Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Neo 3 : les caractéristiques techniques du nouveau casque de Pico révélées

Par : Serge R.
neo 3

La semaine dernière, Pico Interactive a annoncé que son nouveau casque autonome Neo 3 va être lancé en Chine le 10 mai prochain. La société n’a donc pas encore dévoilé beaucoup d’informations sur l’appareil. Mais pour donner un avant-goût de ses capacités, elle vient de révéler ses caractéristiques techniques de base.

Pico Interactive vient donc de publier une fiche technique du Neo 3. Pour le moment, elle est encore assez courte, mais permet déjà tout de même d’avoir un aperçu des capacités du casque VR. A part ces caractéristiques techniques de base, la société a également publié une nouvelle image plus détaillée de l’appareil. On sait d’ailleurs que la version entreprise du matériel sortira sur le marché occidental cet été.

Pico Neo 3 : des caractéristiques techniques de base plutôt alléchantes

Selon Pico Interactive, le Neo 3 sera ainsi équipé d’un jeu de puces Qualcomm Snapdragon XR2. Pour rappel, le Quest 2 d’Oculus est doté du même chipset, ce qui montre à quel point ce nouveau casque sera puissant.

Il bénéficiera aussi du Wifi 6 pour une meilleure rapidité lors de sa connexion à tel ou tel réseau ou appareil. Le matériel jouira d’ailleurs d’un écran incurvé permettant de profiter d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz.

On aura également droit à des contrôleurs optiques munis de capteurs de suivi intégrés, et à quatre caméras grand angle. Ces dernières proposent un suivi et un positionnement d’une précision millimétrique. Le Neo 3 disposera enfin d’un réglage IPD physique avec trois paramètres. En somme, les utilisateurs peuvent alors s’attendre à un casque VR autonome aux caractéristiques techniques de base bien séduisantes.

Cet article Neo 3 : les caractéristiques techniques du nouveau casque de Pico révélées a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Valve : une version autonome et sans fil, et un nouveau support de l’Index en chemin ?

Par : Serge R.
valve index

En septembre 2020, soit plus d’un an après le lancement de l’Index, Valve a déposé un brevet. Toutefois, celui-ci n’a finalement été publié qu’aujourd’hui. Il donne donc un aperçu des plans de la firme sur la nouvelle génération de casques Index.

Le brevet déposé par Valve et publié récemment révèle des versions autonomes et sans fil de son casque VR Index. Il y a aussi de nouvelles approches ergonomiques qui visent à rendre les réglages plus intuitifs et plus faciles pour un confort optimisé. Il est vrai que les brevets ne prouvent rien quant à l’intention d’une entreprise de réellement lancer un produit. Néanmoins, le nouveau brevet de Valve montre quand même que la société a bien étudié la conception des accessoires qui y sont indiqués.

Brevet de Valve : trois versions du casque VR Index ?

En consultant le brevet de Valve, on retrouve trois versions différentes du casque VR Index. Leur point commun est la présence d’une grande section qui se trouve à l’arrière de leur serre-tête. D’après le brevet, celle-ci pourrait contenir des éléments permettant de faire fonctionner l’appareil de manière autonome, et donc sans fil.

La première version imite ainsi le design de l’Index original. Toutefois, elle dispose d’une section arrière plutôt volumineuse. Il y a aussi un nouveau cadran installé sur la sangle supérieure, et une section renforcée permettant de simplifier le réglage des sangles.

Pour ce qui est de la seconde version, elle propose une section arrière un peu plus élégante. Elle jouit d’ailleurs d’un coussinet à ressort offrant un meilleur confort. La dernière version, quant à elle, bénéficie d’un coussinet rigide permettant de saisir le lobe occipital. Elle est également équipée de deux cadrans qui aident à ajuster les sangles supérieures et latérales.

Une dissipation thermique facilitée

Il est bon de savoir que la conception des deux dernières versions de l’Index ne vise pas seulement à offrir un meilleur confort. Étant donné que leurs composants autonomes sont un peu éloignés de la tête de l’utilisateur, elles facilitent aussi la dissipation thermique.

Cela permet bien entendu de bénéficier de meilleures performances des casques. Reste à savoir si le lancement de l’un de ces fameux appareils aura vraiment lieu.

Cet article Valve : une version autonome et sans fil, et un nouveau support de l’Index en chemin ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook tease l’Oculus Quest 3, et confirme l’immense popularité du 2

Par : Bastien L
oculus quest 3 facebook

Facebook confirme le succès fulgurant du casque VR Oculus Quest 2, ayant permis d’augmenter ses revenus non publicitaires à hauteur de 156% au quatrième trimestre 2020. La firme américaine en profite pour annoncer le futur Oculus Quest 3…

Le succès commercial de l’Oculus Quest 2 se confirme. Lors de l’annonce des résultats financiers de Facebook pour le quatrième trimestre 2020, Mark Zuckerberg a déclaré que cet appareil est ” en route pour devenir le premier casque VR populaire “.

Concrètement, à lui seul, ce produit a augmenté les revenus non liés à la publicité de l’entreprise américaine à hauteur de 156%. Au total, ces revenus atteignent 885 millions de dollars pour le quatrième trimestre.

Vraisemblablement, le Quest 2 s’est très bien vendu durant les fêtes de fin d’année. Selon Zuckerberg, il était ” l’un des cadeaux de Noël à la mode cette année “.

C’est une véritable réussite, d’autant que Facebook estimait jusqu’à présent que ses investissements dans la VR/AR ne payeraient pas avant plusieurs années. Désormais, le célèbre chef d’entreprise estime que l’activité XR de Facebook est ” l’un des domaines pour lesquels je suis le plus excité quant à nos progrès pour 2021 “. Le doute a cédé place à l’enthousiasme.

Jusqu’à présent, le PSVR de Sony était considéré comme le casque VR le plus vendu et populaire auprès du grand public. Cependant, le temps a passé et l’appareil a vieilli depuis 2016. Sony n’a toujours pas mis à jour son produit, et Oculus est parvenu à prendre de l’avance technologiquement parlant.

Il est donc possible que le Quest 2 surpasse le PSVR en termes de vente. Toutefois, Facebook garde le secret quant aux chiffres de ventes exacts de l’appareil.

Outre le succès du Quest 2, Mark Zuckerberg a annoncé aux investisseurs que ” plus de 60 développeurs Oculus génèrent déjà des millions de dollars de revenus, ce qui représente plus du double d’il y a quelques mois “.

We’re thrilled to see that developers of all sizes are seeing continued success on the Quest platform: More than 60 Oculus titles are generating revenue in the millions, nearly twice from when we updated this number a few months ago at Connect.

— Boz (@boztank) January 27, 2021

Facebook prépare déjà l’Oculus Quest 3, et veut concurrencer Apple sur le marché des lunettes AR

Durant cette conférence, le CEO de Facebook a également révélé que le futur Oculus Quest 3 est d’ores et déjà en développement. Selon lui, la firme ” continue à travailler sur du nouveau hardware VR. Ce nouveau casque reposera sur la même plateforme, et le contenu Quest 2 sera donc toujours compatible “.

Ceci permettra à ses yeux de continuer à ” développer une base d’utilisateurs plus large autour des casques VR que nous avons “. Malheureusement, il faudra pour l’instant se contenter de ces maigres détails concernant le futur Quest 3…

Rappelons par ailleurs que Facebook prépare aussi un casque de réalité augmentée. Un prototype a d’ailleurs été dévoilé l’an dernier. Cette semaine, Zuckerberg confirme aux actionnaires que la firme souhaite commencer par des lunettes connectées relativement simples avant de lancer de véritables lunettes AR.

À ce sujet, le chef d’entreprise estime d’ailleurs s’attendre à une concurrence féroce d’Apple dans ce domaine. Rappelons en effet que la Pomme prépare elle aussi un casque AR, mais aussi un casque VR autonome très haut de gamme…

Cet article Facebook tease l’Oculus Quest 3, et confirme l’immense popularité du 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest 2 : une mise à jour massive offre un affichage en 90 Hz

Par : Sitraka R
oculus quest 2 test

Facebook a déployé vendredi une mise à jour importante de l’Oculus Quest 2 vers la version v23 de son système. Parmi les améliorations annoncées pour le casque VR, l’on peut citer la fonctionnalité de tracking de fitness Oculus Move.

Bon nombre de ces mises à jour concernent également le premier Quest. Toutefois, la mise à jour sera disponible graduellement aux utilisateurs. Vous pouvez déjà vérifier manuellement si vous pouvez la télécharger. Voici ce qui vous attend.

Affichage en 90 Hz

Nouveauté principale de cette mise à jour : un affichage en 90 Hz. Par contre, ce taux de rafraîchissement ne concerne que le logiciel système et les applications tierces compatibles. Cet affichage amélioré rendra les mouvements plus fluides, augmentant un peu plus l’illusion de la réalité. Jusqu’ici, cette fonctionnalité n’était qu’expérimentale.

