Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Teslasuit, un concept de combinaison haptique électrique qui marche vraiment ?

Par Pierrick LABBE
Teslasuit combinaison haptique électricité

L’entreprise londonienne Teslasuit a imaginé une combinaison haptique foncièrement différente de la concurrence. Plutôt que de simuler le sens du toucher, on se concentre ici sur des décharges d’électricité.

Nos confrères du site Road To VR, ont eu l’occasion de le tester à l’occasion du CES 2020. Une expérience très particulière, comme ils l’expliquent eux-mêmes.

TeslaSuit : une combinaison haptique qui utilise l’électricité

Première leçon, à la différence d’un gant ou d’une veste, ce n’est pas une combinaison haptique que l’on peut porter par-dessus des vêtements habituels. Il faut donc tout quitter pour profiter entièrement de l’expérience. A noter que si le modèle proposé au CES 2020 se concentre uniquement sur l’électricité, un autre proposait notamment le retour thermique. Les niveaux de puissance ont donc besoin d’être calibrés au lancement, avec des capteurs placés sur l’avant et l’arrière des jambes, du torse, des épaules ou encore des bras. Si les niveaux ne sont jamais trop élevés pour faire mal, ils peuvent tout de même se révéler surprenants.

Une légère électrocution, comme c’est le cas ici, aurait l’avantage de pouvoir faire entrer une leçon durablement dans le cadre d’une expérience de formation avec la combinaison. Pour du gaming, avec les tirs ou les explosions parfaitement reproduits, la combinaison haptique se révèle être séduisante. Cela marche aussi cependant avec la sensation de la pluie par exemple, qui tombe sur les épaules. L’objectif semble être de cibler les domaines de la sécurité, du sport ou encore de la rééducation physique mais surtout, l’équipement se révèlerait aussi peu pratique, notamment à cause de la sueur ou de la chaleur à l’intérieur.

Cet article Teslasuit, un concept de combinaison haptique électrique qui marche vraiment ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

TEGway va lancer son kit de développement haptique de températures

Par Pierrick LABBE
TEGway retour haptique températures

C’est la bonne petite surprise du CES 2020 pour ceux qui ont pu le tester. Un kit de retour haptique TEGway qui se concentre sur les températures. Le lancement officiel sera pour le mois de mars.

Ce modèle est déjà en développement depuis plusieurs années. Quand on parle de retour haptique, il s’agit souvent de la force mais les températures permettent aussi de favoriser complètement l’immersion en jouant avec le chaud et le froid.

TEGway va bientôt lancer son prototype pour les développeurs

En 2017, un premier modèle avait déjà été présenté aux spécialistes, avec l’ambition de montrer sa versatilité. En misant sur un système particulièrement flexible, l’entreprise voulait montrer qu’il serait possible de l’intégrer à des contrôleurs VR classiques. A l’occasion du CES 2020, l’entreprise semble avoir changé son fusil d’épaule. TEGway propose directement un prototype d’un kit de développement pour la réalité virtuelle. On trouve donc deux gants, deux avants-bras et un casque qui se met sur la tête permettant aussi des fluctuations de température au niveau du visage. Ainsi, l’immersion est pensée pour être complète.

L’ensemble semble plutôt prêt à la commercialisation, soigné au niveau du design, avec des petites batteries et pas de câbles. Une petite démonstration rudimentaire a été présentée au CES 2020 avec le HTC Vive. L’occasion de voir un adversaire vous lancer des boules de feu ou de neige. Une sensation de force est aussi au rendez-vous pour un résultat qui est très séduisant. On en redemande au plus vite. Le lancement du kit TEGway pour les développeurs se fera en mars.

Cet article TEGway va lancer son kit de développement haptique de températures a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HaptX lève des fonds pour sa prochaine génération de gants haptiques

Par Pierrick LABBE
HaptX levée de fonds

Le producteur de gants haptiques vient d’annoncer avoir levé 12 millions de dollars lors d’un cycle de financement de série. Ces fonds permettront à HaptX de produire une nouvelle génération, très prometteuse, de gants haptiques.

