Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 7 mai 2021Vos flux RSS

Up and down the Metaverse – Rhizomatiks on synchronicity and multilevel experiences

Up and down the Metaverse – Rhizomatiks on synchronicity and multilevel experiences
In today’s mercurial, complex, and ambiguous world, our bodies oscillate between the virtual and the real more than ever. The world-famous collective Rhizomatiks is testing the web, presenting performances and experimental online-based systems, and approaching these situations from a variety of angles.
Hier — 6 mai 2021Vos flux RSS

Créez vos propres jeux sur Nintendo Switch, avec « L’atelier du jeu vidéo »

Par : Shadows

Nintendo annonce le lancement le 11 juin prochain de L’atelier du jeu vidéo, sur la boutique en ligne Nintendo eShop.

Cet outil destiné à un large public, dont évidemment les plus jeunes, se donne comme mission de permettre aux personnes possédant une Switch de créer leurs propres jeux. Afin d’y parvenir, les bases de la programmation visuelle seront présentées par de petites créatures numériques, les « Nodons ».

Voici un aperçu de cet atelier :

Concrètement, chaque Nodon est un élément de programmation : le Nodon « Bonhomme » et le Nodon « stick », une fois reliés, permettent ainsi de faire déplacer un personnage avec le stick.
Des leçons interactives seront incluses pour prendre en main ces Nodons, avec des étapes pratiques afin de vérifier les acquis.

Une fois les bases comprises, il devient possible de créer des jeux variés : plateformes, défilement horizontal, course, tir…
Un mode Programmation Libre permet de travailler sur son projet, avant de basculer en mode jeu pour tester le résultat.

Nintendo n’a évidemment pas oublié l’aspect social et permettra de partager les jeux via Internet ou en mode sans fil local. Mieux encore, il sera possible d’accéder au mode Programmation Libre des jeux partagés : parfait pour décortiquer la manière dont un projet a été fait, et donc progresser soi–même.

Côté contrôleurs, Nintendo annonce une compatibilité avec Joy-Con, manette Switch Pro, manettes de la Switch Lite, mais aussi clavier/souris connectés sur la station d’accueil.

Des vocations en perspective ?

S’il conviendra évidemment de vérifier en pratique la qualité du logiciel, le concept est évidemment une bonne idée : comme les outils de création déjà disponibles sur PC, L’atelier du jeu vidéo permettra à de nouveaux publics de s’initier à la programmation, de créer et, pourquoi pas, de susciter de l’intérêt pour les métiers du jeu vidéo.

L’atelier du jeu vidéo sera disponible le 11 juin sur Nintendi eShop, pour une trentaine d’euros.

L’article Créez vos propres jeux sur Nintendo Switch, avec « L’atelier du jeu vidéo » est apparu en premier sur 3DVF.

Réalité augmentée sans casque ni lunettes, juste au VP orientable. Projet LFX

projet LFX LightForm

Après nous avoir fait miroiter les lunettes de réalité augmenté pour grand public, Les Hololens de Microsoft et les Magic Leap sont aujourd’hui hors de prix et orienté pro.

L’avenir de la projection à la maison pourrait bien voir le jour chez LightForm avec une projection intelligente et nous émanciper de l’isolement des écrans de smartphones, de tablettes, de lunettes ou de casques et ainsi construire une projection partagée via une interface vocale et une zapette. Lorsque la réalité augmentée s’adapte dynamiquement au monde réel avec un vidéoprojecteur en plafonnier.

LightForm dévoile le projet LFX, une plateforme de recherche pour les interfaces projetées orientables. Une expérience numérique partagée ou chaque centimètre carré est un pixel interactif. Le projet LFX présente 3 conceptions : un luminaire monté au plafond et 2 lampes de table. Chaque lampe contient un vidéoprojecteur pour l’affichage et des caméras pour le scan 3D et le suivit des personnes, plus une combinaison de miroirs et de moteur pour se diriger autour de l’espace.

A suivre.

projet LFX LightForm
Crédit photo Lightform
projet LFX LightForm
Crédit photo Lightform
projet LFX LightForm
Crédit photo Lightform
projet LFX LightForm
Crédit photo Lightform
Projet LFX LightForm
Crédit photo Lightform

Réalité augmentée sans casque ni lunettes, juste au VP orientable. Projet LFX est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Videoprojecteur Fujifilm FP-Z5000 à double axe articulé

Fujifilm FP-Z5000

Fujifilm propose un vidéoprojecteur à focale ultra-courte avec objectif repliable et articulé sur 2 axes, utilise une optique pointue de Fujinon. Cette bestiole offre donc une projection omnidirectionnelle sans déplacé le VP, orientable vers le haut, le bas, droite gauche, sol ou plafond, horizontale ou verticale, idéal pour les endroits inaccessibles ou exigus comme certaines galeries, musés ou théâtre.

Le FP-Z5000 est un mono DLP sur diode laser de 5000 Lumens ANSI avec un ratio de contraste de 12000:1, gère la position des coners et bien d’autres friandises, une définition native de 1920X1080 pixels, dispose de 3 entrées HDMI, du RJ45 et de l’USB Type A. Dans les 8500 € HT.

A noté que la version FP-Z8000 arrivée en mars dernier à 8000 Lumens ANSI propose en natif le edge blending et le warping avec une définition native de 1920X1200 pixels toujours avec le même ratio de contraste de 1200:1, la variante se fait aussi sur la connectique offrant du HDMI 2.0, du DisplayPort 1.2 du SDI 3G et du HDBaset.

Fujifilm FP-Z5000
Fujifilm FP-Z5000
Fujifilm FP-Z5000
Fujifilm FP-Z5000
Fujifilm FP-Z5000
Fujifilm FP-Z5000

Videoprojecteur Fujifilm FP-Z5000 à double axe articulé est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

On-Gaku : Notre Rock ! – animation et musique le 19 mai

Par : Shadows

Réalisé par Kenji Iwaisawan, le film d’animation On-Gaku : Notre Rock ! débarquera le 19 mai dans les salles françaises.

Le long-métrage met en scène un trio de lycéens marginaux. Un jour d’été et malgré leur inexpérience musicale totale, ils se lancent dans la création d’un groupe de musique.

Produit par Rock’n Roll Mountain et Tip Top, le film fait partie des nombreux projets d’animation dont la sortie française a été affectée par la pandémie.

L’article On-Gaku : Notre Rock ! – animation et musique le 19 mai est apparu en premier sur 3DVF.

Ancient Dungeon : le dungeon crawler VR arrive dans quelques mois

Par : Serge R.
ancient dungeon

Ancient Dungeon est un dungeon-RPG VR qui a connu un franc succès sur Kickstarter en 2020. Selon son développeur, Eric Thullen, sa sortie est prévue pour bientôt. Le jeu VR arrivera ainsi sur le Quest d’Oculus et les casques SteamVR en accès anticipé.

Selon Thullen dans une mise à jour de Kickstarter, Ancient Dungeon en est à sa dernière mise à jour substantielle avec la version b0.9. Il s’agit donc de sa dernière mise à jour avant sa sortie en accès anticipé. Le développeur du jeu d’exploration de donjon n’a d’ailleurs pas manqué d’ajouter qu’il devrait arriver dans quelques mois.

Ancient Dungeon : une nouvelle bande-annonce disponible

Pour donner aux joueurs un avant-goût du dungeon crawler VR, Thullen vient de publier une nouvelle bande-annonce du jeu. Celle-ci montre à quel point Ancient Dungeon est prometteur. Effectivement, le joueur a l’occasion de s’engager dans un véritable combat physique.

Il est donc amené à affronter des squelettes, des mages, etc. Pour cela, il peut balancer des épées, lancer des couteaux et tirer des flèches. Dans ce titre, on retrouve aussi les grands classiques des dungeon-RPG.

Le joueur peut ainsi, entre autres, partir à la recherche de trésors cachés, éviter des pièges mortels, etc. Il est d’ailleurs bon de savoir que les donjons rencontrés dans le jeu sont générés de manière aléatoire. Ils sont également bourrés de secrets, de pièges, d’ennemis et de butins.

Plusieurs chemins à emprunter

Dans Ancient Dungeon, le joueur peut rencontrer différents types de donjons. Il y a, entre autres, le donjon infernal envahi par des ennemis ayant le feu comme principal atout. Il y a aussi le donjon Overgrown qui contient tout un tas de végétations. Ce dernier est envahi par des méchants à base de plantes.

À noter que les joueurs peuvent ne pas rencontrer les mêmes donjons en jouant au jeu d’après Thullen. Effectivement, ils peuvent emprunter différents chemins. Ceux-ci les mèneront donc dans des endroits différents, voire cachés.

