Collanews

🔒
☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Morefine S600 : un MiniPC Core i9-12900H sous Indiegogo

Par : Pierre Lecourt — 3 octobre 2022 à 12:21

Miinimachines.net est sponsorisé par : IAMNUC.COM

Le Morefine S600 est un MiniPC assez classique dans la forme mais qui propose un processeur Intel Core i9-12900H ou un Core i9-12900HK pour fonctionner. Des puces qui développent 14 coeurs (6P/8E) pour 20 Threads dans des fréquences allant de 3.8 à 5 GHz. Avec 24 Mo de cache, ces puces lancées au début de cette année annoncent un TDP de 45 watts et proposent un circuit graphique Intel Xe avec 96 Unités d’Execution. 

Autrement dit, le Morefine S600 sera un engin performant, très performant. Les deux puces ont été créées pour des portables de type station de travail ou des machines de jeu. Elles seront bien accompagnées avec deux slots de mémoire vive SoDIMM DDR4-3200 pour un maximum de 64 Go de RAM en double canal. La partie stockage sera de son côté confiée à trois éléments différents : Deux ports M.2 2280 NVME, le premier en PCIe 4.0 et le second en PCIe 3.0. Ajoutez à cela une baie 2.5″ SATA pour un troisième élément et vous aurez de belles possibilités à la fois en nombre de systèmes intégrés mais également en espace disponible pour vos données. 

On note que le petit boitier peut s’ouvrir des deux côtés pour accéder aux différents éléments. Des SSD M.2 2280 sont en effet implantés de part et d’autre de la carte mère. Les aérations sont également assez nombreuses avec des ouïes sur le dessous de la machine pour aspirer de l’air frais mais également sur les côtés et à l’arrière de l’engin.

Le Morefine S600 propose un ensemble de ports assez évolué mais fait l’impasse sur le Thunderbolt pourtant géré par le processeur embarqué. On a bien un port USB Type-C avec gestion du DisplayPort mais pas de pilotage Thunderbolt assez puissant pour imaginer l’emploi d’une carte vidéo externe par exemple. Dommage.

En l’état l’engin pourra donc piloter trois écrans, deux ports vidéo avec du HDMI 2.0 et un DisplayPort 1.4 en plus de l’USB Type-C permettront ce type d’usage. Le reste de la solution propose deux prises RJ45 avec un premier port en 2.5 Gbps et l’autre en Gigabit plus classique. Pas moins de quatre ports USB 3.2  Gen2 Type-A et deux USB 2.0 partagent le reste de l’espace avec un jack audio combo classique en 3.5 mm. La gestion des réseaux sans fil est assurée par un module Intel AX211 monté en M.2 2242 qui propose du Wi-Fi6E et du Bluetooth 5.2 grâce à des antennes internes.

Pour refroidir tout ce beau monde le Morefine S600 propose une ventilation de station de travail. L’épaisseur du châssis permet d’intégrer un module de refroidissement plus imposant que les solutions classiques. Le ventilateur atteint 81 mm et couvre un système d’ailettes et de caloducs assez classiques.

Cela ne veut pas dire que l’engin sera forcément silencieux mais que le débit d’air en fonctionnement sera surement supérieur à petite vitesse qu’un ventilateur de MiniPC classique de plus petit calibre. Le fait que le châssis soit réalisé en alliage aluminium-magnésium est également un bon point pour assurer un fonctionnement plus silencieux. 

L’alimentation du Morefine S600 sera confiée à un gros bloc externe de 180 watts. Un bloc qui aura également tendance a chauffer et qu’il faudra maintenir dans un espace bien aéré pour éviter tout problème. Un adaptateur VESA sera livré avec la machine et permettra d’accrocher l’engin au dos d’un écran ou d’un meuble facilement.

L’engin est annoncé sur la plateforme de financement participatif Indiegogo, ce qui participe à la stratégie habituelle de ce type de marque de limiter les risques et les dépenses. La société Morefine ne possède pas d’usine et pioche dans le catalogue d’un fabricant tiers pour faire réaliser cet engin. En gros, elle va voir un fabricant, elle lui demande le prix de la machine puis la met en scène au travers d’une solution de financement participatif pour réunir assez de fonds pour passer une commande. Cela permet de faire baisser le prix des pièces tout en faisant une publicité facile pour le produit. La commission prise par Indiegogo et  les « rabais » consentis par Morefine ne vont jamais au delà de sa marge et restent bien moins onéreux et risqués que de devoir emprunter de l’argent à une banque pour assumer les frais de lancement de ce type de produit. Chaque machine qui sera financée par Indiegogo le sera aux frais et aux risque de l’acheteur, dès que les machines seront produites elles seront expédiées sans avoir besoin de les stocker. De quoi annoncer des remises intéressantes en passant par la plateforme…

Ainsi le Morefine S600 est annoncé à des tarifs commerciaux allant de 999$ en version barebone à 2099$ pour la version équipée de 64 Go de DDR4 et 1 To de SSD. Des prix divisés d’un tiers en passant par Indiegogo. En pratique il faut garder en tête plusieurs éléments techniques. Les prix annoncés en financement participatif sont beaucoup plus réalistes que ceux demandés dans les soit disant « tarifs commerciaux » suivant la campagnes. quand les engins finissent par arriver en magasin. Et on retrouve donc très rapidement les prix d’Indiegogo à portée de tous. A une petite différence près… Les tarifs d’Indiegogo ne sont pas gérés avec une prise en charge des taxes. Ce qui alourdit fortement la note des droits classiques et des frais générés par les transporteurs pour assumer leur dédouanement. Autre nuance importante, en tant qu’investisseur dans ce type de projet, vous n’avez droit légalement à aucune garantie commerciale. Il ne s’agit pas d’un achat ou d’une commande, mais d’une prise de risque en financement participatif.  Cela change beaucoup de choses.

Enfin, si je n’ai rien spécialement contre Morefine, ils font eux même le listing de toutes leurs productions depuis 2014. Et les machines présentées sont bel et bien des engins vu et revus ailleurs sous d’autres marques. Confirmant ainsi qu’il ne s’agit que d’une équipe en charge de commercialiser des produits qu’ils ne conçoivent pas mais qu’ils ne font que distribuer. Cela veut dire que le Morefine S600 devrait êttre distribués par d’autres acteurs a moyen et long terme, avec probablement des sociétés passant par des entreprises de VPC connues en France ou à l’étranger.

Morefine S600 : un MiniPC Core i9-12900H sous Indiegogo © MiniMachines.net. 2022.

❌