Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Beelink Gemini M : un nouveau MiniPC sous Celeron J4125

Le Celeron J4125 du Beelink Gemini M est une mise à jour des puces de bureau du fondeur, fonctionnant dans un TDP de 10 watts, elles proposent un assez bon niveau de performances globales dans une optique d’usage basique : bureautique, web et… usages non professionnels.

Le Beelink Gemini M se positionne ainsi dans la lignée des minimachines de bureau capable d’a peu près tout faire hormis du jeu 3D, l’engin n’est pas armé pour cela. Il embarque bien un circuit graphique Intel UHD 600 tournant de 250 à 700 MHz et capable de décompresser de la vidéo en UltraHD H.265 sans broncher. Il est même apte à un peu de 3D mais rien de vraiment récent évidemment. Il est sensiblement plus rapide qu’un Celeron N4100 en terme de calcul ce qui permettra d’effectuer des tâches plus rapidement mais n’ouvrira pas pour autant plus de portes en terme d’usages.

Pour le reste, il s’agit d’un quadruple coeurs et autant de threads fonctionnant de 2 à 2.7 GHz avec 4 Mo de mémoire cache. La puce passant de 6 à 10 watts par rapport aux Celeron Gemini Lake précédents, le constructeur a ajouté un petit ventilateur sur le dissipateur en aluminium de base. L’idée étant de ne l’activer qu’au besoin, si la température devient trop élevée, afin de ne pas avoir tout le temps un bruit de ventilation en fonctionnement.

Le processeur est accompagné de 8 Go de mémoire vive, accompagné d’un eMMC de 64 Go et d’un stockage au format M.2 SATA 3.0 pouvant aller de 128 à 512 Go en format 2242. Le prix du modèle entrée de gamme devrait se situer aux alentours des 200€ avec son SSD de 128 Go. Beelink reprend ici ce qui a fait le succès des machines précédentes sous Celeron N4100. L’ajout d’un eMMC de 64 Go ne coûtant que quelques dollars offrant la possibilité d’ajouter un système Windows 10 pour des cacahuètes.

Beelink Gemini M

La connectique, comme le boitier, sont classiques. On retrouve un châssis ultra fin avec de belles possibilités qui ouvrent la voie à des usages très complets. Pas moins de 4 ports USB 3.0 sont dispersés autour du châssis, un lecteur  de cartes SDXC est présent, deux sorties HDMI 1.4 pour piloter deux écrans en parallèle en UltraHD, un port jack audio 3.5 mm combiné casque et micro et un port Ethernet Gigabit.

Le Beelink Gemini M embarque également un Wifi5 et du Bluetooth 4.0 pilotés par un circuit Intel 3165. On pourra donc très facilement ajouter cet engin derrière un écran grâce au support VESA fourni. Sa faible épaisseur de 1.77 cm, son poids de 340 grammes et son encombrement réduit (11.9 cm de côté) permettant une intégration facile.

Beelink Gemini M : un nouveau MiniPC sous Celeron J4125 © MiniMachines.net. 2020.

L’application DisplayLink sort de bêta : plus besoin de pilote

J’en. parlais en mars, DisplayLink compte faire disparaître les pilotes de ses cartes graphiques USB au profit d’une application. Elle devrait à terme être distribuée dans le Mac App Store, et la version finale est disponible.

Au lieu d’avoir des pilotes qui dépendent de l’OS, posent pas mal de soucis et sont rarement mis à jour, on a donc une application à installer, qui va proposer des mises à jour facilement et qui ne nécessite normalement pas trop d’autorisations (il y en a tout de même). L’application fonctionne bien, mais garde quelques limites. D’abord, elle ne prend en charge que quatre écrans, ce qui semble beaucoup, mais on choisit parfois les cartes DisplayLink pour le nombre d’écrans, justement. Ensuite, elle ne supporte pas la rotation, ni le mode clamshell. En clair, si vous avez un Mac portable, il faut garder l’écran ouvert. C’est une limite due au fait que la carte effectue les calculs sur le vrai GPU, et que fermer le Mac le désactive. Enfin, les vidéos protégées (Netflix, iTunes, etc.) ne fonctionnent pas : ça casse le support du HDCP. Attention aussi : ça nécessite macOS Catalina. Pour les OS précédents, les pilotes classiques restent en place.

