Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 12 décembre 2019Vos flux RSS

Des commandes vocales pour l’Oculus Quest et le Link qui accepte AMD

Par Pierrick LABBE
Oculus Quest commandes vocales link AMD

Une nouvelle mise à jour du logiciel de l’Oculus Quest proposera des commandes vocales. L’Oculus Link, de son côté va désormais supporter certaines cartes graphiques AMD. Explications…

Oculus se focalise beaucoup sur le Quest qui est un véritable succès commercial. Alors qu’une nouvelle mise à jour en cours de déploiement propose le suivi des mains pour se passer de contrôleurs, une autre mise à jour va permettre d’utiliser la voix pour contrôler le casque. Le système Oculus Link qui permet de relier le casque autonome à un PC pour profiter des applications et jeux fonctionnant sur le Rift va aussi désormais supporter des cartes graphiques du constructeur AMD. D’excellentes améliorations juste avant noël pour pourraient inciter papa noël à déposer de nombreux casques autonomes sous le sapin…

L’Oculus Quest aura des commandes vocales

Ce sont nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, « Upload VR », qui ont sorti l’information. Les commandes vocales vous permettront de naviguer dans le menu, de lancer des applications et faire des recherches. Facebook a précisé que cette fonctionnalité se déploie progressivement. Donc, même si vous obtenez la version 12 du logiciel du casque autonome, vous ne pouvez pas obtenir les commandes vocales immédiatement.

En plus de la bonne nouvelle des commandes vocales pour le Quest, la filiale de Facebook a indiqué que l’Oculus Link prendrait désormais en charge certains modèles de cartes graphiques AMD. Les séries 200 et 300 ne sont pas prises en charge, mais Facebook « travaille directement avec AMD pour prendre en charge autant de leurs cartes que possible avant la fin de la période bêta ».

Cet article Des commandes vocales pour l’Oculus Quest et le Link qui accepte AMD a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

North annonce les lunettes AR Focals 2 et abandonne la 1ère génération

Par Bastien L
north focals 2

North annonce la deuxième génération de ses lunettes de réalité augmentée Focals. En outre, afin de se concentrer sur ce projet et suite à leur échec commercial, les premières Focals ne seront plus commercialisées…

En janvier 2019, l’entreprise américaine North lançait ses lunettes de réalité augmentée Focals. Malheureusement, tout comme Magic Leap avec ses ML1, les North Focals n’ont clairement pas rencontré le succès escompté.

Moins d’un mois après le lancement, la firme s’est vue contrainte de baisser drastiquement le prix de 999 dollars à 599 dollars. Dans le même temps, 150 employés ont été licenciés.

Néanmoins, North n’a jamais admis ouvertement cet échec commercial. Selon le CEO et co-fondateur de l’entreprise, Stephen Lake, ces licenciements étaient nécessaires pour continuer à développer les lunettes AR.

Les North Focals 2 seront disponibles dès 2020

Près d’un an après le lancement de son premier appareil, North annonce aujourd’hui le lancement des Focals 2 pour 2020. On ignore pour l’instant quelles seront les spécificités de cette seconde génération, hormis le fait que l’écran offrira une définition supérieure et que le casque sera 40% plus léger.

Afin de se focaliser sur ce deuxième appareil, North annonce par ailleurs qu’elle cesse dès à présent de vendre les premières Focals. Il est donc peu probable que ces lunettes AR aient rencontré un succès phénoménal, même si North se refuse à dévoiler le nombre d’unités vendues…

À l’instar de Magic Leap, il semblerait que North ait précipité la commercialisation de son produit pour être pionnier sur le marché. Dans les deux cas, ces lancements hâtifs se sont soldés par des échecs commerciaux. Pour cause, ces casques AR n’étaient tout simplement pas encore suffisamment attrayants et abordables pour convaincre le grand public. Néanmoins, rien n’est perdu pour ces deux entreprises qui pourraient corriger leurs erreurs avec les deuxièmes générations annoncées de leurs produits respectifs…

Cet article North annonce les lunettes AR Focals 2 et abandonne la 1ère génération a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Magic Leap cible à présent les entreprises et annonce le ML2 pour 2021

Par Bastien L
magic leap one entreprise

Magic Leap change de stratégie et cherche désormais à vendre son casque de réalité augmentée Magic Leap 1 aux entreprises plutôt qu’au grand public. En outre, la firme annonce le lancement du ML2 pour 2021…

Il y a quelques jours de cela, The Information révélait que Magic Leap n’a vendu que 6000 casques de réalité augmentée au cours des six mois qui ont suivi le lancement du ML1. Un échec cuisant, d’autant que le CEO de la firme, Rony Abovitz, visait initialement un objectif d’un million de ventes en un an.

Cependant, Magic Leap ne compte pas s’avouer vaincue si facilement. Plutôt que de jeter l’éponge, elle semble avoir décidé de changer radicalement de stratégie commerciale. Alors que le Magic Leap One était jusqu’à présent vendu comme le premier casque AR destiné au grand public, la firme américaine annonce aujourd’hui un nouveau bundle destiné aux entreprises et tarifé à près de 3000 dollars.

Pour ce prix, les entreprises pourront profiter d’une garantie de deux ans, d’une plateforme de gestion d’appareils, et d’un service client privilégié. Le casque n’est désormais plus nommé ” Magic Leap One Creator Edition “, mais ” Magic Leap 1 “. En outre, des améliorations ont été apportées au hardware bien qu’elles n’aient pas encore été dévoilées.

Magic Leap entre en concurrence directe avec Microsoft HoloLens

Ce revirement stratégique pourrait s’avérer judicieux. En effet, contrairement à Magic Leap, Microsoft est parvenu à rencontrer le succès avec son casque HoloLens en l’adressant directement aux entreprises plutôt qu’aux consommateurs. Bien souvent, les entreprises sont moins dissuadées que le grand public par le prix élevé de nouvelles technologies comme la réalité augmentée.

En décidant de cibler la même clientèle, Magic Leap pourrait donc enfin réussir à écouler ses stocks de casques ML1. Toutefois, elle devra donc faire face à la concurrence féroce de Microsoft

Parallèlement à cette annonce, une mise à jour majeure vient d’être apportée au système d’exploitation LuminOS du Magic Leap One. La principale nouveauté est l’apparition des commandes vocales permettant de contrôler l’appareil au son de sa voix.

Pour terminer, Magic Leap confirme travailler sur le successeur de son casque AR. Le Magic Leap 2 devrait être lancé dès 2021, mais on ignore pour le moment quelles seront les améliorations proposées par rapport au premier modèle…

Cet article Magic Leap cible à présent les entreprises et annonce le ML2 pour 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Hier — 11 décembre 2019Vos flux RSS

Google lance la Depth API pour ARCore et rattrape son retard sur Apple

Par Bastien L
google arcore depth api

Google vient de dévoiler la Depth API : un nouvel outil pour son framework de réalité augmentée ARCore. Grâce à cette API, les applications de réalité augmentée pour smartphones et tablettes Android permettront notamment d’afficher les objets virtuels de façon plus réaliste avec un phénomène d’occlusion…

En attendant l’ère des lunettes de réalité augmentée, Google poursuit le développement de son framework Google ARCore dédié au développement d’applications en RA. La firme dévoile aujourd’hui un nouvel outil intitulé ” Depth API “. Celui-ci offre plusieurs nouvelles possibilités.

Tout d’abord, cette API permet aux appareils mobiles de cartographier la profondeur par le biais d’une seule caméra RGB. Pour ce faire, elle s’appuie sur des algorithmes ” depth-from-motion ” conçus par Google. Ces derniers permettent la création d’une carte de profondeur en prenant de multiples images sous différents angles et en les comparant lorsque l’utilisateur bouge son smartphone. Cette méthode permet d’estimer la distance de chaque pixel.

D’ordinaire, les casques de réalité augmentée utilisent plusieurs capteurs de profondeur pour générer de telles cartes. La prouesse accomplie par Google est donc remarquable.

Grâce à cette capacité d’estimation de la profondeur, la Depth API permet de rendre les expériences en réalité augmentée plus naturelles en plaçant les éléments virtuels de façon réaliste. En effet, elle permet le phénomène d’occlusion consistant à placer les objets virtuels devant ou derrière les éléments physiques en fonction de leur position, comme dans le monde réel.

Dans un premier temps, l’occlusion sera tout d’abord proposée dans Scene Viewer : l’outil destiné aux développeurs sur lequel repose la réalité augmentée sur le moteur de recherche Search du géant. Plusieurs démonstrations ont été présentées pour montrer toutes les nouveautés apportées par cette API.

Google ARCore rattrape Apple ARkit et démocratise l’occlusion pour la réalité augmentée

Cet effet était déjà proposé par Apple ARKit, le framework de réalité augmentée du grand rival de Google, depuis la version 3 lancée en juin 2019. Google accuse donc un certain retard.

Cependant, rappelons que seuls les iPhone et iPad équipés du processeur Bionic A12 lancé en 2018 par Apple sont compatibles avec ARKit 3. De fait, seules deux générations de produits pouvaient profiter de cette innovation jusqu’à présent.

Grâce à la Depth API de Google, en revanche, les 200 millions de smartphones Android compatibles ARCore pourront profiter de cette nouveauté. La portée de cette API est donc considérablement supérieure à celle d’Apple ARKit 3 et signe la démocratisation de l’occlusion dans la réalité augmentée sur mobile.

Pour cause, la Depth API ne requiert pas de caméra ou de capteurs spécialisés. Néanmoins, sur les futurs smartphones qui seront équipés de nouveaux capteurs ” time-of-flight ” (ToF), les objets virtuels pourraient même être obstrués par des objets physiques en mouvement. Le réalisme des expériences de réalité augmentée s’en trouverait donc encore accru !

En mai 2019, lors de la conférence I/O, Google avait lancé son outil ” Environmental HDR “ qui permettait déjà un éclairage plus réaliste des objets et des paysages en réalité augmentée. Les reflets et les ombres s’en trouvent aussi améliorés. À présent, la Depth API vient à son tour perfectionner le framework. Elle sera disponible prochainement, et les développeurs intéressés pour l’utiliser peuvent signer un formulaire à cette adresse.

Pour l’heure, les applications de réalité augmentée créées avec Google ARCore ou Apple ARKit ne peuvent être affichées que par des smartphones et des tablettes. Cependant, on peut s’attendre à ce que les deux firmes se basent sur les progrès accomplis pour leurs plateformes respectives pour confectionner les outils de développement de leurs futurs casques et lunettes AR. Il est même probable que les applis créées avec ces frameworks soient directement compatibles avec ces appareils à venir…

Cet article Google lance la Depth API pour ARCore et rattrape son retard sur Apple a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le suivi des mains de l’Oculus Quest sera lancé cette semaine

Par Pierrick LABBE
Suivi des mains Oculus Quest

Annoncé pour le début 2020, le suivi des mains sur Oculus Quest se fera plus tôt que prévu et sera déployé dès cette semaine. Un SDK sera disponible pour les développeurs la semaine prochaine.

