Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 20 septembre 2019Vos flux RSS

Blood & Truth ajoute la compatibilité avec le « Aim » de Sony

Par Pierrick LABBE
Blood & Truch « Aim » Sony mise à jour

C’est une annonce qui nous a pris par surprise, même si on reconnaît sa pertinence. Blood & Truth, le jeu exclusif de la PSVR, est désormais partiellement compatible avec le contrôleur « Aim » de Sony. On vous explique.

C’est une nouvelle mise à jour qui devrait faire plaisir aux amateurs de Blood & Truth. On y trouve tout d’abord cinq nouveaux défis, les « Skeet Challenges » mais aussi une évolution logicielle qui pourrait augmenter la jouabilité.

Visez toujours mieux dans Blood & Truth avec le « Aim »

Dans cette mise à jour, les nouveaux défis proposent la même approche que les précédents. Vous devrez faire étalage de vos talents  l’arme à la main. A chaque fois, un thème différent, qu’il s’agisse d’une fusillade sur un toit de Londres ou bien en tirant sur des pigeons d’argile. Cependant, la vraie nouveauté avec cette mise à jour Blood & Truth c’est que les joueurs pourront désormais s’amuser avec « Aim », le contrôleur construit comme une réplique d’arme par Sony.

Pour la jouabilité, mais aussi l’immersion, cette mise à jour devrait quelque peu changer la vie des joueurs. Une petite animation mise en ligne sur le blog Playstation permet de voir concrètement quel serait le résultat. Jusque-là, il était seulement possible de joueur avec les contrôleurs Move ou les manettes Dualshock 4. En revanche, vraie mauvaise nouvelle, vous ne pourrez pas refaire la campagne avec la réalité virtuelle. En revanche, la dernière mise à jour permet aussi de profiter du mode « Hard ». L’utilisation du « Aim » de Sony avec Blood & Truth devrait apporter encore plus d’immersion dans ce jeu AAA.

Cet article Blood & Truth ajoute la compatibilité avec le « Aim » de Sony a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

La prochaine mise à jour de No Man’s Sky VR devrait améliorer les graphismes

Par Pierrick LABBE
No Man's Sky mise à jour

La toute prochaine mise à jour du jeu No Man’s Sky VR devrait apporter « une qualité d’image considérablement améliorée » sur PlayStation VR selon l’éditeur qui l’a publié sur Steam.

Le jeu d’exploration spatiale, qui a été adapté en réalité virtuelle, est particulièrement ambitieux. Il a été amélioré au fil du temps avant d’apparaitre en VR le mois dernier. Le jeu est disponible sur Valve Index, HTC Vive, Oculus Rift et PlayStation VR. Toutefois, les joueurs ont reproché à cette adaptation en réalité virtuelle sur PS VR d’avoir des graphismes peu évolués ce qui gâche quelque peu l’expérience surtout sur PlayStation VR. De nombreux commentaires en ce sens ont été publiés. Une demande prise en compte par le studio Hello Games qui promet d’améliorer les graphismes lors du prochain patch.

No Man’s Sky : une mise à jour améliorera les graphismes

Selon le journal des modifications expérimental de No Man’s Sky du 12 septembre publié sur Steam, la qualité d’image sur PlayStation VR devrait considérablement être améliorée. Cela passe notamment par une réduction du flou causé par la gigue TAA et des correctifs vont être apportés aux terrains de faible qualité ainsi qu’à l’atmosphère. Cette médiocre qualité visuelle sur PlayStation VR était reprochée par de nombreux joueurs.

Si la prochaine mise à jour permet de corriger ces soucis, il est possible que certains joueurs reviennent au jeu et en attire de nouveau. Notez que le journal des modifications indique également que le patch contiendra « plusieurs améliorations de rendu sur PC VR ». C’est cependant une habitude pour No Man’s Sky. Le studio a effectivement régulièrement écouté les doléances des joueurs pour apporter des correctifs améliorant nettement le jeu.

Cet article La prochaine mise à jour de No Man’s Sky VR devrait améliorer les graphismes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sony affirme que le cerveau humain s’habitue à la réalité virtuelle

Par Bastien L
sony shuhei yoshida psvr

Le cerveau humain s’habitue progressivement à la réalité virtuelle, et ceci permet d’éviter la sensation de Motion Sickness. C’est ce qu’affirme Shuhei Yoshida, Président du Sony Worldwide Studio…

Le Motion Sickness est une sensation très désagréable, qui peut littéralement ruiner l’expérience de la réalité virtuelle pour les utilisateurs qui en sont victimes. Cette sensation, comparable au mal de mer, provoque la nausée lorsque l’avatar du joueur bouge dans la VR alors que son corps est statique. Certains la ressentent immédiatement dès qu’ils plongent dans le virtuel, tandis que d’autres peuvent garder leur casque sur le nez pendant des heures sans ressentir d’inconfort.

Cependant, lors du Tokyo Game Show, Shuhei Yoshida de Sony a révélé au magazine Famitsu que le cerveau humain semble s’adapter à la réalité virtuelle. Au fil des trois dernières années, les utilisateurs de casques VR se seraient ainsi ” habitués ” à la VR et seraient de moins en moins victimes de Motion Sickness.

En guise d’exemple, Yoshida cite des expériences comme Borderlands 2 VR ou Skyrim VR. Ces deux jeux, disponibles sur le PSVR, proposent au joueur deux modes de locomotion : par téléportation, ou en déplacement libre. Ce choix est laissé aux utilisateurs, précisément parce que ” les désagréments sensoriels sont de moins en moins susceptibles de survenir à mesure que le cerveau s’accoutume à la VR “.

Sony estime que le Motion Sickness disparaît au fil du temps

De même, le jeu Iron Man VR qui sera très bientôt disponible sur PSVR permet aux joueurs de voler dans n’importe quelle direction. Pourtant, l’expérience se révèle fluide et naturelle et ne provoque pas de sensation de nausée. Selon Yoshida, ” aucun jeu VR ne propose une telle liberté de déplacement à l’heure actuelle “. Cependant, rappelons que le jeu Echo VR sur Oculus Rift lancé en 2017 permet lui aussi de voler librement sans provoquer de Motion Sickness…

Quoi qu’il en soit, les exemples cités par Yoshida démontrent que le design des jeux VR a progressivement évolué depuis le lancement des casques VR de première génération en 2016. Alors que les développeurs évitaient à l’origine de laisser les joueurs bouger librement pour éviter l’inconfort, ils leur laissent désormais davantage de liberté.

Cette évolution est en partie due au fait que les utilisateurs de casques VR s’habituent peu à peu, mais aussi à l’invention de nouvelles techniques de Game Design permettant de donner l’illusion du mouvement sans pour autant perturber l’oreille interne responsable du Motion Sickness. Si cette tendance continue, il sera bientôt possible de se déplacer aussi librement dans les jeux VR que dans les jeux vidéo classiques

Cet article Sony affirme que le cerveau humain s’habitue à la réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Imagine Communications Upgrades Playout at Australia’s Largest Managed Media Services Provider, NPC Media

Par Caroline Shawley

Bold collaborative commercial venture to be based on proven Imagine Communications IP technologies   AMSTERDAM, 13 September 2019 – Imagine Communications has been selected by NPC Media Pty Ltd, a venture formed between Australia’s largest commercial broadcasters, Seven (ASX:SWM) and Nine (ASX:NEC), to provide an extensive infrastructure upgrade of the National Playout Centre (NPC) in ...

