Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierRéalité-Virtuelle.com

HTC travaille sur la plateforme de métaverse grand public « Viveport Verse »

Par : Lilia

D’après les rapports de Protocol, HTC travaille sur une version personnalisée de Mozilla Hubs. Il se concentre sur la plateforme de métaverse « Viveport Verse ».

HTC dispose déjà d’une plate-forme de réalité virtuelle sociale axée sur les entreprises, appelée Vive Sync. Mais le rapport indique qu’il travaille maintenant sur une plate-forme grand public appelée Viveport Verse.

Protocol prétend également avoir une source étayant les récentes spéculations selon lesquelles HTC annoncera bientôt Vive Flow. Il s’agit d’un « casque VR grand public léger », « principalement positionné comme un appareil de consommation de médias ». Cette même source affirme que Flow intègrera un suivi de position mais ne sera pas livré avec des contrôleurs. Il utilisera une puce moins puissante que celle de Quest 2.

HTC Viveport Verse

Plutôt que de partir de zéro pour ses ambitions de métaverse, HTC s’appuie apparemment sur la plate-forme open source Hubs de Mozilla. Les hubs fonctionnent sur WebXR. Ainsi, les utilisateurs peuvent y accéder sur n’importe quelle plate-forme. En outre, ils n’ont pas besoin d’installer ou mettre à jour une application.

Le « Viveport Verse » de HTC, une plateforme aux nombreux potentiels

Une page Web HTC a présenté « Viveport Verse » comme une plateforme pour « rencontrer des gens du monde entier ». Celle-ci indique qu’il permet « d’explorer une variété d’événements, du tourisme virtuel et des expositions aux événements sportifs et festivals ». Il répertorie également les futures fonctionnalités potentielles, notamment l’intégration NFT et le contenu généré par les utilisateurs.

D’après le rapport, HTC travaille avec le réseau social distribué open source Mastodon. Cela permet d’expérimenter l’ajout d’une « couche sociale persistante » à « Viveport Verse ». Mais il note que l’on ne sait pas exactement comment cela fonctionnerait.

Horizon Worlds

Apparemment, « Viveport Verse » est encore au début de son développement. Cependant, il pourrait être conçu pour affronter Horizon Worlds de Facebook. Horizon était initialement prévu pour un lancement en 2020. Aujourd’hui, il reste encore une version bêta sur invitation uniquement. Par ailleurs, Facebook a récemment annoncé un fonds de 10 millions de dollars pour aider les créateurs de contenu.

Cet article HTC travaille sur la plateforme de métaverse grand public « Viveport Verse » a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

NVIDIA CloudXR, désormais disponible pour tous sur Google Cloud

Par : Lilia

CloudXR est la technologie de streaming cloud XR en temps réel de NVIDIA. Elle est désormais accessible au public via Google Cloud Marketplace avec les stations de travail virtuelles Nvidia RTX en tant qu’appareil virtuel.

À l’instar des jeux sur le cloud, le streaming XR promet de supprimer une barrière d’entrée élevée. En effet, il fournit des visuels avec énormément de ressources sur des machines virtuelles dans le cloud. Il les sert jusqu’à des périphériques hôtes généralement moins puissants. On cite notamment les PC, les smartphones ou les casques VR autonomes. Plus précisément, la technologie CloudXR de Nvidia permet aux utilisateurs d’exécuter des graphiques VR haut de gamme dans n’importe quelle application OpenVR. Nvidia CloudXR s’étend désormais aux développeurs et aux fournisseurs qui utilisent Google Cloud.

Google Cloud est le troisième plus grand service cloud au monde.  Il prend en charge les systèmes de serveur équipés de GPU Nvidia T4 Tensor Core. Nvidia avait précédemment rendu CloudXR disponible sur Amazon Web Services et Microsoft Azure. Cela a eu lieu après la sortie de son SDK en accès anticipé en 2019. A ce moment, la société a exprimé ses projets de démarrer le streaming CloudXR dans un avenir centré sur la 5G.

Le CloudXR de Nvidia sur Google Cloud, une solution évolutive

Nvidia CloudXR Google Cloud

L’avenir de la 5G approche à grands pas. Elle est aussi peut-être à des années de tenir ses nombreuses promesses pour la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Mais le CloudXR de Nvidia, disponible sur Google Cloud, est décidément devenu la solution la plus évolutive du lot. Cela est vrai, surtout maintenant qu’il est disponible sur les trois principaux fournisseurs de services cloud.

Nous ne savons pas où cette évolutivité nous mènera à court terme. La promesse de ne jamais avoir à paniquer pour acheter le dernier GPU est une perspective alléchante. Nous espérons vraiment le voir se réaliser un jour. Les casques autonomes et la promesse d’une configuration minimale sont rapidement devenus un objectif pour attirer de nouveaux consommateurs.

Cet article NVIDIA CloudXR, désormais disponible pour tous sur Google Cloud a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Windows 11 et Oculus Link ne font pas bon ménage ?

Par : Serge R.

Le nouveau système d’exploitation de Microsoft, Windows 11, et Oculus Link ne font apparemment pas bon ménage. Il en est de même pour sa version sans fil, Air Link. Certains utilisateurs de Quest ont en effet signalé un problème de performances après avoir installé le dernier né de Windows.

Par rapport à ses prédécesseurs, Windows 11 bénéficie d’un design à la fois moderne et épuré. Il laisse aussi de côté le désordre visuel plutôt discordant de Windows 8, 8.1 et 10. Il propose d’ailleurs de nouvelles fonctionnalités bien intéressantes. Le hic, c’est qu’il semble ne pas vraiment être compatible avec l’Oculus Link et l’Air Link pour ceux qui souhaitent jouer à des jeux PC VR sur leur casque Quest ou Quest 2. Cela ne veut tout de même pas dire qu’il s’agit d’un mauvais système d’exploitation.

Windows 11 Oculus Link

Windows 11 et Oculus Link : un tremblement visuel constant remarqué ?

Selon un utilisateur, qui a essayé de connecter un Quest 2 à un PC sous Windows 11 via Oculus Link pour jouer à des jeux VR, il aurait remarqué un tremblement visuel constant. Il aurait constaté ce dernier lorsqu’il bougeait la tête ou les mains, ce qui le rendait malade en quelques secondes.

Le problème se produisait d’ailleurs, que ce soit avec les jeux VR natifs SteamVR ou Oculus, et à la fois sur Oculus Link et Air Link. Le joueur aurait donc immédiatement suspecté un problème de performances. Et pourtant, l’outil de débogage Oculus ne montrait aucune perte d’image. Il en est de même pour les compteurs de performance des jeux.

En fait, son système maintenait une fréquence d’images de 90 images par seconde sans la moindre chute. À noter que le souci persistait, même si l’utilisateur a essayé de se servir de Virtual Desktop. Dans tous les cas, selon lui, le problème viendrait de l’Oculus compositor. Il s’agirait du service auquel les applications VR envoient leurs images rendues. Celui-ci perdait donc des images.

Cet article Windows 11 et Oculus Link ne font pas bon ménage ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Tinker Pilot : le simulateur de vol disponible en version alpha dès maintenant

Par : Serge R.

Tinker Pilot est un nouveau simulateur de vol de combat en réalité virtuelle dédié aux joueurs sur PC VR. Il s’agit d’une œuvre de Lluís Garcia Lamora. En développement depuis quelques années déjà, le titre VR propose désormais une version alpha payante. Une bande-annonce de lancement et une courte vidéo montrant une partie des combats dans le jeu sont d’ailleurs disponibles dès maintenant pour avoir un aperçu de son contenu.

Le développeur derrière Tinker Pilot, Lluís Garcia Lamora, finance actuellement le nouveau jeu VR via Patreon. Pour accéder à sa version alpha, les joueurs ont donc droit à différents niveaux. Leur tarif va de 4,50 dollars à 89 dollars par mois. Selon Garcia Lamora, elle sera régulièrement mise à jour jusqu’à la sortie officielle du titre VR. Aussi, toute participation au financement du jeu pour un montant de 30 dollars ou plus permettra d’obtenir une copie de celui-ci à son lancement. Dans tous les cas, on ignore encore pour le moment quand sa version finale débarquera sur le marché.

Tinker Pilot : un simulateur de combat aérien hautement configurable

La particularité de Tinker Pilot par rapport aux autres simulateurs de vol est qu’il sera hautement configurable. En d’autres termes, les joueurs auront l’occasion de créer eux-mêmes leur propre cockpit de science-fiction. De plus, ils pourront l’équiper de toutes sortes de commandes, comme des pédales, des joysticks et bien d’autres encore.

Il sera même possible d’importer certains modèles d’équipements dans le jeu VR. Les joueurs pourront ainsi les configurer comme bon leur semble pour qu’ils obtiennent un cockpit correspondant parfaitement à leurs besoins et à leurs envies. Ils auront d’ailleurs l’opportunité de placer les éléments, comme les différents panneaux personnalisés, les boutons holographiques, etc. aux endroits de leur choix.

Ce n’est pas encore tout, car ils pourront également remplir leur cockpit d’objets, comme des images décoratives, des chaises spéciales, etc. Côté gameplay, il sera à la fois stimulant, varié et amusant selon Garcia Lamora. Les joueurs auront en outre droit à différents modes de jeu.

Cet article Tinker Pilot : le simulateur de vol disponible en version alpha dès maintenant a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La réalité augmentée pour voir les défauts de rayonnement dans les réacteurs nucléaires

Par : Lilia

Des chercheurs du Michigan Ion Beam Laboratory à Ann Arbor ont créé une nouvelle plate-forme d’apprentissage automatique. Celle-ci détecte et quantifie les défauts radio-induits des pièces et des matériaux d’essai dans les réacteurs nucléaires. En utilisant la réalité augmentée pour tester les composants nucléaires, les chercheurs affirment qu’elle pourrait jouer un rôle essentiel dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Selon les chercheurs, la nouvelle plateforme accélérera le développement de composants pour les réacteurs nucléaires avancés. Kevin Field, vice-président de la startup de vision industrielle Theia Scientific, a déclaré avoir trouvé le meilleur moyen d’accélérer les découvertes dans les secteurs de l’énergie, des transports et biomédicaux.

« La technique d’interprétation pourrait être adaptée à d’autres types de microscopie basée sur l’image », a déclaré Field. Les chercheurs ont utilisé un faisceau de krypton pour tester un échantillon de fer, de chrome et d’aluminium, un matériau tolérant aux radiations intéressant à la fois les réacteurs de fission et de fusion. Les ions krypton frappant l’échantillon créent des défauts de rayonnement. Traditionnellement, les chercheurs évaluaient les défauts radio-induits. Ils téléchargeaient la vidéo et comptaient chaque défaut dans les images sélectionnées.

Field affirme qu’au lieu de compter manuellement, l’équipe pourrait quantifier les défauts radio-induits instantanément pendant l’expérience. « Le logiciel affiche les résultats sous forme de graphiques superposés sur l’imagerie du microscope électronique, qui étiquette les défauts. Il donne leur taille, leur nombre, leur emplacement et leur densité. Il résume ces informations en tant que mesure de l’intégrité structurelle », a déclaré Field.

La réalité augmentée pour changer la conception des expériences sur les réacteurs nucléaires

réalité augmentée réacteurs nucléaires

Selon Field, le logiciel permettra d’analyser et quantifier beaucoup plus de données et le retour d’information en temps quasi réel. Cela signifie que les scientifiques peuvent désormais prendre des décisions plus rapidement. Field pense que si la communauté adopte la réalité augmentée, cela impliquera un changement de culture complet. Cela se verra notamment dans la façon dont les expériences sur les réacteurs nucléaires sont conçues, exécutées et vérifiées.

« Les étudiants diplômés n’auront pas à passer des jours ou des semaines à analyser des images. Par ailleurs, les groupes de recherche pourront se concentrer sur la science. Enfin, cela apportera de meilleures idées, concepts et stratégies pour améliorer notre compréhension des matériaux », a déclaré Field. « Cela peut avoir un impact sur la façon dont la communauté interagit avec ces matériaux ». La première phase du projet a reçu un financement. La société s’attend à ce que des unités de préproduction soient disponibles en 2022.

Cet article La réalité augmentée pour voir les défauts de rayonnement dans les réacteurs nucléaires a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Go with the Flow : HTC Vive présentera son nouveau produit

Par : Lilia

Lors de son événement « Go with the Flow », HTC fera une grande révélation sur son nouveau produit. Son dernier teaser montre une forme presque identique au concept de Proton, qu’il a dévoilé en février 2020.

En Septembre, HTC a confirmé l’événement « Go With the Flow » du 14 octobre. L’entreprise a affirmé que nous aurons « de grandes nouvelles dans un petit paquet ». Jusqu’à présent, les images marketing affichent une boite noire cylindrique portant le logo VIVE.

Le teaser suggère que le produit, quel qu’il soit, est axé sur des cas d’utilisation passifs plutôt que sur des jeux actifs à l’échelle de la pièce. En effet, on y voit des personnes manger du pop-corn sur un canapé ou s’asseoir les jambes croisées dans une pose méditative.

Le slogan de l’événement est « Go with the Flow ». Le mois dernier, HTC a enregistré une nouvelle marque, « VIVE FLOW ». Les déclarations d’utilisation des marques ont intentionnellement une large portée. Mais VIVE FLOW est presque identique à celle de « VIVE FOCUS ». Cela implique soit un nouveau casque, soit de nouveaux contrôleurs.

Go with the Flow

La dernière image marketing laisse entendre que Vive Flow est un nouveau casque. Et pas n’importe quel casque. La forme illustrée est presque identique au concept Proton HTC présenté en février 2020. Graham Wheeler, directeur général de HTC EMEA, a laissé entendre que nous nous attendons à voir la montée en puissance des appareils All-in-Two. Il s’agit de lunettes légères connectées à un smartphone.

« Go with the Flow », la révélation d’un casque de visionneuse léger, d’une batterie portable ?