C’était l’une des grandes annonces de l’Oculus Connect 6, le hand-tracking sur le Quest. Cette technologie permet de se passer de contrôleurs en suivant directement les mouvements des mains et des doigts de l’utilisateur grâce aux caméras embarquées sur le casque autonome de la filiale de Facebook. Le lancement était prévu début 2020 mais Oculus a accéléré le rythme avec un déploiement avant noël, des cette semaine. Le kit de développement pour les programmeurs (SDK) sera, quand à lui, disponible dès la semaine prochaine.

Le suivi des mains disponible avec la mise à jour Quest V12

Dans un communiqué de presse, Oculus annonce que le déploiement de la mise à jour Quest V12 débutera cette semaine. Cette actualisation majeure du logiciel du casque autonome contiendra le suivi des mains (hand-tracking). Concrètement, la technologie repère la position des mains et des doigts en temps réel. Cela permet d’interagir avec les applications disponibles et donc de se passer de contrôleurs. Cela ouvre la voie à de nouveaux types de contenus en réalité virtuelle et à un nouveau type d’interaction plus naturelles avec ces environnements.

Pour pouvoir profiter de cette fonction, il faudra donc mettre à jour le logiciel de son casque de réalité virtuelle lorsqu’elle sera disponible puis d’activer le suivi des mains dans le menu. Pour les développeurs, un kit de développement sera disponible à partir du 16 décembre permettant d’intégrer facilement le hand-tracking dans des applications existantes ou de nouveaux projets.

Cet article Le suivi des mains de l’Oculus Quest sera lancé cette semaine a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oppo se lance sur le marché de la réalité augmentée avec des lunettes

Par Bastien L
oppo ar glass

Oppo, le constructeur chinois bien connu pour ses smartphones, vient de dévoiler ses lunettes de réalité augmentée. L’entreprise asiatique compte également développer son propre contenu AR…

La réalité augmentée est porteuse de nombreuses promesses, et les géants de la technologie s’intéressent de plus en plus à cette technologie. Certains se sont déjà lancés, à l’instar de Microsoft avec son HoloLens ou Google avec son Glass. D’autres s’y préparent, comme Apple et Facebook qui prévoient de lancer leurs lunettes AR au début des années 2020.

Cependant, l’engouement pour la réalité augmentée ne se limite pas aux Etats-Unis. En Chine aussi, les mastodontes de la haute technologie souhaitent prendre leur part du gâteau.

Dans le cadre de son événement Inno Event, organisé à Shenzhen, Oppo vient de lancer ses lunettes de réalité augmentée. Leur design se révèle plutôt similaire à celui du HoloLens ou du Magic Leap One.

Oppo prêt à défier les géants américains sur le marché de la réalité augmentée

Our very first on-stage demo of #OPPOARGlass at OPPO INNO DAY 2019! #CreateBeyondBoundaries pic.twitter.com/v9N5PPEdOy

— OPPO (@oppo) 10 décembre 2019

Cependant, Oppo innove avec plusieurs fonctionnalités. On retrouve notamment une caméra de type fisheye, une technologie de guide d’onde diffractif, et une technologie de reconstruction 3D permettant de créer des images avec lesquelles il est possible d’interagir.

En outre, le son 3D surround permet de rendre les expériences plus immersives. La firme chinoise compte développer ses propres jeux, services et autres contenus en réalité augmentée pour accompagner son hardware. Elle semble donc décidée à devenir un acteur majeur du marché de la réalité augmentée…

Pour l’heure, la date de lancement et le prix de ces lunettes ” Oppo AR Glass ” n’ont pas encore été dévoilés. On ignore d’ailleurs si elles seront proposées en Europe…

Cet article Oppo se lance sur le marché de la réalité augmentée avec des lunettes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Magic Leap n’a vendu que 6000 casques de réalité augmentée en 6 mois

Par Bastien L
magic leap one ventes

Selon The Information, Magic Leap n’a vendu que 6000 casques de réalité augmentée ML1 en six mois. Pourtant, le CEO Rony Abovitz avait fixé son objectif à un million de ventes en un an…

Pendant presque dix ans, Magic Leap a développé son casque de réalité augmentée dans le plus grand des secrets. Durant toutes ces années, l’entreprise américaine fondée par Rony Abovitz promettait monts et merveilles et annonçait son ” ML1 ” comme un produit révolutionnaire capable de changer le monde.

Malheureusement, lors de son lancement tant attendu en août 2018, le produit s’est révélé décevant sur de nombreux points. Et, selon un rapport publié par The Information, il semblerait que Magic Leap ait payé ses fausses promesses au prix fort…

Selon la source, Rony Abovitz aurait affirmé aux investisseurs et aux employés qu’il prévoyait de vendre ” au moins un million d’unités “ au cours de la première année. Face à ces ambitions quelque peu démesurées, les cadres de l’entreprise l’auraient eux-mêmes convaincu de revoir ses prévisions à la baisse et d’abaisser les objectifs à 100 000 ventes en un an.

Toutefois, même cet objectif jugé plus réaliste n’a pas été atteint… du tout : lors des six mois qui ont suivi son lancement, le Magic Leap One ne s’est écoulé qu’à 6000 exemplaires selon The Information. Pour l’heure, Magic Leap n’a pas réfuté ce rapport.

En comparaison, le Microsoft HoloLens a été vendu à près de 50 000 unités en deux ans. Toujours selon la source, les stocks de Magic Leap One étaient si importants que la firme aurait commencé à distribuer des exemplaires gratuitement à ses employés. L’entreprise américaine aurait donc perdu des dizaines de millions de dollars par mois pendant l’année 2018. Ceci permet de mieux comprendre les dizaines de licenciements survenus en 2019…

Magic Leap One : l’histoire d’un désastre commercial

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce fiasco commercial. Contrairement à Microsoft, qui a choisi de s’adresser uniquement aux entreprises avec ses casques HoloLens 1 et 2, Magic Leap a tenté de cibler directement le grand public. Or, le prix fixé à 2300 dollars est bien trop élevé pour la plupart des consommateurs.

D’autant que le casque en lui-même présente de nombreux points faibles. Son champ de vision très limité et le manque de contenu proposé comptent à l’évidence parmi les défauts qui ont nui à son succès.

Malgré tout, Magic Leap ne compte pas jeter l’éponge. Selon The Information, comme l’avait annoncé Rony Abovitz lors du lancement du Microsoft HoloLens 2, la firme travaille bel et bien sur un ML2.

Ce nouvel appareil offrirait un champ de vision plus large, une perception des profondeurs améliorée, et un affichage de bien meilleure qualité. La 5G serait par ailleurs intégrée, afin de permettre un usage en extérieur. Il serait également plus petit et plus léger et proposé dans une large variété de coloris.

Néanmoins, selon ” une personne impliquée dans le projet “, des ” contraintes technologiques fondamentales ” ralentiraient fortement le développement de ce casque encore au stade de prototype. De fait, son lancement ne serait pas prévu avant plusieurs années. On peut en conclure que Magic Leap a fait l’erreur de vouloir se précipiter pour être premier sur le marché…

Cet article Magic Leap n’a vendu que 6000 casques de réalité augmentée en 6 mois a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sony dépose un brevet pour une télé-présence en réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
Sony brevet télé-présence réalité virtuelle

L’avenir de la PS 5 semble encore particulièrement complexe du côté de Sony, mais les brevets régulièrement déposés incitent à l’optimisme. On fait le point sur un des derniers qui a été déposé et qui porte sur la télé-présence.

Récemment, on a pu découvrir ce qui pourrait être la Dualshock 5 ou encore le partage des sauvegardes. La dernière actualité concerne la caméra Playstation et son système de suivi avec la réalité virtuelle.

Un tracking toujours plus précis pour Sony avec la télé-présence

Ce nouveau brevet permettrait donc de faire du tracking de télé-présence avec la caméra Playstation. Il a été déposé en octobre 2018 et vient d’être validé, en novembre 2019. Baptisé « Appareil actionneur », il semble plutôt complexe, mais ce n’est qu’un accessoire. « Un utilisateur porte le casque de réalité virtuelle et obtient l’image et le son des caméras et des microphones du système sphérique à l’autre extrémité en temps réel. De plus, tous les mouvements de la tête de l’utilisateur du casque sont transférés vers le système sphérique, qui les imite en déplaçant la caméra sur les rails en forme d’arc. En utilisant différents modes de mouvement, le système peut donc transférer des états d’émotion – bonheur, surprise, aversion, colère et chagrin », explique le brevet de Sony.

En clair, le casque permettrait de connaître les humeurs d’un joueur. Dans le domaine du multijoueur ou des expériences sociales en réalité virtuelle, les perspectives sont bien sûr très séduisantes. Attention toutefois, il ne s’agit pour l’instant que d’un brevet, rien ne dit que Sony commercialise un produit de télé-présence sur cette base. Cela peut être seulement pour protéger une idée comme c’est souvent le cas avec les brevets.

Cet article Sony dépose un brevet pour une télé-présence en réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La sortie du Pimax 8K et de ses accessoires de nouveau reportée

Par Pierrick LABBE
Date de sortie du Pimax 8K

Cela commence à ressembler à une arlésienne. En effet, Pimax vient encore une fois de repousser le lancement de ses nouveaux casques 8K, longtemps promis aux backers.

On laissera bien entendu le bénéfice du doute à Pimax, mais il faut rappeler que c’est aussi le danger d’investir sur une plateforme de financement participatif, difficile ensuite de se plaindre sur les délais !

Pimax devrait lancer ses casques 8K début 2020

Ce n’est pas une nouvelle qui devrait faire plaisir aux près de 6.000 personnes qui ont soutenu Pimax pour un financement de 4,2 millions sur la plateforme participative Kickstarter. Pimax vient donc de changer les dates de sorties de ses différents modèles. Le 8K Plus devrait, au plus tard, être envoyé à la fin de l’année 2019. Pour justifier ce délai, l’entreprise met en avant des modifications de dernières minutes pour améliorer la qualité. Les supporters devraient donc l’avoir en 2020. Le modèle 8K X, devrait quant à lui, être envoyé entre fin mars et début avril 2020, lié au fait qu’il serait en fait encore en développement.