Pixel Power adds Software Defined Uncompressed IP Capability to established StreamMaster Integrated Playout

Par Manor Marketing

IBC2019, 13-17 September, Stand 7.A05: Pixel Power has today announced it will be adding uncompressed IP playout capability, based on the SMPTE ST 2110 family of standards, to its already well established StreamMaster playout technology. The development comes as a natural progression of incorporating new standards within its software defined technology platforms: StreamMaster Media Processing ...

Afterlife : le court métrage interactif en live-action est disponible

Par Jason Filankembo
Afterlife

L’expérience interactive en live action Afterlife, à mi-chemin entre le jeu et le film, est disponible sur PSVR, Steam, Oculus et l’App Store. 

Grâce à des studios comme Quantic Dream ou Telltale (R.I.P), les jeux narratifs où les choix du joueur influencent l’histoire ont vu leur popularité exploser ces dernières années. De nombreux studios ont  leur ont emboîté pas depuis (DONTNOD, Supermassive Games). Les expériences du genre se faisaient tout de même assez rares en VR. Signal Space Lab s’est donc engouffré dans la brèche non sans originalité avec son nouveau “jeu” : Afterlife. L’expérience interactive des créateurs de We Happy Few est tournée avec de vrais acteurs et se situe à la frontière entre le jeu vidéo et le court métrage. Afterlife place le joueur au coeur de l’action et lui permet d’influencer l’histoire par ses choix. 

Afterlife : une expérience en VR atypique

Le court-métrage commence par une tragédie : un couple vient de perdre son enfant de manière dramatique. Le joueur incarne l’esprit du bambin en regardant les événements suivant sa mort. Des événements joués par de vrais acteurs donc. 

La plupart du temps, vous ne ferez que regarder les événements se dérouler. Mais parfois, vos actions auront un effet direct sur l’histoire. A la fin de chaque chapitre, vous avez la possibilité de voir quel embranchement vous avez choisi (et inversement) en fonction de vos décisions.

En plus de ce système de choix explicite, Afterlife permet aussi de changer l’histoire de manière implicite. Si vous choisissez de vous concentrer sur un personnage en particulier à différents moments du jeu, une scène ou un chemin complètement différent s’ouvre à vous. Cependant, rien n’indique clairement le moment où un tel choix est possible. Interviewé par Upload VR, Etienne Archambault, directeur interactif du studio canadien, estime que la mécanique suit quand même une certaine forme de logique : “Nous nous sommes assuré que tout était bien adapté à l’histoire (…) nous ne voulions pas que vous fassiez un choix, sauf quand cela avait un sens” explique-t-il. 

Afterlife a été nominé dans la catégorie “Meilleure Expérience Cinématographique” et “Meilleure Première Expérience” du Raindance Festival (18-29 septembre). Il est disponible sur Steam (Valve Index et HTC Vive), PS VR, Oculus et l’App Store. 

Cet article Afterlife : le court métrage interactif en live-action est disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

PlayStation VR : les 10 jeux les plus attendus avant la fin de l’année

Par Pierrick LABBE
Jeux PlayStation VR attendus fin de l'année sortie

De nombreux jeux PlayStation VR vont sortir avant la fin de l’année. Certains sont particulièrement attendus. Voici la liste des 10 jeux à surveiller qui sortiront fin 2019.

2019 aura été un bon cru pour les jeux PS VR. Beat Saber ou bien encore Blood & Truth » ont été particulièrement appréciés. Désormais tout le monde a le regard tourné vers « No Man’s Sky VR » qui attire toute l’attention. L’année n’est cependant pas terminée pour le casque de réalité virtuelle de Sony. En effet de nombreux jeux sont programmés dont certains particulièrement attendus avec impatience. Voici la liste des 10 titres les plus attendus dans les 3 prochains mois.

« Espire 1 : VR Operative » est sans doute le plus attendu

À en juger par la réaction en ligne, « Espire 1: VR Operative » est probablement ce que la plupart d’entre nous attendent avec impatience avant la fin de l’année. Ce jeu furtif de VR est essentiellement de Metal Gear Solid 2 en VR, offrant aux joueurs une quantité vertigineuse d’options pour se faufiler à des niveaux invisibles. Le jeu est déjà sorti sur Quest et a été particulièrement bien reçu par la critique. La date de sortie de « Espire 1 : VR Operative » est prévue pour le 27 septembre prochain.

Doctor Who The Edge Of Time New : un jeu PlayStation VR

Après un excellent court métrage d’animation en réalité virtuelle dans Doctor Who au début de cette année, le moment est venu pour l’événement principal. Le développeur Maze Theory travaille effectivement sur une expérience de réalité virtuelle axée sur la narration qui parcourt le monde du Doctor Who. Vous allez voyager à différentes époques et rencontrer les méchants emblématiques de cet univers, résoudre des énigmes et partir à la recherche du docteur lui-même.

Golem : l’un des jeux les plus espérés sur PS VR

Il est difficile de croire que Golem est vraiment en train de sortir. Ce premier projet des anciens développeurs Bungie de Highwire Games avait effectivement été annoncé… avant la sortie du PlayStation VR. Son lancement était prévu pour début 2018, avant qu’un retard de dernière minute ne l’ait plongé dans l’ombre pendant plus d’un an. Nous savons désormais maintenant que sa sortie se produira bel et bien cet automne et nous sommes toujours aussi intrigués par le combat à l’épée à la première personne et l’histoire unique que le jeu sur PlayStation VR annonce. Espérons toutefois que le jeu répondra aux attentes.

Gorn : la boucherie attendue sur PlayStation VR

La version PlayStation VR du simulateur de gladiateur sanglant de Free Lives est toujours en préparation pour une sortie cette année. Sur PC, Gorn est l’un des jeux les plus brillants et les plus attrayants de la réalité virtuelle, offrant un pur carnage lorsque l’on combat, tranche et poignarde à travers des vagues gladiateurs stupides.

Iron Man VR : un doute sur sa date de sortie

Iron Man VR ressemble à un miracle technique. Malgré le suivi limité du PS VR, le jeu permet aux joueurs de faire le tour de leur objectif lorsque vous zoomez sur des horizons, ce qui permet aux ennemis de s’envoler. Pourtant, nous n’avons vu qu’une très petite partie de ce qui nous est raconté, c’est une aventure complète avec sa propre histoire. Si toutefois Iron Man VR arrive vraiment cette année, nous espérons en savoir plus à ce sujet dans un avenir très proche.

Groundhog Day: Like Father Like Son : lui aussi très attendu

La suite de Groundhog Day en réalité virtuelle n’est probablement pas ce que vous pensiez ajouter à votre collection de jeux PlayStation VR cette année. Pourtant, « Groundhog Day: Like Father Like Son » est l’un des jeux de réalité virtuelle les plus prometteurs à l’horizon de la fin de l’année. Il cherche à combiner histoire et interaction de manière significative, avec quelques mini-jeux amusants jonchant le chemin. Nous verrons ce qu’il a été fait lors de la sortie du jeu prévue le 17 septembre.

