Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Through my eyes : les yeux de l’amour (court New3dge)

Par : Shadows

Aude Portales, Céleste Devismes, Emérantiane Bouillon, Ilona Quenea et Naomi Gastel dévoilent Through My Eyes, leur court de fin d’études à l’école New3dge.
Un soldat au visage marqué par la guerre y croise le regard d’une femme…

L’article Through my eyes : les yeux de l’amour (court New3dge) est apparu en premier sur 3DVF.

Les larmes de la Seine : les élèves de Pôle 3D n’oublient pas

Par : Shadows

Yanis Belaid, Eliott Benard, Nicolas Mayeur, Etienne Moulin, Hadrien Pinot, Lisa Vicente, Philippine Singer et Alice Letailleur dévoilent Les Larmes de la Seine.

17 octobre 1961, des « travailleurs algériens » décident de manifester dans les rues de Paris contre le couvre-feu qui leur a été imposé par la préfecture de police.

Un film qui mêle approche réaliste avec caméra à l’épaule et traitement plus surréaliste. Sur le plan artistique, on notera par ailleurs un soin manifeste apporté au surfacing (qui rappelle en partie celui du court Migrants de la même école) et au lighting.
Précisions enfin que le film n’est en ligne que temporairement, jusqu’au 24 octobre ; il reprendra ensuite son chemin dans les festivals.

Carlos De Carvalho, responsable de la formation film d’animation de Pôle 3D, explique que les étudiants « ont pensé ce film comme un devoir de mémoire, une recherche de compréhension », dans le but de « susciter la réflexion et la discussion ».

Pour plus d’informations sur le 17 octobre 1961, on pourra notamment se tourner vers France Info, qui a mis en ligne aujourd’hui un article relativement détaillé sur les faits, avec des témoignages, et qui retrace également l’historique de la reconnaissance officielle de la répression.

L’article Les larmes de la Seine : les élèves de Pôle 3D n’oublient pas est apparu en premier sur 3DVF.

Stranded : une rencontre mystique en Alaska

Par : Shadows

Alvin Arevalo-Zamora, Alwin Durez, Quentin Garaud, Maxime Salvatore, Florent Sanglard, Thomas Spony-Ipiens, Alex Tregouet présentent Stranded, leur court de fin d’études à l’ESMA (promotion 2020).
Un projet fort qui mêle grands espaces, surnaturel et voyage mystique.

Dans lʼAlaska de la fin du 19e siècle, Hawk, un trappeur robuste, fait la rencontre imprévue dʼun élan surnaturel, annonciateur de lʼapocalypse.

Musique / music: Laurent LOZANO
Son / sound: Alexis LAUGIER, Tristan LE BOZEC, Yoann PONCET, José VICENTE – Studio des Aviateurs

L’article Stranded : une rencontre mystique en Alaska est apparu en premier sur 3DVF.

Série League of Legends, studio à Montpellier : une riche actualité pour Fortiche

Par : Shadows

L’équipe de Fortiche Production, studio créé par Jérôme CombePascal Charrue et Arnaud Delord, est très active actuellement.
Deux nouvelles viennent en effet marquer l’actualité du studio : un déménagement et une nouvelle série d’animation.

Fortiche Montpellier s’installe dans ses locaux définitifs

Fin 2020, nous vous annoncions que Fortiche lançait deux studios à Montpellier et aux Canaries. L’antenne de Montpellier avait toutefois entamé ses projets dans des locaux temporaires : elle annonce désormais avoir intégré ses locaux définitifs.

Fortiche nous donne au passage quelques détails sur l’organisation interne :

Ce studio accueille un département Animation et un département CFX (Characters’ FX, dédié à la simulation des vêtements et cheveux des personnages) respectivement supervisés par Alexis Wanneroy et Julien Lefebvre, entourés d’équipes d’animatrices.teurs, de graphistes et de chargé.e.s de production.

Alexis Wanneroy est pour rappel un ancien animateur des studios DreamWorks, Julien Lefebvre étant un superviseur CFX passé par plusieurs studios canadiens, dont DNEG.

Crédit photo : Fortiche prod
Crédit photo : Fortiche prod
Crédit photo : Fortiche prod

Côté projets, Fortiche Montpellier travaille sur plusieurs projets en collaboration avec la maison mère parisienne, donc la série Arcane.

