Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Un très joli concept de boiter pour Raspberry Pi

Par Pierre Lecourt

On retrouve un système classique de châssis de base en acier qui enferme la carte et un support qui vient coiffer l’ensemble. Cette seconde partie est réalisée en cuivre pur.

Tadej Logar

Le toit du boitier est composé de fines ailettes en cuivre afin d’augmenter l’échange de chaleur du métal avec l’air ambiant. Réalisé d’un seul bloc, ce gros bloc vient également se poser sur le SoC Broadcom de la carte pour transmettre directement les watts qu’il génère directement au métal. 

On imagine un raccord réalisé en pâte thermique entre la puce et le cuivre. L’ensemble est bien proportionné et permettrait à une solution sous Raspberry Pi de fonctionner totalement passivement malgré de fortes demandes. A vrai dire, les Raspberry Pi 3 n’ont pas forcément besoin de tant d’égards pour fonctionner sans ventilation, un dissipateur classique fonctionne déjà très bien. Ce genre de concept aurait plus de sens sur une solution Raspberry Pi 4.

Tadej Logar

Cela reste néanmoins un concept, comme le souligne FanlessTech, la densité des ailettes semble être plus esthétique que pratique et elle serait surement contre productive. Autre problématique, ce type de design en cuivre aurait un coût important. Non seulement à cause de la quantité de matériau et de son prix mais également parce que la création de ce type de forme en métal demande des compétences, du temps et un matériel particulier. 

Bref, il y a de bonnes chances que ce concept reste un concept même si le recours à du cuivre serait probablement une bonne idée pour ce type de solution aujourd’hui.

Source : Tadej Logar

Un très joli concept de boiter pour Raspberry Pi © MiniMachines.net. 2020.

K660-S : Un MiniPC fanless format jukebox

Par Pierre Lecourt

Le K660-S n’est pas cher mais n’est pas des plus performants. Il embarque un processeur Intel Celeron N2940 de la génération Bay Trail-M du fondeur. Il s’agit d’un quadruple coeur d’architecture Silvermont qui proposera quatre threads cadencé de 1.83 à 2.25 GHz. Au premier abord, il est donc assez semblable à un Celeron N4100 mais a quand même de grosses différences.

La première est sa mémoire cache qui n’est que de 2 Mo, la seconde est son circuit graphique Intel HD de série Bay Trail est issu de la Gen7 d’Intel. Un circuit qui gérera des fonctions comme le Quick Sync et pourra prendre en charge deux écrans mais dont les performances en 3D se limitent à de la basse définition.

Il y a un tas de vidéos de ce processeur en action en ligne, je ne sais pas vraiment pourquoi une telle passion pour cette puce et le jeu 3D mais je me doute qu’il s’agit d’un modèle qui a été particulièrement popularisé dans des PC très accessibles et en particulier des portables. Du coup avoir envie de savoir ce qu’il a dans le ventre doit être une envie légitime. Du coup, on retrouve la puce en action dans un tas de vidéo de jeu ou elle est exploitée souvent en très basse définition.

Franchement, je ne conseille à personne le Celeron N2940 pour jouer, mis à part à des trucs très basiques, ce n’est pas son point fort. Par contre, pour la lecture de vidéos la puce saura se débrouiller très convenablement en streaming comme en local. Le processeur est également capable de venir à bout de tout type de tâches classiques en navigation web, bureautique et autres. On ne lui demandera pas de travaux professionnels mais dans l’idée, coller un K660-S sous un écran dans le salon, relié à un téléviseur et un ampli, pourrait être une solution largement envisageable.

2019-12-19 13_24_44-minimachines.net

Le fait que la puce tourne sur un TDP de 7.5 watts permet de laisser le boitier en métal du K660-S encaisser et dissiper la chaleur qu’il émet sans avoir recours à un ventilateur. De ce fait, la machine ne fera aucun bruit à l’usage si vous employez un SSD.

Le reste de la configuration est intéressante, vendu au format Barebone, c’est à dire sans stockage, mémoire vive ni système. L’engin peut accueillir une SoDIMM de 2 à 8 Go de mémoire DDR3L. Ce qui peut être un bon moyen de recycler une vielle barrette sachant que 4Go sont suffisants à un système destiné à un usage basique comme un lecteur de vidéo ou de streaming mais également à le transformer en un mini serveur. Le stockage est uniquement 2.5″ au format SATA 3.0. Particularité de celui-ci, il est accessible facilement via une baie visible sur la partie avant du châssis.

2019-12-19 13_31_30-minimachines.net

Ce point est intéressant car il permet de jongler avec le stockage et cela peut être très utile sur ce type de machine. Personnellement j’ai une série de “vieux” SSD et HDD 2.5″ parfaitement viables mais de petites capacités. Des 64 Go à 120 Go qui sont en parfait état mais plus exploités parce que les nouvelles générations en 240 Go ont bénéficié d’une baisse importante de leurs tarifs. Dans cette optique, l’emploi d’une baie 2.5″ peut être parfaite pour plein d’usages. 

  • SSD 1 de 64 Go pour le streaming de vidéo locale avec un système OpenELEC par exemple à son bord.
  • SSD 2 de 120 Go avec RecalBox pour le jeu rétro
  • SSD 3 de 32 Go avec Daphile pour la lecture de musique programmée en soirée par exemple
  • SSD 4 de 120 Go sous Windows pour un usage  classique

Au vu du reste de la configuration, il y a d’autres usages possibles : Notamment pour du stockage mécanique avec une configuration de téléchargement mais également pourquoi pas une distribution serveur. Le K660-S propose en effet deux ports Ethernet Gigabit pilotés respectivement par un chipset Intel 1211-AT et un Realtek 8111E. Ce qui permettra au MiniPC de piloter deux réseaux distincts. De quoi monter un petit serveur maison basique.

2019-12-19 13_24_18-minimachines.net

Le reste de la connectique comprend quatre ports USB 2.0, deux ports USB 3.0, deux sorties HDMI ainsi que des jack audio casque et micro séparés. Des prises d’antenne Wifi sont également disponibles pour l’emplacement M.2 intégré. A noter qu’un port antivol de type Kensington lock est également disponible. Le tout fonctionne dans un encombrement minimaliste avec 12.7 cm de profondeur pour 13.4 m de largeur et 3.5 cm d’épaisseur. 

2019-12-19 13_25_22-minimachines.net

L’engin est livré avec un support VESA minimaliste mais suffisant pour l’accrocher derrière un écran ou à un mur ou un meuble. Il pourra donc trouver sa place aussi bien derrière une télé, accroché à un meuble Hifi ou fixé à un mur près de votre accès à Internet suivant les usages. Le positionner à plat est également possible pour un usage facilité de sa baie 2.5″.

2019-12-19 13_22_38-minimachines.net

Proposé à 119.52€ sur AliExpress1, le MiniPC K660-S me parait tout à fait intéressant pour des usages un peu différents du simple MiniPC classique. Il n’est pas fait pour devenir un PC familial mais s’oriente plutôt dans une optique de solution spécialisée. Je le vois comme un outil numérique capable de rendre le service correspondant au stockage embarqué. Une vision un peu semblable aux ordinateurs des années disquettes où, en changeant de support physique, on transformait sa machine en console, en outil de dessin numérique, de MAO ou en traitement de texte.

Découvrir le meilleur tarif du MiniPC K660-S

Source : AndroidPC.es

K660-S : Un MiniPC fanless format jukebox © MiniMachines.net. 2019

❌