Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 22 janvier 2020Vos flux RSS

Facebook travaille désormais à régler les problèmes de la version V12

Par Pierrick LABBE
PProblèmes mise à jour V12 Facebook

Alors que des utilisateurs signalent des bugs depuis un certain temps depuis la version V12, Facebook a réussi à identifier l’origine du problème et travaille désormais à régler la situation.

Les propriétaires de l’Oculus Rift, du Rift S ou ceux avec un Quest utilisant le système de câble sont nombreux à en avoir fait la désagréable expérience ces dernières semaines après la dernière mise à jour  du logiciel. L’amélioration de la situation serait-elle en vue ?

Facebook a pu reproduire le problème de la version V12

Jusque-là, Facebook avait un problème majeur, si les bugs avec l’Oculus Link étaient signalés par de nombreux utilisateurs, pour pouvoir tenter de les résoudre, il fallait être capable de les reproduire afin de les comprendre et de s’y attaquer. C’est désormais un défi qui appartient au passé. La filiale du réseau social aurait réussi, à découvrir les difficultés liées à des bégaiements, saccades ou encore disparitions de frames à l’écran, bref des problèmes de latence et performances qui importunent sérieusement les utilisateurs depuis la mise à jour V12.

Facebook avait reconnu l’existence du problème avec la version V12 sur un forum Reddit, demandant aux utilisateurs de soumettre des rapports de bugs, faisant face à un manque d’informations sur le sujet. Ce 20 janvier, Facebook a donc annoncé pouvoir reproduire le problème en laboratoire et va l’utiliser pour « identifier, tester et vérifier » pour trouver la solution adéquate. Ces actions permettront aussi de rassurer ceux qui considèrent qu’Oculus a quelque peu abandonné les casques de réalité virtuelle pour PC au profit de l’Oculus Quest. Il ne reste désormais plus qu’à être patients pour une nouvelle mise à jour qui corrigera ces problèmes.

Cet article Facebook travaille désormais à régler les problèmes de la version V12 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : il recrée son appartement à l’échelle 1:1 dans la VR

Par Bastien L
oculus quest appartement

Un utilisateur d’Oculus Quest a reconstitué l’intégralité de son appartement à l’échelle 1:1 dans la réalité virtuelle. Dans cette version VR de son domicile, le jeune homme est en mesure d’interagir avec les différents meubles pour lancer des applications et des logiciels…

Grâce au Guardian System de l’Oculus Quest, il est possible de délimiter un espace de jeu s’étendant à toutes les pièces d’une maison ou d’un appartement. Cette fonctionnalité a inspiré Greg Madison, possesseur du casque VR autonome, à recréer l’intégralité de son appartement à l’échelle 1;1 dans la réalité virtuelle.

Pour y parvenir, le jeune homme a passé près de 22 heures à cartographier son appartement avec une extrême précision à l’aide du logiciel SketchUp. Au-delà de l’aspect amusant de cette expérience, dont le concept pourrait aussi intéresser les agences immobilières, l’idée de Madison est de transformer son appartement en une véritable interface informatique.

Oculus Quest : un aperçu de la maison en réalité mixte du futur

Ainsi, il a ensuite importé son projet SketchUp sur Unity afin d’y apporter des modifications. Dans la réalité virtuelle, les différentes surfaces de l’appartement ont été transformées en écrans tactiles interactifs pour différentes applications. La table fait office de carte Google Map, tandis que des boutons virtuels sur la chaise permettent de faire apparaître un écran géant affichant YouTube.

Au-dessus du clavier, une partition virtuelle apparaît pour lui permettre de s’exercer au piano. Enfin, une télévision virtuelle est directement projetée sur son téléviseur.

Désormais, Greg Madison peut donc s’immerger à volonté dans une version alternative et futuriste de son appartement dans laquelle il est possible de lancer une application d’un simple geste de la main. Cette expérience originale nous offre aussi peut-être un aperçu d’un futur en réalité mixte, où le virtuel et le réel auront totalement fusionné grâce à des innovations révolutionnaires telles que les lunettes de réalité augmentée ou les hologrammes…

Cet article Oculus Quest : il recrée son appartement à l’échelle 1:1 dans la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lenovo lance un casque VR autonome destiné aux écoles

Par Bastien L
lenovo vr classroom 2

Lenovo dévoile un casque VR dont la fiche technique et le design se rapprochent de l’Oculus Go. Cependant, le VR Classroom 2 est entièrement destiné au secteur de l’éducation…

Voilà bien longtemps que le leader mondial du PC, Lenovo, s’intéresse à la réalité virtuelle. En 2017, le géant chinois lançait son casque VR pour PC fonctionnant sous la plateforme Windows Mixed Reality de Microsoft.

En 2018, Lenovo s’associait avec Google pour lancer le Mirage Solo. Enfin, en 2019, la firme asiatique s’est chargée de fabriquer le casque Oculus Rift S de Facebook.

À présent, afin de s’émanciper des géants américains, Lenovo annonce son propre casque VR : le VR Classroom 2. Cet appareil succède au kit de démo VR Classroom lancé l’année dernière.

Ce nouvel appareil ressemble beaucoup à l’Oculus Go de Facebook, puisqu’il s’agit d’un casque autonome offrant une liberté de mouvement à trois degrés.

Les performances devraient être toutefois supérieures à celles du Go, puisqu’on retrouve la puce Snapdragon 835 embarquée par l’Oculus Quest. La définition d’écran s’élève à 1920×2160 par oeil avec un taux de rafraîchissement de 75Hz.

La batterie 4200 mAh devrait également offrir une autonomie plus importante que celle du Go. Autre avantage : un port microSD permettant d’étendre l’espace de stockage initial de 64GB. Un casque audio est également intégré.

Lenovo VR Classroom 2 : un casque VR conçu pour le secteur de l’éducation

Cependant, plutôt que de tenter de concurrencer Facebook et l’Oculus Go frontalement, Lenovo a fait le choix stratégique de cibler une clientèle bien spécifique. Le VR Classroom 2, comme son nom l’indique, est entièrement dédié au secteur de l’éducation.

Les établissements scolaires qui le souhaitent pourront se le procurer pour permettre à leurs élèves d’apprendre grâce à la réalité virtuelle. L’écran 4K devrait d’ailleurs se révéler bien utile pour afficher du texte de façon nette.

Pour l’heure, le prix de vente de l’appareil n’a pas été dévoilé. Les établissements intéressés devront probablement contacter Lenovo pour recevoir cette information…

Cet article Lenovo lance un casque VR autonome destiné aux écoles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Facebook multiplie de manière impressionnante les brevets en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Facebook brevets réalité augmentéee

C’est une découverte particulièrement surprenante qui a été faite par Fairview Research en analysant les brevets  qui ont été déposés au cours de l’année écoulée. Facebook a publié un nombre impressionnants de brevets en réalité augmentée.

Il n’est désormais plus possible de résumer l’entreprise à sa seule fonction première de réseau social. L’entreprise est clairement passée à la vitesse supérieure pour ce qui concerne ses ambitions dans la réalité virtuelle mais aussi désormais dans la réalité augmentée.

Facebook 36e du classement américain

L’étude du nombre de brevets déposés en 2019 place Facebook au 36e rang aux Etats-Unis avec 989 brevets déposés dans l’année. Un chiffre qui est très loin du premier, IBM avec 9.262 brevets, du second, Samung avec 6.469 ou encore de Microsoft avec 3.000 brevets. Cependant, pour l’entreprise de Mark Zuckerberg, on parle d’une croissance incroyable avec un bond de 64% du nombre de brevets par rapport à 2018. Une augmentation qui lui permet aussi d’entrer dans le top 50, puisque le réseau social était 58e en 2018. C’est cependant quand on regarde dans le détail que les choses deviennent intéressantes pour Facebook.

Fait très notable des brevets déposés par Facebook, c’est la catégorie « Optical Elements », qui a augmenté le plus sensiblement avec un total de 169 brevets en 2019.  La majorité de ceux-ci se trouvent dans la sous-catégorie « Heads-Up Display » qui fait référence à des affichages pour la réalité augmentée ou virtuelle. Par ailleurs, dans les autres catégories, on trouve aussi des brevets qui sont liés à l’eye-tracking, au machine learning ou encore à la livraison de contenu online. Autant de facteurs qui prédisent bien l’arrivée d’un casque de réalité augmentée chez Facebook.