Arcane, la série évènement

Fortiche et le studio de jeux vidéo Riot Games collaborent depuis déjà plusieurs années : on se souvient notamment du fameux clip K/DA – POP/STARS, qui avoisine le demi-milliard de vues sur Youtube.

Il était donc logique que Riot poursuivre son partenariat avec Fortiche pour la série d’animation Arcane dérivée de l’univers du jeu League of Legends. Celle-ci sera dévoilée le 7 novembre prochain sur Netflix, en aval de la compétition mondiale annuelle dédiée au jeu.

Côté scénario, nous suivrons notamment les origines de personnages de la licence tels que Jinx, Vi, Jayce, Caitlyn :

Tout en narrant les origines de champions de League of Legends, Arcane se positionne comme une série animée à part entière dans un univers complexe, emprunt de dilemmes moraux et une histoire pleine de suspens, sublimée par une animation à couper le souffle réalisée par le studio français Fortiche. Partenaire de longue date, Fortiche s’est illustré par le passé grâce à la grande qualité de ses réalisations, comme Get Jinxed!, Warriors, Rise ou encore POP/STARS du groupe virtuel de pop K/DA.

La série met en scène l’équilibre précaire entre la riche cité de Piltover et les bas-fonds du district de Zaun, deux lieux connus du monde de Runeterra comme “terres du progrès” et qui abritent les esprits les plus brillants. Un équilibre menacé par la création du Hextech, une technologie permettant à quiconque de contrôler l’énergie magique. C’est dans cette atmosphère tendue, que deux sœurs au passé complexe – Jinx et Vi – verront leurs valeurs et croyances respectives remises profondément en question, d’une façon aussi inattendue que cruciale pour la destinée du monde de Runeterra et de ses deux citadelles.

Les épisodes seront dévoilés en trois actes de trois épisodes : le premier acte sera disponible le 7 novembre, les deux suivants les 13 et 20 novembre.

L’article Série League of Legends, studio à Montpellier : une riche actualité pour Fortiche est apparu en premier sur 3DVF.

SIGGRAPH 2021 : les courts des écoles françaises une fois de plus très présents

Par : Shadows

30% : c’est la proportion de projets français sélectionnés dans le Computer Animation Festival Electronic Theater (vous pouvez vous accréditer ici), autrement dit le festival d’animation/VFX qui accompagne le SIGGRAPH chaque année.

Le chiffre est particulièrement élevé : si les USA sont légèrement devant (32% de projets y ont été fabriqués en totalité ou partie), les autres pays tels que le Canada, Royaume-Uni sont loin derrière ce duo de tête.

Pour autant, ce score élevé n’est pas une surprise : comme le montre l’infographie ci-dessous réalisée par Pierre Hénon, depuis les début des années 80 la France s’est faite de plus en plus présente dans le Festival.
Une domination s’explique notamment par la qualité des films de fin d’études issus des écoles françaises, mais aussi leur nombre, de nombreux pays n’ayant pas autant de formations en animation 3D (ou qui ne s’articulent pas sur la création de courts-métrages en équipe).

Infographie réalisée par Pierre Hénon

Des courts-métrages étudiants de qualité

Voici l’ensemble des courts-métrages français de la sélection, avec synopsis et teaser. De quoi vous donner un aperçu de leurs atouts.


Je suis un caillou – prix « Best Student Projet » 2021

Réalisation : Mélanie Berteraut, Yasmine Bresson, Léo Coulombier, Nicolas Grondin, Maxime Le Chapelain et Louise Massé. – ESMA – promotion 2020.
Un sublime court-métrage mettant en scène une loutre peu ordinaire. Le prix « Best Student Project » reçu par ce film est amplement mérité.
Nous avons publié une interview sur le projet en compagnie de l’équipe.

Bulle, une jeune loutre, vit avec des galets qu’elle considère comme sa famille. Elle s’imagine que ce sont des loutres normales, mais petit à petit, elle prend conscience de leur véritable nature et doit se confronter à sa solitude.


Trésor

Réalisation : Alexandre Manzanares, Guillaume Cosenza, Philipp Merten, et Silvan Moutte-Roulet – Ecole des Nouvelles Images – promotion 2020.

Une comédie marine confrontant des chasseurs de trésor, un poulpe et une mouette. Nous avons publié une interview sur les coulisses du projet.


