Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Les constructeurs dévoilent un déferlement d’ordinateurs portables GeForce RTX 30xx

Par : Shadows

A l’approche de l’été, les principaux constructeurs renouvellent leurs gammes d’ordinateurs portables. Acer, Alienware, ASUS, Dell, Gigabyte, HP, Lenovo, MSI, Razer et autres partenaires de NVIDIA annoncent ajourd’hui de nombreux modèles équipés de puces GeForce RTX série 30.
Ces machines viennent apporter un peu d’air frais, les dernières annonces majeures sur ce segment remontant au mois de janvier.

Les nouveaux produits couvrent l’ensemble du marché, et NVIDIA n’a pas manqué d’organiser une conférence de presse dédiée ; rappelons en effet que le marché des ordinateurs portables est en pleine croissance pour NVIDIA, et le groupe ne compte pas laisser cette tendance s’essouffler.

De l’entrée de gamme aux machines les plus poussées

En bas de l’échelle, et à un tarif annoncé de 800$ et plus, on retrouve des machines équipées de GPU Laptop GeForce RTX 3050 Ti et 3050. Bonne nouvelle : ces puces disposent de coeurs RT et Tensor, ce qui va généraliser un peu plus le raytracing temps réel et le DLSS, améliorant au passage pour les studios l’intérêt de supporter ces techniques.
NVIDIA promet que les machines équipées en GeForce RTX 3050 Ti seront environ deux fois plus rapides en jeu que celles de la précédente génération, sous réserve d’activer le DLSS.
Attention toutefois, ces ordinateurs portables en 3050 et 3050 Ti ne seront pas disponibles avant l’été.

En grimpant en gamme, on trouve des portables équipés de GeForce RTX 3080, 3070 et 3060, qui sont eux disponibles dès à présent.

Quid des NVIDIA Studio ?

Enfin, on découvre sans surprise au sein de ces nouvelles machines des ordinateurs portables estampillés NVIDIA Studio : il s’agit pour rappel de machines spécialement destinées au marché créatif. Ici, NVIDIA promet des performances allant jusqu’à x2 sur les outils créatifs et professionnels, la possibilité de travailler la vidéo en RAW 8K, et ne manque pas de rappeler que l’IA présente dans ses GPU permet d’accélérer workflows et encodage.
Côté mémoire graphique, les machines annoncées en affichent jusqu’à 16Go : de quoi disposer de plus de marge lors de l’usage parallèle de différents outils, ou lors du travail sur des scènes lourdes.

Concrètement, HP lance par exemple un ZBook Studio avec RTX 3080 16Go et écran DreamColor, Dell propose un XPS 17 RTX 3060 avec affichage HDR/100% de l’espace Adobe RGB, et l’IdeaPad 5i Pro de Lenovo dispose d’une RTX 3050, d’un écran 1440p – 100% de l’espace sRGB.
Autant dire qu’il y en aura pour toutes les bourses et tous les besoins, avec au total 13 machines dévoilées aujourd’hui.

Oui mais… Quoi de neuf sur les pénuries ?

Bien entendu, toutes ces annonces n’auront aucun intérêt si les pénuries de composants portables sont aussi présentes que sur les stations classiques. A ce sujet, NVIDIA cherche à rassurer : selon l’entreprise, les pénuries ne seront pas aussi sévères en laptop qu’en desktop. Il devrait donc être possible de pouvoir réellement acheter ces produits.

NVIDIA Broadcast s’améliore

Enfin, télétravail oblige, NVIDIA nous a donné quelques nouvelles de son outil NVIDIA Broadcast, qui utilise IA et tensor cores de ses cartes RTX pour proposer de la visioconférence améliorée. L’outil permet pour rappel la suppression des bruits environnants et du cliquetis du clavier, le floutage automatique de l’arrière-plan.

Dès aujourd’hui, NVIDIA Broadcast se dote de nouvelles fonctionnalités :

  • amélioration du filtrage pour éliminer l’écho d’une pièce ;
  • les filtres gèrent aussi (enfin !) les animaux domestiques… Mais aussi les insectes : participer à une conférence à proximité de cigales ne sera donc plus un calvaire pour les personnes tentant de vous écouter ;
  • côté vidéo, le bruit numérique d’une webcam peut être réduit ;
  • il est possible de multiplier les effets appliqués en simultané.

