Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 13 décembre 2019Vos flux RSS

SupRetro : Une jolie petite console portable 3.5″

Par Pierre Lecourt

La console portable SupRetro ne ressemble pas aux autres consoles du genre. Elle est dessinée avec soin, propose une ergonomie qui semble solide et  un affichage IPS. Une solution intéressante également parce qu’elle propose une connexion Wifi et Bluetooth qui la rend forcément plus ouverte que les systèmes classiques.

2019-12-13 18_21_01-minimachines.net

Avec un affichage de 3.5″ de diagonale IPS en 640 x 480 rafraîchissant à 60 images par seconde, la SupRetro embarque un moteur assez classique composé d’un SoC ARM Cortex-A7 de quatre coeurs cadencés à 1.3 GHz fonctionnant de pair avec un circuit graphique Mali400 MP2 et une base de mémoire vive de 512 Mo. Cela vous semble peu ? C’est en réalité taillé sur mesure pour faire tourner des émulateurs adaptés sur un système Android 6.0.

2019-12-13 18_19_29-minimachines.net

Le système peut faire tourner de nombreux systèmes “classiques” de jeux rétro. On retrouve entre autres des émulateurs Dreamcast, PSP, PS1, N64, MAME, Famicom, Gameboy Advance, Gameboy Color et Sega Mega Drive… Le stockage interne est de 4 Go sur un eMMC qui embarque également le système. Une carte MicroSDHC de 32 Go est également livrée avec la console pour stocker les titres livrés. Il est également possible d’intégrer une carte MicroSDXC dans l’engin, la SupRetro peut lire des cartes de 128 Go.

2019-12-13 18_18_47-minimachines.net

La solution propose une connexion Wifi4 classique ainsi que du Bluetooth 4.0. Ce qui permet entre autre de transferer des titres d’un smartphone vers la console mais également d’en trouver d’autres directement en ligne sans passer par un PC. La SupRetro embarque également une connectique MicroUSB pour pouvoir charger des jeux avec ou sans fil. Une sortie MicroHDMI est également possible pour afficher vos jeux sur grand écran. La batterie est une 4000 mAh qui offrira entre 4 et 6 heures d’autonomie de jeu. La partie logicielle promet des aperçus des jeux avec des animations mais également la possibilité de gérer des listes de titres, de supprimer les jeux qui ne vous intéressent pas ainsi qu’un accès rapide aux derniers titres joués.

2019-12-13 18_23_56-minimachines.net

D’un point de vue ergonomie la SupRetro est assez classique avec six boutons à droite, un mini joystick à gauche, au dessus d’une roue remplaçant la traditionnelle croix directionnelle. La console mesure 14.1 cm de haut pour 8.8 cm de large et 19 mm d’épaisseur. Elle pèse 210 grammes.

Passage en anglais de la console SupRetro

Attention cependant, la console n’est pas disponible en Français. Vous pourrez retrouver vos menus en Anglais ou en Espagnol assez simplement en modifiant un paramètre dans le menu. Cela s’explique assez facilement, l’engin est d’abord dédiée au marché chinois sous l’appellation Powkiddy AT9. Elle est distribuée sur AliExpress a 81.70€.

La version SupRetro est apparue sur GearBest à 90.30€ en précommande. J’espère que son tarif baissera quelque peu lors de sa disponibilité effective.

 

 

SupRetro : Une jolie petite console portable 3.5″ © MiniMachines.net. 2019

Les bons plans du Week-End : 13-15/12/2019

Par Pierre Lecourt
Ma connexion Internet est tombée hier à la fin de l'après midi, difficile de travailler sans un accès solide au réseau. J'ai tenté e mettre à jour tous les bons plans comme j'ai pu, si vous voyez une erreur, n'hésitez pas a utiliser le système de signalement.

Les bons plans du Week-End : 13-15/12/2019 © MiniMachines.net. 2019

Intel Jasper Lake, des circuits graphiques Gen11 sur Celeron et Pentium ?

Par Pierre Lecourt

Les Intel Atom ont vécu, on n’entend plus trop parler de ces processeurs aujourd’hui dans l’offre du fondeur pour le grand public. Ils restent cependant au cœurs de plusieurs puces puisque leur architecture Goldmont a servi de structure à des processeurs comme les Pentium et Celeron Gemini Lake par exemple. Les fameux Celeron N4100 ou Pentium N5000 offrent des performances très convaincante dans une foule d’usages pour une consommation très basse. Ce qui les rends particulièrement adaptés à un emploi dans nos minimachines.