Cet article Facebook multiplie de manière impressionnante les brevets en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook baisse le prix du casque VR Oculus Go de 50 euros

Par Bastien L
oculus go baisse prix

Facebook annonce une baisse de prix définitive pour l’Oculus Go. Le casque VR est désormais disponible à partir de 159 euros au lieu de 219 euros.

C’est la saison des chutes de prix, au pays des casques VR. La semaine dernière, HTC annonçait une baisse massive et définitive du prix du HTC Vive Pro.

A présent, c’est au tour de Facebook d’annoncer une réduction permanente pour son casque Oculus Go. En France et dans le reste de la Zone Euro, l’appareil est désormais proposé pour 160 euros au lieu de 219 euros en version 32Go, et 219 euros au lieu de 269 euros pour la version 64Go.

Une décision qui fait probablement suite à l’immense succès du Go lors du dernier Black Friday. Un discount similaire avait alors été mis en place.

Facebook continue à rendre la VR plus abordable

Pour rappel, l’Oculus Go fut lancé en mai 2018. Il s’agit du tout premier casque VR autonome du constructeur. Cet appareil ne propose qu’un tracking 3DoF et un seul contrôleur. La sensation d’immersion et les possibilités d’interaction sont donc considérablement réduites par rapport à un casque comme le Quest.

Cependant, le Go ne se destine pas aux gamers. Il est davantage pensé pour les néophytes et les curieux souhaitant découvrir la réalité virtuelle. Plutôt que de jouer à des jeux vidéo, ce casque est idéal pour visionne des vidéos sur les applications Netflix, Hulu ou encore YouTube.

Son principal avantage était déjà de permettre de découvrir la VR pour un prix abordable. Suite à cette baisse de prix, c’est donc la porte d’entrée vers la réalité virtuelle qui devient encore plus accessible…

Cet article Facebook baisse le prix du casque VR Oculus Go de 50 euros a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Mojo Vision a créé les premières lentilles de contact à réalité augmentée

Par Bastien L
mojo vision lentilles ar

Mojo Vision a créé les premières lentilles de contact à réalité augmentée. Le prototype fonctionne, mais ne sera pas prêt pour le grand public avant au moins deux ans…

D’ici quelques années, les GAFAM comptent commercialiser des lunettes de réalité augmentée capables de remplacer les smartphones. C’est le cas de Facebook, Apple, mais aussi Samsung ou encore Amazon.

Cependant, ces géants de la technologie pourraient être pris de vitesse par une petite startup dont vous n’avez sans doute jamais entendu parler : Mojo Vision. Plutôt que des lunettes AR, cette startup compte brûler les étapes en proposant directement les lentilles de contact pour la réalité augmentée.

Ces lentilles de contact embarquent un minuscule écran capable d’afficher des informations directement dans le champ de vision de l’utilisateur. L’objectif de Mojo Vision est de permettre ” l’invisible computing ” (informatique invisible).

Mojo Vision veut remplacer votre smartphone par des lentilles AR

Pour l’heure, cette lentille AR n’est qu’au stade de prototype et la startup estime que son produit ne sera pas prêt pour le grand public avant au moins deux ans. Cependant, ceux et celles qui ont eu la chance de le tester se disent tous impressionnés.

Dans un premier temps, Mojo Vision compte fournir sa technologie au secteur médical. Elle travaille actuellement avec la FDA sur des lentilles spécialisées destinées aux personnes atteintes de troubles oculaires.

À terme, toutefois, la startup compte bel et bien vendre son produit au grand public. Son objectif est tout simplement de remplacer les smartphones

Cet article Mojo Vision a créé les premières lentilles de contact à réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] VRNRGY Power Pack : donnez un second souffle à votre Quest

Par Gwendal P
test powerpack une

Depuis sa sortie il y a quelques mois, l’Oculus Quest a récolté un franc succès. En effet, ce casque autonome offre de nombreuses possibilités, et par-dessus tout, une liberté accrue par rapport aux autres casques du marché. Pas de câbles ni d’ordinateur nécessaire, le Quest se suffit à lui-même. Cela veut également dire qu’il fonctionne à l’aide d’une batterie. Or, l’utilisateur peut rapidement être frustré s’il est forcé d’interrompre sa partie ou une quelconque vidéo en plein milieu. Pour éviter une telle mésaventure, il existe des solutions pratiques et abordables. Nous testons ici l’une d’entre elles : le Power Pack de VRNRGY.

  • marque : VRNRGY
  • modèle : Power Pack pour Oculus Quest 
  • catégorie : Batterie externe
  • capacité : 7 000 mAh
  • autonomie : Jusqu’à 6h en jeu, 8h pour de la vidéo
  • prix : 58,99 euros
  • disponibilité : disponible

Unboxing

La petite boîte qui accueille le Power Pack est très simple, mais stylée. Elle contient la batterie, les sangles de fixation, la notice d’utilisation en anglais, ainsi que des câbles USB. S’y trouve également un adaptateur micro-USB vers USB-C. 

Design et ergonomie du Power Pack

Le Power Pack de VRNRGY est très compact. Il se fixe à l’arrière de l’Oculus Quest, sur l’arceau souple qui sert à maintenir le casque sur la tête. Livré avec ses propres straps, la manipulation pour l’attacher est très rapide, même si la brève notice n’est qu’en anglais. Le câble qui relie la batterie au casque est à la bonne taille pour ne pas gêner. Il sait également se faire discret pour ne pas déranger l’esthétique générale, même si ce n’est vraiment pas le plus important. 

Les sangles d’attache sont en néoprène respirant. Le Power Pack n’est pas directement au contact du crâne puisqu’un cache, partie intégrante des sangles, fait l’interface entre les deux. Ainsi, ce complément au casque n’est pas gênant, même après de longues sessions de VR. Le poids de la batterie quant à lui est contrebalancé, ou plutôt contrebalance celui du casque. Dans l’ensemble le niveau de confort est bon et le port de ce pack supplémentaire n’est pas désagréable. Nous apprécions particulièrement le côté pratique des sangles et la conception qui s’intègre directement à l’Oculus Quest sans bricolage particulier.

À l’arrière du Power Pack se trouvent les deux entrées USB pour la recharge et la connexion au casque. En outre, une rangée de quatre diodes bleues informe de l’état de charge de la batterie.

Utilisation du Power Pack

Rien de bien sorcier dans l’utilisation de cette batterie externe. Il suffit de l’installer, de la brancher (après avoir bien vérifié que le Quest est chargé à fond), et voilà ! Dans le casque, la jauge de batterie indique que le casque est en charge. Sa propre batterie rentre en jeu seulement quand celle du Power Pack s’est vidée. 

Cela donne une autonomie totale de l’ordre de 6h pour des sessions de jeu. C’est trois fois plus que la durée de vie normale de la batterie du casque autonome d’Oculus. Cette nouvelle période de jeu est suffisante pour satisfaire la plupart des gamers. Ils ont ainsi moins l’inquiétude de voir leurs parties s’interrompre en plein milieu d’un moment crucial. La capacité des batteries de 7 000 mAh aurait pu être revue à la hausse pour atteindre au moins 10 000 mAh et donc proposer une expérience de jeu encore plus longue. Cela aurait cependant pu rendre l’ergonomie du produit moins agréable. Au contraire, l’équilibre est ici bien trouvé entre confort et plaisir.

De plus, il est possible d’allonger encore plus l’autonomie du Quest en remplaçant les batteries du Power Pack. Le modèle spécifique qui s’intègre dans le boîtier de VRNRGY est disponible à l’achat séparément. Cela permet alors de s’approcher des 10 heures de jeu.  

Conclusion

L’autonomie de l’Oculus Quest est un des problèmes du casque et cela peut vite devenir frustrant. C’est pourquoi l’ajout d’une batterie externe est recommandée, si ce n’est nécessaire. Bien sûr il est possible d’acheter un produit lambda et de bricoler quelque chose soi-même. En revanche, il faut s’attendre à un résultat bancal et peu pratique. Le gros avantage du Power Pack de VRNRGY et sa configuration étudiée pour le Quest. Il s’intègre facilement et procure même un confort accru à l’expérience générale. Profitant d’un bon rapport qualité/prix, cet accessoire est indispensable pour les gamers VR invétérés. 

 

Points positifs

  • Batterie externe étudiée pour l’Oculus Quest
  • Session de 6h de jeu
  • Équilibre le poids du casque

Points négatifs

  • On aurait préféré une batterie 10 000 mAh

Cet article [TEST] VRNRGY Power Pack : donnez un second souffle à votre Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC pourrait être contraint à une décision difficile pour la réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
HTC stratégie réalité virtuelle

HTC a été l’un des pionniers de la réalité virtuelle et même une référence en la matière. Malheureusement, l’entreprise est moribonde et devra se réorienter quitte à prendre une décision difficile.

