Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Interview vidéo : 4DViews, spécialiste de la capture volumétrique !

Par : Shadows
Temps de lecture : < 1 minute

A l’occasion du salon Virtuality, nous avons interviewé Richard Broadbridge, dirigeant de la société 4DViews.

Cette entreprise se spécialise dans la vidéo volumétrique, qui est en quelque sorte l’équivalent du scan 3D mais en vidéo. Les usages sont assez larges, comme l’explique Richard Broadbridge dans l’interview.
4DViews propose différents produits et services liés à cette technologie, de systèmes clés en mains installés dans votre studio à du service de capture.
L’entité est basée à Grenoble, et vous trouverez plus d’informations sur son site.

L’interview est en français ; des sous-titres français et anglais sont disponibles.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube de 3DVF : d’autres vidéos y seront publiées régulièrement !

Notez enfin que 4DViews est actuellement présente sur le salon Laval Virtual, qui se tient du 12 au 14 avril, sur le stand A12.

L’article Interview vidéo : 4DViews, spécialiste de la capture volumétrique ! est apparu en premier sur 3DVF.

2 milliards de dollars pour Epic Games

Par : Shadows
Temps de lecture : 2 minutes

Epic Games, éditeur de l’Unreal Engine et du jeu Fortnite, annonce avoir levé 2 milliards de dollars auprès de Sony et de KIRKBI, la société qui possède le groupe LEGO.
Chacune de ces deux entités a injecté un milliard de dollars (920 millions d’euros).

Pourquoi cet investissement ?

Epic Games explique que Sony, Epic et KIRKBI ont des intérêts communs : communauté de la création et du jeu en tant que clients, une volonté d’explorer davantage les liens possibles entre physique et virtuel.

L’implication de Sony ne surprendra pas : le groupe avait déjà injecté 200 million au sein d’Epic Games l’an passé et s’intéresse de près aux synergies entre jeu vidéo, musique et cinéma. Qu’il s’agisse des usages d’Unreal Engine pour la production de films et séries, de doublures numériques, de concerts virtuels dans Fortnite et du jeu vidéo au sens large, une alliance bénéficiera fortement aux deux mastodontes du divertissement.

KIRKBI, de son côté, explique que sa volonté est d’investir dans les tendances qui vont “marquer le futur dans lequel nous et nos enfants vivront”, et voit cet investissement comme une façon d’accélérer son essor dans le domaine du jeu vidéo et du divertissement numérique en général.

La notion de metaverse est sans surprise aussi citée par Sony et KIRKBI. Le CEO d’Epic Games Tim Sweeney avance que la somme injectée permettra à Epic “d’accélérer la construction du metaverse et de construire des lieux dans lesquels les joueurs peuvent s’amuser avec leurs amis, les marquent pourront construire des expériences créatives et immersives, et les créatifs pourront créer une communauté et se développer”.
Aucune échéance, même approximative, n’est donnée concernant la réalisation de cette vision.

Epic Games pèse 29 milliards d’euros

Avec cette levée de fonds, Epic Games voit sa valeur totale passer à 31.5 milliards de dollars, soit 29 milliards d’euros environ.

L’opération ne change pas le montage financier de l’entreprise, et le fondateur et CEO Tim Sweeney conserve le contrôle du groupe.

L’article 2 milliards de dollars pour Epic Games est apparu en premier sur 3DVF.

Ninoc Studio : une nouvelle entité née de Fortiche

Par : Shadows
Temps de lecture : 2 minutes

Simon Andriveau et Romain Barriaux annoncent la naissance de leur nouvelle entreprise, Ninoc Studio.

Tous deux ont passé 4 années chez Fortiche Production. Ils y ont collaboré sur différents projets au sein de l’équipe storyboard, de KDA/Popstars à la série Arcane : Romain Barriaux devenant lead, Simon Andriveau superviseur.