The Intel Pentium Silver and Intel Celeron processors are based on Intel’s architecture codenamed Gemini Lake, and are engineered for a great balance of performance and connectivity for the things people do every day with great battery life(Credit: Intel
Mais il reste un hic, leur circuit graphique n’est pas aussi performant que leur coeur qui vient de l’architecture Skylake d’Intel. Si les puces arrivent a faire tourner des jeux 3D en basse définition ou en limitant les détails techniques, ce ne sont pas des monstres en terme de performances.

Cela pourrait changer avec la suite, les puces Jasper Lake d’Intel pourraient tout simplement passer à l’architecture graphique Intel Gen11, la même que celle présente dans les processeurs Intel Core de dixième génération. On ne retrouvera probablement pas le haut du panier en terme de circuit graphique Intel dans ces puces entrée de gamme mais cela pourrait avoir tout de même un impact important à l’usage.

2019-03-26 10_36_35-minimachines.net

Combinée avec l’annonce de puce Elkhart Lake proposant elles aussi un circuit graphique Intel Gen11, on dirait que l’offre du fondeur devrait sauter un pallier en terme de performances graphiques. Mais celles-ci engageront la nouvelle architecture Intel Tremont en 14 nanomètre. Ce sera là une différence notable avec Jasper Lake qui devrait quand a elle débarquer en 10 nanomètres.

Le site Phoronix indique qu’il a pu noter la présence de ce passage à la Gen11 sur les puces entrée de  gamme dans le code de Linux ces derniers mois. Ce qui suggère fortement ce changement majeur chez Intel. Chrome Unboxed de son côté note que le dépôt de Chromium a pris en compte la prise en charge des Jasper Lake ce qui pourrait laisser entendre l’arrivée de processeurs Intel de ce type dans de futures Chromebooks.

L’avenir de ces processeurs se jouera donc sur plusieurs tableaux : Elkhart Lake en 14 nm contribuera à la naissance de nouveaux Atom – probablement pour l’industrie – de Celeron et de Pentium avec un coeur graphique plus performant en 2D, en vidéo et en 3D tout en proposant une architecture de base plus puissante en calcul. Suivront les Jasper Lake en 10 nm qui devraient optimiser ce mouvement et peut être apporter plus de mémoire cache à ces puces. Dans tous les cas ces évolutions sont à la fois bonnes et nécessaires.

Bonnes parce qu’en augmentant les performances de son entrée de gamme, le fondeur s’oblige a répercuter cette hausse sur le reste de son offre. Intel ne peut pas se contenter de proposer plus de performances aux Pentium et Celeron sans toucher un tant soit peu aux capacités des Core.

Nécessaires parce que Intel perd de plus en plus de parts de marché sur le segment. Pris en tenailles entre AMD et ses offres Ryzen et ARM, le fondeur doit renouveler ses puces pour leur redonner de l’attrait. Si la marque parvient a hisser le niveau des Celeron et des Pentium à un niveau suffisamment élevé, ces puces qui correspondent parfaitement à un usage familial pourront en plus proposer des compétences 3D plus proches des besoins d’un joueur occasionel qui voudra lancer une petite partie de LoL ou de Fortnite.

Source : Liliputing

Intel Jasper Lake, des circuits graphiques Gen11 sur Celeron et Pentium ? © MiniMachines.net. 2019

Mudbox passe en version 2020 : derrières les promesses d’Autodesk, la déception

Par Shadows

Souvenez-vous : fin 2017, Autodesk lançait Mudbox 2018.1. Product manager de l’outil, Jill Ramsay avait alors multiplié les propos rassurants : oui, Autodesk avait conscience de la lenteur du développement de Mudbox ces dernières années, oui, la frustration était compréhensible. Mais, insistait Autodesk, les choses allaient changer et les futures mises à jour feraient la preuve d’une vraie volonté d’amélioration de l’outil de sculpture 3D.

Retour en 2019. Autodesk vient de lancer Mudbox 2020. L’aide officielle détaille les nouveautés :
– deux bugs corrigés sous Mac ;
– la possibilité d’envoyer directement des données vers Autodesk Flame et réciproquement : le lien entre les outils permet par exemple d’envoyer de la géométrie depuis Flame vers Mudbox, de la modifier puis de la renvoyer vers Flame.

Aucune autre nouveauté n’est annoncée. Sur les forums officiels, un utilisateur a lancé un sujet demandant si cette mise à jour “était une blague”. Nous vous laisserons le soin de répondre par vous-mêmes à cette question.

En parallèle, l’équipe ZBrush poursuit sa politique de mises à jour régulières riches en fonctionnalités et améliorations.

L’article Mudbox passe en version 2020 : derrières les promesses d’Autodesk, la déception est apparu en premier sur 3DVF.