La Source des Montagnes

Réalisation : Adrien COMMUNIER, Camille DI DIO, Benjamin FRANCOIS, Pierre GORICHON, Briag MALLAT, Marianne MOISY – ESMA Nantes – promotion 2020
Un conte très réussi mettant en scène un peuple, ses coutumes et son univers via une narration visuelle particulièrement efficace.

Les Paccha-Picchus sont de petits êtres festifs. Ils vivent dans l’insouciance d’un quotidien rythmé par le passage de Montagnes qui s’avancent jusqu’à soulever leur oasis, les élevant dans un climat hivernal qu’ils affectionnent et qui leur est vital. Mais un jour, elles cessent d’apparaître. L’impatience de l’un d’entre eux, KinKo, le pousse à partir à leur recherche.


Stranded

Réalisation : Alvin AREVALO-ZAMORA, Alwin DUREZ, Quentin GARAUD, Maxime SALVATORE, Florent SANGLARD, Thomas SPONY-IPIENS, Alex TREGOUET – ESMA – Promotion 2020
Un scénario puissant parfaitement servi par un travail graphique de qualité.

Dans lʼAlaska de la fin du 19e siècle, Hawk, un trappeur robuste, fait la rencontre imprévue dʼun élan surnaturel, annonciateur de lʼapocalypse.


Les chaussures de Louis

Réalisation : Marion Philippe, Ka Yu Leung, Jean-Géraud Blanc, Théo Jamin – MoPA – promotion 2020.
Un court-métrage touchant évoquant les troubles autistiques du point de vue d’un enfant.

Louis, un enfant autiste de 8 ans et demi arrive dans sa nouvelle école et va se présenter.


Migrants – « Best in Show » 2021

Réalisation : Zoé DEVISE, Hugo CABY, Antoine DUPRIEZ, Aubin KUBIAK and Lucas LERMYTTE – Pôle 3D – promotion 2020.
Un film qui traite en apparence du changement climatique, mais va finalement bien plus loin.

Deux ours polaires sont poussés à l’exil par le réchauffement climatique. Ils vont faire la rencontre d’ours bruns avec qui ils vont tenter de cohabiter.


Carried Away

Réalisation : Jean-Baptiste Escary, Alo M. Trusz, Johan Cayrol, Manon Carrier, Etienne Fagnere – MoPA – promotion 2020.
Au programme : de l’humour noir qui fait mouche !

Maman est morte. Ses deux fils devront profiter de sa dernière volonté : une randonnée en forêt.


Dead End

Réalisation : Robin ANDRE-BOURGUIGNON, Leia PERON, Romain EUVRARD, David BRUYERE, Antoine PERRIER-CORNET et Maxime RECUYER – New3dge – promotion 2020.

Un court-métrage de science-fiction mêlant robotique et voyage temporel.


Latitude du printemps

Réalisation : Chloé Bourdic Théophile Coursimault Sylvain Cuvillier Noémie Halberstam Maÿlis Mosny Zijing Ye – Rubika – Promotion 2020.
Techniques multiples, animation façon stop-motion, mais aussi un usage audacieux et des cadrages : un défi risqué mais relevé haut la main !

Un chien vient de se faire abandonner sur le bord de la route. Attaché à un lampadaire, il reste seul jusqu’au jour où il fait la rencontre d’un petit astronaute en herbe et d’une cycliste professionnelle qui s’acharne à battre son record.


Gladius

Réalisation : Margaux Latapie, Grégory Diaz, Florian Cazes, Marie-Charlotte Deshayes-Ducos, Clément Petellaz, Baptiste Ouvrard, Jimmy Natchoo, Guillaume Mellet – ESMA – Promotion 2020.
Un film poignant, loin des représentations habituelles des jeux du cirque.

Pendant la Grèce antique, Marcus, vigneron, est hanté par son passé de gladiateur.


Stuffed

Réalisation : Elise Simoulin, Clotilde Bonnotte, Anna Komaromi, Edouard Heutte, Helena Bastioni, Marisa Di Vora Peixoto – Rubika 2018
Le court avait reçu le prix Best Student Project en 2019.

L’histoire d’un petit chat capricieux faisant une drôle de rencontre qui va l’aider à grandir et à contrôler ses émotions…

L’article SIGGRAPH 2021 : les courts des écoles françaises une fois de plus très présents est apparu en premier sur 3DVF.