L’application


L’écran (en 1680 x 1050 à cause de ma vieille carte) utilise le eGPU

Pour le reste, ça marche assez bien et – comme dans la bêta – ma carte qui a plus de 10 ans et n’est pas considérée comme supportée est prise en charge. C’est en tout cas beaucoup plus efficace qu’avec les pilotes.

Un dernier problème a été corrigé, mais pas réellement. Pour afficher quelque chose au démarrage, avant l’ouverture de la session, il faut une extension. C’est un peu dommage : le but de l’application est justement de se passer d’extensions. Dans l’absolu, ce n’est pas nécessaire, mais si vous voulez taper votre mot de passe sur l’écran externe, vous n’aurez pas le choix.

Il y a une extension pour l’écran de démarrage

Même s’il reste quelques menus défauts, donc, c’est une solution efficace et bienvenue. Et au passage, si vous vous dites que vous n’achèterez jamais une carte de ce type, n’oubliez pas que pas mal de dock Thunderbolt ou USB-C intègrent une puce DisplayLink pour la vidéo, parfois en complément du DisplayPort over USB-C.

Pinkman.tv dévoile une bande-annonce dans la lignée de Love, Death and Robots pour Watch Dogs : Legion

Par : Shadows

Si la conférence Ubisoft Forward n’a pas été l’occasion pour le groupe d’évoquer ses troubles internes, le studio a fait plusieurs annonces durant la soirée. Une cinématique pour le jeu Watch Dog : Legion a été dévoilée.

Si le style vous évoque l’épisode Le Témoin de la série Love, Death and Robots, ce n’est pas un hasard : le même studio Pinkman.tv en est à l’origine, avec Alberto Mielgo à la réalisation dans les deux cas. Notez également qu’Alberto Mielgo et son équipe de Pinkman.tv avaient déjà travaillé sur la préproduction de Spider-Man : New Generation, avec là encore une filiation graphique assez nette.

Pour cette cinématique, l’équipe était composée entre autres Pablo Vasquez (lighting artist connu des adeptes de Blender pour avoir créé la série Caminandes), de Lara Cores au compositing, ou encore de la concept/visdev artist Yun Ling.
Au niveau technique, Pablo Vasquez précise que « les logiciels utilisés étaient secondaires », chaque artiste ayant utilisé ses outils favoris (Blender, Maya, Cycles, Arnold…) afin d’obtenir le meilleur résultat possible.

L’article Pinkman.tv dévoile une bande-annonce dans la lignée de Love, Death and Robots pour Watch Dogs : Legion est apparu en premier sur 3DVF.

Beelink GT-R : un autre MiniPC sous AMD Ryzen 5 R3550H

MAJ : Le Beelink GT-R est désormais annoncé en précommande pour une livraison a partir du 19 Août pour moins de 493€ en version 8 Go DDR4 + 256 Go SSD + 1 To HDD sur Gearbest.

La version Barebone est toujours annoncée à moins de 387€ chez GeekBuying avec une expédition à la même période.

Billet original : A la mi Juin, je vous expliquais qu’une nouvelle génération de MiniPC abordables et capables de remplacer une tour classique, allait débarquer. Qu’une révolution était en train de débuter. L’annonce du Minisforum Deskmini DMAF5 était un signe annonciateur de cette nouvelle génération de machines. Aujourd’hui, cette nouvelle gamme de solutions se confirme avec l’annonce du Beelink GT-R. 

On retrouve sur le Beelink GT-R un élément commun avec la machine de Minisforum, le Ryzen 5 R3550H. Un processeur signé AMD qui déploie quatre coeurs et huit threads. Le tout cadencé de 2.1 à 3.7 GHz et associé à un chipset Radeon Vega 8 à 1.2 GHz. Une solution robuste qui permet d’exécuter tous les programmes classiques d’un PC familial : bureautique, multimédia, retouche d’image, montage léger, conception et impression 3D et même jeu 2D et 3D. Ce Ryzen 5 n’est pas un monstre de performances mais il est largement suffisant pour de nombreux usages et pourra, par exemple, réaliser des montages vidéos FullHD et lancer des jeux 3D récents peu détaillés.

