Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Easter Egg : Nintendo avait révélé depuis longtemps son kit Lab VR

Par Pierrick LABBE
NintendoLab VR révélé depuis longtemps

C’est un petit easter egg très bien senti de la part de Nintendo. Alors que le lancement officiel de Nintendo Lab VR n’a eu lieu que très récemment, cela fait en fait un an et demi qu’on aurait pu le savoir. 

L’information était bien entendu passée inaperçue jusque-là. Et elle serait sans doute restée inconnue pendant encore un certain temps. Cependant, le malicieux directeur du Nintendo Lab, Tsubasa Sakaguchi vient de le révéler dans une vidéo il y a quelques jours.

Le Lab VR révélé aux origines du kit de Nintendo

Pour ceux qui n’auraient pas encore mis la main sur Nintendo Lab VR, c’est un boîtier en mode “do it yourself” qui vous permet de jouer à de nouveaux jeux en réalité virtuelle avec la dernière console Nintendo. A l’heure de parler de ses origines, il a expliqué que dès le lancement initial, Nintendo faisait déjà des recherches préliminaires dans le domaine de la réalité virtuelle. Il avait même prévu à l’époque que la réalité virtuelle serait un jour au programme.

Comme nous, vous pensez peut-être que c’est facile de dire ça avec le recul, de s’affirmer comme un visionnaire du Lab VR. Cependant, il a une preuve, avec la première vidéo d’annonce du Labo. Rendez-vous à la 1 : 58 dans la vidéo ci-dessus. Il s’agit du périphérique désormais bien connu de ceux qui se sont lancés sur la version VR du Labo de Nintendo. Tout le monde était passé à côté ou presque. Et pourtant, il était déjà là dès les premiers pas. De quoi confirmer sa version ! Comme quoi Nintendo sait se montrer aussi malicieux en plaçant aussi des Easter Eggs dans ses vidéos.

Cet article Easter Egg : Nintendo avait révélé depuis longtemps son kit Lab VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Cloud désormais disponible pour le Quest, le Go et le Gear VR

Par Pierrick LABBE
Oculus Cloud

Les utilisateurs de Quest, Go et de Gear VR pourront désormais profiter du système de sauvegarde Oculus Cloud qui n’était disponible que pour le Rift et le Rift S sur PC.

Dès 2016, la filiale de Facebook lançait son système de sauvegarde Cloud pour son unique casque de réalité virtuelle de l’époque, le Rift. Ce système permet d’enregistrer une partie en cours, les données d’un jeu ou d’une application dans le Cloud et de pouvoir reprendre depuis n’importe quel autre PC. Une solution intéressante mais qui n’était pas compatible avec les casques VR sortis depuis du fait des différences techniques qui existent entre ces casques. Ce n’est désormais plus le cas comme nous vous l’annoncions déjà en mai dernier.

Oculus Cloud désormais disponible pour les autres casques

Le kit de développement logiciel (SDK) du Store d’Oculus vient d’ajouter une prise en charge des sauvegardes Cloud sur Oculus Quest, Oculus Go et Samsung Gear VR. Ce SDK est appelé Cloud Storage V2. Concrètement, avec cette nouvelle version Oculus Cloud, les utilisateurs pourront sauvegarder leurs données de jeu ou d’application et les reprendre depuis un autre casque ou le même. Ces sauvegardes persistent même si l’utilisateur désinstalle le jeu ou l’application ou qu’il réinitialise son casque. Une bonne nouvelle pour ceux qui rencontrent des problèmes techniques.

L’API prend en charge 100 fichiers par utilisateur et par application, chaque fichier pouvant contenir jusqu’à 10 Mo. Théoriquement, cela signifie qu’un développeur peut économiser jusqu’à 1 Go par utilisateur, mais cela semble peu probable en pratique. Cependant, Oculus Cloud reste dépendant du bon vouloir des développeurs. En effet, cette prise en charge de sauvegarde dans le Cloud ne sera active que si les développeurs incluent la nouvelle API dans leurs applications. Amélioration notable par rapport à l’ancienne version est que le Store indiquera, via une petite icône si le système de sauvegarde Cloud est disponible.

