Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 7 décembre 2021Vos flux RSS

Des 3080 Ti en stock dans la boutique 3DVF.fr

Par : Shadows

A découvrir dans la boutique 3DVF.fr, des RTX 3080 Ti en stock !

Ces ASUS TUF GeForce RTX 3080 Ti O12G Gaming sont un modèle overclocké d’usine, avec un système de refroidissement maison.

Voici ses caractéristiques :

  • 12 Go de GDDR6X
  • bus PCI Express 4.0
  • Edition overclock : Fréquence d’horloge boostée de 1785 MHz (en mode OC)/ 1755 MHz (en mode Gaming)
  • Ventilateurs axiaux : design optimisé, plus de pales et nouveau schéma de rotation ; Double roulement à billes : durée de vie multipliée par deux en comparaison avec les rouleurs à palier lisse.
  • GPU Tweak II : réglages intuitifs des performances, contrôle des températures et suivi de l’état du système.

Attention, les 3080 Ti étant assez massives, nous vous conseillons de vérifier que vous disposez de la place nécessaires dans votre boîtier : il s’agit de cartes 2,7 slots (299.9 x 126.9 x 51.7 mm), alimentées par 2 connecteurs 8 broches (alimentation recommandée par Asus : 850W).


Les ASUS TUF GeForce RTX 3080 Ti O12G Gaming sont proposées au tarif de 1 790,00 €HT (2148.00 € TTC).
Il s’agit de modèles en stock, vous assurant ainsi une livraison rapide malgré les pénuries actuelles.


Comme toujours, si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter notre partenaire Progiss, par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com
Notez également que l’équipe Progiss est à votre disposition pour vous proposer des présentations des logiciels de la boutique, que ce soit dans leurs locaux (Roissy, à côté de Paris) ou dans les vôtres.

L’article Des 3080 Ti en stock dans la boutique 3DVF.fr est apparu en premier sur 3DVF.

Hier — 6 décembre 2021Vos flux RSS

Arducam Raspberry Pi : un capteur 16 mégapixels et autofocus

Un capteur photo 16 mégapixels dans un montage Raspberry Pi compact ? C’est la proposition d’Arducam actuellement en financement participatif sur KickStarter. Ce module compatible avec tous les modèles de Raspberry Pi proposera une solution deux fois supérieure à la Pi camera V2 et 40% plus performante que la Pi HQ. 

Arducam
La Arducam utilise très simplement un capteur bien connu de différents produits du marché, le Sony IMX519, qui propose ses 16 mégapixels dans une interface MIPI directement exploitable par les cartes de développement. La solution ayant le gros avantage d’être compatible avec toute la galaxie de solutions de la fondation et de profiter de pilotes sur mesures. Avec un système autofocus, le capteur pourra entrer dans de nombreux projets autour des Raspberry Pi mais devrait également être compatible avec les nombreuses solutions basées autour de la même architecture physique.

Arducam

Proposée à 14€ (Hors taxes), la Arducam sera expédiée directement de Hong-Kong avec une livraison estimée à la mi janvier prochain. Livrée avec une nappe de connexion souple de 15 cm elle peut s’intégrer aussi bien à une solution du style Photobooth, qu’un appareil photo sur mesures ou un projet astronomique ou de prises de vue fixes : surveillance, capture photo de faune, réalisation de timelapses.

Arducam

L’équipe qui développe la Arducam semble assez confiante des qualités de son produit. Indiquant que sa solution est largement supérieure à celle de la fondation sur tous les postes : netteté, saturation ou exposition. Avec un design identique aux caméras officielles, elle permettra de changer de capteur à la volée, sans avoir à modifier son châssis. L’engin sera suivi par un développement OpenSource qui permettra à tout un chacun de profiter des capacités de la caméra dans le futur et avec tout type de plateforme. 

Arducam Arducam Arducam Arducam

L’équipe propose quelque clichés pris avec Arducam sur la page KickStarter du projet.

Arducam Raspberry Pi : un capteur 16 mégapixels et autofocus © MiniMachines.net. 2021.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

La FTC ne veut pas que Nvidia rachète ARM

La FTC ou Federal Trade Commission, c’est l’agence de contrôle des pratiques commerciales et du droit à la consommation. Ses pouvoirs sont très étendus et sa mission très large aux US. Elle vient de poser son véto dans la demande faite par Nvidia pour racheter ARM. Allant jusqu’à menacer d’un procès l’opération.

2019-03-19 18_18_01-minimachines.net

Des plaintes de Microsoft, Google et Qualcomm avaient poussé la FTC à diligenter une enquête dès que la demande de rachat avait été faite. Le résultat de cette enquête est très clair. La FTC a peur qu’un tel rachat conduise à la formation d’une entité qui étoufferait l’innovation des prochaines générations de puces. « Les innovations de demain dépendent de la préservation de la concurrence aujourd’hui. » Le rachat d’ARM par Nvidia semble poser problème pour la FTC qui juge qu’elle transformerait les propositions actuelles de la technologie ARM sur le marché.  C’est un coup de semonce assez fort contre le rachat. Outre les frais financiers d’un tel procès mené par la FTC, c’est un signal fort de la part de l’agence américaine qui confirme qu’elle verrait dans ce rapprochement ce que craignent la plupart des acteurs concurrents de Nvidia. Un ralentissement possible de l’innovation générale d’ARM au profit de Nvidia uniquement.