Pour les joueurs les plus curieux qui souhaitent avoir un aperçu du jeu, ils peuvent essayer la version bêta gratuitement. Ils doivent juste disposer de l’un des appareils pris en charge. Pour la version bêta la plus récente sur Quest, elle est disponible dans l’App Lab.

Cet article Ancient Dungeon : le dungeon crawler VR arrive dans quelques mois a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Test : Maskmaker, une nouvelle réussite pour le studio Innerspace VR

Par : Shadows

En 2019, Innerspace VR lançait A Fisherman Tale, jeu d’énigmes en réalité virtuelle qui connut un joli succès critique et commercial.

Il y a quelques semaines, nous avions interviewé l’équipe autour de son nouveau jeu, Maskmaker. Celui-ci est désormais sorti, et nous avons pu le tester (grâce à une clé fournie par le studio). Ce nouveau titre a-t-il su nous séduire ? La réponse dans cet article.

Le test a été effectué sur un casque Oculus Quest, en mode Oculus Link.

Maskmaker : concept et scénario

Maskmaker est un jeu d’aventure qui vous place dans la peau d’un apprenti créateur de masques, dans un mystérieux atelier. Ces masques ne sont pas ordinaires : les porter permet d’explorer des mondes variés, d’un village suspendu dans une forêt à un territoire gelé, en passant par un archipel paradisiaque. Plus précisément porter un masque vous place dans la peau d’un habitant de ces différents univers : c’est en sautant de personnage en personnage que vous pourrez visiter en profondeur les différents mondes, y résoudre des énigmes, collecter des ingrédients et découvrir les enjeux de votre quête.

Artefacts et mélanges de peinture vous permettront de créer des masques de plus en plus complexes, que vous collectionnerez en progressant.

Un univers riche et esthétique

Disons-le sans attendre : graphiquement, Maskmaker est une réussite. Les niveaux (conçus en VR sous Gravity Sketch) nous proposent des univers à la fois très variés et cohérents entre eux, grâce à une direction artistique maîtrisée. Chacun des 6 mondes à visiter possède sa propre identité, avec des inspirations parfois manifestes (Himalaya pour le niveau en montagne, par exemple), d’autres plus subtiles. Marais, forêt, mines, zone aride où la maîtrise de l’eau est cruciale, plage paradisiaque : la diversité de ces environnements permet d’éviter la monotonie dans laquelle on aurait facilement pu tomber avec sa boucle de gameplay de base, qui consiste à découvrir un nouveau modèle de masque en observant un habitant d’un des mondes, rechercher les ingrédients associés en résolvant des énigmes si nécessaire, fabriquer le masque.

Les ingrédients des masques sont eux-mêmes assez divers : cornes, perles, coraux, minéraux, plantes… Autant d’élements que vous récolterez au fil du jeu, et que vous combinerez ensuite à vos masques dans l’atelier qui sert de hub central.

Toujours sur le plan esthétique, et sans trop en dire, quelques séquences de danse (créées via de la motion capture) sont de toute beauté.

Un scénario plus intelligent qu’il n’y paraît

Les premiers pas dans le jeu permettent rapidement de poser quelques personnages centraux et de vous donner une idée de ce qui s’est passé avant votre arrivée : un créateur de masques, les habitants de mondes variés désormais figés, des entités qui révèlent la part d’ombre du créateur de masques…
Si le tout laisse initialement craindre une conclusion assez manichéenne, le jeu a l’intelligence de dépasser une simple vision binaire. Nous n’en dirons pas plus afin de ne pas vous gâcher la découverte du scénario.

Une utilisation intelligente de la VR

Innerspace VR n’en est pas à son coup d’essai en réalité virtuelle, et cela se ressent. L’équipe a pris soin de proposer des actions variées qui tirent parti des spécificités de la VR.

Ainsi, la précision du matériel actuel sera pleinement exploitée quand il s’agira de peindre des détails sur vos masques, d’assembler des éléments, ou de résoudre des énigmes à l’aide de mécanismes divers : ici une manivelle, là une potion à préparer, plus loin encore la posture d’une statue à imiter.

Les actions sont donc variées, logiques (il suffira de faire le geste d’enfiler un masque pour l’utiliser, de l’enlever pour cesser son action), et renouvellent l’expérience.

Certes, les adeptes de jeux de réflexion pourront rester frustrés par une difficulté toute relative, mais nous sommes au font plutôt ici dans un jeu d’exploration et d’aventure que dans un titre ardu à la Myst. La narration vient nous aider en cas de difficulté, en suggérant plus ou moins explicitement des pistes. Parfois un peu trop rapidement à notre goût, d’ailleurs : le sentiment d’être pris par la main est un peu trop présent.

Au fond, Maskmaker ne cherche pas tant à faire travailler vos neurones que vos yeux et votre coeur, qu’il s’agisse de mélanger des couleurs puis de peindre avec soin votre futur masque, de vous émerveiller face à un vaste paysage, de réparer un mécanisme depuis longtemps délaissé, d’admirer la végétation qui oscille sous le vent.

Des ponts actionnés par des manivelles, un ascenseur au loin, une végétation stylisée : un des paysages typiques de Maskmaker.

Toujours en ce qui concerne les mécanismes de jeu, on appréciera l’idée d’une coopération avec soi-même : les masques permettant d’incarner divers personnages d’un même monde, il devient en effet possible de combiner les actions. Par exemple, entrer dans le corps d’un personnage pour réparer un mécanisme qui fera fonctionner un téléphérique qui est accessible par un autre personnage, dans lequel vous vous plongerez ensuite en changeant de masque.
Il vous faudra donc souvent jongler avec les masques pour résoudre une énigme en plusieurs actions successives.

Un exemple de « coopération en solo » : en incarnant un des personnages, on dépose un objet utile dans un panier accroché à une corde, que l’on enverra à portée d’un autre personnage dans lequel on se glissera ensuite.

Quid de l’accessibilité et de l’optimisation ?

L’accessibilité est un point important en jeu vidéo, et plus encore en réalité virtuelle. Innerspace VR propose ici différents paramètres et modes pour faciliter l’usage du titre :

  • audio disponible en français, anglais, possibilité d’activer des sous-titres dans les deux langues ;
  • déplacement au choix par petits sauts ou en déplacement fluide ; dans ce second mode, afin de limiter les risques de cinétose, un vignettage est appliqué par défaut ; il est ajustable et désactivable selon votre sensibilité. Le passage d’un mode de déplacement à l’autre peut se faire à tout moment. En pratique nous avons d’ailleurs utilisé les deux approches selon que nous souhaitions nous déplacer rapidement ou non. Divers paramètres sont proposés comme le contrôle de la direction du déplacement fluide via mouvements de la tête ou de la main ;
  • possibilité de couper les vibrations ;
  • deux modes disponibles pour porter un objet : maintien (on reste en appui sur un bouton pour tenir un objet en main) ou bascule (un appui pour tenir, un second pour relâcher) ;
  • possibilité de jouer en mode assis.

L’équipe a donc pensé à de nombreux éléments. Deux points noirs néanmoins.
D’une part, avec un Oculus Quest (connecté en Oculus Link), l’usage de la longue-vue, un des outils du jeu, est peu agréable : en zoomant, la vue tremble et rend plus difficile l’observation. On aurait aimé que le jeu stabilise artificiellement notre point de vue.
Par ailleurs, comme la couleur joue un rôle central dans la création des masques, et en l’absence d’alternative dans les options de jeu (symboles, hachures…), nous ne pouvons pas conseiller le jeu aux daltoniens.

Enfin, en ce qui concerne les performances, le jeu tourne sans problème en qualité « haute » avec une antique GeForce 980 TI. Vous ne devriez donc pas avoir de soucis, quelque soit votre configuration.

Conclusion

Beau et envoûtant, Maskmaker est un titre à ne pas manquer en ce début 2021 malgré ses quelques petits défauts. Disponible sur Steam, PSVR, Oculus Rift, Viveport pour une vingtaine d’euros, il vous procurera environ 5h de plaisir immersif. Une durée de vie équilibrée, qui permet de faire durer le plaisir sans arriver au stade de la lassitude, d’autant que la montée en complexité des énigmes permet d’avoir un réel sentiment de progression.

Notre seul vrai regret, au final : nous aurions aimé plus de lore, d’éléments qui ne soient pas liés à la quête principale et nous permettent juste d’en savoir plus sur les mondes explorés, que ce soit via des textes ou des objets divers. Mais cela aurait évidemment nécessité une masse de travail bien plus massive, et donc un budget -et un tarif- en forte hausse.

Poétique, intelligent et esthétiquement réussi, Maskmaker est un titre que nous vous recommandons.