The Walking Dead: Onslaught, Les zombies n’ont qu’à bien se tenir

Survios a plus que prouvé sa capacité à répondre aux attentes de séries comme Creed et Westworld. Dans cet esprit, nous sommes impatients de voir ce que l’équipe peut apporter au médium avec son premier jeu de tir VR linéaire et narratif (et son premier jeu de tir en général depuis Raw Data). Défini pendant les événements de la série, cela promet plus de meurtres de zombies que vous ne pouvez secouer un bâton.

Budget Cuts : une adaptation PlayStation VR très attendue

Espire 1 n’est pas le seul jeu furtif à s’adapter au PS VR. Le Budget Cuts de l’année dernière, le succès populaire de la série indie en VR, devraient également arriver sur le casque de Sony. Dans Budget Cuts, vous vous faufilez dans les bureaux, en esquivant les robots ennemis et en lançant occasionnellement un couteau ou deux. La version PC du jeu présentait de nombreux problèmes lors de son premier lancement, mais son noyau était agréable. Espérons que cela sera également possible dans la version PlayStation VR.

Final Assault : une autre adaptation PS VR

Le développeur indépendant Phaser Lock Interactive travaille en réalité virtuelle depuis un certain temps et Final Assault est l’une de ses versions les plus perfectionnées et les meilleures à ce jour. Sur PC, c’est un jeu doté de visuels incroyablement détaillés et des modes multi-joueurs amusants. Nous savons que le jeu passera bientôt sur PS VR plus tard dans l’année et nous espérons qu’il résistera dans tous les domaines.

Concrete Genie : deux modes proposés sur PlayStation VR

L’histoire de l’intimidation et de la camaraderie de Concrete Genie est très prometteuse, mais nous sommes tout aussi intéressés à vérifier l’étendue de ses offres de réalité virtuelle. Au lancement, le jeu proposera deux modes de réalité virtuelle, l’un avec sa propre mini-campagne et l’autre qui vous permet de manipuler un contrôleur PlayStation Move pour peindre à votre guise. Nous serons très intéressés de voir comment le jeu se traduira en réalité virtuelle lors de son lancement le 8 octobre.

Notez toutefois que certains jeux pourraient sortir un peu plus tard que prévu et n’apparaitre que début 2020. Quoi qu’il en soit, le choix risque d’être difficile à noël face à toutes ces nouveautés de qualité…

Cet article PlayStation VR : les 10 jeux les plus attendus avant la fin de l’année a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

End Space disponible dès maintenant sur Oculus Quest

Par Jason Filankembo
End Space

End Space, le jeu de batailles spatiales sorti en 2016, est disponible dès aujourd’hui sur Oculus Quest au prix de 14,99€. 

Après l’Oculus Rift, l’Oculus Go et le Gear VR, End Space s’invite sur une nouvelle plateforme. L’oeuvre conçue par Justin Wasilenko est disponible sur Oculus Quest depuis le 29 août dernier. 

End Space a encore beaucoup à offrir selon son créateur

L’aventure vous plonge au coeur de batailles spatiales en réalité virtuelle. Votre mission est simple : protéger à tout prix la technologie secrète de l’United Trade Consortium. Vaisseaux, météorites, mitrailleuses, lasers : tous les codes du jeu dans l’espace sont présents. Le jeu n’a cessé de connaître des ajouts depuis sa sortie en 2016. 

A l’époque seulement disponible sur Gear VR, le jeu aujourd’hui multi-plateformes s’est vu agrémenter de nouveaux niveaux, un scénario, du voice-acting, la localisation ou encore de nouvelles méthodes de contrôle. 

Justin Wasilenko ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le créateur du jeu souhaite ajouter un mode vague infini avec un classement. Il compte également ajouter de nouvelles missions à même de faire avancer l’histoire et plus de types d’armes. La sauvegarde dans le cloud devrait aussi permettre d’arrêter une partie sur Quest pour la reprendre sur Rift et inversement.

L’arrivé d’End Space sur le dernier casque autonome d’Oculus est accompagnée d’une autre bonne nouvelle : le jeu sera gratuit pour les joueurs possédant déjà le jeu sur Rift. Le prix d’End Space est descendu à 14,99€ sur Oculus Rift pour s’aligner sur le prix de vente du jeu à sa sortie sur Quest.

Cet article End Space disponible dès maintenant sur Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Paper Beasts vous emmène vers de fabuleuses destinations

Par Pierrick LABBE
Paper Beasts

C’est un jeu qui sera une exclusivité du PSVR. Cependant, pour les amateurs de natures sauvages et de voyages originaux Paper Beasts pourrait bien se révéler incontournable.

On peut vous le dire, les présentations de nouvelles expériences ne sont pas toujours réussies. De nombreuses plateformes et développeurs s’y sont déjà cassés les dents. Ce n’est cependant vraiment pas le cas de cette initiative originale.

Paper Beasts : par le designer de Another World

Derrière le projet Paper Beasts présenté au Gamescom, on trouve Eric Chahi, le designer qui était à l’origine du très bon Another World. Son nouveau projet est du genre comme vous n’en avez sans doute jamais vu en réalité virtuelle. Une fois le casque PlayStation VR enfilé, vous vous retrouvez à l’intérieur d’un écosystème animalier entièrement simulé, parfaitement immersif et totalement séduisant. C’est une exploration en réalité virtuelle qui vous emmène aux racines de ce que vous aimez, de ce que vous connaissez. On se croirait parfois au milieu d’un documentaire animalier quand les animaux se déplacent entre les dunes de sables ou s’arrêtent pour boire dans une petite mare d’eau.

Avec Paper Beasts, on ressent un pincement quand ils succombent sous les attaques d’un prédateur. Vous pourrez vous surprendre à les regarder encore et encore, observant avec envie leurs mouvements, vous pourrez même leur donner à manger de petites boules de papier, alors qu’ils suivent du regard la main où vous tenez leur récompense. C’est toute une expérience qui vous donnera envie de rester puis d’y revenir. Cela nous manque déjà.

Cet article Paper Beasts vous emmène vers de fabuleuses destinations a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Espire 1 : VR Operative a enfin une date de lancement et un trailer

Par Pierrick LABBE
Espire 1 : VR Operative

Cela fait désormais un très long moment que Espire 1 : VR Operative se faisait attendre après avoir été dévoilé et ébloui le public à l’E3. Bonne nouvelle, la sortie est annoncée pour le mois de septembre.

Tripwire Interactive, le studio à l’origine du jeu et le développeur Digital Lode ont décidé de faire une très belle surprise à leurs futurs clients en cette fin de mois d’août. On ne vous cache pas, que les derniers jours d’attente vont encore être très longs. Voici, ci-dessous, le nouveau trailer du jeu très attendu.

Espire 1 : VR Operative donne rendez-vous le 24 septembre

Dans un peu moins d’un mois le jeu d’infiltration silencieuse sera donc lancé. Le 24 septembre très exactement pour une sortie plutôt massive puisque Espire 1 : VR Operative sera disponible en même temps sur les plateformes suivantes : Rift, Vive, Index, casques Windows VR, Quest et même PlayStation VR. Bref, rare seront ceux qui ne pourront pas en profiter. Au vu des images qui ont déjà été montrées, le jeu en réalité virtuelle devrait tout simplement être le premier grand jeu d’infiltration en VR.

