Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

IFA 2019 : Lenovo présente le Smart Display 7 sous Google Assistant

Par Pierre Lecourt

Pas grand chose de neuf sur le secteur de solutions Google Assistant chez Lenovo, si le constructeur a présenté deux tablettes équipées du système Google Home avec les Yoga Smart Tab, il travaille également à des solutions 100% dédiées à ce services. Le Lenovo Smart Display 7 complète ainsi les dispositifs déjà en circulation en 8 et 10 pouces avec un nouveau modèle de 7 pouces de diagonale.

2019-09-09 17_23_34-minimachines.net

Disponible dès le mois d’Octobre à 129€, l’objet propose un design classique, un écran qui surmonte une enceinte intégrée. Le tout entièrement tourné vers des usages de la solution Google Assistant. Pas grand chose de véritablement neuf dans cette offre, l’écran est certes un IPS aux larges angles mais ne propose qu’une définition HD en 1024 x 600 pixels. Il est bien évidemment tactile pour passer d’une info à l’autre du bout des doigts.

2019-09-09 17_23_40-minimachines.net

Le Lenovo Smart Display 7 propose une webcam pour passer des appels en vidéo conférence et puisque le dispositif peut déjà vous écouter, la marque a pensé à proposer un système pour obturer physiquement la caméra afin qu’il ne puisse pas vous voir. Ou que vous ne décrochiez pas un appel vidéo entrant lorsque vous sortez de votre douche. Un bouton physique permet également de mettre en veille l’écoute de votre appareil, il sera sourd à vos demandes d’infos mais n’écoutera pas non plus le reste de vos conversations… enfin, en théorie puisque les solutions Google Home de Google sont bien pourvues d’un bouton physique mais ce dernier ne coupe pas le microphone physiquement, il ne fait qu’indiquer au système que vous ne souhaitez pas être entendu. La nuance est importante.

2019-09-09 17_23_40-minimachines.net

On retrouve également une paire d’enceintes stéréo 5 watts, du Wifi et du Bluetooth. Je me demande si un tuto sur comment fabriquer un support pour smartphone ou tablette avec deux bouts de bois et une pauvre vis, afin qu’il puisse rendre les mêmes services qu’un engin de ce type, ne serait pas utile.

IFA 2019 : Lenovo présente le Smart Display 7 sous Google Assistant © MiniMachines.net. 2019

Google stoppe les mises à jour pour la première Chromecast

Par Pierre Lecourt

La première Chromecast de Google a désormais 6 ans et la marque a décidé d’en abandonner le support technique. Cela ne veut pas dire que l’objet deviendra une vraie passoire niveau sécurité, le moteur de recherche continuera à assurer son rôle à ce niveau là. Mais si de nouvelles fonctions sont proposées pour l’écosystème Chromecast, la première génération n’y aura pas droit.

Google Chromecast

Imaginez que le système Chromecast accueille une nouvelle application pour l’univers de la télé en streaming Disney. Et bien vous serez obligé d’en changer pour en profiter puisque cette application ne sera pas portée sur la Chromecast. Imaginez, comme dans l’univers Android, qu’une mise à jour débarque pour piloter votre système avec une solution Google Home ? Et bien vous ne pourrez pas le faire avec un Dongle de première génération.

C’est ce que prévoit la marque pour la première Chromecast, cela peut se comprendre puisque le materiel embarqué commence à dater… Mais les solutions de générations suivantes n’ont pas forcément un meilleur matériel embarqué. Elles peuvent en général proposer des contenus de meilleure qualité avec une gestion par exemple de l’UltraHD… Mais en pratique tout ce que peut faire une Chromecast de dernière génération est accessible à un modèle de première Gen.

Est-ce que cette décision est liée à l’arrivée de Google Stadia et à des fonctions de streaming qui doivent bénéficier d’une sécurité renforcée ? Il aurait été possible de signifier aux utilisateurs qu’ils n’auront pas le droit à l’application Stadia mais qu’ils pourraient bénéficier du reste des fonctionnalités de la plate forme. Cette décision de couper toute mise à jour de fonctionnalités sonne comme un arrêt de mort de l’objet.

