Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 3 juin 2020Vos flux RSS

Lenovo va proposer Linux sur ses ThinkStation

Au choix, Windows 10, Ubuntu LTS ou Red Hat Enterprise. L’achat d’une Lenovo ThinkStation, qu’il s’agisse d’une machine portable ThinkPad ou d’un engin de bureau de la gamme P, offrira le choix du système d’exploitation.

Lenovo ThinkStation P330 Tiny

Cela veut dire que non seulement les machines pourront être achetées sans licence de Windows et leur coût additionnel mais aussi et surtout que Lenovo va assumer un support complet et certifié pour Ubuntu comme pour Red Hat. Cela se traduira sûrement par un choix de composants adaptés pour une compatibilité Linux maximale dès la conception de l’engin. Une très bonne nouvelle qui assurera aux acquéreur la possibilité de basculer d’une licence Windows à un système libre dans le temps en cas de fin de support par exemple.

Reste a savoir quels outils seront mis en place par la marque pour assurer ce support. La marque parle d’un support en ligne et de forums dédiés. Pas de hotline ? Probablement pas : le niveau de compétence demandera un investissement important en formation pour atteindre un support téléphonique de qualité. Lenovo indique également qu’il travaillera en amont de la création de ses machines en proposant des pilotes tout en facilitant leur implantation dans les distributions LTS. Un choix qui profitera donc aux utilisateurs en leur assurant un support à très long terme mais également aux autres distributions qui pourront profiter du même noyau.
Evidemment cela ne permettra pas a Lenovo de contourner les restrictions existantes de constructeurs tiers sur des circuits propriétaires : Wifi, chipsets de carte mère ou circuit graphiques ne seront pas libérés pour autant.

Les ThinkStation P de Lenovo font clairement partie d’un mouvement de fond autour de Linux. De plus en plus de marques s’intéressent a développer des branches de machines complètes ou des références sous logiciel libre. 

Source : Lenovo

Lenovo va proposer Linux sur ses ThinkStation © MiniMachines.net. 2020.

Sabrina, la nouvelle solution Android TV de Google

Google Sabrina n’a pas eu le droit à un levé de rideau très glorieux. L’objet devait être annoncé lors de la grande messe du Google I/O 2020. L’événement a été annulé, sapé par le Covid-19 qui empêchait de tenir cette assemblée. Ce nouveau produit a donc tout simplement fuité en ligne pour nous livrer quelques secrets.

Google Sabrina

Cette solution ne vient pas en remplacement des Chromecast qui tracent toujours leur propre chemin même si ces clés ne semblent plus autant dans les préoccupations de Google ces derniers temps. A vrai dire, Chromecast est de moins en moins un objet et de plus en plus un protocole. Les solutions Android TV intègrent désormais cette fonctionnalité quasi systématiquement et le moindre téléviseur connecté n’aura absolument pas besoin de rajouter quoi que ce soit pour diffuser facilement des contenus depuis un smartphone.

Google Sabrina

C’est là, toute la différence avec Google Sabrina. Si l’objet ressemble sur le fond à une Chromecast, il ne fonctionne pas du tout de la même manière. Il est livré avec une télécommande et se pilote comme une TV-Box classique. C’est amusant d’ailleurs parce que Google présente la télécommande comme une nouveauté. Leur “Maintenant avec une Télécommande” montre bien le changement de philosophie entre les appareils. Comme si la marque voulait profiter de l’image de ses Chromecast en proposant Sabrina comme leur descendant logique mais en plus évolué.

Et de fait, la nouvelle solution s’en rapproche : compacte, connectée grâce à un port HDMI sur un téléviseur, alimentée en USB et proposant également toutes les fonctions de la Chromecast. Fonctions qui ne seront finalement pas forcément très utiles mais qui pourront séduire des actuels propriétaires de l’objet.

Google Sabrina

La télécommande change la philosophie d’usage du tout au tout. D’un récepteur passif et simple qui absorbe des données sans que l’on puisse vraiment le contrôler faute d’interface. Google Sabrina devient une vraie Android TV avec ses propres fonctionnalités. La télécommande propose une molette de contrôle classique, un bouton retour, un bouton “home”, un bouton favori et des boutons plus classique de contrôle de lecture et de volume. Une petite touche Google Assistant est également présente. On pourra naviguer dans des menus, faire pause ou augmenter le volume simplement sans avoir a saisir son smartphone.

2019-12-11 14_34_17-minimachines.netGoogle ADT-3

On va donc pouvoir piloter Google Sabrina de la même manière qu’un lecteur Android TV classique ou un téléviseur proposant ces fonctions. C’est la philosophie qu’a retenu Amazon avec ses FireTV. Une approche qui donne plus de contrôle aux utilisateurs mais aussi aux développeurs qui peuvent penser leurs applications en fonction. Une approche que l’on a connue chez Google récemment avec le lancement des ADT-3. Les boîtiers AndroidTV que la marque a lancé hors commerce à destination des développeurs. Google Sabrina pourrait d’ailleurs être en grande partie une manière de récolter les fruits des développements effectués sur cette plateforme.

