Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierHardware

Shaneee's RyzenPro: Ryzen 5 5600X - MSI MPG X570 - RX 480

Shaneee's RyzenPro: Ryzen 5 5600X - MSI MPG X570 - 16GB RAM - RX 560 Components: Ryzen 5 5600X - https://www.amazon.co.uk/dp/B08166SLDF/?tag=tonymacx86-21 MSI MPG X570 Gaming Plus - https://www.amazon.co...

[Complete] Mac Classic II Hackintosh Color+ conversion

Mac Classic II (M4150 built in 1992) 454756 454772 The story of a classic Hackintosh. I have been working on a few Apple G4 Cube projects...

macOS 10.15.7 Supplemental Update

Today Apple released macOS 10.15.7 Supplemental Update, a major software update to macOS Catalina. Update any supported system using the built-in Software Update functionality through the System Preferences pane or by using the standalone installer available from Apple.com.

Apple Will Release macOS Big Sur This Thursday November 12th

495074 Apple is releasing the next version of macOS, 11.0 'Big Sur' this Thursday, November 12th. Related: https://www.tonymacx86.com/threads/new-apple-silicon-macs-macbook-air-macbook-pro-and-mac-mini.305995 https://www.tonymacx86...

New Apple Silicon Macs: MacBook Air, MacBook Pro, and Mac Mini

Today Apple showed off the first 3 Macs featuring Apple Silicon CPUs instead of Intel CPUs specifically for macOS Big Sur. Their new ARM-based system on a chip called M1 will power the new MacBook Air, Mac Mini, and MacBook Pro. Apple made many impressive claims about the power, speed, graphics, and battery life of these new Macs. What do you think about today's hardware announcements?

macOS 11.0 Big Sur is Now Available on the Mac App Store

macOS 11.0 Big Sur is now available from the Mac App Store. Anyone who has purchased Mac OS X 10.6 Snow Leopard, OS X 10.7 Lion, OS X 10.8 Mountain Lion, or has OS X 10.9 Mavericks, OS X 10.10 Yosemite, OS X 10.11 El Capitan, macOS 10.12 Sierra, macOS 10.13 High Sierra, macOS 10.14 Mojave, or macOS 10.15 Catalina installed will be able to upgrade for no cost.

The Dell OptiMac Big Sur/OpenCore Thread

483891 498311 Dell Optiplex 7020/9020 Desktops 483894 macOS 11 Big Sur This is a separate "cousin" thread to the main Golden Build thread for the Dell Optiplex 7020/9020 desktops. That focuses primarily on macOS Mojave/Catalina...

[GUIDE] macOS Big Sur 11 on Z390 Aorus Elite board

Note: updated to Big Sur 11.4 and OpenCore 0.7.1 in this post. BIOS now is F10h version...

How to Prepare for Big Sur

As many people have been running system-definitions - the model of Apple Mac your Hackintosh is emulating - which will no-longer be supported under Big Sur, if you would like to upgrade when the time comes you will need make some changes to...

Update Directly to macOS Big Sur

492378 Established users of macOS Catalina who wish to update directly to macOS Big Sur can do so just like a regular Mac would...

AMD Big Sur OpenCore Patches

Here we have the AMD OpenCore kernel patches for macOS Big Sur. These patches will boot macOS versions 10.13.x, 10.14.x, 10.15.x and 10.16.x (11.0.x) We've stated these as Experimental as they could break between beta updates of macOS...

Building a CustoMac Hackintosh: The Ultimate Buyer's Guide

When running macOS as your main operating system, supported and compatible components are extremely important. That is why we have created a large selection of example systems along with a comprehensive list of the best available hardware. Updated for Intel Comet Lake CPUs and 400 Series motherboards.

Download macOS Big Sur Directly from Apple Servers with gibMacOS

1. Download this Python script: https://github.com/corpnewt/gibMacOS Select Code and then Download ZIP. Place the gibMacOS folder on your desktop. 498931 2. The video demo will show you how to run the gibMacOS...

macOS 11.1 Update

Today Apple released macOS 11.1 Update, the first major software update to macOS Big Sur. Update any supported system using the built-in Software Update functionality through the macOS System Preferences pane.

Security Update 2020-001 Catalina, Security Update 2020-007 Mojave

501234 The following updates are now available from Apple.com. Testing is now underway- this post will be updated. Good luck, and let us know how it goes! Report your results here. https://km.support.apple.com/kb/image...