Beelink GT-R

Dans le Beelink GT-R, cette puce sera bien entourée. La marque va vendre son MiniPC sous plusieurs formats allant du barebone nu, sans mémoire ni stockage, jusqu’à des versions pré-équipées. L’engin proposera deux slots de mémoire vive DDR4, ce qui devrait lui permettre de piloter au moins 32 Go de mémoire vive. On pourra également profiter de deux slots au format M.2 2280. Le premier sera compatible PCIe NVMe et le second limité au SATA 3.0. Enfin, un emplacement 2.5 pouces pour un stockage SATA 3.0 supplémentaire sera également disponible. On pourra donc piloter 3 solutions de stockage différentes avec cet engin. 

Beelink GT-R

Le tout sera ventilé activement par une solution assez complète comprenant un système de caloduc en cuivre et un double ventilateur en extraction. Un système complet et assez classique qui pousse de l’air frais sur des ailettes vers lesquelles la chaleur a été transportée. On n’aura donc pas un engin fanless mais il est possible que les moyens employés par la marque permettent de profiter d’un engin relativement discret en terme de nuisances sonores. On note au passage que le système de refroidissement est placé au dessus du châssis et non pas en dessous de la carte mère, un point positif pour l’ensemble de la ventilation globale qui permettra de garder un processeur plus facilement au frais malgré ses 35 watts de TDP. 

Beelink GT-R

Le boitier du Beelink GT-R lui même participera à la dissipation de la  chaleur. Avec une coque en aluminium, il protégera bien l’ensemble de la machine tout en proposant une option originale pour un MiniPC de ce type. Au dessus du châssis, on retrouve un lecteur d’empreintes digitales qui pourra piloter un système d’authentification et de chiffrement. 

Beelink GT-R

La connectique est bonne avec en façade deux ports USB 3.0 type-A, un USB Type-C, un port jack audio combinant casque et micro, un double micro pour piloter une solution d’assistant personnel. Et, en plus du bouton de démarrage, un bouton reset. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une bonne solution de placer ce bouton qui ré-démarrera la machine à cet endroit. J’imagine que des erreurs de manipulation pourraient être faites et un placement à l’arrière pourrait être plus sécurisant que de placer ce type de bouton entre les ports USB et le bouton de démarrage. On pourra sans doute débrancher le connecteur de ce bouton assez facilement pour éviter tout ça.

Beelink GT-R
Sur la partie arrière du Beelink GT-R, on découvre de très belles choses avec une alimentation jack classique, deux ports réseau Ethernet Gigabit ce qui est une excellente nouvelle pour piloter deux réseaux distincts avec ce type d’engin, une double sortie vidéo HDMI2.0 et un Displayport 1.4. Les trois ports permettront d’afficher des contenus en UltraHD à 60 images par seconde et en HDR.

Beelink GT-R

Le port USB Type-C de façade étant également compatible DisplayPort, il sera possible de piloter quatre écrans en simultané avec l’engin. Un point qui pourrait intéresser certains métiers.

Enfin, quatre autres ports USB 3.0 sont présents pour un total de 6 au global. Parfait encore une fois pour remplacer une tour classique avec l’ensemble des accessoires traditionnels : De la webcam au clavier en passant par une imprimante et des manettes. Il manque peut être pour pinailler un lecteur de cartes mémoire SDXC qui n’aurait pas été désagréable mais on pourra en connecter un en USB 3.0 facilement. Le MiniPC propose évidemment un Wifi5 ainsi qu’un module Bluetooth 4.1 pour piloter des systèmes sans fil.

Beelink GT-R

Le Beelink GT-R fait tenir tout cela dans un châssis un peu plus grand que d’habitude avec 16.8 cm de large pour 12 cm de profondeur et 3.9 cm d’épaisseur. Cela reste très très compact et comme l’engin propose une fixation de type VESA, il sera possible de le fixer sur un meuble ou derrière un écran facilement. 