Ninoc Studio a vocation à proposer ses services en préproduction. A terme, l’objectif est aussi de développer des projets d’animations en 2D.

Notez enfin que le duo a choisi la ville de Reims pour établir cette nouvelle entité.

Ci-dessus et ci-dessous : quelques exemples des travaux de Simon Andriveau et Romain Barriaux.
Crédit : Riot Games / Fortiche Production

L’article Ninoc Studio : une nouvelle entité née de Fortiche est apparu en premier sur 3DVF.

Adobe annonce un chiffre d’affaires record

Par : Shadows
Temps de lecture : < 1 minute

Adobe dévoile les résultats financiers de son premier trimestre fiscal 2022, qui se terminait le 4 mars.
Le groupe détaille aussi l’impact financier de ses actions suite à l’éclatement de la guerre en Ukraine.

3.87 milliards d’euros

Adobe annonce 4,26 milliards de dollars de chiffre d’affaire sur ce trimestre (3,87 milliards d’euros). Un chiffre record pour ce premier trimestre, en hausse de 9% et même 17% en ajustant les chiffres pour tenir compte des variations monétaires et du fait que le premier trimestre 2021 comptait une semaine de plus.

Le résultat net s’élève à 1,261 milliard de dollars soit 1,145 milliard d’euros.

L’impact de la guerre en Ukraine

Adobe avait annoncé le 4 mars l’arrêt de nouvelles ventes de produits et services en Ukraine et en Biélorussie. Conséquence directe : Adobe réduit son ARR (revenu récurrent annuel) de 75 millions de dollars, ce qui correspond à l’ensemble des revenus récurrents en Russie et Biélorussie.
Les activités d’Adobe en Ukraine ne sont pas stoppées, mais le conflit a évidemment un impact et Adobe annonce un ARR réduit de 12 millions de dollars : là encore, la somme correspond à l’ensemble des revenus récurrents annuels, mais pour l’Ukraine.

Au total, les revenus récurrents annuels d’Adobe fondent de 87 millions de dollars pour l’année fiscale 2022.

Cours de bourse Adobe depuis 5 ans

L’article Adobe annonce un chiffre d’affaires record est apparu en premier sur 3DVF.

The Third Floor se lance dans l’animation et dévoile un court-métrage

Par : Shadows
Temps de lecture : < 1 minute

On connaissait The Third Floor pour ses services de prévisualisation et techniques associées (bandes-annonces de pitch, storyboarding/animatiques, visualisation technique pour le tournage, production virtuelle…), voilà que l’entité se lance dans l’animation !

Ce nouvel “Animation Group” se donne comme ambition de produire des contenus “de qualité cinéma” en rendu stylisé, en s’appuyant sur Unreal Engine. Des outils maison s’appuyant sur le moteur de jeu d’Epic Games ont aussi été développés. Ambitieux, The Third Floor estime pouvoir réduire les temps de rendu et reviewing de 70% par rapport à un pipeline d’animation 3D traditionnel.

Pour donner une idée de ses capacités, The Third Floor a dévoilé Skytribe, un court-métrage développé en interne et qui met l’accent sur les mouvements de caméra, la modélisation faciale, l’animation des personnages.
Le voici ; on pourra également consulter le site de The Third Floor pour plus de détails.

L’article The Third Floor se lance dans l’animation et dévoile un court-métrage est apparu en premier sur 3DVF.

Fortnite au secours des victimes de la guerre en Ukraine

Par : Shadows
Temps de lecture : < 1 minute

Nous avions déjà listé (ici et ) différentes réactions et initiatives du secteur de la création numérique face à la guerre en Ukraine.

Epic Games s’est joint à cet effort, et a annoncé hier que tous les bénéfices du jeu Fortnite réalisés entre le 20 mars et le 3 avril seraient destinés à de l’aide humanitaire en faveur des victimes du conflit.
36 millions de dollars ont déjà été récoltés : le montant global devrait donc être particulièrement élevé.