RADI-RAF 2019 : Rumba, en embuscade, compte se faire une place dans l’animation

Par Shadows

Mercenaries Engineering est un nom désormais bien connu dans le secteur 3D. L’entreprise française a su grignoter des parts de marché dans un domaine compétitif avec Guerilla, sa solution de look dev, assemblage de scène, lighting et rendu pour l’animation et les VFX.

Nous vous l’avions déjà annoncé : Mercenaries ne compte pas en rester là et planche sur un outil d’animation 3D nommé Rumba. Quelques démonstrations brèves ont eu lieu, notamment à Annecy, mais les RADI-RAF ont été l’occasion de proposer un aperçu plus abouti et surtout, filmé par nos soins. On appréciera au passage le fait que Mercenaries ait opté pour une démo en direct et non pré-enregistrée.

Voici donc la vidéo de cette conférence, qui vous permettra de vous faire un avis sur cette nouvelle solution avant son futur lancement.

L’article RADI-RAF 2019 : Rumba, en embuscade, compte se faire une place dans l’animation est apparu en premier sur 3DVF.

RADI-RAF 2019 : l’outil d’animation Akeytsu se présente

Par Shadows

L’été dernier, nous vous proposions un point sur le développement de l’outil d’animation 3D akeytsu, de la société Nukeygara.

A l’occasion des RADI-RAF 2019, nous avons retrouvé l’équipe qui nous a cette fois proposé une démonstration des possibilités du produit, ainsi qu’un point sur la roadmap. Attention toutefois sur cette dernière : comme précisé dans la conférence, certains éléments sont susceptibles d’évoluer.

Rappelons enfin qu’une version d’essai du produit est disponible sur le site officiel.

L’article RADI-RAF 2019 : l’outil d’animation Akeytsu se présente est apparu en premier sur 3DVF.

Hier — 12 décembre 2019Vos flux RSS

Sonarworks Reference 4: Can A Plugin Improve Your Mixdowns?

Par Matthew Takata

As a music producer, there are few parts of your process more crucial than your mixdown phase. No matter what genre you’re in, properly balancing each element in your original productions can mean the difference between a club killing track and a dancefloor flop. We were highly intrigued to hear about a plugin that claims […]

The post Sonarworks Reference 4: Can A Plugin Improve Your Mixdowns? appeared first on DJ TechTools.

RADI-RAF 2019 : Dynamixyz capture les mouvements du visage sans marqueur et en temps réel

Par Shadows

A l’occasion des RADI-RAF 2019, la société française Dynamixyz a pu nous présenter ses dernières innovations en matière de capture faciale. L’entité s’est spécialisée dans les approches légères et simples d’usage : ses solutions permettent de capturer précisément les mouvements du visage sans avoir à placer de marqueur, et avec gestion temps réel des données.

L’article RADI-RAF 2019 : Dynamixyz capture les mouvements du visage sans marqueur et en temps réel est apparu en premier sur 3DVF.

Gros boom des hearables, les oreillettes “intelligentes”

Par Pierre Lecourt

Le marché des wearable1 vient de connaitre un nouveau record. Après les premières envolées dues aux montre connectées, voici que le marché connaîtrait un rebondissement grâce aux… casque intra auriculaires et autres solutions audio connectées dites “intelligentes”. L’occasion d’inventer un nouveau mot : Hearables.

2019-12-12 16_27_39-minimachines.net

Alors le gros de l’intelligence de ces objets est a chercher assez loin, IDC convoque une nouvelle catégorie de produits baptisée “Hearables” pour désigner les casques et intra-auriculaires avec des fonctions avancées. Du type annulation de bruit mais aussi pilotage d’applications ou gestion d’assistants vocaux. En gros tous les bidules pour écouter de la musique avec du Bluetooth viennent d’intégrer cette catégorie.

L’estimation des expeditions de ces Wearable passe ainsi à 84.5 millions d’unités pour le troisième trimestre 2019. Presque deux fois le total expédié l’année dernière à la même période. Apparemment le reste des éléments n’a pas beaucoup changé, on reste sur des volumes comparables en terme de montre connectées, de trackers d’activité et autres lunettes connectées. C’est bien l’ajout de la nouvelle catégorie qui crée cette “croissance”. Sachant qu’il s’agit d’un vase communicant, cela fait autant de casques en moins vendus sur un autre marché… a moins que IDC considère qu’un casque “hearable” soit aussi un casque comme les autres et les englobe également ailleurs.

