Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

XL·1, encore un disque vinyle avec du contenu informatique

Je continue avec mes disques vinyles, quand j’arrive à trouver des exemplaires à des prix corrects. Cette fois, le XL·1 de Pete Shelley, qui contient (encore) un programme pour le ZX Spectrum.

L’article est bientôt en ligne sur le site de Canard PC Hardware, mais certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Camouflage (mais en mieux) (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)
Plastic Raygun (ZX Spectrum)
Aural Quest (ZX Spectrum)
Kissing The Pink (BBC Micro B)
The Bermuda Triangle (Tarbell)
Brainfuel 2 (ZX Spectrum)
So Long America (NEC PC-8001)
Tu Dammi La Metà (MSX)

Le programme se trouve donc sur certaines éditions sur vinyle (pas toutes) mais aussi sur des éditions en cassette. De ce que j’ai vu, les CD, eux, ne contiennent pas le code. Certaines éditions du vinyle placent le code directement après les pistes classiques (ça peut surprendre), d’autres placent une “locking groove” avant. En clair, la musique se termine par un sillon sans fin avant le code, et il faut donc placer l’aiguille au bon endroit pour récupérer le code (c’était aussi le cas avec So Long America).

La pochette


Quelques explications derrière

Question récupération, c’est assez simple : j’ai enregistré en me plantant de vitesse (45 tpm au lieu de 33 tpm) et la récupération du code Spectrum a tout de même fonctionné du premier coup. Le disque était propre, mais c’est la première fois que ça marche du premier coup tout de même. Rien de spécial à dire, c’est du code ZX Spectrum. Au passage, l’histoire de ce programme est disponible sur un site (par son auteur) et une version est proposée en téléchargement.


Le programme est prévu pour afficher les paroles et des animations des différents titres du disque. L’ensemble est du coup assez long (comptez une bonne quarantaine de minutes). J’ai tout enregistré dans un émulateur et synchronisé avec la musique, mais j’ai aussi mis une version plus courte avec un seul titre (la plus longue sera mise ici quand j’aurais la fibre). La synchrinisation n’est pas géniale, mais je ne sais pas si ça vient de mon enregistrement, du programme, de l’émulateur, etc. Par rapport à cette vidéo, qui a été enregistrée sur un vrai ZX Spectrum selon l’auteur, on voit une différence sur une des pistes. Avec l’émulateur, on a des points verts très visibles, ce qui n’est pas vraiment le cas sur le vrai ordinateur.

Comme j’avais aussi acheté la cassette, j’ai vérifié si le code était le même et c’est le cas (ou presque) : j’ai quelques octets qui diffèrent, mais les deux fichiers fonctionnent et donnent visiblement le même résultat. Ce qui au passage doit être bloquant : la cassette n’a pas la même structure que le vinyle.

Ricardo Azzurri et le programme MSX récalcitrant

On continue avec les vinyles, et un disque de variété italienne des années 80 : Tu Dammi La Metà de Riccardo Azzurri. Le disque contient un programme pour le Spectravideo 728, un ordinateur au standard MSX.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Camouflage (mais en mieux) (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)
Plastic Raygun (ZX Spectrum)
Aural Quest (ZX Spectrum)
Kissing The Pink (BBC Micro B)
The Bermuda Triangle (Tarbell)
Brainfuel 2 (ZX Spectrum)
So Long America (NEC PC-8001)

Pour ce disque, ça a été… compliqué. Premièrement, je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un 7 pouces, et que je n’avais plus l’adaptateur de ma platine. Une commande plus tard, j’avais ce qu’il fallait pour lire le disque. J’ai commencé par quelques essais d’enregistrements et de conversions, mais je me suis rendu compte assez rapidement que le MSX était un peu différent du ZX Spectrum, même si le fonctionnement des cassettes est assez proche.

La pochette est bien dans es clichés des années 80

Puis il a fallu trouver un émulateur. Le Spectravideo 728 est un MSX de première génération, assez standard. J’ai donc d’abord testé avec fMSX, un émulateur compatible macOS. Il n’a pas besoin de ROM, mais il a un sale défaut : quand on essaye de taper des commandes, il utilise le layout de la machine (le MSX) et pas celle du Mac. Donc du QWERTY, avec des agencements bizarres pour les ", : et autres ,, obligatoires. On trouve les correspondances , mais ce n’est pas très pratique tout de même. J’ai donc tenté openMSX, moins bien intégré à macOS (c’est très open source, dans le côté péjoratif du terme) mais efficace. Attention, il a besoin de ROM (, je ne vous ai rien dit) qui doivent se trouver dans ~/.openMSX/share (il faut décompresser systemroms). L’avantage d’openMSX (pour moi), c’est que le layout du MSX émulé est lié à celui de mon clavier.

Le chargement d’un fichier avec un MSX est visiblement un peu tendu. On peut taper une des quatre commandes suivantes pour une fichier issu d’une cassette : RUN"CAS:", LOAD"CAS:",R, BLOAD"CAS:",R, CLOAD. Sur la pochette du disque, ils indiquent qu’il faut taper C LOAD "azzurri" (c’est une erreur).

Et il a fallu essayer de faire un fichier. J’ai tenté makeTSX, qui peut être compilé sous macOS et dont la documentation est bien faite. tzxwav (que j’utilisais pour le Spectrum). Mais c’est CAS tools qui a fonctionné. La version Windows a une interface basique, mais ça se compile sous macOS. Attention, la version classique d’openMSX ne prend pas les fichiers TSX, mais il existe une version adaptée.

Mon problème, après pas mal d’essais, c’est que mes fichiers ne fonctionnaient pas. Les fichiers audio étaient propres, les données extraites semblaient à peu près valables (environ 8 ko, soit la bonne valeur pour un peu plus d’une minute d’audio à 1 200 bauds) et quand j’ai essayé de lire le contenu avec un éditeur hexadécimal, j’ai bien trouvé des textes en italien. Après beaucoup trop d’essais, je suis allé poser la question sur un forum spécialisé. C’est encore la meilleure solution quand on travaille sur un appareil qu’on ne connaît pas.

J’ai eu ma réponse (merci Jipe) : visiblement, il manque un header dans le programme. Je ne sais pas si ça vient de mon enregistrement, du programme lui-même ou de la conversion, mais quand j’ai ajouté les caractères proposés par Jipe, ça a fonctionné. Après quelques dizaines de secondes (en accéléré dans la vidéo), il y a une erreur à la ligne 3000. Il faut donc taper (en BASIC) LIST 3000 pour voir la ligne et remplacer PSETP par FORP. Ensuite, un RUN relance le programme. Je suppose que l’erreur en ligne 3000 est liée à mon enregistrement.