L’équipe d’ingénieurs fini d’assembler les dernières modèles pour les tester cette semaine. Il devait initialement être envoyé fin décembre. Enfin, le Pimax Comfort Kit, devrait pour sa part être envoyé plus ou moins en même temps que le 8K Plus, donc dans les prochaines semaines. Les contrôleurs Index et les Baste Stations Steam VR seront eux envoyés au début du mois de janvier prochain. Il ne resterait plus que des détails de packaging à régler. Espérons que cette fois les dates seront respectées car cela nuit à l’image du constructeur.

Cet article La sortie du Pimax 8K et de ses accessoires de nouveau reportée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le HTC Vive Focus Plus permet maintenant le streaming de jeux VR PC

Par Bastien L
htc vive focus plus streaming

HTC annonce une nouvelle fonctionnalité permettant le streaming de jeux PC via le WiFi pour le casque VR autonome Vive Focus Plus. Une manière pour le Taïwanais de contre-attaquer suite au lancement du câble Oculus Link par Facebook…

HTC Vive vient d’annoncer une nouvelle fonctionnalité de streaming via le WiFi 5GHz pour le Vive Focus Plus et tous les casques VR autonomes compatibles Vive Wave Platform. Cette nouveauté permettra de jouer à des jeux VR pour PC sur un casque autonome, grâce au streaming.

Il s’agit donc d’une façon pour HTC de rivaliser avec le câble Oculus Link récemment lancé par Facebook, permettant de jouer aux jeux Rift pour PC sur Oculus Quest. Cependant, le système de HTC présente l’avantage de fonctionner sans câble.

HTC Vive tente de rivaliser avec Facebook et son câble Oculus Link

D’ailleurs, le président de HTC Vive China, Alvin Wang Graylin, n’a pas hésité à tacler Facebook. Lors de l’annonce du lancement sur Twitter, il a pris soin de préciser qu’il n’y a « pas besoin de câble spécial » pour profiter de cette fonctionnalité.

Excited we just released the public beta for @viveport #Streaming! #ViveportInfinity users can #Link Wave 6dof AIO w/ PC #VR content over 5GHz #WiFi with one-click! No need for special #wires or cables. Just update sw to latest. (VR+PC UI below) @htcVive #ViveFocusPlus pic.twitter.com/wJ9K20dlHU

— Alvin Wang Graylin (@AGraylin) 4 décembre 2019

Néanmoins, il faudra attendre de pouvoir tester ce système de streaming sans fil pour vérifier s’il égale l’Oculus Link en termes de latence et de qualité d’image. Ceci semble techniquement difficile à accomplir, surtout si l’on se fie aux performances des logiciels tiers proposant déjà le streaming tels que VRidge ou AMD ReLive

Le streaming en WiFi est disponible en beta dès à présent. Cependant, seuls les utilisateurs abonnés à la plateforme Viveport Infinity peuvent en profiter pour le moment. Il est également nécessaire de disposer d’un PC VR-Ready et d’un routeur standard compatible 5Ghz.

Pour rappel, le Vive Focus Plus est disponible pour 699€ HT. En Europe, il est présenté par la marque comme un casque destiné aux entreprises. C’est la raison pour laquelle cette nouvelle fonctionnalité de streaming de jeux PC est principalement mise en lumière en Chine, ou l’appareil s’adresse aussi aux gamers…

Cet article Le HTC Vive Focus Plus permet maintenant le streaming de jeux VR PC a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC annonce qu’il ne donnera pas de conférence de presse lors du CES 2020

Par Pierrick LABBE
HTC CES 2020 conférence de presse

La nouvelle vient de tomber. A la différence des trois dernières années, le fabriquant de casques de réalité virtuelle, HTC, ne donnera pas de conférence de presse au mois de janvier prochain à Las Vegas.

En 2016, HTC présentait le Vive, en 2017, il y avait eu le Vive Tracker. Puis, l’année suivante on avait découvert le Vive Pro. Enfin, en janvier dernier, c’est le Vive Cosmos qui avait été présenté. Bien que HTC annonce sa présence lors du célèbre salon de Las Vegas, il ne donnera cependant pas de conférence. Quelles conséquences directes pour cette annonce de l’entreprise ?

HTC ne va pas prévoir de grosse sortie donc pas de conférence de presse

Si on remonte un peu plus loin dans le temps, même en 2016, on avait pu avoir le droit à une idée de ce à quoi travaillait déjà HTC entre le système de tracking et les contrôleurs ou encore la liberté de mouvement en room-scale. La décision pour 2020 de ne pas donner de conférence de presse signifie plusieurs choses. Tout d’abord, HTC sera bien présent au rendez-vous du CES. L’occasion notamment pour l’entreprise de continuer de présenter son Vive Cosmos avec des démos et annoncer de nouveaux détails durant des interviews exclusives.

Le fait cependant qu’il n’y aura pas de conférence de presse générale laisse à penser que HTC n’a pas prévu de très grande annonce pour ce grand rendez-vous des nouvelles technologies. On sait déjà par ailleurs que le casque Vive Cosmos lancé début octobre en France compte désormais sur un habillage différent qui échange le tracking inside-out pour le outside-in, avec le système laser lighthouse. Le CES 2020 sera sans doute l’occasion de le tester plus en profondeur.

Cet article HTC annonce qu’il ne donnera pas de conférence de presse lors du CES 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Varjo XR-1 : le casque qui mêle réalité virtuelle et augmentée pour 10K $

Par Bastien L
varjo xr 1

Le Varjo XR-1 est le nouveau casque du constructeur finlandais Varjo. Tarifé à 10 000 dollars, l’appareil est à la fois un casque de réalité virtuelle et de réalité augmentée…

Avec son casque de réalité virtuelle VR-2 Pro tarifé à 6000 dollars, le constructeur finlandais Varjo a déjà repoussé les limites de la fidélité visuelle en parvenant à égaler la définition de l’oeil humain. À présent, la firme vient de lancer le casque XR-1.

Tout comme le VR-2, cet appareil offre une définition bluffante grâce à la technique du rendu fovéal. Cependant, le XR-1 se distingue surtout par sa capacité à afficher aussi bien des objets réels dans le monde virtuel… que des objets virtuels dans le monde réel !

Varjo XR-1 marie le virtuel au réel avec une qualité d’image photo-réaliste

Video is missing the show that cockpit is real. Buttons and screens are real. But there is no dome around for the view around, it’s all virtual, perfectly aligned. Only possible with XR-1.

— Urho Konttori (@konttori) 2 décembre 2019

Ainsi, ce nouveau casque marie la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Pour ce faire, Varjo a développé une technique de « pass-through vidéo photo-réaliste ». Celle-ci repose sur deux caméras 12 mégapixels avec une fréquence de 90Hz. Ainsi, le pipeline d’image fonctionne avec une latence inférieure à 20ms.

À tout moment, il est possible de passer de la réalité mixte à la réalité virtuelle sans transition. Par ailleurs, on retrouve une fonctionnalité de Eye Tracking « de niveau industriel ». Rappelons qu’il s’agissait de la principale nouveauté du VR-2 par rapport au VR-1.

Pour le reste, le casque XR-1 offre un champ de vision de 87 degrés, une compatibilité avec les systèmes de tracking SteamVR et ART, et pèse 1050 grammes. L’appareil est disponible dès à présent sur le site officiel de Varjo à cette adresse pour la modique somme de 9995 dollars.

Cet article Varjo XR-1 : le casque qui mêle réalité virtuelle et augmentée pour 10K $ a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’Oculus Go est la grande star VR du Black Friday et du Cyber Monday

Par Bastien L
oculus go black friday cyber monday

Suite au promotions proposées pendant le Black Friday et le Cyber Monday, l’Oculus Go se hisse en troisième place des produits les plus vendus dans la catégorie des jeux vidéo sur Amazon. Un véritable succès qui montre que le grand public préfère encore investir de petites sommes dans la VR.

L’Oculus Go n’est certainement pas le casque VR le plus intéressant de Facebook. Pourtant, c’est ce casque qui a rencontré le plus de succès sur Amazon au cours du Black Friday et du Cyber Monday 2019.

Au cours de ces deux journées spéciales, l’Oculus Go et le Rift S étaient proposés à prix réduit sur Amazon, Boulanger et la FNAC : 169 € au lieu de 219 € pour la version 32 Go, et de 219 € au lieu de 269 € pour la version 64 Go. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que de nombreuses personnes ont craqué pour l’appareil.

Dans la catégorie des jeux vidéo sur Amazon, l’Oculus Go se place ainsi en troisième position devant l’Oculus Rift S (33ème), l’Oculus Quest (43ème) et même la Nintendo Switch (3ème) ! Il n’est devancé que par les cartes PlayStation Store et PS Plus.

L’Oculus Go surpasse la Nintendo Switch lors du Black Friday

Pour rappel, l’Oculus Go est disponible depuis le mois de mai 2018. Il propose une expérience similaire au Samsung Gear VR, sans la nécessité d’utiliser son smartphone. Ce casque VR autonome ne s’accompagne toutefois pas de contrôleurs 6DoF ou d’un tracking room-scale et propose des performances nettement inférieures à celles de l’Oculus Quest.

Cependant, il reste la porte d’entrée la plus accessible pour la réalité virtuelle et permet de profiter de contenus multimédias grâce à des applications telles que Netflix et YouTube. Ce succès lors du Black Friday et du Cyber Monday démontre qu’il existe toujours une forte demande pour un tel produit.

Cet article L’Oculus Go est la grande star VR du Black Friday et du Cyber Monday a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comment faire un câble Oculus Link de 5 mètres

Par Pierrick LABBE
Câble Oculus Link

Le câble officiel de l’Oculus Link devrait arriver dans les prochaines semaines. Cependant, en attendant, vous êtes sans doute un peu bloqués. Bonne nouvelle, il existe une solution, plutôt simple pour réaliser un câble de 5 mètres de longueur.

Trois mètres, c’est la tailler officiellement la plus longue disponible actuellement pour transformer votre Oculus Quest en casque compatible PC VR avec l’Oculus Link. Cependant, une extension peut vous permettre d’améliorer les choses dans de nombreuses occasions.

Un câble de 5 mètre pour rendre l’Oculus Link plus accessible

Avec cinq mètres, le câble de l’Oculus Link vous permettra de bénéficier d’une latitude importante d’ici peu de temps. Cependant, avec des câbles d’extension, une alternative immédiate est disponible. Il existe toutefois un défaut évident et clair lié à la nature des câbles USB 3.0. Certains d’entre eux assureront une transmission parfaite des données en 3.0, permettant à l’Oculus Link de fonctionner correctement. D’autres retomberont au niveau 2.0, de façon temporaire, ruinant ainsi quelque peu la qualité de votre expérience. Bonne nouvelles, certaines caractéristiques permettent de réduire les éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer.

