Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Asus Chromebook CM3000 : une tablette hybride de 10.5 pouces

Asus continue de déployer des formes intéressantes de machines sous ChromeOS et son Asus Chromebook CM3000 est un bon exemple de ce que la marque est capable de proposer aujourd’hui. Avec une diagonale de 10.5″, cette tablette hybride propose un clavier amovible et toutes les fonctionnalités de ce format. 

Asus Chromebook CM3000

L’Asus Chromebook CM3000 peut donc s’employer comme une tablette classique mais également comme une solution de dessin ou de prise de notes grâce à un stylet actif. Elle est capacitive et permettra de retrouver grâce à son système, les applications et jeux Android. Mais avec un clavier complet, c’est également un bon outil de prise de notes. La béquille arrière est recouverte d’un tissu et se magnétise directement sur la coque.

Asus Chromebook CM3000

L’engin est bâti autour d’un SoC ARM signé par Mediatek, le Helio P60. Une solution qui propose huit coeurs en tout : quatre coeurs ARM Cortex-A73 et quatre coeurs Cortex-A53. L’ensemble étant cadencé à 2 GHz. La partie graphique est confiée à un circuit Mali-G72MP3 à 800 MHz. Autour de ce SoC, on retrouvera 4 Go de mémoire vive et de 64 à 128 Go de stockage au format eMMC. La dalle est une IPS en 16:10 en 1920 x 1200 pixels qui sera plus agréable pour la consommation de contenus web et documentaires que le 16:9 classique. Asus y a mis les formes en choisissant une solution à 320 nits de luminosité maximale et proposant une colorimétrie à 118% de la norme sRGB.

Asus Chromebook CM3000

La connectique est minimaliste : outre les port POGO qui servent à arrimer le clavier par une attache magnétique, on retrouve un port USB 2.0 Type-C et un port jack 3.5 mm audio stéréo. L’engin propose du Wifi5 et du Bluetooth 4.2 ainsi que des capteurs photo et vidéo de 8 mégapixels au dos et 2 mégapixels en façade. L’Asus Chromebook CM3000 mesure 25.5 cm de large pour 16.7 cm de profondeur et 8 mm d’épaisseur (mesurée probablement sans l’épaisseur du clavier).

Problème, l’Asus Chromebook CM3000 est vendu trop cher

Annoncé à 449€ prix public en version 4/64 Go, c’est un produit techniquement intéressant mais lancé à un tarif trop élevé pour les usages qu’il propose. Le format est original pour un engin sous ChromeOS et on retrouvera les fonctions pratiques liées à l’ajout des applications Android au système mais cela reste trop cher.

449€ pour un modèle en 4 Go de ram avec 64 Go de stockage seulement, sans possibilité d’ajouter une carte mémoire MicroSDXC. Coincé en Wifi5 et Bluetooth 4.2 ? Sans connexion 4G alors même que le SoC Helio P60 de Mediatek embarque les fonctions nécessaires à sa gestion ? Cela casse grandement l’intérêt du format.

Je ne comprend pas vraiment la cible de cette machine ni le pourquoi de ce tarif ? Les produits embarqués n’ont rien d’exceptionnel et le concept est désormais assez classique. Avec plus de stockage, une possibilité d’étendre celui-ci et des fonctions de connexion plus avancées, pourquoi pas. En l’état, le CM3000 me parait un peu coincé dans les propositions faites en 2019. La puce embarquée, annoncée en 2018, n’est pas formidable et l’ensemble respire fortement le déjà vu.

LENOVO CHROMEBOOK DUET

Le Chromebook Duet de Lenovo

Lenovo proposait en Mai dernier un Chromebook Duet sur le même concept de tablette à clavier détachable avec un Helio P60T en 4Go de ram et 64 Go de eMMC avec un écran de 10.1″ 1920 x 1200 pour 280$. Un prix qui colle plus au format et à la cible de ce type de machine. On retrouvait alors la même finition tissu, la béquille, le clavier amovible sur POGO plug… Pourquoi un tel écart de prix ?

netbook linux

Aucun de ces deux engins ne me fait vraiment envie

Le format de ces deux machines m’attire beaucoup. Légers et compacts, ces engins sont intéressants d’un point de vue format mais leur équipement ne correspond pas à mes besoins. 

Avec un écran de ce type de diagonale, 10 pouces quelque chose, et un clavier détachable ou non, il y a peut être une piste à explorer pour ChromeOS à condition de ne pas tomber dans des travers de “sous produit”. Au vu de mes usages passés d’un netbook, je ne serais pas contre troquer un Windows pour un engin exploité par le système de Google. A condition, bien entendu, d’avoir une possibilité de stockage réel en local, c’est à dire une extension possible grâce à une carte MicroSDXC mais également un lecteur de cartes SIM pour profiter d’un abonnement 4G. 

Un petit 10.1″ à bordures fines, sans clavier détachable mais avec une charnière classique – ou sur 360° pourquoi pas si c’est pas trop cher – compact  et endurant, avec un vrai bon clavier bien pensé pour ce format. Une autonomie convaincante et une connectique un peu moins ridicule qu’un port Type-C en USB 2.0… Je serais probablement prêt à mettre les 449€ demandés pour l’Asus Chromebook CM3000. 

Je serais évidemment encore plus heureux si la puce embarquée était compatible x86 et que l’engin était proposé avec un BIOS ouvert, sans système d’exploitation ou en partenariat avec une distribution Linux…

Asus Chromebook CM3000 : une tablette hybride de 10.5 pouces © MiniMachines.net. 2021.

❌