Apple has stopped providing standalone updaters in macOS Big Sur

In the past Apple has always provided standalone updaters for MacOS system updates and security updates, but for Big Sur this has apparently changed...

Stork's Thunderball II Build: ASUS ProArt Z490 Creator (Thunderbolt 3) - i5-10400 - AMD RX 580

Stork's Thunderball II Build: ASUS ProArt Z490 Creator - i5-10400 - AMD RX 580 https://www.corsair.com/medias/sys_master/images/images/h21/h49/8843193090078/-CC-9011023-WW-Gallery-200R-005.pnghttps://www.asus...

Post macOS/OS X Geekbench Benchmarks

110644.vB Post your system's benchmarks on macOS/OS X using Geekbench. 2020 results start here...

New Apple Silicon Macs for 2021: Redesigned iMac and a Mac Pro mini

Specialist announced on Bloomberg that Apple is currently working on several new Mac models, and a cheaper monitor. https://www.bloomberg...

macOS 11.2 Update

Today Apple released macOS 11.2 Update, the second major software update to macOS Big Sur. Update any supported system using the built-in Software Update functionality through the macOS System Preferences pane.

Security Update 2021-001 Catalina, Security Update 2021-001 Mojave

The following updates are now available from Apple.com. Testing is now underway- this post will be updated. Good luck, and let us know how it goes! Report your results here. https://km.support.apple.com/kb/image...

[GUIDE] Atari VCS (2020) Console

507085 This is a guide for booting macOS on the Atari VCS natively. This is probably one of the most fun Hackintosh projects I've done in a while...

macOS 11.2.1 Update

Today Apple released macOS 11.2.1 Update, a major software update to macOS Big Sur. Update any supported system using the built-in Software Update functionality through the macOS System Preferences pane.

Windows 10 va ajouter un gestionnaire de batterie optimisé

Microsoft va enfin ajouter un gestionnaire de batterie à Windows 10 . Savoir où en sont les cellules de sa batterie sous Windows 10 est un vrai problème. Si il existe des outils logiciels pour compenser le manque d’information de la part du système d’exploitation lui même, ils sont soit très anciens et pas vraiment mis à jour, soit liés aux offres des constructeurs et jamais proposés de manière indépendante.

HP Spectre XT Ultrabook

La batterie est un élément particulier de nos PC. C’est un des composants qui nait avec une durée de vie déterminée correspondant à un nombre de cycles de charges. De ce fait, dès l’achat, c’est une pièce qu’il devrait être possible de suivre précisément afin de connaitre sa durée de vie globale. Surtout aujourd’hui, puisque la plupart des designs n’offrent plus la possibilité de changer la batterie facilement comme cela était le standard il y a quelques années. Pourtant, la très grande majorité des machines n’offrent aucune possibilité d’apprécier par défaut l’état de vos cellules. 

Batterie windows

Cela devrait changer avec l’arrivée d’un nouveau système d’information totalement dédié à la batterie au sein de Windows 10. Cet outil, visible dans la dernière Windows 10 Insider build 21313 destinée aux développeurs, et découvert par @thebookisclosed permet de profiter d’une page d’information complète dédiée à l’état de votre batterie.

On retrouve, par exemple, un graphique détaillant l’évolution de l’autonomie de la machine sur laquelle Windows 10 est installé. On peut noter les charges et  décharges ainsi qu’un suivi sur une semaine flottante. De quoi connaitre un peu mieux l’évolution de votre engin et anticiper une éventuelle baisse de performances en autonomie. Idéal pour prendre des mesures adaptées en anticipant l’achat d’une nouvelle batterie et en planifiant le temps nécessaire pour la changer.

Batterie windows

Cela ne règle pas un souci assez classique rencontré par les acheteurs de portables d’occasion. Celui d’une batterie totalement exsangue et incapable de tenir correctement la charge parce qu’arrivée en fin de vie. Pour que ce type de soucis soit réglé,  il faudrait un élément de prise en charge des cycles de batterie intégré aux BIOS des machines. De quoi noter le nombre de fois où la batterie a été chargée ainsi que la durée moyenne des sessions avant recharge par exemple.

Mais ce n’est clairement pas la priorité pour les constructeurs qui voient souvent dans ces problématiques de batteries des éléments qui dépassent leur durée de garantie. 

Pour savoir comment installer cette page d’information batterie, le site bleepingcomputer explique la méthode.

