Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Windows 11 et Oculus Link ne font pas bon ménage ?

Par : Serge R.

Le nouveau système d’exploitation de Microsoft, Windows 11, et Oculus Link ne font apparemment pas bon ménage. Il en est de même pour sa version sans fil, Air Link. Certains utilisateurs de Quest ont en effet signalé un problème de performances après avoir installé le dernier né de Windows.

Par rapport à ses prédécesseurs, Windows 11 bénéficie d’un design à la fois moderne et épuré. Il laisse aussi de côté le désordre visuel plutôt discordant de Windows 8, 8.1 et 10. Il propose d’ailleurs de nouvelles fonctionnalités bien intéressantes. Le hic, c’est qu’il semble ne pas vraiment être compatible avec l’Oculus Link et l’Air Link pour ceux qui souhaitent jouer à des jeux PC VR sur leur casque Quest ou Quest 2. Cela ne veut tout de même pas dire qu’il s’agit d’un mauvais système d’exploitation.

Windows 11 Oculus Link

Windows 11 et Oculus Link : un tremblement visuel constant remarqué ?

Selon un utilisateur, qui a essayé de connecter un Quest 2 à un PC sous Windows 11 via Oculus Link pour jouer à des jeux VR, il aurait remarqué un tremblement visuel constant. Il aurait constaté ce dernier lorsqu’il bougeait la tête ou les mains, ce qui le rendait malade en quelques secondes.

Le problème se produisait d’ailleurs, que ce soit avec les jeux VR natifs SteamVR ou Oculus, et à la fois sur Oculus Link et Air Link. Le joueur aurait donc immédiatement suspecté un problème de performances. Et pourtant, l’outil de débogage Oculus ne montrait aucune perte d’image. Il en est de même pour les compteurs de performance des jeux.

En fait, son système maintenait une fréquence d’images de 90 images par seconde sans la moindre chute. À noter que le souci persistait, même si l’utilisateur a essayé de se servir de Virtual Desktop. Dans tous les cas, selon lui, le problème viendrait de l’Oculus compositor. Il s’agirait du service auquel les applications VR envoient leurs images rendues. Celui-ci perdait donc des images.

Cet article Windows 11 et Oculus Link ne font pas bon ménage ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Tuto : comment changer son nom sur Facebook ?

Par : Serge R.

Pour une raison ou pour une autre, on peut avoir besoin de changer son nom sur le réseau social Facebook à un moment donné. Contrairement aux idées reçues, il est bel et bien possible de le faire. De plus, c’est bien loin d’être compliqué. Voici justement comment faire pour y parvenir.

Au début, les membres de Facebook avaient tendance à utiliser des pseudonymes comme nom de leur profil. Il se peut, entre autres, qu’ils ne veuillent pas qu’on les retrouve, ou qu’ils trouvent ça joli tout simplement. Toutefois, au fil des années, ils peuvent avoir besoin de remplacer ces pseudonymes par leur vrai nom pour une raison donnée. Il est possible qu’ils se soient mariés, ou au contraire, divorcés, par exemple. Peut-être qu’ils comptent aussi employer le réseau social dans le milieu professionnel. Dans tous les cas, ils doivent savoir qu’ils peuvent très bien changer leur nom sur Facebook, et c’est un processus simple.

facebook changer nom

Changer son nom sur Facebook : les étapes à suivre

La première chose à faire pour changer son nom sur Facebook est bien sûr de se rendre sur son compte, que l’on y accède avec son smartphone, son PC ou un tout autre appareil. On doit ensuite cliquer sur la flèche dirigée vers le bas permettant d’ouvrir un menu déroulant.

La prochaine étape est de sélectionner « Paramètres et confidentialité » avant d’appuyer sur « Paramètres ». Une fois dans l’onglet général, on peut immédiatement voir son nom. Pour le changer, il suffit de cliquer dessus.

Après avoir modifié le nom du profil, on peut choisir « Aperçu du changement » avant de le valider. Cela permettra bien entendu de voir ce que le nouveau nom va donner sur son profil. Pour enregistrer les modifications apportées, il ne reste plus qu’à entrer son mot de passe. En somme, l’opération ne prend que cinq minutes tout au plus.

facebook changer nom

Comment faire si le nom sur le réseau social ne change pas ?

Il est possible que certaines personnes n’arrivent pas à changer leur nom sur Facebook. Il se peut en effet que certaines raisons les en empêchent. Le nouveau nom qu’elles ont choisi ne respecte pas, par exemple, les règles imposées par le réseau social. Il ne faut en aucun cas oublier que ce dernier exige que le nom des utilisateurs ne doive pas contenir des caractères spéciaux. Il peut s’agir de chiffres, de symboles, de caractères en double, etc.

Le nom ne doit pas non plus comporter des mots explicites ou offensants, entre autres. Les caractères qui appartiennent à diverses langues sont également à bannir. Il en est de même pour les titres, comme ceux religieux, professionnels, etc. Si un individu ne parvient pas à modifier son nom sur Facebook, c’est peut-être aussi parce qu’il l’a déjà fait récemment. Il faut savoir qu’on ne peut pas le changer plus d’une fois au cours du même mois.

Ainsi, lorsqu’on y apporte un éventuel changement à de trop nombreuses reprises, le réseau social limite immédiatement l’accès à la fonctionnalité. Il est de ce fait recommandé de ne changer son nom que quand on a vraiment besoin de le faire. Dans tous les cas, il est strictement interdit de se faire passer pour une autre personne sur Facebook. Les profils sont d’ailleurs exclusivement destinés à un usage personnel. Néanmoins, les membres ont la possibilité de créer une page pour une organisation ou une entreprise, voire une idée en cas de besoin.

Cet article Tuto : comment changer son nom sur Facebook ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Rec Room : un nouveau mini-jeu inspiré de Mario Kart attendu demain

Par : Serge R.

L’application Social VR Rec Room vient d’annoncer qu’elle va obtenir un nouveau mini-jeu inspiré du titre à succès de Nintendo, Mario Kart. Le nouveau jeu de course de karting sera disponible gratuitement sur toutes les plateformes prises en charge dès demain. Il donnera aux utilisateurs de la plateforme la possibilité d’affronter leurs amis ainsi que d’autres joueurs dans des courses en ligne à six participants.

Rec Room a annoncé la nouvelle lors de sa conférence annuelle Rec Con 2021. Le nouveau mini-jeu de course de karting sera baptisé « Rec Rally ». Il débarquera donc sur Oculus Quest, les casques SteamVR, PC, Xbox One, Xbox Series X, PlayStation 4, PlayStation 5 et les appareils iOS. Bien entendu, il sera aussi compatible avec les appareils sous Android. Il ne faut en effet pas oublier que l’application Social VR vient d’arriver sur ces derniers il y a quelques semaines. En attendant le lancement officiel du mini-jeu, Rec Room a publié une bande-annonce de celui-ci.

Rec Rally : une prise en charge du jeu croisé pour le Mario Kart de Rec Room

La plateforme Social VR propose en ce moment pas mal de mini-jeux sur mesure pour le plaisir des fans. Il s’agit en général de contenus générés par ses utilisateurs eux-mêmes. Tout comme la plupart d’entre eux, le Mario Kart de Rec Room, Rec Rally, prendra également en charge le jeu croisé.

Ainsi, les joueurs pourront organiser des courses et s’affronter, quelle que soit la plateforme sur laquelle ils jouent au mini-jeu. Dans tous les cas, pour ceux qui n’ont pas encore téléchargé Rec Room, ils doivent savoir qu’il est gratuit. Néanmoins, certains objets de l’application sont tout de même payants.

Les joueurs peuvent les acheter via son système de devise en jeu. Récemment, elle a d’ailleurs lancé une nouvelle fonctionnalité permettant aux utilisateurs premium de fabriquer et de vendre divers objets, et de convertir les jetons qu’ils gagnent en argent réel. Parmi ces objets, il y a, par exemple, des costumes animés conçus pour le système d’avatar de l’application. Ceux-ci donnent aux joueurs la possibilité de ressembler à n’importe quoi, tant que c’est quelque chose d’imaginable.

Cet article Rec Room : un nouveau mini-jeu inspiré de Mario Kart attendu demain a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’application XR créative Styly est sur Viveport

Par : Lilia
Styly Viveport

La boutique de HTC Vive Viveport est devenue une plate-forme viable et agnostique pour les utilisateurs de VR. Elle l’est surtout pour ceux qui recherchent des alternatives à Steam avec de nouveaux titres apparaissant régulièrement. Le dernier vient du studio japonais Psychic VR Lab, apportant sa plate-forme VR créative Styly au magasin.

Styly est une plate-forme Web basée sur le cloud, utilisée avec Unity pour créer des œuvres d’art immersives et d’autres expériences XR. Avec l’application désormais disponible sur Viveport, Styly propose également une fonctionnalité unique. Il s’agit de la possibilité de publier des œuvres en tant qu’applications individuelles sur le magasin. Pour le moment, cela reste une idée expérimentale, ce qui signifie que l’équipe de Styly sélectionne les différentes œuvres à publier.

Styly n’est pas seulement une plateforme où les gens développent leur créativité. Sur Styly Gallery, les utilisateurs peuvent aussi explorer plus de 10 000 scènes VR et AR. Des artistes du monde entier ont créé ces œuvres au cours des dernières années. Ceux-ci peuvent être consultés sur les casques VR, les appareils mobiles et via les navigateurs Web.

Styly : Trois nouvelles collections sur le magasin VIVEPORT

L’équipe de développement a lancé la plate-forme STYLY ainsi que plusieurs applications de support sur la vitrine VIVEPORT pour fournir le meilleur de la création de contenu MR.

La plate-forme STYLY est alimentée par un ensemble d’applications axées sur la communauté NEWVIEW, offrant aux créations VR un endroit pour présenter différents types de contenu immersif : NEWVIEW avec Works Collection, NEWVIEW 2020 Virtual Exhibition et VR Music World.

NEWVIEW est l’événement annuel de remise des prix de Physic VR Labs pour les artistes Styly. NEWVIEW Featured Works Collection propose des œuvres collaboratives de 12 artistes sur un seul portail, couvrant la mode, la musique, la vidéo, les graphiques, l’illustration et plus encore. L’exposition virtuelle NEWVIEW 2020 vous donne la chance de voir toutes les œuvres finalistes des prix de l’année dernière. VR Music World propose cinq pièces sur le thème de la musique. L’un est un clip mettant en vedette la chanson Android Girl de DECO*27 et le chanteur virtuel « Kokotsuki ».

Plus tard ce mois-ci, Psychic VR Lab organisera un événement en ligne intitulé Dig Into NEWVIEW 2021 par Styly. Il offrira aux invités une visite de Styly et de ses diverses œuvres. La conservatrice numérique et évangéliste XR Miriam Arbus et l’artiste TiltBrush Sean Rodrigo animeront l’événement. L’inscription à l’événement est gratuite. Cela aura lieu le 17 septembre à 18h BST.

Cet article L’application XR créative Styly est sur Viveport a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Connexion à Instagram sans mot de passe : comment s’y prendre ?

Par : Serge R.
instagram connexion

La connexion à Instagram est impossible lorsque vous oubliez votre mot de passe, et que vous utilisez la méthode de connexion classique. Heureusement, il existe certaines astuces vous permettant de vous connecter à votre compte sans passer par la saisie de mot de passe. Celles-ci sont à découvrir ici.

Étant une propriété de Facebook, Instagram est à la fois un service de partage de vidéos et de photos, un réseau social et une application. Il a vu le jour en octobre 2010. Ce sont le Brésilien Michel Mike Krieger et l’Américain Kevin Systrom qui l’ont créé. Pour vous en servir, vous devez bien sûr créer un compte. Pour cela, vous devez fournir une adresse email et un mot de passe. 

Toutefois, vous pouvez également vous connecter en utilisant tout simplement votre compte Facebook. À un moment donné, il se peut que vous oubliiez votre mot de passe. Pas de panique, car il existe certaines astuces vous permettant d’accéder à votre compte Instagram sans mot de passe. Découvrez-les à travers cet article.

Se connecter à Instagram avec son compte Facebook

Il s’agit sans nul doute de la méthode de connexion à Instagram la plus simple au cas où vous avez perdu l’accès à votre compte. La condition est cependant que vous avez lié ce dernier à votre compte Facebook.

Si tel est le cas, vous n’avez qu’à vous rendre dans les paramètres de votre compte Facebook, puis dans « Comptes liés ». Vous devez ensuite appuyer sur « J’ai oublié mon mot de passe ».

Il ne vous reste plus après qu’à suivre les différentes étapes indiquées. Au cas où votre compte Instagram n’est pas lié à votre compte Facebook, ne vous inquiétez pas parce qu’il existe encore d’autres méthodes pour y accéder sans mot de passe.

Utiliser Gmail pour se connecter

Si votre compte Instagram est lié à votre compte Gmail, vous pouvez réinitialiser votre mot de passe à l’aide de ce dernier. Pour cela, vous devez tout d’abord ouvrir Gmail, puis procéder à la recherche des informations d’identification du compte.

Ensuite, vous devez vous rendre sur Instagram et cliquer sur le lien « Obtenez de l’aide pour vous connecter ». La prochaine étape est d’appuyer sur « Utiliser un nom d’utilisateur ou un email ». Maintenant, vous devez saisir les informations d’identification de votre compte Gmail.

