Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Kid Cat : un super-héros venu de l’ESMA

Par : Shadows

Hugo Barret-Castan, Marine Granger, Amélie Ben Naceur, Quentin Azzaro, Aïda Tchistoganoff, Clémence Ponchaut, Nolwenn Raffin, Nils Perrais dévoilent Kid Cat, leur court de fin d’études à l’ESMA (promotion 2020).

Suite à l’enlèvement de son chat, un jeune garçon fait appel à son identité de super-héros pour aller le sauver, encouragé par un mentor orig(i)nal.

Musique / music: Jacob Thomas Czech
Son / sound: Sébastien Fournier, José Vicente, Yoann Poncet – Studio des Aviateurs
Voix / voices: Michel Hélias, Léopold Vom Dorp

L’article Kid Cat : un super-héros venu de l’ESMA est apparu en premier sur 3DVF.

Shinsen : un samuraï en fuite (court Isart Digital)

Par : Shadows

Omayla Arciniega, Emeline Cordier, Paola Gentil, Fanny Le Fur, Morgane Périer, Aurélien Schmitt, Cécile Zwiller présentent leur court de fin d’études à Isart Digital : Shinsen.

Shinsen raconte l’histoire d’un samouraï, au début de l’ère Edo, fuyant le champ de bataille. Affamé et épuisé, il mange les offrandes destinées à une statue abandonnée au milieu de la forêt. Victime d’une étrange vision, il reprend sa fuite.

Sound Design : Quentin Adoue / Johan Becart / Adrien Dautel / Valentin d’Aubuisson / Thilo Goluza / Pablo Gomez / Maxime Hoareau / Adrien Sesé

En termes de character design, le samouraï ne reprend pas forcément les clichés du genre. Un choix qui s’explique, nous a indiqué l’équipe du film, par le scénario et la volonté de représenter le personnage principal comme un déserteur, une victime de la guerre, à l’opposé des codes classiquement associés aux samouraïs.

La statue, elle, devait incarner une présence forte, une puissance, et avoir une apparence à la fois sublime et effrayante. Le design s’inspire de plusieurs divinités et figures bouddhistes et japonaises.
Bien entendu, ce personnage a demandé un gros travail puisqu’il évolue au cours du film et dispose de multiples membres mobiles. L’équipe a notamment travaillé sur l’automatisation de certains éléments, sur la création de modules de rig pouvant être réutilisés : de quoi par exemple faciliter la gestion des bras.
Si un test de personnage unique avec un rig multifonctions avait été fait en préproduction, l’approche adoptée a finalement été celle d’avoir deux modèles distincts, avec chacun leur rig, pour la statue debout et au sol.
Le rig pour cette dernière partie était très pratique à utiliser pour l’équipe : par exemple, un unique contrôleur permettait d’enrouler la langue, ce qui a simplifié l’animation. En termes de déplacements, araignées et scorpions ont servi de références pour obtenir des mouvements naturels.

On note évidemment la présence de plans relativement sombres dans le film, ce qui nécessite un soin particulier afin de conserver une bonne lisibilité. Pour ces séquences de nuit, un master lighting a été créé, une base sur laquelle sont venues se rajouter d’autres sources de lumière selon le plan (rim lights, en particulier).
Au compositing, de même que pour le lighting, une base a été déployée pour l’ensemble de ces plans, avant des ajustements plus précis.
Cette approche a permis de conserver une cohérence globale sur l’ensemble des plans de nuit, tout en affinant chaque plan.
Plus largement, le compositing a été une étape clé pour de nombreux éléments, comme l’intégration de la pluie.

Ce film achève notre couverture des courts de fin d’études 2021 d’Isart Digital, mais nous allons également évoquer les jeux vidéos créés par d’autres élèves de l’école.

L’article Shinsen : un samuraï en fuite (court Isart Digital) est apparu en premier sur 3DVF.

Bird Karma de William Salazar enfin visible en ligne

Par : Shadows

Réalisé en 2018 par William Salazar des studios DreamWorks, le court-métrage Bird Karma est enfin visible en ligne en intégralité.
Si Salazar a réalisé l’essentiel du travail, il a tout de même été épaulé par d’autres artistes, comme les animateurs Simon Otto et Kristof Serrand.

On y suit un échassier amateur de poisson : son quotidien va être bouleversé par l’apparition d’un irrésistible poisson coloré…

L’article Bird Karma de William Salazar enfin visible en ligne est apparu en premier sur 3DVF.

Mine de Plomb : le monde vu par les yeux d’une enfant

Par : Shadows

Arthur Valter, Robin Delmond, Lino Talfer, Théo Emsellem, Noémie Six, Fanny Lambert dévoilent Mine de Plomb, leur court de fin d’études à Rubika (promotion 2019).
Un film qui adopte une approche subjective : celle d’une jeune enfant dans un monde froid et dur…

La voiture roule vite. Le ciel est lourd. Il n’y a personne dehors. Emmenée par son père, la petite Zheina part chercher sa mère qui est encore à l’hôpital à s’occuper des blessés. Elle découvre une ville vidée de sa population et dont les débris d’immeubles annoncent un danger certain.

Ce court achève notre couverture de la promotion Rubika Animation 2019, dont nous avons relayé les courts-métrages ces derniers jours. Nous aurons l’occasion de revenir sur les films de l’école lorsque les projets des promotions 2020, puis 2021, arriveront en ligne.

L’article Mine de Plomb : le monde vu par les yeux d’une enfant est apparu en premier sur 3DVF.

Tant que nos cœurs battent : une cavale sans issue

Par : Shadows

Jason Mégrelis, Sylvan Charmasson, Charlotte Dudzicki, Kévin Lagrue, Marion Légier, Hradini Parikh, Léa Zafrilla présentent Tant que nos coeurs battent, leur court de fin d’études au sein de Rubika. Une course-poursuite désespérée entre cavale, relation fusionnelle et réalité froide.

