Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Datapath lance le Fx4-HDR en 4K 60Hz

Par LeCollagiste
Fx4-HDR

En février prochain sortira la dernière bestiole de Datapath de la gamme de processeur vidéo de la série x, le nouveau Fx4-HDR. Le Datapath Fx4-HDR offre un HDR 10 bits avec une définition d’affichage de 4k 60Hz et une prise en charge de l’audio, du HDMI 2.0 et 1.4, compatible HDCP 2.2.

Mise à jour également de l’outil de conception multi-écrans du Wall Designer de Datapath. Pas encore de prix annoncé.

Fx4-HDR
Fx4-HDR
Fx4-HDR
Fx4-HDR

Datapath lance le Fx4-HDR en 4K 60Hz est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Un Fusion Drive externe en APFS, avec un dock Thunderbolt 3

Par Pierre Dandumont

Il y a quelques jours, je testais le Seagate FireCuda Gaming Dock, qui combine un disque dur externe et un SSD en Thunderbolt, avec la même connexion. Et je me suis posé une question : et si je faisais un Fusion Drive ?

Le Fusion Drive, pour rappel, est une technologie Apple utilisée dans les iMac et les Mac mini, qui permet de combiner un SSD et un HDD. le SSD stocke l’OS et les données souvent utilisées, le reste est déplacé automatiquement sur le HDD. Pour l’utilisateur, c’est normalement transparent, il ne voit qu’un seul volume et le système s’occupe en arrière-plan des transferts. C’est plus efficace que les équivalents Windows, essentiellement parce que l’OS peut être placé directement dessus et que la gestion dépend directement de macOS et pas d’un pilote ou d’un logiciel ajouté.

Faire un Fusion Drive externe est souvent une mauvaise idée parce que les boîtiers qui offrent deux volumes (un SSD et un HDD) sont rares. Et le Fusion Drive, comme le RAID 0, n’apprécie pas qu’un des deux périphériques soit absent. S’il est donc possible de le faire en USB avec deux boîtiers externes, c’est dangereux. Avec le FireCuda Gaming Dock, et si vous le branchez en Thunderbolt 3, vous aurez le SSD et le HDD sur la même connexion, avec en bonus un SSD rapide.

En HFS

Il existe deux méthodes pour faire un Fusion Drive. La première, l’originale, passe par un partitionnement en GPT et Core Storage. Il faut sortir le Terminal, et c’est documenté chez Apple.

Première chose, un petit diskutil list qui va liste les périphériques. Il faut noter les valeurs /dev/diskxx du SSD et du HDD. Je vous conseille de vérifier deux fois. Pendant la rédaction de ce post, j’ai effacé un disque dur de sauvegarde.

La commande va créer un volume Core Storage avec le SSD et le HDD.

diskutil cs create FusionDrive /dev/disk11 /dev/disk12

Maintenant, il faut utiliser la commande diskutil cs list et noter la valeur Logical Volume Group (ici 61B206D1-5393-4644-B797-D8260F166959).

Puis il faut créer un volume, en remplaçant logicalvolumegroup par la valeur trouvée juste avant.

diskutil cs createVolume logicalvolumegroup jhfs+ FusionDrive 100%

Et voilà, vous avez obtenu un Fusion Drive externe. Dans mon cas, il faut 4,25 To : le disque dur de 4 To et le SSD NVMe de 256 Go.

En APFS

Depuis Mojave, il est possible de créer un volume Fusion Drive en APFS, le récent système de fichiers d’Apple. Ce n’est pas forcément une bonne idée, APFS est très lent avec les HDD, mais c’est possible et j’ai utilisé ce tutorial.

Il faut commencer de la même façon, avec un diskutil list, et bien noter les identifiants.

Ensuite, la commande suivante va permettre de créer le Fusion Drive. Il faut bien indiquer le périphérique principal (le SSD) et le secondaire (le disque dur). Si vous voulez faire un Fusion Drive de SSD, placez le plus rapide en premier.

diskutil apfs createContainer -main /dev/disk10 -secondary /dev/disk11

Refaites un diskutil list, et cherchez la valeur liée au volume synthesized.

