Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Les logiciels pour piloter sa production par impression 3D

L’adoption croissante de solutions d’impression 3D dans différentes industries a généré un nouveau besoin à savoir comment gérer de façon optimale les nombreux flux de travail de la fabrication additive. C’est dans ce but précis que se sont développés des…

AMWorkflowSoftware_Cover1

L’Oculus Quest passe au contrôle virtuel grâce à une nouvelle mise à jour!

L’Oculus Quest passe au contrôle virtuel grâce à une nouvelle mise à jour!

Un vent de nouveauté souffle sur le monde des casques de réalité virtuelle. L’Oculus Quest permet déjà d’accéder à la réalité virtuelle, mais il s’apprête à repousser les limites avec sa nouvelle mise à jour. C’est grâce à un contrôle passant par vos simples mains accompagnées d’un casque Quest que vous pourrez animer virtuellement votre PC. 

Une révolution du contrôle virtuel

Cette nouveauté est disponible avec la mise à jour de l’application Virtual Desktop de Guy Godin. Pour rappel, c’est grâce à cette application que le PC entre dans un espace virtuel en trois dimensions. Son utilisation se complète avec un casque de réalité virtuelle. Avec cette nouveauté, c’est toute la prise en charge manuelle de la réalité virtuelle qui se trouve transformée. La seule condition pour accéder à ce nouvel outil encore plus flexible est une connexion Wi-Fi sur votre PC. Plus besoin de vérifier si vos contrôleurs Oculus Touch sont bien chargés avant de pouvoir basculer dans le monde de votre PC.

Bien qu’encore limitée, cette mise à jour permet une prise en main directe grâce aux mouvements effectués en temps réel. L’Occulus Quest va pouvoir les analyser et les comprendre. Il les retranscrira par la suite dans la réalité virtuelle. Cette innovation sera capable de s’étendre à l’univers des jeux vidéos, le tout par ce contrôle qui émulera les mains comme contrôleurs Oculus Touch.

Comment ça fonctionne?

Le secret de cette nouveauté passe par des gestes brefs et naturels. En effet, le geste produit par vos mains dans la réalité doit être clair pour être retranscrit dans le monde virtuel. Bouger brièvement l’index déclenchera la gâchette de l’arme du jeu, tout comme le joueur l’aurait fait sur des contrôleurs émulés. C’est donc par la détection de votre gestuelle que l’Oculus Quest déclenchera une action dans le casque.

Les utilisateurs ont encore des capacités de mobilité limitées. Les nouvelles fonctionnalités et optimisations futures devraient étendre les possibilités et le champs d’action. Ces premiers gestes possibles laissent tout de même apparaitre un espoir pour les prochains jeux de réalité virtuelle. La fluidité des mouvements reste le principal objectif des prochaines mises à jour.

Cet article L’Oculus Quest passe au contrôle virtuel grâce à une nouvelle mise à jour! a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les imprimantes 3D FDM/FFF de PEEK et d’ULTEM

Les matériaux d’impression 3D techniques n’ont cessé de se développer ces dernières années, répondant à la demande des professionnels et des industriels à la recherche de solutions pouvant répondre à leurs contraintes physiques, mécaniques et chimiques. Le marché de la […]

HPP_cover

Quelles sont les imprimantes 3D composite du marché ?

Dans le secteur de l’impression 3D, les industriels recherchent de plus en plus des matériaux composites car ils offrent des propriétés mécaniques plus intéressantes notamment en termes de résistance : le matériau en question appelé “matrice” (le plus souvent un […]

cover (1)

Iron Man trouve enfin une date de sortie sur PSVR

Par : Gwendal P
iron man VR psvr

Sony annonce sur Twitter la date officielle de la sortie du jeu Iron Man VR. Jusqu’alors, repoussé à une date incertaine, c’est finalement le 3 juillet que le titre sera disponible.

Après de multiples reports, le jeu Iron Man VR attendu sur PSVR se dote enfin d’une date de sortie officielle. Il faudra encore attendre un petit peu, mais pas si longtemps que cela puisque les aventures virtuelles du héros de Marvel seront disponibles le 3 juillet. La nouvelle vient directement du compte Twitter de la console de Sony.

Enfin une bonne nouvelle pour Iron Man VR, alors que les reports se succédaient. Tout d’abord en janvier, quand Sony nous apprenait que le jeu était repoussé au mois de mai. Puis, quelques semaines plus tard, alors que la crise du Coronavirus battait son plein, le constructeur japonais douchait les espoirs en repoussant son titre une nouvelle fois. En outre, aucune nouvelle date n’avait été annoncée à cette occasion, laissant présager du pire. Heureusement, cette mauvaise histoire semble avoir pris fin. Sony a réussi à fixer une date de sortie pas trop lointaine.

