Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Pokémon Go – Comment choisir l’évolution de Evoli

Par : Bastien L
pokémon go evoli choisir évolution

Pokémon Go regroupe de nombreux Pokémon issus des jeux originaux sur Game Boy. Parmi eux, on retrouve l’adorable Evoli. Pour rappel, ce Pokémon est le seul à pouvoir évoluer de multiples façons. Si vous souhaitez obtenir l’une des évolutions d’Evoli en particulier, il existe une méthode très simple pour choisir en quoi se transforme la petite créature. Découvrez comment choisir entre Aquali, Pyroli, Voltali, Mentali, Noctali, Phyllali, Givrali et Nymphali.

Depuis les premiers jeux GameBoy, le Pokémon Evoli présente une particularité. Il est le seul à posséder plusieurs évolutions différentes : Aquali, de type eau, Voltali de type électrique, et Pyroli de type feu. Avec l’arrivée des versions suivantes, Evoli peut évoluer en encore plus de créatures différentes !

Le joueur peut choisir l’évolution d’Evoli en utilisant des items spéciaux, en changeant le niveau de bonheur du petit animal, ou encore en fonction de l’heure de la journée à laquelle il évolue. Toutefois, dans Pokémon Go, le système d’évolution est un peu différent de celui des jeux originaux.

Dans le jeu mobile développé par Niantic, il suffit en effet d’utiliser des bonbons pour faire évoluer ses Pokémon. Cependant, Evoli peut également subir ces diverses évolutions dans PoGo.

A priori, cette transformation est aléatoire. L’évolution d’Evoli est déterminée au hasard, et le joueur est donc supposé faire évoluer des Evoli jusqu’à obtenir la créature désirée. Fort heureusement, il existe toutefois des astuces permettant de choisir entre Aquali, Voltali et Pyroli mais aussi Mentali et Noctali, Phyllali, Givrali et Nymphali. Découvrez ces astuces à travers notre dossier complet.

Pokémon Go : comment faire évoluer Evoli en Aquali, Pyroli ou Voltali ?

Pour choisir l’évolution d’Evoli dans Pokémon Go, il suffit tout simplement de renommer Evoli avant de le faire évoluer. Si vous le renommez Rainer, il se transformera en Aquali. Le nom Pyro lui permettra d’évoluer en Pyroli. Enfin, un Evoli renommé Sparky se changera en Voltali. Il s’agit d’une référence directe à l’épisode 40 de la version américaine du dessin animé Pokémon, dans lequel les frères Evoli possèdent chacun une évolution de la petite créature.

Si les développeurs continuent à suivre cette logique d’hommage au dessin animé, alors il sera probablement possible de choisir l’évolution d’Evoli à chaque nouvelle génération de Pokémon intégrée au jeu. Une fois le Pokémon ainsi renommé, redémarrez le jeu pour être sûr que ce changement soit bien enregistré sur les serveurs de Niantic Labs. Il vous suffit à présent d’utiliser 25 bonbons pour faire évoluer Evoli en la créature de votre choix.

Pokémon Go : comment faire évoluer Evoli en Noctali ou Mentali ?

Suite à la mise à jour de février 2017, Evoli bénéficie de deux nouvelles évolutions : Mentali, de type Psy, et Noctali, de type Ténèbres. Ces deux évolutions sont issues des versions Or et Argent de Pokémon, initialement parues sur Gameboy Color en l’an 2000.

Cette fois encore, il est possible d’obtenir ces deux créatures facilement en renommant Evoli avant de le faire évoluer. Pour obtenir un Mentali, renommez-le Sakura. Pour avoir un Noctali, renommez-le tout simplement Tamao. Il s’agit d’une nouvelle référence au dessin animé Pokémon. Sakura et Tamao sont deux des cinq sœurs Kimono, et possèdent chacune une évolution d’Evoli.

Selon les utilisateurs de Reddit, il existe une seconde méthode permettant de choisir l’évolution d’Evoli entre Mentali et Noctali. Cette méthode consiste à marcher 10 kilomètres avec un Evoli, pour ensuite le faire évoluer pendant le jour ou la nuit. S’il évolue la nuit, il se transformera en Noctali. S’il évolue en plein jour, alors il se transformera en Mentali.