Windows 10 va ajouter un gestionnaire de batterie optimisé © MiniMachines.net. 2021.

Mini Cube H110MSTX-HD3 i7-7700T RX 560 OC Big Sur

504686 Background: I was looking for a vintage Apple case for my next build and found this fine specimen, a late 2009 Mac mini empty case in perfect condition, there seems to be an IO board and a cable for the front switch...

BeagleV : une carte mère sous RISC-V annoncée à 119$

Prévue pour faire tourner des distributions Linux, la BeagleV est une solution à mi chemin entre la carte mère classique et la solution de développement au même titre qu’une Raspberry Pi. Sa particularité est d’avoir choisi non pas une solution X86 ou ARM mais un SoC RISC-V.

BeagleV

La BeagleV se pose en solution idéale pour les makers qui vont pouvoir l’utiliser comme base de travail pour développer des produits complets. Mais également comme une base arrière pour les développeurs désireux de tâter le terrain d’un développement avec cette architecture.

RISC-V, c’est un nouvel eldorado pour de nombreux projets, cette puce diffère des solutions classiques par son approche Open Source et sans royalties. L’architecture est ouverte et n’importe qui peut l’employer pour développer ses produits sans avoir à verser une dîme à qui que ce soit. N’importe quel industriel peut se jeter dans le bain et travailler au développement d’un SoC de ce type, le modifier et l’adapter à ses besoins et son budget. Cela lui coûtera le prix du développement mais, une fois sa puce fonctionnelle, plus aucune charge à payer par puce produite. On imagine le gain potentiel pour une entreprise développant des produits par centaines de milliers d’exemplaires, dans la durée, embarquant tous un RISC-V.

Pour les développeurs Linux, il y a encore tout à faire et la jeunesse de la plateforme RISC-V demande encore beaucoup de travail. Le souci étant que pour des développeurs indépendants ou des bénévoles, acheter une solution de ce type était simplement impensable. Une première solution proposée par SiFive qui développe ces RISC-V depuis 5 ans, est sortie à un prix inaccessible. A presque 700€ la carte mère, la HiFive Unmatched était avant tout destinée aux entreprises et pas aux indépendants. 

BeagleV

La nouvelle carte BeagleV se veut plus accessible, moins performante bien entendu, mais capable de répondre aux problématiques rencontrées par les  développeurs. Elle proposera une architecture RISC-V sur laquelle les développeurs pourront travailleur leur code. Mais elle offrira également une connectique idéale pour concevoir des produits complets.

BeagleV

La carte à 120$ embarque un SoC SiFive U74, un double coeur cadencé à 1.5 GHz avec 2 Mo de mémoire cache. Une puce aux performances équivalentes à un SoC ARM Cortex-A55 mais qui embarque des fonctions dédiées à l’analyse d’images et optimise les calculs d’IA avec une unité dédiée à cette tâche développant 3.5 TOPS. La puce prend en charge les flux H.264 et H.265 en UltraHD à 60 images par seconde. Dans la version à 119$, elle  sera livrée avec 4 Go de mémoire vive, une version 8 Go de LPDDR4 sera également disponible à 149$. 

BeagleV

Pour le reste, on retrouve les éléments assez classiques de ce type de solution. Le stockage se fera sur un lecteur de cartes MicroSDXC, la BeagleV proposera une connectique classique assez complète avec une sortie HDMI et un MIPI DSI, une sortie jack audio, quatre ports USB 3.0 et un Ethernet Gigabit. Mais la carte proposera également des connecteurs destinés au développement d’interfaces avec l’extérieur.

BeagleV

On retrouve les 40 broches classiques du monde des cartes de développement mais également des entrées MIPI-CSI pour piloter des cameras. Un module Wifi4 et Bluetooth 4.2 est également présent et le tout est alimenté par un port USB Type-C.

BeagleV

Une carte clairement particulière qui n’intéressera pas le grand public mais qui pourrait enfin ouvrir des portes vers le développement de solutions Linux abouties sur cette plateforme. Si le projet vous intéresse, la version à 149$ est annoncée sur une page de SeeedStudio où vous pourrez laisser votre email pour être alerté de sa disponibilité.

 

 

BeagleV : une carte mère sous RISC-V annoncée à 119$ © MiniMachines.net. 2021.

