Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson

La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson

La société fabriquant des lunettes de réalité augmentée Magic Leap renouvelle ses rangs. 1 mois après la démission en tant que PDG du co-fondateur Rony Abovitz, le nom de sa remplaçante a été dévoilé, il s’agit de Peggy Johnson. Ancienne vice-présidente directrice du développement des affaires chez Microsoft, elle cumule 30 ans d’expérience dans le domaine de la technologie.

Un vent de changement chez Magic Leap

Ce changement de PDG s’inscrit dans une ère de renouvellement de l’entreprise d’informatique spatiale. En effet, cette société utilisant diverses technologies pour réunir le monde réel et numérique avait décidé une nouvelle orientation. Ses lentilles transparentes projetant des images virtuelles dans des environnements réels étaient à l’origine créées pour les consommateurs. Le prix de ces Magic Leap One se situe à 2295$. Toutes les applications répertoriées dans cet objet l’étaient grâce à de célèbres développeurs comme Insomniac Games. Cependant, ce sont désormais vers les entreprises que Magic Leap va se tourner après des ventes décevantes.

Mme Johnson viendra ainsi essayer d’accélérer la croissance de la société en proposant aux entreprises des solutions transformatrices et innovantes. «En tant que PDG, j’ai hâte de bâtir stratégiquement des relations durables qui relient la technologie et le pipeline révolutionnaires de Magic Leap aux besoins numériques variés des entreprises de toutes tailles et de toutes industries», a indiqué Mme Johnson.

Un parcours qui force l’admiration

Peggy Johnson a tout du parcours idéal. En effet, elle apporte à Magic Leap son expérience dans la direction et la croissance d’entreprises, dans la création de partenariats stratégiques et dans l’exécution de transactions réussies. Elle a passé plus de 24 ans chez Qualcomm où elle a pu travailler à des postes dans l’ingénierie, des ventes, du marketing et du développement commercial. Elle siège actuellement au conseil d’administration de BlackRock. Son passé à Microsoft l’a doté” d’une riche expérience. La gestion du fond de capital-risque de la société (M12) lui incombait, tout comme les investissements stratégiques. Ainsi, elle a pu identifier des opportunités d’investissement stratégiques convaincantes tout en se créant des liens avec des partenaires externes dans le monde entier.

Sa notoriété n’est plus à faire puisqu’elle a été reconnue par de nombreuses organisations. On connait Mme Johnson comme une des «40 femmes puissantes leaders de la technologie du monde» selon Silicon Republic. Bien d’autres titres viennent s’ajouter à celui-ci et offrent à la future PDG un beau palmarès. Le fondateur de Magic Leap déclare à son sujet: «Alors que Magic Leap se dirige vers la commercialisation de l’informatique spatiale pour les entreprises, je ne peux pas penser à un leader meilleur et plus capable que Peggy Johnson pour poursuivre notre mission.»

Cet article La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible!

Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible!

La réalité virtuelle avait déjà séduit Snapchat, tout comme d’autres entreprises mondialement connues, mais un nouveau cap va être franchi. En effet, l’entreprise américaine va désormais l’utiliser pour le lancement de sa campagne de chaussures en collaboration avec Gucci. Vous pourrez à présent essayer grâce à “Try-on” les modèles les plus emblématiques de la marque de luxe italienne.

Des baskets de luxe à portée…de pieds

Tous les utilisateurs de Snapchat pourront voir défiler à leurs pieds quatre paires de chaussures Gucci sans même les porter. L’entreprise américaine parie à son tour sur la réalité augmentée. Via deux nouvelles Lenses qui s’ajoutent à la collection déjà disponible sur l’application, différentes paires de baskets seront proposées.

Pour cela, il suffit de scanner deux nouveaux QR code snapchat. La visualisation se fera alors facilement et rapidement. Pour continuer dans cette même lancée, acheter les paires de chaussures essayées sera tout aussi simple. Avec le bouton “Acheter maintenant”, l’achat se fait instantanément sur l’application.

La réalité augmentée séduit Snapchat

Depuis le Snap Partner Summit 2020 de juin où Snapchat a annoncé cette nouvelle fonctionnalité, c’est la première fois qu’elle est utilisée avec une autre marque. Cependant Gucci représentait déjà un allié fidèle de la célèbre application, puisque deux précédentes collaborations avaient déjà eu lieu. D’une part, avec l’île aux couleurs de Gucci où les Snapchatters pouvaient se rendre grâce à une Portal Lens. Et d’autre part lors du lancement en édition limitée d’une des paires de lunettes “Spectacles” en collaboration avec le réalisateur et artiste Harmony Korine.

Selby Drummond, Head of Fashion and Beauty, Snap Inc., renchérit sur son partenaire. Gucci fait preuve d’une incroyable créativité et capacité d’innovation, c’est pourquoi les deux entreprises enchainent les collaborations. “Nous savons que dès que nous les approchons avec de nouvelles opportunités, ils comprennent immédiatement la puissance de notre technologie et de nos utilisateurs.”. De plus, Snapchat et Gucci ont tous les deux compris que: “l’usage de la réalité augmentée du Try-on va être extrêmement important pour le futur du commerce.”

Il est à noter que seuls les utilisateurs des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de France, d’Italie, des Émirats Arabes Unis, d’Arabie saoudite, d’Australie et du Japon pourront utiliser la Lense “Try-on”.

Cet article Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible! a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les lunettes de réalité augmentée à nouveau dans le viseur de Google?

Les lunettes de réalité augmentée à nouveau dans le viseur de Google?

Les lunettes de réalité augmentée ont la côte. Après l’échec des Google Glass, Alphabet serait prêt à se remettre en selle et partir à la conquête de ce nouveau marché. Grâce au rachat du spécialiste canadien en la matière North, le pari semble relancé pour Google. 

Une rumeur qui suscite l’intérêt

Loin de ne concerner que les start-ups, les grandes filiales sont elles aussi désormais inclues dans le marché de la réalité augmentée. Facebook et sa filiale Oculus sont d’ores et déjà sur le coup. L’entreprise Apple serait aussi en train de plancher sur le sujet. Il serait alors logique que Google s’y mette aussi, ou plutôt s’y mette de nouveau.

Les Google Glass n’ont en effet pas rencontré le succès escompté lors de leur sortie en 2013, principalement en raison du prix élevé: 1500$. C’est pourquoi en 2015, Google annonce la fin de la production de celles-ci. Mais comme écrit précédemment, une rumeur voudrait que Alphabet se relance dans le marché de la réalité augmentée. Selon un article récemment publié par le site Globe and Mail, une possible acquisition à 180 millions de dollars de North par la maison mère de Google serait en cours. Le spécialiste canadien possède en effet de très bons employés, des brevets mais aussi des lunettes connectées plus discrètes et séduisantes ses concurrents.

Comment Snapchat injecte plus d’AR à sa plateforme

Par : Sitraka R
ar sur snapchat

La technologie semble enfin avoir rattrapé les ambitions de Snapchat concernant le potentiel de l’AR pour améliorer notre vie quotidienne.

Ainsi, la plateforme peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir plus de 170 millions de personnes qui utilisent la réalité augmentée sur son application chaque jour. De fait, cette performance est le résultat d’efforts continus sur plusieurs années de la part de l’entreprise pour améliorer la technologie AR au centre de ses Lenses. En deux ans, le nombre de ces filtres est passé de 100 000 à 1 000 000.

Mais Snapchat sait bien que ces filtres AR sont ce qui attire les utilisateurs vers son application. Aussi, la firme ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Elle conçoit donc actuellement un ensemble de services interconnectés tournant autour de la réalité augmentée.

Dans cette optique, elle vient d’annoncer une série de mises lors de son événement annuel dédié aux développeurs. Un fil conducteur s’en dégage : apporter plus d’intelligence aux Lenses.

La voix pour sommer les filtres AR de Snapchat

Glisser d’un filtre à l’autre était un moyen simple et efficace pour trouver celui qu’on voulait quand il n’y en avait qu’une douzaine. Aujourd’hui, le million de lenses nécessite un système de découverte plus adapté. Et quoi de mieux que la recherche vocale pour cela ?

Si elle réussit l’intégration de cette fonctionnalité, baptisée Voice Scan, Snapchat pourrait passer de plateforme de divertissement à fournisseur de divers services AR. Pour l’heure, les utilisateurs pourront demander à l’assistant de trouver un filtre pour une action particulière (changer de couleur de cheveux, créer un décor spécifique, etc.). Pour activer la reconnaissance vocale, il suffit de dire un « Hey Snapchat », à la manière d’un « Hey, Siri ».

Phosphore n°424 : Snapchat - Collectif - Livre
Annales - Occasion - Bon Etat - Phosphore - 2016 - Revue - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
3,79 €
  • 55,25 €
  • Facebook veut contrer Apple avec ses propres lunettes AR

    Par : Sitraka R
    Facebook veut contrer Apple avec ses propres lunettes AR

    Facebook travaillerait sur des lunettes AR en réponse aux rumeurs persistantes sur la paire qui serait en développement chez Apple.

