Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Spécialiste de la motion capture faciale, Dynamixyz rejoint Take-Two

Par : Shadows

Le studio de jeux vidéo Take-Two annonce le rachat de Dynamixyz, société française spécialiste de la motion capture faciale qui a développé des solutions logicielles dédiées pour cet usage.

Lancée en 2010, Dynamixyz avait déjà collaboré avec les entités du groupe Take-Two que sont Rockstar et 2K, sur des titres tels que Red Dead Redemption 2, NBA 2K21.
En outre, les technologies Dynamixyz ont été utilisées sur la série Love, Death + Robots et le film Avengers : Endgame.

Les détails financiers de l’acquisition n’ont pas été rendus publics.

Pourquoi ce rachat ?

Take-Two explique que cette acquisition a pour but d’améliorer ses capacités de R&D, et se situe dans la lignée d’autres investissements récents visant à ne pas se laisser distancer dans une industrie où l’innovation technologique est un facteur clé.

Quelles conséquences pour Dynamixyz ?

L’équipe Dynamixyz opèrera désormais comme une division de Take-Two, et travaillera exclusivement avec les labels et studios de Take-Two. Le site de Dynamixyz est d’ailleurs d’ores et déjà vidé de l’essentiel de son contenu : il n’est plus possible de devenir client des produits Dynamixyz.
En revanche, le site Dynamixyz précise évidemment que « toutes les souscriptions en cours resteront actives jusqu’à la date d’expiration ».

Gaspard Breton, PDG de Dynamixyz, continuera de superviser l’entité et sera hiérarchiquement situé sous Scott Belmont, Executive Vice President / Chief Information Officer de Take-Two Interactive Software.

Voici pour finir un aperçu des technologies de Dynamixyz, avec la dernière demoreel de l’entreprise avant son rachat, ainsi qu’une de ses dernières annonces : la compatibilité de ses technologies de mocap faciale avec l’outil MetaHuman Creator d’Epic Games.

L’article Spécialiste de la motion capture faciale, Dynamixyz rejoint Take-Two est apparu en premier sur 3DVF.

Un pack pour améliorer les mouvements de vos caméras

Par : Shadows

Digital Creator School lance la Real Camera Motion Library, une collection de 40 mouvements de caméra acquis en motion capture qui pourront vous aider dans vos projets.

Une montée d’escaliers en vue subjective ? Un tir avec une arme à feu ? Un personnage blessé ? Cette librairie devrait pouvoir vous aider.

L’utilisation du format fbx assure une large compatibilité (des fichiers spécifiques sont cependant fournis pour Maya, Unreal, Blender), 3 framerates sont proposés (24, 30 et 60fps).
Le tout est payant, avec deux licences : l’une pour les studios et l’autre pour les freelances/amateurs.

L’article Un pack pour améliorer les mouvements de vos caméras est apparu en premier sur 3DVF.

Motion capture : Xsens lance MotionCloud et modifie ses tarifs

Par : Shadows

Le spécialiste de la motion capture Xsens annonce plusieurs évolutions majeures.
Rappelons que Xsens propose de la mocap inertielle : la capture se fait avec des combinaisons bardées de capteurs qui détectent les mouvements, et non par des marqueurs optiques filmés par des caméras externes.

Première nouveauté : MotionCloud, une plateforme dans le cloud pour Xsense Animate (solution d’animation de personnages 3D) et Xsens Analyze (outil d’analyse à destination des secteurs de la santé, du sport et de l’ergonomie).
MotionCloud permet donc de traiter ses données dans le cloud et quel que soit le lien, en disposant évidemment d’une connexion internet.

En parallèle, Xsens revoit son modèle économique et baisse ses prix, une évolution qui, on l’imagine, a aussi pour but de faire face à l’émergence de concurrents aux tarifs agressifs comme Rokoko.
Concrètement, un système de configurateur permet de personnaliser l’offre selon ses besoins, et d’obtenir en quelques clics des propositions de packs complets (matériel, logiciel, traitement cloud).

L’article Motion capture : Xsens lance MotionCloud et modifie ses tarifs est apparu en premier sur 3DVF.

Kinetix, l’animation à partir de vidéos : une alternative à la motion capture ?

Par : Shadows

Startup française fondée il y a presque un an par Yassine Tahi et Henri Mirande, Kinetix a un pitch attrayant : la génération automatique d’animations 3D de personnages, à partir d’une simple vidéo.

L’idée est donc de proposer une animation, certes moins précise qu’en motion capture, mais également beaucoup moins chère et complexe à capter.

Un fonctionnement intuitif

En pratique, le fonctionnement est relativement simple : il suffit d’envoyer un extrait vidéo à Kinetix, de sélectionner la portion qui nous intéresse, et l’outil se charge de détecter les mouvements du sujet. On pourra alors disposer d’un aperçu de l’animation, puis la télécharger aux formats FBX, GLB.

Pour un résultat optimal, le sujet devra être visible en permanence (en évitant qu’il ne sorte, même partiellement, du cadre, ou qu’il ne soit occulté par un objet/une personne). En outre, on évitera les vêtements amples, les mouvements trop rapides (si le framerate ne suit pas), les images trop sombres, les vidéos non stabilisées, ou encore les contenus basse définition.
Autant de contraintes qui sont finalement assez évidentes au regard de l’objectif : détecter les mouvements des différentes articulations.

Si ces conditions sont respectées, le résultat est plutôt intéressant, même si évidemment pas aussi précis qu’en motion capture : un nettoyage sera nécessaire. Notez également que la détection s’applique sur les mouvements généraux du corps : mains, expressions faciales ne sont pas au menu pour le moment.

Voici un aperçu de nos essais :

Cas 1 : Shia LaBeouf sur fond vert. La reconnaissance est plutôt efficace, sauf (évidemment) sur le bas des jambes, qui sont hors champ.
Cas 2 : la scène de danse du film Napoleon Dynamite. Là encore, détection plus approximative sur le bas du corps, sans doute par manque d’éclairage.
Cas 3 : un extrait de vidéo de gym (source : chaîne Youtube MadFit). Kinetix semble hésiter sur la détection de la jambe qui est levée (le pied droit ne reste pas au sol).

Voici également quelques vidéos mises en ligne par Kinetix :

Pour vous faire un avis objectif, nous vous conseillons de faire vos propres tests : l’outil est disponible en beta gratuite sur le site officiel. Après inscription vous pourrez convertir gratuitement jusqu’à 5 minutes de vidéo (il est possible de demander des crédits supplémentaires).

Une beta, et après ?

L’équipe de Kinetix nous a donné quelques détails sur sa roadmap. En ce qui concerne le modèle économique, Kinetix proposera un système d’abonnement, avec tarifs dégressifs selon la durée et une offre entreprise sur demande. On appréciera la présence d’une offre gratuite (à usage personnel uniquement) avec 1 minute d’animation par mois : suffisant pour suivre les améliorations du produit, mais aussi pour des projets de type court-métrage.

Kinetix nous indique par ailleurs qu’une version « Advanced Beta » sera lancée début mai.

Enfin, à plus long terme, la startup ne compte pas se limiter aux bipèdes : d’ici 2023, les quadrupèdes seront au programme.

Pour plus de détails et pour tester l’outil, rendez-vous sur le site officiel.

L’article Kinetix, l’animation à partir de vidéos : une alternative à la motion capture ? est apparu en premier sur 3DVF.

❌