Cela permet tout de même à l’analyste de dégager une formidable croissance de 242% sur un an pour ce marché. De quoi écrire de belles histoires de mode et d’engouement dans les journaux si on ne prend pas la peine d’analyser d’où vient ce bond fulgurant. Car ces hearables, ces casques Bluetooth et autres appareils assistants compatibles, existent depuis quelques années maintenant.

2019-12-12 16_27_27-minimachines.net

Le trio de tête est intéressant avec un Apple qui s’octroie 35% de parts de marché : son catalogue de montres s’est d’un coup enrichi des casques Beats et de ses AirPods ce qui explique cet embellissement. Xiaomi est second avec sa stratégie de faibles marges et de marché énorme avec 14.6% de parts. Samsung est derrière avec 9.8% dû en grande partie à son écosystème de montres. Huawei (8.4%) et FitBit (4.1%)  ferment la marche.

C’est beau quand le marché invente sa propre et rassurante croissance. Avec son petit vocabulaire qui va bien : Hearables

Gros boom des hearables, les oreillettes “intelligentes” © MiniMachines.net. 2019

OVNI : Le Cône PC, ou quand tu sais pas choisir

Par Pierre Lecourt

Un nouvel épisode de cette série OVNI pour Objets en Vente Non Identifiés avec le Cône PC. Une solution plus aussi compacte qu’elle pourrait l’être et au design disons… particulier.

2019-12-12 12_38_05-minimachines.net

Le Cône PC nous vient de Chine, il est disponible sur AliExpress auprès d’un vendeur inconnu au bataillon. Comme souvent avec ce genre d’engin, il faut le regarder avec distance. L’objet promet beaucoup de choses mais il n’est pas dit qu’il en fasse une seule vraiment correctement.

2019-12-12 12_37_10-minimachines.net

Le design global est… spécial. Derrière une base décorée par un paysage étoilé et nocturne agrémenté d’une petit phrase sûrement piquée au plus grand penseur de l’époque, se cache un MiniPC classique. Il s’agit tout de même d’un engin embarquant un Core i7-5500U, Une puce pas toute jeune puisqu’il s’agit d’une gamme Broadwell lancée au début de l’année 2015. Mais avec deux coeurs et quatre threads cadencés de 2.4 à 3 GHz, c’est un processeur assez costaud pour de nombreuses tâches multimédia et web quotidiennes. Son circuit graphique Intel HD 5500 n’est pas de première fraîcheur mais suffisant pour du streaming ou lire des vidéos classique jusqu’en UltraHD. Avec 15 watts de TDP et au vu de l’encombrement de l’engin, il va sans dire que le processeur est ventilé activement. Le design en tour aéroréfrigérante n’aidant pas vraiment a refroidir le tout.

2019-12-12 12_30_02-minimachines.net

Le tout est accompagné par 8 Go de DDR3L et de 128 Go de stockage SSD dont la nature exacte n’est pas précisée. Je penche pour un mSATA. D’ailleurs la solution est également compatible avec un emplacement 2.5″ au format SATA 3.0 que l’utilisateur pourra ajouter en option. Tout cela n’a pas spécialement vieillit et pourra encore rendre de nombreux services.

Là où on commence a voir l’âge faire son effet ce sont sur les à-coté de la machine. Son Wifi4 par exemple… C’était la norme en 2015, cela fait tâche de se retrouver en 802 b/g/n en 2019. Même chose pour le Bluetooth 4.0… Cela dit, ce type de wifi fonctionne très correctement. Et un Ethernet Gigabit est également présent sur le Cône PC ce qui ouvre la possibilité à un réseau rapide.

Le reste de la connectique comporte une HDMI 1.4, une sortie VGA, 4 ports USB 3.0 et des prises jack 3.5 mm pour casque et micro.  Un haut parleur est intégré dans la partie supérieure de l’engin. Accompagné d’un petit ventilateur pour améliorer la circulation de l’air. Le tout entre dans un Cône PC qui mesure 14.4 cm de diamètre à sa base et 5.7 cm tout en haut. le tout mesurant 32 cm de haut… Le bouton de démarrage de l’engin est placé sur le dessus de l’appareil.

2019-12-12 12_29_38-minimachines.net

Vendu 265€ en version 8/128 Go il peut être également livré dans d’autres options de stockage avec 512 Go de SSD supplémentaire ou entre 500 Go et 1 To de disque dur. 

Je me demande encore et pourquoi les fabricants de ce type de MiniPC ne livrent pas tout simplement une carte mère telle qu’il l’emploie, une carte que l’on pourrait facilement intégrer dans le design de notre choix sans avoir a subir les bizarres expérimentations de certains constructeurs.