    Non seulement cela, mais le futur appareil du réseau social s’inspirerait également des fonctionnalités attendues du prochain iPhone 12 de la firme à la pomme. En tout cas, c’est que l’on peut tirer d’un brevet déposé par l’entreprise et repéré par le site Patently Mobile (rapporté par VRRoom). Dans celui-ci, on découvre que Facebook s’essaie à une nouvelle technologie de réalité augmentée utilisant un capteur Time of Flight (ToF). Celui-ci n’est pas si différent du LiDAR qui devrait se retrouver sur l’iPhone 12.

    De fait, cette dernière technologie calcule les distances en fonction de la vitesse des photons d’un laser. Pour note, Apple l’utilise déjà sur son iPad Pro 2020, permettant à l’appareil de prendre en compte la profondeur et la portée pour produire des images en réalité mixte.

    Pourquoi les lunettes AR de Facebook seront différentes

    Le résultat ? Des graphismes AR fidèles qui se fondent correctement dans l’environnement capturé par la caméra. Par exemple, là où Pokémon Go met automatiquement un objet virtuel au centre de l’image, le capteur ToF peut le placer derrière un objet dans l’environnement.

    D’après le brevet de Facebook, ses lunettes AR auront une caméra en haut de la monture. Sur les verres, des écrans transparents se placent en dessous des dispositifs nécessaires à la technologie waveguide.

    L’USPTO, l’autorité américaine compétente en la matière, a accordé le brevet à Facebook en mars 2020. Néanmoins, le développement d’un appareil de concept à produit fini prend du temps. Ainsi, il se peut que la firme de Mark Zuckerberg ne puisse rattraper son retard sur Apple pour la commercialisation de lunettes de réalité augmentée.

    • 45,00 €
  • 61,00 €
  • Unity MARS se dévoile

    Par : Shadows

    L’équipe du moteur 3D temps réel Unity présente Unity MARS : un nouvel outil destiné au développement d’applications en réalité augmentée.

    En pratique, MARS propose un workflow visuel permettant de prototyper rapidement, des proxies représentant des objets du monde réel afin de pouvoir indiquer comment l’application doit réagir, un système de « fuzzy authoring », une vue simulant ce que vous verriez avec l’application tout en pouvant y insérer du contenu par glisser-déposer et sans code, des blocs prédéfinis et personnalisables pour les cas courants…

    Si la vidéo d’annonce est quelque peu abstraite, l’article associé et la page produit vous donneront plus de détails. Notez également que deux webinaires sont prévus pour débuter (le 17 juin) et poser toutes vos questions à l’équipe de développement (le 2 juillet).

    L’article Unity MARS se dévoile est apparu en premier sur 3DVF.

    Apple Glass : prix, date de sortie et fuite d’infos sur les lunettes AR d’Apple

    Par : Gwendal P
    logo apple glass

    Apple pourrait commercialiser ses lunettes de réalité augmentée à partir de la fin de 2021. Ses Apple Glass seraient vendues au prix de 499 $.

    Nous savons qu’Apple prépare des lunettes de réalité augmentée depuis un bout de temps. Sans infos concrètes, des rumeurs font surface à intervalles réguliers, essayant de tout prédire à leur sujet. Le moindre mouvement dans l’univers de la XR de la firme à la pomme est scruté à la loupe. Certains sont même allés jusqu’à trouver des fichiers cachés dans le système d’exploitation iOS 13.1, révélant par la même occasion quelques précieux détails. Et si ces infos sont toujours bienvenues, les principales manquent toujours à l’appel.

    Cela a peut-être changé aujourd’hui. « Peut-être » parce que c’est encore du domaine de la rumeur. Cependant, Jon Prosser, l’homme à l’origine de la fuite et habitué du genre se trompe rarement. Il a plusieurs fois par le passé annoncé avec précision l’arrivée de certains produits, iPhone, iPad ou MacBook. Ainsi, il donne cette fois-ci des informations sur ce qu’il appelle les Apple Glass. Celles-ci seraient commercialisées à partir de la fin de l’année 2021 ou début 2022. Le prix de cette future monture pour la réalité augmentée serait de 499 $. Cela ne prend toutefois pas en compte le prix des verres correcteurs qu’il faudra ajouter.

    Des Apple Glass qui respectent la vie privée

    Dans cette vidéo, Jon Prosser affirme que les Apple Glass afficheront des informations sur chaque verre, utilisant donc le principe de la stéréoscopie. En outre, si le prix semble particulièrement peu élevé (d’autant plus pour un produit Apple) c’est parce que les lunettes laisseraient l’iPhone s’occuper de toute la partie calcul. Néanmoins, elles devraient quand même être équipées d’un LiDAR pour tout ce qui concerne la reconnaissance des mouvements. Ce serait la même technologie intégrée actuellement au dernier iPad Pro de 2020. Pas de caméra en revanche, apparemment pour des raisons de protection de la vie privée.

    Une sortie des Apple Glass au début de l’année 2022, voire fin 2021, comme Jon Prosser semble penser, donnerait à Apple une bonne marge d’avance sur ses concurrents. En effet, d’après les derniers rapports, Facebook tablerait sur 2023 pour le lancement de sa gamme de produits AR. Il ne reste désormais plus qu’à Apple d’infirmer ou de confirmer ces dires. Or, c’est souvent ce dernier qui est constaté après les vidéos du « leaker » pro.

    Cet article Apple Glass : prix, date de sortie et fuite d’infos sur les lunettes AR d’Apple a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple confirme son rachat de la startup NextVR

    Par : Gwendal P
    nextvr nba courtside

    La rumeur apparue au mois d’avril selon laquelle Apple aurait racheté la startup NextVR vient d’être confirmée. C’est le journal Bloomberg qui le rapporte.

    Nous vous rapportions au début du mois d’avril qu’Apple avait vraisemblablement opéré le rachat de la startup NextVR. Nouvelle non confirmée à ce moment-là, c’est maintenant chose faite. En effet, le journal Bloomberg annonce qu’un représentant d’Apple a validé l’information. Le rachat s’est bien effectué. En revanche, le journaliste ne précise pas le montant de la transaction, estimée à 100 millions de dollars. En outre, le site web de la startup est devenu vide de tout contenu et il ne reste plus que l’indication « NextVR se dirige dans une nouvelle direction ».

    NextVR s’est spécialisé dans la retransmission en réalité virtuelle d’événements bien réels. Cela concerne ainsi la musique live en concert, mais plus particulièrement les événements sportifs. En effet, son succès vient entre autres de son partenariat avec la NBA. L’application de la startup permet donc de suivre la diffusion de matchs de la ligue de basketball professionnelle américaine, comme si l’on y était, au bord du terrain.

    Une transition vers la réalité augmentée pour NextVR ?

    Il n’est alors pas étonnant de voir des géants comme Apple s’intéresser à ce genre de technologie. Toutefois, la firme à la pomme n’a jamais vraiment montré d’intérêt pour la réalité virtuelle, mais plutôt pour la réalité augmentée. À ce propos, un récent rapport de l’analyste financier Ming-Chi Kuo prévoit que leurs lunettes AR devraient sortir en 2022. Ce personnage s’est fait une réputation en prédisant les sorties des futurs produits de la société californienne. Or, il tombe souvent juste. Ainsi, bien que nous puissions le supposer, nous ne pouvons cependant pas affirmer avec certitude que le rachat de NextVR participera à cette entreprise. D’autant plus qu’à part confirmer cet achat, Apple n’a pour le moment laissé aucun autre commentaire.

    Comment donc va évoluer NextVR sous la tutelle d’Apple ? Avec un peu de chance, nous n’aurons pas trop à patienter avant de le découvrir.

    Cet article Apple confirme son rachat de la startup NextVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Un Beat Saber miniature montre le futur des jeux en AR

    Par : Gwendal P
    Beat Saber Miniature

    Le système de suivi des mains de l’Oculus Quest donne naissance à quelques projets farfelus. C’est le cas de ce Beat Saber miniature qui se joue du bout des doigts.

    Le développeur Daniel Beauchamp a publié quelques vidéos d’un concept de jeu en AR intéressant. Plus connu sur Twitter sous le pseudo pushmatrix, il est réputé pour expérimenter et proposer des concepts loufoques en VR ou AR. Or, depuis que Oculus a ouvert la voie au suivi des mains sur son Quest, de nombreux projets ont vu le jour. Il s’agit cette fois d’un Beat Saber miniature qui se joue avec les doigts.

    Les trois vidéos qui présentent son concept se déroulent toutes dans le même lieu. Ainsi, installé dans le siège d’un avion, le développeur s’amuse à découper des mini cubes avec des sabres laser qui lui sortent du bout des doigts. Si le mode facile vous fait reproduire quelques gestes d’un chef d’orchestre, le mode expert semble un peu plus confus. Celui-ci donne plutôt l’impression de se retrouver dans la peau d’Edward aux mains d’argent alors qu’il taille une haie ou s’occupe de la coiffure d’une dame.