Deux femmes en cavale dans un désert, un canyon comme seule issue et, finalement, la mort au bout du chemin. L’occasion pour elles de vivre intensément leurs derniers instants.

L’article Tant que nos cœurs battent : une cavale sans issue est apparu en premier sur 3DVF.

The Lifeguard : souvenirs et introspection sur une plage déserte

Par : Shadows

Cécile Mercier, Milena Blin, Clémentine Lécluse, Iris Stanley, Ming-Yang Zhao, Rohan Kotnis, Charlotte Humbert dévoilent The Lifeguard, leur court de fin d’études à Rubika (promotion 2019).

Un vieil homme retourne sur sa plage où il a passé son enfance. Le vent se lève, une tempête approche et l’engloutît peu à peu dans ses souvenirs.

L’article The Lifeguard : souvenirs et introspection sur une plage déserte est apparu en premier sur 3DVF.

Scarecrow, un court Isart Digital aux inspirations Comics

Par : Shadows

Garance Duchêne Ribas, Florent Gayot, Louve Jacquet, Rénalya Mirande Ney, Théo Monti, Anaëlle Sieuw & Baptiste Verguet présentent leur court de fin d’études à Isart Digital (promotion 2021) : Scarecrow.

Jack, un épouvantail, se lie d’amitié avec les maïs de son champ. Après plusieurs mois à veiller affectueusement sur eux, un prédateur apparaît et les attaque cruellement. Devant ce massacre, aveuglé par la colère, Jack décide de les défendre, au péril de sa vie.

Sound Design : Hugo ANGLADE, Vinh-An BUIS, Maxence CHIRADE, Pierre DAUNIS, Baptiste DENOUX, Titien LEONI & Mattéo SISCARO

Vous l’aurez compris dès le visionnage du film : les expérimentations de certains studios comme Sony (Spider-Man: New Generation, Les Mitchell contre les machines) ont donné des idées à l’équipe. Les élèves souhaitaient par ailleurs créer deux directions artistiques tranchées pour différencier les plans classiques de ceux issus de la subjectivité de Jack.
Au final, l’effet 2D de la seconde direction artistique et la gestion des couleurs sont surtout liés au compositing, s’appuyant sur la passe d’albedo, des rim lights et des toon shaders. Les passes techniques (passe de profondeur par exemple) ont été essentielles pour retravailler l’image au compositing, refaire la colorimétrie et rajouter de fausses ombres.
Inspirée par Spider-Man: New Generation, l’équipe a ajouté des effets de type coup de crayon dans la seconde direction artistique ; des tests ont été faits pour ajouter également des trames, mais ils n’ont pas été concluants et cette idée a été abandonnée.

On notera également l’usage de FX 2D, par exemple pour les explosions : ces dernières ont été mises en place en lien étroit avec l’équipe de sound designers, et en s’inspirant entre autres d’animes japonais.
Si à la base, l’équipe avait fait un travail de R&D sous Embergen, cette solution a donc finalement été écartée, l’outil ne permettant pas la même précision, le même contrôle qu’une gestion manuelle.

Le champ a été mis en place avec Golaem Crowd : un choix fait après avoir vu le projet Rise géré par Fortiche Prod, et suite à un échange avec Nicolas Chaverou (cofondateur de Golaem) qui a expliqué à l’équipe qu’il avait justement travaillé sur le projet, à l’aide du logiciel Golaem Crowd.
La formation Golaem Academy (disponible ici gratuitement) a été d’une grande aide pour prendre en main le produit.

En ce qui concerne le chara design, les épis de maïs ont été pensés comme des créatures mignonnes, avec de grands yeux façon anime ; Jack, lui, a demandé beaucoup de recherches et a pendant un moment eu une tête de citrouille. Le plus difficile a été de le rendre expressif mais aussi et surtout de faire en sorte qu’il ne soit pas effrayant. Le personnage principal de L’Étrange Noël de monsieur Jack a été une des inspirations.

Le distanciel a posé de nombreux défis (dont celui de la colorimétrie, l’équipe disposant d’un poste avec écran calibré et accessible de façon restreinte), mais l’équipe était soudée et très présente sur Discord : les contraintes ont donc pu être gérées sans affecter le résultat final.

L’article Scarecrow, un court Isart Digital aux inspirations Comics est apparu en premier sur 3DVF.

Trois Francs Six Sous : un court Rubika au coeur de la guerre

Par : Shadows

Clémence Ottevaere, Florence Blain, Louise Leblond, Varoon Indalkar, Morgane Ladjel, Hugo Valdelièvre-Rattier présentent leur court de fin d’études à Rubika (promotion 2019) : Trois Francs Six Sous.

Durant la Seconde Guerre mondiale, un agriculteur français nommé Marcel espère revoir un jour une lueur de vie dans le regard de sa mère, Josépha. Elle est plongée dans un état végétatif depuis la disparition de son fils aîné. Marcel commence à aider des victimes de la guerre sans réaliser l’ampleur des conséquences de ses actes.

L’article Trois Francs Six Sous : un court Rubika au coeur de la guerre est apparu en premier sur 3DVF.

Anticipia : un court-métrage né de la pandémie

Par : Shadows

Découvrez Anticipia, court étudiant réalisé par Julie Griggio, Quentin Jeunesse, Mathieu Derisoud, Alexis Nachon, Lucie Schwartz et Melissa Cecconi au sein de l’école MJM Graphic Design de Strasbourg.

Un film ambitieux puisqu’il s’attaque au sujet de la pandémie et de son impact sur nos comportements, les libertés individuelles ou encore l’individualisme.