Ainsi, les câbles USB Type-C se montrent plus fiables que les USB  Type-A puisqu’ils sont souvent de seconde génération ou avec un meilleur contrôleur. Si vous avez une carte graphique NVIDIA RTX, c’est encore plus idéal puisqu’il compte déjà un port USB de Type-C qui sera au niveau des prérequis nécessaires d’un point de vue technique. Avec un câble USB Type-A, la fiabilité sera quelque peu moindre, mais le câble Anker fonctionne très bien avec l’extension de 2 mètres Amazon Basics.

Cet article Comment faire un câble Oculus Link de 5 mètres a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Trimble teste la résistance de l’Hololens 2 au maillet

Par Pierrick LABBE
Trimble HoloLens 2

Vous avez sans doute, comme tout le monde, vu le nouveau véhicule imaginé par Elon Musk et Tesla, le CyberTruck. Si on apprécie ou non son apparence physique, sa résistance semble à toute épreuve. L’HoloLens 2 est-il au même niveau ? C’est ce qu’a voulu savoir Trimble.

Dans son crash-test, Elon Musk et Tesla ont mené des tests de durabilité plutôt extrêmes, sans avoir eu un résultat parfait dans chaque épreuve. Comment l’Hololens 2 réagit-il dans les mêmes conditions ? La réponse en images.

L’Hololens 2 attaqué au maillet par Trimble

Dans certains environnements, comme les chantiers ou l’usine, on sait que l’HoloLens 2 devra parfois être porté avec la protection d’un casque de chantier. C’est là que l’équipe a voulu mener son premier test de résistance. Cet ensemble customisé a même eu le droit à son petit nom de la part de Trimble, qui parle d’un équipement « certifié dans le monde entier pour la protection contre les chocs et la sécurité électrique, la protection de base de la visière contre les impacts et la sécurité intrinsèque ».

Dans le premier test, on a donc pu voir un ouvrier de Trimble utiliser un maillet, comme dans le test mené avec Tesla. Aucun souci. Le second met à profit une large balle de métal afin de savoir si, à la différence d’une voiture Tesla, le casque ne pourrait pas être détruit. On vous laisse voir ce que donne le résultat dans la vidéo ci-dessous. On vous conseille tout de même de ne pas faire la même chose à la maison.

Cet article Trimble teste la résistance de l’Hololens 2 au maillet a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le Valve Index en rupture de stock suite à l’annonce de Half-Life : Alyx

Par Bastien L
valve index rupture stock half life alyx

Suite à l’annonce du jeu Half-Life : Alyx, le casque VR Valve Index et ses contrôleurs sont en rupture de stock aux États-Unis et au Canada. Le jeu en réalité virtuelle de Valve pourrait bel et bien stimuler la croissance du marché des casques VR à lui seul…

La semaine dernière, Valve annonçait le jeu Half-Life : Alyx. Un jeu en réalité virtuelle extrêmement ambitieux, qui pourrait marquer une évolution majeure pour le marché du VR gaming.

Il n’en fallait pas plus pour déchaîner les passions de nombreux fans partout dans le monde et leur donner l’envie de se plonger dans le virtuel. Ainsi, suite à l’annonce de ce jeu prévu pour mars 2020, le casque Valve Index est désormais en rupture de stock aux États-Unis et au Canada.

Ceci concerne la plupart des offres, y compris le casque seul, les contrôleurs seuls, et le bundle regroupant le casque et les contrôleurs. En revanche, le « full kit » regroupant le casque, les contrôleurs et les stations de tracking peut être commandé avec une livraison attendue avant le 25 décembre 2019.

Le Valve Index attire de nouveaux utilisateurs dans la VR grâce à Half-Life : Alyx

Même si Half-Life : Alyx sera compatible avec tous les casques VR pour PC compatibles Steam, l’expérience complète ne pourra être vécue qu’avec les contrôleurs Index et leurs fonctionnalités de tracking des doigts. De plus, le jeu sera offert gratuitement à tous les possesseurs de casque ou de contrôleurs Index. C’est certainement ce qui explique ce soudain engouement pour les produits hardware du créateur de Steam…

Pour l’heure, les marchés européens ne semblent pas concernés par cette rupture de stock. En France, toutes les offres sont disponibles sur la page officielle Steam avec une livraison estimée sous 4 à 8 jours ouvrés…

Cet article Le Valve Index en rupture de stock suite à l’annonce de Half-Life : Alyx a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

330 000 casques VR/AR auraient été vendus en France en 2019

Par Shadows

A l’occasion du salon Virtuality, qui se tenait la semaine passée à Paris, le think tank IDATE (spécialisé dans l’économie numérique) dévoile une étude comportant des estimations de ventes de matériel associé à la réalité virtuelle et augmentée.

Ainsi, la vente de casques aurait été multipliée par 5 en 5 ans, passant de 60 000 en 2015 à 330 000 cette année, après avoir franchi le cap des 200 000 ventes en 2018.

Toujours selon IDATE, les ventes devraient continuer à grimper en France sur 5 ans. L’entité donne les estimations suivantes : 54 000 en 2020, 790 000 en 2021, puis 1,1 et 1, 46 millions en 2022 et 2023.

En parallèle, ce sont environ 8,5 million de casques qui se seraient écoulés dans le monde pour 2019, avec une croissance annuelle moyenne d’environ 50% depuis 2013. Un marché très dynamique qui devrait rapidement atteindre des chiffres stratosphériques : 42 millions de casques pourraient être vendus en 2023.

L’article 330 000 casques VR/AR auraient été vendus en France en 2019 est apparu en premier sur 3DVF.

John Carmack veut mettre à jour l’Oculus Link pour de meilleures images

Par Pierrick LABBE
John Carmack Oculus Link qualité images

Nous avons découvert la semaine dernière l’incroyable potentiel de l’Oculus Link. Si tout le monde se réjouit de son incroyable potentiel, il y a en revanche une perte de qualité du côté des images, qui sont légèrement compressées. Un problème qui  devrait bientôt être réglé si on en croit John Carmack.

C’est le propre des génies qui ne sont jamais complètement satisfaits de leur travail. Malgré le succès technique d’une vraie innovation plus que séduisante de l’Oculus Link, le directeur technique d’Oculus se projette déjà dans l’après, afin de voir comment il pourrait mettre à jour le système.

John Carmack prévoit une amélioration des images avec l’Oculus Link

C’est sur Twitter que John Carmack, le directeur technique d’Oculus VR s’est exprimé. Certains internautes lui ont demandé s’ils pouvaient s’attendre à une meilleure qualité d’image dans une prochaine mise à jour. « J’espère pouvoir ajouter un nouveau mode qui prendra complètement avantage de la bande passante de l’USB 3.1. Mais il faudra au moins quelques mois avant que ce ne soit disponible pour les utilisateurs ».

I am hoping to add a new mode that takes full advantage of USB3.1 bandwidth, but that would be months out before it could hit users.

— John Carmack (@ID_AA_Carmack) November 23, 2019

La magie technique de John Carmack a déjà été prouvée par le passé. Il avait déjà permis de doubler la résolution dans Oculus Home sur le Gear VR et il a passé de nombreuses années à améliorer les performances de réalité virtuelle mobile. Autant dire qu’il possède sans aucun doute les compétences pour y parvenir. Cependant, soyons clairs, ce n’est pas forcément un problème urgent sur l’Oculus Link à l’heure actuelle. Le mode beta est dans tous les cas propice aux mises à jour.

Cet article John Carmack veut mettre à jour l’Oculus Link pour de meilleures images a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[BLACK FRIDAY] jusqu’à -50% sur les accessoires VR sur Immersive Display

Par Gwendal P
promo bf VR une

La boutique en ligne Immersive Display, spécialisée dans la vente de matériel de réalité virtuelle, propose des offres très intéressantes pour une semaine de Black Friday anticipé. Ils sont parmi les seuls à faire une promotion sur un casque Pimax.

Le Black Friday est aussi l’occasion de faire de bonnes affaires en matière de réalité virtuelle. La boutique en ligne immersive-display.com en profite ainsi pour proposer des réductions allant de 5 à 50% sur de nombreux articles de leur catalogue. Cette semaine spéciale Black Friday démarre dès aujourd’hui et se termine le vendredi 29 novembre à 23h59. Cela se passe par ici : boutique immersive display

C’est le cas du casque Pimax 5K dans ses versions Plus et XR. Ce casque possède une résolution de 2560×1440 par oeil, ce qui l’amène au total à une résolution de 5120×1440. En outre, son champ de vision s’étend à 200°, ce qui est proche de la vision humaine. Il est possible de l’utiliser pour jouer à de nombreux jeux des plateformes Steam et Oculus Home.

Le Pimax 5K+ est vendu au prix de 788,49 euros, après une réduction de 5%. Quant au Pimax 5K XR, son tarif est de 997,49 euros jusqu’à la fin de la promotion. Ce dernier se distingue par son double écran OLED qui offre un meilleur contraste et des textes plus nets. La boutique Immersive Display est la seule à proposer une réduction sur des casques Pimax.

Des accessoires VR avec des réductions jusqu’à -50%

En plus de cela, une grande sélection d’accessoires reçoivent des réductions pendant cette période. L’on peut ainsi trouver des coques de protection pour casques et manettes diverses, tout comme des supports et des mousses. Immersive Display propose également des valises de transport de petites et moyennes tailles adaptées à tous les casques. Mais aussi une valise spécialement faite pour l’Oculus Rift. Celle-ci profite d’une réduction de 50% faisant passer son prix à 299,60 euros.

Dépêchez-vous donc d’en profiter, les stocks partent très vite !

Cet article [BLACK FRIDAY] jusqu’à -50% sur les accessoires VR sur Immersive Display a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les kits de développement de NREAL Light AR sont disponibles

Par Pierrick LABBE
Nreal Light AR

Après une présentation haute en couleur à l’occasion du CES 2019, Nreal se prépare désormais à passer à l’étape suivante. Les lunettes de réalité augmentée, Nreal Light AR, sont disponible à la commande pour les développeurs.

Vous avez envie de mettre la main sur le lunettes de réalité augmentée de l’entreprise chinoise ? Ces lunettes ultra-futuriste, mais aux allures de lunettes plutôt classiques, sont désormais disponible en pré-commande pour les développeurs.

Nreal Light AR, un équipement plutôt cher

Il est donc possible de commander à partir d’aujourd’hui, le kit développeur Nreal Light AR. Celui-ci est vendu à partir de 1.200 dollars et il existe une édition destinée aux entreprises qui se vend à partir de 2.000 dollars. La partie du Nreal qui peut se porter est particulièrement légère, puisqu’elle ne pèse que 88 grammes. On trouve à bord un mini-ordinateur android avec une puce Snapdragon 845. Quelle est la différence avec l’Hololens ou le Magic Leap One ? Il peut compter sur 6 degrés de liberté pour le suivi, mais aussi un champ de vision (FOV) d’une diagonale de 52 degrés. Grâce au design optique, les utilisateurs peuvent profiter d’un écran de 1080 p.