    Miniature Beat Saber. Would you play it? pic.twitter.com/LtKgXB2Z4B

    — Daniel Beauchamp (@pushmatrix) May 12, 2020

    « Well, sure but can you play it on a plane? »

    Même s’il est peu probable de voir arriver prochainement ce jeu dans nos casques, il préfigure ce que pourrait donner une adaptation en réalité augmentée d’expériences populaires en réalité virtuelle. En effet, pour le moment la trop grande latence de l’option de suivi des mains de l’Oculus Quest empêche ce genre de concept d’être viable. Cependant, rien ne dit que lorsque cette option se sera améliorée, l’on pourra alors apporter un Beat Saber Miniature sur la route, partout avec nous. C’est comme la version voyage des jeux de société, parfaits pour jouer dans un avion.

    Daniel Beauchamp, qui dirige la section AR et VR de Shopify, n’en est pas à son premier coup d’essai. Son fil Twitter regorge de projets impliquant la plupart du temps des expériences autour de la réalité augmentée et du suivi des mains. Nous aurons donc de quoi nous amuser quand Facebook aura décidé officiellement de lancer son système de Hand Tracking.

    Cet article Un Beat Saber miniature montre le futur des jeux en AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    KaviAR Gate vous invite à visiter le monde depuis chez vous en AR

    Par : Sitraka R
    application ar kaviAR Gate

    Avant de retourner au travail lundi prochain, profitez des derniers jours du confinement pour explorer des endroits de rêve en réalité augmentée avec KaviAR Gate.

    Depuis votre chambre ou votre salon, partez à la découverte des plages de sable fin de Madagascar ou du temple mythique d’Angkor. Pour ce faire, il vous suffira de sortir votre smartphone de votre poche. Et à la manière de Dorothée arrivant au pays d’Oz, évadez-vous dans ces contrées exotiques par une porte « magique ».

    Comment faire du tourisme virtuel avec KaviAR Gate

    Bien évidemment, il faudra commencer par télécharger l’application mobile, disponible sur l’App Store et le Play Store. Une fois l’installation faite, vous pourrez choisir entre plusieurs destinations. Puis, l’application vous demande de diriger la caméra du smartphone vers le sol pour qu’elle puisse scanner l’environnement qui vous entoure.

    Vous n’aurez plus qu’à placer une porte virtuelle à l’endroit que vous désirez dans votre maison, puis à la franchir en réalité augmentée. KaviAR Gate vous téléporte alors dans l’endroit voulu en vous immergeant dans une vidéo ou une photo en 360°. Vous aurez tout loisir d’explorer à distance ces paysages à couper le souffle.

    La technologie derrière cette téléportation en AR

    Pour rendre la réalité augmentée accessible au plus grand nombre, la startup française KaviAR Tech a développé un logiciel spécifique. Disponible sur le web sur KaviAR.app, il permet à tout un chacun de faire apparaître un contenu (image, vidéo, objet 3D ou lien web) en AR. L’application est ainsi une extension de cet outil en ligne qui permettra de le démocratiser un peu plus.

    De fait, l’entreprise n’a pas que des visites touristiques virtuelles dans ses ambitions. En effet, elle espère que les professionnels se serviront de ses offres pour promouvoir leurs produits. On imagine bien visiter Disneyland depuis sa chambre, par exemple. Ou découvrir les dernières chaussures Nike en 3D dans son salon.

    Nous vous encourageons donc à profiter de ses petits bouts de voyage au soleil avec KaviAR Gate avant que les annonceurs n’envahissent inévitablement la plateforme.

    Cet article KaviAR Gate vous invite à visiter le monde depuis chez vous en AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Magic Leap met en garde contre un défaut majeur sur leurs lunettes

    Par : Gwendal P
    Magic Leap One prix

    Magic Leap a averti les possesseurs des lunettes de réalité augmentée Magic Leap 1 d’un problème majeur pouvant survenir sur leur appareil. Cela concerne la batterie et devrait être réglé par l’intermédiaire d’une mise à jour déployée en urgence.

    Les temps sont décidément difficiles pour Magic Leap. La semaine dernière, nous vous apprenions que le fabricant de lunettes de réalité virtuelle allait se séparer d’une bonne partie de ses employés. Aujourd’hui, l’on nous informe que la batterie des Magic Leap One souffre d’un problème majeur. Les possesseurs du produit, principalement des développeurs, ont reçu un e-mail mardi 28 avril les avertissant d’une mise à jour critique disponible pour leur appareil.

    L’e-mail avertit les utilisateurs d’incidents extrêmement isolés où la batterie a connu un problème grave. Contenue dans le lightpack, celle-ci aurait gonflé alors qu’elle était branchée à un chargeur sur une longue période. Le lightpack, relié en permanence aux lunettes et porté sur soi, en général à la ceinture, sert d’ordinateur au Magic Leap 1. Il contient le processeur, la puce graphique, la mémoire et donc la batterie.

    Une mise à jour pour basculer vers un mode d’économie d’énergie

    Ainsi, pour empêcher ce problème de se produire, Magic Leap a déployé en urgence une mise à jour logicielle. Elle est censée réduire ce risque de gonflement en basculant vers un mode d’économie d’énergie lorsque la batterie est branchée à un chargeur. Il est alors nécessaire de télécharger la dernière version de Lumin OS 0.98.11. Avec ce mode activé, la batterie ne sera pas chargée à 100%.

    Pour savoir si la batterie est abîmée, Magic Leap conseille de vérifier le bas du lightpack. Cela se remarque si l’on constate qu’il s’est fait un certain jour entre les deux parties de la coque du boîtier. Cela veut dire que l’un des pans a été soulevé, voire déformé, par ce fameux gonflement. Cependant, le fabricant s’engage à remplacer gratuitement tous les appareils défectueux qui ont subi cette mésaventure. En outre, Magic Leap affirme que rien ne montre que ce problème peut entraîner un départ de feu.

    Magic Leap n’est pas le premier constructeur à connaître un défaut de batterie. Samsung ou Apple ont également dû affronter ce genre d’incident. Ils ont su s’en remettre, même si cela a évidemment entaché leur réputation. Magic Leap arrivera-t-il à s’en sortir ?

    Cet article Magic Leap met en garde contre un défaut majeur sur leurs lunettes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Magic Leap contraint de licencier des employés à cause du COVID-19

    Par : Gwendal P
    Rony Abovitz, fondateur et PDG de Magic Leap au Fortune Brainstorm Tech

    Le fabricant de lunettes de réalité augmentée Magic Leap a entrepris une phase de licenciement importante. C’est la conséquence de difficultés attribuées à la pandémie du Coronavirus.

    Dans un communiqué publié sur le site du constructeur, le fondateur de Magic Leap Rony Abovitz revient sur les difficultés actuelles que rencontre sa société. Et d’après lui, le principal facteur est la pandémie de Coronavirus qui sévit dans le monde. À cause de cette crise, les investissements sur du long terme ont diminué. Cela se traduit par une concentration de leur activité sur ce qui est le plus à même de leur garantir un ROI rapide. Or, c’est du côté des entreprises qu’ils ont le plus de chance d’y arriver.

    Ainsi, le fondateur de Magic Leap explique que pour assurer le futur de sa société, il l’a étudiée de près et en a conclu que certains changements étaient nécessaires. Malheureusement cela entraîne le licenciement d’une partie des employés. Rony Abovitz précise que cela concerne tous les niveaux de postes, de la direction à la manutention. En effet, tous ceux qui travaillaient sur des projets distants ou à destination du grand public, deux branches qui vont particulièrement souffrir de cette crise, seront probablement remerciés pour leur service.

    Magic Leap : des raisons d’espérer ?

    Cette pandémie touche donc de plein fouet Magic Leap qui avait déjà une santé fragile. Son casque de réalité augmentée Magic Leap One, vendu au prix de 2 300 dollars, n’a jamais rencontré le succès espéré. Nous vous rapportions début décembre que le constructeur n’avait vendu que 6 000 unités alors qu’il comptait en écouler un million pendant la même période de temps. Bien loin du compte, notamment en raison d’un prix de vente excessif pour les particuliers, Magic Leap avait alors décidé de changer d’angle d’attaque et d’orienter son offre vers les entreprises. Or, c’est la même stratégie que Microsoft a employée pour son HoloLens.

    Malgré cela, Rony Abovitz reste confiant pour l’avenir. Il estime que le monde post-coronavirus s’appuiera davantage sur les échanges à distance. Or, ceux-ci devront reproduire les caractéristiques des interactions physiques, tout en profitant d’une connexion ultrarapide. Une vision qui pourrait inclure les appareils de Magic Leap puisqu’ils répondent à ces besoins.

    Cet article Magic Leap contraint de licencier des employés à cause du COVID-19 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple aurait acheté NextVR pour 100 millions de dollars

    Par : Gwendal P
    Apple brevets bout des doigts

    D’après nos confrères de 9to5Mac, Apple aurait fait l’acquisition de la société NextVR pour une somme avoisinant les 100 millions de dollars.