Anticipia est née suite à une pandémie qui décima une grande partie de l’humanité. Cette mégapole est la représentation de l’ordre parfait.
Tout manquement aux règles établies est sévèrement sanctionné.

Si l’équipe penchait initialement pour un court-métrage centré sur le tueur Ted Bundy le jour de son exécution, la peur d’un nouveau confinement en septembre 2020 s’est finalement imposée comme socle du projet.
Les élèves se sont alors lancés dans un projet d’anticipation, imaginant un monde dans lequel la pandémie aurait perduré et se serait accentuée, avec des effets de plus en plus délétères sur l’ensemble de la société.

Côté références, on retrouve notamment des classiques comme 1984 d’Orwell, mais aussi des éléments de SF, une esthétique influencée par H.R. Giger, ou encore le jeu Cyberpunk 2077.
Esthétique biomécanique, médias de masse, surveillance à outrance se retrouvent donc dans le projet final.

Ceci étant dit, le film conserve des éléments liés au projet initial : les deux concepts s’appuient ainsi sur l’idée d’un personnage qui avance vers une mort inéluctable, l’opposition entre un individu et la société.

Outre la thématique, la pandémie a aussi influencé la fabrication, et pas forcément de façon positive. Julie Griggio, qui dirigeait l’équipe, nous explique que le confinement a sans doute limité la marge de progression de l’équipe, et pense que plusieurs axes de perfectionnements auraient pu être concrétisés sans le contexte actuel.

L’article Anticipia : un court-métrage né de la pandémie est apparu en premier sur 3DVF.

Patrick et les boutons, un court Isart riche en humour noir

Par : Shadows

Julie Boullier, Bertille David, Sandra Douville, Pauline Dukiel, Thomas Dulong, Morgane Dumas, Romane Ganouna dévoilent leur court de fin d’études à Isart Digital (promotion 2021) : Patrick et les boutons.

Découragé d’attendre son café, Patrick s’introduit dans une curieuse salle tapissée de boutons. Transporté par la musique et pris de frénésie, il ignore l’impact atroce déclenché par chaque bouton qu’il actionne.

Patrick et les Boutons jouant sur le gore et l’humour, un des enjeux a été de bien doser ces éléments. Une des questions portait sur le sang et sa cohérence avec la direction artistique globale : fallait-il adopter du sang « pâte à modeler », ou quelque chose de plus réaliste ?
Les réactions externes aux premiers concepts ont été assez claires : accentuer le décalage et aller vers le réalisme fonctionnait bien mieux.

En pratique, le surfacing de la viande a été scindé en deux : en dehors du steak, la même texture a été utilisée partout.

La salle de contrôle comporte de très nombreux boutons lumineux, un véritable casse-tête pour l’équipe. Tous se comportent comme une réelle source lumineuse, mais la portée de ces sources individuelles a été volontairement restreinte afin qu’elles n’aient qu’un impact local. Les éléments clés de l’éclairage (key light, rim light) ont été gérés via des area lights.
A partir d’une base commune, des ajustements (couleur, intensité des boutons) ont été effectués plan par plan, en fonction du cadrage.
Les effets volumétriques n’ont finalement pas posé de gros souci, l’utilisation des passes de rendu, entre autres, ayant permis d’optimiser cet aspect.

Côté fluides, l’équipe s’est appuyée sur Bifrost dans Maya : un choix lié aux demandes pédagogiques de l’école, qui incite les élèves à rester le plus possible sur les outils standards de Maya.

En ce qui concerne le chara design, le crocodile a été l’animal le plus problématique : il s’agissait de faire en sorte qu’il reste bien reconnaissable malgré le style très « peluche » retenu pour l’ensemble de la faune (formes rondes, fur sur la peau).

La longue file de personnages au début du film est une séquence qui a demandé beaucoup « de sueur et de sang » : l’équipe a rencontré de nombreux problèmes, notamment au rendu avec l’usage de caches qui ont alourdi le processus.
Une astuce a été d’utiliser le même modèle de base et le même rig pour tous les personnages (une version allégée de celui de Patrick). L’équipe a cherché à mettre en place un système très modulaire, basculer entre différents vêtements ou différentes coupes de cheveux permettant de décliner le personnage de base. Enfin, un nombre réduit d’animations (5 environ) ont permis de donner vie à cette file.

En ce qui concerne la pandémie et ses effets, le choix d’un court animé et non d’un mélange de prises de vue réelles & VFX a évidemment été une chance qui a évité d’emblée certaines contraintes. L’équipe nous a précisé que la communication n’a pas posé trop de problèmes : les cours en distanciel avaient déjà permis d’acquérir une certaine habitude de ces contraintes, et des réunions régulières (toutes les deux semaines environ) ont permis de maintenir une bonne cohésion et un suivi efficace. L’infrastructure de l’école (prise en main à distance des stations de l’école, projets stockés sur un serveur commun) a sans surprise été un élément clé pour fluidifier le travail et les échanges de données.

L’article Patrick et les boutons, un court Isart riche en humour noir est apparu en premier sur 3DVF.

Gunpowder : un court-métrage Rubika en quête de thé

Par : Shadows

Découvrez Gunpowder, le court de fin d’études à Rubika de Romane Faure, Pei-Hsuan Lin, Nathanaël Perron, Léa Détrain, Anne-Lise Kubiak, Benoît de Geyer d’Orth (promotion 2019).

lt’s teatime ! Malheureusement pour Phileas, toute ses boîtes de thé sont vides ! Il décide alors d’aller en chercher à la source, en Chine !

L’article Gunpowder : un court-métrage Rubika en quête de thé est apparu en premier sur 3DVF.