Go with the Flow

Compte tenu de ces commentaires, en regardant les images marketing de Vive Flow et en notant la similitude de la forme décrite avec le concept Proton, nous pouvons conclure que HTC est peut-être sur le point d’annoncer un casque de visionneuse léger. Plutôt que de concurrencer directement Oculus Quest dans l’interactivité à l’échelle de la pièce et les cas d’utilisation des jeux, HTC pourrait viser un sous-marché relativement intact en dehors de la Chine.

En se concentrant sur les applications multimédias passives qui existent déjà sur les téléphones, HTC éviterait d’avoir à investir dans du contenu spécifique à la réalité virtuelle à l’échelle de Facebook. C’est une bataille qu’une entreprise relativement petite aurait peu de chances de gagner. Alors, que contient la boite noire ? Il peut s’agir d’un conteneur, d’une batterie portable, d’une unité de calcul sans fil ou d’une combinaison des trois. Nous le saurons bientôt lors du futur événement « Go with the Flow ».

Cet article Go with the Flow : HTC Vive présentera son nouveau produit a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Varjo tease le « produit le plus attendu à ce jour »

Par : Serge R.

Le fabricant de casques VR finlandais Varjo tease en ce moment le « produit le plus attendu à ce jour ». Pour le moment, nul ne sait ce que c’est. En tout cas, la marque derrière les casques VR dédiés aux entreprises XR-1 Developer Edition et VR-3 prévoit de l’annoncer ce 21 octobre.

Facebook Connect 2021 est sans nul doute le plus grand événement VR attendu ce mois-ci. Toutefois, il semble que d’autres entreprises VR tentent de lui voler la vedette. Il y a, entre autres, la firme taïwanaise HTC qui compte révéler un nouveau produit Vive très prochainement. On sait maintenant que la société finlandaise Varjo est aussi sur le point d’annoncer une grande nouveauté. Il s’agirait en effet du « produit le plus attendu à ce jour ». S’il n’y a aucun changement, elle envisage de le dévoiler le 21 octobre prochain, soit quelques jours seulement avant Facebook Connect. Pour rappel, cet événement se déroulera le 26 octobre.

Varjo produit attendu

« Produit le plus attendu » de Varjo : pas beaucoup de détails pour le moment

Pour le moment, les détails sur le « produit le plus attendu à ce jour » de Varjo révélés sont encore très peu. Effectivement, l’entreprise finlandaise l’a teasé simplement avec des expressions, comme « c’est celui que vous attendiez » ou « le moment est venu ».

Il y avait également l’affirmation disant que l’annonce du fameux nouveau produit va faire monter la réalité virtuelle à un tout autre niveau. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que Varjo fabrique des casques VR haut de gamme destinés aux professionnels.

Par rapport aux autres appareils des autres marques, les siens coûtent relativement cher. Néanmoins, il vaut la peine de les acquérir, car ils proposent vraiment des fonctionnalités exceptionnelles qu’on ne trouve pas ailleurs. Il y a, par exemple, le suivi oculaire ultra précis, accompagné d’un réglage automatique de l’IPD.

Beaucoup espèrent alors que la firme va dévoiler un tout nouveau casque VR présentant des performances encore meilleures. Cependant, il semble que c’est loin d’être certain. Étant donné ses dernières révélations, il se peut qu’il ne s’agisse pas d’un nouveau matériel VR, mais plutôt d’un logiciel. Rien n’est toutefois encore sûr.

Ready to gain full control of the boundaries of #mixedreality? Take an early look at the real-time masking functionality included in the upcoming Varjo Lab Tools release. https://t.co/VWEKLSpfe0 #XR #AR pic.twitter.com/RkXmPWWMv5

— Varjo (@varjodotcom) October 6, 2021

Cet article Varjo tease le « produit le plus attendu à ce jour » a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lone Echo II : la date de lancement tant attendue enfin arrivée

Par : Serge R.

Le jeu VR tant attendu Lone Echo II sortira enfin ce jour selon la date de lancement révélée par Facebook et Ready At Dawn il y a quelques jours. Pour donner un aperçu du contenu du titre VR, la firme de Mark Zuckerberg vient de publier une bande-annonce de lancement épique de celui-ci.

Lone Echo II était en développement depuis déjà un bon bout de temps. Après l’avoir annoncé, son développeur Ready At Dawn n’a pas donné beaucoup d’informations sur le jeu VR jusqu’au début de l’année. Le studio a donc révélé que le titre VR allait pointer le bout de son nez en août. Malheureusement, sa sortie a été repoussée maintes fois. Aujourd’hui, les joueurs VR qui l’attendaient avec impatience pourront enfin profiter pleinement de cette suite de Lone Echo. Le jeu d’aventure spatiale sortira en effet ce jour. Un trailer de lancement est disponible pour ceux qui veulent en avoir un aperçu plus détaillé avant de s’en procurer.

Lone Echo II : la dernière exclusivité Oculus Rift

La bande-annonce de lancement publiée par Facebook propose de nouvelles séquences de gameplay de Lone Echo II. Elle donne aussi un meilleur aperçu des séquences présentées dans le trailer dévoilé lors de l’Oculus Gaming Showcase, qui s’est déroulé plus tôt cette année.

Dans tous les cas, c’est confirmé que Lone Echo II sera le dernier jeu exclusif Oculus Rift. Après tout, Facebook a récemment cessé de commercialiser ce casque PC VR, et se concentre davantage sur la vente du casque autonome Oculus Quest 2. Ce dernier est alors devenu la plateforme de Facebook privilégiée pour les exclusivités.

The Climb 2, Jurassic World Aftermath, et même les titres VR initialement lancés en exclusivité sur PC VR, comme Medal of Honor : Above and Beyond, se dirigent désormais vers Quest 2. Malheureusement, le jeu d’aventure spatiale de Ready At Dawn ne suivra apparemment pas le même chemin que cette version VR de Medal of Honor. Il ne sera disponible que sur Oculus Store pour Rift. Il ne sortira même pas sur SteamVR.

Cet article Lone Echo II : la date de lancement tant attendue enfin arrivée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

SolidLight : Light Field Lab dévoile une plateforme holographique

Par : Lilia

La plate-forme SolidLight est capable de projeter des « hologrammes » 3D réalistes sans avoir besoin d’un casque dédié.

Autrefois considérée comme de la science-fiction, la technologie holographique a évolué à un rythme rapide. Il est clair que nous entrons dans une nouvelle ère de la technologie immersive. SolidLight, la nouvelle plateforme holographique de Light Field Lab, n’en est qu’une preuve supplémentaire.

La solution clé en main, dévoilée plus tôt cette semaine par la société, promet des visuels 3D de niveau supérieur. Une combinaison du matériel et du logiciel exclusifs WaveTracer™ de la société alimentent le système.

SolidLight

Selon Light Field Lab, chaque panneau de surface SolidLight contribue jusqu’à 2,5 milliards de pixels à chaque objet 3D. Ces écrans projettent ce que l’entreprise appelle des objets SolidLight. Ces derniers se déplacent, se reflètent et se réfractent de manière réaliste dans l’espace physique. Lorsque vous vous déplacez dans un espace physique, votre perspective de l’image évolue également, comme elle le ferait dans le monde réel.

Chaque panneau est capable de fonctionner indépendamment. Mais il est aussi possible de les combiner pour créer des écrans holographiques 3D de n’importe quelle taille. Tout le monde peut créer d’énormes murs vidéo comportant des hologrammes 3D réalistes.

SolidLight, quelques spécificités

SolidLight

Voici ce que vous pouvez attendre de la plate-forme SolidLight :

  • Panneau de surface SolidLight: Un bloc de construction sans cadre de 28 pouces permettant une évolutivité et une personnalisation presque infinies.
  • Relais SolidLight: Une fonctionnalité supplémentaire permettant au volume d’objet holographique généré d’être positionné dans des environnements physiques, incorporant un contrôle de transparence ou occlusion du monde réel.
  • SolidLight WaveTracer™ : Un logiciel de rendu propriétaire en temps réel et hors ligne et plug-ins pour le développement de contenu. N’importe quelle scène 3D en temps réel peut créer le contenu.
  • Matériel informatique: Il comprend les serveurs, les GPU, la synchronisation et la mise en réseau pour gérer de manière transparente les écrans SolidLight Surface.
  • Support et maintenance: Les plans de service offrent une réponse rapide sur site, des pièces, de la main-d’œuvre ainsi qu’un support continu en option.

« SolidLight est différent de tout ce que vous avez connu auparavant », a déclaré Jon Karafin, PDG de Light Field Lab.  » SolidLight redéfinit ce qui est perçu comme réel, remodelant pour toujours les communications visuelles, l’engagement du public et les expériences client. Les demandes de précommandes sont désormais en ligne sur le site Web de Light Field Lab. Les prix dépendent d’une variété de facteurs, y compris la taille et les paramètres d’application.

 

Cet article SolidLight : Light Field Lab dévoile une plateforme holographique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

SideQuest : une levée de 3 millions de dollars pour aider les développeurs

Par : Lilia

L’année dernière, SideQuest a réussi à lever 650 000 dollars. Aujourd’hui, elle a effectué une ronde de financement d’une valeur de 3 millions de dollars. Ses fondateurs cherchent à créer des outils pour aider les développeurs de réalité virtuelle.

SideQuest a été lancé en 2019, seulement deux jours après la sortie de l’Oculus Quest. Aujourd’hui, selon ses fondateurs, Shane Harris et Orla Harris, cette plateforme voit plus d’un millions d’utilisateurs actifs par mois.

Facebook a mis en place une politique de conservation stricte de type console pour le contenu de Quest sur l’Oculus Store. Quant à SideQuest, elle a immédiatement offert aux développeurs de réalité virtuelle un moyen de répertorier publiquement tout logiciel de réalité virtuelle. Les utilisateurs peuvent essayer ceux-ci sur le casque de Facebook. Par ailleurs, SideQuest a rendu facile pour les propriétaires de Quest le test des logiciels expérimentaux. Cela s’est fait bien avant que Facebook ne prenne en charge ce type de distribution avec l’App Lab.

Le marché des casques VR est sur le point de changer. En effet, les concurrents semblent intensifier leurs efforts pour créer des casques VR plus puissants. La norme OpenXR prise en charge devrait permettre aux développeurs de créer simplement des applications VR fonctionnant sur une large gamme de matériel.

SideQuest, un investissement supplémentaire pour étendre les plans de l’entreprise

Avec son investissement initial, les représentants de SideQuest ont déclaré que le financement les aiderait à créer un service de test pour aider les développeurs VR. Et avec les 3 millions de dollars supplémentaires, SideQuest peut accélérer et étendre ses plans. Soulignons que cette ronde de financement a vu la participation de PROfounders, Ada Ventures, Connect Ventures, Ascension et SCNE.

SideQuest

Des jeux comme Puzzling Places et Hyper Dash ont utilisé SideQuest pour obtenir des retours sur leur logiciel en développement. Récemment, SideQuest a publié une application Android qui permettait le chargement latéral sur Quest sans avoir besoin d’un PC.

« Cette augmentation nous fournit les pistes nécessaires pour nous concentrer sur la stimulation d’un engagement plus important dans nos communautés… Nous sommes ravis de pouvoir offrir une communauté à la prochaine génération de créateurs de contenu », a déclaré Shane Harris à UploadVR. « Nous sommes ravis de concentrer nos énergies sur la création d’outils et de services. Cela aidera les développeurs à cibler plusieurs plates-formes avec OpenXR. De plus, ils tireront parti de la communauté SideQuest pour élargir leur audience. »

Cet article SideQuest : une levée de 3 millions de dollars pour aider les développeurs a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Nvidia : dossier complet pour tout savoir sur le fabricant de cartes graphiques

Par : Lilia

NVIDIA est le leader mondial des technologies d’informatique visuelle. Il est l’une des principales références dans l’univers des cartes graphiques.

Nvidia est l’inventeur du GPU, un processeur hautes performances. Celui-ci a la capacité de générer des graphiques interactifs époustouflants sur les postes de travail, les ordinateurs personnels, les consoles de jeux et les appareils mobiles. En 2014, cette entreprise a commencé à cibler les marchés des jeux, de la visualisation professionnelle, des centres de données et de l’automobile. Voici tout ce qu’il faut connaitre sur cette entreprise.

Nividia : Historiques et faits marquants

Nvidia est une entreprise qui aime les jeux de mots, le symbolisme l’investissement dans plusieurs niveaux de sens. L’une des racines clés du nom Nvidia est le mot Invidia, qui signifie envie en latin. L’envie et la vision sont étroitement liées dans la mythologie, l’œil ou le regard étant un symbole commun.

Débuts

NVIDIA Corporation est un fabricant de processeurs graphiques de rang mondial, de technologies mobiles et d’ordinateurs de bureau. Trois informaticiens américains, Jen-Hsun Huang, Curtis Priem et Christopher Malachowsky l’ont fondé en 1993. La société est notamment connue pour développer des circuits intégrés utilisés dans presque tout, des consoles de jeux électroniques aux ordinateurs personnels (PC). Cette entreprise fait partie des principaux fabricants d’unités de traitement graphique (GPU) haut de gamme. NVIDIA a son siège à Santa Clara, en Californie.

Succès

Nvidia est devenue une force majeure dans l’industrie des jeux informatiques. Elle a surtout pris de l’importance avec la sortie du GPU GeForce 256. Celui-ci offrait une qualité graphique tridimensionnelle supérieure. En 2000, Microsoft Corporation a choisi NVIDIA pour développer des cartes graphiques pour la console de jeux vidéo Xbox tant attendue de Microsoft. NVIDIA a été nommé Entreprise de l’année par le magazine Forbes pour sa croissance rapide et son succès en 2007.

En 2015, Nvidia plonge dans l’apprentissage en profondeur avec le lancement de Tegra X1. Elle renforce l’IA moderne avec le GPU Deep Learning, Volta. En 2018, elle réinvente les graphiques informatiques avec l’architecture de Turing. En 2020, l’entreprise acquière Mellanox. Cette même année, elle révèle aussi l’architecture GPU Nvidia Ampere.