Google Sabrina

Google Sabrina mélangera donc un peu les genres, c’est une solution Chromecast, un lecteur Android TV qui permettra de retrouver les univers classiques des services de streaming comme Netflix, Youtube, Twitch ou Amazon Prime. Mais également un moyen pour Google de proposer une solution compatible avec son service de jeux en Streaming qu’est Stadia. On a vu que la Chromecast Ultra était partiellement incompatible avec Stadia ce qui limitait d’autant les clients potentiels. En mars dernier une rumeur enflait signalant que la prochaine Chromecast serait équipée d’une télécommande. Le nom de code “Sabrina” était alors lâché… L’info se confirme mais l’objet change donc de destination. Ce ne sera donc pas une nouvelle Chromecast mais plutôt une Android TV classique mais beaucoup plus compacte.

Je ne serais pas étonné que le matériel embarqué dans l’ADT-3 soit le même que celui de Sabrina. Un SoC ARM Cortex-A53 Amlogic S950Y2 quadruple coeurs cadencés à 1.8 GHz et un circuit graphique Mali-G31 MP2. 2 Go de mémoire vive et 8 petits gigaoctets de  stockage. La connectique serait la même avec une sortie vidéo HDMI 2.1 et un port MicroUSB d’alimentation. La  solution proposerait un Wifi5 et du Bluetooth 4.2… La différence entre ADT-3 et Google Sabrina serait alors uniquement dans la forme et dans le format connectique. Plus compacte avec un port HDMI mâle, Google Sabrina serait pensé pour être accroché à un téléviseur tandis que ADT-3 reprenait les codes d’une TV Box classique.

Source : XDA

Sabrina, la nouvelle solution Android TV de Google © MiniMachines.net. 2020.

Jules Gaillard, spécialiste du rendu architectural

Par : Shadows

Jules Gaillard nous invite à découvrir son portfolio. Il est le fondateur d’Imagineer, structure spécialisée dans le rendu architectural.

Voici certains de ses projets, qu’il s’agisse de commandes ou de créations personnelles :

L’article Jules Gaillard, spécialiste du rendu architectural est apparu en premier sur 3DVF.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Suppressions d’emplois, réorientation et démission chez Magic Leap

Par : Shadows

Lancée en 2010, la société Magic Leap promettait de révolutionner le secteur de la réalité virtuelle/augmentée/mixte. Sa promesse : un système permettant de mêler images virtuelles et réel de façon particulièrement réaliste.
Avec une campagne de communication efficace, elle a su créer des attentes énormes et multiplier les levées de fonds : plus de deux milliards de dollars auprès d’investisseurs variés, dont Alphabet (maison mère de Google).

10 ans plus tard, la révolution annoncée n’a pas eu lieu. Le Magic Leap One dévoilé en 2017 et au prix élevé, n’a pas eu l’impact commercial espéré.

Magic Leap annonce désormais se recentrer sur le secteur professionnel : la fin d’ambitions grand public sonne comme un échec cuisant. Pour expliquer ce revirement, le communiqué évoque notamment la crise actuelle qui a rendu les investisseurs frileux : moins de capitaux, moins d’investissements à long terme. Magic Leap, qui affirme garder toute sa confiance dans son propre potentiel à long terme, choisit une approche focalisée sur « les opportunités de chiffre d’affaire à court terme », et donc les entreprises.

Ce revirement s’accompagne de licenciements. Si Magic Leap préfère pudiquement ne pas en révéler le nombre, Bloomberg indique qu’il s’agit de 1000 personnes environ, soit la moitié des effectifs. A noter, la suppression d’une centaine de postes liés à l’animation : rappelons en effet que Magic Leap produisait du contenu de type divertissement pour ses propres produits, et avait un partenariat avec Weta Workshop. Les studios dédiés, chez Weta comme chez Magic Leap, sont donc supprimés.

Enfin, suite à ces multiples annonces, le fondateur Rony Abovitz annonce désormais qu’il quitte son poste. Il assurera la transition le temps de trouver un nouveau CEO. Son rôle futur est incertain : l’annonce évoque un possible rôle de conseiller au sein de l’équipe dirigeante.

L’article Suppressions d’emplois, réorientation et démission chez Magic Leap est apparu en premier sur 3DVF.

Une souris ADB… (presque) en bois

Même si je vide mes cartons, je ne résiste pas aux souris ADB bizarres, c’est mon kink. Et ce modèle Sanwa (presque) en bois est plutôt joli.

j’avais testé un modèle vraiment en bois de la marque, mais celle-ci est en plastique, avec une coque qui ressemble assez à du bois. De loin, ça fait illusion, c’est certain. La souris propose deux boutons (j’en parle plus bas, aucun intérêt) et est pensée pour les mains japonaises (elle est compacte). Assez bizarrement, si elle semble ambidextre, elle ne l’est pas totalement : elle est légèrement creusée à gauche pour placer le pouce. Ce n’est pas aussi flagrant que les souris modernes, mais c’est visible. Assez logiquement, elle utilise une boule mais elle est assez sensible (400 ppp), donc utilisable sur un grand écran. Sur un Mac en ADB, elle fonctionne sans soucis, mais sur un Mac moderne avec un adaptateur… c’est une autre histoire.

La souris


On peut voir le renfoncement


Bien évidemment une boule

Sru un Mac moderne, elle a un comportement déroutant : elle bloque les autres souris. Le clic secondaire devient impossible sur les autres périphériques. J’ai vérifié avec les logiciels qui permettent de lire les commandes HID, et il n’y a rien de spécial. Je suppose que la souris envoie la commande du second bouton d’une façon ou d’une autre et le bloque. Par ailleurs, si elle dispose bien de deux boutons, le second ne sert à rien. Il n’active pas un clic secondaire comme la souris NeXT ou un clic principal forcé comme la majorité des autres souris. Mes programmes de tests indiquent tous que la souris envoie juste une commande de clic principal avec les deux boutons, ce qui est totalement inutile.