Avec cette valeur, il faut taper cette commande.

diskutil apfs addVolume /dev/disk13 APFS "Fusion Drive"

Et voilà, le volume Fusion Drive est monté.

Ça donne quoi ?

Dans les deux cas, le système va s’arranger pour écrire d’abord sur le SSD, puis sur le HDD. C’est un peu compliqué de montrer des benchmark, vu que l’OS fait sa popote interne : si vous faites un test d’écriture, il va d’abord mettre 4 Go en cache sur le SSD puis généralement passer sur le HDD, mais ensuite les données seront déplacée sur le SSD. Fusion Drive est vraiment pensé pour être utilisé pour l’OS, qui sera forcément sur le SSD, alors que le reste des données de l’utilisateur passeront du SSD au HDD (ou le contraire) en fonction de votre usage. L’intérêt avec le Gaming Dock est surtout de proposer un espace combiné qui sera rapide dans les usages du quotidien. Pour une sauvegarde Time Machine, ça peut notamment accélérer un peu les transferts au départ, et le système déplacera ensuite les données vers le HDD.

Mise à jour du DJI Smart Controller

Par Mélodie

Mise à jour Smart Controller

Bonne nouvelle ! DJI propose une mise à jour de sa radiocommande DJI Smart Controller. Cette mise à jour apporte son lot de nouvelles fonctionnalités et se fait très facilement soit depuis la radio ou depuis le logiciel DJI Assistant 2. Nous vous proposons de découvrir dans un premier temps les ajouts de cette mise […]

Duplitech Turns To Xytech’s MediaPulse To Streamline Asset Management

Par Andres Benetar

  The company Duplitech selected Xytech’s facilities management software for its robust enterprise-level feature set for remastering classic films.     Three years ago, media service company Duplitech launched its 4K Film Services Department. The new department’s focus centers primarily on remastering classic movies recorded on film from the 1940s to the 2000s for home ...

The post Duplitech Turns To Xytech’s MediaPulse To Streamline Asset Management appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

DJI Fly et Android 10 désormais compatibles

Par Thomas

DJI Fly et Android 10

Depuis la sortie d’Android 10 sur les smartphones les plus récents, l’application DJI Fly pour DJI Mavic Mini posait problème avec des crashs de l’application dès son ouverture. Depuis la mise à jour 1.0.6 déployée le 14 janvier, le souci n’est plus présent ! L’application DJI Fly est donc désormais compatible avec les smartphones Android […]

Comment gérer un écran 6K ? Le cas de l’Apple Pro Display XDR

Par Pierre Dandumont

Le nouvel écran d’Apple interpelle, tant par son prix que sa définition. Mais aussi par les technologies utilisées pour le relier à un Mac. La compatibilité est plutôt limitée, et il y a de bonnes raisons techniques derrière. Je vais essayer de résumer le tout. Je ne suis pas certain à 100 % des informations, je n’ai pas l’écran ni les Mac adaptés, mais je suis parti de données techniques assez factuelles, donc ça devrait être correct.

Attention, ça va être technique.

6K pour l’écran Apple (et 5500 € sans pieds)

Je vais commencer par la norme DisplayPort. Elle fonctionne avec ce qu’on appelle des lignes (comme en PCI-Express), entre une et quatre dans une prise classique. Dans une prise classique, on utilise quatre lignes. Dans de rares cas, comme avec les adaptateurs USB-C qui sortent de la vidéo et de l’USB, on se limite à deux lignes. Ensuite, il y a le mode de transfert, qui porte le nom de HBR (High Bit Rate). Le HBR1 (vieux, DisplayPort 1.1) est à 2,7 Gb/s par ligne, le HBR2 (Displayport 1.2) à 5,4 Gb/s par ligne et le HBR3 (DisplayPort 1.3) à 8,1 Gb/s par ligne. En plus de ces modes, il existe aussi une compression (DSC) qui permet de réduire la bande passante nécessaire en compressant « sans pertes visuelles visibles » (je vais y revenir). Pour résumer, avec quatre lignes (la valeur classique), on a 8,6 Gb/s en HBR1 (une partie de la bande passante sert à l’encodage), ~17,3 Gb/s en HBR2 et ~25,9 Gb/s en HBR3.

