the track you’re playing, you can convince the crowd to love it too.” appeared first on DJ TechTools.

The Lost Passage

Par : eulphean
The Lost Passage
The Lost Passage is an interactive experience for the web that creates a new digital home for an extinct species called passenger pigeon. It’s a digitally crafted world of a swarm of artificial pigeons, which seem to be inhabiting a sublime yet destitute memory of a lost landscape.

@ikus_arte El concierto ofrecido por @intemporeabesbatza el...



@ikus_arte El concierto ofrecido por @intemporeabesbatza el pasado 19 de septiembre en @baluarte_pamplona ha supuesto un gran trabajo. Visto el resultado, ha merecido la pena. Tenemos que agradecer a este maravilloso coro la apuesta por un modelo de conciertos en el que la música y lo visual conviven y se complementan a la perfección.
Director: Carlos Etxeberria.
Soprano: @andreajimenez_soprano
Mezzosoprano: Leticia Vergara
Coro In Tempore Abesbatza & ensemble.
📷@mlega (eres muy grande)

#ikus_arte #Baluarte #millumin
https://www.instagram.com/p/CWjTdDEKJZs/?utm_medium=tumblr

@diane_et_julien 🌈Préparation des surfaces pour le #videomapping...



@diane_et_julien 🌈Préparation des surfaces pour le #videomapping 📦 Création décor et vidéo de #matinbrun de Franck Pavloff, Cie @demainexiste, mise en scène @paulinemareysemper 📦 2021
#mapping #millumin #multicolor #scenographie #constructiondecor #decortheatre #creationdecor #décors #spectacle #boîte #carton #boxesonboxes #📦📦📦 #🌈🌈🌈
https://www.instagram.com/p/CWjTGw_KX1Y/?utm_medium=tumblr

@domes_studio @catach_culture + @domes_studio Part 3 :...



@domes_studio @catach_culture + @domes_studio

Part 3 : @bixente2000 @edredonsensible

Photos : @catach_culture / @mathiasbracho

#music #house #video #millumin #saxophone #party #saintmartindeseignanx
https://www.instagram.com/p/CWRVeqqKUBk/?utm_medium=tumblr

@paolo.morvan Reprise des concerts avec la scénographie réalisée...



@paolo.morvan Reprise des concerts avec la scénographie réalisée pour @romain__muller en version augmentée sur la scène de la Bam !
.
Conception et construction réalisé avec @julesbouit
.
Artiste @romain__muller
Musicien @axel_tcy
Lumière : @thibault.grh
Son : @annevandebrouck

Coproduction @zikamine x @bliiida avec le soutient de la région Grand Est et de la @citemusicale
.
#scénographie #scenography #light #show #eventdesign #stagedesign #lightinstallation #lightshow #newmediaart #stagelighting #creativedirector #zikamine #romainmuller #bliiida
#millumin @millumin2
https://www.instagram.com/p/CV8QXBtKAYP/?utm_medium=tumblr

Nostalgie : RoboCop 2 ou la naissance du rendu temps réel

Par : Shadows

Thomas Martin alias Gorkab est de retour avec une vidéo sur le film RoboCop 2 (1990), suite du célèbre film de science-fiction de Paul Verhoeven.

Si ce second volet n’a pas laissé la même marque dans l’imaginaire collectif que son grand frère, il reste remarquable pour ses effets avec de la stop motion et go motion, mais aussi une des premières utilisations de 3D temps réel au cinéma. En effet, c’est bien en temps réel que le visage numérique de Cain a été créé par la petite start-up deGraf/Wahrman Inc.
Une prouesse à une époque où les capacités matérielles étaient encore très limitées.

Nous vous laissons donc découvrir cet épisode, comme toujours réalisé en collaboration avec des personnes ayant participé à la production à l’époque.
N’oubliez pas au passage que Thomas Martin a lancé un projet Kickstarter pour financer un futur documentaire, n’hésitez pas à y jeter un oeil ! La campagne avance à grand pas et plus de 12 000€ ont déjà été récoltés.

Ken Cope, Greg Ercolano, Sally Anne Syberg et J-Walt Adamczyk, anciens de deGraf/Wahrman Inc, David Soumet de l’association MO5.COM et VectanProduction2 ont participé à la création de cet épisode.

L’article Nostalgie : RoboCop 2 ou la naissance du rendu temps réel est apparu en premier sur 3DVF.

Digital Pioneers : comme nous, soutenez ce documentaire !

Par : Shadows

Nous avons à de nombreuses reprises relayé le travail de Thomas Martin alias Gorkab, dont l’émission CGM sur Youtube s’intéresse à l’histoire des effets visuels au cinéma. Nous avions même déjà collaboré avec lui autour d’interviews réalisées durant la VIEW Conference à Turin, en Italie.