La FTC souligne également que ARM est un élément stratégique majeur pour Nvidia sur de nombreux secteurs. Sur l’automobile avec ses systèmes d’IA embarquées, sur les serveurs et le cloud computing ainsi que dans les datacenters. La mainmise de la marque sur la technologie lui donnerait sans doute un avantage concurrentiel énorme par rapport à d’autres acteurs sur ces segments.  Le simple fait que Nvidia puisse profiter d’un accès aux technologies et aux brevets d’ARM pourrait poser soucis et, surtout, la FTC pense que la tentation de faire évoluer les puces Nvidia plus rapidement que les solutions génériques Cortex et Mali d’ARM serait trop forte.

Ce sont des points dont s’est toujours défendu Nvidia qui précise depuis le début de son offre vouloir apporter son savoir faire à ARM et en faire profiter ses partenaires. Mais c’est une approche qui ne satisferait sans doute pas tout le monde puisque des acteurs comme Qualcomm ou Apple, qui ont leurs propres technologies graphiques pour ARM, se verraient alors en concurrence frontale avec celles de Nvidia. La marque a toujours indiqué vouloir conserver ARM dans des fonctionnements identiques. Garder son système de licences ouvertes. Une promesse mainte fois réitérée par son PDG qui jure ne pas vouloir amoindrir les efforts menés par la société envers qui que ce soit. 

Nvidia va continuer à travailler dans le sens de ce rachat et cherchera à démontrer que cette transaction serait bénéfique pour toute l’industrie et permettra d’améliorer la concurrence et la compétition entre les divers acteurs. Avec la promesse d’une licence Open Source accessible et la poursuite du modèle actuel d’ARM. Difficile de savoir comment ce rachat finira par tourner mais cette annonce de la FTC est une épine supplémentaire dans un pied déjà douloureux de plaintes et de détours pour Nvidia.

Source : TheVerge

La FTC ne veut pas que Nvidia rachète ARM © MiniMachines.net. 2021.

L’abonnement GeForce Now RTX 3080 est désormais disponible en France

C’est donc aujourd’hui que débute du service GeForce Now RTX 3080 que la marque avait annoncé en octobre dernier. Toutes les précommandes du service ont démarré et les joueurs découvriront les joies de titres pouvant monter en 1440p avec 120 images par seconde si leur affichage le permet. Il reste des places disponibles, en quantités limitées, pour de nouveaux abonnements. La formule est commercialisée à 99,99 euros pour six mois d’abonnement.

GeForce Now RTX 3080

Ce service GeForce Now RTX 3080 permet de profiter d’une offre plus performante que celle de base. La jouabilité est désormais garantie en 1440p à 120 Hz, les sessions de jeu peuvent durer 8 heures d’affilée et la latence est encore plus faible que sur l’abonnement classique. Cela demande toujours une solide connexion au réseau mais vous pourrez en profiter au travers de n’importe quel MAC ou PC. A noter que la Nvidia Shield TV offrira de son côté un affichage montant en UltraHD mais à 60 images par seconde maximum seulement.

La configuration requise recommandée évolue suivant les plateformes. Sur PC Windows, il faudra un processeur double coeur à 2GHz minimum avec 4 Go de mémoire vive et un circuit graphique compatible avec DirectX 11. Tous les détails des différents impératifs technique sont disponibles sur cette page de Nvidia.

Dans la foulée, Nvidia annonce 20 nouveaux jeux à son catalogue pour ce mois de décembre. Des titres non pas inclus dans la formule mais jouables avec le service si vous les achetez. C’est pour cela que les titres sont suivis du nom de la plateforme d’achat.

 

On retrouve donc pour ce lancement une première liste de titres avec :

  • Chorus (Steam / Epic Games Store)
  • Icarus (Steam)
  • MXGP 2021 – The Official Motocross Videogame (Steam)
  • Propnight (Steam)
  • Wartales (Steam)
  • Dead by Daylight (Epic Games Store)
  • Hextech Mayhem: A League of Legends Story (Steam / Epic Games Store)
  • Ruined King: A League of Legends Story (Steam / Epic Games Store)
  • Timberborn (Steam / Epic Games Store)

Tout au long du mois de Décembre, les  équipes de Nvidia ajouteront également d’autres jeux à ce catalogue :

  • A-Train: All Aboard! Tourism (Steam) 
  • Monopoly Madness (Ubisoft Connect)
  • Syberia: The World Before (Steam / Epic Games Store)
  • White Shadows (Steam)
  • BattleBeasts (Steam)
  • FOREWARNED (Steam)
  • Operencia: The Stolen Sun (Steam)
  • Super Magbot (Steam)
  • Tannenberg (Steam / Epic Games Store)
  • Untitled Goose Game (Epic Games Store)
  • Wargroove (Steam)

Ces jeux s’ajoutent à la liste actuelle de titres déjà assez large disponibles sur la plateforme.

