Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 13 novembre 2019Vos flux RSS

MoPA et Cipen en redressement : plusieurs candidats pour la reprise

Par Shadows

Nous avions déjà évoqué les difficultés traversées par le Cipen (Cluster de l’Innovation Pédagogique et Numérique), association qui regroupe les formations de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) du Pays d’Arles, dont la célèbre école MoPA.
La situation se précise désormais, une audience fixée au 4 décembre devant trancher la situation. Voici donc un point sur la situation.

Rappel des faits

Rappelons qu’au printemps dernier, le Cipen affichait des dettes importantes (de l’ordre de 3 millions d’euros pour un CA de 5 millions environ). De quoi mettre en péril sa stabilité et son avenir.
Depuis, la situation a évolué, comme le rappelle notre confrère La Provence : placé en redressement judiciaire, le Cipen a fait l’objet d’une période d’observation à l’issue de laquelle le redressement a été prolongé.

Trois dossiers sur la table

A ce stade, la justice (et plus précisément le Tribunal de Grande Instance de Tarascon) dispose en fait de trois dossiers de reprise potentiels déposés en septembre (comme l’explique, là encore, La Provence) :
– La CCIPA (Chambre de commerce et d’industrie du Pays d’Arles), qui était à l’origine de l’externalisation du Cipen sous forme d’association, se propose de réintégrer en son sein le Cipen et l’ensemble de son personnel ;
Ad Education, groupe spécialisé dans l’enseignement supérieur (et qui possède déjà l’ECV et l’ECV Digital) souhaite reprendre partiellement le Cipen : il s’agirait en fait d’intégrer MoPA et ses équipes ;
– Enfin, une offre commune a été déposée par les groupes Someform et Hildegarde. Le premier se spécialise dans l’éducation tandis que le second a des activités assez diversifiées : médias mais aussi enseignement et production audiovisuelle. En particulier, il s’agit de la maison mère de Folimage et des Armateurs, deux entités bien connues dans le monde de l’animation.

Et maintenant ?

Quatre repreneurs, trois offres : reste désormais à trancher.
Aux dernières nouvelles, une audience qui s’est tenue le 17 octobre a reporté la décision au 4 décembre, selon l’Asofa (Association de soutien des organismes de formation du pays d’Arles, qui se présente comme une entité de défense des activités du Cipen suite à la procédure judiciaire). A cette date, la reprise sera donc décidée.

C’est dans ce contexte qu’une pétition vient d’être lancée sur Change.org. Portée par des élèves de l’école, elle se prononce en faveur de la reprise par Someform et Hildegarde, soulignant en particulier la proximité d’Hildegarde avec le secteur de l’animation. A l’inverse, la proposition de la CCIPA est rejetée en bloc par les personnes à l’origine de la pétition, qui dénoncent une volonté d’étendre fortement l’école et d’ajouter de nouveaux cursus, alors même que la pétition loue le fait que MoPA est actuellement « une école à taille humaine ». Le dossier Ad Education, lui, n’est pas évoqué.
A ce stade, la pétition compte 467 signatures, qui ne se limitent évidemment pas à des élèves de l’école : des signataires indiquent par exemple explicitement être des parents d’élèves.
L’objectif annoncé est en tous cas clair : peser dans la balance lors du jugement.

Rendez-vous, donc, dans moins d’un mois pour le verdict. D’ici là, si une des entités en lien avec l’affaire souhaitent s’exprimer sur 3DVF, nous restons bien évidemment ouverts (contact@3dvf.com).

L’article MoPA et Cipen en redressement : plusieurs candidats pour la reprise est apparu en premier sur 3DVF.

Cinématiques, VFX : 16h de formation sur la création d’environnements

Par Shadows

L’artiste Damien Peinoit (passé par Blur, Method Studios ou encore MPC, et actuellement chez ILM) dévoile une nouvelle formation autour de la création d’environnements numériques pour les effets visuels ou cinématiques.

Au menu : pas moins de 16h de vidéos disponibles en anglais mais aussi en français, ainsi que les éléments nécessaires pour suivre le cours.
Payante, la formation s’appuie sur 3ds Max, ZBrush, Maya, Unfold3D, Speedtree, Ivy Generator, ForestPack, Substance Painter, V-Ray, Pflow, FumeFX. Les principes étudiés sont évidemment transposables dans d’autres outils.
Le tout devrait permettre à un artiste généraliste de comprendre l’ensemble des points clés d’un projet de ce type, explique Damien Peinoit : modélisation, lookdev, rendu, etc.

Notez enfin que Damien Peinoit propose également des trucs et astuces gratuits ; vous pouvez les retrouver ci-dessous ou directement sur son site.

L’article Cinématiques, VFX : 16h de formation sur la création d’environnements est apparu en premier sur 3DVF.

Ukraine’s Nash TV Channel Chooses Two Calrec Artemis Consoles For 24/7 News Programming

Par D Pagan Communications

HEBDEN BRIDGE, UK, NOVEMBER 12, 2019 — Ukraine news TV channel Nash TV has purchased two 32-fader Artemis Light audio consoles for its Kiev-based 24/7 programming. Nash TV is a new customer and is a significant addition to Calrec’s success in the country. Alexander Filipushko, Chief Sound Engineer at Nash TV, commented, “Our sound engineers ...

The post Ukraine’s Nash TV Channel Chooses Two Calrec Artemis Consoles For 24/7 News Programming appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

LBI Media Inc.’s KBUE-FM: The Number One Los Angeles Radio Station

Par Andres Benetar

  LBI Media, Inc., is a leading vertically integrated, multi-platform, Spanish-language media company that operates across all of the top U.S. Hispanic markets. On an annual basis, LBI Media, Inc. produces over 2,500 hours of original TV programming at the Empire Burbank Television Studios. This media company is among the largest U.S. producers of Spanish-language ...

The post LBI Media Inc.’s KBUE-FM: The Number One Los Angeles Radio Station appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Hors Piste : un bijou d’humour absurde à découvrir

Par Shadows

Léo Brunel, Loris Cavalier, Camille Jalabert & Oscar Malet ont temporairement mis en ligne Hors Piste, coméde absurde réalisée au sein de l’Ecole des Nouvelles Images.

46 prix dont un BAFTA du meilleur court étudiant, plus de 150 sélections : le film a déjà connu un grand succès et reprendra sa course dans un mois. Il ne sera alors plus visible en ligne, ne tardez donc pas !

Côté scénario, Hors Piste nous fait suivre les péripéties d’un blessé et de deux sauveteurs en haute montagne. Un trio dont la descente va s’avérer plus complexe que prévu…

L’article Hors Piste : un bijou d’humour absurde à découvrir est apparu en premier sur 3DVF.

Spleeter: Signal Separation Tool Trained on Deezer’s Library is Pretty Impressive

Par Dan White

We’re written about signal separation before – it’s the process of taking a finished work (a track, for instance) and separating up into its parts (stems). We’ve seen a number of academic and commercial attempts at advancing music signal separation forward, but most of them take a fair amount of tweaking, additional processing, or have […]

The post Spleeter: Signal Separation Tool Trained on Deezer’s Library is Pretty Impressive appeared first on DJ TechTools.

💾

El Camino: A Breaking Bad Movie Cooks a Crystal-Clear Mix with Lectrosonics

Par msmediainc

Albuquerque, NM (November 5, 2019) — El Camino: A Breaking Bad Movie premiered globally on Netflix to the delight of fans of the series on which it was based. Production sound mixer Phillip Palmer relied exclusively on Lectrosonics Digital Hybrid Wireless® to record almost all of the dialogue and many incidental and ambient sounds that ...