Le Beelink GT-R est annoncé comme 100% compatible Linux et Windows et si on ne connait pas encore sa date de commercialisation ni les prix demandés par la marque, je suis persuadé que ce type de machine va bouleverser le marché. Plus complète et plus efficace, elle ne remplacera pas un PC Expert spécialisé dans un usage mais sera parfaite pour un usage familial avec très peu de choses inaccessibles dans cette optique.

Voilà également pourquoi il ne faut pas se précipiter sur des offres comme celle du Minisforum Deskmini DMAF5 en financement participatif. Il est possible que cet engin soit une meilleure affaire au final et profite d’une commercialisation traditionnelle. Comme il est possible que d’autres constructeurs de ce type lancent leur propre version d’un MiniPC sous Ryzen 5 et fassent jouer la concurrence et les prix.

Source : Beelink

Beelink GT-R : un autre MiniPC sous AMD Ryzen 5 R3550H © MiniMachines.net. 2020.

LOST HORIZON FESTIVAL – GAS TOWER: 3 – 4th July, Online



Glastonbury, VJ showcase and a virtual reality event. Did I get your attention yet?


That’s right, in a moment where the ‘new normal’ is beginning to establish new ways of working in the world of audiovisual events, Lost Horizon Festival presents us with some of the world’s first responses to Corona Virus brought to us via the Gas Tower.

The team behind Glastonbury’s Shangri-La presents Lost Horizon festival, with 360º immersive visual shows from a healthy list of audiovisual artists that will make you forget we were in the middle of a pandemic, just like Woodstock (hip-hip-hooray!)

With the branding slightly reminiscent of a Madonna track ‘A REAL FESTIVAL, IN A VIRTUAL WORLD’ we are in for a treat, not to mention a fantastic list of VJing sumptuousness to explore and discover!

From the likes of Bertie Sampson, blinkinLAB, Bob Jaroc, DDL, Delta Process, Dr and Quinch, Enjoy Kaos, Fade In Fade Out, Greenaway & Greenaway, Joëlle, Koolik, L’Aubaine (check out the our interview with her) Lazershaft, Lazersonic, LEDS Akimbo, Limbic Cinema, Matt Lee Vs The Positronic Man, More Eyes, Primary Visual Cortex, Rebel Overlay, REM Visuals, WeAreMidnight.

Audiovisual artists



Yes, that’s a lot of new, fresh audiovisual artists coming soon on Audiovisual City, with great thanks to Creative Giants, for curating this mind blowing line-up, promising us a fully immersive digital art and music event.

“Taking the Gas Tower from the fields of the festival world into a groundbreaking new reality, Creative Giants are excited to be joining the team Shangri-La on their voyage of discovery to Lost Horizon, which redefines what a festival can be, creating ways for people to come together and experience music and art in a way we never would have previously imagined.”

Simon Vaughan, Creative Giants

A virtual audiovisual event



What’s more, is nothing sells a virtual festival like the mouthwateringly designed website by Manchester studio, Instruct Studio. If this website were food, I’ve already been eating with my eyes and gotten pretty fat.

“We are thrilled to showcase some of the world’s leading VJs and visual artists in this way. The physical structure of The Gas Tower has been recreated in exact detail in virtual reality, allowing viewers to look around in full 360 degrees to fully immerse themselves in beautiful visuals. We are proud to be leading the way into the digital domain, presenting ground-breaking artists with innovative and mind blowing visuals as part of this ambitious new form of live experience.”

Pete Thornton, More Eyes

Rebel Overlay

Light based minimalistic blade-runner-esque visuals that will make you feel retro futuristic, with everything from lasers to LED totems and 3D structures in the portfolio bag, all with a dash of Resolume control.

WeAreMidnight

No messing about, this studio based in London have done whopping great visual productions for the likes of Coachella, Boomtown and The Human League (for those of you who are old enough to know who they are).