L’article Test : Maskmaker, une nouvelle réussite pour le studio Innerspace VR est apparu en premier sur 3DVF.

Unreal Engine : un outil inévitable ?

Par : Shadows

Alex Tardif, Lead Graphics Programmer chez ZeniMax Online Studios, a publié sur son site personnel une réflexion intéressante autour d’Unreal Engine.

L’article, titré « On the Perceived Inevitability of Unreal« , est comme il l’explique issu de réflexions de personnes du milieu du jeu vidéo, et en particulier celles impliquées dans le développement de moteurs de jeu internes et d’outils maison.

Alex Tardif indique avoir vu passer récemment de nombreux articles et propos du type « ‘vous feriez mieux de vous mettre à Unreal, car vous allez forcément finir par travailler avec ».
Un point de vue qu’il partage en grande partie : il évoque un déclin du développement interne aux studios dans la décennie passée et l’approche d’Unreal Engine 5, avec des technologies qui seront difficiles voire impossibles à répliquer par un studio de jeu vidéo. Il lui semble clair qu’Unreal va s’imposer encore davantage.

En parallèle, il dresse le portrait d’un secteur en pleine mutation, pour le meilleur mais aussi parfois le pire. Il évoque notamment la mort du middleware indépendant, avec des outils rachetés à tous de bras par Unreal, Unity et d’autres, alors même que ces outils tiers faisaient partie de ce qui permettait à certains studios de rester indépendants des gros moteurs commerciaux. Même quand le rachat ne se traduit pas par un produit enterré, et que, par exemple, Epic Games poursuit la vente du middleware, Alex Tardif avance qu’il est évident qu’un géant comme Epic mettra moins d’efforts dans ce middleware que dans sa version intégrée au sein d’Unreal.
Tardif souligne aussi que cet état de fait est en grande partie de la faute des studios eux-mêmes, qui ont cherché encore et encore à négocier les prix : pour les éditeurs de middlewares, le rachat par un géant comme Epic est du coup l’issue la plus intelligente.

Alex Tardif pointe aussi du doigt l’effondrement du nombre de talents : de moins en moins de personnes sont disponibles sur le marché du développement des moteurs et outils graphiques, pour des raisons multiples : présence de géants qui embauchent massivement et assèchent le marché du travail, mais aussi conditions de travail difficiles dans les studios (crunch, salaires sous-évalués) qui font fuir de nombreuses personnes. Il explique que la seule solution est bien souvent d’embaucher uniquement des jeunes en sortie d’école et de les former, ce qui est néanmoins difficile quand on manque en interne de personnes expérimentées.

En bref, donc, Alex Tardif nous donne sa vision du secteur du jeu vidéo : celle d’un domaine dans lequel il est de plus en plus difficile, pour les studios, de travailler sur des outils internes plutôt que de céder aux sirènes d’Unreal Engine.

Nous vous invitons évidemment à lire l’article « On the Perceived Inevitability of Unreal » complet.

L’article Unreal Engine : un outil inévitable ? est apparu en premier sur 3DVF.

Resident Evil 4 VR : plus de détails révélés

Par : Serge R.
resident evil 4 vr

Récemment, Capcom a annoncé la sortie officielle de Resident Evil 4 VR exclusivement sur le Quest 2. Maintenant, les joueurs ont droit à plus détails sur le jeu grâce à l’Oculus Gaming Showcase. La vitrine en ligne de Facebook a en effet donné davantage d’informations sur le titre en publiant une séquence de gameplay de celui-ci.

Pour rappel, Capcom travaille en partenariat avec Oculus Studios et Armature Studio pour amener Resident Evil 4 en réalité virtuelle. Lors de l’annonce du nouveau jeu VR la semaine dernière, le studio japonais n’a pas encore dévoilé beaucoup d’informations sur celui-ci. Tout ce qu’on savait, c’est qu’il laissera de côté la vue à la troisième personne. Il sera ainsi joué à la première personne. Maintenant, les joueurs savent davantage à quoi ils peuvent s’attendre.

Resident Evil 4 VR : une adaptation complète pour la réalité virtuelle

En se basant sur la séquence de gameplay présentée lors de l’Oculus Gaming Showcase, on remarque tout d’abord une amélioration sur l’aspect artistique de Resident Evil 4 VR. On a ainsi droit à une résolution plus élevée.

Pour ce qui est des animations des personnages, elles restent intactes. Il en est de même pour les différentes cinématiques. Il faut dire que ces éléments restent fidèles au titre original de Capcom.

Du côté du gameplay, les joueurs peuvent désormais interagir avec les divers objets du jeu. Ils peuvent de ce fait les prendre. En ce qui concerne les armes, le système d’inventaire du titre original a été laissé de côté. En fait, elles se trouvent dorénavant sur le corps du joueur. Il peut donc les saisir rapidement. Et le meilleur, c’est qu’il est maintenant possible d’utiliser deux armes en même temps.

D’autres détails à connaître absolument

 

Tout comme le système d’inventaire, le HUD utilisé pour afficher la santé et les munitions est également délaissé dans Resident Evil 4 VR. D’après ce qu’on peut voir sur la séquence de gameplay publiée, il est en effet remplacé par une montre-bracelet pour ne pas gâcher la vue du joueur.

En somme, les fans de la franchise Resident Evil peuvent vraiment s’attendre à des changements bien intéressants avec ce nouveau titre en VR. Toutefois, aucune date de sortie officielle n’a encore été révélée jusqu’à maintenant.

Cet article Resident Evil 4 VR : plus de détails révélés a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Gaming Showcase : toute une liste de nouveautés à ne pas manquer

Par : Serge R.
resident evil 4 vr

Facebook vient de lancer sa toute première Oculus Gaming Showcase. Il s’agit donc d’une présentation en ligne de style Nintendo Direct. Elle concerne les nouvelles annonces et bandes-annonces pour Rift et Quest.

Désormais, les propriétaires des casques VR Oculus Quest et Oculus Rift ne manqueront plus aucune nouveauté sur ces plateformes. Grâce à l’Oculus Gaming Showcase, ils ont la possibilité de découvrir tout nouveau contenu VR et mise à jour en un seul endroit. Bien entendu, les éléments présentés seront disponibles dans l’Oculus Rift Store et/ou l’Oculus Quest Store.

Oculus Gaming Showcase : à quoi peut-on s’attendre ?

Parmi les nouveautés annoncées, on sait donc que la campagne du jeu Pistol Whip basée sur le thème Far West sera disponible cet été. Aussi, les fans de Warhammer 40K : Battle Sister peuvent profiter de la version coopérative tant attendue du titre dès maintenant.

Bien qu’on n’ait pas eu des nouvelles sur Lone Echo II depuis un bon bout de temps, on sait également désormais qu’il va débarquer sur PC cet été. Toutefois, aucune version dédiée au Quest n’a encore été dévoilée.

L’Oculus Gaming Showcase donne d’ailleurs davantage d’informations sur Resident Evil 4 VR, qui va bientôt sortir sur Quest 2. Les joueurs auront ainsi la possibilité d’utiliser deux armes en même temps. Et le meilleur, c’est qu’ils n’auront plus à les ranger dans un inventaire comme dans la version originale du jeu.

D’autres nouveautés à ne pas manquer

Grâce à l’Oculus Gaming Showcase, on sait aussi que le titre I Expect You To Die 2 va enfin être lancé cette année sur les casques Quest et Rift. Le studio derrière 1080 Snowboarding va d’ailleurs lancer un nouveau jeu baptisé Carve Snowboarding sur Quest.

Du côté de Vertigo Games, il vient de confirmer que le titre After the Fall va finalement sortir cet été sur Quest après une longue attente. Les fans de The Climb 2 ont en outre désormais droit à un pack d’extension Freestyle avec mise à jour gratuite.

La mise à jour gratuite Aftershocks pour The Walking Dead : Saints & Sinners arrivera également le mois prochain. Les passionnés du jeu VR n’auront ainsi plus à attendre longtemps.

Cet article Oculus Gaming Showcase : toute une liste de nouveautés à ne pas manquer a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Vidéoprojecteur laser 3LCD Epson LightScene EV-110

Epson EV-110

Le VP pour créer des environnements immersifs avec l’Epson LightScene EV-110, est une solution d’affichage convergente d’éclairage et d’affichage laser. Cette bestiole est conçue pour l’art numérique (installation interactive), la muséographie, le VidéoMapping, Show Case, les galeries ou autres attractions touristiques.

C’est un VP de 2200 Lumens ANSI sur un 3LCD avec une définition native de 1280X800 à diode laser d’une durée de vie de 20 000 heures, détection de mouvement GPI possède une connectique HDMI, Ethernet, WiFi, Bluetooth, USB 2 Type B, un slot SD Card, ainsi qu’un lecteur multimédia et des applications Epson Creative Projection (Apple) et Projector Content Manager avec liste de lecture et gestion du soft edge, outils de gestion Creston (domotique), Art-Net.