Le chant du cygne du PSVR

Iron Man VR porte sur ses épaules une certaine pression. En effet, ce jeu est probablement l’un des derniers gros titres à sortir sur PSVR avant que ce système ne soit remplacé par la prochaine génération. Il était donc important pour Sony de le sortir avant l’arrivée de la PS5, même si la rétrocompatibilité est à l’ordre du jour. Cependant, la sortie même de la nouvelle console du japonais en fin d’année n’est pas encore totalement assurée. Conscient du flou ambiant qui règne autour de ces différentes sorties, Sony précise dans son message sur Twitter que d’autres informations seront communiquées dans les semaines qui viennent.

Iron Man VR met le joueur dans la peau de Tony Stark équipé de son armure. Il est en prise avec le groupe d’Hacktivistes Ghost qui souhaite retourner la technologie du magnat américain contre lui même. Le jeu devrait introduire de nouvelles capacités, dont une certaine liberté de mouvement, encore jamais vue sur PSVR. Rendez-vous le 3 juillet donc !

Cet article Iron Man trouve enfin une date de sortie sur PSVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

TOP 15 des stylos 3D pour les enfants, passionnés et artistes

Le stylo 3D est souvent considéré comme un gadget, un jouet réservé aux enfants qui veulent se lancer dans l’impression 3D. Et pourtant, force est de constater que ces stylos 3D sont de plus en plus répandus sur le marché […]

stylo2

Chaussures imprimées en 3D : la technologie au service de la personnalisation

Dans le secteur de la mode, la fabrication additive permet de libérer la créativité des stylistes : les collections imaginées sont uniques, personnalisées et surprennent par leurs détails, formes et géométries. Si on s’intéresse plus particulièrement au marché de la chaussure, […]

Journée Mondiale de la Terre : l’impression 3D au service des 4 éléments

Toutes les ressources de la Terre sont précieuses. L’impression 3D l’a bien compris et cherche sans cesse de nouvelles façons de préserver la nature. Elle repousse toujours plus loin les limites pour trouver des idées innovantes et écologiques afin d’améliorer […]

20 startups françaises qui misent sur l’impression 3D

Par : Alex M.

On parle régulièrement sur 3Dnatives des géants de la fabrication additive, des fabricants de machines en passant par les services d’impression 3D ou les fournisseurs de matériaux. Il existe toutefois un nombre croissant de startups qui voient dans cette technologie […]

Les projets de la bio-impression : organes et tissus imprimés en 3D

La bio-impression est une méthode qui permet de fabriquer des structures cellulaires à partir de bio-encres chargées en cellules souches : couche par couche, on vient déposer le bio-matériau pour concevoir de la peau, un tissu voire même un organe. Les […]

TOP 16 des imprimantes 3D les moins chères

Par : 3Dnatives

Avec une offre chaque jour plus large, le marché des imprimantes 3D connaît une concurrence acharnée avec à la clé des prix toujours plus intéressants. Alors qu’il fallait compter près de 2000€ pour une imprimante 3D personnelle il y a 5 ans, il […]

COVID-19 : qu’imprimer en 3D pour s’occuper pendant le confinement ?

Par : Cults

Les semaines défilent et de plus en plus de pays sont touchés par le coronavirus COVID-19, incitant de fait les différents gouvernements à des actions de confinement de leur population. Alors évidemment, l’impression 3D a un rôle très important à […]

TOP 12 des sites pour télécharger gratuitement un fichier STL

Qui dit impression 3D dit fichier numérique. Celui-ci, le plus souvent au format STL, est alors transmis à l’imprimante 3D et est découpé en plusieurs couches par un deuxième logiciel appelé slicer. La machine peut alors procéder au processus d’impression. […]

IAMAG lance une promotion, 300h de conférences à découvrir en ligne

Par : Shadows

Nous l’avions annoncé il y a quelques semaines : les masterclasses, conférences et workshops IAMAG ont fait partie des premiers évènements annulés en France pour cause de coronavirus.