Premier truc lié, il faut que le GPU supporte les technologies. Tous les Mac modernes (depuis le Thunderbolt 2) supportent le HBR2. Le HBR3, plus récent, ne fonctionne que sur les cartes AMD à base de Polaris (Radeon RX 500), Vega ou Navi (5000). Le DSC, lui, ne fonctionne que sur les cartes à base de Navi, donc actuellement (janvier 2020) sur le MacBook Pro 16 pouces et certains GPU du Mac Pro (la Radeon Pro W5700X, pas encore en vente). Si vous avez une carte Intel, la question ne se pose pas : il n’y a pas de support du HBR3 actuellement dans les Mac (il faut attendre Ice Lake).

Cette carte graphique à plus de 6000 € ne supporte pas le DSC

Maintenant, le Thunderbolt. La première version transporte 8 lignes HBR1. La seconde version 8 lignes HBR2. La troisième version, elle, reste à 8 lignes HBR2 dans la majorité des cas. Attention, ça va devenir compliqué : il existe plusieurs contrôleurs Thunderbolt 3, et ils n’ont pas les mêmes fonctions. Le contrôleur original porte le nom d’Alpine Ridge et se retrouve dans la majorité des Mac depuis les MacBook Pro 2016. Le Titan Ridge, lui, gère le HBR3 (5 lignes) mais ne se retrouve que dans quelques Mac : les MacBook Pro 2018 (et plus), les iMac (2019) et le Mac Pro. Les Mac mini (2018), MacBook Pro (13 pouces) et MacBook Air (2018) ont aussi un Titan Ridge mais le GPU Intel ne supporte pas le HBR3. En pratique, ça fonctionne aussi avec un eGPU BlackMagic, qui possède un contrôleur Titan Ridge et un GPU compatible HBR3 (mais pas DSC). Vous trouverez pleins de détails dans ce sujet.

Troisième étape, la définition. On l’a vu, le DisplayPort offre une bande passante assez large. Pour se donner une idée, un écran 1080p 60 Hz demande 3,2 Gb/s, un écran 1440p monte à 5,6 Gb/s et un écran 4K60 monte à 12,5 Gb/s. Les deux premiers marchent donc en HBR1, mais pas le troisième. Un écran 5K, toujours à 60 Hz, demande ~22,2 Gb/s, et un écran 6K comme celui d’Apple demande ~33 Gb/s (un peu plus à cause du HDR, mais je ne sais pas comment le calculer).

Pour transmettre autant de données, il n’y a en pratique que deux solutions : le mode HBR3 à travers du Thunderbolt 3 (5 lignes, ~40 Gb/s) ou la compression. Même huit lignes HBR2 ne suffisent pas.

Enfin, dernier point un peu compliqué, le mode de transfert. Quand un moniteur demande plus de lignes que ce que propose une prise classique (par exemple un écran 5K en HBR2), il existe différentes façon d’utiliser les lignes supplémentaires. Le premier mode, abandonné depuis pas mal d’années, porte le nom de MST (Multi Stream Display). Il a été implémenté sur les premiers écrans 4K, et montre deux écrans au système. La carte graphique voit deux écrans et l’OS doit ensuire reconstruire l’image. C’est plus ou moins efficace (moins que plus) et se retrouver avec une demi dalle active n’est pas exceptionnel (j’ai un écran de ce type au boulot). Ensuite, il y a les écrans SST (le fonctionnement classique). Puis les Dual Link SST. Comme en DVI, ils utilisent plusieurs lignes, mais ne montrent qu’un seul écran au système. Le Dual Link SST peut fonctionner en interne (cas des iMac 5K), en externe avec deux câbles (Dell ou HP font ça avec les écrans 5K) ou avec un seul câble Thunderbolt, comme les écrans 5K LG ou le 6K Apple.