Les fonds seront distribués à différentes entités :

  • l’ONG Direct Relief ;
  • le HCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés) ;
  • l’UNICEF (Fonds des Nations Unites pour l’Enfance) ;
  • le PAM (Programme Alimentaire Mondial).

Epic Games donne quelques détails et explique que les dons seront envoyés le plus rapidement possible, au fur et à mesure et “dans les jours qui suivent” la validation des transactions liées à Fortnite. D’autres ONG seront ajoutées à la liste au fil du temps.
Xbox est partenaire de l’opération, et les fonds issus des abonnements seront inclus dans les sommes reversées aux ONG.
A noter, ces dons ne permettent pas aux personnes jouant à Fortnite de bénéficier de déductions fiscales : si vous souhaitez bénéficier de ce type de dispositif, nous vous invitons à donner directement aux ONG telles que celles citées ci-dessus.

L’article Fortnite au secours des victimes de la guerre en Ukraine est apparu en premier sur 3DVF.

MPC, The Mill, Mikros vont quitter le groupe Technicolor

Par : Shadows
Temps de lecture : 2 minutes

Mise à jour : Edition du titre afin de le clarifier.

Technicolor poursuit sa restructuration et compte se séparer de ses activités d’effets visuels et animation, nous apprend Les Echos. Elles seront regroupées dans une nouvelle société qui sera introduite en bourse.

Une restructuration par étapes

Cette nouvelle stratégie fait suite à un long processus de restructuration entamé avec l’arrivée du directeur général Richard Moat en 2019 : sa mission principale était de redresser le groupe, en mauvaise posture financière (Technicolor étant alors endetté et déficitaire) et boursière (65€ l’action en mai 2017 contre 2.90€ actuellement).
Dans le cadre de ce plan de restructuration, Technicolor s’est séparé de 30% de ses effectifs environ (entre 4000 et 5000 personnes ont perdu leur poste), et a aussi opéré une restructuration financière en 2020.

La longue chute du cours de l’action Technicolor

Plus récemment, Technicolor a achevé la réorganisation de ses activités créatives, avec une rationalisation de ses marques : un nom par marché. On retrouve désormais uniquement The Mill pour la publicité, MPC pour les films et séries, Mikros pour l’animation. Plus largement, la stratégie annoncée concernant les effets visuels/l’animation n’est pas une réduction de voilure mais au contraire une tendance à la croissance.

Un divorce incomplet ?

Le plan est désormais de séparer la division effets visuels du reste de Technicolor, et ainsi de l’introduire en bourse sous le nom Technicolor Creative Studio au troisième trimestre 2022.
Il faut dire que le timing boursier est plutôt bon sur le papier : cette division génère 113 millions d’euros de profits (629 millions de revenus), et les 9600 personnes employées par cette branche ont un planning 2022 déjà rempli à 67%, indique le directeur général Richard Moat. Technicolor avait d’ailleurs déjà indiqué que les studios allaient croître et embaucher. Technicolor Creative Studio se porte donc très bien.

Pour autant, Technicolor ne se séparera pas forcément totalement de ces activités, et pourrait conserver jusqu’à 35% du capital.

Richard Moat explique en outre que cette opération pourrait améliorer la cotation boursière de la maison mère : « Nous pensons que le groupe dans sa forme actuelle subit une décote car il existe très peu de synergies entre nos trois métiers », explique-t-il, les deux autres branches principales de Technicolor étant la fabrication de DVD et le secteur des maisons connectées (box télécoms/Android).

Cette opération devrait aussi permettre à Technicolor de refinancer sa dette, qui s’élève à 1,3 Md€.

Nous aurons l’occasion de revenir sur le sujet dans les mois à venir. Il faudra évidemment suivre de près le profil des entités qui investiront dans Technicolor Creative Studio, et leurs objectifs à courts, moyen et long terme.