Dans la page suivante, il faut cliquer sur « Envoyer un courrier électronique ». En accédant à votre compte Gmail et en ouvrant le courrier électronique, vous verrez le bouton « Réinitialiser votre mot de passe sur Instagram ». Vous devez appuyer dessus. Après cela, vous serez amené à créer un nouveau mot de passe. Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur « Restaurer le mot de passe » pour rétablir votre connexion à Instagram.

Connexion à Instagram à l’aide d’un SMS

La connexion à Instagram peut également se faire à l’aide d’un SMS si vous avez oublié votre mot de passe. Tout ce que vous avez à faire, c’est de vous rendre sur la page de connexion Instagram, puis de cliquer sur « L’avez-vous oublié ? ».

Après avoir appuyé dessus, vous serez amené à sélectionner la forme de récupération qui vous convient. Bien entendu, vous devez choisir « avec SMS ». La prochaine étape est d’indiquer votre numéro de téléphone que vous avez associé à votre compte Instagram.

Si toutes les données saisies sont correctes, vous recevrez dans les plus brefs délais un message contenant les informations nécessaires pour réinitialiser votre mot de passe. Vous pourrez ainsi utiliser de nouveau votre compte Instagram. À noter qu’en plus de ces quelques méthodes, il existe désormais certaines applications conçues pour ouvrir ce dernier sans mot de passe. Parmi celles-ci, on compte, par exemple, l’application mobile FoneMonitor.

Cet article Connexion à Instagram sans mot de passe : comment s’y prendre ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Un outil d’écriture en réalité augmentée utilisant l’IA pour aider les personnes bègues

Par : Lilia
ar for stutter

Avec le temps, la technologie rend nos vies plus faciles et plus pratiques. Elle nous fournit des facilités d’avancement dans différents secteurs. Elle crée des solutions pour les personnes handicapées. La réalité augmentée permet également aux personnes bègues d’améliorer le déroulement de leurs activités quotidiennes.

Récemment, la réalité augmentée a été utilisée dans l’intelligence artificielle. L’objectif est de fournir une assistance aux personnes bègues dans leur discours. Cette technologie révolutionnaire leur sera non seulement utile dans leur vie personnelle, mais aussi dans leur vie professionnelle.

Les personnes vivant avec cette condition ont souvent des difficultés à communiquer clairement et efficacement. De plus, le processus pour faire passer un message est plus long pour elles. Par conséquent, cet outil technologique basé sur la réalité augmentée les aidera à surmonter tout cela. Grâce à lui, les personnes bègues pourront avoir des interactions plus confiantes.

Un outil en réalité augmentée pour détecter les mots difficiles et les remplacer par des mots similaires

Récemment, la réalité augmentée a été utilisée dans l’intelligence artificielle. L’objectif est de fournir une assistance aux personnes bègues dans leur discours. Cette technologie révolutionnaire leur sera non seulement utile dans leur vie personnelle, mais aussi dans leur vie professionnelle.

Une nouvelle étude a apporté la possibilité d’aider ces personnes. Le processus se fera d’une manière qui leur permette de parler ou d’exprimer clairement leur point de vue. Celle-ci consistera à détecter les mots difficiles à prononcer pour les utilisateurs. Et à l’aide d’un outil d’écriture misant sur la réalité augmentée, on pourra délivrer ces mots.

Pour chaque mot difficile, on le remplacera par un mot similaire. Celui-ci aura le même sens mais sera plus facile à prononcer. On utilisera les commentaires des utilisateurs pour fournir des options meilleures et personnalisées aux personnes recourant à l’outil. Ses créateurs ont baptisé le dispositif Fluent. Ghai, B. et Mueller, K ont rédigé le document de recherche. Il s’intitule « Fluent : An AI Augmented Writing Tool for People who Stutter » (Un outil d’écriture en réalité augmentée utilisant l’intelligence artificielle pour les personnes bègues).

Cet article Un outil d’écriture en réalité augmentée utilisant l’IA pour aider les personnes bègues a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Réalité virtuelle et médecine : comment la VR révolutionne les soins et les thérapies

Par : Serge R.
Médecine et réalité virtuelle

La technologie VR se fait en ce moment une place de choix dans le monde de la médecine. Elle est donc de plus en plus présente dans ce secteur-là. En fait, elle est surtout en train de révolutionner les soins et les thérapies. Voici comment elle procède.

On se réfère souvent à l’univers du « gaming » dès qu’on parle de réalité virtuelle. Certaines personnes pensent même que la technologie est réservée au monde du jeu vidéo. Il est vrai que la VR est largement utilisée dans ce domaine-là. Toutefois, elle s’invite aussi désormais dans de plus en plus de secteurs, à savoir le tourisme, le sport, l’automobile, l’entrepreneuriat et bien d’autres encore. À l’heure actuelle, la médecine n’échappe pas non plus à cette tendance. Voici justement comment la réalité virtuelle révolutionne le domaine médical.

Une manière d’améliorer la formation des chirurgiens

Il existe actuellement de nombreuses applications de la technologie VR en médecine. Parmi celles-ci, il y a tout d’abord l’amélioration de la formation des chirurgiens. Il faut savoir que les solutions de formation et d’apprentissage en réalité virtuelle dans le secteur de la santé ne cessent en ce moment de se multiplier dans le monde.

Cela est évident étant donné la pluralité des demandes provenant des chirurgiens. Osso VR, une startup américaine, constitue justement un exemple concret. Effectivement, elle s’est fixé l’objectif d’améliorer la sécurité des patients, mais pas seulement. Elle compte également démocratiser l’accès aux différentes techniques chirurgicales orthopédiques modernes par les étudiants en médecine et les chirurgiens.

Afin de réaliser de telles missions, elle a bien sûr l’intention de se servir de la réalité virtuelle. Pour que sa plateforme de formation soit mise en place, la startup a formé une équipe multidisciplinaire d’experts issus d’institutions reconnues à l’échelle internationale. On peut citer, entre autres, Harvard, Microsoft, Medtronic, etc. À l’heure actuelle, la jeune société bénéficie déjà de partenariats avec de grandes écoles de médecine américaines.

À part Osso VR, de nombreuses autres startups et entreprises se sont aussi lancées dans l’amélioration de la formation médicale. Il y a, par exemple, le géant de la formation chirurgicale en VR FundamentalVR.

Une nouvelle façon de lutter contre la douleur

En utilisant la technologie VR en médecine, les professionnels de la santé ont droit à un outil bien efficace pour venir à bout de la douleur. Il s’agit d’ailleurs d’une solution non médicamenteuse. On peut donc s’en servir pour soulager des douleurs chroniques, telles que le cancer. Il est même possible de l’employer pour soulager les douleurs de l’accouchement sans avoir à recourir à la péridurale.

On peut également l’utiliser pour soigner les grands brûlés ainsi que les malades en post-opératoire. Il faut avouer que la réalité virtuelle est vraiment « thérapeutique ». Le centre médical Cedars-Sinai basé à Los Angeles a, entre autres, mené une étude sur l’efficacité de la VR contre la douleur.

Ses chercheurs ont réalisé l’étude sur quelque 120 patients entre les années 2016 et 2017. Ils ont alors comparé un groupe qui a eu accès à des séances de relaxation sur un moniteur à un autre groupe employant la VR dans le parcours de soins. Cela leur a permis de démontrer que la réalité virtuelle thérapeutique est en mesure de réduire toute douleur sévère chez les patients hospitalisés de manière sécurisée et efficace.

Le recours à des produits pharmaceutiques est aussi nettement diminué. Il ne faut en aucun cas oublier que ces produits présentent dans certains cas des risques de dépendance. Selon les chercheurs, la théorie la plus probable est que la VR est capable de détourner l’attention du cerveau des éventuels stimuli de la douleur.

Un moyen d’améliorer les méthodes de rééducation

Utiliser la VR en médecine permet également d’améliorer les différentes méthodes de rééducation. Parmi celles-ci, on compte, entre autres, la rééducation suite à un AVC. Une startup suisse du nom de MindMaze a, par exemple, mis au point des programmes de rééducation destinés aux patients atteints d’un AVC.

Pour les développer, elle a travaillé aux côtés d’experts, dont des thérapeutes, des neuroscientifiques, des développeurs de jeux vidéo ainsi que des ingénieurs. Grâce aux solutions proposées par MindMaze, tout thérapeute peut de ce fait aider ses patients à ranimer leurs membres paralysés. Les programmes utilisés permettent de simuler virtuellement leurs mouvements et leurs gestes.

La réalité virtuelle est en outre efficace pour améliorer la rééducation pour les personnes atteintes de paraplégie. Il est même possible de réaliser des séances de kinésithérapie en VR. À l’heure actuelle, de nombreuses startups se sont tournées vers cette dernière pour rendre les séances de kinésithérapie nettement plus efficaces. On peut citer XRHealth et KinéQuantum.

Pour XRHealth en particulier, la société vient de lancer une clinique de télésanté en VR en mars 2020. Il s’agit de la toute première au monde. La plateforme propose donc toutes sortes d’applications thérapeutiques VR à la fois immersives et innovantes. Elles permettent de venir à bout d’une grande variété de symptômes physiques, émotionnels et neurocognitifs.

Une solution efficace pour prévenir les maladies

La réalité virtuelle constitue un excellent outil permettant aux divers patients de mieux comprendre leur état de santé. Utilisée dans le monde de la médecine, la technologie VR est en effet capable de fournir une reconstruction virtuelle détaillée et compréhensible des différentes parties du corps.

Grâce à cela, tout patient pourra saisir les principes de chaque traitement, ce qui rendra à coup sûr l’intervention plus satisfaisante. On peut, entre autres, prendre l’exemple du centre médical Cedars-Sinai, qui a lancé un programme de prévention avec une église de Los Angeles.

Celui-ci avait pour but de réduire l’hypertension artérielle dans une communauté du sud de Los Angeles. Dans le cadre du programme, les participants ont regardé une vidéo VR sur un smartphone. La vidéo leur faisait découvrir les effets du sodium sur le corps. Elle leur montrait ainsi comment la consommation d’aliments riches en sodium peut entraîner les maladies cardiovasculaires et l’hypertension artérielle.

En vivant l’expérience en réalité virtuelle et en voyant le sel endommager leur corps et leur cœur, ils pourraient alors être plus motivés à changer leur alimentation. En somme, la VR est de ce fait une solution bien efficace pour prévenir les maladies.

Une méthode pour venir à bout de toute dépendance

Utiliser la technologie VR en médecine permet aussi de venir à bout de toute dépendance. En d’autres termes, elle peut être utile pour aider toute personne à se remettre de la dépendance à certaines substances. Pour cela, les professionnels de la santé se servent généralement de techniques d’exposition progressive.

Ils accompagnent d’ailleurs leurs patients afin de mieux suivre leur évolution face à leur dépendance. Pour que l’opération soit bien efficace, les médecins ont souvent tendance à intégrer l’environnement habituel de chaque patient dans les situations simulées.

La réalité virtuelle est en outre actuellement très utilisée dans différentes applications de fitness. Elle permet alors de promouvoir l’activité physique au quotidien. Pour cela, elle la rend nettement plus amusante. Les fameuses applications ludifient de ce fait chaque exercice physique. Elles fournissent aux utilisateurs des récompenses et des objectifs à atteindre tout en les immergeant dans un paysage magnifique.

Un véritable outil d’empathie pour les professionnels de la santé

Certains hôpitaux se servent de simulations de réalité virtuelle afin de permettre aux médecins de comprendre leurs patients plus efficacement et plus rapidement. Il ne faut pas oublier qu’il peut être difficile pour ces professionnels de la santé de ressentir ce que c’est que d’être atteint d’une maladie grave, par exemple.

Ainsi, la plupart des maladies, comme celle de Parkinson ou la migraine, peuvent être simulées en VR. Grâce à cela, les médecins ont l’occasion de découvrir et de mieux comprendre ce que vivent les patients. Au cours de ces fameuses simulations, ils font donc face à toutes sortes de problèmes de santé spécifiques.

Ils peuvent également se retrouver dans certaines situations de la vie réelle. Ils peuvent, entre autres, être la victime d’abus verbaux dans un scénario où règne la violence domestique. Selon certaines études, pour toute personne ayant participé à une simulation de réalité virtuelle, l’expérience est nettement plus percutante.

En somme, les médecins utilisant la technologie VR comme outil d’empathie sont alors à coup sûr plus impliqués dans les différents besoins de leurs patients. Aussi, ils ont l’occasion de comprendre ce que c’est que d’être leurs patients même.

Réalité virtuelle : un impact sur la santé mentale ?

À l’heure actuelle, la VR est connue dans le monde de la médecine comme un moyen d’aider les patients à soulager le stress, mais pas que. Elle leur permet également de combattre l’anxiété, ce qui mène à un état mental détendu ou plus paisible. Pour cela, ils doivent porter un casque VR et participer à une simulation mise au point pour calmer leur esprit.

Avec une telle méthode, les personnes concernées ont l’opportunité d’acquérir très rapidement de meilleures capacités méditatives. Elles n’auront même pas besoin de s’entraîner pendant plusieurs années pour en arriver-là. La technologie peut d’ailleurs aider les individus qui ne sont pas très fans des disciplines, comme le yoga, à atteindre un état de flux dans les plus brefs délais.

À noter que certains patients peuvent penser que la réalité virtuelle est utilisée pour manipuler leur esprit, ce qui est totalement faux. Effectivement, la VR est loin d’être une « astuce cérébrale » selon le docteur Brennan Spiegel de chez Cedars-Sinai. En fait, elle aide simplement à entraîner l’esprit d’une manière différente.