Il est aujourd’hui de retour avec un nouveau projet, et pas des moindres !
Il ambitionne de réaliser Digital Pioneers, un documentaire sur l’histoire du studio Digital Productions. Vous connaissez forcément leurs projets : les vaisseaux spatiaux de The Last Starfighter (1984), les nuages de Jupiter pour 2010: The Year We Make Contact (1984), la chouette animée du Labyrinth de Jim Henson (premier animal virtuel dans un film !)…

Le but du documentaire serait donc d’interviewer une partie de l’équipe de l’époque, mais dans de bonnes conditions : autrement dit, face à face, aux USA et avec une qualité de production digne de ce nom plutôt que de se contenter d’interviews mal cadrées sur Skype.

Pour y parvenir, et créer le documentaire d’1h30 environ au moins qui sera disponible en français et anglais, Thomas Martin a d’ores et déjà reçu le soutien du CNC, à hauteur de 15 000€. Il a également lancé une campagne Kickstarter afin de doubler ce budget et de pouvoir payer l’équipe, gérer la post-production, financer de l’animation et des VFX pour le documentaire.
C’est ici que vous intervenez : moyennant quelques euros, vous pouvez soutenir le projet. Votre don vous permettra de figurer au générique ou, selon le montant, de voir le film en avant-première (il sera à terme diffusé sur Youtube), d’obtenir des cartes postales avec les créations de Digital Productions, un Blu-Ray, des badges, pièces commémoratives en métal précieux ou encore la possibilité d’être crédité en tant que producteur exécutif.
N’hésitez pas à découvrir la page Kickstarter et la bande-annonce ci-dessous pour plus de détails !

Sachez enfin que 3DVF va bien évidemment soutenir financièrement ce projet ; nous aurons donc l’occasion de vous en reparler !

L’article Digital Pioneers : comme nous, soutenez ce documentaire ! est apparu en premier sur 3DVF.

New Adobe After Effects Release Features Updated Version of Cinema 4D Lite

Upgrade features compatibility and workflow enhancements, and new Asset Browser Friedrichsdorf, Germany – October 27th, 2021 – Maxon is pleased to announce that the latest release of Adobe® After Effects® includes an updated version of Maxon’s Cinema 4D Lite. Based on the company’s award-winning Cinema 4D Release S24, the software is available immediately for download ...

The post New Adobe After Effects Release Features Updated Version of Cinema 4D Lite appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Mo-Sys and AlfaLite collaborate on LED Virtual Production Solutions

Mo-Sys Engineering (www.mo-sys.com), a leader in virtual production and image robotics, and Spanish company AlfaLite, the only European LED tile manufacturer, are collaborating to offer complete end-to-end LED virtual production solutions. Each company will have full demonstration facilities of the complete system at their respective headquarters. Mo-Sys has an established virtual production system, in the VP ...

The post Mo-Sys and AlfaLite collaborate on LED Virtual Production Solutions appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Interview: Matthias Meyer – “When you find the perfect moment for both tracks, the records speak for themselves.”

DJ and producer Matthias Meyer started out playing on vinyl back in 1994 when he was only 14. He’s gradually built his career to the point where he’s now a globe-trotting DJ, regularly playing at venues like Tobacco Dock, Circus Liverpool, Fabrik Madrid, Rex Paris, Cityfox New York, and Stereo in Montreal, as well as […]

The post Interview: Matthias Meyer – “When you find the perfect moment for both tracks, the records speak for themselves.” appeared first on DJ TechTools.

Indie Artists: Here’s how to make your new release stand out

Par : Angel Bali

Releasing music is forever enchanting and brings about joy, excitement, and deep satisfaction. But it does come with price and efforts, often planned out a year in advance if not longer (for example, Frank Wiedemann as part of Howling took 5 years to work with his partner to make an album).  It goes without saying […]

The post Indie Artists: Here’s how to make your new release stand out appeared first on DJ TechTools.

Easy Audio: The New Deity Pocket Wireless Microphone

Let’s check out the specs on the new Deity Pocket Wireless microphone kit. Get easy wireless audio on your camera, phone, or laptop!

MO-SYS TECHNOLOGY PLAYED STARRING ROLE IN MOOV’S VIRTUAL SET FOR BBC SPORT’S TOKYO GAMES COVERAGE

MOOV’s innovative Virtual Studio Production, featuring Mo-Sys StarTracker, has been shortlisted for the Broadcast Sports Awards.  Mo-Sys Engineering, a world leader in precision camera tracking solutions for virtual studios and augmented reality, today announces that its StarTracker technology was front and centre of the innovative virtual studio production for BBC Sport’s coverage of the Tokyo Games. The ...