2019-09-03 15_59_41-minimachines.net

Google spécialiste de l’obsolescence programmable

La première Chromecast commence effectivement à dater, elle est apparue à l’été 2013. Elle a été mise à jour en 2015 et une nouvelle version est apparue en 2018. Entre temps, Google sortait son Ultra en 2016. Si vous avez acheté la première version et que vous l’utilisez au quotidien, l’arrivée des nouveaux modèles n’aurait eu aucun impact sur votre usage, mis à part la version UltraHD qui proposait des fonctions spécifique en terme de définition. 

Certes, cette durée de vie est honorable, surtout si l’on considère le prix d’achat de l’objet. Mai c’est néanmoins une pratique discutable que celle de considérer l’arrêt de toute mise à jour d’usage après un temps passé même lorsque celles-ci sont encore possibles. Google est un spécialiste de la pratique avec Android pour commencer. Son système d’exploitation pousse sans cesse vers de nouvelles versions puisque les développeurs sont incités à utiliser des fonctionnalités qui ne sont pas forcément rétro-compatibles avec de vieilles versions. C’est comme cela que des smartphones et des tablettes se voient petit à petit désertées, au fil des mises à jour, de toutes leurs applications et deviennent non pas inutilisables mais inutiles pour autre chose que de passer des appels ou regarder des images.

2018-08-29 18_32_15-minimachines.net

C’est également cette vision du service qui fait que chaque Chromebook qui sort déclenche automatiquement un compte à rebours avant sa mise au rebut logiciel. Ces machines proposent une durée de support logiciel et de mise à jour de sécurité de 5 années après leur sortie et non pas leur mise en vente. Ce qui les rend dangereux finalement au bout d’un moment déterminé dès leur lancement.

Google stoppe les mises à jour pour la première Chromecast © MiniMachines.net. 2019

iSize Technologies talks at IBC on deep neural networks enhancing and accelerate existing video coding standards for internet video

Par Manor Marketing

IBC 2019, 13-17 September, Stand 8.F25 – iSize Technologies, the London-based provider of intelligent video coding and delivery technology, is challenging the industry with a paper at IBC 2019 describing how deep neural networks will enhance and accelerate existing video coding standards for internet video, all without breaking anything in the process. According to iSize ...

JBL Link Bar : Une barre de son sous Android TV

Par Pierre Lecourt

La grosse différence entre la JBL Link Bar et les autres modèles c’est que la marque a su convaincre Google (ou c’est peut être l’inverse) d’employer Android TV et non pas une version classique du système. Les solutions comme la Xiaomi Mi TV Bar sortie en 2017 employaient un système comme MIUI dérivé d’un Android classique. D’autres solutions classiques du marché noname cumulaient les fonctions Android et une restitution sonore. 

Cela fait partie de la stratégie de Google révélée en début d’année d’amener Android TV dans les salons par d’autres moyens que les téléviseurs et les TV Box. Le taux de renouvellement de ces appareils est faible et le marché n’évolue pas très vite. A l’inverse, les barres de son ont la cote, pourquoi ne pas profiter de cette solution pour envahir les salons ? 

2019-07-25 12_46_04-minimachines.net

Avec la JBL Link Bar, les acheteurs profiteront d’un son amplifié et spatialisé mais transforment aussi leurs téléviseurs sans fonctions smart ou au fonctionnement limité en une solution Android TV complète avec compatibilité Chromecast et Google Assistant. 

La solution propose trois entrées HDMI et une sortie HDMI pour se connecter à un téléviseur facilement. Vous pourrez donc profiter du son amplifié sur plusieurs appareils facilement. De quoi connecter une console ou un lecteur de BluRay à votre nouvelle barre de son. 