Nvidia GeForce Now RTX 3080

99.99€ pour 6 mois !?

L’offre GeForce Now RTX 3080 n’est pas donnée, à 99.99€ pour 6 mois d’abonnement, c’est à dire 16.66€ par mois. Le prix de revient de cette offre est doublé par rapport à celui de la proposition initiale. Si l’on fait ses comptes, à coups de 200€ par an, on arrive au prix d’une carte graphique personnelle du même type que la proposition en quelques années. C’est le calcul de base que vont faire la plupart des propriétaires de grosses cartes graphiques et probablement celui de nombreux joueurs qui rongent leur frein en attendant de pouvoir en acheter une. Mais il faut probablement voir un peu plus loin que cela.

Avec l’offre GeForce Now RTX 3080, Nvidia fait évidemment un pari différent. Celui de séduire une partie de la population de joueurs qui ne veulent plus ou qui ne peuvent pas investir dans un matériel spécifique pour jouer. Le calcul fait par Nvidia n’est pas de remplacer l’offre qu’elle propose avec des puces graphiques actuellement par des abonnements mensuels. Les deux solutions ne s’adressent simplement pas au même public

D’un côté la marque conserve son offre matérielle GeForce classique, des cartes et des chipsets graphiques distribués dans de nombreuses gammes de machines qui vont séduire les joueurs les plus exigeants et rapporter de coquettes sommes à Nvidia. Cette offre là ne change pas mais demande un investissement assez important de la part de la clientèle visée. Il existe une faible tranche de population qui va acheter et racheter un nouveau matériel chaque année pour avoir toujours les meilleurs performances disponibles. Mais l’immense majorité des utilisateurs investit dans un matériel qui va durer le plus longtemps possible. C’est cette gamme de clients potentiels qui est visée par Nvidia avec ces offre de Cloud Gaming. Des gens qui ne mettront jamais les 600 euros minimum nécessaire pour avoir une carte graphique RTX ou qui ne peuvent tout simplement pas le faire car cela demanderait un changement complet de leur machine et donc un investissement colossal.

Si un PC sous GeForce GTX 1xxx finit par tirer la langue au bout de quelques années, quelle possibilité s’offre à son propriétaire ? Racheter un PC complet puisque faire cohabiter la dernière génération de cartes graphiques avec un vieux processeur et une vieille alim n’est pas garantie ? Cela veut dire débourser une forte somme immédiatement alors que le seul poste vraiment problématique pour un particulier est uniquement le jeu. Ou prendre un abonnement à un service de Cloud Gaming ? Si cette seconde option est choisie, l’offre de Nvidia a beaucoup de sens puisqu’elle promet de pouvoir faire durer son matériel aussi longtemps qu’il le faudra.

Alors oui, 16.66€ par mois avec un engagement de 6 mois c’est cher. Cela fait 200€ par an et c’est une bonne partie du prix d’une carte graphique. Mais cela a d’autres avantages, et pas des moindres, pour de nombreux profils. 

GeForce Now RTX 3080
D’abord, cela autorise le jeu sur de nombreuses plateformes et non pas une seule. On peut basculer d’un ordinateur portable Apple à un PC Windows classique. On peut utiliser une Nvidia Shield sous son téléviseur ou un Chromebook dans sa chambre. Partager l’accès aux jeux entre plusieurs utilisateurs avec le même compte à différentes heures de la journée et tout cela sans investir dans un PC unique et puissant. On profitera d’une plateforme performante et efficace qui fonctionnera sans bruit. Jouer aussi bien chez soi que chez des amis si la connexion est suffisante. Lancer un jeu gourmand dans sa chambre sans avoir une turbine ronronnant à ses pieds. Et que dire des offres en approche comme le Steam Deck ou la toute récente annonce de Qualcomm autour de son Snapdragon G3x. Ces nouvelles solutions de jeu mobiles qui vont offrir de larges possibilités de streaming.

Pour la majorité des utilisateurs de PC, c’est la seule option possible pour profiter de jeux récents sans soucis techniques. Pas besoin de télécharger le jeu, pas besoin de régler les éléments techniques de son affichage, le jeu est ici utilisé comme un service pur et simple. On lance, ça marche, c’est fluide et efficace. Cela correspond à des besoins basiques et c’est à chacun de savoir si l’offre GeForce Now RTX 3080 en vaut la chandelle.

L’offre Netflix actuelle

A 16.66€ par mois pour du 1440p en 120 Hz, c’est un abonnement au même titre qu’une offre de cinéma en streaming comme Netflix Ultra. L’offre classique à 8.33€ par mois existe toujours et elle vous offrira du FullHD à 60 images par seconde sans soucis. Le choix de basculer de l’un à l’autre dépendra sans doute des appétits de chacun et de ses possibilités d’affichages matérielles.