Nvidia

En plus des produits pour l’industrie des jeux informatiques, la vaste gamme de technologies informatiques de NVIDIA comprend la série Quadro de cartes vidéo pour les graphiques professionnels, la série Tegra pour les téléphones portables, la série nForce pour les fonctions multimédia et la série Tesla pour les entreprises haut de gamme.

Comment Nvidia gagne de l’argent

Nvidia Corp a popularisé l’unité de traitement graphique (GPU). Elle tire la grande majorité de ses revenus de ces puces spécialisées. Elle s’est rapidement développé dans des domaines tels que l’intelligence artificielle (IA). Nvidia conçoit et vend des GPU pour les jeux et les applications professionnelles, ainsi que des systèmes de puces à utiliser dans les véhicules, la robotique et d’autres outils.

Nvidia a connu une nouvelle croissance après que les tendances négatives sur le marché mondial des puces aient entraîné une baisse des revenus et des bénéfices au cours de l’exercice 2020 de la société. La demande accrue de services de jeux et de centres de données au cours de l’année dernière, a contribué à alimenter une augmentation de la demande pour les produits Nvidia.

Geforce

La société a déclaré un bénéfice net de 4,3 milliards de dollars au cours de son exercice 2021. Le bénéfice net a augmenté de 54,9% par rapport à l’année précédente. Les revenus ont augmenté de 52,7 %, atteignant un record annuel de 16,7 milliards de dollars pour l’année. Les jeux ont enregistré une augmentation de 40,6% des revenus, représentant 47% des revenus totaux de Nvidia. Les revenus des centres de données ont augmenté de 124,5 %, représentant 40 % du total. La visualisation professionnelle et l’automobile ont chacun enregistré des baisses de revenus respective. Les plates-formes OEM et autres ont enregistré une hausse de 25,0 %.5.

Développements récents de Nvidia

Le 13 septembre 2020, Nvidia a annoncé qu’elle avait conclu un accord définitif pour l’achat d’Arm Inc. à SoftBank Group Corp. Arm est une société britannique de conception de semi-conducteurs et de logiciels spécialisée dans l’architecture du processeur. Nvidia affirme que l’acquisition l’aidera à étendre ses capacités en intelligence artifielle. Cela lui permettra aussi de faire progresser une gamme de technologies allant du cloud computing et des smartphones aux voitures autonomes et à l’Internet des objets (IoT).

Nvidia a noté dans ses documents annuels pour l’exercice 2021 que la transaction devrait être conclue au cours du premier trimestre de l’année civile 2022. Le 12 février 2021, Reuters a annoncé que la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis ouvrait une enquête approfondie sur l’accord de Nvidia pour acquérir Arm. De plus, la société mère de Google, Alphabet Inc. (GOOGL), Qualcomm Inc. (QCOM) et Microsoft Inc. (MSFT) se sont tous plaints de l’accord auprès des régulateurs antitrust américains.

Geforce

Arm fournit la propriété intellectuelle à Apple, Qualcomm et un certain nombre d’autres entreprises pour les puces utilisées dans presque tous les smartphones à travers le monde. En outre, en janvier, l’Autorité britannique de la concurrence et des marchés a déclaré en qu’elle enquêterait également sur l’accord.

Nvidia, VR pour le gaming

Grâce à la réalité virtuelle, vous pouvez accéder à des expériences de jeu immersives sur PC. Cependant, la mise en œuvre de cette technologie n’est pas toujours simple. Elle fait partie de l’une des applications PC les plus difficiles. En effet, elle nécessite une grande puissance GPU. Les GPU GeForce RTX™ de NVIDIA s’avèrent être l’une des meilleures solutions. Ceux-ci fournissent les performances nécessaires pour alimenter les meilleurs titres sur les derniers casques VR. De plus, ils sont dotés de technologies permettant d’augmenter les paramètres pour un gameplay immersif exceptionnel.

Les GPU GeForce RTX™ série 30 offrent des performances ultimes aux joueurs et aux créateurs. Ils sont alimentés par Ampere, l’architecture RTX de 2e génération de NVIDIA, avec de nouveaux cœurs RT et des cœurs Tensor.

Headquarters

Les GPU GeForce RTX offrent une compatibilité plug and play avec tous les meilleurs casques VR. Les pilotes GeForce Game Ready incluent les derniers ajustements de performances et mises à jour pour les titres VR. Les casques compatibles comprennent l’Oculus Quest 2, l’Oculus Quest, l’Oculus Rift S, l’Oculus Rift, le HP Reverb G2, le HP Reverb, l’HTC VIVE Pro Eye, l’HTC VIVE Pro, l’HTC VIVE Pro2, l’HTC VIVE Focus 3 et Reality mixte Windows.

Nvidia, VR pour les professionnels

La réalité virtuelle révolutionne les flux de travail professionnels. Cette technologie permet de travailler à grande échelle. Tenir des modèles virtuels dans vos mains, parcourir des bâtiments virtuels entiers ou répéter des procédures chirurgicales complexes dans des environnements virtuels changent la façon dont la réalité virtuelle est utilisée sur le lieu de travail.

La plate-forme VR de NVIDIA comprenant les GPU NVIDIA VR Ready, les logiciels et les SDK VRWorks™, offre les meilleures expériences VR au monde. Les entreprises intègrent l’AR et la VR dans leurs flux de travail. Il peut s’agir de piloter les revues de conception, la production virtuelle ou le divertissement basé sur la localisation. NVIDIA CloudXR™, une innovation révolutionnaire basée sur la technologie NVIDIA RTX™, offre la réalité virtuelle et la réalité augmentée sur les réseaux 5G et Wi-Fi.

Nvidia

Avec le logiciel de virtualisation GPU NVIDIA, CloudXR est entièrement évolutif pour les centres de données et les réseaux de périphérie. Le SDK CloudXR est livré avec un programme d’installation pour les composants de serveur et les applications clientes open source.

VRWorks™ est une suite complète d’API, de bibliothèques et de moteurs. Il aide les développeurs d’applications et de casques de créer des expériences de réalité virtuelle incroyables. VRWorks permet un nouveau niveau de présence. Il apporte des visuels, des sons, des interactions tactiles et des environnements simulés physiquement réalistes à la réalité virtuelle.

2 rivaux dans le secteur de la fabrication de puces

Nvidia détient une grande part du marché des cartes graphiques. Cependant, dans un marché de plus en plus concurrentiel, l’entreprise a des rivaux. En effet, Nvidia partage le marché avec AMD et Intel. Au cours de ces 3 dernières années, AMD a réussi à dépasser Nvidia. La raison en est qu’il a tendance à se concentrer sur les GPU à prix inférieur mais haut de gamme. En outre, il a été annoncé que les micro-périphériques avancés collaboreront avec Hewlett Packard Enterprises sur le projet El Capitan, propulsant le supercalculateur le plus rapide du monde.

AMD

Les chiffres trimestriels Q2 de AMD ont montré que sa marge brute a augmenté de 48%. Cela pourrait être dû aux ventes de divertissement induites par le Coronavirus. Avec ses stocks de près de 1400% au cours des 5 dernières années, AMD a montré une croissance importante. Avec le résultat opérationnel en hausse de 380% en an et le revenu net frappant 710 millions de dollars au deuxième trimestre, AMD semble connaitre de beaux jours devant lui.

Nvidia

À la fin de l’année 2020, Intel détenait une part de marché de 69% de PC GPU. AMD en avait 17% et Nvidia en possédait 15%. Depuis 2017, Intel perd lentement du terrain face à ses concurrents. Mais les investisseurs ne devraient pas rejeter ce géant entreprenant si rapidement. Sur les ordinateurs portables seulement, Intel représente environ 85% des CPU en 2020.

Intel

Sur d’autres marchés, Intel pourrait rivaliser avec Nvidia dans l’avenir des véhicules autonomes. Cette société a dépensé 900 millions de dollars sur «Moovit», une solution de mobilité en tant que service (MAAS). Intel possédait déjà « Mobileye» ainsi que plusieurs sociétés de vision informatique. Ces actifs, y compris une plate-forme sans conducteur, définit Intel en tant que centrale potentielle sur les marchés de la voiture sans conducteur à l’avenir.

Cet article Nvidia : dossier complet pour tout savoir sur le fabricant de cartes graphiques a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La Bank of America (BofA) investit dans la réalité virtuelle pour former ses employés

Par : Lilia

La Bank of America Corp (BofA) met en œuvre la réalité virtuelle pour aider à former les employés de ses succursales.

L’année prochaine, la Bank of America (BofA) prévoit d’utiliser des casques de réalité virtuelle au sein de 4300 centres financiers. C’est ce qu’a déclaré John Jordan, directeur de l’Académie de la banque. Cette année, les casques seront utilisés lors de cinq modules de formation. D’ici la fin 2022, ils serviront lors de 15 autres modules formations axés sur les interactions avec les clients.

Ces interactions pourraient impliquer l’établissement de relations, des questions difficiles ou des situations très émouvantes, a affirmé Jordan. Les employés mettent le casque. Ensuite, ils auront l’impression d’être dans la même pièce avec le client. Les simulations aideront les employés à développer des compétences d’empathie ou à coacher un collègue. « Pour rendre la formation plus mémorable, il faut que l’expérience incorpore des émotions », a-t-il souligné.

BofA réalité virtuelle

« L’objectif est de l’utiliser tout au long du cycle de vie des employés…Tout cela est destiné à rendre les employés plus à l’aise dans leur travail.  » Jusqu’à présent, la BofA a distribué environ 50 casques de réalité virtuelle à 50 succursales. Ce nombre devrait passer à 1000 le mois prochain. Soulignons que la BofA a refusé de partager le nom du fournisseur avec lequel il s’associe.

BofA, un budget technologique annuel de 14 milliards de dollars

Selon John Jordan, la technologie de la réalité virtuelle pourrait être applicable dans tous les secteurs d’activité. Il peut également être pratique pour réussir une formation en groupe. Il a affirmé que la BofA avait vu la réalité virtuelle utilisée dans des programmes d’athlétisme. La banque a précisé qu’elle était la première du secteur des services financiers à lancer ce type de formation en réalité virtuelle.

BofA réalité virtuelle

Jordan a déclaré que la BofA a passé ces dernières années à investir dans de nouvelles méthodes de formation. L’établissement possède des simulateurs pour la technologie de la banque, des bibliothèques d’appels avec des situations réelles enregistrées et l’iCoach basé sur l’intelligence artificielle pour pratiquer les conversations. La nouvelle formation en réalité devrait atteindre à terme 50000 employés.

La BofA a également refusé de partager un coût d’investissement. Le budget technologique annuel de la banque est d’environ 14 milliards de dollars. Cela comprend environ 3,4 milliards de dollars pour de nouveaux développements, une augmentation par rapport aux années précédentes.

Cet article La Bank of America (BofA) investit dans la réalité virtuelle pour former ses employés a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook rebaptise le projet « Facebook Horizon » en »Horizon Worlds »

Par : Lilia

Facebook rebaptise Facebook Horizon en Horizon Worlds. Il prévoit aussi de concentrer ses efforts sur les outils de construction basés sur la réalité virtuelle. Il créera un fonds de 10 millions de dollars pour encourager les créateurs.

Horizon Worlds est le nouveau nom du projet Facebook Horizon. La société laisse de côté la prise en charge des mondes basés sur Unity. Elle encourage les créateurs utilisant ce moteur de jeu à passer par l’Oculus app store.

En 2019, le service social présenté pour la première fois pour Oculus Quest prenait en charge les mondes développés dans Unity. Ceux-ci étaient nettement plus complexes et engageants que ceux créés en VR à l’aide des outils de Facebook. Unity est le moteur de jeu le plus populaire parmi les développeurs. Aux côtés de Roblox, Rec Room et Epic Games, les sociétés font des efforts pour créer des outils puissants pour la création interactive de monde virtuel 3D.

Facebook a tenté d’acquérir Unity dans le passé. Cela aurait donné au géant de la publicité un ensemble d’outils clés poussant des créateurs à travailler avec la société de médias sociaux. Cependant, en 2020, Unity est devenu public en bourse. Facebook a récemment annoncé son application Horizon Workrooms pour travailler à distance en VR. « Horizon » peut désormais être considéré comme la marque de Facebook pour les applications VR sociales.

Horizon Worlds, des fonds pour soutenir les créateurs

Horizon Worlds

Deux ans après son lancement initial, Facebook affine Horizon Worlds autour de sa communauté créative basée sur la réalité virtuelle. Le fonds des créateurs de 10 millions de dollars sera distribué de différentes manières. Cela se fera notamment à travers de concours communautaires, un programme d’accélération et un financement pour les développeurs.

Facebook a déclaré qu’il ajouterait plus de personnes à la version test d’Horizon Worlds. « Nous nous attendons pleinement à des événements payant. Nous espérons que les gens demandent l’échange de biens, l’achat de biens et d’articles numériques… », a déclaré Vivek Sharma, vice-président chez Facebook Reality Labs.

« Concernant les fonctionnalités exactes sur lesquelles nous travaillons, je n’ai encore rien à annoncer à ce sujet. Mais en jetant un œil à la famille d’applications de Facebook, vous verrez que nous avons déjà les capacités d’assembler les meilleurs ingrédients pour les créateurs » a-t-elle ajouté.

Cet article Facebook rebaptise le projet « Facebook Horizon » en »Horizon Worlds » a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comment l’AR améliore l’utilisation d’équipements lourds ?

Par : Lilia

Librestream est le premier fournisseur d’outils de réalité augmentée (RA) et de collaboration à distance. RealWear est le premier fournisseur mondial d’appareils de réalité assistée pour les travailleurs industriels de première ligne. NOV Inc. est le premier fournisseur mondial indépendant d’équipements et de technologies pour l’industrie de l’énergie. Ces entreprises changent la façon dont les services sur le terrain et la construction réparent et utilisent les équipements lourds.