Espire 1 : VR Operative est déjà en précommande sur Steam dès aujourd’hui. Et la bonne nouvelle, c’est que si vous vous laissez tenter, vous aurez aussi le droit à Killing Floor : Incursion 100% gratuitement. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est un jeu en mode survivor en mode coopération dans un monde dominé par les zombies. Si vous commandez le jeu sur PlayStation VR, vous aurez le droit à 15% de réduction à partir du 30 août.

Cet article Espire 1 : VR Operative a enfin une date de lancement et un trailer a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Arizona Sunshine : le DLC The Damned repoussé à plus tard dans l’année

Par Jason Filankembo
Arizona Sunshine

La sortie de l’extension The Damned du jeu Arizona Sunshine, initialement prévue pour le 27 août, est reportée, a annoncé le studio Vertigo Games. 

Il faudra patienter un peu pour dégommer du zombie. Alors que sa sortie était prévue le 27 août, le deuxième DLC d’Arizona Sunshine, intitulé The Damned, est repoussé. Le studio de développement du jeu, Vertigo Games, a annoncé la nouvelle aujourd’hui.

Arizona Sunshine – The Damned : Vertigo Games justifie le report

Dans son communiqué, Vertigo Games explique pourquoi l’extension ne pouvait paraître ce 27 août : “The Damned est la plus grande mission d’Arizona Sunshine à ce jour. Il est important pour nous de livrer un jeu qui soit d’une qualité irréprochable. Malheureusement, cela signifie qu’il faut plus de temps que prévu pour se préparer à la sortie”. Les Hollandais n’ont pas précisé quand sortira le DLC. Une vague fenêtre sortie est évoquée : d’ici la fin de l’année 2019.

Arizona Sunshine est un shooter au gameplay grisant se déroulant dans l’Arizona. Alors que les zombies pullulent, le joueur a pour objectif de trouver de l’aide dans cette région hostile. De nombreuses armes sont à disposition pour exterminer la menace. L’extension The Damned emmènera le joueur dans un nouvel environnement, loin des déserts, caves et tunnels arizonniens du jeu original. Le DLC promet “un environnement vaste et complètement nouveau avec une sensation d’échelle unique” indique Vertigo Games. Le studio ajoute que les capacités de survie en VR des joueurs seront poussées à leur limite. Ne manque plus qu’une date de sortie.

Arizona Sunshine est disponible sur Oculus Rift, Rift S, HTC Vive et PS VR. The Damned sortira sur tous ces supports, mais également sur Valve Index.

Cet article Arizona Sunshine : le DLC The Damned repoussé à plus tard dans l’année a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Firewall Zero Hour : 6 jours d’essai gratuit pour les abonnés PS Plus

Par Jason Filankembo
Firewall Zero Hour

Pour son premier anniversaire, Firewall Zero Hour sera jouable gratuitement du 28 août au 2 septembre pour les membres PS Plus.

Le 29 août 2018, sortait Firewall Zero Hour. Le FPS en équipe de First Contact, exclusif au PS VR de Sony, fut acclamé par la critique. Aujourd’hui, il est l’un des meilleurs jeux en réalité virtuelle sur PlayStation 4. Les développeurs ont décidé de célébrer le premier anniversaire du jeu en offrant six jours d’essai gratuits (du 28 août au 2 septembre) aux abonnés PS Plus. 

Firewall Zero Hour : Six jours d’essai et double XP 

Cette période gratuite permettra à certains joueurs de découvrir un shooter tactique extrêmement immersif en 4 contre 4. Coopération et communication sont les maîtres de mots d’un FPS qui vous demandera de jouer de façon stratégique pour gagner. Le jeu en réalité virtuelle propose une utilisation parfaitement adaptée du Aim Controller de Sony (toutefois facultatif). 

First Contact n’oublie pas ses fans de la première heure. Pendant ces six jours d’essai, l’expérience reçue sera également doublée pour tous les joueurs. Une très bonne raison de (re)plonger au coeur de l’action. Au mois de juin, le studio avait proposé une offre similaire, mais seulement sur un week-end ( 29 et 30 juin). Ces périodes d’essai sont idéales pour savoir si le jeu peut potentiellement vous plaire avant de passer à la caisse. Notez bien qu’il faut être abonné au service PS Plus pour en profiter. Firewall Zero Hour est vendu au prix de 29,99€ sur le Playstation Store.

Cet article Firewall Zero Hour : 6 jours d’essai gratuit pour les abonnés PS Plus a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Canal+ Myanmar FG selects Profuz Digital’s LAPIS

Par RadianceC

Profuz Digital’s LAPIS is system of choice for Canal+ Myanmar FG   Canal+ Myanmar FG selected Profuz LAPIS to manage localization of thousands of hours of content, ensuring quality subtitling & file-format compliance for playout System integration specialist PBT EU is delighted to announce the adoption of the Profuz LAPIS system at CANAL+ Myanmar FG, ...

Densitron introduces two new WUXGA HDMI monitors

Par Page Melia PR

Kent, UK, 28 August 2019 – Densitron, the global leader in innovative Human Machine Interaction (HMI) and display technology today introduced 7” and 10.1” WUXGA display monitors for broadcast, control and monitoring, test and measurement, and industrial applications. Both of the monitors feature convenient HDMI connectivity, in-plane switching, high contrast, 1200×1920 resolution, improved colour saturation, ...

Cinegy to demonstrate real time 8K video editing and display capabilities with Sharp at IBC 2019

Par Manor Marketing

IBC 2019, 13-17 September, Stand 7.A01:  Cinegy, the global leader for broadcast playout software in the cloud, has announced that it will showcase the full scope of its 8K recording, capture, archive, and encoding capabilities during IBC 2019. On its IBC stand, Cinegy will feature the eye-popping Sharp 8M-B80AX1E 8K displays, the first 80-inch 8K ...

The Curious Tale of the Stolen Pets, une histoire touchante

Par Pierrick LABBE
The Curious Tale of the Stolen Pets

The Curious Tale of the Stolen Pets est un petit jeu très particulier qui a été dévoilé à l’occasion de Gamescom, par Fast Travel Games, le studio derrière le très bon Apex Construct. On fait les présentations.

C’est une introduction plutôt limitée de cette expérience qui a été offert à travers un seul niveau. Cependant, on peut déjà vous dire que l’on y reviendra avec plaisir une fois l’heure venue

The Curious Tale of the Stolen Pets, une expérience incontournable

C’est donc un jeu qui se déguste encore et encore avec l’Oculus Touch. The Curious Tale of the Stolen Pets vous offre donc des puzzles à travers des scènes sous formes de diaporamas. Le premier niveau, présenté à la Gamescom, vous met donc face à une île en train de flotter face à fous. Avec le contrôleur de l’Oculus Touch en main vous pouvez la faire tourner et l’observer sous tous les angles. Cela permet de découvrir un coffre fermé, plein de petites portes et d’éléments interactifs en tout genre. Presque tout peut en fait réagir, de quoi donner une impression de vie à l’île.

Votre objectif dans The Curious Tale of the Stolen Pets est de trouver tous les animaux qui se trouvent sur le diorama en complétant des petits puzzles et en résolvant des énigmes. Certaines seront particulièrement simples, d’autres demandent en revanche que vous vous montriez particulièrement inventif. Son lancement est prévu d’ici la fin de l’année sur plusieurs casques dont les Oculus Quest, Oculus Rift, PS VR, Valve Index, HTC Vive ou encore les casques Windows VR…

Cet article The Curious Tale of the Stolen Pets, une histoire touchante a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sony fait don d’Astro Bot Rescue Mission à certains joueurs PS4

Par Jason Filankembo
Sony

Certains possesseurs de Playstation 4 ont eu la chance de recevoir gratuitement le jeu Astro Bot Rescue Mission de la part de Sony. 

