Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 23 janvier 2020Vos flux RSS

3D Buzz ferme ses portes : des dizaines de cours gratuits à télécharger

Par Shadows

Vous connaissiez peut-être 3D Buzz : lancé au début des années 2000, le site proposait de nombreuses formations en infographie, jeu vidéo ou encore programmation.

La plateforme a récemment annoncé sa fermeture suite à des conséquences tragiques (le décès de Jason Busby des suites d’un cancer). Cette nouvelle a deux conséquences. D’une part la fin des abonnements et souscriptions. D’autre part, un “cadeau final pour une communauté merveilleuse”, pour reprendre les termes de 3D Buzz : tous les cours sont mis à disposition, gratuitement.

Le site officiel en donne la liste (vous risquez de recevoir une alerte de votre navigateur en vous connectant, le certificat SSL du site n’étant plus valide). Un Torrent permet de télécharger et participer au partage de ces cours. Des personnes sur Reddit proposent des miroirs en cas de besoin.
3ds Max, Houdini, game art, Maya, OpenGL, MMO, ZBrush… N’hésitez pas à fouiner et faire le tri dans les nombreux cours proposés.

L’article 3D Buzz ferme ses portes : des dizaines de cours gratuits à télécharger est apparu en premier sur 3DVF.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Apantac Will Showcase Modular Multi-Format Multiviewer: T# at The 2020 NAB Show

Par Andres Benetar

  As a leading designer and developer of high quality, cost-effective image signal processing equipment, Apantac LLC prides itself on providing users with flexible and innovative tech solutions for image processing, and signal extension and processing. In fact, last year, Apantac LLC added UHD outputs to its T# and Mi Multiviewers, which will come in ...

The post Apantac Will Showcase Modular Multi-Format Multiviewer: T# at The 2020 NAB Show appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

Fin de partie pour Windows 7

Par Shadows

Hier se terminait officiellement la fin du support de Windows 7, après 10 ans de bons et loyaux services. Microsoft en a profité pour lancer une dernière salve de correctifs.

Autrement dit, si vous possédez une machine encore sous Windows 7, elle deviendra non sécurisée au fur et à mesure de la découverte et de l’exploitation de nouvelles failles non corrigées. Un changement d’OS, par exemple vers Windows 10 ou Linux, est donc recommandé.

A noter toutefois : un programme payant permet d’étendre le support de 3 ans supplémentaires. Destinée aux entreprises, cette offre “Extended Security Updates” de Microsoft a évidemment un coût :
– la première année, 25$ par mois/machine pour Windows 7 Enterprise, 50$ pour Windows 7 Pro ;
– la seconde année, 50 et 100 dollars respectivement ;
– la troisième année, 100 et 200 respectivement.

Autant dire que cette offre, si elle peut s’avérer utile pour des entreprises mal préparées, fait vite grimper la facture. Acheter une licence Windows 10 ou mettre à jour son parc informatique peut donc s’avérer plus judicieux.
Quel que soit votre choix, considérez dès à présent vos machines sous Windows 7 comme pouvant être compromises : y placer des données sensibles est fortement déconseillé.

Rappelons enfin que notre partenaire Progiss propose notamment, via la boutique 3DVF.fr, des stations de travail sous Windows 10. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les contacter par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com
Notez également que l’équipe Progiss est à votre disposition pour vous proposer des présentations des logiciels de la boutique, que ce soit dans leurs locaux (Villepinte, à côté de Paris) ou dans les vôtres.

L’article Fin de partie pour Windows 7 est apparu en premier sur 3DVF.

Une rubrique Formations sur 3DVF pour vous aider à explorer la jungle des écoles

Par Shadows

Au vu du nombre croissant d’écoles liées à l’imagerie numérique (animation 2D ou 3D, VFX, prépas artistiques, jeu vidéo…), nous avons mis en place une rubrique dédiée aux formations sur 3DVF.

Composée d’une carte et d’une liste d’établissements, son objectif est de mieux guider les futurs élèves. Vous pourrez par exemple y rechercher des écoles proches de votre domicile ou selon le contenu de leurs formations. Les sites des établissements sont listés, ce qui vous permettra de comparer les cursus de plusieurs d’entre eux.

Notez également que certaines écoles (marquées par un “Gold” sur leur logo) disposent de fiches détaillées, accessibles via ce même logo.

Ci-dessus : en passant le curseur sur l’icône de l’école et en cliquant sur le triangle, une fiche détaillée est disponible.

Nous avons bien évidemment référencé de nombreuses écoles françaises, mais pas seulement : Belgique, Québec, Tunisie… Notre liste s’étend aux autres pays francophones, et comporte même quelques établissements d’importance situés dans des pays non francophones.

Notez que cette rubrique est encore en cours de mise en place : nous allons étoffer la liste, et sommes bien entendu preneurs de vos retours concernant l’ergonomie. N’hésitez donc pas à nous faire part de vos avis dans les commentaires de cet article.

Ecoles : contactez-nous pour être référencées !

Nous invitons les écoles souhaitant être ajoutées à nous contacter directement (contact@3dvf.com). Le référencement dans la liste est bien évidemment gratuit.
Des options payantes sont aussi proposées pour mettre en avant votre établissement (comme le système de fiche détaillée). n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

> Découvrir la rubrique Formations de 3DVF.

L’article Une rubrique Formations sur 3DVF pour vous aider à explorer la jungle des écoles est apparu en premier sur 3DVF.

La réalité virtuelle peut empêcher la création de souvenirs visuels

Par Bastien L
vr souvenirs visuels réalité virtuelle

La réalité virtuelle pourrait empêcher la formation de souvenirs visuels, et donc se révéler inutile pour le secteur de l’éducation. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs japonais…

La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée dans le domaine de l’éducation. Cependant, l’efficacité réelle de cette technologie sur le plan pédagogique reste encore difficile à déterminer.

C’est pourquoi une équipe de chercheurs japonais a décidé de mener une expérience à ce sujet. Plus précisément, cette étude visait à mesurer les différences de rétention de mémoire visuelle entre la réalité virtuelle active et passive.

Pour rappel, la VR active réagit aux actions de l’utilisateur et lui permet donc d’interagir de façon ” subjective ” avec l’environnement virtuel. La VR passive quant à elle n’offre qu’un point de vue et ne prend pas en compte les mouvements de l’utilisateur.

L’expérience a été menée auprès de 40 participants, dont la moitié utilisant un casque VR actif et la seconde un casque VR passif. Chaque participant a dû visionner une vidéo tournée dans un musée et présentant 10 oeuvres de Peter Paul Rubens et 10 oeuvres de Nicolas Poussin.