    Ce n’est un secret pour personne, Apple a de grands projets pour la réalité augmentée. La firme à la pomme travaille actuellement sur des lunettes AR de nouvelles générations. L’on apprenait la semaine dernière qu’elle s’étaitfait doubler par Facebook dans un deal important avec un fabricant de MicroLED. Aujourd’hui, nos confrères de 9to5Mac annoncent qu’Apple aurait conclu un autre accord avec un autre spécialiste de la réalité virtuelle, l’entreprise NextVR. Le montant de la transaction se situerait autour des 100 millions de dollars.

    Cela fait une dizaine d’années que la société NextVR, installée à Orange County en Californie travaille dans la VR. Elle s’est spécialisée dans la retransmission de programmes sportifs et autres divertissements. Il est ainsi possible de suivre en réalité virtuelle des matchs en direct ou des concerts. De plus, ceci est accessible sur la majorité des casques du marché, ceux d’Oculus, d’HTC, le PSVR ou encore ceux de la gamme Windows Mixed Reality.

    NextVR doit opérer une transition vers l’AR

    Pourtant, ce n’est pas la partie VR qui intéresse le plus Apple. NextVR a déposé de nombreux brevets, notamment quelques-uns qui concernent la qualité de l’image de ses diffusions vidéo. Ceux-ci lui permettent de proposer des vidéos de musique ou de sport en haute qualité. À ce propos, NextVR a établi des partenariats avec plusieurs géants du divertissement comme la NBA, Fox Sports ou encore Wimbledon.

    Mais le plus intéressant réside dans l’incapacité de NextVR à obtenir une nouvelle levée de fonds au début de l’année 2019. En effet, les investisseurs n’ont pas continué à accorder leur confiance à l’entreprise alors qu’elle souhaitait persévérer dans la réalité virtuelle. Cela a été considéré comme un risque à un moment où la réalité augmentée prenait de plus en plus d’ampleur. Faute de financement, NextVR a dû se séparer de 40% de son personnel.

    Pour les amener dans cette transition vers l’AR, Apple, par l’intermédiaire d’une compagnie créée pour l’occasion, aurait donc acheté NextVR. L’indice principal dans cette histoire vient de ses employés qui sont informés qu’ils vont devoir déménager de leur bureau d’Orange County pour rejoindre Cupertino, là où sont les bureaux d’Apple. Il ne reste plus qu’à attendre la confirmation d’un des deux acteurs. Surtout, que va pouvoir apporter NextVR à la firme à la pomme dans le développement de ses lunettes de réalité augmentée ?

    Cet article Apple aurait acheté NextVR pour 100 millions de dollars a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Niantic fait l’acquisition du spécialiste de cartographie 3D, 6D.ai

    Par : Gwendal P
    niantic 6dai map

    6D.ai et sa solution de cartographie en 3D du monde rejoignent Niantic. Avec, de nouvelles expériences en réalité augmentée toujours plus innovantes seront proposées.

    Niantic a annoncé dans un communiqué sur son blog avoir fait l’acquisition de 6D.ai. Cette société, leader dans la cartographie spatiale en 3D devrait les aider à franchir un nouveau cap dans l’univers de la réalité augmentée. Ensemble, ils comptent dessiner une carte dynamique en 3D du globe. Cela afin de permettre des expériences en AR d’un nouveau genre, à échelle planétaire. En outre, cette acquisition préfigure une plateforme AR accessible à tous les développeurs pour la création de contenus destinés aux supports actuels et futurs.

    L’intention de Niantic a toujours été de cartographier le monde afin de proposer des expériences en réalité augmentée exactement calées à la réalité. Il leur manquait simplement l’outil pour le faire. L’expertise de 6D.ai dans ce domaine, et les prouesses réalisées par celle-ci sont la clé qui permettra à Niantic de concrétiser cette ambition.

    La société 6D.ai a été fondée en 2017 avec pour but de corriger les problèmes qui affligent la réalité augmentée. Parmi ceux-là, la reconstruction en 3D à partir d’images, et le principe de persistance. Ce sont, entre autres, ces éléments qui posent des difficultés à Niantic, mais également à un grand nombre d’expériences en AR. Avec sa solution, 6D.ai offre cette persistance qui permet au programme de conserver en mémoire les dispositions d’un lieu et de maintenir les éléments virtuels sur le monde réel d’une session à l’autre. De plus, n’importe quel autre appareil peut aussi avoir accès à cet espace, avec les mêmes configurations.

    La vision des développeurs AR va pouvoir se concrétiser

    Niantic précise ainsi que l’apport de cette technologie pour la réalité augmentée et ses futures expériences est particulièrement bénéfique. Les développeurs vont pouvoir faire passer leurs idées de « projet farfelu » à « réalité » en peu de temps. Le leader de l’AR sur téléphones portables sait très bien qu’ils n’ont pour le moment fait qu’effleurer les capacités réelles de cette discipline. Ils se projettent alors un peu dans l’avenir et racontent comment, bientôt, les joueurs de Pokemon Go pourront s’émerveiller ensemble à la vue de dragons volants entre les bâtiments de la ville.

    En attendant, Niantic n’oublie pas les joueurs et le confinement. Dans les semaines à venir, de nouvelles activités pour tous les jeux de leur catalogue, spécialement conçues pour l’intérieur des maisons seront disponibles. Faire de l’exercice est important. Avec une activité ludique en plus, c’est encore mieux.

    Cet article Niantic fait l’acquisition du spécialiste de cartographie 3D, 6D.ai a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Avec ce deal, Facebook porte un gros coup à Apple

    Par : Gwendal P
    facebook F8 2018 oculus plus grande annonce vr ar réalité virtuelle augmentée

    Facebook vient de griller la priorité à Apple dans un deal avec un fournisseur de composants clés dans la fabrication de lunettes de réalité augmentée de prochaine génération.

    En effet, nos confrères du journal The Information rapportent que Facebook a passé un accord avec l’entreprise anglaise Plessey. Le géant américain compte ainsi acheter tous les verres fabriqués par cette société spécialisée dans la fabrication d’écrans MicroLED. Ceux-ci devraient servir pour le développement d’un nouveau modèle de lunettes AR que Facebook prépare depuis un moment. Or, le journal nous apprend également qu’Apple avait aussi entamé des discussions avec ce même fabricant, dans le même but.

    Facebook porte ici une vilaine estocade à Apple et devrait prendre de l’avance dans la course qui mène vers la réalité augmentée pour tous. Cette bataille devrait faire rage au cours des prochaines années alors que des études prévoient les premiers modèles à l’horizon 2023.

    Le MicroLED surpasse le LCD et l’OLED en tout point

    Qu’a donc de spécial cette technologie MicroLED pour que deux géants tentent de se l’arracher ainsi ? Aujourd’hui, les écrans sont classés principalement selon deux types : LCD et OLED. La différence majeure vient de la source de la lumière. Quand les premiers utilisent une source séparée, les seconds émettent eux-mêmes de la lumière. Cela permet un meilleur contraste et des noirs plus profonds. En outre, la consommation d’énergie est réduite, influencée seulement par les pixels qui sont allumés. Se rapprochant de ce modèle, les MicroLED émettent aussi de la lumière eux-mêmes. Surtout, ils proposent une clarté nettement accrue et une gestion de l’énergie encore meilleure. Pour ces raisons, cette technologie pourrait tout à fait convenir à une paire de lunettes AR grand public, légère, avec une bonne autonomie.

    L’entreprise anglaise Plessey travaille sur les MicroLED depuis 2017. Ils ont rapidement choisi de se tourner vers des écrans de tailles réduites, au lieu de s’attaquer aux téléviseurs ainsi qu’aux téléphones portables. En 2019, ils ont fait la démonstration de leur mini-écran 1080p de 0,7 pouce de diagonale. Ils ont également annoncé qu’ils étaient capables de reproduire la même chose en 4K. Cependant, leur écran n’affiche pour le moment qu’une seule couleur, le bleu.

    Il reste donc encore quelques détails à régler. Pourtant, Facebook n’a pas hésité à passer devant Apple et obtenir l’exclusivité de l’utilisation des écrans MicroLED de Plessey. La firme de Zuckerberg s’approprie ici les services de l’une des rares boîtes à fabriquer ce genre d’écran, qui plus est adapté pour des lunettes de réalité augmentée. Au tour d’Apple désormais de trouver une solution de rechange si elle ne veut pas se laisser distancer par son concurrent.

    Cet article Avec ce deal, Facebook porte un gros coup à Apple a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Nreal annonce l’ouverture de sa propre usine de fabrication d’optique

    Par : Gwendal P
    nouvelle usine nreal

    Nreal compte se charger de la production de l’optique de ses lunettes de A à Z. L’entreprise annonce pour cela l’ouverture d’une nouvelle usine de production située à Wuxi en Chine.

