Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Sketchfab rejoint Epic Games

Par : Shadows

Epic Games (éditeur de l’Unreal Engine) annonce le rachat de Sketchfab, plateforme de partage et vente de modèles 3D.

Les conditions financières de l’opération n’ont pas été précisées.

Modèle 3D utilisé par Sketchfab dans son annonce

Pourquoi ce rachat ?

Du côté d’Epic Games, on indique que cette acquisition permettra de rendre les contenus 3D, AR et VR plus accessibles, et faire croître l’écosystème de créateurs.
Epic souligne aussi son intention de continuer à permettre des intégrations Sketchfab au sein de solutions tierces. Sketchfab restera compatible avec tous les outils et plateformes déjà supportés.

Alban Denoyel, dirigeant de Sketchfab, numérisé en 3D il y a 7 ans

Quelles conséquences ?

En pratique, Sketchfab fonctionnera comme un service indépendant, mais collaborera étroitement avec les équipes Unreal Engine.

Un changement majeur concerne le pourcentage alloué aux créateurs sur les ventes : la plateforme ne prélèvera plus que 12% sur les ventes, contre 30% jusqu’ici. Un gain substantiel qui risque d’attirer davantage de personnes.

Autre changement : jusqu’ici, Sketchfab proposait différents abonnements en plus de son offre de base gratuite. Ces abonnements ont été simplifiés en Pro, Premium, Enterprise. La FAQ vous donnera les détails des évolutions : en bref, les plans de base pour individuels et entreprise sont supprimés, et les comptes sont automatiquement surclassés. Un compte gratuit comporte donc plus de fonctionnalités qu’auparavant (la limite de taille passe notamment de 50 à 100Mo).

Les bureaux de Sketchfab à New York

Que penser de cette annonce ?

Cette annonce est évidemment de taille pour Sketchfab. Rappelons que l’entreprise avait annoncé en 2020 avoir atteint son premier mois de profit. La plateforme propose par ailleurs environ 4 millions d’assets 3D, gratuits ou non.
On peut donc voir ce rachat comme l’aboutissement de longues années d’efforts de la part de l’équipe de la société, née en France en 2012 et dirigée par Alban Denoyel.
Les évolutions annoncées dans le cadre du rachat devraient renforcer la croissance de la plateforme et encourager davantage d’artistes à y publier leurs modèles.

Du côté d’Epic Games, ce rachat montre que le groupe a encore un gros appétit et poursuit sa politique de croissance externe. Surfant sur sa bonne santé financière, il ne semble pas vouloir s’arrêter de sitôt.

Rappelons enfin que Turbosquid, concurrent de Sketchfab sur le marché de l’achat/vente d’assets, a été acquis en janvier dernier par la banque d’images Shutterstock pour 75 millions de dollars.

Presse à monnaie du 17ème siècle, exposée à Ségovie en Espagne et visible sur Sketchfab

L’article Sketchfab rejoint Epic Games est apparu en premier sur 3DVF.

inciprocal, spécialiste de la capture d’assets

Par : Shadows

Découvrez les travaux d’inciprocal, sociétée fondée par Dmitry Andreev (qui a notamment été Senior Rendering Engineer chez LucasArts, Visceral Games) et spécialisée dans la numérisation d’objets réels pour la VR/AR, les effets visuels, le e-commerce et le jeu vidéo.

Inciprocal a développé un pipeline propriétaire de numérisation d’assets pour en faire des modèles 3D. L’entreprise ne se contente pas d’une simple numérisation par photogrammétrie : le studio utilise un mélange de techniques au croisement de la photogrammétrie, de la lumière structurée (projection de motifs sur l’objet pour en déterminer le relief) et de la photométrie (généralement utilisée pour capturer des visages humains dans les VFX, avec une capture du sujet sous des éclairages très divers).

Chaque technique apporte des données utiles, qu’il s’agisse des propriétés de la surface ou de la forme de l’objet. Inciprocal utilise aussi, selon les besoins, de la capture HDR, des marqueurs ou même une atmosphère contrôlée afin de couvrir l’objet d’humidité pour rendre des différences de surfaces plus visibles.

Le processus est largement automatisé, l’intervention humaine se limitant surtout à modifier la position du sujet numérisé, changer un support, etc. Selon le type de matériau et la complexité de l’objet, la capture prend entre 5 et 30 minutes, plusieurs heures dans les cas les plus difficiles.

Le résultat de la séance : quelques milliers à dizaines de milliers de photos, qui sont ensuite traitées et combinées pour donner la géométrie, puis la texture PBR. Inciprocal précise que c’est le texturing qui demande le plus de soin : la précision du matériau est plus importante pour le réalisme visuel que les détails géométriques.
Inciprocal s’aligne sur le modèle de shading physique de Disney et produit des maps variées : Diffuse Albedo, GGX Roughness, Colored GGX F0 Reflectance, GGX et/ou Diffuse Normals…

De gauche à droite : vraie photo, rendu sous Blender/Cycles, rendu temps réel sous Sketchfab.

Enfin, Inciprocal précise qu’une de ses forces est d’utiliser les photos de capture comme référence : en faisant un rendu du modèle 3D sous des conditions identiques à celles de la capture, il est possible de vérifier et garantir la précision du résultat. Inciprocal dispose même d’un pipeline de validation artistique dédié, qui implique des photos dans des conditions proches de celles de films ou publicités (fond uni, softboxes, etc).

Si Inciprocal propose avant tout ses services en direct à des studios, les contraintes de confidentialité l’empêchent de montrer certains travaux. L’entreprise a donc opté pour la mise en place d’un portfolio sur Sketchfab, avec des assets à bas prix : le but étant en grande partie l’autopromotion, Inciprocal a préférer garder des tarifs largement inférieurs à ceux qui seraient normalement demandés auprès d’un client.

Précisons enfin qu’outre la numérisation à la demande, Inciprocal propose aussi du service aux entreprises, par exemple pour un studio qui souhaiterait mettre en place son propre pipeline.

Pour plus d’informations, on pourra visiter le site d’inciprocal, son compte Twitter, et un article sur Sketchfab qui donne quelques détails supplémentaires (et fut l’une des sources utilisées pour notre article).

L’article inciprocal, spécialiste de la capture d’assets est apparu en premier sur 3DVF.

❌