L’article MPC, The Mill, Mikros vont quitter le groupe Technicolor est apparu en premier sur 3DVF.

Olivier Lelardoux prend la tête de Blue Spirit

Par : Shadows
Temps de lecture : 3 minutes

Près de 20 ans après avoir créé le studio Blue Spirit, Eric Jacquot va céder sa place à un nouveau directeur général, Olivier Lelardoux.

Olivier Lelardoux, qui était depuis 2005 directeur des studios et producteur associé de Cyber group studios, est également un réalisateur prolifique à qui l’on doit plus de 700 épisodes sur différentes séries d’animation (Gigantosaurus, Zou, les Chroniques de Zorro…).

A son nouveau poste, nous explique Blue Spirit, Olivier Lelardoux “aura en charge le développement de Newen Kids & family, (le nouveau nom de la holding Blue Spirit) qui aura vocation à accueillir de nouvelles sociétés de production, en France et à l’étranger, à l’instar de la politique activement développée par le groupe Newen sur les autres genres.”

En pratique, Olivier Lelardoux remplacera Eric Jacquot à partir de janvier 2023. Ce dernier va accompagner la transition et ne quittera Blue Spirit qu’en juin 2023.

Outre ce changement direction, Blue Spirit annonce un changement profond de son organisation, avec 4 personnes à la direction générale adjointe :

– Camille Gérard, directrice des productions chez Blue Spirit depuis 2007, vient d’être nommée DGA des studios (Paris, Angoulême, Montréal) et responsable des productions exécutives (France et international).

– Sandrine Vellieux arrivée en 2020, occupe les fonctions de DAF et est DGA en charge des affaires financières et administratives.

– Frantz Delbecque, directeur technique, est passé DGA de Blue Spirit Lab, et supervise l’ensemble des moyens techniques et les développements

– Armelle Glorennec, DGA de Blue Spirit Productions, nouvellement accompagnée par Justine Francke, est désormais concentrée sur la production déléguée (séries et longs métrages) qui s’est intensifiée depuis quelques années.

Blue Spirit explique cette évolution par l’intensification de son activité, avec désormais 3 séries produites en parallèles contre 2 auparavant (actuellement, Arthur et les enfants de la table ronde, Alice & Lewis, Mille Bornes), sans compter les projets en développement.

En outre, le marché du long-métrage est lui aussi en essor, avec pas moins de 4 films en préparation : La légende du (presque) roi Arthur de Jean-Luc François, La balade de Yaya de Cédric Babouche, La poudre d’escampette (adapté de l’album de Chloé Cruchaudet), Colleen et Amélia, d’Eric Summe coproduit avec Syon (Canada).

Enfin, les studios d’Angoulême, Paris, Montréal connaissent eux aussi une forte croissance, à la fois via des projets internes, des séries issues de producteurs français ou internationaux (Gremlins, What If). Blue Spirit indique que ses studios “emploient aujourd’hui de façon régulière plus de 300 personnes”.

Eric Jacquot profite de cette annonce pour donner son sentiment :

Je laisse la société entre les mains d’une magnifique équipe qui me suis depuis de nombreuses années.
Armelle, Camille, Frantz, Sandrine et tous à Paris et dans les différents studios ont chacun apporté leurs
talents et leurs énergies pour construire ce grand studio. Un immense merci à toutes et tous.
Un grand merci à Romain Bessi, Directeur Général de Newen qui nous a solidement accompagné durant
ces dernières années avec beaucoup d’envies pour accélérer notre croissance.
Merci aussi à Eleanor de nous avoir assisté sur les préventes de nos projets et sur les projets
internationaux des studios.
C’est avec plaisir et confiance que je confie les clés de la maison Blue Spirit à Olivier avec qui nous
échangeons et travaillons depuis un très long moment.
C’est un réalisateur au long cours (Gigantosaurus 2 & 3 produit en 24 mois), un directeur artistique, un
producteur, un directeur de studio avec une bonne lecture et connaissance du marché international et
aussi avec une bonne maitrise des enjeux technologiques à venir