Au bout de 3 ans d’abonnement, on arrive à 600€ et cela correspond au tarif actuel d’une GeForce RTX 3060 seule. Si on peut espérer une baisse significative du prix des cartes graphiques dans les années à venir, on peut également imaginer une évolution de l’offre GeForce Now. Nvidia saura probablement calculer le meilleur prix pour son offre. Je ne pense pas être devin en imaginant qu’après la sortie de la prochaine génération de solutions graphiques de la marque, l’offre de Cloud Gaming finira par évoluer. Et c’est peut être là le point fort de cette offre, son basculement progressif dans le futur. Lorsque les RTX 30×0 seront devenues le moyen de gamme de la marque, le prix de l’abonnement GeForce Now RTX 3080  évoluera probablement vers l’actuel abonnement GeForce Now. Et une nouvelle offre GeForce Now RTX 40×0 sera mise à disposition des joueurs pour le même tarif mensuel de 16.66€.

C’est cela qu’il faut comprendre dans cette offre. Nvidia ne cherche pas à séduire les joueurs ayant envie d’une machine personnelle, mais à séduire les joueurs qui se sont lassés de cette course permanente à la performance lancée par les éditeurs de jeu. Des joueurs qui vont payer mensuellement autant que des amateurs de films et de série payent pour regarder des contenus en streaming dans les meilleures conditions possibles. 

L’offre GeForce Now RTX 3080 n’est pas meilleure ou moins bonne que l’offre carte graphique en local. Elle est différente et s’adresse à deux publics distincts.

L’abonnement GeForce Now RTX 3080 est désormais disponible en France © MiniMachines.net. 2021.

Une comédie musicale ArtFX qui va vous emballer !

Par : Shadows

Samuel Besseau, Noëlina Faury, Maurine Fauvert, Benjamin Gachot, Thomas Langlois, Benjamin Makki, Jordan Placé, Marjorie Sautel dévoilent The Burning Life of Barney, leur court de fin d’études à ArtFX (promotion 2021). L’équipe était épaulée par les élèves spécialistes : Claire Auvin, Auriane Bertil, Lucas Dziura, Lola Neuville, Sarah Testardo.
The Burning Life of Barney est un film atypique à plus d’un titre : il s’agit d’une comédie musicale, un genre très rare dans les courts de fin d’études, et son personnage principal est… Un sac plastique !

Barney, un sac plastique désireux d’obtenir une nouvelle vie, se met à la poursuite d’un camion à recycler, mais les rues de la ville vont être impitoyables à son égard.

L’article Une comédie musicale ArtFX qui va vous emballer ! est apparu en premier sur 3DVF.

Mixer audio RodeCaster Pro

RodeCaster Pro

Un interface dédiée à l’audio c’est ce que propose le mixer audio de Rode, le RodeCaster Pro. Doté de 4 entrées micro XLR avec pré ampli, 4 sorties casque et enceintes, 8 pads déclencheurs d’effets sonores et de jingles, 8 faders, d’un petit écran tactile, entrée/sortie Bluetooth et USB, une table d’harmonie, de compresseur, filtre passe-haut, De-Eser et du Noise Gate, le tout enregistrable sur carte SD. Connexion via Bluetooth à un téléphone mobile pour diffuser des appels en live.

Un studio tout en un pour de la webTV, radio ou podcast.

Comptez dans les 520€ la bestiole audio.

RodeCaster Pro
RodeCaster Pro
RodeCaster Pro

Mixer audio RodeCaster Pro est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Motion Picture Sound Editors to Honor Ron Howard with Filmmaker Award

69th MPSE Golden Reel Awards to be held as a global, virtual event on March 13th Studio City, California – The Motion Picture Sound Editors (MPSE) today announce that it will honor Ron Howard with its annual Filmmaker Award. The Academy Award-winning director and producer is responsible for some of the most memorable films of ...

The post Motion Picture Sound Editors to Honor Ron Howard with Filmmaker Award appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Sky Deutschland Upgrades to Next-Generation UHD Rohde & Schwarz VENICE and SpycerNode for Sport Production

Broadcaster gains flexibility, scale to support ingest, transcoding and playout for premium football coverage Rohde & Schwarz, a global leader in media technologies, has supplied the latest version of its R&S®VENICE media server and R&S®SpycerNode intelligent storage solution to Sky Deutschland. The German broadcaster will now benefit from a highly robust workflow, with full built-in ...

The post Sky Deutschland Upgrades to Next-Generation UHD Rohde & Schwarz VENICE and SpycerNode for Sport Production appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

iSIZE BitSave Wins 2021 VideoTech Innovation Award for Sustainability

iSIZE today announces that it has won the 2021 Digital TV Europe (DTVE) VideoTech Innovation Award for Sustainability with its BitSave pre-processor for video. With global internet traffic set to reach 4.8 zetabytes a year in 2022, and 80% of this resulting from video, there is a significant environmental cost. Today the internet is using ...