Tracking de fitness Oculus Move

Facebook annonce également avec cette mise à jour un suivi de la condition physique baptisé Oculus Move pour le Quest et le Quest 2. Cette fonctionnalité se sert des mouvements du casque et des contrôleurs pour estimer les calories brûlées en jouant à un jeu VR.

L’on peut même se fixer des objectifs quotidiens pour bouger un peu plus sans sortir de la maison. Facebook assure que toutes les données utilisées pour les estimations (poids, taille, sexe, etc.) seront stockées en local.

Autres

Dans son annonce, Facebook indique également avoir réduit le temps de latence global sur le Quest 2 et le Quest via une optimisation du logiciel. De son côté, le premier Quest bénéficiera d’une meilleure résolution d’image.

En plus de cela, les utilisateurs pourront désormais compter sur des mini-tutoriels intégrés au système. Ceux-ci aideront les débutants à découvrir les bases de la réalité virtuelle sur les Quest.

Enfin, la reconnaissance vocale pourra à partir de maintenant ajouter automatiquement les ponctuations.

Alors, nous vous invitons à vérifier dans les paramètres si vous avez la version v23 du logiciel duotre Quest ou si la mise à jour est disponible en téléchargement.

Cet article Oculus Quest 2 : une mise à jour massive offre un affichage en 90 Hz a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Quest 2 : les jeux Oculus Go finalement non compatibles

Par : Sitraka R
oculus go nouveautés oc5

Facebook a décidé que les jeux développés pour son ancien Oculus Go ne seront pas compatibles avec son dernier casque VR Oculus Quest 2.

Or, l’année dernière, la firme avait annoncé une mesure pour jouer aux jeux du Go sur le Quest. Malheureusement, la production du premier Quest s’est arrêtée depuis et les titres Go se retrouvent donc définitivement écartés du futur d’Oculus.

Disponible depuis quelques semaines, le Quest 2 bénéficie d’une assez bonne réception du public et des professionnels (malgré quelques couacs). Néanmoins, un détail a attiré l’attention de certains utilisateurs depuis le début : où se trouve le menu déroulant pour les jeux Go ?

Non-compatibilité des titres Go sur l’Oculus Quest 2 révélée sur Twitter

La réponse est finalement venue la semaine dernière par un simple tweet de John Carmack, programmateur de renom et cadre chez Oculus. Répondant à un internaute, il a ainsi confirmé l’arrêt de la prise en charge des jeux Go sur l’Oculus Quest 2.

Support was remove on Quest 2. I totally lost the internal debate over backwards compatibility.

— John Carmack (@ID_AA_Carmack) October 15, 2020

Pour note, Carmack a été essentiel dans la sortie en 2018 du Go et de ses 3 degrés de liberté (DoF).

Lancé en 2019, le premier Quest offrait une rétrocompatibilité avec les titres du Go ainsi qu’avec les contrôleurs du Go (pour les jeux anciens). À cette époque, cela permettait de multiplier artificiellement le nombre de jeux compatibles avec le Quest dès sa sortie.

Equipement de nouvelle génération, configuration facile, écran premium, compatible avec PCVR.

Cet impératif n’est certainement plus d’actualité, le Quest ayant attiré un grand nombre de développeurs depuis son lancement. Sa première année de commercialisation, l’appareil a même généré 100 millions de dollars de chiffre d’affaires via ses applications.

Mais malgré l’abondance de titres de qualité conçus pour le Quest, l’on ne peut que déplorer cette mise à l’écart. Irrémédiablement, d’anciens jeux qui n’ont pas bénéficié d’un portage vers le Quest vont disparaître progressivement de la plateforme. Avant d’être nostalgique en enfilant votre Oculus Quest 2, revisitez notre top des jeux développés pour le Go.

Cet article Quest 2 : les jeux Oculus Go finalement non compatibles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest 2 : connexion à un compte Facebook parfois impossible

Par : Sitraka R
oculus quest 2 tout savoir

Si l’Oculus Quest est le premier casque VR à nécessiter l’utilisation d’un compte Facebook, des utilisateurs affirment ne pas réussir à se connecter.

De fait, le système d’authentification défectueux a poussé certains à retourner l’appareil, rendu inutilisable.

Pour l’heure, le site UploadVR rapporte que deux utilisateurs ont eu du mal à s’inscrire pour la première fois sur Facebook. L’incident peut être imputé au système de vérification musclé de Facebook. Normalement automatisé, le processus peut parfois prendre plusieurs semaines et nécessiter de renseigner une photo.

Dans d’autres cas, les utilisateurs ont eu du mal à réactiver un ancien compte qu’ils espéraient utiliser sur le Quest 2. Selon UploardVR, ces derniers ont dû faire face à des suspensions instantanées. Pire, toute tentative de réinscription sur le réseau social n’aurait pas abouti.

Pour rappel, sur Facebook, chaque utilisateur doit pouvoir prouver son identité, notamment en réponse aux diverses tentatives de déstabilisation politiques sur la plateforme. Mais ces règles intransigeante semblent être la source des tracas pour les nouveaux possesseurs d’Oculus Quest 2.

Réponse de Facebook à ce problème du Quest 2

Dans tous les cas, une fois le compte suspendu ou l’inscription refusée, il semblerait n’y avoir aucune solution de recours. Pour sa part, Facebook recommande à toute personne rencontrant de telles difficultés de contacter le service d’aides d’Oculus.

Toujours d’après le réseau social, ces problèmes d’accès ne devraient pas avoir d’incidence sur les contenus déjà achetés par l’utilisateur. Ainsi, une fois qu’il pourra accéder à son compte et utiliser son casque, il devrait pouvoir retrouver les jeux et expériences déjà présents dans sa bibliothèque.

[bzkshopping keyword=”oculus quest 2 casque de réalité virtuelle” count=”2″ template=”grid”]

Enfin, Facebook assure que ces problèmes ne concernent qu’une infime proportion des utilisateurs du nouveau casque.

Toutefois, UploadVR indique que parmi les personnes discutant de cette thématique sur Twitter et Reddit, certains font partie du service d’aide d’Oculus. Et leurs messages ne sont pas encourageants. Ils n’auraient ainsi aucun moyen de résoudre les problèmes des utilisateurs.

En effet, le problème des activations des comptes Facebook pour le Quest 2 est du côté du réseau social. Mauvaise nouvelle donc si vous êtes concerné.

Cet article Oculus Quest 2 : connexion à un compte Facebook parfois impossible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Oculus Quest 2 : 4 ans plus tard, la VR est enfin telle qu’on la rêvait

Par : Bastien L
oculus quest 2 test

L’Oculus Quest 2, annoncé par surprise lors de la Facebook Connect 2020, est déjà disponible. Que vaut ce casque VR, lancé à peine un an après l’excellent premier Quest ? Réponse en détail à travers notre test complet…

Mise à jour du 14/01/2021 sur l’arrivée du multi-utilisateur.

En 2018, lors de l’Oculus Connect, Facebook annonçait l’Oculus Quest. Ce casque VR autonome, lancé quelques mois plus tard, a chamboulé le paysage de la réalité virtuelle.

Accessible, simple d’utilisation, fonctionnel et suffisamment performant : cet appareil avait tout pour connaître le succès. Et il l’a connu.

Les ventes de casques VR ont été tirées vers le haut par le Quest, et les jeux les plus populaires ont engrangé d’importants bénéfices pour les développeurs. Incontestablement, il y a eu un avant et un après Quest.

Dans une volonté de rebondir sur ce triomphe, peut-être, un peu plus d’un an après le premier Quest, Facebook vient de lancer sans crier gare son successeur. Cette fois, la firme américaine n’a pas pris le temps de laisser ” monter la hype ” : le Quest 2 sera disponible dès le 13 octobre 2020.

Alors que vaut la bête ? Le successeur du Quest est-il à la hauteur de l’original ? S’agit-il d’une simple mise à jour matérielle, ou bien véritablement d’une nouvelle génération ? Faut-il jeter votre Quest pour acheter le nouveau ? Réponse à toutes ces questions, et bien plus encore, à travers notre test complet.

Fiche technique de l’Oculus Quest 2

  • Nom : Oculus Quest 2
  • Marque : Oculus
  • Catégorie : Casque VR Standalone
  • Connexion : Wi-Fi, Bluetooth Fonctionne sans fil, sans ordinateur (nécessite un smartphone pour être activé)
  • Compatibilité : Android, iOS
  • Résolution : 1 832 x 1 920 pixels par œil
  • Dalle : LCD
  • Taux de rafraîchissement : 72 Hz / 90 Hz
  • Oculus Quest Prix : 64GB à 349€, 256GB à 449€
  • Disponibilité Oculus Quest : disponible le 13 octobre 2020
  • Autonomie : deux à trois heures
  • Temps de recharge : 2 heures
  • Microphone : inclus
  • Son : Fonctionne sans écouteur. Prises jack intégrée
  • Dimensions : 191.5 mm x 102 mm x 142.5 mm
  • Poids : 500g
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon XR2
  • RAM : 6 Go

Design

Mark Zuckerberg l’a promis : il compte attirer 1 milliard de personnes dans la réalité virtuelle. L’objectif de Facebook est donc de mettre en lumière la VR. Plus que jamais, avec l’Oculus Quest 2, la priorité semble être de séduire le grand public.