The post MO-SYS TECHNOLOGY PLAYED STARRING ROLE IN MOOV’S VIRTUAL SET FOR BBC SPORT’S TOKYO GAMES COVERAGE appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Create Halloween Voxel Art with MagicaVoxel: FREE Models Included

Learn advanced voxel art material tips and tricks you can use for your MagicaVoxel creations—FREE MagicaVoxel Halloween models included!

Mini Pupper un chien robot sous Raspberry Pi 4

Le Mini Pupper est largement inspiré des travaux autour du quadrupède robotique Pupper de l’université de Stanford. Un projet Open Source dont a profité le Mini Pupper avec un dialogue entre le créateur du modèle original.

Le Mini Pupper garde donc cette approche Open Source et son système d’exploitation est basé sur Ubuntu et Robot Operating System, qui, comme son nom l’indique, est une solution sur mesures pour piloter ce genre d’appareil. La vocation du projet étant d’initier à la robotique aussi bien des particuliers que des développeurs, professionnels ou de s’intégrer dans un cursus éducatif. L’engin permet d’appréhender de multiples problématiques autour de la mécanique mais également des différentes solutions logicielles employées.

Mini Pupper

Le coeur de la machine est une carte Raspberry Pi 4 connectée à un écran basique en 320 x 240 qui constituera le visage de l’engin. Une webcam embarquée permettra de profiter de la reconnaissance d’objets avec OpenCV. Un module de détection Lidar est également possible en option. Le cyber toutou embarque une batterie 800 mAh et mesure 20.9 cm de long pour 10.9 cm de large et 16.5 cm de haut. Il pèse 560 grammes.

Mini Pupper

Différentes options sont disponibles pour ce financement. Le kit de base « Research Basic Kit » fourni les éléments électroniques sur mesure qu’il faudra souder et assembler vous même. Les éléments plastique d evront être imprimés en 3D et vous devrez fournir une batterie et un contrôleur adaptés aux besoin de l’ensemble. Bien entendu, la carte RPI4 et les carte MicroSD nécessaires seront également à votre charge. Le « Research Kit » vous fournira tout sauf la carte Raspberry Pi et la carte MicroSD. Le « Complete Kit » fournira l’ensemble des éléments, cartes de développement comprise. Enfin, le « Full Mini Pupper » fournira non seulement l’ensemble des éléments mais le robot sera livré monté. Des options supplémentaires comme le module Lidar (139$) seront disponibles.

Mini Pupper

L’idée de ce projet est de pouvoir prendre en main un outil robotique capable d’appréhender le monde extérieur  – via sa webcam et/ou son Lidar – et de le programmer pour exécuter des tâches. Il pourra trouver son chemin, marcher, trotter ou courir et reconnaitre des objets ou s’adapter à des ordres fournis par QR Code. 

Mini Pupper

Le Mini Pupper devrait finalement être commercialisé en tant qu’objet fini ou en kit à des tarifs assez élevés : comptez 940$ dans le commerce contre 564$ pour l’objet prémonté et 279$ en kit. Les livraisons devraient débuter en novembre et il faudra compter sur 25$ de port plus les taxes d’importation pour l’ensemble.

Mini Pupper un chien robot sous Raspberry Pi 4 © MiniMachines.net. 2021.

Le marché PC très affecté par les pénuries pour au moins encore un an

Les pénuries de composants vont continuer d’impacter tout le secteur informatique pour l’année 2022. Et certains produits devraient être difficile à trouver ou… être vendus à des tarifs de plus en plus élevés. Une situation complexe qui ne fait qu’empirer et devrait faire beaucoup de tort au secteur.

Minimachines-10-2021

A l’ITPartners tout le monde faisait de grands sourires, le salon, qui réunit des professionnels du monde informatique, a permis de revoir un peu de monde. La session 2020 a été purement et simplement annulée pour cause de pandémie. Un an sans voir personne, les différents acteurs étaient ravis de pouvoir discuter à nouveau avec leurs contacts. Autrement que par téléphone ou en visio conférence. Mais si tout le monde était ravi d’avoir à nouveau des échanges plus humains, les craintes qui planent sur le secteur ont rapidement laissé apparaitre quelques grimaces sous les masques…

L’année 2020-20201 n’a pas forcément été catastrophique pour le marché informatique. Du moins pas pour les vendeurs. Certains épisodes ont été euphoriques comme au tout début du confinement où même les imprimantes qui prenaient la poussière en attendant les soldes ont fini par trouver acquéreur. Les ventes de certains produits se sont envolées comme les portables classiques comme les Chromebooks. Certains ont profité d’avoir un peu de temps libre pour se lancer dans la mise à jour de leur PC ou ont remplacé une veille tour par une nouvelle… 