Autant d’outils bienvenus dans un contexte où les conférences en ligne persistent.

Bilan des annonces

Des machines toujours plus fines et puissantes, une offre dès 800$ : NVIDIA et ses partenaires ont prévu une gamme large et attractive. Sous réserve que les promesses soient tenues sur les risques de pénuries, ces produits devraient sans problème trouver leurs clients, d’autant plus à l’approche de l’été puis de la rentrée.

L’article Les constructeurs dévoilent un déferlement d’ordinateurs portables GeForce RTX 30xx est apparu en premier sur 3DVF.

Unity adopte le DLSS : un gain en performances pour vos jeux et applications 3D

Par : Shadows

Unity annonce enfin le support du DLSS dans son moteur de jeu : à l’occasion de la GTC 2021, l’éditeur a indiqué que cette fonction sera supportée d’ici la fin de l’année, avec la mise à jour Unity 2021.2.

Rappelons que DLSS est une fonction mise en place par NVIDIA et s’appuyant sur la technologie RTX de ses dernières cartes graphiques. L’idée est de se servir de l’intelligence artificielle pour générer une image haute définition à partir d’une image de définition inférieure (par exemple, de la 4K à partir de 1440p).
L’intérêt est un gain net en performances : la qualité du DLSS peut être ajustée selon les objectifs voulus (obtenir l’image la plus belle possible, un gain en performances maximale, ou une cible intermédiaire entre ces extrêmes).
En pratique, le DLSS permet par exemple d’activer le raytracing temps réel proposé par NVIDIA RTX sans subir une chute de performances massives.

En pratique, le DLSS sous Unity sera géré nativement dans le High Definition Render Pipeline ( HDRP).
On trouvera ci-dessous une vidéo sur l’annonce, en compagnie de Mathieu Muller (chef de produit senior pour les rendus haute qualité chez Unity) ; une conférence plus complète est aussi disponible sur le site de la GTC (il vous faudra un compte gratuit pour y accéder). Unity y présente notamment l’intérêt du DLSS dans un cas concret, Light Brick Studio, quand le DLSS est combiné au raytracing.

Rappelons enfin que l’Unreal Engine gère déjà le DLSS via un plugin. Le support par Unity vient démocratiser un peu plus cette technique.

L’article Unity adopte le DLSS : un gain en performances pour vos jeux et applications 3D est apparu en premier sur 3DVF.

DLSS : un plugin NVIDIA pour doper vos projets Unreal Engine

Par : Shadows

La technologie DLSS (Deep Learning Super Sampling) de NVIDIA a beaucoup fait parler d’elle ces derniers mois. Elle est désormais disponible au plus grand nombre, via un plugin pour Unreal Engine.

Rappelons le principe : à l’aide de l’intelligence artificielle et du deep learning, le DLSS permet d’augmenter la résolution de rendu d’une application 3D temps réel. Autrement dit, on peut se permettre, pour un affichage 4K, de faire le rendu à une résolution inférieure (par exemple 1080p) puis d’appliquer le DLSS, et d’obtenir ainsi un résultat très proche du rendu 4K natif, mais bien plus rapidement.
En clair, le DLSS vous permet d’améliorer le framerate de vos applications et jeux, avec une perte de qualité minime.

NVIDIA a lancé un plugin Unreal Engine qui vous permettra de tester et utiliser cette technologie sur vos propres projets.
Vous disposerez d’un certain nombre de contrôles sur le résultat, avec différents modes (de Quality à Ultra Performance) qui ajustent la balance entre qualité de rendu et augmentation des performances.
La page du plugin vous donnera aussi accès à de la documentation et à un projet d’exemple.

Attention, technologie NVIDIA oblige, ce plugin impose quelques contraintes : seul Windows est supporté, et il faudra employer Unreal Engine 4.26 ou supérieur. En outre, il faudra une carte graphique GeForce RTX, avec un driver 461.40 au minimum.

Enfin, nous vous invitons à lire un article chez NVIDIA qui vous aidera à profiter au mieux de ce plugin et propose quelques conseils d’utilisation.

L’article DLSS : un plugin NVIDIA pour doper vos projets Unreal Engine est apparu en premier sur 3DVF.

❌