L’arrivée d’Android TV permettra de profiter des servies de Google : Streaming sur Google Play Movies, lancement de YouTube, Molotov ou CanalPlay mais aussi des services certifiés Netflix ou Amazon Prime Video. Pilotage de Kodi ou de Plex pour des contenus locaux. Musique avec Spotify, Google Play Music et autres. La compatibilité Chromecast permettra de diffuser facilement des contenus depuis l’interface d’un smartphone ou d’une tablette. 

Enfin, le JBL Link Bar promet également l’usage de Google Assistant et sera donc à votre écoute. Un système de microphones permet de piloter la barre de son à la voix pour tous les ordres habituels d’un périphérique de ce genre. Bien entendu, Google promet de respecter votre vie privée avec un bouton pour éteindre cette écoute. Reste à savoir si ce bouton sert effectivement à quelque chose…

Une vidéo de Deus Ex Silicium montre en effet de manière très claire que la Google Home Mini dispose certes d’un interrupteur pour “couper” ses microphones mais que celui-ci n’agit pas physiquement sur le dispositif mais envoie un simple état au système lui précisant que vous ne souhaitez pas être écouté… Il ne coupe en rien la capacité d’écoute de l’appareil.

2019-07-25 12_46_44-minimachines.net

L’engin de JBL propose une connexion Wifi5 et du Bluetooth 4.2 qui lui permettra également de recevoir un signal Bluetooth pour diffuser vos musiques. D’un point de vue son, la JBL Link Bar propose deux tweeters de 20 mm et quatre haut parleurs de 4.4 x 8 cm. La solution mesure 1.02 mètre sur 6 cm de haut et 9.3 cm de profondeur pour 2.5 Kg. Il propose 100 Watts de puissance maximale (RMS)… Pas terrible d’un point de vue performances à priori, il faudra lui ajouter un caisson de basse supplémentaire pour profiter d’un son plus ample.

2019-07-25 12_46_12-minimachines.net

Reste un souci, la barre de son est annoncée à 400$ pièce et probablement autant d’euros, le caisson de basse en option coûte 300$… 700$ pour une barre de son Android TV me parait un poil cher payé. Il existe de nombreux kits 5.1 moins chers ou des barres de son plus accessibles et tout aussi efficaces. On n’a pas le détail sur les solutions matérielles qui pilotent le dispositif : Quel SoC ARM, combien de mémoire ou de stockage… Je préfère investir dans une solution plus sûre comme une Nvidia Shield TV ou une Xiaomi Mi TV et une barre de son classique comme cette Sony HT-RT3… J’obtiendrai sans soucis un meilleur résultat pour moins cher.

TV-Box Xiaomi Mi TV 3

TV-Box Xiaomi Mi TV 3

TV Box Android TV - télécommande vocale - Wifi AC - Gestion DRM - Certifiée Netflix - HDR - DTS - Dolby Surround - Dolby Digital AC3 - HDMI - Sortie jack 3.5mm et optique. Excellente TV Box multimédia.

Disponible à 45.45€

CopierGBCNMIBOXHB

Nvidia Shield TV + télécommande et manette

Nvidia Shield TV + télécommande et manette

La Rolls des TV Box Android avec télécommande vocale. Compatible Netflix UltraHD - Canal+ - Amazon Prime - OCS - Molotov.tv - Fonction jeux et streaming de jeu. Fonction Chromecast et Google Home.

Disponible à 229€


Barre de son Sony HT-RT3 5.1 + Bluetooth + 2 enceintes + caisson de basse

Barre de son Sony HT-RT3 5.1 + Bluetooth + 2 enceintes + caisson de basse

Véritable son surround 600 watts - Utilisable en barre de son 3 canaux + caisson - Ou en 5.1 avec les enceintes filaires - connecteurs audio S/PDIF Optique + HDMI ARC + Analogique + USB + Bluetooth - NFC - Télécommande.