Cet article Réalité virtuelle et médecine : comment la VR révolutionne les soins et les thérapies a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook lance Horizon Workrooms pour améliorer le travail à distance

Par : Lilia
Horizon Workrooms

Facebook s’oriente vers le travail à distance avec une plateforme collaborative appelée Horizon Workrooms.

Le nouveau service Horizon Workrooms de Facebook est lancé aujourd’hui en tant que version bêta ouverte. Il est gratuit sur le Web via un appel vidéo ou intégré à Oculus Quest 2.  Le logiciel prend en charge jusqu’à 16 personnes en VR ensemble. Il supporte jusqu’à 50 personnes au total lors de l’ajout de ceux qui appellent par vidéo.

Horizon Workrooms de Facebook réunit diverses technologies notamment le suivi des mains sans contrôleur. Il présente des tableaux blancs virtuels interactifs. Ainsi, les participants peuvent écrire, présenter des dossiers ou faire une partage d’écran. Horizon Workrooms intègre aussi une fonction Passthrough. Vous pouvez localiser exactement où quelqu’un est assis dans la pièce sans le regarder.

« Nous allons mettre cet outil à disposition des gens gratuitement. Nous voulons voir ce qu’ils en font », a déclaré Andrew Bosworth, vice-président de Facebook Reality Labs. « Nous pensons qu’Horizon Workrooms est pratique. D’ailleurs, nous l’utilisons déjà pour les réunions. Mais ses potentiels vont au-delà des simples réunions. »

Horizon Workrooms de Facebook, le respect de la vie privée

Les utilisateurs de Workrooms sont tenus d’adhérer à la « Politique de conduite en VR » de Facebook. Les représentants de l’entreprise ont préparé un document expliquant que Workrooms n’utilisera pas vos conversations et documents de travail. De plus, Passthrough traite les images et les vidéos de votre environnement physique à partir des capteurs de l’appareil localement.

Facebook et les applications tierces n’accèdent pas, ne visualisent ni n’utilisent ces images ou vidéos pour des publicités ciblées. Enfin, personne ne peut voir l’écran de votre ordinateur dans Workrooms à moins que vous ne choisissiez de le partager. Les autorisations que vous accordez pour l’application Oculus Remote Desktop ne sont utilisées que dans le but d’autoriser la diffusion en continu de votre ordinateur vers votre casque.

Lors d’une réunion avec Workrooms, aménager les salles avec différentes dispositions des sièges est possible. Cela aide à mieux se concentrer sur la collaboration, la conversation ou la présentation.

L’application Horizon Workrooms de Facebook fournit un espace pour prendre des notes. Vous pouvez également synchroniser votre Outlook ou Google Calendar. Cela facilitera la planification de réunions et l’envoi d’invitations. Le logiciel, ou ses futures versions représente une menace existentielle pour un certain nombre de startups et de développeurs indépendants. C’est par exemple le cas de Virtual Desktop et Bigscreen.

Cet article Facebook lance Horizon Workrooms pour améliorer le travail à distance a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

API Passthrough Experimental : un premier regard sur les jeux AR sur Oculus Quest 2

Par : Lilia
API Passthrough Experimental

Les développeurs ont commencé à utiliser l’API Passthrough Experimental. Cette fonctionnalité permet de créer des expériences de réalité mixte sur les casques Quest 2.

Le mois dernier, Facebook a présenté son API Passthrough Experimental. Il s’agit d’une nouvelle fonctionnalité pour l’Oculus Quest 2. Grâce à elle, les développeurs peuvent créer des expériences de réalité mixte à l’aide des caméras du casque. Disponible dans le cadre de la version v31 du SDK, ils ont la possibilité de personnaliser leur expérience de passthrough. Cela inclut la composition, le style et la géométrie.

Passthrough API Experimental a de nombreuses utilités, de la productivité et du co-working aux jeux et aux interactions sociales. Elle est disponible depuis moins d’un mois. Mais les développeurs sur Quest n’ont pas tardé à l’utiliser.

Certains créateurs ont commencé à se servir du Passthrough API Experimental pour donner vie aux jeux VR existants en AR. Ces jeux pourraient ouvrir la voie à un nouveau genre de jeu sur Oculus Quest.

API Passthrough Experimental, utilisé par de nombreux développeurs

Quelques développeurs ont déjà commencé à expérimenter l’API Passthrough Experimental.

  • CRAZY KUNG FU

Le développeur Field of Vision a publié Crazy Kung Fu sur l’Oculus App Lab en avril dernier. Dans ce jeu, il faut combattre un mannequin d’entraînement en bois avec une série de mouvements de kung fu.

Crazy Kung Fu a publié cette nouvelle expérience dans un vidéo, sur Reddit. Il a pu démontrer qu’être capable de voir le monde réel lorsque vous lancez des coups de poing en VR pourrait changer la donne pour des jeux comme Crazy Kung Fu.

  • CACTUS COWBOY AR

Cactus Cowboy est un jeu de tir VR simpliste où il faut sauver le monde d’une armée de robots envahissants. Vous devez y affronter de nombreux ennemis du désert de cactus à Cactus City. Cactus Cowboy AR offre une nouvelle approche du jeu d’action-aventure original. Il transforme des lieux du monde réel en champs de bataille AR. Dans ce jeu de tir, les joueurs doivent faire face à une armée sans fin de créatures mécaniques en utilisant un arsenal d’armes de base.

  • GRAVITY LAB

Dans un article partagé sur Reddit, Schramm présente une version AR de Gravity Lab alimentée par API Passthrough Experimental. Dans le GIF, nous voyons l’un des 37 puzzles des jeux flotter au centre de la pièce. Schramm peut se promener librement dans sa création sans avoir à se soucier de heurter des objets du monde réel.

Cet article API Passthrough Experimental : un premier regard sur les jeux AR sur Oculus Quest 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Inviter des amis sur Quest ou Rift avec un lien, c’est maintenant possible

Par : Lilia
Oculus Invite Link

Oculus a enfin fourni un moyen d’inviter des amis à se joindre à un jeu VR via l’Invite Link (par SMS, e-mail, DM, etc). Pour l’instant, seules certaines applications prennent en charge cette fonctionnalité.

Introduite avec la mise à jour v31 pour Quest et Rift, Oculus prend en charge la fonction Invite Link. Vous pouvez créer un lien d’invitation de jeu qui amènera votre ami directement dans votre session VR. Vous avez la possibilité de choisir le moyen d’envoi. Cela se fait via l’application pour smartphone Oculus. Cela signifie que vous n’avez pas besoin d’être dans le casque pour configurer la session à laquelle vous souhaitez jouer.

Imaginons que vous souhaitiez jouer à « Racket : Nx » avec des amis. Vous pouvez commencer par accéder à l’application pour smartphone Oculus. Ensuite, vous devez créer un Invite Link pour une session coopérative Racket: Nx. Vous devez envoyer le lien par SMS à des amis. Dès qu’ils sont prêts, ils peuvent cliquer sur le lien sur leur téléphone. Cette action lancera le jeu sur leur casque. Ils rejoindront automatiquement votre session. Les liens d’invitation sont valides pendant 24 heures. Vous pouvez également les envoyer à l’avance et attendre de recevoir un message de vos amis indiquant qu’ils sont prêts.

Oculus: Invite Link et de nombreuses autres fonctionnalités

La fonctionnalité Invite Link fonctionne à la fois avec les jeux Quest et Rift. Les fonctionnalités Destinations, Deep Linking et Rich Presence introduites depuis 2019 ont créé la base d’Invite Link. Invite Link fait partie de la mise à jour de la plate-forme v31. Il accompagne une poignée d’autres nouvelles fonctionnalités multi-joueurs.

Il y aura une nouvelle fonctionnalité « Invite to app » dans le menu universel de Quest. Elle permettra aux joueurs d’inviter plus facilement des amis à leur jeu en cours. Ils n’auront pas besoin de passer par un menu du jeu ou à se rendre dans l’onglet Social.

Une autre fonctionnalité « Rejoin » donne aux utilisateurs la possibilité de rejoindre une session multijoueur s’ils sont déconnectés. De plus, la « liste d’applications » affiche tous les utilisateurs dans une session. Cela facilite l’interaction avec d’autres joueurs à proximité, comme l’envoi d’une demande d’ami.

Pour l’instant, seule une poignée de jeux prend en charge Invite Link. Mais les développeurs peuvent commencer par ajouter des fonctionnalités Destinations et Group Presence à leur application.

Cet article Inviter des amis sur Quest ou Rift avec un lien, c’est maintenant possible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le développeur de Cubism présente de nouvelles fonctionnalités de suivi des mains

Par : Lilia
cubism-suivi-des-mains

Le développeur derrière Cubism, Thomas Van Bouwel, a partagé une vidéo montrant une fonctionnalité en développement. Celle-ci améliorera l’accessibilité et la facilité d’utilisation pour ceux qui jouent avec le suivi des mains.

En plaisantant, Van Bouwel a surnommé la fonctionnalité « les pouvoirs de la force ». Celle-ci vous permet de tirer des pièces dans les airs vers vous avec des mouvements de la main. Dans le cadre du jeu Cubism, es joueurs qui utilisent le suivi des mains pourront récupérer des pièces lorsqu’ils ne peuvent pas les atteindre. Cette fonctionnalité permet d’éviter de se pencher pour saisir des pièces.

Lorsque vous jouez avec des contrôleurs, il existe déjà une fonctionnalité équivalente qui dirige toutes les pièces plus près de vous lorsque vous appuyez sur un bouton. Les solutions de Van Bouwel ne reposent sur aucun bouton à appuyer.

Avec leurs mains, les joueurs doivent faire un mouvement de « viens ici » sur n’importe quelle pièce individuelle. Cela aura pour résultat de l’amener jusqu’à la position de leurs mains. Mieux encore, le bout de vos doigts s’illuminera de la couleur de la pièce ciblée. Vous pouvez donc vous assurer de sélectionner la bonne pièce surtout s’il y en a plusieurs dans la même zone.

Cubism, un exemple d’implémentation de la fonctionnalité de suivi des mains sur Quest

Même sans cette fonctionnalité, Cubism reste l’un des meilleurs exemples et implémentations de la technologie de suivi des mains sur Quest que nous ayons vu jusqu’à présent. En juin, nous avons approfondi l’histoire du jeu et le parcours de Van Bouwel en tant que développeur VR. Issu d’une formation en architecture, Van Bouwel a fait le saut vers la VR en 2016. Il a sorti Cubism quelques années plus tard.

Il n’y a aucune confirmation sur le moment où cette nouvelle fonctionnalité de suivi des mains fera son chemin vers une mise à jour Cubism. Mais nous savons que le jeu est configuré pour recevoir un ensemble de nouveaux niveaux DLC dans le futur.

Cet article Le développeur de Cubism présente de nouvelles fonctionnalités de suivi des mains a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sport et VR : comment la réalité virtuelle va changer le monde du sport ?

Par : Bastien L
sport vr

Le monde du sport et la VR font actuellement bon ménage. Il faut dire que la technologie est en train de changer littéralement cet univers-là. Les athlètes et les entraîneurs, tout comme les joueurs, les fans, les téléspectateurs et les sociétés exerçant dans ce secteur sont tous concernés par ce changement. Ils devraient donc tous bénéficier des avantages apportés par la réalité virtuelle. Voici justement comment cette dernière va changer ce fameux monde.

À l’heure actuelle, la réalité virtuelle n’est plus un mystère pour les acteurs de nombreux secteurs d’activité. Effectivement, elle s’invite en ce moment dans presque tous les domaines, dont l’industrie automobile, du tourisme, de la santé, de l’entrepreneuriat et bien d’autres encore. Désormais, le monde du sport est également concerné, et la technologie est même en train d’y apporter des changements notables. En tout cas, la VR n’est donc plus réservée à l’univers des jeux vidéo.

Une meilleure expérience pour les téléspectateurs

Il est évident que les téléspectateurs font partie des principaux bénéficiaires des atouts de la VR dans le monde du sport. En effet, même si les billets pour un match donné sont épuisés, ils pourront toujours y assister comme s’ils y étaient pour de vrai.

Pour profiter pleinement d’une telle expérience immersive, ils n’ont bien sûr qu’à s’offrir un casque de réalité virtuelle. Grâce à l’appareil, ils pourront ainsi voir le match en question avec une vue à 360 degrés.

Ils pourront même voir leurs amis assis à côté d’eux dans les gradins en tournant tout simplement la tête. Bien entendu, même si tout le monde peut se voir, chacun sera assis sur son canapé à la maison.

Un moyen de se mettre dans la peau ou face à ses joueurs préférés

Toujours du côté des fans, la réalité virtuelle peut également leur permettre de se mettre dans la peau ou face à leurs joueurs favoris. En d’autres termes, ils pourront, par exemple, s’entraîner virtuellement avec leur joueur de football préféré, et découvrir ce qu’il ressent une fois sur le terrain.

Ils pourront aussi incarner un pilote de formule 1 d’exception et ressentir l’accélération et le dérapage de son véhicule, entre autres. C’est surtout grâce aux sièges de simulation qu’on peut vivre une telle expérience.

En somme, les utilisateurs auront l’occasion d’interagir avec leurs sportifs préférés, même si cela reste virtuel.

Un véritable outil de coaching

Pour les coachs et les formateurs dans le monde du sport, la VR constitue un véritable outil de coaching. Il ne faut pas oublier que la technologie leur donne la possibilité d’entraîner leurs joueurs, même s’ils se trouvent à l’autre bout du monde.

Cela peut se faire, notamment grâce à la 5G. Celle-ci permet en effet de diffuser très rapidement des données collectées à partir d’appareils portables et de différents capteurs. Ainsi, les entraîneurs pourront obtenir les commentaires de leurs athlètes en temps réel.

