Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Un écran 10.3″ HDMI à encre électronique… bien trop cher

Par Pierre Lecourt

Combien de fois on m’a contacté pour me demander une référence d’affichage de cette diagonale en encre électronique ? Depuis les premiers netbook 10″ ce sont des centaines de mails dans le genre que j’ai pu recevoir. Des utilisateurs qui cherchaient a remplacer un écran, neuf ou hors service, par une solution plus souple et moins fatigante pour leurs yeux. 

Il y a bien eu un creux dans cette demande à une époque mais avec l’apparition et la démocratisation des cartes type Raspberry Pi, ce type de mail est reparti encore plus fort qu’à l’époque de la bidouille massive des netbooks. Il ne se passe pas quinze jour sans que je reçoive un email pour guider dans l’achat d’un écran de ce type. L’idée étant la plupart du temps de construire un engin portable avec une belle surface d’affichage tout en ayant la possibilité d’installer le système de son choix dessus. Si il ne s’agissait que d’afficher des documents, une simple liseuse ferait sans doute l’affaire. Mais la volonté des utilisateurs va souvent bien au delà.

Cet écran Waveshare EINK-DISP-103, quand il a débarqué dans mon fil de veille m’a donc instantanément mis l’eau à la bouche. Belle diagonale de 10.3″ en 1872 x 1404 pixels, soit une résolution de 225 DPI et une gestion de 16 niveaux de gris. Une base exceptionnelle pour de nombreux usages qui iraient de la lecture de document à l’affichage de données n’ayant pas besoin d’un énorme rafraîchissement.

Waveshare

Le clou de cette offre c’est l’entrée Mini HDMI qui sert a alimenter l’écran. Pas de port LVDS ou autre solution propriétaire, le Waveshare EINK-DISP-103 embarque sa propre carte de gestion de signal et il sera donc possible de l’utiliser avec n’importe quelle source compatible. Carte de développement, PC, netbook, portable ou autre, tout ce qui dispose d’une sortie HDMI pourra se connecter immédiatement à l’engin. On imagine déjà les bidouilles réalisables avec ce type de format 10″ et une Raspberry Pi. Des netbooks-like. L’objet a besoin d’une alimentation 5 volts et 3 ampères même si elle peut se contenter d’une arrivée en 1.5 ampère. La connectique d’alimentation est une prise MicroUSB.

Waveshare EINK-DISP-103Le châssis de l’écran est percé pour pouvoir glisser un stylo qui servira de béquille.

Le EINK-DISP-103 mesure 23.8 cm de large pour 18.7 cm de haut et 8.9 mm d’épaisseur. Le châssis est réalisé en aluminium usiné ce qui devrait permettre un assemblage robuste dans trop d’efforts.

Waveshare EINK-DISP-103

D’un point de vue fonctionnement, l’écran propose 3 modes différents accessible via une touche dédiée. Le Mode A2+ propose un rendu en mode de diffusion utilisant les algorithmes de Floyd-Steinberg qui permettent un affichage plus rapide en simulant des niveaux de gris. 

Le mode GC16 propose la totalité des 16 niveaux de gris natif de la dalle ce qui permet des affichages plus précis et réaliste. I lest a conseiller pour de la consultation d’images comme des photos ou des cartes. Le bémol étant que le rafraîchissement proposé est plus lent. Enfin le mode A2 qui n’utilise que du noir et du blanc mais qui permet d’afficher avec un rafraîchissement de 5 images par seconde. Une solution idéale pour piloter les données d’une station météo ou l’état d’un serveur.

Parfait pour une foule de projets ? Oui, l’objet est vraiment séduisant jusqu’à ce que l’on arrive au tarif demandé pour l’obtenir. Le EINK-DISP-103 est proposé à 539.99$ en précommande. Un tarif bien trop élevé pour donner envie a qui que ce soit de bricoler le moindre projet avec. Dommage, il y a un marché pour un affichage de ce type sur le segment DIY. Mias dans une version au tarif beaucoup plus sage.

Source : CNX Software

Un écran 10.3″ HDMI à encre électronique… bien trop cher © MiniMachines.net. 2020.

Ce câble Oculus Link vous coûtera deux fois moins cher que l’original

Par Pierrick LABBE
Oculus Link disponible

Ce nouveau câble Oculus Link USB 3.1 de PartyLink est presque aussi long que celui vendu par Facebook mais pour un prix qui n’a rien à voir. Il est toutefois un peu plus limité que l’original.