Une version pour le grand public du Nreal Light AR sera vendue à partir de 500 dollars. Celle-ci arrivera dans le début de l’année 2020. Cependant, il ne comptera pas ce mini-ordinateur intégré. A la place, il pourra se connecter en USB-C au téléphone de l’appareil. L’édition entreprise, qui est vendue plus chère, vient avec un abonnement d’un an, dont on ignore encore les avantages exacts, mais cela aura sans doute trait au service client.

Cet article Les kits de développement de NREAL Light AR sont disponibles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Eden Snacker, un masque de réalité virtuelle pour les entreprises

Par Pierrick LABBE
Eden Snacker masque VR

Eden Immersive vient de dévoiler un nouveau casque de réalité virtuelle pensé pour les usages professionnels, nommé le Snacker qui s’apparente davantage à un masque. A quoi faut-il s’attendre ? On fait les présentations.

Moins connu mais plus rentable, les applications professionnelles de la réalité virtuelle rencontrent un vrai succès dans certains domaines. C’est là-dessus que mise Eden Immersive avec son Snacker.

Minimiser les contacts avec le masque Eden Snacker

C’est un casque de réalité virtuelle à 3 degrés de liberté, mais sans lanière, ni façon de l’accrocher sur la tête. Comment fonctionne-t-il ? En le portant au bout d’une petite barre comme s’il s’agissait d’un masque. Il a été conçu spécifiquement pour le marché professionnel. Avec cette approche qui peut sembler pas forcément pratique, c’est en fait un outil qui booste l’engagement en réduisant le contact. Concrètement, cela ne touche pas les cheveux ou le maquillage, afin de pouvoir au final être utilisé sans difficultés et rapidement.

D’un point de vue technique le casque aurait un field of view (FOV) de 105 degrés, un taux de rafraîchissement de 72 Hz et un écran LCD de 3840 x 2160. Ce masque de réalité virtuelle, avec sa poignée, se pose sur un petit stand quand il n’est pas utilisé ce qui permet de le prendre facilement. Ce stand permet aussi de le recharger sans fil, est compatible 4 et 5G ce ce qui permet de conserver le casque à jour, sans avoir besoin d’une connexion filiaire ou Wi-Fi. Il vient aussi avec une tablette qui peut contrôler l’expérience en VR. Lancement est prévu en 2020.

Cet article Eden Snacker, un masque de réalité virtuelle pour les entreprises a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Link est sorti en version bêta : tout ce qu’il faut savoir

Par Pierrick LABBE
Oculus Link disponible

Le câble Oculus Link, permettant de jouer à des jeux du catalogue Rift sur le casque autonome Quest est désormais disponible en version bêta. Tout ce qu’il faut savoir sur le dispositif.

L’Oculus Quest est un casque de réalité virtuelle autonome très intéressant. Cependant, du fait de sa capacité de calcul limitée, les jeux pouvant être joués dessus sont, eux-aussi quelque peu bridés en comparaison des jeux disponibles sur le Rift qui dispose de la puissance de calcul d’un PC costaud. L’idée d’un câble et d’un logiciel permettant de relier le casque autonome à un PC et donc de profiter du  catalogue de jeux de l’Oculus Rift est donc très séduisante. Voici ce que vous devez savoir pour pouvoir profiter de cette installation.

Qu’est-ce que Oculus Link?

Oculus Link est une mise à jour logicielle pour Oculus Quest qui permettra aux propriétaires de Quest dotés d’un PC « VR Ready » d’utiliser leur Quest comme un Rift via un câble. Comme le disait le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, lors du discours pendant l’Oculus Connect 6, « cela signifie que, à compter de novembre, lorsque nous vous envoyons cette mise à jour, votre Quest est désormais aussi un Rift ! ». Vous devriez donc pouvoir jouer à des graphismes et à des jeux Rift gourmands en ressources processeur comme Asgard’s Wrath et Stormland avec un Quest via l’Oculus Link, ainsi qu’à des services d’accès à Rift tels que Oculus Home et Oculus Dash.

Pour ceux qui ne connaissent pas les efforts de Facebook en matière de réalité virtuelle, la société exploite essentiellement deux plates-formes VR. L’une fonctionne sur des PC puissants sous Windows et l’autre est une plate-forme autonome basée sur Android. Oculus Rift sorti en 2016 et Oculus Rift S sorti cette année fonctionnent sur des PC haut de gamme (et coûteux) dotés de puissants processeurs NVIDIA, AMD et Intel. L’Oculus Go de 2018 et l’Oculus Quest de 2019 sont les systèmes autonomes qui intègrent les processeurs et la batterie dans le casque.

Oculus Link connecte donc essentiellement ces deux systèmes. Pour les propriétaires d’un PC compatible et d’un Quest, il s’agit d’un nouveau mode pour l’Oculus Quest qui le transforme en une sorte d’Oculus Rift Q.

Quand sera-t-il lancé ?

La version bêta d’Oculus Link est disponible dès maintenant. Cependant, tous les ordinateurs ne seront pas compatibles avec le dispositif et les logiciels Quest et Oculus PC App devront être à jour, respectivement sur les versions 11.0 ou supérieures et 1.44. En ce qui concerne l’heure exacte du lancement de la version bêta aujourd’hui, Facebook a déclaré: « Une fois les mises à jour publiées pour tous les clients, nous commencerons à déployer la fonctionnalité de rendu à distance activée par Oculus Link ». Une version complète pour Oculus Link viendra après la version bêta, avec une compatibilité plus large pour différents systèmes et GPU.

Configuration PC requise pour profiter du système

Oculus Link fait en sorte que la Quest se comporte comme s’il s’agissait d’un Oculus Rift Q. Cela signifie avant tout que votre ordinateur devra avoir des spécifications qui le rendent prêt à fonctionner avec des jeux PC VR. Les spécifications requises peuvent être assez strictes. Lors du lancement, cependant, cette version Bêta ne prend en charge que certains GPU. Le NVIDIA Titan X et toutes les cartes NVIDIA GTX 1070, 1080 et 16 sont pris en charge. De même, toutes les nouvelles cartes NVIDIA RTX série 20 sont également prises en charge.

Aucun processeur graphique AMD n’est actuellement pris en charge, mais Oculus assure  « travailler actuellement directement avec AMD pour prendre en charge autant de cartes que possible avant la sortie de la version bêta et nous nous attendons à ajouter une prise en charge de certaines cartes pendant la version bêta ». Vous devrez également exécuter Windows 10, disposer d’au moins 8 Go de RAM, d’un port USB 3.0 disponible et, en termes de processeur, d’un processeur Intel i5-4590 / AMD Ryzen 5 1500X ou supérieur.

Exigences du câble Oculus Link

En plus d’un ordinateur capable de gérer les jeux PC VR, pour Oculus Link, vous aurez également besoin d’un cordon pour attacher votre Quest à votre PC. Oculus prévoit de publier son propre câble officiel, un câble à fibre optique mince et flexible de 5 mètres de long. Il est prévu d’offrir des performances constantes et, dans certains cas, de charger votre Quest pendant que vous jouez à des jeux Rift via Link, afin d’éviter que la batterie de la Quest ne s’épuise pendant votre session de jeu.

Selon Mark Zuckerberg, lors de la conférence Oculus Connect 6, le câble officiel Oculus Link « maximisera le débit, il chargera votre Quest si votre PC le prend également en charge ». Cependant, le cordon officiel Oculus Link n’a pas de date de sortie définie et n’est pas publié aujourd’hui à côté de la version bêta de novembre. Il sera disponible à l’achat en ligne en quantités limitées « plus tard cette année ». Cela signifie que si vous souhaitez utiliser Oculus Link en version bêta à partir d’aujourd’hui, vous devez disposer de votre propre cordon.

Pour la version bêta d’Oculus Quest, vous aurez besoin d’un câble USB 3.0 (C à C ou A à C) pour connecter votre Quest à votre PC. Facebook recommande aux utilisateurs de vérifier qu’ils utilisent « un câble USB 3.0 de haute qualité capable de prendre en charge les données et l’énergie ». Facebook a spécifiquement suggéré un câble à 13 $ comme « option recommandée pour la version bêta, et qu’ils testaient le câble avec de bons résultats ».

Cependant, vous pouvez comparer les spécifications de tout câble aux spécifications officielles du câble Oculus Link pour plus de précisions. Les spécifications du cordon officiel Oculus Link, qui sera publié plus tard cette année, sont les suivantes:

Logiciels requis

Votre Oculus Quest devra être mis à jour vers la version 11.0 ou supérieure. Vous pouvez vérifier la version de votre firmware et essayer de forcer le téléchargement d’une mise à jour dans l’onglet Paramètres de votre Quest. L’application Oculus PC devra être installée pour Oculus Link et mise à jour à la version 1.44 au minimum. Si votre application Oculus ne semble pas mettre à jour vers la version 1.44 et qu’elle est toujours sur la version 1.43, vous pouvez essayer d’accéder aux paramètres et d’opter les versions PTC (Public Test Channel). Si vous avez déjà opté pour le CTP, essayez de le désactiver puis de le rallumer. Des utilisateurs indiquent que cela oblige parfois l’application Oculus à mettre à jour vers la version 1.44, même s’il ne s’agit pas d’une version de PTC. Vous pouvez désactiver les versions de PTC après le téléchargement de la mise à jour.

Comment lancer Oculus Link sur le Quest et sur PC

Facebook a fourni les instructions suivantes pour commencer à utiliser Oculus Link avec votre Quest :

  • Ouvrez l’application Oculus sur votre PC
  • Allumez votre Quest
  • Branchez votre câble USB 3 sur un port USB 3.0 de votre PC, puis branchez l’autre extrémité sur votre casque
  • Si vous êtes invité à « Autoriser l’accès aux données », sélectionnez Refuser
  • Ensuite, vous serez invité à activer Oculus Link (version bêta), puis sélectionnez Activer pour lancer le rendu à distance via Oculus Link

Avec quels jeux et services cela fonctionnera-t-il ?

Comme mentionné ci-dessus, vous pourrez jouer à des jeux Rift et accéder à des services tels que Oculus Home et Oculus Dash. Au cours d’un panel lors de l’Oculus Connect sur Oculus Link, une diapositive principale indiquait que Link vous permettrait de lire la « majorité de la bibliothèque Rift » sur Quest. Facebook nous a dit que les développeurs pourront se retirer du support d’Oculus Link s’ils le souhaitent.