Si l’édition 2020 n’aura finalement pas lieu, les éditions précédentes (plus de 300 heures de contenu) restent disponibles via un service vidéo dédié et payant (7,5$/mois, 70$/an). En voici la présentation officielle :

Découvrez et apprenez avec certains des plus grands artistes de l’industrie du jeu vidéo et du cinéma, avec IAMAG Video Librairie. Une sélection de plus de 300 heures de Master et Workshops avec des artistes de renoms tels que John Howe, directeur artistique de la saga du seigneur des Anneaux, Nicolas ‘Sparth’ Bouvier, directeur de la franchise Halo, Feng Zhu, Raphael Lacoste, pour n’en citer que quelques uns.  Découvrez les coulisses et la création des jeux et films qui ont marqué ces dernières années, avec des interventions d’artistes des plus grands studios.

Afin d’inciter davantage de personnes à découvrir ce service, IAMAG nous propose aujourd’hui une promotion sur l’abonnement mensuel : avec le code FIRSTMONTH50OFF3DVF (réservé aux 50 premières personnes qui l’utiliseront), vous aurez droit à 50% de réduction sur le premier mois.

Bien évidemment, vous pourrez annuler votre abonnement à tout moment : l’offre ne s’accompagne d’aucun engagement, et vous pouvez sans problème résilier sans attendre la fin du premier mois si le contenu ne vous convient pas.

Le catalogue complet est en ligne pour vous faire une idée des vidéos proposées. Après abonnement, les vidéos sont visibles depuis un ordinateur mais aussi sur support mobile (application iOS et Android).

L’article IAMAG lance une promotion, 300h de conférences à découvrir en ligne est apparu en premier sur 3DVF.

Les fabricants d’imprimantes 3D de maisons

Alors que l’impression 3D de maisons devient une réalité avec un marché de la construction en plein boom, nous avons voulu mettre l’accent sur les fabricants des imprimantes 3D qui permettent de réaliser cette belle innovation. Les imprimantes 3D de […]

Coronavirus (Covid-19) : nouvelles annulations d’évènements dans le secteur de l’image

Par : Shadows

C’était malheureusement prévisible : dans la foulée de l’annulation, du report ou du changement de format d’évènements prévus ces dernières semaines, d’autres annonces similaires nous parviennent. Avec des conséquences parfois douloureuses, comme nous le verrons plus bas.

MIPTV, marché du film prévu fin mars à Cannes, est annulé. Même chose pour les évènements MIPDocs et MIPFormats.
Pas de report ici : l’organisation décide purement et simplement de sauter une année. Le prochain MIPTV se tiendra donc du 10 au 11 avril 2021.

– Du côté de l’association Les Femmes s’Animent, la table-ronde “Les Nouvelles entrepreneuses” du 9 mars est reportée à une date encore non précisée.

– Enfin, nous vous avions annoncé la tenue des masterclasses IAMAG 2020, prévues à Paris début mars en présence de nombreux artistes internationaux (dont Clément Griselain, auteur de l’illustration de cet article). L’évènement est annulé.
Comme l’explique l’organisation, ce choix est d’autant plus douloureux que des dépenses importantes ont déjà eu lieu et qu’IAMAG est loin d’être une structure massive : l’impact financier est donc particulièrement violent.
IAMAG précisera dans les jours à venir la façon dont les personnes ayant réservé des places seront indemnisées : remboursements, possibilité de reporter son ticket sur l’année 2021 font partie des pistes envisagées.
A ce stade, l’avenir de l’entreprise organisatrice est malheureusement loin d’être assuré, à tel point qu’un fonds de soutien a été mis en place afin de permettre à l’évènement de survivre.

Il est à noter que ces diverses annulations reposent sur plusieurs facteurs : d’un côté, le risque réel lié au virus, d’autre part le facteur humain : l’annulation en masse de speakers/intervenants peut facilement sceller le destin de conférences.

Nous aurons évidemment l’occasion de revenir sur l’impact de l’épidémie dans les semaines à venir.

L’article Coronavirus (Covid-19) : nouvelles annulations d’évènements dans le secteur de l’image est apparu en premier sur 3DVF.

Tour d’horizon des maisons imprimées en 3D à travers le monde

L’impression 3D a fait couler beaucoup d’encre sur le marché de la construction, principalement quand il s’agissait de maisons imprimées en 3D : on a vu beaucoup de projets annonçant des maisons érigées en moins de 24 heures grâce à […]

TOP 10 des scanners 3D low-cost

Par : 3DN

La numérisation 3D est souvent employée dans le secteur de la fabrication additive pour concevoir un modèle 3D plus facilement que via des logiciels de modélisation. Les scanners 3D reposent sur deux technologies principales – la triangulation laser et la […]

Quelles sont les imprimantes 3D céramique du marché ?

