Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Souci du détail : les boîtes d’iPhone

Sur Twitter, je suis tombé récemment sur un post montrant différentes boîtes d’iPhone… pour le même modèle. Et j’ai donc cherché les différentes versions.

Apple fait en effet régulièrement évoluer les visuels de ses boîtes, en fonction de l’OS. J’ai juste fait une recherche sur eBay pour chaque modèle d’iPhone, donc j’ai peut-être raté des versions. Et désolé pour la qualité : ce sont des images eBay redressées, donc la géométrie n’est pas parfaite.

Commençons par l’iPhone 3G. J’ai pu trouver 3 variantes de la boîte. La première est reconnaissable à son icône Message avec le texte SMS. La seconde a une image de plus (le Voice Memo). La dernière vient directement des iPhone 3GS (mais c’est bien une boîte d’iPhone 3G, la version 8 Go).



Avec l’iPhone 3GS, j’ai trouvé quatre versions. Une en fond noir, iOS ne permettait pas de changer le fond à l’époque (il me semble). Les trois autres avec un fond d’écran, une avec le Game Center (apparu vers iOS 4) et une avec le Newsstand (un truc disparu).




Pour l’iPhone 4, j’en ai trouvé trois. Sur ce modèle, Apple ne montre qu’une partie de l’écran d’accueil, mais on voit bien une évolution liée aux versions d’iOS.



Avec l’iPhone 4S, j’ai trouvé quatre versions. Deux sous iOS 5 ou 6 (avec des différences sur les icônes), deux sous iOS 7. Dans cette version, le fond change en fonction de la couleur de l’iPhone.




L’iPhone 5 représente un iPhone avec un angle particulier, mais j’ai trouvé au moins deux versions. Pas de différences selon la couleur de l’iPhone.


Avec l’iPhone 5S, on garde la différentiation entre les iPhone blancs et noirs sur le fond, et au fil du temps, on gagne des icônes.




Je n’ai pas trouvé s’il y a plusieurs boîtes pour l’iPhone 5C (en dehors de la couleur du téléphone), et tous les iPhone suivants – à partir du 6 donc – ne montrent plus l’interface d’iOS. On a un fond d’écran ou l’arrière de l’appareil. Ca change peut-être au fil du temps, mais je me suis intéressé aux iPhone avec l’interface d’iOS et donc des icônes.

Encore un prototype du premier iPhone

Vu sur Twitter, encore un prototype du premier iPhone. Il n’a pas de marquage sur la face arrière et fonctionne sous SwitchBoard, l’OS de test.






Prise en main de la Smart Battery Case pour iPhone 11

Je suis passé d’un iPhone SE à un 11 et j’en ai profité pour me procurer un accessoire pratique (mais moche) : une Smart Battery Case.

Je le répète : c’est assez moche. L’iPhone 11 existe en plusieurs couleurs, la housse uniquement dans un blanc crème et du noir. La bosse, qui a évoluée depuis la première version (pour iPhone 6), prend maintenant tout le bas du téléphone. Depuis les versions successives – iPhone 6, iPhone 7, iPhone XS -, on a gagné quelques points, donc la charge sans fil en Qi, mais je n’ai pas essayé : je n’ai pas de chargeur. Question finition, rien à dire : c’est doux à l’intérieur, le silicone semble qualitatif (heureusement vu le prix), on a une petite LED interne pour indiquer que ça charge, etc. Les boutons sont taillés correctement et l’insertion simple. Pour rappel, Apple a choisi une voie une peu particulière : il faut plier le haut de la housse, insérer l’iPhone dans la coque et ensuite rabattre le tout. Le seul petit bémol vient du bouton silencieux, qui est moins accessible.

Avec l’iPhone


La fameuse bosse et le bouton peu accessible

Question charge, la batterie va d’abord charger l’iPhone et ensuite prendre le relais. Quand elle est vide, l’iPhone reprend la main. On peut voir les deux jauges dans les réglages, c’est assez efficace. La prise Lightning transfère bien les informations, donc les accessoires filaires fonctionnent directement, sans sortir le smartphone.