Le boot


Ca charge


Encore


Une erreur à corriger

Le programme présente l’artiste et les personnes qui ont travaillé dessus, avec quelques animations (et quelques sons), puis il y a un peu de musique (façon MSX). Dans la vidéo, je charge le programme (avec un extrait de la première piste du disque), je corrige l’erreur et le programme se recharge vers 1:00.

So Long America, le vinyle japonais avec un programme pour NEC PC-8001

Cette semaine, encore un vinyle. Et c’est un disque japonais – So Long America… de Yasunori Soryo & Jim Rocks – qui contient un programme pour le NEC PC-8001.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Camouflage (mais en mieux) (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)
Plastic Raygun (ZX Spectrum)
Aural Quest (ZX Spectrum)
Kissing The Pink (BBC Micro B)
The Bermuda Triangle (Tarbell)
Brainfuel 2 (ZX Spectrum)


La pochette indique qu’il y a du code

Les essais se suivent et ne se ressemblent pas. Pour le disque lui-même, ce n’était pas si compliqué. Il était très propre et facile à enregistrer. Contrairement à pas mal d’autres dans la liste, vous ne pouvez pas tomber par hasard sur les données : il y a deux pistes sur le disque. Si vous écoutez la musique, la piste tourne sans fin avant d’arriver aux données. Il faut donc placer le bras au bon endroit avant d’enregistrer l’audio qui contient les données.

On voit bien la séparation vers le centre

Pour transformer les données dans un format utilisable, j’ai utilisé CMT8001 (le lien est , le site de l’auteur ). C’est un logiciel en Java qui transforme l’audio dans un format utilisable par les émulateurs. Il fonctionne en deux passes : d’abord du WAV vers le FSK, puis du FSK vers le CMT (le format des images disques pour la machine). Le point important à savoir est qu’il a besoin de fichiers WAV en 22 kHz (au moins), mono (obligatoirement) et 8 bits (obligatoirement). Comme je travaille généralement en 16 bits, ça ne marchait pas.

Ensuite, il faut jouer avec les paramètres : on peut améliorer le signal avec les filtres (j’ai tout coché en rouge, cf. la capture) et choisir les options. Le programme génère les fichiers pour l’émulateur et un fichier de log. En testant un peu à l’aveugle, j’ai obtenu un programme utilisable en travaillant à 600 bauds. La documentation est dans un fichier texte encodé en japonais, donc si votre éditeur de texte le permet, il est possible d’afficher correctement le tout (avec BBEDIT : File -> Reopen Using Encoding -> Japanese (Mac OS)). Le débit doit dépendre des cassettes, et comme le logiciel indiquait 600 bauds par défaut, c’est ce que j’ai essayé. Le log n’indiquait pas d’erreurs et j’ai obtenu un fichier de 12 ko pour mes ~3,5 minutes d’audio, ce qui semble cohérent. Pour se donner une idée, j’ai 23 fichiers de tests avec différentes modifications audio pour le disque précédent, et seulement 8 ici. Mais une fois le fichier CMT obtenu, que faire ?

L’émulateur

Le NEC PC-8001 est essentiellement un ordinateur japonais, même s’il a fait un tour dans nos contrées. Et les émulateurs sont donc en japonais, avec une documentation dans la même langue. Je vais vous passer les détails, mais en gros il faut un PC avec Java installé, et surtout les ROMs de la machine. Et quand on parle de ROM, il s’agit ici du firmware, soit le nécessaire pour démarrer l’ordinateur. En théorie, pour être dans la légalité, il faut récupérer les données sur un vrai PC-8001. Ici, j’ai utilisé l’émulateur J80 (il se trouve là, le site est là). Après quelques essais, j’ai trouvé les ROM (je ne vous ai rien dit…). J’ai créé un dossier /system sur le bureau, et mis FONT80.rom (sous le nom PC-8001.fon) et N80_11.rom (sous le nom PC-8001(1.1).rom) dedans. Ensuite, il faut lancer l’émulateur avec le fichier _j80.bat et – dans le menu – choisir PC-8001 -> POWER ON. Si tout se passe bien, vous arriverez sur le BASIC.

Ensuite, il faut charger la cassette avec Tape -> Player -> votre fichier CMT. Puis taper les lignes suivantes pour lancer le programme (ouf). L’orthographe est importante (il faut bien mettre en majuscule) et le " s’obtient avec un Shift + 2.

Cload "ZEN"
Run

Le programme, après une jolie introduction, propose quelques choix. On peut regarder les crédits, revoir la démo (en boucle) ou afficher les paroles des titres. Pour la vidéo, j’ai juste synchronisée la première piste, c’est déjà pas mal. J’ai essayé d’autres touches, sans succès (donc a priori pas de message caché).


Sur le coup, la démonstration est sympa, c’est bien synchronisé, et j’ai bien aimé la musique, aussi.

Une saison 2 pour la série afrofuturiste Super Sema

Par : Shadows

Nous apprenons que la série Super Sema, tout droit venue du studio kenyan Kukua et diffusée sur Youtube en tant que Youtube Originals, va avoir droit à une seconde saison.

La série a été lancée début mars, avec une vingtaine d’épisode de 6 minutes déjà disponibles. On y suit les aventures de Sema, jeune super-héroïne accompagnée de son frère jumeau, face au terrible Tobor. Pour combattre ce super-vilain et protéger son village, Sema s’aide des STEAM (sciences, technologies, ingénierie, arts et mathématiques). L’actrice Lupita Nyong’o prête sa voix à la série.

Dans une interview chez Animation Magazine, l’équipe avait donné quelques détails sur Kukua et la série, soulignant l’ambition de créer une franchise « venue d’Afrique mais qui serait appréciée par une audience globale ».
L’animation a impliqué un effort international, avec des équipes réparties entre Kenya, Nigeria et Italie, sans compter l’équipe franchise basée aux USA. La production a été gérée depuis Nairobi (Kenya), et une quarantaine de personnes au total ont été impliquées dans la production. Sur le plan technique, c’est Adobe Animate qui a été utilisé.