Source : AndroidPC.es

OVNI : Le Cône PC, ou quand tu sais pas choisir © MiniMachines.net. 2019

Concept arts pour Playmobil, le film, par Yann Boyer

Par Shadows

Si le film Playmobil fait un flop aux USA, il n’en reste pas moins que de nombreux artistes ont mis tout leur talent dans le projet. C’est notamment le cas de Yann Boyer, qui avait en 2017 créé des concepts arts pour le projet sous la supervision de Julien Rossire et Rémi Salmon, pour ON Animation.

Il nous présente aujourd’hui une partie de son travail :

L’article Concept arts pour Playmobil, le film, par Yann Boyer est apparu en premier sur 3DVF.

In Moore we trust : Intel voit le futur (lointain) en 1.4 nm

Par Pierre Lecourt

Réduire sa finesse de gravure n’est pas une mince affaire. Passer de 14 nm à 1.4 nm représente un défi tellement énorme que même si les dates annoncées par Intel sont lointaines, on reste tout de même dans le domaine de la science fiction pour le moment. Cette communication doit donc être prise pour ce qu’il en est, une simple… communication.

2019-12-12 11_36_40-minimachines.net

Prix 2019 du PDF illisible attribué à l’unanimité

Il s’agit en réalité d’une présentation issue d’un partenaire d’Intel qui reprendrait la rhétorique de ce dernier pour ouvrir la porte sur un futur possible de la marque. Intel n’est pas assez bête pour livrer ce genre de documents au public directement, sachant que derrière cette publication il aurait a subir les remarques assassines de tout ceux qui le voient actuellement peiner a produire des puces en 10 nanomètres.

Est-ce pour autant une vision impossible du futur du fondeur ? Un simple contre feu à destination de ses clients qui pourraient se tourner vers AMD ou ARM ? Pas si sûr ou tout du moins pas si totalement irréalisable que cela. L’approche de la marque laisse a réfléchir sur ses ambitions.

2019-12-12 11_37_39-minimachines.net

En bas lmes dates, en rouge les finesses de gravure…

Ce calendrier d’Intel est très impressionnant. Le détail de son avancée technologique telle que la marque l’anticipe est étonnant. La marque prévoit d’arriver à 7 nm en 2021 puis de poursuivre soin effort vers le 5 nm en 2023, le 2 nm en 2025, le 2 nm en 2027 et le 1.4 nm en 2029. Si le 1.4 nm cristallise les regards, les précédents pas qui pavent la route des bonnes intentions d’Intel sont tout aussi impressionnant.

La marque reprendrait surtout sa mécanique de développement en deux temps, le fameux tick-Tock abandonné il y a quelques années. Passer d’une évolution de finesse de gravure la première année à une optimisation du processus la seconde. Et ainsi de suite de 2023 à 2025 puis 2027 et 2029… 

Il va sans dire qu’avec le mouvement actuel, un processus empêtré dans le 14 nm depuis 2014 et peinant a proposer du 10 nm cette année, le fondeur aura du mal a convaincre sans d’autres éléments que cette promesse de sa vision de l’avenir. Outre le fait qu’il est difficile de savoir ce qu’il se passera réellement dans le monde en 2029 et quelles seront les priorités du public, ce voyage vers une architecture extrêmement petite est un pari difficile a tenir. Il faudra insuffler une quantité phénoménale de moyens pour parvenir à ce résultat. Une perfusion en continu de Recherche et Développement intensif accompagné de montagnes de dollars en investissement dans les usines de fabrication des puces.

2019-12-12 11_48_07-minimachines.net

Le jeu en vaudra probablement la chandelle d’un point de vue résultats. Optimiser et réduire la finesse de gravure des processeur est un enjeu important pour optimiser leur performances en condensant plus composants au mm². C’est également un moyen de réduire leur tarif en fabricant plus de puces sur un même wafer. Enfin, c’st une façon de reprendre sa place de leader sur ce marché désormais dominés par des sociétés comme TSMC, Samsung et Global Foundries en terme d e capacité de gravure.

Alors communication rassurante vers les partenaires et les actionnaires alors qu’ARM et AMD touchent du doigt le 7 nm ? Auto-encouragement interne façon plan quinquennal ? Vrai plan découlant de travaux réalisés par le fondeur qui pourraient effectivement être mis à profit ? L’avenir nous le dira. Pour le moment il s’agit uniquement d’un document électronique interne qui n’aurait en tout logique jamais dû atterrir en ligne.

Source : Anandtech

In Moore we trust : Intel voit le futur (lointain) en 1.4 nm © MiniMachines.net. 2019

Nouveau rebondissement pour MoPA : le parquet fait appel de la décision

Par Shadows

La semaine passée, l’avenir de l’école MoPA semblait enfin fixé : après des mois d’interrogations, la justice avait tranché en faveur d’une reprise de l’école par le Groupe EDH via sa filiale Brassart (voir notre article pour un rappel des faits), qui contient déjà les écoles Aries/ESMI (renommées en écoles Brassart il y a peu).