The post iSIZE BitSave Wins 2021 VideoTech Innovation Award for Sustainability appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Hakam : un court ArtFX qui saura vous enflammer

Par : Shadows

Découvrez Hakam, court-métrage de fin d’études de la promotion ArtFX 2021 réalisé par Elise Bourgeois, Hugo Buval, Clémentine Cases, Clara Franceschini, Hugo Martial, Samuel Meganck, Nicolas Rayrolles, Corto Zielenkiewicz. L’équipe a également pu compter sur les élèves spécialistes Antoine Marchand, Bruno Got.

Hakam est un jeune Amérindien. Pour devenir un membre au sein de son clan, il devra faire face à un feu de forêt.

L’article Hakam : un court ArtFX qui saura vous enflammer est apparu en premier sur 3DVF.

MediaKind and Arqiva partner to break down the barriers to cloud migration with unique, fully-managed video service

    Launch of a pioneering Media & Entertainment partnership enabling cloud migration and delivery for both broadcasters and operators  Combines MediaKind’s broadcast and streaming technical know-how and lifecycle management with Arqiva’s deep experience and expertise in managing end-to-end media services New proposition will enable the aggregation, processing, and delivery of television services for any ...

The post MediaKind and Arqiva partner to break down the barriers to cloud migration with unique, fully-managed video service appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Millumin 4

Millumin 4

Millumin passe en version 4, une mise à jour majeur de la solution pour créer des spectacles audiovisuels orienté théâtre, danse, VidéoMapping et installation interactive.

Millumin 4 est une solution créative pour illustrer vos idées sur scène avec du vivant, vous racontez et jouer vos histoires pour le spectacle en direct. Cette version 4 reste toujours aussi intuitive et puissante, avec une souplesse de connexion de matériels et logiciels dans un flux de travail actualisé constamment.

Les news :
Matrice soft-edge
Warping et masques au niveau du canevas
Sorties incurvées
Routage vidéo (diviser un canevas en plusieurs sorties, Syphon, NDI, Blackmagic …)
Commandes Data-track
Prise en charge ATEM (Mélangeur vidéo Blackmagic)
Prise en charge de NDI V5
Prise en charge PTZ via NDI
Envoyer de l’audio via NDI
Entrée du navigateur Internet
Effet LUT
Effet Chroma-key
MilluNode (remote pour PC)
Effet Skeleton-tracker (Apple M1 uniquement)
Effet détecteur de personnes (Apple M1 uniquement)
Optimisé pour Apple M1 et Metal

Les améliorations :
Améliorations de l’espace de travail pour le trackpad mac
Retour visuel lors du snapping
Indicateur de niveau lors de l’envoi audio via NDI
Effet de couleur séparée
Conversion et installation codec HAP
Génération de la Timeline plus rapide
Optimisations générales des performances

Millumin 4
Millumin 4
Millumin V4
Millumin 4
Millumin 4

Toutes les news sur le site Millumin

Millumin 4 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

ADDITIV médical 2022 : une nouvelle édition hybride pour les professionnels de l’impression 3D médicale

Fort de son succès lors de l’édition 2021, ADDITIV médical, le salon dédié à la fabrication additive dans le domaine médical, revient en janvier prochain ! L’occasion pour les acteurs de l’impression 3D et de la Santé de se retrouver,…

COVER-EMPTY-MED-2021 (1)

Relativity : ArtFX vous envoie dans l’espace

Par : Shadows

Les films 2021 d’ArtFX commencent à arriver en ligne ! Voici le premier d’entre eux : Relativity, réalisé par Hugo Astesano, Loïc Ciaux, Guillaume Hulot, Benjamin Matthys, Victor Piquemal, Jules Rebuffat, Loïc Remy, à l’aide des étudiants spécialistes Esteban Boudailles, Auriane Bertil, Mathilda Colli, Hugo Martial.
Un court-métrage qui vous fera voyager à la vitesse de la lumière…

Adams est le premier astronaute à être envoyé à une vitesse proche de celle de la lumière. À bord du vaisseau Myriss, il réalise régulièrement des expériences afin d’observer l’influence d’une telle vitesse sur des organismes vivants, jusqu’à ce qu’un événement exceptionnel vienne perturber son périple.

Recherches graphiques
séance de capture pour les besoins du film
L’équipe du film

L’article Relativity : ArtFX vous envoie dans l’espace est apparu en premier sur 3DVF.

In The Doorway : dans les années 50, un couple déchiré

Par : Shadows

Victoire Bernadet et Estelle Courant dévoilent In The Doorway, leur court de fin d’études à ECV Animation Bordeaux (promotion 2021).

À huis-clos dans une chambre anglaise des années 1950, Oliver essaye de reconquérir le cœur de sa femme Anna. Après plusieurs tentatives, il comprend la raison de ses échecs.