Clara Njeru, Chief Product Officer chez Kukua, évoque aussi dans l’interview la volonté de faire vivre à l’ensemble de l’équipes (y compris celles situées hors du Kenya) les thèmes de l’afrofuturisme, en organisant des visites de villes, villages, communautés locales ou encore en découvrant les monuments majeurs du pays.

Pour plus d’informations, on pourra consulter le site de Kukua et visionner la saison 1.

L’article Une saison 2 pour la série afrofuturiste Super Sema est apparu en premier sur 3DVF.

La démo ZX Spectrum cachée dans Brainfuel 2

Encore un programme sur un vinyle, avec une démo ZX Spectrum cachée dans Brainfuel 2, un vinyle anglais.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Camouflage (mais en mieux) (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)
Plastic Raygun (ZX Spectrum)
Aural Quest (ZX Spectrum)
Kissing The Pink (BBC Micro B)
The Bermuda Triangle (Tarbell)

La présence de données sur ce vinyle est peu connue. Discogs ne l’indique pas et je n’ai pas trouvé de référence sur le Net. Du coup, vous vous demandez peut-être comment je l’ai trouvé ? Facile, dans les commentaires de la page de référence sur les vinyles contenant des données. Enfin, dans une copie de la page : les commentaires de la page actuelle n’apparaissent pas…

Je suis tombé sur ce message, et j’ai trouvé le disque pour pas cher.

Ha! Great read. My friend just passed me this link. I released a dance record in the mid nineties with spectrum data on it. And up until now I was unaware that anyone else had included promotional Spectrum data on vinyl (I even promoted it as ‘the first’ at the time). The record was BrainFuel 2 on PH1 Records, I used to program the Speccy when I was very young, then a number of years later I released the BrainFuel series. ‘multimedia’ was the buzz word of the time so I decided to dust off my old spectrum manual and make a “vinyl multimedia” release.
My spectrum programing was pretty crap, and all it was (as far as i remember) was a promotion for the next BrainFuel release.
A surprising amount of people took the effort of loading it into their old Spectrums though, I felt a bit embarrassed as I kinda never thought anyone would bother, and so never put much effort into it as I could.
I thought about doing a sequel with modem data, but i’m not sure it’s technically possible due to the information handshaking that goes on, anyone?

A la fin de la seconde face, il y a quelques secondes d’audio, pour ZX Spectrum. En dehors du fait que l’auteur l’indique, c’est assez reconnaissable, avec la structure en plusieurs segments. J’ai eu un peu de mal à récupérer proprement les données : avec l’entrée ligne, le niveau était trop faible, avec l’entrée micro, un peu trop élevé. Mais en nettoyant le disque et en jouant sur le niveau avec Audacity, à un moment, ça a fonctionné. Comme expliqué dans ce sujet, j’ai utilisé TZXWAV, un outil en ligne de commande diablement efficace avec les données pour ZX Spectrum.

On voit bien les deux zones

Le programme est plutôt court (837 octets), il affiche juste le nom du disque, avec un message qui bouge et une adresse. L’URL n’existe plus et n’a pas été sauvé, mais elle implique que le disque date probablement du milieu des années 90. Après une trentaine de secondes, l’écran se remplit de carrés colorés.

PNYA’s “Post Break” Offers Advice to Indie Filmmakers on Navigating Post

Free video conference slated for Thursday, May 20th at 4:00 p.m. EDT. Follow-Up networking event scheduled for May 27th. NEW YORK CITY—In the next edition of Post Break, the free webinar series from Post New York Alliance (PNYA), a panel of production and post-production experts will offer advice to independent filmmakers on how to finish ...

The post PNYA’s “Post Break” Offers Advice to Indie Filmmakers on Navigating Post appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Une bande-annonce pour Hôtel Transylvanie : Changements Monstres

Par : Shadows

Les monstres sont de retour ! Sony Pictures Animation dévoile le 4ème volet de sa saga Hôtel Transylvanie, réalisé par Jennifer Kluska et Derek Drymon.
Dans ce nouvel opus, un rayon transformant les humains en monstres et réciproquement va semer la pagaille au sein des personnages de la franchise…

Sortie prévue le 21 juillet en France, le 23 aux USA. Voici la bande-annonce en VF et VO :

L’article Une bande-annonce pour Hôtel Transylvanie : Changements Monstres est apparu en premier sur 3DVF.

Les messages cachés dans The Bermuda Triangle de Tomita

Encore un programme sur un vieux disque des années 80 ? Oui, encore une fois. Cette fois, c’est un message caché dans le disque The Bermuda Triangle d’Isao Tomita.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Camouflage (mais en mieux) (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)
Plastic Raygun (ZX Spectrum)
Aural Quest (ZX Spectrum)
Kissing The Pink (BBC Micro B)

Le disque

Alors, le cas présenté ici est un peu particulier. Premièrement, il ne s’agit pas d’un programme, mais de deux messages. Deuxièmement, ils sont intégrés dans les morceaux, dans deux segments de quelques secondes. Si vous allez sur le site de l’artiste (décédé), vous trouverez ce texte, aussi présent sur les éditions occidentales du disque (cassette, vinyle, etc.).

A Coded Message

Each side of this record contains coded data in the form of certain sound effects. The message can be recovered if the electrical signal from the record is interfaced with the input of a micro computer programmed to the TARBEL System.

Le truc à savoir, déjà, c’est que le système en question est Tarbell (avec deux L), un protocole utilisé dans les années septante pour l’encodage sur les cassettes audio. Comme l’album date de 1979, c’est assez logique.

La première bonne nouvelle, c’est que les messages sont connus. Il y en a effet deux, le premier dans la première piste (A1), le second dans la seconde piste de la seconde face (B2).

THIS IS THE BERMUDA TRIANGLE, OVER. SLOW DOWN. TARGET 50 MILES OFF SOUTH FLORIDA, A GIANT PYRAMID AT OCEAN BOTTOM.

THIS IS THE BERMUDA TRIANGLE, OVER. LOOK OUT! THE CYLINDRICAL OBJECT JUST LIKE THE ONE EXPLODED OVER SIBERIA AND CRASHED INTO TUNGUSKA IN 1908, HAS JUST COME INTO THE SOLAR SYSTEM.

Sur mon disque japonais, les explications sont plus complètes (je mets une traduction approximative), avec des détails sur le niveau, le type d’encodage (c’est de l’ASCII), le niveau trop faible, etc.