Choucroute, amour, Beyrouth : un aperçu des courts Rubika 2021

Par : Shadows

Hier se tenait à Paris le Portfolio Day 2021 de Rubika, au cours duquel les élèves de la promotion animation 2021 de l’école présentaient leurs projets de fin d’études. Rappelons au passage que Rubika propose des formations en animation, donc, mais aussi en design et jeu vidéo.

Avant la projection des films

Objectif principal de ce Portfolio Day : permettre aux élèves de rencontrer des recruteurs de studios français mais aussi étrangers : TeamTO, Cube, Illumination Mac Guff, ILM, DreamWorks, Mikros, entre autres, sont des habitués. Si les conditions actuelles ont évidemment nécessité des entretiens à distance dans certains cas, des studios (notamment français) ont néanmoins fait le déplacement, comme nous avons pu le constater sur place.

A proximité de la salle de projection, les stands avec les équipes des films…
Et à l’étage, les rendez-vous entre studios et les jeunes talents de cette promotion 2021. Le tout, bien entendu, dans le respect des protocoles sanitaires actuels.

Il est encore trop tôt pour vous présenter les films en intégralité (ils arriveront en ligne d’ici un à deux ans, le temps de faire un circuit dans les festivals), nous allons continuer à vous faire découvrir la promotion 2019 dans les jours à venir.
Toutefois, pour vous donner un avant-goût des projets 2021, voici les bandes-annonces de cette nouvelle promotion, avec 7 films aux sujets, parti pris et tonalités très variées :

Almost Unreal, par Eve de Montbrial, Léa Vasselle-Bossy, Margaux Kempff, Grégoire Deranville, Ambre Jacques, Eléonore Chaumont, Alexis Descamps :

Obsédé par la perte de sa petite sœur, un vieil homme de ménage créé un monde merveilleux en collage, espérant la faire revenir. Mais lorsqu’il croit la retrouver, son monde parfait vole en éclats…

Orogénèse, par Damien Barthas, Lise Delacroix, Emma Gaillien, Pierre Legargeant, Roland van Hollebeke, Axel Vendrely :

Avant l’aube, un étrange personnage né du ciel s’écrase dans un désert. Réveillé et vulnérable, il va se démener pour retourner au plus haut point dans le ciel en faisant face à une terre en éveil. Pourtant dans son ascension effrénée, quelque chose se passe sous ses pas…

Yallah, par Nayla Nassar, Edouard Pitula, Renaud De Saint Albin, Cécile Adant, Anaïs Sassatelli, Candice Behague :

Beyrouth, 1982. Nicolas s’apprête à quitter sa ville natale, rongée par une guerre civile sans fin. C’est alors qu’il croise la route de Naji, un adolescent bien décidé à aller à la piscine, malgré tous les dangers. Tentant de protéger le jeune homme, Nicolas se retrouve entraîné dans une course folle contre la guerre, pour la simple liberté d’aller nager.

La Meute, par Lou Anne Abdou, Antoine Blossier Gacic, Louise Cottin-Euziol, Charline Hedreville, Agathe Moulin, Victoria Normand, Gabriel Saint-Frison :

Après une journée éprouvante, Marion, une jeune femme d’une vingtaine d’années, raconte son histoire à un policier dans l’espoir de se faire entendre. Selon elle, le responsable fait partie de la Meute. Selon lui, le responsable c’est elle.

Sauerkraut, par Andréa Marszalek, Hugo Greiner, Maïté Dufour, Floraya Marlin, Alix Poirier, Camille Krempp :

Un jeune homme veut demander la main d’une jolie Alsacienne à son père, mais ce dernier est un homme très étrange, effrayant, et maître en choucroute. Le jeune homme, malgré sa maladresse, décide de lui cuisiner une choucroute pour gagner la main de sa belle. Littéralement.

A l’article de l’amour, par Clara Duvert, Margot Chauchoy, Cédric Bagein, Laure Maitrehenry, Mattéo Martinez, Julien Cabezas :

À l’occasion de son anniversaire de mariage, Brigitte tente tout pour rallumer la flamme entre elle et son mari, ancien croquemort. Quand elle découvre que la dernière construction de sa voisine Martha ressemble à un cercueil, Brigitte n’a plus qu’une idée en tête, voler ce cercueil et l’offrir à son mari pour qu’enfin il la regarde.

London’s Burning, par Virginie Marcel, Maxime Ferlin, Romain Gaumont, Clara Loubry, Manon Averseng, Feng Juei Hsu :

En 1977, dans un Londres en ébullition à la veille du Jubilé d’Argent d’Elizabeth II, Ralph, punk, anarchiste et amoureux, se met en tête d’aller voler la Couronne d’Angleterre pour la belle Wendy, quoi qu’il en coûte. Après tout, y a-t-il plus belle preuve d’amour que le symbole de cette monarchie qu’ils rêvent de renverser ?

Bravo à toutes les équipes, qui ont su arriver au bout de projets de fin d’études malgré un contexte particulièrement complexe. Nous en profitons pour rappeler aux élèves sortant de l’école (mais aussi à l’ensemble des artistes qui nous lisent) de ne pas hésiter à s’inscrire gratuitement dans notre CVthèque afin d’être visible des entreprises qui utilisent notre plateforme emploi. D’autant plus que nous relayons actuellement dans nos actualités les profils des personnes nouvellement inscrites ou qui mettent à jour leur profil et sont en recherche.
Et aux studios qui n’utilisent pas déjà la plateforme, n’hésitez pas à nous contacter sur contact@3dvf.com pour en savoir plus !

L’article Choucroute, amour, Beyrouth : un aperçu des courts Rubika 2021 est apparu en premier sur 3DVF.

Une poule à la conquête du monde dans un court de l’ESMA

Par : Shadows

Raphaël Bandet, Adrien Chauvet, Julien Gohard, Eugenia Maggi, Milena Mouries, Eléonore Rolewski, Franck Valero dévoilent Quand les poules auront des dents, leur court de fin d’études à l’ESMA (promotion 2020).

