Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Une souris série sur un vieux Mac

C’est un peu la semaine des souris, avec un petit logiciel intéressant pour les vieux Mac : il permet d’utiliser une souris série (de PC) sur un Macintosh sous Mac OS.

Petit résumé : dans les premiers PC, les souris utilisaient un protocole propriétaire (Bus Mouse) ou alors un simple bus série (RS-232). Et ce bus (encore utilisable sous Windows 10) a l’avantage d’être présent dans les vieux Mac, même si ce n’est pas sous la forme d’une prise DE-9. Avec un vieux Mac, vous aurez donc besoin d’un câble droit qui possède d’un côté une prise mini DIN 8 (le série des Mac) et de l’autre une prise DE-9 mâle (le série des PC). Ensuite, il faut installer un pilote.

La config par défaut : rien ne bouge

Ce n’est pas aussi simple que de brancher une souris ADB, il faut indiquer dans quel port série est branchée la souris (modem ou imprimante) et le type de souris (Mouse Systems ou Microsoft). Dans mon cas, c’est une Microsoft sur le port imprimante, mais sur certaines souris on peut définir le protocole. Le pilote permet aussi de définir le comportement des boutons. Assez bizarrement, il se limite à deux boutons en mode Microsoft (ma souris en a trois) avec la possibilité de lier une touche d’activation (shift, command, control ou option), un clic ou un double clic. Le pilote date de System 7, donc il ne permet pas d’assigner directement le menu contextuel de Mac OS, mais il suffit de mettre control et un clic.

Pour ma souris


Les options pour le clic droit

Bon, comme d’habitude, ça reste plus une démonstration technique qu’autre chose : il semble peu probable qu’un personne dispose d’un Mac sans souris ADB, d’une souris série et du pilote installé (même si c’est possible de l’installer juste en passant par le clavier). Enfin, ma souris série est assez lente sous Mac OS, spécialement sur un écran en 1 920 x 1 200.

Un trackball ADB de chez Elecom

Ma collection de souris ADB bizarre s’agrandit, avec un trackball ADB de chez Elecom, dans la gamme « Variable Pogic Track Ball » (c’est le nom inscrit dessus).

Ce modèle est pour les droitiers et se manipule avec le pouce, ce qui n’est pas si courant dans les traclball. En effet, certains préfèrent ceux dont la boule est actionnée par l’index ou le majeur, avec une boule placée à l’avant et au centre. Il possède un seul bouton, à droite, qui fonctionne assez mal sur mon exemplaire. Le switch interne va bien, mais le mécanisme demande de presser assez fort le bouton pour espérer l’actionner. Sur la partie gauche, on retrouve un interrupteur avec trois positions : un, deux ou quatre ■. En fait, il définit la sensibilité de la boule : c’est lent sur un seul, correct pour un ordinateur de l’époque sur deux et rapide sur quatre. Plus exactement, la distance parcourue par le curseur va se réduire en même temps que la sensibilité. Sur un écran moderne, en haute définition, il vaut mieux travailler directement sur quatre, même si le curseur bouge un peu trop rapidement du coup.



Un prototype de souris de Macintosh coudée sur eBay

Vu sur eBay, un prototype de souris de Macintosh avec un connecteur coudé.

C’est une souris M0100 assez classique, mais avec une prise coudée en mauvais état, donc, et un câble endommagé (ce qui expliquait son prix assez bas pour un produit de ce genre, 400 $). Le vendeur – That Mac Guru – explique que la documentation du premier Macintosh montrait cette souris, mais que le connecteur a été changé un peu avant la commercialisation. Sur une souris classique, le câble part du centre de la prise, avec deux vis pour fixer la prise DE-9. Ici, le câble part du côté de la prise, avec une seule vis pour fixer la prise. Le vendeur pense que le but était d’éviter d’endommager le câble quand le Mac était placé contre un mur, ce qui semble logique.


Une souris classique




Une souris PS/2 qui peut fonctionner en USB

J’en parlais dans deux sujets sur le connecteur PS/2 (le premier sur le support série, le second sur une souris assez moche), le support des protocoles est parfois bizarre. Et certaines souris PS/2 peuvent même fonctionner en USB passivement.