L’entreprise vient donc tenter de se placer en concurrence directe avec Oculus et Facebook en proposant un câble qui semble fonctionner avec Oculus Link Beta. Attention toutefois, ce n’est pas pour tout le monde.

Un câble Oculus Link limité par la technologie

Ce câble Oculus Link semble donc plein de promesses et permet de profiter de manière efficace et fonctionnelle du système Oculus Link Beta. Cependant, cet équipement de Party Link souffre aussi de quelques limitations. Il n’a pu être lancé que sur un port USB-C sur une carte graphique RTX 2080. L’équipe d’UploadVR explique qu’il n’a pas été possible de lancer l’Oculus Rift et ses application avec d’autres ports USB-C. Une différence majeure avec le câble officiel d’Oculus qui fonctionne avec tous les ports USB-C.

Par ailleurs, un autre problème a été soulevé par les journalistes qui l’ont testé. Cela ne semble pas fonctionner pour charger l’appareil quand votre casque est en mode veille, l’énergie ne transite pas de l’ordinateur à l’appareil. Une situation qui pose quelques problèmes. PartyLink a déjà expliqué dans les commentaires sur Amazon en expliquant en effet que cela ne marche pas avec toutes les cartes graphiques. Donc, même si ce câble Oculus Link n’est vendu qu’à 30 dollars, c’est aussi un véritable pari. A vous de voir si vous ne préférez pas payer 79 dollars le câble officiel à la place.

Cet article Ce câble Oculus Link vous coûtera deux fois moins cher que l’original a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Reynolds Journalism Institute uses the Quicklink TX for Washington Journal interview

Par quicklink

The University of Missouri School of Journalism’s Reynolds Journalism Institute recently used Quicklink TX for an on-air interview with C-SPAN on the Senate presidential impeachment trial. Staff from RJI utilized Quicklink TX to broadcast Missouri School of Law Professor and author Frank Bowman for a live, one-hour interview on C-SPAN’s morning program, Washington Journal. For ...

The post Reynolds Journalism Institute uses the Quicklink TX for Washington Journal interview appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Leeds Trinity University chooses Quicklink TX for Yorkshire Voice

Par quicklink

Leeds Trinity University, a university renowned for teaching excellence in television and radio, have adopted the Quicklink TX to introduce guests into their Yorkshire Voice news show. The Yorkshire Voice is a local live news show produced by Journalism students at Leeds Trinity University which is broadcast live across the University’s social media platforms and ...

The post Leeds Trinity University chooses Quicklink TX for Yorkshire Voice appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

CMD: Experiment in bio-algorithmic politics

Par Filip Visnjic
CMD: Experiment in bio-algorithmic politics
Created by Michael Sedbon, 'CMD' is an apparatus designed to explore how our technologies and ecosystems interact and what narratives and politics do they serve. The project questions what sort of ecological and social logic should be implemented in the design of automated infrastructures and algorithms.

NDTV embrace Quicklink TX for discussions in prime-time debates

Par quicklink

NDTV (New Delhi Television Limited), an Indian television media company, have embraced the Quicklink TX for daily contributions into their prime-time debates. Founded in 1988, NDTV offers round-the-clock coverage of the latest news and has a unique mix of news bulletins, current affairs, talk shows, and general interest and entertainment programs. The Quicklink TX Quad ...

The post NDTV embrace Quicklink TX for discussions in prime-time debates appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

El documental «Visualist» en el festival de la luz de Helsinki · LUX 2020

Par volatil

Lux Helsinki – https://www.luxhelsinki.fi/en/ es el festival de La Luz de Helsinki. Un escaparate de instalaciones artísticas de luz que se realiza cada año en la capital finlandesa. El festival reúne tanto piezas nacionales como internacionales. La ruta oficial consta de 9 instalaciones que deben verse en orden de principio a fin. El festival también cuenta con un simposio internacional formado por artistas, curadores, profesionales y entusiastas del sector audiovisual que darán charlas y conferencias sobre diferentes temas.

Durante el día tendrán lugar conferencias cortas sobre sostenibilidad, eventos e instalaciones de luz, entre otros temas. Por la tarde se proyectará “Visualist Those Who See Beyond ”, presentado por el guionista y compositor de sonido Ruben G. Kielmannsegge (Otucinema) seguido de una mesa redonda con expertos internacionales en este campo.