Selon un rapport publié par le cabinet d’études SmarTech Publishing, l’impression 3D céramique devrait générer $3,6 milliards de revenus en 2028, suivant une belle courbe de croissance annuelle. Il faut dire aussi que le nombre d’imprimantes 3D céramique disponibles sur […]

Le meilleur de la fabrication additive en 2019 en vidéo

2019 a été une année pleine de nouveautés et de développements passionnants pour l’industrie de la fabrication additive, quelque soit le secteur d’activité. De nouvelles machines ont été présentées sur le marché, de nombreuses applications ont battu des records, des […]

Qui a marqué le marché de la fabrication additive en 2019 ?

L’année 2019 touche bientôt à sa fin, affichant de beaux résultats pour le marché de la fabrication additive. Si celui-ci s’industrialise de plus en plus, c’est parce que la technologie devient une méthode de production de pièces finies, un peu […]

TOP 10 des fichiers 3D qui ont marqué l’année 2019

Par : Cults

Cette fin d’année qui se profile est l’occasion de regarder en arrière et de se remémorer les modèles imprimables en 3D qui ont eu du succès en 2019. Plus les années passent plus le choix est compliqué tant l’offre de […]

Services d’impression 3D : les prestataires en France

Avoir recours à la fabrication additive n’implique pas toujours la possession d’une imprimante 3D : il existe aujourd’hui de nombreux services d’impression 3D qui mettent à disposition leur savoir-faire et technologies pour créer tout type de pièce, du prototype fonctionnel […]

[Wiki] H265/HEVC, le codec d’enregistrement du futur?

Tout le monde connait le H264 qui a permis de compresser nos films pour faire tenir de la 4K sur une simple carte SD. Oui mais voilà, le Codec est désormais supplanté par le H265 (HEVC) qui promet d’être deux fois plus efficace. On le retrouve même déjà au coeur des caméras récentes (CX350, EVA1… ) et des hybrides (GH5, S1..). Mais quels sont ses avantages pour le futur?

Ce bon vieux H264 (ou Mpeg4 AVC) a tenu le haut du pavé pendant plus de 15 ans. Et pour cause, il permettait de diviser le poids de nos images de manière révolutionnaire par rapport au mpeg2 et autres ancêtres de la compression vidéo. C’est surtout grâce à lui que les plateformes comme Youtube ont explosé. Et pour cause. Réduire la taille des vidéos est en enjeu absolument majeur pour l’enregistrement (espace de stockage) tout comme pour la diffusion: il serait bien difficile d’envoyer des films en Prores HQ sur nos téléphones via le réseau 4G. Et a fortiori, avec l’augmentation des résolutions d’images: la HD demande 4X plus d’informations que la SD, tout comma le 4K en réclame 16X plus! Ajoutez à cela qu’on peut désormais tourner en 50P au lieu des 25 et vous obtenez des débits nécessaires encore multipliés par 2.

Un point sur ce qu’est un Codec

Bref, le Codec est un des éléments fondamentaux dans la conception des caméras et pour la diffusion de contenu. Le Codec (pour COmpresseur/DECompresseur), c’est un peu la moulinette mathématique qui va permettre de faire en sorte qu’une vidéo qui nécessiterait un débit de données de 800 Mbps n’en ait plus besoin que de 50 à qualité visuelle égale. Comment ce miracle est-il possible?

  1. Sans rentrer dans les détails trop techniques, le Codec va d’abord analyser une image, et grâce à de savants algorithmes, il va la découper suivant une grille et éliminer tout ce qui est redondant par des opérations de prédiction. Autrement dit, si 50 pixels sont identiques, il n’en gardera q’un seul et indiquera que les 50 pixels environnants sont les mêmes.
  2. Ensuite, s’agissant d’un film, il ne va enregistrer qu’une seule image entières toutes les X images (souvent 12). Dans l’intervalle, le Codec sera capable de ne garder que ce qui a changé entre temps. Dans la cas d’une interview statique, par exemple, et pour schématiser, le Codec va détecter que le fond ne change pas: il ne s’occupera donc que de l’interviewé. Le gain est donc spectaculaire.

H264 motion detection

Comme on le voit sur cette illustration: le Codec ne va détecter que ce qui change d’une image à l’autre. Souce: Cambridge University.

Oui, mais voilà, plus le Codec est performant, plus il nécessite de puissance à l’encodage et surtout au décodage lors des opérations de montage. C’est pourquoi, même en 2019, de nombreux utilisateurs utilisent des Proxy pour travailler et simplifier les calculs. C’est la contrepartie de cette compression intense.