C’est très approximatif, mais à peu près compréhensible

Les messages

Je me suis donc procuré le vinyle et une copie du CD pour essayer de décoder ça. Sans succès. Et je suis donc allé poser la question sur un groupe Facebook dédié aux vieux ordinateurs des années septante qui utilisaient l’encodage Tarbell, comme (notamment) l’Altair 8800. Et j’ai eu l’aide de Nino et Richard (merci !). Il y a aussi un sujet de forum sur le sujet. De ce que j’ai compris, le Tarbell fonctionne à 1 500 bits/s avec un encodage qui nécessite deux bits (01 est décodé comme un 0, 10 est un 1) et la synchronisation est parfois compliquée. Sur un vinyle qui peut avoir des erreurs à cause de poussières ou de l’usure, et compte tenu du niveau assez faible, c’est donc compliqué.

Mais Nino a persévéré et après quelques essais, notamment en nettoyant l’audio, il a réussi à décoder le texte. Il a même un programme pour ça. Il y a des explications sur le décodage du disque à cette adresse. Il faut d’ailleurs noter que les messages sont plus longs que prévu, avec des *.

********** THIS IS THE BERMUDA TRIANGLE, OVER. SLOW DOWN.
TARGET 50 MILES OFF SOUTH FLORIDA, A GIANT PYRAMID AT
OCEAN BOTTOM. *********

********** THIS IS THE BERMUDA TRIANGLE, OVER. LOOK OUT!
THE CYLINDRICAL OBJECT JUST LIKE THE ONE EXPLODED OVER
SIBERIA AND CRASHED INTO TUSNGUSKA IN 1908, HAS JUST
COME INTO THE SOLAR SYSTEM. ************ ***********

Et donc merci à Nico, Richard et les personnes sur le forum.

Troubleshooting for DJs: how to tackle some of the most common technical issues

Harold Heath has just published his book ‘Long Relationships: My Incredible Journey From Unknown DJ To Smalltime DJ’ in which he details the ups and downs of low-level DJing life. Here Harold considers some of the many technical problems DJs encounter, and how to deal with them.  Any good DJ will tell you that the […]

The post Troubleshooting for DJs: how to tackle some of the most common technical issues appeared first on DJ TechTools.

Un clip « BBC Micro » pour un morceau sur un vinyle

Encore un programme sur un vieux disque des années 80 ? Oui, encore une fois. Cette fois, c’est un clip de Kissing The Pink, pour l’ordinateur BBC Micro B.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Camouflage (mais en mieux) (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)
Plastic Raygun (ZX Spectrum)
Aural Quest (ZX Spectrum)

le BBC Micro B, c’est quoi ? Une série d’ordinateurs de chez Acorn (la société qui a créé le jeu d’instructions ARM) lancée dans les années ’80, et qui visait l’éducation. Il y avait plusieurs modèles (A et B) et pour la petite histoire, c’est cette gamme qui a donné le nom des différents cartes Raspberry Pi. Le BBC Micro B avait un CPU classique (un 6502) et 32 ko de RAM. Il a eu un certain succès au Royaume-Uni et le programme présent sur le vinyle vise donc cette machine.

Le programme se trouve sur l’album The Other Side Of Heaven de Kissing The Pink, dans certaines versions. Pour simplifier les choses (et comme ce n’est pas rare), j’ai commandé la cassette au départ, plutôt que le vinyle. Normalement, avec un lecteur USB, une cassette donne un résultat plus fiable qu’un vinyle pour ce genre de choses. J’ai ensuite acheté le vinyle, je vais expliquer pourquoi.

Le manuel, un peu succinct

Après avoir enregistré le contenu (assez long, environ 7 minutes de données), je suis tombé sur un couac : comment ça marche un BBC Micro B ? J’ai un peu cherché, mais les émulateurs n’acceptent généralement pas le WAV directement, il faut du UEF (un format maison, si j’ai bien compris). Je vous passe les détails de la recherche, mais ce qui marche c’est le programme MakeUEF (v2.3) de Fraser Ross. Je suis passé sous Windows pour la conversion, mais la ligne de commande est simple. Attention, il faut bien utiliser la version “Am” pour charger un WAV. La seule contrainte à prendre en compte, c’est que le programme attend un fichier audio en mono, 8 bits et 44 kHz. Je travaille toujours en mono pour ce genre de choses, mais le 8 bits est plus inhabituel.

MakeUEMAm -i Nom_Du_WAV -p -c

Pas d’erreurs

Ensuite, vous obtiendrez un fichier .uef à charger dans un émulateur.

La partie suivante est un peu compliquée aussi, en tout cas si vous aimez Mac OS X. L’émulateur qui est visiblement celui de référence (BeebEm) existe pour Mac, mais il n’est pas 64 bits et la version de base ne fonctionne pas sur des OS récents. Il faut bien prendre le .dmg donné dans cette page (et utilise macOS Mojave au mieux). Il faut le régler sur le BBC Micro B de base, avec une vitesse de lecture rapide pour la bande et surtout taper quelques commandes avant. Honnêtement, je ne connais pas du tout le BBC Micro B, j’ai juste utilisé les commandes de cette vidéo.

*tape
page=&e00
chain "heaven"

Enfin, le programme doit être joué en même temps que la musique. J’ai donc enregistré le morceau présent sur la cassette audio, pour un petit montage. Mais le morceau est visiblement un remix, donc il n’est pas synchronisé du tout… Du coup, ma première vidéo utilise la version de la cassette, la seconde celle du vinyle. Pour information, Discogs indique 3:54 pour le morceau, mais sur la cassette il fait plutôt ~6:40. Sur le vinyle, j’ai la durée attendu : environ 6:10. Vous trouverez deux versions nettement mieux synchronisées sur YouTube. Une jouée dans un émulateur, une seconde visiblement jouée sur un vrai BBC Micro B. Attention, toutes les versions du vinyle ne contiennent pas le morceau : il faut le 12 pouces.

Les erreurs visuelles à l’écran, c’est normal


Synchronisons la musique


Un petit extrait

La version cassette, mal synchronisée.

La version vinyle, un peu mieux synchronisée.

Aural Quest, un jeux vidéo ZX Spectrum sur un album de musique

On continue avec les programmes cachés dans de vieux albums. Cette fois, c’est Aural Quest, caché sur certaines versions de la cassette d’un album.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Camouflage (mais en mieux) (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)
Plastic Raygun (ZX Spectrum)

L’album en question est Aural Sculpture de The Stranglers. Le jeu (ou plutôt les jeux) se trouvent uniquement sur la version cassette, et uniquement dans certaines éditions. Je me suis fait avoir au départ en commandant une cassette d’origine française, et le jeu n’y est pas. Seon Discogs, il existe quatre éditions, en 1984 et 1987.