Disponible à 199.99€

CopierVENTE FLASH

JBL Link Bar : Une barre de son sous Android TV © MiniMachines.net. 2019

Google joue sur la nostalgie 2.0 avec Apollo 11 en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Apollo 11 réalité augmentée Google

Pour le cinquantième anniversaire du premier atterrissage sur la Lune, Google vous propulse dans le module de commande d’Apollo 11 en réalité augmentée.

C’est un moment fort de l’histoire humaine, dont les images ont été vues et revues. Cependant, grâce aux nouvelles technologies, il est possible d’aller plus loin. C’est ce que veut proposer Google avec cette expérience en réalité augmentée.

Et si vous cherchiez Apollo 11 ?

Le concept est plutôt simple. Il vous suffit de chercher Apollo 11 sur Google, dans un appareil compatible avec la réalité augmentée. Une option réalité augmentée va alors s’afficher que vous serez libre d’activer. Elle reproduit le module de commandes d’Apollo 11 et vous pouvez l’observer sous différents angles en 3D. Puis, libre à vous de le faire apparaître dans votre salon, sur votre table à manger ou sur votre lit. Si ce n’est pas le premier usage de la réalité augmentée dans les résultats de recherche Google, ce serait en revanche une première pour ce qui est des éléments culturels de ce type.

Plus tard dans le mois, Google prévoit déjà de vous permettre de découvrir au plus près la combinaison spatiale que Neil Armstrong a utilisé duant la mission Apollo 11. Bonne nouvelle pour les fans de l’aventure spatiale, 20 histoires différentes sont aussi déclinées, dans les résultats de recherche de Google. Les choses ne s’arrêtent pas là puisque Google prévoit aussi des quizz sur la conquête de l’espace, des expositions, ou encore des tours touristiques pour ceux qui seraient près de Palo Alto. Il y en a pour tous les goûts.

Cet article Google joue sur la nostalgie 2.0 avec Apollo 11 en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La Amazon Fire TV accepte de lire les vidéos Youtube

Par Pierre Lecourt

Amazon acceptera désormais l’application Youtube dans son univers Fire TV. La petite clé Fire Stick Basic Edition vous ouvre ainsi les portes à une ribambelle de services allant de Amazon Prime à Youtube en passant par Netflix. De son côté, Google accueille au chaud de son Android TV et de sa Chromecast la connexion au service Amazon Prime.

2019-04-18 17_24_44-minimachines.net

La Fire TV est la porte d’entrée d’Amazon dans beaucoup de foyers US

On se souvient de la gueguerre qui a eu lieu, au détriment des utilisateurs, entre les deux géants pour pousser en avant leurs solutions. Des Chromecast qui ne voulaient plus entendre parler de Prime, les magasins en ligne d’Amazon qui ne vendaient plus les Chromecast et autres impossibilités de lire des vidéos Youtube sur les Fire et autres Echos. En Avril dernier, les deux compères annonçaient s’être mis d’accord sur l’ouverture de leurs offres. C’est désormais chose faite, cela a pris un peu de temps et j’imagine assez facilement la taille du contrat qu’ont du développer les différents cabinets d’avocats spécialisés des deux firmes. 

Pas d’informations officielles sur le pourquoi de ce rapprochement, beaucoup estiment que c’est l’arrivée de Disney qui a réveillé les deux ennemis endormis sur leur vieille dispute. Le bon vieil adage des ennemis de mes ennemis qui deviennent soudainement des alliés aurait pu jouer en faveur de Disney mais les deux compères se sont sûrement dit que c’étaient eux qui tenaient les rênes du parc installé. Qu’ils étaient ensemble en position de force face à Disney+ qui ne proposait pas de dispositif. En s’alliant avec Disney, Google aurait pu profiter de son catalogue mais ce mouvement aurait été annulé par le simple ralliement à l’offre de la part d’Amazon1. En s’associant ensemble, ils peuvent déterminer quelle part des abonnements de Disney+ vont pouvoir tomber dans leur escarcelle.

Quoi qu’il en soit c’est positif pour les utilisateurs de Fire TV qui vont pouvoir, pour le moment, oublier les soucis liés à ces négociations.

