Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

ORNA : le guide complet pour gagner au RPG GPS

Par : Serge R.

ORNA est un jeu vidéo de rôle ou RPG mobile basé sur la géolocalisation et la réalité augmentée. Sa carte se base ainsi sur la carte du monde réel. Pour cela, il se sert d’OpenStreetMap. Il fonctionne donc à peu près de la même façon que Pokémon Go, ce qui devrait intéresser les fans de ce titre AR de Niantic Labs.

Le RPG GPS mobile ORNA a fait ses débuts sur les appareils Android et iOS en été 2018. Il s’agit d’une œuvre du studio canadien Northern Forge. Multijoueur, le jeu de rôle permet aux joueurs de prendre plaisir aux combats au tour par tour. Il leur donne l’occasion de recueillir et d’améliorer toutes sortes d’armes pour venir à bout de leurs adversaires.

Tout au long du jeu, ils pourront d’ailleurs prendre part à des batailles JcJ, affronter des dragons et combattre dans des donjons. Et le meilleur, c’est qu’ils pourront revendiquer différents points de repère du monde réel en ligne à l’aide de leur appareil mobile, où qu’ils soient.

Le hic à la sortie, c’est que le titre n’était disponible qu’en anglais, mais une traduction FR a vu le jour depuis. Quoi qu’il en soit, pour ceux qui ne connaissent pas encore le RPG GPS, et qui n’y ont jamais joué, voici le guide complet pour remporter la victoire.

ORNA

Choisir sagement la classe

Lorsqu’on commence à jouer à ORNA, on est avant tout amené à choisir entre trois classes différentes. Celle sélectionnée pourra, certes, changer tout au long du jeu. Il se peut qu’on souhaite tout simplement la remplacer par une autre, ou qu’on ait déverrouillé de nouvelles classes au fur et à mesure qu’on a progressé dans le titre.

Malgré cela, il est tout de même fortement recommandé de la choisir sagement. Effectivement, cela permettra de bien faire les choses du premier coup, et on aura une classe bien adaptée à son style. De plus, cela aidera à minimiser tout gaspillage d’Orns, une ressource très importante dans le jeu.

Warrior

Parmi les classes qu’on peut choisir dans ORNA, il y a ainsi tout d’abord Warrior, ou Guerrier en français. En la sélectionnant, on aura droit à un personnage spécialisé dans les combats au corps à corps, et donc dans les mêlées. Il utilise les statistiques Resistance, Defence et Attack. Toutefois, il néglige les stats Dexterity et Magic.

Mage

Cette seconde classe est caractérisée par la magie. Ici, le personnage n’effectue de ce fait aucune attaque physique. Il est plutôt spécialisé dans les attaques magiques et les sorts. Malheureusement, il présente une défense plus faible.

Thief

Pour cette troisième classe, le personnage se base notamment sur l’attaque et la dextérité. Il s’agit donc d’un as de l’esquive et de la précision. Afin de venir à bout de ses ennemis, il a tendance à se servir de diverses armes, comme l’arc et le poignard.

Lorsqu’on progresse dans le jeu, on pourra ainsi déverrouiller plusieurs autres classes encore plus intéressantes. Parmi celles-ci, on compte, entre autres, Archmage, Frost Mage, Knight, Legionnaire, Paladin, Rogue, Royal Guard, Rune Knight, et bien d’autres encore.

ORNA Mage

Commencer à avancer dans le jeu

Maintenant qu’on a choisi la classe idéale pour commencer le jeu, il est grand temps d’avancer dans son monde virtuel. Celui-ci est présenté en amont pour que le joueur puisse se familiariser avec rapidement. Étant donné qu’il s’agit d’un RPG GPS, on doit bien entendu se déplacer dans le monde réel pour trouver des monstres, des boss, des territoires à conquérir, etc.

Lorsqu’on tombe sur un ennemi, on doit appuyer longuement sur lui pour charger l’écran de combat. Une fois cela fait, on peut immédiatement commencer à l’attaquer ou à lui lancer des sorts si on a sélectionné la classe Mage. En vainquant les différents méchants du titre, on obtiendra toutes sortes de récompenses, à savoir des Orns bien sûr, mais aussi de l’or (gold), des XP ainsi que d’autres objets.

L’or sert à acheter et à améliorer les objets disponibles dans les diverses boutiques du monde du RPG. Les Orns, quant à eux, sont, comme évoqué précédemment, la ressource la plus importante dans le jeu. On peut les considérer comme des pierres précieuses, voire des éléments supplémentaires qu’on doit à tout prix avoir dans un jeu mobile.

Les statistiques, des éléments importants pour progresser dans le jeu

Dans ORNA, chaque personnage bénéficie de sept statistiques importantes. Elles augmentent au fur et à mesure que le joueur passe au niveau supérieur, mais aussi en fonction de la classe choisie. Selon cette dernière, on peut obtenir des bonus spécifiques.

HP

HP est bien sûr l’acronyme anglais de health point. Cette première statistique indique évidemment les points de santé du joueur.

Attack

La statistique Attack indique les attaques physiques, comme les épées. Elle est bien entendu inutile pour les Mages, mais est essentielle pour les joueurs ayant choisi la classe Warrior ou Thief.

Magic

Comme son nom le laisse entendre, Magic montre les dégâts infligés par les attaques magiques et les sorts. Contrairement à Attack, cette statistique est plutôt importante pour les Mages, mais ne l’est pas pour les joueurs de la classe Warrior ou Thief.

Mana

Pour les Mages en particulier, chaque sort nécessite une certaine quantité de Mana. Du côté des personnages des deux autres classes, ils en ont besoin pour effectuer des attaques spéciales. Bien sûr, les Mages disposent d’une plus grande quantité de Mana.

Defence

Bien évidemment, plus on a une statistique Defence plus élevée, moins on subira des dégâts en cas d’attaques physiques. Toutefois, elle diminuera bien entendu au fur et à mesure qu’on en encaisse.

Resistance

Resistance est similaire à Defence, mais elle concerne plutôt les attaques magiques et les sorts. Ainsi, si la statistique est élevée, on subira moins de dégâts en cas d’attaques magiques et de sorts.

Dexterity

Cette dernière statistique indique à la fois la précision d’attaque du joueur et sa capacité à esquiver les attaques des ennemis. Bien sûr, plus elle est élevée, mieux c’est.

ORNA

Les meilleures astuces pour progresser correctement dans ORNA

Afin de progresser correctement dans le RPG GPS ORNA, et ainsi remporter la victoire à la fin, il existe certaines astuces pratiques à ne pas prendre à la légère. Elles s’adressent bien sûr notamment aux débutants, mais peuvent aussi être utiles aux joueurs plus avancés.

Éviter de progresser trop rapidement

Beaucoup de joueurs peuvent être tentés de monter de niveau le plus rapidement possible afin de vite découvrir les niveaux supérieurs. Ils font donc en sorte de toujours gagner plus de XP, ce qui n’est cependant pas une bonne idée.

En effet, en procédant de la sorte, ils constateront que leur équipement les laissera tomber à un certain point. Il pourra alors être difficile pour eux de progresser.

Préférer l’or, les Orns et les autres objets aux XP

Lorsqu’on affronte les différents monstres dans ORNA, l’idéal est de faire en sorte de gagner le plus d’or, d’Orns et d’autres objets que des XP. Afin d’augmenter ses chances d’en gagner, on peut se fier aux « Rings of Restraint ». Ceux-ci aident à réduire considérablement le gain de XP.

On a la possibilité de décomposer les objets ainsi gagnés pour obtenir des matériaux permettant d’améliorer son équipement chez le forgeron. Même si on monte de niveau beaucoup plus lentement, on disposera alors d’un bien meilleur équipement. On sera de ce fait nettement plus compétitif.

Il ne faut en aucun cas sous-estimer l’utilité de l’équipement. Dès qu’on se sent assez fort pour progresser, on peut passer au niveau supérieur. Au fur et à mesure qu’on avancera dans le titre, on apprendra à équilibrer cela assez rapidement.

Faire du forgeron son meilleur ami

En continuant d’améliorer son équipement à tout moment dans le but de toujours l’amener au niveau supérieur, on surpassera à coup sûr les autres joueurs et deviendra invincible. On perdra alors rarement les combats PVP dans les guerres de royaume ou d’arène.

Le hic, c’est que beaucoup de joueurs ont tendance à négliger le forgeron en pensant toujours que passer au niveau supérieur, c’est avoir plus de puissance. Et pourtant, c’est en général l’équipement qui détermine le vainqueur des différents combats.

Avec un bon équipement, même les divers monstres et les boss sauvages sont plus faciles à gérer.

Prioriser les gains d’Orns

Encore une fois, dans ORNA, mieux vaut gagner des Orns que des XP. Il ne faut en effet pas oublier qu’on en a besoin pour mettre à niveau sa classe et son équipement. C’est une autre raison de plus de ne pas monter de niveau trop rapidement.

Si on améliore tardivement sa classe et son équipement, on aura d’ailleurs du mal à venir à bout des hordes de monstres. De plus, tout ce qui implique joueur contre joueur sera quasiment impossible.

ORNA

Privilégier un équipement rare et de qualité

Il est évident qu’on a tendance à prendre tout ce qu’on trouve au début du jeu afin de progresser rapidement. Toutefois, au fur et à mesure qu’on avance, il est plus judicieux de n’opter que pour un équipement rare et de qualité.

En fait, l’idéal est de privilégier un équipement Ornate ou Legendary. A noter qu’en plus de ces deux équipements, on a le choix entre Famed, Superior, Common, Poor et Broken dans ORNA.

Gagner des récompenses dans les zones d’exploration et de contrôle

Dans le RPG GPS, on peut trouver différentes zones d’exploration et de contrôle. Ces zones permettent d’obtenir des récompenses. Ainsi, on peut gagner de l’or par jour, des Orns par semaine ou un objet et matériau par mois. Il ne faut en aucun cas sous-estimer cela, car c’est toujours utile.

Pour les zones d’exploration, il faudra combattre les monstres qui les gardent pour en profiter. Au cas où on échoue en les affrontant, on a l’occasion de réessayer instantanément. Pour ce qui est des zones de contrôle, les autres joueurs peuvent les prendre. Dans ce cas, on perdra le bonus.

Dans tous les cas, il est conseillé de préférer l’exploration au contrôle, c’est-à-dire que l’exploration doit passer en premier. Quoi qu’il en soit, ces quelques astuces devraient aider les débutants à progresser correctement dans ORNA.