Olivier Lelardoux, enfin, se dit ravi de ses nouvelles fonctions :

Je suis très heureux de rejoindre Blue spirit et le groupe Newen. Dans mes nombreuses collaborations
avec Blue spirit comme producteur ou réalisateur, j’ai pu apprécier la vision et le professionnalisme de
Eric Jacquot qui, en association avec Armelle Glorennec et ses équipes, a fait émerger un véritable fleuron
de l’animation française. C’est pour moi un grand honneur de reprendre le flambeau dans la continuation
du travail de Eric, tout en accompagnant les équipes dans les profondes transformations de notre
industrie ainsi que l’exploration de nouveaux contenus et territoires créatifs. C’est également pour moi
un privilège de travailler aux côtés de Romain Bessi afin d’imaginer et construire de nouvelles synergies
ambitieuses et stimulantes au sein du groupe Newen.

Pour plus d’informations, on pourra consulter le site de Blue Spirit.

Olivier Lelardoux

L’article Olivier Lelardoux prend la tête de Blue Spirit est apparu en premier sur 3DVF.

Ukraine : la mobilisation se poursuit dans l’industrie de l’image

Par : Shadows
Temps de lecture : 4 minutes

Suite à notre premier article sur les réactions du milieu créatif face à l’invasion russe en Ukraine, voici un second point sur les dernières initiatives et prises de positions.

Mesures contre la Russie, aide à l’Ukraine et sa population, pétitions, appels aux dons : les initiatives sont nombreuses et très diverses.

Annecy réagit, pas de délégations russes en 2022

L’équipe du Festival d’Annecy annonce son soutien à l’Ukraine, et annonce qu’il n’y aura “pas de délégations officielles ou gouvernementales russes cette année”.

Alors qu’à l’est de l’Europe, l’Ukraine défend sa liberté, le Festival d’Annecy tient à exprimer tout son soutien à sa population et salue son courage.

Nous nous associons également aux voix qui s’élèvent pour dénoncer le comportement des autorités russes, responsables de cette situation intolérable. Aussi, le Festival n’accueillera pas de délégations officielles ou gouvernementales russes cette année.

En tant qu’organisateurs d’un évènement international dédié au cinéma d’animation, nos pensées sont bien entendu aux côtés des artistes et professionnels ukrainiens, dont les œuvres sont présentées régulièrement à Annecy ; mais elles vont également à leurs homologues russes qui osent s’opposer au régime et à l’agression militaire menée actuellement.

La liberté, la fraternité, le partage et l’accueil sont des valeurs fondamentales que défend farouchement le Festival d’Annecy, et à plusieurs reprises dans son histoire, y compris récente, il s’est positionné clairement pour la liberté et a rejeté toute forme de censure et d’oppression. Nous serons toujours aux côtés des artistes et professionnels qui soutiennent ces valeurs.

L’équipe du Festival d’Annecy

Magelis prête à aider les entreprises voulant se délocaliser

Pôle Image Magelis, pôle de développement économique de la filière Image en Charente, veut agir concrètement pour le milieu de l’image ukrainien et leur propose de délocaliser temporairement leur production : un moyen de faire en sorte que les entreprises ukrainiennes ne perdent pas leurs projets et clients, que leurs équipes puissent continuer à travailler.

Magelis invite les entités de son territoire qui peuvent proposer un espace de travail à les contacter.

Au regard de la situation en Ukraine et en solidarité avec les professionnels ukrainiens de l’image touchés par la guerre, Magelis est en train d’effectuer auprès des entreprises du pôle le recensement des bureaux disponibles pour l’accueil d’urgence d’entreprises qui auraient besoin de délocaliser temporairement leur production. En parallèle, avec tous ses partenaires locaux, un recensement des capacités d’hébergement sur le territoire est effectué. Celles et ceux qui souhaitent proposer un espace de travail peuvent contacter Magelis: communication@magelis.org

Une pétition dans le milieu de l’animation

Près de 500 personnes du secteur de l’animation ont signé une pétition contre l’invasion russe.