Le jeu lui-même est un jeu d’aventure textuel, parfois un peu compliqué. Vous êtes le manager du groupe et il faut taper les bonnes commandes pour avancer. Je vous propose un petit résumé rapide avec les bonnes phrases dans la suite. J’ai toujours un peu de mal avec les jeux qui font mourir le personnage régulièrement, et rien que la première chose à faire, la solution logique implique la mort…

Il existe plusieurs versions de ce jeu, commençons par celle issue de la cassette 40-26220 (pochette noire). Je pensais que ce serait assez simple avec mon lecteur de cassettes USB mais lors de mes premiers essais, ce n’était pas concluant. Je n’arrivais en effet pas à charger le fichier dans l’émulateur (Fuse). Après quelques recherches, je suis tombé sur un script python capable de transformer un fichier WAV en fichier “cassette” avec une bonne correction d’erreurs, ce qui m’a évité les corrections manuelles. Une fois TZXWAV installé, j’ai utilisé cette commande pour générer le fichier. Elle permet de bien gérer les erreurs et d’afficher les problèmes éventuels. Ce n’est pas très rapide mais ça fonctionne.

tzxwav -o AuralQuest.tzx AuralQuest.wav -v -tlow -Thigh -lshort

A noter, on le voit dans la vidéo, que le programme commence par une introduction audio des créateurs. La première vidéo montre juste le chargement du jeu. La seconde, j’ai utilisé un walktrough pour le finir. Le message d’introduction dure environ 45 secondes, le chargement a été accéléré 8x pour rendre ça supportable.

L’ouverture


Le premier écran

Il existe visiblement une seconde version du jeu (sûrement en fonction de l’édition) mais je n’ai pas (encore) trouvé la bonne cassette.

Vivo : après Les Mitchell contre les Machines, découvrez le futur film Sony Pictures Animation !

Par : Shadows

Alors que Les Mitchell contre les Machines vient à peine d’être dévoilé sur Netflix, le géant du streaming dévoile un teaser pour le prochain film d’animation du studio : Vivo.

Réalisé par Kirk DeMicco (Les Croods), Brandon Jeffords (L’Île des Miam-nimaux : Tempête de boulettes géantes 2), Vivo est une comédie musicale :

Une aventure musicale animée qui raconte l’histoire d’un kinkajou (petit mammifère tropical) prénommé VIVO. Ce personnage unique en son genre se lance dans un grand périple de La Havane à Miami pour retrouver l’ancien amour perdu de son maître, et lui remettre une chanson.

Les chansons sont signées Lin-Manuel Miranda, la musique Alex Lacamoire et le scénario Quiara Alegría Hudes.

Le film sera lancé sur Netflix à une date encore inconnue.

L’article Vivo : après Les Mitchell contre les Machines, découvrez le futur film Sony Pictures Animation ! est apparu en premier sur 3DVF.

Les Mitchell contre les machines en approche sur Netflix : (re)découvrez la bande-annonce !

Par : Shadows

Le voici enfin ! Les Mitchell contre les machines, réalisé par Michael Rianda (Gravity Falls) et produit par Phil Lord, Chris Miller et Kurt Albrecht, arrive sur Netflix le 30 avril, autrement dit ce vendredi.

Un temps titré « Déconnectés« , c’est donc finalement (et très logiquement, vu les contraintes actuelles) en streaming que le film sortira.

On doit le projet aux studios Sony Pictures Animation, qui après Spider-Man: New Generation continue à explorer un rendu non photoréaliste.
Voici le synopsis, suivi des bandes-annonces en VF et VO :

Tout commence lorsque Katie Mitchell, artiste en herbe ayant du mal à s’intégrer, est acceptée dans l’école de cinéma de ses rêves. Son espoir de se faire des amis est contrarié quand Rick, son père amoureux de la nature, décide d’organiser un road trip en famille pour emmener Katie à la fac et passer un dernier moment complètement-naturel-et-pas-du-tout-gênant tous ensemble. Mais alors que les choses ne pouvaient se présenter sous un plus mauvais jour, la famille se trouve soudain au milieu du soulèvement des robots! Tous, des smartphones aux roombas en passant par les Furbys s’emploient à capturer les humains sur Terre. Il incombe maintenant aux Mitchell, dont Linda, l’énergique maman, Aaron, l’excentrique petit frère, Monchi, leur carlin mollasson, et deux inoffensifs robots domestiques, de sauver l’humanité

L’article Les Mitchell contre les machines en approche sur Netflix : (re)découvrez la bande-annonce ! est apparu en premier sur 3DVF.

Vinyl Synthesis: play + sequence records as synths with Ableton Live 11

John Type, a DJ and producer based out of Italy + long-time turntablist and electronic musician, has discovered a unique way to play and sequence a vinyl record as a synthesizer using the new features available in Ableton Live 11 in his latest YouTube video. In a new video, his setup uses vinyl records that […]

The post Vinyl Synthesis: play + sequence records as synths with Ableton Live 11 appeared first on DJ TechTools.

NEP Germany moves into air freight containers for production of the current Formula 1 season

Producing the Formula 1 for TV is, besides the production challenges as such, a logistical tour de force. Production equipment needs to travel around the world preceding the racing circus and must always be on-site and ready for use at the right time. To have an optimal and quickly operational solution at the race tracks, ...

The post NEP Germany moves into air freight containers for production of the current Formula 1 season appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Plastic Raygun, un jeu ZX Spectrum caché dans un vinyle de 1998

On continue avec les jeux cachés dans des disques vinyles. Cette fois, on va parler de Plastic Raygun, un jeu pour le ZX Spectrum présent dans un vinyle de 1998.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Camouflage (mais en mieux) (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)

Le Spectrum EP est un disque sorti en 1998 sous le label Plastic Raygun, et qui contient trois morceaux et un jeu pour le ZX Spectrum. Le jeu lui-même était proposé sur un site web qui n’est plus disponible (et visiblement pas enregistré sur archives.org) mais il est trouvable sur un site d’archives de jeux ZX Spectrum. Ce n’est pas la même version que sur le vinyle, l’auteur explique bien que la version vinyle est moins complète pour des raisons de capacités. Il avait été proposé à la CSSCGC2000 (Comp.Sys.Sinclair Crap Games Competition 2000), une sorte de compétition de mauvais jeux.