Enjoy the Kaos

Interesting looking 3D abstract visuals that look like candy cane, sweet enough to hang off your Christmas tree. If you’re into 3D animation, mapping, photogrammetry, and art in general then Enjoy the Kaos should definitely be an audiovisual show on your AV hit-list.

blinkinLAB

Immersive tour visuals for Adam Beyer, and for Booka Shade, what’s not to inspire any keen audiovisual festival goer? Primarily focused on content creation, blinkinLAB is a motion graphics design studio based in London.

Their portfolio of work includes tour visual content creation, motion graphic design, music video, tv commercials, idents and title sequences, as well as live audiovisual performance, vj-ing and projection mapping installations.

Contact

Website

Youtube

The post LOST HORIZON FESTIVAL – GAS TOWER: 3 – 4th July, Online appeared first on Audiovisualcity.

Quicklink announces Microsoft Teams support in latest Quicklink TX (Skype TX)

Par : quicklink

Quicklink have announced that Microsoft Teams is now supported in the latest version of Quicklink TX (Skype TX). With this compatibility it is now possible to integrate Microsoft Teams contributions in broadcast quality for talk shows, entertainment shows, radio and other live conferencing events. Quicklink’s award-winning Quicklink TX, used by used by broadcasters and production ...

The post Quicklink announces Microsoft Teams support in latest Quicklink TX (Skype TX) appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Baltimore Hospital reaches Health Care Workers Through Live Streaming with Teradek

Effective May 28, 2020 Martin Jenoff is dedicated to getting the news out around Baltimore. He shoots and edits at the local network news station two days a week, presides over the local videographers group, and with his own Focal Point Productions, has been providing live streaming services for nearly a decade. He says, “Back ...

The post Baltimore Hospital reaches Health Care Workers Through Live Streaming with Teradek appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

CampusLore adopts Quicklink for NFL and NBA athlete discussions

Par : quicklink

CampusLore, a platform for a pro-players’ take on the US College game that creates original video content with professional athletes, has adopted Quicklink for NFL and NBA athlete content creation. The first content series developed by CampusLore using the Quicklink solution is CL Live. CL Live is a weekly NBA/NCAA college basketball show featuring current ...

The post CampusLore adopts Quicklink for NFL and NBA athlete discussions appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Quicklink TX allows FreeSports’ Rugby League Back Chat to stay on air amid COVID-19

Par : quicklink

The Quicklink TX has been enlisted by oXyFire Media to assist in remotely producing FreeSports’ Rugby League Back Chat programme amid the COVID-19 pandemic. The Skype TX technology has enabled the show to remotely introduce presenters and guests while the usual studio-based production is not able to take place. Rugby League Back Chat is a ...

The post Quicklink TX allows FreeSports’ Rugby League Back Chat to stay on air amid COVID-19 appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Beelink GS-King X : une TV-Box qui joue au NAS

Mise à jour : L’engin est désormais disponible sur GeekBuying a 259.33€ avec le code 4AINDUJC

Billet original du 13 Mai 2020 : Le Beelink GS-King X est une nouveauté intéressante même si je ne suis pas sûr de sa totale pertinence pour le moment. La marque a mélangé un SoC ARM très performant et la possibilité de connecteur deux disques durs de 3.5″ SATA dans un grand boitier. Si il sera utile de proposer une telle capacité dans un engin connecté à votre téléviseur, son impact dans un salon ne sera pas aussi anodin que cela.

La TV-box Beelink GS-King X proposera un SoC Amlogic S922X-H, une solution déjà employée sur la GT-King Pro de la marque et qui emploie 6 coeurs composée de 4 Cortex-A73 à 1.8 GHz et deux Cortex-A53 à 1.9 GHz. L’ensemble est secondé par un chipset vidéo Mali-G52 et un VPU Amlogic Video Engine AVE-10. L’ensemble saura décompresser tout type de média vidéo avec des fonctions avancées en UltraHD comme les HDR10, HDR10+ ou Dolby Vision… Livré sous Android 9.0, le boitier est certicifé HDCP 2.2 et prend en charge les DRM Widevine L1. Il est associé à 4 Go de mémoire vive et propose un stockage interne de base de 64 Go de eMMC. Il sera possible d’étendre ce premier stockage grâce à un lecteur de cartes MicroSDXC.