Les participants ont ensuite été invités à compléter une série de tests de mémoire, immédiatement après le visionnage puis deux semaines plus tard. Lors du test effectué immédiatement après l’expérience, les résultats étaient similaires pour les deux groupes.

En revanche, deux semaines plus tard, les souvenirs du groupe ” actif ” étaient largement atténués par rapport au groupe “passif “. La conclusion des chercheurs est que la réalité virtuelle active pourrait empêcher un individu de former de puissants souvenirs visuels.

La VR active moins efficace que la VR passive pour l’apprentissage ?

Il est difficile d’expliquer ce phénomène avec exactitude. Selon les chercheurs, l’explication la plus probable est que les sujets actifs passent moins de temps à observer les tableaux puisqu’ils étaient en mesure de regarder ailleurs.

Il est aussi possible que la VR active représente une charge cognitive plus importante pour le cerveau, et l’empêche donc de former des souvenirs visuels efficacement. Pour cause, la réception sensorielle nécessite des ressources cognitives qui ne peuvent donc pas être exploitées pour ” encoder ” le contenu du film.

Par conséquent, la réalité virtuelle pourrait s’avérer inefficace pour l’éducation. La prochaine étape pour les chercheurs sera toutefois de déterminer avec plus de précision la façon dont la VR active peut perturber la formation de souvenirs visuels, et si certains autres types d’apprentissages peuvent au contraire être stimulés par cette technologie…

Cet article La réalité virtuelle peut empêcher la création de souvenirs visuels a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Saison 2020 VideoMapping et VJing

Par LeCollagiste
Formation LeCollagiste

Compositing temps réel et VidéoMapping

Les sessions de formation VJing sur le logiciel Resolume et des sessions de formations professionnelles VidéoMapping sur les logiciels Millumin (formateur officiel) dédié au spectacle vivant et Resolume Arena. Les formations sont organisées toute l’année en France et tous les pays francophones.

Le VJing ou l’art du mixage et compositing en temps réel, création d’ambiance visuelle polymorphique jouant sur les rythmes. L’image live s’adapte à toutes les tendances actuelles pour les concerts, le stage design, les installations, le spectacle vivant …

Le VidéoMapping, introduction à une initiation à la vidéo projetée et à la transformation d’un objet réel par le virtuel pour du stage design, de la projection architecturale, installation artistique, VidéoMapping monumentale, la muséographie.

Les formations sont accessibles aux artistes auteurs (Agessa, MDA), aux intermittents du spectacle ou aux salariés d’entreprise culturelle.

Elles sont éligibles au CPF et AFDAS, se déroulent en groupe de 4 à 6 personnes maximum sur une période de 5 jours en continu, toute l’année.

Contact formation

scénographie LeCollagiste

Saison 2020 VideoMapping et VJing est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Comment l’enseignement immersif peut révolutionner l’éducation ?

Par Loic D
éducation VR enfants

Avec le progrès technologique, les appareils numériques sont plus que jamais mis au profit de la transmission des connaissances dans le secteur de l’éducation et de la formation. Depuis quelques années, la réalité virtuelle (tout comme la réalité augmentée) est considérée comme la prochaine étape de l’évolution de l’éducation et de la formation. En effet, la combinaison de la réalité augmentée et de la VR est vouée à porter l’éducation au niveau supérieur en offrant notamment un potentiel énorme pour non seulement développer l’assimilation des connaissances, mais également la créativité et l’imagination en transformant la façon dont le contenu éducatif est diffusé.

La réalité virtuelle peut être utilisée pour améliorer l’apprentissage et l’engagement des élèves. L’enseignement et l’éducation immersive via la VR peuvent transformer la façon dont le contenu éducatif est diffusé. Ce concept repose sur la création d’un monde virtuel, réel ou imaginaire, qui permet aux utilisateurs non seulement d’y pénétrer, mais aussi d’interagir avec lui. Être immergé dans ce que l’on apprend motive davantage à vouloir comprendre.

Voici quelques propriétés qui rendent la réalité virtuelle dans l’éducation si intéressante.

Un meilleur ancrage dans un lieu virtuel ou réel

Lorsque les élèves lisent quelque chose, ils veulent souvent en faire l’expérience. Avec la réalité virtuelle, ils ne se limitent pas aux descriptions de mots ou aux illustrations de livres, ils peuvent explorer le sujet et voir comment les choses sont organisées.

Grâce au sentiment de présence que procure la VR, les étudiants peuvent en apprendre davantage sur un sujet en le vivant, en se plongeant à l’intérieur de cette sphère de manière virtuelle. Les expériences de réalité virtuelle font qu’il devient difficile de faire la distinction entre le réel et le virtuel. La VR crée un sentiment d’immersion totale dans un lieu précis, une époque spécifique, une autre réalité. La perception d’être dans un autre lieu est complètement occultée au moment de l’immersion permise par la VR renforçant l’ancrage dans un lieu totalement virtuel. Ce sentiment engage l’esprit d’une manière qui est remarquable.

Plutôt que de découvrir Paris à travers des livres, les casques VR permettent de transporter les élèves dans la capitale en leur permettant de s’y rendre et de l’explorer jusque dans les moindres détails.

Mieux apprendre par la pratique

C’est un fait bien connu, les gens apprennent mieux en pratiquant les choses. Ainsi, les cas pratiques ont progressivement intégré les programmes éducatifs ces dernières années. Cependant, la mise en pratique des connaissances, les mises en situation tendent à rester insuffisantes dans l’éducation moderne. Cela fait que les élèves se concentrent sur les aspects théoriques plutôt que sur l’application pratique des connaissances.

La réalité virtuelle dans l’éducation fournit une nouvelle expérience dans l’enseignement et l’apprentissage. Avec l’éducation VR, les élèves sont invités à découvrir par eux-mêmes les choses et les concepts étudiés. Les élèves ont l’occasion d’apprendre en pratiquant, en interagissant davantage plutôt qu’en lisant ou en apprenant de manière passive. Ceci est aussi utile dans le domaine de la formation technique, de la formation professionnelle dans l’informatique pour les apprentis techniciens en dépannage PC ou encore dans les filières scientifiques comme la médecine où la VR offre des possibilités extrêmement intéressantes dans l’apprentissage de l’anatomie ou encore la chirurgie.