MaaXBoard Nano : une carte de développement sous i.MX 8M

Après une MaaXBoard Mini en Septembre dernier, voici la MaaXBoard Nano. Une carte de 8.5 cm de large pour 5.6 cm de profondeur très proche de la première si ce n’est la présence d’un SoC i.MX Nano au lieu du mini de la gamme de NXP. 

MaaXBoard Nano

Avec ce SoC particulier, la carte se pose comme une solution plus orientée vers la réalisation de projets et moins comme une solution multimédia qu’une Raspberry Pi. Le Nano de NXP est une solution ARM Cortex-A53 quatre cœurs cadencée à 1.5 GHz associée à un Corrtex-M7F disposant de fonctions d’accélération 2D et 3D mais sans accélération matérielle de la vidéo. Ce SoC est associé sur la MaaXBoard Nano à un gigaoctet de mémoire vive DDR4 et à 16 Go de stockage eMMC en plus d’un lecteur de cartes MicroSD. On retrouve une connectique typique de ces cartes avec un port jack audio 3.5 mm, un port Ethernet Gigabit, quatre ports USB 2.0 et un port USB Type-C servant uniquement à l’alimentation de la carte.

MaaXBoard Nano

La MaaXBoard Nano proposera en outre un module Wifi5 et Bluetooth 4.2 et quelques particularités propres au format : on retrouvera, par exemple, un connecteur MIPI CSI pour brancher une camera et un MIPI DSI comme unique sortie vidéo.

MaaXBoard Nano

Les classiques 40 broches de ce type de cartes seront présentes et offriront une compatibilité complète avec les extensions HAT des Raspberry Pi. La carte ne sera, par contre, pas compatible avec les boitiers pour RPi. Enfin, quatre microphones sont intégrés autour de la MaaXBoard Nano pour capter des sons environnants. 

MaaXBoard Nano

Enfin, trois boutons seront disponibles ainsi que 2 LEDs, un ensemble d’ajouts programmables pouvant servir à diverses tâches. Pour le moment, la carte est annoncée comme compatible avec une version d’Android 9.0 et des distributions Linux, et Avnet qui la commercialise annonce également une totale prise en charge de ses diverses plateformes de développement dédiées AI, IoT, multimédia et audio.

La MaaXBoard Nano est clairement plus une solution dédiée à la conception de projets d’Intelligence Artificielle, de reconnaissance visuelle ou autres fonctions d’affichage numérique. Beaucoup moins pensée pour une utilisation grand public. A 80$ pièce, elle ne vise clairement pas les usages grand public.

Source : CNX-Software

MaaXBoard Nano : une carte de développement sous i.MX 8M © MiniMachines.net. 2021.

Le OneMix4 disponible en Avril au Japon

Si le OneMix4 est compact, le format 10.1″ a quasiment disparu de la planète après l’arrivée de la météorite ultrabook, c’est néanmoins un des modèles les plus imposants pour One Netbook qui s’est intelligemment faufilé, à l’instar de quelques autres marques exotiques, dans ce segment des machines de petites diagonales.

OneMix4

Malgré cet écran de 10.1″, l’engin n’a pas grand chose à envier aux machines classiques1 puisqu’il est équipé de puces Intel de onzième génération Tiger Lake-Y. Des Core i5-1130G7 et Core i7-1160G7 qui collent parfaitement aux besoins d’un tel engin avec de faibles TDP et d’excellentes performances globales. Distribué en versions 8 ou 16 Go de mémoire vive avec un stockage de 256 Go à 1 To confié à un M.2 2280 NVMe. Bref, les mêmes composants que ceux intégrés aux machines haut de gamme du marché classique.

La version Japonaise est donc déclinée autour du Core i5-1130G7 en trois versions. Vous trouverez tout le détail sur ce lien.

  • Core i5-1130G7 / 8 Go / 256 Go à 115 200 yens soit 903€
  • Core i5-1130G7 / 16 Go / 512 Go à 124 200 yens soit 973€
  • Core i5-1130G7 / 16 Go / 1 To à 133 200 yens soit 1044€

Les prix sont évidemment assez élevés mais j’avoue que le One Mix 4 médian, ainsi que le modèle haut de gamme, sont assez séduisants. Il ne faut pas perdre de vue que si le stockage est monté sur un slot M.2 et qu’il peut donc évoluer, la mémoire vive est, quant à elle, soudée à la carte mère. Le choix d’une version 8 Go semble donc le moins bon pour ce type d’engin. Les “70€” d’écart étant largement compensés par le doublement du stockage et de la mémoire vive.