Dans la pratique

De ce que j’ai vu, l’écran Pro Display XDR fonctionne de deux façons. Soit en Dual Link SST avec cinq lignes HBR3, soit en SST avec quatre lignes HBR2 et de la compression. Le premier cas va être celui de la majorité des Mac compatibles : iMac 2019, MacBook Pro 15 pouces 2018, Mac Pro 2019 et eGPU BlackMagic. Dans ce mode, il ne reste pas assez de bande passante pour de l’USB rapide, et les ports USB-C derrière l’écran sont limités à l’USB 2.0.

Le second cas ne se retrouve que sur le MacBook Pro 16 pouces et éventuellement sur le Mac Pro 2019 avec une carte Navi (Radeon Pro W5700X, pas encore sortie). Il compresse l’image, et permet donc de garder de la bande passante pour de l’USB 3.0 (5 Gb/s).

Du coup, pourquoi l’iMac Pro ne peut-il pas gérer l’écran 6K en 6K ? Parce que son contrôleur Thunderbolt est un Alpine Ridge qui ne supporte pas le HBR3 (même si la carte graphique le supporte) et que la carte graphique ne prend pas en charge la compression DSC.

Pas de 6K pour l’iMac Pro

Si Apple se décide à mettre des processeurs Ice Lake (la 10e génération en 10 nm d’Intel) dans ses machines, le Mac mini, le MacBook Air ou les MacBook Pro 13 pouces pourraient profiter de l’écran : le GPU de ces processeurs prend en charge le HBR3 et le DSC.

Maintenant, les eGPU. Les cartes qui ne supportent que le HBR3 (Polaris ou Vega) ne peuvent pas gérer l’écran d’Apple en 6K, sauf dans le cas particulier du modèle de BlackMagic qui intègre le Thunderbolt 3 directement. De ce que j’ai vu, il fonctionne en USB-C ou en Thunderbolt 2 et 3 sans Titan Ridge (même si la documentation ne l’indique pas explicitement) avec quelques limites. En théorie, un eGPU avec une carte Navi (Radeon RX 5000) et un adaptateur DisplayPort vers USB-C devrait le faire fonctionner en 6K, mais je ne suis pas certain. Dans tous les cas, le fait que l’écran ne propose que de l’USB-C (ou du Thunderbolt 3) en entrée risque de poser des soucis avec un eGPU : l’USB-C n’existe pas dans les cartes AMD actuellement.

La compression

La question à 5 500 € (sans pieds) : est-ce que la compression a un impact visible ? L’association VESA présente cette compression comme avec pertes, mais sans pertes visuelles et sans latence. la compression théorique se situe entre un facteur 2 et un facteur 3, donc c’est plutôt efficace. Je dois avouer que je suis un peu dubitatif tout de même et que je n’ai pas trouvé de comparaison ni de test. Les moniteurs qui utilisent le DSC restent rares (il y a un écran 8K chez Dell, par exemple) et la comparaison directe n’est pas évidente : on a rarement le choix. En fait, l’écran Apple est potentiellement le meilleur client pour la comparaison vu qu’il fonctionne avec ou sans DSC.

L’écran 8K de Dell

Dernier point, l’écran 8K de Dell. Vu qu’il utilise du DSC et du HBR3 avec deux prises DisplayPort, il devrait (noter le conditionnel) fonctionner sur un MacBook Pro 16 pouces ou sur un Mac pro avec une (future) Radeon Pro W5700X. Mais vu la tendance habituelle d’Apple pour brider les écrans, je ne suis pas certain. En fait, on peut même supposer que l’atypique « 6K » d’Apple a été choisi parce qu’il permet justement de connecter un écran en Thunderbolt 3 sans passer par la compression.