Un meilleur engagement émotionnel

La VR est une sorte de simulation sensorielle qui permet de transporter dans le temps et dans l’espace. En plongeant littéralement la personne dans une dimension virtuelle, la VR cherche à la faire davantage réagir au niveau émotionnel. Les réactions émotionnelles vis-à-vis des expériences que nous vivons sont réputées pour leur puissant pouvoir pour stimuler la mémoire. La réalité virtuelle dans l’éducation facilite ainsi non seulement l’engagement des élèves, mais leur capacité à mémoriser les choses.

La VR au service de la créativité

La réalité virtuelle lorsqu’elle est mobilisée au profit de l’éducation, a le pouvoir de développer l’imagination des sujets, mais également leur créativité en les plongeant dans différentes réalités différentes. Dans d’autres termes, la VR possède l’énorme pouvoir de développer le muscle de l’imagination des élèves.

Développer la mémoire visuelle

Beaucoup de gens utilisent davantage leur mémoire visuelle pour apprendre, la réalité virtuelle est vraiment utile pour ce type d’individus. Au lieu de lire des choses, les élèves voient en fait ce qu’ils apprennent. Être capable de visualiser des fonctions ou des mécanismes complexes les rend plus faciles à comprendre.

La VR s’affirme progressivement comme un outil pédagogique offrant des potentialités extraordinaires. L’utilisation de la technologie VR dans les processus d’apprentissage tend à faire émerger un concept disruptif particulièrement intéressant dans la sphère éducative.

Ainsi à travers l’immersion éducative, la réalité virtuelle est vouée à révolutionner l’expérience éducative en proposant une méthode pédagogique plus engageante. Cette nouvelle technologie appliquée à l’éducation tend peu à peu à redéfinir les contours et les trajectoires de développement de la formation et de l’apprentissage à distance, de l’exploration technique et scientifique, mais aussi de l’expérimentation au sens général.

Cet article Comment l’enseignement immersif peut révolutionner l’éducation ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Titans Of Space Plus VR : la meilleure application éducative sur Quest

Par Pierrick LABBE
Titans Of Space Plus VR

Les applications éducatives sur Oculus Quest ne sont pas légion. L’arrivée de Titans Of Space Plus VR bouleverse la donne avec ce qui est sans doute la meilleure expérience immersive pour connaître l’astronomie.

Voici sans doute l’application éducative la plus convaincante et complète en réalité virtuelle et tout particulièrement sur Oculus Quest. Cette application, créée par un amateur pendant son temps libre, devrait être utilisée dans les écoles tant elle facilite l’apprentissage des planètes, des étoiles et de notre univers de manière générale. Présentations…

Titans Of Space Plus VR : pour savoir ce qui se passe en dehors de la Terre

Dans notre univers, les distances et les tailles des planètes, étoiles et galaxies sont un phénomène difficile à appréhender tant il dépasse les valeurs que nous connaissons. Titans Of Space Plus VR reprend toutes les connaissances astronomiques que l’humanité a accumulé et la traduit, en 3 dimensions et de manière immersive qu’aucun autre support que la réalité virtuelle pourrait offrir. L’application vous offre un voyage guidé à 360 degrés dans l’Espace et vous permet de bien appréhender les échelles et distances avec un professeur volant qui vous explique notre univers.

Notez que Titans Of Space Plus VR prend en considération plusieurs éléments pour votre confort pendant l’expérience comme, par exemple, si vous êtes dans une position assise ou debout et vos préférences d’interaction. Cette expérience accessible devrait être vécue au moins une fois et la demi-heure passée en immersion vaut bien plus qu’une visite dans un planétarium. L’application éducative était déjà disponible sur SteamVR mais la version Oculus Quest sortie aujourd’hui dépasse les autres. Fait intéressant, c’est un amateur qui a développé l’application éducative en réalité virtuelle pendant 6 années pendant son temps libre.

Cet article Titans Of Space Plus VR : la meilleure application éducative sur Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Nouveau rebondissement pour MoPA : le parquet fait appel de la décision

Par Shadows

La semaine passée, l’avenir de l’école MoPA semblait enfin fixé : après des mois d’interrogations, la justice avait tranché en faveur d’une reprise de l’école par le Groupe EDH via sa filiale Brassart (voir notre article pour un rappel des faits), qui contient déjà les écoles Aries/ESMI (renommées en écoles Brassart il y a peu).

Retournement de situation aujourd’hui : nous apprenons que le procureur de la République a finalement décidé d’user de son droit d’appel. Un appel qui s’explique potentiellement par le fait qu’il souhaitait une reprise par la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Pays d’Arles.

A ce stade, la décision finale concernant l’offre de reprise de l’école se retrouve entre les mains de la cour d’appel d’Aix-En-Provence. Elle devrait se prononcer avant le printemps prochain.
D’ici là, les offres de reprise pourront être modifiées à nouveau, ce qui pourrait évidemment influer sur le verdict final.

L’article Nouveau rebondissement pour MoPA : le parquet fait appel de la décision est apparu en premier sur 3DVF.

Après de longs mois d’attente, l’avenir de l’école MoPA est enfin clarifié

Par Shadows

Fin du suspense concernant l’école MoPA, dont nous évoquons la situation depuis plusieurs mois.

Rappelons brièvement le contexte : au printemps dernier, le Cipen (Cluster de l’Innovation Pédagogique et Numérique), association dont dépendait l’école, affichait des dettes importantes qui ont conduit à un placement en redressement judiciaire de l’entité, MoPA incluse.
Par la suite, plusieurs dossiers de reprise ont été déposés en vue d’un examen par la justice ; dans le même temps, des étudiants et étudiantes avaient lancé une pétition pour tenter d’influer sur la décision du tribunal.

Comme prévu, une audience s’est tenue hier pour statuer sur le dossier. C’est au final le Groupe EDH qui reprend l’établissement, nous annoncent EDH et MoPA dans un communiqué que vous pouvez retrouver ci-dessous. Les autres dossiers que nous avions cités ne sont donc pas retenus.

En pratique, MoPA intègre donc désormais une des filiales du Groupe EDH : Brassart, que nous avons récemment évoqué. En effet, suite au rachat en 2018 du groupe Aries, les écoles Aries et ESMI avaient il y a quelques semaines changé de nom.

Face aux inquiétudes légitimes des élèves exprimées ces derniers mois, mais aussi face aux doutes potentiels des futurs élèves, le Groupe EDH se veut rassurant : le communiqué insiste sur la mise à disposition de moyens “à la hauteur [du] statut” de l’école, sur une amélioration des locaux mais aussi des équipements, et enfin sur une meilleure mise en avant de MoPA tant en France qu’à l’étranger.
Si Aries et ESMI sont désormais nommées Brassart, MoPA garde manifestement son nom : là encore, le communiqué souligne une volonté de conserver l’identité propre de l’école.