La Amazon Fire TV accepte de lire les vidéos Youtube © MiniMachines.net. 2019

Google ne fabriquera plus de tablettes Pixel Slate sous Chrome OS

Par Pierre Lecourt

Si aujourd’hui le marché des tablettes sous Chrome OS n’est pas énorme, il existe cependant avec plusieurs modèles qui sont proposés au grand public. Parmi ces tablettes spécifiques, un modèle, la Pixel Slate. La tablette de Google joue comme d’habitude un rôle d’ambassadeur et cherche à montrer la légitimité du système sur ce nouveau terrain de jeu.

Google Pixel Slate

Enfin cherchait. Car Rick Osterloh a confirmé sur Twitter que la marque ne fabriquerait plus de Pixel Slate désormais. Google laisse à ses partenaires le soin de continuer cette grande aventure : Acer, Asus et d’autres OEM pourront donc continuer à produire les leurs. Il était question depuis plusieurs mois qu’une mise à jour de la Pixel Slate soit annoncée d’ici peu. Une autre rumeur de l’élaboration d’une Pixel Slate Mini était également régulièrement resservie. Il n’en sera donc rien.

Cela ne veut pas dire que ce marché s’arrête mais qu’il ne sera plus orienté par les choix de Google. D’autres fabricants pourront toujours continuer à proposer des tablettes Chrome OS et Google apportera l’aide nécessaire au développement des pilotes et des éléments techniques pour leur création. Les Pixel Slate recevront, quant à elles, toujours les mises à jour de la part de Google. Leur obsolescence est d’ailleurs déjà programmée vers la fin de Juin 2024, date à laquelle elles ne recevront plus de support de mise à jour de sécurité. 

Hey, it’s true…Google’s HARDWARE team will be solely focused on building laptops moving forward, but make no mistake, Android & Chrome OS teams are 100% committed for the long-run on working with our partners on tablets for all segments of the market (consumer, enterprise, edu)

— Rick Osterloh (@rosterloh) June 20, 2019

Je reste toujours rêveur quand à la qualité des projections faites par beaucoup de spécialistes qui expliquaient, il y a quelques années, comment le phénomène tablette allait tout ravager sur son passage. Comment ces nouveaux engins allaient se substituer totalement aux ordinateurs portables et les chiffres estimatifs donnés jusqu’en 2025 alors. Aujourd’hui le malaise du secteur tablette est palpable. Hormis Android qui continue à essayer vaillamment et Samsung qui s’en sort pas trop mal, le marché est moribond. A la fois en nombre et en qualité, les grandes marques ne proposent plus grand chose d’appétissant, préférant se concentrer sur le Smartphone. Reste Apple qui s’en sort très bien grâce à des Ipad de qualité et surtout un écosystème vraiment pensé pour ces tablettes. 

2018-10-10 14_35_18-minimachines.net

La Pixel Slate disparaît, cela n’a pas l’air si grave mais c’est en réalité le début de la fin de ce genre d’engin sous Chrome OS, à mon sens. Les ventes des modèles existants ne sont pas extraordinaires, je doute qu’il y ait beaucoup de persévérance sur ce marché déjà fortement orienté vers des commandes spécialisées. Au dire d’un responsable de la gamme d’un constructeur que je ne citerai pas, les tablettes sous ChromeOS ne visent pas le grand public. Elles visent des marchés éducatifs où le cahier des charges est précisément de fournir une tablette. Pour pouvoir répondre aux solutions d’Apple, certains constructeurs se sont tournés vers Chrome OS et la Pixel Slate servait de diplomate pour légitimer ce choix. Sans elle, le marché sera encore plus difficile.

Google ne fabriquera plus de tablettes Pixel Slate sous Chrome OS © MiniMachines.net. 2019

Google continue à se distancer de la VR en fermant son app Play Movies

Par Bastien L
google daydream play movies

Google vient de supprimer son application Play Movies & TV de sa plateforme de réalité virtuelle Daydream. Faut-il en déduire que le géant de Mountain View croit de moins en moins à la VR ?