Blender : Ton Roosendaal réagit

Ton Roosendaal, qui dirige l’équipe Blender, a exprimé son soutien à l’Ukraine.

Kiev under attack. To everyone in #Ukraine, especially our Blender friends; I wish you all the luck in the world to end this madness. My heart is with you. 🇺🇦

— Ton Roosendaal (@tonroosendaal) March 1, 2022

Animated Solidarity revient

Sur Twitch, Animated Solidarity animera ce week-end sur Twitch une levée de fonds, les dons allant à des associations intervenant en Ukraine.

Animators Against War

Sur Youtube, environ 200 personnes du milieu de l’animation ont lancé un compte collectif. Le but : créer et publier des courts-métrages contre l’invasion de l’Ukraine.

Daria, à l’origine de l’initiative, a expliqué à France Info vouloir protester malgré les risques d’arrestation :

C’est très dangereux de protester dans la rue mais on y va parce que la situation mérite que je prenne le risque d’être arrêtée.

France Info indique d’ailleurs qu’une membre de l’initiative a été arrêtée par les autorités russes.

3DCoat face aux bombardements

Pilgway, éditeur du logiciel 3DCoat, est une société ukrainienne basée à Kyiv. L’entreprise a envoyé un message qui évoque le bombardement de la capitale, explique qu’une partie de son équipe n’a pas encore quitté la ville mais se situe dans des endroits “relativement sécurisés”, et ajoute que le développement de 3DCoat 2022 continue.

Pilgway se dit “confiant” en la victoire ukrainienne et appelle ouvertement à envoyer des dons à l’armée ukrainienne.

We, the Pilgway team, are in Ukraine and now our country and all of us are going through a very difficult test. Russia started a full-scale war against us. Most of our team was in Kyiv before the start of the war. Now Kyiv is being bombed by rockets at night and a significant part of the population has left the city. At the moment, part of our team has left Kyiv, and part has remained in fairly safe places. We continue to develop 3DCoat and plan to launch a release video for 3DCoat 2022 soon.

We are confident in our victory, because the truth is with us and God is with us! If you share our pain, you can help the Ukrainian army – below are the details that the National Bank of Ukraine opened specifically to help our army

https://bank.gov.ua/en/news/all/natsionalniy-bank-vidkriv-spetsrahunok-dlya-zboru-koshtiv-na-potrebi-armiyi

S.T.A.L.K.E.R appelle aux dons

L’équipe du jeu S.T.A.L.K.E.R., a aussi réagi, et pour cause : le studio développement GSC Game World est basé à Kyiv, la capitale ukrainienne.

Le studio appelle à envoyer des dons à un fonds de soutien aux forces armées ukrainiennes, et explique que la priorité n’est plus au développement mais à la survie. Le studio appelle à soutenir l’Ukraine par tous les moyens, qu’il s’agisse de donner à son armée ou aux ONG qui interviennent auprès des réfugiés.

The people of Ukraine continue to defend their Independence against the armed forces of Russian Federation.
They started to bomb our cities without warning, their soldiers intruded from north, east, and south. None of Ukraine’s citizens wanted war, few were ready for it, but we will stand for our freedom to the last.

We are eternally grateful to our fans, friends and colleagues who’ve already joined the common cause of stopping Russian aggression.
We are happy to be a part of such a united community.

But yet the war is not over, and the enemy is not stopping. Right now our families and friends are either trying to find shelter from bombings or are actively assisting those who has already suffered from the occupants.

We need all the help we can get.

Special aid account to support the Armed Forces of Ukraine.

UA843000010000000047330992708

Transfers are possible from all over the globe.