    Il y a quelques jours, Nreal faisait l’annonce, sous la forme d’une image obscure, d’un futur modèle de lunettes de réalité augmentées à destination des professionnels. En février, le fabricant chinois avait pourtant révélé devoir arrêter la production de ses modèles à cause de la propagation du Coronavirus. Cela concernait principalement les Nreal Light, dévoilé au CES de Las Vegas début janvier.

    Aujourd’hui, Nreal annonce qu’il ouvrira sous peu sa propre usine de fabrication. Le but, à terme, est de faciliter sa croissance en gardant la main sur la production. L’entreprise chinoise mise sur un plan d’action en deux parties. Tout d’abord, une usine de 6 000 m² qui s’occupera de toute la partie optique de ses lunettes de réalité augmentée. Située dans le Wuxi National High-Tech District (WND) de Wuxi en Chine, elle devrait permettre la fabrication d’un million de modèles d’ici la fin de l’année. Le premier avantage que cela va apporter devrait être un plus faible coût de production, donc un prix des Nreal Light moins élevé.

    Superviser la production de A à Z

    Dans un second temps, Nreal compte également déménager sa section recherche et développement, puis encore agrandir la surface de son usine de production pour la faire passer à 20 000 m². Ce sont ainsi environ 600 employés qui travailleront sur ses sites pour y concevoir les prochaines générations de lunettes de réalité augmentée.

    Bing Xiao, l’un des fondateurs de Nreal s’est confié dans un communiqué. « La qualité de l’image et nos systèmes d’affichages sont la fierté de Nreal et les caractéristiques qui reçoivent le plus de louanges de la part des développeurs et des utilisateurs des Nreal Light ». Il a également déclaré que ce projet était « une étape clé pour [Nreal] puisque l’ouverture de cette usine à Wuxi [leur] permet d’adapter leur capacité de production et de superviser la fabrication des pièces maîtresses ». Le représentant de Nreal a ajouté qu’il n’était pas impossible qu’ils mettent en place des partenariats avec tous ceux intéressés par leur technologie.

    Cet article Nreal annonce l’ouverture de sa propre usine de fabrication d’optique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Sketchfab : des millions de modèles 3D disponibles au format AR d’Apple

    Par : Sitraka R
    ARKit 3

    Sketchfab annonce la compatibilité sur son site de millions de modèles 3D avec le format USDZ utilisé par Apple pour la réalité augmentée (AR) et sa plateforme ARKit.

    Dévoilé par la firme à la pomme en 2018 lors de sa conférence WWDC, le format USDZ était absent jusqu’ici de Sketchfab. Ce n’est donc plus le cas aujourd’hui.

    Dès aujourd’hui, les internautes pourront télécharger 400 000 fichiers au format USDZ. Ces modèles seront accessibles gratuitement, soit libres de droits, soit sous le régime de la licence Creative Commons.

    Ensuite, les utilisateurs pourront convertir sur Sketchfab la plupart des formats 3D vers USDZ. Par conséquent, les développeurs travaillant avec ARKit auront bientôt à leur disposition une grande bibliothèque de modèles 3D à incorporer dans leurs applications.

    Des milliers de modèles 3D USDZ gratuits sur Sketchfab

    L’autre bénéfice de cette compatibilité est la fonction AR Quick Look. Celle-ci permet aux utilisateurs d’iOS d’avoir un aperçu en AR des modèles 3D qu’ils trouvent sur Sketchfab. Ils n’auront qu’à sélectionner le format USDZ en téléchargeant un fichier. Le site travaille encore sur un moyen d’apporter cette fonctionnalité via sa visionneuse en ligne.

    De fait, cette annonce de Sketchfab souligne l’importance grandissante de la réalité augmentée et l’influence d’Apple sur le secteur. Le site ayant pour objectif de rendre les contenus 3D le plus accessibles possible au plus grand nombre, prendre en charge la plateforme d’Apple est devenu incontournable.

    Ces dernières années, les consommateurs ont eu accès à un nombre toujours plus important d’expériences AR. La BBC avait par exemple lancé une app pour visualiser des objets archéologiques dans son salon. Et bien évidemment, comment oublier le phénomène Pokémon GO dont le succès ne s’essouffle pas plusieurs années après son lancement.

    La présence des modèles 3D compatibles pour l’ARKit sur Sketchfab promet d’accélérer encore davantage cette ascension de la réalité augmentée.

    Cet article Sketchfab : des millions de modèles 3D disponibles au format AR d’Apple a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Pourquoi Microsoft mise sur l’AR plutôt que la VR

    Par : Gwendal P
    microsoft AR

    En concentrant ses efforts sur la réalité augmentée, Microsoft vise les entreprises et organisations gouvernementales. En gros, la société va là où il y a de l’argent.

    Microsoft a malgré tout fait une tentative dans l’univers de la réalité virtuelle en lançant en 2017 sa plateforme Window Mixed Reality. La firme de Redmond a en revanche laissé le soin à d’autres sociétés, HP, Samsung, Acer ou encore Lenovo, de fabriquer leurs propres casques. Ceux-ci se différencient de ceux d’Oculus ou HTC par le fait qu’ils n’ont pas besoin de tracker externe pour les suivre. Tout est en interne.

    Depuis, peu ou prou de nouvelles de Microsoft sur ce front. Seule la déclaration de Phil Spencer, responsable de la branche Xbox a permis de confirmer les positions du géant américain. La VR n’est clairement pas leur priorité. La raison invoquée est que ce n’est pas ce que les gens veulent. À la place, ils ont concentré tous leurs efforts sur la réalité augmentée. Et si le grand public ne s’exprime pas beaucoup plus à ce sujet, une autre frange de la population s’y intéresse ; une dont les poches sont bien remplies.

    La réalité augmentée gagne l’industrie en force

    Plusieurs exemples récents le prouvent, l’univers de la réalité virtuelle, accompagnée par la réalité augmentée, est en plein boom. Les casques sont en rupture de stock, certains jeux rapportent des millions de dollars (enfin, au moins un million). Pourtant ce marché ne représente qu’une petite partie des gains engendrés par l’industrie. Ce n’est pas lui qui est le véritable moteur de la forte croissance attendue, bien qu’il y participe. Non, c’est principalement l’AR et son application dans divers secteurs comme l’industrie, la médecine et l’armée. C’est là où il y a potentiellement de l’argent.

    Ainsi, quand Microsoft a présenté son casque HoloLens à l’E3 en 2015 avec une partie de Minecraft, les retours ont été positifs. Ils l’ont moins été quand le prix dépassant 3 000 euros a été annoncé. La cible de cet appareil était dès lors évidente et s’adressait en priorité aux entreprises et aux organismes gouvernementaux. Ainsi, même si Microsoft a vendu beaucoup moins de casques qu’Oculus, il est probable que leurs marges furent plus élevées.

    Le futur est-il dans l’AR ?

    En se positionnant le plus tôt possible sur la réalité augmentée, Microsoft a pris une bonne avance sur le reste du marché. Néanmoins, d’autres constructeurs, chinois (Magic Leap), français (Lynx) ou américains sont sur ses talons. Ils ont bien compris eux aussi les enjeux de l’AR. C’est aussi, en quelque sorte, le pari de miser sur une technologie qui représente l’avenir. En effet, la réalité augmentée ne devrait pas être limitée comme peut l’être la réalité virtuelle. Et le fait que des géants comme Google, Facebook et Apple s’y mettent prouve qu’ils s’attendent eux aussi à une petite révolution.

    Alors pour le moment cela représente un petit marché. Cependant, Microsoft peut profiter de sa place en haut de la montagne pour observer les évolutions et calculer son prochain coup.

    Cet article Pourquoi Microsoft mise sur l’AR plutôt que la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    L’iPad Pro se dote d’un scanner LiDAR pour prendre le lead en AR

    Par : Gwendal P
    ipad pro lidar

    Apple a présenté cette semaine son nouvel iPad Pro. La tablette accueille, entre autres, un scanner LiDAR capable de mesurer la profondeur. C’est toute une panoplie de fonctions en réalité augmentée qui accompagne cette arrivée.

    Le nouvel iPad Pro a désormais quelque chose en commun avec les aspirateurs robots haut de gamme : un système LiDAR. Si pour ces derniers cela leur offre un système de navigation avancé, la tablette se voit, elle, faire un bond en avant sur le plan de la réalité augmentée. Dans un grand élan d’humilité, la marque à la pomme décrit son bébé comme « le meilleur appareil au monde pour la réalité augmentée ».

    Grâce à un rayon de lumière, le scanner LiDAR est capable de mesurer la distance le séparant d’objets jusqu’à cinq mètres. Et cela, en intérieur comme en extérieur, et en à peine quelques « nanosecondes » avec une précision de l’ordre du photon. En se coordonnant avec son détecteur de mouvement et ses deux appareils photo, cela permet à la tablette d’obtenir la position instantanée de n’importe quel objet, ainsi que ses mensurations. La nouvelle puce A12Z Bionic joue un rôle essentiel dans ces mesures par l’intermédiaire d’algorithmes informatiques de vision artificielle.

