Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Nanote, un netbook 7″ qui joue la carte du prix

Mise à jour : Je me disais bien que j’avais déjà vu cet engin quelque part. Il s’agit du Pretech F700MI ici dans une version 8/256 Go. Une solution qu’on avait pu découvrir l’année dernière en vidéo.


Billet original : Le Nanote est un netbook sous Windows 10 qui fait beaucoup penser à des productions préalables sur le marché. On retrouve un petit écran 7″ sur une charnière fonctionnant à 360° pour l’utiliser en portable ou en tablette. 

 

2019-09-12 12_15_28-minimachines.net

Le Peakago 7

Ce netbook est très clairement une reprise des designs de machines de GPD et OneMix. Je doute fortement que la Pan Pacific International Holdings qui le distribue en soit le fabricant. Il est donc fortement possible que cette solution soit proposée sur un marché plus global dans le futur avec un autre nom. On retrouve également beaucoup d’éléments présents dans le Peakago lancé fin 2019 en financement participatif sur Indiegogo. Même design, même processeur, même écran mais 4 Go de ram au lieu de 8 et 64 Go de eMMC au lieu de 128 Go. Ce Peakago annoncé à 299$ devait être livré en Mars 2020 mais aucune des 875 personnes ayant fait confiance en cette “marque” n’ont pour le moment vu la couleur de leur produit…

Nanote
L’écran du Nanote affiche en 1920 x 1200 pixels grâce à une dalle tactile de type IPS. Pour piloter cette dalle, le Nanote emploie un processeur qui commence à accumuler pas mal d’heures de vol, un Atom X5-Z8350. Une très bonne solution Cherry Trail lors de sa sortie en 2016 avec 4 coeurs et autant de threads. La puce tourne à 1.44 GHz et peut grimper à 1.92 GHz en mode turbo. Il propose 2 Mo de mémoire cache et un circuit graphique HD 400 relativement performant. Mais de l’eau a coulé sous les ponts depuis cette sortie début 2016, si j’ai applaudi à deux mains aux performances de cette puce dans des solutions à l’époque, il faut bien se rendre compte de ses limitations aujourd’hui. Non pas que la puce soit incapable de quoi que ce soit, au contraire, mais elle manque clairement de souffle pour certains usages.

Nanote like
Elle est ici associée à 4 Go de mémoire vive, ce qui est bien, et 64 Go de stockage eMMC non évolutif. Ce qui est tout juste suffisant pour un PC sous Windows 10. Le résultat de ce type d’assemblage est paradoxal. Il est assez bon pour certains usages peu gourmands : La machine est réactive sous Windows 101, permet de lancer des logiciels classiques rapidement et sera totalement apte à gérer une petite session de surf, un traitement de texte ou un tableur dans LibreOffice, un tunnel SSH vers un serveur et même d’autres opérations un poil plus lourdes.

Peakago

Il est tout a fait possible de lancer une retouche photo légère avec ce type de système, tout comme l’on peut lancer quelques jeux anciens. Si vous vous souvenez des possibilités offertes par les Transformer Book T100 d’Asus sous une version plus ancienne de cette puce avec seulement 2 Go de mémoire vive et autant de stockage eMMC, vous aurez une bonne idée des capacités potentielles du Nanote. Mais attention, la qualité de l’intégration joue beaucoup sur ce type de produit. Non seulement d’un point de vue matériel mais également en terme de logiciel.

2019-09-12 12_15_48-minimachines.netLe Peakago 7

Sur certains prototypes de MiniPC que j’ai pu recevoir dans le passé équipés du même matériel, les performances varient du simple au double. La qualité de la dissipation de la puce et surtout celle du stockage eMMC jouent un grand rôle dans le résultat. Un MiniPC équipé de 2 Go de mémoire vive avec un eMMC performant aura un meilleur comportement qu’un autre avec plus de RAM mais un eMMC médiocre. De la même manière, des machines peuvent se comporter de manière médiocre malgré un matériel embarqué qui semble identique. Je suppose que c’est le résultat d’un solution logicielle mal maîtrisée ou d’un problème de pilote. 

On peut également se demander si la densité de pixels sur une dalle de cette diagonale est le meilleur choix en terme de lisibilité mais également quel impact elle aura sur l’autonomie et les performances de l’ensemble. Le  recours à une définition plus faible aurait peut être joué en sa faveur. Le 1366 x 768 pixels du T100 qui affichait en 10″ n’avait pas été choisi par hasard et peut être qu’une solution 7″ de même gabarit aurait été une meilleure option.

2019-09-12 12_17_20-minimachines.net

Le Peakago 7

La connectique comprend une sortie MicroHDMI, un port jack audio 3.5 mm stéréo, un lecteur de cartes MicroSDXC pour étendre le stockage de base, un port USB 3.0 Type-A, un port USB Type-C permettant à la fois de transférer des données et d’assurer la charge de la batterie de 5000 mAh embarquée.