Attention : pour que cette méthode fonctionne, vous devez choisir Evoli en tant que Pokémon ” Buddy “ jusqu’à son évolution. Sachant que l’astuce du changement de nom ne fonctionne qu’une seule fois par évolution, cette seconde méthode permet d’avoir un deuxième Mentali et un deuxième Noctali très facilement.

Pokémon Go : comment faire évoluer Evoli en Phyllali ou Givrali ?

Depuis la quatrième génération, Evoli peut aussi évoluer en Phyllali (type plante) et Givrali (type glace). Vous vous demandez peut-être comment obtenir ces évolutions dans Pokémon Go afin de compléter votre Pokédex.

Depuis le mois de mai 2019, il est enfin possible de faire évoluer Evoli en Phyllali et Givrali grâce aux nouveaux Modules Leurres intégrés au jeu par Niantic. Le ” Data Miner ” Chrales avait repéré ces nouveaux objets dans le code du jeu au début du mois de mai 2019, mais leur implémentation est désormais officielle. Après avoir ajouté de nombreux Pokémon de quatrième génération au fil des mois précédents, Niantic permet donc enfin d’obtenir les évolutions d’Evoli de cette génération.

Les nouveaux leurres ne se contentent pas d’attirer les Pokémon, mais de créer temporairement et artificiellement l’environnement qui leur sert d’habitat naturel et s’avère nécessaire à leur évolution. Ainsi, le Leurre Glacial permet de faire évoluer Evoli en Givrali, et le Leurre Moussu permet de le transformer en Phyllali.

Il est également possible d’utiliser le Leurre Magnétique pour faire évoluer Magnéton en Magnézone. Ces leurres peuvent être achetés dans la boutique pour 200 PokéPièces par unité.

Ouah ! On dirait que les Dresseurs ont remarqué une certaine logique :
Module Leurre Moussu + Évoli = Phyllali
Module Leurre Glacial Lure + Évoli = Givrali pic.twitter.com/0fKapMU803

— Pokémon GO France (@PokemonGOfr) May 20, 2019

Pour rappel, dans le jeu d’origine, Evoli n’évolue dans ces formes que lorsqu’il gagne des niveaux à proximité d’une Pierre Glace ou d’une Pierre Mousse. De même, Magnéton et Tarinor n’évoluent dans leurs formes finales respectives, Magnézone et Tarinorme, que lorsqu’ils gagnent des niveaux près d’un champ magnétique…

Selon les retours de certains joueurs, il est aussi possible de faire évoluer Evoli en Givrali ou Phyllali en le renommant comme pour les évolutions de première génération. Ainsi, en appelant Evoli ” Linnea ” avant de  le faire évoluer, il aurait une chance de se transformer en Phyllali. De même, en le renommant ” Rea “, il serait possible de le contraindre à évoluer en Givrali. Cependant, la technique ne fonctionne plus systématiquement…

Comment faire évoluer Evoli en Nymphali ?

Depuis la sixième génération, l’adorable Evoli peut évoluer en Nymphali (type fée). Malheureusement, pour l’heure on ignore toujours comment et quand il sera possible de faire évoluer Evoli en Nymphali.

Cette évolution est la dernière des huit formes d’Evoli, et sera très certainement la prochaine sur la liste ! Cependant, sachant qu’il s’agit d’un Pokémon de sixième génération issue des versions X et Y, il faudra sans doute patienter encore un peu puisque le déploiement de cette génération n’a pas encore commencé.

Lorsque le déploiement des Pokémon de génération 5 sera terminé, Nymphali sera sans doute ajouté très rapidement au jeu. Pour cause la sixième génération n’apporte que 72 nouveaux monstres issus de la région Kalos.

En se basant sur le déploiement des précédentes générations, on peut s’attendre à un lancement pour la rentrée 2020. Les précédentes générations ont été ajoutées entre les mois de septembre et octobre. Le premier Pokémon de cinquième génération a été introduit le 16 septembre 2019, il y a bientôt un an.

Lors de l’ajout de Nymphali, il sera certainement possible de choisir un nom permettant de forcer l’évolution d’Evoli. Pour rappel, dans le jeu original, Evoli doit apprendre au moins une attaque de type Fée et avoir un haut niveau d’amitié avec son dresseur pour se transformer en Nymphali…

Pokémon Go : quelles sont les précautions à prendre avant de faire évoluer Evoli ?