C’est peut-être ce qui explique ce changement radical en termes de design. Le premier Quest était d’une couleur sombre, avec des allures de hardware gamer, dans la lignée des casques Rift. Ce nouveau modèle, quant à lui, arbore une teinte claire et offre une apparence plus hospitalière, plus familiale.

Une impression renforcée par ses dimensions réduites, sa légèreté, et son système de sangles intuitif. Pour faire simple, l’Oculus Quest 2 est un casque VR que vous pouvez offrir à votre grand-mère sans risquer de l’effrayer. Et c’est sans doute l’un de ses principaux atouts.

Confort

Nettement plus compact et léger que son prédécesseur, le Quest 2 se révèle évidemment plus confortable. Son poids est de 500 grammes, soit 80 de moins que la première mouture. Même après plusieurs heures de jeu, aucune fatigue physique n’a été ressentie durant notre test.

Cet appareil reste légèrement plus lourd que le premier Rift, mais bien moins lourd et pénible à porter que le premier Quest. C’est donc un progrès important.

Le serre-tête caoutchouté du premier Quest a été remplacé par une bande élastique montée sur des bras en plastique pouvant pivoter légèrement de haut en bas. Le réglage s’effectue à l’aide de simples Velcro, et s’en trouve donc extrêmement simplifié.

Il suffit de poser le casque sur son visage et de serrer, sans avoir à ajuster les deux côtés de façon granulaire comme c’était le cas auparavant. C’est donc un vrai progrès en termes de simplicité d’usage.

Certes, pour les usages les plus intensifs, ce système n’est pas pleinement fiable. Nous n’avons pas rencontré de problème durant le test, mais il est possible que le casque glisse si vous bougez votre tête trop rapidement. Il peut donc être préférable d’investir dans l’accessoire Sangle Elite officiel du Quest 2 : un serre-tête en plastique en force d’anneau à régler à l’aide d’une molette.

Pour les personnes portant des lunettes, une très bonne surprise attend dès l’ouverture de la boîte. Un ” espaceur ” en plastique permet d’éloigner légèrement le casque du visage pour éviter d’écraser votre monture. Le confort s’en trouve donc largement amélioré, même avec des lunettes assez imposantes.

Notons qu’il n’y a plus de curseur sous le casque permettant de régler l’espace entre les lentilles. Désormais, il faut écarter les lentilles manuellement. Seules trois positions sont possibles, mais elles devraient couvrir la plupart des visages…

Oculus Quest 2 — Casque de réalité virtuelle tout-en-un dernière génération — 64 Go

421.99
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Oculus Quest 2 — Casque de réalité virtuelle tout-en-un dernière génération — 256 Go

647.00
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Graphismes de l’Oculus Quest 2

Avec son écran LCD RGB à 1 832 x 1 920 pixels par œil et sa nouvelle puce Snapdragon XR2, spécialement conçue par Qualcomm pour la VR, le Quest 2 offre une véritable avancée en matière de graphismes par rapport au premier modèle. Dès l’ouverture du menu principal, la différence est flagrante. L‘image est plus nette, plus lumineuse.

Certes, les joueurs les plus exigeants, passionnés de PC gaming et de cartes graphiques trouveront à redire. Ce casque VR autonome à 349 euros n’a pas vocation à rivaliser avec un Valve Index ou un Vive Cosmos connecté à une machine de guerre.

Néanmoins, pour ce produit destiné au grand public, l’important est que les graphismes soient suffisamment nets pour permettre l’immersion. C’est le cas. Les pixels ne sautent pas aux yeux, il n’y a plus d’effet de grille, et l’ensemble est suffisamment détaillé pour créer l’illusion.

De plus, pour 89€ supplémentaires, le câble Oculus Link permet de connecter le Quest 2 à un PC pour profiter de toutes ses ressources et de sa puissance. Précisons qu’il est possible d’utiliser n’importe quel câble USB-C pour connecter le casque à un PC et profiter de cette fonctionnalité. Le Link officiel offre toutefois une longueur et une flexibilité idéales.

L’Oculus Link était déjà disponible pour le premier Quest, mais le nouvel écran fait une énorme différence en termes de qualité d’image. Les graphismes rivalisent désormais avec ceux des meilleurs casques pour PC.

À son lancement, le Quest 2 offre le même taux de rafraichissement de 72Hz que son prédécesseur. Par la suite, toutefois, un taux de rafraîchissement de 90Hz sera proposé pour une qualité visuelle encore plus fluide.

Performances

En termes de performances, là encore le Snapdragon XR2 fait toute la différence avec le Snapdragon 835 du premier Quest. Ce processeur est basé sur le Snapdragon 865, que l’on retrouve sur les smartphones Android de dernière génération.

Il s’agit en plus d’une variante optimisée pour la réalité virtuelle et augmentée par Qualcomm. Elle permet d’améliorer les performances en termes de tracking et de proposer une définition idéale pour les écrans VR. Cette puce dernier cri est épaulée par 6Go de RAM, contre seulement 4 sur l’ancien modèle.

La puissance de calcul s’en trouve largement amélioré, et les jeux tournent de façon beaucoup plus fluide. Même dans les moments d’action intense, aucun ralentissement n’est à déplorer et l’appareil chauffe très peu.

En termes d’espace de stockage, le Quest 2 basique à 349€ offre 64Go de mémoire tout comme le précédent modèle. Toutefois, un second modèle à 449€ propose 256Go d’espace. Les utilisateurs souhaitant installer beaucoup d’applications ou enregistrer des vidéos y trouveront leur compte.

La qualité audio des haut-parleurs est très correcte. On regrette toutefois qu’aucun casque audio officiel ne soit inclus ou même proposé en option. Il sera nécessaire d’utiliser votre propre matériel, et la longueur des câbles peut être un désagrément.

En revanche, l’autonomie reste un réel point faible. Sur les jeux les plus gourmands, la batterie se videra en deux à trois heures seulement. Il n’y a donc pas d’évolution par rapport au premier Quest.

Il est toutefois possible de remédier à ce problème en connectant le casque au PC avec un câble Oculus Link, ou en payant 140€ pour la sangle Elite avec batterie externe. C’est un accessoire onéreux, mais il vous permettra de jouer aussi longtemps que vous le souhaitez sans interruption.

Notons qu’il est aussi possible de brancher n’importe quelle batterie externe USB-C au Quest 2. Si vous en utilisez déjà une pour votre smartphone, il n’est donc pas forcément nécessaire d’en acheter une autre.

Nous vous recommandons tout de même d’opter pour la batterie proposée par Oculus, par simple prudence. Nous aimerions éviter qu’une batterie externe de marque chinoise méconnue fasse exploser le Quest 2 sur votre visage.

1

Oculus Quest 2 — Casque de réalité virtuelle tout-en-un dernière génération — 64 Go

421.99
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Logiciel

La partie logicielle de l’Oculus Quest 2 n’a pas changé par rapport au premier modèle. Le menu est identique, au même titre que la boutique Oculus Store. Vous y retrouverez de nombreux jeux et applications de haute qualité, dont plusieurs exclusivités Oculus comme Echo VR ou la saga Vader Immortal.

À la sortie du premier Quest, le catalogue Oculus Store comprenait environ 50 jeux et applications. Au lancement du Quest 2, Facebook promet 200 titres. Les nouveaux venus auront donc de quoi s’amuser.

Plusieurs nouveaux jeux très prometteurs ont d’ailleurs été annoncés en même temps que le Quest 2 lors de la Facebook Connect. On attend notamment le jeu Star Wars : Tales from the Galaxy’s Edge, la version VR de Sniper Elite ou l’adaptation du cultissime Myst.

Tout le monde n’aimera pas l’esthétique des menus et interfaces proposés par Facebook. Toutefois, cette expérience utilisateur a le mérite d’être fluide et lisible.

Les nouveaux Oculus Touch

Les contrôleurs Oculus Touch ont, eux aussi, été mis à jour pour accompagner le Quest 2. L’ergonomie est globalement améliorée, avec notamment des boutons plus accessibles et des gâchettes moins fatigantes.

La surface circulaire située au sommet de la poignée est plus large qu’avant, ce qui permet d’y reposer son pouce lorsqu’il n’est pas sur un bouton ou sur le joystick. Ce nouveau design semble apparait aussi plus facile à tenir fermement et le compartiment à pile ne risque plus de glisser en pleine partie.