Cet article ORNA : le guide complet pour gagner au RPG GPS a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

The Hunt : explorez une planète lointaine dans ce jeu ARTFX

Par : Shadows
Temps de lecture : 2 minutes

Découvrez The Hunt, tout droit venu de la section jeux vidéo d’ARTFX Montpellier. Ce projet de fin d’études vous fera incarner Rhys, un voleur venu dérober un artefact sur une planète lointaine, dans d’antiques ruines.
Des adversaires se dresseront sur votre chemin, et il vous faudra vous déplacer dans les canyons à l’aide de grappins pour les confronter et vous échapper.

Mêlant action et plateformes, The Hunt est pensé pour être joué avec manette. Vous pouvez le télécharger gratuitement.

ARTFX 2022

  • Constantin Amouroux – Character Modeling & Concept Artist
  • Henri Bessou – Level Designer & Game Design & Prototyping & UE4 Blueprint Scripting & Documentation & Project Management & Communication & Teamwork & UX & Narrative Design
  • Paolo Dupuy – Environment Artist & 3D Modeling & Shaders / Materials & Texturing (Baking / Trims and Tileables) & Level Art & Lighting & Project Management & Technical Art
  • Mathilde Durand – 3D Modeling & Concept Art & 2D Artist & UI Artist & Artistic Direction
  • Paola Gibernau – 3D Animation & Rigging & Integration in UE4 & Teamwork & Communication
  • Joris Sanchez – Programming C++ / C# & Game Programming C++ / C# & UE4/UE5 Blueprints Scripting
  • Lisa Ros – Technical Art & Procedural Art  & Technical Artist & Generation Procedural & Houdini & Props & Environment 3D & Programmation Shaders
  • Thomas Bruyneel – 3D Modeling & Hard Surface & Texturing & Teamwork
  • Samuel Hoareau – VFX & Particles & Shaders & Blueprints & Simulation & Modeling & Texturing
  • Amandine Marest– Realtime 3D Modeling & Character Modeling & Game Ready Hair and Fur & Retopology & UVs & Texturing & Ue Shading & Rigging & Agile Workflow
  • Axel Somsy – Game Design & Prototyping & Level Design & Documentation & System Design & Gameplay Balancing & UE4 Blueprint Scripting
  • Corentin Zimmermann – 3D Modeling & UE4 & Teamwork & Communication

AUDIO WORKSHOP

ACTORS

MAAV

L’article The Hunt : explorez une planète lointaine dans ce jeu ARTFX est apparu en premier sur 3DVF.

Shutter : une réussite rétro entre Bioshock et Portal

Par : Shadows
Temps de lecture : 2 minutes

Nous poursuivons notre couverture des projets de fin d’études de la promotion Jeu Vidéo 2022 d’ARTFX Montpellier : après Alaska, voici donc Shutter !

Entre puzzle et aventure, Shutter vous propose d’incarner Keith, nouvel employé dans dans un mystérieux centre de recherche au nom évocateur : L.I.E. (Learn, Investigate and Exploit).
Il vous faudra explorer les lieux, qui sont en proie à des phénomènes physiques surprenants. Pour progresser, vous disposerez d’un appareil photo capable de téléporter des objets et de changer leur taille.

Shutter baigne dans une ambiance rétro réussie, inspirée par le design Space Age/Age Atomique et les années 50. Son game design et son game play évoquent des classiques comme Bioshock (ambiance rétro, lieux à explorer, éléments d’information à glaner) ou Portal avec ses énigmes à résoudre via une mécanique de gameplay originale. Au détour d’un couloir, on aura parfois l’impression de plonger dans une oeuvre d’Escher ou dans un pastiche de film d’espionnage doté de gadgets.

L’appareil photo est une bonne trouvaille, qui permet de créer des énigmes assez variées : en capturant les objets photographiés, que vous pourrez re-matérialiser plus loin, il vous faudra actionner des machines et plateformes, contourner des obstacles, voire même agir sur le décor.
A noter : la couleur joue un rôle important dans la compréhension des éléments sur lesquels vous pourrez agir, mais l’équipe n’a pas oublié les personnes daltoniennes, et des modes d’affichage dédiés sont proposés.

Shutter est disponible gratuitement, et compatible PC.

Crédits :

ARTFX 2022

AUDIO WORKSHOP

MAAAV 

VOICE ACTORS  

L’article Shutter : une réussite rétro entre Bioshock et Portal est apparu en premier sur 3DVF.

Alaska : une enquête glaciale dans un jeu ARTFX

Par : Shadows
Temps de lecture : 3 minutes

Les élèves de la section jeu vidéo de l’école ARTFX Montpellier ont dévoilé leurs 3 projets de fin d’études, présentés fin avril devant un jury de professionnels. Ils sont désormais disponibles gratuitement en ligne.

Voici l’un d’entre eux : Alaska, un jeu d’aventure/enquête qui vous fera interpréter un ex chasseur de primes. Vous devrez traquer Enyeto, accusé du meurtre de votre frère, en parcourant les paysages gelés de l’Alaska.

Pour retrouver celui que vous traquez, il vous faudra mener des enquêtes en cherchant des indices, puis en les associant : un système visuel permet pour chaque enquête d’indiquer les relations entre les lieux, personnes, indices pertinents. Une fois les liens logiques trouvés, l’enquête sera résolue.

Côté gameplay, nous avons notamment apprécié le tutoriel plutôt bien pensé (une mini enquête sur votre soirée de la veille, un peu trop arrosée), et le système de liens entre indices qui permet d’aller au-delà de leur simple découverte.

Sur le plan graphique, l’équipe a cherché à faire honneur à l’Alaska : plaines enneigées, forêts glaciales, torrents.
On appréciera le soin passé sur la neige, avec un système qui laisse des traces lorsque vous avancez, ou encore les blocs de glace brisés, poussés par le vent et accumulés au bord du lac. Un vrai souci du détail.

Alaska est disponible sur PC, gratuitement. Il utilise Unreal Engine. N’hésitez pas à le tester !

Crédits :

ARTFX 2022

  • Antoine Borde – Character Art & 3D Modeling
  • Clothilde Chopin – Realtime 3D Modeling & Character Art & UVs & Retopology & Texturing & UE4/UE5 Shading & Rigging & Agile SCRUM
  • Gabriel Garcia – Gameplay Programming C++ / C# & UE Blueprint Scripting & Prototyping & Project Management & Game Design & Agile Workflow
  • Lucas Gille – Level Design & Narrative Design & Game Design & Game Concept & UX & System Design & Content Design & Communication & UE4 Blueprint Scripting & Project Management
  • Klara Goetz – 3D Modeling & Concept Art
  • Lucie Hennet – 3D Animation & Rig
  • Ludovic Oddi – Level Art & 3D Modeling & Materials & Vehicle Art & Communication & Teamwork & Agile Workflow & UI & VFX
  • Samuel Hoareau (Specialist) – VFX & Particles & Shaders & Blueprints & Simulation & Modeling & Texturing
  • Amandine Marest (Specialist) – Realtime 3D Modeling & Character Modeling & Game Ready Hair and Fur & Retopology & UVs & Texturing & UE Shading & Rigging & Agile Workflow
  • Corentin Zimmermann (Specialist) – 3D Modeling & UE4 & Teamwork & Communication 

AUDIO WORKSHOP

MAAV

VOICE

L’article Alaska : une enquête glaciale dans un jeu ARTFX est apparu en premier sur 3DVF.

Star Wars : Tout savoir sur la franchise et les expériences VR

Par : Annick

Star Wars a connu des hauts et des bas pendant ces décennies où Lucas et Kennedy se sont succédé à la tête de la production. Aujourd’hui, l’histoire, autant que les personnages se retrouvent dans divers types de divertissements tels que des figurines, des séries animées et des jeux en VR.

Star Wars a connu un succès inattendu lors de sa première diffusion en 1977 malgré les préjugés des autres cinéastes de l’époque. Toutefois, la présentation déroutante des épisodes a produit des effets négatifs chez les fans.

Néanmoins, l’histoire de l’Ordre Jedi et l’Empire galactique reste dans la mémoire des cinéphiles. Dans ce dossier, on va faire un tour d’horizon sur Star Wars au-cours de ces décennies. On ne manquera pas non plus de jeter un œil sur son succès (éventuellement de son échec).

Star Wars, c’est quoi l’intrigue ?

Star Wars raconte l’histoire d’un chevalier de l’Ordre Jedi qui a conduit à de nombreuses victoires des rebelles contre un empire maléfique. En effet, Lucas a imaginé un univers où une énergie mystique relie les occupants. Cette énergie s’appelle la Force.

La Force possède deux côtés dont le côté Obscur lui sert pour nourrir l’âme de certains chevaliers afin de les transformer en Sith. De l’autre côté, les Jedi s’efforcent de protéger leurs amis, et, en même temps, la société. L’Empire galactique, sous l’égide de l’empereur, se sert notamment d’une superarme, l’Etoile de la Mort pour exterminer ses ennemis.

Un jeune homme, Luke Skywalker,qui a grandi sur une planète déserte, Tatooine est appelé à lutter du côté de l’Ordre avec l’appui de deux braves chevaliers. Ce jeune homme n’est que le fils du Seigneur Sith, Dark Vador. Avant de devenir celui qu’il est, Dark Vador était un noble chevalier connu sous le nom d’Anakin Skywalker.

L’empereur Sith Palpatine, après avoir accédé au trône par des manœuvres illicites, a menti à Anakin à propos de sa famille. Il lui affirmait que sa femme Amidala a succombé aux couches et a emporté l’enfant avec elle. Cependant, Amidala a mis au monde deux jumeaux, Luke et Leia, que Dark Vador ne saura pas avant longtemps. Cette déception était sans doute le déclic qui l’a entraîné vers le côté obscur de la Force.

Pour protéger les jumeaux, on a dû leur mentir sur leur filiation. Par conséquent, on a donné Luke à un couple, Beru et Owen Lars, qui l’a élevé dans une ferme humide sur une planète déserte. L’autre enfant, Leia a été léguée aux mains du sénateur Bail Organa. Les deux jumeaux seront plus tard amenés à combattre l’Empire galactique qui a tenté d’exterminer les Jedi.