Cet article Oculus Cloud désormais disponible pour le Quest, le Go et le Gear VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Firefox Reality sur Oculus Quest protège vos données de tracking VR

Par Bastien L
firefox reality oculus quest

Firefox Reality est désormais disponible sur Oculus Quest. De plus, une nouvelle fonctionnalité permet de protéger vos données personnelles générées par les caméras de tracking du casque VR de Facebook…

Ce n’est un secret pour personne : Facebook est friand de données personnelles, et la collecte ainsi que le partage de ces informations sont au coeur de son modèle économique. Pour mettre la main sur ces précieuses ” data “, l’entreprise américaine ne recule devant rien. La semaine dernière, la firme a d’ailleurs écopé d’une amende record de 5 milliards de dollars par la FTC suite à l’affaire Cambridge Analytica et aux autres scandales dont elle a fait l’objet.

De fait, même si Facebook a promis de ne pas collecter et de ne pas exploiter les données capturées par les caméras de tracking de l’Oculus Quest, il est devenu difficile de faire aveuglément confiance à Mark Zuckerberg et ses complices.

Dans ce contexte, la fondation Mozilla vient tout juste de lancer son navigateur web VR, Firefox Reality, sur Oculus Quest. Si vous ne le connaissez pas encore, sachez que ce web browser permet de naviguer sur la toile sur des fenêtres virtuelles au sein de la VR. De plus, les contenus en réalité virtuelle tels que les vidéos à 360 degrés ou les applications WebVR sont pris en charge.

Firefox Reality protège vos données personnelles des caméras de l’Oculus Quest

Le navigateur Firefox Reality était déjà disponible sur la plupart des casques VR, et HTC l’a même choisi comme navigateur par défaut pour ses appareils. Cependant, si cet outil s’avère réellement intéressant pour l’Oculus Quest, c’est grâce à sa nouvelle fonctionnalité ” Enhanced Tracking Protection “.

Comme vous le savez peut-être, la protection de la confidentialité et des données personnelles est une priorité pour la fondation Mozilla depuis ses débuts. C’est la raison pour laquelle cette nouvelle fonctionnalité va permettre de protéger vos données dans la VR.

Les données capturées par les caméras de tracking du Quest seront automatiquement protégées. Ainsi, les applications et sites web ne seront plus en mesure d’enregistrer et d’analyser votre comportement dans la réalité virtuelle.

Pour le futur, Mozilla annonce aussi des fonctionnalités de navigation multi-fenêtres, de synchronisation de marque-pages et la prise en charge de langages supplémentaires. Une version du Firefox Reality pour la réalité augmentée est aussi en développement. Nous vous recommandons donc chaudement d’utiliser ce navigateur pour surfer sur le web dans la VR

Cet article Firefox Reality sur Oculus Quest protège vos données de tracking VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’Oculus Quest est le premier casque VR viable selon Facebook

Par Bastien L
oculus quest viable

L’Oculus Quest est le premier casque VR ayant le potentiel de devenir un medium viable. C’est ce qu’affirme Jason Rubin, Vice-Président aux stratégies gaming chez Facebook…

Le casque VR autonome Oculus Quest est disponible depuis le 21 mai 2019, et sa boutique d’applications a déjà rapporté 5 millions de dollars. Face à ce franc succès, de nombreux développeurs rêvent de pouvoir proposer leurs jeux et applis sur cet appareil.

Malheureusement, les conditions d’approbation sont très strictes et de nombreux développeurs ont d’ailleurs déjà commencé à se tourner vers des solutions de distribution alternatives à l’Oculus Store officiel comme le logiciel SideQuest.

Dans ce contexte, Jason Rubin, le VP aux stratégies gaming spéciales, s’est exprimé sur Twitter. Selon lui, cette sélection sévère est nécessaire à la croissance de la plateforme.

Pour rappel, pour qu’une application soit acceptée sur le Quest, les développeurs doivent d’abord fournir un document concept à faire valider en amont par Facebook. Par la suite, l’application terminée devra être approuvée une seconde fois pour finir sur l’Oculus Store.