Main Program Lineup Announced for 2020 HPA Tech Retreat

Par Ignite Strategic Communications

The Hollywood Professional Association (HPA) has announced additional details for its 2020 HPA Tech Retreat®, which will take place Monday, February 17 through Thursday, February 20. The HPA Tech Retreat is comprised of the main conference program, Supersession, TR-X and the Innovation Zone as well as extensive networking and meeting opportunities that are incorporated throughout ...

The post Main Program Lineup Announced for 2020 HPA Tech Retreat appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

R.I.P., Buck Henry: An Appreciation

Par Doug Krentzlin

  Buck Henry (source: Archive of American Television) The American television industry has lost one of its most talented and wittiest writers. This Wednesday, Buck Henry, the multi-talented writer, producer, director, and actor passed away at age 89. Henry is well-known for his contributions to motion pictures, especially his Oscar-nominated work on Mike Nichols’ The ...

The post R.I.P., Buck Henry: An Appreciation appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

Asymmetric Studios donne vie à un gigantesque dragon chinois

Par Shadows

Le studio russe Asymmetric présente son travail sur le film sino-russe Journey to China: The Mystery of Iron Mask, sortie l’an passé dans ses deux pays d’origine. Asymmetric a créé et animé un dragon d’inspiration orientale, avec un corps très allongé et des pattes courtes. Comme le montre la vidéo, l’animal est particulièrement détaillé.

L’article Asymmetric Studios donne vie à un gigantesque dragon chinois est apparu en premier sur 3DVF.

Bright Installation takes on Mediaproxy products in Finland

Par Page Melia PR

Melbourne, Australia: 7 January 2020 – Mediaproxy, the leading provider of software-based IP broadcast solutions, has appointed Bright Installation Oy as its representative in Finland. The distribution and integration company will initially focus on the Australian manufacturer’s compliance and monitoring systems, including the LogServer IP logger, monitor and analyzer. Bright Installation is a standalone company ...

The post Bright Installation takes on Mediaproxy products in Finland appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

Narrando Estructuras: taller de Videomapping en Madrid – 1 y 2 de febrero

Par volatil

Fechas y horarios
Sábado 1 Febrero: 10 a 4 pm ( dos pausas de media hora a las 12 y a las 2pm)
Domingo 2 Febrero 10 a 4 pm  (dos pausas de media hora a las 12  las 2pm)

Lugar
Paisajes Españoles Marqués de Monteagudo 223a Planta  28028 Madrid
Duración 10 horas
Precio 120 euros
Reserva tu plaza aquí

Dirigido a
El taller está orientado a las disciplinas de artes visuales, procesos, diseño gráfico, arquitectura y otras disciplinas afines. Asimismo en personas interesadas en otras técnicas y aplicaciones de la imagen en movimiento y videomapping. Además, el taller analizará el trabajo de diferentes artistas, sus técnicas y sus métodos de creación, y los propios alumnos podrán desarrollar sus trabajos sobre maquetas y espacios arquitectónicos.

Descripción
El curso está centrado en la técnica de videomapping y el concepto de proyección más allá de la pantalla.  Desarrollamos la técnica de proyección de imagen y su aplicación en instalaciones y performances. Enseñaremos cómo proyectar simultáneamente en diferentes superficies con diferentes motivos e imágenes en movimiento, así como la producción de contenido y su aplicación práctica usando MadMapper4. Investigamos la imagen proyectada no sólo como técnica sino como forma artística y lenguaje.
Este taller está apoyado por MadMapper.

Objetivos
Este taller introduce la técnica de videomapping y propone investigar y reflexionar sobre el concepto de la imagen proyectada más allá de la pantalla.

