Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierLe journal du lapin

L’accès aux photos de l’iPhone enfin trié sous Windows

C’est iGen qui le note, Apple a (enfin) réglé un problème récurrent sous Windows : l’accès aux photos. Avec iOS 14.6, les photos sont triées par date.

Jusqu’à maintenant, un iPhone (ou iPad) connecté en USB sous Windows apparaissait dans le Poste de travail, mais les données étaient en vrac. Un tas de dossiers, sans logique apparente, avec les photos placées dedans. Pour les utilisateurs de Windows qui voulaient transférer les photos, c’était une plaie. Vraiment.

Sous iOS 14.5, en vrac

Avec iOS 14.6, donc, c’est enfin trié. C’est basique, mais les dossiers portent le nom de l’année et du mois (2021_05 pour le mois dernier, donc). Ce n’est pas parfait, mais ça permet de retrouver facilement les dernières photos ou un cliché en particulier, et ça simplifie les sauvegardes manuelles que certains apprécient.

Sous iOS 14.6, c’est trié.

Au passage, je le rappelle, l’iPhone est évidemment lisible sous Windows depuis des années (le début ?), même si certains affirment encore souvent le contraire 😅 et même si l’icône est moche).

L’iPhone apparaît bien.

(ne pas) créer une clé USB pour macOS depuis Windows 10

Assez régulièrement, des gens viennent me dire que les explications pour faire une clé USB de macOS depuis Windows 10 ne fonctionnent pas. Et après quelques autres essais, je comprends le problème et j’ai modifié la page.

Le point important : il faut la bonne image disque de macOS. Vous ne pouvez pas utiliser l’installeur téléchargé depuis un Mac. Vous ne pouvez pas utiliser les images disponibles chez Apple.

• Je l’avais indiqué, mais il faut une image disque bootable. La première solution pour en trouver une, c’est de chercher sur Internet, par exemple sur un site dédié aux hackintosh. C’est une mauvaise idée. Vous ne pouvez pas savoir si l’image a été modifiée, trifouillée, etc. La seconde solution, c’est de créer le fichier à restaurer depuis un Mac 🤓. Oui, c’est un peu idiot dans le contexte, mais pour avoir une image bootable de macOS, il faut un Mac. Ce que vous n’avez probablement pas si vous avez besoin de le faire sous Windows.

• Le second point, important aussi : il faut que la clé USB soit partitionnée en GPT (GUID). ce n’est pas le cas par défaut sous Windows et si vous avez formaté la clé sous Windows ou si elle n’a jamais été utilisée avec un Mac, elle est probablement en MBR. Sous Windows, il faut passer en ligne de commande avec diskpart.

Donc il faut lancer la ligne de commande (cmd sous Windows 10) et ensuite taper diskpart.

Maintenant, tapez list disk pour avoir la liste des disques. Le disque principal et la clé USB doivent être de la partie.

Tapez select disk x en remplaçant le x par le numéro de la clé USB (attention, le premier est bien le 0). Le logiciel indiquera que le disque est bien sélectionné.

Tapez clean puis – une fois que c’est fait – convert gpt.

Enfin, tapez create partition primary et ensuite exit.

A la base, je voulais expliquer comment créer la clé en vidéo, mais finalement j’ai juste modifié le tuto pour expliquer que c’est une mauvaise idée. J’ai gardé la page parce qu’elle est bien référencée et qu’il y a des commentaires, et j’explique à peu près les mêmes choses qu’ici. Le principal problème, vraiment, c’est qu’Apple ne distribue pas d’image disque bootable de macOS. Dans tous les cas, il faut soit en trouver une sur Internet, soit la créer. Et pour la créer, il faut un Mac, ce qui rend la création de la clé USB depuis Windows un peu inutile.

De fait, si vous avez besoin de réinstaller macOS sur un Mac qui ne fonctionne plus, la solution la plus simple va être de démarrer en pressant command + R, ce qui va démarrer soit sur la partition de restauration (si elle existe encore) soit sur la restauration de l’EFI (sauf si votre Mac date de 2009 ou avant). Après, si vous avez un bon exemple de conditions qui demandent de créer une clé USB de boot depuis Windows (et qui n’est pas « Je veux faire un hackintosh »), ça m’intéresse.

iCloud pour Windows : gérer les mots de passe

Depuis quelques années, Apple propose iCloud pour Windows et tente de proposer le nécessaire pour les gens qui possèdent (par exemple) un iPhone et un PC sous Windows. Aujourd’hui, parlons des mots de passe.

Première étape, installer iCloud pour Windows. Il est sur le Microsoft Store (pour Windows 10 et 11) et sur le site d’Apple pour les anciens OS. J’ai testé avec la 12.5 (la plus récente). Par défaut, iCloud pour Windows propose la prise en charge d’iCloud Drive, de Photos, des favoris pour certains navigateurs (Internet Explorer, Chrome, Firefox) et des mots de passe. Pour les mails, contacts, etc., Apple renvoie vers le site iCloud.com.