En ce qui concerne la compatibilité avec Steam VR, la réponse de Facebook est : « Oui. Lorsque vous connectez votre Quest à votre PC avec Oculus Link, vous pourrez utiliser le casque de la même façon que vous faites avec Rift ».

Cet article Oculus Link est sorti en version bêta : tout ce qu’il faut savoir a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lenovo travaille sur des lunettes de réalité augmentée pour PC

Par Pierrick LABBE
Lenovo lunettes de réalité augmentée

Voir plusieurs espaces de travail d’un environnement PC en réalité augmentée, tel est le projet de lunettes AR sur lequel travaille Lenovo. Il s’agit de lunettes élégantes permettant de travailler n’importe où.

Travailler sur plusieurs postes de travail dans son environnement, le tout avec un certain niveau de confidentialité est un souhait que beaucoup de professionnels ont. Nreal avait déjà attiré l’attention en janvier dernier avec ses lunettes fonctionnant avec un smartphone. Cette fois, c’est l’entreprise d’informatique et de smartphones chinoise qui révèle sont projet de  lunettes de réalité augmentée reliées à un PC. Ce dispositif à la fois petit et élégant peut être transporté partout mais nécessite toutefois une liaison avec un ordinateur portable pour être utilisé.

Des lunettes de réalité augmentée  Lenovo pour les professionnels

Lenovo explique que l’objectif est d’utiliser la réalité augmentée pour offrir à un utilisateur une confidentialité visuelle tout en travaillant dans un espace public, ainsi que la possibilité de visualiser plusieurs écrans à la fois. Plutôt que d’essayer de créer une toute nouvelle plate-forme ou un nouvel ensemble d’applications, l’entreprise souhaite que les utilisateurs d’ordinateurs personnels puissent accéder au travail, aux médias sociaux et aux logiciels de jeu qu’ils possèdent déjà, mais depuis leurs lunettes AR.

Lenovo n’a pas encore divulgué les spécifications complètes des lunettes, mais celles-ci semblent inclure trois caméras frontales, une prise en charge des verres correcteurs et un câble pour la connexion à un ordinateur portable. Dans une vidéo, Lenovo montre qu’ils travaillent avec un PC équipé de processeurs Intel Core i7 et une carte graphique de type GeForce GTX de neuvième génération. Les spécifications minimales pour pouvoir utiliser ces lunettes ne sont pas encore claires. Aucun prix ni date de sortie n’a été avancé par le géant chinois qui a présente son modèle cette semaine lors de la Tech World à Beijing.

Cet article Lenovo travaille sur des lunettes de réalité augmentée pour PC a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook révèle le design et les cas d’usage de ses futures lunettes AR

Par Bastien L
facebook lunettes ar vr days 2019

Dans le cadre des VR Days Europe 2019, Kelly Ingham, directrice des partenariats écrans et optique chez Facebook, a dévoilé de nouvelles informations sur les futures lunettes de réalité augmentée de la firme américaine. Elle a notamment dévoilé le design et les possibilités offertes par cet appareil tant attendu…

Les VR Days Europe 2019, qui prennent place à Amsterdam du 13 au 15 novembre 2019, sont sans conteste le grand rendez-vous européen de la réalité virtuelle en cette fin d’année 2019. Au cours de cette conférence, co-organisée par Laval Virtual, de nombreuses entreprises influentes de l’industrie de la VR ont présenté leurs projets actuels ou futurs.

Parmi eux, Kelly Ingham : directrice des partenariats écrans et optique chez Facebook. Cette dernière est venue directement des États-Unis pour communiquer sur la vision de Facebook pour la réalité virtuelle et augmentée… et plus précisément sur les futures lunettes AR de la firme.

Tout d’abord, Kelly est revenue sur le design que Facebook souhaite conférer à ses lunettes de réalité augmentée. Selon elle, il est impératif que cet appareil ressemble à s’y méprendre à des lunettes de vue tout à fait ordinaire. Un aperçu visuel a été projeté sur l’écran de la conférence.

Par la suite, la responsable a dévoilé quels seront les cas d’usage et les possibilités fascinantes offertes par ce dispositif. Avec ses lunettes AR, Facebook veut vous permettre de voir dans le noir, de traduire les panneaux en langue étrangère en temps réel, de retrouver vos proches où que vous soyez dans le monde, et de corriger vos problèmes de vue.

Cet appareil pourrait aussi vous prodiguer des conseils contextuels. Par exemple, si vous craquez pour une bonne glace à l’italienne, les lunettes pourront vous suggérer d’ajouter quelques kilomètres à votre prochain footing. Une autre fonctionnalité évoquée est la possibilité de supprimer le bruit ambiant afin de pouvoir vous concentrer sur une conversation dans un environnement bruyant…

Facebook doit encore relever de nombreux défis pour créer ses lunettes AR

Les différentes possibilités évoquées ici sont prometteuses et passionnantes. Cependant, Facebook est conscient des nombreux défis qui restent à relever pour pouvoir délivrer un tel produit sur le marché.

En guise d’exemple, Kelly Ingham cite une fonctionnalité qui permettrait d’afficher les noms des personnes que vous croisez. Idéal pour ceux et celles dont les trous de mémoire peuvent s’avérer embarrassants en société !

Toutefois, comme elle l’explique, il est nécessaire que les noms s’affichent automatiquement, sans avoir à presser de boutons ou à effectuer de commandes gestuelles. Néanmoins, il n’est pas non plus envisageable que vos lunettes AR se mettent à afficher les noms de toutes les personnes qui apparaissent dans votre champ de vision au sein d’une foule.

C’est pourquoi Facebook doit exploiter de nombreuses technologies parallèlement à la réalité augmentée. En guise d’exemple, Kelly Ingham cite la vision par ordinateur, l’intelligence artificielle, les réseaux de neurones, le hand-tracking, mais aussi les nouvelles technologies d’écrans, d’audio, ou de nouvelles formes d’expérience utilisateur.

Les lunettes de réalité augmentée, une fois finalisées, seront donc le fruit d’une véritable convergence technologique de pointe. À n’en point douter, il faudra donc encore patienter quelques années pour pouvoir enfin mettre la main sur cet objet de convoitise. Cependant, Kelly Ingham l’a promis : tôt ou tard, elle montera de nouveau sur la scène des VR Days avec ses lunettes AR sur le nez

Cet article Facebook révèle le design et les cas d’usage de ses futures lunettes AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les lunettes Spectacles 3 de Snapchat sont désormais en vente

Par Pierrick LABBE
Spectacles 3

Après un petit aperçu il y a maintenant 3 mois, Snap Inc va enfin offrir au grand public l’opportunité de mettre la main sur son nouvel appareil wearable, les Spectacles 3.

Malgré un succès plutôt limité avec son premier modèle, Snapchat n’a pas abandonné l’idée de vraiment proposer des lunettes de réalité augmentée et plus si affinités de haut niveau. Voici le nouveau modèle de troisième génération.

Les Spectacles 3 disponibles internationalement

C’est donc un vrai lancement destiné au grand public et plus seulement à quelques happy fews. Deux modèles sont disponibles pour ces Spectacles 3. On trouve un couleur minéral (OR) et un autre en carbone (noir) qui viennent bien sûr avec de nouvelles fonctionnalités qui n’existaient pas jusque-là. Pour l’instant, il s’agit bien sûr d’une présentation limitée en attendant de pouvoir en faire une présentation détaillée, mais la fiche technique ne ment pas, c’est une vraie mise à jour.

Ces lunettes sont donc plus légères, et plus discrètes. Impossibles de savoir que ce sont des lunettes high-tech sans les regarder de très près. Ces lunettes Spectacles 3 permettent donc de capturer des vidéos en très haute définition, mais aussi de prendre des photos. Vous pouvez ajouter de la profondeur à vos images grâce à une caméra additionnelle. Celle-ci permet aussi d’ajouter des effets 3D en réalité augmentée aux vidéos que vous aurez pu filmer, une fois qu’elles seront ajoutées à l’application Snapchat. Un mode VR immersif permet aussi de profiter de vos images d’une façon inédite. Côté prix, il faudra compter 370 euros pour se les procurer.

Cet article Les lunettes Spectacles 3 de Snapchat sont désormais en vente a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Apple : un casque VR type Oculus Quest en 2022, pas de casque AR avant 2023

Par Bastien L
apple lunettes vr ar

Apple aurait révélé sa stratégie pour la réalité virtuelle et augmentée lors d’une conférence organisée en interne auprès de plus d’un millier d’employés. La Pomme aurait finalement décidé de lancer un casque VR en 2022, puis un casque de réalité augmentée en 2023…

Aux dernières nouvelles, Apple devait lancer ses lunettes de réalité augmentée dès 2020. C’est ce qu’affirmait notamment l’analyste Ming-Chi Kuo, réputé pour la fiabilité de ses prédictions. Malheureusement, un nouveau rapport du site The Information vient contredire cette prédiction.

Selon la source, Apple aurait dévoilé en détail sa stratégie concernant la réalité virtuelle et la réalité augmentée lors d’une présentation en interne devant près d’un millier d’employés. Or, la feuille de route présentée pendant l’événement n’a rien à voir avec ce qu’annonçaient les analystes.

Dans un premier temps, en 2022, Apple lancerait un casque de réalité mixte portant le nom de code N301. Cet appareil est décrit comme très similaire à l’Oculus Quest de Facebook, notamment constitué de tissu, avec toutefois un design plus élégant. La Pomme chercherait notamment en priorité à réduire le poids du casque pour qu’il soit confortable même sur de longues périodes.

Il s’agirait principalement d’un casque VR. Cependant, le mapping spatial permettrait d’incorporer des éléments du monde réel présents dans la pièce au sein de l’environnement virtuel. On peut donc parler d’un casque de réalité mixte, à mi-chemin entre VR et AR.

La définition serait quant à elle suffisante pour lire des textes écrits en petits caractères. En outre, Apple fabriquerait sa propre puce pour cet appareil et pourrait donc surpasser Facebook qui se procure les puces auprès de Qualcomm pour l’Oculus Quest. Toujours selon la source, la Pomme commencerait à contacter les développeurs à partir de 2021 pour les inviter à créer du contenu pour la plateforme.

Apple a dévoilé sa feuille de route VR / AR devant un millier d’employés

Alors, quid des lunettes de réalité augmentée tant attendues ? Toujours d’après The Information, ces lunettes AR porteraient le nom de code N421.

Il s’agirait d’un appareil particulièrement ambitieux, puisque ces lunettes AR très légères pourraient être portées toute la journée. L’une des sources du magazine, ayant vu le prototype de ses propres yeux, le décrit comme ressemblant à ” des lunettes de soleil haut de gamme avec un cadre épais abritant la batterie et les puces “.