Temario
Historia y técnicas de la imagen proyectada, pre-cine, arte óptico, cine expandido y performativo. Técnicas de proyeccion y videomapping.El taller es teórico-practico.Cada sección teórica va acompañada de una practica o serie de ejercicios.Se estudiará la creación imagen analógica y digital proyectada (creada con video o fotografía a tiempo real o con código), el análisis de formas espaciales, la creación de blueprint, las técnicas de proyección en tiempo real en fachadas, espacios urbanos, instalaciones e incluso su aplicación artística, escénica para teatro y eventos.
Al finalizar el curso el alumno estará capacitado para diseñar proyectos y producir trabajos audiovisuales sobre arquitectura. Para cerrar el taller presentarán los ejercicios desarrollados durante el curso.

Nº Máximo de estudiantes: 12

Requerimientos técnicos
Este taller está orientado a usuarios de Mac y PC.Trae tu computadora con adaptadores de Mini DisplayPort si usas MacSi usas mac con sistema operativo Osx 10.7 o superior 10.6 noTrae si tienes controlador midi, proyector, modelo / forma en el que desea mapear, si bien nosotros proveemos superficies y proyectores.Si necesita alquilar algún equipo (computadora) para el taller, póngase en contacto.Este taller incluye una licencia temporal de acceso completo de 1 mes de MadMapper y otorga a los participantes un descuento educativo en la compra del software MadMapper.

Semblanza del tutor
Este taller está impartido por Blanca Regina, artista visual, docente y comisaria. Su trabajo se centra en la creación audiovisual y performance, videoarte, arte digital con técnicas analógicas, cine “ expandido “ e improvisación en directo. Entre los centros y espacios donde ha mostrado su trabajo se encuentran La Casa Encendida, (España), Mapping (Ginebra),  Barbican (Londres) VisionR (Paris), Maus Habitos (Oporto) Loop Videoart Festival y Galeríaa H2O (Barcelona), MUPO (Oaxaca, México). Consulta El VJ y la creación audiovisual performativa: hacia una estética radical de la postmodernidad. Tesis Blanca Regina, 2011 .

La entrada Narrando Estructuras: taller de Videomapping en Madrid – 1 y 2 de febrero aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Kospet Prime SE : une version light de la montre Android à 91€

Par Pierre Lecourt

La montre Kospet Prime SE est identique au précédent modèle d’un point de vue fonctionnalités et services. Elle est toujours livrée sous Android 7.1.1 qu’elle affiche au travers d’un écran circulaire de 1.6″ IPS en 400 x 400 pixels. Elle propose toujours une double caméra en plus de ses fonctions Wifi et 4G…

2020-01-03 13_24_28-minimachines.net

La grosse différence vient de l’équipement de base de la solution. Le modèle d’origine était livré avec un SoC Mediatek MTK6739 avec quatre coeurs ARM Cortex-A53 cadencés à 1,25 GHz et un PowerVR GE8100. La nouvelle Kospet Prime SE reprend exactement le même modèle de SoC mais au lieu de l’accompagner de 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage, elle se contente de 1 Go de ram et 16 Go de mémoire flash.

Cela limitera évidemment grandement les fonctionnalités de la montre mais permet à la marque une distribution bien moins onéreuse puisqu’on peut la trouver à 91€ aujourd’hui. Un tarif plus accessible qui ne me fait pas spécialement rêver pour un usage au poignet mais qui me remotive pour un usage autre. Lors de la présentation de la Kospet Prime, je vous parlais de mon envie de profiter des fonctions de la montre pour en faire un ordinateur de bord Android pour un vélo par exemple. Que je reculais face à l’investissement nécessaire. Cette version plus abordable de la montre me parait plus adaptée à de telles opérations. 