La réalité virtuelle leur donne d’ailleurs l’opportunité de simuler des situations de jeu réelles. Cela leur permettra bien entendu d’améliorer les compétences stratégiques et tactiques de leurs joueurs.

Un moyen efficace d’améliorer les performances des joueurs

Comme évoqué précédemment, la VR peut améliorer les compétences des joueurs dans le monde du sport. En plus de l’efficacité des séances d’entraînement virtuelles planifiées par leur coach, ils pourront aussi s’entraîner plus efficacement.

Effectivement, ils pourront éviter les éventuelles blessures, et pourront alors améliorer leurs compétences techniques. La réalité virtuelle leur donne en outre la possibilité de s’entraîner en intérieur en cas de mauvais temps, par exemple.

Malgré cela, ils pourront vivre la même expérience que s’ils étaient à l’extérieur. Ils pourront même se retrouver virtuellement dans un tout autre endroit, comme dans un stade.

Une manière d’inciter les jeunes à faire du sport

Un autre avantage de la technologie VR dans le domaine du sport est qu’elle permet d’inciter les jeunes à faire du sport. Il ne faut pas oublier que les nouvelles générations sont plus attirées par les jeux vidéo que par le sport.

C’est justement là que la réalité virtuelle entre en jeu. Effectivement, elle combine les deux secteurs. En d’autres mots, elle donne aux joueurs l’occasion de faire du sport tout en s’amusant, ce qui rend ce dernier nettement plus attrayant.

Ainsi, les jeunes seront plus susceptibles de pratiquer un sport plus souvent.

De nouveaux sports passionnants prennent naissance

La technologie VR, accompagnée de la réalité augmentée, donne aux développeurs la possibilité de créer de nouveaux sports plutôt passionnants. Hado constitue justement un exemple concret.

Cet e-sport est actuellement devenu incroyablement célèbre dans divers pays, comme Singapour et le Japon. Pour être aussi populaire, il combine deux mondes, à savoir le jeu vidéo et le sport.

À l’heure actuelle, de plus en plus d’expériences VR basées sur le sport voient le jour grâce à l’évolution de la technologie. De plus, bon nombre de professionnels organisent désormais des tournois de jeux VR, si l’on ne prend que l’exemple du 1er Open de France de tennis de table en VR.

L’entraînement à la maison

Avec la technologie VR, les sportifs amateurs ont désormais la possibilité de s’entraîner dans le confort de leur foyer. Bien qu’ils restent chez eux, ils peuvent très bien améliorer leurs compétences.

Pour cela, ils n’ont qu’à enfiler leur casque VR, et commencer à faire du vélo ou à ramer, par exemple. Bien entendu, il existe encore d’autres manières de pratiquer du sport en restant chez soi.

Dans tous les cas, même si on reste à la maison, il est possible de choisir les endroits où l’on compte s’entraîner virtuellement. En somme, on peut très bien faire du vélo virtuellement dans les Alpes, entre autres, même si on se trouve à l’autre bout du monde.

Moins d’erreurs pour les arbitres

Même les arbitres peuvent profiter des atouts de la VR dans le monde du sport. Tout d’abord, la réalité virtuelle peut les aider à développer efficacement leurs compétences.

Aussi, en portant un casque VR, ils pourront voir avec davantage de précision tout ce qui se passe sur le terrain. Ils pourront de ce fait prendre une meilleure décision immédiatement.

Ainsi, il y aura moins de risques qu’ils fassent des erreurs lors de l’arbitrage de tout match. Dans tous les cas, il faut avouer que la réalité virtuelle et le sport sont actuellement en train de devenir indissociables.

Cet article Sport et VR : comment la réalité virtuelle va changer le monde du sport ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Amener le jury sur une scène de crime via la VR pour des verdicts plus cohérents

Par : Lilia
VR scène de crime

Grâce à l’avènement de la réalité virtuelle, les jurés peuvent se rendre sur une scène de crime via un casque VR. Désormais, ils ont une meilleure chance de prendre la bonne décision.

Reconstituer un crime à partir d’une série de documents présentés dans une salle d’audience n’est pas une mince affaire. Cela est vrai, surtout lorsque l’avenir d’une personne est en jeu. Annoncer le verdict correct sur les cas d’accidents de voiture et de meurtres dépend d’une bonne connaissance de l’espace. Mais à moins d’être sur la scène de crime, la marge d’erreur est grande.

Une nouvelle étude publiée par l’Université d’Australie-Méridionale fournit des preuves accablantes en faveur de l’utilisation de la VR dans la salle d’audience. Cette solution permet aux jurés d’atterrir en plein milieu d’un accident de voiture ou d’une scène de crime.

Une équipe de chercheurs d’UniSA, de juristes, de policiers et de médecins légistes a simulé une scène de délit de fuite. Ils ont reconstitué les événements avec un scanner laser pour comparer les verdicts entre les jurés, utilisant des casques de réalité virtuelle et s’appuyant sur des photographies de la scène de crime. Le résultat ? Meilleur rappel, précision spatiale et verdicts plus cohérents.

La VR pour visualiser la scène du crime, l’avenir des salles d’audience ?

« La VR a demandé beaucoup moins d’efforts que l’utilisation de photographies pour reconstituer la séquence des événements », explique le Docteur Andrew Cunningham, du Centre de recherche australien d’UniSA pour les environnements interactifs et virtuels.

Les participants à l’étude qui regardaient la scène de crime avec un casque de réalité virtuelle étaient 9,5 fois plus susceptibles de choisir le même verdict que le groupe qui s’est fié aux photographies.

« Les participants qui étaient immergés dans la scène d’un accident de voiture étaient plus susceptibles de se souvenir correctement de l’emplacement du véhicule au moment de l’accident par rapport à la victime », ajoute le Docteur Cunningham.

« Cela fournit une preuve sans équivoque que la RV conduit à des verdicts plus justes et plus cohérents po. Cette technologie pourrait en effet être l’avenir des salles d’audience », a déclaré le Docteur Cunningham.

La chercheuse principale, le Docteur Carolin Reichherzer, affirme que les visites sur site sont toujours la norme d’excellence pour fournir aux jurys une impression réaliste d’une scène de crime. Mais elles ont aussi leurs inconvénients. « Elles sont coûteuses, en particulier dans les endroits éloignés. Dans certains cas, le site lui-même a changé, rendant impossible des visualisations précises », explique le Docteur Reichherzer.

Cet article Amener le jury sur une scène de crime via la VR pour des verdicts plus cohérents a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

XRHealth et Reducept : Une thérapie en réalité virtuelle pour la gestion de la douleur

Par : Lilia
XRHealth Reducept

Un nouveau partenariat a été établi entre XRHealth, géant américain de la télémédecine VR et Reducept, une solution thérapeutique digitale. Cette collaboration vise à aider les patients à mieux gérer leur douleur.

XRHealth, application de réalité étendue et thérapeutique annonce une collaboration avec Reducept. Ce partenariat vise à étendre leur offre aux patients en matière de thérapie en réalité virtuelle pour la gestion de la douleur. Cette technologie propose des exercices qui forment les personnes souffrant de douleur chronique à maîtriser la douleur. Cela réduit potentiellement le besoin de médicaments.

Le partenariat XRHealth et Reducept a été conçu pour les personnes souffrant de douleur chronique persistante. Le jeu Reducept VR entraîne le cerveau des utilisateurs à créer son propre analgésique via un traitement numérique de la douleur psychologique.

L’application de gestion de la douleur fournit des parcours visuels immersifs et une éducation à travers un récit gamifié. Elle propose également des expériences comportementales ciblées. Elle applique des techniques fondées sur des preuves allant de la thérapie d’acceptation et d’engagement et de la thérapie cognitivo-comportementale à la virtualisation 3D du corps.

Le partenariat XRHealth et Reducept, d’une importance capitale

Le CDC rapporte que plus de 20 % des adultes américains souffrent de douleur chronique. Selon son rapport, 7,4 % sont atteints de douleur chronique à fort impact. La collaboration XRHealth et Reducept aidera de nombreuses personnes à reprendre le contrôle de leur vie.

Reducept forme le cerveau à gérer la douleur différemment. En effet, il combine les connaissances scientifiques sur l’éducation à la douleur, la psychologie et la thérapie numérique. En outre, il enseigne aux utilisateurs comment la douleur affecte leur corps. Reducept donne aussi des conseils pratiques à appliquer dans la vie quotidienne.

Reducept est un logiciel primé. Il a remporté le “United Nations World Summit Award”, le “Accenture Healthtech Innovation Challenge Award 2019”, les “International Serious Play Awards 2019” et les “Game Bakery Awards : Best Serious Game 2020”. Aujourd’hui, grâce à lui, plus de 2500 patients en savent davantage sur leur douleur. En plus, ils ont un meilleur contrôle sur leur vie.

« Nous souhaitons offrir aux personnes souffrantes un traitement agréable, satisfaisant et durable de la douleur. Reducept combine plusieurs techniques axées sur le patient, éprouvées en clinique pour réduire l’impact négatif de la douleur sur la qualité de vie. Nous sommes ravis de rejoindre XRHealth pour rendre le traitement Reducept accessible sur leur plateforme », a déclaré Margryt Fennema, PDG de Reducept.

Cet article XRHealth et Reducept : Une thérapie en réalité virtuelle pour la gestion de la douleur a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Design VR – Comment la réalité virtuelle va transformer le design ?

Par : Lilia
vr design

Blade Runner 2049, ce film de science-fiction américain, considéré comme l’un des meilleurs long-métrages de 2017, présentait un avenir sombre dans lequel la réalité virtuelle imprégnait l’existence quotidienne. De leur côté, les concepteurs explorent aujourd’hui tous les moyens potentiellement bénéfiques et créatifs de tirer profit de cette innovation. La VR en tant que technologie n’est pas nouvelle. Et elle n’est plus réservée aux joueurs. Elle est présente dans tous les domaines, des ventes de voitures à la formation en entreprise. Dans cet article, nous allons découvrir quelques façons dont la réalité virtuelle change le monde du design VR.

Voyager tout en restant depuis chez soi

L’un des principaux avantages de la réalité virtuelle est sa capacité à rendre les meilleures expériences accessibles au plus grand nombre. Autrefois, pour se rendre dans un musée ou une galerie lointaine, il était nécessaire d’économiser pendant de nombreuses années. Et aujourd’hui, désormais, il est possible de pénétrer « virtuellement » dans un nombre croissant d’institutions culturelles.

A titre d’exemple, nous citons le musée du Prado (Museo Nacional del Prado) à Madrid. Cet établissement a choisi d’intégrer la technologie VR dans la conception de son site Web. Grâce aux visites virtuelles, les utilisateurs bénéficient d’une expérience complètement immersive de la navigation dans les galeries du musée. Ils n’ont pas besoin d’être physiquement présents. Cette solution est idéale, tout particulièrement pendant les jours de pluie où l’on souhaite explorer le musée sans bouger de chez soi.

Réinventer le processus de conception avec l’informatique holographique

L’informatique holographique semble être uniquement une technique tirée du célèbre film de science-fiction Minority Report. Mais actuellement, cette nouvelle technologie devient une réalité potentiellement accessible et abordable pour les personnes exerçant dans les industries du design.

Grâce à l’utilisation de casques spécialisés comme le Magic Leap One, les utilisateurs sont en mesure de visualiser des projections holographiques pendant qu’ils travaillent. Cela peut paraître fantaisiste. Néanmoins, grâce à cette solution, les concepteurs peuvent travailler sur des conceptions in situ. Il s’agit d’une expérience de travail dynamique et libératrice. En réalité, Shutterstock s’est associé à Magic Leap afin d’offrir des ressources multimédias de haute qualité pour l’informatique spatiale, aidant les créateurs de Magic Leap à créer des environnements de réalité mixte réactifs.

Design VR : révolutionner l’expérience d’achat en ligne

Bon nombre de concepteurs de sites Web se sont tournés vers la technologie de la réalité augmentée afin de fournir une expérience plus interactive aux utilisateurs.  Les fabricants de meubles commencent déjà à tirer profit du potentiel de cette innovation. En effet, il existe des applications grâce auxquelles les consommateurs peuvent tester efficacement comment les meubles s’intégreront à leur domicile.

L’application Place d’Ikea fait partie de l’un de ces outils révolutionnaires. Ce programme facilite non seulement la décoration mais aussi le shopping. En l’utilisant, vous pouvez prévisualiser virtuellement plus de 2 000 produits via l’application iPhone. Vous pouvez même placer des meubles 3D à l’échelle réelle dans votre maison à l’aide de l’objectif de l’appareil photo de votre iPhone. Ainsi, vous aurez une panoplie d’idées pour décorer votre intérieur à tout moment.

Design VR : voyager plus facilement avec les applications AR

Pour certaines personnes, voyager est une expérience stressante. Ainsi, la plupart choisissent de payer des tarifs plus élevés pour bénéficier des installations d’embarquement rapides ou éviter le chaos aéroportuaire dans les salons privés. Pour rendre le processus de voyage moins stressant, des concepteurs se sont intéressés sur le potentiel de la réalité augmentée (RA).

L’agence numérique PLATFORM a constaté qu’une application utilisant la technologie AR pouvait aider les voyageurs à localiser rapidement leur itinéraire et à localiser instantanément les portes, les restaurants et les toilettes. Grâce à des fonctionnalités supplémentaires, vous êtes même en mesure d’évaluer le temps et la distance à parcourir jusqu’à votre porte d’embarquement.