Il semble certain que le N421 est le produit annoncé par les rumeurs depuis longtemps, et directement mentionné dans le code iOS 13. Cependant, Apple n’a manifestement pas pu s’en tenir à la date de 2020 et il sera donc nécessaire de patienter quelques années de plus pour mettre la main sur ce produit révolutionnaire. La date de lancement serait maintenant prévue pour 2023…

Toujours selon le rapport de The Information, Snapchat pourrait finalement être le premier à lancer des lunettes AR mobile grand public avant Apple et Facebook qui prépare également son appareil. En effet, la quatrième génération de lunettes Spectacles, portant le nom de code H, serait équipée d’un appareil permettant d’afficher des effets de réalité augmentée…

Cet article Apple : un casque VR type Oculus Quest en 2022, pas de casque AR avant 2023 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft HoloLens 2 officiel – Tout savoir sur le nouveau casque AR

Par Bastien L
microsoft hololens 2 officiel tout savoir

Le Microsoft HoloLens 2 vient enfin d’être lancé officiellement ce 7 novembre 2019. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce nouveau casque de réalité augmentée : caractéristiques techniques, design, fonctionnalités, applications, prix…

En 2015, Microsoft se plaçait comme un précurseur de la réalité augmentée en lançant le HoloLens : un casque AR à 5.000 dollars conçu pour les professionnels. Cet appareil permet de visualiser des images virtuelles superposées au monde réel, par exemple à des fins de visualisation de produit ou d’assistance à distance. C’est ce que Microsoft appelle la ” réalité mixte “.

Entre temps, toutefois, de nouveaux acteurs ont fait leur entrée sur le marché. Depuis l’été 2018, Magic Leap propose par exemple son casque de réalité augmentée Magic Leap One pour un prix de 2.295 dollars. De même, le bruit court qu’Apple lancerait son propre casque AR en 2020.

Il était donc plus que temps pour Microsoft de lancer une nouvelle version du HoloLens. C’est chose faite. Le dimanche 24 février 2019, dans le cadre du MWC de Barcelone, Microsoft a dévoilé le HoloLens 2. Le 7 novembre dernier sortait officiellement la seconde génération de lunettes de réalité mixte de Microsoft. Proposé pour la somme de 3.500 dollars, ce nouveau dispositif offre une meilleure qualité d’image ainsi qu’un confort et une simplicité d’utilisation accrus. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cet appareil.

Microsoft HoloLens 2 : un design modifié pour plus de confort

Selon le CEO de Microsoft, Satya Nadella, l’informatique est désormais ” intégré à notre monde, partout et de toutes les manières “. En guise d’exemples, il cite par exemple les frigos et les machines à café connectés, ou encore les instruments chirurgicaux intelligents.

C’est la raison pour laquelle Microsoft a modifié son approche de la technologie qu’il produit. Désormais, ” ce n’est plus l’appareil qui est au premier plan, mais l’humain “. Plusieurs améliorations ont donc été apportées au design afin de rendre l’expérience plus confortable.

Dans ce sens, le HoloLens 2 est équipé d’une visière pouvant être facilement levée ou abaissée. Ceci permet de revêtir l’appareil avec plus de simplicité, mais aussi de pouvoir l’utiliser avec des lunettes. Pour les personnes atteintes de problèmes de vue, il s’agit d’un véritable avantage par rapport au premier HoloLens ou à d’autres casques comme le Magic Leap One.

De même, le poids du casque a été légèrement réduit pour davantage de confort. Le premier HoloLens pesait 579 grammes, cette seconde version pèse 566 grammes.

Microsoft HoloLens 2 : caractéristiques techniques

Sous le capot du Microsoft HoloLens 2, on retrouve un CPU Qualcomm Snapdragon 850 Compute Platform. Ce processeur est combiné à une Holographic Processing Unit de seconde génération fabriquée par Microsoft, qui occupe le rôle du GPU.

L’écran quant à lui offre une définition de presque 2K par oeil avec un champ de vision de 52 degrés, pour un total de 47 pixels par degrés. En comparaison, le premier HoloLens se contentait d’une définition de 720 par oeil avec un champ de vision de 30 degrés. En façade, une caméra 8 MP est pensée pour les vidéoconférences et permet de filmer en définition 1080p à 30 FPS.

En termes de connectivité, le HoloLens 2 est pourvu d’un port USB Type-C. Il est compatible avec le WiFi 802.11a 2×2, mais pas avec les données cellulaires. On retrouve par ailleurs un microphone à 5 canaux, et un audio spatialisé grâce à deux haut-parleurs.

Microsoft HoloLens 2 : un champ de vision deux fois plus large

L’un des changements les plus importants apportés au HoloLens 2 concerne le champ de vision de l’écran. Pour rappel, le ” FoV ” détermine l’ampleur du champ de vision de l’utilisateur lorsqu’il met le casque sur sa tête.

Le premier HoloLens offrait un champ de vision de seulement 30 degrés, et il s’agissait de son principal point faible. Or, le nouveau HoloLens 2 offre un champ de vision de 52 degrés. Le nombre d’éléments virtuels pouvant être affichés à l’écran simultanément est donc considérablement accru.

Microsoft HoloLens 2 : le tracking des yeux et des mains le plus avancé du marché

Grâce à des capteurs intégrés au casque au niveau du nez et pointés vers les yeux, le HoloLens 2 est désormais capable de suivre les yeux de l’utilisateur. Ceci permet par exemple de déverrouiller l’appareil grâce à Windows Hello, ou encore de sauvegarder les paramètres d’utilisation individuels en cas d’utilisation partagée. Les développeurs tiers pourront également utiliser le Eye Tracking pour les applications qu’ils créent.

En parallèle, le tracking des mains a été fortement amélioré par rapport au premier HoloLens. Sachant que ce nouveau casque ne fonctionne toujours pas avec des contrôleurs, les utilisateurs devront se servir de leurs mains et de leur voix (via l’assistant Cortana) pour interagir. Alors que le premier HoloLens pouvait reconnaître des gestes basiques de clic et de pression, cette seconde mouture peut reconnaître 21 points d’articulation par main et permet des mouvements de mains plus réalistes. Le système de hand tracking du HoloLens 2 est donc le plus avancé du marché à l’heure actuelle.

Microsoft HoloLens 2 : batterie et autonomie

Avec le HoloLens 2, plus question de recharger son casque après chaque utilisation. Microsoft a tout mis en oeuvre pour proposer une autonomie supérieure à celle proposée par la première génération.

Comme le Magic Leap One, ce nouvel appareil pourra donc être utilisé 3 heures d’affilée entre chaque recharge. C’est un vrai progrès, même s’il n’est pas encore possible de garder le casque sur le nez toute la journée sans interruption.

Microsoft HoloLens 2 : nouvelle vague d’applications par Microsoft et ses partenaires

Parallèlement à son casque, Microsoft a aussi annoncé une nouvelle fournée d’applications pour le HoloLens conçues pour les entreprises. Par exemple, l’application Dynamic 365 Guides permettra aux entreprises de rassembler des instructions didactiques dans la réalité mixte.

L’application Dynamic 365 Layout, quant à elle, permet de créer une carte persistante du bâtiment dans lequel se trouve l’utilisateur et de sauvegarder cette carte. Ainsi, l’utilisateur pourra par exemple placer un hologramme sur une table dans une pièce, et cet hologramme sera toujours en place s’il revient ultérieurement et même avec un autre HoloLens connecté au même compte.

Parmi les applications développées par des tiers et mises en avant par Microsoft, on peut citer le logiciel de vidéo-conférence et de collaboration développé par Spatial. Cette application permet d’avoir l’impression de communiquer avec les interlocuteurs comme s’ils étaient dans la même pièce.

Airbus développe une appli HoloLens 2 pour l’armée américaine

La division Défense d’Airbus a créé une application militaire intitulée ” Holographic Tactical Sandbox ” pour le Microsoft HoloLens 2. Cette application permet d’afficher la carte du terrain et les mouvements des troupes en temps réel en 3D. L’objectif ? Permettre aux officiers de disposer d’une vision détaillée du champ de bataille.

Comme on le découvre dans la vidéo de présentation, les militaires sont en mesure de modifier la carte, de l’agrandir ou encore de la faire pivoter via de simples gestes. En outre, la carte peut être consultée en temps réel par plusieurs officiers séparés par la distance. Il seront alors représentés par des avatars holographiques…

Microsoft HoloLens 2 : un système ouvert

Avec le HoloLens 2, Microsoft a fait le choix de proposer un système ouvert. Comprenez par là que n’importe qui pourrait créer une boutique d’applications pour ce nouveau casque.

De même, c’est ce qui a permis au développeur de Fortnite, Epic Games, de créer des outils de programmation pour le HoloLens. De son côté, Mozilla propose son navigateur web en réalité mixte Firefox Reality.

En ouvrant son écosystème aux tiers, l’intention de Microsoft est évidente. La firme espère que de nombreux développeurs vont créer des applications pour le casque, augmentant ainsi son intérêt aux yeux de nouveaux utilisateurs potentiels.

Le grand public devra attendre le HoloLens 3

Face au prix élevé des casques AR de première génération, beaucoup espéraient que le HoloLens 2 amorce la démocratisation de la réalité augmentée grâce à un prix plus abordable. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Selon Microsoft, le HoloLens n’est toujours pas prêt pour un usage domestique par monsieur tout le monde. Cette nouvelle mouture reste destinée aux professionnels tels que les designers industriels ou les ouvriers du secteur de la fabrication, ainsi qu’au secteur militaire puisque Microsoft a signé un partenariat avec l’armée américaine. Dans tous les secteurs où les travailleurs ont besoin de recevoir des informations en gardant les mains libres, le HoloLens 2 peut s’avérer utile.

En revanche, pour le grand public, il faudra sans doute attendre le HoloLens 3. Selon Microsoft, celui-ci pourrait être disponible d’ici un à deux ans seulement et offrira encore plus confort et de simplicité d’usage.

Microsoft HoloLens 2 : prix et date de sortie

Le Microsoft HoloLens 2 est proposé pour la somme de 3.500 dollars : un prix inférieur au premier HoloLens à raison de 1.500 dollars, mais toujours plus cher que le Magic Leap One (2300 dollars) et beaucoup trop cher pour la plupart des particuliers.

Le casque est officiellement en vente depuis le 7 novembre 2019 et vous pouvez vous le procurez sur le site de Microsoft.

HoloLens 2 : comment l’intelligence artificielle avancée a été utilisée

La première fois que les personnes revêtent le nouvel HoloLens 2 sur la tête, l’appareil fait automatiquement leur connaissance: il mesure tout, de la forme précise de leurs mains à la distance exacte entre leurs yeux. Jamie Shotton, partenaire scientifique qui dirige l’équipe scientifique HoloLens à Cambridge au Royaume-Uni, a déclaré que la recherche et le développement en intelligence artificielle qui permettaient ces capacités « étaient étonnamment compliqués », mais essentiels pour rendre l’expérience de l’utilisation du dispositif « instinctuelle ».