Notez qu’il est préférable d’attendre d’être au moins au niveau 15 avant de procéder à l’évolution d’Evoli. Un Evoli capturé à ce niveau aura beaucoup plus de Points de Combat, et son évolution sera donc également nettement plus puissante.

Vérifiez également que les points de combat du Evoli que vous souhaitez  faire évoluer possède le maximum de points de combat : 969. Pour vous assurer de trouver un Evoli au maximum de son potentiel, vous pouvez chercher un nid d’Evoli près de chez vous. Une fois ce nid trouvé, il vous suffira de vous y rendre régulièrement pour capturer de nombreux spécimens et garder les plus prometteurs.

Précisons également que cette astuce ne fonctionne qu’une seule fois par évolution. Par conséquent, assurez-vous que votre Evoli possède les meilleures caractéristiques avant de le faire évoluer.

Enfin, même si de nombreux utilisateurs ont utilisé cette technique avec succès et même si elle a été officiellement dévoilée par Niantic lors de la San Diego Comic Con, elle ne fonctionne pas systématiquement. Il peut arriver que l’astuce ne marche pas. Certains estiment que cette méthode ne fonctionne que lors de la première évolution d’Evoli.

Toutefois, les échecs sont plus probablement liés à des problèmes de serveurs survenant au même moment. Assurez-vous donc que les serveurs de Niantic fonctionnent avant de procéder. Comme évoqué plus haut, redémarrez le jeu immédiatement après avoir fait évoluer votre Evoli afin de vous assurer que ce changement soit sauvegardé sur les serveurs.

Pokémon Go : pourquoi choisir l’évolution de Evoli ?

Lors du lancement de Pokémon Go, Aquali était l’un des Pokémon les plus populaires auprès des joueurs. Relativement simple à obtenir grâce à la technique évoquée ci-dessus, il comptait également parmi les créatures les plus puissantes. Il était donc judicieux de choisir cette évolution parmi les trois disponibles. Malheureusement, sa puissance a été considérablement réduite depuis lors. Au commencement, son attaque Pistolet à O avait une puissance de 10. Cette puissance a été réduite à 6.

Cette réduction rend Aquali moins dévastateur, même si son endurance élevée lui confère davantage de points de vie que la plupart des Pokémon. Malgré tout, suite à ce changement, Aquali est devenu moins omniprésent au sein des arènes Pokémon. En revanche, les évolutions de seconde génération Mentali et Noctali introduites en février 2017 sont toutes deux très puissantes.

Désormais, choisir l’évolution d’Evoli permet principalement d’éviter de gâcher des bonbons en se retrouvant plusieurs fois avec la même évolution. En utilisant la technique, vous pourrez donc compléter plus rapidement votre Pokédex et vous assurer d’obtenir les cinq  évolutions directement. Il s’agit du moyen le plus simple d’obtenir toutes les évolutions de la petite créature, indispensables pour remplir le Pokédex à 100%…

Cet article Pokémon Go – Comment choisir l’évolution de Evoli a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go : devenez Wayfarer et choisissez les nouveaux PokéStops

Par : Bastien L
pokémon go wayfarer

Afin de mieux choisir les PokéStops dans Pokémon Go, Niantic s’en remet aux joueurs. Les participants au programme Wayfarer pourront désigner les PokéStops et noter ceux déjà existants…

Si vous jouez à Pokémon Go, vous connaissez forcément les PokéStops. Ce sont les points sur la carte où le joueur peut faire le plein de poké-balls et autres objets et depuis peu combattre la Team Rocket. En théorie, ces points relais sont situés aux endroits les plus intéressants du monde réel tels que les monuments historiques ou les merveilles naturelles.

Cependant, vous vous demandez peut-être comment Niantic choisit où placer les PokéStops. Pour le savoir, il est nécessaire de revenir à Ingress : le tout premier jeu mobile du développeur de PoGo.

Lors du lancement du jeu d’origine, Niantic avait lancé un programme Operation Portal Recon. A travers ce programme, les joueurs étaient invités à désigner des points d’intérêt et à donner leur avis sur ceux choisis par les autres.

Ces points choisis par les joueurs sont devenus les ” portails ” d’Ingress et Ingress Prime, et ont été repris sous forme de PokéStops dans Pokémon Go et plus récemment comme auberges dans Harry Potter Wizards Unite.