Rappelons enfin que l’école dispose d’un site officiel, qui détaille ses formations.

Le communiqué complet :

MoPA, la grande école du film d’animation 3D rejoint le GROUPE EDH

MoPA, l’école de référence dans la formation aux métiers de l’animation 3D, intègre le Groupe EDH au sein de sa filiale BRASSART dédiée aux métiers de la création numérique.

L’école, basée à Arles, a formé, depuis 19 ans, plus de 500 diplômés, aujourd’hui professionnels créatifs et polyvalents, capables de s’adapter aux enjeux des plus grands studios. Sélectionnés par concours, les étudiants suivent une formation d’excellence de 5 années aux métiers de l’animation 3D, sanctionnée par un diplôme et un titre de niveau I.

Reconnue internationalement, MoPA a obtenu de nombreux prix dans les différents festivals qui démontrent l’exigence artistique, cinématographique et saluent les talents et l’expertise technique de ses étudiants et de son équipe pédagogique.

« Cette opération s’inscrit parfaitement dans la stratégie de développement à long terme du Groupe EDH sur les métiers de la création. L’intégration de MoPA comme filière d’excellence dans l’animation 3D aux côtés des autres filières proposées par l’école BRASSART permettra la mise en oeuvre de synergies pédagogiques enrichissantes en France et à l’international. Nous donnerons à MoPA les moyens qui lui ont manqué, à la hauteur de son statut de pôle d’excellence ! », déclare Amin KHIARI, Président du Groupe EDH.

Des investissements seront réalisés dans les prochains mois pour améliorer le campus, moderniser les
équipements et renforcer la notoriété de MoPA dans les milieux professionnels en France et à l’international.

« Tous ces projets seront menés en s’appuyant sur le talent de l’équipe MoPA qui a fait un travail remarquable ces dernières années dans des conditions difficiles. L’originalité de MoPA, son ancrage local, et sa culture de l’exigence pédagogique ont vocation à être préservés et enrichis, au service des étudiants et de leur développement personnel et professionnel », assure Michel KUBLER, Président du Pôle Création du Groupe EDH.

Le communiqué officiel concernant la reprise par le groupe EDH

L’article Après de longs mois d’attente, l’avenir de l’école MoPA est enfin clarifié est apparu en premier sur 3DVF.

Rivière, cascade, plage : une formation avancée pour maîtriser Phoenix FD

Par Shadows

RedefineFX Propose une formation payante autour de l’outil Phoenix FD, qui permet de simuler de nombreux types de fluides.
En pratique, la formation se concentre sur l’eau et en particulier les simulations de grande taille : navire en pleine mer, chute d’eau, vagues sur une plage…

Le tout est compatible avec Phoenix FD 3 et 4.

L’article Rivière, cascade, plage : une formation avancée pour maîtriser Phoenix FD est apparu en premier sur 3DVF.

Houdini 18 : quelques heures de vidéo pour l’apprivoiser

Par Shadows

Rohan Dalvi présente une introduction à Houdini 18, destinée aux personnes familières avec la 3D mais pas avec l’outil de SideFX. Interface, modélisation, fonctions principales… En 5 heures environ, vous ferez le tour des fondamentaux de Houdini : de quoi partir sur de bonnes bases.
Rappelons qu’il existe une version d’apprentissage gratuite de Houdini, Apprentice.

L’article Houdini 18 : quelques heures de vidéo pour l’apprivoiser est apparu en premier sur 3DVF.

Bellecour Ecole rejoint Galileo Global Education

Par Shadows

Bellecour Ecole, école spécialisée dans le secteur de la création et notamment dans l’animation et le jeu vidéo, annonce rejoindre le groupe Galileo Global Education.

Ce dernier rassemble une quarantaine d’écoles répartis dans 12 pays : France mais aussi Belgique, USA, Royaume-Uni, Italie, Inde, Sénégal, Chine, Mexique, Singapour, Allemagne, Chypre.
Galileo Global Education dispose d’établissements dans différents secteurs dont les arts créatifs numériques : on y trouve notamment LISAA, L’Atelier de Sèvres.

Bellecour Ecole, qui dispose de campus à Lyon et Paris, ne donne que peu de détails sur cette annonce ; le communiqué salue surtout “la consécration d’une pédagogie exigeante et bienveillante” et souligne de futures “opportunités auprès d’institutions prestigieuses et d’une quarantaine d’écoles d’excellence”.

L’article Bellecour Ecole rejoint Galileo Global Education est apparu en premier sur 3DVF.

Industry Simulator VR forme les techniciens à gérer des catastrophes

Par Gwendal P
numi industry simulator vr barrage

Industry Simulator VR est un simulateur de situations catastrophiques destiné à la formation des techniciens. Modulable, il peut s’adapter à de nombreux environnements différents.

Comment gérer une situation d’urgence catastrophique ? Numix tente d’apporter une solution avec un simulateur de réalité virtuelle pour environnements à haut risque. En effet, Industry Simulator VR permet de tester les comportements humains. Et cela, lorsqu’ils sont confrontés à du stress, et doivent prendre des décisions rapidement. Tout cela, dans l’idée de former aux bons gestes et aux bons réflexes les techniciens présents sur ce genre de sites.

Il est très difficile de reproduire un scénario catastrophe sur un barrage hydroélectrique ou dans une centrale nucléaire. Cela coûtera forcément très cher et ne pourra jamais atteindre un niveau de réalisme complet, à moins de vraiment tout détruire. Pour néanmoins proposer des entraînements adaptés pour ces situations, la réalité virtuelle est aujourd’hui l’outil le plus pertinent. Industry Simulator VR est un moteur de simulation modulable qui offre une personnalisation complète en fonction des besoins. En outre, il est possible de créer une infinité de scénarios catastrophes, d’observer les réactions et d’apprendre de ses erreurs.

EDF a déjà adopté Industry Simulator VR

Industry Simulator VR a été conçu comme un « monde ouvert » qui peut être modifié. Ainsi, de nombreux éléments et fonctionnalités peuvent être ajoutés. Cela permet de proposer un service sur mesure en relation avec l’activité professionnelle. Après les différentes sessions, un rapport est établi donnant des informations sur les actions entreprises, qu’elles aient eu un impact positif ou négatif. Le bilan final permet de tirer des conclusions quant à l’aptitude des techniciens à gérer de tels événements. Il met également le doigt sur les points à améliorer.