Avec le lancement de sa plateforme Daydream et de son casque Daydream View en 2016, Google semblait déterminé à devenir un acteur majeur de la réalité virtuelle. Malheureusement, le succès n’a pas vraiment été au rendez-vous et le géant de Mountain View a peu à peu pris ses distances avec la VR…

En mars 2019, Google a fermé son studio de création de contenu VR, Spotlight Stories. En mai, c’est la caméra Jump VR et son programme d’assemblage Cloud qui ont été abandonnés. De même, le nouveau smartphone Pixel 3a n’est pas compatible avec la plateforme Daydream.

Sans crier gare, Google vient à présent de supprimer l’application Google Play Movies & TV de la plateforme Daydream. Cette application permettait de louer, d’acheter et de visionner des films et des séries du Play Store au sein d’un salon virtuel.

Google nie se désintéresser de la réalité virtuelle

Contacté par le site web Variety, Google a confirmé la suppression de cette application. Toutefois, d’après la firme, il ne s’agirait pas d’un signe qu’elle ne croit plus en la VR. Selon le porte-parole, les utilisateurs peuvent déjà accéder aux films et aux séries qu’ils ont loués ou achetés sur le Play Store via l’application YouTube VR pour Daydream.

De fait, l’application Play Movies & TV n’avait pas vraiment d’intérêt et risquait de cannibaliser YouTube VR. Ce n’est d’ailleurs pas la première entreprise à renoncer à la location de films en VR. Facebook a supprimé la boutique VOD du Rift fin 2018, et ne compte pas proposer de tel service sur l’Oculus Quest.

La suppression de cette application serait donc liée au manque de succès de la VOD en VR qu’à un problème plus général de la réalité virtuelle. Google précise d’ailleurs qu’elle n’a pas l’intention de supprimer d’autre application de sa plateforme Daydream

Cet article Google continue à se distancer de la VR en fermant son app Play Movies a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Voici comment fonctionne la réalité augmentée dans Google Search

Par Pierrick LABBE
Google Search AR

Vous cherchez une photo de tigre, d’ours ou d’alligator sur Google Search.  Grâce à la réalité augmentée, ils pourront bientôt prendre vie dans votre salon ou à votre bureau.

Cela fait moins d’un mois que Google a annoncé la nouveauté. Il est désormais possible d’intégrer du contenu 3D dans les résultats de recherche mobile. Ceux-ci peuvent ensuite être vus en réalité augmentée à travers un périphérique compatible ARCore.

Google Search : une carte indiquant la 3D

Qui peut y accéder ? Il faut avoir un appareil compatible ARCore, avec la version 1.9 installée. Attention, cela ne marcherait pas sur certains appareils fonctionnant sous la beta d’Android Q. Ensuite, dans Google Search, il faut chercher une petite indication dans le moteur de recherche qui indique « vue en 3D ». Les animaux constituent à l’heure actuelle vote meilleure chance si vous voulez tester rapidement le système. On trouve par exemple les requins comme celui qui avait été montré à la conférence I/O.

L’animal apparaît alors en version 3D que vous pouvez faire tourner et modifier l’échelle avec les doigts. Ensuite, « view in your space », vous permet d’activer l’expérience en réalité augmentée. Au premier usage, il faudra donner l’autorisation à la caméra, et l’application vous demandera ensuite de scanner une surface pour faire apparaître l’animal. Une fois que c’est réglé, celui-ci pourra apparaître. Une fonction photo vous permet d’immortaliser le moment. Google espère pouvoir l’utiliser dans le domaine du commerce et de nombreux sites externes. On trouve déjà Volvo, Wayfair ou encore la Nasa parmi les partenaires de la réalité augmentée sur Google Search.