Mais alors pourquoi changer de Codec et passer au H265?

On l’a vu, après plus de 15 ans, le H264 est implanté partout. Il est montable, diffusable… Alors pourquoi le mettre à la retraite? A cela plusieurs raisons. A commencer par le fait que nos besoins évoluent:

  • On veut tourner en 4K (a minima)
  • On passe petit à petit au HDR (High Dynamic range)
  • On souhaite avoir un sous échantillonnage des couleurs en 10 bits (pour le Color Grading et les nouveau displays). Et déjà, des constructeurs comme Panasonic proposent de la 6/8K!
  • Bref, tous ces nouveaux besoins dépassent très largement, la norme H264 qui ne prend pas en charge ces fonctionnalités: le H264 ne sait en effet pas aller au-delà de la 4K et ne supporte pas l’espace colorimétrique HDR (BT2020).

h.265-vs-h.264

Surtout, qui dit augmentation des besoins, dit une fois de plus, augmentation de la quantité d’informations à enregistrer lors des tournages. Et le principal avantage du H265, c’est qu’il arrive à être 2X plus performant que son prédécesseur. Autrement dit, à qualité égale, un film pèse 2X moins lourd. C’est ce qui permet par exemple à la EVA1 ou à la CX350 d’offrir de la 4K 10bits en 50p pour un débit de 150Mbps! Mieux, pour toutes les caméras PTZ (UE150 etc) qui peuvent streamer le signal en IP, la réduction du débit nécessaire permet d’envisager de faire passer de la 4K via une simple connexion internet classique.

La technologie H265

Le Codec H265 (HEVC High efficienty Video Codec), réussit cette performance essentiellement grâce à 2 technologies:

  • La première consiste à ne plus découper une image suivent une grille fixe composée de carrés de 16×16 pixels. Mais d’adapter cette grille suivant ce qui se passe à l’image. Autrement dit, si un fond est uni, là ou le H264 va utiliser 20 « carrés » identiques, le H265 n’en utilisera qu’un seul, d’où le gain d’espace et surtout, le découpage s’adapte en permanence pour matcher avec les mouvements à l’écran.

HEVCversusH264

  • La seconde technologie consiste à disposer d’une trousse à outils de « prédiction » bien plus développée pour « imaginer ce qui va se passer » d’une image à l’autre: 32 pour le H265 contre seulement 9 pour le H264. Si on prend l’exemple simple d’un véhicule qui se déplace dans le cadre de gauche à droite, le Codec H265 va se « douter » qu’entre 2 images le véhicule ne va pas subitement reculer! Il va donc prédire la vitesse de déplacement des pixels qui composent le véhicule. En revanche, dans le cas des feuilles d’un arbre battu par le vent, le Codec va plutôt associer l’animation à un mouvement pendulaire.

H265 prediction copie

Et la post-production dans tout ça?

C’est ici que l’histoire est encore délicate, tout comme pour le H264 à ses débuts. A l’heure où nous écrivons ces lignes, toutes les dernières versions des logiciels de montage supportent le H265. Mais attention, n’espérez pas encore monter de manière fluide sur une machine qui n’embarque pas de décodage matériel. En effet, le décodage matériel, c’est un morceau de votre processeur (CPU) ou de votre carte graphique (GPU) qui est spécialement dédié au décodage du format. Sans lui, c’est le seul processeur qui va effectuer les calculs et il le fera très lentement. L’heure est donc encore au montage par Proxy ou au transcodage. Mais la situation devrait très vite évoluer car le H265 s’impose petit à petit dans toutes puces informatiques.
H265 post prod

Au tournage, faut-il choisir le H265(HEVC)?

La réponse est mixte. Si vous désirez tourner en 10 bits HDR en utilisant des cartes SD standards, oui. A 150Mbps chez Panasonic, vous obtenez le meilleur ratio qualité d’image/possibilité d’étalonnage. Il en va de même pour les tournages longs (documentaires) ou l’espace de stockage constitue une problématique car vous ne pouvez pas décharger les cartes facilement. En revanche, vous devez envisager au préalable le fait que la post-production sera un peu moins fluide. Le H265 est tout à fait montable nativement en « cut » (suivant la puissance de votre machine), mais si vous effectuez par exemple un multicam, vous serez obligé d’utiliser des proxy ou de transcoder les rushes. Mais une chose est sûre, le H265 est bel et bien le format du futur.

 

L’article [Wiki] H265/HEVC, le codec d’enregistrement du futur? est apparu en premier sur Createinmotion.

❌