Le film bien-aimé du public

Particulièrement différent des genres populaires à l’époque, Star Wars a connu tout de suite un succès auprès du public. On pouvait apercevoir les files d’attente pendant les diffusions en salle. Ce qui a permis à Lucas d’empocher beaucoup d’argent. Comme Steven Spielberg avec Les dents de la mère, Georges Lucas a connu un franc succès pour son premier film.

Il faut toutefois noter que Lucas est passé par des périples avant qu’on ne voit Star Wars sur les écrans. Au départ, personne n’a voulu produire un film qui n’inspire pas la plupart des cinéastes. Après avoir tenté à plusieurs reprises, Lucas s’est finalement vu accepté par Alan Jadd Jr., le dirigeant de la 20th Century Fox. Ce goût du risque a payé pour le producteur.

De plus, si Lucas a réduit son salaire pour la réalisation, il a conservé les droits de licence pour les produits dérivés ainsi que sur les suites. Un pari qui lui a permis d’empocher 4 milliards de dollars quand Disney a racheté la franchise en 2012.

Qu’en est-il de la réalisation ?

A l’époque, il n’y avait pas d’images générées par ordinateurs qui remplissaient la plupart des films actuels. Lucas a eu la brillante idée de fonder sa propre entreprise pour la production d’effets spéciaux. Il l’a baptisé ILM ou Industrial Light Magic.

Invention, réinvention, création, etc. ont permis la réalisation du premier film Star Wars. L’équipe d’ILM a réussi à créer des modèles détaillés ainsi que des ordinateurs assez intelligents pour contrôler les caméras afin de faire sortir les effets souhaités. On peut dire qu’ILM est l’ancêtre des créateurs d’effets actuels qui se basent surtout sur les images de synthèses.

Par ailleurs, la réalisation de Star Wars a rassemblé des icônes du cinéma de l’époque. On peut citer Harrison Ford qui a tenu le rôle du voyou de renommé Han Solo et Carrie Fisher qui a joué Leia Organa, la sœur jumelle de Luke Skywalker.

Une franchise à succès en dehors des salles

Malgré les préjugés de ses homologues, Lucas a connu beaucoup de succès avec Star Wars qu’on a introduit Star Wars dans d’autres domaines du divertissement. Le succès du film sorti en mai 1977 a conduit à une grosse demande de jouets Star Wars à Noël, la même année. Les figurines ont conquis le marché et ont pu supplanter le producteur principal de l’époque, Mego.

En effet, Mego détenait une grande part du marché des jouets sous licence de films et de bandes dessinées. La firme possédait les licences de DC Comics, Marvel Comics, les films de monstres d’Universal Studios, etc. Forte de son succès, elle a repoussé Star Wars.

Ce refus a pourtant été une opportunité pour Georges Lucas. Repoussé par Mego, il s’est tourné vers une autre société de la même activité mais plus petite, Kenner. Cette dernière a accepté l’offre et a commencé à produire des figurines de Star Wars, en plus petite taille (la moitié de la taille de celles produites par Mego). Quelque temps après leur lancement, la demande en figurines bon marché de Kenner a explosé. Ce qui a évincé Mego.

L’impact des films Star Wars sur la société est de plus en plus imposant qu’on a attribué une journée entière pour la franchise.

Les films Star Wars, une chronologie embarrassante

La saga Star Wars est complètement différente des films ordinaires à l’époque de la sortie du premier film. Cette différence se décèle non seulement au niveau du genre, mais aussi dans l’ordre d’apparition des films.

En effet, le premier film décrit déjà une suite. Une suite que l’on est obligé d’imaginer le commencement. Heureusement, les autres films parus ultérieurement ont permis de revenir au début de l’histoire de la Haute République et de l’Ordre Jedi.

Le premier film Star Wars raconte l’épisode IV : Un nouvel espoir. Les 2 épisodes suivants, L’empire contre-attaque et Le retour du Jedi, sont les suites directes. Cependant, ce n’est qu’après cette trilogie que viennent les trois premiers épisodes : La menace fantôme, L’attaque des Sith et La revanche des Sith.

Les 3 derniers films Star Wars relatent une suite des trois premiers films. Ainsi, Le réveil de la Force est la suite directe après Le Retour du Jedi. Après, vous pouvez enchaîner avec Les derniers Jedi puis L’ascension de Luke Skywalker.

Les jeux Star Wars disponibles en VR

Outre les figurines, le marché a également commencé à offrir des séries animées et des jeux vidéo Star Wars. Aujourd’hui, avec l’essor de la réalité virtuelle et la réalité augmentée, on rencontre des jeux vidéo Star Wars en VR.

Star Wars : Tales From The Galaxy’s Edge

Une des séries populaires produites par ILMxLAB, Tales From The Galaxy’s Edge invite le joueur à interpréter le rôle d’un technicien droïde ordinaire. Le malheureux s’est retrouvé dans le mauvais camp, le gang de la mort guavian qui est sous le commandement de Tara Rashim.

Au-cours du premier épisode, le jeune Jedi Padawan, Ady Sun’Zee est tenu d’accomplir une mission dangereuse aux côtés du Maître Jedi Yoda. Le jeu est disponible sur Oculus Quest. Alors, si vous êtes fan de ces jeux en VR, vous allez facilement vous familiariser avec celui-ci.

Vader Immortal

Subdivisé en trois parties, ce jeu Star Wars VR est sorti en mai 2019. Il propose une aventure de contrebandier capturé par Dark Vador, le Seigneur Sith, après son atterrissage sur la planète Mustafar. Stormtroopers, droïdes et Dark Vador lui-même seront les adversaires à affronter. Le joueur dispose d’une variété d’armes dont le fameux sabre laser pour battre ses adversaires.

Le joueur peut aussi accumuler plus de points en battant plus d’ennemis, notamment en déclenchant les pièges cachés dans l’environnement. Au fur et à mesure que le score s’élève, le joueur peut débloquer les personnalisations, les couleurs du sabre laser, entre autres. On peut affirmer que Vader Immortal offre une belle expérience avec Oculus Quest.

Star Wars : Squadrons

Celui-ci est plutôt destiné aux accros du pilotage disponible sur Origin et Steam VR. En effet, il engage le joueur dans un combat spatial qui permet de prendre le contrôle des vaisseaux de Star Wars. Solo ou en mode multijoueurs, les combats sont tous émouvants.

Pour rendre le jeu plus attrayant, ILMxLAB, son producteur, a opté pour 4 différentes catégories de chasseurs où l’on peut croiser X-Wing ou Tie-Fighter. Squadrons fournit aussi une personnalisation du vaisseau, mais qui nécessite un déverrouillage.

N’hésitez pas à visiter notre top des jeux Star Wars en VR qui vous liste toutes les expériences immersives liées à la saga de George Lucs.

Cet article Star Wars : Tout savoir sur la franchise et les expériences VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Big Town Chef : Gino D’Acampo prépare un jeu play-to-earn basé sur la cuisine virtuelle

Par : Serge R.

Gino D’Acampo prépare en ce moment un jeu play-to-earn basé sur la cuisine virtuelle, baptisé Big Town Chef. Pour le moment, le célèbre chef italien n’a pas encore dévoilé la date officielle de lancement du titre. Néanmoins, il devrait sortir plus tard cette année.

En plus d’être un célèbre chef italien, Gino D’Acampo est aussi connu en tant que personnalité médiatique basée au Royaume-Uni. Il est surtout réputé pour ses émissions de télévision axées sur l’alimentation, et ses différents livres de cuisine. À l’heure actuelle, D’Acampo a ainsi sa propre équipe de jeu play-to-earn. Big Town Chef, qu’il vient de révéler récemment, est donc son tout premier titre. Dans le jeu NFT, les joueurs auront l’occasion de cultiver et d’échanger des ingrédients virtuels. Ils pourront également participer à des batailles culinaires. Pour cela, ils auront droit à des avatars NFT très souriants.

Avatar de Gino D'Acampo

Big Town Chef : l’art de la cuisine virtuelle à l’honneur

Dans Big Town Chef, les joueurs pourront ainsi gagner des jetons grâce à l’art de la cuisine virtuelle. Ils pourront ensuite s’en servir pour s’offrir des actifs numériques. Ils auront aussi la possibilité de les échanger contre toutes sortes de récompenses du monde réel.

Construit sur le réseau Polygon, et alimenté par le jeton $ BURP, le jeu play-to-earn ne sera toutefois pas seulement une question de cuisine. Comme évoqué précédemment, les joueurs pourront également cultiver leur propre nourriture.

Ils pourront d’ailleurs rivaliser avec d’autres personnes pour gagner des jetons. À noter que le titre s’appuie sur la prémisse du jeu décentralisé. Cela veut dire que la communauté qui se développera autour de lui sera en mesure de décider de la direction qu’il prendra.

Aussi, les avatars NFT mentionnés précédemment seront le « billet » des joueurs pour le jeu. En d’autres termes, ils ne pourront planter des graines NFT sur un terrain virtuel dans Big Town Chef qu’après en avoir acquis un.

Quoi qu’il en soit, pour ceux qui s’intéressent au jeu, ils peuvent déjà réserver un espace sur la liste de prévente NFT. Pour cela, ils n’ont qu’à rejoindre sa communauté Discord. Selon l’équipe de Gino D’Acampo, ceux qui le feront bénéficieront des avatars de chef fraîchement créés au moment de leur lancement.

Cet article Big Town Chef : Gino D’Acampo prépare un jeu play-to-earn basé sur la cuisine virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

The Witcher : la saga mythique de retour, sous Unreal Engine 5 !

Par : Shadows
Temps de lecture : < 1 minute

CD Projekt annonce travailler sur la suite de la saga The Witcher, dont le dernier volet en date The Witcher 3 (2015) avait été un immense succès critique et commercial avec 30 millions d’exemplaires vendus.

Si aucune date de sortie (pas même l’année) n’est encore annoncée, CD Projekt donne tout de même quelques informations intéressantes.

Une nouvelle saga

Tout d’abord, le studio parle de “nouvelle saga pour la franchise” : a priori ce nouvel opus ne prendra pas la suite du 3ème volet (ce qui serait délicat, étant donné que celui-ci avait plusieurs fins possibles) mais proposera une histoire nouvelle, potentiellement centrée sur d’autres personnages.

Un partenariat avec Epic Games

En outre, CD Projekt explique basculer de son moteur maison REDengine (utilisé notamment pour le jeu Cyberpunk 2077) vers Unreal Engine 5.
Mieux encore, un partenariat sur plusieurs années a été établi avec Epic Games, qui portera à la fois sur l’utilisation du moteur mais aussi son amélioration : CD Projekt collaborera étroitement avec Epic Games sur les fonctionnalités Unreal Engine liées aux jeux en mondes ouverts.