Cet article Voici comment fonctionne la réalité augmentée dans Google Search a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google mise sur la réalité augmentée pour les résultats de recherche

Par Pierrick LABBE
Google réalité augmentée moteur de recherche

La réalité augmentée a le vent en poupe chez les géants US. Après Apple, c’est désormais Google qui va l’intégrer dans ses contenus quotidiens.

Cet article Google mise sur la réalité augmentée pour les résultats de recherche a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google renonce aux casques VR, le Pixel 3a incompatible Daydream

Par Bastien L
google pixel 3a vr

Google vient d’annoncer son nouveau smartphone Pixel 3a. Malheureusement, ce nouvel appareil ne sera pas compatible avec les casques de réalité virtuelle Daydream.

Cet article Google renonce aux casques VR, le Pixel 3a incompatible Daydream a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google ferme « Spotlight Stories », son studio de cinéma à 360 degrés

Par Pierrick LABBE
Spotlight Stories

Après 6 années d’histoire, Google décide de tirer le rideau sur « Spotlight Stories », son studio de cinéma à 360 degrés initialement prévu pour smartphones puis pour la réalité virtuelle.

Google ferme « Spotlight Stories », son studio de cinéma à 360 degrés a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google a déposé un brevet pour la compression fovéale pour la VR

Par Pierrick LABBE
Google compression fovéale

La fovéation c’est le rendu nécessaire pour une véritable performance en réalité virtuelle qui fascine de nombreuses entreprises. Google vient de miser sur le sujet avec une technique de compression.

Cet article Google a déposé un brevet pour la compression fovéale pour la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Alias – A teachable “parasite” for your smart assistant

Par Filip Visnjic
Alias – A teachable “parasite” for your smart assistant
Created by Bjørn Karmann and Tore Knudsen, Alias is a teachable “parasite” that is designed to give users more control over their smart assistants, both when it comes to customisation and privacy.

NORAA (Machinic Doodles) – A human/machine collaborative drawing

Par Filip Visnjic
NORAA (Machinic Doodles) – A human/machine collaborative drawing
Created by Jessica In, Machinic Doodles is a live, interactive drawing installation that facilitates collaboration between a human and a robot named NORAA - a machine that is learning how to draw. The work explores how we communicate ideas through the strokes of a drawing, and how might a machine also be taught to draw through learning, instead of via explicit instruction

Un jeu d’aventure secret caché dans Google !

Par greg

Un utilisateur de Reddit a découvert un jeu textuel caché dans la console du navigateur Chrome. Une sorte d’hommage aux aventures textuelles classiques comme Zork et The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy. Dans ce jeu, vous incarnez le G bleu du logo de Google et vous tentez de retrouver les autres lettres qui vous accompagnent … Continuer la lecture de Un jeu d’aventure secret caché dans Google !

Un jeu d’aventure secret caché dans Google !

Par greg

Un utilisateur de Reddit a découvert un jeu textuel caché dans la console du navigateur Chrome. Une sorte d’hommage aux aventures textuelles classiques comme Zork et The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy. Dans ce jeu, vous incarnez le G bleu du logo de Google et vous tentez de retrouver les autres lettres qui vous accompagnent … Continuer la lecture de Un jeu d’aventure secret caché dans Google !

Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

Par greg

La réalité augmentée (RA ou AR pour les anglophones) permet d’ajouter à un environnement existant filmé par une caméra des objets 3D en surimposition. Aujourd’hui, 2 SDK se partagent la vedette: Google ARCore pour les environnements Android et Apple ARKit pour iOS (iPad, iPhone). Je profite de la sortie de la version 1.5 de Google … Continuer la lecture de Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

Par greg

La réalité augmentée (RA ou AR pour les anglophones) permet d’ajouter à un environnement existant filmé par une caméra des objets 3D en surimposition. Aujourd’hui, 2 SDK se partagent la vedette: Google ARCore pour les environnements Android et Apple ARKit pour iOS (iPad, iPhone). Je profite de la sortie de la version 1.5 de Google … Continuer la lecture de Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

❌