Beelink GS-King X

Là où cette TV-Box se démarque, c’est donc dans la possibilité de lui greffer deux disques SATA 3.0 de 3.5″. Au vu des modèles actuels, Beelink estime que le GS-King X pourra accepter 2 disques de 8 To pour proposer 16 To de stockage interne. L’idée est excellente sur le papier mais pose rapidement quelques questions. La première étant son impact en terme de nuisances. Les TV-Box ont un milieu naturel généralement assez petit, celui d’un rayon de quelques mètres autour d’un téléviseur. On pourra toujours cacher du mieux possible ce gros boitier dans un meuble adapté pour ne pas l’avoir sous les yeux, il sera sans doute moins facile à occulter qu’une petite TV-Box habituelle. Mais surtout, la présence de deux disques dur 3.5″ générera un bruit lorsqu’il seront en fonctionnement. Bruit qui ne sera pas forcément trop important mais qu’il faudra gérer du mieux possible pour ne pas qu’il envahisse le salon.

La solution la plus pratique, la plus avantageuse et évidemment la plus chère que l’on retient habituellement quand on cherche ce genre de capacité pour du multimédia, consiste à employer un NAS d’un côté et une TV-Box de l’autre. Histoire de positionner le stockage dans un endroit différent du lieu où l’on profite de son contenu. Pour le moment nous n’avons aucune information concernant la possibilité de piloter les disques de manière plus avancée. L’idée de pouvoir piloter le Beelink GS-King X comme un NAS lui même serait bien entendu un avantage énorme mais je ne suis pas sûr du tout que cela soit possible un jour. Ni au lancement de la machine, ni avec une évolution future sous Android. Il est possible que l’engin passe un jour sous une distribution Linux, ce qui changerait la donne, mais parier sur ce point me parait fort acrobatique pour le moment.

Beelink GS-King X

Le reste de la machine est assez classique puisque on retrouve un Wifi5 et du Bluetooth, un unique port Ethernet Gigabit, deux ports USB 3.0 Type-A, des connecteurs audio 3.5 mm et une sortie optique S/PDIF ainsi qu’une sortie RCA 6.25 mm. Un connecteur HDMI 2.0b est présent pour piloter un flux UltraHD à 60 images par seconde tout en prenant en charge les formats HDR et le son Dolby et 7.1. L’engin sera livré avec une télécommande à fonction vocale pour piloter les contenus à la voix.

Prévu pour la fin du mois de Mai, le boitier Beelink GS-King X devrait coûter moins de 200$. La solution pourrait intéresser certains, ceux qui par exemple peuvent profiter d’un local technique permettant d’isoler facilement le boitier du reste de leur équipement multimédia. Il pourrait également trouver sa place dans d’autres lieux ou pour recycler de vieux disques durs 3.5″ comme stockage d’appoint. Le projet reste intéressant à suivre.

Beelink GS-King X : une TV-Box qui joue au NAS © MiniMachines.net. 2020.

Media Links Appoints Tsukasa Sugawara as new CEO

Par : DM

Media Links, manufacturer and pioneer in Media over IP transport technology, has appointed Tsukasa Sugawara as its new CEO, effective April 1, 2020. Tsukasa was previously Chief Technology Officer for the Company and succeeds John Dale III, who will remain actively involved in the role of Chief Marketing Officer. John also remains a board member ...

The post Media Links Appoints Tsukasa Sugawara as new CEO appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Media Links Drives 100 Billion Bits per Second to the Network Edge for Remote Production Applications

Par : DM

New Generation MD8000-100G Edition for the world’s most proven & trusted IP Transport Platform As demand surges for higher bandwidth at the network edge in order to transport more and more media channels, Media Links, manufacturer and pioneer in Media over IP transport technology, is introducing its new MD8000-100G Edition. Under the hood of the ...