One Mix 4

A noter que l’engin est livré d’office avec un stylet actif à 2048 niveaux de pression, une solution bienvenue puisque le One Mix 4 est équipé de charnières rotatives permettant de replier son écran et son clavier dos à dos pour une utilisation en tant que tablette 10.1″. On pourra donc s’en servir pour prendre des notes ou dessiner sur le pouce assez finement et facilement. Avec 22.7 cm de large pour 15.73 cm de profondeur et 1.7 cm à son point le plus épais, le format est très séduisant, d’autant qu’il reste assez confortable d’un point de vue poids. 769 grammes malgré l’emploi d’une batterie 10 000 mAh qui lui assurerait 8 heures d’usage classique. 

OneMix4

L’écran reste l’autre pièce maitresse de la machine. Avec une définition de 2560 x 1600 pixels offrant 300 points par pouces, 320 nits de luminosité et une couverture 120% eRGB, le petit appareil offrira une qualité d’affichage qui devrait être assez impressionnante. On devra certes jouer des paramètres de zoom pour afficher correctement les interfaces dans son système d’exploitation – l’engin est livré par défaut sous Windows 10 – mais l’affichage sera sans nul doute un point fort pour cette machine. La puce Intel Xe du Core i5 avec 80 EU (96 EU pour le Core i7) devant parfaitement la prendre en compte.

OneMix4

On connait désormais le détail complet de sa connectique avec toutefois une petite interrogation. One Netbook parle d’USB 4.0 pour designer les ports USB Type-C. Il semble pourtant que la marque devrait employer la terminologie Thunderbolt 4 au lieu d’USB. Les usages sont en tout cas les mêmes avec deux ports capables de diffuser de la vidéo en UltraHD, charger l’appareil en Power Delivery, transmettre de l’Ethernet Gigabit et, évidemment, se comporter comme un port USB très rapide. Un port USB 3.0 Type-C est également présent. Le reste n’a pas bougé par rapport à la présentation du produit : Wifi6, Bluetooth 5.0, lecteur de cartes MicroSDXC, écran tactile à 10 points de contact, lecteur d’empreintes digitales, clavier rétro éclairé RGB avec des touches de 18.5 mm… Tout est extrêmement bien travaillé sur cet engin 

OneMix4

Le OneMix4 est donc proposé en précommande au Japon avec un clavier Japonais ou un QWERTY anglais plus traditionnel. La livraison est prévue pour le 4 Avril prochain. Deux petits mois d’attente et une date précise qui doit correspondre à un calendrier de production précis qui signifie sans doute que celle-ci a déjà débuté. Le choix du marché Japonais n’est pas anodin pour la marque. L’île a depuis toujours un appétit assez important pour ce genre de machines. Si les netbooks classiques n’ont pas eu plus d’impact chez eux qu’ailleurs, les UMPC et autres productions du genre ont su y trouver, et conserver, un certain public.

OneMix4

La disponibilité à l’international et l’ouverture vers le processeur Intel Core i7-1160G7 devraient avoir lieu plus tard… Même si je dois avouer que les nouvelles du marché micro informatique et de la production de nombreuses machines semblent très très compliquées pour ce début d’année. Il est possible que la disponibilité de nombreux engins soit plus chaotique que prévue. Peut être que One Netbook, avec sa production plus confidentielle, arrivera à passer entre les gouttes. Il est plus facile de trouver des composants par 1000 unités que d’en dégoter dix fois plus…

Grand merci à @pierre_benayoun pour l’info.

Le OneMix4 disponible en Avril au Japon © MiniMachines.net. 2021.

Nvidia va limiter les capacités de ses RTX 3060 pour protéger les joueurs

Les GeForce RTX 3060 devraient sortir officiellement dans quelques jours et apporter au marché des minimachines de bureau un excellent processeur graphique pour la plupart des usages. Reste une ombre au tableau, la machine Nvidia est, comme la plupart des fabricants de composants aujourd’hui, quelque peu grippée.

Cartes graphiques dans une ferme de minage

Entre les soucis liés à l’approvisionnement des composants et la demande qui a été phénoménale, Nvidia a bien du mal à tenir la cadence réclamée par ses clients. Mais comme si cela ne suffisait pas, un troisième élément vient rendre la situation encore plus catastrophique. Les “mineurs” de monnaies électroniques piochent largement dans les stocks des cartes graphiques destinées aux joueurs pour mettre en place leurs outils de minage. Achetant des lots complets de cartes graphiques directement à la source, chez des grossistes ou des revendeurs, ils participent à la raréfaction de ces produits.