Le vidéoprojecteur Epson LightScene EV-110 est dispo en noir ou blanc pour 2499 $.

EV-110_epson
Crédit photos Epson
EV-110_epson
Crédit photo Epson
EV-110_epson
Crédit photo Epson
EV-110_epson
Crédit photo Epson

Vidéoprojecteur laser 3LCD Epson LightScene EV-110 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Zoom sur les potions disponibles dans Harry Potter Wizards Unite

Par : Serge R.
potion harry potter

Les joueurs ont droit à tout un éventail de potions dans Harry Potter Wizards Unite. Tout comme les sorts et les professions, elles sont essentielles pour progresser dans le jeu AR. C’est la raison pour laquelle il est important de bien les connaître. Voici justement les différentes potions disponibles dans le titre.

Les potions dans Harry Potter Wizards Unite permettent aux joueurs de profiter d’un certain nombre d’avantages. En fonction de la potion qu’ils concoctent ou gagnent, ils peuvent, par exemple, améliorer la puissance de leurs sortilèges. Ils peuvent aussi gagner des points d’énergie, affaiblir leurs ennemis, les empêcher de fuir, etc. Pour en préparer, ils doivent bien sûr se servir des bons ingrédients et les mélanger dans leur chaudron. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les différentes potions disponibles dans le jeu AR.

Élixir Cérébral de Barrufio

En utilisant cette potion dans Harry Potter Wizards Unite, le joueur gagnera un bonus de XP durant 30 minutes pour chaque Portoloin ouvert. Il en est de même pour chaque ennemi vaincu.

Cette potion est disponible à partir du niveau 4. Sa préparation prend 12 heures, et elle est utilisable hors combat.

Potion Exstimulo

Cette potion est capable d’augmenter la puissance des sortilèges. Cette puissance est donc augmentée légèrement pendant 3 tours.

Tout comme la potion précédente, elle est disponible à partir du niveau 4. Son temps de préparation est de 2 heures. Elle peut être utilisée au cours des combats. À noter qu’il s’agit de la version standard des différentes potions Exstimulo.

Potion Exstimulo Renforcée

Parmi les potions Exstimulo, celle-ci fait partie des plus puissantes. La puissance des sortilèges est de ce fait augmentée de façon considérable pendant 4 tours.

Pour en préparer, il faut attendre 4 heures. Cette potion est d’ailleurs disponible à partir du niveau 10, et est utilisable en combat.

Potion Exstimulo Puissante

En termes d’efficacité, cette potion Exstimulo est la meilleure. Elle est donc en mesure d’augmenter davantage la puissance des sortilèges au cours des combats. Cela se fait pendant 5 tours.

Nécessitant 8 heures de temps pour la préparation, cette potion dans Harry Potter Wizards Unite est disponible à partir du niveau 9. On peut bien évidemment s’en servir en combat.

Tonique de Détection des Traces

Comme son nom le laisse entendre, la Tonique de Détection des Traces permet aux joueurs de mieux détecter les Traces autour d’eux. Leur apparition est donc augmentée pendant 30 minutes.

Utilisable hors combat, cette potion est disponible à partir du niveau 4. Pour en préparer, il faut attendre 7 heures.

Potion de soins

En se servant de la potion de soins dans Harry Potter Wizards Unite, le joueur regagne jusqu’à 35 % de Points de Vie. Il peut ainsi encaisser davantage de coups au cours des combats puisque sa jauge de vie est rechargée.

Cette potion disponible à partir du niveau 6 est utilisable en combat. Pour la préparer, on a besoin de 2 heures de temps.

Potion d’Aiguise-Méninges

Cette potion est très utile dans le Défi de Sorciers pour faire face aux ennemis d’Élite qui se trouvent dans les Forteresses. Effectivement, elle permet de rendre les sorts 50 % plus efficaces.

Disponible à partir du niveau 15, cette potion est utilisable en combat, et nécessite un temps de préparation de 4 heures.

Philtre Revigorant standard

Grâce au Philtre Revigorant standard, le joueur a l’occasion d’augmenter d’un point sa statistique de concentration et de focalisation.

Cette potion dans Harry Potter Wizards Unite nécessite 3 heures de temps pour la préparation. Utilisable en forteresses, elle est disponible à partir du niveau 8.

Philtre Revigorant Renforcé

Contrairement au Philtre Revigorant standard, cette potion permet d’augmenter de 3 points la statistique de focalisation.

Également utilisable en forteresses, elle est disponible à partir du niveau 13. Il faut 6 heures de temps pour la préparer.

Philtre d’Apathie

Avec le Philtre d’Apathie, les chances qu’un Sceau se volatilise avec le Retrouvable sont réduites pendant 3 tours. Toutefois, il se peut tout de même que le Retrouvable s’échappe.

Pour préparer cette potion, il faut attendre 6 heures. Elle est disponible à partir du niveau 10.

Potion de l’œil Vif

Grâce à cette potion dans Harry Potter Wizards Unite, le joueur peut améliorer sa précision et sa vitesse lorsqu’il lance un sortilège. En d’autres termes, elle lui permet donc de lancer un sortilège parfait.

Cette potion est utilisable au cours des combats.

Potion de Mémoire

Avec la potion de Mémoire, le joueur obtient un bonus d’expérience. Elle le lui donne dans la catégorie du registre de toute trace vaincue.

Cette potion peut être débloquée à partir du niveau 1.

Felix Felicis

Cette potion est également connue sous le nom de chance liquide. Elle donne en effet temporairement au joueur une chance exceptionnelle.

Tout comme la potion de Mémoire, le Felix Felicis peut être débloqué à partir du niveau 1.

Réduire le temps de préparation des potions avec les notes de maître

La préparation d’une potion dans Harry Potter Wizards Unite prend généralement un certain temps. Heureusement, il est possible de réduire ce temps grâce aux notes de maître. Il s’agit de suites de gestes à réaliser sur le chaudron au cours de la préparation.

Il suffit donc pour cela de toucher la grande cuillère en bois qui s’y trouve. En procédant de la sorte, on fait apparaître un nouvel écran qui affiche une suite de points d’interrogation. À chaque « ? » correspond ainsi une note de maître.

Grâce à ces fameuses notes, on peut économiser jusqu’à 15 % de son temps lors de la réalisation d’une potion.

Cet article Zoom sur les potions disponibles dans Harry Potter Wizards Unite a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Harry Potter Wizards Unite : liste des sorts disponibles dans le jeu

Par : Serge R.
sort harry potter

Les sorts sont un élément essentiel dans Harry Potter Wizards Unite. Pour progresser dans le jeu, les joueurs doivent impérativement en réaliser. C’est la raison pour laquelle il est important de bien les connaître. Voici justement la liste de ces fameux sorts.

En jouant à Harry Potter Wizards Unite, les joueurs sont tenus de faire partir des empreintes magiques du monde des humains. Pour cela, ils doivent sélectionner un métier qui leur permettra de bénéficier de compétences spécifiques. Ils doivent aussi choisir une baguette qui les accompagnera tout au long du jeu. Pour chasser ces empreintes magiques et les ramener pour de bon dans le monde des sorciers, ils doivent enfin jeter des sorts. Voici justement la liste de ces derniers avec le symbole magique ou tracé à réaliser pour chacun d’eux.

Accio

Sortilège d’Attraction

Comme son nom l’indique, ce sort dans Harry Potter Wizards Unite permet au joueur d’attirer n’importe quel objet vers lui.

Aguamenti

Sortilège d’Eau

Avec ce sortilège, le joueur a la capacité de faire apparaître un jet d’eau à l’extrémité de sa baguette.

Alohomora

Sortilège de Déverrouillage

Ce sort dans Harry Potter Wizards Unite est également connu sous le nom de l’Ami des Voleurs. Il permet donc de déverrouiller une porte fermée ou un cadenas.

Arresto Momentum

Grâce à ce sort, le joueur est capable de ralentir, voire arrêter tout mouvement effectué par la cible qu’il veut ensorceler. Il s’agit ainsi d’un sortilège permettant d’arrêter le temps.

Bombarda

Sortilège d’Explosion

Avec ce sort, le sorcier peut donc faire exploser tout ce qu’il pointe avec sa baguette.

Combat Bolt

Sortilège d’Attaque

Il s’agit du sort qu’on utilise pour attaquer dans Harry Potter Wizards Unite. On a de ce fait affaire à un sort offensif générique.

Diffindo

Sortilège de Découpe

Ce sort dans Harry Potter Wizards Unite aide le joueur à découper n’importe quel objet qui se trouve sur son chemin.