En 2016 sortait deux casques de réalité virtuelle pour PC, le Vive et le Rift d’Oculus à des prix assez similaires. Le Vive était toutefois meilleur et considéré à l’époque comme la Rolls des casques de réalité virtuelle. L’entreprise taïwanaise dépassait d’ailleurs en vente à la filiale de Facebook. Cependant, Oculus a rapidement regagné du terrain notamment grâce à des baisses successives et agressives de prix que l’entreprise asiatique ne pouvait pas suivre.

HTC ne fait plus le poids dans la réalité virtuelle

Depuis cette époque, les choses ont évolué. D’autres concurrents ont connu des déboires comme Google et sa plateforme Daydream, Samsung et son casque Gear VR et même Microsoft avec ses casques Windows Mixed Reality qui rencontrent un succès très mitigé. Dans cette concurrence directe (si l’on exclut le PlayStation VR qui ne fonctionne que sur PS4), c’est Oculus qui a véritablement dégainé le premier avec les casques autonomes avec le Go puis le Quest, véritable succès commercial. HTC n’a sorti que tardivement son casque Cosmos qui, vendu au prix de 699 dollars, a beaucoup de mal à trouver son public.

Le casque Vive Pro ne peut concurrencer le Rift S que sur le marché des professionnels et le Cosmos est boudé. Impossible donc pour HTC de concurrencer Oculus dans une guerre des prix et de produits grand public d’autant plus que le reste de la société avec sa branche téléphonie est aussi dans une situation économique désastreuse. L’arrivée du français Yves Maitre, nouveau patron de l’entreprise est sensée remettre de l’ordre dans la maison et redonner à l’entreprise ses lettres de noblesse. Cela passera toutefois par des décisions à prendre parfois douloureuses.

Vers une nouvelle orientation pour la branche réalité virtuelle

Boudant le salon CES 2020 et face à des perspectives sombres, HTC a toutefois promis qu’il allait prochainement annoncer sa nouvelle vision pour le Vive. Qu’attendre donc de cette annonce ? Il est fort peu probable que l’entreprise annonce de nouveaux produits de réalité virtuelle grand public. D’autant plus qu’Oculus semble avoir une bonne longueur d’avance en ce qui concerne la recherche sur cette technologie. C’est donc sans doute vers les professionnels que l’entreprise taïwanaise devrait se tourner pour continuer à exister dans la VR.

C’est aussi ce que pensent nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, « Upload VR ». Ces derniers pensent que « la dernière chance de HTC de survivre dans l’espace de la réalité virtuelle en tant qu’entreprise réside dans l’entreprise ». Une décision qui ferait s’éloigner HTC du grand public laissant sans doute des consommateurs en difficulté. Cependant, là encore, le marché n’est pas exempt de concurrents. Il existe différents casques très haut de gamme, souvent à plusieurs milliers de dollars destinés aux professionnels notamment du design et de la conception. HTC et son nouveau patron devront donc marcher sur des œufs pour se faire une place au soleil auprès des entreprises.

Cet article HTC pourrait être contraint à une décision difficile pour la réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

VR Power permet de résoudre le problème d’inconfort du Quest

Par Pierrick LABBE
VR Power Oculus Quest

VR Power est un dispositif qui ajoute une seconde batterie à l’Oculus Quest mais permet aussi et surtout de mieux équilibrer le casque et rendre son utilisation nettement plus confortable.

C’est un problème récurrent pour de nombreux casques de réalité virtuelle. Alors que pour certaines personnes le casque s’adapte parfaitement à la morphologie de leur visage, pour d’autres à la forme de visage différente, l’utilisation est désagréable, laissant souvent des espaces par lesquels pénètre la lumière gâchant ainsi l’expérience. L’Oculus Quest présente aussi ce défaut pour certaines personnes. Cette solution permet d’en résoudre le problème et ajoute aussi une seconde batterie bienvenue lors des longues sessions de jeu.

VR Power : plus de batterie et plus de confort pour le Quest

Le dispositif permet d’augmenter considérablement la durée de vie de la batterie de l’Oculus Quest grâce à une seconde batterie qui se place derrière la tête. VR Power est optimisé numériquement sur la base des principales spécifications matérielles et micrologicielles pour fonctionner à des performances maximales dans toutes les conditions. Le dispositif permet ainsi jusqu’à 8 heures de jeu en réalité virtuelle sans avoir à recharger et 10 heures s’il s’agit de vidéos. Le dispositif a été présenté lors du CES 2020 et a convaincu toutes les personnes qui l’ont utilisé.

L’autre gros avantage du VR Power est que, grâce à la batterie externe, le dispositif permet une bien meilleure répartition du poids du casque soulageant très notablement la pression sur le visage et le nez. Cela permet aussi d’éviter que des espaces se créent faisant ainsi entrer la lumière. Le confort d’utilisation est donc très notablement amélioré pour tout le monde. Le dispositif est très facile à attacher et à retirer. Vous pouvez vous procurer le dispositif sur le site du constructeur ici au prix de 59,99 dollars. Les premières livraisons sont prévues à la fin du mois.

Cet article VR Power permet de résoudre le problème d’inconfort du Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft reconnaît des problèmes d’affichage avec son Hololens 2

Par Pierrick LABBE
Problèmes d'affichage HoloLens 2

Depuis le mois de novembre, Microsoft a commencé à envoyer aux premiers utilisateurs le Hololens 2, son nouveau casque de réalité mixte. Cependant, des problèmes d’affichage croissants sont signalés.

Concrètement, ce sont les développeurs qui ont l’appareil entre les mains et autant dire que le résultat ne leur plaît pas à 100%. En effet, de sérieux problèmes de consistance des couleurs sont apparus.

#HoloLens2 The cat is out of the bag…@TonyRogersVAai @CharlieFink @Scobleizer pic.twitter.com/QsHnaMxjHb

— César Berardini (@cesarberardini) December 18, 2019

Problèmes d’affichage : l’Hololens 2, pire que le premier ?

Microsoft a déjà reconnu l’existence du problème d’affichage sur l’HoloLens 2 et a annoncé être en train de discuter avec les utilisateurs qui en ont fait part pour tenter de réussir à régler ces soucis techniques rapidement. Le précédent modèle souffrait déjà du même type de problème, mais c’était plutôt marginal. Là, les rapports qui remontent font état de véritables problèmes et importants. C’est notamment le cas avec un visuel ressemblant à un arc-en-ciel qui apparaît par-dessus les images visualisées.

« Microsoft continue d’investir et d’innover dans le domaine de la technologie d’affichage. Microsoft HoloLens 2 contient un nouveau type d’affichage qui fait plus que doubler le champ de vision de l’HoloLens d’origine et est le résultat d’un ensemble de compromis d’affichage équilibrés. Nous connaissons les rapports de certains développeurs rencontrant des problèmes avec leurs écrans et nous travaillons en étroite collaboration avec eux pour comprendre la cause sous-jacente » a annoncé Microsoft dans un communiqué aux sites spécialisés. Quand on sait que l’appareil coûte tout de même la bagatelle de 3500 dollars, Microsoft devrait sans doute se mettre à régler les problèmes d’affichage rapidement avant d’envisager une commercialisation de ses lunettes.

Cet article Microsoft reconnaît des problèmes d’affichage avec son Hololens 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La bataille judiciaire entre Magic Leap et NReal se poursuit

Par Pierrick LABBE
Bataille judiciaire Magic Leap Nreal

C’est cette semaine que devait initialement commencer le processus judiciaire entre Magic Leap et NReal, son concurrent chinois accusé d’avoir volé des secrets commerciaux.

Concrètement, le fondateur de Nreal a travaillé auparavant à Magic Leap comme ingénieur logiciel, en 2015. Il a ensuite décidé de lancer Nreal Light la même année. Tout allait bien pour lui jusqu’à ce que Magic Leap lance le dossier devant la justice américaine.

Bataille judiciaire : une tentative de médiation en cours

De nouveaux éléments sont apparus dans les dossiers, à quelques jours de l’audience qui était initialement prévue pour commencer le 15 janvier. Concrètement, les deux entreprises ont décidé, suite à ces annonces, de repousser le lancement du procès jusqu’au mois de juin prochain. Ils se sont rencontrés le 3 janvier et ont décidé de tenter une médiation privée, afin de régler la situation entre eux et éviter un long processus judiciaire. Toutefois, rien ne garantit que cela règle le problème. Les deux entreprises pourraient même en ressortir avec l’impression d’avoir raison.