Crypto:

BTC – 357a3So9CbsNfBBgFYACGvxxS6tMaDoa1P

ETH – 0x165CD37b4C644C2921454429E7F9358d18A45e14

USDT (trc20) – TEFccmfQ38cZS1DTZVhsxKVDckA8Y6VfCy

International Red Cross

www.icrc.org 🡥

International Charitable Foundation “COME BACK ALIVE”

https://savelife.in.ua/en/donate/ 🡥

Through pain, death, war, fear and inhuman cruelty, Ukraine will persevere.
As it always does!

Ukraine needs all the help it can get.

Special aid account to support the Armed Forces of Ukraine. UA843000010000000047330992708

International Charitable Foundation "COME BACK ALIVE"

https://t.co/D3F2MYkDdo #SaveUkraine #StopRussia #StandWithUkraine

— S.T.A.L.K.E.R. OFFICIAL (@stalker_thegame) March 2, 2022

Aide directe

Nous vous tiendrons évidemment au courant des prochains développements.

D’ici là, rappelons qu’il est possible de soutenir financièrement les organismes et ONG qui agissent en faveur des réfugiés, par exemple la Croix-RougeMédecins sans Frontières, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

L’article Ukraine : la mobilisation se poursuit dans l’industrie de l’image est apparu en premier sur 3DVF.

Guerre en Ukraine : la communauté de la création réagit et agit

Par : Shadows
Temps de lecture : 4 minutes

Suite à l’éclatement de la guerre en Ukraine, le secteur créatif a évidemment réagi, mais aussi lancé des initiatives. En voici un aperçu entre soutien aux équipes situées sur place, dénonciation du conflit ou organisation d’un festival pour les réfugiés.

Des studios directement concernés

Plusieurs groupes comme Crytek et Ubisoft, qui ont des équipes sur place, se sont exprimés.

Crytek est implanté en Ukraine depuis une quinzaine d’années. Le studio de jeu vidéo explique suivre la situation de près et faire son possible pour aider ses équipes et leurs proches, tout en indiquant avoir pu maintenir un contact. Le studio exprime aussi “sa tristesse face aux évènements actuels” et indique que ses pensées “vont à [ses] équipes et à tous les citoyens ukrainiens” .


Ubisoft a aussi réagi publiquement : on rappelle que le groupe possède deux studios en Ukraine, dans la capitale Kyiv et à Odessa.
Là encore, le communiqué évoque une volonté de soutenir les équipes, “en termes de sécurité physique et financière”. Ubisoft indique également son soutien à “toutes les personnes impactées”.

Le pays dispose de nombreux autres studios d’animation, effets visuels et jeu vidéo comme le studio d’animation Animagrad, le studio d’effets visuels Postmodern Digital.

Une lettre ouverte de la communauté de l’animation russe

De l’autre côté de la frontière, plus de 850 personnes issues du secteur de l’animation russe (que leur métier soit l’animation, la production, la critique ou encore l’organisation de festivals) ont signé une lettre ouverte contre la guerre, qui appelle à la fin des actions militaires.

Dans la liste des signataires, on trouve notamment le réalisateur, producteur et scénariste Andrey Khrzhanovsky, la réalisatrice et illustratrice Svetlana Filippova, le réalisateur Konstantin Bronzit, l’animatrice et productrice Irina Rubina.
Le fait de publier cette lettre est en soi un geste fort, étant donné les possibles conséquences pour les signataires.

En voici une traduction :

Nous sommes convaincus que la guerre n’apporte que la mort, la souffrance et la destruction. Et rien ne peut la justifier. Le communautés de l’animation ukrainienne et russe sont unies et inséparables, nous travaillons ensemble, regardons nos films respectifs depuis des années. L’art de l’animation est aussi un art qui aide les gens à se sentir humains. Pas pour tuer, pas pour détruire. Pour unir.