Ebublio

En se servant de ce sort, le sorcier a la capacité de mettre toute cible dans une bulle magique et de l’y enfermer.

Expecto Patronum

Sortilège du Patronus

Comme son nom le laisse entendre, ce sort fait apparaître un Patronus. Il s’agit d’une sorte d’esprit protecteur. On peut alors s’en servir comme bouclier quand on fait face à certaines créatures.

Finite

Antisort Général

Ce sort dans Harry Potter Wizards Unite permet l’annulation des effets des différents sortilèges.

Flipendo

Sortilège du Repoustout

Tout objet ou créature peut être repoussé, voire détruit par ce sort, d’où son appellation. Si le joueur souhaite réaliser ces actions, il peut de ce fait s’en servir.

Incendio

Sortilège de Feu

Le nom du sort Incendio est bien entendu inspiré du mot « incendie ». On l’utilise ainsi pour faire apparaître des flammes.

Meteolojinx Recanto

Dans Harry Potter Wizards Unite, les conditions atmosphériques peuvent être modifiées à l’aide de ce sort. On parle bien évidemment de la météo dans le jeu.

Riddikulus

Sortilège du Ridicule

Comme son nom le laisse déjà entendre, on peut se servir de ce sort pour tourner au ridicule n’importe quelle situation.

Herbivicous

Avec ce sort, il est possible de planter de manière nettement plus facile et plus rapide dans le jeu.

Protego

Sortilège de Protection

Connu sous l’appellation de charme du Bouclier, le sort Protego aide le joueur à se protéger contre tout sortilège jeté. A noter toutefois qu’on parle uniquement ici des sorts mineurs.

Cet article Harry Potter Wizards Unite : liste des sorts disponibles dans le jeu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Ginko : une créature découvre le monde dans un court Georges Méliès

Par : Shadows

Romain Beuriot, Clara Lux Romero, Sarah Berteaux, Sandrine Gomes Cabral et Claire Nimsgern Anglard dévoilent leur court de fin d’études à l’école Georges Méliès (promotion 2019) : Ginko.

Une petite boule va chercher sa place dans le monde qui l’entoure.

L’article Ginko : une créature découvre le monde dans un court Georges Méliès est apparu en premier sur 3DVF.

Resident Evil 4 : le jeu d’horreur de Capcom débarque sur le Quest 2

Par : Serge R.
resident evil 4

Resident Evil 4 arrive bientôt sur le Quest 2 d’Oculus. Son développeur, Capcom, vient tout juste de l’annoncer. Le jeu VR va être publié en partenariat avec Oculus Studios.

Pour intégrer Resident Evil 4 dans l’univers de la VR, Capcom a travaillé aux côtés d’Armature Studio. Il s’agit du studio derrière certains titres Oculus Studios, à l’instar de Sports Scramble ! Malheureusement, les propriétaires du Quest original ne pourront pas profiter du jeu. Effectivement, Oculus a confirmé qu’il sera exclusif au Quest 2.

Resident Evil 4 VR : la vue à la troisième personne laissée de côté ?

Pour rappel, Resident Evil 4 fait partie des jeux les plus vendus du studio Capcom. Le chiffre a atteint les 10,6 millions d’unités vendues sur toutes les plateformes. Il l’a lancé en 2005 sur Gamecube. Ensuite, il a débarqué sur PC, Nintendo Wii, PS2, PS3, Xbox 360, PS4 et Xbox One.

Il s’agit d’ailleurs de l’un des jeux qui ont popularisé la vue à la troisième personne par-dessus les épaules. Depuis sa sortie, de nombreux jeux de tir et d’horreur ont adopté cette fameuse vue.

Toutefois, elle sera laissée de côté sur la version VR du titre. Oculus a en effet annoncé qu’elle sera jouée à la première personne. Ses développeurs l’ont également reconstruit en considérant les interactions propres à la réalité virtuelle.

Une toute nouvelle expérience au programme

Les contrôleurs tactiles du Quest 2 et son ingéniosité technique apporteront une nouvelle profondeur à Resident Evil 4. Le vice-président du contenu de Facebook Reality Labs, Mike Verdu, n’a pas manqué de le déclarer.

En tout cas, Resident Evil 4 VR n’est pas le premier jeu que Capcom a intégré dans l’univers de la réalité virtuelle. Il ne faut pas oublier que Resident Evil 7, lancé en 2017, avait un mode PSVR en option. Il est même considéré comme l’un des meilleurs titres du casque VR.

Cet article Resident Evil 4 : le jeu d’horreur de Capcom débarque sur le Quest 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft Flight Simulator : une nouvelle mise à jour monde disponible dès maintenant

Par : Serge R.
microsoft flight simulator

Les fans de Microsoft Flight Simulator ont en ce moment droit à une grosse mise à jour monde gratuite. Celle-ci vient d’être mise en ligne. Des monuments européens sont ainsi désormais disponibles dans le jeu avec des détails nettement plus réalistes.

Depuis quelques mois, Microsoft applique régulièrement de nouvelles mises à jour dans le but d’améliorer Microsoft Flight Simulator. La firme en est en ce moment à sa quatrième mise à jour monde. Avec cette mise à jour gratuite fraîchement sortie, les joueurs ont donc droit à une meilleure expérience lorsqu’ils survolent l’Europe.

Microsoft Flight Simulator : quatre pays européens à l’honneur

Après le Japon, les USA, l’Irlande et la Grande-Bretagne, la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas débarquent donc dans Microsoft Flight Simulator. En téléchargeant la nouvelle mise à jour, les joueurs peuvent désormais explorer des sites de renommée mondiale de ces pays.

On compte bien évidemment la Tour Eiffel, mais aussi plusieurs autres monuments, comme Notre-Dame de Paris et le palais royal d’Amsterdam. Des cathédrales aux châteaux, en passant par les palaces, les barrages, les ponts, les musées, etc., on peut y découvrir à peu près tout.

Le meilleur avec cette mise à jour, c’est que Microsoft a apporté une quantité importante d’améliorations visuelles. Le monde dans son ensemble a reçu un traitement sur mesure. Les différents paysages sont alors plus détaillés, ce qui les rend plus réalistes.

D’autres améliorations apportées par la mise à jour

Il est bon de souligner que la mise à jour de Microsoft Flight Simulator n’y ajoute pas seulement des monuments européens. Elle apporte aussi un support pour les langues néerlandaise et japonaise.

Deux nouvelles activités sont également disponibles. Il y a donc le Bush Trip, un « voyage de brousse » qui emmène le joueur au-dessus des Alpes et des Pyrénées. La seconde activité, quant à elle, est un défi d’atterrissage hors du commun se déroulant à La Salette.

Pour ce qui est des changements liés à la réalité virtuelle, il n’y en a malheureusement pas beaucoup. Néanmoins, le jeu prend en charge l’intégralité des casques PC VR. Une version pour les nouvelles consoles Xbox est d’ailleurs en préparation. Mais étant donné que la VR ne fait pas partie des priorités de Microsoft, on ne doit pas s’attendre à y jouer en VR.

Cet article Microsoft Flight Simulator : une nouvelle mise à jour monde disponible dès maintenant a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Média serveur pour la production virtuelle en temps réel et son logiciel Disguise Designer r18

Studio xR

La réalité étendue ou xR et le mélange des mondes virtuels et physiques en utilisant la réalité mixte (MR), la réalité augmentée (AR) dans un environnement de prod en direct et ainsi créer une expérience immersive pour le spectateur.

La production virtuelle et le studio xR est de plus en plus utilisé dans le cinéma, la télévision, la retransmission de sport en live, le spectacle vivant avec un workflow complexe sur la gestion du direct entre un média serveur, la captation suivie et Unreal Engine. La nouvelle mouture du Designer r18 facilitera grandement la production xR jumelée avec la technologie LED sur une intégration en temps réel, remplaçant les solutions de productions avec des écrans verts.

La r18 comprend la gestion des couleurs ACES, le rendu de cluster média serveur, le support DirectX12, l’étalonnage spatial, fusion de plaques en réalité augmentée.

Studio xR

Recréé un studio virtuelle fait maison

Média serveur pour la production virtuelle en temps réel et son logiciel Disguise Designer r18 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Animation : Cascadeur disponible au téléchargement !

Par : Shadows

Nous vous l’avions présenté en 2019 via une interview, avant même le lancement du programme de beta fermé : Cascadeur sort désormais de l’ombre et est disponible en beta publique !