Musique :
Your Memory Moved in to Stay 2 – John Dankworth
Memories Of Benny – John Dankworth
La Valse D’anna – Pascal Marceillac, Mathieu Regnault Et Pierre Malet

L’article In The Doorway : dans les années 50, un couple déchiré est apparu en premier sur 3DVF.

New CDJ-3000 firmware update: play tracks directly from your cloud library

The latest firmware update was released today for Pioneer DJ’s CDJ-3000s – version 2.0 – with a new rekordbox feature introduced that allows artists to play music directly from their location saved in the cloud. The ability, titled rekordbox CloudDirectPlay, connects the dots between music in your library and music on your CDJs without the need […]

The post New CDJ-3000 firmware update: play tracks directly from your cloud library appeared first on DJ TechTools.

Med in Town et son usine mobile dédiée à l’impression 3D médicale 

Ce n’est un secret pour personne, dans le secteur médical, la fabrication additive fait de plus en plus parler d’elle. Entre création de modèles anatomiques et greffe de peau, l’impression 3D est aujourd’hui en mesure de venir en aide aux…

CoverMedinTown

How to Fix a Stuck Pixel on the Canon C300 Mk III

Here are a few quick tips on fixing a stuck pixel on your Canon C300 Mk III. It will totally save your day.

4 Essential Furniture Pieces for Your Studio Workspace

Tour through the building blocks of your personal studio and increase your workflow and comfort level with these furniture choices.

Complete Beginner’s Guide to Blender

New to Blender? Here’s what you need to know to get started using this powerful, free 3D creation suite. Download free 3D models to try it.

@_aurelien.w VMF 2021 VideoMapping Festival #4 - Recall of the...



@_aurelien.w VMF 2021
VideoMapping Festival #4
- Recall of the technical installation -

📽📽🎛🖥📽📽

#videomappingfestival #projectionmapping #projection #lille #villelille #christiedigital #millumin #image-pro #imagepro #garelilleflandre #iaelille #christieprojector #allenandheath #hkaudio #lightware #rencontresaudiovisuelles #VMF #videomappingeuropeancenter
https://www.instagram.com/p/CWrQ2IPK1sD/?utm_medium=tumblr

@paolo.morvan Reprise des concerts avec la scénographie réalisée...



@paolo.morvan Reprise des concerts avec la scénographie réalisée pour @romain__muller en version augmentée sur la scène de la Bam !
.
Conception et construction réalisé avec @julesbouit
.
Artiste @romain__muller
Musicien @axel_tcy
Lumière : @thibault.grh
Son : @annevandebrouck

Coproduction @zikamine x @bliiida avec le soutient de la région Grand Est et de la @citemusicale
.
#scénographie #scenography #light #show #eventdesign #stagedesign #lightinstallation #lightshow #newmediaart #stagelighting #creativedirector #zikamine #romainmuller #bliiida
#millumin @millumin2
https://www.instagram.com/p/CV8QXBtKAYP/?utm_medium=tumblr

Latentscape – Franz Rosati

Latentscape – Franz Rosati
Created by Franz Rosati, 'Latentscape' depicts exploration of virtual landscapes and territories, supported by music generated by machine learning tools trained on traditional, folk and pop music with no temporal and cultural limitations.

HaxMini : un nouveau MiniPC sous processeur Intel Kaby Lake-G

Le HaxMini est une solution relativement compacte, avec 16.2 cm de haut pour 13.4 cm de côté, c’est un format assez original avec un châssis plus en hauteur que les machines habituelles et un format hexagonal. Il fait cependant appel à des composants connus même si ils sont restés assez confidentiels. Le Core i5-8305G a été lancé en 2018 par un Intel alors au mieux de sa forme. Il a été arrêté un an plus tard. Une sortie sans fanfare pour une puce qui avait tout pour réussir mais qui a échoué pour des raisons disons, diplomatiques.

HaxMini

Le HaxMini fait appel à une puce Kaby Lake-G. Une gamme de puces Intel qui embarque un processeur graphique AMD Radeon Vega. Un mariage qui pouvait fonctionner quand les processeurs Ryzen d’AMD n’étaient pas trop présents sur le marché mais qui a été rapidement sorti du jeu par Intel quand ils ont commencé à lui faire un peu trop d’ombre. Depuis 2019, assez peu de machines ont ainsi pu sortir avec ces processeurs. On a croisé le Hystou F9 il y a quelques temps et c’est désormais au tour du HaxMini de faire son apparition.

HaxMini

Proposé en financement participatif, l’engin est annoncé à 499$ HT avec 8 Go de mémoire vive DDR4 et un stockage de 256 Go au format M.2 2280 PCIe NVMe. Des versions 16 Go de DDR4 et 1 To de stockage sont également proposées à partir de 699$ HT. Un emplacement 2.5″ au format SATA est également disponible.

HaxMini

La connectique comprend au dos de la machine tout ce qu’il faut pour une utilisation complète du MiniPC : on retrouve deux HDMI 2.0, deux DisplayPort 1.3, trois ports USB 3.0, deux jacks audio 3.5 mm et un port Ethernet Gigabit. Un module Wifi et Bluetooth est présent mais il n’est pas détaillé.