Depuis le prix des composant a fluctué, surtout vers le haut. Avec des épisodes mémorables comme le débarquement des puces RTX 30×0 de Nvidia. Cette génération de cartes graphiques qui cherchait à marquer les esprits en jouant sur un tarif qui se voulait être plus abordable que la génération précédente, s’est littéralement envolée. Une demande énorme et une production en deçà de ce qui était planifié ont créé un effet de levier important sur les prix. Certaines cartes graphiques haut de gamme se sont alors retrouvées au tarif d’une configuration complète vendue six mois auparavant.

Si la situation est en théorie positive pour les revendeurs, ils gagnent forcément plus d’argent à vendre un produit à 1000€ qu’un produit à 300€, elle ne l’est plus forcément quand on éloigne la loupe des seules cartes graphiques. De nombreux acheteurs ont remis à plus tard leur équipement, ce qui a paralysés les ventes d’autres produits. Le seul moyen de vendre une configuration complète étant de sacrifier toute sa marge sur la partie graphique. Bienheureux ce revendeur qui me confie sur le salon avoir sécurisé des centaines de cartes graphiques Nvidia RTX avant la hausse. Prévenu par ses grossistes de l’envolée des tarifs, il a pu vider sa trésorerie pour stocker en masse. Sans ces cartes, il confie qu’il ne sait pas si il serait toujours en activité aujourd’hui, elles lui ont permis de gommer les différences de tarifs d’avec ses concurrents et de maintenir ses ventes. Certains revendeurs ont mis en place des systèmes de paiement étalés à leurs frais qui absorbent une partie de leur marge mais qui est devenue indispensable pour vendre quoi que ce soit. 

3060 Ti

D’autres n’ont pas eu cette chance et ne savent pas vraiment comment terminer leur année. Les ventes se sont écroulées, notamment pour les petits revendeurs de « quartier » qui subsistent dans des villes moyennes. Loin des enseignes plus nationales. Ceux-là n’ont pas vu la couleur d’une RTX depuis plusieurs trimestres. Impossible à acheter chez les grossistes, trop cher, trop « délirant » par rapport à leur public. Même le plus enthousiaste. Ils subsistent en vendant comme toujours du service et assurent le montage de pièces glanées ailleurs. L’un d’entre eux me raconte, par email, que paradoxalement la situation s’améliore pour lui plus récemment. Les ordinateurs doivent « durer » désormais. Et beaucoup de particuliers comme de professionnels ne se voient plus changer aussi facilement leur matériel. Le surcoût lié aux pénuries de composants fait que les machines réapparaissent en ateliers pour des nettoyages, remises à niveau et autres opérations de maintenance. « Même sur de petites configs ». Certains PC réapparaissent en ateliers alors qu’ils avaient pris l’habitude de partir à la déchetterie « un peu trop rapidement ». Le remplacement facile des machines a disparu. 

Chez les particuliers même constat, on pense à nouveau à rajouter « un peu de mémoire », à basculer son système sur un SSD, au lieu de racheter une configuration complète. Les machines sont remises à niveau et certains découvrent également les joies de l’aménagement graphique dans les jeux. Baisser les détails, changer de définition… Les gens s’adaptent face à des tarifs impossibles à suivre.

Asus Rog Flow X13

Sur l’ITPartners, la majorité des professionnels est assez inquiète. Certains composants sont impossibles à trouver aujourd’hui et les constructeurs se grattent la tête face à des situations inenvisageables jusqu’alors. Construire un ordinateur portable complet c’est comme construire un puzzle, sauf que les pièces qui composent la machine proviennent de boites toutes différentes. Quand une pièce manque, l’ensemble est impossible à terminer. Quand une machine à plus de 1000€ se retrouve bloquée parce qu’un simple composant à 1$ est totalement indisponible, la situation vire au cauchemar pour les fabricants. Personne ne peut garder 500, 1000 ou 2000 cartes mères de portables dans un coin en attendant un simple composant sans aucune visibilité sur sa réelle disponibilité. Du coup, c’est la paralysie et un changement de cap pour certains produits. Certains constructeurs lèvent le pied sur leur production, d’autres commencent à choisir des composants plus souples, ceux qui assurent une compatibilité broche à broche avec d’autres modèles par exemple. Histoire de pouvoir remplacer une pièce en rupture par sa petite ou sa grande sœur disponible.