Mais bon, au moins elle est jolie.

Matrox UK Announces AVIXA-Certified, AV-over-IP Educational Webinar Series Starting May 26, the Matrox Knowledge Net training program offers AV professionals insight into the latest topics, trends, and best practices in networked AV  Montreal — 21 May 2020 — Matrox® is pleased to announce the 2020 Matrox Knowledge Net AV-over-IP Training Program: a free, five-part online ...

The post appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

FACTORY BERLIN: Artist Residency

Par : Marco Savo

DEADLINE: 17 June 2020

PROGRAM: 27 July – 30 November 2020

Factory Berlin, Sónar+D, and Beats by Dr. Dre launch an open call for audiovisual artists who would like to participate to the 2nd edition of Artist in Residence program in the Creators Lab at Factory Gorlitzer Park.

The residency supports artists exploring new lines of inquiry intersecting technology & society. The aim of this program is to facilitate dialog, partnership, and collaboration at the intersection of technology and exploratory arts. By focusing on this synthesis, the program empowers artists to create work which inspires shifts in perspective and cross-collaboration.

These are the categories covered by the open call:

COMPUTATIONAL CREATIVITY & HUMAN-MACHINE COLLABORATION

EXPLORING NEW FORMATS & APPLICATIONS FOR FORWARD-THINKING MUSIC

BUILDING CREATIVE BUSINESSES

CREATING EXPERIENTIAL CONTENT

READ MORE AND APPLY

BUY US A COFFEE?BUY US A COFFEE?

The post FACTORY BERLIN: Artist Residency appeared first on Audiovisualcity.

macOS et les claviers externes : la plaie du @ et du

Si vous utilisez un clavier qui ne vient pas de chez Apple sur un Mac, vous avez peut-être déjà eu un problème assez énervant : la touche @ et la touche < sont inversées (² et < sur un clavier PC).

C’est un problème très courant, et en théorie il suffit de relancer l’assistant de réglage de clavier.

Si vous avez de la chance, donc, il faut aller dans les Préférences système, section Clavier. Si le clavier est mal identifié (ou pas identifié), le bouton Changer de type de clavier… doit être présent. Dans le pire des cas, toujours en théorie, le fait de débrancher et brancher le clavier doit faire apparaître le bouton.

Bouton…

…pas bouton

Le truc, c’est que c’est assez aléatoire. Dans mon cas, j’ai un clavier avec lequel ça fonctionne, un autre qui ne veut rien savoir et un ou c’est aléatoire. Parfois ça fonctionne, parfois (après un redémarrage), non.

Si l’assistant se lance, il faut normalement indiquer le type de clavier, ISO ou ANSI. ISO pour un clavier européen, ANSI pour un américain. Normalement (c’est important), ça devrait suffire à assigner les touches correctement. Le < affichera un <, le @ (avec un agencement Apple), le ² affichera un ² (avec un agencement PC).

L’assistant

Les choix

Mais je vous avoue que chez moi ça ne fonctionne pas à chaque fois. Parfois, ça marche un temps puis le clavier inverse les touches. Parfois, le bouton apparaît et ne lance pas l’assistant. Parfois… ça ne marche pas. En gros, c’est pleins de bugs et ça fonctionne (très) aléatoirement. Bien évidemment, avec un clavier Apple le problème ne se pose normalement pas.

Avec un clavier Apple, ça ne sert à rien.

La dernière solution éventuelle, c’est cette commande : sudo rm /Library/Preferences/com.apple.keyboardtype.plist
Elle efface les préférences et donc en redémarrant, macOS devrait relancer l’assistant.

Une publicité pour Ultraman Quiz King

Dans ma recherche de jeux Pippin, j’ai deux soucis : trouver quelqu’un qui vend un jeu (sur certains titres, c’est compliqué) mais surtout trouver quelqu’un qui vend un jeu à un prix correct pour moi. Cette semaine, du coup, je vous montrer une publicité pour Ultraman Quiz King… parce que le seul exemplaire du jeux que j’ai vu en quelques années est (beaucoup) trop cher.

Vous devez vous en douter, les jeux Pippin ne sont pas très recherché. Certains titres se vendent assez cher parce qu’il s’agit de licences connues (Dragon Ball Z, au hasard) mais globalement les prix sont assez bas au Japon, et moyen eu Europe ou aux Etats-Unis. De ce que j’ai pu voir et vendre, on peut trouver des jeux au Japon pour 20 à 40 € sans trop de soucis (2 500 à 5 000 ¥ en gros) et ça se revend facilement en Europe entre 40 et 75 €, compte tenu de la rareté ici et du prix de l’importation. Mais certains pensent vraiment que ce sont des titres très recherchés, ou très rares, un peu comme un jeu Super NES sous blister, ou des choses que beaucoup de collectionneurs veulent. Le cas d’Ultraman Quiz King est assez simple : un Japonais essaye de le vendre depuis plusieurs semaines à 30 000 ¥ (~250 €). Mais évidemment, il n’y arrivera pas : c’est le prix pour une console complète dans le pays. Et même s’il manque à ma collection, je ne compte pas mettre cette somme pour un jeu.