The post El Camino: A Breaking Bad Movie Cooks a Crystal-Clear Mix with Lectrosonics appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Top 25 des meilleurs jeux et expériences pour l’Oculus Quest

Par Pierrick LABBE
Meilleurs jeux sur Oculus Quest

Voici la liste des 25 meilleurs jeux pour l’Oculus Quest et les meilleures expériences à profiter sur ce casque. Une sélection d’immanquables pour le casque autonome de la filiale de Facebook.

Sorti il y a un peu plus de six mois, l’Oculus Quest a relancé, a lui seul, l’intérêt des consommateurs pour la réalité virtuelle. Il est vrai que ce casque de réalité virtuelle autonome a énormément de qualités qui plaisent. Les ventes de l’Oculus Quest sont d’ailleurs très supérieures aux attentes, preuve du succès de ce périphérique qui offre une réalité virtuelle mainstream. Le succès d’un tel casque s’accompagne aussi d’un catalogue particulièrement fourni. Lancé avec un catalogue de 50 applications, celui-ci a rapidement gonflé ces derniers mois avec l’adaptation de nombreux titres majeurs de la réalité virtuelle.

Meilleurs jeux et applications pour l’Oculus Quest

Pour vous aider à choisir les meilleurs titres pour tirer parti de votre casque, voici une liste concoctée par nos confrères du journal « Upload VR ». Cette sélection des meilleurs jeux et applications couvre un large spectre de genres de jeux en réalité virtuelle.

25. Raccoon Lagoon : un jeu très relaxant

Jusqu’à ce que Nintendo s’intéresse sérieusement à la réalité virtuelle, Raccoon Lagoon est probablement ce qui se rapproche le plus d’Animal Crossing avec un casque de réalité virtuelle. Dans cet adorable jeu de mode de vie sur une île, vous explorez des lieux idylliques et effectuez des tâches pour créer un groupe de créatures incroyablement mignonnes. Le plein soutien de la coopération en fait un excellent point de départ pour ceux qui souhaitent vivre une expérience de réalité relaxante plus relaxante.

24. Wands : des duels de sorciers

La réalité virtuelle ne manque pas d’aventures envoûtantes, mais Wands est probablement le meilleur endroit pour obtenir quelque chose de Harry Potter sur Oculus Quest. Dans ce jeu de duel magique, vous pouvez personnaliser votre ensemble de mouvements et les affronter dans des batailles spectaculaires. Ajoutez du support JcJ et vous avez l’un des jeux de magicien les plus robustes de la réalité virtuelle et l’un des meilleurs jeux de Oculus Quest.

23. Fujii : une exploration paradisiaque sur Oculus Quest

Fujii est peut-être un peu léger sur le contenu, mais il est difficile de nier que les interactions du jeu et la conception environnementale sont de premier ordre. Cela offre un paradis virtuel dans lequel vous réveillez de beaux biomes en explorant et en découvrant une gamme hypnotique d’animaux sauvages. C’est fini avant que vous ne vous perdiez vraiment, mais vous pouvez le revisiter à loisir et faire pousser vos propres plantes.

22. Orbus Reborn : un très bon MMO sur Quest

La recherche d’un MMO en réalité virtuelle à gros budget se fait désirer mais, entre-temps, Orbus VR est un bon endroit pour vous mettre en appétit. Orbus VR est également revenu récemment pour peaufiner son interprétation traditionnelle du genre avec des résultats agréables. C’est l’un des seuls endroits de la réalité virtuelle à se rencontrer en ligne, à choisir sa propre classe, puis à passer au niveau supérieur avec des heures de contenu avec un jeu croisé de casques PC complets.

21. BoxVR : pour faire de l’exercice de manière ludique

Le succès de Beat Saber a inévitablement invité de nombreux imitateurs, mais BoxVR se distingue par son engagement en matière de divertissement et de remise en forme. Dans ce jeu de boxe rythmé entraînant une dépendance, tu peux faire le suivi des calories, définir des objectifs et même créer des listes de lecture pour continuer à travailler aussi longtemps que tu le souhaites. De plus, le mode multi-joueurs en ligne ajoute une touche de compétition bienvenue. Si vous cherchez à perdre du poids avec VR, c’est l’un des meilleurs endroits pour le faire.

20. Dreadhalls : un excellent transfuge du Gear VR

Dreadhalls pourrait gagner le prix du plus ancien jeu de réalité virtuelle de l’Oculus Quest. Ce scarefest, généré de manière procédurale, a été lancé pour la première fois dans les premiers jours de Gear VR, mais n’a rien perdu de son intérêt sur le casque autonome de Facebook. Explorez des labyrinthes obscurs en quête d’évasion, évitez la mort par des monstres et attendez-vous à sauter et à crier beaucoup. Du plaisir pour toute la famille…

19. Thumper : la pression à son maximum

Thumper n’a peut-être pas été conçu initialement pour l’Oculus Quest, mais son mélange convaincant d’atmosphère angoissante et d’aspects visuels le rend tout aussi puissant que lorsqu’il a été lancé pour la première fois sur PlayStation VR. Vous devez éviter les destructions lorsque vous accélérez sur une trajectoire définie à une vitesse alarmante, en vous efforçant de ne pas succomber à un sentiment effrayant de peur lorsque la pression monte. C’est l’un des meilleurs jeux sur Oculus Quest.

18. Journey of the Gods : du Zelda sur Oculus Quest

Oculus lui-même a décrit le Voyage des Dieux comme une aventure semblable à celle de Zelda et nous ne pouvons pas penser à une meilleure façon de le dire. Cela n’a peut-être pas l’échelle d’une épopée Nintendo, mais il capture l’esprit vif et l’invention avec des résultats satisfaisants. Que vous massacriez des monstres avec une épée ou que vous invitiez le pouvoir des dieux à modifier des paysages, Journey of the Gods présente est un excellent jeu de Quête en réalité virtuelle.

17. Robo Recall Unplugged : un excellent jeu de tir

Nous ne pensions pas que le brillant jeu de tir d’Epic Games serait un jour capable d’atteindre l’objet de sortir sur Oculus Quest. Pourtant, l’expérience de base reste entièrement intacte ici. Ce jeu de vagues d’ennemis très complet vous permet de jouer à votre guise et de vous amuser dans le massacre de robots. Graphiquement, cela ne correspond évidemment pas à l’original sur PC, mais c’est tout de même une réussite qui prouve que la plate-forme est capable de jeux de réalité virtuelle à grande échelle.

16. Construction Apex : une adaptation ambitieuse réussie

Apex Construct doit être l’un des ports les plus ambitieux de PC VR et PSVR à l’Oculus Quest, offrant une campagne complète construite autour de la satisfaction qui découle du fait de tirer avec un arc et des flèches en réalité virtuelle. Les jeux Fast Travel ont réussi la conversion avec style, en offrant une version complète des fonctionnalités d’une aventure amusante, sinon spectaculaire, qui vous donne un aperçu de ce à quoi ressemble un très bon jeu de réalité virtuelle.

15. Rec Room and VRChat : le meilleur du social sur Oculus Quest

Il existe de nombreux espaces de réalité sociale, mais peu d’entre eux peuvent rivaliser avec Rec Room et VRChat en termes d’accessibilité et de contenus. Rec Room propose non seulement un mélange agréable d’activités allant du sport aux quêtes coopératives, mais offre également à la communauté les outils nécessaires pour se divertir. Et VRChat lui-même est un centre tentaculaire de possibilités et vous pouvez les explorer avec des amis sur d’autres casques et même créer vos propres mondes et avatars. C’est comme si nous étions au plus près du Ready Player One jusqu’à présent. De plus, les deux applications sont totalement gratuites !