Les projections sur écran tactile introduisent la VR chez soi

Certains designers ont eu recours à la réalité virtuelle pour apporter une touche plus humaniste aux intérieurs améliorés numériquement. En association avec l’entreprise HTC, Swift Creatives Studio a créé une lampe de projection AR pour la maison. L’élégante lampe HTC Vive est conçue pour être fixée au mur ou au plafond d’une cuisine. La projection vous permet de régler la température du four. Elle vous donne également des conseils de cuisson sur la préparation des ingrédients.

Swift Creatives a également prototypé des produits de réalité mixte pour réaliser un large éventail de fonctions originales dans les environnements domestiques. Cela inclut tout, des projections pour trancher parfaitement le pain à un paysage de neige ambiant interagissant avec les objets ménagers.

Des expériences de réalité virtuelle partagées

Il est évident que de nombreux produits VR actuels, tels que les casques, fonctionnent en isolant l’utilisateur dans un environnement que lui seul peut voir. Cependant, certains concepteurs cherchent à rendre les produits de réalité virtuelle plus sociaux et inclusifs. Le designer industriel Ben Lorimore a envisagé une solution à l’expérience isolante de la réalité virtuelle avec son casque Flow.

L’avant du casque dispose d’un écran qui reflète l’expérience VR. Cela a un double objectif. Premièrement, les spectateurs sont en mesure d’évaluer s’il est approprié ou sûr d’interagir avec ou d’interrompre l’utilisateur. Deuxièmement, cela leur permet de voir ce que l’utilisateur voit. En d’autres termes, ils sont inclus dans l’expérience VR en tant qu’utilisateurs secondaires.

Le design VR, aucune limite à la créativité

Ces dernières années, le nombre de concepteurs intégrant la réalité virtuelle, augmentée et mixte dans leur travail est croissant. Des entreprises technologiques comme Microsoft et Facebook investissent des fonds importants dans le développement de produits liés à la réalité virtuelle. Nous pouvons nous attendre à voir beaucoup plus de changements à venir dans le monde du design VR. De plus, dans le cadre du design VR, il y a autant de possibilités pour les concepteurs.

Et à vrai dire, la technologie immersive a réellement besoin que les concepteurs se lancent, s’impliquent, prennent des risques et créent quelque chose de nouveau. La meilleure façon de commencer est de faire l’expérience de la VR/AR par vous-même si vous ne l’avez pas déjà fait. Par ailleurs, si vous l’avez déjà essayé, il est temps de plonger dans l’immersion totale. Il est impossible de commencer à concevoir sans avoir eu de l’expérience en la matière.

Des applications VR/AR gratuites

Pour les débutants à petit budget, il est nécessaire de télécharger des applications VR/AR depuis les magasins d’applications. Un bon nombre d’applications sont toujours gratuites. Le choix est assez large. A titre d’illustration, Google Cardboard, est le moyen le moins cher de commencer à expérimenter la réalité virtuelle. Si vous vous sentez un peu plus aventureux et disposez un peu plus d’argent, Google Daydream et Samsung Gear VR offrent des expériences plus intégrées et de meilleure qualité.

Pour ceux qui ont de plus gros portefeuilles, Oculus, HTC Vive et Sony proposent des plates-formes haut de gamme qui se concentrent davantage sur les jeux. Néanmoins, les coûts peuvent être élevés, de 949 dollars pour un pack PlayStation VR complet à plusieurs milliers de dollars pour un système Vive ou Oculus avec un PC haut de gamme. Ces systèmes nécessitent également des connaissances techniques.

Cet article Design VR – Comment la réalité virtuelle va transformer le design ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Architecture VR – Comment la réalité virtuelle transforme l’architecture

Par : Bastien L
Architecture VR

La technologie VR est en ce moment de plus en plus présente dans le secteur de l’architecture. Elle n’est pas seulement utile dans la présentation d’un projet. Les professionnels du domaine s’en servent également dans le processus de conception d’un bâtiment. Il faut dire que la réalité virtuelle est en train de transformer ce secteur-là.

À part l’univers des jeux vidéo dans lequel il brille en ce moment, la réalité virtuelle s’invite actuellement dans de nombreux autres secteurs d’activité. Parmi ceux-ci, on compte, entre autres, l’automobile, la santé, le tourisme, l’entrepreneuriat, le sport, le transport, etc. On sait d’ailleurs maintenant que la technologie et l’architecture font désormais bon ménage. Les architectes et les autres acteurs du domaine y ont de plus en plus recours dans leur métier. Voici justement comment la VR transforme l’architecture.

Quels sont les avantages de la VR pour l’architecture ?

La VR propose pas mal d’avantages aussi intéressants les uns que les autres aux architectes et aux autres professionnels de l’architecture. Les bonnes raisons de l’adopter dans leur métier sont nombreuses pour eux. Voici justement les principaux points forts de cette technologie pour ce fameux secteur.

De faibles coûts de démarrage

La technologie VR est donc tout d’abord en mesure de réduire les coûts de démarrage dans le domaine de l’architecture. Il ne faut pas oublier que quelques centaines d’euros peuvent suffire pour s’offrir un casque de réalité virtuelle haut de gamme, comme l’Oculus Quest 2.

Il est vrai qu’on pourrait avoir besoin d’un matériel informatique supplémentaire en optant pour certains casques VR. Néanmoins, les dépenses ne devraient tout de même pas dépasser les 8000 euros pour disposer de tous les équipements VR nécessaires.

De plus, si le recours à ces derniers permet de gagner ne serait-ce qu’un seul client de plus, on peut déjà dire que l’investissement est rentabilisé.

Une longueur d’avance sur les concurrents

Personne ne nie que l’architecture est un univers très concurrentiel. Pour percer dans ce secteur, il est de ce fait impératif de trouver tous les moyens possibles pour se démarquer de la concurrence.

La réalité virtuelle constitue justement une excellente solution pour cela. Il ne faut en effet pas oublier que l’expérience des rendus 3D sur ordinateur est assez limitée, ce qui n’est pas le cas avec la technologie VR.

Étant donné que cette dernière offre aux clients potentiels la possibilité d’explorer tout espace en détail et d’interagir avec, ils seront plus enclins à le choisir. En somme, l’architecte aura une longueur d’avance sur ses concurrents, et pourra mieux sécuriser ses affaires.

Un moyen de réduire les éventuelles révisions

Grâce à une représentation virtuelle de la conception d’un bâtiment, les clients potentiels ont l’occasion de voir clairement et immédiatement ce qui leur plaît ou qui ne leur plaît pas. C’est ainsi nettement mieux que s’ils regardaient un modèle 3D ou un plan d’étage, par exemple.

Cela signifie que les architectes n’auront plus à perdre beaucoup de temps pour effectuer à chaque fois d’éventuelles révisions des conceptions. De plus, ils n’auront plus à toujours attendre de nouveaux commentaires venant de leur clientèle avant de pouvoir avancer.

Il ne faut d’ailleurs pas oublier qu’il est possible de réaliser des changements en temps réel dans le monde virtuel. Cela permet de donner aux clients un aperçu des caractéristiques esthétiques spécifiques du bâtiment. On parle, entre autres, de l’éclairage, de la couleur des murs, et même des meubles.

Une manière de reproduire des scénarios du monde réel

Parmi les avantages de la technologie VR dans le domaine de l’architecture, il y a aussi sa capacité à reproduire des scénarios du monde réel. Les architectes peuvent, par exemple, s’en servir pour placer leurs clients dans un environnement virtuel et voir comment ils interagiront avec.

Ainsi, ils peuvent, entre autres, tester les itinéraires menant vers les issues de secours en plaçant un individu donné dans une partie obscure d’un bâtiment. Bien entendu, ils devront ensuite demander à la personne d’en sortir.

Grâce à une telle simulation, les futurs projets seront nettement plus sûrs. De plus, cela améliorera à coup sûr l’expérience utilisateur.

Architecture et VR : les points essentiels à connaître pour bien débuter

En raison de ses différents avantages, la VR intéresse en ce moment de plus en plus les professionnels de l’architecture. Mais avant de réellement adopter cette technologie dans l’exercice de leur métier, ils doivent impérativement connaître certains points afin de bien débuter. Voici ces points essentiels.

La réalité virtuelle est une technologie en perpétuelle évolution

L’apparition des premiers casques VR remonte à l’année 1968. Bien que la réalité virtuelle ne date pas d’hier, elle ne cesse d’évoluer jusqu’à maintenant. Depuis ces dernières années, elle a même connu un véritable boom, notamment grâce aux progrès de la technologie mobile. Désormais, l’imagerie de haute résolution est à la portée de tout le monde.

De plus, la venue au monde des nouveaux modèles de casques VR, comme le Valve Index, le HTC Vive Pro 2, l’Oculus Rift, etc., a rendu l’accès à la VR plus abordable. Il en est de même pour le rachat d’Oculus par Facebook au courant de l’année 2014.

Une telle rapidité d’évolution peut cependant être un obstacle pour l’adoption de la VR dans le secteur de l’architecture. Les professionnels du domaine n’ont en général ni le temps ni les ressources nécessaires pour comparer toutes les possibilités offertes par la technologie. C’est la raison pour laquelle il est important de bien connaître ses avantages et ses éventuels inconvénients. Dans tous les cas, il faut savoir que c’est en Europe qu’on utilise le plus la VR dans l’architecture.

La réalité virtuelle, la réalité augmentée et la réalité mixte sont des technologies similaires, mais qui ont un potentiel différent

Les utilisateurs ont souvent tendance à confondre la VR, l’AR et la MR (réalité mixte). Il est vrai qu’il s’agit de technologies similaires, mais leur potentiel n’est pas le même. Pour la VR, c’est un environnement immersif généré par un casque dédié à cet effet. En d’autres termes, elle plonge toute personne portant ce dernier dans un environnement virtuel, et la coupe entièrement du monde extérieur.

Pour ce qui est de la réalité augmentée, elle permet de voir certaines données et informations didactiques dans le monde réel à l’aide d’appareils, comme les smartphones. Pokémon Go constitue un parfait exemple d’application AR qui a connu un franc succès auprès du grand public.

En ce qui concerne la réalité mixte, comme son nom l’indique, elle allie les avantages des deux autres technologies. Pour cela, elle superpose des objets virtuels dans le monde réel. Ainsi, si on prend l’exemple d’un architecte et d’un ingénieur qui se trouvent dans des pays différents, ils ont la possibilité d’interagir avec un même bâtiment virtuel dans un environnement réel.

Les architectes peuvent se servir de la VR à différentes phases de leurs divers projets

Il ne faut pas oublier que son niveau de détail fait partie des principaux avantages de la réalité virtuelle. Lors d’une phase d’esquisse, entre autres, il est vrai qu’on peut s’immerger dans un environnement qui n’est pas encore photoréaliste. Cela permet déjà d’avoir un aperçu de la volumétrie, par exemple.

Toutefois, l’immersion virtuelle peut être largement plus réaliste. Une vidéo en VR peut tout montrer en détail, même les rayons du soleil, ce qui est idéal pour les présentations à la clientèle.

En plus de cela, de plus en plus d’architectes associent la technologie à la modélisation numérique ou BIM. Grâce à cela, ces professionnels et leurs clients ont l’occasion de mieux saisir les qualités spatiales de leur projet. Cela donne à coup sûr aux clients une meilleure confiance quant à la forme de leur projet.

Une technologie qui nécessite une certaine expertise

L’utilisation de la réalité virtuelle requiert une bonne dose d’expertise. Et pourtant, les architectes ne disposent souvent pas de temps pour tester et comprendre tous les dessous de la technologie.

C’est la raison pour laquelle les acteurs de l’architecture espèrent que les professionnels de la VR mettent au point des programmes et des matériels spéciaux pour ce secteur.

Néanmoins, il faut savoir que certaines agences se sont, entre autres, déjà lancées dans la conversion de leurs données BIM en données VR. Pour cela, elles se sont servies de plateformes dédiées à cet effet.

Architecture et VR : comment partager et présenter ses visions créatives ?

La VR offre de nombreuses possibilités aux professionnels de l’architecture. Toutefois, les architectes se servent notamment de la technologie pour créer des présentations époustouflantes. Ils disposent de plusieurs méthodes pour ce faire, dont voici quelques-unes.

Partage d’écran lors d’un appel vidéo

Pour présenter des modèles de manière immersive avec diverses personnes n’ayant pas accès à la réalité virtuelle, on peut opter pour le partage d’écran lors d’un appel vidéo.

Pour cela, on n’a qu’à se servir d’outils de visioconférence, à l’instar de Zoom. On peut alors aisément partager ce qu’on voit sur une application VR, comme The Wild.

Enregistrement d’une vidéo de ses conceptions

Pour présenter ses visions créatives à ses clients, on peut aussi opter pour l’enregistrement d’une vidéo de ses conceptions sur un PC. L’enregistrement peut se faire à l’aide d’outils spécifiques, comme OBS.

Ainsi, lorsqu’on utilise The Wild, par exemple, on a la possibilité de passer à une vue à la première personne ou à la troisième personne. Ensuite, on peut capturer une présentation de son modèle pour un partage rapide.

Invitation des clients potentiels pour une visite

En employant une application VR, comme The Wild, dans le domaine de l’architecture, on peut inviter ses clients potentiels à explorer son modèle avec soi en temps réel. Ils peuvent effectuer la visite avec ou sans VR.

Il faut en effet savoir qu’une telle appli donne à un nombre illimité de personnes la possibilité de découvrir n’importe quel modèle en VR ou non. Une simple invitation en un clic suffit pour les inviter. De plus, ils peuvent laisser des commentaires en cas de besoin.