Retournement de situation aujourd’hui : nous apprenons que le procureur de la République a finalement décidé d’user de son droit d’appel. Un appel qui s’explique potentiellement par le fait qu’il souhaitait une reprise par la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Pays d’Arles.

A ce stade, la décision finale concernant l’offre de reprise de l’école se retrouve entre les mains de la cour d’appel d’Aix-En-Provence. Elle devrait se prononcer avant le printemps prochain.
D’ici là, les offres de reprise pourront être modifiées à nouveau, ce qui pourrait évidemment influer sur le verdict final.

L’article Nouveau rebondissement pour MoPA : le parquet fait appel de la décision est apparu en premier sur 3DVF.

L’étrange Paper Beast sera lancé début 2020… Un nouveau trailer disponible

Par Pierrick LABBE
Paper Beast

C’est au premier trimestre 2020 que sortira le très étrange et surréaliste jeu en réalité virtuelle, Paper Beast, sur PlayStation VR. Le studio nous propose un nouveau trailer qui nous en dit davantage sur le gameplay.

C’est au créateur du jeu culte, Another World sorti en 1991, que nous devons cette expérience surréaliste et assez étrange d’une faune en papier dans un monde différent. Initialement annoncé pour la fin de l’année, la sortie du jeu est repoussée. Désormais, le studio annonce une date de sortie dans le premier trimestre 2020. Pour combler un peu la déception de ce retard, le studio Pixel Reef nous propose un nouveau trailer, disponible ci-dessous, qui nous en apprend davantage sur le gameplay du jeu qui sortira sur PlayStation VR.

Paper Beast : découverte d’un nouvel écosystème

Bien que cela ne soit pas précisé, Paper Beast semble nous plonger sur une autre planète d’aspect assez désertique avec des dunes de sable. Cet environnement n’est cependant pas complètement désert puisqu’une faune assez particulière y vit ainsi que des arbres produisant des fruits. Un véritable écosystème donc que vous pourrez parcourir mais aussi avec lequel vous pourrez interagir.

Une vie sauvage surréaliste que vous pourrez contrôler. Vous y trouverez des prédateurs et des proies qui tentent de se défendre. Vous pourrez aussi jouer avec le terrain et les fluides pour interagir avec la faune du jeu en réalité virtuelle. Paper Beast vous plongera à la fois dans un monde magique et mystérieux. Le jeu sortira donc au premier trimestre 2020 sans plus de précisions pour le moment.

Cet article L’étrange Paper Beast sera lancé début 2020… Un nouveau trailer disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Un otoscope USB pour lire les infos sur une puce

Par Pierre Dandumont

Je lis régulièrement un site qui s’appelle Hackaday, et récemment je suis tombé sur un truc amusant : on peut trouver en Chine des otoscopes USB qui sont parfois pour lire les informations sur des puces.

Un otoscope, c’est un outil qui sert à regarder à l’intérieur du conduit auditif. Et la version USB, qui se trouve pour quelques € sur eBay (moins de 6 €) contient une caméra qui va permettre d’inspecter vos oreilles et les nettoyer. Bon, pour être franc, je n’ai pas testé cette fonction.

L’otoscope


La triple prise USB

L’otoscope est en fait une webcam basique (VGA), avec une lentille grossissante, quelques LED et une prise USB « triple » : USB A, micro USB et USB-C. Et pour lire des informations sur un PCB ou une puce, c’est parfait : la distance de mise au point est faible (génial pour les macros), ça grossit l’image et les LED éclairent suffisament pour lire du texte. La combinaison parfaite pour des inscriptions souvent petites et illisibles.

Là, je vous montre le résultat sur l’arrière d’une microSD, avec ensuite le meilleur résultat avec mon iPhone. C’est nettement plus pratique avec l’otoscope, surtout que sa forme lui permet d’aller dans des endroits peu accessibles.

L’otoscope


iPhone (recadré)

Sinon, plus largement, ça permet d’aller voir dans des conduits, même si la mise au point est vraiment très courte.