    Les applications de mesure plus performantes

    Ce scanner est directement intégré aux applications ARKit déjà existantes. Leurs performances sont alors décuplées par une capture de mouvement améliorée et l’occlusion des êtres humains. Les développeurs ont donc entre leurs mains un outil puissant qui combine la dernière version d’ARKit et une nouvelle API Scene Geometry. Avec un peu d’imagination, certains pourraient parvenir à libérer tout le potentiel d’une telle association. Apple parle d’ailleurs de « scénarios impensables auparavant ».

    Il ne serait pas étonnant de voir d’autres produits d’Apple intégrer le même système à l’avenir. Quant aux constructeurs concurrents, ils vont peut-être l’imiter et également implémenter un scanner LiDAR sur leurs appareils. Reste à voir si ce nouvel iPad Pro sera réellement le meilleur appareil de réalité augmenté. Sur ce sujet, Microsoft, Lynx, et dans une certaine mesure Google et Facebook, devraient avoir leur mot à dire.

    Cet article L’iPad Pro se dote d’un scanner LiDAR pour prendre le lead en AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    La réalité augmentée pour lutter contre le Coronavirus

    Par : Gwendal P
    modelisation 3D Virus CHimeraX

    Une équipe de chercheurs de l’Université de California San Francisco a mis au point un système outil de visualisation en réalité augmentée. Il pourrait permettre de combattre le Coronavirus.

    Le seul moyen de pouvoir vaincre le nouveau Coronavirus qui sévit actuellement dans le monde est d’abord de l’étudier. Le disséquer, l’observer sous tous les angles afin de déterminer son point faible, la faille qui le fera tomber. C’est avec cette logique en tête que Tom Goddard et son équipe de l’Université de California San Francisco ont mis au point un outil de visualisation et d’analyse en réalité augmentée des molécules.

    Plus que de la réalité augmentée, Tom Goddard précise que leur outil, ChimeraX appartient plus au domaine de la réalité mixte. En effet, quand la première est plus une expérience personnelle, la seconde le met dans le rôle d’un guide qui propose une visite dans les détails des êtres microscopiques que sont les virus. C’est ce que l’on peut voir dans cette vidéo qu’ils ont mise en ligne. En partant de l’image du virus obtenue à l’aide d’un microscope, il parvient à modéliser toute la structure en 3D. Sa forme caractéristique où les glycoprotéines entourent le virion telle une couronne est ici reconnaissable.

    Le système ChimeraX est reproductible à la maison

    Le matériel utilisé pour arriver à un tel résultat comprend une caméra capable de mesurer la profondeur, un casque de réalité virtuelle raccordé à un PC (Oculus, HTC Vive ou WMR), ainsi qu’un ordinateur puissant. Tout cela permet au programmeur de déplacer à sa convenance dans l’espace les modèles 3D. Il peut également zoomer, notamment sur les récepteurs, et comprendre comment le virus s’attache sur la surface de nos cellules. La simulation recréée par cet outil est très intéressante.

    Ce n’est là qu’un exemple puisque ce n’est pas avec la structure du SARS-CoV-2 qu’il travaille, mais celle d’un virus SARS en général. Mais cela pourrait ouvrir la voie dans la lutte contre le Coronavirus, et pas seulement. Toutes les maladies pourraient être étudiées grâce à la réalité augmentée. D’ailleurs Tom Goddard a mis son système en libre service pour tous les chercheurs.

    Cet article La réalité augmentée pour lutter contre le Coronavirus a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple prépare une application de réalité augmentée révolutionnaire pour iOS 14

    Par : Bastien L
    apple ar gobi ios 14

    Le code d’iOS 14 révèle qu’Apple prépare une nouvelle application de réalité augmentée pour iPhone et iPad. Celle-ci permettra de recevoir des informations contextuelles sur son environnement en le filmant à l’aide de son smartphone ou de sa tablette.

    Pour Apple, la réalité augmentée est une technologie d’avenir au potentiel révolutionnaire. Afin de se placer parmi les pionniers de cette disruption, la firme à la Pomme investit massivement.

    Alors qu’elle prépare activement ses lunettes AR, attendues pour 2023, l’entreprise américaine se concentre en attendant sur les fonctionnalités de réalité augmentée pour son système d’exploitation mobile iOS.

    Son framework ARKit, lancé en 2017, permet déjà aux développeurs de créer des applications en réalité augmentée pour iPhone et iPad. De même, Quick Look permet le shopping en réalité augmentée. À présent, Apple prépare une nouvelle application native de réalité augmentée pour iOS 14 : la prochaine version de son OS.

    En fouillant le code d’iOS 14, le site web américain 9to5Mac a découvert une nouvelle application portant le nom de code ” Gobi “. Celle-ci permettra aux utilisateurs de découvrir des informations sur le monde qui les entoure grâce à la réalité augmentée.

    Apple Gobi sera d’abord testée dans les Apple Stores et les Starbucks

    Dans un premier temps, cette appli serait testée dans les Apple Stores ainsi que dans les Starbucks par le biais d’un partenariat avec le géant du café. Les utilisateurs pourront par exemple utiliser leur iPhone pour filmer dans un Apple Store et recevoir des informations sur les différents produits en vitrine et comparer leurs prix ou leurs fonctionnalités.

    L’expérience pourrait être lancée à l’aide d’un code QR, ou éventuellement à l’aide de iBeacons et des AirTags. Les entreprises tierces pourront utiliser un SDK ou une API pour exploiter à leur tour les possibilités offertes par Gobi.

    On ignore pour l’instant si toutes les entreprises pourront utiliser Gobi ou si Apple compte sélectionner elle-même ses partenaires. En outre, cette application pourrait être proposée nativement sur les lunettes de réalité augmentée d’Apple dès qu’elles seront disponibles…

    Cet article Apple prépare une application de réalité augmentée révolutionnaire pour iOS 14 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Burberry propose de visualiser ses produits en réalité augmentée sur Google

    Par : Bastien L
    burberry réalité augmentée

    Burberry propose désormais aux internautes de visualiser ses produits de luxe en réalité augmentée directement depuis la recherche Google sur smartphone. Une façon pour la marque ” d’inspirer l’achat “…

    Selon la célèbre marque de luxe Burberry, ” la phase d’inspiration est de plus en plus importante dans la décision d’achat chez les consommateurs de produits de luxe “.

    C’est la raison pour laquelle la firme britannique explore les possibilités offertes par les nouvelles technologies pour offrir une expérience ” excitante et personnalisée “ à ses clients. Parmi ces technologies, on compte notamment la réalité augmentée qui a déjà fait ses preuves dans le commerce.

    Dans ce contexte, les internautes qui recherchent des produits Burberry sur le moteur de recherche Google depuis un smartphone peuvent désormais visualiser ces produits en réalité augmentée.

    Burberry mise sur la réalité augmentée pour ” inspirer ” l’achat de ses produits de luxe

    Cela signifie qu’il est possible de visualiser une représentation virtuelle du produit superposée aux images du monde réel filmées par la caméra du smartphone. Par exemple, une fan de la marque pourra vérifier si un sac en cuir s’assortira correctement avec son ensemble préféré. Et ce, sans avoir à se rendre en magasin.

    Pour lancer cette fonctionnalité de réalité augmentée, il suffit de cliquer sur le bouton ” Voir en 3D ” directement affiché dans les résultats de recherche de Google. Pour l’heure, seuls deux produits sont compatibles : le sac Burberry Black TB et la chaussure Arthur Check Sneaker.

    En outre, cette option n’est pour l’instant proposée qu’au Royaume-Uni et aux États-Unis. Cette innovation devrait toutefois s’étendre peu à peu au reste du catalogue de la firme londonienne et dans tous les pays du monde.

    Ce n’est pas la première fois que Burberry s’intéresse à la réalité augmentée. Lors de la récente ouverture de sa nouvelle boutique à Ginza, Tokyo, les visiteurs pouvaient scanner un code QR pour lancer une expérience AR. De même, en décembre 2019, à Londres, une expérience Google Lens permettait aux participants de visualiser en vue aérienne en temps réel entourés par des cerfs virtuels à l’effigie de la marque…

     

    Voir cette publication sur Instagram

     

    Une publication partagée par ビン / BEEN / 빈 (@beenishere) le

    Cet article Burberry propose de visualiser ses produits en réalité augmentée sur Google a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Snapchat utilise IA et réalité augmentée pour transformer le sol en lave

    Par : Bastien L
    snapchat lave

    Snapchat présente deux nouvelles Lenses permettant de remplacer le sol filmé avec son smartphone par de la lave ou de l’eau. Un effet particulièrement bluffant, exploitant la réalité augmentée et la segmentation d’image via le Machine Learning…

    Avec ses filtres Lenses permettant de se déguiser ou d’altérer les paysages que l’on filme avec son smartphone, Snapchat a fortement contribué à démocratiser la réalité augmentée. Au fil du temps, de par son investissement précoce, le réseau social s’est même imposé comme l’un des pionniers de cette technologie naissante.

