Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

La Noria : découvrez la terrifiante beauté du court de Carlos Baena

Par Shadows

En 2015, nous vous avions invités à découvrir un projet de financement participatif porté par Carlos Baena et Sasha Korellis. L’équipe avait alors récolté plus de 60 000€.

Le projet s’est depuis concrétisé, et arrive enfin en ligne. Voici donc La Noria, un court-métrage d’une douzaine de minutes mettant en scène un enfant passionné par les grandes roues. Sa rencontre avec des créatures étranges va renverser sa vie…

En s’appuyant sur une équipe internationale d’artistes, le réalisateur Carlos Baena et la productrice Sasha Korellis ont su créer un projet fort. En l’absence de dialogues, les émotions passent par la réalisation et, bien entendu, par les expressions du personnage principal. On appréciera également le choix d’un projet qui explore l’horrifique, un genre souvent délaissé en animation.

Quelques vidéos avaient été mises en ligne autour du processus créatif :

Modeling: Juan Solis (Boy) / Alvaro Gasco (Monster) / Set (Ramon Lopez) / Prop (Laura Soriano)
Shading (Chars/Props/Set): Yasin Hasanian
Animation / LiveAction Reference: Jordi Girones
Simulation: Osmel Carrizo / Andrea Goh
Cache: Maria Gonzalez
Lighting: Sylvain Parcheminier
LensFX: Javier Nieto Moncó
Part 1: Boy Design
Work (in order of appearance) by:
Dei Gaztelumendi, Grangel Studios, Sergio Pablos and Jose Manuel Fernandez Oli.
Music: Johan Soderqvist.
Modeling/Shading work by:
Ramon Lopez, Frank Tai, Cecilia Puglesi, Laura Soriano, Eva del Prado, Yasin Hasanian, Javier Borrego, Álvaro Gasco, Estefanía Arasa, Lauren García, Gonzalo Díaz-Palacios and Juan Carlos Gracia Rebelles.
Music:
Early La Noria sketch by composer Johan Soderqvist.

L’article La Noria : découvrez la terrifiante beauté du court de Carlos Baena est apparu en premier sur 3DVF.

Reiko’s Fragments est un jeu d’horreur en réalité virtuelle entre amis

Par Pierrick LABBE
Reiko's Fragments

Reiko’s Fragments est un jeu d’horreur en réalité virtuelle qui se joue avec des amis qui n’utilisent pas de casque mais ce sont eux qui vous feront sursauter d’effroi. Explications…

Les jeux d’horreur en réalité virtuelle ont une mécanique bien connue pour vous faire sursauter d’effroi. Ces expériences restent toutefois solitaires. Si des personnes regardent un joueur avec un tel jeu, ces dernières se gaussent de voir les réactions du joueur, ses cris et ses sursauts d’épouvante. Imaginez maintenant que ce sont vos amis qui manipulent le jeu pour vous faire sursauter d’horreur lorsqu’ils le jugent opportun. C’est justement ce que propose ce jeu d’horreur qui ajoute une mécanique de peur sociale.

Reiko’s Fragments pour se faire peur entre amis

Le concept de Reiko’s Fragments est particulièrement amusant pour jouer entre amis ou en famille… sauf peut-être pour celui qui porte le casque de réalité virtuelle. Ce dernier doit effectivement explorer une maison hantée en immersion en réalité virtuelle. Les amis ou la famille peuvent, avec un appareil connecté à Internet, décider à quel moment envoyer des éléments effrayant pendant que leur ami explore cette maison hantée.

Pour faire sursauter d’horreur votre ami, vous pouvez choisir entre faire scintiller les lumières, claquer une porte, faire souffler le vent, etc. Vous ne pouvez cependant le faire que de temps en temps et plus vous patientez plus l’élément que vous pourrez envoyer sera effrayant. Il est donc bon de choisir un moment opportun pour le faire. Reiko’s Fragments sera disponible en version bêta pour Halloween ici et une version finale de ce jeu d’horreur original et participatif sera disponible le 28 janvier prochain.

Cet article Reiko’s Fragments est un jeu d’horreur en réalité virtuelle entre amis a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Dreadhalls, le grand classique d’horreur en VR, va débarquer su Quest

Par Pierrick LABBE
Dreadhalls

Dreadhalls, l’un des pionniers de l’épouvante en réalité virtuelle, va être adapté à l’Oculus Quest. Il devrait sortir début octobre sur le casque autonome de Facebook.

On parle ici véritablement de l’un des pionniers de l’horreur en réalité virtuelle. Le jeu a effectivement été l’une des toutes premières expériences en VR. Il avait été lancé en 2015 sur le Gear VR, bien avant la sortie de l’Oculus Rift, du HTC Vive ou encore du PlayStation VR. Amélioré régulièrement, le jeu d’horreur en réalité virtuelle primé plusieurs fois a toujours maintenu sa popularité au fil des ans. C’est donc fort logiquement qu’il va aussi sortir sur l’Oculus Quest d’ici quelques jours.

Dreadhalls sortira sur Quest le 3 octobre

C’est donc le 3 octobre prochain que le célèbre jeu d’épouvante en VR sortira sur le dernier casque autonome de Facebook. Malgré son âge, Dreadhalls vaut vraiment la peine d’être découvert sur Oculus Quest. Ce jeu d’évasion à la première personne vous plonge dans un donjon terrifiant. Véritable labyrinthe peuplé d’horribles créatures, le jeu sait parfaitement jouer avec les sursauts d’effroi et une ambiance particulièrement angoissante.

L’un des gros avantages que propose Dreadhalls est le fait de pouvoir y rejouer avec des labyrinthes différents. Il s’agit là d’une des rares adaptations d’horreur en réalité virtuelle sur l’Oculus Quest avec « The Exorcist : Legion VR » et « Face Your Fears II ». L’horreur et la VR faisant bon ménage, il est cependant fort possible que d’autre adaptation de jeux de terreur en réalité virtuelle apparaissent sur le casque autonome à l’approche d’Halloween. Il faudra compter 9,99 dollars pour acquérir le jeu mais notez qu’il sera disponible en achat croisé pour ceux qui l’ont déjà acquis pour un autre support.

Cet article Dreadhalls, le grand classique d’horreur en VR, va débarquer su Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