Le développeur de gants haptiques est très connu dans le monde de la réalité virtuelle car il propose des accessoires permettant un ressenti du toucher et une meilleure immersion dans la VR. Après ce premier essai, la firme américaine souhaite aller encore plus loin dans la finesse des ressentis avec une nouvelle génération de gants. Cependant, l’entreprise avait besoin de lever des fonds pour cela et c’est désormais chose faite. La firme de Seattle a aussi signé un partenariat intéressant avec Advanced Input Systems. Explications…

HaptX lève 12 millions de dollars pour la nouvelle génération de gants

Le financement de la série A porte le financement total de l’entreprise à 19 millions de dollars. Le tour comprenait la participation les investisseurs existants NetEase et Amit Kapur de Dawn Patrol Ventures, et a été rejoint par de nouveaux investisseurs. Fondé en 2012 (alors connu sous le nom d’AxonVR), HaptX s’est concentré sur la création de gants haptiques pour une utilisation en réalité virtuelle, en formation et en robotique.

HaptX indique que le financement financera la production de la prochaine génération de gants. « Au cours de la dernière année, nous avons eu des dizaines d’entreprises de classe mondiale qui ont piloté avec succès notre kit de développement de gants HaptX », a ainsi déclaré Jake Rubin, le fondateur et PDG de l’entreprise avant d’ajouter : « Grâce à ce partenariat stratégique fondamental et à de nouveaux capitaux, nous sommes bien placés pour augmenter la production afin de répondre à une demande en croissance rapide ».

L’entreprise américaine a déjà travaillé avec des sociétés telles que Nissan pour apporter une touche à ses prototypes de véhicules virtuels, Fundamental Surgery pour soutenir ses gants dans la plate-forme de formation médicale VR de la société, et All Nippon Airways, Tangible Research et Shadow Robot Company pour intégrer HaptX dans un robot de téléprésence. Jeff Bezos a également apparemment pensé que l’expérience était également assez convaincante, Le patron d’Amazon l’a effectivement qualifiée de « vraiment impressionnante » dans une démo récente à voir ci-dessous.

Cet article HaptX lève des fonds pour sa prochaine génération de gants haptiques a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft Research présente TORC, un prototype de contrôleur haptique

Par Pierrick LABBE
TORC contrôleur haptique Microsoft Research

Le laboratoire de recherche, Microsoft Research, a présenté TORC, un contrôleur haptique semblable à celui d’un Valve Index encore sous la forme de prototype. Démonstration…

Afin d’améliorer l’interaction dans les mondes virtuels et surtout la sensation d’immersion, différents constructeurs se sont lancés dans les contrôleurs haptiques. Ces contrôleurs permettent de sentir un contact fictif avec un objet virtuel et permettent de mieux contrôler ces objets renforçant ainsi la sensation d’être réellement dans ce monde. Certains utilisent un système de retour de force d’autres donnent l’illusion de sentir les textures. Le laboratoire de recherche du géant des logiciels vient de présenter en vidéo (visible ci-dessous) son prototype.

TORC : le prototype de contrôleur haptique de Microsoft Research

C’est dans l’Université KAIST que Microsoft Research a développé TORC. Ce contrôleur haptique offre une interaction des doigts d’une grande dextérité selon les commentaires accompagnant la vidéo. Ce prototype utilise un tracker Vive pour la détection des mouvements. Le contrôleur dispose, par ailleurs, d’un trackpad pour le pouce. L’index et le majeur se positionnent, eux, à l’arrière de ce trackpad. Les deux doigts restant sont inutilisés. Une solution pas complètement naturelle d’interaction donc mais qui reste intéressante.

Cela permet de simuler la saisie d’un objet virtuel avec 3 doigts. En faisant glisser le pouce sur le trackpad, l’utilisateur peut ainsi faire pivoter l’objet saisi. Un capteur de pression permet de détecter le moment où l’utilisateur presse l’objet virtuel. Fait notable, le pouce peut ressentir des textures différentes. Notez toutefois qu’aucune fonctionnalité pour la réalité virtuelle n’a été avancée pour le TORC. Ne disposant pas de boutons, il semblerait que le contrôleur développé par Microsoft Research ne propose pas toutes les solutions pour la VR.

Cet article Microsoft Research présente TORC, un prototype de contrôleur haptique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