Une comédie résolument déjantée qui navigue entre exploitation animale, volaille avide de vengeance, gags visuels et animation très cartoon :

A la suite d’une expérience ratée, une poule devient intelligente et décide de renverser l’espère humaine à l’aide de son armée de poulets.

Musique / Music: Felipe Rodriguez, Raphaël Bandet
Son / Sound: Alexis Laugier, José Vicente, Yoann Poncet, Tristan Le Bozec – Studio des Aviateurs
L’équipe du film

L’article Une poule à la conquête du monde dans un court de l’ESMA est apparu en premier sur 3DVF.

400MPH : un chimpanzé veut atteindre l’impossible (court Rubika)

Par : Shadows

Paul-Eugène Dannaud, Natacha Pianeti, Alice Lefort, Julia Chaix, Quentin Tireloque, Lorraine Desserre dévoilent 400MPH, leur court de fin d’études à Rubika (promotion 2019), qui arrive en ligne après avoir fait le tour des festivals.

Utah. Au coeur des Bonneville Salt Flats, une vaste plaine salée, un chimpanzé nommé Icarus tente d’atteindre la vitesse ultime, qu’aucun bolide terrestre n’a su dépasser jusqu’ici : 400MPH (environ 650km/h).

On notera le choix de l’équipe d’opter pour un style réaliste, un défi d’autant plus délicat que l’apparence des chimpanzés est bien connue du public. Les cadrages, souvent très serrés, permettent de leur côté de souligner l’espace exigu des engins d’Icarus, tout en renforçant ses émotions et la tension globale du film.

L’article 400MPH : un chimpanzé veut atteindre l’impossible (court Rubika) est apparu en premier sur 3DVF.

028 : un tramway nommé panique (court Rubika)

Par : Shadows

Otalia Caussé, Geoffroy Collin, Louise Grardel, Antoine Marchand, Robin Merle, Fabien Meyran dévoilent 028, leur court de fin d’études à Rubika (promotion 2019). Après avoir parcouru les festival, le film est récemment arrivé en ligne.

À Lisbonne, un couple de touristes allemands est sur le point de grimper à bord du mythique tramway n° 28, mais comment réagir quand les freins vous lâchent et que vous êtes embarqués dans un vertigineux voyage avec un bébé à bord ?

L’article 028 : un tramway nommé panique (court Rubika) est apparu en premier sur 3DVF.

Star Wars : Visions – 7 studios d’animation japonais, un univers légendaire

Par : Shadows

Disney dévoile quelques images du projet Star Wars: Vision, une anthologie de courts-métrages d’animation situés dans l’univers Star Wars.

9 films sont prévus, avec en coulisses 9 réalisateurs/réalisatrices et 7 studios :

Kamikaze Douga – The Duel – Takanobu Mizuno
Geno Studio (Twin Engine) – Lop and Ochō – Yuuki Igarashi
Studio Colorido (Twin Engine) – Tatooine Rhapsody – Taku Kimura
Trigger – The Twins – Hiroyuki Imaishi
Trigger – The Elder – Masahiko Otsuka
Kinema Citrus – The Village Bride – Hitoshi Haga
Science Saru – Akakiri – Eunyoung Choi
Science Saru – T0-B1 – Abel Góngora
Production IG – The Ninth Jedi – Kenji Kamiyama

En pratique, chaque court aura un style spécifique, comme le montre l’aperçu vidéo que vient de dévoiler le compte officiel Star Wars.
On peut donc s’attendre à des sensibilités variées ; le projet ne pourra en tous cas qu’être intéressant et fait presque office de retour aux sources, puisque la licence Star Wars doit beaucoup au Japon et notamment au film La Forteresse Cachée d’Akira Kurosawa.

La sortie se fera sur Disney+ le 22 septembre.

L’article Star Wars : Visions – 7 studios d’animation japonais, un univers légendaire est apparu en premier sur 3DVF.

Dice and Dragons : une aventure épique venue d’Isart Digital

Par : Shadows

François Bartoli, Alan Baugé, Alexis Crawford, Élodie Deporte, Hugo Dewanckele, Lorine Guyard, Gaëtan Luzy, Amaël Moufrih, Léa Renaudier dévoilent leur court de fin d’études à Isart Digital : Dice and Dragons.

Un film riche en effets visuels qui suit une équipe de rôlistes en quête d’un artefact légendaire…

Au cours d’une partie de jeu de rôle, un groupe de joueurs plonge dans une aventure épique et onirique. Ils doivent retrouver Thurinvarr, l’épée légendaire capable de tuer le dragon qui menace leur royaume. Pour la récupérer, ils devront faire face à de nombreux périls.

Sound Design : Kevin England / Henri Fagot / Clément Gaunard / Thomas Lanza / Achille Murat / Sophie Poret / Victor Simard

Les créatures sur le pont ont été gérées avec Golaem : un travail initialement difficile à mettre en oeuvre mais qui a pu avancer efficacement une fois que la vision de la séquence et des mouvements des arachnides furent clairement définis.

L’équipe a eu recours à des doublures numériques pour certains plans : les trois acteurs ont été numérisés en intégralité à l’aide de RealityCapture et grâce à la complicité du studio Effigy, avant un travail de nettoyage sous ZBrush.