HaxMini

La présence de ce processeur particulier est une bonne chose pour cet engin, cela lui assurera un bon niveau de performances. La puce propose 4 coeurs et 8 threads avec 6Mo de mémoire cache L3. Le Core i5-8305G fonctionne entre 2.8 à 3.8 GHz avec un circuit Radeon Vga M GL disposant de 4 Go de mémoire HBM2 dédiée. Le fonctionnement de cet ensemble se fait dans un TDP de 65 watts qui sera dissipé activement.

HaxMini

Reste que je ne vois pas très bien pourquoi le HaxMini passe par une campagne Kickstarter ? L’engin n’a rien d’innovant, il en existe et en a existé beaucoup d’autres sur cette plateforme. Le seul intérêt de cette proposition vient du boitier. Un format original avec des LEDs intégrées et un haut parleur interne. Je trouve cela un peu faible d’un point de vue innovation. Une fois encore l’excuse du financement participatif est surtout un moyen de se faire de la publicité à peu de frais et surtout de reporter tous les risques financiers du professionnel vers les investisseurs que seront les gens qui vont aider à la sortie du produit.

HaxMini

Est-ce que le HaxMini propose quelque chose de neuf ? Pas vraiment. Il aurait été sympathique de voir que le format tour embarquait une solution de dissipation nouvelle, plus efficace et moins bruyante par exemple. Ou d’intégrer une connectique bien pensée, des fonctions supplémentaires par rapport au NUC Hades Canyon sorti avec cette puce au début de sa commercialisation. Mais la minimachine se borne à mettre en avant sa proposition d’un design original et cela uniquement. C’est bien, mais c’est peu. Et certainement pas une rupture technologique. La machine d’Intel proposait plus de choses, un lecteur de cartes SDXC, du Thunderbolt, une ventilation travaillée, deux ports Ethernet Gigabit, de quoi loger deux SSD M.2 2280… Je n’ai rien contre cet engin mais je trouve cette approche d’un financement participatif toujours un peu étrange… et parfois opportuniste. 

 

HaxMini : un nouveau MiniPC sous processeur Intel Kaby Lake-G © MiniMachines.net. 2021.

Dimensity 9000 : Mediatek veut un SoC pour se démarquer

Mediatek n’est pas un petit acteur du monde ARM. Si la marque n’a pas les faveurs du grand public Européen et Américain, si la marque n’est pas ornée d’une aura positive comme peut l’être Qualcomm, elle a conquis de très belles parts de marché au fil des ans pour devenir en 2020 le premier fournisseur mondial de SoC de smartphones. Avec 20% du marché en Amérique du nord, 25% en Europe et plus de 40% en Asie. La marque se porte bien.

Ces chiffres sont énormes et pourtant la marque souffre d’un certain déficit d’image. Cette réussite s’explique d’abord par une approche très large de son offre, incluant des puces pour toutes les gammes du segment smartphone. Du modèle entrée de gamme jusqu’à des versions beaucoup plus musclées à destination des solutions les plus exigeantes.

La différence entre Qualcomm et Mediatek aujourd’hui tient surtout à la réputation des deux entités, réputation peut être méritée, c’est un autre débat, mais réputation qui fait que les grandes marques de smartphones vont intégrer un Snapdragon de Qualcomm dans leurs modèles haut de gamme et communiquer dessus. Et intégrer des Mediatek dans leurs modèles en dessous et ne rien dire de particulier à leur sujet.

Dimensity 9000

Comment se démarquer ? Gagner encore des parts de marché sur ce secteur ou toute la couverture est tirée par Qualcomm ? La réponse se trouve peut être dans le Mediatek Dimensity 9000. Un SoC ARM qui accumule les bons points techniques et qui débarquera début 2022 sur le marché de la téléphonie mobile.

Dimensity 9000

Pour attirer l’attention, le Dimensity 9000 n’a pas fait dans la dentelle, la puce embarque non seulement des technologies haut de gamme mais peut se vanter d’être la première puce à employer certaines d’entre elles. Et Mediatek a réuni ici beaucoup de point-clés qui volent la vedette à Qualcomm.

Cela commence par l’emploi d’une gravure 4 nanomètres proposée TSMC. Une finesse de gravure qui ne sert pas forcément à grand chose mais dont sont friands les communicants de tous bords. Ces chiffres de gravure frappent les esprits et les constructeurs de smartphones adorent les mettre en avant sur leurs nouveaux modèles. Le SoC va néanmoins profiter de cette finesse pour intégrer des éléments intéressants avec en premier lieu l’emploi d’une architecture ARMv9. Une première du genre.