En parlant des piles, Oculus affirme que ces nouveaux Touch sont optimisés pour consommer quatre fois moins d’énergie. Nous n’avons pas eu l’occasion de tester le casque assez longtemps pour vider les piles des contrôleurs, mais elles semblent en effet se décharger moins vite qu’autrefois.

Notons que la fonctionnalité de hand-tracking, introduite en beta avec le premier Quest, est également présente. Il est donc possible d’utiliser ses mains en guise de contrôleurs à la place des Touch.

Comme sur l’ancien casque, les caméras intégrées à la façade suivent la position, l’orientation et la forme des mains. Cela fonctionne toujours aussi bien dans les menus, mais il n’est malheureusement pas encore possible d’utiliser ce suivi des mains dans la plupart des jeux et applications.

Le compte Facebook obligatoire : un gros point noir

Comme sur le premier Quest, il est obligatoire de créer un compte Facebook pour utiliser le Quest 2. Un impératif qui risque de faire grincer les dents de nombreux consommateurs, étant donné que la réputation de Facebook n’est pas à son apogée.

Les joueurs de VR n’ont pas forcément envie qu’on puisse connaître leur identité dans le monde réel. Or, en théorie, votre compte Facebook indique votre nom et votre prénom.

D’ailleurs, en théorie, Facebook s’octroie le droit de retirer l’accès à votre bibliothèque de jeux Oculus si vous créez un compte avec un faux nom. Heureusement, aucun utilisateur n’a fait l’objet d’une telle sanction jusqu’à présent.

Il existe aussi une crainte que Facebook épie le comportement des usagers de casques Oculus à des fins de ciblage publicitaire. Une telle pratique pourrait être agaçante, voire franchement intrusive. Toutefois, là encore, Facebook ne semble pas encore surveiller les faits et gestes des joueurs VR.

Oculus Quest vs Oculus Quest 2

La comparaison avec le premier Quest s’impose. Le Quest 2 apporte-t-il réellement une évolution majeure ? La question est d’autant plus pertinente que ce nouveau produit va faire baisser le prix du premier Quest en occasion.

Les nouveaux venus dans la VR seront donc amenés à faire un choix. Même pour les personnes possédant déjà un Quest ou un autre casque, il peut être tentant de le remplacer. Alors à quel point le Quest 2 est-il meilleur que le Quest ?

Tout d’abord, en termes de performances, la différence est indéniable. Le premier Quest était équipé d’une puce Snapdragon 835 couplée à 4Go de RAM, et d’un écran OLED de définition 1440 x 1600 par oeil.

De son côté, le Quest 2 embarque une puce Snapdragon XR2 optimisée pour la réalité virtuelle par Qualcomm. Cette puce s’accompagne de 6Go de RAM. Le nouvel écran LCD quant à lui offre une définition de 1 832 x 1 920 par oeil. C’est une hausse de près de 50%.

Une fois dans la VR, et c’est l’important, la différence saute aux yeux. L’effet de grille parfois présent sur le premier Quest a disparu, et l’image est nette. Les graphismes de l’ancien modèle étaient ” convenables “, mais le Quest 2 représente un grand pas en avant.

La puissance en calcul en hausse améliore aussi la fluidité des jeux. Même en cas d’action intense à l’écran, par exemple lors d’une mêlée dans Echo Arena, aucun ralentissement n’est à déplorer. De telles situations pouvaient pourtant mettre à mal le premier Quest.

La seconde amélioration principale concerne le confort. Là encore, la différence se ressent dès les premières secondes. Ce casque est plus facile à revêtir, à régler, et beaucoup plus léger une fois sur le nez.

C’est bien simple : après avoir testé le Quest 2, il est très difficile de revenir au premier Quest. Ce nouvel appareil pose de nouveaux standards, et le retour en arrière se fait réellement sentir.

Si vous n’avez pas encore de casque, nous vous recommandons donc le Quest 2. En revanche, si vous avez déjà acheté un Oculus Quest au cours de l’année passée, il n’est pas forcément pertinent de repasser à la caisse.

Pour cause, il est tout à fait possible que Facebook lance un Oculus Quest 3 d’ici deux ans ou même moins. L’industrie se développe extrêmement rapidement, comme le démontre la courte durée qui sépare le lancement des Quest 1 et 2. Nous vous conseillons donc de garder votre appareil jusqu’à la prochaine évolution technologique majeure.

Oculus Quest 2 — Casque de réalité virtuelle tout-en-un dernière génération — 64 Go

421.99
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Oculus Quest 2 face à la concurrence

L’Oculus Quest 2 connecté à un ordinateur via le câble Oculus Link offre une expérience comparable à celle d’un casque VR pour PC. Sa définition d’écran de 1832 x 1920 par oeil est même supérieure à celle des casques PC de dernière génération comme le Vive Cosmos (1440 x 1700 par oeil) ou le Valve Index (1440×1600 par oeil).

Néanmoins, le Valve Index se distingue par son champ de vision de 130 degrés et son taux de rafraîchissement maximal de 144Hz. Le Quest 2 est limité pour l’instant à 72Hz, et passera bientôt à 90Hz à l’instar du Vive Cosmos.

Toutefois, même en ajoutant le câble Link à 89 euros, le Quest 2 est largement moins cher. Il faut compter au total moins de 450€, alors que le Cosmos est tarifé à 600€ et le Valve Index à 1079€ en kit complet…

Autant dire que le Quest 2 écrase actuellement ses concurrents. Rien ne justifie réellement aujourd’hui de payer 500€ plus cher pour un Valve Index, à moins d’être réellement à la recherche de la meilleure qualité graphique. La réponse des autres constructeurs devra être prompte et à la hauteur, ou les ventes risquent de s’effondrer.

Verdict : la VR dans son plus simple appareil

Depuis le lancement du premier Rift, début 2016, les casques VR ont parcouru un long chemin. Jusqu’à présent, les différentes générations d’appareils ont apporté leurs lots d’améliorations.

Le HTC Vive Pro et l’Oculus Rift S ont marqué un bond en termes de performances, tandis que le PSVR a démontré l’importance d’un catalogue de jeux de haute qualité et de conquérir une large audience. Chacun à son échelle, tous les casques de réalité virtuelle ont contribué à faire évoluer la technologie.

En 2019, l’Oculus Quest a posé de nouveaux standards en prenant le meilleur de chaque casque et en faisant disparaître les câbles, les capteurs externes, et même les contrôleurs avec l’arrivée du Hand-Tracking.

Le succès commercial du Quest a confirmé à Facebook qu’il s’agissait de la bonne direction. Fort de cette assurance, Oculus enfonce le clou avec le Quest 2. Cet appareil est encore plus simple d’utilisation, plus confortable, encore plus ” autonome ” de par ses performances, et encore moins cher.

La VR est enfin telle qu’on la rêvait : simple, immersive et fluide. Plus de capteurs externes, d’installation encombrante et compliquée, plus d’effet de grille, de câbles emmêlés, plus de ” Motion Sickness “…

Ces faiblesses emblématiques des débuts de la VR ont toutes disparu, et ce sont autant de barrières à l’adoption de cette technologie qui s’abaissent. En seulement quelques années, des solutions à tous ces problèmes ont été trouvées.

Aujourd’hui, 4 ans après le premier Rift et la création de realite-virtuelle.com, nous pouvons vous recommander avec assurance d’investir 350€ dans un casque VR en étant convaincus que vous ne regretterez pas cet achat.

En cela, le Quest 2 est une véritable victoire pour Facebook dans sa quête de démocratisation de la réalité virtuelle.La firme de Mark Zuckerberg est d’ailleurs si confiante qu’elle a cessé de produire des casques uniquement compatibles avec un PC, mettant un terme à sa gamme Rift.

Même les utilisateurs professionnels ou les hardcore gamers trouveront leur compte grâce aux différents accessoires optionnels. Le câble Oculus Link permet de connecter le casque à un PC, la Sangle Elite améliore encore le confort et ajoute une batterie externe. Le modèle avec 256Go d’espace de stockage comblera tous les besoins.

En conclusion, le Quest 2 n’est pas le casque VR le plus puissant, mais il est certainement le plus simple d’utilisation et celui qui offre le meilleur rapport performances / prix. En cela, il s’agit à nos yeux d’un excellent produit et du meilleur casque de réalité virtuelle du marché fin 2020.

Oculus Quest 2 — Casque de réalité virtuelle tout-en-un dernière génération — 64 Go

421.99
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Oculus Quest 2 — Casque de réalité virtuelle tout-en-un dernière génération — 256 Go

647.00
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Points positifs

  • Plus léger et plus petit que le premier Quest
  • Système de sangle simplifié
  • Performances en forte hausse
  • La plus haute définition d’écran du marché
  • Moins cher que le premier Quest
  • De nombreux accessoires optionnels

Points négatifs

  • Compte Facebook obligatoire
  • Faible autonomie

Oculus Quest 2 : bientôt le multi-utilisateur et le partage d’applications

Pour l’heure, le casque VR de Facebook ne peut s’utiliser qu’avec un seul compte créé sur le réseau social. Néanmoins, l’entreprise vient d’annoncer prochainement la possibilité de créer plusieurs comptes utilisateurs sur un même appareil.