Dans ce cas, le tribunal récupérera donc le dossier judiciaire, sous la tutelle du juge Lucy Koh, déjà connue pour l’affaire Samsung vs Apple. Après une audience initiale en juin, elle a déjà prévu d’organiser un éventuel procès au mois d’octobre 2021. Une très longue attente donc qui pourrait donner l’avantage à Nreal. Le modèle beaucoup plus discret et moins cher que Magic Leap semble avoir les faveurs des spécialistes à l’heure actuelle. Surtout, pour Magic Leap, le problème se trouve dans toutes les autres entreprises qui lancent déjà des produits similaires.

Cet article La bataille judiciaire entre Magic Leap et NReal se poursuit a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus : des problèmes reportés depuis la dernière mise à jour

Par Pierrick LABBE
Problèmes Oculus mise à jour

Les propriétaires de l’Oculus Rift, du Rift S et ceux ayant l’Oculus Quest avec le Link notent des problèmes de latence et de performance depuis la mise à jour V12 du logiciel.

C’est sur la plateforme Reddit et sur les forums Oculus que les signalements ont émergé en premier. On compte désormais plusieurs centaines d’utilisateurs qui se plaignent de différents bugs et autres dysfonctionnements.

Problèmes Oculus, de sérieux soucis de performance

De quel type de problèmes parle-t-on ? Il s’agirait principalement de bégaiements, de saccades ou encore de disparition de frames à l’écran. Les problèmes seraient apparemment présents sur une très large variété de jeux. Bien sûr, on trouve aussi régulièrement des problèmes de ce genre dans les jeux non-VR en ligne. Cependant, l’expérience en réalité virtuelle fait que les utilisateurs y sont là nettement plus sensibles. Cela peut en effet se révéler très désagréable, rendre malade, sans même parler de la disparition du sentiment d’immersion.

Signe que le sujet semble pris au sérieux, un représentant de Facebook a demandé aux internautes de faire des rapports de bugs en donnant les informations sur leurs machines. Quand on sait la propension de l’entreprise de Mark Zuckerberg a faire les choses discrètement, on ne peut qu’être surpris de cette annonce publique. Surtout, le problème majeur pour les utilisateurs est que le logiciel de l’Oculus ne permet pas d’annuler une mise à jour. Impossible donc d’échapper aux problèmes à l’heure actuelle. Reste désormais à savoir combien de temps sera nécessaire pour une mise à jour corrective.

Cet article Oculus : des problèmes reportés depuis la dernière mise à jour a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le casque VR Valve Index est en rupture de stock dans le monde entier

Par Bastien L
valve index rupture stock

Le casque VR Valve Index est actuellement en rupture de stock dans le monde entier. Valve espère parvenir à produire plus d’unités et répondre à la demande avant le lancement du jeu Half-Life : Alyx…

Depuis le lancement des premiers casques VR pour PC en 2016, la réalité virtuelle n’a jamais vraiment réussi à convaincre le grand public. Cependant, le lancement imminent du jeu Half-Life : Alyx pourrait changer la donne.

Ce jeu développé par Valve est le premier opus de la célèbre saga Half-Life depuis 13 ans, et de nombreux gamers sont prêts à tout sacrifier pour pouvoir y jouer. Pour ce faire, beaucoup sont même prêts à investir dans un casque VR et un PC VR-Ready.

Cependant, Valve lui-même pourrait avoir du mal à répondre à la demande pour son propre casque. Alors que les livraisons pour le Valve Index étaient déjà repoussées en novembre 2019, l’appareil est désormais en rupture de stock dans le monde entier.

Sur la page Steam française du casque VR, le bouton ” acheter ” est remplacé par un bouton ” m’avertir “. Ceci concerne aussi bien le pack complet que le casque seul ou ses différents accessoires. Les utilisateurs recevront une notification lorsque les stocks seront à nouveau remplis.

Le Valve Index de retour avant la sortie de Half-Life : Alyx ?

La situation est la même dans 31 pays dont le Royaume-Uni, les États-Unis ou le Canada. Seul le Japon semble être épargné par cette pénurie générale. Sur la page japonaise, le casque seul ou avec les contrôleurs est encore disponible à l’achat. En revanche, les kits complets, les contrôleurs seuls et les stations de tracking seules sont indisponibles.

De toute évidence, cette rupture de stock représente un manque à gagner pour Valve. C’est aussi regrettable pour les joueurs, qui devront se tourner vers un autre casque alors que l’Index permet de profiter de l’expérience Half-Life : Alyx à 100%.

Cependant, l’entreprise américaine affirme travailler dur pour produire plus d’unités et répondre à la demande. On peut donc espérer que l’appareil soit à nouveau disponible avant le lancement du jeu prévu pour mars 2020…

Cet article Le casque VR Valve Index est en rupture de stock dans le monde entier a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pimax déploie (à nouveau) son service client en Chine

Par Pierrick LABBE
Pimax service client

Kevin Henderson, l’un des responsables de Pimax, a révélé dans une interview que l’entreprise allait de nouveau assurer le service client depuis la Chine. On fait le point sur ce changement de stratégie.

Pour ceux qui ne connaissent pas Pimax, l’entreprise lance des casques de réalité virtuelle avec un large Field of View (FOV) et une excellente résolution. Lancée en 2016, elle a surtout été connue du grand public grâce à une campagne de financement participatif sur Kickstarter.

Service client : Pimax mise sur l’efficacité avant tout

De façon surprenante, Pimax ne fait pas, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce choix uniquement pour des raisons économiques. En effet, le responsable de l’entreprise est revenu de façon détaillée sur la situation du service client. Concrètement, des bureaux avaient été créés aux Etats-Unis et devaient initialement voir le jour en Europe. Une décision qui avait été prise pour garantir que les clients soient confrontés à des personnes parlant, leur langue ou à minima une qui s’en rapproche. Cependant, dans les faits, ces bureaux ne contribuent plus forcément et ce sont les bureaux de Shanghai qui assuraient la majorité de la charge de travail.

Il s’agit d’une bascule complète pour Kevin Henderson qui avait fait des bureaux de service client aux Etats-Unis une véritable priorité. Son CV indique même qu’il était en charge des opérations aux Etats-Unis et en Europe, autant dire que ses fonctions pourraient sensiblement se réduire dans les prochains temps. De façon surprenante, l’interview accordée à MRTV a désormais disparu d’Internet, comme le note UploadVR. On ignore ce qu’il s’est passé.

Cet article Pimax déploie (à nouveau) son service client en Chine a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Teslasuit, un concept de combinaison haptique électrique qui marche vraiment ?

Par Pierrick LABBE
Teslasuit combinaison haptique électricité

L’entreprise londonienne Teslasuit a imaginé une combinaison haptique foncièrement différente de la concurrence. Plutôt que de simuler le sens du toucher, on se concentre ici sur des décharges d’électricité.

Nos confrères du site Road To VR, ont eu l’occasion de le tester à l’occasion du CES 2020. Une expérience très particulière, comme ils l’expliquent eux-mêmes.

TeslaSuit : une combinaison haptique qui utilise l’électricité

Première leçon, à la différence d’un gant ou d’une veste, ce n’est pas une combinaison haptique que l’on peut porter par-dessus des vêtements habituels. Il faut donc tout quitter pour profiter entièrement de l’expérience. A noter que si le modèle proposé au CES 2020 se concentre uniquement sur l’électricité, un autre proposait notamment le retour thermique. Les niveaux de puissance ont donc besoin d’être calibrés au lancement, avec des capteurs placés sur l’avant et l’arrière des jambes, du torse, des épaules ou encore des bras. Si les niveaux ne sont jamais trop élevés pour faire mal, ils peuvent tout de même se révéler surprenants.

Une légère électrocution, comme c’est le cas ici, aurait l’avantage de pouvoir faire entrer une leçon durablement dans le cadre d’une expérience de formation avec la combinaison. Pour du gaming, avec les tirs ou les explosions parfaitement reproduits, la combinaison haptique se révèle être séduisante. Cela marche aussi cependant avec la sensation de la pluie par exemple, qui tombe sur les épaules. L’objectif semble être de cibler les domaines de la sécurité, du sport ou encore de la rééducation physique mais surtout, l’équipement se révèlerait aussi peu pratique, notamment à cause de la sueur ou de la chaleur à l’intérieur.