Du coup, j’ai récupéré récemment cette publicité (format A4) pour le jeu. On voit la jaquette en grand, quelques images à l’arrière, et les plateformes supportées.


Peut-être qu’un jour je trouverais le jeu moins cher. Un peu comme Picture Book of Mission School Uniform : un Japonais essaye de vendre ce titre depuis bientôt un an de façon régulière, avec un prix qui varie de semaines en semaines entre ~20 000 et ~30 000 ¥. Bien évidemment, il ne part pas à ce prix. D’ailleurs, la logique semble assez bizarre : assez régulièrement, il part d’une valeur “basse” (20 000 ¥ par exemple) et augmente de 1 000 ou 2 000 ¥ chaque semaine, avant d’arrêter d’essayer de le vendre quelques semaines une fois qu’il a atteint ~30 000 ¥. Bizarre.

Reste qu’avec de la patience, tous les jeux arrivent à un moment ou à un autre à un prix correct.

Le PDG de Magic Leap Rony Abovitz quitte ses fonctions

Par : Gwendal P
Hologrammes Rony Abovitz 5 ans realite

Rony Abovitz va quitter ses fonctions de PDG de Magic Leap. Il dit avoir pris cette décision en accord avec le comité de direction de la boîte. Il devrait cependant rester au sein de la société dans un rôle différent.

Dans un message concis posté sur le site du constructeur, le PDG de Magic Leap Rony Abovitz annonce qu’il quitte ses fonctions. Si certains l’avaient peut-être vu venir depuis un moment, cette annonce reste malgré tout une surprise. Le fabricant de lunettes de réalité augmentée ne connaît ainsi pas de répit ces derniers mois. En effet, son activité a des allures de montagnes russes avec des déclarations-chocs qui s’enchaînent.

Rony Abovitz commence son message par rappeler que pour renouer (ou simplement nouer) avec le succès, Magic Leap a redirigé ses efforts vers une plateforme destinée aux entreprises. Cela leur a alors permis de recevoir de nouveaux investissements et d’être dans un élan positif pour conclure des partenariats avec des sociétés. Il poursuit en notant que la prise de ces décisions a dégagé un élément très clair et qu’un changement dans son rôle était devenu nécessaire.

Rony Abovitz reste confiant pour l’avenir de Magic Leap

Après des discussions avec le comité de direction de Magic Leap, il a été décidé qu’il était temps pour un nouveau PDG de prendre le relais. Il aura pour tâche d’aider à commercialiser leur nouvelle offre destinée aux entreprises. Rony Abovitz précise que la phase de recrutement a déjà commencé et que plusieurs candidats ont été passés en revue. Il est en revanche encore trop tôt pour avoir droit à un nom ou quelconque autre information.

Rony Abovitz rappelle ensuite que Magic Leap a démarré dans son garage, il y a neuf ans de cela, en 2011. Il a accompagné sa société pendant tout ce temps, et se dit fasciné par tout ce qu’elle a été capable d’accomplir. En outre, il est impatient de voir tout ce qu’elle va créer dans les décennies à venir. Il reste donc confiant sur l’avenir de son ex-entreprise. Il croit fermement que le talent de ses équipes est suffisant pour faire de Magic Leap une référence dans le milieu.

Quant à son avenir personnel, pour le moment il indique simplement qu’il continue en tant que PDG juste le temps d’assurer la transition avec son successeur. Rony Abovitz explique enfin qu’il discute avec le comité de direction pour définir son prochain rôle, peut-être au sein de ce comité. En effet, il semble vouloir quand même continuer l’aventure avec son bébé.

Cet article Le PDG de Magic Leap Rony Abovitz quitte ses fonctions a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Un prototype d’iPhone 3GS sur eBay

Vu sur eBay, un prototype d’iPhone 3GS. Vendu 230 €, il n’a rien de très particulier visuellement.

Le seul point particulier, c’est que l’appareil est sous SwitchBoard, l’interface de test d’Apple. C’est un iPhone 3GS de 16 Go assez standard pour le reste, visiblement.

Sous SwitchBoard


Rien de spécial

Baltimore Hospital reaches Health Care Workers Through Live Streaming with Teradek

Effective May 28, 2020 Martin Jenoff is dedicated to getting the news out around Baltimore. He shoots and edits at the local network news station two days a week, presides over the local videographers group, and with his own Focal Point Productions, has been providing live streaming services for nearly a decade. He says, “Back ...

The post Baltimore Hospital reaches Health Care Workers Through Live Streaming with Teradek appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

DejaSoft launches DejaEdit Version 3 –

Par : RadianceC

DejaEdit Version 3 takes file synchronizing to a new level with enhanced user experience, additional security features and improved workflow management For Immediate Release, 28 May 2020, Gothenburg, Sweden – Dynamic tech start-up DejaSoft has launched Version 3 of its cutting-edge media file synchronising software tool –  DejaEdit. An essential application vital for film productions, DejaEdit ...

The post DejaSoft launches DejaEdit Version 3 – appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Faire un ² avec un clavier Apple

Depuis de longues années (vraiment) un truc m’énerve : l’agencement des claviers des Mac ne propose pas de touche pour l’exposant 2, le ². C’est assez énervant, parce que je dois de temps en temps parler de mm² et entrer ce caractère, présent sur les claviers de PC. Mais il y a une solution.