The Witcher 3

L’article The Witcher : la saga mythique de retour, sous Unreal Engine 5 ! est apparu en premier sur 3DVF.

Steam : l’essentiel à savoir sur la plateforme de distribution de contenu en ligne de Valve

Par : Serge R.

Développée par Valve, la société derrière le casque VR Index, Steam est une plateforme numérique de distribution de contenu en ligne. En plus de cela, il s’agit aussi d’une plateforme de communication et de gestion des droits. Bien entendu, elle est axée sur les jeux vidéo, dont les jeux de réalité virtuelle.

Steam est une plateforme qui ne date pas d’hier. Effectivement, elle a vu le jour en septembre 2003. Valve l’a lancée en tant que client logiciel autonome. Cela lui permettait de fournir des mises à jour automatiques pour ses différents jeux. Un peu plus tard, la plateforme incluait des jeux d’éditeurs tiers. En somme, elle donne ainsi aux utilisateurs l’occasion d’acheter des jeux et du contenu pour les jeux, mais pas que.

Elle permet également de les mettre à jour de manière automatique, et de gérer leur partie multijoueur. Enfin, elle offre des outils communautaires liés aux divers titres utilisant la plateforme elle-même. À noter que le service peut être téléchargé gratuitement sur son site web officiel lui-même. Il s’installe sur ordinateur en un rien de temps comme n’importe quel autre programme.

Steam

Bref historique de Steam

Pour la petite histoire, Valve a annoncé Steam en mars 2002. La firme de Gabe Newell a donc déclaré à l’époque qu’il s’agissait d’un système qui permet de simplifier la diffusion de contenu. Le client devait ainsi permettre d’automatiser le téléchargement et la mise à jour des différents jeux, surtout Counter-Strike.

Il devait d’ailleurs remplacer le système multijoueur baptisé WON de Half-Life. Cela permettait en effet à Valve d’être indépendant de son ancien éditeur, Sierra. La version finale de la fameuse plateforme n’a alors finalement été lancée qu’en septembre 2003.

Depuis lors, elle a connu diverses évolutions, dont le lancement de SteamVR en avril 2016. Prenant en charge les casques VR Valve Index, Oculus Rift, HTC Vive, Windows Mixed Reality, etc., ce dernier constitue un outil pour profiter pleinement de la VR grand public. À noter que la plateforme a également rencontré toutes sortes de problèmes depuis sa sortie. Néanmoins, Valve a toujours réussi à les résoudre.

Un magasin bien garni

En se rendant sur Steam, la première chose sur laquelle on tombe est son magasin plutôt bien garni, et donc la page Store. Il fonctionne comme n’importe quelle autre boutique en ligne. On peut de ce fait y trouver toutes sortes de logiciels et de jeux qu’on peut acheter. À noter que ceux-ci sont uniquement disponibles en version numérique.

Il n’y a alors pas de disques physiques, de boîtes, et bien sûr de frais d’expédition à payer. On peut acheter les titres qui nous intéressent, et les télécharger instantanément. Une fois téléchargés, ceux-ci rejoignent immédiatement la liste des jeux de l’utilisateur dans la bibliothèque.

On peut les installer et les désinstaller sur son PC à tout moment. Même si on achète des dizaines, voire des centaines de jeux, on peut ainsi quand même économiser l’espace disponible sur son disque dur. Ceux installés et prêts à jouer apparaissent en surbrillance. Ceux non installés, quant à eux, sont grisés. Pour jouer aux titres installés, il suffit bien sûr de double-cliquer dessus.

Magasin Steam

Une grande communauté mondiale

La communauté constitue une partie essentielle du service Steam. Elle donne aux divers utilisateurs la possibilité de voir à quels jeux les autres joueurs jouent et parlent, mais pas seulement. Elle leur permet également de gérer une liste d’amis. La fonctionnalité fournit en même temps un chat intégré à l’application.

Pour chacun des jeux disponibles sur la plateforme, les joueurs disposent de pages de communauté individuelles. C’est là que sont partagées les captures d’écran, les discussions ainsi que les différentes œuvres des fans.

Bien entendu, la large communauté mondiale de Steam est d’une grande aide pour tout utilisateur rencontrant un bug, bloqué sur une partie spécifique, etc. Il peut toujours demander les conseils des autres joueurs pour résoudre tel ou tel souci, par exemple.

Des fonctionnalités comme s’il en pleuvait !

Si on résume Steam en quelques mots, il s’agit de l’endroit idéal pour créer, jouer et parler jeu vidéo. Pour cela, la plateforme propose, en plus de son magasin et de sa communauté, tout un lot de fonctionnalités aussi intéressantes les unes que les autres. Les voici justement.

Chat Steam

Grâce aux canaux de texte ou vocaux de Steam, les différents utilisateurs ont la possibilité de parler avec leurs contacts. Ils peuvent même le faire avec des groupes entiers. Pour cela, ils n’ont pas à quitter la plateforme. De plus, cette fonctionnalité prend en charge à la fois les tweets, les vidéos, les GIF, et plus encore.

Diffusion Steam

Parmi les fonctionnalités phares de Steam, il y a aussi la diffusion de chaque partie de jeu en direct d’un simple clic. On a de ce fait l’opportunité de partager son expérience de jeu avec tous ses contacts. Bien évidemment, on a également la possibilité de le faire avec le reste de la communauté.

Hubs de jeu

La plateforme regroupe d’ailleurs tout ce que chaque joueur a à savoir sur son titre préféré au même endroit. Cette fonctionnalité permet de participer aux diverses discussions, mais pas que. Elle donne aussi l’occasion d’obtenir instantanément des infos sur les dernières mises à jour, et de mettre en ligne du contenu.

Workshop Steam

Workshop Steam permet de créer, de découvrir et de télécharger toutes sortes de cosmétiques et du contenu. Ceux-ci sont donc conçus par les joueurs et les joueuses eux-mêmes. Ils sont disponibles pour plus de 1 000 jeux.

Steamworks

Steamworks est plutôt un ensemble de services et d’outils permettant d’aider les développeurs et les éditeurs à tirer le meilleur parti de la distribution de leurs diverses œuvres sur la plateforme. Il donne l’opportunité d’accéder à un public mondial.

Disponible sur mobile

Contrairement aux idées reçues, Steam n’est pas seulement accessible sur PC. Effectivement, la plateforme dispose également d’une version mobile. Fonctionnant sur les appareils Android et iOS, l’application mobile permet ainsi d’y accéder où que l’on soit.

Accès anticipé aux jeux

Sur la plateforme de Valve, on a en outre l’occasion de découvrir, de jouer et de s’impliquer dans l’évolution des différents jeux. Et le meilleur, c’est qu’on peut découvrir les nouveaux titres en avant-première. On a même la possibilité de donner son avis concernant ces nouveautés.

Des achats facilités

En matière de moyens de paiement, ce ne sont pas les choix qui manquent sur Steam. Le magasin en accepte en effet plus de 100. De plus, il accepte aussi pas moins de 35 devises. Grâce à cela, on peut profiter d’une grande souplesse pour payer comme on le souhaite.

Multilingue

Afin d’étendre la fameuse plateforme à l’international, il est essentiel pour Valve de créer une communauté mondiale. Pour cette raison, elle prend en charge jusqu’à 28 langues à l’heure actuelle. Mais la société n’est pas encore prête de s’en arrêter-là, et compte donc en ajouter d’autres à l’avenir.

Communauté Steam

Prise en charge de contrôleurs

Steam encourage enfin les différents développeurs à introduire la prise en charge des contrôleurs dans leurs divers titres. Parmi ces contrôleurs, on peut notamment citer les manettes Nintendo, Xbox et PlayStation. À part ces quelques fonctionnalités, la plateforme permet aussi de débloquer des succès, lire des évaluations, et bien plus encore.

Sur quels appareils la plateforme fonctionne-t-elle ?

La plateforme numérique de distribution de contenu en ligne de Valve est en ce moment disponible sur Windows, macOS et Linux. Comme évoqué précédemment, on peut également y accéder via tout appareil tournant sous Android et iOS. À noter toutefois que certains jeux peuvent ne pas être compatibles avec des matériels spécifiques.

Si c’est le cas, un avertissement apparaîtra illico dès qu’on essaie d’y installer tel ou tel jeu. Pour ceux qui l’ignorent encore, il est possible d’acheter et de télécharger des titres utilisant Steam à partir d’autres sites web. Dans ce cas, on reçoit normalement une clé de produit permettant d’activer les jeux achetés sur la plateforme.

En général, les clés de jeu fournies ne peuvent être employées qu’une seule fois. Il faut alors s’assurer de ne pas les partager avec ses amis avant d’avoir activé ses applications. Une fois qu’un jeu donné est activé, il est ajouté de façon permanente à la bibliothèque de l’utilisateur. Il n’a donc pas à en conserver la clé dans le dossier.

Qu’en est-il de SteamVR ?

Comme son nom le laisse entendre, SteamVR est une version de la plateforme Steam elle-même, plutôt consacrée à la réalité virtuelle grand public. Annoncée en mars 2015, elle a ainsi vu le jour en avril 2016. Pour la mettre au point, Valve a travaillé avec la société taïwanaise HTC, qui a lancé son casque VR HTC Vive.

La plateforme VR permet de jouer à des jeux VR, notamment sur ce dernier, mais aussi sur l’Oculus Rift, les casques Windows Mixed Reality, et bien sûr le Valve Index. En la concevant, l’entreprise de Gabe Newell a réussi à résoudre la plupart des problèmes liés à la technologie VR. On peut citer, entre autres, le Motion Sickness et le suivi de position.

En somme, SteamVR constitue l’outil idéal pour profiter pleinement de la réalité virtuelle sur le casque VR de son choix. Tout comme la plateforme originale, celle-ci propose pas mal de fonctionnalités intéressantes. À noter cependant qu’il est nécessaire de disposer d’un PC de jeu assez puissant pour la faire tourner.

SteamVR

SteamVR : quelle est la configuration requise ?

Pour pouvoir installer SteamVR et profiter des jeux VR proposés, il est important d’avoir un PC équipé d’un processeur Intel Core i5-4590 ou AMD FX 8350 tout au moins. Celui-ci doit être accompagné d’une mémoire vive de 4 Go au minimum.