L’intérieur, bien conçu

La nouveauté de cette housse (et ses versions iPhone 11 Pro), c’est un bouton pour prendre des photos. Avec la coque, la prise en main est plutpot bonne, et le bouton est bien placé. C’est un avantage intéressant, surtout avec le positionnement des boutons de volume sur l’iPhone 11 : il faut retourner l’iPhone quand on veut utiliser le bouton + pour faire une photo. Avec le bouton de la coque, tout tombe directement sous les doigts. Attention à un truc : il faut presser le bouton un peu longuement pour lancer l’appareil photo. C’est un peu comme sur certaines touches : un appui vraiment bref ne fait rien, pour éviter les erreurs. Ce n’est pas long (pas une seconde) mais la pression doit être franche.

Le bouton pour les photos

Question autonomie, je n’ai pas de mesure vraiment évidente. J’ai juste laissé l’iPhone envoyer de la musique vers une enceinte toute la journée au boulot, et en partant, il restait encore 20 % dans la housse, donc c’est assez efficace. Avec un iPhone 11 qui tient assez bien question autonomie, il doit être possible de partir un long week-end sans chargeur. C’est cher (comptez 150 €), plutôt moche, mais efficace. Et c’est ce que j’attendais.

Backtrack C6, l’éthylotest connecté à l’app’ Santé

Dans les appareils connectés dédié à la santé, un type d’appareil revient assez régulièrement : l’éthylotest connecté. Il en existe pas mal, et je me suis procuré un modèle souvent mis en avant, un Bactrack C6.

Visiblement, la marque n’est pas distribuée directement en France, mais on trouve assez facilement tout de même les appareils, et Bactrack a une gamme assez large. En version connectée, il y a le C6 (le mien, ~70 €), le C8 (~100 €) et le Mobile Pro (~100 €). Il y a des versions moins onéreuses sans la partie connectée, d’autres plus chers, etc. L’avantage du C6, c’est qu’il est compatible Santé, donc on peut enregistrer les données assez facilement.

Le Bactrack C6


La marque fournit des embouts de rechange

Sur le coup, je ne suis absolument pas un gros buveur, je bois rarement de l’alcool et généralement des choses légères comme de la bière ou du cidre. Pour tout dire, j’ai même acheté un truc un peu plus fort exprès. L’appareil est compact, il s’alimente avec une pile AAA (fournie) et peut s’accrocher à un porte-clés. Il dispose d’un petit écran OLED parce qu’il possède deux modes de fonctionnement : autonome ou connecté. On passe facilement de l’un à l’autre, et le résultat est le même. La connexion s’effectue en Bluetooth LE et je n’ai pas eu de soucis de détection pendant mes essais. En mode autonome, il affiche les résultats sur son écran, en mode connecté il faut utiliser le smartphone.

Le fonctionnement est simple, l’application aussi. L’appareil chauffe (quelques secondes), il faut inspirer puis souffler quelques secondes. Le calcul du taux d’alcoolémie est assez rapide, et pendant les étapes, l’application vous propose d’estimer votre taux.

Une valeur très élevée, juste après un verre


La même dans une autre unité, avec un temps d’attente élevé avant d’être sobre


0, 15 minutes après une bière légère

En fait, j’ai un peu plus de doutes sur le résultat. Déjà, le premier souci, l’application (et le mode autonome) affiche différentes unités, mais pas celle utilisée en France par défaut. Ici, on utilise généralement une valeur en grammes d’alcool par litre de sang (la limite est de 0,5 gramme), l’application propose le milligramme par litre, le ‰ (grammes par litre), le ‰/poids (milligrammes par gramme de sang) et le milligramme par 100 ml de sang. Les deux premiers sont utilisables en mode autonome, pas les autres. Et dans Santé, on est en %, donc les valeurs ne sont pas directement comparables (il faut multiplier par 10).