La solution de base, c’est d’utiliser Afficher les Emoji et symboles, et de rechercher le ² (en le mettant en favori).

Les raccourcis

L’autre solution que j’ai découvert par hasard, marche assez bien pour en rentrer plusieurs rapidement : il faut simplement ajouter l’agencement Français – PC dans Préférence Système -> Clavier -> Méthodes de saisie. Ensuite, quand il faut taper un ², il suffit de passer sur l’agencement PC dans la barre de menus, taper sur la touche @ (elle va afficher un ²) et revenir sur l’agencement classique d’Apple. C’est assez rapide quand on a l’habitude, et si on ne tape pas trop souvent de ². Attention, ça ne fonctionne pas avec les vieux OS : l’agencement PC date de Mavericks en 2013.

L’option Français – PC

Sinon, il est évidemment possible d’utiliser un clavier PC…

Showtime’s Penny Dreadful: City of Angels Brings 1938 Los Angeles to Viewers’ Homes with Cooke S4/i Primes

(May 2020) – When it came time for cinematographer John Conroy to develop the look for Showtime’s Penny Dreadful: City of Angels spin-off, he already had eight episodes of lensing the original Penny Dreadful under his belt. A major part of the look for the spin-off would come from using Cooke Optics’ S4/i prime lenses ...

The post Showtime’s Penny Dreadful: City of Angels Brings 1938 Los Angeles to Viewers’ Homes with Cooke S4/i Primes appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Ludotech’ Art : une chaîne Youtube et des formations pour les game artists débutants

Par : Shadows

Ludovic Chatin nous présente Ludotech’ Art, sa chaîne Youtube autour du jeu vidéo et plus précisément du métier de game artist. Il y alterne tutoriels (sur les bases de Maya principalement) et vidéos plus théoriques qui pourront par exemple aborder le choix des logiciels, l’intérêt du portfolio, la nécessité ou non de savoir programmer pour être artiste ou encore l’état du secteur.

Vous l’aurez compris : ce sont essentiellement les artistes débutants qui sont ciblés ici, comme l’exprime le slogan de la chaîne (« Devenez graphiste pour le jeu vidéo »). D’où une approche mêlant théorie, vulgarisation des bases, explication du vocabulaire et pratique.

Outre le contenu de la chaîne (dont vous découvrirez une sélection ci-dessous), l’auteur propose aussi via son site une formation Maya d’un peu moins de 6h, destinée aux personnes débutantes et proposée pour 20€ environ jusqu’au 7 juin. Il nous précise que d’autres formations sont prévues à termes (outils Allegorithmic/Adobe, ZBrush, moteurs de jeux). De même, la chaîne Youtube va se diversifier, même si elle est pour l’heure très axée sur Maya.

L’article Ludotech’ Art : une chaîne Youtube et des formations pour les game artists débutants est apparu en premier sur 3DVF.

Incoming : invasion enfantine dans un court-métrage Bellecour Ecole

Par : Shadows

Tiffanie Quequet, Ruben Garnes Pérard, Jean Baptiste Kasparian, Laury Morosi, Elisa Seignez, Matias Barrière dévoile Incoming, un court-métrage mettant en scène une jeune femme assaillie par des bébés suite à la réception d’un SMS…

Plusieurs élèves (Valentin Auboiron, Sybilia Chavonet, Marie Bérénice Forsans, Coline Landy, Clarisse Magand, Antoine Ly, Lola Gateau) ont également participé au film en réalisant des concepts.

Sound Design : Thomas Kubler, Hugo Williame, Benoît Griesbach

L’article Incoming : invasion enfantine dans un court-métrage Bellecour Ecole est apparu en premier sur 3DVF.

Alexis Lasne, illustrateur médical et réalisateur 3D scientifique

Par : Shadows

Découvrez les travaux d’Alexis Lasne, illustrateur médical freelance travaillant essentiellement pour l’industrie pharmaceutique.
Utilisant notamment Maya (qu’il avait découvert en version 2.5), Redshift, Blender, Houdini, ZBrush ou encore 3D Coat et After Effects, il se positionne en généraliste et peut gérer l’ensemble d’un projet 3D, de la modélisation au compositing en passant par le texturing et les simulations.

Il est actuellement ouvert à toute proposition de projet, en freelance ou en embauche dans une équipe, sur Paris et sa région.

L’article Alexis Lasne, illustrateur médical et réalisateur 3D scientifique est apparu en premier sur 3DVF.

Clément Beaubert, artiste junior (concept art, visdev)

Par : Shadows

Clément Beaubert nous présente son portfolio. Actuellement étudiant à LISAA, il se destine à une carrière dans le concept art et le développement visuel, et recherche actuellement un stage dans l’animation ou le jeu vidéo.

Vous pouvez le contacter via LinkedIn.

L’article Clément Beaubert, artiste junior (concept art, visdev) est apparu en premier sur 3DVF.

Récupérer des enregistrements quand QuickTime a planté

Petite astuce qui peut aider avec QuickTime si vous enregistrez directement avec le logiciel d’Apple. Par défaut, QuickTime Player va garder votre enregistrement dans un dossier et si par mégarde vous fermez QuickTime violemment (sans sauver), avec un peu de chance l’enregistrement est encore là. J’avais vu cette astuce chez Korben, mais il y a quelques subtilité en plus.