De fait, il s’agit d’une excellente nouvelle. Rappelons que jusqu’ici, Oculus n’offre aucun contrôle parental sur ses machines. Ainsi, limiter l’usage du Quest 2 à un unique compte Facebook n’est pas idéal pour une utilisation dans le cadre familial. D’ici peu, cela devrait changer. Il sera donc possible de créer jusqu’à 3 comptes secondaires sur un même casque. Au total, on pourra donc disposer de 4 profils. 

De plus, le compte principal pourra partager ses applications avec les comptes secondaires. Ici, le but semble être de laisser aux parents la décision sur le contenu auquel leurs enfants peuvent accéder sur la plateforme. Cependant, les comptes secondaires peuvent eux-mêmes effectuer des achats, mais n’ont aucune possibilité de partager leurs applications.

Si l’on possède plusieurs Oculus Quest 2, l’on pourra aussi partager ses applications avec d’autres casques

Néanmoins, la procédure annoncée se révèle compliquée. En effet, il faudra d’abord se connecter avec son compte principal sur l’autre casque. Il sera alors possible de partager ses applications avec les comptes secondaires du second casque.

Mais Facebook précise que dès qu’un compte secondaire devient un compte principal sur un nouveau casque, il n’aura plus accès aux applications partagées.

Cet article [TEST] Oculus Quest 2 : 4 ans plus tard, la VR est enfin telle qu’on la rêvait a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Compte Facebook sur l’Oculus Quest 2 : le Congrès américain voit autrement

Par : Sitraka R
casque vr oculus avec compte facebook

Des parlementaires américains préparent un rapport qui pourrait obliger Facebook à revoir ses plans quant à la nécessité d’un compte Facebook pour utiliser son casque VR Oculus Quest 2.

De fait, le texte émane du comité antitrust de la Chambre des Représentants du Congrès américain. Le rapport souhaiterait que le Congrès clarifie le fait que conditionner l’accès au produit d’une entreprise leader sur un marché à l’utilisation d’un autre de ses produits va à l’encontre de la libre concurrence.

Si le rapport de 449 pages ne vise pas uniquement Facebook, l’acquisition d’Oculus en 2014 par celle-ci figure bien parmi les exemples cités. Alors que le Quest 2 sortira la semaine prochaine, ce rapport tombe bien mal pour l’entreprise de Mark Zuckerberg.

D’autant plus que les parlementaires ne mâchent pas leurs mots. Ainsi, ils pointent du doigt les diverses acquisitions stratégiques de l’entreprise comme un moyen pour éliminer d’éventuels concurrents.

Forcer Facebook sur l’Oculus Quest 2 : une des nombreuses pratiques que Facebook devra défendre

Pire, Facebook aurait consolidé un « monopole » via des pratiques anti-compétitives, usant de sa position dominante pour étouffer ses concurrents en les acquérant ou en les copiant. Une fois le monopole assuré, l’entreprise annule toute compétition en exigeant l’utilisation de ses propres produits pour en utiliser d’autres.

Cette description englobe l’historique de Facebook avec Instagram ou encore Snapchat sur le secteur des réseaux sociaux, et le rapport ne mentionne que rarement la réalité virtuelle. Toutefois, elle s’applique exactement au cas de l’Oculus Quest 2 dont les propriétaires devront lier à un compte Facebook.

[bzkshopping keyword=”casque de réalité virtuelle oculus quest” count=”2″ template=”grid”]

En tout cas, ce rapport devrait particulièrement intéresser les développeurs et utilisateurs de SideQuest, Virtual Desktop ou encore Bigscreen qui vont à l’encontre des politiques de Facebook pour les développeurs VR.

Ce qui est sûr, c’est que la question du monopole sur le marché de la VR (et des technologies en général) est loin d’être résolue. Il sera particulièrement intéressant de voir ce que Facebook fera avec l’Oculus Quest 2 si le Congrès approuve les recommandations de ce texte. De même que feront les instances européennes ? Affaire à suivre.

Cet article Compte Facebook sur l’Oculus Quest 2 : le Congrès américain voit autrement a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Link : la version sans-fil pas encore prête selon Facebook

Par : Sitraka R
Améliorer la résolution Quest Oculus Link

D’après Facebook, la technologie sans fil qu’elle a développée n’est pas encore assez mature pour remplacer véritablement l’Oculus Link.

Néanmoins, l’entreprise continue à travailler sur une solution qui permettrait aux propriétaires de Quest d’utiliser leur appareil en mode sans fil avec un ordinateur à proximité. En tout cas, c’est ce qu’on apprend dans une interview accordée par Prabhu Parthasarathy, Product Manager pour l’Oculus Quest 2, à nos confrères d’UploadVR.

Malheureusement, il semblerait qu’on devra attendre encore longtemps avant de profiter de ce dispositif. En effet, les ingénieurs de Facebook souhaitent une expérience similaire à celle offerte par la solution filaire. Avec la technologie actuelle, ce n’est pas encore le cas selon Parthasarathy.

  • 308,00 € 328,00 € -6%
  • 428,96 € 549,00 € -22%
  • API Passthrough+ confirmée pour des applis AR sur l’Oculus Quest

    Par : Sitraka R
    oculus quest ar

    Facebook prévoit de sortir l’année prochaine une API baptisée « Passthrough+ » qui permet le développement d’un mode AR sur les applications pour casque Oculus Quest.

    Le casque VR dispose de quatre caméras grand-angles monochromes. Elles servent principalement pour le tracking de position et des contrôleurs. Néanmoins, il est possible de voir le monde réel grâce à elles quand on paramètre le système Guardian ou quand on appuie deux fois de suite sur l’appareil. Dans les deux cas, on a droit à une vidéo dite « passthrough ».

    Passtrough+ : de la vrai AR sur l’Oculus Quest

    La nouvelle API Passthough+ va un peu plus loin. En effet, elle utilisera les images filmées par deux caméras, les fusionnant grâce à des algorithmes pour avoir une vue avec une profondeur correcte.

    • 308,00 € 328,00 € -6%
  • 349,99 €
  • [MAJ] Oculus Quest 2 : ultime fuite du casque par Facebook

    Par : Gwendal P
    fuite oculus Quest 2

    Des internautes ont trouvé un site mis trop tôt en ligne par Facebook. Il permet d’apprendre ou de confirmer avant l’heure bon nombre de détails sur l’Oculus Quest 2.

    [Mise à jour du 16/09/2020] Les fuites ne s’arrêtent plus. Un utilisateur de reddit a posté des images de la boîte de l’Oculus Quest 2. Il les a trouvées sur le site de vente entre particuliers Craiglist. Le casque a depuis été vendu, mais les photos permettent de glaner quelques informations. Tout d’abord sur le contenu de la boîte qui n’apporte pas de réelle surprise. En revanche, l’arrière de l’emballage montre six expériences/jeux dont certains sont connus et d’autres non. C’est ainsi le cas pour The Climb 2, la probable suite du jeu d’escalade. Mais également de Jurassic World: Aftermath, un titre jusque là inconnu. En effet, l’on savait seulement que le studio Universal avait déposé ce nom en avril dernier. Enfin, pour le plus grand plaisir des fans, Yoda apparaît sur l’image du futur Star Wars Tales from the Galaxy’s Edge. Si ces photos sont peut être truquées, elles semblent tout de même crédibles.

    L’article original

    Quelques jours avant sa présentation officielle, le prochain casque autonome d’Oculus a encore fuité sur Internet. Sauf que cette fois-ci, le coupable n’est autre que Facebook. En effet, tout un tas d’informations sur l’Oculus Quest 2, ce qui semble être son vrai nom, a fait surface à travers le site Blueprint de Facebook. Si la plupart de ces pages ne sont plus en ligne à l’heure actuelle, certains ont malgré tout eu le temps d’en tirer tous les détails croustillants. C’est le cas notamment de vidéos de présentation de l’appareil.

    L’une des vidéos fait état d’un design du casque, indiqué comme étant plus confortable. Jusque là rien de nouveau. En revanche, elle entre plus en profondeurs dans les caractéristiques techniques du produit. Nous y apprenons que l’Oculus Quest 2 utilise la dernière puce de Qualcomm Snapdragon XR2. Nous nous en doutions fortement, mais cela devrait représenter un gros gain de performance par rapport à la Snadragon 835 qui équipe les smartphones d’il y a trois ans. En outre, la mémoire RAM passe quant à elle de 4 à 6 Go.