La Kospet Prime SE propose un GPS, du Wifi, de la 4G, deux cameras embarquées dont une 8 mégapixels qui pourrait être tournée vers la route, un Bluetooth pour piloter une oreillette… Je me demande dans quelle mesure la Kospet Prime SE n’est pas plus adaptée à un usage détourné ou si il faut faire l’effort de passer par la version plus complète à 132€ aujourd’hui… 

Je reçois souvent des demandes de ce type d’ailleurs : Voiture, bateau de plaisance, mobilhome et autres. Beaucoup me demandent quel smartphone ou tablette embarquer sur un tableau de bord pour profiter de fonctions liées à Android : GPS, cartographie, gestion multimédia, passage d’appels ainsi que diverses fonctions spécialisées comme la météo marine ou autres. Je me suis toujours demandé pourquoi aucun fabricant n’a jamais proposé une vraie solution facile à intégrer sur un tableau de bord reprenant ces fonctions avec une ergonomie adaptée à un usage de ce type : Gros boutons facilement accessibles, camera rotative comme dashcam etc… Il y a sans doute là un marché intéressant à couvrir. 

Kospet Prime SE : une version light de la montre Android à 91€ © MiniMachines.net. 2020.

Odroid-Go Advance : Une mini console de jeu sous Ubuntu

Par Pierre Lecourt

Vous vous souvenez de la Odroid-Go ? La console portable de Hardkernel avait fait l’objet d’une commande groupée par mes soins sur le blog. Elle proposait une interface classique de console type Gameboy et une émulation très complète au travers d’une solution ESP32.

En 2020, Hardkernel revient avec une solution baptisée Odroid-Go Advance qui change à la fois la forme mais également le fond puisque la nouvelle console embarque désormais un SoC ARM plus classique. Il s’agit d’un Rockchip RK3326, une solution quadruple coeur ARM Cortex-A35 cadencée à 1.3 GHz et accompagnée d’un circuit graphique Mali-G31 MP2. L’ensemble est accompagné d’un gigaoctet de mémoire vive DDR3L et de 16 Mo de stockage flash. Evidemment, la Odroid-Go Advance propose un lecteur de cartes MicroSDXC pour embarquer plus de stockage.

2020-01-02 13_05_20-minimachines.net2020-01-02 13_05_41-minimachines.net2020-01-02 13_09_37-minimachines.net

Ce changement de puce permet à la nouvelle solution de proposer une compatibilité Ubuntu 18.04 baptisée sur un noyau 4.4.189. Pour l’émulation de jeux, la solution retenue est EmulationStation qui devrait permettre à la Odroid-GO Advance de lancer de nombreux émulateurs de vieilles consoles. Au menu, on retrouvera donc les PlayStation de Sony mais également de nombreuses solutions Nintendo comme les NES, SNES, GB, GBA et GBC. Les Atari, Sega CD, Sega MS et audre Mega Drive sont également au menu.

2020-01-02 13_03_11-minimachines.net

L’affichage se fait sur un écran 3.5″ en 480 x 320 pixels intégré dans un format qui rappelle la Gameboy Micro de Nintendo. L’écran est coincé entre une croix directionnelle à gauche et une série de quatre boutons à droite. Un mini joystick est également présent en bas à gauche ainsi que des gâchettes au dessus des côtés de la solution.

2020-01-02 13_07_08-minimachines.net

Les Kits sont sans soudure et se montent facilement en suivant le guide fourni

Un unique haut parleur délivre un son mono mais un port jack stéréo est présent pour brancher facilement un casque. Un port USB 2.0 est également présent ainsi que 10 broches permettant d’accéder à divers GPIO. A l’intérieur, on retrouvera une batterie 3000 mAh en 3.7 Volts qui devrait offrir selon Hardkernel une dizaine d’heures de jeu1.

2020-01-02 13_06_55-minimachines.net

Prévue pour une commercialisation dès la fin de ce mois de Janvier à 55$ en kit, la solution mesure 15.5 cm de large pour 7.2 cm de haut et 2 cm d’épaisseur. Elle pèse 170 grammes.

Source : CNX-Software

Odroid-Go Advance : Une mini console de jeu sous Ubuntu © MiniMachines.net. 2019

Dispositifs de signalement électronique et lumineux : ce que dit la loi !