Un peu d’histoire, pour commencer. La première génération de souris utilisait différents protocoles, en fonction des ordinateurs. Du simple envoi des valeurs brutes (les premiers Mac) à un protocole série (RS232) en passant par des interfaces propriétaires (Bus Mouse, etc.). Assez rapidement, deux protocoles (et interfaces) deviennent assez populaires dans les PC et les Mac. L’ADB chez Apple, le PS/2 dans les PC. Si le premier a disparu, le second existe encore, même dans les systèmes récents. Pour simplifier les connexions, les fabricants de souris proposent des souris capables de fonctionner sur plusieurs protocoles, avec des adaptateurs. J’en avais parlé, certaines souris supportent le PS/2 et le série par exemple. Ce n’est pas systématique, mais ça existe.

Avec l’arrivée de l’USB, on est dans la même logique. Apple passe à l’USB (et abandonne l’ADB, même si des souris hybrides existent). Mais dans le monde PC, très attaché à la rétrocompatibilité, un mode permet de passer du protocole USB au PS/2 avec un simple adaptateur. Dans la majorité des cas, la souris est USB et un adaptateur USB femelle vers PS/2 mâle permet de l’utiliser en PS/2. La souris détecte en fait l’adaptateur et change de protocole. C’est largement utilisé et certaines souris récentes (en entrée de gamme) fonctionnent encore de cette façon, comme la souris officielle pour Raspberry Pi. Sur les modèles modernes avec des LED, des tas de boutons et des capteurs rapides, ce n’est pas le cas parce que l’ensemble consomme trop.

Les deux versions


Shot with DXO ONE Camera

Et en cherchant, je suis tombé sur des adaptateurs passifs (donc sans électronique) qui font le contraire : une prise PS/2 femelle et une prise USB mâle. Startech vend ça, et indique qu’il faut une souris compatible, sans plus de détails. Bon, en vrai, ça ne marche pas vraiment : la majorité des souris PS/2 n’est pas compatible USB nativement. Et n’essayez pas : ça ne fonctionne pas et ça fait chauffez la souris. J’ai vu des gens qui ont fait fondre la souris, et dans mon cas, j’ai essayé pour vérifier et ça chauffe sec (pas loin de 30°C après quelques minutes).

Ça chauffe sec

Mais je parle de la majorité des souris. En fait il existe bien quelques modèles compatibles. Je suis tombé sur un article qui indiquait qu’un modèle Genius le faisait. La DX-110 est un modèle d’entrée de gamme (vers 10/15 €) qui existe en USB et en PS/2, et donc la version PS/2 accepte les adaptateurs passifs. Le fonctionnement est le même qu’avec l’adaptateur classique : la souris détecte le type de port et passe d’un protocole à un autre. Sinon, quelques souris noname font la même chose, et a priori un modèle Logitech très courant, la M-SBF96 (c’est un design utilisé par les OEM, genre HP, Acer, etc.) est visiblement dans le cas. Je n’ai pas testé, mais Logitech la vendait avec un adaptateur passif, donc on peut espérer que c’était le même brochage.

Une souris compatible


Elle est bien reconnue en USB

En pratique, c’est vraiment l’exception, donc ne vous faites pas avoir : si vous voulez brancher une souris PS/2 en USB, il vaut mieux passer par un adaptateur actif. C’est parfois un peu perfectible, mais ça fonctionne généralement et ça gère les claviers et les souris.

Souris 3D Joystick Lexip Pu94

Lexip Pu94

L’évolution de la souris n’a pas trop avancée depuis 1963. La souris 3D joystick Pu94 du français Lexip change la donne et émule une souris classique et un manche d’avion, permettant de contrôler le tangage, le roulis avec la paume de la main et le pouce sur le joystick, idéal pour les logiciels 3D, maquettage VidéoMapping ainsi que les jeux vidéo. Les performances brutes de la bestiole sont impressionnantes avec un capteur laser de 120 000 dpi, une coque montée sur pivot qui bascule sur les côtés jusqu’à 20° sur 2 axes, un joystick sur la gauche, des accéléromètres, 6 boutons programmables, des patins en céramique et pour finir les spécs elle a aussi un câble tressé USB interchangeable de 1,6 mètre de long. Vous trouvez la bestiole Lexip Pu94 à 129 € dans tous les bacs à souris du Net.

Lexip Pu94
Lexip Pu94
Lexip Pu94
Lexip Pu94

Souris 3D Joystick Lexip Pu94 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

❌