Palit GeForce RTX 3060 StormX

Pour lutter contre ce dernier phénomène, Nvidia a décidé de limiter volontairement ses cartes graphiques GeForce RTX 3060 en divisant de moitié la capacité de calcul des cartes pour miner de l’Ethereum. Le pilote Nvidia détectera ce type d’usage et abaissera automatiquement les capacités des cartes de moitié dans ces usages. Cela n’affectera pas les autres utilisations des RTX 3060. Autrement dit, si vous achetez une de ces cartes avec l’intention de jouer, cela n’aura pas d’impact. Mais si vous voulez vous en servir pour générer des gains avec des monnaies virtuelles, la rentabilité globale de votre solution sera très mauvaise.

Ce choix répond à une demande très forte de la clientèle historique de Nvidia qui a du mal à accepter que les rares cartes disponibles soient vendues à des prix de plus en plus élevés. Devenant ainsi inaccessibles à beaucoup de joueurs et uniquement “rentables” pour les mineurs de cryptomonnaies qui pourront de leur côté finir par les rembourser dans la durée. 

Nvidia CMP

En parallèle de cette limitation, Nvidia va proposer des circuits clairement orientés vers ces pratiques de calculs pour les monnaies virtuelles avec une nouvelle gamme de processeurs baptisés CMP pour Cryptocurrency Mining Processor. Ces circuits qui visent expressément la monnaie virtuelle Ethereum, offriront le meilleur ratio de calcul pour cet usage tout en évitant les fonctions graphiques qui leurs sont inutiles. La solution CMP, sera également plus compacte et plus facilement intégrable. De quoi également mieux rentabiliser l’espace nécessaire à ce genre de solution. Un produit plus logique et plus vite amortissable  pour les mineurs qui pourront augmenter la densité de leurs capacités de calcul.

CMP

Ce choix devrait orienter le marché de façon plus logique. En se tournant vers les solutions CMP, les mineurs laisseront les cartes graphiques grand public aux joueurs. Nvidia pourra également adresser sa production de manière plus efficace en prévoyant des volumes adaptés pour les deux divisions. Comme la mesure est entièrement logicielle, il est possible que Nvidia redonne la totalité des capacités de son GeForce RTX 3060 à terme via une simple mise à jour de pilote. Il est également possible que les CMP deviennent une destination de production à part avec des distributeurs spécifiques et de nouveaux designs adaptés à ce type d’usage. On peut imaginer les partenaires de Nvidia se pencher sur ces puces pour réaliser des montages intégrant des solutions facilement emboitables avec une excellente dissipation.

Autre point notable, la fin de l’emploi de cartes graphiques commerciales pour ce genre d’usage devrait permettre de freiner les phénomènes de reventes de vieilles cartes graphiques juste rebadgées de manière cosmétique sur le marché. De nombreux circuits graphiques ayant déjà eu une vie trop bien remplie dans une ferme de minage se retrouvent ensuite intégrés dans des machines commerciales sans aucune information quand à leur première vie.

GeForce RTX 3060

Il est difficile d’imaginer la gravité de la situation actuelle du marché des composants et cet épisode est un bon exemple pour tenter de le comprendre. Pour qu’une marque comme Nvidia soit obligée de saborder sa propre production en limitant les performances de ses puces afin de ne pas subir une énième vague de mécontentement suite à l’indisponibilité immédiate de son produit. C’est vraiment un révélateur du véritable chaos de la production globale des semi conducteurs en ce moment dans le monde. Une situation qui ne va pas vraiment en s’arrangeant et qui pourrait déborder jusqu’à la fin de l’année 2021. Le choix de Nvidia de limiter cette carte pourrait solutionner la situation pendant quelques temps mais ne réglera évidemment pas l’ensemble de la problématique. 

Cette idée de créer un filtre d’usages logiciel pour éviter la disparition trop rapide des cartes du catalogue des marchands n’est pas mauvaise. Est-ce que cela sera suffisant ? Au vu des échos de l’ensemble de l’industrie concernant le manque global de puces, cela semble difficile à imaginer. Il est probable que la RTX 3060, comme ses grandes soeurs, soit sujette à des pénuries chroniques pour encore un bon moment. Mais cela montre au moins que Nvidia tente d’y faire quelque chose. 