Rappelons le concept du logiciel : un outil d’animation pour le jeu vidéo et l’animation 3D, qui s’appuie sur la physique pour aider les artistes à créer des séquences d’action plus crédibles, sans pour autant recourir à la motion capture.
Une vidéo de présentation vous donnera une idée des fonctions actuelles :

Cascadeur est donc téléchargeable en accès anticipé, avec quatre licences :

  • Basic : pour les artistes solo et les équipes avec de petits projets.
    Cette licence est gratuite, l’export limité à 300 frames/120 joints, l’utilisation commerciale est autorisée (votre chiffre d’affaire doit être inférieur à 100 000$ par an), et vous devez créditer Cascadeur.
  • Pro : licence payante, pas de limitation d’export, support prioritaire.
  • Business : fonctions supplémentaires telles qu’un support par chat dédié, la possibilité d’influer sur les priorités de développement.
  • Enterprise : pour les sociétés aux besoins très spécifiques.

A noter :

  • les versions Pro, Business ont droit à un rabais de 50% dans le cadre du lancement ;
  • toujours dans le cadre de cet accès anticipé, les souscriptions annuelles stoppées après la première année donneront droit, pour les versions déjà installées, à une licence perpétuelle. Un bon moyen de récompenser les entités qui testeront le produit.

Si Cascadeur a bien avancé en deux ans de beta, de nombreux développement sont encore prévus dans la roadmap : support des boucles d’animation, rigs personnalisés avancés, scripting Python devraient bientôt arriver.
A plus long terme, support MacOS, rig facial ou blendshapes sont annoncés.

Aperçu de la roadmap.

Pour plus d’informations, on consultera le site officiel.

L’article Animation : Cascadeur disponible au téléchargement ! est apparu en premier sur 3DVF.

Alvo : le jeu de tir VR va débarquer sur PSVR la semaine prochaine

Par : Serge R.
alvo

Le jeu de tir VR Alvo va enfin être lancé sur PSVR la semaine prochaine après une longue attente. Le studio Mardonpol s’est apparemment inspiré du CS : GO de Valve en le développant.

Mardonpol a annoncé Alvo en 2017. Le jeu devait alors être lancé l’année suivante. Toutefois, les joueurs ont dû attendre jusqu’à maintenant pour pouvoir en profiter. Heureusement pour eux, l’attente est presque terminée. Effectivement, le jeu va enfin sortir officiellement la semaine prochaine, plus précisément le 13 avril 2021. Pour l’instant, il va débarquer uniquement sur PSVR, et donc sur PS4 et PS5.

Alvo : une réduction de lancement de 25 % déjà à la clé

Bien avant sa date de lancement officiel, on sait déjà qu’il est possible de bénéficier d’une réduction de 25 % sur PS + à l’achat d’Alvo. Les joueurs pourront profiter de cette réduction durant les deux premières semaines suivant la sortie du jeu. Le prix de lancement du titre est ainsi d’environ 33 euros.

Pour le moment, ce sont donc seulement les propriétaires d’un casque PSVR qui auront le privilège de tester et de jouer au jeu. Néanmoins, on sait que Mardonpol prévoit de le sortir sur Steam et Oculus Store pour bientôt. Cela inclura alors une prise en charge d’Oculus Rift et d’Oculus Quest.

Le studio n’a toutefois pas encore révélé une date de sortie claire pour ces plateformes. Il a juste affirmé que la version pour ces dernières devrait arriver en juin. Les propriétaires de ces casques doivent de ce fait continuer à attendre.

Aucune amélioration graphique pour la PS5 pour l’instant

Malheureusement pour les propriétaires d’une PS5, Alvo ne présentera pas des améliorations graphiques pour la console à son lancement selon Mardonpol. Néanmoins, il affirme que cela se trouve tout de même dans sa liste des choses à faire.

Cet article Alvo : le jeu de tir VR va débarquer sur PSVR la semaine prochaine a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Haru : une lutte mythique et cyclique dans un court ArtFX

Par : Shadows

Grégoire Dehame, Julie Durandy, Jean Grandgirard, Christophe Jeudy et Sophie Noël dévoilent leur court de fin d’études à ArtFX (promotion 2020): Haru. L’équipe était complétée par l’étudiante spécialiste Joëlle Sadok.

Les élèves nous proposent ici un film d’inspiration orientale, mettant en scène le retour cyclique du printemps :

Seiryu, le dragon dieu du printemps sort de son sommeil pour donner vie à la nature mais c’est sans compter sur le démon de la nuit, Ugetsu, qui vint l’en empêcher.

L’article Haru : une lutte mythique et cyclique dans un court ArtFX est apparu en premier sur 3DVF.

Le chargeur à induction qui stérilise de Belkin, ça vaut quoi ?

Dans Canard PC Hardware 48 (il est en kiosque, achetez-le !), je teste rapidement un produit qui me semblait intéressant au départ : un chargeur à induction Belkin qui peut stériliser un appareil.

On peut le trouver pour environ 70 € et si vous avez déjà un chargeur USB-C correct (18 W, USB-C, PD), il vaut environ 50 €. Il se présente sous la forme d’une boîte, avec une zone de charge sur le dessus, et une chambre interne (178 x 94 x 14 mm) dans laquelle on peut placer un smartphone ou des clés. Ou une vieille télécommande d’Apple TV quand on regarde les images presse de la marque. De façon plus pragmatique, un iPhone 11 entre sans soucis, mais pas une paire de lunettes par exemple.




La version presse, avec une vieille télécommande

La partie désinfection passe par six LED internes. Il y a deux LED UV-C et quatre LED UV-A, qui ne s’activent que quand la chambre est fermée (ou presque). On peut voir une lumière violette quand on entrouvre le tout, ce qui indique que les LED émettent aussi dans la lumière visible, ce qui semble un peu étonnant. Normalement, les UV-A (et encore plus les UV-C) sont invisibles. Une pression sur le bouton lance un cycle de 3 minutes, une seconde un cycle de 10 minutes et une troisième coupe le tout. La question que je me suis posé dans le magazine est logique : est-ce que ça sert à quelque chose ? Juste pour illustrer, d’ailleurs, j’ai mis une webcam assez fine dans la chambre, pour regarder de l’intérieur ce que ça donne : les deux LED latérales (de chaque côté) émettent de la lumière bien visible, la centrale, reconnaissable à son cerclage métallique, émet des UV-C que la webcam voit un peu (c’est possible que ce soit un effet de bord d’un capteur basique).

Avant. La LED de gauche est UV-A, celle de droite UV-C (elle est entourée de métal, parce que les UV-C altèrent le plastique)


Celle de gauche brille fort (dans le visible), celle du centre est visible avec la webcam.

Revenons à l’efficacité. De ce que j’ai trouvé comme information, l’efficacité est maximale vers une longueur d’onde de 250 nm (253,7 nm exactement) et ça peut même servir à effacer des EPROM. Et le Belkin ? Et bien la fiche technique n’indique pas la longueur d’onde, ni le site d’ailleurs. J’ai contacté le service presse, qui m’a indiqué ceci : entre 270 et 280 nm pour les LED UV-C et entre 390 et 410 nm pour les LED UV-A. Clairement, on est à la limite des UV-C (entre 100 et 280 nm) et pas vraiment dans la zone ou c’est totalement efficace. Idem pour les UV-A, on est dans la fourchette haute, et même en dehors (au delà de 400 nm, on est dans la vision humaine). Est-ce que ça rend le produit inefficace ? Aucune idée, je ne suis pas biologiste. De ce que j’ai pu lire, les UV-C sont dans l’absolu germicide, mais la fréquence la plus efficace est vers 250 nm, donc, et on en est loin ici. Et comme je n’ai aucun moyen de vérifier si les LED tuent les germes, c’est un peu compliqué de donner un avis. Dans le pire des cas, ça fait un placebo intéressant, dans le meilleur des cas, une exposition de 10 minutes devrait flinguer tout ce qui se trouve sur votre smartphone.

Sinon, les LED consomment assez peu : environ 0,15 A en 5 V, soit aux environs de 0,75 W.

lLe chargeur

Et le chargeur Qi, il donne quoi ? Ben c’est du classique Qi, avec 10 W au maximum quand on suit la norme et 7,5 W pour les iPhone selon Belkin. J’ai mesuré environ 5 W avec un petit adaptateur USB-C sur un iPhone 11, donc un peu en-dessous de la valeur annoncée, mais ça peut venir du fait que mon iPhone n’était pas totalement vide (vers 40 % de charge). Et il est resté sur une tension de 5 V (je ne sais pas si le chargeur doit passer sur une tension supérieure). C’est un chargeur classique, il est un peu encombrant mais au moins on ne risque pas de mal placer le téléphone : il suffit de le centrer proprement sur la boîte.