Dimensity 9000

Le Dimensity 9000 comprendra 8 coeurs, un premier coeur ARM Cortex-x2 cadencé à 3.02 GHz, trois coeurs Cortex-A710 à 2.85 Ghz et quatre coeurs ARM Cortex-A510 à 1.80 GHz. Le résultat de cette combinaison big-bigs-LITTLE serait une augmentation de 35% des performances par rapport à la génération actuelle de SoC mobiles tels que les Snapdragon 888 de Qualcomm. 

 

Dimensity 9000

La partie graphique sera confiée à un ARM Mali-G710MP10 qui prendra en charge 2D, 3D, vidéo Ultra Haute définition et même des fonctions de Raytracing logiciel. L’ensemble pourra accueillir des solutions mémoire LPDDR5 à 3200 MHz et LPDDR5x à 3750 MHz pour des transferts encore plus performants.

Dimensity 9000

Le tout étant également moins gourmand en ressources et promettant donc une meilleurs autonomie dans tous les usages.

Dimensity 9000

Mais le Dimensity 9000 ne s’arrêtera pas à ces performances classiques, des éléments qui seront à la portée de toutes les licences ARM tôt ou tard. Mediatek met les petits plats dans les grands avec des développements sur mesures.  On retrouvera ainsi un circuit dédié aux calculs d’Intelligence Artificielle composé de 4+2 coeurs. La marque fait beaucoup de promesses à ce sujet avec une augmentation annoncée de 400% par rapport à la génération actuelle en terme de performances. De quoi dépasser les solutions haut de gamme comme le Pixel 6 sur ce terrain de l’AI embarquée.

Dimensity 9000

Autre gros poste mis en avant, d’exceptionnelles capacités de gestion de données en terme de photo avec un ISP qui pourra encaisser un flux de 9 Gigapixels par seconde. De quoi laisser aux constructeurs de la souplesse dans la composition de leur bouquet photo. En théorie, la solution employée peut gérer jusqu’à 320 mégapixels. Ce qui permettra de découper plusieurs capteurs pouvant aller jusqu’à un triple 32 mégapixels. La vidéo pourra être enregistrée en 8K à 30 images par seconde ou en 4K à 120 images par seconde. Les meilleures pouces actuelles sont limitées à un flux situé sous les 3 Gigapixels par seconde.  Le SoC pourra afficher en FHD+ à 180 Hz et en WQHD+ jusqu’à 144 Hz et décoder des vidéos en 8K à 60 images par seconde.

Dimensity 9000

C’est sur le poste 5G que le Mediatek aura plus de mal à convaincre avec une puce qui n’aura pas accès à une compatibilité mmWave. Mediatek préférant une solution plus orientée vers l’autonomie avec des technologies que la marque développe sous les nom de 5G Power Saving. C’est un choix important puisque certains opérateurs, notamment outre Atlantique, considèrent ce poste comme essentiel pour leur développement futur. Mediatek a probablement pris en considération son implantation géographique pour se décider sur ce poste et considéré la faiblesse du réseau mmWave même aux US pour le moment. La puce permettra de générer néanmoins une bande passante puissante à 300 MHz avec des transferts pouvant atteindre 7 Gbps, ce qui devrait suffire à la majorité des usages 5G… On retrouvera bien entendu du Wifi6 et 6E et du Bluetooth 5.3 et bien entendu la ribambelle de prises en charge satellitaires nécessaires à toutes les géolocalisations. Le SoC sera également compatible avec les réseaux 4G-LTE plus classiques.

Le curriculum du SoC est donc très intéressant et préfigure de ce que le marché smartphone proposera en 2022. Mais ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus dans cette annonce. Car, en aparté de cette présentation, Mediatek confirme sa volonté de venir se positionner sur le marché PC dès 2023… C’est à dire en concurrence directe avec l’annonce de Qualcomm sur ce segment 

Avoir un nouvel acteur sur ce marché du PC sous SoC ARM est une excellente nouvelle. Après qu’Apple ait montré la voie avec ses M1 et toutes leurs variantes, après que Qualcomm ait annoncé vouloir leur faire concurrence, l’arrivée de Mediatek ne peut que être bénéfique sur un marché qui ne gagne jamais à manquer de concurrence. Pour 2023, la marque veut donc être dans la course et se positionner sur ce segment prometteur de PC sous Windows ARM. 

A en juger par les annonces faite sur le Dimensity 9000, il y a des chances que cela soit bénéfique. Reste à savoir si la débauche de performances et de services annoncés sera à la hauteur des développements concurrents. Mediatek et Qualcomm sont en effet dans un même étau. Avec d’un côté un Apple qui a montré avec ses puces M1 Pro et M1 Max qu’il avait encore beaucoup de possibilités de développement pour le futur. Et un duo AMD et Intel qui ne comptent pas non plus se laisser marcher sur les pieds.

Le problème étant toujours le même pour ces puces ARM sous Windows. L’homogénéité des solutions proposées n’est pas à la hauteur de celles proposées par Apple d’un côté et le monde x86 dans l’écosystème Windows de l’autre.

 

Dimensity 9000 : Mediatek veut un SoC pour se démarquer © MiniMachines.net. 2021.

❌