On peut changer les unités et activer Santé (ou appeler un Uber)


Dans Santé


Pas de changement d’unité possible

J’ai testé avec des bières légère (3,5 et 4 %), du cidre (3 %) et du porto (19 %) avec des résultats un peu étonnants. SI on souffle directement après avoir fini un verre, on a des valeurs assez élevées qui peuvent induire en erreur. C’est un défaut de la technologie, bien expliqué : s’il reste des vapeurs d’alcool dans votre bouche, le résultat est artificiellement élevée. Typiquement, après un verre de porto, je suis monté à 1,13 g/l. Il faut donc attendre ~15 minutes avant de faire le vrai test, mais du coup les valeurs semblent faibles : 0,25 g/l pour le même verre de porto, et… 0 pour les bières ou le cidre. Même en considérant que c’est très léger, se retrouver à 0 peut aussi induire un doute. Dans l’absolu, de toute façon, la société indique bien que son produit ne doit pas être utilisé comme blanc-seing pour conduire, et le site de la marque met bien en avant les méfaits de l’alcool, tout comme l’application d’ailleurs. L’exemple type va être le temps indiqué pour être sobre, qui semble complètement aux fraises.

Un truc honteux


Un joli disclaimer

Disons que si vous avez peur de votre consommation d’alcool, ça reste un produit intéressant. je ne suis pas certain de la fiabilité, mais je ne suis pas médecin. Mon but est surtout de montrer que ça existe, que c’est simple d’utilisation et que les données sont facilement exportables. C’est peut-être le point le embêtant, d’ailleurs : comme expliqué plus haut, l’appareil ne propose pas toutes les unités en mode autonome (dont celle utilisée largement en France) et l’application Santé se limite au pourcentage. Attention quand même, l’application demande un enregistrement pour profiter de la garantie (oui, je sais…). Et dans les trucs sympas, elle dispose d’un lien pour appeler un Uber.

Synchroniser audio et vidéo avec l’Apple TV et un iPhone

Je suis tombé récemment sur un truc intéressant sur le blog de Cuk, que j’avais raté : avec iOS 13, on peut gérer la latence des enceintes AirPlay et Bluetooth sur l’Apple TV.

Les problèmes de latence interviennent dans plusieurs cas. Le plus évident, c’est AirPlay : la technologie d’Apple a une grosse latence. Ensuite, il y a le Bluetooth, avec une latence qui varie en fonction des appareils : certains casques sont meilleurs que d’autres, tout comme les enceintes. Enfin, il y a quelques téléviseurs et amplificateurs qui induisent une latence élevée. Dans ces différents cas, le son arrive trop tard, après l’image. Il y a aussi un autre souci, lié aux traitements sur la vidéo par le téléviseur : le son peut être bien synchronisé dans l’absolu et arriver avant l’image.

L’option est dans Réglages -> Vidéo et audio -> Synchronisation de l’audio sans fil (tout en bas). Ensuite, un message devrait apparaître sur l’iPhone, qui doit être sous iOS 13 et assez proche de l’Apple TV.

Le menu


Un message apparaît

Ensuite, si tout se passe bien, l’Apple TV va émettre un son, l’iPhone va le capter et l’Apple TV va déterminer la latence et corriger le tout. La bonne nouvelle, c’est que l’option ne dépend pas de la source : ça va fonctionner aussi si vous envoyez une image en AirPlay sur l’Apple TV.

Le message apparaît




Bon, en réalité, j’ai eu un petit souci : impossible de lancer la calibration. Après quelques essais, je me suis rendu compte que ça venait de la liaison entre l’iPhone et l’Apple TV quand l’Apple TV est en Ethernet. J’ai des soucis d’AirPlay chez moi, et de temps en temps, passer en Wi-Fi règle ça : je suppose qu’un de mes appareils fait des trucs bizarres sur le réseau.

Une erreur


Quand c’est terminé, le menu affiche « Etalonné » et il est possible de recommencer (si vous utilisez une autre enceinte) ou de supprimer l’étalonnage.