Le jeu VR Into the Radius prend en charge le DLSS de Nvidia

Par : Serge R.
into the radius DLSS

Into the Radius est l’un des premiers jeux VR capables de prendre en charge le DLSS de Nvidia. Grâce à cela, il peut bénéficier de performances nettement plus élevées en termes de résolution et de fluidité.

DLSS est le sigle de Deep Learning Supersampling. Il s’agit d’une technologie native des cartes graphiques RTX de Nvidia. Grâce à la puissance de l’IA intégrée, il a la capacité d’augmenter la résolution des images dans les jeux de manière intelligente. Le DLSS est en ce moment en train de gagner du terrain dans l’univers de la réalité virtuelle. De plus en plus de jeux VR commencent ainsi à le prendre en charge. Into the Radius VR en fait partie.

Prise en charge du DLSS par Into the Radius : une étape de franchie pour CM Games

DLSS constitue donc une fonctionnalité disponible sur les cartes graphiques Nvidia RTX 20/30. Sa capacité à prendre en charge les casques VR est assez récente, c’est-à-dire suite à la sortie de la mise à jour DLSS 2.1 il y a environ six mois.

Les développeurs de chez CM Games ont donc franchi une étape importante. Ils ont permis à leur jeu VR Into the Radius d’être l’un des titres VR capables de prendre en charge cette technologie. Il faut toutefois savoir que ce dernier n’est pas vraiment le premier à adopter DLSS.

Deux mois seulement après le lancement du DLSS 2.1, le simulateur de combat War Thunder l’a en effet déjà pris en charge. Cependant, les résultats n’étaient pas du tout satisfaisants pour les joueurs.

DLSS : de quoi est-il réellement capable ?

Beaucoup ignorent encore probablement les réelles capacités du DLSS de Nvidia. En fait, son objectif est d’augmenter nettement la résolution des images tout en conservant le même niveau de détail. En plus de cela, il apporte certaines améliorations au niveau du graphisme.

Ainsi, il y a plus de puissance de traitement graphique. Cela permet d’obtenir, entre autres, un meilleur éclairage, des textures plus détaillées, etc.

Pour être plus clair, on peut prendre l’exemple d’un jeu VR pouvant prendre en charge DLSS, comme Into the Radius VR. Il peut alors utiliser cette technologie pour monter à une résolution de 3840 x 2160, même si sa résolution native est de 1920 x 1 080. Bien entendu, le niveau de détail est presque identique, et on a même droit à une meilleure fluidité.

Cet article Le jeu VR Into the Radius prend en charge le DLSS de Nvidia a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comme chaque année, Apple n’aime pas le changement d’heure

Je n’ai pas compté le nombre de posts sur le changement d’heure ici, mais comme chaque année, il y a des trucs qui déconnent. Cette année, j’ai trouvé un petit bug dans Rappel (sous macOS Big Sur).

Si j’essaye de mettre un rappel en écrivant l’heure directement (genre « demain 15:00 »), il me propose « demain 14:00 ». Par contre, si je mets « lundi 15:00 », il me propose bien « demain 15:00 » (oui, j’écris le dimanche. Je me demande vraiment qui code ce genre de choses…

Pas bien


Bien

MAJ : comme chaque année, le problème s’est corrigé le lendemain.

Vail VR : le jeu de tir multijoueur débarque bientôt sur Steam

Par : Serge R.
vail vr

Vail VR est en chemin pour concurrencer des titres comme Population: One et Onward. Il s’agit donc d’un jeu de tir multijoueur en ligne développé par le studio Aexlab. C’est même son premier jeu VR. Le titre va bientôt débarquer sur Steam.

Le titre VR d’Aexlab est maintenant disponible dans une liste de souhaits sur une fiche Google Play Store. Un test alpha y est déjà en cours, et les joueurs peuvent demander à y accéder. Le studio a d’ailleurs récemment publié une vidéo leur permettant d’avoir un aperçu de quelques extraits du gameplay du jeu. Dans tous les cas, aucune date de sortie n’a encore été annoncée.

Vail VR : deux modes de jeu disponibles

Vail VR est une dystopie dans laquelle deux factions sont en guerre. Il s’agit donc des REYAB et des colons. Elles se battent bien entendu pour prendre le contrôle du monde du jeu.

Dans ce titre, les joueurs ont droit à deux modes de jeu, dont le principal est appelé Artifact. Le tir tactique est mis en accent dans le jeu. Il en est de même pour le travail d’équipe et les combats de haut niveau. Il mise aussi sur le réalisme.

Ces quelques atouts le distinguent des autres jeux de tir. A part cela, il propose une animation complète pour les différents personnages. Pour l’instant, il reste toutefois encore beaucoup à apprendre sur le titre. On parle, entre autres, de la variété des cartes et du support post-lancement.

Sur quelles plateformes VR le jeu sera-t-il disponible ?

Bien évidemment, ce sont les propriétaires d’un casque PC VR qui auront le privilège de jouer à Vail VR en premier. Malheureusement, rien n’a encore été révélé quant à la compatibilité du jeu avec les casques Oculus Quest et PSVR.

Cet article Vail VR : le jeu de tir multijoueur débarque bientôt sur Steam a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Hyperplane : regarder des matchs Super Smash Bros…en 3D avec la VR

Par : Serge R.
hyperplane

Hyperplane est une technologie de streaming qui vient de faire son entrée sur le marché. Sa particularité, c’est qu’elle permet de diffuser des jeux traditionnels, dont Super Smash Bros, en 3D. Les matchs se déroulent donc dans des arènes virtuelles. Pour en profiter, comme s’ils y étaient pour de vrai, les utilisateurs doivent se servir de la réalité virtuelle (VR).

La nouvelle technologie de streaming est l’œuvre d’un ancien employé de Google et d’un ex-Oculus. Le financement est assuré par Y Combinator dans le cadre de son dernier lot baptisé W21. On a donc affaire à une sorte de pipeline 3D comprenant un lecteur, un logiciel d’enregistrement et un format de fichier personnalisé. Hyperplane ressemble ainsi à un livestream 2D qui fonctionne via OBS (Open Broadcaster Software), mais elle est plutôt dédiée à des diffusions 3D.

Regarder des matchs sous plusieurs angles

Il faut savoir que ce n’est pas la première fois qu’une société essaie de créer une technologie de streaming en VR. Effectivement, une startup appelée Vreal a déjà eu une idée similaire, et a même collecté beaucoup d’argent grâce à cela. Sa technologie était liée à un lot de jeux et à des casques PC VR connectés.

Néanmoins, Hyperplane exploite davantage les systèmes VR autonomes, dont le Quest d’Oculus. Elle souhaite diffuser en direct sur tout appareil connecté n’importe quel jeu 3D. Mais pour l’instant, elle se limite à des jeux traditionnels non VR.

En tout cas, la technologie permet aux utilisateurs disposant d’un casque VR de regarder tout jeu dans son environnement virtuel natif. Ils peuvent le faire sous plusieurs angles. Ainsi, ils ont l’occasion de se déplacer dans l’action, et de tout voir comme s’ils étaient dans l’arène virtuelle pour de vrai.

Hyperplane : un travail encore en cours

Il est bon de souligner que pour le moment, Hyperplane est encore un travail en cours. Il est de ce fait évident qu’on peut tomber sur un rendu incomplet. Les personnages peuvent apparaître comme des silhouettes.

Il se peut même qu’on n’ait pas accès au son des jeux. Pour avoir une idée de ce que la technologie peut faire, les utilisateurs peuvent consulter une démo d’un match de Super Smash Bros. Melee.

Afin de mieux la découvrir, ils peuvent d’ailleurs rejoindre le serveur Discord ou surveiller Twitter pour savoir quand un jeu est en direct. Pour info, le 29 mars prochain est la date prévue du prochain stream.

Cet article Hyperplane : regarder des matchs Super Smash Bros…en 3D avec la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Half-Life : Alyx : une réduction de 40 % pour son premier anniversaire

Par : Serge R.
alyx

Pour son premier anniversaire, Half-Life : Alyx offre aux heureux propriétaires d’un casque compatible SteamVR une réduction de 40 %. Il s’agit sans nul doute de la plus grande réduction à ce jour. Il ne faut pas oublier qu’elle était de 25 % dernièrement.

Cela fait déjà 12 mois que Valve Corporation a lancé le jeu Half-Life : Alyx. Il s’agit probablement de l’un des meilleurs jeux VR proposés jusqu’à maintenant. Effectivement, durant sa première année d’existence, il a déjà gagné pas mal de prix. Le week-end dernier, il a, par exemple, été sacré jeu VR de l’année des SXSW Gaming Awards 2021. Justement, pour célébrer ce premier anniversaire plein de succès, le titre offre aux joueurs jusqu’à 40 % de réduction.