Les organisations du monde entier connaissent d’importantes pénuries de main-d’œuvre. L’exploitation d’équipement lourd nécessite des compétences spécialisées qui prennent du temps à apprendre et à se développer. Les solutions en réalité augmentée de Librestream intègrent un réseau de connaissances approfondies. Ils permettent aux opérateurs de prendre des décisions en temps réel. Ils mettent également les nouveaux employés à niveau rapidement, efficacement et en toute sécurité.

« L’équipement lourd d’aujourd’hui est de plus en plus complexe. Il est essentiel que les travailleurs aient accès aux bonnes connaissances et aux meilleurs outils au bon moment », a déclaré Charlie Neagoy, vice-président directeur de la réussite client chez Librestream. « Nos solutions technologiques avancées étendent les connaissances à tous les effectifs. Elles rendent les organisations plus efficaces, résilientes et adaptables. Grâce à elles, les organisations inspectent, diagnostiquent et réparent n’importe quel équipement de n’importe où dans le monde. »

Librestream RealWear

Le partenaire de longue date de Librestream, RealWear, produit le HMT-1. Cet appareil de réalité assistée renforcé navigue dans le logiciel Librestream avec de simples commandes vocales pour enregistrer et communiquer avec des experts à distance. « Les appareils portables associés à des solutions de plate-forme de réalité assistée constituent l’avenir du travail », a déclaré Rama Oruganti, directeur des produits de RealWear.

TrackerVision, une application basée sur les solutions de collaboration de Librestream et RealWear

NOV a développé TrackerVision™, une application personnalisée qui utilise les appareils mains libres des solutions de collaboration Onsight de RealWear et Librestream. Celle-ci connecte le personnel de terrain avec des experts à distance du monde entier. L’organisation mondiale du marché secondaire de NOV prend actuellement en charge les clients dans plusieurs langues et zones géographiques. Cela se fait à l’aide de schémas et de dessins interactifs pour fournir une assistance immédiate.

Librestream RealWear

« Lorsque les opérations mondiales ont ralenti et que les restrictions de voyage ont augmenté, nous avions déjà l’infrastructure en place pour soutenir les opérations de nos clients », a déclaré Katie Saski, directrice des ventes de NOV.

« Nous sommes en mesure d’offrir un service et une assistance mondiaux 24h/24 et 7j/7 sans augmenter les temps d’arrêt dus aux déplacements ou même au temps de quarantaine. Offrir des tests d’acceptation en usine à distance a permis à nos clients d’économiser de 4 à 8 jours de voyage… » NOV, Librestream et RealWear se réuniront le 6 octobre lors du 8e sommet annuel des technologies vestimentaires d’entreprise (EWTS).

Cet article Comment l’AR améliore l’utilisation d’équipements lourds ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google Meet VS Microsoft Teams : lequel choisir pour vos réunions ?

Par : Lilia

Google Meet et Microsoft Teams facilitent tous deux le travail à domicile. Ces outils fournissent un service de visioconférence fiable et de haute qualité. Ils sont accessibles depuis n’importe quel appareil et se connectent à l’équipement de conférence pour les réunions au bureau.

Grâce à Google Meet et Microsoft Teams, vous pouvez collaborer avec d’autres participants à la réunion en utilisant le partage d’écran et le partage de fichiers. Mais entre ces deux matériels, il existe certaines différences. Ces programmes n’ont pas le même prix. Par ailleurs, ils ont des fonctionnalités qui leurs sont propres.  Voici ce qu’il faut savoir sur Google Meet et Microsoft Teams avant de choisir le meilleur pour votre entreprise.

Google Meet et Microsoft Teams, de quoi s’agit-il ?

Microsoft Teams est un espace de travail basé sur le chat au sein d’Office 365. Il permet à ses utilisateurs d’afficher et de collaborer sur des documents directement dans l’application. Grâce à lui, il est facile de participer à des conférences téléphoniques et vidéo, d’afficher des historiques de conversation complets et des fils de conversation de type e-mail. Teams a remplacé Skype Entreprise en tant que solution de réunion en ligne de Microsoft.

Microsoft Teams est personnalisable. Ainsi, il peut s’adapter à chaque équipe individuelle. Les utilisateurs sont en mesure de créer des onglets pour les documents fréquemment consultés ou les services cloud régulièrement utilisés. Microsoft est compatible avec les appareils Android, iPhone/iPad.

Google Meet Microsoft Teams

Google Meet est une plate-forme de visioconférence permettant aux équipes de communiquer par messagerie, voix et vidéo. Les fonctionnalités incluent la vidéoconférence et l’audioconférence haute définition, la synchronisation des discussions sur plusieurs appareils, l’historique des discussions stockées, les sous-titres en temps réel, la fonction d’enregistrement de réunion. Souvent, Google Meet est privilégié par les petites entreprises, les entreprises de taille moyenne, les grandes entreprises et les travailleurs indépendants.

Fonctionnalités du Microsoft Teams

Microsoft Teams fait partie de la famille de produits de productivité Microsoft 365. Il s’intègre à toutes les applications Microsoft, y compris Office et Skype. Bien que la solution se concentre principalement sur les conversations filaires, il est également facile de configurer des sessions d’appels audio et vidéo. La simplicité et la diversité de Microsoft Teams est la raison pour laquelle elle compte désormais 75 millions d’utilisateurs actifs quotidiens. Ses fonctionnalités incluent :

  • L’intégration totale avec la suite Microsoft 365
  • La visioconférence haute performance
  • Les conversations audio et téléphone professionnel
  • La transcription et la traduction en ligne
  • Le partage de fichiers et d’écran
  • La messagerie instantanée
  • La sécurité d’entreprise de haut niveau
  • L’accès au téléphone professionnel

Probablement l’un des outils de collaboration les plus convaincants du marché, Teams couvre tout, du partage d’écran à l’enregistrement d’appels sur la même application.

Les fonctionnalités de Google Meet

Google Meet est la version récemment renommée de Google Hangouts Meet. Cette solution de visioconférence se concentre fortement sur les interactions en face à face. Comme Microsoft Teams, le service Meet s’intègre au reste de la pile de productivité de Google, G Suite. Cela signifie que vous pouvez facilement partager des fichiers et organiser des réunions à l’aide de vos outils existants.

Google Meet Microsoft Teams

Le service prend en charge des millions d’utilisateurs chaque jour, y compris des entreprises et des clients éducatifs. Avec Google Meet, vous pouvez prendre en charge jusqu’à 250 participants en un seul appel. De plus, la diffusion en direct est disponible pour jusqu’à 100000 téléspectateurs et la possibilité de configurer des appels via Google Agenda. Les fonctionnalités incluent :

  • Les appels vidéo et vocaux
  • La mise au point automatique de l’écran
  • L’accès aux produits G-Suite, y compris la messagerie instantanée
  • La recherche intelligente de haut niveau
  • La mise en sourdine intelligente
  • Le partage d’écran et de fichiers
  • Les options de contrôle personnalisées pour les administrateurs
  • Les intégrations de haut niveau
  • La vue Galerie pour les visioconférences

Sans l’ombre d’un doute, Google Meet a de nombreux potentiels.

Microsoft Teams vs Google Meet: L’expérience

Google Meet et Microsoft Teams sont tous deux très similaires dans la manière dont ils fournissent des solutions de réunion dans le cadre d’une plate-forme de productivité complète. Microsoft Teams se concentre principalement sur le chat rapide et facile, bien qu’il dispose également d’une gamme d’autres fonctionnalités pour faciliter les conversations audio et vidéo.

Certaines fonctionnalités sont absentes de la solution d’appel de Teams. Cependant, la disponibilité d’éléments tels que le routage direct signifie que les entreprises peuvent créer l’environnement tout-en-un parfait pour la communication et la collaboration.

Google Meet

Meet se concentre sur les conversations vidéo. Mais l’entreprise facilite le lancement d’une réunion en quelques secondes. Vous pouvez utiliser des liens de calendrier Google, des liens spéciaux envoyés par e-mail et même des numéros de téléphone à composer.

Google propose même une gamme de matériel Meet dédié, comme la Chromebase et la Chromebox. Avec une excellente sécurité et une facilité d’utilisation intuitive des deux sociétés, il est facile pour quiconque d’adopter l’une ou l’autre technologie.

Microsoft Teams contre Google Meet : L’intégration

Microsoft Teams et Google Meet commencent à déployer davantage de partenariats, d’intégrations et de modules complémentaires. Le premier propose une large sélection de façons d’étendre votre expérience Teams, avec des éléments tels que des intégrations avec Cisco Meetings. Bien entendu, les intégrations offertes par Microsoft se trouvent toujours dans sa propre pile technologique, sous la forme de Microsoft Office 365.

Google adopte une approche similaire à celle de Microsoft, offrant d’abord des intégrations avec ses propres outils. Cependant, il existe des moyens d’étendre votre expérience Google Meet. Vous avez par exemple la possibilité de connecter vos outils de collaboration à Slack et Zendesk, Flowdock et divers autres outils. Cela facilite la création d’un environnement plus complet pour la communication et la collaboration. Google et Microsoft s’intègrent une gamme de partenaires matériels, afin que les entreprises puissent mettre en place des expériences de réunions plus immersives au bureau.

Google Meet et Microsoft Teams: La plateforme

Teams et Meet sont tous deux d’excellents outils de productivité et de collaboration pour se connecter et collaborer. Teams est un outil de communication vidéo et de collaboration propriétaire de Microsoft qui fait partie de la suite de produits Microsoft 365/Office 365. C’est une application qui intègre de nombreuses applications différentes dans un seul programme. D’autre part, Google Meet est une version mise à niveau de l’application Google Hangouts qui se synchronise de manière transparente avec G Suite pour une connectivité et une collaboration améliorées.

Les tarifs de Google Meet

Google Meet est entièrement gratuit, quelle que soit la durée pendant laquelle vous souhaitez l’utiliser. Cependant, si vous payez pour Google Workspace, vous aurez aussi accès à une vaste applications Google.

Microsoft Teams

Le forfait Google Workspace Starter vous donnera accès aux principales applications Google disponibles, ainsi qu’à Google Meet. Le plan Standard ajoute des enregistrements de réunion à Google Drive, ce qui est idéal pour les membres de l’équipe manquants qui souhaitent rester au courant. Le plan Plus ajoute le suivi des présences, une sécurité améliorée et une gestion avancée des points de terminaison. Enfin, le forfait Entreprise propose des tarifs sur mesure pour chaque entreprise spécifique et ajoute le cryptage S/MIME, des fonctionnalités de suppression du bruit et une assistance améliorée pour votre équipe.

En plus de Google Meet, tous les forfaits Google Workspace vous donnent accès à des comptes professionnels pour Gmail, Google Drive, Calendar, Docs, Slides, Sheets et un large éventail d’autres applications Google qui peuvent améliorer votre entreprise. L’offre Workspace Essentials est à 8€/mois par utilisateur actif. L’offre Workspace Entreprise se fait sur devis. Ainsi, c’est le service commercial qui communique lui-même le tarif.

Les tarifs de Microsoft Teams

Tout comme Google Meet, Microsoft Teams est gratuit pour toujours, et sans limite de temps. Cependant, cette plateforme s’adresse clairement aux entreprises. Elle est spécifiquement conçue comme un outil de collaboration et de vidéoconférence. Elle n’est donc pas idéale pour un usage personnel. Si vous décidez de payer pour des fonctionnalités supplémentaires, tous les plans Microsoft 365 incluent Teams, ainsi qu’un large éventail d’autres outils.

Outre la version gratuite, Microsoft Teams propose deux modes payants : Microsoft 365 Business Basic et Microsoft 365 Business Standard. Le premier est à 4,20 € HT utilisateur/mois. Le second est à 10,50 € HT utilisateur/mois. Pour les deux versions, La T.V.A. n’est pas comprise dans le prix.

Microsoft Teams

Microsoft 365 Basic inclut Microsoft Teams, OneDrive, Exchange et SharePoint, tous d’excellents outils de collaboration pour se connecter avec votre équipe. Le plan Standard ajoute des fonctionnalités à d’autres applications Microsoft, notamment Word, Excel, PowerPoint et Outlook.

Microsoft Teams vs Google Meet : lequel est fait pour vous ?

Choisir l’outil de collaboration idéal pour votre entreprise n’est pas toujours évident. Il n’existe pas de solution universelle. Microsoft Teams et Google Meet sont tous deux proposés dans le cadre d’une pile de collaboration complète. Si vous utilisez déjà des outils de Google ou de Microsoft, il sera facile d’opter pour votre plateforme.

Il est recommandé de se diriger vers Microsoft Teams si vous recherchez un outil axé sur la messagerie, avec la possibilité d’étendre la vidéo et l’audio. Celui-ci est un bon programme et dispose d’une version gratuite. Certes, vous aurez des limitations. Mais vous pourrez toujours utiliser le partage d’écran et le partage de fichiers via la fonction de chat. Bien entendu, vous devez disposer d’un compte Office 365 pour enregistrer et sauvegarder des réunions et profiter de la sécurité des données cryptées. Il est aussi nécessaire d’avoir un abonnement Office 365 pour ajouter la fonctionnalité d’appel.

Microsoft Teams

Google Meet est plus axé sur les réunions vidéo, avec la possibilité d’accéder à d’autres outils si vous en avez besoin. Cela pourrait faire de Google un meilleur choix pour une culture d’entreprise axée sur la vidéo. Si vous n’avez besoin que de fonctionnalités d’appel vidéo de base, Google Meet pourrait être l’option par excellence. C’est gratuit et très facile à utiliser.

Une fois connecté à votre compte, tout ce que vous avez à faire est de naviguer vers la page Google Meet et démarrer votre meeting. Aucune installation de logiciel n’est requise, bien que les utilisateurs mobiles doivent télécharger l’application correspondante pour la meilleure expérience utilisateur (UX).