    Une résolution de 2K par œil pour l’Oculus Quest 2

    Au niveau du dispositif d’affichage, l’Oculus Quest 2 devrait avoir 50% de pixels en plus que son prédécesseur. La résolution totale serait proche de celle d’un écran de 4K, avec 2K par œil. Même si cette comparaison n’est pas parfaitement adaptée. En ce qui concerne le stockage interne, le casque en proposera 256 Go dans l’une de ses versions. Une augmentation bienvenue lorsque l’on sait que les jeux prennent de plus en plus de place. Sinon, il y aura toujours la possibilité d’utiliser un ordinateur et un câble USB pour la fonction Link. Enfin, l’appareil pourra faire fonctionner tous les titres compatibles avec le premier Quest. Il n’y aura par conséquent pas besoin d’acheter à nouveau ses jeux.

    Pour le moment, aucune date ni aucun prix n’ont été révélés. Nous devrions cependant l’apprendre bien assez tôt. Il est presque certain que ces vidéos seront officiellement dévoilées lors de l’événement Facebook Connect prévu dans deux jours.

    Cet article [MAJ] Oculus Quest 2 : ultime fuite du casque par Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Valve dépose un brevet pour un casque VR sans fil

    Par : Sitraka R
    brevet de Valve pour un casque sans fil

    Déposé par Valve l’année dernière, mais rendu public hier, un brevet révèle les projets de l’entreprise quant à un potentiel casque VR sans fil.

    Le document décrit ainsi « un système de transfert sans fil des données » qui inclut une antenne pour recevoir les commandes d’un contrôleur. Parallèlement, un système de traçage permettrait de suivre voire de prédire les mouvements de l’appareil mobile au fur et à mesure que l’utilisateur se déplace dans un volume défini. Ceci afin d’assurer à tout moment une bonne réception des données, notamment le flux vidéo.

    De fait, on sait depuis un moment que Valve n’avait pas abandonné ses ambitions quant à un casque VR sans fil, et ce brevet le confirme. Mieux, il nous offre une idée plus précise sur ce que la firme projette de faire après l’Index.

    Valve veut moins de temps de chargement sur son casque VR sans fil

    Entre autres, ces efforts de l’entreprise visent une réduction conséquente du buffer, la mémoire tampon qu’un appareil charge à l’avance pour assurer une expérience sans interruption. Cela permettrait de diminuer par la même occasion le temps de latence, un critère essentiel pour réellement immerger l’utilisateur dans un environnement virtuel.

    • 45,00 €
  • 9,99 €
  • Oculus Quest : bientôt la détection d’objet dans le Guardian ?

    Par : Sitraka R
    détection d'objet sur l'oculus quest

    En s’aventurant dans le système de l’Oculus Quest, un développeur a découvert un canapé dans le Guardian, possible indication d’une future fonction de détection d’objet.

    N’ayant révélé jusqu’ici aucune grande nouveauté, le dernier logiciel du casque d’Oculus a, semble-t-il, ajouté la détection d’objet au paramétrage de l’aire de jeu VR. Baptisé « Guardian » par Facebook, le système de délimitation de cette surface pourrait donc prochainement avertir si une personne, un animal ou un objet se trouve dans le périmètre.

    Cette nouvelle détection d’objet serait plus qu’appréciable. On imagine vite les possibilités d’une version plus sophistiquée du Guardian. Par exemple, elle pourrait indiquer l’emplacement d’un siège libre quand on passe du mode debout à assis durant une expérience VR. De cette manière, plus besoin de modifier manuellement un paramètre. Parallèlement, le joueur n’aura plus à avoir peur de se cogner à un meuble.

    Détection d’objet : la prochaine mise à jour l’Oculus Quest ?

    Repéré par Gerald McAlister dans le fichier VrShell.apk du système de l’Oculus Quest, ce « canapé » dans le Guardian pourrait indiquer que cela se concrétise. De fait, il s’agit surement d’une nouvelle addition au code puisque le développeur assure ne pas retrouver l’objet sur une version précédente du système datant d’avril.

    L’homme a publié sur Twitter le “canapé” virtuel qu’il a découvert :

    Next up: A… guardian couch? That's what the file is called, and looking at the 3D model, it's a couch styled like the guardian grid. Maybe furniture detection is coming sooner than expected? I know this would be greatly welcomed by me. pic.twitter.com/SLOe83sEaG

    — Gerald McAlister (@gemisisDev) July 25, 2020

    Auparavant, McAlister avait décelé une référence sur des contrôleurs « Jedi ». Il pourrait s’agir des Oculus Touch que l’on attend sur le prochain casque Oculus Quest. Néanmoins, rien n’est certain puisque Facebook n’a jusqu’ici donné aucune confirmation.

    Toutefois, depuis la sortie de son casque, la firme a régulièrement apporté des améliorations à son logiciel via des mises à jour. On peut par exemple citer la prise en charge d’une connexion filaire à travers l’Oculus Link. Il y a également l’ajout récent du hand tracking. Ce ne serait donc pas très étonnant si Facebook poursuit avec la détection d’objet pour l’Oculus Quest.

    Cet article Oculus Quest : bientôt la détection d’objet dans le Guardian ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Oculus Quest cache un raccourci secret pour les captures d’écran

    Par : Sitraka R
    Oculus Quest commandes vocales

    On a découvert un raccourci jusqu’ici non répertorié sur l’Oculus Quest pour prendre des captures d’écran sans passer par le menu du casque VR ni quitter un jeu.

    On doit cette trouvaille à un utilisateur du site Reddit connu sous le pseudonyme CyberBagel. Testée sur la version 18 du système, l’astuce fonctionne sans problèmes. Découvrez dans les lignes suivantes comment en profiter.

    Pour prendre un screenshot à n’importe quel moment, il suffit d’appuyer simultanément sur le bouton Oculus de la manette Touch de droite et une des Gâchettes. Lors de cette deuxième, il faudra toujours presser le bouton Oculus.

    Une fois la capture prise, on pourra entendre un effet sonore. De plus, une petite notification flottante viendra confirmer la réussite de l’opération. À noter que vous pourrez prendre autant de captures d’écran que vous le souhaitez tant que vous appuyez sur le bouton Oculus.

    Prendre des captures d’écran plus facilement avec l’Oculus Quest

    Jusqu’ici, il fallait ouvrir le menu du système (effectivement, sortir du jeu), aller à l’onglet Partage et enfin appuyer 3 secondes sur Prendre une photo. Une méthode alternative, encore réservée à l’interface expérimentale, élimine un clic. Toutefois, il fallait que les développeurs d’un jeu aient activé la méthode. De plus, elle requiert encore du joueur les 3 secondes de pause.

    Le plus surprenant avec cette découverte est que cette méthode semble avoir toujours été possible. En effet, aucune modification n’est mentionnée dans le changelog de la version actuelle selon le site UploadVR.

    • 149,90 €
  • 340,21 €
  • SideQuest tease une toute nouvelle interface pour bientôt

    Par : Sitraka R
    Importance SideQuest

    SideQuest, la plateforme de sideloading d’apps pour le casque VR Oculus Quest, bénéficiera d’une interface remaniée très prochainement. Un aperçu a fait surface en ligne.

    Vous pouvez donc voir ci-après une capture d’écran postée sur reddit et repérée par le site UploadVR. De fait, SideQuest a d’ores et déjà confirmé l’authenticité de l’image, apparemment prise sur une version fonctionnelle du système. Shane Harris, créateur de la plateforme, affirme ainsi travailler sur de nouveaux outils de découverte.

    Il faut toutefois signaler que cette refonte graphique ne change pas totalement l’interface de SideQuest qui reste plutôt familière. Ainsi, le nouveau design devrait beaucoup ressembler à celui qu’on connaît actuellement. Cela dit, la barre de menu latérale disposera prochainement d’un outil de filtration. De plus, des vignettes plus petites permettront de voir un plus grand nombre d’applications à la une.

    Une nouvelle interface qui met en avant les forces de SideQuest

    Pour rappel, SideQuest a fêté son premier anniversaire en mai avec déjà plus de 500 applications dans sa bibliothèque. Avec une offre aussi riche, faciliter la recherche est donc devenue une nécessité. À n’en pas douter, ces nouveautés ne feront que renforcer le succès de la plateforme auprès des développeurs, déjà attirés par une plus grande liberté par rapport au store officiel.

    Mais face à cela, Facebook ne reste pas inactif. La firme de Mark Zuckerberg dévoilera en effet un nouveau canal de distribution pour le Quest en 2021. De fait, cette future méthode ne sera plus aussi restrictive pour les développeurs que celle qui est en vigueur. Ainsi, on ne devrait plus avoir besoin de passer par le sideloading.

    • 94,90 €
  • 311,00 €
  • Les casques autonomes Pico Neo 2 et Neo 2 Eye sont désormais en vente

    Par : Sitraka R
    casques vr pico neo 2

    Destinés principalement aux entreprises, les casques VR autonomes Neo 2 et Neo 2 Eye de Pico se positionnent, entre autres, comme des accessoires indispensables au télétravail. À un moment où de nombreux employés sont bloqués chez eux, la marque annonce donc le sortie de ces appareils.