C’est une bien belle nouvelle qu’ont reçue une poignée de possesseurs PS4. Les heureux élus se sont vu offrir l’un des meilleurs jeux en réalité virtuelle de la console : Astro Bot Rescue Mission. Ils ne doivent ce cadeau à personne d’autre qu’à Sony, l’éditeur lui-même. La firme n’explique guère comment les joueurs ont été choisis : “Pas de piège, pas de liens… Nous vous offrons simplement un jeu PlayStation VR” explique Sony dans son mail accompagné d’un code pour télécharger le jeu sur le PlayStation Store. 

Certains joueurs ne possèdent même pas le PSVR de Sony

L’information de ce cadeau de Sony est apparue sur Reddit le 24 août dernier. Certains utilisateurs de la plateforme affirment posséder le casque PlayStation VR, mais ne pas avoir reçu le cadeau de Sony. Plus étonnant, des joueurs PS4 qui n’ont pas le casque de réalité virtuelle ont aussi obtenu Astro Bot Rescue Mission. Une tactique de Sony pour inciter les bénéficiaires à acheter le PlayStation VR ? Difficile de ne pas évoquer cette possibilité. 

Pour les autres, on peut imaginer qu’il s’agit d’une belle façon de l’éditeur de les remercier de posséder le casque. Quoi qu’il en soit, les heureux élus ont tous un point commun : leur abonnement au service PlaystationPlus. Si vous avez la chance d’en faire partie, n’oubliez pas que l’offre est valable jusqu’en décembre 2019, comme précisé dans le mail de Sony. Il serait dommage de ne pas profiter de l’un des tout meilleurs jeux en VR de la PlayStation 4, voire toutes plateformes confondues.

Cet article Sony fait don d’Astro Bot Rescue Mission à certains joueurs PS4 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

The Philippines’ Cignal TV Expands Playout Capabilities with Imagine Communications

Par Caroline Shawley

  Compact, powerful playout platform adds functionality and resilience; provides stepping stone to IP connectivity in the future   HONG KONG, 22 Aug 2019 – Cignal TV, the leading satellite broadcaster in the Philippines, has expanded its playout capacity using the fully integrated Versio™ modular playout solution from Imagine Communications. Cignal TV broadcasts premium content ...

Groundhog Day VR : le 17 septembre est un jour sans fin

Par Gaetan R
groundhog day vr

Sony MWM Immersive et Tequila Works ont présenté la date de sortie de Groundhog Day VR : Like Father Like Son. L’aventure sera disponible le 17 septembre sur Oculus Rift, HTC Vive et PS VR.

Alors que le salon de la Gamescom bat son plein, Sony multiplie les annonces concernant les jeux VR. Cette fois-ci, c’est la date de sortie de l’adaptation d’Un jour sans fin (Groundhog Day dans la langue de Shakespeare) qui a été annoncée. Groundhog Day VR: Like Father Like Son sera compatible HTC Vive, Oculus Rift et PS VR et coûtera 29,99 euros.

La ville de Punxsutawney est une nouvelle fois le théâtre de cette aventure temporelle. Cette fois-ci vous ne suivez pas les péripéties de Phil Connors (Bill Murray dans le film), mais de son fils, Junior. Le scénario se déroule de nos jours et confronte Phil Connors Junior à des énigmes ainsi qu’à la même boucle temporelle vécue par son père.

Groundhog Day VR : la suite d’Un jour sans fin… pour les ados

Les développeurs ont choisi une esthétique cartoonesque tout en conservant certains personnages du film culte de 1993. Junior rencontrera notamment Rita, sa mère. Vous pourrez visiter les décors typiques inlassablement parcourus par Bill Murray autrefois.

Jake Zime, Senior Vice-Président VR chez Sony Pictures Entertainment déclare : “En prolongeant le monde de Un jour sans fin dans un jeu en réalité virtuelle, nous pouvons présenter à la nouvelle génération la magie du film et développer cet univers. Alors que le jeu présente une histoire et un protagoniste nouveaux et modernes, les thèmes explorés par le film original sont toujours d’actualité.”

Groundhog Day VR : Like Father Like Son profite d’une démo jouable à la Gamescom, à Cologne en Allemagne. Les précommandes sont ouvertes depuis hier au prix de 26,99 euros. Les premiers acheteurs recevront une copie numérique du film en Amérique du Nord.

Cet article Groundhog Day VR : le 17 septembre est un jour sans fin a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Witching Tower : la version PS VR arrive à l’automne

Par Gaetan R
witching tower

Le jeu d’aventure Dark Fantasy Witching Tower arrive sur PS4 en fin d’année, à l’automne. Les possesseurs du PS VR pourront découvrir un titre récompensé à de nombreuses reprises. 

Witching Tower est disponible sur PC via l’Oculus Rift et le HTC Vive depuis le 25 octobre 2018. Le titre à l’ambiance lugubre a sûrement attiré assez de joueurs pour permettre un portage sur PS4. C’est par le biais d’une bande-annonce postée par le compte Youtube que l’on apprend sa compatibilité prochaine avec le casque VR de Sony. Le titre sera normalement disponible à l’automne prochain. Selon les développeurs, le portage est bientôt terminé.

Witching Tower : une histoire intéressante mêlant sorcellerie et nécromancie

Dans Witching Tower, vous incarnez Anna Holland, une reine déchue détenue par une sorcière dans une de ses tours jumelles. Après un rêve étrange, la jeune femme se découvre des pouvoirs de nécromancie. Elle peut faire revenir les morts à la vie. A travers cette aventure, vous devez les pièges et les énigmes auxquels se confrontera Anna. Dark Fantasy oblige, vous aurez à vous défaire de nombreux ennemis.

Armes, boucliers, pouvoirs et items vous aideront dans cette quête plutôt bien écrite. Comme dans un Skyrim, notre personnage évolue au fil de l’aventure afin de combattre les gardiens de la sorcière.

Lors de notre test sur PC, nous avions noté l’efficacité des énigmes et la variété du gameplay. En revanche, Witching Tower n’est pas recommandable aux personnes atteintes de motion sickness. Le jeu souffre d’un inconfort visuel important et de quelques défauts d’ergonomie. Espérons que Daily Magic Production, le studio derrière ce titre, règle ces petits soucis afin d’améliorer l’expérience sur PS VR.

Cet article Witching Tower : la version PS VR arrive à l’automne a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Battlewake : le jeu de pirate en VR disponible le 10 septembre

Par Gaetan R
battlewake vr

Le très attendu Battlewake a enfin une date de sortie. L’expérience multijoueur de piraterie en VR sera disponible au mois de septembre sur PC et PS VR

Tout le monde sur le pont ! Battlewake, le jeu développé par Survios,  a enfin une date de sortie. Vous pourrez voguer sur les mers caribéennes dès le 10 septembre. Le titre sera d’abord accessible sur PC (Oculus Rift et HTC Vive) et PS VR. Malheureusement, le planning n’a pas encore été dévoilé pour la version Oculus Quest.