Cet article Architecture VR – Comment la réalité virtuelle transforme l’architecture a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Ready Player Me : créez votre identité numérique inter-application

Par : Serge R.
Ready Player Me

Wolf3D, le studio derrière Ready Player Me, vient de dévoiler une nouvelle plateforme, ou plutôt un hub permettant de créer un avatar 3D personnalisé inter-application. En d’autres termes, ce dernier peut donc être utilisé dans un large catalogue de jeux et d’applications VR. Parmi ceux-ci, on compte des expériences VR sociales, à l’instar de Somnium Space et VRChat. Il y a également des outils immersifs, comme LIV et Animaze.

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de Ready Player Me, il s’agit d’un service gratuit offrant aux utilisateurs la possibilité de créer un avatar 3D personnalisé leur ressemblant. Pour en créer un, ils n’ont qu’à se rendre sur son site web, puis s’y connecter. Ils doivent ensuite se prendre en photo à l’aide de la webcam de leur PC. Ils n’ont plus qu’à attendre quelques minutes, le temps que l’application génère automatiquement leur avatar.

L’avatar ainsi créé peut être personnalisé manuellement avec toutes sortes de coiffures, vêtements, couleurs de peau, etc. Une fois terminé, on peut le télécharger dans certaines applications VR ou en tant que fichier .fbx standard. On sait maintenant que le service propose une nouvelle plateforme permettant d’utiliser les avatars dans une longue liste de jeux et d’applications VR.

Hub de Ready Player Me : plus de 260 jeux et applications VR compatibles

Avec le lancement du hub de Ready Player Me, il est désormais possible d’utiliser un même avatar 3D dans pas moins de 260 jeux et applications VR différents. Les utilisateurs n’ont donc plus besoin de créer un avatar pour chaque nouvelle expérience.

Ils ont dorénavant droit à une identité numérique unique qu’ils peuvent employer dans une large gamme de contenus populaires, ce qui les rapproche davantage du métaverse.

Grâce à cela, ils ont l’occasion de naviguer entre les divers jeux et applications VR compatibles de manière transparente.

Comment ça marche ?

Pour utiliser la nouvelle fonctionnalité de Ready Player Me, on doit créer un profil sur readyplayer.me, puis cliquer sur « Enter the Hub » afin d’y accéder. Une fois dedans, on peut voir et personnaliser ses avatars 3D tout en découvrant de nouvelles applications VR.

Il ne reste plus qu’à sélectionner « Connect Avatar » et à se connecter à son profil personnel. Chaque fois qu’on se connecte à la plateforme, le nouvel avatar 3D ainsi choisi sera donc prêt à être utilisé.

À noter que pour proposer aux utilisateurs autant d’applis VR compatibles, Wolf3D s’est associé à de nombreux studios.

Cet article Ready Player Me : créez votre identité numérique inter-application a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La mise à jour V31 d’Oculus améliore la sécurité et facilite le jeu avec des amis

Par : Lilia
Mise à jour V 31 Oculus

La mise à jour V31 mensuelle de l’Oculus Quest est en cours, intégrant plusieurs nouvelles fonctionnalités. Par conséquent, les jeux multijoueurs seront plus fluides. Cela apportera aussi une amélioration de la sécurité du casque surtout si plusieurs personnes l’utilisent.

Dans une nouvelle publication de blog sur sa mise à jour V31, Oculus présente un nouveau bouton “Inviter à l’application“. Celui-ci apparaîtra dans certains titres (Beat Saber, Blaston, Demeo, Echo VR, ForeVR Bowl, Hyper Dash, PokerStars VR et Topgolf avec Pro Putt). Lorsque vous êtes dans l’un de ces jeux vidéo, vous trouverez le bouton dans le menu universel. Une fonctionnalité vous permettra d’envoyer une notification d’invitation contextuelle à un ami. Il peut aussi s’agir de quelqu’un avec qui vous avez récemment joué ou à un joueur du jeu. Si votre invité accepte, il sera directement entraîné dans une session multijoueur.

Les titres mentionnés sont les premiers à intégrer la fonctionnalité. Cependant, tous les développeurs y accéderont une fois la mise à jour V31 en place. De plus, l’application mobile d’Oculus vous permettra de configurer des sessions avant de vous diriger vers la réalité virtuelle, en générant un lien d’invitation personnalisé pouvant ensuite être partagé.

Un panneau Paramètres de sécurité pour la mise à jour V31 d’Oculus

L’autre ajout majeur de cette mise à jour V31 concerne la sécurité. A partir du nouveau panneau « Paramètres de sécurité », vous êtes en mesure de définir ou de réinitialiser un schéma de déverrouillage à la fois dans la VR et sur l’application. Celui-ci peut être utilisé pour se connecter au casque ou accéder aux mots de passe enregistrés. Vous ne souhaitez plus taper vos mots de passe tout le temps ? Le navigateur Oculus enregistre et remplit automatiquement vos mots de passe.

Sur sa page Facebook, Mark Zuckerberg a mentionné une autre fonctionnalité intéressante destinée directement aux développeurs. Il s’agit de l’accès à l’API Passthrough Experimental. Cela permettrait aux créateurs de « construire et tester des expériences de réalité mixte », note le PDG de Facebook.

La mise à jour v31 d’Oculus se fera d’une manière progressive. Dans quelques temps, tout le monde y accédera. De ce fait, vous devrez attendre pour voir les changements.

Cet article La mise à jour V31 d’Oculus améliore la sécurité et facilite le jeu avec des amis a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’US Space Force vend désormais ses propres NFT AR

Par : Ruan
US Space Force

La toute nouvelle branche de l’armée américaine US Space Force lance une série de NFT en réalité augmentée, à reconnaissance optique, en l’honneur de l’astronaute Neil Armstrong.

La société a l’intention de célébrer le lancement du cinquième engin spatial de la flotte de satellites GPS III. Ainsi, elle vend ses propres NFT compatibles avec la réalité augmentée, à l’effigie de l’astronaute de légende, Neil Armstrong.

Présentation des NFT AR de la société US Space Force

Les NFT (non-fongible tokens) sont des actifs numériques uniques qui existent sur un réseau de blockchain, comme Ethereum. Il s’agit d’images, de gifs, de vidéos et même de tweets. Les propriétaires peuvent échanger ces jetons numériques ou les vendre pour réaliser un bénéfice.

Cette collection NFT AR inspirée de l’espace porte le nom de “ARMSTRONG”. Elle comprend un NFT en édition limitée inspiré du satellite GPS III SV05, ainsi que la pièce commémorative. Le patch est offert aux membres de l’équipe de l’US Space Force participant à la mission.

Son programme de lancement et sa mise en vente

L’armée de l’espace américaine a mis en orbite un satellite en l’honneur du premier homme à avoir posé le pied sur la lune, Neil Armstrong.

Le NFT GPS III susmentionné sera disponible à l’achat trois jours avant le lancement du véritable satellite via Star Atlas. En outre, ce dernier constitue un métavers en ligne alimenté par la blockchain, avec une touche de science-fiction.

Les joueurs peuvent y voyager dans l’espace profond à la recherche d’actifs blockchain à réclamer. Le reste des NFT “ARMSTRONG” est disponible via la plateforme de collecte numérique Ethernity lors du lancement des actifs depuis le 17 juin. Les propriétaires pourront alors visualiser leurs NFT AR de l’US Space Force nouvellement acquis en utilisant l’application VueXR sur iOS et Android.

Cet article L’US Space Force vend désormais ses propres NFT AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Immobilier VR – Comment la réalité virtuelle transforme l’immobilier

Par : Bastien L
Immobilier VR – Comment la réalité virtuelle transforme l’immobilier

À mesure qu’elle évolue, la réalité virtuelle transforme progressivement l’industrie de l’immobilier. Cette technologie révolutionnaire bouleverse les traditions du secteur, en permettant par exemple de visiter des propriétés à travers un casque de réalité virtuelle sans avoir besoin de se déplacer physiquement. Découvrez tous les changements apportés par l’immobilier VR.

Avec un casque de réalité virtuelle il est possible de visiter plusieurs propriétés depuis l’agence immobilière

Grâce à la réalité virtuelle, les agents immobiliers n’ont plus besoin d’amener leurs clients visiter les maisons qu’ils ont à vendre. Il est possible de proposer des visites virtuelles de chaque propriété depuis l’agence, ou même depuis le domicile du client. La réalité virtuelle permet en effet de reconstituer les propriétés dans les moindres détails grâce aux techniques de photographie à 360°. Chaque pièce, chaque meuble, chaque élément peuvent être modélisé de manière photo-réaliste. Les utilisateurs peuvent visualiser une maison et les vues qu’offre chacune de ses fenêtres à travers un casque de réalité virtuelle. De fait, l’immobilier VR permet de gagner un temps précieux, aussi bien pour les clients que pour les agents qui peuvent aussi se focaliser sur les propriétés les plus rentables. Ce gain de temps se présente comme un avantage compétitif pour les agences immobilières qui s’en remettent à la VR.

Par ailleurs, l’immobilier VR permet de pré-visualiser la décoration d’une propriété. Les clients peuvent scanner des meubles à l’aide d’un scanner 3D, pour ensuite les implémenter à la modélisation 3D à 360 degrés de la propriété. Ainsi, il est possible d’apercevoir ce que donnera un élément de décoration spécifique dans le salon d’une maison particulière, si les dimensions d’un meuble sont adaptées, ou même à quoi ressemblera le salon une fois peint dans une autre couleur.

Il va bientôt être impossible de résumer la réalité virtuelle à un simple gadget puisque c’est ce que le public lui-même. C’est en tout cas ce que révèle l’étude (américaine il faut le préciser) Coldwell Banker Smart Home de 2018. 3.000 adultes ont été interrogés et on y apprend que 77% d’entre eux souhaiteraient réaliser des visites en réalité virtuelle avant d’enchaîner les visites de maison ou d’appartement en personne. Mieux, 68% d’entre eux souhaitent aussi pouvoir voir de quelle manière leurs meubles s’intégreraient dans  un nouveau domicile. La tendance est tellement forte qu’il s’agirait même d’un facteur de choix à l’heure de sélectionner une agence immobilière pour 62% d’es Américains interrogés.

L’immobilier VR permet de vendre des propriétés n’importe où dans le monde

La réalité virtuelle permet aux agences immobilières de vendre des propriétés partout dans le monde. Les clients sont en mesure d’effectuer des visites virtuelles depuis n’importe où, et peuvent donc enter en contact avec l’agence depuis n’importe où. De fait, les agences immobilières peuvent désormais cibler une clientèle plus large, sans aucune contrainte de distance. À l’inverse, l’immobilier VR permet aux clients locaux de visiter des propriétés situées dans une autre région. En somme, la réalité virtuelle permet d’apporter la propriété au client, au lieu d’amener le client à la propriété. Jusqu’à présent, ce n’était pas envisageable.

L’immobilier en réalité virtuelle permet d’améliorer et simplifier les procédures

L’industrie de la réalité virtuelle présente de nombreux défauts. Les clients sont bien souvent confrontés à des problèmes de photos inadéquates, d’informations insuffisantes, de procédures inconfortables, ou encore de difficultés d’organisation. Ces différents soucis peuvent conduire à une expérience déplaisante aussi bien pour les clients que pour les agents. La réalité virtuelle a le pouvoir d’éliminer les procédures déplaisantes, afin d’augmenter l’efficience et la productivité pour les deux parties.

Les agents n’ont plus besoin d’organiser de multiples rendez-vous pour montrer différentes propriétés. Ainsi, les difficultés d’organisation sont directement supprimées. Il suffit d’organiser un seul rendez-vous pour montrer plusieurs propriétés depuis l’agence. Les agents se déplacent moins, et économisent donc de l’argent.

Les clients peuvent passer le temps qu’ils souhaitent à visiter une propriété, sans avoir à se dépêcher de libérer la place pour un autre acheteur potentiel. De même, l’agent peut voir avec précision ce que regarde l’acheteur durant sa visite virtuelle. Il peut donc rassurer le client sur toutes les inquiétudes éventuelles qu’il peut avoir.

La réalité virtuelle dans l’immobilier pour faciliter la vente de propriétés

Vendre une maison n’est pas une tâche aisée. Pour un agent immobilier, il peut être difficile de s’assurer que les vendeurs conservent leur demeure dans un état impeccable pendant toute la durée de sa mise en vente. De même, les vendeurs ne sont pas toujours en mesure de trouver quelqu’un pour garder les enfants ou les animaux pendant les heures de visite, ce qui peut nuire aux relations entre l’agence et ses clients. De même, les vendeurs doivent également quitter la maison pendant chaque visite, et stocker leurs biens les plus précieux pour éviter tout risque de vol. Grâce à l’immobilier VR, il leur suffit de procéder ainsi une fois pour toutes. Par conséquent, le processus de vente est largement simplifié. Il est donc probable qu’un plus grand nombre de personnes décide de passer pour une agence pour vendre leurs propriétés.

Visites virtuelles de maisons ou d’appartement : pour vendre des propriétés en construction

La plupart du temps, lorsqu’un acheteur potentiel est intéressé par une propriété en construction, par exemple un appartement dans un nouvel immeuble, il ne peut se fier qu’aux plans de construction. Parfois, les agences immobilières organisent des visites de chantier permettant aux clients de visualiser le processus de construction, mais cette démarche n’est pas nécessairement convaincante.