C’est assez facile à reproduire : lancez une enregistrement, et fermez QuickTime sans sauver ou arrêter (un clic droit sur l’icône dans le Dock en pressant option, par exemple). Et bien l’enregistrement est encore présent. Il se trouve dans ~/Library/Containers/com.apple.QuickTimePlayerX/Data/Library/Autosave\ Information/. Vous pouvez utiliser le Finder pour y aller : Aller -> Aller au dossier. Il se nomme Document QuickTime Player non enregistré et – attention – il disparaîtra si vous relancez QuickTime. Il faut donc le récupérer avant de relancer QuickTime.

Maintenant que vous avez le fichier, je vous conseille de le copier directement à un autre endroit et de travailler sur une copie. Et QuickTime ne voudra sûrement pas l’ouvrir.

Ensuite, il faut extraire le contenu. Un clic secondaire sur le fichier, Afficher le contenu du paquet. Il y a quatre cas possible avec QuickTime, en fonction de vos choix. De la vidéo en qualité élevée (en H.264), de la vidéo en qualité maximale (en ProRES, compliqué à récupérer), de l’audio en qualité élevée (compression AAC) et de l’audio en qualité maximale (sans compression).

La vidéo

Commençons par de la vidéo. Vous aurez un fichier .mov. Première solution, tenter avec VLC ou un autre lecteur. Si vous n’avez pas peur d’envoyer vos données en ligne, le site mp4repair.org peut fonctionner, même s’il n’aime visiblement la version en qualité maximale et qu’il est payant.

C’est cher

Si ça ne fonctionne pas (probable), il y a untrunc. Ça devrait fonctionner sous Linux, mais impossible de le compiler sous macOS, malheureusement. La version reloue passe par Docker et ce n’est pas grand public. Si vous avez peur de la ligne de commande, abandonnez.

Il faut installer Docker depuis le site.
Ensuite cloner untrunc (git clone https://github.com/anthwlock/untrunc).
Enfin, le lancer dans un container : docker build -t untrunc .

Attention, c’est un peu compliqué. Premièrement, il faut une vidéo qui fonctionne (enregistrée de la même façon, en gros), nous allons l’appeler video1.mov.
La vidéo qui ne fonctionne pas, elle, nous allons l’appeler video2.mov.
Les deux vidéos doivent être dans le dossier Téléchargements.
Voici la ligne de commande qui devrait essayer de récupérer le tout.

docker run -v ~/Downloads/:/mnt untrunc /mnt/video1.mov /mnt/video2.mov

Le fichier en sortie se nomme video2.mov_fixed. Je vous dit tout de suite, ça fonctionne assez mal. Dans le cas d’une vidéo en qualité élevée (H.264), ça fonctionne plus ou moins. Dans le cas d’une vidéo en qualité maximale (ProRes), ça ne marche tout simplement pas.

L’audio

Avec de l’audio, vous aurez un .aifc, si vous enregistrez en qualité maximum. La récupération est normalement assez simple. Avec Audacity, faites Fichier -> Importer -> Données brutes. Les réglages : 16 bits PCM, Gros Boutiste, stéréo, 44100. Normalement, il va récupérer l’audio.

Avec Audacity

Si vous avez un .m4a, vous avez enregistré en qualité élevée, et c’est déjà compressé. La méthode de Korben fonctionne. Il faut donc effacer les zéros en début de fichier, et ensuite convertir le fichier avec faad. Pour l’installer, il y a brew : brew install faad2. Ensuite, il suffit de taper faad nom_du_fichier, ça va le convertir en .wav.

Dans tous les cas, ce sont des solutions de la dernière chance et ça risque de ne pas fonctionner. Mais parfois, ça peut aider.

The Online Meeting Survival Guide is Published

This week The Online Meeting Survival Guide has been published for release on Amazon Paperback and Kindle. The book written by the author that brought us Esports in Education, Live Streaming is Smart Marketing and The Virtual Ticket is back with another timely book. The Online Meeting Survival Guide is a book that can help ...

The post The Online Meeting Survival Guide is Published appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Magewell Expands Recording and Live Streaming Capabilities in Ultra Stream Encoders

Free firmware update adds new recording modes for internal and USB storage, RTSP protocol support, and more May 26, 2020 — Nanjing, China: Magewell has released a new upgrade for its award-winning Ultra Stream family of live streaming encoder hardware that further enhances the devices’ exceptional ease of use and versatility. Available in all new ...

The post Magewell Expands Recording and Live Streaming Capabilities in Ultra Stream Encoders appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Densitron Squares up for Test and Measurement

Kent, UK, 26 May 2020 – Densitron, the global leader in innovative Human Machine Interaction (HMI) and display technology, today introduced a novel, square format 1:1 aspect ratio 4.0’’ Industrial Rugged TFT Module with exceptional features designed for operation in challenging environments. Aimed at instrumentation; handheld test and measurement applications; and niche security products, the module’s ...

The post Densitron Squares up for Test and Measurement appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Un « pilote » pour un caisson de basse sous macOS

En triant chez moi, j’ai « retrouvé » deux produits, l’iSub et le BassJump. Et je me suis souvenu qu’il y a longtemps, j’avais vu un exemple de code Apple qui perlettait de gérer un caisson de basse sous Mac OS X. L’occasion de jouer un peu.