La société EDF est parmi les premières à avoir adopté cette solution. Industry Simulator VR leur a fourni une expérience de grande crue sur un barrage. Les personnes qui participent à cette formation doivent appliquer les consignes en cas de crue et identifier les potentiels imprévus en temps réel.

Numix sera présent au CES de Las Vegas 2020 pour présenter son simulateur. L’entreprise étoffe actuellement son offre afin de proposer une solution complète et générique qui puisse convenir au plus grand nombre de situations.

Cet article Industry Simulator VR forme les techniciens à gérer des catastrophes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Black Friday : 50% sur toutes les formations CGIvod

Par Shadows

CGIvod annonce une remise de 50% sur l’ensemble de ses formations (Nuke, ZBrush, Houdini…) du 29 novembre au 1er décembre.

Il vous suffira d’utiliser le code “blackfriday2k19” durant votre commande.

L’article Black Friday : 50% sur toutes les formations CGIvod est apparu en premier sur 3DVF.

MoPA et Cipen en redressement : plusieurs candidats pour la reprise

Par Shadows

Nous avions déjà évoqué les difficultés traversées par le Cipen (Cluster de l’Innovation Pédagogique et Numérique), association qui regroupe les formations de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) du Pays d’Arles, dont la célèbre école MoPA.
La situation se précise désormais, une audience fixée au 4 décembre devant trancher la situation. Voici donc un point sur la situation.

Rappel des faits

Rappelons qu’au printemps dernier, le Cipen affichait des dettes importantes (de l’ordre de 3 millions d’euros pour un CA de 5 millions environ). De quoi mettre en péril sa stabilité et son avenir.
Depuis, la situation a évolué, comme le rappelle notre confrère La Provence : placé en redressement judiciaire, le Cipen a fait l’objet d’une période d’observation à l’issue de laquelle le redressement a été prolongé.

Trois dossiers sur la table

A ce stade, la justice (et plus précisément le Tribunal de Grande Instance de Tarascon) dispose en fait de trois dossiers de reprise potentiels déposés en septembre (comme l’explique, là encore, La Provence) :
– La CCIPA (Chambre de commerce et d’industrie du Pays d’Arles), qui était à l’origine de l’externalisation du Cipen sous forme d’association, se propose de réintégrer en son sein le Cipen et l’ensemble de son personnel ;
Ad Education, groupe spécialisé dans l’enseignement supérieur (et qui possède déjà l’ECV et l’ECV Digital) souhaite reprendre partiellement le Cipen : il s’agirait en fait d’intégrer MoPA et ses équipes ;
– Enfin, une offre commune a été déposée par les groupes Someform et Hildegarde. Le premier se spécialise dans l’éducation tandis que le second a des activités assez diversifiées : médias mais aussi enseignement et production audiovisuelle. En particulier, il s’agit de la maison mère de Folimage et des Armateurs, deux entités bien connues dans le monde de l’animation.

Et maintenant ?

Quatre repreneurs, trois offres : reste désormais à trancher.
Aux dernières nouvelles, une audience qui s’est tenue le 17 octobre a reporté la décision au 4 décembre, selon l’Asofa (Association de soutien des organismes de formation du pays d’Arles, qui se présente comme une entité de défense des activités du Cipen suite à la procédure judiciaire). A cette date, la reprise sera donc décidée.

C’est dans ce contexte qu’une pétition vient d’être lancée sur Change.org. Portée par des élèves de l’école, elle se prononce en faveur de la reprise par Someform et Hildegarde, soulignant en particulier la proximité d’Hildegarde avec le secteur de l’animation. A l’inverse, la proposition de la CCIPA est rejetée en bloc par les personnes à l’origine de la pétition, qui dénoncent une volonté d’étendre fortement l’école et d’ajouter de nouveaux cursus, alors même que la pétition loue le fait que MoPA est actuellement « une école à taille humaine ». Le dossier Ad Education, lui, n’est pas évoqué.
A ce stade, la pétition compte 467 signatures, qui ne se limitent évidemment pas à des élèves de l’école : des signataires indiquent par exemple explicitement être des parents d’élèves.
L’objectif annoncé est en tous cas clair : peser dans la balance lors du jugement.

Rendez-vous, donc, dans moins d’un mois pour le verdict. D’ici là, si une des entités en lien avec l’affaire souhaitent s’exprimer sur 3DVF, nous restons bien évidemment ouverts (contact@3dvf.com).

L’article MoPA et Cipen en redressement : plusieurs candidats pour la reprise est apparu en premier sur 3DVF.

Cinématiques, VFX : 16h de formation sur la création d’environnements

Par Shadows

L’artiste Damien Peinoit (passé par Blur, Method Studios ou encore MPC, et actuellement chez ILM) dévoile une nouvelle formation autour de la création d’environnements numériques pour les effets visuels ou cinématiques.

Au menu : pas moins de 16h de vidéos disponibles en anglais mais aussi en français, ainsi que les éléments nécessaires pour suivre le cours.
Payante, la formation s’appuie sur 3ds Max, ZBrush, Maya, Unfold3D, Speedtree, Ivy Generator, ForestPack, Substance Painter, V-Ray, Pflow, FumeFX. Les principes étudiés sont évidemment transposables dans d’autres outils.
Le tout devrait permettre à un artiste généraliste de comprendre l’ensemble des points clés d’un projet de ce type, explique Damien Peinoit : modélisation, lookdev, rendu, etc.

Notez enfin que Damien Peinoit propose également des trucs et astuces gratuits ; vous pouvez les retrouver ci-dessous ou directement sur son site.

L’article Cinématiques, VFX : 16h de formation sur la création d’environnements est apparu en premier sur 3DVF.

Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement

Par Shadows

Christophe Brejon est un lighting lead passé par de nombreux studios à travers le monde. D’Illumination Mac Guff à ON Animation en passant par Cinesite, Weta Digital, Animal Logic, il a eu l’occasion de travailler sur des projets d’animation et effets visuels très divers : Comme des Bêtes 1 et 2, L’étoile de Noël, Playmobil, le Film, La Planète des Singes : Suprématie, Les Minions, Avatar, Lego Batman

Souhaitant rendre à la communauté une partie de ce qu’elle lui a apporté au long de toutes ces années de carrière, il travaille depuis deux ans sur l’écriture d’une véritable bible du lighting : un livre dans lequel il donne de nombreux conseils artistiques et techniques, sans oublier le monde du travail.