14. Face Your Fears II : l’un des meilleurs jeux d’horreur sur Quest

Si la réalité virtuelle est bonne, elle effrayera sûrement vos amis. Face Your Fears II a été spécialement conçu à cet effet, proposant un certain nombre de scénarios effrayants auxquels vous pouvez oser faire face. De plus, Face Your Fears II est une preuve convaincante que la meilleure réalité virtuelle ne doit pas signifier des expériences de longue durée qui cochent toutes les cases. Des applications plus courtes et plus précises peuvent souvent avoir un impact plus important.

13. Racket: NX est un mélange de flipper et de tennis

Racket: NX est unique parce qu’il imagine un sport qui ne serait pas possible dans la vie réelle. C’est comme jouer au tennis en solo avec un flipper. Chaque fois que vous frappez la balle, elle rebondit autour de vous en 360 ° et crée une dépendance insensée avec ses haptiques satisfaisantes et son excellent son. C’est l’un des rares jeux de réalité virtuelle où vous pouvez passer du temps à peaufiner une véritable compétence, comme vous le feriez dans la vie réelle. C’est aussi une excellente expérience pour la première fois qui incarne les avantages de l’échelle de la pièce sans fil.

12. Keep Talking And Nobody Explodes : le grand classique

Environ quatre ans après sa première sortie en réalité virtuelle, Keep Talking And Nobody Eexplodes reste l’un des moyens les plus instantanés et les plus efficaces d’afficher la réalité virtuelle lors de fêtes et de rassemblements. Un joueur met un casque pour désamorcer une bombe. D’autres se réfèrent à un manuel gratuit détaillant les étapes nécessaires pour survivre. Les joueurs doivent travailler ensemble, en communiquant à chaque étape pour obtenir un résultat sûr. C’est frénétique, ridicule, chauffé et essentiel dans toute bibliothèque de réalité virtuelle. Cela en fait l’un des meilleurs jeux de l’Oculus Quest.

11. Acron : un jeu collaboratif avec des amis

Acron est un jeu en réalité virtuelle pas comme les autres. Les joueurs de VR deviennent un arbre qui doit jeter des graines et d’autres armes sur les écureuils pour les empêcher de voler leurs noix. La torsion? Ces écureuils sont en réalité d’autres joueurs, qui se joignent aux smartphones via une application gratuite travaillant ensemble pour distraire l’utilisateur de la réalité virtuelle et réclamer leur prix. C’est un concept gagnant qui se traduit de manière transparente en une expérience de réalité virtuelle multi-joueurs locale et fluide.

10. Job Simulator : un autre grand classique

Il existe une raison pour que Job Simulator reste l’une des expériences de réalité virtuelle les plus référencées depuis son lancement en 2016. Son mélange finement réglé d’interactions engageantes et d’environnements en bac à sable en fait le lieu idéal pour présenter la réalité virtuelle à d’autres. C’est une expérimentation virtuelle stupide, libératrice et véritablement magique. Attendez-vous à ce que le lancement de Vacation Simulator sur Oculus Quest soit tout aussi important.

9. Virtual-Virtual Reality : une excellente expérience narrative sur Oculus Quest

Virtual-Virtual Reality se sent en avance sur son temps. C’est une expérience de réalité virtuelle axée sur la narration qui jette un regard satirique sur l’avenir dans lequel nous nous trouvons en achetant ces nouveaux casques. Plus vous plongez dans son monde tordu, plus ce récit édifiant devient révélateur. Un élément essentiel de la narration de la réalité virtuelle au début.

8. The Exorcist: Legion VR vous plongera dans la terreur absolue

Wolf & Wood était la solution idéale pour un jeu VR Exorcist. La série « A Chair in a Room » du studio recherchait une marque de peurs psychologiques plus décourageante que celle de nombreux jeux d’horreur moins chers. Il applique cette logique à cette série inquiétante en cinq parties qui porte bien son nom. Exorcist VR est une terreur policière méthodique que vous ne voudrez pas rater… si vous êtes assez courageux.

7. I Expect You To Die : devenez un espion sur Oculus Quest

« Je m’attends à ce que vous mourriez », de Schell Games, lancé il y a des années, proposait une poignée de niveaux qui permettaient de créer une grande évasion avec un style de réalité virtuelle. Depuis lors, le développeur avait ajouté encore plus de niveaux gratuitement, faisant de la version Oculus Quest, arrivée en mai 2019, la meilleure version à ce jour. C’est un volet extrêmement plaisant conçu spécifiquement pour la réalité virtuelle.

6. Accounting+ : un univers délirant

La réalité virtuelle n’est ni plus étrange ni plus irréelle que Accounting +, et nous l’entendons très bien. Ce mashup fou des esprits de Rick et Morty et Crows, est une exploration surprenante et erratique de la présence de personnages dans la réalité virtuelle. Dans Accounting +, des créatures grotesques vous crient dessus et des abominations amicales sont anéanties par accident. C’est effrayant, maladroit, hilarant et bien d’autres choses que la plupart des jeux de réalité virtuelle n’ont pas. Cela en fait l’un des meilleurs jeux de l’Oculus Quest.

5. Moss : un jeu de plateforme à la troisième personne très réussi

Moss est un autre jeu qui pourrait ne pas sembler un choix naturel pour l’Oculus Quest. Ce jeu de plateforme à la troisième personne établit un lien puissant entre le joueur et le protagoniste qui alimente le gameplay innovant et le joyeux sens de la découverte. Si vous n’avez pas de casque PlayStation VR ou PC, c’est le meilleur exemple de la raison pour laquelle la réalité virtuelle n’est pas obligée d’être la première personne pour réussir.

4. Red Matter : la meilleure adaptation sur Oculus Quest

De manière générale, de nombreux développeurs ont fait un très bon travail en apportant leurs jeux VR pour PC et consoles à l’Oculus Quest. Cependant, personne n’a réussi à le faire aussi bien que Red Matter, qui brille absolument sur la plate-forme. Dans cet intrigant mystère, vous vous rendez sur une planète extra-terrestre pour enquêter sur une base ennemie abandonnée au beau milieu d’un conflit de science-fiction de style guerre froide. Cependant, le développeur Vertical Robot place l’immersion avant tout, créant une expérience dans laquelle vous pouvez vraiment vous perdre.

3. Beat Saber : la grosse révélation

Beat Saber trouve sa forme la plus naturelle sur Oculus Quest. Un jeu sans fil qui élimine les barrières entre vous et la musique en vous faufilant dans une liste de plus en plus longue de pistes. Beat Saber est un jeu puissant, énergique et le plus addictif de la réalité virtuelle. Ne vous attendez pas à ce que ce statut change de sitôt.

2. Star Wars: Vader Immortal Episode I + II : pour les fans de Star Wars

Star Wars: Vader Immortal est un exemple fascinant d’expérience de réalité virtuelle qui se situe entre le jeu et la narration interactive. Son histoire est une leçon de la « vie vivante » autoproclamée par le développeur ILMxLAB, qui s’efforce de faire en sorte que vous vous sentiez comme un personnage dans une galaxie très éloignée. Vous vous sentirez vraiment en présence du seigneur des ténèbres et brandissant un vrai sabre laser.

1. Superhot VR : sans doute le meilleur jeu sur Quest

Voici une autre victoire pour Superhot VR. Cela témoigne de la puissance de ce jeu de tir en réalité virtuelle même aujourd’hui. Une puissante combinaison de mouvements de réalité virtuelle, de combats et de flair cinématographique que d’autres ne peuvent que reproduire. Mieux encore, le manque de câbles de Quest et son port de premier ordre en font le meilleur moyen de jouer sans doute le meilleur jeu en réalité virtuelle. Détrôner Superhot VR sera difficile.

Êtes-vous d’accord avec cette liste des meilleurs jeux et applications pour Oculus Quest? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous !

Cet article Top 25 des meilleurs jeux et expériences pour l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement

Par Shadows

Christophe Brejon est un lighting lead passé par de nombreux studios à travers le monde. D’Illumination Mac Guff à ON Animation en passant par Cinesite, Weta Digital, Animal Logic, il a eu l’occasion de travailler sur des projets d’animation et effets visuels très divers : Comme des Bêtes 1 et 2, L’étoile de Noël, Playmobil, le Film, La Planète des Singes : Suprématie, Les Minions, Avatar, Lego Batman

Souhaitant rendre à la communauté une partie de ce qu’elle lui a apporté au long de toutes ces années de carrière, il travaille depuis deux ans sur l’écriture d’une véritable bible du lighting : un livre dans lequel il donne de nombreux conseils artistiques et techniques, sans oublier le monde du travail.

Le tout est disponible en ligne, en anglais et gratuitement. Nous ne saurions trop vous conseiller de vous y plonger, même si votre spécialité n’est pas le lighting : les conseils indiqués restent passionnants pour toutes les personnes dont le métier touche à l’artistique, et certaines sections comme le « guide de survie » (chapitre 10) comportent des conseils universels dans l’industrie de l’animation et des effets visuels.

L’article Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement est apparu en premier sur 3DVF.

Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement

Par Shadows

Christophe Brejon est un lighting lead passé par de nombreux studios à travers le monde. D’Illumination Mac Guff à ON Animation en passant par Cinesite, Weta Digital, Animal Logic, il a eu l’occasion de travailler sur des projets d’animation et effets visuels très divers : Comme des Bêtes 1 et 2, L’étoile de Noël, Playmobil, le Film, La Planète des Singes : Suprématie, Les Minions, Avatar, Lego Batman

Souhaitant rendre à la communauté une partie de ce qu’elle lui a apporté au long de toutes ces années de carrière, il travaille depuis deux ans sur l’écriture d’une véritable bible du lighting : un livre dans lequel il donne de nombreux conseils artistiques et techniques, sans oublier le monde du travail.

Le tout est disponible en ligne, en anglais et gratuitement. Nous ne saurions trop vous conseiller de vous y plonger, même si votre spécialité n’est pas le lighting : les conseils indiqués restent passionnants pour toutes les personnes dont le métier touche à l’artistique, et certaines sections comme le « guide de survie » (chapitre 10) comportent des conseils universels dans l’industrie de l’animation et des effets visuels.

L’article Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement est apparu en premier sur 3DVF.

Resumen de la mesa redonda sobre ‘Visualist’ en Valladolid: Seminci Transmedia 2019

Par volatil

Después del estreno en Signal Festival de Praga, Visualist’ sigue de gira. Su estreno a nivel nacional fue en Seminci, la Semana Internacional de cine de Valladolid. La siguiente parada será el festival BIME PRO, que nos hizo un hueco en su programación de conferencias. Pedro Pantaléon dará una charla el miércoles 30 mientras muestra algunos fragmentos seleccionados del documental.

Volvamos a Seminci, llevamos ya tres años siendo mediapartner de una sección del festival que aborda temas relacionados con la visuales. Ya os contamos que incluyó en 2017 un ciclo de Live Cinema en su programación y generó también un espacio de debate para explorar el alcance de la práctica del Live Cinema, a demás de directos audiovisuales como el de Marta Verde & NegrøNegrø o Hector de la Puente. El año pasado ya empezó a hablarse de la «comunicación transmedia» y la «Realidad Virtual», con una mesa de debate en la que participó la visualista catalana Xarlene. También hubo directos audiovisuales como el de Los Voluble. Todo ello en el Teatro Zorrilla y  coordinado por bit:LAV.

Este año, apuestan por el formato fulldome y además de ser mediapartner, formamos parte de su programación, con la proyección de Visualist, Those who see beyond y una mesa redonda, en la que Oscar Testón y Pedro Pantaleón expresarían su visión sobre este nuevo arte que tantas etiquetas recibe: visuales, vjing, directos A/V, comunicación A/V, Live Cinema o el término más moderno «Creative coder», de esto y de muchos otros temas se habló en esta mesa redonda, que tuvo lugar de 18h a 21h, con la impulsora del Festival de Cine Ccvad, Virginia Diez, que moderó la mesa redonda sobre la creación transmedia.

Fue en la Sala Experimental del Teatro Zorrilla, con la presencia de uno de los directores del documental, Pedro Pantaleón; el productor del documental y creador de la revista digital Vjspain.Com, Oscar Testón-Otu; la responsable del laboratorio AvLab, Manuel Prados de Medialab-Prado, Alberto de Espacio Tangente y Virginia Díez como moderadora. Entre el público, Manu Cid (co-director del documental), Rubén G. Kielmannsegge (productor musical y responsable de la música de «Visualist», entre muchas otras cosas) y Marta Verde (artista visual que aparece en ‘Visualist’).

En este caso entrevistamos a Pedro Pantaléon y Manu Cid, para que nos cuenten cómo fue la experiencia y qué temas se abordaron en la mesa redonda. Empezamos por Pedro.

¿Cómo fue la aventura de viajar a Valladolid a estrenar el documental en territorio nacional?
Oscar, Rubén, Manu y yo salimos juntos de Madrid y llegamos a Valladolid. Quedamos con Teresa de bit:LAV, que nos llevó al Teatro Zorrilla para hacer las pruebas técnicas. Después no dieron las acreditaciones y un libro con toda la programación. Nos hizo mucha ilusión aparecer en ese libro.

¿Cómo reaccionó el público a la proyección del documental?
La sala estaba llena, la gente se reía en los momentos en los que se tenían que reír. El público respondió muy bien, tuvo muy buena acogida. Virginia, la moderadora de la mesa redonda nos presentó y se inició el debate.  A mi derecha tenía Alberto que era es responsable del Espacio Tangente de Burgos, a mi izquierda tenía a Oscar, y junto a Oscar los responsables de MediaLab pro. Expliqué qué fue lo que nos motivó a hacer el documental y mi trayectoria como Videojockey.

¿Qué temas salieron? ¿Qué preguntaba el público?
Se habló del origen del Videojockey, cómo surge, cómo han llegado a exponer en museos, todo giraba entorno al hilo argumental del documental. Un señor nos hizo una pregunta muy buena. ¿Qué tipo de formación habían recibido los artistas que salían en el documental para poder llegar a hacer esas obras? Le parecía curioso que todos hicieran cosas tan diferentes. Las respuestas hacían referencia a la tecnología y al auto-aprendizaje de cada artista y eso explica por qué cada uno elige un camino distinto. Se habló de la comunicación transmedia, me hace gracia porque cuando yo estudié en la universidad ya se hablaba de esta palabra aunque aún no existía, 15 años después ya es una realidad.

Queríamos saber más, así que también entrevistamos a Manu Cid, el co-director de ‘Visualist’ que en esta ocasión participó desde el público.

¿Qué temas destacarías de los que se hablaron en la mesa redonda? 
Se habló de la necesidad de hacer este documental para dar a conocer esta escena que está tan en la sombra. Se estuvo hablando del tema de las etiquetas, que en realidad no tienen mucho sentido pero sirven para identificar lo que hacen cada uno de estos artistas. Y ahí saqué el tema  de cómo podíamos llamar a este «nuevo arte» de una forma más global, porque quizá si le ponemos una única etiqueta, si lo englobamos bajo un mismo concepto, quizá ese concepto, terminaría impulsando la escena de algún modo. ¿Cómo podríamos englobar todo esto para que llegara a más gente? Ahí cada uno daba su opinión. Salió muchas veces el nombre de “Creative Coder”, que sería lo más avanzado o lo más puntero ahora mismo. Otro tema interesante que salió fue la influencia de todo este desarrollo tecnológico en la sociedad. Tendemos a asociar la tecnología y la inteligencia artificial a cosas no necesariamente buenas. Se habló de la posibilidad de ser esclavos de esa misma tecnología.