    Tous deux tournent avec un même cœur, le processeur Snapdragon 845 de Qualcomm. Mais les similarités ne s’arrêtent pas là. En effet, une résolution 4K, 6 degrés de liberté, deux caméras frontales, un stockage de 128 Go et une fréquence de rafraîchissement de 75 Hz sont aussi communs. Grâce à la fonction Boundless XR, on pourra également faire du streaming de contenu VR à partir d’un PC ou d’une plateforme PCVR.

    Les différences entre le Pico Neo 2 et le Neo 2 Eye

    Il existe une grande distinction entre les deux modèles : le Neo 2 Eye dispose de la technologie de eye-tracking de Tobii. De fait, il s’agit d’une première pour un casque VR autonome. Cette petite différence se répercute sur la balance puisque l’Eye pèsera 20 g de plus que son frère.

    Pico Neo 2 Eye

    Cette fonctionnalité plaira certainement aux entreprises qui utilisent abondamment la data dans leur mode gestion. En effet, les données recueillies sur les mouvements des yeux pourraient servir à améliorer la productivité des collaborateurs ou l’efficacité d’une formation. La technologie donne également droit à un rendu fovéal pour de meilleurs graphismes et une batterie moins sollicitée.

    Pico Neo 2

    Pour assurer un port équilibré, le design des deux modèles répartit mieux le poids. Quand on pense à certains appareils comme l’Oculus Quest qui ont tendance à tirer vers l’avant, la décision est plus que bienvenue. Ainsi, la batterie se place ici à l’arrière du crâne pour contrebalancer les parties frontales.

    Du côté du logiciel, Pico a conclu un accord avec Mozilla pour inclure le navigateur Firefox Reality sur sa plateforme.

    Le Pico Neo 2 est disponible au prix de 699 $ contre 899 $ pour le Neo 2 Eye. Pour passer commande, il faudra aller sur le site du fabricant, ceci restant une affaire entre professionnels.

    Cet article Les casques autonomes Pico Neo 2 et Neo 2 Eye sont désormais en vente a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Mova : le premier casque autonome qui se connecte à la 5G

    Par : Gwendal P
    xrspace mova

    XRSpace, la nouvelle société de Peter Chou, ex-PDG d’HTC a dévoilé le Mova. Ce casque de réalité mixte est autonome, se connecte à la 5G et se concentre sur l’aspect social.

    Le cofondateur d’HTC a dévoilé un nouveau casque de réalité virtuelle. Autonome, il pourra se connecter au réseau mobile, notamment en 5G. En outre, il intégrera de base une fonction de suivi des mains. Mais sa principale particularité est qu’il sera orienté vers l’interaction sociale plutôt que vers le jeu ou le divertissement.

    Peter Chou, l’ancien PDG du fabricant taïwanais a fondé en 2017 la société XRSpace. Son but était alors de faire parvenir la technologie XR au grand public. C’est-à-dire qu’il ne souhaitait pas se contenter de la réalité virtuelle ou de la réalité augmentée, mais de l’association des deux, aussi appelée réalité mixte. De son avis, la VR est encore trop compliquée à utiliser, ce qui freine son adoption par le plus grand nombre. C’est pourquoi il a conçu un appareil qui mise sur la connexion avec les autres.

    Le Mova plus puissant et plus léger que le Quest

    Ainsi est né Mova, le casque autonome de XRSpace. C’est le premier de son genre à proposer la connexion à la 5G. De plus, il embarque une puce Qualcomm Snapdragon 845, soit une génération au-dessus de la 835 qui fournit sa puissance à l’Oculus Quest. Il fait également mieux que l’appareil de Facebook avec ses 6 Go de mémoire RAM. Il ne possède en revanche que deux caméras, bien visibles sur la face avant. Elles devraient être responsables de toute la partie suivi des mains. Son fabricant annonce aussi que le casque est 20% plus léger que la concurrence.

    Le Mova ne viendra pas seul, mais accompagné d’une plateforme sociale conçue spécialement pour les interactions virtuelles. Manova permettra à toutes et à tous de se retrouver dans un univers entièrement digital. Il sera alors possible d’y engager toutes sortes d’activités comme regarder un film, voire partager un repas, aussi loufoque que cela puisse paraître.

    Nous attendrons d’avoir plus d’informations au sujet de ce casque Mova et de la plateforme avant de plus nous étendre sur le sujet.

    Cet article Mova : le premier casque autonome qui se connecte à la 5G a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Avalanche de lunettes XR Viewers sous Qualcomm XR2 dans le viseur

    Par : Sitraka R
    Avalanche de lunettes XR Viewers sous Qualcomm XR2 dans le viseur

    Le fabricant de microprocesseurs Qualcomm vient de dévoiler une gamme de lunettes VR, appelées « XR Viewers » par la firme. Il s’agit de produits fabriqués par 15 entreprises partenaires et utilisant la puce XR2.

    Les technologies actuelles ne permettent pas encore de concevoir des lunettes de soleil alliant style et fonctions AR/VR. Mais ces nouveaux modèles devraient tirer profit de la 5G et débarquer sur les étals dans les 12 prochains mois selon l’annonce. Certains appareils sortiront dès cette année.

    En effet, on en connaît déjà quelques uns. Ainsi, on peut y voir la NREAL Light AR présentée fin 2019. Il y a également les premières lunettes VR UHD de Panasonic, lancées en janvier au CES 2020. Enfin, la liste inclut également le XRSpace, le casque VR voué aux réseaux sociaux qui vient de sortir. Malgré tout, on devra patienter pour essayer la plupart d’entre eux. De plus, certains resteront probablement exclusifs au marché chinois.

    Qualcomm voit en grand pour ses XR Viewers

    Qualcomm s’est associé à un grand nombre d’acteurs du secteur. Ceux-ci comprennent des fabricants de smartphones, mais aussi des opérateurs télécom. Leur but commun : faire adopter l’AR/VR au grand public.

    Aussi, tous les modèles estampillés « XR Viewers » ont été conçus pour fonctionner en se connectant à un smartphone doté d’une puce 5G-ready de Qualcomm (855 ou 865). Bien évidemment, cela permettra de mieux profiter des contenus XR, avec plus de bande passante et moins de latence.

    Qualcomm pousse un peu plus loin la simplicité d’utilisation en faisant passer un test aux XR Viewers. Celui-ci assure une compatibilité parfaite entre lunettes et smartphones. Plusieurs critères entrent en compte : head tracking, puissance, dissipation de la chaleur ou aussi latence.

    Parmi les marques de smartphones associées au projet, on cite entre autres ZTE, Vivo, Asus, Oppo ou encore OnePlus. Les lunettes quant à elles proviendront de Panasonic, Oppo, Pico, Nreal ou encore iQiyi.

    Qualcomm a profité de l’annonce pour présenter ses prévisions pour ce marché. Ainsi, la firme estime que ce type d’appareil se passera de câble dans les 4 prochaines années, se connectant aux smartphones en sans-fil. Pour des XR Viewers tout-en-un, Qualcomm juge qu’il faudra encore attendre 5 à 10 ans.

    Cet article Avalanche de lunettes XR Viewers sous Qualcomm XR2 dans le viseur a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    iQUT 2Pro, un casque VR autonome 4K 6 DOF à 510 € venu de Chine

    Par : Sitraka R
    casque vr autonome 4K iQUT 2Pro

    Un an après la sortie de son premier casque VR autonome 4K, la plateforme de streaming vidéo chinoise iQiyi dévoile une seconde génération baptisée iQUT 2Pro qui promet des améliorations considérables.

    Comme son prédécesseur, ce nouveau modèle affiche également une résolution 4K, mais passe de 3 degrés de liberté (DOF) à 6, à l’instar de l’Oculus Quest. Pour ce faire, iQiyi a fait appel à HTC qui a prêté la technologie de tracking de son Vive Focus ainsi que les contrôleurs de ce dernier.

    Du côté de son processeur, l’iQUT 2Pro dispose d’un Snapdragon 835. Avec la même puce que l’Oculus Quest, il pourra permettre une utilisation plus orientée gaming par rapport au modèle précédent. Et comme il tourne sous Vive Wave, le streaming de contenu PCVR est possible.

    Dans un tweet, le président de la branche chinoise de HTC affirme que l’iQUT 2Pro n’est que le premier de nombreux casques VR à venir qui tourneront sous Vive Wave. En tout cas, on connaît déjà le prix de cette première. En effet, l’appareil est vendu 3999 yuans en Chine, soit environ 510 euros.

    A quand un casque VR autonome 4K comme l’iQUT 2Pro en Europe ?

    Néanmoins, ne vous attendez pas à retrouver de sitôt ce modèle sur le marché européen. Comme les précédents produits estampillés iQiyi, il devrait demeurer exclusif aux Chinois. Cela dit, il n’en reste pas moins un signe que d’autres fabricants pourraient un jour proposer un casque VR autonome avec une résolution 4K dans nos contrées.

