Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Eyeway Médias et France Audiovisuel intègrent le Groupe Eliote

A travers l’acquisition d’Eyeway Médias entérinée fin d’année 2020, le Groupe Eliote souhaitait proposer un service exécutif de supervision de post-production et de création d’habillages, en prolongement des dispositifs techniques proposés à ses clients. Outre cet objectif, les équipes d’Eyeway Médias apporteront aussi leur expertise des process de fabrication de programmes à destination des plateformes. Côté France Audiovisuel (FAV), Le Groupe Eliote voulait accroître son département location-tournage pour l’année 2021. France Audiovisuel possède un parc matériel de plus de 1500 références et 9000 produits pour tout types de tournages : reportages, documentaires, fictions, émissions de flux, news, sport et films institutionnels, publicitaires ou événementiels… L’acquisition d’un des leaders du marché était la manière la plus efficace d’atteindre cet objectif, conformément au planning prévisionnel d’expansion du groupe. Ce choix était stratégique en termes de parts de marché et de positionnement.

Bruno Le Roy, Président du Groupe Eliote : “La politique d’expansion que nous menons depuis deux ans est cohérente avec la conjoncture. On ne peut plus se limiter à ne représenter que deux ou trois maillons d’une chaîne de production. Il faut pouvoir proposer ses services sur la chaîne complète ! Je suis très fier de pouvoir aujourd’hui compter sur les nombreux talents d’Eyeway Médias et de France Audiovisuel, ils sauront s’associer à l’élan que nous avons déjà initié”.

Fernando Carvalho, Directeur Associé du Groupe Eliote : « Le constat est sans équivoque, les dispositifs techniques demandés par nos clients sont de plus en plus nombreux et complexes. L’arrivée des équipes d’Eyeway Médias va nous permettre de répondre à une demande croissante d’accompagnement sur des programmes imposant ces évolutions. L’année 2021 sera chargée et l’investissement dans des outils de dernières générations nous permettra de répondre  aux nouvelles normes de fabrication. »

Studio 26 by Eliote

Par ailleurs, le Groupe Eliote s’est diversifié dans ses activités en reprenant le Studio 26 à Boulogne (92). Le groupe a rénové le lieu et installé depuis octobre 2020 une équipe pour son exploitation. Désormais, un plateau TV et un Web plateau entièrement équipés régie, lumière et son, accueillent diverses productions. 

Très impliqué depuis deux ans dans la fourniture de services de production exécutive technique, le Groupe Eliote voulait proposer son propre lieu de tournage pour répondre notamment à une demande récurrente de tournage TV et Web. Mais également face à la conjoncture actuelle d’offrir aux agences de communication des solutions de visio-conférences améliorées et interactives réalisées aux normes broadcast.

cinetvindustry

Best-of des transitions… Au tournage

Les transitions réalisées au tournage, c’est en fait anticiper deux plans successifs, et faire en sorte qu’ils se raccordent sans post-production (ou presque). A la clé, l’impression que la caméra a pu se transporter à deux endroits différents sans coupe. On a sélectionné ici 9 transitions faciles à faire « in camera ». Explications.

1- Les principes

Les exemples les plus communs de transitions « In camera » (au tournage), vous les connaissez sans doute: vous suivez un sujet, puis en fin de plan vous effectuez un tilt vers le ciel. vous changez d’endroit et vous commencez votre plan depuis le ciel et vous reprenez votre sujet… Qui a changé d’endroit. Pourquoi le ciel? Parce qu’il va donner une image bleue-blanche et que quand vous allez changer d’endroit, vous reprendrez ce bleu-blanc quasi identique, ce qui va donner l’impression qu’il n’y aucune coupe et que c’est donc de la magie.

Autre exemple, le fait que la camera traverse un mur (ou un objet) en travelling latéral pour suivre un sujet (dans un appartement, d’une pièce à l’autre par exemple). L’idée est ici de se servir du noir. Quand la caméra arrive au mur, on s’attend naturellement à passer au noir. Du coup, la combine consiste à se servir de l’opacité supposée de l’objet (en ajoutant du noir devant l’objectif par exemple) et à reprendre le même mouvement de l’autre côté (en enlevant le cache noir très rapidement). La clé aussi, c’est la rapidité du mouvement et sa continuité (dans quoi un fondu au noir suffirait), pour cacher les défauts. Dans l’exemple ci-dessous, ici de la série Sherlock, on voit précisément cette technique (améliorée par un masque en post-production) et baptisée « pass-by ».

  • le secret est donc toujours d’avoir une continuité du mouvement d’un plan à l’autre (de la caméra et de son sujet).
  • D’utiliser n’importe quel élément de décor comme source de la transition (le ciel, le mur, l’objet, un poteau).
2- Un peu de fun dans cet exemple

Dans cette vidéo de PremiumBeat, l’auteur à décidé de détourner l’utilisation de transitions in-camera pour réaliser des exemples plutôt rigolos: un clonage de personnage, un départ de course façon super héro, et un lancer de couteau. On vous laisse regarder. Même si c’est en anglais, vous allez comprendre et on vous explique après.

L’auteur utilise toujours le même mouvement ultra-rapide: un panoramique à la main (qu’il serait mieux de faire au trépied…) :

  • Le premier plan fixe le sujet, puis fait un panoramique vers la droite très rapide avec un shutter bas pour provoquer du flou de mouvement (1/50ème/180°) (voir notre article sur l’exposition.)  
  • Le second plan reprend le même panoramique, mais dont l’angle est inversé.
  • Au montage, il suffit de raccorder les deux plans pendant les deux panoramiques avec un fondu tout bête.
  • Pour la dernière scène du « couteau », comme le personnage ne va pas réellement saisir un couteau en plein vol, l’auteur utilise la ruse suivante. Le premier plan est identique aux autres (panoramique qui fait un gauche droite pendant le lancer du couteau). Le second plan est tourné à l’envers. Le clone est en position finale (couteau rattrapé) et le lance vers la gauche. La panoramique est un droite-gauche. Au montage, il suffit d’inverser la lecture du plan et le tour est joué.
3- La compilation plus classique

Dans cette vidéo Mango Street, montre tous les principes énoncés plus haut dans une compilation de 6 transitions « In camera ». Le visionnage suffit amplement à expliquer les techniques classiques.

4- Pour conclure

Vous l’avez vu, le principe ne varie jamais: un type de mouvement sur 2-3-4 plans et un élément de décor quel qu’il soit, pour masquer le raccord. Le perfection vient de la qualité du mouvement, de la synchronisation de la scène et de la précision de raccord au montage. N’hésitez pas à refaire plusieurs prises pour obtenir cette perfection du mouvement. Regardez aussi autour de vous, il y a toujours un élément de décor à utiliser, y compris le sol… Présent partout!

 

 

L’article Best-of des transitions… Au tournage est apparu en premier sur Createinmotion.

Des HE40/UX180 au Kenya, en plein nature

Pour la première fois, des caméras PTZ Panasonic ont été utilisées pour filmer la migration des animaux au Kenya. “Wildearth” production et “LiveSafari” TV ont en effet utilisé des HE40H et des UX180 pour la production. Les avantages, côté PTZ:
– La robustesse
– La longueur de focale énorme
– La possibilité d’alimenter les caméras et de les contrôler via un seul câble.
– La qualité d’image.
On vous laisse découvrir le témoignage:

Côté UX180:
– La qualité en 4K
– Le grand angle
– La robustesse
– Et la longueur de focale
ont été déterminants dans le choix du matériel:

Pour en savoir plus sur les HE40, c’est ici. Et pour les UX180, c’est par là.

❌