Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

HaxMini : un nouveau MiniPC sous processeur Intel Kaby Lake-G

Le HaxMini est une solution relativement compacte, avec 16.2 cm de haut pour 13.4 cm de côté, c’est un format assez original avec un châssis plus en hauteur que les machines habituelles et un format hexagonal. Il fait cependant appel à des composants connus même si ils sont restés assez confidentiels. Le Core i5-8305G a été lancé en 2018 par un Intel alors au mieux de sa forme. Il a été arrêté un an plus tard. Une sortie sans fanfare pour une puce qui avait tout pour réussir mais qui a échoué pour des raisons disons, diplomatiques.

HaxMini

Le HaxMini fait appel à une puce Kaby Lake-G. Une gamme de puces Intel qui embarque un processeur graphique AMD Radeon Vega. Un mariage qui pouvait fonctionner quand les processeurs Ryzen d’AMD n’étaient pas trop présents sur le marché mais qui a été rapidement sorti du jeu par Intel quand ils ont commencé à lui faire un peu trop d’ombre. Depuis 2019, assez peu de machines ont ainsi pu sortir avec ces processeurs. On a croisé le Hystou F9 il y a quelques temps et c’est désormais au tour du HaxMini de faire son apparition.

HaxMini

Proposé en financement participatif, l’engin est annoncé à 499$ HT avec 8 Go de mémoire vive DDR4 et un stockage de 256 Go au format M.2 2280 PCIe NVMe. Des versions 16 Go de DDR4 et 1 To de stockage sont également proposées à partir de 699$ HT. Un emplacement 2.5″ au format SATA est également disponible.

HaxMini

La connectique comprend au dos de la machine tout ce qu’il faut pour une utilisation complète du MiniPC : on retrouve deux HDMI 2.0, deux DisplayPort 1.3, trois ports USB 3.0, deux jacks audio 3.5 mm et un port Ethernet Gigabit. Un module Wifi et Bluetooth est présent mais il n’est pas détaillé.

HaxMini

La présence de ce processeur particulier est une bonne chose pour cet engin, cela lui assurera un bon niveau de performances. La puce propose 4 coeurs et 8 threads avec 6Mo de mémoire cache L3. Le Core i5-8305G fonctionne entre 2.8 à 3.8 GHz avec un circuit Radeon Vga M GL disposant de 4 Go de mémoire HBM2 dédiée. Le fonctionnement de cet ensemble se fait dans un TDP de 65 watts qui sera dissipé activement.

HaxMini

Reste que je ne vois pas très bien pourquoi le HaxMini passe par une campagne Kickstarter ? L’engin n’a rien d’innovant, il en existe et en a existé beaucoup d’autres sur cette plateforme. Le seul intérêt de cette proposition vient du boitier. Un format original avec des LEDs intégrées et un haut parleur interne. Je trouve cela un peu faible d’un point de vue innovation. Une fois encore l’excuse du financement participatif est surtout un moyen de se faire de la publicité à peu de frais et surtout de reporter tous les risques financiers du professionnel vers les investisseurs que seront les gens qui vont aider à la sortie du produit.

HaxMini

Est-ce que le HaxMini propose quelque chose de neuf ? Pas vraiment. Il aurait été sympathique de voir que le format tour embarquait une solution de dissipation nouvelle, plus efficace et moins bruyante par exemple. Ou d’intégrer une connectique bien pensée, des fonctions supplémentaires par rapport au NUC Hades Canyon sorti avec cette puce au début de sa commercialisation. Mais la minimachine se borne à mettre en avant sa proposition d’un design original et cela uniquement. C’est bien, mais c’est peu. Et certainement pas une rupture technologique. La machine d’Intel proposait plus de choses, un lecteur de cartes SDXC, du Thunderbolt, une ventilation travaillée, deux ports Ethernet Gigabit, de quoi loger deux SSD M.2 2280… Je n’ai rien contre cet engin mais je trouve cette approche d’un financement participatif toujours un peu étrange… et parfois opportuniste. 

 

HaxMini : un nouveau MiniPC sous processeur Intel Kaby Lake-G © MiniMachines.net. 2021.

Indiegogo se décide – enfin – à faire le ménage dans ses financements

Je n’aime pas Indiegogo pour une bonne et simple raison, c’est devenu un repère d’escrocs en puissance qui se servent de la plateforme pour voler de l’argent à travers la planète le plus simplement du monde.

Avec Indiegogo c’est simple, vous prenez un produit commercial, vous collez une étiquette dessus et vous le proposez à un prix délirant en écrivant une jolie histoire derrière. Vous lancez une campagne de publicité pour votre financement en envoyant quelques exemplaires de « votre » produit à droite et à gauche et en même temps vous promettez du clic facile à des sites web qjui s’empresseront de reprendre votre jolie histoire associée à un « bon plan »… et vous voilà en train de récolter des sommes assez folles en quelques jours. Et puis ? Et puis vous disparaissez dans la nature avec des centaines de milliers de dollars, évidemment.

2018-09-26 15_51_18-minimachines.net

Mieux encore, si vous lancez une campagne avec un montant de financement élevé en employant la méthode flexible que propose Indiegogo, vous n’avez pas à rembourser les personnes qui ont investi leurs économies dans votre projet, même si celui-ci n’est pas viable par manque de moyens. On l’a vu et revu au fil des années avec de nombreux financements bidons ou détournés du principe même du concept participatif, la plateforme est devenue un vrai repère d’arnaqueurs en puissance.

Indiegogo est un véritable repoussoir pour moi. Même pour les projets que je sais honnêtes. Ces derniers temps, la plateforme s’est littéralement concentrée sur deux usages précis à mes yeux. Le premier est d’être la voiture balai des projets, légitimes ou non, refusés par Kickstarter. Le second est de devenir une solution de financement de produit commercial classique dont l’unique objectif est de faire reporter le risque financier des épaules de la société productrice vers celles de ses clients potentiels. 

Minimachines-11-2021Cela pourrait changer, du moins c’est la volonté d’Indiegogo qui semble vouloir enfin mettre le nez dans la poubelle de ses campagnes actives. 

La plateforme va modifier sa façon de travailler, passant d’une « solution technique » ouverte à tous, à un vrai rôle de surveillance et d’analyse des campagnes proposées. Une « surveillance manuelle » de chaque campagne sera ainsi opérée dans le futur. Un moyen de s’assurer, par exemple, que le produit n’a pas été au préalable annulé par une autre plateforme de financement parce qu’il s’agit d’un scam pur et simple comme c’est arrivé de nombreuses fois avec le portail.

Will Haines, qui se targue du titre ronflant de Vice Président de la confiance produit et utilisateur de la plateforme se réfugie derrière une certaine candeur pour expliquer leurs méthodes de fonctionnement jusqu’alors. Expliquant qu’à son lancement en 2008 les utilisateurs voulaient surtout un moyen technique et non pas une surveillance des projets. En 2021, bientôt 2022, les choses auraient changé… Expliquer qu’il aura fallu plus de 13 ans pour se rendre compte que les gens aiment quand même un peu leur argent et que le rôle d’une solution qui va gérer le leur est également de les protéger, me parait aller au delà de la candeur. C’est de l’incompétence ou de la malhonnêteté intellectuelle.

Ses remarques sont hallucinantes : « Le financement participatif n’est pas du Shopping – les gens comprennent généralement cela désormais – mais cela ne doit pas non plus être un saut dans l’obscurité. » déclare t-il. « Les utilisateurs comptent sur les plateformes pour  être un espace de confiance sûr. » Evidemment, si un risque demeure dans le financement participatif, il doit être pris en raison de la nature même d’un tel projet, et non pas parce que la porte est ouverte à tous les pires margoulins de la planète. « Les investisseurs ont besoin des outils pour prendre la bonne décision » ajoute t-il. 

Minimachines-11-2021

Le « respirateur » Triton

Indiegogo prévoit donc de surveiller ses campagnes mais également de s’assurer auprès des entrepreneurs de la viabilité de leurs idées. Cela veut dire que des projets totalement irréalistes comme la campagne Triton, publiée sur Indiegogo, et qui défiait toutes les lois de la physique, ne pourraient plus être proposées à l’avenir… Des campagnes qui ont réussi par le passé a récolter plus de 830 000$ en quelques jours sans que personne ne s’émeuve du côté irréaliste de la chose.

Cette nouvelle politique démarrera d’abord dans une phase homéopathique. Quelques campagnes seront révisées manuellement avant que cela devienne la norme de publication sur la plateforme. Indiegogo compte bien mettre à profit ses utilisateurs pour surveiller et évaluer ses campagnes à risque. Ce « personnel » gratuit et nombreux étant souvent bien plus compétent techniquement au vu de l’étendue des sujets à traiter.

Les mesures prises à l’encontre des campagnes douteuses pourront varier. Cela ira de l’interdiction de lancer de nouvelles campagnes à des plaintes auprès des autorités si nécessaire1. Ces actions seront liées à l’encontre des campagne aux pratiques frauduleuses ou clairement mal intentionnées. Fin 2021, Indiegogo se présente donc comme une future plateforme où les entrepreneurs et les investisseurs pourront donner vie à leurs projets. Bref, de devenir ce que doit être un site de financement sain par définition dès sa création

Minimachines-11-2021

Ironie de la chose, la marque veut se présenter comme le champion de la lutte contre la fraude et lance un label, associé au site GoFundMe. Label qui garantira les meilleures pratiques en tant que plateforme de financement participatif. Comme si d’autres sites avaient attendu Indiegogo pour faire leur boulot décemment et refuser ou stopper des dizaines de campagnes par le passé. C’est un peu comme si un chauffard invétéré se présentait comme le porte étendard de la conduite mesurée juste à la sortie de son stage de récupération de point de permis. Le type qui colle un sticker « respectons le code ensemble » sur sa vitre arrière en faisant les gros yeux au type qui conduit bien depuis toujours mais qui n’a pas de sticker…

La nouvelle alliance n’a pas encore osé inviter Kickstarter à les rejoindre mais les y encourage ainsi que toute autre plateforme de financement de ce type. Evidemment, Indiegogo aurait tout à y gagner mais je ne suis pas certain que les bons élèves aient très envie de s’associer au cancre qui promet seulement de faire mieux. Plus tard. 

Will Haines annonce que « c’est dans l’intérêt de tout le monde de conserver la réputation des plateformes » et qu’en agissant comme Indiegogo promet de le faire, ils verront une large réduction des arnaques. « Si il n’y avait plus aucun endroit où les escrocs puissent aller, ce serait fantastique ». Un aveu complet qui décrit bien la situation de sa société actuellement. Ils n’ont pas fait de travail de surveillance, ils se fichaient totalement de leur réputation et ils étaient l’endroit idéal pour monter une arnaque mondiale.

Minimachines-11-2021

Le président de GoFundMe semble, de son côté, avoir fait la découverte du principe des mafias en indiquant, je cite « je vais être honnête, vous savez, beaucoup de mauvaises personnes collaborent très efficacement, alors il faut que les plateformes collaborent également et partagent leurs méthodes, technologies et ressources ». Le crime organisé a depuis bien longtemps compris que le financement participatif était une méthode présentant un double intérêt évident. C’est d’abord un moyen de voler de l’argent simple et sans risque. Un investissement minimal pour des centaines de milliers d’euros récoltés à la clé. Mais c’est également un moyen fabuleux de blanchir de l’argent sale. Quitte à vendre des produits à perte, cela reste moins couteux que d’autres montages financiers de blanchiment. Je m’en suis rendu compte assez vite et je ne suis pas dans ce business particulier. Je trouve un poil étrange de tenir ce discours après tant d’années de fonctionnement.

Je ne suis pas sûr que les autres plateformes suivent l’alliance proposée par les deux entités. Pour ma part, en tant que client je ne serais pas certain de vouloir suivre un magasin qui s’associerait avec un site comme Wish au sein d’une plateforme commune de sécurité et de protection des acheteurs… Kisckstarter, Crowdsupply et bien d’autres font leur travail de vérification et de surveillance de leurs campagnes depuis des années et je trouve particulièrement culotté de vouloir leur donner des leçons au travers de ce type de « partenariat ».

Il m’est également avis que les outils, ressources  et techniques développées par Kickstarter doivent être bien plus intéressants que ceux pas encore mis en place par Indiegogo… Ce qui explique l’empressement de ce dernier à les voir partagés au sein de leur alliance…

2018-09-26 15_03_12-minimachines.net

Que retenir de tout cela ? Indiegogo va t’il enfin être plus sain ?

C’est tout de même une bonne nouvelle et j’espère que les promesses faites au public seront tenues. Que les futurs escrocs se verront refuser leurs campagnes. Si le niveau de surveillance de la plateforme atteint celui de Kickstarter, ce sera évidemment bénéfique pour tout le monde. Pour autant, je vais encore laisser pas mal de temps avant d’oser investir un seul euro sur ce site. Le temps d’avoir des preuves que les promesses faites seront tenues.

Evidemment, cela n’empêchera pas le financement participatif de rester un système hasardeux. Les plans de base d’un projet peuvent évoluer en route et certains investisseurs, à 100% honnêtes, peuvent malheureusement voir leurs projets s’écrouler pour des raisons techniques ou économiques sans aucune malignité de leur part. Le risque est présent et il est lié au format même de ce type de financement. Mais le fait que site veuille minimiser les fraudes et limiter les risques reste une bonne chose. 

Source : The Verge

Indiegogo se décide – enfin – à faire le ménage dans ses financements © MiniMachines.net. 2021.

PiBox : une nouvelle solution de stockage sous Raspberry Pi

Pas le premier ni le dernier stockage de ce type a employer un Raspberry Pi, ici un Compute Module 4, le PiBox se démarque par son encombrement minime et son approche Open Source et Open Hardware.

L’idée est classique pour le PiBox, on dispose d’un petit boitier dans lequel on va ajouter un stockage et une carte Raspberry Pi pour profiter des systèmes dédiés à cet univers en terme de gestion de stockage. 

La différence entre le PiBox et les solutions habituelles vient des petits ajouts dus dispositif. On  retrouvera par exemple un port HDMI pour se servir de l’objet comme d’un lecteur multimédia avec une lecture UltraHD de vos contenus. On pourra également s’en servir comme serveur multimédia ou de stockage. Et bien entendu on ajoutera les unités mécaniques ou SSD de son choix. La solution PiBox propose deux sports SATA au format 2.5″ et vous pourrez donc ajouter un ou deux stockages. Un petit écran LCD de 1.3″ apparait en façade pour indiquer rapidement où en est votre solution. Des LEDs servent également de repère visuel de la santé de l’ensemble.

PiBox Si vous avez de photos stockées dans Google Photos, la PiBox pourra en faire une copie locale avec Photoprism très simplement. Vous pourrez également retrouver un stockage du même type qu’un Dropbox pour vos données. De quoi vous donner un peu de souveraineté sur vos documents en vous libérant de services contrôlés par des entités extérieures.

PiBox

Les éléments fournis changent suivant les bundles mais le kit de base est assez simple. On retrouve une « carrier board » qui va accueillir une petite carte  fournie permettant de connecter les stockages et le Compute Module 4. Une alimentation et la visserie nécessaires sont également fournis. Le Compute Module 4, le stockage, l’éventuel ventilateur et la prise d’antenne ne font pas partie du kit. Pas plus que le boitier d’ailleurs qu’il faudra imprimer en .3D vous même a partir des éléments fournis. Un petit écran LCD 1.3″ sera également a ajouter à la note.

PiBox

Cela permet de proposer la solution PiBox à 100$ ou 87€ HT livrable en janvier 2022. Pour 250$ (216€HT) on a droit à une solution beaucoup plus complète avec le Raspberry Pi CM4, un ventilateur Noctua, l’antenne, le petite écran 1.3″ et un châssis en métal. Le tout sera livré avec un eMMC embarqué préinstallé avec PiBox OS pour une utilisation ne nécessitant que l’ajout des stockages. Cette version ne sera par contre disponible qu’en mars prochain. Enfin, pour 450$ (388€) la machine sera livrée avec deux stockages SSD Crucial MX500 de 1 To… toujours en mars 2022.

J’aime beaucoup la version de base car elle permet n’importe quel type d’intégration. On ne sera pas obligé d’imprimer le boitier en 3D, des solutions alternatives pourront être imaginées et des outils comme le petit ventilateur géré par le système pourraient être remplacés par un système passif. L’écran LCD de 1.3″ disponible en façade pourrait même être déporté ou remplacé pour un autre modèle.

Tous les modèles sont visibles sur Kickstarter

PiBox : une nouvelle solution de stockage sous Raspberry Pi © MiniMachines.net. 2021.

Mini Pupper un chien robot sous Raspberry Pi 4

Le Mini Pupper est largement inspiré des travaux autour du quadrupède robotique Pupper de l’université de Stanford. Un projet Open Source dont a profité le Mini Pupper avec un dialogue entre le créateur du modèle original.

Le Mini Pupper garde donc cette approche Open Source et son système d’exploitation est basé sur Ubuntu et Robot Operating System, qui, comme son nom l’indique, est une solution sur mesures pour piloter ce genre d’appareil. La vocation du projet étant d’initier à la robotique aussi bien des particuliers que des développeurs, professionnels ou de s’intégrer dans un cursus éducatif. L’engin permet d’appréhender de multiples problématiques autour de la mécanique mais également des différentes solutions logicielles employées.

Mini Pupper

Le coeur de la machine est une carte Raspberry Pi 4 connectée à un écran basique en 320 x 240 qui constituera le visage de l’engin. Une webcam embarquée permettra de profiter de la reconnaissance d’objets avec OpenCV. Un module de détection Lidar est également possible en option. Le cyber toutou embarque une batterie 800 mAh et mesure 20.9 cm de long pour 10.9 cm de large et 16.5 cm de haut. Il pèse 560 grammes.

Mini Pupper

Différentes options sont disponibles pour ce financement. Le kit de base « Research Basic Kit » fourni les éléments électroniques sur mesure qu’il faudra souder et assembler vous même. Les éléments plastique d evront être imprimés en 3D et vous devrez fournir une batterie et un contrôleur adaptés aux besoin de l’ensemble. Bien entendu, la carte RPI4 et les carte MicroSD nécessaires seront également à votre charge. Le « Research Kit » vous fournira tout sauf la carte Raspberry Pi et la carte MicroSD. Le « Complete Kit » fournira l’ensemble des éléments, cartes de développement comprise. Enfin, le « Full Mini Pupper » fournira non seulement l’ensemble des éléments mais le robot sera livré monté. Des options supplémentaires comme le module Lidar (139$) seront disponibles.

Mini Pupper

L’idée de ce projet est de pouvoir prendre en main un outil robotique capable d’appréhender le monde extérieur  – via sa webcam et/ou son Lidar – et de le programmer pour exécuter des tâches. Il pourra trouver son chemin, marcher, trotter ou courir et reconnaitre des objets ou s’adapter à des ordres fournis par QR Code. 

Mini Pupper

Le Mini Pupper devrait finalement être commercialisé en tant qu’objet fini ou en kit à des tarifs assez élevés : comptez 940$ dans le commerce contre 564$ pour l’objet prémonté et 279$ en kit. Les livraisons devraient débuter en novembre et il faudra compter sur 25$ de port plus les taxes d’importation pour l’ensemble.

Mini Pupper un chien robot sous Raspberry Pi 4 © MiniMachines.net. 2021.

Argon EON : un NAS sous Raspberry Pi en financement participatif

Vous vous souvenez du Argon ONE ? Un boitier pour Raspberry Pi 4 permettant de profiter au mieux des cartes de développement. La marque lance désormais le Argon EON, une solution plus poussée qui va permettre de créer un NAS complet piloté par une solution Raspberry Pi.

C’est au travers d’une campagne Kickstater que le projet est lancé, avec une livraison prévue pour décembre prochain, l’Argon EON est censé vous livrer l’ensemble des éléments nécessaires à la création d’un NAS quadruple baie SATA.

Argon EON

Toujours pensé pour les cartes Raspberry Pi 4 Model B, le projet propose de connecter au choix soit 4 éléments au format 2.5″ , soit deux éléments au format 3.5″ et deux autres en 2.5″. Au maximum, l’engin pourra embarquer 40 To de stockage.

Argon EON

Le design de l’objet et assez intéressant avec un format en hauteur, très angulaire et une coque réalisée en partie en aluminium pour améliorer la dissipation. La puce Broadcom du Raspberry Pi sera mise en contact avec la coque grâce à un profilé de métal extrudé. L’ensemble sera tout de même ventilé activement avec un petit module de 6 cm sur 6 piloté par le système suivant les températures.                                

Argon EON

Proposé pour l’équivalent de 108€ HT et hors frais de port, le Argon EON est livré avec une alimentation 60 watts mais ne sera pas fourni avec une carte Raspberry Pi qu’il faudra acheter à part. Un bouton permettra de démarrer l’engin ou de le redémarrer avec une double pression.

Argon EON

Un petit écran OLED permettra de lire les différents états de l’objet. Une horloge interne permettra de garder une trace de ka date et de l’heure pour que le système puisse avoir des opérations de maintenance. 

Argon EON

La connectique comprend un port Ethernet Gigabit, des ports USB 3.0 et 2.0 Type-A  et deux sorties HDMI ainsi que le lecteur de cartes MicroSDXC ainsi qu’un accès aux ports GPIO de la Raspberry Pi. Le Argon EON est annoncé comme compatible avec Raspberry Pi OS Open Media Vault, Ubuntu et Twister OS.

Je ne suis pas sûr que confier des données à sauvegarder à ce type de solution soit la meilleure idée d’un point de vue sécurité. Masi l’objet est intéressant pour d’autres usages. Son prix relativement faible permettra de multiplier des sauvegardes en différents endroits pour des éléments critiques. L’Argon EON peut également être considéré comme une solution de stockage multimédia intéressant pour afficher des données dans votre salon.

Argon EON : un NAS sous Raspberry Pi en financement participatif © MiniMachines.net. 2021.

APTN Selects Polygon Labs’ Data and Visualization Solutions for Canadian Election News Coverage

Par : Jump

Polygon Labs, an innovative studio pushing the boundaries of interactive data applications and visual branding, has announced that one of its long-standing customers, APTN is using Polygon solutions for its news coverage of the Canadian Election. Based in Winnipeg, Canada, APTN is the world’s first national Indigenous broadcaster and connects with its audiences through genuine, ...

The post APTN Selects Polygon Labs’ Data and Visualization Solutions for Canadian Election News Coverage appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Cinegy Appoints ElectronicVerve as Master Reseller for Indian Market

Cinegy has appointed ElectronicVerve as its exclusive master reseller for India. ElectronicVerve is a specialist in helping broadcasters and media organizations to design and implement IP workflows, ensuring a smooth transition as customers migrate from their legacy infrastructures. With its IP expertise and its strong relationships in the broadcast, gaming and corporate sectors, ElectronicVerve is strongly ...

The post Cinegy Appoints ElectronicVerve as Master Reseller for Indian Market appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Home Assistant Amber : un centre de domotique sous Raspberry Pi

Home Assistant Amber est une solution matérielle, assez aboutie tant sur l’électronique que le design, conçue pour faire tourner Home Assistant. Une solution logicielle gratuite et Open Source destinée à toutes les plateformes informatiques du marché. Vous pouvez installer Home Assistant sous Linux, Windows ou un MacOS, vous pouvez l’installer sur une carte de développement et même sur un vieux PC qui traine au fond d’un tiroir. Cela va fonctionner dans la plupart des cas. Et cela devrait fonctionner avec… à peu près tout type de matériel domotique. Des Hue de Philips en passant par les solutions Amazon, Ikea, Google, HomeKit, ZWave, Sonos, Plex….

Home Assistant Amber

Et Home Assistant est un outil assez merveilleux. Loin des solutions généralement proposées par les constructeurs de matériels domotiques. Quatre pauvres icônes placées de manière plus ou moins logiques et des schémas de fonctionnement vous faisant naviguer de sous menus  en sous menus pour avoir accès aux informations essentielles. Non, la solution proposée ici passe par un serveur en ligne qui sera hébergé sur la machine de votre choix. Elle profite ainsi d’un cadre de développement très pointu qui permet des fantaisies graphiques appréciables. On est loin, très loin des univers dessinés à la hache par les constructeurs classiques.

Home Assistant Amber

Tout est clair, autant dans l’énoncé des fonctions activées que dans leur visualisation. La programmation de scénarios, la consommation d’énergie, les éléments actifs ou non, les états et heures de déclenchement des différents appareils,; tout est lisible, simple et bien construit. Home Assistant étant hébergé et connecté, il est également possible d’y accéder de manière sécurisée depuis une connexion externe et sur tout type d’appareil : PC, smartphone, tablette…

 

Home Assistant Amber

Mais là où la solution Home Assistant Amber va se démarquer, c’est dans son approche matérielle. Non seulement la carte est assez originale d’un point de vue design mais surtout elle propose une connectique et des fonctionnalités adaptées à sa mission domotique. Elle a également le bon goût de fonctionner de manière totalement passive. C’est sur Crowd Supply1 que le projet est mis en avant. Avec un financement qui devrait amener la solution à être livrée pour la fin Juin 2022.

Home Assistant Amber est une carte mère acceptant comme cerveau un Raspberry Pi Compute Module 4. Une fois installé sur la solution, c’est le SoC du Pi qui prendra les commandes et gérera l’intendance logicielle de l’ensemble. Au passage la carte propose un port M.2 2280 PCIe x1 NVMe pour un stockage supplémentaire ou pour ajouter une solution type Google Coral AI. La carte propose également une connectique très complète.

Home Assistant Amber

Premier point intéressant qui distingue cette solution d’un PC lambda, la présence d’un module Zigbee 3 Silicon Labs MGM210P, le protocole sans fil massivement employé en domotique pour communiquer avec différents appareils. Le système est également d’ores et déjà compatible avec OpenThread et Matter, la nouvelle norme domotique, afin de rendre l’ensemble utilisable avec les principaux services de reconnaissance vocale d’Amazon, Apple et de Google. Une assurance de fiabilité, de sécurité et de compatibilité assez intéressante pour ce produit. Le module Silicon Labs pourra être mis à jour logiciellement.

Home Assistant Amber

D’un point de vue connectique plus matériel, la carte propose deux ports USB 2.0 Type-A, un USB 2.0 Type-C, un Ethernet Gigabit PoE et un jack  audio 3.5 mm stéréo. L’alimentation de l’ensemble se fera au travers d’un jack classique via une alimentation 12 Volts et 2 Ampères. Un choix intéressant car il permettra d’ajouter facilement une solution d’onduleur sous la forme d’une petite batterie entre le secteur et la carte.

Home Assistant Amber

La carte Home Assistant Amber accueillera également une horloge avec sa propre batterie CR2032 pour éviter que votre console domotique ne se remette à 00h00 en cas de coupure de courant. Sous son capot en polycarbonate transparent, on pourra également distinguer trois LEDs d’information rouge (stockage), jaune (état de la solution) et verte (alimentation) pour signaler les éventuels problèmes de fonctionnement ou de communication de l’ensemble. Deux boutons rouge et bleu seront accessibles facilement depuis l’extérieur du châssis. Un dissipateur sera fourni avec le kit pour venir couvrir la solution Raspberry Pi de manière passive. 

J’aime beaucoup l’aspect global de l’ensemble qui a, en plus, le bon goût de ne pas être énorme. 12.3 cm de côté, 3.6 cm d’épaisseur, l’engin est suffisamment mignon pour être exposé dans un coin ou caché près d’un tableau électrique, par exemple. 

Home Assistant Amber

La solution débute son financement avec un premier investissement de 99$ (+20$ de port et la TVA) pour la carte accompagnée d’une alimentation, cette version existe avec ou sans PoE. Pour 50$ de plus, la version supérieure est peut être plus intéressante puisqu’elle est livrée pré-assemblée avec une carte RPi CM4 en version 2/16 Go et son dissipateur. Prête à l’emploi, il suffira de la brancher pour profiter de ses fonctionnalités. Attention cependant, cette solution ne propose pas de PoE, ce qui peut être inutile si vous avez un routeur embarquant cette option.

Cela faisait longtemps qu’une solution domotique de ce genre ne m’avait pas autant enthousiasmée. L’équipe en charge de son développement est importante et semble dynamique, Home Assistant est une excellente solution sur laquelle s’appuyer, les composants et les choix techniques sont excellents. La plateforme est promise à un bel avenir à mon sens et vaut le coup de s’y pencher. Si vous avez comme objectif de construire (ou de reconstruire) une solution domotique, c’est clairement un produit à surveiller.

Pour plus d’infos, la page du projet sur Crowd Supply.

Home Assistant Amber : un centre de domotique sous Raspberry Pi © MiniMachines.net. 2021.

Dejero Connectivity Ensures Reliable Live Streaming of New Guinness World Record

  Dejero GateWay presents new opportunities for Scratch Takes to expand its live streaming production service to the ‘great outdoors’   Waterloo, Ontario, August 12, 2021 — Dejero and Montreal-based multi-media production company, Scratch Takes, were behind the successful live streaming of a new world record attempt for the highest number of caber tosses in ...

The post Dejero Connectivity Ensures Reliable Live Streaming of New Guinness World Record appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

LiveU Reports 400% Deployment Increase in Live Broadcasts at the Tokyo Summer Games

Par : Jump

LiveU, the leader in live video streaming and remote production solutions, played a pivotal role in this year’s Summer Games, bringing all the excitement and results live daily from Tokyo to viewers around the world. The Tokyo Games saw a 400% increase in LiveU deployment compared to Rio 2016, reflecting the growing trust and reliance ...

The post LiveU Reports 400% Deployment Increase in Live Broadcasts at the Tokyo Summer Games appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Magewell Introduces Centralized Encoder, Decoder and Stream Management Software

Free Magewell Cloud software provides unified configuration and control of multiple hardware devices plus SRT gateway and streaming protocol conversion features July 28, 2021 — Nanjing, China: Video interface and IP workflow innovator Magewell today announced its new Magewell Cloud multi-device management software. Available free of charge for installation on an on-premises server or cloud ...

The post Magewell Introduces Centralized Encoder, Decoder and Stream Management Software appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

NEVA SGR (INTESA SANPAOLO GROUP) INVESTS IN V-NOVA

Par : Editor

Through the Neva First Investment Fund, Neva SGR is supporting the development of this high-growth company active in video and image data compression V-Nova’s technologies will be crucial to the future of video streaming and help reduce environmental impact, in the pursuit of greater efficiency and sustainability Additional investments will bolster V-Nova’s commercial roll-out of ...

The post NEVA SGR (INTESA SANPAOLO GROUP) INVESTS IN V-NOVA appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Unofficial Guide to NDI is Released

New Book Shows Why NDI is the Future of Live Video Production If you want a peek into the future of live video production, you will definitely want to learn about NDI (Network Device Interface). NDI is changing the landscape of video sharing, recording, streaming, displaying, and broadcasting for large-scale commercial producers, smaller organizations, and ...

The post Unofficial Guide to NDI is Released appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

OVNI : Le FICIHP, un étrange clavier en financement participatif

Le FICIHP1se présente comme le premier clavier proposant un écran tactile sur le même outil. Un accessoire qui permettra de piloter un PC externe relié en USB.

A vrai dire, l’idée de proposer un PC plat avec un écran et un clavier intégré, cela a été longtemps une manière de fabriquer des machines. Chez Toshiba, Atari ou Epson, de nombreux engins de ce type ont vu le jour. La grosse différence entre toutes ces solutions et le FICIHP, c’est la taille de l’écran. Les machines les plus anciennes proposaient une solution basique de quelques lignes…

FICIHP

Le nouveau venu a pour ambition de proposer une dalle de 12.6″ de diagonale qui affichera en 1920 x 515 pixels avec un écran tactile proposant 10 points de contact. L’autre grosse différence étant que les machines anciennes abritaient un PC… Ici il ne s’agit que d’un accessoire qu’il faudra relier à un engin externe.

Asus Zenbook Duo

Ce type d’écran 12.6″ tout en largeur n’est pas très courant même si on en a vu apparaitre dans des solutions comme certains ultraportables. Certains Zenbook Duo d’Asus embarquaient exactement le même écran au dessus de leur clavier. Il est donc possible que la société développant le FICIHP ait pu trouver un stock de ces écrans et ait décidé de les intégrer à ce projet.

FICIHP

Le clavier est rétroéclairé avec une séries de LEDs RGB et décliné en deux versions de touches. L’entrée de gamme faisant appel à un système de ciseaux classiques. Le haut de gamme, un peu plus cher, à des mécanismes bleu, rouge ou marron de la marque Gateron.

FICIHP

Un hub USB Type-C est intégré au dispositif. Il permettra de retrouver deux ports USB 2.0 Type-A, un USB 3.1 Type-C avec transport du signal vidéo qui permettra de brancher l’objet à diverses machines : du portable au PC traditionnel en passant par des smartphones au système d’exploitation compatible comme le Samsung Dex. L’engin aura suffisamment de puissance pour alimenter des solutions externes comme des souris, stockage numérique et autres. 

Annoncé en financement participatif sur Kickstarter, le FICIHP est une solution imaginée par une startup chinoise baptisée Shenzhen Pengling Zhichuang Technology. La plateforme le positionne à 209$ pour les premières pièces, puis à 249$ et enfin 289$ en version classique. A partir de 239$ puis 279 et 319$ pour les versions Gateron. Des prix qui peuvent sembler abordables au vu des éléments proposés mais qui sont en réalité un prix d’appel lié à la méthode de commercialisation particulière du produit. L’engin sera ensuite vendu 379$ pour la version classique et 399$ pour la version Gateron en magasin… Si il y parait un jour. Rien ne dit qu’au delà de cette campagne l’objet soit suffisamment populaire pour intéresser plus de monde.

FICIHP

Très pratique

Je ne pense pas que ce type d’engin soit réellement attendu par le grand public. Il soulève un souci basique d’ergonomie. Avec cet angle de vision sur l’écran, ce type d’engin ne permet pas de profiter d’un écran correctement orienté vers l’utilisateur. La profondeur du dispositif est également un problème sur un bureau standard. Cela dit, j’ai vu des montages de ce type, bricolés avec un écran tactile surplombant un clavier classique, fixés au mur. Des outils utilisés pour piloter des machines outils ou pensés pour être accessibles sans avoir à réserver un bureau. Mais cela reste un usage très particulier, pas vraiment grand public. Je ne suis pas sur que cette solution trouve un si large écho dans le futur, au delà de sa campagne de financement qui a pourtant bien débuté.

OVNI : Le FICIHP, un étrange clavier en financement participatif © MiniMachines.net. 2021.

Le NDI 5 arrive en juin 2021

NDI

Vizrt la boite mère de Newtek annonce l’arrivée prochaine du NDI 5 dans toutes les chaumières audiovisuelles connectées. La grosse nouveauté est la compatibilité avec tous les appareils ARM dans l’écosystème NDI, ce qui implique l’envoie de flux vidéo et audio sur les smartphones Android, iOS et tant d’autres. Les autres news avec l’intégration du NDI Audio Direct, prise en charge du Final Cut et d’une amélioration des plugs Adobe Premiere et After Effects, NDI Remote, NDI Bridge pour sortir du réseau local en toute sécurité, et pour finir la prise en charge de genlock.

La suite à la mi juin si tout va bien dans les tuyaux de Newtek et télécharger la suite complète NDI 5.

NDI 5
NDI Bridge

Le NDI 5 arrive en juin 2021 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

ReInkstone : la liseuse miracle ?

ReInkstone, c’est la promesse d’une liseuse aux frontières très floues avec le monde de la tablette. Un engin de 10.1″ à encre numérique couleur piloté par un Android 11 et, évidemment, tactile. Mieux encore, la solution proposerait des compétences techniques capable de faire tourner de “grosses” applications. Le meilleur des deux mondes ?

ReInkstone

Sur le papier, la ReInkstone est plus qu’alléchante. Imaginez un écran 10.1″ d’encre numérique couleur (probablement du E INK Carta HD donc en 1872 x 1404 pixels avec 226 points par pouce en niveaux de gris et une centaine en couleur) piloté par un coeur de tablette. Un engin insensible aux reflets du soleil, capable de lancer votre site préféré en couleur, d’afficher un plan, une partition ou un livre sans aucun problème. Avec 4 Go de mémoire vive à bord, on est loin du maigre gigaoctet des liseuses habituelles. Le stockage de 64 Go qui l’accompagne serait, certes, amputé de l’espace réservé au système mais n’en demeurerait pas moins supérieur au 4, 8 ou 12 Go des engins concurrents. La puce embarquée, non détaillée mais probablement un SoC ARM classique en 4 coeurs cadencée à 1.8 GHz, devrait permettre de lancer la plupart des applications Android.

ReInkstone

La ReInkstone proposerait en outre un module Wifi, du Bluetooth, un capteur de position, un écran capacitif multi points de contact, une recharge par USB Type-C OTG et une batterie 4500 mAh annoncée comme promettant “100 jours” d’autonomie1.

ReInkstone

Le tout entrerait dans un châssis ultrafin de 6.8 mm et serait vendu 329$… Soit 269€ ! Un prix sans rapport avec les solutions concurrentes en encre numérique couleur. Surtout que la liseuse laisse entrevoir la présence d’un stylet actif avec 4096 niveaux de pression dans une de ses images de promo (Signé Wacom ?). De quoi dessiner ou prendre des notes facilement. Enfin, la liseuse embarquerait un double micro et une paire d’enceintes pour écouter de la musique et des livres audio mais également pour enregistrer votre environnement.

ReInkstone

ReInkstone : le St Graal de la lecture numérique ?

Pas si vite… Pour le moment cette ReInkstone est surtout virtuelle. La marque annonçant ce super tarif en “pré-réservation” de financement participatif. Vous versez 1$ aujourd’hui et vous aurez droit à ce super prix lors de la campagne de financement. Si vous  ne le faites pas vous payerez la liseuse 40% de plus.

Pocketbook 740

Quelques soucis cependant. D’abord le tarif, même avec 40% de plus on est assez loin du compte de ce que proposent les concurrents avec souvent des matériels moins performants. Pas d’Android, pas autant de mémoire ni de stockage. Si l’offre actuelle est à un certain niveau de prix, et cela malgré une certaine concurrence, c’est parce que les écrans à encre numérique couleur sont encore fort chers. On se doute que ReInkstone n’a pas sorti de son chapeau un nouvel affichage de ce type et qu’il passe par un tiers qui lui fabrique. Dès lors, comment parvenir à ce tarif hyper alléchant ? La Onyx Boox Nova3 Color est ainsi proposée à 420$, la PocketBook 740 est proposée à 300$, toutes deux sont en 7.8″ et disposent d’équipements très différents.

E-Ink Kaleido Plus

Les couleurs présentées dans les images de promotion sont très vives, assez loin des aspects délavés des encres numériques Kaleido Plus de E-Ink par exemple. C’est une pratique courante du milieu que de pousser le contraste des photos de  son matériel promotionnel. Mais il ne faut pas perdre cet élément de vue. Les images n’ont souvent pas grand chose à voir niveau contraste, couleur de fond et intensité avec les produits réels.

A l’heure où j’écris ces lignes, 2443 personnes ont réservé leur accès à la version à bas prix de la ReInkstone. Cela fait 2443$ dans la poche du créateur de la page web… Si le nom de domaine ReInkstone.com a été réservé auprès d’un registrar Chinois, le site est hébergé sur une page viralmarketing.to… Ce qui ne présage pas forcément que du bon. La page indique que ces réservations seront remboursées automatiquement lorsque la liseuse atteindra les pages du site de financement participatif Kickstarter… Ce qui ne veut pas dire qu’elle y sera hébergée un jour. Qui fera une action en justice pour 1$ ? Personne.

Non seulement le créateur de la page peut partir avec les 2443$ et fera au passage un joli bénéfice contre des promesses. Mais le site vous propose de laisser votre email, de se connecter à une page Facebook et va jusqu’à vous demander votre numéro de téléphone… Autant de profils actifs de personnes assez motivées par un achat  de ce type qu’elles sont capables de dépenser 1$ dans le vent. Des données qui valent de l’or à la vente auprès de différents organismes.

Mais, surtout, on a déjà vu le schéma en cascade se produire par le passé. Un pré-lancement “privé” sur une page lambda. Le début d’une campagne sur Kickstarter… annulée pour une raison X ou Y2 et réouverture d’une seconde campagne de financement sur un autre site de financement participatif. Au final, certains créateurs finissent par disparaitre avec des milliers de financements et un joli pactole. Qui  se souvient du Mi MiniPC et de son million de dollars évanoui dans la nature ?

Patience donc, si vous voulez vous inscrire à la mailing list du site, utilisez un alias pour ne pas vous retrouver couvert d’éventuels spams. Ou suivez Minimachines pour être tenu au courant…

Merci à @Olivares pour l’info.

ReInkstone : la liseuse miracle ? © MiniMachines.net. 2021.

Epsiloon : le renouveau de Science & vie

Gamin, je lisais Science & vie, mes gamins liront Epsiloon. Science & Vie est un ancêtre, le titre fêtes ses 108 ans cette année, et a bercé l’enfance de nombreuses personnes. C’était une valeur sûre, un magazine que l’on pouvait prendre les yeux fermés et trouver intéressant de bout en bout sur des sujets que l’on ne connaissait pas comme sur des éléments que l’on maitrisait. Du travail de journaliste spécialisé mâché mot à mot pour rendre des problèmes complexes plus digestes sans être ni bête ni creux. C’était le magazine que j’achetais sur le quai de la gare avant de partir en voyage, le truc que je cherchais sur la table basse du dentiste en attendant mon tour sur le fauteuil.

Et puis Science & vie est mort. Pas d’une belle mort puisqu’il est en mort cérébrale encore aujourd’hui. A force de rachats, de propriétaire en propriétaire, le magazine a perdu de vue son objectif premier : informer. Etre témoin de l’actualité scientifique et guider sereinement, détaché des passions et des débats inutiles, sur les principes fondamentaux qui règlent notre univers. Ce n’est pas la faute des équipes, c’est la pulsion menée par les propriétaires. Tout patron de presse sait qu’aujourd’hui il est plus facile de transformer des fausses informations en or que de fabriquer de l’or avec des enquêtes et des moyens. De moins en moins rigoureux, de moins en moins contrôlé, de moins en moins scientifique… Les équipes de journalistes de Science & Vie se sont fait doubler petit à petit par des gens ayant comme objectif la rentabilité au mépris de leurs engagements historiques.

Faire réfléchir au lieu de divertir à tout prix. Confronter les avis aux arguments scientifiques, comprendre ceux-ci et les rendre intelligibles. Susciter l’envie de découvrir la science sans avoir l’impression de la subir. Se raconter des histories qui fassent rêver sans pour autant sortir d’une hypothèse rigoureuse et étayée. Gagner sa vie en faisant un travail sérieux plutôt qu’en vendant des fake news et du clic…

Plutôt que de mal dormir la nuit, une bonne partie de l’équipe a préféré démissionner pour ne pas survivre à bord de ce magazine-zombie. Et c’est ce même groupe de journalistes qui lance aujourd’hui Epsiloon. Une nouvelle version de Science & Vie renouant avec sa promesse initiale. Et comme lancer un nouveau journal coute des sous, surtout avec toute une équipe derrière, Epsiloon cherche des moyens de financement. Cela passe au travers d’une campagne de financement sur Ulule. Campagne qui a déjà bien fonctionné, preuve que le public français est attaché à un vrai magazine de science. 

2021-05-10 18_47_48

Vous pouvez donc les aider, simplement avec un don, une contribution libre. Mais vous pouvez également vous abonner pour 6 mois (28€), 1 an (50€) ou 2 ans (95€). Si vous êtes actuellement abonné à Science & Vie et que vous apprenez qu’il s’agit désormais d’une coquille vide sans relecture scientifique, vous pouvez mettre un terme à votre abonnement et basculer sur Epsiloon. Si vous gérez une bibliothèque, une médiathèque ou un service d’informations au sein d’une entreprise avec un droit de regards sur les abonnements mensuels, vous pouvez également faire votre part. Enfin, vous pouvez offrir un abonnement au magazine à quelqu’un et je pense aux adolescents qui ont beaucoup de tri à faire désormais entre vraies informations et fake news en ligne.

2021-05-10 18_55_48

Un fac-similé du N°1 de Science & vie réimprimé en 1975 par le mensuel

Si aucune de ces formules ne vous attire, ce que je peux comprendre car tout bon scientifique aime juger sur pièces, je ne peux que vous conseiller d’acheter les premiers numéros d’Epsiloon à leur sortie. Histoire de vous faire un véritable avis sur la revue. Histoire également de dévaliser les rayons des marchands de journaux et donner du poids à la rédaction pour le futur. J’espère vraiment que les marques les aideront à exister car il me semble plus pertinent aujourd’hui de pérenniser un magasine de science plutôt que de financer une “opéspé” débile sur un réseau social. 

Longue vie à Epsiloon et bon courage pour ces mois décisifs à toute l’équipe.

Epsiloon : le renouveau de Science & vie © MiniMachines.net. 2021.

Convertisseur Kiloview U40 4K HDMI vers NDI

Kiloview U40 4K NDI Encoder

Le Kiloview U40 4K NDI convertit le HDMI 2.0, l’USB vers le NDI mais aussi le RTMP, RTSP, UDP, HLS en NDI HX, prend en charge jusqu’au 4K60p, l’audio, le contrôle de signal PTZ, possède 2 ports RJ45 Gigabit utilisable simultanément.

S’installe facilement sur une caméra, tout petit tout rond et s’accouple bien avec le Multiview Player NDI de la même compagnie.

La bestiole Kiloview U40 4K NDI Encoder se trouve dans les 490 € chez les dealers habituels.

Kiloview U40 4K NDI Encoder
Kiloview U40 4K NDI Encoder
#NDI U40 4K NDI Encoder
Kiloview U40 4K NDI Encoder
Kiloview U40 4K NDI Encoder
#NDI Multiview Player

Convertisseur Kiloview U40 4K HDMI vers NDI est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

NDI Subnets

Par : alonso
Hi friends, can you help me understand the NDI process

I understand that for the discovery and registration procces NDI device Send a broadcast signal on the network. so if other divice is in different IP segment , that signal cant reach out this device and therefore the second device will not see the first device, I'm ok with that right?

this is my enviroment.

I have 1 router with 192.168.1.1 IP here there is an IPAD with NDI Cam ( from sienna)
this router feed other router that has 192.168.0.1 IP here there is a Tricaster and also and NDI monitor with other PC

on the NDI monitor and Tricaster I can see the device name IPAD but when I choose it there is not image ( my first quesion here is, how can i able to see at least the device name if in theory mDNS is not able to reach out that device?)

I run access manager and set up remote source for the ipad and after that everything work fine.
so my second question is, what did do access manager in order to solved the problem?

Screen Capture OBS Problems

Par : davdue
We built a new Ryzen computer and I can't get the NDI to display properly on the new computer. We use NDI to send the song lyrics from EasyWorship V7 from the Ryzen to our streaming computer. We have been doing this before with an older Version of NDI Tools that has Scan Converter in it. This may be an OBS problem but I thought I would start by asking here. Last night when I tried the new computer with the old computer also connected on the network all I could get was monitor 2 of the old computer. When I changed the setting in OBS from the old computer monitor 2 to any other one it didn't change in OBS at all unless saved the properties and came back to the properties screen. Then it would show me what I had last selected but no matter what I did I couldn't get anything by the Old computer monitor 2 to display in OBS. Any help would be appreciated.

Unreal Engine & NDI - Stand alone game issue?

Par : Weavercore
Hey guys!

I'm new to the forum, had a quick look but couldn't find a definitive answer to this. I have multiple NDI inputs working in Unreal Engine viewport, all good, once i try to do a stand alone game or build the exe, everything works but the NDI.

The NDI inputs are just black, have read on some other forums and groups that this is not still fully supported in UE4? Anyone have any answers or workaround to make this work?

Thanks again.

Rob

Remotec control of an iPhone

Par : tdenson
I really love NDI support on an iPhone and so much so that I have just replaced our church camera technology with NDI iPhone based cameras as it gives us so much flexibility in where we can position the cameras.
However, what I would really love is remote control access to the phone so I can zoom in/out without having to physically touch the phone. I'm not aware of any apps that will do this - except the inbuilt camera app on the Apple Watch which can zoom remotely. So it obviously is technically possible. However, perhaps Apple don't expose the appropriate APIs to general developers ?

I know this isn't strictly an NDI topic but it must be relevant to users of the NewTek iPhone app.

Sorry for the typo in the title, I can't edit it

OBS not getting feed

Par : mmartin611
Setup: MacBook Air with OBS receiving NDI feed from IMac 2020 with ProPresenter 7 . OBS finds the NDI feed but I get no data through the feed. Assuming that since it finds it, it's not a network problem, could be wrong. I also don't get anything through NDI Video Monitor. Any Suggestions? Other steps to trouble shoot.

NDI Tools 4.6 is out

Par : Folloh
Hi,

I just realized that a new version of NDI Tools, version 4.6 is out now. The Homepage https://ndi.tv/tools/ still says 4.5 but the download is 4.6. The naming off the apps is also new and the homepage has old informations.

Is there a changelog available?

Changes I found:

  • NDI Scan Coverter is now NDI Screen Capture
  • Screen Capture HX (uses NVDIA GPU, Full resolution screen capture up to 4K, at frame-rates up to 120 Hz, dedicated encoding pipeline on NVIDIA hardware, Incredibly low latency screen capture)
  • NDI Virtual Input is now NDI Webcam Input



If someone has a changelog, post it.

greetings

NDI Scan Converter Audio Lag

Par : Jmunk
I've been using NDI scan converter as part of my dual PC stream setup and it's been a wonderful and easy setup and process, except for this one problem. Over the course of the stream, there becomes an audio delay between my camera (elgato cam link) and my voice (transmitted from gaming PC to stream PC over NDI). I can fix it by resetting my NDI setting for the mic from silence back to my mic.

Obviously though, it's not ideal, as I sometimes have to do this 3-4 times a stream. I've tried both source timing and network, and have had this problem on both (although it's possible source timing was a bit better). Both PC's have gigabit internet cards. Both are wired, and I'm getting around 400mbps on both. Anyone have any ideas or suggestions?

Lost NDI communication on one cam only

Par : pdsavard
Hi, we got 4 cam Newtek PTZ UHD with latest firmware connected in each NDI port of our TricasterMini.
Several times in production, we lost the same cam, the image came fixe, preset do not work anymore and we lost the sound connected to the audio in port. But, the webpage of the cam work, and the preset on the webpage make the cam move but we do not receive image anymore. Most of the time, I restart the cam with the button on the web interface and after 1-2 min all come back for a while.
This cam is the one that have the longest Cat6 wire (about 225 feets) so we will transfer from POE to a local PSU to test, but like the webpage work, I don't think the cam lost power...
Any advice?

NDI HX Capture Audio Issue while Streaming

Par : jshaned
Here is what I am using:

iPhone 12
OBS 26.1
Latest version of NDI HX Capture
Windows 10

I start OBS, then NDI. I begin all game. All is good and I see the phone screen on my PC.

I test via Start Recording - everything sounds great.

Then I hit Start Streaming and all hell breaks loose.

My mic audio constantly scrambles and is all sorts of messed up. When I am recording in OBS, it is fine, but the moment I stream live to Twitch, my mic audio flips into a big mess. If you check out the link on my latest streams, you can hear what is happening. https://www.twitch.tv/dethsquadgaming

I'm not the most tech savvy person when it comes to these streaming stuff, but I feel like I've done enough to understand when there is a problem. Any guidance would be greatly appreciated. I'd prefer to go this route using this app rather than forking over a couple hundred bucks for a capture card.

NDI Virtual Input Mac not working in Zoom (for M1) and Microsoft Teams (run on M1)

Par : MarHar
Hi,

I just noted that the new Arm-version for the Apple M1 CPU of Zoom does not find the NDI Video source. I downgraded Zoom to the Intel-based version which is run through Rosetta 2 and then it works.

Microsoft Teams, which runs on Intel through Rosetta 2 does not find the NDI Virtual input either. I tried the same set up on another Mac with Intel-CPU and it works.

Is this issue on Newtek's side or Zoom/Microsoft's?

Kind regards;
Martin
❌