Par Thomas

Dispositif signalement electronique

La loi drone a été annoncée il y a déjà un petit moment, nous en avions parlé dans notre article dédié à la législation drone . Il manquait encore un arrêté permettant de définir clairement les éléments constituants les dispositifs de signalement électronique et lumineux. A lire aussi : Dispositifs de signalement électronique et lumineux […]

CAN 2019 – Highlights and Favourites

Par Filip Visnjic
CAN 2019 – Highlights and Favourites
As per tradition each year, December is when we look back at the amazing work published on CAN. From ingenious machines and installations to mesmerising experiences that leverage new mediums for artistic inquiry – we added scores of projects to CAN's archive in 2019. Here are some highlights.

DIY: How to DIY a Green Screen on a Budget

Par Charles Yeager

Find the right fabrics, paints, and equipment to make a DIY green screen. Learn how to light and mount your green screen without breaking the bank.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @asker⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Il drago...




⁣⁣
⁣#repost @asker⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Il drago Tarantasio riemerge dall'ex lago Gerundo, grazie ad uno spettacolare ologramma sull'acqua che ha tenuto migliaia di persone col fiato sospeso!⁣
⁣-⁣
⁣The spectacular water hologram of Tarantasio dragon’s legend!⁣
⁣-⁣
⁣#ologramma #hologram #drago #dragon #show #waterscreen #waterscreenprojection (at Canonica d'Adda)
https://www.instagram.com/p/B6OnhnPJA4g/?igshid=1ea8ii0nc25tn

ATEME Powers VOD OTT and IPTV Services for Korea’s Medialog

Par Editor

ATEME, the emerging leader in video delivery solutions for broadcast, cable, DTH, IPTV and OTT, announced today that Medialog, a leading Korean content provider and subsidiary of LG U+ , one of Korea’s largest telecommunication carriers, has implemented ATEME’s TITAN File solution for its VOD OTT and IPTV services. ATEME’s TITAN File is a multi-codec/multi-format ...

The post ATEME Powers VOD OTT and IPTV Services for Korea’s Medialog appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Streamer of NAB Show - NAB Show LIVE.

Créez un arbre stylisé avec SpeedTree

Par Shadows

Adrien Lambert, en poste chez ILM, a mis en ligne un nouveau tutoriel vidéo. Vous y découvrirez comment créer un arbre stylisé à l’aide du logiciel SpeedTree.

L’article Créez un arbre stylisé avec SpeedTree est apparu en premier sur 3DVF.

Atomos’ new Shogun 7 update brings multi-camera switching to mainstream video content creation

Par Denise Williams

A new switching update from Atomos for their Shogun 7 HDR monitor-recorder-switcher reinforces the company’s mission to make professional, multi-camera filmmaking more widely available to mainstream video content creators. The highly anticipated AtomOS 10.4 is released today as a free download from the Atomos website. The update adds touch-controlled switching, quad monitoring and ISO recording ...

The post Atomos’ new Shogun 7 update brings multi-camera switching to mainstream video content creation appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Streamer of NAB Show - NAB Show LIVE.

Kaiser Comm Construction Inc. Builds Dolby Atmos Sound Facility for Signature Post

Par Artisans PR

New, state-the-art facility targeting features and TV features three immersive mix stages and ADR. Los Angeles, Calif—Aiming to tap the current boom in film and television production, Signature Post, a fully-immersive sound editorial and mixing facility, has launched in Burbank. Built by Kaiser Comm Construction Inc., the all-new facility features three Dolby Atmos-certified mix stages ...

The post Kaiser Comm Construction Inc. Builds Dolby Atmos Sound Facility for Signature Post appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Streamer of NAB Show - NAB Show LIVE.

Insight TV gears up for Poland launch

Par Way To Blue

Insight TV’s high-quality content will be available on TOYA from January 2020 Insight TV, the world’s leading 4K UHD HDR broadcaster, content creator and format seller, is continuing its European expansion with a debut in Poland in the new year. Insight TV has announced it will be launching on one of Poland’s major cable operators ...

The post Insight TV gears up for Poland launch appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Streamer of NAB Show - NAB Show LIVE.

❌