Le Nanote proposera également une webcam 0.3 mégapixels et se connectera au réseau grâce à un Wifi4. Moins rapide que les solution 5 ou 6, ce format à l’avantage d’une meilleure portée. Un module Bluetooth 4.0 sera également présent si vous voulez utiliser facilement un clavier externe un poil plus grand que celui embarqué. Un clavier de base en QWERTY bien évidemment, le Nanote visant le marché Japonais pour le moment. L’engin ne propose pas de pavé tactile faute de place, il remplace cela par un petit tracker optique entre la touche espace scindée en deux et les deux boutons de la souris.

L’ensemble mesure 18.1 cm de large pour 11.31 cm de profondeur et 19.6 mm d’épaisseur. Un format ultra compact qui est très clairement conçu pour rester au fond d’un sac ou dans une poche de veste pour proposer des services en toute mobilité. Le Nanote pèse 520 grammes, ce qui est un poil lourd dans une poche de chemise mais ne devrait pas se faire trop sentir dans un bagage.

Peakago

Le Peakago 7

A 170€, ce Nanote peut se considérer comme un gadget inutile ou, suivant les profils, comme un véritable couteau suisse. Je ne suis pas sur qu’il soit agréable de jouer sur ce type d’engin et ceux à la recherche d’une solution multimédia auront plus vite fait de sortir un smartphone de leur poche. Par contre pour des administrateurs réseau, des programmeurs, des personnes ayant besoin d’un clavier physique pour intervenir sur des tâches de maintenance, des photographes cherchant un logiciel précis à exploiter et probablement plein d’autres profils, ce type de format a de l’intérêt. Ceux ne jurant que par tel jeu sorti sur Windows telle année pourraient y trouver un intérêt… Avec ce Nanote, il ne faut clairement pas être en recherche de performances brutes, c’est un outil à prendre en compte par rapport à des besoins précis.

A vrai dire, cet engin aurait tout son sens sous une flopée de distributions Linux spécialisées. Connaitre le détail des composants embarqués pour la gestion du son, du Wifi, du Bluetooth comme les éléments annexes que sont le gyroscope ou autres détecteurs que le constructeur a intégré aurait grand intérêt. Si le Nanote assurait une bonne compatibilité avec des distributions type Lubuntu ou Mint, cela pourrait largement changer l’optique des utilisateurs. 

Sources : PCWatch et Liliputing

Nanote, un netbook 7″ qui joue la carte du prix © MiniMachines.net. 2020.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @cyril_meroni⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Advienne ....




⁣⁣
⁣#repost @cyril_meroni⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Advienne . ⁣
⁣Work in progress #audiovisual #performance ⁣
⁣@andrasnagy.xyz @yannchamp #notch #touchdesigner #millumin #laser #beyond #millumin #secondenature #drums #drumshow crédit photo: naïri
https://www.instagram.com/p/B9nCmzbJO6_/?igshid=1ns8wm8q67m6o

Codec vidéo gratuit NotchLC

NotchLC

Les créateurs de Notch nous propose un nouveau codec vidéo NotchLC alimenté par GPU, dédié lecture live et supporte la couche alpha, encapsulage en .MOV ou .AVI. Le NotchLC apporte l’équivalent du 10 bits, rapide à décoder ou encoder avec un taux de compression d’environ 5: 1, donc beaucoup plus léger qu’un fichier HAP, ProRes 422 ou DXV.

Avec du matériel approprié et sur la papier NotchLC annonce jusqu’à 96 flux en simultanés au format 1080p30, 5 fois plus rapide avec l’accélération du processus d’encodage grâce à la puissance de la carte graphique, le codec propose 5 niveaux de compression, résolution max 16 384 x 16 384 pixels. Le codec NotchLC est propriétaire, gratuit à l’utilisation, il existe un SDK pour que les développeurs l’intègre à leurs logiciels. Pour l’instant le codec NotchLC est nativement pris en charge sur Ventuze, Disguise, Picturall et TouchDesigner.

NotchLC

En test dans les prochains jours avec les plugs pour la Creative Cloud.

Codec vidéo gratuit NotchLC est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

La formation de Will Wright sur le Game Design

Par : greg

Ce week-end, je me suis fait un petit plaisir — l’achat d’une formation créée par Will Wright, le créateur de la série des Sim City et tout ce qui a suivi, sur le Game Design.  C’est une formation d’une qualité rare pour celui qui souhaite apprendre le métier de Game Designer… ou tout simplement, pour … Continuer la lecture de La formation de Will Wright sur le Game Design

La formation de Will Wright sur le Game Design

Par : greg

Ce week-end, je me suis fait un petit plaisir — l’achat d’une formation créée par Will Wright, le créateur de la série des Sim City et tout ce qui a suivi, sur le Game Design.  C’est une formation d’une qualité rare pour celui qui souhaite apprendre le métier de Game Designer… ou tout simplement, pour … Continuer la lecture de La formation de Will Wright sur le Game Design

❌