C’est étalonné


On peut recommencer

Quelques appareils iOS un peu rares ou particuliers

Dans les appareils iOS, il y a les variantes classiques, courantes, et puis… il y a les autres. Des appareils plus rares, un peu particuliers, avec de petites différences par rapport à la norme. Ceux que vous n’avez peut-être jamais vu.

Le premier ? L’iPhone 4 Go. Le premier modèle d’iPhone est en effet sorti avec seulement 4 Go de stockage, avant d’évoluer rapidement vers 8 et 16 Go. Inédit en France, il est plutôt rare, même aux USA.

Pour les iPhone 3G et 3GS, il existe deux variantes rares : les A1324 et A1325. Les deux modèles n’ont pas de puce Wi-Fi et visent le marché chinois. Je ne sais pas si la puce est vraiment absente ou si elle est juste désactivée, d’ailleurs.

Pour l’iPhone 4, il y a d’abord le modèle blanc. Il est sorti nettement plus tard que le noir et reste donc un peu plus rare. Mais il y a surtout le modèle CDMA (A1349) : il n’a pas d’emplacement pour une carte SIM. C’est un cas assez particulier, c’est le premier modèle CDMA pour Verizon et il a eu pendant longtemps des mises à jour séparées.

Pour l’iPhone 4S, il y a aussi un modèle « Chine », le A1431. Il est compatible WAPI, une norme liée au Wi-Fi et utilisée en Chine.

L’iPhone 5, l’iPhone 5c et l’iPhone 5S ont plusieurs variantes en fonction des pays, mais c’est lié essentiellement au support de la 4G. En fonction du modèle, vous n’aurez pas les mêmes bandes et donc pas le même support. La version française de l’iPhone 5 ne fonctionne par exemple que chez Bouygues en 4G et de façon marginale chez Orange. C’est à peu près la même chose pour les iPhone 6 et iPhone 6S (et les variantes Plus), les différences entre les versions sont liées aux bandes de fréquence et aux normes. Pour les modèles plus récents, on peut noter des versions spécifiques pour le Japon pour l’iPhone 7 – liées à la présence de fonctions pour les cartes sans contact FeliCa – et des modèles avec deux emplacements SIM dans les variantes chinoises des iPhone XS, XR, 11, etc. (tous ceux avec eSIM). Enfin, certains modèles utilisent des modems 4G différents selon le pays, comme l’iPhone 8 ou l’iPhone X. Dans les deux cas, on a du Qualcomm performant ou du mauvais Intel.

Les iPad

Pour chaque iPad, ou presque, il y a trois variantes : Wi-Fi, cellulaire et cellulaire CDMA ou Chine. Le seul modèle un peu notable est l’iPad2,4, aka iPad 2. C’est un modèle doté d’une puce gravée en 32 nm, qui consomme nettement moins. L’iPad a donc une autonomie un peu meilleure. Il existe uniquement en Wi-Fi, et offre les mêmes fonctions que la variante classique, mais peut poser des soucis avec les MAJ (ce ne sont pas exactement les mêmes fichiers).

Les iPod touch

Le premier modèle notable… n’existe pas. La numérotation des iPod touch passe de iPod7,1 (la 6e génération) à iPod9,1 (la 7e). Il n’y a pas d’iPod8,1 officiellement, mais on peut supposer un modèle assez proche du premier iPhone SE. Je suppose qu’on en verra passer un sur eBay un jour… Le second est l’iPod touch de 5e génération sans caméra arrière. Sorti après les autres modèles, il n’a pas de caméra arrière, donc, ni d’emplacement pour une sangle. Reste qu’il garde une caméra, en face avant.

Les Apple TV

Dans les quelques modèles d’Apple TV, il y a le modèle de 2013, vendu sous le nom Apple TV de 3e génération. Cette version qui porte le nom AppleTV3,2 possède un SoC gravé plus finement et la possibilité de faire du AirPlay en peer-to-peer. les différences sont assez maigres par rapport au modèle standard, donc Apple n’a pas changé le nom.