L’espoir d’une accalmie sur certains secteurs, notamment les cartes graphiques et les SSD servant aux cryptomonnaies, ne s’est pas concrétisée. Les autorités Chinoises ont certes fait les gros yeux mais sans réelles conséquences sur le cours de ces monnaies virtuelles. Leurs valeurs sont restées très hautes et la rentabilité est toujours là. Le secteur continue d’absorber en masse ces composants.

Plusieurs sociétés ont tiré sur le signal d’alarme, indiquant que le secteur informatique restera marqué par les pénuries de composants au moins jusqu’au second trimestre 2022. Et l’informatique n’est clairement pas le seul secteur en crise. Ce qui amène à d’autres bouleversements importants sur le transport et les tarifs des transporteurs.

Conseil : si vous voulez changez de PC, c’est maintenant. Les pénuries et les prix vont exploser d’ici peu (moins d’un mois ?) et pour longtemps. D’abord, les coupures de courants géantes en Chine vont avoir un impact énorme sur la production. #Thread ⤵https://t.co/eOfD0XCUDy

— Doc TB (@d0cTB) September 29, 2021

L’ex Rédac Chef de Canard PC Hardware, DocTB alias Samuel Demeulemeester, a ainsi évoqué l’avenir du secteur et particulièrement l’impact du prix du fret sur les mois à venir dans un thread sur Twitter. L’afflux de commandes des débuts du confinement a vidé une bonne partie des stocks et si cette première vague a été remplacée, elle l’a été au compte goutte. Désormais les prix du transport ont explosé, ce qui pousse encore un peu plus les tarifs vers le haut.

Suivant les types de composants, différents transporteurs sont envisagés. Certains produits petits, légers et très couteux, voyagent par avion. C’est notamment le cas des composants classiques comme les processeurs, la mémoire vive ou les cartes graphiques. D’autant que ces composants ont des prix très volatils et qu’il peuvent fluctuer fortement entre le décollage et l’atterrissage. Il n’est pas question pour eux de les laisser des semaines dans des containers.

Mais pour d’autres produits, lourds et encombrants, la méthode de transport traditionnelle est le porte container. Un mode de transport qui va mettre 40 jours à rallier les côtes Européennes en transportant des centaines de pièces. Problème, le prix de ce transport a explosé. Avant la pandémie de COVID, le transport et la location d’un container en partance de Chine jusqu’à un port Français coûtait environ 2500€. Aujourd’hui le tarif a grimpé à 10 000€. Cette augmentation implique une hausse du prix de tous les produits transportés. Et c’est encore plus problématique lorsque l’on n’arrive pas à remplir convenablement, faute de produits, son container. Un courtier en fret m’indiquait, quant à lui, que son chiffre d’affaire avait explosé à cause des pénuries de composants. De plus en plus de gens passant par ses services pour partager le coût d’un container à moitié vide. Quitte à ralentir de quelques jours son départ. Une chose qui n’existait pas forcément avant la pandémie où la problématique était surtout d’avoir du stock en permanence plutôt que d’économiser quelques euros de port sur chaque pièce.

 

Cette hausse s’explique par plusieurs facteurs, notamment un énorme déséquilibre de stockage des containers qui continuent de s’accumuler aux US et en Europe. Aucun transporteur n’ayant envie de payer un « retour à vide » d’un cargo. Il est plus rentable de fabriquer un nouveau container en Asie et de le faire circuler vers les US ou l’Europe pour 10000€ que d’en embarquer un déjà en service et de le rapatrier sans fret. Le manque de matériel à transporter face à des coûts fixes expliquent sans doute également une partie de cette hausse. Enfin, on évoque les surcoûts liés au COVID et à la complexification des procédures douanières… D’autres, comme le PDG du groupe Leclerc, voient là une possible entente sur les tarifs des principaux transporteurs maritimes mondiaux.

Les services de transports ferroviaires ont bien entendu continué à assurer une partie du transport de ces produits mais leurs tarifs ont également évolué à la hausse. Dernier domino de cette chaine, devant la hausse des tarifs des transporteurs « lents », les importateurs se sont naturellement tournés vers l’avion.  Quand le prix d’un container en mer explose, on relativise le tarif d’un transport dans les airs. Cela n’a évidemment pas duré et les prix du fret aérien se sont ajustés en conséquence pour « coller » au marché.  Plus de demande de transport, toujours autant d’offre, le scénario d’une hausse des tarifs était prévisible.