Pour rappel, Battlewake vous met à la barre d’un navire pirate. En solo ou en multijoueur, vous devrez affronter vos rivaux à coup de canons. La campagne principale comprend 20 niveaux que l’on peut parcourir seul ou entre amis.

Battlewake promet des affrontements explosifs en VR

Bien évidemment, les joueurs sont particulièrement curieux de voir si le mode PVP tient toutes ses promesses. En effet, les développeurs de Battlewake ont principalement axé leur communication sur cette fonctionnalité.

Il ne s’agit pas seulement de détruire les  vaisseaux ou les frégates adverses, mais également de prendre des niveaux. Votre personnage évolue au fur et à mesure de vos parties, tout comme votre bateau. Vous aurez à disposition 13 armes différentes pour réduire en bouilli tous les affreux atteints du scorbut qui se dresseront sur votre chemin.

Avant cette annonce, Survios avait conduit une bêta fermée en juillet. Les premiers retours des joueurs et des journalistes promettent des parties endiablées.

Espérons que l’autre projet en cours dans le studio, The Walking Dead VR, n’ait pas un impact négatif sur Battlewake. Pour notre part, nous hisserons le pavillon noir dès le 10 septembre.

Cet article Battlewake : le jeu de pirate en VR disponible le 10 septembre a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Final Assault débarque désormais sur le PlayStation VR

Par Pierrick LABBE
Final Assault PlayStation VR

Le jeu Final Assault, qui fait partie des meilleurs du genre pour la stratégie en temps réel, va bientôt débarquer sur le PS VR. C’est ce qui vient d’être confirmé par le studio Phase Lock Interactive.

Le jeu va débarquer sur le PlayStation VR dans le dernier trimestre de l’année 2019 mais ce n’est pas la seule bonne nouvelle pour les fans de cette expérience. On fait le point sur ce qui vous attend.

Final Assault en réalité virtuelle : du nouveau contenu à venir

Cette version sur la PS4 pour le PlayStation VR de Final Assault proposera en effet aussi le crossplay aux utilisateurs avec les propriétaires d’un casque de réalité virtuelle pour PC. Il sera possible de découvrir dans peu de temps le rendu à venir sur le PlayStation VR à l’occasion de Pax West à Seattle. Phaser Lock a dévoilé une information qui devrait faire plaisir aux fans de Final Assault. Le jeu de stratégie en temps réel proposera aussi du nouveau contenu pour le jeu à cette occasion, mais on ignore de quoi il s’agira exactement.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Final Assault, c’est un jeu en 1 vs 1 avec deux joueurs qui commencent chacun à un bout de la carte. Il faut acheter des unités et les envoyer à l’attaque de la base de votre adversaire. Le tout avec une approche qui est plutôt innovante, sans pour autant essayer de se frotter aux modèles du genre sur PC, notamment d’un point de vue graphique. Mais il est tout de même incontournable.

Cet article Final Assault débarque désormais sur le PlayStation VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Ikea Symfonisk : AirPlay 2 pour 100 €

Par Pierre Dandumont

Depuis quelques jours, Ikea vend des enceintes Wi-Fi dans une nouvelle gamme, Symfonisk. Et les enceintes en question, conçues en partenariat avec Sonos, sont compatibles AirPlay 2. Je vous livre ici un test avec un seul prisme : la compatibilité avec des appareils Apple. Pour le reste, il y a d’autres sites Internet (et le magazine Canard PC Hardware).

Ikea propose deux enceintes différentes, en deux couleurs, avec des accessoires. La première (que je teste) est une enceinte de bibliothèque vendue 100 €. Elle existe en blanc ou en noir, et Ikea propose deux kits d’accessoires, un pour la fixer dans une cuisine sur des barres horizontales, et un pour la fixer au mur comme une étagère. La seconde enceinte prend la forme d’un pied qui ressemble (de loin) à un HomePod surmonté d’un support pour une ampoule E14 (non fournie). Au vu des tests, la seconde (vendue 180 €) a moins d’intérêt, la finition ne semble pas parfaite et le design critiquable.

La version blanche


Les boutons

Ikea vend ses enceintes en magasin, mais livre aussi. Attention, la livraison classique reste à un prix honnête (6 €), mais le retrait en magasin est payant, et assez cher (14 €). Visiblement, la marque préfère qu’on aille en magasin pour acheter d’autres choses, et pas uniquement pour récupérer l’enceinte.

Premier truc vraiment énervant, je n’ai pas trouvé la possibilité de configurer l’enceinte sans passer par l’application Sonos. Elle a le défaut de demander la création d’un compte, et cette création n’a pas été sans heurts. En effet, le mail de confirmation n’est pas arrivé directement. En fait, j’ai même dû changer d’adresse pour recevoir le mail, et le premier est arrivé plusieurs dizaines de minutes plus tard . Ensuite, comme souvent, l’enceinte a reçu une mise à jour de firmware. Le passage par l’application Sonos nécessite d’entrer le mot de passe Wi-Fi manuellement, de se promener dans la pièce pour régler le son (c’est optionnel), etc. Une fois l’enceinte installée, vous pouvez désinstaller l’application Sonos.

Compte obligatoire


Détectée

Une fois l’enceinte configurée, il est possible de l’ajouter dans Maison. Il faut ajouter un accessoire, indiquer l’absence de code et sélectionner l’enceinte. Bon, avec les systèmes actuels, l’intérêt est limité : l’icône ne bouge pas, n’indique pas la lecture. Mais cette intégration permet de demander à Siri de jouer une musique dans une pièce par exemple. iOS 13 et macOS Catalina devraient ajouter quelques options d’automatisation.

Dans Maison

La synchronisation entre l’enceinte et l’iPhone marche assez bien. Ikea n’a pas intégré de microphone dans l’enceinte, et uniquement les trois boutons physiques. Si elle fonctionne avec Siri (et d’autres assistants), c’est uniquement via un smartphone ou un autre assistant (Google Home, Echo Dot, HomePod, etc.). Le bouton Play fonctionne avec une latence acceptable, tout comme les boutons de volume, même si le curseur n’est pas synchronisé avec le réglage de volume de l’iPhone. Une pression sur les boutons physiques n’augmente pas le volume d’un cran sur l’iPhone, il faut deux à trois pressions.

On peut enlever la grille facilement

Dans les options liées à Sonos, il est possible de lier deux enceintes pour créer du stéréo, comme avec deux HomePod, mais je n’ai pas testé (je n’en ai qu’une). La qualité du son, pour une enceinte à 100 €, reste assez correcte. C’est nettement au-dessus d’un Amazon Echo ou d’un Google Home, sans atteindre la puissance et le son d’un HomePod (nettement plus cher). La liaison est solide en Ethernet (normal) mais l’enceinte fonctionne aussi en Wi-Fi. Assez bizarrement, elle se connecte en 802.11g à ma borne, mais mais le flux est stable tout de même, avec une latence audible et notable sur de l’audio, comme d’habitude en AirPlay 2. La documentation (FCC) indique pourtant du 11n, ce qui semblerait logique en 2019.

Enfin, le design est assez passe-partout sur la version de bibliothèque. On peut accrocher l’enceinte au mur, la placer dans une bibliothèque, verticalement, horizontalement, etc. C’est plutôt discret, et la possibilité de rester en Wi-Fi simplifie les branchements. Même en Ethernet, Ikea fournit le câble et les ouvertures à l’arrière permettent de camoufler le tout facilement. Attention quand même, l’enceinte ne dispose pas d’entrées audio classique (pas de jack) et n’est pas compatible Bluetooth.