¿Y el papel de la mujer en un sector mayoritariamente masculino?
Se habló del papel de la mujer, ahí Marta Verde dio su opinión, dijo que es un sector en el que hay más hombres que mujeres, aunque también se defendió la idea de que cada vez hay más mujeres y se mencionó a Xarlene y a Alba G. Corral.

¿Qué otro tema destacarías?
Otra cosa interesante que salió es que, a diferencia de otras disciplinas artísticas, los visualistas tienen backgrounds muy diversos. Arquitectos, matemáticos, ingenieros, y esto es algo que lo hace más interesante, rico, esto es algo que lo desconoce mucha gente.

¿Se habló de la evolución de la figura del Vj?
Realmente el videjockey lleva existiendo mucho tiempo, pero los shows actuales le dan más protagonismo. Aunque hay que tener claro que las visuales no son estrictamente necesarias, que dependen de la intención del directo y del espacio en el que se está trabajando.

Otro tema que surgió es “si siempre el Vj está detrás del músico, es el que sigue la música y pone las visuales” ¿Existe la posibilidad de que sea al revés? Teniendo en cuenta que el Vj es una figura que ha crecido y ha evolucionado subordinada a la figura del DJ y eso es lo que probablemente ha hecho que esté siempre en segundo plano. Se habló de la posibilidad de invertir esa idea. Oscar Testón comentó que lo había intentado, que había hecho una sesión en la que él ponía las visuales y el músico tenía que seguirlo a él, pero que había sido muy complicado.

¿Y la definición de VJ fue un tema del debate?
Hubo algunas intervenciones sobre qué es un Vj. Pedro dijo que para él un VJ es un visualista que trabaja con su propio material, graba y edita sus propias visuales para usarlas en sus sets o instalaciones, no para que «alguien» se le descargue de internet y lo use en beneficio propio. Yo se lo rebatí porque en realidad mientras tu tengas un discurso, tu puedes coger material ya creado, es algo que se ha hecho siempre, tanto en Live Cinema como en Vjing. Para Matt Black es el rey del Sample y sus obras siempre se han basado en usar muestras de creaciones de otros artistas tanto de vídeo como de audio, aunque luego haya desarrollado las suyas a partir de ellas.

¿Hacia dónde va todo esto? ¿Cuál es el futuro?
Una de las preguntas que se lanzaron fue «hacia dónde va todo esto», ¿cuáles son los límites?. Y ahí nadie tenía una respuesta clara, igual que el propio documental. Yo hice una intervención explicando que en los últimos festivales que he ido, como el LEV Matadero de la semana pasada, en el que hubo un espacio dedicado a la Realidad Virtual, en Seminci Transmedia que este año ha tenido mucho contenido relacionado con Realidad Virtual y en la última edición del Sónar Barcelona también hubo mucha presencia de VR e Inteligencia Artificial. ¿Quizá vamos hacia allí? Aunque al final, lo que yo pienso es que la realidad virtual es una de las muchas posibilidades a las que está abierto el mundo digital.

La entrada Resumen de la mesa redonda sobre ‘Visualist’ en Valladolid: Seminci Transmedia 2019 aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

El show audiovisual inmersivo de Desert & Desilence

Par volatil

Desert y Desilence unieron fuerzas para crear un nuevo espectáculo audiovisual inmersivo en directo, un show absolutamente inspirador. Estrenado en el festival Sónar Barcelona 2019, la idea es que pueda ir mutando a medida que evolucione.

Tuvimos la suerte de vivir en primera persona este show, si leíste nuestra crónica del Sónar Festival Barcelona 2019 ya lo habrás visto. Incluso fue nuestra imagen de portada unos meses. Citamos textualmente «Top 1 – Empezamos por Desilence, dúo de Barcelona formado por Tatiana Halbach y Soren Christensen y que desde 2005 han ido llegando cada vez más y más lejos con todos sus proyectos. Sus visuales para Desert son belleza y magnífico tratamiento del color. Formas no figurativas sincronizadas con la música a la perfección». También te hablamos de Desilence y de su participación en el Eufònic Festival 2016.

Desert es el dúo compuesto por Eloi Caballé y Cristina Checa, una pareja de compositores / productores españoles que han ido captando lentamente la atención de toda España, Europa y Estados Unidos. Sus sonidos a menudo complejos pero hipnóticos son un ejemplo perfecto de sus universos creativos musicales únicos y prospectivos. Son versátiles y magnéticos, por lo que están abiertos a participar en diferentes campos, como los sectores audiovisual, de videojuegos o tecnológico.

La entrada El show audiovisual inmersivo de Desert & Desilence aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Review: Hercules’ $199 DJControl Inpulse 300

Par Ean Golden

We rarely look all the way to the budget-minded controllers when thinking about DJing, but sometimes it’s important to think about the tools that new DJs have. In today’s sponsored review, DJTT founder Ean Golden takes a close look at the Hercules DJ Control Inpulse 300. DJControl Inpulse 300 The DJControl Inpulse 300 is a […]

The post Review: Hercules’ $199 DJControl Inpulse 300 appeared first on DJ TechTools.

Atomos Acquiring Timecode Systems Means More Efficient Multicamera Content Creation

Par Andres Benetar

As a global software and hardware technology company, Atomos creates, develops and commercializes some of the most ground-breaking content creation products for a tech market that only continues to experience exponential growth. The company’s products allow content creators across the rapidly growing social, pro-video and entertainment markets a much faster, higher quality, and more affordable ...

The post Atomos Acquiring Timecode Systems Means More Efficient Multicamera Content Creation appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

A Guide to Shooting Interviews as a One-Person Crew

Par Jourdan Aldredge

Need to shoot an interview for a film, documentary, or corporate video project? Here's a step-by-step guide on making sure you get quality footage.

Crónica del estreno de ‘Visualist’ & nuestro Top 6 de obras del Signal Festival 2019

Par volatil

El Festival de la luz de Praga, Signal Festival, llegó a su 7ª edición, más maduro, más contundente y con varias propuestas que nos llamaron la atención. El año pasado cubrimos el festival y realizamos una pequeña pieza de vídeo resumiendo nuestra experiencia. Esta vez era distinto, íbamos a presentar el documental «Visualist, Those Who See Beyond” en el cine Svetozor, un referente del cine de culto e independiente en Praga. Tuvimos la suerte de ver todas las instalaciones de esta edición (más abajo destacamos las que más nos gustaron) y descubrir Praga con otros ojos, en equipo. Un equipazo formado por los directores del documental (Pedro Pantaleón & Manu Cid), el productor Oscar Testón, Rubén G. Kielmannsegge (productor musical y responsable de la música de «Visualist», entre muchas otras cosas), Sergio Testón (responsable de la post-producción de sonido) y una servidora, Paula Taboada (Volàtil), liderando las redes sociales y gestionando la comunicación del docu.

El cine Svetozor resultó ser la localización ideal para este estreno mundial. Una sala acogedora de unas 50 butacas y con espectadores que venían, en su gran mayoría, del sector visual, «arte digital». El director del Festival, Martin Posta, integrante también de la selección de artistas que aparecen en el documental, hizo una presentación a la altura de nuestras expectativas y a la altura del film. Manu Cid explicaba que el documental pretendía ser una declaración de intenciones y Pedro Pantaléon presentó a cada uno de los del equipo, comentando qué función teníamos cada uno. Después de ver la pieza, la rueda de preguntas tocó temas como el criterio de selección de artistas entrevistados, qué artistas fue imposible entrevistar, aprendizajes que salieron de su realización o la relación entre sus directores. Conocimos a varios artistas como Gonzalo Soldi de HUB Studio y terminamos de cañas con él y Martin Posta.