La machine doit également embarquer au moins une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 970 ou AMD Radeon R9 290. Le tout doit tourner sous Windows 7 SP1, Windows 8.1, Windows 10 ou Windows 11.

En plus de cela, le PC doit au minimum être doté d’un port USB 2.0, HDMI 1.4 et DisplayPort 1.2. Afin de profiter d’une meilleure expérience VR, il est mieux de se tourner vers une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1060, AMD Radeon RX 480 ou plus puissante.

Cet article Steam : l’essentiel à savoir sur la plateforme de distribution de contenu en ligne de Valve a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Monomyth : les fans de Half-Life : Alyx ont droit à un nouveau mod VR

Par : Serge R.

Un nouveau mod VR baptisé Monomyth est désormais disponible pour le jeu d’action-aventure VR à succès de Valve, Half-Life : Alyx. Développé par Fabian Pachler, il amène Nova Prospekt en réalité virtuelle.

Ces derniers temps, toute une liste de mods VR pour Half-Life : Alyx ont vu le jour. On compte, entre autres, la série Gunman Contracts, transformant le titre VR en jeu de tir de style John Wick. Bien que ce mod VR soit encore en test, il bénéficie déjà de beaucoup de rumeurs positives. Annoncé il y a quelques jours, le chapitre II du mod Return to Rapture vient également de débarquer sur Steam.

On sait donc maintenant que les fans du jeu de tir VR ont aussi dorénavant droit à un nouveau mod amenant Nova Prospekt en VR, appelé Monomyth. Il faut dire que ces divers mods font revenir les joueurs sur Alyx en attendant que Valve dévoile un tout autre titre, s’il a bien sûr l’intention de le faire. En tout cas, pour le moment, la société de Gabe Newell semble encore être un peu chargée avec le lancement de sa console portable Steam Deck.

Monomyth : un mod VR dédié aux fans de Half-Life 2

La campagne proposée par le nouveau mod VR Monomyth se déroule toujours dans le monde de Half-Life. Comme évoqué précédemment, elle amène ainsi les joueurs dans l’ancienne prison du nom de Nova Prospekt, vue pour la première fois dans Half-Life 2. Bien qu’on ait affaire à un mod VR pour Half-Life : Alyx, ils n’incarnent pas cette fois-ci Alyx.

En fait, ils se mettront plutôt dans la peau d’un tout nouveau personnage. Celui-ci accède à l’installation avec l’aide d’un opérateur radio. Bien évidemment, le mod VR a donc son propre dialogue, comme on peut l’entendre dans sa bande-annonce.

Quoi qu’il en soit, selon Pachler, il ajoute environ une heure de jeu supplémentaire au titre VR original. Pour y jouer, il faudra opter pour la difficulté difficile. Le modder n’a pas manqué d’ajouter qu’il s’est servi des ressources de l’équipe derrière Half-Life 2 : Remade Assets pour le développer. Les fans de Half-Life 2 ont alors l’occasion de visiter les salles hantées de Nova Prospekt en réalité virtuelle.

Cet article Monomyth : les fans de Half-Life : Alyx ont droit à un nouveau mod VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Population : One : une toute nouvelle carte attendue ce mois-ci

Par : Serge R.

Le studio de Meta, BigBox VR, vient de confirmer que son jeu de tir addictif en mode Battle Royale, Population : One, recevra très bientôt une toute nouvelle carte. Il prévoit de la mettre en ligne ce mois-ci, plus précisément le 17 mars prochain. Il a annoncé la bonne nouvelle sur Twitter, après l’avoir taquinée la semaine dernière.

Depuis son lancement officiel en octobre 2020, le jeu de tir VR Population : One a reçu pas mal de mises à jour. Il ne faut pas non plus oublier les divers événements gratuits, tels que Darkest Day et Kingdom Age. Afin de rendre le fameux titre VR toujours plus intéressant, son développeur, BigBox VR, ne cesse d’y apporter du nouveau contenu. Cette fois-ci, le studio compte donc y lancer une toute nouvelle carte baptisée « Metropolis ». Elle offrira un mode Battle Royale complet.

🌆 Coming Soon – Our NEW MAP: Metropolis!!🌆

💥Full Battle Royale: ALL in Metropolis
💥Combat Elevated: Chaos high and low!
💥A city labyrinth to endlessly explore & master

Launching Mar. 17 @ 12pm PT

👀Daily tours of this massive city next week! 👀pic.twitter.com/0YoPVvKuG5

— POPULATION: ONE (@populationonevr) February 25, 2022

Nouvelle carte de Population : One : une ville éclairée au néon au menu

D’après le tweet publié par BigBox VR, la nouvelle carte de Population : One, Metropolis, est une ville futuriste éclairée au néon. Le nouvel environnement visera surtout à ajouter davantage de verticalité et de rebondissements au titre VR.

Il constitue ainsi sûrement le plus grand changement apporté au jeu VR depuis que le studio a mis en pause son plan de passe de combat premium l’été dernier. Il ne faut pas oublier que depuis lors, il a poursuivi une stratégie d’événements et de mises à jour gratuits.

Le développeur VR a notamment apporté des modes Solos et Duos à durée limitée. Quoi qu’il en soit, on ne sait pas encore grand-chose sur la nouvelle mise à jour à venir. On ignore si les joueurs pourront toujours accéder à la carte originale, et s’ils auront droit à d’autres nouveautés.

Cet article Population : One : une toute nouvelle carte attendue ce mois-ci a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Half-Life : Alyx : le chapitre II du mod Return to Rapture attendu la semaine prochaine

Par : Serge R.

Après une longue attente, le chapitre II du mod Return to Rapture pour Half-Life : Alyx va enfin pointer le bout de son nez. Il est en effet attendu la semaine prochaine. S’il n’y a aucun changement, il devrait débarquer sur la page Steam Workshop du jeu VR le 11 mars prochain.

Pour rappel, ça fait déjà un bon bout de temps que Wim Buytaert a dévoilé la partie 2 du mod Return to Rapture. Son équipe, Patient 8 Games, comptait la lancer au dernier trimestre de l’année dernière. Cependant, elle n’est pas encore disponible jusqu’à maintenant. Heureusement pour les fans du jeu de tir à la première personne en VR de Valve, on a enfin une date de sortie du chapitre II du mod BioShock. Il promet de nombreuses heures de jeu supplémentaires ainsi que d’autres nouveautés plutôt intéressantes.

Half-Life : Alyx : Return to Rapture chapitre II : les nouveautés attendues

Dans le chapitre II du mod Return to Rapture pour Half-Life : Alyx, les joueurs auront droit à 24 nouveaux niveaux. Selon son développeur, ceux-ci devraient leur offrir jusqu’à 15 heures de jeu supplémentaires.

Tout comme la première partie, cette partie 2 du fameux mod apportera également davantage d’éléments de l’univers BioShock dans le titre VR. Parmi ceux-ci, on comptera, entre autres, des plasmides et de nouveaux modèles d’armes, dont la mitraillette Thompson.

L’équipe de Patient 8 Games promet en outre une IA retravaillée. Ainsi, les ennemis auront, par exemple, la capacité de se guérir. Il y aura aussi des milliers de lignes de dialogue pour rendre l’histoire encore plus intéressante.

Quoi qu’il en soit, les fans du mod Return to Rapture ont la possibilité de soutenir le projet de Patient 8 Games sur sa page Patreon. Apparemment, l’équipe de Wim Buytaert compte d’ailleurs développer son propre jeu VR une fois le travail sur son mod BioShock terminé.

Cet article Half-Life : Alyx : le chapitre II du mod Return to Rapture attendu la semaine prochaine a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Coatsink travaille actuellement sur quatre nouveaux jeux, dont deux titres VR

Par : Serge R.

Selon un rapport de sa société mère, Thunderful Group, Coatsink prépare en ce moment deux nouveaux jeux VR. Pour le moment, on n’a encore que très peu d’informations sur ces titres.

Fondé en 2009, Coatsink est un développeur et éditeur britannique. Il a développé et participé à la création de différents jeux VR au fil des années. Parmi ses œuvres, on compte, entre autres, Onward, sorti en 2016, A Night Sky (2017), Shadow Point (2019) et le titre à succès Jurassic World Aftermath, lancé en 2020. Très récemment, sa société mère, Thunderful Group, a publié un rapport sur Reddit, selon lequel il travaillait en ce moment sur un jeu de lancement du PSVR 2. Dans un autre rapport trimestriel, elle a confirmé que le studio préparait réellement ce jeu dédié au casque VR next-gen de Sony. Elle a profité de l’occasion pour annoncer que Coatsink développait actuellement en tout deux nouveaux jeux VR. On ignore encore si ces deux titres VR seront tous disponibles sur le PlayStation VR 2.

Coatsink

Ce que l’on sait des deux nouveaux jeux VR de Coatsink

D’après le contenu du rapport de Thunderful Group, les deux nouveaux jeux VR développés par Coatsink sont un jeu d’action sportif et un jeu de survie coopératif. Baptisé « Salted Caramel », le premier devrait débarquer sur le marché au second semestre 2022.

Le second, quant à lui, est appelé « Date ». Celui-ci devrait sortir l’année prochaine. Les deux nouveaux titres VR se baseraient sur une propriété intellectuelle développée par le studio lui-même.

Selon Thunderful, Coatsink travaille également en même temps sur deux autres jeux non VR. Il prépare donc en tout quatre titres. Quoi qu’il en soit, le lancement du PSVR 2 de Sony reste encore un mystère jusqu’à maintenant. Il est alors difficile de savoir si les deux nouveaux jeux du développeur de Jurassic World Aftermath sont destinés à son lancement.

Cet article Coatsink travaille actuellement sur quatre nouveaux jeux, dont deux titres VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Deadness : un survival horror VR à vous donner à coup sûr la chair de poule

Par : Serge R.

Développé par ALIEN Studio, Deadness est un nouveau survival horror en réalité virtuelle. Le jeu VR emmène le joueur dans un centre de recherche décrépit rempli de morts-vivants qui n’en veulent qu’à sa peau. Il est disponible dès maintenant sur Steam pour les casques VR Valve Index et HTC Vive au prix de 24,99 dollars, soit environ 22,52 euros.