Cet article Teslasuit, un concept de combinaison haptique électrique qui marche vraiment ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC réduit considérablement le prix du Vive Pro

Par Pierrick LABBE
HTC Vive Pro prix réduit baisse tarif

Dans une stratégie très agressive économiquement, HTC a décidé de casser les prix de son casque professionnel de réalité virtuelle, le Vive Pro. Il est désormais moins cher que le Cosmos.

Dans beaucoup de cas, la question du prix du casque de réalité virtuelle est un facteur décisif au moment de passer à l’achat. C’est sans doute pour cela que HTC a décidé de baisser considérablement ses tarifs et se repositionner sur le marché.

600 dollars pour un Vive Pro

Peut-être faut-il y voir la conséquence de la démocratisation de la réalité virtuelle, mais aussi l’augmentation du nombre d’acteurs sur le marché, y compris professionnel, comme le CES 2020 en fournit une nouvelle démonstration. Le Vive Pro est désormais vendu à 599 dollars pour le casque seul (sur le site français il apparaît encore à 659 euros). Un chiffre qui correspond à une baisse très sensible puisque c’est plus de 200 dollars  et 220 euros de différence avec le prix jusque-là en vigueur.

Surtout, cela rend le casque moins cher que son équivalent normalement pensé pour le grand public, le Vive Cosmos, vendu à 699 dollars (799 euros) mais avec deux contrôleurs toutefois. A noter que le Cosmos bénéfice aussi de capteurs pour le tracking ce que n’a pas la version Pro du casque de HTC. La différence de prix entre les deux casques peinait donc à se justifier jusque-là. Le prix d’ailleurs pour un pack, reste encore très élevé alors que les standards de qualité du Vive Pro à sa sortie en 2018 ont été surpassés désormais par d’autres casques.

Cet article HTC réduit considérablement le prix du Vive Pro a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

CES 2020 : les très impressionnantes « VR Glasses » de Pico

Par Pierrick LABBE
VR Glasses Pico CES 2020

Comme tous les ans, le CES 2020 est l’opportunité pour de nombreuses entreprises de démontrer leurs prototypes, leurs appareils en développement qui pourraient définir la technologie de demain. Pico vient d’en faire une brillante démonstration avec ses VR Glasses.

Pico Interactive a donc fait du CES 2020 un panel de choix pour présenter son Pico Neo 2, un casque de réalité virtuelle doté d’Eye Tracking et destiné au marché professionnel, mais aussi son nouveau prototype qui sortira en 2020.

Des VR Glasses compactes et prêtes à l’emploi

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’agit d’une très bonne surprise de ce CES 2020. Des Pico « VR Glasses » qui se déclinent sous forme d’accessoire que l’on connecte à son smartphone. C’est très inspiré de ce que Qualcomm désigne sous le nom de « XR Viewers ». Au programme, des lunettes de réalité virtuelle offrant une résolution plutôt honnête puisque l’on parle de deux écrans LCD 1600 x 1600, pour un poids de seulement 120 grammes. Autant dire que vous aurez l’impression d’avoir des lunettes classiques sur les yeux, à la différence de beaucoup d’autres modèles.

L’interface montrée à l’occasion du CES 2020 est très similaire à celle que l’on pouvait voir sur le DayDream Cela permet de lancer des vidéos ou encore des jeux. Pico annonce un field of view (FOV) de 90° et aussi un tracking 3Dof (et un contrôleur du même acabit). On aimerait bien avoir un peu plus à ce niveau là.  Peut-être pour le lancement officiel des VR Glasses de Pico qui devrait arriver dans le courant de l’année 2020.

Cet article CES 2020 : les très impressionnantes « VR Glasses » de Pico a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Mark Zuckerberg annonce la révolution de la réalité augmentée d’ici 10 ans

Par Bastien L
facebook lunettes ar révolution

Selon Mark Zuckerberg, CEO de Facebook, la réalité augmentée pourrait représenter une véritable révolution technologique pour nos sociétés. Or, d’après ses prédictions, cette révolution aura lieu d’ici la fin des années 2020…

Depuis maintenant dix ans, Mark Zuckerberg, le créateur et CEO de Facebook, profite de la nouvelle année pour se fixer publiquement un défi à relever. Cette année toutefois, à l’aube de 2020, le célèbre entrepreneur a préféré dévoiler ses prédictions pour la prochaine décennie.

Dans un billet publié sur Facebook, Zuckerberg annonce notamment ” des lunettes de réalité augmentée révolutionnaire qui redéfiniront notre rapport à la technologie “ au cours des années 2020.

Selon lui, ” la plateforme technologique des années 2010 était le téléphone mobile “. Il estime que ceci restera le cas pendant une majeure partie de la décennie, mais que le smartphone cèdera sa place aux lunettes AR avant qu’elle s’achève.

Mark Zuckerberg pense que la réalité augmentée peut transformer la société

Même s’il reconnaît que ” la plupart des premiers appareils semblent encombrants et contraignants “, il est persuadé que les lunettes AR seront ” les plateformes technologiques les plus sociales et humaines que nous ayons jamais créées “.

D’après ses prévisions, la réalité augmentée pourrait notamment permettre de remédier à des problèmes sociaux tels que le coût de l’immobiliser ou les inégalités géographiques. Grâce à cette technologie, n’importe qui pourra accéder à n’importe quel emploi depuis chez lui.

Nous pourrons donc vivre là où nous le souhaitons, et travailler à distance comme si nous étions sur place. Une possibilité également mise en lumière par Microsoft et son système Holoportation

Jusqu’à présent, depuis le rachat d’Oculus en 2014, la réalité virtuelle est la seule technologie immersive explorée par Facebook. Cependant, la firme a confirmé à plusieurs reprises qu’elle développe des lunettes de réalité augmentée qui pourraient être lancées entre 2023 et 2025. De fait, la révolution annoncée par Mark Zuckerberg pourrait être le fruit des efforts de sa propre entreprise

Cet article Mark Zuckerberg annonce la révolution de la réalité augmentée d’ici 10 ans a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Link : le câble de 5 mètres officiel disponible dans le monde entier

Par Pierrick LABBE
Câble Oculus Link officiel disponible

Bonne nouvelle pour ceux qui veulent profiter du câble officiel pour l’Oculus Link. Il peut désormais être envoyé dans 22 pays, dont les destinations européennes ce qui inclus la France.

Pour ceux qui voulaient profiter de l’Oculus Link jusque-là en France, il fallait se rabattre sur une méthode de bricolage ou prendre son mal en patience pour en faire l’acquisition à sa sortie. Les choses changent avec sa sortie officielle.

Oculus Link, officiel mais encore un service en beta

Pour ceux qui n’auraient pas encore découvert Oculus Link, il s’agit de la nouvelle fonctionnalité qui permet de connecter votre casques Oculus Quest à votre PC comme s’il s’agissait d’un casque de réalité virtuelle pour PC classique. Cela permet aux propriétaires du casques qui ont un PC gamer de profiter du catalogue de jeux de l’Oculus Rift ou de SteamVR. Cependant, jusque-là, il n’y avait pas de câble officiel supérieurs à 3 mètres, à moins d’utiliser des extensions qui pouvaient nuire à la qualité du signal.

On savait déjà que le câble de Facebook allait être disponible à court terme. C’est désormais le cas, puisque Facebook peut l’envoyer dans les 22 pays ou l’Oculus Quest peut déjà être livré. Vous pourrez donc abandonner le modèle sur lequel vous aviez jeté votre dévolu en attendant, notamment le câble Anker qui était la meilleure alternative possible. L’avantage du câble officiel est qu’il est en fibre optique, et peut donc transmettre 6 Gbits/s sur 5 mètres et les 3A de puissance qui permet de le recharger en même temps.

Cet article Oculus Link : le câble de 5 mètres officiel disponible dans le monde entier a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Nintendo réfléchit à un jeu vidéo en réalité augmentée

Par Bastien L
nintendo réalité augmentée

Dans un entretien accordé à Nikkei, le président de Nintendo, Shuntaro Furukawa, affirme que la réalité augmentée compte parmi les technologies auxquelles l’entreprise japonaise s’intéresse de près pour le futur du jeu vidéo…

Avec sa console portable 3DS lancée en 2011, Nintendo fut l’une des premières grandes entreprises à se lancer dans le domaine de la réalité augmentée. Plusieurs démos de jeux AR étaient fournis avec la console, ainsi que des cartes grâce auxquelles on pouvait visualiser des statues à l’effigie de personnages populaires créés par la firme japonaise.