    Aujourd’hui, Snap confirme son statut d’innovateur technique avec deux nouvelles Lenses permettant de transformer le sol sur une vidéo filmée au smartphone. Ce nouvel effet de réalité augmentée en temps réel permet de remplacer le sol par de la lave ou par de l’eau.

    Pour parvenir à cette prouesse, un système de segmentation utilise tout d’abord le Machine Learning (apprentissage automatique) pour identifier le sol et l’isoler du reste de l’arrière-plan. Le sol est ensuite remplacé par le liquide choisi. Bien entendu, ce processus a lieu en temps réel et l’effet est appliqué sur le flux vidéo live de l’utilisateur.

    Snapchat rivalise avec les géants du GAFAM dans le domaine de la réalité augmentée

    Les deux effets sont convaincants, et la lave plus particulièrement grâce à la présence de fumée, de brume et de particules. Néanmoins, le système est plus performant en extérieur. Dans des environnements intérieurs ou à faible contraste, l’effet peut être appliqué à des endroits impromptus de l’image.

    Cependant, le modèle de Machine Learning va apprendre au fil du temps et s’améliorer pour devenir de plus en plus efficace. Ces deux nouvelles Lenses ont été créées à l’aide d’une version interne de Lens Studio qui pourrait être proposée au public dans un avenir proche.

    Pour rappel, Facebook et Google proposent eux aussi des outils de segmentation d’image en open source. Cependant, l’outil de Snapchat se distingue par sa capacité à fonctionner en temps réel sur n’importe quel smartphone

    Cet article Snapchat utilise IA et réalité augmentée pour transformer le sol en lave a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    La beta du navigateur Google Chrome 81 supporte la réalité augmentée

    Chome 81 beta AR

    C’est une très bonne nouvelle pour ceux qui ne sont pas chez Apple. La réalité augmentée s’apprête à faire un bond de géant avec la beta du navigateur Chrome 81 ainsi que sur Android.

    La première beta de la version 81 de Google Chrome, disponible sur Android, Mac, Linux et Windows va désormais apporter le support de WebXR, l’interface qui permet de créer des applications AR et VR sur un appareil qui fonctionne avec Google Chrome .

    Chrome 81 embrasse la réalité virtuelle et augmentée

    C’est une prise en charge que Google avait promis depuis désormais un moment, mais qui se faisait encore attendre. Désormais, avec cette beta de Chrome 71, c’est (presque) là pour tout le monde. Cette nouvelle fonctionnalité s’appuie donc sur des mises à jour déjà lancées depuis plusieurs mois mais aussi des nouveautés. C’est le cas de la nouvelle API Hit Test, qui facilite le placement d’objets virtuels dans des environnements réels, sur une surface ou sur d’autres objets.

    WebXR était déjà arrivé depuis Chrome 79 mais se limitait jusque-là à la réalité virtuelle. Cette nouvelle version Chrome 81 touche donc aussi à la réalité augmentée. Bonne nouvelle aussi pour ceux qui avaient déjà pris leurs habitudes pour ce qui est de la VR, les changements sont minimes, tout se joue au niveau des propriétés quand vous créez un objet. Vous ne devriez donc pas être dépaysés au niveau de l’interface. C’est sans doute du côté de la publicité que le potentiel est le plus intéressant pour l’instant comme l’a déjà montré 8th Wall.

    Cet article La beta du navigateur Google Chrome 81 supporte la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple Quick Look permet le shopping en réalité augmentée sur iPhone

    Par : Bastien L
    apple ar quick look

    Apple Quick Look permet désormais de visionner des produits en réalité augmentée depuis n’importe quelle appli native iOS pour iPhone ou iPad, et de passer directement à l’achat. Plusieurs grandes entreprises ont commencé à profiter de cette nouvelle fonctionnalité…

    Il existe déjà de nombreuses applications mobiles permettant de visualiser des meubles dans son appartement via la réalité augmentée. On peut notamment citer IKEA Place, Wayfair, Houzz ou DecorMatters.

    À vrai dire, il s’agit sans doute pour l’instant du principal cas d’usage de la réalité augmentée pour le grand public après le jeu vidéo. Cependant, par le passé, il était nécessaire de télécharger une application pour profiter de cette fonctionnalité.

    En 2018, Apple a donc décidé de simplifier les choses avec une fonctionnalité directement intégrée à iOS pour iPhone et iPad : Quick Look. Celle-ci permet tout simplement de lancer une visualisation en réalité augmentée depuis n’importe quelle appli iOS native comme Safari, Messages ou Mail.

    Il suffit au vendeur de fournir un modèle 3D au format USDZ, afin que le rendu puisse être affiché dans le monde réel grâce à Apple ARKit. L’utilisateur peut donc ensuite visualiser le meuble dans son environnement réel, afin de décider s’il souhaite l’acheter.

    Apple Quick Look intéresse les géants du retail

    Jusqu’à présent, Quick Look permettait uniquement de visualiser les produits. Désormais, les développeurs peuvent ajouter un bouton personnalisable. Celui-ci peut notamment permettre de passer directement à l’achat en lançant Apple Pay.

    S’ils le souhaitent, les vendeurs peuvent aussi utiliser ce bouton pour lancer d’autres actions comme une discussion avec le service client ou l’affichage d’une liste des boutiques physiques proposant le produit à proximité.

    En outre, l’ajout de l’audio spatialisé à Quick Look permet désormais aux modèles 3D d’émettre du son de façon réaliste en fonction de leur emplacement dans la pièce. Ceci permet par exemple de vérifier si une enceinte sera bien placée, ou si un jouet ne sera pas trop bruyant dans le salon.

    À travers cette mise à jour, Apple stimule le développement du shopping en réalité augmentée. Or, il pourrait s’agir d’une excellente nouvelle pour les commerçants. Selon le CEO de Houzz, les utilisateurs sont 11 fois plus enclins à faire un achat lorsqu’ils utilisent les outils AR. De même, Build.com estime que les chances qu’un produit soit renvoyé sont réduites de 22% après un essai en réalité augmentée;

    Plusieurs grands retailers ont déjà commencé à déployer leurs implémentations Quick Look. C’est le cas de Home Depot, Wayfair, Bang & Olufsen ou encore 1-800-Flowers. Dans un avenir proche, le shopping en réalité augmentée pourrait donc se démocratiser…

    Cet article Apple Quick Look permet le shopping en réalité augmentée sur iPhone a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Une application WebXR permet de voir l’évolution de l’épidémie de coronavirus

    coronavirus évolution épidémie VR

    Une application WebXR vous permet de voir comment l’épidémie de coronavirus apparue en Chine à la fin du mois de décembre et qui se propage comme une véritable trainée de poudre. 

    C’est la maladie dont on attend parler tous les jours ou presque. Le virus qui a désormais fait plusieurs centaines de mort et dont des cas ont été diagnostiqués dans une vingtaine de pays inquiète. Mais comment prendre l’ampleur de l’épidémie ?

    Coronavirus, une carte effrayante

    A l’heure actuelle, c’est bien entendu la Chine qui concentre la majorité des cas d’infection au coronavirus. On parle de plus de 20.000 personnes contaminées. L’Empire du Milieu mise sur la quarantaine et des restrictions de voyage pour limiter la propagation. Cependant, ces efforts semblent être insuffisants. Cette carte imaginée par le diplômé du MIT et stratégiste XR, Michael DiBenigno, permet de voir l’évolution du virus, jour après jour, jusqu’au 4 février à l’heure actuelle. Les informations sont sensiblement les mêmes que celles partagées par le Wall Street Journal récemment, qui collecte ces données auprès du centre John Hopkins, du Lancet et de Associated Press.

    On apprécie la visualisation de l’application qui permet de voir comment l’épidémie de coronavirus se répand tout en le corrélant efficacement avec une timeline. Si on peut en profiter sur smartphone ou PC, c’est bien sur un casque de réalité virtuelle (tous ou presque) ou en réalité augmentée avec les dispositifs Microsoft Hololens ou Magic Leap 1 par exemple que vous pourrez vraiment voir l’ampleur de la crise. Essayez toutefois de ne pas vous alarmer trop en voyant les signaux se rapprocher de vous…

    Cet article Une application WebXR permet de voir l’évolution de l’épidémie de coronavirus a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple crée un système de capture de vidéo VR / AR sous plusieurs angles

    Par : Bastien L
    apple ar système streaming angles

    Apple a déposé un brevet pour un système permettant la capture de vidéos sous de multiples angles. Cette innovation pourrait permettre le streaming de contenu en réalité virtuelle ou augmentée…

    D’ici quelques années, lorsque les lunettes AR seront accessibles au grand public, il est fort probable que les plateformes telles que YouTube et Twitch proposent des vidéos en réalité virtuelle augmentée.

    Sous doute dans l’optique d’anticiper cette nouveauté, Apple vient de déposer un brevet pour un système permettant le streaming de vidéos VR / AR sous de multiples angles. Plutôt que d’observer une vidéo sous un angle fixe, les spectateurs pourraient ainsi visionner la scène de différents points de vue.