Este año el «about» de la web del festival era claro y contundente con el tema que abordaba. Citamos una parte: «Revolución. Estamos en el umbral de la cuarta revolución industrial. Cada minuto, la inteligencia artificial, la nanotecnología, la biotecnología, la movilidad autónoma y la impresión 3D transforman el mundo que nos rodea. Sin embargo, la revolución también se percibe como un cambio en el sentido amplio de la palabra. Mejora, transformación, en términos generales o simplemente personales. Cambio de la sociedad o revolución de los descubrimientos y métodos científicos.

Desde sus inicios, el Signal Festival ha experimentado una revolución. Partiendo del espectáculo de videomapping y el diseño de luces, ha crecido hasta convertirse en un festival de arte digital respetado y un evento de arte / tecnología que actualmente pertenece a los más importantes de la República Checa.

Y sin más preámbulos, pasamos a destacar las 6 obras que más nos impactaron. No necesariamente en este orden.

El estudio Nohlab nos sorprendió con un vídeomapping lleno de texturas y absolutamente sincronizado, dando como resultado una pieza sólida e intensa que te atrapaba desde el minuto 1. La fachada de la iglesia de Saints Cyril and Methodius parecía tener vida propia.

Mapping 3D de la mano de Skilzstudio. Su pieza ‘Evolution’ cuenta la historia del deseo humano de un futuro mejor. El estudio cuenta con guionistas, directores de arte, ilustradores, diseñadores de movimiento y modeladores 3D, y generalmente muestra una fuerte estética del color, la accesibilidad de la audiencia y una historia sólida.

Foto: Pedro Pantaleón (Refractivo)

Los rusos Dreamlaser nos impactaron con una instalación no apta para epilépticos. Este estudio especializado en instalaciones audiovisuales de gran formato y espectáculos multimedia, ha recorrido todo el mundo realizando proyectos artísticos. Dentro del edificio Kooperativa Gallery, un recorrido circular se veía interrumpido por un juego de lásers que aparecían, desaparecían y se movían con cierta agresividad, poniendo a los espectadores en estado de alerta o peligro. La instalación se dividía en 4 partes, diferenciadas por el sonido, la música y un juego de espejos.

Foto: Pedro Pantaleón (Refractivo)

La instalación Big Light nos explotó la cabeza a todos. A ver cómo explicamos esto. Los artistas Federico Díaz, Rafani, JM Ledgard, Dmitry Nikitin, Jan Hladil, Petr Pufler, Jonáš Rosůlek y Alan Tois fueron llamados para realizar una tarea difícil: ayudar a comprender y presentar un nuevo descubrimiento, un hallazgo inesperado de una serie de artefactos barrocos escondidos debajo del patio de Invalidovna del barrio Karlín y en el archivo militar local. Robots que descubren capas de tierra, humo de incienso, láser, ruidos y sonidos por el grupo de arte Rafani.

Foto: Pedro Pantaleón (Refractivo)

Adam Cigler & Petr Vacek (CZ) presentaron Reflection, una pieza que consiste en espejos móviles que reflejan y transforman el mundo. El espectador que se acerca al escenario iluminado se convierte en parte de la obra de arte. Estos dos jóvenes arquitectos exploran la interconexión sinérgica de las nuevas tecnologías y el proceso creativo del arte.

Foto: Pedro Pantaleón (Refractivo)

Memo Akten es un artista, científico y matemático apasionado de Estambul. Está interesado en la mezcla de naturaleza, ciencia, tecnología, ética, tradición y religión. Se inspira en la física, la biología molecular y evolutiva, la ecología, la neurociencia, la antropología, la sociología y la filosofía. Su pieza, localizada en el Museo de la Música de Praga, combinaba un juego de luces con unas proyecciones que interactuaban con ellos y con la música.

La entrada Crónica del estreno de ‘Visualist’ & nuestro Top 6 de obras del Signal Festival 2019 aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

80+ FREE Cinematic Atmospheres: Musical Textures and Sound Files

Par Todd Blankenship

This is "Cinematic Atmospheres." A collection of over 80 extremely versatile music textures and sounds for your films and editing.

Animation Mentor présente les travaux de ses élèves

Par Shadows

L’école d’animation en ligne Animation Mentor présente une compilation des travaux de ses élèves. L’occasion de découvrir quelques talents :

L’article Animation Mentor présente les travaux de ses élèves est apparu en premier sur 3DVF.

Pliant Technologies CrewCom Heads to the Front of the Class for Samford University Theatre

Par D Pagan Communications

BIRMINGHAM, AL, OCTOBER 22, 2019 — Through trial and error with other manufacturers, David Glenn, director of technology and design for the Samford University theatre, finally found the communications solution he was searching for with Pliant Technologies’ CrewCom wireless intercom system. For the 288-seat university theatre, it is crucial to deploy a reliable intercom system ...

The post Pliant Technologies CrewCom Heads to the Front of the Class for Samford University Theatre appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

D2D Technologies selected by PBS to supply equipment for Wireless Emergency Alert System

Par guest_nLlBd

D2D Technologies announced that the company was selected by the Public Broadcasting Service (PBS) as their vendor partner to supply a customized solution to all public television stations for the insertion and broadcast of emergency message data that complies with upcoming FCC mandated changes to the Wireless Emergency Alert (WEA) system. The nationwide PBS WARN ...

The post D2D Technologies selected by PBS to supply equipment for Wireless Emergency Alert System appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Un MiniPC fanless en mode convecteur ?

Par Pierre Lecourt

L’idée n’est pas nouvelle est certaines sociétés déploient déjà des machines très puissantes dans un format de convecteur pour profiter de la chaleur qu’elles dégagent comme des radiateurs dans des bâtiments variés. Mais, bizarrement, je ne me suis jamais projeté dans un design semblable pour un particulier.

2019-10-18 15_46_05-minimachines.net

L’idée de ce MiniPc est donc assez simple : intégrer à plat, dans un format qui ressemble fortement à un convecteur, un Mini PC complet. Relier au corps du châssis constitué de 5 Kilo d’aluminium via un système de distribution de chaleur directement adapté sur le processeur. L’ensemble mesure 40 cm de large pour 30 cm de haut et 7 cm d’épaisseur. 

Ce MiniPC peut alors fonctionner de manière totalement passive, les watts qu’il dégage sont absorbés par le métal du châssis et dissipés passivement. Le positionnement vertical de l’ensemble permet de jour avec un effet cheminée qui aspire de l’ai frais sous le châssis pendant que l’air chaud remonte par les orifices en haut.

2019-10-18 15_46_36-minimachines.net

Le créateur, un forumeur Russe, utilise en outre un procédé original. Un système d’évacuation de la chaleur de type thermosiphon. Il s’agit d’un système jouant sur le même principe que les caloduc. Un système d’échange de fluides en circuit fermé. La chaleur est transférée à un fluide qui la déplace jusqu’au coeur du châssis. Refroidi, le fluide retourne en chambre de chauffe et ainsi de suite.

2019-10-18 15_46_22-minimachines.net

2019-10-18 15_46_47-minimachines.net  2019-10-18 15_46_55-minimachines.net

Sur le reste de l’espace du boitier convecteur, on découvre une alimentation externe d’un côté et un stockage SSD de l’autre. Le tout est bien enfermé dans le châssis sur mesure. L’idée me parait simple et efficace, différente des solutions habituelles mais parfaitement compatible avec un déploiement dans un bureau, par exemple. Mieux encore, elle pourrait vraiment trouver sa place dans un lieu frais et sec comme un grenier ou un garage par exemple. Une idée à travailler pour tout ceux qui cherchent une solution pour déporter une machine de type serveur par exemple.

2019-10-18 15_51_28-minimachines.net

La version polie du châssis.

Le boitier sera mis en vente en petite quantité à 9000 roubles (126€) pièce, une version en aluminium poli, plus chère et plus salissante, sera proposée à 11000 roubles (155€). Il serait possible de baisser la note en passant à une production en série pour tomber à 5000 roubles soit 70€.