Minimachines-10-2021

Dernières mauvaises nouvelles, le sorts des entreprises et industries chinoises. Entre le manque de main d’œuvre après avoir renvoyé chez eux leurs salariés au début de la pandémie et les problème énergétiques du pays… le retour à un scénario de production identique à celui d’avant le Covid est encore illusoire. La Chine fait face à de gros problèmes de production électrique avec des rationnements importants. Les différentes industries locales se retrouvent dans l’impossibilité de produire quoi que ce soit et donc d’assurer leurs carnet de commandes. Un effet boule de neige de ces soucis de production devrait avoir des conséquences très rapide avec encore plus de pénuries de composants, de retards à la livraison ou simplement l’annulation de certains contrats. 

Quand un fabricant de pièces détachées de Shenzhen ne peut plus faire tourner sa production que la moitié du temps habituel faute d’énergie, le problème devient vite un véritable casse tête. Si un constructeur n’arrive pas à sécuriser l’ensemble des pièces nécessaires à la construction de son matériel, il passe tout simplement à autre chose. Et quand il y arrive… il impacte sur son prix de vente l’ensemble du coût de revient de son usine et des salaires qu’il doit payer. Si votre usine ne travaille qu’un jour sur deux, une pièce vendue 10 centimes passe logiquement à 20 centimes pour payer charges et main d’œuvre.

Minimachines-10-2021

Dernier élément problématique, le silicium est passé très rapidement de 2000 à 9000€ la tonne. Ce matériau rare, majoritairement extrait en Chine, a vu fluctuer son cours de manière jamais vue à la hausse. 4.5 millions de tonnes de Silicium viennent de Chine sur les 7 millions produites chaque année. La pénurie énergétique ayant, là encore, impacté cette matière première indispensable dans le monde informatique.

Minimachines-10-2021

Vous l’aurez compris, le futur n’est pas rose et la disponibilité que l’on connaissait avant la pandémie n’est pas prête de revenir à la normale. Pas plus que les tarifs que l’on connaissait alors. Les plus optimistes parlent d’une situation juste « compliquée mais proche de début 2020 » au niveau des pénuries de composants pour juste après le pic des fêtes de fin d’année soit au tout début 2022. D’autres parlent d’une année 2022 toute aussi noire que 2021. Une bonne partie de mes interlocuteurs coupent la poire en deux en indiquant un retour à une situation presque normale  juste avant les vacances 2022.

L’impact de ces prévisions est énorme, il va influer sur le calendrier des sorties de produits et pousser les constructeurs à des choix extrêmes. On risque de voir des concepts de machines débarquer sans aucune réelle volonté de commercialisation. Le CES 2022 risque d’être le  théâtre de présentations de produits qui ne verront finalement jamais le jour. Et, à l’inverse, les constructeurs travailleront sur des solutions très peu originales destinées à être mise en vente. Des solutions simples mais pouvant être facilement modifiées pour suivre les catalogues de composants réellement disponibles. 

Le marché PC très affecté par les pénuries pour au moins encore un an © MiniMachines.net. 2021.

Le tour du Monde en 80 Jours : derrière le film, les concept arts et character designs !

Par : Shadows

Cet été, nous vous avions proposé une interview autour du film d’animation Le Tour du Monde en 80 Jours, réalisé par Samuel Tourneux, fabriqué chez Circus et Mac Guff sous la direction artistique de Mathieu Vavril.

Depuis, certains artistes ont pu mettre en ligne des travaux réalisés durant le développement visuel. Nous vous proposons donc une nouvelle plongée dans le film, centrée sur les concept arts et character designs.

La bande-annonce du film

Julien Le Rolland a travaillé sur le character design ; voici une sélection de ses créations pour le film ; on pourra en trouver d’autres sur son profil Artstation.

Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia

Yann Boyer, de son côté, était le Lead Background Artist durant le développement visuel. Il a travaillé sur de nombreux décors du film. Là encore, vous trouverez d’autres visuels sur Artstation.

Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia
Crédit : Cottonwood Media – Studiocanal – France 3 Cinema – Umedia

N’hésitez pas à (re)lire notre interview sur le film, ou à consulter les portfolios de Yann Boyer et Julien Le Rolland.

L’article Le tour du Monde en 80 Jours : derrière le film, les concept arts et character designs ! est apparu en premier sur 3DVF.

DJ advice from Steve Bug: “Learn how to beat match, no matter what equipment you’re using”

Steve Bug has spent his life in dance music, beginning with discovering disco music via his parent’s record collection and then getting into electro and breakdancing in the early 80s. House music first caught his attention in the late 80s and he quickly decided to devote his life to 4/4 culture. Beginning as a DJ […]

The post DJ advice from Steve Bug: “Learn how to beat match, no matter what equipment you’re using” appeared first on DJ TechTools.

WPP et Snap Inc : Un partenariat pour offrir des produits de réalité augmentée

Par : Lilia

WPP collaborera avec Snap sur de nouveaux produits et technologies, tels que l’outil Snapchat Trends récemment lancé.