Half-Life : Alyx : un jeu attendu depuis un bon bout de temps

Lors de la remise de prix le week-end dernier, Robin Walker de Valve Corporation n’a pas manqué de révéler le développement du jeu. Il a profité de l’occasion pour déclarer que l’équipe est satisfaite de la réaction des joueurs. Il en est de même pour la manière dont elle a conçu le jeu.

Ainsi, à la sortie de Half-Life 2 : Épisode 2 en 2007, Walker a annoncé que la suite du jeu sera un peu plus optimiste. Les fans de la franchise étaient alors impatients de voir le résultat. Finalement, le studio leur a proposé Half-Life : Alyx, dont l’histoire se situe plutôt entre Half-life  et  Half-Life 2.

En somme, il faut dire que Valve a bien pris son temps pour développer un nouveau Half-life à la hauteur de toutes les attentes. La réduction de 40 % actuelle n’est donc qu’une raison de plus d’acheter le titre pour ceux qui ne l’ont pas encore essayé.

Tout un lot de mods déjà disponibles

Jouer à la version originale de Half-Life : Alyx permet déjà de profiter d’une expérience VR à couper le souffle. Malgré cela, les aficionados du titre savent qu’il y a encore beaucoup plus à jouer.

Heureusement, grâce à la communauté des créateurs de mods et au Steam Workshop, il existe désormais une longue liste de mods pour le jeu. Certains d’entre eux proposent de nouveaux niveaux, ennemis, armes, etc. D’autres offrent la possibilité de faire une partie de golf, de bowling, etc.

Le mod BioShock permet même de profiter de la campagne Return to Rapture et de ses huit niveaux.

Cet article Half-Life : Alyx : une réduction de 40 % pour son premier anniversaire a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

The Legend of Zelda : Breath of the Wild : un nouveau mod VR en développement

Par : Serge R.
zelda vr

The Legend of Zelda : Breath of the Wild fera prochainement son apparition dans l’univers de la VR. Une preuve vidéo à couper le souffle l’a confirmé. Celle-ci présente donc un nouveau mod VR en développement dédié à ce titre. D’après ce qu’on voit sur la vidéo, il transforme le jeu en un jeu VR à la première personne.

Sorti initialement sur Nintendo Switch et Wii U en 2017, The Legend of Zelda : Breath of the Wild s’invite donc dans l’univers de la VR. Cependant, les joueurs ne devront pas se réjouir un peu trop vite. Effectivement, d’après les développeurs du serveur Discord associé, le mod VR du jeu prendra encore du temps avant de pointer le bout de son nez. La version publique jouable ne sortira ainsi pas avant six mois, voire plus.

The Legend of Zelda : Breath of the Wild VR : un mod pour PC VR

Le mod VR de Breath of the Wild sera donc disponible uniquement sur PC VR. Pour s’en servir, il est indispensable de recourir à un émulateur Wii U populaire, connu sous le nom de Cemu.

Selon certains utilisateurs du serveur Discord associé, le mod nécessitera à coup sûr une configuration matérielle élevée. Rien que l’émulateur Cemu peut être lourd en fonction des capacités du PC de chaque joueur.

En plus de cela, il y a bien sûr également la prise en charge de la réalité virtuelle. Une importante marge de manœuvre est de ce fait essentielle, surtout pour ceux qui souhaitent exécuter le titre en VR à une résolution 4K et avec une fréquence d’images élevée.

Breath of the Wild : la prise en charge de la VR n’est pas vraiment une nouveauté ?

Il est bon de savoir que le jeu a déjà pris en charge la réalité virtuelle auparavant grâce au système Labo VR de Nintendo. Pour rappel, Labo est un casque en carton.

Toutefois, même s’il est combiné avec la résolution 720p du Switch, le résultat est loin d’être vraiment impressionnant. En tout cas, il n’est pas aussi époustouflant que le résultat proposé par le mod VR présenté dans la vidéo.

Cet article The Legend of Zelda : Breath of the Wild : un nouveau mod VR en développement a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Square Enix Montréal et Taito: un jeu AR Space Invaders en chemin ?

Par : Serge R.
jeu ar space invaders

Un jeu AR Space Invaders fera bientôt son apparition chez le duo Square Enix Montréal et Taito Corporation. Les deux studios ont en effet collaboré pour en créer un afin que les joueurs puissent profiter de l’expérience autrement. Il s’agit de l’une des révélations les plus surprenantes lors de l’événement Square Enix Presents.

Pour les adeptes de jeux vidéo rétro, le jeu de tir classique Space Invaders constitue toujours une bonne option. À l’heure actuelle, les studios Square Enix Montréal et Taito Corporation veulent moderniser la franchise en la faisant entrer dans l’ère du jeu immersif. Toutefois, il n’y a pas encore beaucoup de nouvelles sur le titre jusqu’à maintenant.

Jeu AR Space Invaders : un jeu mobile avec des fonctionnalités AR

Pour l’instant, on ne connaît pas encore grand-chose sur le nouveau jeu. Effectivement, les deux sociétés n’ont jusqu’à maintenant publié qu’une seule image et une bande-annonce.

On ignore donc encore à quoi le titre ressemblera, et s’il portera ou non un nom officiel en plus de Space Invaders. Tout ce qu’on sait pour le moment, c’est qu’il s’agit d’un jeu mobile avec des fonctionnalités AR utilisant un style moderne et une technologie AR propriétaire.

Tout ce qu’on espère, c’est qu’il conservera le gameplay et certains des designs classiques du jeu original d’une manière ou d’une autre. Dans tous les cas, il faut savoir que les deux studios s’entendent bien en voulant mettre au point une version AR de ce dernier.

Quand le jeu sera-t-il disponible ?

Malheureusement, aucune date officielle n’a encore été annoncée pour la sortie du jeu AR Space Invaders. Néanmoins, les joueurs peuvent déjà se rendre sur le site officiel du titre pour s’inscrire et ainsi participer aux premiers tests quand ceux-ci sortiront.

Cet article Square Enix Montréal et Taito: un jeu AR Space Invaders en chemin ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Half-Life : Alyx : le mod BioShock devenu une campagne à part entière

Par : Serge R.
mod bioShock

Le mod BioShock pour Half-Life : Alyx a été annoncé en octobre 2020. Comme son nom le laisse entendre, il a introduit le monde de BioShock dans ce titre de Valve. Aujourd’hui, son développeur, Wim Buytaert, l’a transformé en une campagne à part entière.

Au début, le mod BioShock original pour Half-Life : Alyx se contentait d’incorporer certains éléments de Bioshock dans ce jeu VR. Les joueurs pouvaient donc juste profiter de l’ambiance particulière de Bioshock en jouant au titre de Valve. Mais à l’heure actuelle, Wim Buytaert a transformé l’expérience en y intégrant pas moins de 200 assets du jeu original. Bien entendu, il a reçu l’autorisation des développeurs de ce dernier avant de le faire. Les joueurs ont ainsi désormais droit à une campagne complète avec de véritables machines des Petites Sœurs.

Mod BioShock : jusqu’à 8 niveaux disponibles

Wim Buytaert a baptisé son nouveau mod Bioshock Alyx : Return to Rapture. Il s’agit d’un véritable hybride entre Half-Life : Alyx et la franchise Bioshock. Il propose donc une campagne inédite divisée en 8 niveaux, qui présentent chacun de nouvelles idées. À noter que les joueurs peuvent dorénavant s’abonner à ces 8 parties sur le Steam Workshop.

En plus d’avoir littéralement transformé l’expérience, le développeur a aussi engagé un doubleur professionnel. Celui-ci aide ainsi à guider l’histoire. Mais ce n’est pas encore tout.

La fameuse campagne offre également une bande-son originale. Il s’agirait d’une création de RPM STUDIO Warszawa. Il y a d’ailleurs des dialogues dont l’enregistrement a été réalisé par Seamus Bryner.

Un travail plutôt impressionnant

Pour ceux qui ont testé le mod Bioshock, la moitié de la campagne permet déjà de constater à quel point il s’agit d’un travail impressionnant et authentique. En général, il utilise les mêmes ennemis que ceux d’Alyx.

Néanmoins, ils s’adaptent parfaitement au monde de Bioshock. Buytaert s’est d’ailleurs servi de certains éléments présents dans le jeu original de manière plutôt intelligente.

Il a, entre autres, transformé l’énergie Vortigaunt qu’on utilise à la fin du jeu en plasmide électrique. On peut ainsi l’employer dans les énigmes et les combats. On a vu pas mal de mods incontournables pour Half-Life : Alyx, certes, mais aucun d’eux n’a su proposer les atouts de celui-ci.

Cet article Half-Life : Alyx : le mod BioShock devenu une campagne à part entière a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