    Peut-être que ce sera le cas du futur Oculus Quest en préparation chez Facebook ? Mais les dernières rumeurs font majoritairement état d’une modification du design pour plus de confort. En ce qui concerne l’écran, on parle plus d’une amélioration de la fréquence de rafraîchissement que de la résolution.

    Le tweet du dirigeant de HTC pourrait bien indiquer que la marque sera la première à le faire. Si cela reste du domaine des spéculations, la société pourrait user de son partenariat avec iQiyi pour créer un casque VR autonome avec l’écran 4K de l’iQUT 2Pro.

    Cet article iQUT 2Pro, un casque VR autonome 4K 6 DOF à 510 € venu de Chine a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Comment installer et jouer à Doom en VR sur l’Oculus Quest

    Par : Sitraka R
    Doom

    Doom, un favori des gamers de tous âges, se joue sur pratiquement toutes les plateformes de jeu, même avec de simples objets, et cela inclut l’Oculus Quest pour une partie en VR.

    Pour ce faire, il faut passer par QuestZDOOM, une application qui permet d’accéder à des versions gratuites de Doom et à des contenus relatifs. Mais ceux qui les possèdent déjà peuvent également s’en servir pour jouer à Doom en complet, mais aussi à Doom 2, Heretic et Hexen. Mieux, QuestZDOOM offre des mods pour améliorer l’audio et les visuels, et même de nouveaux niveaux.

    Installer Doom sur l’Oculus Quest via SideQuest

    Pour pouvoir utiliser QuestZDOOM sur le casque de Facebook, il est nécessaire d’installer deux APKs différentes : le launcher et le moteur de jeu. Celles-ci sont disponibles sur SideQuest.

    Ceux qui ne sont pas familiers avec la plateforme peuvent consulter notre tutoriel sur le sideloading. Pour trouver les deux applications à installer, vous pouvez vous référer à la barre de recherche de SideQuest. Mais vous pouvez aussi tout simplement cliquer ici pour le launcher et ici pour le moteur.

    Une fois l’installation terminée, lancez l’application « launcher » que vous trouverez dans l’onglet « Sources inconnues » de votre casque VR. De là, il vous suffira de sélectionner les fichiers des jeux auxquels vous voulez jouer, par exemple FreeDoom. Ensuite, vous pourrez choisir les fonctionnalités ou mods que vous voulez activer.

    De fait, installer Doom sur Oculus Quest avec SideQuest est assez intuitif, malgré une interface très peu adaptée à l’environnement VR.

    Comment installer les fichiers WAD originaux de Doom sur Oculus Quest

    Ainsi, il est possible de jouer aux versions originales de Doom ou encore de Doom 2 tout en profitant des améliorations offertes par les mods. Toutefois, il faudra déjà posséder légalement ces titres sur PC. Bien évidemment, vous pourrez facilement les acquérir en ligne via des plateformes comme Steam. En tout cas, ceux qui ont connu Doom en son temps ne regretteront pas de redécouvrir le jeu avec un filtre de nostalgie.

    Pour l’installation, suivez le guide :

    1. Installer les deux applications QuestZDOOM en suivant les étapes précédentes.
    2. Lancer le launcher au moins une fois.
    3. Installer et lancer au moins une fois le jeu que vous souhaitez copier sur votre casque.
    4. Aller vers les fichiers locaux de l’installation du jeu. L’emplacement variera selon le jeu et le service où vous l’avez acheté.
    5. Repérer le fichier WAD qui porte le nom du jeu et le copier. Pour Doom, ce sera DOOM.WAD alors que pour Doom 2, il s’agira de DOOM2.WAD.
    6. Connecter l’Oculus Quest à votre PC et ouvrir SideQuest.
    7. Ouvrir l’explorateur de fichiers de votre Quest via l’icône en forme de dossier.
    8. Scroller vers le bas pour trouver le dossier QuestZDOOM et l’ouvrir. 
    9. Ouvrir le dossier « Wads ».
    10. Coller ici le fichier WAD du jeu (DOOM.WAD ou encore DOOM2.WAD).
    11. Fermer SideQuest et déconnecter le Quest du PC.

    Le premier paramétrage

    La première fois que vous lancez le launcher QuestZDOOM, plusieurs téléchargements s’effectuent. Vous pourrez consulter la liste des fichiers téléchargés en bas du logo de QuestZDOOM. Il faudra donc attendre quelques minutes selon le débit de la connexion internet. Une fois le tout installé, les fichiers s’organisent en colonnes, allant des niveaux aux mods en passant par les packs d’armes.

    De fait, chaque jeu ressemble à un simple carré quand on le lance. Mais dès qu’il commence réellement, tous les éléments de l’environnement VR se mettent en place pour un effet immersif. Et malgré ce qu’on pourrait penser, un jeu pixelisé comme Doom est visuellement plaisant en réalité virtuelle sur l’Oculus Quest.

    Les options VR

    Quand vous êtes dans le jeu, n’hésitez pas un instant pour regarder dans les Options pour voir ce que vous pouvez modifier. Dans « VR Options », vous pouvez par exemple ajuster la taille de votre personnage, activer les téléportations, changer la vitesse de marche ou encore agrandir une arme.

    Ensuite, vous devriez également modifier les touches de contrôle dans le menu « Customizable Controls ». En effet, il vaudra mieux changer le bouton des armes pour le rendre plus facile d’accès, de même pour des actions essentielles comme tirer ou interagir.

    Une fois tout cela fait, vous venez correctement d’installer Doom sur l’Oculus Quest. Il ne vous reste plus qu’à profiter du jeu.

    Cet article Comment installer et jouer à Doom en VR sur l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Un nouvel Oculus Quest en préparation, plus confortable

    Par : Gwendal P
    Facebook mini GDC jeux VR

    Bloomberg rapporte qu’un nouvel Oculus Quest est en préparation. Le journal en détaille quelques caractéristiques comme un poids allégé, une taille réduite et un taux de rafraîchissement de l’écran augmenté.

    Nous savons que Facebook prépare un remplaçant à son casque autonome à succès, l’Oculus Quest. En revanche, il n’y a pour le moment que peu d’informations à se mettre sous la dent à son sujet. Mais aujourd’hui, le site de news américain Bloomberg dévoile quelques nouveaux détails sur une future version plus confortable de l’appareil. En revanche, il n’est pas précisé si ces caractéristiques concernent le projet Del Mar que nous avions mentionné il y a quelques semaines.

    Si rien n’est officiel ni confirmé, les rapports de Bloomberg tombent souvent juste, comme lorsqu’ils avaient annoncé l’Oculus Go plusieurs mois avant qu’il ne soit révélé au grand public. Leurs sources sont donc en général de confiance. Là encore, le site s’y prend plusieurs mois à l’avance. D’ailleurs, à l’origine attendue pour la fin de l’année, cette nouvelle version du Quest devrait désormais débarquer courant 2021.

    Un Oculus Quest plus léger

    Les nouvelles caractéristiques annoncées par Bloomberg tâchent de rendre l’Oculus Quest plus confortable. Pour cela, plusieurs modifications sont apportées. Tout d’abord au niveau du poids. À l’heure actuelle, le casque pèse 571 g parce que contrairement aux appareils reliés à un PC, il embarque tout le nécessaire pour fonctionner tout seul. Le prochain Quest devrait s’affiner et être 20% plus léger avec un poids de 450 g sur la balance. En outre, cela s’accompagne d’une réduction de la taille générale de l’engin de 15%. Nous ne savons toutefois pas encore quelle partie a été réduite.

    Autre point d’amélioration, le taux de rafraîchissement de l’écran OLED. Aujourd’hui fixé à 72 Hz, il est en deçà des casques PC VR qui vont de 90 Hz à 144 Hz (pour le Valve Index). Ainsi, Oculus souhaiterait monter ce taux sur le Quest à 120 Hz, mais pourrait finalement décider de le bloquer à 90 Hz pour économiser la batterie.

    L’utilisation de matériaux moins nobles

    Le rapport de Bloomberg évoque également les contrôleurs du Quest. Aucune mention du mot « Jedi » qui sert pourtant à désigner les nouveaux Touch controllers. Il indique simplement que ceux-ci seront compatibles avec le casque actuel pour pouvoir en profiter même avec un ancien modèle. Ils vont également corriger le problème du couvercle des piles qui a tendance à s’enlever pendant les sessions de jeux.

    Enfin, pour diminuer les coûts de production, Facebook aurait décidé d’utiliser un plastique plus « bas de gamme ». La finition du produit pourrait en souffrir, mais Oculus espère sûrement que l’on sache ne pas juger un livre à sa couverture. Les straps en velcro pourraient, quant à eux, être remplacées par des élastiques.

    Cet article Un nouvel Oculus Quest en préparation, plus confortable a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    ❌