Source : Habr via FanlessTech

Un MiniPC fanless en mode convecteur ? © MiniMachines.net. 2019

Estreno en España del documental “Visualist” · Seminci Transmedia 22 de octubre

Par volatil

El documental «Visualist» sigue de gira. Después de su premier en Signal Festival de Praga, llega a Valladolid para su estreno en España. Después de la proyección, tendrá lugar una mesa redonda con sus directores y otras figuras representativas de la cultura audiovisual nacional para debatir sobre algunos de los temas que aborda el film. ¿Qué es el arte AV o arte audiovisual? El documental lo presenta como un formato artístico sólido, diverso y profundo que surgió de la escena de club y logró atravesar las puertas cerradas de las mejores galerías del mundo. Un formato que pertenece al futuro.

Robert Henke

La Semana Internacional de cine de Valladolid Seminci, incluyó bajo la sección “Seminci TRANSMEDIA” en su 62ª edición un ciclo de Live Cinema en su programación de la mano de bit:LAV, el año pasado sumaron una de las caras más innovadoras del cine actual: la realidad virtual. Este año, para la 64 SEMINCI, bit:LAV se atreve también con un nuevo escenario y un nuevo formato: el Fulldome en el Planetario del Museo de la Ciencia.

El ciclo dará comienzo el día 22 de octubre de 2019 con el estreno en España del documental Visualist, Those who see beyond de Manuel Cid y Pedro Pantaleón, que estarán acompañados en una posterior mesa de debate moderada por Virgina Díez, impulsora y co-directora del Festival de Cine Creative Commons de Valladolid (ccVAD).

Herman Kolgen

En este debate también participará Óscar Testón – OTU, productor del documental y creador de la revista digital Vjspain.com; Patricia Dominguez Larrondo, responsable del Laboratorio audiovisual AVLab de Medialab-Prado; Manuel Prados Sánchez, artista y productor cultural, coordinador del Laboratorio de Realidades Sintéticas y Agencia_RV en Medialab-Prado y AlHuerto, impulsor del festival de artes visuales y sonoras DUAL CLUB que tiene lugar en el Espacio Tangente, centro de creación contemporánea independiente de Burgos.

Te dejamos a continuación la programación por horas de las actividades de Seminci Transmedia 2019.

ESTRENO VISUALIST & MESA DE DEBATE
¿Dónde? Sala Experimental – Teatro Zorrilla Plaza Mayor, 9, Valladolid
¿Cuándo? 22 Octubre 18h – 21h

-Proyección documental: Visualist, Those who see beyond, Pedro Pantaleón, España
-Mesa de debate: Creación transmedia: nuevas narrativas y lenguajes vinculados al arte audiovisual.

REALIDAD VIRTUAL
Sala Experimental – Teatro Zorrilla Plaza Mayor, 9, Valladolid
23, 24 Octubre 11h-13h 17h-20h
25 Octubre 17h-20h
CROW The Legend VR (Inglés) EEUU 2018 18’
ZERO Days VR (Inglés) EEUU 2017 22’
Dinner Party VR (Inglés) EEUU/ Puerto Rico 2018 14’
Kinoscope VR (Inglés) Francia 2017 10’
La Fuga L. 360º VR (Español) México 2018 7’
Perdido en el Tiempo VR (Español) España 2018 16’
El Sueño de la Hija del Jaguar VR (Español) EEUU / México 2019 8’

FULLDOME
Planetario – Museo de la Ciencia, Av. de Salamanca, 59, Valladolid
24, 25 Octubre 18h

Sacred Geometry, Darklight Studio
IMMERSIVE, Jeremy Oury
end(O), Alba G Corral & Alex Augier
GENESIS, Gnomalab
SPHERE, Mickaël Le Goff & Robert Koch
Latent Space, Monocolor
Bio Inspire, VOID

De nuevo bit:LAV acerca a la ciudad de Valladolid las propuestas tecnológicas más novedosas y ofrece nuevas formas de entender la creación fílmica. Porque hoy, para el cine, no existen los límites de la pantalla.

La entrada Estreno en España del documental “Visualist” · Seminci Transmedia 22 de octubre aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX

Par Shadows

Nous avions eu l’occasion d’annoncer le lancement de l’école Creative Seeds, située à côté de Rennes. La première promotion de l’école a bouclé ses deux premières années de formation et entre dans sa 3ème et dernière année dans l’établissement : l’occasion de vous présenter plus en détail cette école atypique, dont le but est de former chaque année une trentaine de jeunes artistes prêts à intégrer un studio.

Creative Seeds rompt avec l’approche pédagogique classique de plusieurs manières. Tout d’abord, la spécialisation est précoce : chaque élève dispose de deux années pour explorer son domaine de prédilection.
Plus surprenant : l’école fonctionne comme un studio, avec des départements (animation, rigging, lighting, etc). Les élèves de différentes promotions y sont mélangés, et les enseignants font donc cours à des groupes de niveaux différents. Une approche qui, là encore, évoque le studio avec un lead qui fait progresser une équipe dont le niveau n’est jamais homogène.

Farfalla – production libre d’élèves de 2ème année

Cette philosophie studio se retrouve aussi dans une volonté de ne pas faire travailler les élèves chez eux.
Des projets personnels sont évidemment prévus, en solo (en particulier en première année, un projet solo complet permettant à chaque élève de trouver sa voie) ou en groupe. Dans ce second cas, il peut s’agir de films de commande (courts-métrages de pré-séance pour des festivals, à la manière des courts des Gobelins diffusés durant le Festival d’Annecy) mais aussi des courts libres. Pour les courts libres, l’idée est ici encore de respecter une approche studio : un élève spécialisé en rigging ne fera que du rigging sur un court, contrairement à ce qui se produit dans d’autres écoles. Par ailleurs, l’équipe pédagogique aide la promotion à cibler les objectifs en fonction des effectifs des différents départements : le nombre de personnages, l’ampleur du travail d’animation ou encore le nombre de décors sont ainsi adaptés pour coller aux possibilités concrètes.

Bien évidemment, dans un studio, les leads aussi sont censés travailler… Et justement, l’équipe pédagogique constituée d’artistes crée ses propres courts. De quoi faire de la veille technologique, mais aussi valider certaines approches : un des courts créés a par exemple été fabriqué avec les contraintes des films de première année.
Voici les courts déjà produits :

On pourra trouver plus d’informations sur le site de l’école, dont les tarifs (un étalement des paiements est possible, mais en raison de la jeunesse de l’établissement les bourses ne sont pas disponibles) et les modalités d’inscription. Les inscriptions commencent dès novembre, avec plusieurs sessions de sélection étalées jusqu’en été. Enfin, la galerie des élèves vous donnera une idée du niveaux des élèves en 1ère et 2ème année. La galerie de 3ème année sera créée dans le courant de cette année scolaire.

L’article Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX est apparu en premier sur 3DVF.

Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX

Par Shadows

Nous avions eu l’occasion d’annoncer le lancement de l’école Creative Seeds, située à côté de Rennes. La première promotion de l’école a bouclé ses deux premières années de formation et entre dans sa 3ème et dernière année dans l’établissement : l’occasion de vous présenter plus en détail cette école atypique, dont le but est de former chaque année une trentaine de jeunes artistes prêts à intégrer un studio.

Creative Seeds rompt avec l’approche pédagogique classique de plusieurs manières. Tout d’abord, la spécialisation est précoce : chaque élève dispose de deux années pour explorer son domaine de prédilection.
Plus surprenant : l’école fonctionne comme un studio, avec des départements (animation, rigging, lighting, etc). Les élèves de différentes promotions y sont mélangés, et les enseignants font donc cours à des groupes de niveaux différents. Une approche qui, là encore, évoque le studio avec un lead qui fait progresser une équipe dont le niveau n’est jamais homogène.