La récupération n’a pas été simple. J’ai d’abord tenté différents outils pour enregistrer le disque et lancer le WAV directement ou le convertir en .tzx (le format généralement utilisé pour les programmes de ZX Spectrum). Mais après de nombreux essais en tentant de corriger les erreurs du vinyle, j’ai tenté une seconde solution : acheter un second disque. Il est courant et pas très cher, donc ce n’était pas un souci ici. Et entre la commande et l’arrivé, je suis tombé sur un script en python vraiment très efficace pour les enregistrements ZX Spectrum.

tzxwav -o PlasticRaygin.tzx -v -tlow -Thigh -lshort Enregistrement.wav

Des erreurs


Des erreurs, mais à un autre endroit


On déplace un bloc


Ca marche

Avec le premier vinyle, le début de l’enregistrement était valable, mais pas la seconde partie. Avec le second vinyle… le contraire. Comme les programmes sur ZX Spectrum sont divisés en blocs bien visibles dans l’enregistrement, j’ai simplement remplacé le bloc avec des erreurs dans un des enregistrements par un bloc sans erreurs venant de l’autre. Et une fois le tout exporté en WAV, ça a fonctionné : le script a réussi à convertir mon fichier. Il est un peu plus efficace que l’émulateur Fuse, d’ailleurs : dans le même cas, Fuse n’accepte pas le fichier WAV et génère des erreurs sur certains blocs. Une fois le fichier TZX obtenu, j’ai lancé le jeu. Il m’a fallu quelques minutes avant de comprendre les touches utilisées (6 pour aller à gauche, 7 pour aller à droite et 0 pour tirer) et encore un peu de temps pour me rendre compte que c’est plus simple avec la rangé de chiffres (sur le pavé numérique, la touche pour aller à droite est à gauche…). Puis j’ai enregistré une petite partie pour montrer ce que donne le jeu. Si la ROM vous intéresse, elle est là.

Le site n’existe plus




Anycubic Wash & Cure Plus, une énorme machine à laver les impressions résine

Deux étapes sont indispensables après une impression 3D en résine. Finaliser son modèle en le nettoyant puis le durcir grâce à des rayons UV. Il existe plein de méthodes pour y parvenir, la plus évidente étant de sortir l’huile de coude pour nettoyer et de profiter du soleil pour ses UV. La plus simple est de confier le sale boulot à une solution automatisée. C’est là qu’un engin comme la Anycubic Wash & Cure Plus entre en jeu.

L’engin mesure 49 cm de haut pour 29 cm de large et 27 cm de profondeur, cet encombrement permet d’intégrer des objets en résine de grande taille avec une capacité différente pour chaque usage de l’objet. La Anycubic Wash & Cure Plus accepte donc des impressions 3D de 19.2 x 12 x 24.5 cm en mode nettoyage et des objets entrant dans une zone de 19 cm de diamètre sur 24.5 cm de haut pour une exposition aux UV sur 360°.

Anycubic Wash & Cure Plus

Des dimensions qui s’expliquent assez simplement, elles correspondent aux imprimantes résines avec un écran de 8.9″ proposés par la marque. Cette machine est donc simplement pensée pour accompagner une solution existante pour tout ceux qui cherchent à gagner en productivité avec de type d’engin. Les particuliers pourront y trouver leur compte mais il semble évident qu’un passionné, un amateur éclairé ou un pro y trouvera plus d’utilité. Si vous êtes un maquettiste, par exemple, et que vous faites des séries d’objets ou de pièces en résine et que votre passion ne consiste pas à les nettoyer à la brosse à dent ou les passer à la lampe UV de manucure, l’emploi d’une solution de nettoyage semi automatisée a du sens. Si votre usage d’une imprimante 3D à résine est plus lié à des dépannages ou des créations de loin en loin, ce n’est absolument pas la machine qu’il vous faut.

Anycubic Wash & Cure Plus

L’étape de nettoyage consistera à immerger votre objet dans un bac en plastique que vous aurez rempli d’alcool isopropylique. La base de l’appareil entrainera au travers du bac grâce à un moteur manipulant un aimant un élément présent en bas du bac qui génèrera un vortex circulant au travers de votre pièce en résine. Un système que bien des laborantins connaissent pour mélanger des compositions chimiques.

La seconde étape consistera à remplacer le bac par un support retenant votre pièce nettoyée et séchée pour la durcir aux UV. Les 20 LEDs permettront de couvrir la totalité de la surface des objets, un support reflétant les UVs placé au pied du dispositif permettra de toucher votre création par en dessous. Le moteur agira alors plus simplement pour faire tourner la pièce sur elle même. Une simple molette de selection permettra de déterminer la durée des différents traitements.

Proposée en précommande à 169$ à partir du 15 Avril prochain, 1000 machines seront vendues à ce tarif de 142€ environ. Une fois ce stock passé, le prix remontera au tarif standard de l’engin soit 249$ ou 210€. Ce n’est pas le prix le plus élevé pour ce type de machine… à condition d’en avoir réellement l’utilité. 

Anycubic Wash & Cure Plus, une énorme machine à laver les impressions résine © MiniMachines.net. 2021.

XXI Century Herbario Novo – Artificial Botany by fuse*

XXI Century Herbario Novo – Artificial Botany by fuse*
'Artificial Botany' by fuse* is an ongoing project which explores the latent expressive capacity of botanical illustrations through the use of machine learning algorithms.

Un jeu ZX81 “caché” dans un vinyle

On continue avec les programmes cachés dans de l’audio. Cette fois, je reviens sur un disque que j’avais déjà présenté : Camouflage.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)
Inner City Unit (ZX Spectrum)

Pour Camouflage de Chris Sievey, les données ne sont pas cachées : il est bien indiqué sur la pochette que les trois programmes pour ZX81 (un ordinateur du début des années 80) sont présents. Dans mon premier article, il y a environ 5 ans, j’expliquais que je n’étais pas arrivé à récupérer les données. Cette fois, j’ai persévéré.

La pochette

Première chose, il faut bien nettoyer le vinyle. Deuxième chose, je suis passé d’une platine basique (un modèle ION) à un modèle Sony un rien plus évolué (PS-LX300USB). Troisième chose, j’ai enregistré directement en mono (c’est important) avec une carte son USB plus efficace que l’USB de la platine. Avec tout ça, j’ai pu extraire sans erreurs le premier programme (Camouflage, une sorte de clip pour le titre principal du disque) et la version pour ZX81 1 ko de Flying Train (le troisième programme). Pour le second fichier, c’était plus… fastidieux.