Grâce à la réalité virtuelle, il est désormais possible pour les agences de faire visiter une propriété en construction. Grâce à la modélisation 3D, le client peut visualiser à quoi ressemblera la propriété une fois construite. La simulation permet de modéliser et de visiter le lieu dans les moindres détails. Le client peut donc choisir s’il est intéressé en pleine connaissance de cause.

L’immobilier et réalité augmentée : ce que l’AR peut apporter

La réalité augmentée permet de superposer des images et des éléments virtuels à la réalité. Ainsi, à travers un casque AR, l’utilisateur peut prévisualiser un changement de couleur de papier-peint, un mobilier différent ou encore le résultat de travaux à prévoir.
De fait, tout comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée offre de nombreuses opportunités pour l’industrie de l’immobilier de l’étape de la construction jusqu’à la vente finale et au marketing. Pour l’heure toutefois, les casques de réalité augmentée come le Microsoft Hololens sont moins répandus que les casques de réalité virtuelle, ce qui rend l’immobilier AR moins accessible que l’immobilier VR.

Simplifier les communications entre propriétaires et locataires

Locataires et propriétaires d’un bien immobilier ont toujours besoin de discuter pour améliorer les relations entre les deux parties chaque fois que cela est nécessaire. Ils peuvent à titre d’exemple discuter autour des sujets comme comment utiliser le système de chauffage, de ventilation ou de climatisation.

La réalité virtuelle dans l’immobilier permet aux propriétaires ou gérants d’aider efficacement les locataires. Ces derniers peuvent simplement mettre des casques de réalité virtuelle et faire l’expérience d’une visite en 3 dimensions avec tous les petits détails sur les installations.

De cette façon, les préoccupations des locataires sont traitées en moins de temps et la vue en 3D peut leur être d’une grande aide. Ces visites virtuelles permettent aux occupants de découvrir tous les services à leur disposition dans le lieu, comment les utiliser, ce qui leur évite de rencontrer des problèmes.

Vendre plus facilement un projet immobilier

Présenter une propriété qui n’est pas encore construite a toujours été une épreuve pour les concepteurs et les spécialistes des terrains.

Auparavant, il était difficile de voir à quoi ressemblerait une propriété une fois qu’elle serait construite. Grâce à la réalité virtuelle, les futurs acheteurs peuvent voir des modèles 3D offrant une vue claire des différentes propriétés et de leur environnement.

Grâce à ces technologies, les constructeurs peuvent réaliser des modèles de présentation à l’échelle réelle. L’utilisation de la réalité virtuelle 3D dans l’immobilier permet de relever de nombreux défis et de permettre aux acheteurs intéressés de voir l’intérieur et l’extérieur d’une propriété qui n’est même pas encore construite.

Magic Leap One : peut-il s’agir d’un bouleversement pour le marché de l’immobilier en réalité augmentée ?

Les lunettes de réalité augmentée Magic Leap ont finalement été annoncées. On ne sait pas encore quand elles arriveront exactement sur le marché ou le prix. Mais oui, elles vont arriver et leur potentiel de façon générale est très important. Mais, le marché de l’immobilier fait-il partie de ceux qui en profiteront ? Le site américain Inman s’est penché sur le sujet et le résultat est clairement très intéressant, surtout d’un point de vue des différences avec ce que l’on a à l’heure actuelle.

Jack Donovan, un ingénieur logiciel créateur de IrisVR explique « A l’heure actuelle ce sont principalement les mêmes fonctions que Hololens de Microsoft par exemple. Magic Leap possède un système de capture volumétrique et connait donc la pièce où vous êtes. Mais, la principale différence, c’est que les hologrammes sont complètement opaques. Avec Hololens, vous pouvez voir à travers, ici non ». Quelles conséquences ? Cela veut dire que concrètement il serait possible de faire visiter un appartement ou une maison en réalité virtuelle en proposant des hologrammes de meubles. Cela permettrait donc de proposer des visites beaucoup plus immersives. En le couplant avec des applications qui proposent une visite à distance, on arriverait à une expérience complètement customisable depuis le confort d’un canapé.

Les meilleurs logiciels et fournisseurs de services en réalité virtuelle pour l’immobilier

Matterport

Matterport est sans conteste le leader mondial de l’immobilier VR. Sa caméra Matterport 3D Pro permet de scanner un lieu en 3D d’une simple pression de bouton. Les scans peuvent ensuite être téléchargés sur le cloud, afin que de puissants algorithmes traitent les données. Ces scans peuvent ensuite être partagés, et visualisés en Dollhouse View (maison de poupée), en vue de l’intérieur ou en Floorplan View (plan en deux dimensions.

L’application Core VR, disponible sur Google Cardboard et Samsung Gear VR, permet quant à elle de transformer ces scans en espaces 3D pour les adapter aux visites en réalité virtuelle de manière automatisée.
Matterport et ses différents produits sont utilisés par de nombreuses agences immobilières dans le monde entier. La caméra est tarifée à 3600 dollars, et l’abonnement au cloud est tarifé entre 49 et 149 dollars selon le forfait choisi. Il est également possible de faire appel à un prestataire de service pour réaliser un scan 3D à l’aide de la caméra. Le prix varie d’un prestataire à l’autre.

Start VR

L’Australien Start VR compte parmi les précurseurs de l’immobilier VR. Son application mobile EDGE 28 propose des visites immersives à 360 degrés via Google Cardboard ou Samsung Gear VR. Les architectures de haute qualité, générées par ordinateur, sont combinées avec des photographies prises par des drones pour permettre aux acheteurs potentiels de réellement visualiser la propriété.

Les modélisations 3D photo-réalistes permettent de visualiser un appartement à différents moments de la journée, tandis qu’une bande-son atmosphérique du bruit urbain ambiant renforce l’immersion. Il est également possible de visualiser l’appartement depuis la rue en vue à la première personne.

Transported

Transported est une application d’immobilier VR disponible sur Oculus Rift et Sasmung Gear VR, et prochainement sur HTC VIVE, Cardboard et Daydream. Cette application permet aux agents immobiliers de mettre en ligne des scans de propriété à 360 degrés.

La firme propose également un service de scan 3D. Il suffit à l’agent immobilier ou le vendeur de contacter Transported en indiquant l’adresse à photographier. Un photographe se rend sur place à une date convenue, et réalise le scan 3D en moins d’une heure. Le scan est ensuite mis en ligne sur l’application et les utilisateurs peuvent effectuer une visite virtuelle à l’aide d’un Gear VR ou d’un Oculus Rift.

Smart2VR

Smart2VR permet aux agents immobiliers de créer leur propre application mobile d’immobilier VR, en ajoutant leur logo, leur design et leurs informations de contact à un modèle prédéfini. L’application est ensuite proposée sur le Google Play Store et l’App Store Apple.

Sur cette application, les agences peuvent facilement mettre en ligne des photos et des vidéos à 360 degrés, consultables à l’aide d’un casque de réalité virtuelle. Le service est tarifé à 150 dollars par mois.

Quels sont les limites et les obstacles à surmonter pour l’immobilier et la VR ?

À l’heure actuelle, modéliser des propriétés en réalité virtuelle est une opération onéreuse. Les agences immobilières qui souhaitent se lancer dans cette aventure doivent acheter leurs propres casques VR, ainsi qu’un équipement permettant d’effectuer un scan une ou vidéo à 360 degrés.

Il est également possible de faire appel à un fournisseur de service spécialisé. Un scan 3D d’une propriété de 200 mètres carrés coûte environ 500 dollars. Pour réaliser une vidéo 3D, il est nécessaire d’investir dans une caméra à 360 degrés, ou de faire appel à un professionnel pour un prestation d’environ 3000 dollars. Jusqu’à ce que les coûts diminuent, l’immobilier VR semble donc réservé au domaine de l’immobilier de luxe.

Par ailleurs, peu de clients accepteront d’acheter une propriété après l’avoie vue seulement en réalité virtuelle. De nombreuses personnes se réfèrent aux photos disponibles sur le site d’une agence pour présélectionner un logement, mais exigent ensuite de le visiter avant de décider de l’acheter.
Même la réalité virtuelle permet d’explorer une propriété dans les moindres détails, il semble peu probable qu’elle remplace totalement les visites réelles pour le moment. Si les agences parviennent à créer une relation de confiance avec les consommateurs, ce changement reste envisageable sur le long terme.

Enfin, une nouvelle tendance se dégage chez les personnes souhaitant faire l’acquisition d’un bien immobilier et qui commencent par une visite en réalité virtuelle. Ils souhaitent pouvoir se projeter dans un lieu comme une famille mais aussi avec leurs meubles par exemples. Or, comment serait-il possible à l’heure actuelle de modéliser tous les meubles ? Cela paraît compliqué tout comme proposer un catalogue suffisamment exhaustif pour satisfaire tous les clients. Il faudrait donc que les clients puissent scanner leurs meubles pour les intégrer ensuite dans l’expérience en VR ou réalité augmentée. Une étape sans doute indispensable à long terme.

Comment les innovations de la réalité virtuelle vont convaincre les agences immobilières d’utiliser cette technologie

Dans un futur proche, la réalité virtuelle permettra aussi de sentir les goûts et les odeurs. Ainsi, en effectuant la visite virtuelle d’une propriété, les clients pourront par exemple sentir l’odeur de cookies sortis du four. Au niveau subconscient, la VR permettra donc de convaincre plus facilement les clients de craquer pour une demeure.

De même, très prochainement, les technologies haptiques permettront de stimuler le toucher dans la réalité virtuelle. Ainsi, pendant une visite virtuelle, le client pourra réellement effleurer chaque texture des murs et du mobilier, ou encore ouvrir les portes entre chaque pièce de façon naturelle et réaliste. En somme, plus rien ne différenciera les visites virtuelles des visites réelles. De fait, il ne restera que des avantages à l’immobilier VR. Il est donc fort probable que cette technologie envahisse littéralement l’industrie.

Cet article Immobilier VR – Comment la réalité virtuelle transforme l’immobilier a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Quest : une vue à la troisième personne disponible pour le streaming

Par : Serge R.
quest vue troisième personne

L’Oculus Quest propose dorénavant une vue à la troisième personne pour le streaming. La version bêta de la fonctionnalité vient de débarquer sur l’appareil suite à la dernière mise à jour du package Oculus Utilities Unity. Les spectateurs peuvent ainsi désormais regarder des jeux VR partagés par des développeurs VR avec cette fameuse vue sur un navigateur Web ou un smartphone.

À l’heure actuelle, il est possible pour tout joueur de montrer à un ami ce qui se passe dans son jeu Quest en temps réel. Pour cela, il peut diffuser tout ce qu’il y voit sur un smartphone, un téléviseur ou un navigateur Web en utilisant l’application Oculus. Le spectateur verra ainsi l’action qui se déroule dans le jeu VR avec une vue à la première personne. Cette vue ne lui permet toutefois pas de vraiment voir ce qui se passe dans la scène.

Effectivement, à cause du mouvement tremblant de la tête du joueur et du champ de vision recadré, il pourra avoir du mal à la regarder convenablement. C’est la raison pour laquelle certains jeux VR sur console et PC montrent l’action avec une vue à la troisième personne. Les développeurs de contenu Quest pourront donc bientôt profiter du même type de fonctionnalité.

Quest : les possibilités offertes par la vue à la troisième personne utilisée pour le streaming

La vue à la troisième personne peut être utilisée en même temps que la vue à la première personne lorsqu’on diffuse le contenu du Quest. Ainsi, le développeur VR ou le joueur peut passer de l’une à l’autre en fonction de ses besoins et de ses préférences lors de la diffusion.

La fonctionnalité donne même aux utilisateurs l’occasion de contrôler l’orientation de la caméra avec leur smartphone. Toutefois, on ignore encore si sa version bêta propose cette possibilité.

À noter qu’Oculus a souligné que la vue à la troisième personne est susceptible d’avoir un impact sur les performances de l’application Oculus.

Cet article Quest : une vue à la troisième personne disponible pour le streaming a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Vuforia annonce le lancement de Vuforia Instruct

Par : Ruan
lancement de Vuforia Instruct

Le 3 juin 2021, Vuforia a annoncé le lancement d’Instruct, sa solution AR prête à l’emploi pour les entreprises et s’adaptant aux besoins spécifiques de chacune d’elles.

Avec le lancement de Vuforia Instruct, les utilisateurs peuvent effectuer des inspections avec précision. Ils pourront également enregistrer en temps réel des informations utiles dans leurs rapports d’audit.

Vuforia Instruct : quel intérêt pour les entreprises ?

Grâce à cette nouvelle offre de Vuforia, les entreprises peuvent valoriser leurs données CAO 3D. De plus, cela permet également de fournir et de partager des instructions de travail interactives en AR dans toute l’entreprise.  Ainsi, il devient facile de réaliser des inspections optimisées lors du processus de vérification de la qualité.

« Les instructions de travail créées avec Vuforia Instruct sont beaucoup plus précises et nous permettent de former les employés de nos clients… Les technologies d’AR aideront nos clients à réaliser d’importants gains de productivité en leur permettant d’améliorer la précision et la rapidité d’opérations manuelles complexes. » affirme Alexander Ouellet dans Innovation Engineer chez Harpak-ULMA Packaging.

Lancement de Vuforia Instruct : une nouvelle méthode d’audits ?

En effet, les manuels de procédures sur papier demeurent utilisés par environ 67% des entreprises dans le cadre des contrôles. Ces méthodes sur papier comportent généralement des erreurs. Elles ne permettent pas d’obtenir une vision adéquate. Au final, elles constituent un obstacle à la mise en œuvre de processus visant à l’amélioration continue.