Si vous avez d’autres modèles un peu particulier, les commentaires sont là.

Un prototype d’iPhone 6S sur eBay

Vu sur eBay, un prototype d’iPhone 6S. Proposé pour 520 €, c’est un modèle assez particulier.

Comme pas mal de prototypes, déjà, il fonctionne sous SwitchBoard, l’OS de test d’Apple. L’arrière est recouvert d’un scotch bleu, qui laisse l’appareil photo visible. On peut voir un marquage assez léger (iPhone [S]) et un connecteur Lightning rouge, assez caractéristique des prototypes de l’époque. Visiblement, c’est un 6S selon le vendeur, avec 4 Go (de RAM, de stockage ? Aucune idée).

SwitchBoard




Un prototype d’iPhone 3GS sur eBay

Vu sur eBay, un prototype d’iPhone 3GS. Vendu 230 €, il n’a rien de très particulier visuellement.

Le seul point particulier, c’est que l’appareil est sous SwitchBoard, l’interface de test d’Apple. C’est un iPhone 3GS de 16 Go assez standard pour le reste, visiblement.

Sous SwitchBoard


Rien de spécial

Control Bazik with Touch OSC

Par : bazik

What is TouchOSC ?

TouchOSC is a mobile app for iOS and Android. You can use it to control compatible softwares via your iPad or your iPhone. Your device become a cool remote for your desktop app.

What can I do with ?

As Bazik supports OSC, it allows you to control Bazik without being in front of your computer. In this tutorial, I’m using an iPhone, but it’s working with an iPad.

Select a color bank, modify parameters, shift, switch, break and play with preset pads. Get a complete control of effects part and active or unactive automation.

osc_control_01osc_control_02osc_control_03


How to setup TouchOSC ?

It seems tedious, but it’s worth it !

1. First, be sure your computer and your iPhone are on the same Wifi network. If you don’t have one around you, create it from your computer.

osc_01

2. Please install the TouchOSC app on your device.

3 .Download the special layout below.

bazik_osc_iphone 01

4. Copy this layout on your iPhone with iTunes. Get help on TouchOSC website.

osc_02

5. Launch TouchOSC, then choose this layout.

osc_03

6. Go to Connections / OSC and edit the Host adress.

osc_06

Your Host adress must be your computer adress on the network. To find it, go to your Network preferences and check your IP address. Be sure it’s your IP address in the same network than your device (wireless).

osc_05

7. Now launch Bazik, and open the Options panel.

osc_04

8. Copy the TouchOSC’s “Local IP address”…

osc_07

… and write it into Bazik’s OSC first big field.

osc_08

Now insert Ports Outgoing and Incoming (generally 5000 & 5001) in the small fields.

osc_09

9. Click “setup OSC” and go to the Controls panel. Try to change a parameter in Bazik or in TouchOSC : Now you can control Bazik with your Iphone !

Maybe Bazik is going to prevent you about incoming connexions. Please Allow that, so TouchOSC can send data to Bazik.


Why I can not make it work ?

You don’t have to be a expert, but run TouchOSC requires time and patience. Follow the steps quietly and you will succeed.

When I change something directly in Bazik, the remote is not update, why ?

OSC remote work in both directions. If you change a Fx value directly in Bazik, the remote must be update in realtime. If not, it’s probably a error with the remote adress in Bazik (check step 8).

Can I use TouchOSC in a place without WIFI access ?

Yes, you simply have to create a local network from your Mac and connect your device directly on it.

I have enter each address several times but it does not work, wtf ?

First, be sure your computer and your device are on the same network. And be sure you use the good IP address from your computer in this network.
With TouchOSC, sometimes, the Local IP address need time to be update if you just change your network preferences. Try to relaunch the app and check if the address has changed.
If you have a doubt with your Bazik configuration, try to use TouchOSC with another software and come back when it’s work, so you can understand what is the problem and solve it.

You can find more help on the TouchOSC website.

❌