The post Media Links Drives 100 Billion Bits per Second to the Network Edge for Remote Production Applications appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Quicklink TX allows McLean Bible Church to interview pastors and missionaries across the world

Par : quicklink

McLean Bible Church, a non-denominational church located around Washington, D.C, is using the Quicklink TX to interview pastors and missionaries across the world. The Quicklink TX assists McLean Bible Church to preach, help motivate and bless the people on the gospel frontline. The church averages 13,000 congregants every weekend across its multiple locations in Tysons ...

The post Quicklink TX allows McLean Bible Church to interview pastors and missionaries across the world appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Reynolds Journalism Institute uses the Quicklink TX for Washington Journal interview

Par : quicklink

The University of Missouri School of Journalism’s Reynolds Journalism Institute recently used Quicklink TX for an on-air interview with C-SPAN on the Senate presidential impeachment trial. Staff from RJI utilized Quicklink TX to broadcast Missouri School of Law Professor and author Frank Bowman for a live, one-hour interview on C-SPAN’s morning program, Washington Journal. For ...

The post Reynolds Journalism Institute uses the Quicklink TX for Washington Journal interview appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Leeds Trinity University chooses Quicklink TX for Yorkshire Voice

Par : quicklink

Leeds Trinity University, a university renowned for teaching excellence in television and radio, have adopted the Quicklink TX to introduce guests into their Yorkshire Voice news show. The Yorkshire Voice is a local live news show produced by Journalism students at Leeds Trinity University which is broadcast live across the University’s social media platforms and ...

The post Leeds Trinity University chooses Quicklink TX for Yorkshire Voice appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

CMD: Experiment in bio-algorithmic politics

CMD: Experiment in bio-algorithmic politics
Created by Michael Sedbon, 'CMD' is an apparatus designed to explore how our technologies and ecosystems interact and what narratives and politics do they serve. The project questions what sort of ecological and social logic should be implemented in the design of automated infrastructures and algorithms.

NDTV embrace Quicklink TX for discussions in prime-time debates

Par : quicklink

NDTV (New Delhi Television Limited), an Indian television media company, have embraced the Quicklink TX for daily contributions into their prime-time debates. Founded in 1988, NDTV offers round-the-clock coverage of the latest news and has a unique mix of news bulletins, current affairs, talk shows, and general interest and entertainment programs. The Quicklink TX Quad ...

The post NDTV embrace Quicklink TX for discussions in prime-time debates appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

El documental «Visualist» en el festival de la luz de Helsinki · LUX 2020

Par : volatil

Lux Helsinki – https://www.luxhelsinki.fi/en/ es el festival de La Luz de Helsinki. Un escaparate de instalaciones artísticas de luz que se realiza cada año en la capital finlandesa. El festival reúne tanto piezas nacionales como internacionales. La ruta oficial consta de 9 instalaciones que deben verse en orden de principio a fin. El festival también cuenta con un simposio internacional formado por artistas, curadores, profesionales y entusiastas del sector audiovisual que darán charlas y conferencias sobre diferentes temas.

Durante el día tendrán lugar conferencias cortas sobre sostenibilidad, eventos e instalaciones de luz, entre otros temas. Por la tarde se proyectará “Visualist Those Who See Beyond ”, presentado por el guionista y compositor de sonido Ruben G. Kielmannsegge (Otucinema) seguido de una mesa redonda con expertos internacionales en este campo.

La capital finlandesa acoge cada año 1 km de piezas artísticas e instalaciones lumínicas en los edificios más emblemáticos y en patios y fachadas de la ciudad. Además de estas 9 instalaciones situadas en el centro de Helsinki, este año el festival cuenta con otras 6 instalaciones satélite en las afueras de la ciudad.

Nohlab

El programa del festival Lux Helsinki comprende obras encargadas por el propio festival y obras seleccionadas de otros festivales internacionales de luz comisariados por Ilkka Paloniemi junto con Christina Dvinge (DK) y Martin Pošta (CZ). Este último es uno de los artistas entrevistados en el documental “Visualist”.

Alessandro Scarlatti

Jouni Väänäsen 

Emma Rönnholmin

 

La entrada El documental «Visualist» en el festival de la luz de Helsinki · LUX 2020 aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

❌