Elle s’intègre facilement dans une bibliothèque

Pour un usage AirPlay (je détaillerais plus le reste dans Canard PC Hardware), c’est tout de même plutôt efficace pour le prix. C’est clairement le meilleur rapport qualité/prix en AirPlay 2, même si l’installation peut être un peu compliquée. Ce n’est pas aussi bien intégré qu’un HomePod à l’installation, mais ça reste assez simple et rapide. Et une fois que c’est réglé, c’est transparent à l’usage.

No Man’s Sky: Beyound possède enfin une date de sortie !

Par Pierrick LABBE
No Man's Sky: Beyound

No Man’s Sky: Beyond qui proposera donc un support intégral pour le jeu en réalité virtuelle sera lancé officiellement à partir du 14 août prochain. Les joueurs sont déjà impatients !

C’est dans moins de deux semaines que l’on pourra donc enfin découvrir ce jeu en réalité virtuelle particulièrement attendu. A la fois une éternité et une goutte d’eau par rapport à l’attente complète.

No Man’s Sky: Beyound pour voyagez dans l’espace en réalité virtuelle

Vous allez donc pouvoir enfiler votre casque de réalité virtuelle, vous mettre aux commandes de votre vaisseau spatial et commencer à explorer l’espace, une galaxie après l’autre. Si vous préférez garder les pieds au sol, il sera aussi possible d’explorer des planètes dans tous les coins. No Man’s Sky: Beyond décliné en VR avait été annoncé en début d’année, avec de nouvelles fonctions pour le jeu online. Pour l’instant, il manque encore des éléments concrets sur d’autres éléments de l’évolution du jeu. Sans aucun doute, de nouvelles informations devraient désormais être dévoilées dans les prochaines semaines.

Cette annonce n’est pas vraiment une surprise puisque le jeu vient d’être noté par ESRB et Sean Murray qui a aussi annoncé être impressionné par l’amplitude du jeu. En théorie, pour ceux qui ne le connaissent pas, No Man’s Sky: Beyond propose une expérience illimitée ou presque, avec des milliards de planètes, générées aléatoirement. Vous pouvez passer votre temps à ne rien faire ou bien terraformer des planètes et construire des bâtiments. Vous pouvez aussi tenter de rejoindre le cœur de l’univers… A vous de choisir !

Cet article No Man’s Sky: Beyound possède enfin une date de sortie ! a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Concrete Genie aura deux modes PS VR : trailer de ce jeu magnifique

Par Pierrick LABBE
Concrete Genie

Concrete Genie est un jeu prévu sur écran plat sur PS 4. Le jeu plein de poésie et de couleurs aura droit à deux modes PlayStation VR à sa sortie le 9 octobre. Découverte du trailer.

Tous les jeux ne se prêtent pas à la réalité virtuelle. D’autres, bien trop complexes, ne peuvent pas être adaptés à la VR du fait des limitations techniques imposées par les casques de réalité virtuelle. Pourtant, lorsqu’un jeu magnifique développé pour les écrans plats en 2D peut aussi être adapté à la VR, il serait dommage de s’en priver. C’est ce qu’à du penser le studio PixelOpus pour ce jeu et a donc décidé de proposer deux modes PlayStation VR gratuits dès sa sortie. Découverte de ce jeu magique et intrigant dans ce premier trailer ci-dessous.

Concrete Genie aura 2 modes PlayStation VR

Concrete Genie est un peu un ovni dans le monde des jeux-vidéo. Vous incarnerez le personnage de Ash, un adolescent qui vit dans une ville portuaire quasi abandonnée, polluée et dans laquelle sévissent une bande malfaisante qui a dérobé et éparpillé vos dessins. Grâce à un pinceau magique que vous découvrez, vous pouvez peindre les murs grisâtres de la ville pour faire disparaitre pollution et graffitis.

Vous pouvez aussi dessiner des monstres sur les murs qui vous aideront dans votre aventure pour retrouver vos dessins éparpillés aux quatre coins de la ville. Vous devrez, pour cela, remplir des objectifs. La sortie de Concrete Genie est prévue le 9 octobre prochain mais il est déjà possible de le précommander. Deux modes réalité virtuelle seront disponibles gratuitement pour les possesseurs d’un PlayStation VR.

Cet article Concrete Genie aura deux modes PS VR : trailer de ce jeu magnifique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

« Wolfenstein : Cyberpilot » est le jeu qui devrait déjà être sur votre PS VR

Par Pierrick LABBE
« Wolfenstein : Cyberpilot »

Lancé le 26 juillet dernier, ce jeu inscrit la franchise dans une nouvelle génération. Il s’agit là d’une suite / histoire complémentaire de Wolfenstein : Youngblood.  On fait les présentations de ce jeu qui s’annonce déja comme un incontournable.

Vous aimez tuer des nazis ? Et si vous le faisiez à Paris en réalité virtuelle ? C’est ce que vous propose de faire ce jeu en VR qui constitue la première occurrence de la franchise dans le domaine de la réalité virtuelle.

Wolfenstein saute le pas de la réalité virtuelle

Dinga Bakaba, directeur du jeu chez Arkane Lyon, s’est confiée sur les avantages de décliner l’univers de Wolfenstein dans le monde de la réalité virtuelle. L’objectif a notamment été de donner une nouvelle dimension à l’expérience. On apprend ainsi que l’envie de lancer un vrai jeu « nous a poussés à commencer à intégrer des concepts et des éléments d’histoires nouveaux et uniques ». Le jeu a donc du s’adapter aux spécificités de la réalité virtuelle, avec une vraie expérience de tir à la première personne.

Avec « Wolfenstein : Cyberpilot », vous vous retrouvez donc aux manettes d’un robot, devenant un « cyberpilote. « Vous êtes assis dans un “poste de piratage” rétro-futuriste et vous prenez les commandes de machines de guerre télécommandées pour griller, électrocuter, dépecer et parfois simplement tirer sur des nazis dans une mise en abyme, une sorte de “VR dans la VR” ». Il est aussi cependant possible d’avoir une approche plus calme de temps en temps, notamment afin de réparer et pirater des machines en tout genre. Le jeu est disponible sur PlayStation VR dès aujourd’hui.

Cet article « Wolfenstein : Cyberpilot » est le jeu qui devrait déjà être sur votre PS VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Beat Saber étend encore un peu sa gamme musicale

Par Pierrick LABBE
Beat Saber

Dans le jeu Beat Saber, la musique est essentielle. Autant dire que les joueurs peuvent se réjouir avec l’ajout de musiques de la chanteuse Camellia sur toutes les plateformes.

C’est Beat Games qui s’est chargé d’annoncer la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux. De nouvelles maps, de nouvelles chansons, l’idéal pour faire durer le plaisir sur son très bon jeu qui permet de se défouler.