Pokémon Go : Niantic fait appel aux joueurs pour des PokéStops mieux choisis

Toutefois, vous aurez probablement constaté que certains PokéStops n’étaient clairement pas situés à des endroits réellement dignes d’intérêt. Dans les grandes villes, un graffiti, une bosse sur le trottoir, une poubelle repeinte en verte pouvaient faire office de PokéStops

Aussi pratique que cela soit pour les joueurs, il faut bien reconnaître que le jeu s’en trouvait faussé. Afin de remédier au problème, Niantic a lancé le programme Wayfarer.

Comme sur Ingress à l’époque, les joueurs participants à ce programme seront chargés de nominer des endroits suffisamment intéressants pour être élus PokéStops. Ils auront aussi pour rôle de passer en revue les nominations des autres participants.

Ceci permet de s’en remettre à la sagesse des foules pour des PokéStops plus pertinents. Bien entendu, une certaine sélectivité est appliquée et tout le monde n’es pas éligible pour devenir un ” Wayfarer “.

Quels sont les critères pour devenir un Wayfarer ?

Alors qu’il suffit d’être niveau 8 pour faire partie des ” Wayfarers ” dans Ingress Prime, il est nécessaire d’être niveau 38 dans Pokémon Go. Vous devez aussi lier votre compte de jeu à un compte Facebook ou Google, et répondre à un questionnaire pour prouver que vous comprenez les critères d’acceptation.

Les comptes ” enfant ” ne sont pas éligibles. Notez aussi que le programme Wayfarer est encore en phase beta, et n’est pas disponible dans tous les pays. Si votre pays n’est pas encore éligible, vous recevrez une notification dès qu’il le sera.

Si vous êtes éligible, vous pourrez alors soumettre des propositions de PokéStops. Ces propositions seront évaluées par les autres joueurs via la page officielle dédiée à Wayfarer. Sur ce site, vous pourrez aussi évaluer les propositions des autres joueurs.

Précisons que le nombre de propositions est limité chaque jour. Vous pourrez toutefois cumuler les propositions non effectuées. Depuis le mois de juin 2020, les joueurs participant au système Wayfarer peuvent recevoir un nouveau badge.

Comment choisir un bon PokéStop ?

Pour effectuer une proposition, vous devrez cliquer sur le bouton correspondant dans le Menu principal. Choisissez alors l’emplacement sur la carte, et prenez une photo de l’endroit dans le monde réel. Vous devrez aussi prendre des photos des alentours pour aider la communauté à déterminer si l’emplacement est pertinent. Ajoutez un titre et une description, et n’hésitez pas à préciser pourquoi vous pensez qu’il s’agirait d’un bon PokéStop.

Niantic prodigue plusieurs conseils pour choisir les meilleurs PokéStops. Ainsi, l’endroit doit être intéressant ou original. Il peut s’agir d’un lieu touristique, d’un monument historique ou encore d’une construction atypique. Parmi les types de lieux recommandés, on compte les parcs publics, les bibliothèques, les lieux de culte ou les grandes gares.

En revanche, il existe plusieurs types de lieux déconseillés. C’est le cas des endroits sans accès piéton, des propriétés privées, des lieux pouvant gêner les interventions d’urgence, des écoles, des commerces pour adultes, des sites naturels protégés, et des installations éphémères.

Si votre proposition est validée par les autres joueurs, le PokéStop sera ajouté au jeu dans un délai de quelques semaines. Dans le cas contraire, vous pourrez retenter votre chance avec une autre suggestion…

Cet article Pokémon Go : devenez Wayfarer et choisissez les nouveaux PokéStops a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Valve Index officiel : tout savoir sur le casque VR du créateur de Steam

Par : Bastien L
valve index officiel

Le Valve Index est le premier casque de réalité virtuelle du créateur de Steam. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce casque VR : design, fonctionnalités, performances, prix, date de sortie…

En novembre 2018, des photos en fuite levaient le voile sur un prototype de casque de réalité virtuelle fabriqué par Valve. Il n’en fallait pas plus pour déchaîner les passions, et de folles rumeurs ont commencé à voir le jour au sujet de l’appareil.

Alors qu’on pensait que le créateur de Steam dévoilerait son casque VR lors de la GDC 2019 de San Francisco, fin mars 2019, Valve s’était contenté de promettre ” de nouvelles informations très prochainement “.