Depuis lors toutefois, la réalité augmentée a beaucoup évolué et Nintendo n’a pas vraiment poursuivi sa percée dans ce domaine. Certes, le jeu Pokémon Go est probablement l’application AR la plus populaire à ce jour, mais le géant nippon n’est pas directement impliqué dans le développement de ce jeu.

Cependant, dans une récente interview accordée à Nikkei, le Président de Nintendo, Shuntaro Furukawa, affirme que la réalité augmentée ” compte parmi les nombreux aspects auxquels nous nous intéressons “.

Selon lui, les équipes de développement hardware de Nintendo évaluent toutes les nouvelles technologies disponibles et s’entretiennent avec les développeurs logiciels. Si une technologie semble pertinente pour un jeu vidéo, elle sera utilisée.

De fait, si Nintendo détermine que la réalité augmentée peut permettre de créer un jeu intéressant, il est tout à fait possible qu’elle l’exploite. Il est donc possible que la firme lance prochainement son propre jeu AR pour la Nintendo Switch ou même pour les smartphones

Vers des lunettes AR Nintendo ?

En laissant libre cours à son imagination, on pourrait par exemple imaginer un jeu Mario en réalité augmentée dans lequel le joueur devrait véritablement courir, sauter ou grimper dans le monde réel pour attraper des pièces virtuelles ou écraser des Goombas. Il ne s’agit toutefois que d’une possibilité parmi tant d’autres.

De manière alternative, Nintendo pourrait aussi décider de lancer ses propres lunettes de réalité augmentée en guise de console portable d’un genre nouveau. Il lui serait possible d’adapter toutes ses franchises cultes en jeux AR.

Cependant, il est probable que la firme du pays du soleil levant aborde la réalité augmentée avec prudence. Par le passé, elle a rencontré un succès plutôt mitigé en se lançant avant tout le monde sur le marché de la réalité virtuelle avec son casque Virtual Boy dans les années 90 ou plus récemment avec le VR Labo Kit de la Switch

Cet article Nintendo réfléchit à un jeu vidéo en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

0glasses veut venir défier Nreal, dans un duel sino-chinois

Par Pierrick LABBE
0glasses lunettes AR

C’est un véritable petit clone de Nreal qui a été présenté à l’occasion du CES 2020 par 0glasses, s’inscrivant dans la ligne droite du modèle présenté l’an dernier, à la même occasion. On fait les présentations.

Avec Nreal Light, un modèle avant tout pensé pour les consommateurs, l’entreprise chinoise a inspiré de nombreux concurrents en Asie, cherchant à dupliquer son modèle plutôt efficace. C’est notamment le cas de cette autre start-up chinoise qui vient de présenter ses lunettes de réalité augmentée lors du salon CES 2020.

0glasses, un adversaire sérieux pour Nreal ?

0glasses a donc présenté son propre modèle de lunettes connectées avec les « Real X » présentées ce mardi à l’occasion du CES 2020. De quoi s’agit-il concrètement ? D’un modèle qui ne pèse que 70 grammes, qui suit la tendance des lunettes de vie plutôt bien dessinées de Nreal Light et se décline en noire, turquoise ou saumon. D’un point de vue technique on compte sur un affichage 1080 p, et un FOV (field of vision) de 50° qui peut notamment être utilisé pour jouer à des jeux, regarder des vidéos en streaming ou utiliser des applications.

Comme beaucoup d’autres concurrents, ces lunettes sont liées à un petit processeur portable, mais peut aussi être lié à votre smartphone Android ou à un équipement Windows. D’un point de vue la réalité augmentée, l’entreprise promet 6DoF, tracking, détection des lieux, suivi des images, reconnaissance vocale et manuelle ou encore multi-touche. L’intégration d’un système d’eye-tracking ferait aussi partie des solutions envisagées par 0glasses pour RealX. Les premières livraisons devraient avoir lieu dans le premier trimestre 2020, sans doute exclusivement en Chine pour l’instant.

Cet article 0glasses veut venir défier Nreal, dans un duel sino-chinois a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Qualcomm annonce les premiers casques Snapdragon XR2 pour fin 2020

Par Bastien L
qualcomm snapdragon xr

Les puces Snapdragon XR de Qualcomm équipent désormais plus de 30 casques VR et AR autonomes. La première vague de casques embarquant la puce XR2 est attendue pour le second semestre 2020…

Leader incontesté sur le marché des puces pour smartphones, Qualcomm est depuis longtemps convaincu que la réalité virtuelle et augmentée représente le futur des technologies mobiles. La firme américaine s’est investie très tôt sur ce marché en lançant ses puces Snapdragon XR.

Actuellement, selon le Directeur de la XR de Qualcomm, Hugo Swart, les puces Snapdragon équipent déjà plus de 30 casques VR et AR. Parmi ces appareils, on compte les références du marché tels que l’Oculus Quest et l’Oculus Go, le HTC Vive Focus ou encore le Microsoft HoloLens 2.

En fournissant ses VRDK (Virtual Reality Development Kits) aux partenaires intéressés, et en les connectant avec des fournisseurs de confiance, Qualcomm les a aidés à accélérer le lancement des casques VR / AR sur le marché.

Plus de 30 casques VR / AR embarquent le Qualcomm Snapdragon XR1

Désormais, la firme domine le marché de la XR mobile et a réussi à semer ses concurrents tels que Intel, NVIDIA et AMD sur ce secteur. Avec le lancement récent du Snapdragon XR2, elle devrait parvenir à maintenir son hégémonie.

Contrairement au XR1, conçu pour les casques bas de gamme, le XR2 est dédié aux casques haut de gamme et offre une compatibilité avec le nouveau réseau mobile 5G. Cependant, Qualcomm profite du CES 2020 pour expliquer que la radio 5G ne sera qu’un composant optionnel.

L’Américain suggère en outre qu’un nouveau design de référence VRDK basé sur le XR2 sera prochainement révélé. On peut s’attendre à une présentation lors du MWC qui se déroulera le mois prochain à Barcelone. Par ailleurs, Qualcomm estime que les premiers casques équipés du XR2 devraient être commercialisés dans le courant du second semestre 2020…

Cet article Qualcomm annonce les premiers casques Snapdragon XR2 pour fin 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

VRgineers présente son nouveau casque VR lors du CES 2020

Par Pierrick LABBE
VRgineers nouveau casque de réalité virtuelle

C’est un moment attendu pour l’entreprise VRgineers, déjà connue pour son casque professionnel XTAL. Sa nouvelle version va être présentée dans les prochains jours. Petite introduction.

Il y a deux ans, l’entreprise présentait XTAL son casque à très grand champ de vision et lui a apporté des petites modifications depuis de façon régulière. Cependant, cette fois, c’est une vraie petite révolution.

Un casque nommé « 8K » par VRgineers

Au programme donc un nouveau casque de réalité virtuelle qui apportera une « image de qualité significativement meilleure et aussi plus lisible ». Concrètement, leur casque ultra large avec un grand FOV (field of vision) proposera un affichage de 4 k par œil avec des écrans LCD, ce qui amène l’entreprise à le surnommer « 8K ». VRgineers annonce aussi des objectifs améliorés, un module vidéo complètement pour les applications en réalité augmentée ou encore un support de casque pour le fixer dans des applications de simulation.

Du côté du design, il ne devrait pas y avoir de nouvelle modification. Le FOV sera aussi inchangé à 180°, eye-tracking, streamVR Tracking et hand-tracking Ultraleap. Du côté du tarif, le nouveau casque est annoncé au même prix que l’ancien, 6.190 euros, mais cela demande encore toutefois confirmation. Une mise à jour logicielle devrait aussi être déployée dans le premier trimestre qui concernera l’ancien et le nouveau casque qui permettra d’avoir une meilleure perception de la taille et des profondeurs. En théorie, cela devrait notamment compenser les problèmes de distorsions déjà vus sur ce casque. VRgineers frappe de nouveau mais en s’adresant à un public de professionnel.

Cet article VRgineers présente son nouveau casque VR lors du CES 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

CES 2020 : Nreal présente Android en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Nreal CES 2020

A l’occasion du grand salon américain, l’entreprise chinoise Nreal a annoncé pouvoir afficher vos applications classiques dans votre environnement avec ses lunettes de réalité augmentée.

A l’heure actuelle, Apple a plutôt une longueur d’avance sur Android dans le domaine de la réalité augmentée. Cependant, le constructeur chinois pourrait bien contribuer à changer les choses.

Quelle date pour les lunettes de Nreal ?