Oculus Quest : Facebook ne veut proposer que l’excellence

1/14 It’s been a busy week for Oculus and the Content team at E3. I wanted to respond to a number of threads that have risen up this week. I also want to clarify our goal for Quest and clear up some misconceptions about our curation process.

— Jason Rubin (@Jason_Rubin) 14 juin 2019

Selon Rubin, l’objectif est tout simplement d’éviter aux développeurs de perdre du temps sur des applications qui seront finalement refusées. En effet, il est préférable qu’une application soit rejetée au stade de concept plutôt qu’à la fin du développement. Ceci permet au développeur de peaufiner son idée pour tenter sa chance à nouveau.

En outre, le cadre explique que Facebook est ” convaincu que le Quest est le premier casque VR ayant le potentiel de devenir un medium viable “. C’est pourquoi la firme ne souhaite proposer que des expériences de très haute qualité aux utilisateurs, afin ” que chaque achat sur le Store soit gratifiant et en encourage un autre “.

Jason Rubin ajoute que les mises à jour apportant des fonctionnalités expérimentales encore imparfaites ne sont pas pas acceptables sur le Store. Une référence directe au cas de Virtual Desktop, dont la MaJ permettant le streaming de jeux PC a été refusée. Ainsi, Rubin admet qu’il peut être nécessaire de ” sacrifier certaines fonctionnalités appréciées des utilisateurs pour servir l’intérêt général de la communauté “.

Cet article L’Oculus Quest est le premier casque VR viable selon Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

SideQuest : un outil pour sideloader des applis sur Oculus Quest

Par Bastien L
sidequest tout savoir

SideQuest est un outil permettant aux développeurs d’applications VR de proposer leurs jeux sur Oculus Quest sans l’approbation de Facebook.

Disponible depuis le 21 mai 2019, l’Oculus Quest est un excellent casque VR. Les ventes sont d’ores et déjà excellentes, et il est donc très tentant pour les développeurs de proposer leurs jeux et applis sur cet appareil.

Malheureusement pour eux, Facebook se montre particulièrement strict dans la sélection des applications compatibles avec le Quest. Un grand nombre de développeurs voient leurs projets rejetés après plusieurs années de travail et se voient inviter à lancer leurs jeux sur Oculus Rift pour PC.

Dans ce contexte, l’outil de distribution d’applications ” SideQuest “ rencontre un franc succès depuis le début de la semaine. Il permet tout simplement le sideloading d’applications sur Oculus Quest, ce qui offre aux développeurs l’opportunité de contourner le filtre imposé par Facebook.

SideQuest utilisé par Guy Godin pour proposer le streaming de jeux Steam via Virtual Desktop

C’est notamment ce qu’a fait le développeur Guy Godin pour son application Virtual Desktop dont a mise à jour a été rejetée du Quest la semaine dernière à cause d’une fonction permettant le streaming de jeux PC. Grâce à SideQuest, il a pu distribuer la mise à jour contenant cette fonctionnalité sans passer par le canal officiel.

Pour utiliser SideQuest, vous devrez suivre le même processus qu’à l’accoutumée pour le sideloading d’applications sur Oculus. Il s’agira donc d’indiquer à Oculus que vous êtes un développeur, puis d’installer un logiciel de développement. N’hésitez pas à consulter notre tutoriel complet à cette adresse.

En permettant aux développeurs de proposer leurs jeux et applications VR sur Oculus Quest sans l’approbation de Facebook, SideQuest pourrait rapidement s’imposer comme une plateforme alternative de premier choix pour la distribution d’applications sur le casque VR autonome… téléchargez-le sur GitHub à cette adresse.

Cet article SideQuest : un outil pour sideloader des applis sur Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Virtual Desktop sur Quest : Oculus interdit le streaming de jeux SteamVR

Par Bastien L
virtual desktop oculus quest banni

Oculus a décidé d’interdire une fonctionnalité permettant le streaming de jeux pour PC SteamVR sur Oculus Quest via l’application Virtual Desktop…

Depuis maintenant plus de 5 ans, Guy Godin développe son application ” Virtual Desktop “. Cette application de réalité virtuelle permet tout simplement d’utiliser son PC Windows directement dans la VR grâce au streaming.