Les adeptes de jeux d’horreur VR ont actuellement droit à toute une liste de titres qui leur sont dédiés sur Steam et Meta Quest. Même s’il vient de débarquer sur Index et Vive, Deadness fait toutefois sûrement partie de ceux les plus terrifiants grâce à son réalisme plutôt intense. Profondément troublant, il est en effet capable de faire vivre un véritable enfer aux joueurs. Pour cela, il combine des graphismes réalistes avec des environnements déchirants et des monstres brutaux. Il ne faut pas non plus oublier le son à donner la chair de poule. Celui-ci rend son gameplay encore plus effrayant.

Deadness : un survival horror VR conçu pour être joué assis

Dans Deadness, le joueur se réveille dans un centre de recherche abandonné mal éclairé. Bien entendu, le personnage se pose de nombreuses questions sur la manière dont il est arrivé là, la façon d’en sortir, etc. Pendant que son esprit s’emballe avec toutes ces questions, il remarque la présence de morts-vivants cachés dans l’obscurité.

Dans la plupart des survival horrors, le joueur doit courir pour échapper à de tels monstres. Toutefois, le nouveau jeu VR d’ALIEN Studio ne lui permet pas de faire cela. Effectivement, le personnage est confiné en fauteuil roulant. On doit de ce fait y jouer assis.

Pour se déplacer, le joueur doit se servir de ses deux mains pour faire tourner les roues du fauteuil roulant. Il a droit à certaines armes, dont des armes à feu pour venir à bout des morts-vivants qu’il croise. Bien évidemment, il ne peut pas se déplacer durant les combats. Il doit tenir l’arme qu’il utilise avec l’une de ses mains.

Afin de sortir du centre de recherche décrépit, il doit trouver différents indices permettant de résoudre le mystère derrière sa situation. Pour cela, il doit pousser son fauteuil roulant à travers des couloirs obscurs et des ponts branlants faits de planches de bois. À noter que le jeu VR ne propose pas de bande-son. On n’entend donc que les bruits du fauteuil, de sa respiration et des monstres.

Cet article Deadness : un survival horror VR à vous donner à coup sûr la chair de poule a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

After The Fall : Vertigo Games donne un premier aperçu de la saison Frontrunner

Par : Serge R.

Pour ceux qui attendent la saison Frontrunner d’After The Fall avec impatience, son développeur Vertigo Games vient d’en publier un premier aperçu. Celui-ci donne donc davantage de détails sur les différentes nouveautés apportées par la fameuse saison. Il faut dire que le nouveau contenu est très prometteur.

Pour rappel, le studio derrière Arizona Sunshine, Vertigo Games, a dévoilé la saison Frontrunner d’After The Fall il y a quelques jours. Parmi les nouveautés que le développeur VR a annoncées, il y a quatre nouvelles cartes, dont Boulevard Harvest Run, Stockpile, Junction et Highway. Il y a aussi le Skimmer, un nouveau type d’ennemi, et deux nouvelles armes, incluant un nouveau revolver qui frappera fort.

Il ne faut pas non plus oublier le mode Horde, jouable sur les deux cartes Junction et Highway. D’après le premier aperçu de la saison publié par Vertigo Games, il n’est pas encore prêt de s’en arrêter-là, et compte ainsi offrir davantage de contenu aux joueurs. En attendant, ceux-ci ont droit à un avant-goût de ce qui les attend prochainement.

Premier aperçu de la saison Frontrunner d’After The Fall : un max de contenu au menu

D’après ce qu’on peut voir dans le premier aperçu de la saison Frontrunner d’After The Fall, le mode Horde est sans doute le plus gros contenu ajouté au jeu VR. Ce fameux mode permet jusqu’à quatre joueurs d’affronter des vagues de snowbreed. Ils doivent survivre aussi longtemps qu’ils le pourront.

Pour cela, ils peuvent se servir de leurs propres armes. Comme évoqué précédemment, ils peuvent jouer au mode sur les cartes Junction et Highway. À noter que Vertigo Games a lancé le mode le mois dernier avec une nouvelle arme, le revolver. Ce mois-ci, on attend la carte Harvest Run, qui nous emmènera à Hollywood, et le Skimmer.

On aura également droit à une autre nouvelle arme, ressemblant à une mitrailleuse légère, ainsi qu’à de nouvelles options de personnalisation d’avatar. Celles-ci donneront la possibilité de sélectionner des tenues pour les avatars masqués. La carte PvP Stockpile sera aussi disponible ce mois-ci.

Le mois prochain, Vertigo Games compterait lancer un nouveau dispositif d’alimentation monté au poignet. Cependant, le studio n’a encore donné aucun détail concernant son fonctionnement pour le moment.

Cet article After The Fall : Vertigo Games donne un premier aperçu de la saison Frontrunner a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Rogue Ascent VR : un jeu VR qui transforme vos mains en pistolets laser

Par : Serge R.

Créé par Jordan McGraw, diplômé de la Purdue University, et édité par le studio Clique Games, Rogue Ascent VR est un nouveau jeu de tir en réalité virtuelle. Sa particularité, c’est qu’il permet aux joueurs de transformer leurs mains en différentes armes, dont des pistolets laser. Le titre VR est disponible gratuitement sur les casques VR Meta Quest et Meta Quest 2 dès maintenant. Les joueurs peuvent y accéder via le site du studio Clique Games ou via SideQuest.

Tout comme certains jeux publiés par Clique Games, tels que VR Dodgeball Trainer et Coffin Rot Brewing Co, Rogue Ascent VR utilise la technologie de suivi manuel du Quest. Grâce à cela, il est en mesure d’immerger les joueurs dans une aventure basée sur la science-fiction dans laquelle ils doivent se servir de leurs mains nues pour venir à bout de leurs ennemis. Pour accéder et tirer avec leurs armes, ils n’ont donc qu’à lever les mains, et faire le geste classique du pistolet avec les doigts. Ils peuvent d’ailleurs effectuer d’autres actions avec ces derniers.

Rogue Ascent VR : un gameplay amusant au menu

Dans Rogue Ascent VR, Jordan McGraw propose ainsi un système de combat simplifié basé sur les commandes de suivi manuel du Quest. En plus du geste du pistolet avec les doigts permettant de tirer sur les divers ennemis, il y a d’autres commandes d’armes amusantes qu’on peut réaliser avec les mains.

Pour toutes les découvrir, les joueurs doivent bien sûr jouer au jeu VR. Nous ne voulons tout de même pas gâcher tout le suspense. À part ces différentes commandes d’armes, on a aussi la possibilité de se servir de ses mains pour faire apparaître un bouclier. Celui-ci permet bien entendu de se protéger contre les attaques ennemies.

Pour ce faire, il suffit de tenir ses deux poings devant son visage, comme si on bloquait un coup de poing. À noter qu’en plus de bloquer les attaques des ennemis, ce bouclier numérique est capable de renvoyer tout projectile vers eux. Le hic, c’est qu’il s’affaiblit au fur et à mesure qu’on l’utilise.

Outre le bouclier, le titre VR propose d’ailleurs une variété d’autres commandes de suivi manuel non liées au combat. On peut, par exemple, ouvrir un portail en tendant tout simplement la main. En somme, il faut dire que Rogue Ascent VR offre un gameplay amusant aux joueurs.

Cet article Rogue Ascent VR : un jeu VR qui transforme vos mains en pistolets laser a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Niantic s’associe à Sony pour rendre Ingress Prime plus immersif grâce à l’audio AR

Par : Serge R.

Afin de rendre son jeu AR Ingress Prime plus immersif, Niantic s’associe à Sony. L’idée est notamment de combiner la technologie AR du monde réel du développeur de Pokémon Go avec les « LinkBuds ». Il s’agit du tout dernier matériel audio du géant japonais derrière les casques PlayStation VR.

Pour la petite histoire, Niantic a lancé son tout premier jeu AR mobile, baptisé Ingress, en 2012, et donc bien avant son titre à succès Pokémon Go. Pour rappel, ce dernier n’a en effet débarqué sur les appareils iOS et Android que plus tard en 2016. En 2018, la startup américaine a décidé de sortir une refonte totale de son premier jeu AR, qui n’a jamais connu la popularité de Pokémon Go malgré son originalité et ses qualités. Elle l’a alors appelée Ingress Prime. Près de quatre ans après son lancement, Niantic met ainsi à jour le titre AR basé sur la science-fiction de sorte à le rendre plus immersif avec les LinkBuds de Sony.

Niantic Sony

Niantic et Sony : un partenariat plutôt prometteur dans l’univers des jeux AR

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, le dernier matériel audio de Sony, LinkBuds, se caractérise par une forme de beignet étrange. Il propose une expérience audio incroyable. Sa particularité, c’est qu’il permet à tout utilisateur de rester à l’écoute de son environnement et des personnes l’entourant sans avoir à l’ôter.

Intelligent et confortable, l’accessoire peut de ce fait être porté à longueur de journée. Grâce à une telle conception unique, il est parfait pour immerger les joueurs dans tout type d’expérience AR ou de jeu mobile AR. Effectivement, il ne faut pas oublier que les titres AR, tels qu’Ingress Prime, utilisent à la fois un monde virtuel et le monde réel comme terrain de jeu.

Selon le directeur marketing produit de Niantic, Archit Bhargava, les images et filtres superposés au monde réel sont une grande partie de l’avenir de la technologie AR. Mais pour rendre l’expérience encore plus immersive, il faut exploiter les autres sens à part le visuel, et donc le son.

Quoi qu’il en soit, le partenariat entre Niantic et Sony jouera un rôle essentiel dans le développement des prochains jeux AR. Combinés avec des écouteurs comme les LinkBuds, ces derniers plongeront les joueurs dans des expériences nettement plus immersives.

Cet article Niantic s’associe à Sony pour rendre Ingress Prime plus immersif grâce à l’audio AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Virtual Virtual Reality 2 attendu ce mois-ci sur les casques PC VR et Quest 2

Par : Serge R.

Le studio derrière le jeu VR The Under Presents, Tender Claws, vient de dévoiler la sortie prochaine de Virtual Virtual Reality 2. Il s’agit bien sûr de la suite de son jeu d’aventure plutôt surréaliste baptisé Virtual Virtual Reality. S’il n’y a aucun changement, le nouveau titre VR devrait être lancé sur Meta Quest 2 et Rift le 10 février prochain. Une version SteamVR est aussi attendue le 17 février.