Pandémie oblige, le tournage a eu lieu en septembre et non en avril de l’année précédente comme c’est généralement le cas chez Isart. Le tournage a été assez intense étant donné le volume de plans à filmer, mais l’équipe a su gérer cette masse de travail efficacement.
Repousser le tournage en raison des contraintes sanitaires a été à double tranchant : d’un côté, comme pour l’équipe du film Bon Appétit, cela a permis de disposer de plus de temps de préparation, de l’autre cela a raccourci les délais en termes de montage, début de compositing/travail sur les fonds verts, des tâches qui auraient pu avancer durant l’été.
Plus largement, certains éléments ont changé de la prévisualisation au tournage : ne pas disposer des rushs plus tôt a donc empêché les élèves de se projeter, et la production technique (gestion des foules, mise en place des personnages) en a été retardée.

Le bras cyborg a été un autre défi. Le rig comporte des contrôleurs permettant d’ouvrir différentes parties du bras de façon indépendante, d’autres contrôleurs étant dédiés à l’animation de certaines pièces pour ajouter du détail.

L’effet de glace s’appuie sur une simulation de particules qui donnait la position de base du pic et dirigeait l’animation des pics sortant du sol. Arnold a permis d’utiliser un shading procédural. Optimiser les temps de rendu sur cette séquence a été complexe, la refraction au sein du mesh étant très coûteuse tout en ajoutant beaucoup de grain. De nombreux tests, et parfois des modifications des scènes avec des paramètres de rendu spécifiques, ont finalement permis de maîtriser les temps de rendu.

La tonalité sombre de l’image s’est rapidement imposée étant donné les références artistiques utilisées (Donjons & Dragons, univers fantastiques). De nombreux allers et retours entre le lighting et le compositing ont permis d’obtenir des rendus bruts volontairement surexposés par rapport au résultat que visait l’équipe, ce qui a permis d’avoir une bonne marge de manoeuvre au compositing. Cette dernière étape a donc également été un moment clé du lighting.
Enfin, l’étalonnage a été géré avec un moniteur de référence et en DCI-P3, afin de s’assurer que l’ambiance sombre n’écrasait pas pour autant les ombres : il fallait garder un résultat lisible et contrasté.

L’article Dice and Dragons : une aventure épique venue d’Isart Digital est apparu en premier sur 3DVF.

Bon Appétit : une recette riche en VFX venue d’Isart Digital

Par : Shadows

Jérémy Chopin, Margot Chrétien, Tiphaine Courbo, Alexandre Fulgoni, Julian Mayeux, Anthony Poloce, Laura Reyes, Pauline Vattebled et Lucas Vignon présentent leur court de fin d’études au sein de l’école Isart Digital : Bon Appétit. Un film qui navigue entre comédie et fantastique :

Robert prépare un repas pour ses petits-enfants. N’ayant pas les ingrédients nécessaire pour la recette qu’il a choisie, il décide d’aller les chercher dans des endroits plein de merveilles, parfois au péril de sa vie.

Côté visuel, l’équipe s’est inspirée de recettes déjà existantes : les séquences font directement référence aux univers de Pokémon, d’Alice au pays des merveilles de Tim Burton et de Jurassic park 3.

Sound Design : Guillaume Brunet / Louis Dejean / Emmanuel Doublier / Adam Goncalves / Josselin Tange / Alexandre Tourneur

Entre la masse de travail nécessaire vu le nombre d’assets et la pandémie, il a évidemment fallu adopter une organisation efficace.
L’équipe nous a expliqué avoir divisé le travail efficacement, en cherchant à avancer sur les assets dès le début de l’année afin de pouvoir prendre du temps sur le compositing et le rendu.
Autre choix stratégique : ne pas trop partager le travail sur un même asset au sein de l’équipe. Ainsi, un personnage donné était généralement géré par une même personne, de la modélisation et du lookdev jusqu’au rigging, l’animation et le rendu/compositing étant laissé à d’autres membres de l’équipe.
Cette approche a permis de minimiser les échanges de données entre membres de l’équipe, et donc de gagner du temps. Ce choix a aussi eu pour conséquence d’apporter une grande liberté individuelle sur la création d’assets, étant donné la faible confrontation (même si, évidemment, le reste de l’équipe donnait son avis sur le travail de chacun des membres).

L’utilisation de scènes aux tonalités variées, nous a précisé l’équipe, était un bon moyen de montrer la versatilité des différents élèves et leur capacité à s’adapter, en particulier au compositing, à des ambiances très différentes.

Le tournage s’est fait sur 4 jours, dont 3 sur fond vert : un choix imposé par la pandémie, alors que l’équipe aurait aimé pouvoir tourner en forêt.
En revanche, le confinement a contraint les élèves a repousser de plusieurs mois les tournages des films : ce temps supplémentaire en amont a permis une meilleure préparation (notamment sur la prévisualisation) et une efficacité accrue une fois venu le temps de filmer.

En ce qui concerne la fumée de la séquence Alice au Pays des Merveilles, la scène d’hallucination de Spider-Man : Far From Home a été d’une aide précieuse en tant qu’inspiration, combinée à un éclairage permettant de bien souligner les silhouettes et donc de conserver une image bien lisible. Des éléments de stock shots ont permis d’éviter d’avoir un fond trop noir sur certains plans, et des éléments ont été ajoutés tardivement (les chandeliers) pour casser le côté « tranché » associé aux fonds trop sombres, tout en gardant en tête, une fois de plus, la lisibilité.

Le lapin a évidemment été accompagné de quelques difficultés, notamment en raison de la superposition de fourrure et vêtements. De nombreux tests ont été nécessaires, en un temps réduit, pour trouver les bonnes solutions.

Enfin, et sans surprise, les réunions régulières ont été un point clé pour gérer l’avancer du projet.

L’article Bon Appétit : une recette riche en VFX venue d’Isart Digital est apparu en premier sur 3DVF.

Donjon & Cie : grêve et revendications dans un univers de fantasy

Par : Shadows

Adèle Bichon, Alizée Garnier, Noëllic Lebouvier, Léonard Plata, Yann Orhon, Mattéo Rivière dévoilent leur court de fin d’études à l’ESMA (promotion 2020) : Donjon & Cie.