Au départ, je voualis juste voir s’il était possible de faire fonctionner un iSub avec un macOS récent, vu qu’Apple a supprimé les pilotes il y a longtemps. Mais ce n’est pas possible : l’iSub n’est pas reconnu par défaut comme une interface audio en USB, et les pilotes Apple devaient sûrement l’activer manuellement, comme pour les enceintes du Power Mac G4 Cube. Du coup, j’ai tenté avec le BassJump.

L’iSub


Le BassJump

Le BassJump, c’est un caisson de basse USB qui fonctionne comme une interface audio basique. Sans pilotes, on peut rediriger le son vers lui, mais le résultat est évidemment assez mauvais : il est prévu pour reproduire les basses et lui envoyer de l’audio « complet » donne un résultat affreux. C’est là qu’intervient le vieux code d’Apple.

C’est un pilote qui propose un filtrage passe-bas sur un périphérique audio. C’est assez basique, c’est vraiment un exemple de ce qu’il est possible de faire avec Core Audio, mais c’est assez efficace. Une fois le programme téléchargé, il faut modifier le projet pour le compiler en 64 bits uniquement sous macOS Catalina (ça marche aussi avec d’anciens OS en 32 bits, d’ailleurs).

Dans le code, il faut modifier deux choses. Dans Info.plist, il faut indiquer le vendor ID et le product ID de l’appareil, en codage décimal. Ce sont les identifiants USB de l’appareil, qu’on peut récupérer dans les Informations Système. Pour le BassJump, c’est 0x08DC pour le vendor ID, 0x013a pour le product. Avec la calculatrice de macOS, on peut convertir en décimal rapidement : on se met en présentation programmeur, on choisit la base (16), on tape la valeur, on choisit la base 10. Pour le BassJump, ça donne 3468 et 314.


Dans SampleUSBAudioPlugin.cpp, il faut mettre les valeurs en hexadécimales.

Une fois le pilote compilé, je l’ai installé sur mon vieux MacBook Air, avec le BassJump connecté… sans résultats (un coup de KextUtility ou équivalent peut aider pour charger le pilote). Après avoir cherché un peu, j’ai trouvé : le code d’Apple ne fonctionne qu’en 44 kHz. C’est flagrant après avoir changé la valeur dans Configuration audio et MIDI : en 48 kHz (par défaut), le son est complet, en 44 kHz, le filtre passe-bas fonctionne.

Il faur forcer le 44 kHz (ou modifier le pilote)

Petite astuce, si vous voulez utiliser le caisson (et son filtre passe-bas) en même temps que les enceintes du Mac (ou d’autres enceintes) : il faut créer un périphérique à sortie multiple dans Configuration audio et MIDI. On peut sélectionner les sorties disponibles, et la lecture sur cette interface audio virtuelle sort sur les deux appareils. Cette solution a le défaut d’empêcher le réglage du volume dans les options de macOS, mais ça fonctionne.


Tout ça pour dire qu’en moins d’une heure, j’ai fait un truc basique mais fonctionnel pour profiter du BassJump… alors que la société nous a baladé avec des pilotes moisis pendant des années. Ca nécessite évidemment quelques ajustement pour la fréquence d’échantillonage et je suppose qu’il y a des modifications pour permettre de contrôler le volume, mais c’est fonctionnel de cette façon, au moins de manière basique.

Magic Leap lève 350 millions de dollars et suspend ses licenciements

Par : Gwendal P
magic leap one offre 500 ml1

Malgré des ventes de son casque très décevantes, Magic Leap garde la confiance des investisseurs. Le fabricant vient ainsi de lever 350 millions de dollars et en profite pour mettre un terme à ses licenciements.

Le fabricant de casques de réalité augmentée Magic Leap donne aujourd’hui des nouvelles plus rassurantes à son compte. En effet, alors que nous vous annoncions il y a quelque temps que la société n’était pas au mieux. Son PDG Rony Abovitz avait dit être contraint de devoir se séparer d’une partie de ses équipes. C’était là la conséquence de ventes catastrophiques, bien loin du million visé. Puis la crise du Coronavirus n’a rien arrangé. Pourtant, comme nous l’apprend Business Insider, Magic Leap a réussi à lever 350 millions de dollars.

Cette somme provient d’investisseurs qui accompagnent déjà Magic Leap depuis un moment, mais également de nouvelles têtes. Elle permet au fabricant de mettre en pause sa phase de licenciement. Rony Abovitz aurait d’ailleurs envoyé une note à tous ses employés fin avril leur annonçant qu’il espérait un rapide retour à la normale. Il n’est cependant pas précisé combien de personnes ont été obligées de partir avant cela. Ce nouvel apport financier est néanmoins une bonne nouvelle pour ceux qui sont encore là.

Une démarche orientée vers les entreprises

Si, jusqu’à présent, Magic Leap n’a pas réussi à vendre son casque, la société a toutefois réussi à donner confiance aux investisseurs. Elle a ainsi récolté au cours de son existence plus de 2,6 milliards de dollars. En outre, cet argent vient de grands groupes comme Google, Alibaba, du fonds d’investissement public d’Arabie Saoudite, ou encore d’AT&T. Pour l’instant les retours ne sont pas flagrants. Or, il s’agit probablement d’une des dernières chances de l’entreprise.