La capital finlandesa acoge cada año 1 km de piezas artísticas e instalaciones lumínicas en los edificios más emblemáticos y en patios y fachadas de la ciudad. Además de estas 9 instalaciones situadas en el centro de Helsinki, este año el festival cuenta con otras 6 instalaciones satélite en las afueras de la ciudad.

Nohlab

El programa del festival Lux Helsinki comprende obras encargadas por el propio festival y obras seleccionadas de otros festivales internacionales de luz comisariados por Ilkka Paloniemi junto con Christina Dvinge (DK) y Martin Pošta (CZ). Este último es uno de los artistas entrevistados en el documental “Visualist”.

Alessandro Scarlatti

Jouni Väänäsen 

Emma Rönnholmin

 

La entrada El documental «Visualist» en el festival de la luz de Helsinki · LUX 2020 aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Print-Color : E-Ink annonce la couleur

Par Pierre Lecourt

Print-Color est le nom d’une nouvelle génération d’affichage à encre numérique de la marque E-Ink. Une technologie qui permet non seulement de faire de chaque pixel un point blanc, noir ou gris mais également de lui ajouter trois couleurs avec du rouge, du bleu, du vert ou toute combinaison des trois. Le bon vieux RGB classique assurant un affichage en couleurs.

2019-12-20 14_01_29-minimachines.net

Une excellente nouvelle ? Oui, en théorie du moins car le problème de ces technologies à encre numérique reste le faible appétit des constructeurs à les intégrer. Si il est  possible de construire une liseuse en couleur avec Print-Color, on se demande bien qui aura l’audace de proposer un tel produit et surtout à quel prix. Pour démocratiser ce type d’appareil, il faut produire en quantités importantes et donc viser un très large public. Ce qui signifie également tirer un maximum sur le tarif. 
Vendre peu cher un produit produit en masse et qui dégagera une faible marge sur un marché assez incertain n’est pas la recette préférée des industriels et on imagine assez mal qui pourrait pour le moment proposer une solution de ce type.

D’autant que Print-Color n’est pas exactement l’affichage couleur le plus éclatant qui soit. La technologie embarquée donne des couleurs assez sombres et fades, loin des rendus éclatants d’un affichage classique de type IPS ou.. du papier. Les amateurs de beaux livres ou de BD rêvent d’un affichage à encre couleur mais je ne suis pas sûr qu’un affichage de type Print-Color corresponde à leur standard. Même si le confort de l’encre électronique n’est plus à vanter, la possibilité de lire sans rétro éclairage est un vrai atout et la stabilité de l’image produite un avantage indéniable sur le long terme.

Du coup, les premières approches d’E-Ink pour cette technologie restent des marchés professionnels : L’éducation, la publicité ou des panneaux d’indication par exemple. De petites étiquettes de tarifs à encre électronique existent déjà en supermarché, leur passage en couleur pourrait être envisagé. Des produits à destination du grand public pourraient voir le jour mais ils seraient sans doute proposés sur un segment très haut de gamme avec des tarifs très élevés.

Un prototype de tablette Android de 10.3″ sous Print-Color a été filmé par Good eReader avec des fonctions très avancées comme la gestion d’un capteur EMR signé Wacom pour dessiner sur l’engin. Un rêve pour beaucoup mais une solution probablement très onéreuse qui réservera l’objet à une minorité.

E-Ink indique que Print-Color est en phase de finalisation avec une probable distribution pour le second trimestre de 2020. On devrait pouvoir toucher du doigt ce type d’appareil quelque part dans le courant de la fin d’année prochaine à condition d’avoir un portefeuille bien garni évidemment.

Source : The eBook Reader via Liliputing

Print-Color : E-Ink annonce la couleur © MiniMachines.net. 2019

Black Ink passe en version 2020 : quoi de neuf ?

Par Shadows

L’éditeur Bleank annonce le lancement de Black Ink 2020, nouvelle version majeure de sa solution de peinture numérique.

La principale avancée est sans conteste le nouveau layer editor, qui gère davantage de calques et propose un nouveau système nodal. De quoi travailler de façon non destructive avec des fonctions puissantes.