 

Cet article Google Meet VS Microsoft Teams : lequel choisir pour vos réunions ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pure, un mégayacht futuriste s’appuyant sur la réalité augmentée intelligente pour la navigation

Par : Lilia

Feadship conçoit des superyachts personnalisés répondant à tous les désirs de ses clients. Aujourd’hui, les concepteurs de l’entreprise envisagent un nouvel appareil qui mélange leur expérience avec les visions les plus audacieuses. C’est ainsi qu’est né le mégayatch Pure, un navire dont le concept s’appuie sur la réalité augmentée.

Pure est un mégayacht de 81,75 mètres exploitant la technologie de la réalité augmentée. Dessiné avec des lignes simples, il insuffle un sentiment de calme. La clé technique du chantier naval pour faire fonctionner la conception était les deux éléments centraux autour desquels le reste de la structure a été construit. Ces composants abriteront la barre et l’escalier du pont principal.

Avec cinq ponts au total et un pont réservoir comptant comme une partie entièrement fonctionnelle, Pure a adopté l’idée d’ouverture. Un atrium en verre elliptique, moitié intérieur, moitié extérieur, relie toutes les lignes de vue sur trois ponts. La traversée de la façade vitrée massive contribue à cette sensation d’espace ouvert. En passant sur la terrasse, vous verrez un grand jacuzzi entouré de foyers, un espace bar et une salle à manger avec des sièges entourant une immense lucarne elliptique. Le contrôle du yacht se fait depuis un poste de pilotage caché.

Pure mégayatch réalité augmentée

Ce mégayatch utilise la réalité augmentée intelligente pour naviguer entre les emplacements. Le radar, l’AIS, les cartes, les sondeurs et les caméras fournissent les informations nécessaires. En utilisant toutes les données collectées, le capitaine sera informé de la situation, de la prédiction de mouvement, de l’itinéraire et de la recherche du moyen de transport le plus économe en carburant.

Quant au système de propulsion que Pure utilisera, Feadship a proposé trois scénarios. L’un est pour la livraison initiale du yacht en 2024. Les deux autres sont pour les mises à niveau mises en œuvre en 2027 et 2030.

Pure, un concept recourant à la réalité augmentée et un modèle hybride diesel-électrique

Le marché du diesel renouvelable est en croissance. Il devrait être une option viable dans un avenir proche. Par conséquent, le premier modèle Pure serait un hybride diesel-électrique, avec un bloc-batterie et des générateurs alimentés par du diesel fossile ou renouvelable. La batterie serait suffisamment grande pour laisser Pure parcourir 222 km avec une seule charge.

Pure mégayatch réalité augmentée

En 2027, les avancées technologiques devraient permettre un hybride de packs batteries et de générateurs au méthanol. Les moteurs au méthanol sont déjà en cours de développement. Mais il existe un besoin d’infrastructures pour livrer du méthanol dans les hotspots de plaisance. Feadship prévoit que ce type de moteur sera disponible d’ici quelques années.

Enfin, le mégayacht Pure, où s’immixe la réalité augmentée, disposera de piles à combustible entièrement au méthanol avec batteries d’ici 2030. Mais la capacité de la batterie pourrait être réduite à une autonomie de 111 km. Cela fournira de la place pour l’installation de piles à combustible.

 

Cet article Pure, un mégayacht futuriste s’appuyant sur la réalité augmentée intelligente pour la navigation a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le Valve Index est désormais le deuxième casque le plus utilisé sur Steam

Par : Lilia

Le Valve Index est désormais le deuxième casque le plus utilisé sur Steam. Il a dépassé l’Oculus Rift S.

Ce résultat provient de la dernière mise à jour de l’enquête sur le matériel Steam (Hardware Steam Survey). D’après celle-ci, l’indice vient de passer à 17,5% pour l’utilisation globale des casques VR Valve Index sur Steam. Le Rift S, quant à lui, est tombé à 17,21%. C’est la première fois que le casque de Valve dépasse l’appareil PC VR de Facebook.

En réalité, cela était inévitable. Facebook a cessé de vendre le Rift S plus tôt cette année pour se concentrer plutôt sur l’Oculus Quest 2. Le Valve Index a également été mis en vente en Australie à la mi-août. Cela pourrait expliquer une partie de la croissance de la plate-forme ce mois-ci.

Le Quest 2, quant à lui, a aussi réalisé un gros gain ce mois-ci. Notons que lors de la pause des ventes en août, l’utilisation de cet appareil a connu une légère baisse.  Le casque représente désormais jusqu’à 33,19% de l’utilisation totale. Il est plus puissant qu’il ne l’a jamais été. Par ailleurs, le HTC Vive Pro 2 est resté à 0,33%. Les utilisateurs de Steam disposant de casques VR ont augmenté de 0,06% à 1,8%.

Un nouveau matériel de Facebook dans le classement Steam Hardware Survey ?

Steam Valve

Nous devons souligner que le Hardware Steam Survey est une fonctionnalité facultative. Il est possible qu’il ne reflète pas réellement la taille et la forme du marché PC VR. Mais, étant donné que la plupart des fabricants de casques VR ne fournissent pas d’informations sur les ventes directes, c’est la meilleure référence que nous ayons.

Octobre marque le premier anniversaire de la sortie du Quest 2. Ainsi, les résultats du mois prochain nous diront quelle part du marché des PC le casque a conquis au cours des 12 derniers mois. En outre, Facebook organise sa conférence annuelle des développeurs Connect plus tard ce mois-ci. Verrons-nous du nouveau matériel qui pourrait un jour trouver une place dans le classement Steam Hardware Survey ?

Cet article Le Valve Index est désormais le deuxième casque le plus utilisé sur Steam a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Seeker VR : le Quidditch Harry Potter débarque sur Oculus Quest 2

Par : Serge R.

Seeker VR est un nouveau jeu VR qui donne aux joueurs l’occasion de jouer au Quidditch Harry Potter en réalité virtuelle. Créé et développé par un fan pour les fans de la franchise, il est disponible gratuitement sur le Quest 2 d’Oculus via SideQuest dès maintenant. Bien évidemment, il ne dispose donc pas de la licence officielle Harry Potter. Afin d’éviter tout souci avec Warner Bros Studios, son développeur l’a alors mis à la disposition des joueurs sur la plateforme itch.io.

Beaucoup de fans de Harry Potter ont sûrement déjà rêvé de chevaucher le balai volant du héros de la franchise, baptisé Nimbus 2000. Heureusement pour eux, le nouveau titre VR Seeker VR rend désormais cela possible. L’équipe derrière le jeu, composée d’un seul homme et appelée Team Eldritch, a apporté quelques endroits de l’école de sorcellerie de Poudlard en réalité virtuelle.

Parmi ceux-ci, il y a donc l’arène de Quidditch. Les joueurs ont de ce fait l’occasion de partir à la chasse au vif d’or tout en lançant des sorts avec la fameuse baguette magique. En explorant le monde du jeu, ils pourront d’ailleurs découvrir des créatures magiques fascinantes et débloquer des trophées supplémentaires.

Seeker VR

Seeker VR : plusieurs lieux passionnants à découvrir

Dans Seeker VR, les joueurs ont droit à un vaste environnement à explorer à bord de leur propre Nimbus 2000. Parmi les lieux qu’ils pourront découvrir, il y a bien entendu le château de Poudlard. Il y a aussi le lac noir, la forêt interdite et la cabane de Hagrid.

Pour piloter le fameux balai volant, ils n’ont pas à se servir des joysticks de leurs contrôleurs Oculus Touch. Le jeu utilise en effet plutôt leur système de suivi de mouvement pour être plus réaliste.

Dans tous les cas, ils peuvent visiter les différents endroits cités précédemment à plus de 160 km/h. Après tout, la vitesse est un élément essentiel du jeu VR selon Team Eldritch. À noter que le développeur du titre VR a recréé le monde de Harry Potter en se basant sur les plans originaux du film. Il faut dire qu’il a bien pris tout son temps pour optimiser les résultats.

Cet article Seeker VR : le Quidditch Harry Potter débarque sur Oculus Quest 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC Vive Cosmos Vs HP Reverb G2 : lequel est le meilleur casque VR ?

Par : Lilia

Le casque de réalité virtuelle Vive Cosmos de HTC date un peu. Mais il représente une mise à niveau significative à la fois du Vive original et du Vive Pro. Le HP Reverb G2, quant à lui, a été créé en collaboration avec Microsoft et Valve.

Le Vive Cosmos élimine complètement tout besoin de capteurs externes. Ses contrôleurs de mouvement repensés sont impressionnants. Le HP G2 constitue également une véritable référence dans l’univers de la réalité virtuelle. En effet, il fournit une expérience VR ultra-immersive incroyablement fascinante. Il est indéniable que ces deux appareils de réalité virtuelle sont hautement performants. Voici quelques-unes des caractéristiques de HTC Cosmos et HP G2. Ceux-ci nous serviront de comparatif, afin de déterminer le meilleur casque VR.

HTC Cosmos Vs HP G2 : Le design

design hp reverb g2

Concernant le design, HP Reverb G2 dispose d’un IPD réglable, ce qui n’est pas le cas de l’HTC Cosmos. La distance interpupillaire (IPD) est la distance entre le centre de vos yeux. Chez les casques qui ne possèdent pas cette fonctionnalité, les lentilles peuvent ne pas s’aligner avec les pupilles de l’utilisateur. Souvent, cela génère une fatigue oculaire. La présence de l’IPD réglable est donc un réel atout pour HP G2.

Toujours du côté design, vous pouvez utiliser le HTC, même sans fil. Cela vous procure une grande liberté de mouvement. Son concurrent n’a pas cette spécificité. De plus, le HTC Cosmos est muni d’un indicateur de niveau de batterie, qui est aussi absent chez HP G2.

HTC Cosmos Vs HP G2 : Les fonctionnalités

htc vive cosmos fonctionnalités

Le HTC Cosmos est doté d’une prise pour une prise audio 3,5 mm. Par conséquent, vous pouvez utiliser l’appareil avec la plupart des écouteurs. Par ailleurs, il laisse à son utilisateur la possibilité de se servir de son smartphone comme télécommande. Il faut souligner le fait que 85% des casques VR ne bénéficient pas de cette fonctionnalité. Néanmoins, certaines options sont absentes chez le HTC Cosmos. On cite notamment les commandes vocales, la commande à distance, les contrôleurs tactiles, l’audio intégrée et la manette.

HP G2 intègre la manette, l’audio intégrée, les haut-parleurs stéréo, des fonctionnalités absentes chez HTC Cosmos. Les appareils avec audio intégré sont plus pratiques à utiliser, car vous n’avez pas à vous soucier de connecter des écouteurs ou des microphones. En revanche, les casques embarquant des haut-parleurs stéréo diffusent le son à partir de canaux indépendants sur les côtés gauche et droit, créant un son plus riche et une meilleure expérience.

HTC Cosmos Vs HP G2: Tracking

htc vive cosmos tracking

HTC Cosmos et HP G2 ont tous les deux un gyroscope, un capteur qui suit l’orientation d’un appareil, plus précisément en mesurant la vitesse de rotation angulaire. Ce capteur est souvent appliqué aux smartphones de jeu (détectant l’inclinaison de l’écran et imitant ainsi la gravité, par exemple) et d’autres fonctionnalités qui reposent sur des informations d’orientation, telles que la rotation automatique de l’écran.

Ils bénéficient également d’un accéléromètre. Mais le HP Reverb G2 est le seul à intégrer le suivi des mouvements de la tête à 360 °. Le casque dispose de plusieurs capteurs et caméras qui assurent un suivi à faible latence pour des mouvements à 360 °. En revanche, nous regrettons qu’il ne dispose pas d’un capteur infrarouge, une fonctionnalité remarquée chez le HTC Cosmos. Avec un capteur infrarouge, l’appareil peut détecter un mouvement en mesurant la lumière infrarouge (IR) rayonnant des objets dans son champ de vision.

HTC Cosmos VS HP G2: Affichage et objectifs

hp revzerb g2 écrans

HP Reverb G2 a une résolution de 2160 x 2160 px avec un champ de vision de 114°. HTC Cosmos a une résolution de 2880 x 1700px avec un champ de vision de 120°. La fréquence à laquelle l’écran du HP Reverb G2 et du HTC est tous les deux de 90Hz. Nous savons que plus le taux de rafraichissement est élevé, et moins il y a de bruit et de tremblement. Qu’en est-il des lentilles ?

Ces deux appareils possèdent des lentilles réglables. Avec ces dernières, le casque garantit toujours une image nette et claire pour un large éventail d’utilisateurs. Cela inclut les ceux qui portent habituellement des lunettes. Le dernier, et non le moindre, ils sont dotés d’un affichage pour présenter les informations aux utilisateurs.

La question de la connectivité

HTC Vive Cosmos et HP Reverb G2 disposent de ports USB de type C. Mais ils ne sont pas dotés d’un réseau DLNA. Il est à remarquer que tous les produits certifiés DLNA sont compatibles entre eux. Lorsque différents appareils sont connectés au même réseau, les données peuvent être facilement transférées entre eux. HTC Cosmos et HP G2 ne sont pas compatibles avec Android et IoS.

Pourquoi le HP Reverb G2 est meilleur que le HTC Vive Cosmos

Certes, HTC Cosmos et HP G2 sont tous les deux des casques haut de gamme. Mais le second embarque beaucoup plus de fonctionnalités nécessaires pour rendre l’expérience plus immersive. On mentionne notamment les fonctionnalités telles que :

  • Le suivi des mouvements de la tête (peut suivre le mouvement de la tête à 360 °)
  • La manette de jeu
  • L’audio intégré
  • L’haut-parleurs stéréo
  • L’IPD réglable
  • La taille d’écran 0,35% plus grande (5.78 et 5.76)
  • L’affichage

Le HP Reverb G2 est commercialisé depuis l’automne 2020. Il est accessible à partir de 720 euros. Le pack comprend à la fois le casque et ses deux manettes. Ses dimensions sont de 75 x 186 x 84 mm. Quant à l’appareil HTC Cosmos neuf, il est vendu à partir d’un prix de 578 euros à 939 euros.