C’est pour cela que Magic Leap a opéré un changement dans sa façon de faire. Le fabricant a décidé ces derniers mois de se concentrer uniquement sur les professionnels, notamment avec le lancement de Magic Leap Entreprise Suite en décembre dernier. Puis, pendant le confinement mis en place un peu partout à travers le monde, il a décidé d’offrir quatre appareils Magic Leap 1 pour une période d’essai de 45 jours. À voir si cette nouvelle stratégie fonctionnera. En tout cas, les investisseurs ont l’air d’y croire.

Cet article Magic Leap lève 350 millions de dollars et suspend ses licenciements a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Anouk Nedellec, jeune artiste spécialisée lighting/compositing

Par : Shadows

Anouk Nedellec nous invite à découvrir son profil LinkedIn et son portfolio.Fraîchement issue de l’ESMA, elle était l’une des réalisatrices du court-métrage Avec le Do de la Cuillere (qui fait encore le tour des festivals mais dont un making-of est disponible ci-dessous et en ligne) et souhaite se spécialiser en lighting/compositing.
Elle est actuellement en recherche de poste.

L’article Anouk Nedellec, jeune artiste spécialisée lighting/compositing est apparu en premier sur 3DVF.

Lenovo Yoga Slim 7 : Un portable 14″ sous Ryzen 7 4700U en approche

Aux US, il s’appelle Ideapad Slim 7, en France ce sera le Yoga Slim 7. Le portable reste le même avec une architecture AMD Ryzen pouvant aller jusqu’au Ryzen 7 4700U. Une solution huit coeurs et huit threads accompagnée chez nous d’un maximum de 16 Go de mémoire vive DDR4 et 512 Go de stockage PCIe NVMe ultra rapide.

Yoga Slim 7

Le choix de ce processeur est compréhensible dans l’offre d’AMD, le 4800U en 16 threads aurait apporté d’autres avantages mais avec probablement également un tarif plus délicat à négocier. Le Yoga Slim 7 se contentera donc du 4700U qui propose dans ses 15 watts de TSP 8 coeurs et 8 threads cadencés de 2 Ghz à 4.1 GHz et un circuit graphique Radeon Vega 7. Une solution qui devrait offrir d’excellentes performances avec 16 Go de mémoire vive et un stockage très rapide.

Yoga Slim 7
L’écran 14 pouces du Yoga Slim 7 affichera en FullHD grâce à une dalle de type IPS mate de 300 nits. Lenovo proposera une finition brillante au travers d’une dalle de verre en option. Au dessus de l’écran à bordures fines, on retrouvera une double webcam avec un module classique pour la vidéo conférence et un module infrarouge pour de la reconnaissance faciale. 

L’engin promet jusqu’à 14 heures d’usage – probablement très léger – et un mode RapidCharge Pro permettant de remettre la batterie d’aplomb de 50% lorsque l’engin est éteint ou en veille. En pratique, la machine devrait proposer une dizaine d’heures d’usage classique et encore moins en usage lourd. Pas mal pour une solution de cette diagonale et un poids de 1.4 Kilo de base. Le Yoga Slim 7 mesurera 32.06 cm de large pour 20.8 cm de profondeur et 1.49 cm d’épaisseur.

Yoga Slim 7

La connectique est bonne avec deux ports USB 3.1 Type-A Gen2, un USB type-C 3.1 Gen2 avec fonction DisplayPort, réseau et alimentation PowerDelivery, un lecteur de cartes MicroSDXC, une sortie HDMI pleine taille et un port jack audio 3.5 mm stéréo combinant sortie casque et entrée micro. Le bouton de démarrage pourra éventuellement accueillir un lecteur d’empreintes sur la tranche de la coque.

Yoga Slim 7

Le clavier est assez classique d’un 14″. Il n’occupera pas la totalité de l’espace disponible, laissant la place nécessaire aux enceintes sur les côtés de l’engin. Le Yoga Slim 7 proposera enfin une paire d’enceintes stéréo Dolby Atmos Harman Kardon et un système de micro pour piloter un éventuel système Cortana ou Alexa optionnel. Lenovo utilise un clavier chiclet Accufeel avec des touches légèrement arrondies sur le bas pour proposer une frappe plus agréable. Le pavé tactile semble bien dimensionné et placé naturellement sous la barre espace. 

Le Wifi embarqué pourra être – et c’est important de le noter – un module 802.11ax. Un Wifi6 qui a du demander des efforts à Lenovo puisque au contraire des solutions Intel de dixième génération, l’ajout d’une solution de cette génération n’est pas simplifiée par la solution AMD. Par défaut, l’engin devrait néanmoins êtes une solution Wifi5 plus classique. Le module bluetooth est un 5.0 habituel.

On ne connait pas encore la date de disponibilité de cette machine ni son prix en France mais sa page web est désormais visible sur le site de la marque.

HP ENVY x360 13 2020Le Envy x360 AMD 2020

Ce Yoga Slim 7 semble être une bonne solution sur le marché actuel. Ce n’est pas une machine qui fera vraiment rêver en terme de design mais elle devrait proposer des performances solides et une ergonomie plus que décente à l’usage. Il semble que ce type de machine soit l’approche choisie par de nombreux constructeurs de PC et notamment les numéros un et deux mondiaux puisque HP a également choisi cette puce dans son Envy x360 AMD 2020. Des machines qui devraient commencer à bâtir la réputation de cette gamme Ryzen, en espérant que cela fasse tâche d’huile sur le reste du marché.

Lenovo Yoga Slim 7 : Un portable 14″ sous Ryzen 7 4700U en approche © MiniMachines.net. 2020.

❌