Et aujourd’hui nos enfants, nos frères sont envoyés tuer ceux avec qui ils ont récemment joué dans la même cour et ont regardé les mêmes dessins animés, sans faire la différence entre ceux qui étaient russes ou ukrainiens.

L’animation et l’art en général ont toujours été imprégnés d’un esprit pacifiste. Nous pensons que les actions militaires actuelles ne sont pas dirigées seulement contre nos amis et collègues ukrainiens, mais aussi contre tous les peuples, l’humanité toute entière.

Nous sommes contre la guerre. Nous voulons que les paroles sur ce peuple frère ne se transforment pas en cauchemar sanglant.

Il n’y a aucune justification aux bombes et aux tueries !

Un festival pour les réfugiés

Signalons enfin une initiative des réalisatrices Weronika Jurkiewicz et Bianca Lucas visant à créer un festival d’animation improvisé au niveau de la frontière entre l’Ukraine et la Pologne.

L’idée est de proposer aux familles de réfugiés un peu d’évasion afin d’oublier, durant quelques heures, la peur, l’attente et la fatigue. Le temps d’attente à la frontière pour les réfugiés est en effet particulièrement long (à la fois avant la frontière pour la traverser, après pour trouver un transport) : 12 voire 24h pour les personnes fuyant à pied.
L’équipe recherche en priorité des films pour enfants, si possible sans dialogues afin d’éviter la barrière de la langue. Courts et longs sont acceptés, du moment que les droits de projection peuvent être levés pour l’occasion.
Par ailleurs, les connexions internet étant précaires ou inexistantes, l’équipe demande d’envoyer des liens de téléchargement direct, afin de pouvoir disposer des films même sans Wi-Fi.

Enfin, l’appel indique que toute aide logistique en Pologne est la bienvenue : en parallèle de l’appel à films, l’équipe tente d’organiser la gestion des salles, projecteurs, chaises, écrans.

Voici l’appel:

ATTENTION all friends, filmmaking and festival community!!! WE NEED FILMS FOR CHILDREN & FAMILIES ASAP. Weronika Jurkiewicz and I are starting the BORDER CROSSING CHILDREN’S FILM FESTIVAL in POLAND.

Many mothers/ families are currently waiting in line at the border with their children for 12 hrs at a time in the cold. Once they cross, they have to wait further for transport. Exhausted, having to keep it together for their kids.

Everything is progressing dramatically and we are trying to move fast. We are scrambling to set up a points in Przemyśl, Medyka, and literally along the crossing where mothers wait either to cross or for transport with their children. Holding screenings and distractions for children is crucial in giving the little ones a moment of light through the trauma, and the mothers a moment to breathe. And hopefully see a smile on some of the children’s faces. We are currently trying to organize venues, projectors, screens and seats. Anyone who can help us with that and logistics in Poland, please let us know.

But in the meantime WE NEED FILMS FOR CHILDREN ASAP. The wifi is cutting out at the border, we need files and downloadable links. NO DIALOGUE, SHORT OR LONG, RIGHTS AND FEES WAIVED for the purpose of this event. I’m calling on all fellow FESTIVALS, PROGRAMMERS, FILMMAKERS AND DISTRIBUTORS. Please think of the most suitable films for the families in need right now.

UPDATE: you can now send downloadable films to: bccffpoland@gmail.com

Outre l’adresse ci-dessus (n’hésitez pas à donner les détails de vos films sous la forme “Film title/Director/Duration/Genre/Country” afin de faciliter le traitement), vous pouvez aussi envoyer vos films à Ivan Zuber de Laïdak Films, qui aide l’équipe en pré-téléchargeant les films: ivan@laidakfilms.com

Aide directe

Rappelons enfin qu’il est possible de soutenir financièrement les organismes et ONG qui agissent en faveur des réfugiés, par exemple la Croix-Rouge, Médecins sans Frontières, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

L’article Guerre en Ukraine : la communauté de la création réagit et agit est apparu en premier sur 3DVF.

❌