Cet article HTC Vive Cosmos Vs HP Reverb G2 : lequel est le meilleur casque VR ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les Nreal Air seront compatibles avec Apple et Android

Par : Lilia

Les Nreal Air sont une paire de lunettes de soleil AR connectées à un smartphone. Elles vous permettent de regarder des vidéos ou de jouer sur un écran virtuel géant. Nreal a réussi à rendre ce modèle plus petit, plus léger et beaucoup plus élégant qu’auparavant.

La société affirme que les Nreal Air pèsent 77g. Cet appareil est capable de projeter un écran virtuel de 130 pouces à 3 mètres ou un énorme écran de 201 pouces à six mètres virtuels. Cela est possible grâce à une puce micro-OLED prenant en charge 49 pixels par degré (PPD) revendiqués à son maximum. Tout fonctionne à un taux de rafraîchissement de 90 Hz.

Cette réduction de poids fonctionne en conjonction avec plusieurs autres fonctionnalités. Tout cela garantit que les Nreal Air sont confortables pour son utilisateur. Un système de râteau réglable en 3 étapes vous donne la possibilité d’ajuster l’angle de vision en inclinant l’objectif. Les branches élastiques épousent la tête afin que les lunettes ne glissent pas soudainement.

Par ailleurs, un ajout important a été apporté en termes de compatibilité et de portée client. En effet, les Neal Air prendront en charge la plupart des appareils Android. Elles seront aussi compatibles avec les produits Apple iOS.

Les Nreal Air, légères et durables

« Les consommateurs d’aujourd’hui recherchent des lunettes AR plus légères mais plus durables, exclusivement pour le streaming multimédia et le travail à domicile. Par exemple, en Corée, nous avons constaté que 78% de nos utilisateurs utilisent les Nreal Light pour regarder du contenu en streaming », a déclaré Chi Xu, fondateur de Nreal dans un communiqué.

Nreal Air

« Les Nreal Air s’appuient sur notre offre Nreal Light et poursuit notre mission de diffuser l’AR à l’échelle mondiale. Avec les Nreal Air, nous nous sommes concentrés sur les avantages d’une salle de cinéma portable. Puis, nous les avons condensés dans des lunettes de soleil AR légères avec un écran sans empreinte et abordables », a-t-il ajouté.

Les Nreal Air seront initialement lancées au Japon, en Chine et en Corée du Sud en décembre. Elles seront disponibles via les sociétés de télécommunications. Le reste du monde devra attendre jusqu’en 2022. Nreal n’a révélé aucun prix. Mais il a déclaré que les nouvelles lunettes « se vendront à une fraction du prix de Nreal Light ».

Selon le pays où vous résidez, vous pourriez attendre un certain temps pour acheter les Nreal Air. En dehors de ses marchés asiatiques, les Nreal Light ne sont arrivées en Europe que via Vodafone. Seules l’Allemagne et l’Espagne ont pu en profiter.

Cet article Les Nreal Air seront compatibles avec Apple et Android a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

WPP et Snap Inc : Un partenariat pour offrir des produits de réalité augmentée

Par : Lilia

WPP collaborera avec Snap sur de nouveaux produits et technologies, tels que l’outil Snapchat Trends récemment lancé.

Aujourd’hui, WPP et Snap Inc., la société derrière Snapchat, ont annoncé un partenariat mondial. L’objectif est d’aider les marques à créer et offrir des expériences immersives aux consommateurs utilisant la réalité augmentée. Le partenariat combine la technologie AR de Snap avec les capacités intégrées de WPP dans certains domaines. On cite notamment la création, les médias, le commerce et  la technologie.

Une étude révèle que 94% des personnes s’attendent à utiliser l’AR à des fins d’achat en 2022. Les annonceurs de la plate-forme Snap trouvent que les campagnes de AR sont des moteurs importants de l’entreprise. Le partenariat donnera à WPP et à ses clients l’accès et la maîtrise de la technologie AR de Snap. Cela comprend aussi la production et la mesure créatives.

En tant que premier partenaire de RA d’agence de Snap, WPP collaborera avec Snap sur de nouveaux produits et technologies. L’outil Snapchat Trends récemment lancé en fait partie. Celui-ci permet aux équipes d’utiliser des informations et des données exclusives pour éclairer le développement des créations et des campagnes. WPP aura également accès à un guide de stratégie AR Lab personnalisé. Ce guide comprend les meilleures pratiques pour informer le développement créatif à l’aide de la technologie AR de Snap. Il garantit que les expériences AR de marque peuvent être mises sur le marché rapidement et facilement.

WPP Snap

En outre, WPP et Snap mettront en œuvre un tableau de bord d’optimisation personnalisé co-développé pour les clients WPP. Cet outil générera des campagnes plus efficaces. La méthodologie WPP et Snap fournira des informations sur les performances de ces campagnes.

WPP et Snap, un partenariat pour développer les capacités AR

WPP a été l’un des premiers à adopter les technologies de réalité augmentée. Il a dominé le marché en investissant dans sa capacité AR et son écosystème de partenaires. GroupM, la branche d’achat de médias de WPP, a doublé son investissement en RA sociale en 2021. Elle continue d’ouvrir la voie aux activations de médias en RA et commerce.

Le partenariat développera davantage la capacité AR de WPP. Cela se fera grâce à un programme d’apprentissage et de développement structuré via l’AR Lab Academy. Il s’agit d’un programme de formation inédit dans l’industrie centré sur la technologie et les produits AR. Avec le soutien d’une équipe dédiée à Snap, le programme vise à certifier un minimum de 1000 employés WPP d’ici la fin de cette année.

En outre, Snap parrainera un concours de production AR trimestriel pour les clients WPP. Le concours se concentrera sur les clients des marchés clés. L’Australie, le Canada, le Danemark, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis en font partie.

 

Cet article WPP et Snap Inc : Un partenariat pour offrir des produits de réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Un rapport confirme que Valve prépare un casque VR autonome

Par : Serge R.

Selon un rapport du YouTubeur Bradley Lynch, Valve Corporation préparerait en ce moment un nouveau casque VR autonome. Lynch aurait en effet trouvé dans les fichiers du pilote de SteamVR une preuve de cela. Le nouvel appareil aurait comme nom de code « Deckard ».

Cela fait maintenant plus de deux ans que Valve Corporation a lancé son casque PC VR Valve Index sur le marché. Jusqu’à présent, l’appareil tient la première place en termes de qualité du suivi et de qualité audio par rapport aux autres casques VR de sa catégorie. Toutefois, sa résolution de 1600 × 1440 est bien moins élevée que celle de l’Oculus Quest 2, qui est de 1832 × 1920 par œil.

Il en est de même pour celle du nouveau HTC Vive Pro 2, qui atteint les 2448 × 2448 par œil. L’entreprise de Gabe Newell compte apparemment revenir dans la course, et développerait un tout nouveau casque VR, cette fois-ci autonome. Il s’agira ainsi d’un concurrent direct du Quest 2. Il pourrait même rivaliser avec l’Oculus  Quest Pro, qui semble aussi être en chemin.

À quoi doit-on s’attendre du casque VR autonome de Valve ?

Bradley Lynch a donc révélé sur sa chaîne baptisée SadlyItsBradley qu’il avait trouvé le nom de code Deckard dans un fichier du pilote de Lighthouse. Il était également présent dans un fichier de l’input driver de SteamVR. Lynch aurait d’ailleurs apparemment remarqué les références « Deckard POC-A » et « Deckard POC-C » dans ce dernier. POC veut probablement dire Proof of Concept.

A part le nom de code du casque VR autonome de Valve, le YouTubeur aurait aussi découvert qu’il bénéficierait du mode de suivi « Dual Tracking Mode ». L’appareil pourrait ainsi proposer le suivi à l’envers tout en prenant en charge la technologie de suivi de position Lighthouse.

Selon Lynch, le Deckard disposerait en outre d’une fonctionnalité appelée VRLink. Celle-ci serait similaire à l’Air Link d’Oculus, et pourrait utiliser le Wi-Fi 6 pour se connecter à tout PC compatible. Dans tous les cas, il est sûr que Valve ne se servira pas de la puce de sa console portable Steam Deck pour développer son nouveau casque VR. Effectivement, la firme a déclaré en juillet dernier que ses performances n’étaient pas adaptées aux exigences extrêmes de la réalité virtuelle.

Cet article Un rapport confirme que Valve prépare un casque VR autonome a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Virtual Regatta : tout savoir sur cette simulation de régates en ligne

Par : Serge R.

Virtual Regatta est bien plus qu’une simple simulation en ligne de courses au large et de régates. On a également affaire à un éditeur de jeux à part entière. L’application a été mise au point par une petite équipe d’ingénieurs, de designers et d’entrepreneurs passionnés. Voici l’essentiel à savoir à son sujet.

Tout comme les adeptes de fitness, de méditation, etc., les amateurs de régates ont aussi droit à des jeux basés sur une telle activité. Virtual Regatta en fait partie, et se classe même parmi les plus connus du moment. Il faut savoir en effet que la société derrière l’application est un partenaire exclusif du « eSailing World Championship ». Il s’agit de la plus importante compétition de voile eSport au monde. Le studio est également un partenaire de la fédération « World Sailing ». Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette simulation de régates en ligne.

virtual regatta

Virtual Regatta : société, chiffres et historique

La société e-Sailing Virtual Regatta SAS a été fondée par Philippe Guigné, un ancien skipper professionnel français, en 2006. Elle développe des jeux massivement multijoueurs basés sur les courses au large et les régates. Au début, elle portait le nom de Many Players. À noter que Guigné a lancé la simulation de régates en ligne à l’occasion de la Route du Rhum 2006.

À l’époque, l’application comptait pas moins de 50 000 joueurs. Au fil du temps, elle a connu un développement important. Le Vendée Globe 2008-2009 a, par exemple, recensé plus de 340 000 participants. C’est Hugues Fournier qui est sorti vainqueur de la course.

Avant la Volvo Ocean Race 2009-2010, le studio a bénéficié du statut de club nautique grâce à l’accord de la Fédération française de voile. Pour ce qui est du reste, le jeu comptait 600 000 joueurs inscrits en 2010, 460 000 en 2012, et 451 000 skippers virtuels lors du Vendée Globe 2016. Lors de l’édition 2020 de ce dernier, il a dépassé la barre d’un million de participants à la course.

2 versions : Virtual Regatta Inshore et Offshore

Virtual Regatta se décline en 2 versions, à savoir Virtual Regatta Inshore et Offshore. Bien entendu, chaque version s’adapte aux besoins et aux compétences de chaque joueur pour leur permettre de profiter d’une expérience qui leur est parfaitement dédiée.

Virtual Regatta Inshore

On a affaire ici à une simulation de régates multijoueur en temps réel. Les courses se déroulent sur des parcours techniques, sous le vent et au vent. Cette version de Virtual Regatta donne aux joueurs venant du monde entier l’occasion de se retrouver pour disputer des régates de 5 minutes.

À noter que cette simulation respecte les règles « Virtual Racing Rules of Sailing » imposées par la Fédération internationale de voile. Pour ceux qui l’ignorent encore, c’est cette dernière qui délivre depuis 2018 le titre de « e-Sailing World Champion ».

En termes de chiffres, Virtual Regatta Inshore comptait 700 000 skippers virtuels inscrits l’année dernière. 226 pays ont donc été représentés. Pour permettre aux joueurs de profiter d’une aventure exceptionnelle, il y avait 11 classes de bateaux. Pas moins de 18 plans d’eau ont d’ailleurs été recréés en virtuel.

Virtual Regatta Offshore

Pour ceux qui souhaitent participer à de plus grandes courses à la voile, la version Offshore de Virtual Regatta est plus adaptée à leurs besoins. Elle rassemble en effet les courses les plus célèbres, à l’instar de Vendée Globe, The Ocean Race, Route du Rhum, Rolex Sydney Hobart Yacht Race et bien d’autres encore.

Ici, les joueurs ont l’opportunité d’affronter des centaines de milliers d’adversaires, et ce, en temps réel depuis leur smartphone, leur tablette ou leur ordinateur. Pour être sûrs de vaincre leurs rivaux, ils doivent bien entendu opter pour les meilleurs réglages pour leur bateau. On parle notamment du cap et des voiles.

À noter que la simulation de régates en ligne organise une cinquantaine de courses chaque année. Rien qu’en 2020, elle a recensé pas moins de 1,5 million de joueurs actifs où 193 pays ont été représentés. Ici, on compte 13 classes de bateaux.

Comment jouer à ce jeu ?

Pour jouer à Virtual Regatta, il n’y a rien de plus simple. Il suffit en effet de se rendre sur le site officiel du titre « www.virtualregatta.com ». Les joueurs peuvent alors jouer directement depuis leur PC.

Pour ceux qui souhaitent y jouer sur leur smartphone, l’application est disponible sur Google play pour les utilisateurs d’un smartphone tournant sous Android. En ce qui concerne les joueurs disposant d’un appareil Apple, elle est aussi disponible sur l’App Store.

Pour obtenir le jeu, les joueurs n’ont de ce fait qu’à se rendre sur le Store de leur choix. Il est bon de souligner que le titre n’est pas développé pour les autres OS mobiles, comme BlackBerry OS, Windows Phone, etc.

Qu’en est-il de son interface ?

Dans la page d’accueil de Virtual Regatta, le joueur peut tout d’abord voir son nom affiché en haut à gauche. Pour accéder à son profil, il doit donc cliquer dessus. Au cas où il dispose d’un compte Guest, le système lui demandera de s’enregistrer. Son niveau VSR actuel est indiqué par la jauge VSR. Pour connaître le nombre de points à avoir pour accéder au niveau supérieur, il suffit de voir la barre de progression.