Avec le lancement de Vuforia Instruct, de nombreuses entreprises pourront s’affranchir désormais des documents papier. La solution fournit des conseils et des repères visuels adaptés aux besoins des agents de terrain. Ces derniers peuvent également ajouter des observations à leurs inspections et sauvegarder les informations importantes.

« Vuforia Instruct permet aux industriels de transformer la façon dont elles créent et communiquent des instructions de travail à leurs opérateurs de première ligne » exprime Michael Campbell, vice-président exécutif et directeur général des produits de réalité augmentée chez PTC.

Cet article Vuforia annonce le lancement de Vuforia Instruct a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Réussir un entretien d’embauche avec le nouveau simulateur de Bodyswaps

Par : Ruan
simulateur de Bodyswaps

Bodyswaps lance le simulateur d’entretien d’embauche. Le but de ce projet consiste à aider les candidats à se préparer à leur entretien d’embauche.

Bodyswaps booste l’efficacité des programmes de formation avec une pratique contextuelle évolutive. Pour ce faire, il combine les sciences comportementales, les données et les technologies immersives.

Fonctionnement du simulateur de Bodyswaps

Ce simulateur de Bodyswaps est une solution unique en son genre. Cette solution aidera les demandeurs d’emploi à assimiler les techniques d’entretien et à s’adapter à votre discours. En effet, le simulateur proposera d’entraîner les candidats à répondre à des dizaines de questions fréquemment posées lors d’un entretien.

Cette solution de réalité virtuelle couvre une série de stratégies et de techniques reconnues ainsi que plus de 75 questions d’entretien. Cela va des questions sur la personnalité aux questions comportementales. Il propose également différentes manières de gérer l’anxiété liée à l’entretien et d’élaborer des réponses gagnantes.

Ce simulateur d’entretien d’embauche permet aux étudiants de développer leurs compétences de manières autonomes à travers quatre modules de réalité virtuelle :

  • Gérer l’anxiété liée à l’entretien ;
  • Trouver l’emploi idéal ;
  • Trois étapes pour répondre à (presque) toutes les questions ;
  • Simulation d’entretien.

Une solution déjà accessible

Les utilisateurs peuvent se réjouir de la disponibilité de ce simulateur Bodyswaps dès aujourd’hui. En effet, il est accessible en réalité virtuelle, mobile et PC. En outre, une démonstration gratuite est disponible sur le site Web de Bodyswaps.

Christophe Mallet, PDG de Bodyswaps, a déclaré dans un communiqué : « Pour les étudiants, c’est l’occasion d’apprendre à se présenter sous leur meilleur jour et de décrocher l’emploi de leurs rêves. Pour les organisations, il s’agit d’une approche révolutionnaire pour améliorer les résultats des étudiants, rapidement et à grande échelle, en ces temps difficiles. »

Cette technologie révolutionnaire offre une gamme de solutions de formation aux compétences non techniques pour les particuliers et les employeurs. D’ailleurs, ce simulateur Bodyswaps vient de rejoindre le programme mondial XR de HTC, le Vive X, en 2020. La société ambitionne d’ailleurs de développer sa gamme de contenus. 

Cet article Réussir un entretien d’embauche avec le nouveau simulateur de Bodyswaps a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Créer des expériences de suivi oculaire en réalité virtuelle avec le logiciel SightLab VR

Par : Ruan
logiciel SightLab VR - realite-virtuelle.com

Le suivi oculaire permet de résoudre les problèmes d’interface individuels liés à l’utilisation de la VR. Avec le logiciel SightLab VR, les utilisateurs peuvent améliorer la qualité visuelle globale.

L’eye tracking est l’un des éléments les plus importants dans le développement des technologies VR. C’est dans cette optique que WorldViz a lancé un outil permettant de mettre en place des expériences de suivi oculaire en réalité virtuelle.

Pourquoi combiner le suivi oculaire dans la réalité virtuelle ?

Avec le logiciel SightLab VR, les consommateurs peuvent profiter des avantages des deux technologies. En effet, cela est possible en travaillant avec l’eye tracking dans la VR.

D’un côté, la VR permet de créer n’importe quel type d’environnement simulé. En effet, les stimuli visuels et les scénarios peuvent être rapidement changés ou facilement répétés.

D’autre part, le suivi oculaire permet d’abord de savoir où se trouve l’attention visuelle du participant à chaque moment de l’expérience. Ensuite, il permet de savoir quels éléments visuels déclenchent certaines réponses et comportements.

Le suivi oculaire dans la réalité virtuelle peut alors améliorer les expériences VR. Cette technique favorise des interactions plus naturelles avec les yeux. Elle contribue à rendre les expériences plus immersives.

Logiciel SightLab VR : Suivre son regard dans la réalité virtuelle

Le logiciel SightLab VR révèle ce qui se cache derrière le comportement et les réactions subconscientes des participants. Pour ce faire, il tire pleinement parti du contrôle et de la flexibilité du monde virtuel.

Cette technologie se concentre sur le développement d’une combinaison qui permet la détection précise du prochain point de fixation des yeux. Elle réduit ainsi les imprécisions liées au clignement des yeux.

SightLab VR mesure le regard, la taille de la pupille et les emplacements de fixation, ainsi que les trajectoires de balayage et les interactions. Les chercheurs peuvent ainsi se faire une idée de l’expérience de l’utilisateur et de la charge mentale.

La combinaison de l’eye-tracking et de la VR offre aux utilisateurs un environnement naturel. Cela permet aux chercheurs de concevoir des expériences significatives.

Cet article Créer des expériences de suivi oculaire en réalité virtuelle avec le logiciel SightLab VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Nreal vs Unreal : le procès entamé par Epic Games

Par : Vonintsoa
Procès opposant Nreal et Unreal

En tant que concurrentes dans le même domaine, Epic Games accuse Nreal d’avoir copié son nom de leur propre marque Unreal.

Le fabricant de lunettes de réalité augmentée Nreal aurait copié le nom de la marque déposée Unreal. La ressemblance entre les deux désignations n’est sûrement pas une coïncidence selon les développeurs d’Epic Games.

Epic Games poursuit Nreal pour avoir copié Unreal

Epic Games a entamé une poursuite judiciaire contre le fabricant d’équipements AR, Nreal sous prétexte d’avoir copié la marque Unreal. En effet, ces deux noms sont très similaires, à la fois au niveau de l’apparence et de la prononciation. Selon eux, cette ressemblance n’est pas le fruit du hasard. Étant donné que les deux marques sont concurrentes dans le même domaine, il est impossible d’envisager leur coexistence. En d’autres termes, cela pourrait créer une confusion auprès des consommateurs.

La désignation Unreal est associée à une dizaine de produits et de services dont des logiciels, des jeux vidéo, des espaces et plateformes virtuels, etc. De son côté, la marque concurrente a lancé les lunettes de réalité mixte Nreal Light l’année dernière en Corée du Sud. Et prochainement, elle prévoit de les mettre sur le marché américain.

Certes, Unreal n’a pas encore développé des dispositifs AR/VR, contrairement à Nreal, mais son intérêt pour le secteur est évident.

Le procès

Avant d’en arriver au procès, des discussions ont eu lieu entre les deux marques. Malheureusement, elles ne sont pas parvenues à trouver un terrain d’entente, car les deux parties sont bien décidées à défendre leurs noms.

Cela fait déjà plusieurs années que Unreal revendique l’exclusivité sur le nom, par rapport à Nreal. Mais ce fut sûrement la décision de cette dernière à intégrer le marché américain qui a conduit au procès. Ainsi, Epic s’attend à ce que Nreal modifie le nom de la marque, et réclame des dommages-intérêts.

Néanmoins, d’après le porte-parole de l’accusée, cette poursuite judiciaire serait infondée. Nreal s’attribue une réputation qui serait le fruit de l’innovation et de ses performances en termes de réalité augmentée. Pour appuyer son argument, le porte-parole évoque les développeurs et les consommateurs asiatiques et européens qui la considèrent comme une start-up révolutionnaire.

Pourtant, ce n’est pas la première fois que Nreal et Unreal se trouvent mêlé à un procès. En effet, Nreal a déjà fait l’objet d’une poursuite pour vol de secrets industriels, bien que la plainte avait été rejetée. D’autre part, Unreal a également entamé un procès contre Apple au début du mois de mai.

Cet article Nreal vs Unreal : le procès entamé par Epic Games a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Holo-Podium : les premiers appels holographiques

Par : Vonintsoa
Holo-podium

Le nouveau Holo-Podium de DVE transforme les appels vidéos en présentations holographiques.

Grâce à cette nouvelle technologie, un appel passé depuis les plateformes comme Zoom devient instantanément un hologramme. Désormais, les réunions holographiques peuvent se faire sans utiliser des lunettes de réalité augmentée.

DVEholographics lance Holo-Podium

Rappelons, d’abord que DVEholographics est un fournisseur de solution holographique de travail collaboratif. Ils ont annoncé une nouvelle expérience pour des réunions holographiques plus économiques et plus pratiques. En effet, cette nouvelle technologie permet aux entreprises d’éviter les locations de studios et des matériels de production qui coûtent chers. Par ailleurs, l’Holo-Podium offre des hologrammes compatibles avec les plateformes de communications telles que Zoom, Microsoft Teams et Webex.

Les images projetées sont de haute qualité avec la technologie HDR. De plus, il est possible de générer ces hologrammes peuvent depuis n’importe quel espace de travail même avec des ressources limitées.

Leur ancienne solution holographique, Light Mesh a été adoptée par beaucoup d’utilisateurs dans le monde, d’après Steve McNelley, directeur général de DVEholographics. Toutefois, les systèmes d’affichages ne satisfont pas tous les clients. Mais avec l’écran transparent proposé par l’Holo-Podium, les images 3D sont plus claires et plus détaillées grâce aux micro-pixels de lumières. D’autant plus que les communications en vidéo holographiques peuvent désormais se passer des lunettes de réalité augmentée. Autrement dit, les appels peuvent être passés à partir de votre maison ou de votre bureau.

Pratique, économique et rapide

En offrant des écrans transparents HDR, DVE amoindrit le nombre de matériels nécessaires pour les réunions collaboratives. En d’autres termes, il n’y a nul besoin d’utiliser des projecteurs ni de configurer l’éclairage de la salle. L’un des plus grands avantages est aussi la possibilité d’utiliser l’Holo-Podium avec les différentes plateformes de visioconférences. De ce fait, des milliers d’utilisateurs peuvent accéder à ce service.

En matière de coûts, outre la réduction des matériels, vous pouvez rayer la location de studio de la facture. En effet, une contrainte des précédentes méthodes de travail collaboratif était l’obligation de réserver des salles dédiées. Maintenant, les collaborateurs peuvent communiquer à partir de différents endroits simplement depuis une application. Cela va sans dire, cela va permettre à l’entreprise d’économiser du temps et de l’argent. Adopter des nouvelles technologies de communication contribuera, d’ailleurs, à augmenter la productivité.

Cet article Holo-Podium : les premiers appels holographiques a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Des hologrammes 3D interactifs qui flottent dans les airs

Par : Vonintsoa
Hologrammes 3D

Des chercheurs de l’Université Brigham Young ont développé des hologrammes en 3D sans avoir recours à un smartphone ou à un casque de réalité augmentée.

L’équipe de recherche a créé une animation holographique 3D avec des faisceaux lasers et une particule flottante dans les airs. Autrement dit, l’image peut être visualisée sans utiliser un smartphone ou un casque AR dédié.

Des hologrammes 3D avec des faisceaux lasers

Le groupe de chercheurs sur le thème de l’holographie utilise des faisceaux lasers pour piéger une particule dans l’air. Ces faisceaux permettent de diriger la particule dans différentes directions. En les déplaçant suffisamment vite, cela crée des animations holographiques colorées qu’on peut voir sous différents angles. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire d’utiliser un smartphone ou un casque AR pour visionner les images.

Dans une vidéo postée sur YouTube, Dan Smalley, professeur en ingénierie électrique, fait une démonstration. Il s’agit des hologrammes en 3D de USS Enterprise et un Klingon Warbird. L’animation montre une bataille de 4 minutes, avec des tirs de torpilles à photons, des lasers et des explosions.

Smalley précise que les images ne sont pas générées par un ordinateur, comme les hologrammes dans les films. Il s’agit d’une scène réelle, avec des faisceaux lasers qui se déplacent dans l’espace entre les deux vaisseaux.

L’origine du projet

Il y a trois ans, les chercheurs ont mis sur pied le dispositif Optical Trap Display (OTD). Il permet de produire des petits hologrammes 3D dans les airs. Par la suite, Smalley et son équipe de chercheurs ont développé leur technologie pour créer des animations. Aujourd’hui ils expérimentent des productions holographiques proches du Holodeck dans Star Treck ou le mode de communication dans Star Wars.

L’image créée peut interagir avec l’espace ou les objets physiques réels. Toutefois, étant donné qu’elle utilise une seule particule, cette interactivité reste limitée. Les hologrammes 3D peuvent apparaître dans le champ d’un écran volumétrique fixe. Les particules flottantes dans l’espace de cet écran peuvent donc servir à produire des animations à l’échelle de ce volume. Il est tout à fait possible de créer un hologramme de grande taille, à condition d’avoir le volume d’écran adéquat. 

Néanmoins, la parallaxe de mouvement peut créer une illusion optique pour afficher l’image en plus ou moins grande taille, en fonction de votre position. Selon Smalley, il est possible de créer de reproduire des scènes extérieures, comme une lune au-delà des fenêtres.

Cet article Des hologrammes 3D interactifs qui flottent dans les airs a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