    Pour ce faire, Apple imagine un système permettant d’enregistrer plusieurs streams séparés. Ce système capturerait la scène à la fois depuis le perspective du caméraman, mais aussi des données additionnelles horodatées permettant au spectateur de changer d’angle.

    Ces données seraient utilisées pour recréer la scène en utilisant les mêmes modèles 3D et l’audio positionnel intégré. Il serait ainsi possible de visionner la vidéo avec un casque de réalité mixte, ou même de changer d’angle de vue sur un écran 2D classique.

    Apple pense déjà au futur du streaming à l’ère des lunettes AR

    Apple suggère aussi d’utiliser ce système pour ajouter ou retirer certains éléments du stream, tels que la température, la luminosité, ou les participants. Le but de la Pomme est de créer des enregistrements VR / AR pouvant être facilement stockés et expérimentés de multiples façons.

    Un plugin web pourrait par exemple présenter une vidéo classique, pouvant ensuite se transformer en contenu interactif si l’utilisateur clique dessus. Le système pourra être utilisé pour des publicités d’un genre nouveau, mais aussi pour le streaming de jeux en réalité augmentée su Twitch par exemple.

    Le brevet a été déposé en août 2019, mais vient tout juste d’être publié. On ignore quand cette technologie pourrait effectivement voir le jour, mais elle pourrait accompagner le lancement des futures lunettes AR d’Apple

    Cet article Apple crée un système de capture de vidéo VR / AR sous plusieurs angles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Secret Oops : un jeu multijoueur en réalité augmentée pour Apple Arcade

    Par : Bastien L
    secret oops apple arcade

    Un nouveau jeu intitulé ” Secret Oops ” va venir étoffer le catalogue de jeux vidéo du service Apple Arcade. Il s’agit d’un jeu vidéo multijoueur coopératif en réalité augmentée.

    Le service de jeu vidéo par abonnement Apple Arcade s’enrichit d’un nouveau jeu en réalité augmentée. Après Spek, Rosie’s Reality et Possesions, il s’agit du quatrième jeu AR disponible sur la plateforme.

    Intitulé ” Secret Oops “, ce nouveau titre est développé par le studio MixedBag. Il s’agit d’un jeu d’action coopératif, dans lequel les joueurs utilisent la réalité augmentée pour aider l’espion le plus stupide du monde à fuir ses ennemis.

    L’action prend place alors que de nombreuses mallettes confidentielles disparaissent partout dans le monde. L’agence S.P.Y., tenue par des pigeons, envoie son meilleur agent pour mener l’enquête : l’Agent Spécial Charles.

    Secret Oops : aidez l’espion le plus stupide du monde à accomplir sa mission

    Charles est le meilleur espion du monde, mais il est totalement stupide. Il tombe dans tous les pièges qui lui sont tendus : caméras de sécurité, pièges mortels, robots gardes…

    Le joueur doit donc l’aider en plaçant le plateau de jeu virtuel, puis en utilisant la réalité augmentée pour tourner autour et interagir avec le monde virtuel, parler et coopérer avec les joueurs afin de mettre en oeuvre le plan parfait et l’exécuter. Une coopération parfaite est nécessaire pour le succès, et la communication est la clé.

    Ce jeu multijoueur repose sur le framework Apple ARkit 3 pour les fonctionnalités de réalité augmentée. Les graphismes quant à eux sont basés sur l’interface Metal 2.

    Dès son lancement, le jeu proposera deux mondes différents et 35 nivaux jouables par un à quatre joueurs maximum. Au fil des mois, de nouveaux mondes, niveaux et mécaniques de jeu seront ajoutés…

    Cet article Secret Oops : un jeu multijoueur en réalité augmentée pour Apple Arcade a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Phiar lance la beta de son application de navigation AR sur iPhone

    Phiar app navigation iPhone

    L’entreprise Phiar propose désormais de s’inscrire pour la beta privée qui va être lancée cette semaine. Entre 25 et 50 personnes seront choisies. On fait les présentations de cette future application de navigation pour iPhone.

    En 2019, Google voulait déjà nous pousser à utiliser la réalité augmentée pour nous déplacements dans l’espace physique. L’entreprise de Redwood City en Californie relève désormais le défi pour les transports en voiture.

    Phiar, une approche séduisante de la réalité augmentée au volant

    Une vidéo de démonstration, filmée par Phiar avec un iPhone X a été publiée et nous donne une sérieuse idée de ce que l’on pourra voir. L’application permet de voir les éléments classiques d’un point de vue de la circulation, qui donne une ambiance à mi-chemin entre le gaming et le GPS. Des logos indiquent par exemple où il faut aller où encore les virages à venir. L’application devrait aussi fonctionner de nuit et dans des conditions compliquées de conduite comme la pluie.

    On voit aussi qu’une petite carte est proposée, tout comme le niveau de la batterie et l’heure d’arrivée estimée à la fin de votre trajet. On a aussi une bonne idée de l’usage de l’intelligence artificielle qui utilise notamment le « machine learning » et la vision par ordinateur pour pouvoir reconnaître les autres éléments qui sont présents dans le champ de vision. Selon ce que l’on peut voir, il faut au minimum avoir un iPhone 7 pour participer à la beta et utiliser l’application. L’entreprise Phiar a levé 3 million de dollars en financement pour lancer son application.

    Cet article Phiar lance la beta de son application de navigation AR sur iPhone a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    La révolution de l’industrie par PTC à l’aide de la réalité augmentée

    Par : Gwendal P
    compte rendu webinaire PTC Vuforia

    Laurent Germain, expert IoT et réalité augmentée (AR) chez PTC a animé un webinaire sur l’importance de l’intégration de l’AR dans l’activité des entreprises. En effet, grâce à la suite de solutions Vuforia, celles-ci ont à leur disposition les outils essentiels pour les aider.  

    PTC peut compter sur plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la conception numérique en 3D assistée par ordinateur. C’est pourquoi cette société est leader dans ce domaine et que 6000 clients lui font confiance. Elle possède également une forte présence dans l’IoT. En réunissant ces deux univers au cœur de sa stratégie, PTC aide les entreprises à tirer pleinement parti de la convergence des mondes physique et numérique et révolutionne la maintenance, la formation et le support après-vente grâce à l’AR

    La réalité augmentée pour révolutionner la formation

    La réalité augmentée superpose des données numériques au monde physique. Elle agrémente la réalité d’une couche d’informations supplémentaires. Ces informations sont utiles dans le cadre de l’ingénierie, de la vente et plus particulièrement du service après-vente. Ainsi, plus besoin de longs manuels difficiles à comprendre. Ils sont remplacés par des animations en 3D beaucoup plus claires. Dans le même esprit, c’est tout le secteur de la formation qui profite de cette technologie. Elle permet aussi de favoriser la collaboration instantanée entre un expert et un apprenti. Toutefois, celle-ci reste lourde et compliquée à mettre en place.

    Ayant bien compris les enjeux et les apports de l’AR, PTC a développé sa suite de logiciels Vuforia. Cette solution clé en main a pour but de faciliter certaines activités clés de l’entreprise. De ce fait, les possibilités offertes sont très nombreuses. En outre, l’intégration des données de l’IoT permet de créer des expériences en réalité augmentée qui changent la donne. Avec son interface pensée pour tous, et sa simplicité d’utilisation, Vuforia se place comme l’outil de référence.

    La continuité numérique en ligne de mire

    Avec Vuforia Studio, Vuforia Engine, Vuforia Chalk et Vuforia Expert Capture, PTC met l’AR au service des entreprises. Assistance à distance, traçabilité de la qualité, documentation technique ou encore animations de montage et démontage en 3D numérique sont parmi les innovations offertes par ces logiciels. De plus, l’intégration native à leur plateforme IoT Thingworx rend le tout instantané et fluide. Les organisations qui les utilisent déjà ont constaté une augmentation de l’efficacité de leur personnel. Les opérateurs bénéficiant d’instructions en réalité augmentée sur tablette peuvent être jusqu’à 30% plus rapides dans l’exécution de leurs tâches et 90% plus précis comparés aux utilisateurs s’appuyant sur une documentation classique. C’est le cas chez Boeing.

    Et PTC ne compte pas s’arrêter là. En effet, l’entreprise travaille déjà sur des projets importants comme le fait de pouvoir créer le jumeau numérique d’une usine offrant ainsi un accès direct aux informations de tous les équipements et un monitoring en temps réel. Ici encore, la réalité augmentée permet une économie des ressources et un gain de temps précieux pour ce qui concerne les activités de maintenance, d’entretien et de sécurité. Tout cela s’inscrit dans le cadre de la continuité numérique, point essentiel de l’industrie 4.0.

    Pour aller plus loin

    Ne manquez pas le 3 mars prochain le workshop Vuforia Studio et Engine au Pavillon Immersif à Paris. Ce sera l’occasion d’essayer ces outils afin de les découvrir plus en profondeur.

    Cet article La révolution de l’industrie par PTC à l’aide de la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    ❌