Parlons mots de passe, donc. La gestion est assez proche de celle de Safari sous macOS et fonctionne avec deux navigateurs. D’abord avec Chrome, depuis quelques mois, ensuite avec Microsoft Edge (depuis peu). Attention, on parle bien de la version moderne du navigateur, basée sur Chromium. Pour le moment, Firefox n’est pas supporté.

Avec Edge

Avec Edge, il faut activer l’option mais aussi installer une extension. Une fois installée, sans redémarrer le navigateur, un menu iCloud apparaît. La récupération des mots de passe (après une demande de code d’authentification à deux facteurs) peut prendre un peu de temps. Une fois que c’est fait, plusieurs choses.

L’extension

Sur un site ou il n’y a pas de mot de passe, évidemment, rien ne se passe. Si la page visible en contient un, l’icône de l’extension le montre et il est possible de récupérer le mot de passe et l’intégrer dans le champ. Il faut passer par le bouton et pas directement par le champ texte comme sous Safari. Attention, à chaque lancement du navigateur il faudra taper un code généré par iCloud pour Windows, pour permettre à l’extension d’accéder aux mots de passe.

Il n’y a pas de mot de passe


Il y a un mot de passe disponible


L’insérer ou aller dans les réglages

Dans les options, il est aussi possible de vérifier les mots de passe et d’accéder à la liste. Pour ce cas particulier, il faut activer Windows Hello (la page envoie vers le bon endroit dans les paramètres). Si vous n’avez de dispositif biométrique, l’option Code PIN de Windows Hello suffit. Sinon, votre tête ou votre doigt (par exemple) peuvent faire le job.

Windows Hello obligatoire


Les options de Windows Hello


Les options de mots de passe

Dans l’ensemble, ça fonctionne assez bien mais la récupération est un peu lente.

Avec Chrome

Le fonctionnement avec Chrome est le même. Il y a une extension, elle est cachée par défaut (n’oubliez pas de l’épingler) et elle propose de récupérer les mots de passe. Comme avec Edge, il y a une validation à chaque lancement et une petite latence pour récupérer les mots de passe (qui sont probablement lus depuis iCloud).

L’extension


Attention, elle est dans le menu des extensions


Comme avec Edge


Ce message apparaît souvent

A chaque démarrage du navigateur.

En attendant la suite (le gestionnaire de mot de passe va évoluer rapidement), ça reste une solution utilisable, mais sans plus. Très clairement, pour les mots de passe, c’est un truc qui se limite à ceux qui ont un Mac et un iPhone et veulent quand même gérer les mots de passe avec un PC sous Windows. Qui plus est, Firefox n’est pas pris en charge, et c’est un peu dommage. Peut-être dans le futur ?

iCloud pour Windows : gérer les favoris (signets)

Depuis quelques années, Apple propose iCloud pour Windows et tente de proposer le nécessaire pour les gens qui possèdent (par exemple) un iPhone et un PC sous Windows. Aujourd’hui, parlons des signets (favoris).

Première étape, installer iCloud pour Windows. Il est sur le Microsoft Store (pour Windows 10 et 11) et sur le site d’Apple pour les anciens OS. J’ai testé avec la 12.5 (la plus récente). Par défaut, iCloud pour Windows propose la prise en charge d’iCloud Drive, de Photos, des favoris pour certains navigateurs (Internet Explorer, Chrome, Firefox) et des mots de passe. Pour les mails, contacts, etc., Apple renvoie vers le site iCloud.com.


Parlons favoris, donc (ce qu’Apple nomme les signets), c’est-à-dire votre liste de sites enregistrés. Par défaut, bizarrement, iCloud pour Windows ne propose qu’Internet Explorer, Firefox et Chrome. Microsoft Edge, par exemple, n’est pas de la partie.

Avec Internet Explorer (qui disparaît de Windows 11, d’ailleurs), il suffit de cocher la case et les signets se retrouvent dans un dossier Menu Safari une fois les listes fusionnées. Attention, si vous avez des signets dans Internet Explorer, ils se retrouveront sur les Mac (logique).

Dans IE

Avec Chrome, il faut installer une extension (iCloud Windows la proposera) qui ajoute un bouton qui va synchroniser les favoris. Comme sous IE, ils sont dans un dossier Menu Safari.

L’extension


Avec Chrome

Enfin, avec Firefox. Là aussi il faut une extension. Chez Mozilla, on parle de Marque-pages, mais le principe est le même, avec le même dossier Menu Safari.

L’extension


Dans tous les cas, c’est un peu laborieux et lent à synchroniser, mais ça a le mérite d’exister, même en service minimum. Enfin, sauf pour Edge, le troisième navigateur majeur… Attention aussi à un truc : j’ai activé ça pour tous les navigateurs et il y en a un qui a décidé de les trier par ordre alphabétique. C’est très perturbant quand on a une liste rangée.

❌