Aujourd’hui, WPP et Snap Inc., la société derrière Snapchat, ont annoncé un partenariat mondial. L’objectif est d’aider les marques à créer et offrir des expériences immersives aux consommateurs utilisant la réalité augmentée. Le partenariat combine la technologie AR de Snap avec les capacités intégrées de WPP dans certains domaines. On cite notamment la création, les médias, le commerce et  la technologie.

Une étude révèle que 94% des personnes s’attendent à utiliser l’AR à des fins d’achat en 2022. Les annonceurs de la plate-forme Snap trouvent que les campagnes de AR sont des moteurs importants de l’entreprise. Le partenariat donnera à WPP et à ses clients l’accès et la maîtrise de la technologie AR de Snap. Cela comprend aussi la production et la mesure créatives.

En tant que premier partenaire de RA d’agence de Snap, WPP collaborera avec Snap sur de nouveaux produits et technologies. L’outil Snapchat Trends récemment lancé en fait partie. Celui-ci permet aux équipes d’utiliser des informations et des données exclusives pour éclairer le développement des créations et des campagnes. WPP aura également accès à un guide de stratégie AR Lab personnalisé. Ce guide comprend les meilleures pratiques pour informer le développement créatif à l’aide de la technologie AR de Snap. Il garantit que les expériences AR de marque peuvent être mises sur le marché rapidement et facilement.

WPP Snap

En outre, WPP et Snap mettront en œuvre un tableau de bord d’optimisation personnalisé co-développé pour les clients WPP. Cet outil générera des campagnes plus efficaces. La méthodologie WPP et Snap fournira des informations sur les performances de ces campagnes.

WPP et Snap, un partenariat pour développer les capacités AR

WPP a été l’un des premiers à adopter les technologies de réalité augmentée. Il a dominé le marché en investissant dans sa capacité AR et son écosystème de partenaires. GroupM, la branche d’achat de médias de WPP, a doublé son investissement en RA sociale en 2021. Elle continue d’ouvrir la voie aux activations de médias en RA et commerce.

Le partenariat développera davantage la capacité AR de WPP. Cela se fera grâce à un programme d’apprentissage et de développement structuré via l’AR Lab Academy. Il s’agit d’un programme de formation inédit dans l’industrie centré sur la technologie et les produits AR. Avec le soutien d’une équipe dédiée à Snap, le programme vise à certifier un minimum de 1000 employés WPP d’ici la fin de cette année.

En outre, Snap parrainera un concours de production AR trimestriel pour les clients WPP. Le concours se concentrera sur les clients des marchés clés. L’Australie, le Canada, le Danemark, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis en font partie.

 

Cet article WPP et Snap Inc : Un partenariat pour offrir des produits de réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Asus ROG Flow X13 : magnifique et malchanceux

Mise à jour : On me signale que l’engin est en promo chez Boulanger au prix de 1399.99€ voir en fin de billet.

Et pourtant faire la rencontre du ROG Flow X13 sur le salon ITPartner a été une vraie surprise, un moment assez étonnant. La compacité, le scénario d’usage et la qualité de cet engin que je n’avais jamais eu en main m’ont bluffé.

Asus Rog Flow X13

Vous vous souvenez peut être du ROG Flow X13 ? Lancé en début d’année par Asus, il se composait d’un châssis de 13.4 pouces piloté par un processeur AMD Ryzen 35 watts et une GeForce GTX 1650. L’enfin peut accueillir 32 Go de ram et 1 To de stockage en SSD PCIe NVMe. Deux types d’affichages sont proposés : un 1920 x 1200 pixels ou un 3840 x 2400 pixels. Les deux dalles sont à la fois tactiles et capables d’afficher en 120 Hz et la charnière permet de le positionner en tablette. Le tout entre dans un châssis impressionnant de 15.8 mm d’épaisseur pour 1.3 kilo.

La densité et la qualité de l’appareil sont bluffants, le clavier est très efficace, le pavé tactile est un peu court mais on se doute que l’utilisateur/joueur embarquera rapidement une souris. L’ensemble est assez impressionnant et l’écran 1920 x 1200 pixels absolument imperturbable donne une sensation très étonnante à l’objet. Si ce n’était son tarif, l’engin a été commercialisé à 1599€ prix public et on le trouve à 1499€ aujourd’hui  en version Ryzen 9 5900HS 16/512 Go avec GeForce GTX 1650, c’est la machine parfaite pour un nombre assez large d’usages.