Le tout est disponible en ligne, en anglais et gratuitement. Nous ne saurions trop vous conseiller de vous y plonger, même si votre spécialité n’est pas le lighting : les conseils indiqués restent passionnants pour toutes les personnes dont le métier touche à l’artistique, et certaines sections comme le « guide de survie » (chapitre 10) comportent des conseils universels dans l’industrie de l’animation et des effets visuels.

L’article Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement est apparu en premier sur 3DVF.

Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement

Par Shadows

Christophe Brejon est un lighting lead passé par de nombreux studios à travers le monde. D’Illumination Mac Guff à ON Animation en passant par Cinesite, Weta Digital, Animal Logic, il a eu l’occasion de travailler sur des projets d’animation et effets visuels très divers : Comme des Bêtes 1 et 2, L’étoile de Noël, Playmobil, le Film, La Planète des Singes : Suprématie, Les Minions, Avatar, Lego Batman

Souhaitant rendre à la communauté une partie de ce qu’elle lui a apporté au long de toutes ces années de carrière, il travaille depuis deux ans sur l’écriture d’une véritable bible du lighting : un livre dans lequel il donne de nombreux conseils artistiques et techniques, sans oublier le monde du travail.

Le tout est disponible en ligne, en anglais et gratuitement. Nous ne saurions trop vous conseiller de vous y plonger, même si votre spécialité n’est pas le lighting : les conseils indiqués restent passionnants pour toutes les personnes dont le métier touche à l’artistique, et certaines sections comme le « guide de survie » (chapitre 10) comportent des conseils universels dans l’industrie de l’animation et des effets visuels.

L’article Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement est apparu en premier sur 3DVF.

Animation Mentor présente les travaux de ses élèves

Par Shadows

L’école d’animation en ligne Animation Mentor présente une compilation des travaux de ses élèves. L’occasion de découvrir quelques talents :

L’article Animation Mentor présente les travaux de ses élèves est apparu en premier sur 3DVF.

Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX

Par Shadows

Nous avions eu l’occasion d’annoncer le lancement de l’école Creative Seeds, située à côté de Rennes. La première promotion de l’école a bouclé ses deux premières années de formation et entre dans sa 3ème et dernière année dans l’établissement : l’occasion de vous présenter plus en détail cette école atypique, dont le but est de former chaque année une trentaine de jeunes artistes prêts à intégrer un studio.

Creative Seeds rompt avec l’approche pédagogique classique de plusieurs manières. Tout d’abord, la spécialisation est précoce : chaque élève dispose de deux années pour explorer son domaine de prédilection.
Plus surprenant : l’école fonctionne comme un studio, avec des départements (animation, rigging, lighting, etc). Les élèves de différentes promotions y sont mélangés, et les enseignants font donc cours à des groupes de niveaux différents. Une approche qui, là encore, évoque le studio avec un lead qui fait progresser une équipe dont le niveau n’est jamais homogène.

Farfalla – production libre d’élèves de 2ème année

Cette philosophie studio se retrouve aussi dans une volonté de ne pas faire travailler les élèves chez eux.
Des projets personnels sont évidemment prévus, en solo (en particulier en première année, un projet solo complet permettant à chaque élève de trouver sa voie) ou en groupe. Dans ce second cas, il peut s’agir de films de commande (courts-métrages de pré-séance pour des festivals, à la manière des courts des Gobelins diffusés durant le Festival d’Annecy) mais aussi des courts libres. Pour les courts libres, l’idée est ici encore de respecter une approche studio : un élève spécialisé en rigging ne fera que du rigging sur un court, contrairement à ce qui se produit dans d’autres écoles. Par ailleurs, l’équipe pédagogique aide la promotion à cibler les objectifs en fonction des effectifs des différents départements : le nombre de personnages, l’ampleur du travail d’animation ou encore le nombre de décors sont ainsi adaptés pour coller aux possibilités concrètes.

Bien évidemment, dans un studio, les leads aussi sont censés travailler… Et justement, l’équipe pédagogique constituée d’artistes crée ses propres courts. De quoi faire de la veille technologique, mais aussi valider certaines approches : un des courts créés a par exemple été fabriqué avec les contraintes des films de première année.
Voici les courts déjà produits :

On pourra trouver plus d’informations sur le site de l’école, dont les tarifs (un étalement des paiements est possible, mais en raison de la jeunesse de l’établissement les bourses ne sont pas disponibles) et les modalités d’inscription. Les inscriptions commencent dès novembre, avec plusieurs sessions de sélection étalées jusqu’en été. Enfin, la galerie des élèves vous donnera une idée du niveaux des élèves en 1ère et 2ème année. La galerie de 3ème année sera créée dans le courant de cette année scolaire.

L’article Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX est apparu en premier sur 3DVF.

Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX

Par Shadows

Nous avions eu l’occasion d’annoncer le lancement de l’école Creative Seeds, située à côté de Rennes. La première promotion de l’école a bouclé ses deux premières années de formation et entre dans sa 3ème et dernière année dans l’établissement : l’occasion de vous présenter plus en détail cette école atypique, dont le but est de former chaque année une trentaine de jeunes artistes prêts à intégrer un studio.

Creative Seeds rompt avec l’approche pédagogique classique de plusieurs manières. Tout d’abord, la spécialisation est précoce : chaque élève dispose de deux années pour explorer son domaine de prédilection.
Plus surprenant : l’école fonctionne comme un studio, avec des départements (animation, rigging, lighting, etc). Les élèves de différentes promotions y sont mélangés, et les enseignants font donc cours à des groupes de niveaux différents. Une approche qui, là encore, évoque le studio avec un lead qui fait progresser une équipe dont le niveau n’est jamais homogène.

Farfalla – production libre d’élèves de 2ème année

Cette philosophie studio se retrouve aussi dans une volonté de ne pas faire travailler les élèves chez eux.
Des projets personnels sont évidemment prévus, en solo (en particulier en première année, un projet solo complet permettant à chaque élève de trouver sa voie) ou en groupe. Dans ce second cas, il peut s’agir de films de commande (courts-métrages de pré-séance pour des festivals, à la manière des courts des Gobelins diffusés durant le Festival d’Annecy) mais aussi des courts libres. Pour les courts libres, l’idée est ici encore de respecter une approche studio : un élève spécialisé en rigging ne fera que du rigging sur un court, contrairement à ce qui se produit dans d’autres écoles. Par ailleurs, l’équipe pédagogique aide la promotion à cibler les objectifs en fonction des effectifs des différents départements : le nombre de personnages, l’ampleur du travail d’animation ou encore le nombre de décors sont ainsi adaptés pour coller aux possibilités concrètes.