Le jeu d’aventure en réalité virtuelle Virtual Virtual Reality fait partie des meilleures expériences VR pour les joueurs qui ont un faible pour les expériences narratives très poussées. Il les emmène dans un univers virtuel fictif. Dans le titre, ils doivent donc rejoindre une grande entreprise futuriste. Leur principal objectif est de réaliser les rêves les plus fous des clients. Afin de permettre aux fans du jeu VR de revivre l’aventure autrement, son développeur, Tender Claws, vient ainsi d’annoncer sa suite, Virtual Virtual Reality 2. Le nouveau titre VR promet d’être encore plus intéressant. Une première bande-annonce est disponible pour avoir un aperçu de son contenu.

Virtual Virtual Reality 2 : une toute nouvelle aventure à ne surtout pas manquer

Virtual Virtual Reality 2 se base bien entendu sur les événements de son prédécesseur. Néanmoins, il proposera une nouvelle version de son monde. Cette fois-ci, les humains et les IA prendront leur retraite dans un univers virtuel appelé Scottsdale. Il s’agit d’un paisible paradis numérique.

Malheureusement, le financement de la plateforme sera retiré. Les serveurs commenceront alors à se fermer. Avant qu’il ne soit trop tard, le joueur devra de ce fait trouver une solution. En somme, on peut donc s’attendre à une histoire remplie de réflexions et de parodies. D’après la bande-annonce du nouveau titre VR, il bénéficiera d’ailleurs de nouveaux éléments et fonctionnalités qu’on ne trouvait pas dans le jeu original.

Parmi ceux-ci, les joueurs pourront, entre autres, piloter des mechs et ralentir le temps pour venir à bout de leurs ennemis. Quoi qu’il en soit, on espère que, comme son prédécesseur, Virtual Virtual Reality 2 se caractérisera par une expérience narrative très poussée. Après tout, Tender Claws se démarque toujours par ses expériences VR fantastiques et plutôt étranges. À noter que le nouveau jeu VR coûtera 29,99 dollars à sa sortie.

Cet article Virtual Virtual Reality 2 attendu ce mois-ci sur les casques PC VR et Quest 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Warhammer 40,000 : Battle Sister débarquera sur les casques SteamVR le mois prochain

Par : Serge R.

C’est officiel, le jeu de tir run-and-gun en VR Warhammer 40,000 : Battle Sister débarquera sur les casques SteamVR le mois prochain. Le studio derrière le titre, Pixel Toys, prévoit donc de le lancer sur ces fameux appareils le 8 mars.

Pour rappel, Warhammer 40,000 : Battle Sister a fait ses débuts sur Meta Quest vers la fin de l’année 2020. Il a ensuite débarqué sur Oculus Rift à la moitié de 2021, avec une prise en charge de l’achat croisé. On sait maintenant qu’il se prépare également à sortir sur les casques PC VR. Le FPS ne sera ainsi plus exclusif aux casques VR de Meta. Tout comme les propriétaires de ces derniers, ceux des casques SteamVR auront donc aussi l’occasion de se lancer dans l’aventure à partir du mois prochain. Ils seront alors amenés à affronter les forces du Chaos. Pour cela, ils pourront se servir de toute une liste d’équipements typiques de la franchise Warhammer. Des lance-grenades aux Power Swords en passant par le gros pistolet Bolter, ils seront bien équipés.

Warhammer 40,000 : Battle Sister sur les casques SteamVR : la version la plus avancée du jeu ?

Depuis son lancement sur Quest en décembre 2020, le jeu de tir en réalité virtuelle de Pixel Toys a reçu tout un lot de mises à jour. Parmi celles-ci, on comptait la mise à jour multijoueur, qui a introduit la coopération dans le titre VR.

Il y avait aussi la mise à jour baptisée « Big Guns », lancée le mois dernier pour rééquilibrer la difficulté dans le mode « Last Bastion ». Celle-ci a également apporté trois nouvelles armes et trois nouveaux ennemis.

Grâce à ces mises à jour continues, la version SteamVR de Warhammer 40,000 : Battle Sister sera celle la plus riche en fonctionnalités et la plus avancée à ce jour selon Pixel Toys. Elle promet donc d’être bien intéressante.

Quoi qu’il en soit, le jeu VR devrait être disponible au prix de 20 dollars, soit environ 17,50 euros.

Cet article Warhammer 40,000 : Battle Sister débarquera sur les casques SteamVR le mois prochain a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

nDreams lance un nouveau studio VR spécialisé en développement de jeux AAA

Par : Serge R.

La société de jeux vidéo basée à Farnborough, au Royaume-Uni, nDreams, vient de lancer un nouveau studio VR spécialisé en développement de jeux AAA. Il s’agit de son troisième studio dédié à la création de contenu de réalité virtuelle.

Pour rappel, nDreams a donné naissance à son deuxième studio VR baptisé Orbital l’année dernière. Il s’agit d’un développeur de réalité virtuelle axé sur les jeux VR de service en direct. En l’espace de seulement quelques mois, la société derrière l’exclusivité Oculus, Phantom : Covert Ops, et Fracked a donc dévoilé son troisième studio VR. Appelé Elevation, celui-ci proposera plutôt des jeux VR haut de gamme à un public cible. Il sera dirigé par Glenn Brace, le directeur artistique de nDreams. Il fonctionnera à la fois en interne et à distance. S’il n’y a aucun changement, la nouvelle équipe aura bientôt droit à un nouveau bureau basé au Royaume-Uni.

nDreams studios VR jeux AAA

Elevation : que doit-on attendre du nouveau studio VR pour les jeux AAA de nDreams ?

Pour le moment, l’équipe du nouveau studio VR pour les jeux AAA de nDreams n’a pas encore révélé son premier projet. Néanmoins, d’après certaines rumeurs, on peut s’attendre à des titres VR de type Fracked et Phantom. Il ne faut pas oublier que ce sont deux jeux de tir VR qui n’ont pas manqué de faire de nombreux adeptes.

Bien qu’ils aient pu être plus étoffés et plus longs, beaucoup les ont ainsi appréciés. On espère toutefois que l’évolution rapide de la réalité virtuelle à l’heure actuelle permettra à l’équipe d’Elevation de réaliser des projets VR encore plus captivants.

Quoi qu’il en soit, nDreams a aussi annoncé dernièrement qu’il comptait revenir en force dans l’édition de jeux VR. Le nouveau city builder de Purple Yonder baptisé Little Cities fait donc partie de ses projets.

Cet article nDreams lance un nouveau studio VR spécialisé en développement de jeux AAA a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Beat Games dévoile un nouveau type de bloc pour Beat Saber

Par : Serge R.

Le studio derrière le jeu de rythme VR à succès Beat Saber, Beat Games, vient de révéler un nouveau type de bloc plutôt mystérieux pour le titre. Apparemment, il s’agit d’un bloc classique découpé en plusieurs segments pour former une sorte de courbe.

Récemment, le développeur VR Beat Games a publié une image du fameux nouveau type de bloc sur le compte Twitter officiel du jeu VR ultra-populaire. Comme description de l’image, le studio VR a mis en anglais « Qu’est-ce que c’est ? », « Mauvaises réponses uniquement ». Ce tweet a bien sûr fait l’objet d’un débat auprès des fans du titre VR. Certains pensaient qu’il s’agissait d’une conversion d’un bloc classique.

Néanmoins, Josh Joynes, alias Freeek, le créateur principal du jeu VR, a confirmé que c’est bien un tout nouveau type de bloc. Depuis la révélation de Freeek, une grande partie de la communauté a commencé à croire que c’est un bloc de type « slider ». Il permettrait ainsi des mouvements VR nettement plus fluides, comme ceux que l’on trouve dans les rivaux du titre, tels que Supernatural et Synth Riders.

What's this?

Wrong answers only 👇pic.twitter.com/os6XweQBks

— Beat Saber (@BeatSaber) January 12, 2022

Nouveau type de bloc pour Beat Saber : un travail de longue haleine

Selon Freeek, le projet de création du nouveau type de bloc pour Beat Saber ne date pas d’hier. Il est donc en développement depuis déjà un bon bout de temps. Malgré cela, il ne sera pas disponible dans les anciennes pistes du jeu de rythme VR, même dans celles du dernier DLC Lady Gaga Music Pack.

En somme, le fameux bloc fera ainsi son apparition dans les prochaines versions du titre VR. Pour le moment, il n’y a toutefois pas encore de nouveaux DLC ou morceaux annoncés pour le jeu VR. Néanmoins, l’année 2022 semble tout de même prometteuse en termes de sortie de nouveaux contenus pour Beat Saber.

Quoi qu’il en soit, c’est apparemment la première fois que Beat Games ajoute une nouvelle fonctionnalité aussi importante au gameplay de base du jeu depuis qu’il a quitté l’accès anticipé sur PC. On ne prend bien sûr pas en compte les différents mods et les variétés de modificateurs optionnels proposés jusqu’à maintenant.

Cet article Beat Games dévoile un nouveau type de bloc pour Beat Saber a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Hitman 3 VR : la version PC VR attendue cette semaine

Par : Serge R.

Ça y est ! On a enfin une date officielle de lancement pour la version PC VR tant attendue du jeu d’infiltration et d’action-aventure, Hitman 3 VR. De plus, les fans n’auront plus à attendre longtemps. Effectivement, elle sera disponible cette semaine même, plus précisément demain.

Le développeur et éditeur du fameux titre, le studio IO Interactive, vient tout juste de confirmer cette date de sortie. La version PC VR de Hitman 3 VR prendra la forme d’une mise à jour gratuite pour ceux qui disposent déjà du jeu. À noter que ce dernier arrivera également sur Steam le même jour. Bien qu’il soit disponible sur PS5, on ignore toutefois encore s’il le sera aussi sur le nouveau casque de Sony, le Playstation VR 2. Néanmoins, il y a tout de même de fortes chances qu’il y débarque dans l’avenir. On espère donc que ce ne sera pas la fin de l’histoire de Hitman avec la VR. Quoi qu’il en soit, Horizon Call of the Mountain est, pour le moment, le seul titre VR confirmé pour ce casque VR next-gen.

Version PC VR de Hitman 3 VR : à quoi doit-on s’attendre ?

Les propriétaires de casque PC VR peuvent se réjouir, car la version de Hitman 3 VR qui leur est dédiée inclura toutes les fonctionnalités disponibles sur sa version PSVR. Ils auront de ce fait droit à toute la campagne principale du titre VR. Ils pourront ainsi se mettre dans la peau de l’agent 47.