Farfalla – production libre d’élèves de 2ème année

Cette philosophie studio se retrouve aussi dans une volonté de ne pas faire travailler les élèves chez eux.
Des projets personnels sont évidemment prévus, en solo (en particulier en première année, un projet solo complet permettant à chaque élève de trouver sa voie) ou en groupe. Dans ce second cas, il peut s’agir de films de commande (courts-métrages de pré-séance pour des festivals, à la manière des courts des Gobelins diffusés durant le Festival d’Annecy) mais aussi des courts libres. Pour les courts libres, l’idée est ici encore de respecter une approche studio : un élève spécialisé en rigging ne fera que du rigging sur un court, contrairement à ce qui se produit dans d’autres écoles. Par ailleurs, l’équipe pédagogique aide la promotion à cibler les objectifs en fonction des effectifs des différents départements : le nombre de personnages, l’ampleur du travail d’animation ou encore le nombre de décors sont ainsi adaptés pour coller aux possibilités concrètes.

Bien évidemment, dans un studio, les leads aussi sont censés travailler… Et justement, l’équipe pédagogique constituée d’artistes crée ses propres courts. De quoi faire de la veille technologique, mais aussi valider certaines approches : un des courts créés a par exemple été fabriqué avec les contraintes des films de première année.
Voici les courts déjà produits :

On pourra trouver plus d’informations sur le site de l’école, dont les tarifs (un étalement des paiements est possible, mais en raison de la jeunesse de l’établissement les bourses ne sont pas disponibles) et les modalités d’inscription. Les inscriptions commencent dès novembre, avec plusieurs sessions de sélection étalées jusqu’en été. Enfin, la galerie des élèves vous donnera une idée du niveaux des élèves en 1ère et 2ème année. La galerie de 3ème année sera créée dans le courant de cette année scolaire.

L’article Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX est apparu en premier sur 3DVF.

MTI Film to Unveil New Tools for CORTEX and DRS™Nova at NAB Show New York

Par Artisans PR

Cortex 5.2 adds support for Dolby Atmos in IMF packaging. DRS™Nova 4.2 further automates the process of conducting common restoration tasks. HOLLYWOOD— MTI Film will demonstrate the newest versions of CORTEX, its workflow mastering solution, and DRS™Nova, its industry-leading digital restoration software, at NAB Show New York. MTI Film will be showcasing both products (in ...

The post MTI Film to Unveil New Tools for CORTEX and DRS™Nova at NAB Show New York appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Clear-Com Strengthens U.S. Sales with New Appointments and Increased Partner Support

Par Season Skuro

Clear-Com® has appointed two new Regional Sales Managers (RSM) in North America. William Elliott takes over responsibility for the Southeast Region and Caribbean, while Vic Lombardi will handle the newly established North Central Region covering Iowa, Illinois, Indiana, Michigan, Minnesota, North Dakota, Nebraska, Ohio, South Dakota, and Wisconsin. Pat Hamp, formerly RSM for the Southeast Region, has been ...

The post Clear-Com Strengthens U.S. Sales with New Appointments and Increased Partner Support appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Broadcast Solutions to Enter the Market for Used OB Vehicles with a New Service

Par broadcastsolutions

Broadcast Solutions, one of Europe’s biggest System Integrators and a world-leading specialist in mobile production tools, enters the market for used OB vehicles. Access-point for used OB vehicles will be the company’s new website: used.broadcast-solutions.de. For this new service, the company uses its know-how and expertise in developing and building OB vehicles for customers all ...

The post Broadcast Solutions to Enter the Market for Used OB Vehicles with a New Service appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Les écoles Aries et ESMI changent de nom et deviennent l’Ecole Brassart

Par Shadows

Changement d’image et de nom pour les écoles Aries et ESMI, qui forment des créatifs aux quatre coins de la France. Il faudra désormais parler de Brassart.

Cette nouvelle identité fait suite à l’acquisition de ces centres de formation par le Groupe EDH, qui a signé en juillet 2018 le rachat du groupe Aries puis a annoncé en janvier dernier avoir mis la main sur le Groupe Brassart et ses cinq écoles à Tours, Nantes, Caen, Bordeaux (écoles ESMI), Paris.

« Brassart, l’école des métiers de la création » est donc désormais un ensemble de 13 campus proposant des filières variées : classes prépa artistiques, arts graphiques et illustration, design graphique et digital, bande dessinée, animation 3D/VFX, jeux vidéo et enfin audiovisuel. L’entité propose également de la formation continue sur des durées variables (1 jour à 12 mois).

Le groupe EDH, lui, comporte d’autres branches outre Brassart :
– EFAP, école des nouveaux métiers de la communication ;
– ICART, école du management de la culture et du marché et l’art ;
– EFJ, école du nouveau journalisme.

C’est donc un poids lourd du secteur de la formation qui gère désormais de nombreuses écoles françaises de la création.
Pour plus d’informations sur Brassart, on se reportera au site officiel.

L’article Les écoles Aries et ESMI changent de nom et deviennent l’Ecole Brassart est apparu en premier sur 3DVF.

Godot : comment se lancer sans attendre

Par Shadows

Le moteur de jeu open-source Godot se positionne en challenger face aux grands noms du marché (Unity, Unreal). Il peut cependant être délicat de s’y frotter, la communauté plus réduite impliquant un nombre plus faible de tutoriels.

Anthony Cardinale vient justement répondre à ce besoin avec son nouveau livre : Développer des jeux avec Godot Game Engine. Edité par D-BookeR, il propose en 300 pages de découvrir comment créer des jeux 2D mais aussi 3D. L’éditeur nous détaille son contenu :

Ce livre explique de manière pratique comment créer des jeux à l’aide du moteur de jeu libre et multiplateforme Godot. Son objectif est tout à la fois de vous initier à la conception de jeu et à l’utilisation du logiciel. Après une introduction aux concepts de base et à la programmation en GDScript (une sorte de Python spécifique à Godot), le lecteur développera deux projets complets : un jeu 2D en vue de côté et un jeu 3D (type Monkey Ball). Vous verrez comment créer un niveau, un personnage joueur, des objets interactifs, des ennemis ; comment ajouter du challenge, des animations, des bruitages et, pour la 3D, comment modéliser des objets simples avec Blender et les importer dans Godot. Vous y trouverez toutes sortes de conseils et de bonnes pratiques qui vous aideront à bien démarrer dans la création de jeux. À l’issue de ce livre, vous aurez toutes les clés pour développer vos propres projets.

Paru à la fin du mois dernier, l’ouvrage est proposé pour 34€ en version physique, 19€ en numérique. Nous vous invitons à consulter le site de l’éditeur pour plus de détails et des extraits du livre.

L’article Godot : comment se lancer sans attendre est apparu en premier sur 3DVF.

Python : apprenez à créer des applications avec interface graphique

Par Shadows

Thibault Houdon dévoile une nouvelle formation Python de près de 10 heures.

Au menu, la création de cinq applications avec Qt for Python (PySide2) : outil de prise de notes, explorateur de fichiers, convertisseur d’images, gestionnaire de tâches.
En outre, vous découvrirez comment packager ces outils avec le module fbs pour créer un exécutable quelle que soit la plateforme (Windows, Mac OS, Linux).

Comme à son habitude, Thibault Houdon propose une réduction pour les premiers clients issus de 3DVF : 94% de réduction à l’aide de ce lien [Mise à jour : la promotion est désormais terminée, le nombre de clients issus de 3DVF pouvant en bénéficier étant dépassé]. Vous trouverez aussi le sommaire détaillé de la formation.

L’article Python : apprenez à créer des applications avec interface graphique est apparu en premier sur 3DVF.

❌