Bien évidemment, dans un studio, les leads aussi sont censés travailler… Et justement, l’équipe pédagogique constituée d’artistes crée ses propres courts. De quoi faire de la veille technologique, mais aussi valider certaines approches : un des courts créés a par exemple été fabriqué avec les contraintes des films de première année.
Voici les courts déjà produits :

On pourra trouver plus d’informations sur le site de l’école, dont les tarifs (un étalement des paiements est possible, mais en raison de la jeunesse de l’établissement les bourses ne sont pas disponibles) et les modalités d’inscription. Les inscriptions commencent dès novembre, avec plusieurs sessions de sélection étalées jusqu’en été. Enfin, la galerie des élèves vous donnera une idée du niveaux des élèves en 1ère et 2ème année. La galerie de 3ème année sera créée dans le courant de cette année scolaire.

L’article Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX est apparu en premier sur 3DVF.

L’Université du Colorado mise sur la réalité virtuelle dans le domaine biomédical

Par Pierrick LABBE
Université Colorado réalité virtuelle biomédical

Dans le monde de l’éducation, l’investissement dans la réalité virtuelle reste encore un peu trop limité. Cependant, la « Colorado State University », vient de déployer tout un nouveau laboratoire dédié à l’enseignement en biomédical.

Le laboratoire, conçu pour accueillir 100 étudiants en même temps, permet de faire fonctionner des logiciels conçus sur mesure pour travailler sur des corps humains en réalité virtuelle.

Colorado State University, la réalité virtuelle au service du biomédical

Le lieu, nommé « Laboratoire d’entraînement en réalité immersive » fait partie d’une nouvelle unité dédiée à l’éducation dans le domaine de la santé et de l’enseignement biomédfical. On y trouve au total 100 casques de réalité virtuelle, regroupés par blocs de quatre qui permettent à un enseignant et plusieurs élèves de travailler en groupe. Ensemble, ils peuvent visualiser des images anatomiques 3D complexes dans un espace virtuel partagé. Le laboratoire s’inscrit dans un projet plus large d’éducation à l’anatomie qui permet d’explorer des modèles classique et ensuite de réaliser un diagnostic dans le laboratoire en réalité virtuelle.

Les étudiants travaillent ensuite aussi sur des cadavres bien réels. Ils pourront donc s’entraîner sur une dissection en réalité virtuelle avant de passer aux travaux pratiques. Le travail se révèle alors plus intuitif et peut aussi permettre une connaissance plus poussées des détails du corps humain. Du côté des équipements pour l’enseignement biomédical, on trouve 100 ordinateurs HP avec leurs casques Samsung Odyssey + et des systèmes de câbles rétractables pour une question de gestion de l’espace. La réalité virtuelle est un outil de plus en plus utilisé pour la formation et les résultats sont souvent meilleurs qu’un apprentissage classique.

Cet article L’Université du Colorado mise sur la réalité virtuelle dans le domaine biomédical a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les écoles Aries et ESMI changent de nom et deviennent l’Ecole Brassart

Par Shadows

Changement d’image et de nom pour les écoles Aries et ESMI, qui forment des créatifs aux quatre coins de la France. Il faudra désormais parler de Brassart.

Cette nouvelle identité fait suite à l’acquisition de ces centres de formation par le Groupe EDH, qui a signé en juillet 2018 le rachat du groupe Aries puis a annoncé en janvier dernier avoir mis la main sur le Groupe Brassart et ses cinq écoles à Tours, Nantes, Caen, Bordeaux (écoles ESMI), Paris.

« Brassart, l’école des métiers de la création » est donc désormais un ensemble de 13 campus proposant des filières variées : classes prépa artistiques, arts graphiques et illustration, design graphique et digital, bande dessinée, animation 3D/VFX, jeux vidéo et enfin audiovisuel. L’entité propose également de la formation continue sur des durées variables (1 jour à 12 mois).

Le groupe EDH, lui, comporte d’autres branches outre Brassart :
– EFAP, école des nouveaux métiers de la communication ;
– ICART, école du management de la culture et du marché et l’art ;
– EFJ, école du nouveau journalisme.

C’est donc un poids lourd du secteur de la formation qui gère désormais de nombreuses écoles françaises de la création.
Pour plus d’informations sur Brassart, on se reportera au site officiel.

L’article Les écoles Aries et ESMI changent de nom et deviennent l’Ecole Brassart est apparu en premier sur 3DVF.

Godot : comment se lancer sans attendre

Par Shadows

Le moteur de jeu open-source Godot se positionne en challenger face aux grands noms du marché (Unity, Unreal). Il peut cependant être délicat de s’y frotter, la communauté plus réduite impliquant un nombre plus faible de tutoriels.

Anthony Cardinale vient justement répondre à ce besoin avec son nouveau livre : Développer des jeux avec Godot Game Engine. Edité par D-BookeR, il propose en 300 pages de découvrir comment créer des jeux 2D mais aussi 3D. L’éditeur nous détaille son contenu :

Ce livre explique de manière pratique comment créer des jeux à l’aide du moteur de jeu libre et multiplateforme Godot. Son objectif est tout à la fois de vous initier à la conception de jeu et à l’utilisation du logiciel. Après une introduction aux concepts de base et à la programmation en GDScript (une sorte de Python spécifique à Godot), le lecteur développera deux projets complets : un jeu 2D en vue de côté et un jeu 3D (type Monkey Ball). Vous verrez comment créer un niveau, un personnage joueur, des objets interactifs, des ennemis ; comment ajouter du challenge, des animations, des bruitages et, pour la 3D, comment modéliser des objets simples avec Blender et les importer dans Godot. Vous y trouverez toutes sortes de conseils et de bonnes pratiques qui vous aideront à bien démarrer dans la création de jeux. À l’issue de ce livre, vous aurez toutes les clés pour développer vos propres projets.

Paru à la fin du mois dernier, l’ouvrage est proposé pour 34€ en version physique, 19€ en numérique. Nous vous invitons à consulter le site de l’éditeur pour plus de détails et des extraits du livre.

L’article Godot : comment se lancer sans attendre est apparu en premier sur 3DVF.

Python : apprenez à créer des applications avec interface graphique

Par Shadows

Thibault Houdon dévoile une nouvelle formation Python de près de 10 heures.

Au menu, la création de cinq applications avec Qt for Python (PySide2) : outil de prise de notes, explorateur de fichiers, convertisseur d’images, gestionnaire de tâches.
En outre, vous découvrirez comment packager ces outils avec le module fbs pour créer un exécutable quelle que soit la plateforme (Windows, Mac OS, Linux).