Une comédie riche en gags qui met en scène les minions d’un donjon, lassés de devoir servir de chair à canon.

Les Grolls, créatures souffre-douleur d’un donjon, subissent sans relâche les assauts des chevaliers en quête d’aventure. Épuisés, ils se mettent en grève pour revendiquer de meilleures conditions de travail.

Musique / Music: Youssef L’Khalil Ben Hamida
Son / Sound: josé Vicente, Baptiste Leblanc, Yoann Poncet – Studio des Aviateurs
Voix / Voices: Serge Faliu, Yann Orhon, Antoine Perrichon

L’article Donjon & Cie : grêve et revendications dans un univers de fantasy est apparu en premier sur 3DVF.

Astralium : un court-métrage au bord de l’eau signé Lucie Andouche

Par : Shadows

Lucie Andouche dévoile Astralium, son cort de fin d’études à l’Atelier de Sèvres (promotion 2020).
Un film qui mêle poésie, simplicité et intimité.

Sur une plage à l’aube du crépuscule, une petite fille façonne un écosystème à son image. Elle fait tout pour rendre ce petit monde parfait. Mais bientôt, la marée monte …

L’article Astralium : un court-métrage au bord de l’eau signé Lucie Andouche est apparu en premier sur 3DVF.

Le sourire de la courgette : des animaux-nuages venus de l’Atelier de Sèvres

Par : Shadows

Lucas Ansart dévoile son court de fin d’études à l’Atelier de Sèvres (l’Atelier supérieur d’animation, promotion 2020) : Le Sourire de la Courgette.

Myia et Aristote vivent de la chasse aux glouglous, des animaux-nuages qui leur permettent de cultiver des courgettes en plein désert. Jusqu’au jour où Myia tombe amoureuse de l’un d’entre eux …

L’article Le sourire de la courgette : des animaux-nuages venus de l’Atelier de Sèvres est apparu en premier sur 3DVF.

Sauve qui pneu : une folle course-poursuite venue de l’ESMA

Par : Shadows

Amaury Bretnacher, Chloé Carrere, Théo Huguet, Leia Jutteau, Louis Martin, Charlie Pradeau, Mingrui Zhuang dévoilent Sauve qui pneu, leur court de fin d’études à l’ESMA (promotion 2020). L’histoire d’un braquage qui ne se déroule pas tout à fait comme prévu…

Suite à son braquage, un homme se retrouve forcé d’embarquer dans la voiture d’une petite mamie pour échapper à la police à travers les rues colorées de Cuba.

Musique / music: José Vicente
Son / sound: José Vicente, Sébastien Fournier, Yoann Poncet, Tristan Le Bozec – Studio des Aviateurs
Voix / voice: Antoine Perrichon

L’article Sauve qui pneu : une folle course-poursuite venue de l’ESMA est apparu en premier sur 3DVF.

Entre renard et lapin noir, deux nouveaux courts-métrages signés noOne

Par : Shadows

Le studio noOne poursuit le défi que l’équipe nous avait annoncé : produire très régulièrement des courts-métrages sur des thématiques variées, avec bien souvent des expérimentations techniques et artistiques.

Voici les deux derniers projets issus de cette démarche :

  • The Hunt, réalisé par Clément Martin alias Lemo, met en scène un renard traqué par un chasseur. Un projet qui porte également un message, comme vous le découvrirez.
  • Ground Zero : Black Rabbit, de son côté, se rapproche davantage d’un jeu du chat et de la souris, mais entre humains. Si le style évoque clairement certains projets précédents du studio, noOne a voulu se montrer plus ambitieux en matière de réalisme. Le projet a aussi été l’occasion d’expérimenter avec la photogrammétrie pour un des personnages.
    La motion capture a été effectuée à l’aide des technologies Rokoko.

Pour suivre les prochains films du studio, on pourra s’abonner à leur chaîne Youtube.

L’article Entre renard et lapin noir, deux nouveaux courts-métrages signés noOne est apparu en premier sur 3DVF.

Très Court International Film Festival, du 4 au 13 juin dans le monde entier

Par : Shadows

La 23ème édition du Très Court International Film Festival est annoncée ! Le concept, comme les années précédentes : proposer une sélection mondiale de courts-métrages de moins de 4 minutes, en live-action mais aussi en animation.

160 films ont été retenus cette année. Les projets sont répartis en 3 compétitions, 4 sélections thématiques. Une bonne occasion, donc, de faire le plein de court-métrages !

Le festival se veut sans frontières : le programme est diffusé dans 15 pays, de la France au Canada en passant par l’Angola, le Guatemala ou l’Inde. Côté français, plusieurs lieux physiques sont prévus, comme le cinéma les 7 Parnassiens à Paris le 13 juin, à partir de 17h :

17h : projection des films du Défi 48h Très Court Environnement
18h30 : Compétition Internationale Partie 1
19h30 : Entracte
20h : Compétition Internationale Partie 2
21h : Cérémonie de remise des prix
22h : Fin de la soirée Très Court

Pour plus de détails, on se rendra sur le site officiel.

Banned – Benoît Bargeton (France)
3:45 PM – Alisha Liu (USA)
Une petite partie de la sélection

L’article Très Court International Film Festival, du 4 au 13 juin dans le monde entier est apparu en premier sur 3DVF.

Glitch : panique avant un rendez-vous (court ESMA)

Par : Shadows

Sarah Mouawad, Emilie Gomez, Chloé Fontaine, Bonnie Dreumont, Aurélien Amilhastre, Lydia Joubert, Charlotte Pinel dévoilent Glitch, leur court de fin d’études à l’ESMA (promotion 2020).
Un film qui met en scène un homme poursuivi par son anxiété…

Benji, la trentaine, se prépare pour son premier rendez-vous avec la femme qu’il aime, mais à mesure qu’il tente de s’apprêter, d’étranges petites créatures font leur apparition et commencent à s’en prendre à lui.