SIGGRAPH 2021 : ChoreoMaster fait danser vos personnages 3D

Par : Shadows

Créer des animations de danse crédibles est un vrai besoin, qu’il s’agisse de l’essor de concerts virtuels dans Fortnite, d’un bal dans La Reine des Neige ou d’une foule dans un film à effets visuels. Cette tâche reste néanmoins fastidieuse, d’autant plus que l’animation doit être en rythme avec la musique et respecter son style.

C’est ici qu’interviennent Kang Chen, Zhipeng Tan, Jin Lei, Song-Hai Zhang, Yuan-Chen Guo, Weidong Zhang et Shi-Min Hu du NetEase Games AI LAB et de l’université de Tsinghua, avec leur projet de recherche ChoreoMaster : Choreography-Oriented Music-Driven Dance Synthesis.

Le premier générateur de danse utilisé en production

L’objet de leur publication est ChoreoMaster, un système de synthèse d’animations de danse à partir de musique, prêt pour un usage en production. Il a même déjà été utilisé par le studio de jeux vidéo Netease Games pour plusieurs projets. Il s’agirait même, selon les auteurs, du premier outil du genre à être déployé en production.

La vidéo de présentation donne une bonne idée des capacités de l’outil. On la visualisera de préférence avec le son, pour apprécier la cohérence danse/musique :

Les coulisses techniques

A partir d’un morceau de musique, ChoreoMaster peut donc générer automatiquement une séquence de danse avec un style, un rythme et une structure adaptés.

Afin d’y parvenir, l’équipe de recherche, a mis en place plusieurs contributions. en particulier, la publication présente un framework qui fait en sorte que des notions telles que les relations entre musique, style, rythme puissent être traduites sous forme de métriques. Le framework est lui-même utilisé dans l’outil de génération de danse proprement dit, ChoreoMaster. Ce dernier s’appuie sur une base de données de mouvements de danse qu’il utilise pour obtenir des chorégraphies adaptés à la musique d’entrée.
Mieux encore, l’équipe a inclus des outils de contrôle artistique, visibles dans la vidéo (changement des mouvements sur une portion de la chorégraphie, trajectoire personnalisée du personnage, etc), afin que le résultat puisse être ajusté facilement si besoin.

Des tests concluants

L’équipe a également évalué la qualité des danses générées, tout d’abord de façon quantitative (autrement dit, avec des mesures mathématiques). Les résultats sont bons : ChoreoMaster surpasse d’autres méthodes déjà proposées par le passé sur la justesse du rythme. Mieux encore, la diversité des danses est là aussi supérieure.
Afin d’avoir également un avis s’appuyant sur la subjectivité humaine, un test a été mis en place avec 35 sujets, dont 10 étaient chorégraphes ou artistes. Ce jury devait noter, entre autres, le réalisme de la danse, la cohérence de style et rythme entre musique et danse. Les résultats sont là encore très bons : qu’il s’agisse d’un public lambda ou de chorégraphes/artistes, les mouvements générés par la méthode proposés surpassent l’état de l’art, et se rapproche de scores obtenus avec de la vraie danse.

Mouvements de danse générés automatiquement à partir d’une chanson traditionnelle chinoise

Et après ?

Comme indiqué plus haut, ChoreoMaster est d’ores et déjà utilisable en production, et a été utilisé dans plusieurs jeux du studio Netease Games.

Pour autant, des améliorations sont possibles. L’outil est incapable de synthétiser des danses dans un style (par exemple la valse) qui n’est pas dans sa base de données. Etendre cette base sera donc utile.
Par ailleurs, les mouvements de la base de donnée utilisée sont à 4 temps : une musique en 3 temps ne sera pas gérée correctement. Là encore, explique la publication, incorporer davantage de données de référence dans le système permettra de résoudre le problème.
Enfin, le possible lien entre danse et paroles de chansons n’est pas géré : incorporer un module de traitement du langage naturel, suggère la publication, pourrait régler cette limitation.

Pour plus d’informations, on consultera la page de la publication. Outre le pdf de la publication, très détaillé, on y trouvera des données supplémentaires et d’autres exemples de résultats en vidéo.

L’article SIGGRAPH 2021 : ChoreoMaster fait danser vos personnages 3D est apparu en premier sur 3DVF.

❌