Déjà très populaire sur PC, il n’est pas surprenant que cette application fasse partie des 50 applications disponibles au lancement de l’Oculus Quest. En plus de permettre d’utiliser son PC dans la VR du casque autonome, cette version Quest propose d’ailleurs une fonctionnalité qui a directement séduit de nombreux utilisateurs…

En effet, une nouvelle fonctionnalité en développement depuis plusieurs mois permet de jouer aux jeux en réalité virtuelle pour PC du catalogue SteamVR en streaming sur Oculus Quest. Grâce au système tracking 6DOF de l’appareil et à ses contrôleurs Touch, l’expérience est similaire à celle offerte par un casque pour PC…

Virtual Desktop sur Quest : le streaming SteamVR ne répond pas aux exigences de qualité d’Oculus

Malheureusement, le développeur Guy Godin annonce sur Reddit qu’Oculus a tout bonnement choisi de bannir cette fonctionnalité. De prime abord, on pourrait penser que Facebook souhaite forcer les utilisateurs à acheter des jeux par le biais de son propre Oculus Store.

Cependant, la véritable raison serait tout autre. Facebook aurait affirmé à Guy Godin que cette nouvelle fonctionnalité ne répond pas aux exigences de qualité et de performances de l’Oculus Store.

Le streaming de SteamVR ne serait donc tout bonnement pas encore assez stable. Cependant, même après que Godin ait proposé de laisser cette fonctionnalité sous forme de simple option, Oculus a fermement refusé et a exigé sa suppression.

Déçu par cette décision, Guy Godin a décidé de proposer son service sans passer par la boutique officielle. Un fichier APK sera mis en ligne très prochainement pour permettre aux utilisateurs de ” sideloader ” l’application sur le Quest…

Cet article Virtual Desktop sur Quest : Oculus interdit le streaming de jeux SteamVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : 5 millions de dollars de contenus vendus en deux semaines

Par Gaetan R
contenus oculus quest

Selon Andrew Bosworth, dirigeant de la branche VR et AR de Facebook, la firme a vendu pour 5 millions de dollars de contenus pour l’Oculus Quest.

Lors de la Vox Media conférence organisée par recode, Andrew Bosworth, vice-président des produits réalité augmentée et virtuelle chez Facebook, a déclaré quelque chose d’étrange. Il a partagé des indices sur les chiffres de vente concernant l’Oculus Quest. TechCrunch a partagé l’information.

Le contenu pour le Quest se vend bien

Selon le dirigeant, la firme a écoulé pas moins de 5 millions de dollars de contenus pour l’Oculus Quest pendant les deux premières semaines. C’est un très bon début au vu du nombre de jeux et d’applications disponibles. En effet, l’Oculus Store comptait 53 titres différents au lancement de l’Oculus Quest.

Un résultat d’autant plus encourageant que les prix ne dépassent pas les 30 euros/dollars. Le contenu se divise en six catégories : les expériences gratuites, les programmes à 9,99 euros, ceux à 14,99 euros, puis à 19,99, 24,99 et 29,99 euros. D’après notre petit calcul, Facebook a vendu au minimum 166 000 jeux VR pour l’Oculus Quest lors de la période indiquée. Cela reste une estimation qui ne prend pas en compte la diversité des achats réalisés par les utilisateurs.

Silence radio concernant les ventes de l’Oculus Quest

Outre la vente de contenus, les tendances observées sur les plateformes de e-commerce permettent d’avoir des indices sur la popularité du casque autonome. Ce produit s’est classé numéro 1 de la catégorie “jeux vidéo” sur Amazon aux États-Unis. De plus, la firme a subi des ruptures de stock au moment du lancement le 21 mai dernier.

Pour rappel, Facebook n’a jamais communiqué concernant les ventes de casques. