Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Stephen Arnold Music Creates Sonic Brand for WETA

Public broadcasting station’s first-ever sonic brand will be used across its sub-channels, programming and marketing media. DALLAS— Stephen Arnold Music supported the rebranding of WETA PBS, a flagship public broadcasting station in the nation’s capital, by creating its first-ever sonic brand. The classically-inspired sonic signature, featuring a modern, upbeat sound performed on piano and strings, ...

The post Stephen Arnold Music Creates Sonic Brand for WETA appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

LiveU Announces the Acquisition of Cloud-based Video Production Provider easylive.io

Par : Jump

LiveU, the leader in live video streaming and remote production solutions, today announced the acquisition of easylive.io as part of its strategy to expand its cloud video platform, enabling customers to grow their audiences with original, interactive and quality live content. The move will provide remote and collaborative tools for cloud-based and hybrid productions, enabling ...

The post LiveU Announces the Acquisition of Cloud-based Video Production Provider easylive.io appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

BirdDog Launches Silicon 2 NDI® Firmware; Integrates BirdDog Cloud Connect Software Directly into New Firmware

  New Firmware Update Delivers Unrivaled Format Support for Globally Connected NDI® Workflows Without Need for Additional Computer Hardware   BirdDog (www.birddog.tv) today announced the release of BirdDog Silicon 2, a new firmware update that integrates BirdDog Cloud Connect directly into firmware, effectively enabling all BirdDog NDI® hardware solutions to create globally connected NDI workflows ...

The post BirdDog Launches Silicon 2 NDI® Firmware; Integrates BirdDog Cloud Connect Software Directly into New Firmware appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

VOYO VBook 2023 : une tablette 13″ sous Core i7-1260P

La tablette Windows VOYO VBook 2023 a pris un peu d’avance dans son nom, probablement pour respecter la tradition de la marque. VOYO n’est pas connue pour proposer des puces récentes mais plutôt les processeurs de l’année précédente… En proposant une puce Intel Alder Lake Core i7-1260P sortie en 2022 avec une tablette estampillée 2023, VOYO poursuit donc dans ses habitudes.

Pour faire simple, la VOYO VBook 2023 c’est un clone de la Surface Pro de Microsoft. On retrouve une solution composée d’un écran tactile IPS de 13″  en 2160 x 1440 pixels avec une dalle tactile supportant les stylets actifs et un toucher capacitif.  La finesse n’est pas spécialement au rendez vous puisque le bordures d’écran sont assez épaisses et que la dalle de cette solution 13″ doivent plutôt avoir l’encombrement d’un 14″.

Le tout se connecte à un clavier magnétique qui se rabat sur l’écran. Evidemment en Qwerty, ce clavier propose également un pavé tactile. A l’intérieur de la tablette, le fameux Core i7-1260P choisi par la marque. Il s’agit d’une solution 12 cœurs (4P/8E) supportant 16 Threads de dernière génération qui dégage tout de même un TDP de 28 watts avec des pointes à 64 watts. Pas vraiment la puce que l’on imagine au premier abord dans un corps de tablette donc. Il faudra compter sur une soufflerie quasi permanente de la tablette à l’usage. Evidemment, la puce apportera de bonnes prestations, merci au chipset graphique Iris Xe avec 96EU qui musclera les performances graphiques. Mais la consommation et la chauffe engendrées ont tout de même de quoi inquiéter malgré le recours à un châssis en alliage aluminium et magnésium.

La mémoire vive sera de la LPDDR5-5200 en double canal avec des capacités encore inconnues mais on peut imaginer des déclinaisons classiques en 8, 16 et 32 Go. Le stockage sera quand à lui confié à une solution M.2 2280 NVMe PCIe. Là encore on peut imaginer des configurations en 128/256/512 Go. Et peut être même en 1 To. 

La tablette proposera une béquille permettant des orientations allant jusqu’à 160°. La charnière employée n’est pas sans rappeler ce que proposait Lenovo avec son Yoga 910 en 2017. Un assemblage de cylindres reliés entre eux par une armature permettant une belle souplesse de déploiement.

La connectique est assez bonne avec un USB Type-C non spécifiquement détaillé qui servira à la recharge de sa batterie, un USB 3.2 Type-A, un port jack audio 3.5 mm, une sortie HDMI et un lecteur de cartes MicroSDXC. La communication sans fil se fera au travers d’un module Wifi6 et Bluetooth 5.0. Probablement une solution Intel pilotée en partie par la puce Alder Lake-P.

Pour le reste il faudra attendre… Le constructeur passera bientôt par une campagne de financement participatif pour lancer son VOYO VBook 2023. La seule promesse faite par la marque ? Sa tablette sera moins chère que celle de Microsoft. Ce qui semble de toutes façons assez logique si Voyo veut en vendre…

VOYO VBook 2023 : une tablette 13″ sous Core i7-1260P © MiniMachines.net. 2022.

Broadcast Pix introduces FX Hybrid, a new model to the 4K Hybrid line up

April 8, 2022 Broadcast Pix™ today announced the FX Hybrid, bringing the new Hybrid architecture to the AV market with the most powerful performance for the price in its class. The latest in the hybrid range, the FX Hybrid delivers incredible flexibility, from HDMI to SDI to network inputs at 4K resolution at an affordable ...

The post Broadcast Pix introduces FX Hybrid, a new model to the 4K Hybrid line up appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

AnkerMake M5 : Anker se lance dans l’impression 3D

La AnkerMake M5 est la première tentative du constructeur dans le segment de l’impression 3D. On connait Anker depuis longtemps. La société s’est positionnée sur un segment intéressant avec des accessoires à mi chemin des très grandes marques d’un côté et des solutions entrée de gamme de l’autre. Une bonne idée qui lui a permis, par exemple, d’éviter les foudres d’Amazon pendant son grand nettoyage de 2021 pour lutter contre les faux avis. Un des grand concurrents de Anker n’était autre que Aukey qui produisait quasiment le même catalogue de produits, Aukey qui a disparu des pages d’Amazon car il pratiquait la chasse aux étoiles quand Anker était resté absolument propre de ce coté.

Bref Anker fait des batteries, des casques, des enceintes, des chargeurs et autres accessoires qui demandent un peu de compétences techniques et de savoir faire et se positionne souvent comme une solution alternative, mais de qualité, aux constructeurs reconnus. On sait qu’on achètera un casque audio de moins bonne facture en achetant un Anker qu’un Sony, un Sennheiser ou un Bose, mais ce ne sera pas un produit entrée de gamme pour autant.

Maintenant que vous avez cerné la marque, vous allez mieux saisir son intention avec le lancement de la AnkerMake M5… Jouer le même jeu que dans les autres secteurs. C’est à dire proposer une alternative aux grandes marques avec un produit efficace et bien positionné, un peu plus cher que l’entrée de gamme, mais suffisamment bien reconnu pour séduire un public frileux à l’idée d’investir dans une solution trop exotique.

La AnkerMake M5 va donc apparaitre au travers d’un financement participatif et se positionne comme une imprimante originale non pas dans ses capacités d’impression mais dans ses accessoires et sa vitesse de travail. L’imprimante indique pouvoir atteindre une vitesse d’impression de 300 mm/s… Ce qui est énorme par rapport à la moyenne des imprimante 3D. Une vitesse qui ne rimera pas forcément avec une finition exemplaire à moins que la marque soit parvenu à résoudre pas mal des problématiques actuelles de ce petit monde.

Un chiffre qu’il faut donc prendre avec du recul même si le constructeur n’hésite pas a se comparer à des modèles reconnus comme la Replicator 2 de Makerbot… au trvers de ses propre tests. Ce chiffre élevé peut signifier la possibilité d’imprimer tout de même plus vite que la moyenne des pièces tout à fait correctes.

https://live.staticflickr.com/65535/51988681130_d3c05e7518_o.png

La solution proposée à d’autres atouts avec, par exemple, l’intégration d’une webcam avec LED au châssis. Celle-ci permettra de réaliser automatiquement des montages en Timelapse pour voir l’impression se construire en quelques secondes. Il sera possible de partager ce résultat vidéo sur les réseaux sociaux pour montrer votre projet à d’autres… Pas forcément foncièrement utile mais amusant même si des solutions externes, comme Octoprint, permettent finalement la même chose.

Plus intéressant cette webcam proposera des fonctions avancées avec un système d’Intelligence Artificielle embarqué. L’oeil de la AnkerMake M5 sera dressé à détecter des erreurs d’impression comme un objet qui se décolle de son plateau, une impression décalée avec du filament partout, un filament bloqué dans la buse ou encore des étages qui se détachent les uns des autres. Autant d’évènements qui peuvent malheureusement arriver et qui mènent à la fois à une perte de temps et de matériaux puisque cela n’empêche pas l’imprimante de continuer à travailler. 

Avec sa caméra, l’imprimante d’Anker pourra alerter le propriétaire de ce type d’évènement pour qu’il stoppe le travail localement ou à distance. La AnkerMake M5 étant pilotable via une application dédiée depuis un smartphone. Elle pourra également répondre aux ordres d’un assistant vocal Amazon ou Google.

La solution propose une extrusion directe qui autorisera l’emploi de filaments très souples ou élastiques. Elle offrira un auto-leveling sur 49 points pour ne pas  se soucier de cette étape si barbante du réglage du plateau d’impression. Un plateau magnétique permettra de décoller facilement ses impressions. Et le volume d’impression global est plutôt généreux avec 23.5 cm de large et de profondeur pour 25 cm de hauteur.

 

Une vidéo élogieuse mais… sponsorisée par la marque…

L’assemblage semble assez simple, comme la majorité des imprimantes 3D modernes qui sont désormais livrées préassemblées et ne nécessitent que quelques vis et nappes pour être prêtes à l’emploi. Reste une vague inquiétude sur ce produit. Anker met en avant ses propres technologies à bord de l’engin. Avec un matériel et un logiciel qui semblent assez protégés. Même le slicer, le logiciel qui permettra d’envoyer les ordres d’impression à l’imprimante, semble propriétaire. Ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle puisque de nombreuses solutions alternatives et qui évoluent en permanence sont disponibles sur le marché. 

Le prix est un autre souci pour ce modèle, la AnkerMake M5 est attendue à un prix commercial de 759$ une fois en magasin. Un tarif assez élevé mais qui peut être raboté en commandant l’imprimante en financement participatif à 599$ sur Kickstarter pour une livraison en Novembre 2022 si tout se passe comme prévu. J’ai beaucoup de mal avec ces tarifs… Cela veut dire investir et attendre alors que pour moitié moins cher on peut obtenir une excellente imprimante fonctionnelle tout de suite comme la Anycubic Vyper qui ne coute que 300€ environ et qui sera livrée en une petite semaine. 

Les spécifications de la AnkerMake M5 :

SoC : Ingenic X2000 triple coeurs MIPS avec deux coeurs XBurst à 1.2 GHz et un XBurst0 à 240 MHz
MCU : STM32F407 sous firmware Markin
Volume d’impression : 235 × 235 × 250 mm
Vitesse standard : 250 mm/s
Vitesses accessibles : 50 – 300 mm/s
Vitesse d’accélération : 2500 mm/s²
Extrusion directe
Précision d’impression : ± 0.1 mm
Auto leveling sur 49 points de contrôle
Plateau chauffant avec support magnétique 100°C
Buzze 0.4 mm jusqu’à 260°C pour PLA, TPU, ABS et PETG
Bruit : 50 dB
Camera intégrée 1080p avec 30 images par seconde et fonction Infrarouge
Ecran de contrôle 4.3″ tactile
Pilotable via WiFi, câble USB et clé USB
Châssis en alliage d’aluminium

AnkerMake M5 : Anker se lance dans l’impression 3D © MiniMachines.net. 2022.

Whats up Dock : Dockmule, un dock Thunderbolt 3 sous Kickstarter ?

Difficile de voir dans Dockmule qu’une recette déjà éprouvée, non pas que le produit soit mauvais ou qu’il n’ait pas son intérêt mais la participation à un financement participatif rime en général avec un appétit d’innovation. Ce que le Dockmule offre par contre, c’est une véritable réflexion autour des usages de ce type de produit.

La toute récente série What’s up Dock sur Minimachines ne compte pour le moment que deux épisodes mais l’un d’entre eux, consacré à une solution signée Sabrent, propose déjà la même chose que ce Dockmule. A savoir un dock capable de connecter divers éléments en Thunderbolt 3.0 et un stockage interne en NVMe PCIe. Est-ce que cela enlève tout l’intérêt de ce nouveau produit ? Non, le Dockmule n’en est pas moins intéressant car son approche est un peu différente des solutions existantes.

Le concept est de toutes façons un peu toujours le même, un engin que l’on connecte avec un unique câble USB Type-C à son portable pour le sédentariser. On retrouve à travers lui toute une ribambelle de services qui vont de l’affichage vers de multiples moniteurs à l’accès à un réseau, des outils USB et autres connecteurs. Une démarche qui prend tout son sens quand sa machine ultraportable est livrée avec une connectique minimale ou quand on n’opère qu’avec un seul engin mobile sans solution fixe.

Le Dockmule est également très compact  avec un corps mesurant 13 cm sur 13 pour 4.6 cm d’épaisseur, le format de certains MiniPC. Il propose une connectique assez complète avec des choix intéressants. En façade, par exemple, il propose une led témoin, un port USB 3.2 Type-C et un port jack audio stéréo combo.

A droite de son châssis, deux port USB 3.2 Gen2 Type-A pour connecter facilement des clés USB ou des accessoires temporaires. On retrouve également deux lecteurs de cartes avec un SDXC UHS-II et un MicroSDXC UHS-I.

A gauche deux autres USB Type-C, le premier en Thunderbolt 3 60 watts, c’est celui qui connectera un portable au Dockmule et permettra de le recharger. Et un second en Thunderbolt 3.0 15 watts qui pourra éventuellement connecter un smartphone ou autre appareil à charge rapide.

A l’arrière, un ensemble complet de connecteurs devant rester connectés en permanence : une entrée d’alimentation 140 watts pour l’appareil. Un duo de DisplayPort 1.4 et un autre en HDMI 2.0a, un port Ethernet Gigabit, un USB 3.2 Type-A et deux USB 3.2 Gen1. Et enfin un USB Type-C en 3.2 Gen2. Attention, malgré ses 4 ports vidéo et ses ports Thunderbolt proposant le DaisyChain, le Dockmule ne pilotera au maximum que 3 moniteurs externes.

Un effet un peu « pieuvre » autour de ce Dockmule. On aura des câbles ou accessoires de chaque côté de l’objet. Ce n’est pas forcément le scénario le plus classique évidemment, dans la photo ci-dessus, il est mis en scène de manière très ostentatoire. On peut imaginer un boitier repoussé plus en arrière sur son bureau et occupant donc moins d’espace. Mais c’est tout de même une solution qui prendra une certaine place une fois connectée d’une ribambelle d’accessoires.

 

 

Enfin le Dockmule propose un accès par la face supérieure à un port M.2 NVMe PCIe Gen3 X4 2280 également compatible avec les formats 2260 et 2242 pour ajouter un SSD de son choix. C’est peut être là la plus grosse différence avec la solution de Sabrent, le Dockmule n’est pas lié avec une marque de SSD et ne commercialisera donc pas de stockage interne au produit… Ce qui fait largement dégonfler son tarif et autorise à la fois la possibilité de recycler un SSD existant mais également de profiter d’un bon plan sur un SSD de la capacité dont on a vraiment besoin.

A 129$ HT (117€ + TVA) le Dockmule de base est sur le papier une excellente affaire dans le monde des Docks de ce type. Il est livré sans SSD mais permet toutes les connexions citées ci-dessus. Le prix commercial de l’objet est de 199$ HT, ce qui est également un des moins chers du marché mais cette offre est particulièrement intéressante en Early Bird. Une première solution avec un SSD de 1 To est également proposée à 199$ HT (181€ + TVA) ce qui peut avoir du sens suivant vos besoins.

La livraison estimée est pour le mois de Septembre. Attention toutefois, le financement participatif est une opération à risque et il est possible que la livraison soit retardée ou qu’elle n’ait jamais lieu. Le Dockmule est le premier projet de la marque du même nom. C’est un peu quitte ou double ce genre d’opération. Soit le financement est suffisant pour que la marque devienne assez visible pour sortir réellement sur le marché et émerger au milieu des autres produits avec un Dockmule d’assez bonne facture pour se faire remarquer. Soir cela ne sera qu’une étoile filante sur le secteur. 

Découvrir le dock sur Kickstarter

What’s up dock : Sabrent DS-SKRT-D16TB, un dock TB3 avec 16To NVMe

Whats up Dock : Dockmule, un dock Thunderbolt 3 sous Kickstarter ? © MiniMachines.net. 2022.

DingDian S3 : un autre MiniPC de poche sous Celeron N6000

Jamais deux sans trois, le DingDian S3 arrive après le Morefine M6 et le Topton M6. Les trois machines sont issues du même fabricant et ne portent des noms différents que pour des raisons marketing. Le nouveau venu change un peu la donne avec un passage au Celeron N6000 au lieu d’un Celeron N5105 mais il s’agit juste d’une option au catalogue de l’usine qui produit l’engin.

Une vidéo truffée de petites erreurs…

Les deux puces sont assez proches mais le Pentium Silver N6000 du DingDian S3 est un quadruple coeur Jasper Lake au TDP plus bas que son cousin. Avec 6 watts de TDP pour des fréquences allant de 2 à 2.9 GHz et 4 Mo de mémoire cache, le N6000 dégage plus de performances pour une consommation et une chaleur en baisse. Entourée de 16 Go de mémoire vive LPDDR4-2933 MHz et de 128 à Go à 1 To de stockage. On ne sait pas exactement de quel type, l’engin est compatible à la fois avec les modules SSD NVMe ET SATA 3.0 avec deux slots M.2. Un 2280 pour le NVMe et un 2242 pour le SATA. 

L’offre de base est de 249$ pour la version 16/128 Go, 329$ en version 16/512 Go et 389$ en version 16Go/1To (mais lisez le billet jusqu’au bout avant de vous enflammer) ce qui fait assez peu en euros mais qui correspond à un prix Hors Taxes. Il faudra donc ajouter 20% de TVA à l’arrivée plus les frais de dédouanement classiques.

Pour le reste l’engin est absolument identique aux deux autres MiniPC sortis de la même chaine de production. On retrouve un module Intel AX201 Wifi6 et Bluetooth 5.2, trois ports USB 3.1,  un USB Type-C avec USB et DisplayPort, un USB Type-C qui servira à alimenter la machine, un Ethernet 2.5 Gb, un jack audio 3.5 mm et un HDMI 2.1. L’ensemble est ventilé activement avec une solution en cuivre assez importante. A noter que l’alimentation est compatible PowerDelivery, ce qui autorisera l’emploi d’une batterie mobile comme « onduleur » d’appoint. Le MiniPC en entier semble d’ailleurs aussi imposant que ce type de batterie avec 15.5 cm de large pour 8 cm de profondeur et 19 mm d’épaisseur.

Reste un détail, le DingDian S3 va être commercialisé sous la forme d’un… financement participatif. Et comme tout l’investissement de la boite aura consisté à cocher des options sur un tableau afin qu’une autre société lui fabrique l’objet, je trouve le procédé quelque peu cavalier. Surtout que l’opération aura lieu sur Kickstarter qui n’est pas censé abriter ce genre de campagne1. La livraison des machines est prévue pour le mois de Juin… Ce qui correspond à un cycle assez long  pour ce type de machine.

Mais cela s’explique par l’offre proposée. Après cette campagne, les MiniPC sont censés être distribués commercialement à des tarifs bien plus élevés. Ce qui me parait assez douteux… C’est en général une méthode employée par les systèmes de financement pour appâter des clients potentiels, la machine proposée à 369$ HT en version 16/128 Go comme indiqué n’aurait pas beaucoup de clients au final…

Bullshit

Pourquoi diable faire du financement participatif ? On comprend bien vite l’intérêt de la société de recourir à cette forme de financement. Elle collecte de l’argent en amont, de quoi payer le matériel à la société qui fabrique réellement le MiniPC. Elle verse cet argent et la production débute. La prise de risque pour celui qui lance l’opération est de zéro. Elle fait ensuite livrer  les machines à tous ceux qui ont commandé par une société spécialisée qui a récupéré la/les palettes de DingDian S3 au sortir de l’usine de production. Elle empoche au passage sa marge et a rempli l’intégralité de son contrat.

La grosse différence par rapport à un achat classique et direct est simple. L’acheteur finance l’intégralité du risque du vendeur. Le risque classique qui explique normalement sa marge de fonctionnement. A savoir, investir de l’argent en amont pour faire fabriquer les machines, les stocker, les manutentionner et les expédier. Ici cela revient à piloter une commande groupée et à récupérer au passage une marge confortable sur chaque engin.

Pour le client final, cela revient au même ? Pas vraiment. La marque peut très bien disparaitre en un claquement de doigt et laisser ses interlocuteurs dans l’oubli. Mais surtout, elle n’a aucune obligation de SAV ou de suivi dans la durée. Parce qu’en fait il n’y a pas de client dans l’opération. Que des « investisseurs » qui ont ont « misé » sur une opération à risque qu’est le financement participatif. Dans l’opération, l’acheteur final n’a pas droit ni à une garantie ni même à un SAV. Si la marque veut perdurer, ce qui est le cas de la majorité des sociétés qui se lancent sur ce genre de plateforme avec un produit réellement issu de leur recherche et développement mais qui n’est pas le cas ici, elle va tout faire pour satisfaire ses investisseurs et sortir un produit commercial en visant le long terme. Mais le DingDian S3 est un produit de catalogue sans aucune valeur ajoutée, il suffit qu’une autre société contacte le fabricant et lui demande la même machine pour l’obtenir. Et « DingDian » peut très bien relancer une opération du même genre dans 6 mois sous la marque « DiangDin » sans aucun problème.

Je doute que la campagne aille à son terme sur Kickstarter mais il est possible qu’elle soit repoussée vers d’autres plateformes dans la foulée. La recherche de ce genre de publicité faisant souvent partie de ce que recherche ce genre de société opportuniste.

Morefine M6 : un MiniPC sous Jasper Lake au format intéressant (MAJ)

Topton M6 : un autre MiniPC sous Celeron N5105

DingDian S3 : un autre MiniPC de poche sous Celeron N6000 © MiniMachines.net. 2022.

Dejero Connectivity Solutions Simplify Production of Car Racing Series across Canada

Fuel MediaLab relies on Dejero EnGo and GateWay connectivity solutions in high-speed racing series’ productions, including NASCAR Pinty’s Series and Sports Car Championship Canada (SCCC)   Waterloo, Ontario, February 10, 2022 — Video production company and ‘high-speed story-teller’, Fuel MediaLab, is using Dejero connectivity solutions to transmit broadcast-quality video from multiple camera feeds over multiple ...

The post Dejero Connectivity Solutions Simplify Production of Car Racing Series across Canada appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Pushing Today’s Speed Limits: SanDisk’s Extreme Pro Portable SSD V2

The SanDisk Extreme Pro Portable SSD V2 is one of the fastest external SSDs available, but has limited compatibility at the moment.

F/4 vs. F/2.8: What’s the Difference and Why Does it Matter?

We’re going to look at f/2.8 and f/4, the differences between the two, and when to choose which f-stop for a specific type of shot.

Accidental Theatre Deploys LiveU’s Multi-Camera Solution to Create Dynamic Live Streaming Content

Par : Jump

Accidental Theatre, a charitable organisation based in Belfast, Northern Ireland and a non-traditional arts company that provides a range of creative opportunities and performance space to performing artists across the city and increasingly the country, has turned to LiveU’s multi-camera solution to provide reliable, dynamic, live streaming capabilities, extending the reach of their performances via ...

The post Accidental Theatre Deploys LiveU’s Multi-Camera Solution to Create Dynamic Live Streaming Content appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Assimilate Live FX

Assimilate Live FX

Assimilate Live FX est la toute première solution logiciel de compositing et d’effets en direct dans plusieurs flux de production virtuels sur fonds verts ou murs de LED, compatible avec l’environnement 3D temps réel Unreal Engine. Assimilate propose une solution unique en son genre a prendre en charge de la postproduction de VFX et l’étalonnage en temps réel sur des plateaux de tournage, avec une prime une véritable mixette de flux NDI. Live FX en est à sa première version bêta, offrant tous les outils d’étalonnages de volume, de suivi de caméra et des objets, de séquences équirectanglulaires ou d’environnements 3D complets. Dans un workflow avec du mur de LED Live FX contrôle automatiquement l’éclairage en temps réel en fonction du contenu de l’image projetée via le protocole DMX et synchroniser tous les flux SDI entrants ou sortants, et beaucoup d’autres friandises.

Inscrivez-vous au programme de bêta test Assimilate Live FX.

Assimilate Live FX
Assimilate Live FX
Assimilate Live FX

Assimilate Live FX est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Millumin 4

Millumin 4

Millumin passe en version 4, une mise à jour majeur de la solution pour créer des spectacles audiovisuels orienté théâtre, danse, VidéoMapping et installation interactive.

Millumin 4 est une solution créative pour illustrer vos idées sur scène avec du vivant, vous racontez et jouer vos histoires pour le spectacle en direct. Cette version 4 reste toujours aussi intuitive et puissante, avec une souplesse de connexion de matériels et logiciels dans un flux de travail actualisé constamment.

Les news :
Matrice soft-edge
Warping et masques au niveau du canevas
Sorties incurvées
Routage vidéo (diviser un canevas en plusieurs sorties, Syphon, NDI, Blackmagic …)
Commandes Data-track
Prise en charge ATEM (Mélangeur vidéo Blackmagic)
Prise en charge de NDI V5
Prise en charge PTZ via NDI
Envoyer de l’audio via NDI
Entrée du navigateur Internet
Effet LUT
Effet Chroma-key
MilluNode (remote pour PC)
Effet Skeleton-tracker (Apple M1 uniquement)
Effet détecteur de personnes (Apple M1 uniquement)
Optimisé pour Apple M1 et Metal

Les améliorations :
Améliorations de l’espace de travail pour le trackpad mac
Retour visuel lors du snapping
Indicateur de niveau lors de l’envoi audio via NDI
Effet de couleur séparée
Conversion et installation codec HAP
Génération de la Timeline plus rapide
Optimisations générales des performances

Millumin 4
Millumin 4
Millumin V4
Millumin 4
Millumin 4

Toutes les news sur le site Millumin

Millumin 4 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

4 Essential Furniture Pieces for Your Studio Workspace

Tour through the building blocks of your personal studio and increase your workflow and comfort level with these furniture choices.

Le NDI 5 arrive en juin 2021

NDI

Vizrt la boite mère de Newtek annonce l’arrivée prochaine du NDI 5 dans toutes les chaumières audiovisuelles connectées. La grosse nouveauté est la compatibilité avec tous les appareils ARM dans l’écosystème NDI, ce qui implique l’envoie de flux vidéo et audio sur les smartphones Android, iOS et tant d’autres. Les autres news avec l’intégration du NDI Audio Direct, prise en charge du Final Cut et d’une amélioration des plugs Adobe Premiere et After Effects, NDI Remote, NDI Bridge pour sortir du réseau local en toute sécurité, et pour finir la prise en charge de genlock.

La suite à la mi juin si tout va bien dans les tuyaux de Newtek et télécharger la suite complète NDI 5.

NDI 5
NDI Bridge

Le NDI 5 arrive en juin 2021 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Convertisseur Kiloview U40 4K HDMI vers NDI

Kiloview U40 4K NDI Encoder

Le Kiloview U40 4K NDI convertit le HDMI 2.0, l’USB vers le NDI mais aussi le RTMP, RTSP, UDP, HLS en NDI HX, prend en charge jusqu’au 4K60p, l’audio, le contrôle de signal PTZ, possède 2 ports RJ45 Gigabit utilisable simultanément.

S’installe facilement sur une caméra, tout petit tout rond et s’accouple bien avec le Multiview Player NDI de la même compagnie.

La bestiole Kiloview U40 4K NDI Encoder se trouve dans les 490 € chez les dealers habituels.

Kiloview U40 4K NDI Encoder
Kiloview U40 4K NDI Encoder
#NDI U40 4K NDI Encoder
Kiloview U40 4K NDI Encoder
Kiloview U40 4K NDI Encoder
#NDI Multiview Player

Convertisseur Kiloview U40 4K HDMI vers NDI est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

NDI Subnets

Par : alonso
Hi friends, can you help me understand the NDI process

I understand that for the discovery and registration procces NDI device Send a broadcast signal on the network. so if other divice is in different IP segment , that signal cant reach out this device and therefore the second device will not see the first device, I'm ok with that right?

this is my enviroment.

I have 1 router with 192.168.1.1 IP here there is an IPAD with NDI Cam ( from sienna)
this router feed other router that has 192.168.0.1 IP here there is a Tricaster and also and NDI monitor with other PC

on the NDI monitor and Tricaster I can see the device name IPAD but when I choose it there is not image ( my first quesion here is, how can i able to see at least the device name if in theory mDNS is not able to reach out that device?)

I run access manager and set up remote source for the ipad and after that everything work fine.
so my second question is, what did do access manager in order to solved the problem?

Screen Capture OBS Problems

Par : davdue
We built a new Ryzen computer and I can't get the NDI to display properly on the new computer. We use NDI to send the song lyrics from EasyWorship V7 from the Ryzen to our streaming computer. We have been doing this before with an older Version of NDI Tools that has Scan Converter in it. This may be an OBS problem but I thought I would start by asking here. Last night when I tried the new computer with the old computer also connected on the network all I could get was monitor 2 of the old computer. When I changed the setting in OBS from the old computer monitor 2 to any other one it didn't change in OBS at all unless saved the properties and came back to the properties screen. Then it would show me what I had last selected but no matter what I did I couldn't get anything by the Old computer monitor 2 to display in OBS. Any help would be appreciated.

Unreal Engine & NDI - Stand alone game issue?

Par : Weavercore
Hey guys!

I'm new to the forum, had a quick look but couldn't find a definitive answer to this. I have multiple NDI inputs working in Unreal Engine viewport, all good, once i try to do a stand alone game or build the exe, everything works but the NDI.

The NDI inputs are just black, have read on some other forums and groups that this is not still fully supported in UE4? Anyone have any answers or workaround to make this work?

Thanks again.

Rob

Remotec control of an iPhone

Par : tdenson
I really love NDI support on an iPhone and so much so that I have just replaced our church camera technology with NDI iPhone based cameras as it gives us so much flexibility in where we can position the cameras.
However, what I would really love is remote control access to the phone so I can zoom in/out without having to physically touch the phone. I'm not aware of any apps that will do this - except the inbuilt camera app on the Apple Watch which can zoom remotely. So it obviously is technically possible. However, perhaps Apple don't expose the appropriate APIs to general developers ?

I know this isn't strictly an NDI topic but it must be relevant to users of the NewTek iPhone app.

Sorry for the typo in the title, I can't edit it

OBS not getting feed

Par : mmartin611
Setup: MacBook Air with OBS receiving NDI feed from IMac 2020 with ProPresenter 7 . OBS finds the NDI feed but I get no data through the feed. Assuming that since it finds it, it's not a network problem, could be wrong. I also don't get anything through NDI Video Monitor. Any Suggestions? Other steps to trouble shoot.

NDI Tools 4.6 is out

Par : Folloh
Hi,

I just realized that a new version of NDI Tools, version 4.6 is out now. The Homepage https://ndi.tv/tools/ still says 4.5 but the download is 4.6. The naming off the apps is also new and the homepage has old informations.

Is there a changelog available?

Changes I found:

  • NDI Scan Coverter is now NDI Screen Capture
  • Screen Capture HX (uses NVDIA GPU, Full resolution screen capture up to 4K, at frame-rates up to 120 Hz, dedicated encoding pipeline on NVIDIA hardware, Incredibly low latency screen capture)
  • NDI Virtual Input is now NDI Webcam Input



If someone has a changelog, post it.

greetings

NDI Scan Converter Audio Lag

Par : Jmunk
I've been using NDI scan converter as part of my dual PC stream setup and it's been a wonderful and easy setup and process, except for this one problem. Over the course of the stream, there becomes an audio delay between my camera (elgato cam link) and my voice (transmitted from gaming PC to stream PC over NDI). I can fix it by resetting my NDI setting for the mic from silence back to my mic.

Obviously though, it's not ideal, as I sometimes have to do this 3-4 times a stream. I've tried both source timing and network, and have had this problem on both (although it's possible source timing was a bit better). Both PC's have gigabit internet cards. Both are wired, and I'm getting around 400mbps on both. Anyone have any ideas or suggestions?

Lost NDI communication on one cam only

Par : pdsavard
Hi, we got 4 cam Newtek PTZ UHD with latest firmware connected in each NDI port of our TricasterMini.
Several times in production, we lost the same cam, the image came fixe, preset do not work anymore and we lost the sound connected to the audio in port. But, the webpage of the cam work, and the preset on the webpage make the cam move but we do not receive image anymore. Most of the time, I restart the cam with the button on the web interface and after 1-2 min all come back for a while.
This cam is the one that have the longest Cat6 wire (about 225 feets) so we will transfer from POE to a local PSU to test, but like the webpage work, I don't think the cam lost power...
Any advice?

NDI HX Capture Audio Issue while Streaming

Par : jshaned
Here is what I am using:

iPhone 12
OBS 26.1
Latest version of NDI HX Capture
Windows 10

I start OBS, then NDI. I begin all game. All is good and I see the phone screen on my PC.

I test via Start Recording - everything sounds great.

Then I hit Start Streaming and all hell breaks loose.

My mic audio constantly scrambles and is all sorts of messed up. When I am recording in OBS, it is fine, but the moment I stream live to Twitch, my mic audio flips into a big mess. If you check out the link on my latest streams, you can hear what is happening. https://www.twitch.tv/dethsquadgaming

I'm not the most tech savvy person when it comes to these streaming stuff, but I feel like I've done enough to understand when there is a problem. Any guidance would be greatly appreciated. I'd prefer to go this route using this app rather than forking over a couple hundred bucks for a capture card.
❌