Comme à son habitude, Thibault Houdon propose une réduction pour les premiers clients issus de 3DVF : 94% de réduction à l’aide de ce lien [Mise à jour : la promotion est désormais terminée, le nombre de clients issus de 3DVF pouvant en bénéficier étant dépassé]. Vous trouverez aussi le sommaire détaillé de la formation.

L’article Python : apprenez à créer des applications avec interface graphique est apparu en premier sur 3DVF.

Toyota : la réalité virtuelle pour l’apprentissage des robots domestiques

Par Pierrick LABBE
Toyota réalité virtuelle formation robots domestiques

Le constructeur japonais, Toyota, forme ses robots domestiques avec la réalité virtuelle. Un concept simple mais très efficace. Explications sur cet usage peu banal de la VR.

Au Japon, comme dans de nombreux pays modernes, la population est de plus en plus âgée et la proportion de personnes dépendantes, du fait de leur grand âge, ne cesse de croître. Un robot domestique, propre à effectuer différentes tâches ménagères, est une bonne solution pour prolonger l’autonomie des séniors et que ceux-ci puissent rester dans leur domicile plus longtemps. L’apprentissage de ces robots est toutefois problématique du fait que chaque maison est différente. Aussi, Toyota a eu l’idée d’utiliser la réalité virtuelle afin de former ces robots à des environnements variés. Explications…

Des robots domestiques formés avec la réalité virtuelle

Du fait de la taille des pièces, de leur aménagement, du mobilier présent et d’éventuelles différences de hauteur, chaque maison a une configuration différente et unique. Il est donc techniquement impossible de créer une programmation unique pour des robots ménagers. Toyota a donc eu l’idée d’utiliser des opérateurs dotés d’un casque de réalité virtuelle et dont les images projetées sont celles des caméras du robot.

Ceux-ci sont alors à même de mapper la pièce, les meubles et la disposition des éléments comme, par exemple, de la vaisselle. A partir de ces informations le robot peut s’adapter en créant un algorithme spécifique à un nouvel environnement et offre ainsi une grande flexibilité d’adaptation. Notez toutefois que ces robots ne sont encore que des prototypes et aucune commercialisation n’est prévue pour le moment.

Cet article Toyota : la réalité virtuelle pour l’apprentissage des robots domestiques a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Beatsource (Beatport for Open Format DJs) Officially Launches Into Beta

Par Dan White

We covered the rebirth of Beatsource earlier this year, and now the music store has launched into beta. Beatsource is designed specifically for open format DJs who regularly play hip hop, top 40/pop, latin, dancehall and other similar genres. Beatsource: A Three Stage Launch What’s launched this week is is the first of three stages […]

The post Beatsource (Beatport for Open Format DJs) Officially Launches Into Beta appeared first on DJ TechTools.

En Nouvelle-Zélande, la VR pour lutter contre le chômage des maoris

Par Pierrick LABBE
Nouvelle-Zélande maoris formation VR

En Nouvelle-Zélande, les entreprises de construction optent pour la réalité virtuelle afin de former de nouveaux employés maoris face aux réalités du travail.

En France, Pôle Emploi propose aussi de faire des formations. L’idée néo-zélandaise est la même mais avec une sérieuse touche de technologie. Des entreprises avec le ministère du Développement social misent sur la réalité virtuelle comme l’outil de demain.

Nouvelle-Zélande : la réalité virtuelle pour acquérir des compétences

C’est un programme pilote qui s’avère particulièrement prometteur pour lutter face à un taux de chômage de 7,7 % dans le pays. Si c’est le plus faible depuis des années, c’est l’intégration des plus jeunes qui pose désormais problème. Dans le même temps, il y a un véritable problème de personnel dans le domaine de la construction. L’idée est donc de leur permettre d’acquérir ces compétences en ayant recours à la formation en réalité virtuelle.

Ils apprendront à conduire une pelleteuse, mais aussi à conduire un camion et comprendre que deux personnes doivent travailler ensemble dans un esprit de collaboration pour pouvoir résoudre leur problème”, explique James Coddington, un des responsables de la formation.

En temps normal, il faut 5 à 7 jours pour former quelqu’un dans l’industrie de la construction. La Nouvelle-Zélande avec ce programme estime pouvoir réduire ce temps à simplement 45 minutes. L’idée est désormais de proposer cette technologie dans le secteur rural. A terme, cette initiative sera aussi étendue à d’autres secteurs qui recherchent aussi du personnel. Un projet amené à croître au pays des kiwis et qui pourrait inciter d’autres pays à se tourner aussi vers la réalité virtuelle.

Cet article En Nouvelle-Zélande, la VR pour lutter contre le chômage des maoris a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

RoboCo est une expérience en réalité virtuelle pour apprendre la robotique

Par Pierrick LABBE
RoboCo

RoboCo es une expérience amusante et didactique. Elle permet d’apprendre aux petits et aux grands à construire des robots destinés à nous faciliter la vie quotidienne. Explications…

Nous pensons tous que la robotique fait partie de l’avenir de l’humanité. Les progrès sont fulgurants tout comme la recherche. Malheureusement, les applications pratiques dans nos maisons se font toujours attendre. Nul robot qui nous prépare nos repas, fait la vaisselle, le repassage, etc. pendant que nous sommes plongé dans la réalité virtuelle. Tant que les robots ne sont pas autonomes et capables de se créer eux-mêmes, il faudra un humain derrière. C’est que ce propose cette expérience amusante, apprendre à créer des robots fonctionnels.

RoboCo : un apprentissage ludique de la robotique

Développé par Filament Games, un studio indépendant basé au Wisconsin, RoboCo vous laisse perdre dans un entrepôt avec une boîte à outils de gadgets et de pièces mécaniques que vous pouvez utiliser pour construire le robot de vos rêves. Le jeu en réalité virtuelle propose deux modes différents. Un monde ouvert où vous pouvez créer ce que vous souhaitez ainsi qu’un mode campagne. Dans ce second mode, des défis vous seront donnés comme, par exemple créer un robot serveur pour un restaurant (comme vous pouvez le voir dans le trailer ci-dessus).

L’aspect didactique est évidemment présent dans RoboCo mais la partie ludique n’a pas non plus été oubliée. Voir votre robot commettre des erreurs est assez hilarant et vous forcera à améliorer celui-ci pour qu’il devienne totalement fonctionnel. L’expérience n’est pas encore commercialisée mais des démonstrations ont été faites. Il faudra patienter l’an prochain pour voir le jeu apparaitre sur Steam.

Cet article RoboCo est une expérience en réalité virtuelle pour apprendre la robotique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