Une analyse manuelle

La solution, c’est de charger le fichier WAV dans Audacity et de corriger manuellement. Pour essayer de faire simple : avec le ZX81, un 0 est codé avec 4 pulsations, un 1 est codé avec 9 pulsations, et il y a un blanc entre chaque groupe. C’est mieux expliqué là, mais l’idée est de chercher visuellement les erreurs, les endroits ou la lecture peut sembler compliquée. Je suis passé par un programme qui s’appelle ZX81 Tape Converter (en Java) et j’ai corrigé tous les endroits qui semblaient ambigus. Attention, il vaut mieux faire une modification, tester, puis ensuite la valider.

00010011


L’analyse du programme (il indique l’échantillon)


Une zone ambigue


Une zone à corriger

Du coup, j’ai passé le fichier en revue (~3 minutes) pour chercher les erreurs et faire un copier/coller d’une zone valable à la place. Heureusement, l’enregistrement était à peu près valable et j’ai dû modifier très peu de zones. Une fois les modifications effectuées dans le .wav, j’ai pu extraire des fichiers .p utilisables dans un émulateur avec ZX81 Tape Converter. je vous mets les trois fichiers ici.

Dernier petit souci, quand j’ai voulu synchroniser la piste audio avec l’image pour la vidéo, j’ai trouvé la chanson lente… avant de me rendre compte que si les données étaient enregistrées à 33 tpm, la musique, elle, devait être lue à 45 tpm. Pour la vidéo, j’ai joué un peu sur la vitesse de lecture pour synchroniser la vidéo et la musique, mais ce n’est pas parfait vers la fin, désolé.

On commence par Flying Train en version ZX81 1 ko, très basique. Dans cette version, il faut presser V pour descendre, et poser l’avion sur le train.

La seconde, c’est Flying Train en version ZX81 16 ko, avec une petite intro et une explication. C’est assez compliqué, mais le principe est le même : on doit descendre (avec V) ou tomber (avec C).

La troisième, c’est Camouflage, une sorte de clip interactif. J’ai synchronisé la musique (à peu près).

Shiki Theatre Company’s Ten Performance Venues go Exclusively Clear-Com for Comms Solutions

The Shiki Theatre Company is one of the largest and most reputable in the world, staging 3,000 performances to an audience of over three million in a typical year. The Shiki Theatre Company requires flexible and reliable communication technologies to support the diversity of their productions, employing Clear-Com®’sEncore® Analog Partyline System across all performance spaces.

The post Shiki Theatre Company’s Ten Performance Venues go Exclusively Clear-Com for Comms Solutions appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Nymphopolis : une bande-annonce pour la nouvelle série de Bobbypills

Par : Shadows

Découvrez la bande-annonce de Nymphopolis, série animée portée par le studio Bobbypills et créée par Estelle Charrié, Alexis Beaumont. Le projet est actuellement en cours de financement pour être concrétisé.

On y suivra une jeune nymphe qui découvre que le monde ne se limite pas à l’Olympe…

Alors qu’elle pense jouir d’une vie parfaite aux côtés de son amour, Zeus, une jeune nymphe nommée Ingénue tombe de l’Olympe. Sous les nuages, elle découvre alors une gigantesque ville qui réserve un sort tout particulier aux femmes. Cherchant à retrouver Zeus et refusant de se soumettre à cet ordre établi, elle n’aura pas d’autre choix que de faire face à tout un Panthéon de Dieux et de mener ainsi la cité vers la révolution.

L’article Nymphopolis : une bande-annonce pour la nouvelle série de Bobbypills est apparu en premier sur 3DVF.

Un programme ZX Spectrum caché dans un vinyle (et dans un CD)

Le saviez-vous ? Il existe des programmes pour les ordinateurs des années 80 sur des vinyles et même, dans le cas présent, sur un CD Audio.

Je risque d’en parler plusieurs fois (et on devrait le voir dans un prochain Canard PC Hardware), certains disques des années 80 et 90 contiennent des données pour d’anciens ordinateurs. Pas de vraies pistes de données, mais des informations encodées directement dans la partie audio. Je vous mets des liens vers les précédents sujets.

Camouflage (ZX81)
Över Tid Och Rum (Atari 8 bits)
Everybody Loves Urusei Yatsura (ZX Spectrum)
Peace and love, inc. (texte caché)

Pour cette fois, on parle du disque New Anatomy du groupe Inner City Unit. Il contient une piste destinée au ZX Spectrum (un ordinateur anglais des années 80). Le LP des années 80 contient la piste, mais aussi – plus étonnant – la réédition en CD de 1993. Du coup, j’avoue, j’ai triché : j’ai acheté le bon CD – attention, les autres rééditions et la version disponible sur Apple Music ne contiennent pas la piste – plutôt que le vinyle. C’est vraiment plus simple pour récupérer une piste utilisable, évidemment.

La pochette du CD n’indique pas que les données sont présentes (elle ne liste que 10 pistes) mais elle est bien présente.

La pochette n’indique pas la présence des données


Je vous déconseille évidemment d’écouter la piste : il s’agit de 3:43 de bips stridents, ce n’est pas très agréable. Pour tester, j’ai utilisé l’émulateur Fuse qui a la bonne idée d’accepter directement un fichier WAV pour charger un logiciel. Je vous mets un enregistrement du programme, qui propose quelques infos sur le groupe, les paroles des chansons, etc. Bien évidemment, c’est assez facile en 2021 : j’ai enregistré le morceau, chargé l’émulateur et en quelques secondes j’avais accès au programme. A l’époque, la solution de base était d’enregistrer le vinyle sur une cassette, puis de charger (en temps, réel, donc pas loin de 4 minutes) le programme. Je vous mets quelques captures et une vidéo de l’ensemble.




Si ça vous intéresse, je peux fournir le fichier audio, mais ça doit se trouver dans un format plus pratique sur le net.

Onyx Boox Nova3 Color : une liseuse Android et couleur

Avec une diagonale de 7.8 pouces, cette Onyx Boox Nova3 Color propose un affichage qui se différencie des liseuses classiques. Son encre numérique répertorie 16 niveaux de gris et pas moins de 4096 couleurs. Une différence notable qui se conjugue aux possibilités offertes par l’emploi d’un système d’exploitation Android 10 adapté à ses besoins.