Des commandes vocales pour l’Oculus Quest et le Link qui accepte AMD

Par Pierrick LABBE
Oculus Quest commandes vocales link AMD

Une nouvelle mise à jour du logiciel de l’Oculus Quest proposera des commandes vocales. L’Oculus Link, de son côté va désormais supporter certaines cartes graphiques AMD. Explications…

Oculus se focalise beaucoup sur le Quest qui est un véritable succès commercial. Alors qu’une nouvelle mise à jour en cours de déploiement propose le suivi des mains pour se passer de contrôleurs, une autre mise à jour va permettre d’utiliser la voix pour contrôler le casque. Le système Oculus Link qui permet de relier le casque autonome à un PC pour profiter des applications et jeux fonctionnant sur le Rift va aussi désormais supporter des cartes graphiques du constructeur AMD. D’excellentes améliorations juste avant noël pour pourraient inciter papa noël à déposer de nombreux casques autonomes sous le sapin…

L’Oculus Quest aura des commandes vocales

Ce sont nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, « Upload VR », qui ont sorti l’information. Les commandes vocales vous permettront de naviguer dans le menu, de lancer des applications et faire des recherches. Facebook a précisé que cette fonctionnalité se déploie progressivement. Donc, même si vous obtenez la version 12 du logiciel du casque autonome, vous ne pouvez pas obtenir les commandes vocales immédiatement.

En plus de la bonne nouvelle des commandes vocales pour le Quest, la filiale de Facebook a indiqué que l’Oculus Link prendrait désormais en charge certains modèles de cartes graphiques AMD. Les séries 200 et 300 ne sont pas prises en charge, mais Facebook « travaille directement avec AMD pour prendre en charge autant de leurs cartes que possible avant la fin de la période bêta ».

Cet article Des commandes vocales pour l’Oculus Quest et le Link qui accepte AMD a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Matthews Panel Stand Cranks up Lights, Monitors, & More

Par Vika Safrigina

Burbank, California – Matthews Studio Equipment, offers yet another smart solution that makes life on set a bit more convenient. New Panel Stand vimeo.com/348274238 answers the need for a quick set-up stand that aptly supports today’s panel and balloon-style lighting fixtures, LED monitors, screens, overhead frames and backdrops. What’s more, convenient wheels add on-set mobility ...

The post Matthews Panel Stand Cranks up Lights, Monitors, & More appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Signiant Revamps its Global Sales Team to Support Explosive Growth

Par Denise Williams

The high-growth trajectory of our SaaS business has continued in 2019, with Media & Entertainment customers deploying ever-larger footprints of our innovative solutions to power their mission-critical workflows. Our SaaS platform now connects more than 25,000 companies across all facets of the global media supply chain from nearly every country in the world. The growth ...

The post Signiant Revamps its Global Sales Team to Support Explosive Growth appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Quelle est la meilleure startup 3D de 2019 ?

Par Mélanie R.

Tout au long de l’année, l’équipe 3Dnatives a surveillé  de près certaines des entreprises les plus innovantes dans le domaine de l’impression 3D. Chaque mois, nous vous avons présenté des startups qui sortaient de l’ordinaire grâce à leurs machines, technologies […]

Boneworks explose les compteurs lors de son lancement

Par Pierrick LABBE
Boneworks

C’est ce que l’on appelle un lancement très réussi. Boneworks, le jeu de tir en réalité virtuelle des équipes de Stress Level Zero, Boneworks, a explosé les compteurs en quelques heures.

Cela faisait désormais un petit moment qu’il se faisait attendre et le public était au rendez-vous dès sa mise en ligne. Au bout de seulement quatre heures, il est rentré dans le top 100 des jeux avec le plus joueurs actifs de Steam.

Boneworks, la future star de la réalité virtuelle ?

Le jeu en réalité virtuelle a été lancé le 10 décembre et déjà, c’est une référence pour de nombreux joueurs. Après seulement quatre heures, et en pleine journée, alors que de nombreux joueurs potentiels n’étaient pas encore chez eux, retenus au travail ou à l’école, on comptait déjà plus de 8.700 personnes sur Boneworks. Pour vous donner une idée de ce que cela donne en comparaison, c’est déjà plus que ce qu’avaient No Man’s Sky ou Star Wars Jedi : Fallen Order, quatre heures après leur lancement.

Quand on sait que Boneworks ne peut être joué qu’avec un casque de réalité virtuelle pour PC, on réalise l’ampleur de la performance. Il n’est en effet toujours pas disponible sur l’Oculus Store. Ce n’est cependant pas forcément une surprise non plus, Boneworks se révélait très prometteur au niveau des visuels, de la mécanique des jeux, des mouvements… Si la campagne solo n’est pas aussi parfaite que ce que l’on aurait été en droit d’espirer, cela reste très bon. Et les joueurs semblent être d’accords même au niveau des commentaires sur le jeu.