La firme américaine n’avait pas menti, puisqu’un premier teaser a ensuite été publié sur le site officiel de Steam. On a pu y découvrir le nom, le design et la date de présentation du casque VR.

Par la suite, le 1er mai 2019, Valve a levé le voile sur la fiche technique complète de l’appareil. On sait désormais tout sur l’Index, et les précommandes sont d’ailleurs ouvertes dès à présent…

Valve Index : le premier casque VR du créateur de Steam

En 2016, Valve s’associait avec HTC pour créer le premier casque SteamVR : le HTC Vive. Trois ans plus tard, le créateur de Steam revient avec un nouveau casque directement fabriqué par ses soins : le Valve Index.

Il s’agit là encore d’un casque VR basé sur la plateforme SteamVR, mais la Valve Corporation a préféré le fabriquer en interne. Cet appareil sera donc compatible avec tous les jeux SteamVR existants…

Valve Index : design et confort

Avec l’Index, Valve souhaite que chaque utilisateur puisse profiter d’un confort optimal. C’est la raison pour laquelle il est possible de régler la distance interpupillaire, la distance entre les lentilles et les yeux, le serre-tête arrière et le serre-tête supérieur.

En réglant la distance entre l’oeil et la lentille, il est d’ailleurs possible d’augmenter ou de réduire le champ de vision. Valve assure que son casque VR sera confortable pour 95% des utilisateurs adultes.

Le casque audio intégré au Valve Index est surprenant, puisqu’il n’est pas en contact direct avec les oreilles de l’utilisateur. Là encore, le confort s’en trouve accru et ceci permet aussi de continuer à entendre ce qui se passe dans le monde réel. La qualité audio n’en demeure pas moins excellente, avec un son spatialisé avec précision.

Valve Index : écran et définition

Le HTC Vive de 2016 se contentait de deux écrans OLED PenTile de définition 1080×1200. Deux ans plus tard, en 2018, le HTC Vive Pro a apporté une nette amélioration de cette caractéristique avec ses deux écrans 1440×1600.

De son côté, le Valve Index reposera sur deux panneaux LCD de définition 1440×1600. La définition est donc la même que celle du Vive Pro. Cependant, il s’agit d’un écran RGB et non d’un écran PenTile. Cela signifie que chaque pixel de l’écran est composé de trois sous-pixels au lieu de deux.

L’image devrait donc être plus détaillée que sur le Vive Pro, tandis que ” l’effet de grille ” sera réduit. En revanche, les écrans LCD ne peuvent offrir de noir aussi profond que les écrans OLED.

En ce qui concerne le taux de rafraîchissement, le Valve Index surpasse le Vive et le Vive Pro. Alors que les casques de HTC se contentaient d’une fréquence de 90Hz, celle de l’Index atteint 120Hz. Un mode ” expérimental ” à 144Hz est également proposé. Valve précise toutefois une rétrocompatibilité avec le contenu 90Hz.

Précisons que la persistance des pixels est réduite à seulement 0,33 milliseconde. Aucun casque VR disponible à l’heure actuelle ne propose une persistance si faible, et cela devrait se traduire par une absence totale de ” motion blur ” (l’effet de flou induit par les mouvements rapides).

Pour l’heure, Valve n’a pas encore révélé le champ de vision de son casque VR. Cependant, l’entreprise américaine affirme que l’Index proposera un champ de vision supérieure à celui Vive à hauteur de 20 degrés. Sachant que le champ de vision horizontal maximal du Vive est de 110 degrés, l’Index pourrait donc atteindre un FOV de 130 degrés.

Les contrôleurs du Valve Index

Les contrôleurs du Valve Index sont en réalité les fameux contrôleurs ” Valve Knuckles “ en développement depuis plusieurs années. Alors qu’on les pensait destinés au HTC Vive, ces accessoires seront en fin de compte fournis avec l’Index.

Ces contrôleurs tirent leur épingle du jeu en offrant une fonctionnalité de tracking pour chaque doit de la main. Ainsi, l’utilisateur est en mesure d’utiliser ses mains de façon plus naturelle pour saisir des objets ou interagir dans la réalité virtuelle.