Nvidia va limiter les capacités de ses RTX 3060 pour protéger les joueurs © MiniMachines.net. 2021.

Le VAIO Z embarque un Core i7-11375H dans une coque en fibre de carbone

Hors de prix et disponible uniquement au Japon et aux US, le VAIO Z n’en est pas moins intéressant d’un point de vue construction. La firme VAIO, née de la scission des activités informatiques de Sony vers un groupe indépendant, n’a vraisemblablement pas l’ambition de développer une gamme complète à l’international et se concentre donc sur des produits spécifiques et plutôt très haut de gamme.

VAIO Z

Il faudra débourser 3 379$ pour obtenir le modèle VAIO Z “Signature Edition” ce qui limite d’emblée le public concerné même si des versions moins onéreuses seront également proposées à l’achat. Ce VAIO Z particulier est, il est vrai, très haut de gamme avec un écran 14″ 100% sRGB HDR en 3840 x 2160 pixels piloté par un processeur Intel Tiger Lake Core i7-11375H. Une puce quatre coeurs et huit threads cadencée de 3.3 à 5 GHz avec 12 Mo de mémoire cache et 35 watts de TDP. Ce modèle embarque un circuit graphique Intel Xe avec 96 EU. Il sera épaulé par 16 Go de mémoire vive (soudée) et 512 Go de stockage mais pourra évoluer vers des solutions en 32 Go de LPDDR4X (toujours soudée) et 2 To de SSD PCIe x4 NVMe. 

Rien de vraiment affolant niveaux spécifications, c’est assez standard finalement, un standard haut de gamme mais un standard quand même. Et si le reste de la machine est assez spectaculaire, il est difficile de voir pourquoi cet engin est si haut placé niveau tarif. Peut être à cause de son poids qui débute à 958 grammes.

VAIO Z

La charnière propose une ouverture à 180° avec une élévation du châssis bas lors de l’ouverture à la manière d’une solution Ergolift d’Asus. Le clavier est de type chiclet, déployé sur toute la surface disponible sans renfoncement dans la coque. On notera la disposition particulière avec notamment cette barre espace très étroite pour privilégier des touches de fonction.  Il propose un rétroéclairage actif et surplombe un large pavé tactile. Une webcam est présente proposant à la fois un œilleton de confidentialité et une reconnaissance faciale grâce à un module infrarouge.

VAIO Z

sur la tranche Gauche du VAIO Z, on retrouve un port USB Type-C Thunderbolt 4 qui servira entre autres à charger la machine et un port jack audio combo. Un Antivol type Kensington est également disponible et on peut voir une assez large aération au travers une ouïe très dégagée. Cette aération se répète côté droit également.

VAIO Z

Une solution nécessaire pour encaisser les 35 watts de TDP du processeur dans un châssis de 1.7 cm d’épaisseur. Un module Wifi6 et Bluetooth 5.1 est présent et des modèles seront également disponibles en version 5G avec module GPS intégré et lecteur de NanoSIM.

VAIO Z

Un second port USB Type-C proposant les mêmes fonctionnalités Thunderbolt est également présent de l’autre côté. On pourra recharge le VAIO Z à droite comme à gauche de l’appareil, ce qui devrait être la norme depuis très longtemps sur ce type de machine. Un port HDMI 2.0 est également présent, ce qui permettra de piloter quatre écrans UltraHD en profitant des sorties Thunderbolt et de l’écran 14.

L’autonomie annoncée sur le modèle Signature Edition est de 10.7 heures en lecture vidéo sur le modèle UltraHD et monte à près de 18 heures pour les modèles en FullHD. La batterie peut offrir 17 heures d’autonomie maximale selon VAIO avec l’écran UltraHD et 34 heures en FullHD. Mais j’ai bien peur que ces chiffres ne reflètent que la durée de vie de la batterie optimisée au maximum, c’est à dire se bornant à afficher un bureau vide sans usage réel de la machine et avec un rétro éclairage hyper limité.

Bref, le VAIO Z vise un public particulier, si les versions Core i5-11300H et Core i7-11370H avec des écrans FullHD plus sages seront également disponibles dans la gamme, elles resteront assez chères et probablement limitées à une gamme de claviers AZERTY.

Sources : VAIO et Engadget

Le VAIO Z embarque un Core i7-11375H dans une coque en fibre de carbone © MiniMachines.net. 2021.

❌