De plus, pour ceux qui disposent d’une copie de Hitman 1 et 2, ils auront également l’opportunité de les importer dans le jeu VR. Grâce à cela, ils pourront jouer à toute la trilogie en réalité virtuelle. Ils pourront alors profiter de dizaines d’heures de contenu VR inédit.

Le meilleur avec la nouvelle version de Hitman 3 VR, c’est qu’elle prendra entièrement en charge les contrôleurs de mouvement. En d’autres mots, elle laissera de côté le suivi limité de sa version PSVR avec la manette DualShock 4. Cela rendra probablement l’expérience VR nettement plus intéressante.

Cet article Hitman 3 VR : la version PC VR attendue cette semaine a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Zenith : The Last City : la date de sortie officielle enfin révélée

Par : Serge R.

Après une longue attente, on connaît enfin la date de sortie officielle du MMORPG VR, Zenith : The Last City. Son développeur, le studio Ramen VR, l’a annoncée la semaine dernière, juste avant le lancement de sa deuxième version bêta, qui s’est déroulée ce week-end. S’il n’y a aucun changement, le jeu VR devrait ainsi être lancé le 27 janvier prochain.

Zenith : The Last City débarquera donc sur toutes les plateformes prises en charge, c’est-à-dire les casques PC VR, PSVR et Meta Quest ce mois-ci. Pour marquer la révélation de la date de lancement du titre VR, Ramen VR a publié une nouvelle bande-annonce de celui-ci. En attendant sa sortie officielle, les joueurs VR ont de ce fait un aperçu de ce à quoi ils doivent réellement s’attendre.

Sortie de Zenith : The Last City : la première étape d’un nouveau chapitre pour le jeu VR

Pour rappel, Ramen VR a lancé la première version bêta du MMORPG VR le mois dernier. Selon le studio, cette version était encore assez loin de la perfection, bien qu’elle propose d’excellentes fonctionnalités sociales, et que ses combats utilisent la VR à bon escient. Et pourtant, les joueurs VR sont en quête d’un bon MMO en réalité virtuelle depuis des années.

Heureusement, le développeur VR a nettement amélioré les performances et l’équilibre du jeu VR dans sa deuxième version bêta. On peut de ce fait s’attendre à un MMORPG VR bien digne de ce nom à la sortie de la version complète de Zenith : The Last City ce mois-ci. Après tout, Ramen VR a déclaré qu’il s’agissait de la première étape d’un nouveau chapitre pour le jeu VR.

Il a donc assuré qu’il a une feuille de route pour le titre pour 2022. Quoi qu’il en soit, le studio VR a annoncé que, pour le moment, il se concentre uniquement sur les versions déjà révélées du jeu. Il n’est ainsi pas encore sûr qu’il débarque sur le casque VR next-gen de Sony, le PlayStation VR 2, dans l’avenir.

Cet article Zenith : The Last City : la date de sortie officielle enfin révélée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Swarm : le jeu de tir VR pour Quest obtient un mode multijoueur

Par : Serge R.

Le jeu de tir VR pour Meta Quest baptisé Swarm vient d’obtenir un mode multijoueur. Pour les fans qui souhaitent en profiter, sa version bêta est disponible gratuitement dès maintenant sur Oculus App Lab. En fait, le studio derrière le titre VR, Greensky Games, l’a lancée le mois dernier.

Ayant vu le jour en avril 2021, Swarm est un jeu de tir en réalité virtuelle au grappin. De genre arcade, il propose des sessions plutôt rapides. Il se caractérise notamment par ses couleurs vives. Dans le titre VR, le joueur est ainsi amené à affronter des hordes de drones en se déplaçant dans les airs dans divers environnements de style arène. À son lancement, le fameux jeu ne proposait qu’un mode solo. Heureusement pour les fans, il vient d’obtenir un mode multijoueur. Son développeur, Greensky Games, l’a baptisé « Atmos Arena ».

Version bêta du mode multijoueur de Swarm : le début d’un énorme projet

Le mode multijoueur de Swarm conserve son gameplay de base. Dans Atmos Arena, chaque joueur est de ce fait amené à se déplacer dans différents environnements en se servant d’un grappin. En même temps, il s’équipe de pistolets pour venir à bout de ses ennemis. Toutefois, les fans du titre VR ont désormais droit à des courses et des options de combat à mort.

Bien entendu, la version bêta du nouveau mode utilise des avatars et des visuels de base étant donné qu’elle est encore au stade de prototype. Malgré cela, elle peut prendre en charge jusqu’à 10 joueurs à la fois.

Quoi qu’il en soit, cette version du fameux mode n’est que le début d’un énorme projet selon le studio Greensky Games. D’après lui, il n’a créé qu’une infime partie du mode jusqu’à présent. Il a donc encore d’importants plans pour Atmos Arena. Il compte, entre autres, lancer un monde ouvert massif et divers modes de jeu, dont PvP, PvE et PvEvP. À noter que le jeu VR n’a toujours pas débarqué sur SteamVR comme le développeur VR l’avait promis. Néanmoins, on espère tout de même qu’il y sera disponible plus tard cette année.

Cet article Swarm : le jeu de tir VR pour Quest obtient un mode multijoueur a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Half-Life : Alyx : le jeu d’action-aventure de Valve s’invite sur PlayStation VR 2 ?

Par : Serge R.

Le jeu d’action-aventure en solo de Valve, Half-Life : Alyx, pourrait avoir une version PlayStation VR 2 selon un as de l’industrie VR. Toutefois, on ignore quand il sera disponible sur le casque VR next-gen de Sony. Aucune date officielle de lancement n’a encore été dévoilée.

Lors du CES 2022, qui s’est déroulé la semaine dernière à Las Vegas, Sony a dévoilé les spécifications techniques de son nouveau casque VR, PlayStation VR 2. On sait donc que l’appareil embarquera, entre autres, un écran OLED HDR d’une résolution 4K. Il proposera aussi un taux de rafraîchissement de 90 Hz à 120 Hz et un large champ de vision d’environ 110 degrés, sans oublier le rendu fovéal.

Par la même occasion, la firme nippone a également dévoilé un nouveau jeu VR dédié au fameux casque, « Horizon Call of the Mountain ». D’après une nouvelle rumeur, Horizon ne serait toutefois pas la seule franchise populaire à se diriger vers le PSVR 2. Effectivement, le cofondateur de XboxEra, Nick « Shpeshal » Baker, a annoncé sur Twitter que Sony et Valve ont conclu un accord pour lancer Half-Life : Alyx sur ce dernier.

From what I’ve been told, they have. Not sure when it’s happening though. I thought this was one of those open secrets? https://t.co/RPrdPArDLc

— Nick (@Shpeshal_Nick) January 6, 2022

Half-Life : Alyx sur PlayStation VR 2 : une sortie avantageuse pour Sony

Si la révélation de Nick Baker est vraie, le lancement de Half-Life : Alyx sur PlayStation VR 2 pourrait être une véritable victoire pour Sony. Il ne faut en effet pas oublier que le titre VR de Valve fait partie des meilleurs jeux d’action-aventure en solo de tous les temps disponibles sur les casques PC VR.

Pour rappel, le jeu de tir à la première personne en VR a fait ses débuts sur Valve Index en mars 2020. Il met le joueur dans la peau du personnage principal, la brillante combattante de la résistance appelée Alyx Vance. Il se retrouve dans une période entre les titres Half-Life et Half-Life 2.

Half-Life : Alyx tient sa popularité, notamment de ses mécanismes de jeu révolutionnaires en réalité virtuelle. Il ne faut pas non plus oublier ses différents personnages et environnements savamment conçus. Il faut dire que le fameux titre est une aventure en solo presque parfaite.

Cet article Half-Life : Alyx : le jeu d’action-aventure de Valve s’invite sur PlayStation VR 2 ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les aides pour financer son jeu vidéo

Par : greg

La production d’un jeu vidéo est très onéreuse même pour un jeu indépendant à partir du moment où vous ne pourrez pas faire tout tout seul. En effet, il vous faudra, si vous estimez que le jeu va vous permettre par la suite de rapporter de l’argent: créer votre studio, embaucher des collaborateurs, développer votre … Continuer la lecture de Les aides pour financer son jeu vidéo

Les aides pour financer son jeu vidéo

Par : greg

La production d’un jeu vidéo est très onéreuse même pour un jeu indépendant à partir du moment où vous ne pourrez pas faire tout tout seul. En effet, il vous faudra, si vous estimez que le jeu va vous permettre par la suite de rapporter de l’argent: créer votre studio, embaucher des collaborateurs, développer votre … Continuer la lecture de Les aides pour financer son jeu vidéo

J’ai joué à Thimbleweed Park

Par : greg

J’ai eu la chance de pouvoir tester ce jeu grâce au Marketplace d’Epic Games qui le proposait gratuitement pendant une quinzaine de jours. Thimbleweed Park renoue avec le gameplay de jeux de Lucasart tels que Maniac Mansion et Monkey Island  — réalisé d’ailleurs par Ron Gilbert et Gary Winnick —  le jeu a été financé … Continuer la lecture de J’ai joué à Thimbleweed Park

J’ai joué à Thimbleweed Park

Par : greg

J’ai eu la chance de pouvoir tester ce jeu grâce au Marketplace d’Epic Games qui le proposait gratuitement pendant une quinzaine de jours. Thimbleweed Park renoue avec le gameplay de jeux de Lucasart tels que Maniac Mansion et Monkey Island  — réalisé d’ailleurs par Ron Gilbert et Gary Winnick —  le jeu a été financé … Continuer la lecture de J’ai joué à Thimbleweed Park

La formation de Will Wright sur le Game Design

Par : greg

Ce week-end, je me suis fait un petit plaisir — l’achat d’une formation créée par Will Wright, le créateur de la série des Sim City et tout ce qui a suivi, sur le Game Design.  C’est une formation d’une qualité rare pour celui qui souhaite apprendre le métier de Game Designer… ou tout simplement, pour … Continuer la lecture de La formation de Will Wright sur le Game Design

La formation de Will Wright sur le Game Design

Par : greg

Ce week-end, je me suis fait un petit plaisir — l’achat d’une formation créée par Will Wright, le créateur de la série des Sim City et tout ce qui a suivi, sur le Game Design.  C’est une formation d’une qualité rare pour celui qui souhaite apprendre le métier de Game Designer… ou tout simplement, pour … Continuer la lecture de La formation de Will Wright sur le Game Design

❌