Cet article Boneworks explose les compteurs lors de son lancement a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Colorfront Launches Express Dailies 2020 On New Mac Pro With Annual Rental License

Par Ron Prince

Budapest, December 10, 2019 – Coinciding with Apple’s launch of the latest Mac Pro workstation, Colorfront (www.colorfront.com) – the Academy, Emmy and HPA Award-winning developer of high-performance dailies and transcoding systems for motion pictures, broadcast, OTT and commercials – today announced a new, annual rental model for Colorfront Express Dailies that dramatically reduces the cost of ...

The post Colorfront Launches Express Dailies 2020 On New Mac Pro With Annual Rental License appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Fusion Studio Used To Create Animated Feature, Latte & The Magic Waterstone

Par Zazil Media

Fremont, CA – December 10th, 2019 – Blackmagic Design today announced that Grid VFX relied on Fusion Studio throughout its in house compositing pipeline to deliver newly released children’s animated feature, Latte & The Magic Waterstone. Directed by Regina Welker, the team’s latest project ‘Latte & The Magic Waterstone’ involved the completion of more than 1,200 ...

The post Fusion Studio Used To Create Animated Feature, Latte & The Magic Waterstone appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Orbus VR : Reborn fête ses deux ans avec une mise à jour spéciale hiver

Par Pierrick LABBE
Orbus VR : Reborn

C’est il y a deux ans que le premier MMO en réalité virtuelle, Orbus VR : Reborn, était lancé. Après avoir eu à le droit à un reboot en 2019, la plateforme célèbre ses deux ans avec une grosse mise à jour.

On se souvient avec émotion du lancement original du premier jeu MMO en réalité virtuelle. L’expérience désormais proposée n’a plus grand-chose à voir avec l’originale, notamment grâce à une pluie de mises à jours en 2019.

Orbus VR : Reborn lance son festival d’hiver

L’équipe d’Orbus VR : Reborn a donc lancé le « Festival des étrangers », avec une thématique très orientée sur l’hiver, saison oblige, qui fonctionnera ainsi jusqu’au 7 janvier 2020. Que cela signifie-t-il concrètement ? Tout d’abord plein de nouveautés. Si le paysage a été considérablement retouché pour l’occasion, cela concerne aussi les quêtes, des missions et les monstres. L’éditeur annonce aussi des surprises plus particulières, mais sans donner plus de détails pour l’instant. Les nouveaux monstres sont connus comme les « étrangers » et arrivent à travers de dangereuses tempêtes de neige.

Il est possible de commencer une quête très rapidement en interagissant avec le personnage non joueur qui est à l’extérieur des portes de Highsteppe. Bonne nouvelle, les nouveautés du moment ne s’arrêtent pas là. Vous pouvez aussi capturer de nouvelles créatures, mettre la main sur des décorations spéciales pour Noël et des nouveaux meubles pour les maisons des joueurs. Visuellement, pour ceux qui ne connaissent pas Orbus VR : Reborn, l’expérience n’est sans doute pas la meilleure disponible actuellement mais la communauté mérite vraiment le détour.

Cet article Orbus VR : Reborn fête ses deux ans avec une mise à jour spéciale hiver a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Commandez votre nouveau Mac Pro chez CTM Solutions

Par jcperney@ctmsolutions.com (Jean-Christophe Perney)
Capture_decran_2019-12-11_a_14.48.57Le nouveau Mac Pro est enfin disponible chez CTM Solutions : configuration de base 8 Coeurs à 3,5 GHz - 32 Go de RAM - SSD de 1 TB existe en version Tour ou Rack 19" à partir 5 800 € HT :

Script School: 3 Writing Tips to Improve Your Short Film

Par Robbie Janney

Having trouble writing your script? Here are a few tips to get your creativity flowing so you can discover the path to a great story.

L’Esprit(e) de Noël aux Happy Hours Robe le 19 décembre

Par admin

C’est dans la banlieue sud de Paris, chez LC Formation à Villeneuve-Saint-Georges que Robe Lighting France a choisi d’organiser ses Happy hours de Noël.
Un bon vin chaud dans une main, une part de Flammekueche cuite au feu de bois par Jacky dans l’autre, vous pourrez découvrir les nouveautés Robe : l’Esprite, la barre Tetra2, le RoboSpot et le T1 Profile FollowSpot : que du bonheur !

L’équipe de Robe France vous attend le jeudi 19 novembre à partir de 18 h 30 dans les locaux de LC Formation : 5, rue Louis Armand – 94190 Villeneuve-Saint-Georges.

Plus d’infos sur le site Robe Lighting France

 

L’article L’Esprit(e) de Noël aux Happy Hours Robe le 19 décembre est apparu en premier sur SoundLightUp..

❌