Musique / music: Pierre Fontaine
Son / sound: Tristan Le Bozec, Yoann Poncet, José Vicente – Studio des Aviateurs
Voix / Voices: Donald Reignoux et Arianne Aggiage

L’article Glitch : panique avant un rendez-vous (court ESMA) est apparu en premier sur 3DVF.

The Naked King : Rapparu réalise le nouveau clip de BIGMAMA

Par : Shadows

Rapparu, animatrice japonaise indépendante spécialisée dans l’animation 2D, vient de réaliser le clip The Naked King du groupe BIGMAMA.

Streaming/Download https://BIGMAMA.lnk.to/WBL
Producer : Osamu Shinomiya
Character Design, Story Board, Animation, Background Art, Editing : rapparu
Inbetween : Ashitaka
Special Thanks : Honeyjelly

L’article The Naked King : Rapparu réalise le nouveau clip de BIGMAMA est apparu en premier sur 3DVF.

Bounty : un ex chasseur de primes face à son passé

Par : Shadows

Shirley Zhou dévoile Bounty, son court de fin d’études à l’UCLA Animation Workshop (promotion 2019).

Un ex chasseur de primes prépare un petit déjeuner en compagnie de sa jeune fille, qui devient de plus en plus curieuse au sujet de son métier passé.

Les dialogues sont en anglais, avec des sous-titres anglais disponibles via l’interface Youtube.

L’article Bounty : un ex chasseur de primes face à son passé est apparu en premier sur 3DVF.

Jul s’attaque à un dragon dans un clip signé Slam Créations

Par : Shadows

Slam Créations, studio donc les compétences vont de l’animation 2D/3D aux VFX en passant par la vidéo, nous présente son dernier projet : le clip Irréversible destiné au rappeur Jul et réalisé par Alexandre Henri.
Un projet qui mêle ambiance médiévale-fantastique, dragon et combat épique.

On y suit Jul, arrivant tel une météorite face à une forteresse gardée par une terrible créature qu’il lui faudra combattre afin de libérer un mystérieux prisonnier.

Sur le plan technique, le clip mêle 2D et 3D.

Song / Music : JUL IRREVERSIBLE
PRODUCER : SLAM CREATIONS & JDON 
ANIMATION STUDIO :SLAM CREATIONS
EXECUTIVE PRODUCER : SMIR & MARCEL MENDY
PRODUCTION MANAGER : Marcel Mendy
DIRECTOR : Alexandre Henri
STORYBOARD : Alexandre Henri
CONCEPT ART / MATTE PAINTING : Arnaud Philippe-Giraux, Naïm Bonnot
CHARACTER DESIGN : Alexandre Mahboubi
MODELING ARTISTS : Eddy Tavus
RIGGING : Michel Pecqueur
ANIMATION : Quentin laville, Gerald Dedel, Andrea Ferrara, Sebastien Asensio, Maxime Voidey, Giovani Gasparetto, Moise Hergaux,
VFX 2D : Maxime Neaud
FX 3D : Achraf Ayadi
SUPERVISOR LIGHTING RENDU : Lezly Prager
SUPERVISOR COMPOSITING : Lezly Prager
COMPOSITING : Lezly Prager, Rudy Bourgoin
SOUND DESIGN : Corentin Calarnou
 
Jdon Prod : www.jdonprod.fr
Slam Créations Studio : www.slamcreations.fr

L’article Jul s’attaque à un dragon dans un clip signé Slam Créations est apparu en premier sur 3DVF.

Le Roi Tulipe : les conséquences d’une obsession (court ESMA)

Par : Shadows

Chloé Chapart, Agnès Dejean, Dorian Douaud, Flavien Duramé, Audrey Rioux, Alexis Rousseau dévoilent enfin en ligne leur court-métrage de fin d’études à l’ESMA (promotion 2020) : Le Roi Tulipe.

Un conte à la direction artistique soignée, qui met en scène la dérive d’un roi solitaire, perdu dans son obsession…

Il était une fois dans un royaume oublié, un petit Roi vivant seul avec sa gouvernante. Un jour, alors qu’il se promenait dans son grand jardin, il y découvrit une nouvelle fleur, une tulipe

Réalisateurs / Directors: Chloé Chapart, Agnès Dejean, Dorian Douaud, Flavien Duramé, Audrey Rioux, Alexis Rousseau
Musique / Music: Nicolas Montaigne
Son / Sound: Baptiste Leblanc, José Vicente, Yoann Poncet – Studio des Aviateurs
Voix / Voice: Véronique Augereau

L’article Le Roi Tulipe : les conséquences d’une obsession (court ESMA) est apparu en premier sur 3DVF.

Forget Me Not : un personnage de cartoon face à son remake 3D

Par : Shadows

Sydney Barta, Jayme Brown, Emily Caban, Margaret Doebling, Kellie Driscoll, Jesus Evangelista, Tania Florit, Saige Guevara, Charlene Jacomino, Hannah Jurgens, Courtney Leblanc, Greta Lundy, Camille Morales, Alison Munnis, Paula Navarro, Sabrina Vega dévoilent Forget Me Not, court réalisé dans le cadre de leurs études d’animation à l’Université de Floride Centrale.

On y suit l’opposition entre deux personnages : Ollie, une loutre issue de l’animation 2D traditionnelle, et Olivia, sa version 3D et modernisée.

L’article Forget Me Not : un personnage de cartoon face à son remake 3D est apparu en premier sur 3DVF.

❌