Le joueur peut également voir le bouton crédits dans la page d’accueil du jeu. Il indique bien entendu le nombre de crédits dont il dispose. En cliquant dessus, il pourra souscrire un abonnement VIP ou acheter davantage de crédits. Dans la partie centrale de la page, il peut aussi voir les courses à venir et en cours.

D’autres boutons se trouvent dans la page, à savoir le tutoriel, qui permet de se familiariser à l’interface de l’application et aux bases de la navigation. Il y a d’ailleurs les boutons News, Courses à venir, Votre palmarès, Messagerie et Équipes. Il y a bien sûr enfin la barre de recherche, les paramètres et le bouton de connexion.

virtual regatta

Quid de l’interface de course ?

Dans cette page, on retrouve également toutes sortes de boutons et de fonctionnalités. On y voit ainsi tout d’abord le pseudo du joueur. Pour centrer la carte sur son bateau, il doit cliquer dessus. Il y a aussi le bouton classement lui permettant d’accéder à son classement dans la course actuelle.

Le mode 3D, quant à lui, lui donne la possibilité de visualiser son navire en 3 dimensions, comme s’il était à bord. Cet affichage ne montre toutefois pas les côtes, et ne permet pas de manœuvrer. Pour voir les performances de l’ensemble des voiles, il faut en outre cliquer sur le bouton Votre voile active.

Pour ce qui est du reste, on retrouve dans cette page les boutons et les fonctionnalités Routage express, Votre bateau, Votre cap, Compas et TWA Auto. Il y a d’ailleurs les infos sur le bateau du joueur, le radar, la météo et le filtre, sans oublier le menu Expert et les fonctions sociales. Il y a bien évidemment enfin le menu principal, le journal de bord et la barre de recherche.

Comment accumuler des points et gagner dans Virtual Regatta ? 

Pour gagner à Virtual Regatta, il faut être très persévérant. En effet, il s’agit d’un jeu où il est nécessaire de revenir fréquemment, surtout la nuit. Il faut rappeler que la course dure environ 70 jours minimum. En outre, la partie se base sur des conditions de navigation.

De plus, grâce aux packs, il est désormais possible de jouer avec la programmation des horaires. En fait, cette option permet aux joueurs de déterminer à l’avance leur itinéraire pendant la nuit, par exemple. Cela augmente le confort des joueurs et leur épargne le besoin de se présenter chaque demi-heure afin de mieux réussir à gérer les différents passages.

Tout comme chez les véritables marins, le fait de bien analyser la météo pour l’anticiper reste l’un des points clés pour pouvoir gagner des points dans Virtual Regatta. À cet effet, il existe des routeurs météorologiques qui se calquent sur les conditions climatiques réelles. En mer, il ne sert à rien de dresser un itinéraire précis du point A vers B.  Il suffit de se laisser guider par les vents pour gagner du temps et économiser certaines heures afin de garder une longueur d’avance.

Il arrive parfois de faire appel à un autre marin pour se lier d’amitié avec lui, par exemple via des interfaces de tableaux de bord.

Est-il possible de jouer gratuitement à Virtual Regatta

Il existe un certain nombre de questions que les joueurs se posent fréquemment à propos de Virtual Regatta. Parmi celles-ci, il y a celle sur la possibilité de jouer gratuitement au titre. Heureusement pour eux, il est bel et bien possible de participer gratuitement à chacune des courses proposées dans le jeu.

Effectivement, l’application leur offre des crédits lors de leur inscription. Il en est de même lorsqu’ils s’inscrivent à une course. Ils peuvent en outre en gagner en fonction de leurs résultats quand ils franchissent la ligne d’arrivée. Au fur et à mesure qu’ils progressent dans le jeu, leur portefeuille peut de ce fait se remplir tout seul.

Bien entendu, ils peuvent également acheter des crédits supplémentaires afin de mieux le garnir. À noter que certaines courses dites « Spéciales », comme le défi « Challenge the champions », peuvent requérir un accès avec Full Pack.

Pour une régate en VR

Pour l’heure, Virtual Regatta n’est pas jouable en mode VR. Il ne faut pas non plus le confondre avec VR Regatta. Disponible sur Steam, il s’agit de l’un des jeux de voile les plus aboutis en VR. Développé par MarineVerse, le studio se proclame comme le plus grand club de passionnés de voile dans le monde. En plus du jeu VR Regatta, ils proposent aussi MarineVerse Cup sur Oculus et HTC Vive.

Cet article Virtual Regatta : tout savoir sur cette simulation de régates en ligne a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TOP] Focus sur les filtres Snapchat à essayer absolument

Par : Serge R.

Les filtres Snapchat, il y en a toute une liste à l’heure actuelle au point que les adeptes du selfie peuvent tomber facilement dans l’embarras du choix. De plus, des centaines, voire des milliers de nouveaux filtres débarquent dans l’application chaque mois. Afin de vous aider à choisir les meilleurs, voici notre top de ceux à essayer absolument.

L’application Snapchat compte en ce moment pas moins de 500 millions d’utilisateurs actifs. La plupart de ses membres sont des adolescents et de jeunes adultes. Elle tient surtout sa popularité de son utilisation de la réalité augmentée, de ses vidéos éphémères et de ses innombrables filtres dédiés aux adeptes du selfie. En parlant de filtres, ils ne cessent actuellement de se pluraliser et de se diversifier. Que ce soit pour vous amuser avec vos amis ou pour impressionner une fille qui vous plaît, il y en a pour toutes les envies et pour toutes les occasions. Bien évidemment, certains sont à privilégier par rapport à d’autres.

Vogue Noir

Tyler Allen

Vogue Noir

Créé par Tyler Allen, ce filtre a une certaine popularité auprès des membres de Snapchat. Il vous permet de ressembler à un modèle de couverture du magazine de mode féminin américain Vogue.

Bien entendu, il colore vos photos en noir et blanc. Il vous est d’ailleurs possible de changer la couleur du logo Vogue comme bon vous semble.

Anime Blush

kiki

Anime Blush

Anime Blush est aussi l’un des filtres Snapchat les plus populaires du moment. Sa particularité, c’est qu’il peut ajouter une sorte de blush rouge rose à vos joues.

Il vous fait donc ressembler à un personnage d’anime. Si vous êtes un fan incontesté de ce type de film d’animation nippon, vous devrez ainsi l’essayer absolument.

Anime Style

Snapchat

Anime Style

Tout comme le filtre précédent, Anime Style vous transforme également en un véritable personnage d’anime. En fait, ce filtre créé par Snapchat lui-même imagine à quoi vous pourriez ressembler si vous étiez ce genre de personnage.

Il vous offre la possibilité de transformer des photos qui se trouvent déjà dans votre galerie. Vous pouvez vous en servir pour vous amuser à créer des personnages d’anime avec vos amis.

Sailor’s Cap

Snapchat

Sailor’s Cap

Il s’agit aussi d’un filtre créé par Snapchat. Il vous donne l’occasion de devenir un marin comme le personnage de dessin animé Popeye.

Ce filtre ajoute ainsi une barbe et un chapeau de marin à votre tête, et même une pipe pour mieux vous faire ressembler à ce dernier. Bien entendu, ces accessoires sont automatiquement adaptés à votre visage.

The Elders

jp pirie

The Elders

Même si on ne célèbrera l’Halloween que dans quelques semaines, ce filtre prend déjà une avance. Il fait partie des filtres Snapchat les plus effrayants créés à ce jour.

Lorsque vous l’utilisez, votre visage semble normal au début, mais dès que vous ouvrez votre bouche, il vous transforme en momie. Vous devrez l’essayer absolument si vous souhaitez donner la chair de poule à vos proches.

Old

Snapchat

Old

Si certains filtres Snapchat essaient de vous faire paraître plus jeune, Old fait tout le contraire. Il vous montre donc à quoi vous ressembleriez lorsque vous serez vieux.

Vous l’aurez deviné, il ajoute ainsi quelques rides à votre visage, et teint vos cheveux en gris blanchâtre, si vous en avez encore bien sûr. À noter que ce filtre fonctionne aussi bien avec l’appareil photo avant qu’avec la caméra arrière de votre appareil. Vous pouvez alors vous amuser à faire vieillir n’importe qui autour de vous.

Love Mood

Snapchat

Love Mood

Le filtre créé par Snapchat Love Mood vous rend plus beau ou plus belle en éliminant l’acné sur votre visage. Il le rend de ce fait plus lisse que jamais.

Si vous voulez impressionner quelqu’un, comme un garçon ou une fille qui vous plaît, n’hésitez donc pas à essayer ce filtre.

VHS

Snapchat

VHS

Vous avez affaire ici à un filtre « rétro ». Comme son nom l’indique, il simule le rendu d’une ancienne cassette VHS sur vos photos.

Pour les rendre plus réalistes, il y superpose votre nom, la date et l’heure ainsi qu’un bouton « Play ».

Vintage Camera

Snapchat

Vintage Camera

Tout comme le filtre VHS, Vintage Camera est également un filtre rétro. Il ajoute des bordures noires à vos photos, comme le faisaient les caméras des années 90.

Pour les rendre encore plus réalistes, il y ajoute aussi un effet de bruit de type grain, ce qui donne l’impression qu’elles ont été capturées il y a déjà des dizaines d’années.

Polaroid Frame

Saman Hasan

Polaroid Frame

Cette œuvre de Saman Hasan transforme vos photos de sorte qu’elles ressemblent à des photos prises avec un appareil photo instantané ou polaroid classique.

Le filtre ajoute également une date manuscrite personnalisée au bas de celles-ci.

Mustaches

Snapchat

Mustaches

Ce filtre Snapchat ajoute une grosse moustache à votre visage. Si vous n’en avez pas, mais que vous vous demandez à quoi vous ressembleriez si vous en aviez une, vous devriez l’essayer sans plus attendre.

En plus d’ajouter une moustache à votre visage, Mustaches donne aussi à vos photos un effet vintage.

Fashion Sunglasses

Snapchat

Fashion Sunglasses

En utilisant ce filtre Snapchat, qui fait partie des plus populaires du moment, vous aurez l’air d’un membre d’un gang ou d’un groupe de motards.

Effectivement, il ajoute une longue barbe à votre visage, sans oublier la paire de lunettes de soleil typique des vrais motards.

Fire Glasses

Snapchat

Fire Glasses

Tout comme le filtre précédent, Fire Glasses vous fait aussi porter une paire de lunettes de soleil.

La différence, c’est que vous pouvez voir des flammes sur les verres de ces lunettes.

Dramatic Warm

Maxima

Dramatic Warm

Comme son nom le laisse déjà entendre, ce filtre Snapchat rend vos photos plus dramatiques.

Pour cela, il joue sur leur température de couleur. En d’autres mots, elles ont l’air plus jaunâtre.

rosy lips GRAIN

NĪK

rosy lips GRAIN

Le filtre rosy lips GRAIN rend vos lèvres plus roses. En plus de cela, il retouche la couleur de vos photos de manière à les rendre plus rouges.

En somme, il vous donne un look sublime.

Golden Hour

Jalen Lee

Golden Hour

Ce filtre Snapchat imite l’heure dorée ou « Golden Hour ». Au cas où vous ignorez ce que c’est, il s’agit de la courte période qui précède le coucher de Soleil ou qui suit le lever de Soleil.

Pour avoir cette lueur dorée sur votre visage, vous n’avez ainsi qu’à l’activer.

VSCO Filters

VSCO Filters

VSCO Filters se démarque des autres filtres Snapchat par le fait qu’il est un filtre tout-en-un. Il vous donne accès à des centaines de superpositions. Pour les choisir, il vous donne des instructions à l’écran.

Mais avant cela, vous devez scanner un snap code. Avec ce filtre, vous n’aurez donc plus à installer plusieurs filtres à la fois puisque vous en avez déjà toute une liste au même endroit.

Pecan

LUCKEE BAINS

Pecan

Ce filtre est dédié aux personnes qui n’ont pas le temps de se bronzer, mais qui souhaitent tout de même voir des photos de leur corps bronzé.

Il vous donne la possibilité de changer le « niveau de bronzage ». Vous pouvez également ajouter un effet de bruit à vos photos.

Cet article [TOP] Focus sur les filtres Snapchat à essayer absolument a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Zenith : The Last City : un financement de 10 millions de dollars pour le MMORPG VR

Par : Serge R.

Zenith : The Last City vient de gagner une grosse somme de 10 millions de dollars grâce à une levée de fonds de série A réussie. Le studio derrière le MMORPG VR, Ramen VR, a été soutenu par Makers Fund, Anthos Capital et Dune Ventures. Il ne faut pas non plus oublier qu’il travaille en partenariat avec Oculus. Il compte bien entendu se servir des fonds ainsi obtenus pour élargir son équipe de développement.

Pour rappel, le studio indépendant spécialisé en réalité virtuelle, Ramen VR, a commencé à travailler sur son titre VR Zenith : The Last City en 2019. À l’époque, il a lancé une campagne Kickstarter pour le MMORPG VR, et a atteint son objectif de 25 000 dollars en moins de 4 heures. Il a donc pu réunir pas moins de 280 000 dollars de financement. On sait maintenant que le jeu VR vient d’obtenir une somme importante de 10 millions de dollars suite à une levée de fonds de série A. En somme, les ressources ne devraient ainsi plus être un problème pour le studio.

Zenith The Last City

Zenith : The Last City : un jeu social captivant et immersif

Selon le PDG et cofondateur de Ramen VR, Andy Tsen, il compte faire de Zenith : The Last City un jeu social à la fois captivant et immersif. Il vise surtout à créer une expérience VR aussi mémorable et impressionnante qu’une expérience réelle.

Avec Lauren Frazier du studio, il souhaite créer un monde combinant les caractéristiques sociales des MMORPG à la puissance de la VR et à l’intérêt croissant pour le métaverse. En somme, il veut donner aux joueurs un moyen innovant d’établir des liens entre eux dans Zenith.