L’entreprise a été lancée en 2017 avec l’objectif de commercialiser des lunettes de réalité augmentée légère et efficaces, avant les autres géants du marché. Leur premier modèle, nommé Nreal Light possédait une vraie différence avec ce que l’on voit habituellement. La puissance n’est pas dans les lunettes, mais dans un petit pack connecté ou sur votre téléphone Android. Reste qu’il faut que ce dernier soit plutôt récent. Nreal exige en effet au moins la puce Snapdragon 855. Au programme, on trouve donc par exemple le Samsung Galaxy S10, le Pixel 4, le One Plus 7 ou encore le Galaxy Note 10. Les modèles plus récents ne devraient pas avoir de problèmes.

Leur kit développeur a été ouvert à la précommande à partir du mois de novembre, pour un prix de 1.200 dollars. A terme, les lunettes devraient être vendues autour de 500 dollars. Les premières livraisons sont attendues au printemps 2020 mais leur mise à jour logicielle annoncée au CES 2020 rend les choses beaucoup plus intéressantes puisque « Nebula », c’est son nom, pourrait concrètement augmenter n’importe quelle application, comme Messenger ou encore Whatsapp mais aussi les jeux , les mails ou encore Netflix. Plusieurs applications pourraient être utilisées en même temps et les lunettes se souviendraient de ce que vous avez utilisé dans une pièce en particulier.

Cet article CES 2020 : Nreal présente Android en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

CES 2020 : Pimax fait des annonces multiples et présente Artisan

Par Pierrick LABBE
Pimax 8K CES 2020

Pimax frappe fort lors du CES 2020 avec différentes annonces alléchantes. Le Vision 8K X VR est entré en production de masse, le taux de rafraîchissement a été augmenté pour toute la gamme et le constructeur parle de son futur casque, Artisan…

La version 2020 du CES s’annonçait assez fade en l’absence de déclaration majeure d’Oculus et HTC qui reste très discret. C’était sans compter avec l’entreprise chinoise qui ne cesse de surprendre même si les retards ternissent son image. La firme de Shanghai vient de faire différentes annonces particulièrement intéressantes.

Le Vision 8K X VR est enfin entré en production de masse

Après une campagne Kickstarter très réussi, le premier casque VR grand public à double résolution 4K au monde et offrant 200 degrés de champ de vision, le Pimax 8K, devait être livré à partir de janvier 2018. Cependant, les retards et reports se sont accumulés afin de peaufiner le produit au grand dam des milliers de contributeurs. Cette fois l’entreprise chinoise vient officiellement d’annoncer que le casque était entré en production de masse. Aucune date n’a cependant été donnée quant aux premières livraisons ni sa disponibilité en boutique.

Pimax a aussi annoncé avoir amélioré le taux de rafraîchissement de sa gamme de casques de réalité virtuelle. Le casque Vision 5K Super propose des taux de rafraîchissement de 90/120/160/180 Hz avec un champ de vision de 200 ° / 180 ° / 150 ° en diagonale. Le vision 8K X quand à lui est désormais capable d’atteindre 120 Hz et le Vision 8K plus, une fréquence de 110 Hz.

Pimax dévoile Artisan, son casque d’entrée de gamme

Pimax a aussi profité du salon CES 2020 pour présenter Artisan, un nouveau casque d’entrée de gamme qui vient compléter l’offre de l’entreprise chinoise. Une fuite avait déjà permit d’en savoir un peu plus sur ce casque VR accessible. Ce casque qui sera commercialisé au prix de 449 dollars proposera des taux de rafraîchissement de 72, 90 et 120 Hz avec un champ de vision de 170 degrés. La résolution des écrans est de 1.700 x 1.440 pixels. Le casque prendra en charge le suivi Steam VR 1.0 et 2.0 avec 6 degrés de liberté.

Cet article CES 2020 : Pimax fait des annonces multiples et présente Artisan a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC boude le CES mais donnera ensuite sa nouvelle vision pour le Vive

Par Pierrick LABBE
HTC Vive vision CES 2020

HTC se montre très discret pendant le salon CES 2020. Le constructeur taïwanais n’y donnera aucune conférence, ne présente aucune nouveauté mais réserve une annonce pour l’après…

Le groupe taïwanais autrefois l’un des leaders en téléphonie mobile a connu une grosse perte d’activité et une restructuration douloureuse. Son casque Vive sorti en 2016 était, à l’époque, le meilleur sur le marché et dominait même l’Oculus Rift. La firme a ensuite sorti quatre casques orientés vers les professionnels, le Vive Pro et Vive Focus en 2018 ainsi que Vive Pro Eye et Vive Focus Plus en 2019. Elle a aussi sorti le Vive Cosmos davantage grand public. La concurrence avec Oculus étant dominé par la filiale de Facebook, l’entreprise asiatique a du changer de stratégie. Un changement incarné aussi par son nouveau patron, le français Yves Maître.

HTC donnera sa vision pour le Vive après le CES

Contacté par nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, « Upload VR », HTC a confirmé qu’il ne ferait aucune annonce durant le CES et bien que présent sur le salon, sa présence sera discrète. Le groupe taïwanais a toutefois répondu à nos confrères : « Nous avons de grandes choses en perspective pour 2020 et une nouvelle vision pour VIVE que nous avons hâte de partager avec vous ».

Cette « nouvelle vision pour Vive » est assez intrigante et fait l’objet de spéculations. Le Vive cosmos connait un succès très limité et un accueil critique. Difficile d’imaginer HTC vouloir venir de nouveau taquiner Oculus sur le marché de la réalité virtuelle grand public. C’est donc sans doute vers le marché professionnel que le groupe souhaite s’orienter… à moins qu’il nous réserver une grosse surprise. Il faudra donc attendre quelques semaines, peut-être jusqu’au Mobile World Congress de Barcelone qui se tiendra fin février. Le constructeur taïwanais sera effectivement bien présent lors du salon sans doute avec de nouveaux téléphones.

Cet article HTC boude le CES mais donnera ensuite sa nouvelle vision pour le Vive a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Panasonic lance les premières lunettes VR UHD HDR au CES 2020

Par Bastien L
panasonic vr steampunk

Panasonic dévoile des lunettes de réalité virtuelle au CES 2020. Légères et confortables, ces lunettes VR au design steampunk sont aussi les premières à proposer le HDR avec une définition UHD…

Présent au CES 2020, Panasonic Corporation vient de dévoiler ses lunettes de réalité virtuelle. L’appareil présente un design rappelant le courant steampunk, inspiré par la première révolution industrielle. En plus de ce style esthétiquement original, ces lunettes se révèlent aussi confortables que des lunettes ordinaires pour l’utilisateur.

Cependant, au-delà de son design, ce casque VR est surtout le premier à proposer le HDR (High Dynamic Range) avec une définition UHD. L’écran micro-OLED a été développé en partenariat avec l’Américain Kopin Corporation2, et se distingue par l’absence d’effet de grille et d’artefacts visuels.

Panasonic condense ses technologies dans une paire de lunettes VR

En outre, les technologies audio et visuelles de Panasonic ont été incorporées à ce nouvel appareil. On retrouve notamment les technologies de traitement de signal initialement développées pour les télévisions et les lecteurs Blu-ray, les technologies acoustiques de la gamme de produits audio Technics, ou encore les technologies optiques des appareils photo numériques LUMIX.

Ces technologies ont permis à la firme japonaise de proposer une haute qualité de son et d’image dans un format particulièrement compact et léger. Plutôt que de devoir utiliser un serre-tête pour revêtir ce casque, il suffit de placer les branches sur ses oreilles comme celles de lunettes ordinaires.

Avec cet appareil, Panasonic souhaite surfer sur la vague 5G qui s’apprête à déferler sur le monde en 2020. La firme souhaite que ses lunettes VR mobiles puissent être utilisées pour une large variété d’applications

Cet article Panasonic lance les premières lunettes VR UHD HDR au CES 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Samsung dévoile ses lunettes AR sans dire un mot au CES 2020

Par Bastien L
samsung lunettes ar ces 2020

Au beau milieu d’une démo pour une plateforme dédiée au fitness, Samsung a soudainement dévoilé une paire de lunettes de réalité augmentée. Pour l’heure, on ignore toutefois s’il s’agit d’un produit à venir puisque la marque s’est abstenue de faire le moindre commentaire !

Il s’agit probablement du lancement de produit le plus bizarre et incongru de ces dernières années. Et à vrai dire, personne n’est vraiment sûr qu’il s’agisse d’un lancement de produit…

La scène s’est déroulée au CES 2020 de Las Vegas. Samsung était en train de présenter sa plateforme analytique Gait Enhancing & Motivating System (GEMS). Dédiée au fitness, cette plateforme repose sur un exosquelette équipé de capteurs pour collecter les données sur l’exercice physique et les analyser.