En pratique, on peut désormais utiliser un nombre “illimité” de calques et ces derniers peuvent faire jusqu’à 64 000 pixels de côté.

Outre ces avancées, Black Ink 2020 propose de nouvelles brosses, une meilleure gestion de la colorimétrie ou encore la possibilité de faire une recherche dans les préférences.

La mise à jour est gratuite pour les personnes disposant déjà d’une licence. Rappelons enfin que Black Ink est compatible Windows et est proposé à un tarif relativement abordable pour ce type de produit.

L’article Black Ink passe en version 2020 : quoi de neuf ? est apparu en premier sur 3DVF.

RADI-RAF 2019 : présentation Eisko/Polywink, de nouveaux services pour vos personnages 3D

Par Shadows

Nous poursuivons notre couverture des RADI-RAF 2019 avec la présentation de Cédric Guiard de la société Eisko, spécialisée dans les doubures numériques photoréalistes. Ce dernier a également abordé les nouveaux services proposés par l’entreprise sous le nom Polywink : des blendshapes et du rigging à la demande, mais aussi un service dédié aux iPhone.

L’article RADI-RAF 2019 : présentation Eisko/Polywink, de nouveaux services pour vos personnages 3D est apparu en premier sur 3DVF.

Comment faire un câble Oculus Link de 5 mètres

Par Pierrick LABBE
Câble Oculus Link

Le câble officiel de l’Oculus Link devrait arriver dans les prochaines semaines. Cependant, en attendant, vous êtes sans doute un peu bloqués. Bonne nouvelle, il existe une solution, plutôt simple pour réaliser un câble de 5 mètres de longueur.

Trois mètres, c’est la tailler officiellement la plus longue disponible actuellement pour transformer votre Oculus Quest en casque compatible PC VR avec l’Oculus Link. Cependant, une extension peut vous permettre d’améliorer les choses dans de nombreuses occasions.

Un câble de 5 mètre pour rendre l’Oculus Link plus accessible

Avec cinq mètres, le câble de l’Oculus Link vous permettra de bénéficier d’une latitude importante d’ici peu de temps. Cependant, avec des câbles d’extension, une alternative immédiate est disponible. Il existe toutefois un défaut évident et clair lié à la nature des câbles USB 3.0. Certains d’entre eux assureront une transmission parfaite des données en 3.0, permettant à l’Oculus Link de fonctionner correctement. D’autres retomberont au niveau 2.0, de façon temporaire, ruinant ainsi quelque peu la qualité de votre expérience. Bonne nouvelles, certaines caractéristiques permettent de réduire les éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer.

Ainsi, les câbles USB Type-C se montrent plus fiables que les USB  Type-A puisqu’ils sont souvent de seconde génération ou avec un meilleur contrôleur. Si vous avez une carte graphique NVIDIA RTX, c’est encore plus idéal puisqu’il compte déjà un port USB de Type-C qui sera au niveau des prérequis nécessaires d’un point de vue technique. Avec un câble USB Type-A, la fiabilité sera quelque peu moindre, mais le câble Anker fonctionne très bien avec l’extension de 2 mètres Amazon Basics.

Cet article Comment faire un câble Oculus Link de 5 mètres a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

John Carmack veut mettre à jour l’Oculus Link pour de meilleures images

Par Pierrick LABBE
John Carmack Oculus Link qualité images

Nous avons découvert la semaine dernière l’incroyable potentiel de l’Oculus Link. Si tout le monde se réjouit de son incroyable potentiel, il y a en revanche une perte de qualité du côté des images, qui sont légèrement compressées. Un problème qui  devrait bientôt être réglé si on en croit John Carmack.

C’est le propre des génies qui ne sont jamais complètement satisfaits de leur travail. Malgré le succès technique d’une vraie innovation plus que séduisante de l’Oculus Link, le directeur technique d’Oculus se projette déjà dans l’après, afin de voir comment il pourrait mettre à jour le système.

John Carmack prévoit une amélioration des images avec l’Oculus Link

C’est sur Twitter que John Carmack, le directeur technique d’Oculus VR s’est exprimé. Certains internautes lui ont demandé s’ils pouvaient s’attendre à une meilleure qualité d’image dans une prochaine mise à jour. « J’espère pouvoir ajouter un nouveau mode qui prendra complètement avantage de la bande passante de l’USB 3.1. Mais il faudra au moins quelques mois avant que ce ne soit disponible pour les utilisateurs ».