Dans tous les cas, le titre VR n’a pas manqué d’intéresser les joueurs VR ces deux dernières années. Pour rappel, Ramen VR a en effet déjà lancé deux phases de test alpha du jeu, et a pu réunir des milliers de participants.

Selon lui, certains d’entre eux ont passé en moyenne deux heures par jour sur le MMORPG. La deuxième phase de test alpha a pris fin début août. Pour le moment, le studio n’a encore donné aucune information sur d’éventuels tests bêta.

Cet article Zenith : The Last City : un financement de 10 millions de dollars pour le MMORPG VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC présentera son nouveau produit Vive le 14 Octobre

Par : Lilia

HTC se prépare à dévoiler son nouveau produit Vive. Cet événement aura lieu le 14 Octobre, juste avant le Facebook Connect du 28 de ce même mois. L’entreprise affirme que nous aurons de « grandes nouvelles sous un petit paquet ».

HTC a annoncé l’événement sur le dévoilement de son produit sur Twitter, indiquant qu’il aura lieu le 14 octobre. Cela se déroulera dans l’espace événementiel en ligne de l’entreprise hébergé par la plate-forme sociale de réalité virtuelle Engage.

Nous avons peu d’indications sur ce que cela pourrait être. Mais nous avons quelques idées. En février 2020, la société a présenté un concept de casque XR appelé Vive Proton. Ce produit est présenté comme un petit appareil en cours de fabrication, bien qu’à ses débuts.

Ce produit de HTC se décline sous deux versions : un modèle autonome et un modèle attaché. A l’époque, il a été suggéré que Vive Proton avait atteint son petit facteur de forme via une optique de style « crêpe », ou le type aperçu dans le prototype compact de lunettes Pico VR au CES 2020 juste avant l’annulation des événements en personne. Une version plus raffinée des lunettes s’intègre-t-elle dans ce qui ressemble à un thermos en tant qu’étui de chargement protecteur ?

HTC produit

Le formulaire RSVP de la société pour l’événement comporte un graphique avec ce qui semble être la façade extérieure de Proton. Mais cela peut aussi être un vœu pieux.

Le « Vive Flow », le nouveau produit de HTC ?

Le titre du graphique « Go with the Flow » peut contenir un indice plus concret. En effet, l’entreprise a déposé une nouvelle marque HTC pour un produit appelé « VIVE FLOW » le 26 août 2021. Celui-ci fait référence à un « écran monté sur la tête pour réalité simulée par ordinateur ».

Il y a fort à parier que HTC dévoilera un produit pour les prosommateurs et les entreprises. Mais il n’y a vraiment qu’une seule façon de le savoir. C’est de se connecter le 14 octobre et voir ce que HTC nous réserve.

Cet article HTC présentera son nouveau produit Vive le 14 Octobre a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lone Echo II : la date de lancement « définitive » révélée

Par : Serge R.

Après une très longue attente, Lone Echo II a finalement une date de lancement « définitive ». Le jeu d’aventure spatiale en réalité virtuelle sortira donc officiellement sur Oculus Rift le 12 octobre prochain. Facebook et Ready At Dawn viennent de confirmer que cette fois-ci, c’est définitif. Il n’y a de ce fait plus aucun risque que la sortie du titre VR soit repoussée.

Le lancement de Lone Echo II a en effet été maintes fois retardé. Pour rappel, le développeur du nouveau jeu VR, Ready At Dawn, l’a annoncé pour la première fois en 2018. Depuis tout ce temps, il a tenté de le lancer de nombreuses fois, mais en vain. Il a toujours dû repousser sa sortie. La dernière date annoncée était le 24 août dernier.

Malheureusement, les joueurs n’ont pas encore eu l’occasion de découvrir le titre VR, car le studio a, pour la énième fois, rencontré un souci de dernière minute. Cette fois-ci, ils n’auront plus à attendre longtemps parce que Facebook et Ready At Dawn viennent de déclarer qu’il sortira pour de bon sur le Rift ce 12 octobre.

Sortie définitive de Lone Echo II : l’histoire de Jack et du capitaine Olivia Rhodes continue

Le premier Lone Echo n’a pas manqué de capter l’attention de nombreux joueurs VR. Ils ont bien apprécié la campagne solo du titre VR et l’histoire de Jack et du capitaine Olivia Rhodes. Il est alors évident qu’ils ont hâte de continuer l’aventure, et attendent la sortie définitive de Lone Echo II avec impatience.

Bien entendu, ils pourront de nouveau profiter du gameplay « Zero Gravity » du jeu original. Ils auront également plein d’énigmes à résoudre et toutes sortes de dangers à éviter. Dans tous les cas, Lone Echo II semble être le dernier titre VR exclusif Oculus Rift. Il ne faut en effet pas oublier que Facebook a cessé la vente du casque PC VR afin d’augmenter celle du Quest.

Le jeu VR ne sortira apparemment pas non plus sur SteamVR, bien que l’exclusivité Rift lancée avant lui, Medal of Honor, ait sauté le pas. À noter que Lone Echo II ne sera pas le seul titre VR exclusif Oculus lancé ce mois-ci. Resident Evil 4 VR débarquera aussi exclusivement sur Oculus Quest 2 le 21 octobre prochain.

Cet article Lone Echo II : la date de lancement « définitive » révélée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Tokyo Game Show VR : Comment y assister sur Oculus Quest et PC ?

Par : Lilia

Le Tokyo Game Show VR ouvre ses portes virtuelles. C’est la première fois qu’une partie du spectacle de cette année sera en réalité virtuelle.

Le Tokyo Game Show (TGS) héberge le tout premier Tokyo Game Show VR. L’événement connaitra la participation de nombreuses sociétés. On cite notamment Konami, Capcom, Square Enix et bien d’autres présentant des jeux traditionnels sur des stands virtuels.

Des développeurs VR comme MyDearest et Survios y seront également présents. Vous pourrez vous rendre dans une salle d’exposition pour trouver des modèles 3D de vos personnages préférés, regarder de nouvelles bandes annonces et acheter des marchandises. Le Tokyo Game Show VR commence le 29 septembre et se termine le 3 octobre.

Qu’est-ce que le Tokyo Game Show VR ?

Le Tokyo Game Show VR est une version virtuelle de l’événement sur la nouvelle plate-forme de réalité virtuelle sociale Xambr d’Ambr. Vous pourrez y assister sur Oculus Quest, des casques PC VR ou sur un PC ordinaire. Les visiteurs auront leur propre avatar personnalisable. Il y aura plusieurs zones thématiques à visiter.

Puis-je assister au Tokyo Game Show VR avec des amis ?

Oui, il s’agit d’une application sociale pouvant accueillir jusqu’à 12 personnes dans un groupe. Elle comportera un système d’enregistrement de compte. Vous pourrez ajouter des amis par la suite. Notons que la façon dont cela fonctionne n’est pas encore claire.

Quelles sont les entreprises présentes au TGS VR ?

Vous trouverez des stands de Bandai Namco, Square Enix, Sega, Atlus, Famitsu, Level-5, Konami, MyDearest, Capcom, Koei Tecmo, GunHo Online, Survios et plus encore.

Le TGS VR est-il gratuit ?

Il n’y a pas de frais d’admission au TGS VR. Cependant, il y a des magasins disséminés dans les étages pour acheter des marchandises virtuelles.

Comment y assister sur Oculus Quest ?

Sur Oculus Quest, vous devrez télécharger l’application dédiée au TGS VR sur Oculus App Lab.

Tokyo Game Show VR

Lorsque vous lancez l’application pour la première fois, vous devez enregistrer un nom d’utilisateur et télécharger des informations supplémentaires.

Comment y assister sur PC ?

La version PC VR de l’application est mise en ligne lorsque les portes s’ouvrent. Nous aurons le lien lors de son lancement. Une fois téléchargé, vous devrez vous inscrire, effectuer un téléchargement supplémentaire dans l’application. Ensuite, vous devriez être libre de vous inscrire.

Puis-je assister au Tokyo Game Show sans casque ?

Oui, il existe une version non VR de l’application. Vous ne pouvez cependant pas assister au TGS VR sur un smartphone.

Cet article Tokyo Game Show VR : Comment y assister sur Oculus Quest et PC ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Fast Travel Games : Une nouvelle branche d’édition pour aider les développeurs de jeux VR

Par : Lilia

Fast Travel Games a annoncé une nouvelle branche d’édition. Cette dernière est axée sur l’utilisation de l’expérience de l’équipe au sein de l’industrie. Elle fournira des services à d’autres développeurs de jeux VR. Fast Travel Games est bien connu pour ses jeux « Wraith : The Oblivion – Afterlife » et « Apex Construct ».  

La nouvelle branche d’édition de Fast Travel Games proposera différents services d’édition. On cite notamment le financement, l’accès aux plates-formes propriétaires, le marketing et les relations publiques, les processus de certification, l’assurance qualité, l’optimisation de la vitrine, la localisation, la classification par âge, les licences musicales et toutes les autres variables requises pour un lancement réussi. Patrick Liu, vétéran de l’industrie et ancien responsable des jeux chez Mojang Studios dirigera cette nouvelle branche.

« Nous nous sommes pleinement engagés dans la réalité virtuelle depuis la fondation du studio en 2016. Au cours de cette période, nous avons collecté des expériences, une expertise et des connexions. Ceux-ci sont d’une grande valeur pour les plus petits développeurs de réalité virtuelle qui tentent de réussir sur ce marché », a déclaré Le PDG de Travel Games, Oskar Burman, dans un communiqué. « La réalité virtuelle est toujours un média en développement. Nous voulons utiliser ce que nous avons appris et accompli pour contribuer à son expansion. Nous souhaitons aider à commercialiser davantage de jeux de qualité. »

Fast Travel Games, une collaboration récente avec Neat Corp

« En ce moment, nous vivons un tournant pour la réalité virtuelle. Les consommateurs s’intéressent de plus en plus à cette technologie.  Cette dernière devient plus accessible que jamais, en grande partie grâce au succès d’Oculus Quest et Quest 2″, a déclaré Oskar Burman.

« Nous continuerons à développer et à publier des jeux sur toutes les plateformes, Quest a changé la donne. Pour le jeu ‘Wraith : The Oblivion – Afterlife’, Quest a représenté 90 % des ventes depuis son lancement. Le jeu VR continuera de croître et de s’étendre. Nous sommes impatients de travailler avec d’autres développeurs pour donner vie à leurs visions sur Quest et les plateformes VR ».

Fast Travel Games

Il s’agit de la formation officielle de la branche d’édition de Fast Travel Games. Mais cette entreprise a précédemment travaillé avec un autre studio suédois, le Neat Corp. Par ailleurs, le projet était de lancer le jeu « Budget Cuts 2 : Mission Insolvency ».

« J’ai été ravi d’apprendre que Fast Travel Games s’agrandit pour proposer l’édition. C’est un excellent moyen d’étendre le support et les connexions qu’ils ont développés à des équipes de développement plus petites », a déclaré Jenny Nordenborg, PDG de Neat Corporation. « Nous pouvons affirmer qu’il s’agit d’une opportunité incroyable pour les nouveaux studios. Nous nous attendons à voir des succès VR sortir de leur branche d’édition ! » ajoute-t-il.

Cet article Fast Travel Games : Une nouvelle branche d’édition pour aider les développeurs de jeux VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook : Un fonds de 50 millions de dollars pour « construire le métaverse de manière responsable »

Par : Lilia

En juillet, Facebook a annoncé qu’il avait créé une nouvelle organisation en interne. L’objectif était de commencer à construire une partie du métaverse, une série d’expériences et de mondes virtuels interconnectés. Selon l’entreprise, le métaverse constitue la prochaine étape de la communication et de l’interaction humaines. Facebook a affirmé qu’il réservait un fonds de 50 millions de dollars à des recherches externes et à des partenariats. Cette initiative lui permettra de « s’assurer que les produits [notre métaverse] soient développés de manière responsable ».

Le métaverse se définit comme étant un type d’Internet immersif. Avec le métaverse, les expériences et les mondes virtuels partagent un certain niveau de connectivité, d’interopérabilité et d’identité. Facebook a officiellement entamé ses efforts pour créer le métaverse en annonçant un « fonds de recherche et de programmes XR » de 50 millions de dollars. Cet investissement servira pour guider la société vers la construction d’un métaverse de manière responsable ». Andrew Bosworth, vice-président de Facebook Reality Labs, et Nick Clegg, vice-président des affaires mondiales ont signé l’annonce.

Grâce à son fonds de 50 millions de dollars, Facebook « collaborera avec des partenaires de l’industrie, des groupes de défense des droits civiques, des gouvernements. Il travaillera aussi avec des organisations à but non lucratif et des institutions universitaires. Ensembles, ils détermineront comment développer le métaverse de manière responsable ».

Les nouveaux fonds de Facebook, axés vers les produits métaverse et l’apport de changements structurels

Facebook fonds métaverse

Andrew Bosworth et Nick Clegg ont fourni quelques exemples de partenaires avec lesquels ils travaillent déjà dans le cadre du programme. Cependant, pour l’instant, il n’existe aucun moyen clair de contacter l’entreprise avec une proposition pour accéder au financement annoncé. En réalité, il semble probable qu’ils garderont l’accès largement limité à des partenaires sélectionnés.

Il est à savoir qu’en 2019, la Federal Trade Commission des États-Unis a condamné Facebook à une amende de 5 milliards de dollars pour sa gestion de la confidentialité des utilisateurs. Par la suite, le PDG Mark Zuckerberg a déclaré vouloir apporter des changements structurels majeurs. Ceux-ci concernent la façon de créer des produits et de gérer l’entreprise. Ce nouveau fonds axé sur la construction responsable du métaverse semble lié à cette nouvelle perspective. Dans quelle mesure les conclusions du fonds influenceront-elles la feuille de route des produits de métaverse?

Cet article Facebook : Un fonds de 50 millions de dollars pour « construire le métaverse de manière responsable » a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