Asus Rog Flow X13

Mais là où le ROG Flow X13 se démarquait vraiment, c’était dans son approche technique. A son lancement, il est prévu qu’il soit possible de l’acquérir avec un boitier externe, un dock comprenant une carte graphique pouvant aller jusqu’aux circuits GeForce RTX 3080. Une solution compacte de 20.8 cm de large pour 15.5 cm de haut et 2.9 cm d’épaisseur proposant un circuit graphique supplémentaire mais apportant également à l’engin une connectique plus large.

Ce boitier, connecté à l’ultraportable via une prise propriétaire, n’a pas eu l’avenir escompté par Asus. Gâchant une bonne partie de l’intérêt global de l’engin. La pénurie de composants graphiques et l’étroitesse de ce marché ont eu raison de l’existence du boitier qui n’a finalement pas ou très très peu été distribué. 

Asus Rog Flow X13

Et pourtant cette approche, bien qu’imparfaite, est peut être la meilleure qui soit pour de nombreux utilisateurs. Un portable performant et portable que l’on peut épauler au besoin d’une très solide réserve de calcul 3D avec la possibilité de profiter d’un dock également capable de connecter tous les éléments d’un poste sédentaire complet.

J’espère sincèrement qu’Asus ne va pas jeter l’éponge et proposera un jour une nouvelle version de cette machine. Je suis bien conscient que l’investissement demandé est important et que l’engin se réserve à une toute petite tranche de la population mais c’est vraiment une bonne marche a suivre pour le futur. Avec ce type de solution, en gommant le principal défaut du dock qui est de recourir à une connectique propriétaire au lieu d’un USB Type-C plus universel, le format peut convenir à tous types d’usages dans un confort vraiment remarquable. En multipliant l’offre, la gamme pourrait s’étoffer et les tarifs baisser. 

Si on considère le format comme une solution globale, la production d’engins de tous types pourraient en profiter. En vendant des docks de ce genre, compact et proposant à la foi de la connectique et un avantage technique comme du stockage ou un circuit graphique, les fabricants peuvent inventer des postes de travail sédentaires parfaits pour des utilisateurs de portables. Ce n’est pas nouveau, des docks de ce type existent depuis longtemps sur le marché professionnel, mais il faudrait maintenant dépasser l’idée d’une vente liée pour arriver à un dock plus universel. Tous les éléments techniques clés sont désormais disponibles pour y parvenir… Reste que le marché actuel n’est pas au beau fixe et le temps est plus qu’incertain encore pour les mois à venir.

Asus Rog Flow X13

Au passage, l’Asus ROG Flow X13 était présenté avec un écran mobile ROG Strix XG16AHP assez intéressant lui aussi. Un affichage de 15.6″ portable présenté avec un pied amovible repliable propose une dalle FullHD 16/9 en IPS très classique mais avec un rafraichissement de 144 Hz et une compatibilité Nvdia G-Sync.

Asus Rog STRIX XG16AHP

Un écran connecté en USB Type-C ou en HDMI, avec une batterie embarquée de 7800 mAh lui offrant 3 heures d’autonomie complète. L’écran propose un jack audio pour connecter un casque et embarque également un DAC ESS pour décoder les signaux audio issus de l’USB. Deux petites enceintes stéréo 2 x 1 watts sont également disponibles.

Asus Rog STRIX XG16AHP

Le poids de l’engin est limité à 900 grammes et il peut s’utiliser avec un étui folio en mode portrait ou en mode paysage pour répondre à différents besoins. L’épaisseur de la partie écran est de 11.8 mm seulement et la finition est tout aussi impressionnante que celle du Flow. La recharge de la batterie utilise un Quick Charge 3.0 qui permet de retrouver 2 heures d’autonomie en 1 heure.

Asus Rog STRIX XG16AHP

L’idée de ce positionnement associé au ROG Flow X13 est de pouvoir glisser le portable en dessous de l’écran 15.6″ pour un double affichage en hauteur. 

Encore une fois, une solution très bien pensée, très bien finie et vraiment utile pour de nombreux utilisateurs mais un tarif à la hauteur des éléments proposés. Asus commercialise le petit écran à 499.99€ avec le pied et à 399.99€ dans sa version Folio uniquement sans le pied.

ROG Flow X13

Mise à jour : Boulanger propose une promotion sur le Flow X13 en le proposant à 1399.99€ au lieu de 1599€. Il s’agit du modèle Ryzen 9-5900HS associé à 16 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage PCIe NVMe et un circuit graphique Nvidia GeForce GTX 1650 avec 4Go de mémoire vive. L’écran 13.4″ est dans sa variante FullHD IPS 120 Hz. Un mois d’abonnement XBox Game Pass est offert.

Asus ROG Flow X13 : magnifique et malchanceux © MiniMachines.net. 2021.

❌