Soudain, sans le moindre préavis, la représentante de l’entreprise a dégainé une paire de lunettes de réalité augmentée en accompagnant son geste d’un simple commentaire : ” je vais mettre mes lunettes AR “.

L’appareil présente un design similaire aux lunettes AR Nreal Lite, relativement compact et léger bien que plus proche des lunettes de ski que des lunettes de soleil. En utilisant des commandes gestuelles, l’employée de Samsung a pu sélectionner sa session d’exercices physiques tandis qu’un coach virtuel est apparu devant elle.

Néanmoins, à aucun moment, la représentante n’a pris la peine d’ajouter des précisions sur cet appareil ou sur ses caractéristiques techniques. On ignore donc totalement, à l’heure actuelle, s’il s’agit d’un futur produit ou d’un simple prototype spécialement conçu pour la présentation du GEMS.

Samsung : la stratégie de la discrétion pour devancer les rivaux ?

Entendons-nous bien : les lunettes présentées durant cette démonstration pourraient faire partie du GEMS, au même titre que l’exosquelette, et se limiter à cet usage. Alternativement, le GEMS pourrait être compatible avec toutes les lunettes AR et ce prototype ne serait alors conçu que pour en faire la démonstration. Cependant, il peut aussi s’agir d’un véritable produit révélé pour la première fois.

Bien que surprenante, cette démonstration pourrait alors être un excellent stratagème de la part de Samsung. En dévoilant cet appareil, le géant coréen a su capter sans difficulté l’intérêt du public et des médias. La preuve : nous sommes en train d’en parler !

Le colosse coréen a déjà déposé plusieurs brevets pour des lunettes AR, et on sait donc déjà qu’il compte parmi les géants de la tech qui comptent se lancer sur ce marché. Cependant, en évitant de faire le moindre commentaire, la firme asiatique limite les attentes et les exigences autour de cet éventuel produit.

Ce n’est pas le cas de Facebook et Apple, qui ont tous deux repoussé le lancement de leurs lunettes AR de plusieurs années pour prendre le temps de les perfectionner pour ne pas décevoir les consommateurs.

Les lunettes Apple étaient attendues pour 2020, mais ne devraient finalement pas sortir avant 2023. De même, Facebook a récemment laissé entendre que ses lunettes ne seraient pas parachevées avant 2030.

De fait, Samsung pourrait prendre de vitesse ses rivaux américains en lançant prochainement un premier modèle de lunettes de réalité augmentée. Cet appareil ne sera probablement pas parfait, mais la firme de Séoul n’a pas promis monts et merveilles…

Cet article Samsung dévoile ses lunettes AR sans dire un mot au CES 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest 2 : vers une version 2 du casque autonome de Facebook ?

Par Pierrick LABBE
OOculus Quest 2 année 2020

Alors que l’on a fait le point sur l’année 2019 et que l’on se projette sur celle de 2020, la question de l’Oculus Quest 2 se pose. Facebook sortira-t-il un nouveau casque autonome ?

Bien que Facebook n’ait jamais donné aucun chiffre de ventes de l’Oculus Quest, tout porte à croire qu’il s’agit d’un véritable succès commercial pour le géant des réseaux sociaux. L’approvisionnement n’a pas pu être à la hauteur et le casque autonome a connu deux périodes de rupture de stock. La première peu après son lancement et la seconde tout récemment, peu avant noël avec un réapprovisionnement prévu… en février. Par ailleurs, les studios interrogés parlent tous d’énormes ventes de jeux en réalité virtuelle pour le casque autonome. Un très gros succès qui marque le début de la réalité virtuelle mainstream. Aucun doute donc que Facebook songe déjà à son successeur…

Une annonce de l’Oculus Quest 2 dès 2020 ?

Dans un article consacré à une rétrospective de l’année 2019 et une projection sur l’année 2020, nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, Road to VR, ont évoqué l’Oculus Quest 2 et la question de la date de son annonce. Oculus est très certainement déjà en train de plancher à une version 2 de son casque autonome à succès. Mark Zuckerberg l’avait d’ailleurs sous-entendu lors de sa conférence Oculus Connect 6. La question est donc de savoir quand il sera annoncé.

Il aura fallut trois ans entre le Rift et le Rift S. Si l’on compte sur un tel écart, il faudra patienter 2022 pour sa sortie et sans doute 2021 pour son annonce. Les choses sont cependant différentes avec un marché nettement plus grand public qu’en 2016 et il est possible que l’Oculus Quest 2 soit annoncé dès 2020.  La filiale de Facebook pourrait, par exemple, doter son prochain casque autonome d’un processeur comme le Snapdragon XR2 qui a été récemment annoncé par Qualcomm. Il est vrai que le Snapdragon 835 utilisé actuellement dans le Quest est assez ancien et limité.

Une version 2 ou une version haut de gamme ?

Il faudrait cependant pour cela que le prix d’un tel casque doté d’un processeur nettement plus puissant reste abordable. En effet, le Quest est vendu au prix très raisonnable de 400 dollars ce qui a beaucoup participé à son attrait. Oculus a, par ailleurs, beaucoup travaillé sur le logiciel de son casque en proposant notamment le suivi des mains pour remplacer les contrôleurs ou bien encore l’Oculus Link, un câble et un logiciel permettant de connecter le casque à un PC puissant et ainsi utiliser la puissance de l’ordinateur pour utiliser des jeux destinés à l’Oculus Rift S.

Si Facebook ne présente pas d’Oculus Quest 2 cette année, il est toutefois possible que le constructeur propose un autre casque autonome, plus puissant et doté d’un meilleur affichage qui soit haut de gamme et viendrait compléter la gamme Oculus Go et Oculus Quest avec un produit aux caractéristiques nettement améliorées mais plus cher. Peu de chances en tout cas d’une annonce majeure lors du CES 2020, la filiale de Facebook préférant réaliser ses annonces lors de ses événements Oculus Connect. L’année 2020 semble en tout cas prometteuse pour la réalité virtuelle et Oculus continuera très certainement à être l’un des principaux leaders de cette technologie.

Cet article Oculus Quest 2 : vers une version 2 du casque autonome de Facebook ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pico Neo 2 : le 1er casque VR autonome avec eye-tracking au CES 2020

Par Bastien L
pico neo 2

Le constructeur chinois Pico profite du CES 2020 pour dévoiler tous les détails techniques de son nouveau casque VR Neo 2. Il s’agit du premier casque autonome embarquant la technologie de eye-tracking de Tobii.

En mars 2019, le constructeur chinois Pico dévoilait son nouveau casque autonome Neo 2. Cependant, les caractéristiques techniques du successeur du Neo de 2017 n’étaient pas encore connues. C’est désormais chose faite.

En amont du CES 2020 de Las Vegas, où l’appareil sera présenté, Pico vient de révéler la fiche technique du Neo 2. Ce nouveau casque offre une définition 4K avec un taux de rafraîchissement de 75Hz et un champ de vision de 101 degrés.

Il embarque une puce Snapdragon 845, et dispose d’une capacité de stockage de 128Gb. Le système de tracking inside-out offre une liberté de mouvement à six degrés.

Les contrôleurs, quant à eux, reposent sur un nouveau système de tracking électromagnétique qui pourraient offrir une meilleure résistance à l’occlusion. Le Pico Neo 2 Standard sera tarifé à environ 700 dollars.

Pico Neo 2 Eye : un casque VR pour entreprises tarifé à 900 dollars

Cependant, une autre version dénommée ” Pico Neo 2 Eye ” sera proposée pour environ 900 dollars. Celle-ci propose les mêmes caractéristiques que l’édition Standard, mais se distingue par l’intégration de la technologie de Eye-Tracking (suivi oculaire) de Tobii.

On retrouvait déjà cette technologie sur le HTC Vive Pro Eye de 2019, mais le Neo 2 Eye est le premier casque autonome à exploiter le SDK lancé par Tobii lors de la GDC 2019.

Tout comme le Vive Pro Eye, le Neo 2 Standard et le Neo 2 Eye se destinent avant tout aux entreprises. Pico ne compte d’ailleurs pas proposer ce nouvel appareil au grand public. Pour l’heure, on ignore à quelle date le produit sera disponible à la vente.

Cet article Pico Neo 2 : le 1er casque VR autonome avec eye-tracking au CES 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