Chaque contrôleur regroupe un joystick, un pavé tactile, deux boutons, une gâchette, et un bouton ” système “. En outre, l’accessoire peut détecter la force de poigne de l’utilisateur pour lui permettre de serrer des objets virtuels de façon réaliste. L’autonomie s’élève à 7 heures, et la recharge s’effectue via USB-C.

Le système de tracking SteamVR 2.0

Sans réelle surprise, le Valve Index est compatible avec le système de tracking SteamVR 2.0 développé par Valve. Il sera donc nécessaire de disposer des stations Lighthouse dans la pièce, comme c’est le cas avec le HTC Vive ou les autres casques SteamVR. D’ailleurs, les possesseurs de Vive n’auront pas besoin de s’en procurer de nouvelles.

Pour rappel, les stations SteamVR Tracking 2.0 sont plus petites, moins bruyantes, et consomment moins d’énergie que les stations SteamVR Tracking 1.0. En outre, il est possible de disposer un maximum de quatre stations au lieu de deux avec la version 1.0 afin de profiter d’un tracking plus stable et plus précis.

Quel PC pour faire tourner le Valve Index ?

Pour faire tourner l’Index, Valve recommande une carte graphique Nvidia GTX 1070 ou supérieur et 8Go de RAM. Cependant, le minimum requis est une GTX 970 ou une AMD RX 480.

En termes de connectique, le Valve Index se connecte au PC par le biais d’un port DisplayPort et d’un port USB. Trois prises électriques seront également nécessaires pour le casque VR et ses stations de tracking.

Valve Index : prix et date de sortie

Les précommandes pour le Valve Index sont ouvertes dès à présent sur le site officiel de Valve à cette adresse. La date de sortie est prévue pour le 28 juin 2019.

En termes de prix, plusieurs offres sont proposées. Le bundle regroupant le casque, deux contrôleurs et deux stations de tracking est proposé pour 1079 euros. Si vous possédez déjà les stations de tracking, il est possible d’opter pour le bundle regroupant le casque et les manettes pour 799 euros. Le casque seul, quant à lui, est proposé pour 539 euros. Il est aussi possible de commander deux manettes pour 299 euros, ou une station de tracking pour 159 euros.

Le Valve Index un an après

Un peu plus de 12 mois après sa sortie officielle de 29 juin 2019, que peut-on retenir du premier casque VR de Valve ? Voici quelques retours.

Gestion de la chaleur

Si on produit naturellement un peu de suite quand on bouge avec son casque sur la tête, l’Index produit indéniablement un excès de température par rapport aux autres modèles. De ce fait, vous devriez surement activer la climatisation en été afin de garder le confort d’utilisation. Alternativement, on peut trouver en ligne des solutions pour améliorer la circulation de l’air pour garder la tête froide.

Livraison du Valve Index

À ce jour, il faudra encore patienter au moins 8 semaines pour se faire livrer son casque, un délai décidément excessif. Les ruptures de stock successives n’arrangent rien à l’affaire. Toutefois, il faut rappeler que le Valve Index n’est pas unique dans ce cas, les Oculus Rift et Quest étant parfois également indisponibles.

Reste à espérer que la situation changera quand la prochaine génération de casques de réalité virtuelle sortira à partir de la fin 2020.

 

Le logiciel

En un an, Valve a fait de grands progrès quant au suivi logiciel de sa machine. Entre autres, on peut citer l’amélioration du menu ou encore faciliter le changement de framerate d’un univers à un autre.

De plus, on peut noter l’excellence des manettes du casque qui peuvent prendre en charge les mouvements de chaque doigt. Néanmoins, à part Half Life: Alyx, rares sont les jeux qui utilisent pleinement ces capacités.

Le sans-fil sur le Valve Index ?

Avec le Quest, Oculus a réussi le pari osé de proposer un casque à la fois autonome, mais qui peut aussi s’utiliser avec un PC. Si la possibilité de circuler plus librement avec ce genre d’appareil est indéniablement plaisante, le Valve Index vaut toujours le coût de l’acheter un an après. En effet, tout dépend des expériences développées par les créateurs.

Cela dit, la simplicité d’utilisation du Quest représente le futur de la réalité virtuelle grand public. Il est fort à parier que Valve a un modèle autonome dans les cartons.

Cet article Valve Index officiel : tout savoir sur le casque VR du créateur de Steam a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