Beat Saber se réjouit de l’ajout

Nous vous l’avions déjà annoncé, Beat Saber vient d’ajouter 3 nouvelles chansons gratuites à son répertoire. Camellia n’est pas forcément l’artiste la plus connue en France, mais au Japon et aux Etats-Unis elle a acquis une réputation avec des chansons qui sont selon Beat Games « vraiment très connues à l’intérieur des communautés de jeu basée sur le rythme et par nos joueurs ». Les chansons sont ajoutées en accès libre pour tous les joueurs sur toutes les plateformes. Cependant, les bonnes choses ne s’arrêtent pas là si on en croit l’annonce de Beat Games, en effet le jeu a annoncé des nouvelles cartes sur des chansons déjà existantes dans le mode « One Saber ».

(^ヮ^)/ Camelliaが来ます! (^ ω ^ *)

We're officially bringing 3 tracks by Camellia to Beat Saber! Go get the latest update NOW and play tracks by one of the most beloved artists in our community. @cametek

Crystallized
Cycle Hit
WHAT THE CAT!? pic.twitter.com/yN8duXMOLh

— Beat Saber (@BeatSaber) July 25, 2019

Une composante là aussi essentielle pour faire durer le plaisir chez les fans de Beat Saber. A noter que ces derniers temps, Beat Games avait annoncé à ses joueurs qu’ils auraient un important défi à affronter qu’ils allaient apprécier, et il semble que cela soit « Cycle Hit ». Une démonstration en mode Expert+ a été dévoilée et autant vous prévenir, cela va vraiment très vite. Beat Games a aussi offert les chansons de Imagine Dragons récemment.

Cet article Beat Saber étend encore un peu sa gamme musicale a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

BigScreen va bientôt être compatible avec presque tous les casques de réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
BigScreen PlayStation VR

BigScreen, l’application sociale en réalité virtuelle va bientôt se lancer sur le PS VR. Le plan dont la date n’est pas encore arrêtée permettrait d’achever son maillage des équipements VR.

Ce sera une configuration unique ou presque, mais rendue essentielle par le fonctionnement même de l’application. Cela en fera probablement la seule application de réalité virtuelle compatible avec tous les équipements principaux.

BigScreen : retrouvez (tous) vos amis

C’est en train de devenir un défi pour beaucoup d’utilisateurs. Alors qu’il existe encore un nombre conséquent de casques en réalité virtuelle, les usages transversaux sont encore trop rares. Comment se retrouver entre amis ? On trouve bien sûr Rec Room, qui compte beaucoup de fans mais n’est pas compatible Oculus Go ou Samsung Gear VR. VR Chat constitue une autre option, mais en plus des deux modèles précédents, n’est pas compatible avec le PlayStation VR. Ne parlons même pas des applications sociales Oculus qui ne sont pas compatibles avec tous les casques de la marque !

C’est donc de BigScreen que pourrait arriver la solution alors que l’application est déjà compatible avec tous les casques sauf un : le PlayStation VR. Cependant,  l’entreprise vient d’annoncer que c’était désormais prévu. Une nouvelle qui devrait plaire aux utilisateurs et aussi lui garantir une place de choix sur de nombreux casques (à noter que le presque défunt Daydream n’est toutefois pas compatible).  Côté timing, Big Screen parle de la fin de l’année 2019 ou, au plus tard, début 2020, il va donc falloir être encore un peu patient pour pouvoir profiter de l’application sur le PS VR.

Cet article BigScreen va bientôt être compatible avec presque tous les casques de réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

SIGGRAPH 2019 : notre résumé de la première journée

Par Shadows

SIGGRAPH a ouvert ses portes ! La plus grosse conférence mondiale sur la 3D et l’industrie graphique a comme prévu débuté à Los Angeles. Nous vous l’avions annoncé : nous sommes cette année sur place, et nous vous proposerons donc des comptes-rendus des conférences mais aussi des interviews.

En attendant ces articles détaillés, voici pour commencer un résumé de la première journée :

L’indispensable accréditation

Dès l’ouverture des portes, la foule a convergé en masse vers le hall Sud, où se trouvent les guichets d’accueil. Là, nous avons pu récupérer le sésame primordial : l’accréditation.

Personnages et créatures

Une fois ces formalités passées, nous nous sommes dirigés vers l’un des premiers « talks » de la journée, une présentation intitulée Building Character. Trois studios nous ont présenté leur travail sur des créatures et personnages :

MPC Advertising est revenu sur deux publicités :
– Born Confident, tout d’abord, avec un bélier très confiant qui défie une voiture. Les effets ont été gérés chez MPC Los Angeles.

– Second projet évoqué par MPC, le spot StarBust mettant en scène un chimère entre girafe et tortue.

Plus loin dans la même conférence, DNEG nous a proposé un retour sur le film Venom. Si ce dernier n’a pas forcément séduit par son scénario et sa réalisation, il n’en comporte pas moins des effets impressionnants.
L’équipe DNEG a souligné le travail effectué en rigging, FX/CFX et s’est concentrée sur des points tels que la flexibilité du rig, les Pose Space Deformers (PSD) et les rigs des tentacules de la créature. L’outil Pinocchio de DNEG a ici été crucial pour créer automatiquement le système du rig.

Place ensuite à Pixar, qui est revenu sur Bo Peep, la bergère de la licence Toy Story. Cette dernière est en effet de retour dans Toy Story 4, après une absence dans le troisième volet (en dehors d’un bref flash-back). Les intervenants ont retravé le long chemin ayant mené Bo Peep sur grand écran pour ce nouveau volet, au travers des embûches de la production. Si les premières références visuelles ont été ressorties des archives, la créativité des artistes et les évolutions techniques ont eu un rôle majeur dans le résultat final.

Le centre de convention

Visages expressifs

Après cette première conférence, nous avons enchainé avec une autre présentation intitulée Making Faces. Bien plus technique, elle nous a permis de découvrir les derniers outils d’aide à la création d’expressions faciales chez trois studios et une université :

– Pixar nous a présenté Mesh Wrap based on Affine-Invariant Coordinates, une technique de transfer de géométrie entre modèles 3D. Le studio a utilisé cet outil sur 600 assets humains vers un mesh de référence, permettant d’obtenir une topologie commune.

– ILM, de son côté, est revenu sur un système de muscles faciaux avec une meilleure interprétation anatomique. A la clé, des déformations faciales bien plus réalistes.

– On Animation est revenu sur les rigs faciaux du film Playmobil. Le système dépendait essentiellement d’une texture 2D que les animateurs pouvaient déformer grâce à des lignes riggées en 2D également.



– Enfin, l’université de Tsukaba (Japon) a mis en avant une analyse du théâtre Bunraku (théâtre de marionnettes japonaises de grande taille, animées sans que les marionnettistes ne soient cachés) et de son concept de Jo-Ha-Kyü. L’idée était d’en tirer une technique pour qu’un robot androïde puisse exprimer des émotions synchronisées avec une narration ou un chant.

VR et publications

Dans l’après-midi, nous sommes allés assister au making-of de différents films réalisés en réalité virtuelle. Certains sont dévoilés publiquement pour la première fois. Nous avons prévu d’aller les découvrir plus en détails mardi : nous aurons donc l’occasion de revenir sur le sujet.

Enfin, la soirée s’est terminée avec l’indispensable Technical Papers Fast Forward, sur lequel nous allons revenir dans un article dédié. Cette année, 142 publications ont été présentées.

Ci-dessus : l’espace exposants du salon, encore en cours de mise en place.

L’article SIGGRAPH 2019 : notre résumé de la première journée est apparu en premier sur 3DVF.

❌