Onyx Boox Nova3 Color

La Onyx Boox Nova3 Color emploie donc une architecture matérielle typique d’une tablette : on retrouve un SoC Qualcomm Snapdragon 636 associé à 3 Go de mémoire vive LPDDR4X et 32 Go de stockage eMMC. L’engin propose un wifi5 et du Bluetooth 5.0 et dispose d’un port USB Type-C OTG. Elle fait tourner une version d’Android 10 particulière qui permettra d’utiliser au mieux la liseuse.

Onyx Boox Nova3 Color

Son écran à encre numérique propose une définition de 624 x 468 pixels en couleurs, soit 100 points par pouce. Ou 1872 x 1404 pixels en niveaux de gris et 300 points par pouce. Une lumière frontale permet d’éclairer la tablette pour une lecture dans un environnement peu lumineux. Un écran qui est à la fois capacitif, avec une dalle couverte d’un verre comme sur une tablette, mais également compatible avec la technologie Wacom EMR qui reconnaitra des stylets avec 4096 niveaux de pression. 

Onyx Boox Nova3 Color

Pour autant, il ne faut pas s’attendre à manipuler la liseuse de la même manière qu’une tablette. Si les encres numériques ont évolué, si la couleur est désormais en partie présente, l’engin n’en demeure pas moins limité en terme d’affichage. Outre des coloris assez pâles et différents d’un écran LCD traditionnel de tablette, le rafraichissement proposé par ces technologies est très différent. Cela exclut de nombreux usages et notamment tous les jeux demandant une très bonne réactivité. La lecture de vidéo n’est pas non plus recommandée sur ce type d’écran… 

2021-03-09 12_52_41

A vrai dire, si la Onyx Boox Nova3 Color propose bien un support de stylets actifs Wacom, un exemplaire est d’ailleurs livré avec, je doute de l’utilisation de l’objet en tant que véritable tablette à dessin. On pourra prendre des notes, profiter des fonctions de reconnaissance de caractères d’applications dédiées et évidemment surligner ou annoter des documents…. mais dessiner à l’aveuglette entre chaque rafraichissement de l’engin me semble toujours un scénario compliqué.

Proposée à 419.99$ depuis le stock Chinois de Boox, la liseuse mesure 19.73 cm de haut pour 13.7 cm de large et 7.7 mm d’épaisseur. Elle pèse 265 grammes et gère les formats de documents classiques des liseuses mais également tous les formats pilotés par Android. 

Onyx Boox Nova3 Color : une liseuse Android et couleur © MiniMachines.net. 2021.

The New Dynamic Cine Camera: Sony Introduces the FX3

Sony has officially released the specifications of the FX3. By format and spec sheet, could this be Sony's official counteroffer to the C70?

PNY présente sa GeForce RTX 3060 pour Mini-ITX

Une carte de plus dans le lot des solutions destinées aux machines au format Mini-ITX. La nouvelle PNY ne se distingue pas forcément des autres solutions déjà annoncées en terme de matériel mais elle a pour elle d’avoir le nom le plus compliqué et long de toute l’offre de cartes graphique de ces dernières années…

PNY GeForce RTX 3060 12GB XLR8 Gaming Revel Epic-X RGB Single Fan Edition

La PNY GeForce RTX 3060 12GB XLR8 Gaming Revel Epic-X RGB Single Fan Edition est donc une RTX 3060 plutôt classique sur laquelle la marque a ajouté des LEDs RVB que l’on pourra piloter logiciellement.

On retrouve une solution très standard accompagnée de 12 Go de mémoire GDDR6 avec une fréquence qui grimpe à 1320 MHz et une vitesse de boost qui monte à 1807 MHz au lieu des 1780 MHz de la solution standard. On retrouve un unique ventilateur en charge de son refroidissement, une solution qui occupera deux slots sur votre carte mère. Cette PNY GeForce RTX 3060 exigera la connexion d’une alimentation 8-pins PCIe et proposera la connectique standard de ce type de solution avec 4 sorties vidéo : trois DisplayPort 1.4a et un HDMI 2.1.

PNY GeForce RTX 3060 12GB XLR8 Gaming Revel Epic-X RGB Single Fan Edition

Ce ne sera pas forcément la plus chère des solutions de ce type, les cartes de la marques sont très souvent assez bien placées en terme de tarif. Mais il faudra compter sur une série de LEDs RVB placées sous le logo GeForce RTX que la marque ne manquera pas de facturer, et cela même si votre boitier Mini-ITX n’en tire pas parti.

La PNY GeForce RTX 3060 12GB XLR8 Gaming Revel Epic-X RGB Single Fan Edition devrait être mise en vente pour cette fin de mois de Février à un tarif inconnu… Cela reste évidemment du conditionnel parce que, pour le moment, les RTX 3060 sont toutes aussi indisponibles que les autres GeForce de cette génération.

PNY présente sa GeForce RTX 3060 pour Mini-ITX © MiniMachines.net. 2021.

La fonction Live Streaming sur le Sony ZV-1

Par : Thomas

Fonction live Sony ZV-1

Une nouvelle mise à jour 2.0 du logiciel du compact expert Sony ZV-1 amène une fonction attendue : le live streaming ou, en français, la diffusion en direct de la vidéo et du son. A vous les lives Facebook, Twitch ou Youtube depuis un smartphone (pas n’importe lequel, nous le verrons plus tard) ou depuis […]

BREAKING: Sony Announces the Alpha 1 With 8K Video

Capable of 8K footage and so much more, check out the details and specs of Sony's newly-announced upcoming release, the Alpha 1.

Comment Houdini a donné vie à un projet VR célébré par la critique, Minimum Mass

Par : Shadows

L’artiste Sunny Teich, spécialisée dans les FX, présente en vidéo son travail sur le court en réalité virtuelle Minimum Mass. Nous vous avions déjà proposé une interview autour de ce projet ambitieux porté par Raqi Syed et Areito Echevarria, qui mêle amour, deuil et trous noirs.

En tant qu’utilisatrice de Houdini, Sunny Teich a mis en place différents effets comme la destruction d’éléments, la matière sombre ou encore le « Vide », un des lieux du court.
Comme elle l’indique dans la vidéo, un des enjeux était le temps réel : il fallait donc que les éléments créés sous Houdini puissent être suffisamment légers pour que les performances restent suffisantes.

L’article Comment Houdini a donné vie à un projet VR célébré par la critique, Minimum Mass est apparu en premier sur 3DVF.

❌