I am hoping to add a new mode that takes full advantage of USB3.1 bandwidth, but that would be months out before it could hit users.

— John Carmack (@ID_AA_Carmack) November 23, 2019

La magie technique de John Carmack a déjà été prouvée par le passé. Il avait déjà permis de doubler la résolution dans Oculus Home sur le Gear VR et il a passé de nombreuses années à améliorer les performances de réalité virtuelle mobile. Autant dire qu’il possède sans aucun doute les compétences pour y parvenir. Cependant, soyons clairs, ce n’est pas forcément un problème urgent sur l’Oculus Link à l’heure actuelle. Le mode beta est dans tous les cas propice aux mises à jour.

Cet article John Carmack veut mettre à jour l’Oculus Link pour de meilleures images a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Carrier 37 : un synthétiseur vintage autour du Minilogue de Korg

Par Pierre Lecourt

Le designer s’est largement inspiré du design des Commodore SX-64 pour embarquer son Korg Minilogue dans un châssis original baptisé Carrier 37.

La création est très originale et le design n’est pas sans rappeler à la fois les Moog côté musique mais également les premiers ordinateurs portables signés IBM ou Toshiba avec leur clavier qui venait protéger l’écran et leur grosse poignée de transport.

2019-11-19 17_41_17-minimachines.net

2019-11-19 17_41_27-minimachines.net

2019-11-19 17_41_38-minimachines.net

2019-11-19 17_41_48-minimachines.net

2019-11-19 17_42_01-minimachines.net

Vous comprendrez aisément pourquoi cette création me plait. L’interface, la réalisation et même l’objet en tant que tels sont très réussis. J’ai toujours de grosses bouffées de nostalgies face à cette foule de boutons et potentiomètres…

Pour en savoir pas beaucoup plus, direction le site de Love Hultén.

 

Carrier 37 : un synthétiseur vintage autour du Minilogue de Korg © MiniMachines.net. 2019

Daan Brinkmann

Par Nina Verhagen

A fond believer of the concept of Homo Ludens, Daan’s interactional works are always based on the expressive potential of the spectator. The audiovisual elements within such a piece are used as a means to achieve a new kind of social experience.

Other pieces strive to be perceptual explorations. Light, sound & kinetics flood the senses, to see what remains.

His work has been shown at renown art places such as the Stedelijk Museum, but it can just as well be found in public space or at techno parties. His work has been shown at venues in Amsterdam, London, São paulo, Monaco, Paris, Berlin, Ghent, Warsaw, Ljubljana and Bucharest. He has received grants and prizes from the Dutch Institute for Media Arts, Stroom, the Foundation for Visual Arts and the City of The Hague.

 

LINK BOX

Daan Brinkmann

 

 

 

The post Daan Brinkmann appeared first on Audiovisualcity.

The Ultimate Staging of “Bohemian Rhapsody”

Par lumenadmin

John Lewis & Partners / Waitrose & Partners “Bohemian Rhapsody” from MPC on Vimeo. Rousing, heartwarming, and nostalgic all in one go, this spectacular grade school take on Queen’s 1975 operatic hit “Bohemian Rhapsody” finds Blink director Dougal Wilson and the MPC VFX crew together again and bound for awards glory. Clients: John Lewis, Waitrose […]

The post The Ultimate Staging of “Bohemian Rhapsody” appeared first on LUMEN.

Syncing Traktor with Resolume 6

Par Ryan Dejaegher

During a Facebook livestream on Zero To VJ someone asked a question about setting up Traktor with Resolume. …I was trying to get some video to auto-sync with Traktor through Ableton. I’d MIDI clock out of Traktor into ableton, and have a clip with 1/4 notes that would then BPM into arena. But, now, it […]

The post Syncing Traktor with Resolume 6 appeared first on Zero To VJ.

Using Ableton Link to Sync Resolume 6 with DJs

Par Ryan Dejaegher

Resolume 6 Beta was released last week and it added an amazing feature, Ableton Link. This feature makes it really easy to VJs to quickly sync to DJs and use BPM synced visual effects. If you work with DJs you’re going to love this. Today I’m going to explain what Ableton Link is, how it works, […]

The post Using Ableton Link to Sync Resolume 6 with DJs appeared first on Zero To VJ.

❌