« Nous voulons que vous sachiez utiliser HoloLens sans avoir à apprendre à l’utiliser », a-t-il déclaré. « Nous savons comment interagir avec les choses dans le monde réel et physique : nous relevons les choses, nous appuyons sur des boutons, nous montrons des choses. Nous visons, dans la mesure du possible, à traduire cela directement en réalité mixte ». Microsoft a annoncé le 7 novembre dernier que HoloLens 2 était désormais disponible pour les clients. Le casque d’informatique holographique bourré de capteurs utilise l’intelligence artificielle pour déplacer l’espace et le temps, créant ainsi une réalité mixte de personnes, d’endroits et de choses afin de faciliter l’une de nos pulsions humaines les plus fondamentales : l’échange de connaissances.

Alex Kipman, associé technique à Microsoft, a déclaré que le casque définissait le filigrane le plus élevé des périphériques intelligents : des technologies compatibles avec l’intelligence artificielle, capables de collecter et de traiter des données même sans connexion Internet fiable, et de partager tout ou partie de ces données avec le Cloud intelligent lorsqu’il est lié. Récemment, Kipman a dessiné un schéma de cette toile informatique omniprésente sur un tableau blanc numérique de son bureau. HoloLens, a-t-il déclaré, « est le premier appareil natif à avoir été inventé à partir de zéro avec cette vision du monde à l’esprit ».

Le mariage de l’intelligence artificielle dans HoloLens 2 avec les fonctionnalités d’intelligence artificielle d’Azure, la plate-forme d’informatique en Cloud de Microsoft, permet aux travailleurs directs et indirects d’acquérir des compétences qui font avancer leur carrière, et il est possible pour les personnes aux extrémités opposées de la Terre qui parlent différentes langues de collaborer avec un sens partagé de la présence physique. « Vous pouvez faire des choses vraiment intéressantes avec HoloLens et du Cloud », a déclaré Julia White, vice-présidente du marketing d’Azure chez Microsoft. « Mais quand vous voyez ces deux choses se confondre, cela change le jeu en termes de ce que les gens peuvent réellement faire ».

Fournir une réalité mixte avec l’intelligence artificielle

Pour permettre des interactions instinctives avec HoloLens 2, Shotton et ses collègues ont développé, formé et déployé des modèles d’intelligence artificielle sur un appareil permettant de suivre les mouvements de la main et le regard de manière à ce que, par exemple, ils puissent percevoir un hologramme flottant devant eux et tendre la main pour le redimensionner ou le repositionner. Pour construire le système de suivi des mains, l’équipe a construit une plate-forme avec un dôme de caméras orientées vers l’intérieur, qui servait à enregistrer les mains de nombreuses personnes. Ensuite, l’équipe a utilisé le traitement en Cloud hors ligne pour créer un modèle 3D capable de représenter toutes les formes et tous les mouvements de la main.

À partir de ce modèle 3D, l’équipe a pu utiliser des graphiques informatiques pour restituer des images de mains réalistes et synthétiques, ainsi que des étiquettes synthétiques pour rendre le modèle robuste dans une variété de formes, de poses et de mouvements des mains. « Vous pouvez générer efficacement des quantités illimitées de données d’entraînement », a déclaré Shotton. L’équipe a utilisé ces données pour former un réseau de neurones profonds compacts, un type d’algorithme d’intelligence artificielle, qui s’adapte au processeur embarqué de HoloLens et fonctionne efficacement sur chaque image provenant du capteur de profondeur de l’appareil.

Lorsqu’un nouveau client utilise un HoloLens 2, le système utilise ce réseau de neurones pour aider à adapter un modèle 3D personnalisé à ses mains, permettant ainsi un suivi précis permettant une interaction instinctive avec les hologrammes. L’équipe de Shotton a adopté une approche similaire pour élaborer et former le modèle de suivi du regard, en portant une attention particulière à ce que l’on appelle la distance interpupillaire, ou la distance entre les centres des yeux des yeux, qui varie selon les personnes et affecte la perception qu’une personne a de près ou de loin des objets.

Le résultat est un modèle de suivi du regard qui permet à HoloLens 2 d’afficher avec précision des hologrammes devant les clients afin de permettre une interaction et une manipulation avec leurs mains et leurs yeux. « Sans suivi du regard, aligner les hologrammes sur le monde réel, en particulier la main physique de la personne, serait tout simplement impossible au niveau de précision requis pour permettre une interaction instinctive », a déclaré Shotton.

Cet article Microsoft HoloLens 2 officiel – Tout savoir sur le nouveau casque AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le patron de PlayStation rassure sur leurs ambitions dans la réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
PlayStation VR patron

Après l’annonce de la sortie de la PS5 l’an prochain, beaucoup se sont interrogés sur l’avenir du PlayStation VR et de la réalité virtuelle chez Sony. Jim Ryan se charge de rassurer les plus inquiets.

C’est ce que l’on peut qualifier de baptême du feu pour Jim Ryan, qui est devenu le CEO de la division console de jeux de l’entreprise au mois de février dernier. Alors que Sony fait face à une petite révolution interne et que beaucoup de nouveaux visages se retrouvent aux manettes, quelles conséquences pour la réalité virtuelle ?

Sony reste engagé sur la réalité virtuelle sur PlayStation

Dans cette interview à Gameindustry.biz, les nouveau patron de PlayStation est notamment revenu sur le turnover que connaît l’entreprise, destiné à la rendre plus efficace, en simplifiant notamment la prise de décision. Après s’être longuement épanché sur le futur de la PS5 et ses fonctionnalités, il finit enfin par toucher quelques mots sur la réalité virtuelle. L’occasion de confirmer que Sony est bien engagé sur la réalité virtuelle et que les choses ne devraient pas changer. De nouvelles annonces et offres devraient apparaître autour de Black Friday ou bien de la période de Noël.

En revanche, pas encore de réponse concernant un éventuel PlayStation VR version 2. Si Sony a déjà déposé de nombreux brevets et accordé beaucoup d’interviews, et que l’on peut penser qu’un nouveau casque est bien au programme, on peut douter qu’il arrive en même temps, pour de simples questions pratiques. Affaire à suivre dans les prochains mois sans aucun doute.

Cet article Le patron de PlayStation rassure sur leurs ambitions dans la réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC vend des Vive d’occasion… pour le prix d’un Oculus Rift S neuf

Par Bastien L
htc vive 2016 occasion

HTC vend désormais des casques VR Vive de 2016 d’occasion pour un prix de 399 dollars. Pour le même prix, vous pouvez aussi commander un Oculus Rift S neuf…

Lors du lancement du casque VR pour PC HTC Vive Cosmos en octobre 2019, HTC a annoncé que le Vive originel de 2016 serait ” retiré du marché “. Le Cosmos se place donc en successeur direct de cet appareil qui a posé les bases de la réalité virtuelle grand public.

Cependant, HTC propose à présent des casques VR Vive d’occasion sur sa boutique officielle américaine. L’appareil est proposé pour 399 dollars, avec un fonctionnement garanti par le constructeur.

Ce prix représente une réduction massive par rapport au tarif de 799 dollars auquel était initialement propos le Vive à sa sortie. Par la suite, le prix avait été revu à la baisse à 599 dollars en 2017 puis à 499 dollars en 2018.

Le HTC Vive de 2016 n’a pas dit son dernier mot

Néanmoins, il semble important de rappeler que vous pouvez vous procurer, pour le même prix de 399 dollars, un Oculus Rift S flambant neuf. Cet appareil vous offrira une meilleure définition, un effet de grille réduit, et des contrôleurs Oculus Touch nettement plus ergonomiques que les Vive Wands de 2016.

De plus, l’Oculus Rift S propose un système de tracking sans fil tandis que le HTC Vive requiert de disposer des capteurs autour de soi. Et, bien entendu, opter pour un casque neuf permet aussi d’éviter de porter un casque dans lequel le précédent propriétaire a copieusement transpiré pendant des heures passées sur Beat Saber ou Raw Data…

Si malgré tout vous préférez opter pour un HTC Vive d’occasion que pour un Rift S neuf, vous pouvez passer commande dès maintenant sur la boutique américaine de HTC Vive. Le casque est proposé avec une garantie d’un an.

Cet article HTC vend des Vive d’occasion… pour le prix d’un Oculus Rift S neuf a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft annonce que le HoloLens 2 est désormais disponible

Par Pierrick LABBE
HoloLens 2 prix date sortie vente

La seconde version des lunettes de réalité mixte de Microsoft, les HoloLens 2, sont désormais en vente. Avec un prix de 3.500 dollars le dispositif se tourne résolument vers les professionnels.

Microsoft a été l’un des pionniers de la réalité mixte en proposant, dès mars 2016, ses lunettes HoloLens. Ce dispositif, révolutionnaire pour l’époque, était promis à un grand avenir. Sans véritable concurrent à l’époque Microsoft était le seul à proposer des lunettes de réalité mixte de cette qualité. Désormais avec les Meta 2 et surtout les Magic Leap One, Microsoft se retrouve face à une certaine concurrence. C’est sans oublier aussi la probable sortie prochaine des lunettes de réalité mixte signées Apple. Le géant américain vient donc de lancer officiellement sa seconde version de son dispositif pour se positionner auprès d’un public d’entreprises.

Les lunettes HoloLens 2 désormais en vente

Les lunettes HoloLens 2 avaient été officiellement présentées lors du Mobile World Congress plus tôt dans l’année. Le dispositif de réalité mixte diffère de son prédécesseur sur différents points. Le design tout d’abord qui est plus élégant, plus confortable mais est aussi plus facile d’utilisation. Le champ de vision a été amélioré, une reconnaissance des gestes et une technologie de l’Eye-Tracking ont aussi été ajoutées. D’autres améliorations mineures ont aussi été apportées.

Concrètement, le HoloLens 2 est un appareil entièrement autonome qui n’utilise pas de câbles. Il dispose d’une paire de lentilles qui projettent, sur la visière, des images virtuelles dans le monde réel. L’appareil permet d’interagir avec ces hologrammes et prend en compte l’environnement de l’utilisateur. Il faut compter la somme de 3.500 dollars pour se procurer les lunettes de réalité mixte soit 1.000 dollars de plus que le kit Magic Leap One Creator. Un tel prix oriente évidemment le dispositif vers les professionnels. Vous pouvez vous procurer les lunettes directement sur le site de Microsoft ici.

Cet article Microsoft annonce que le HoloLens 2 est désormais disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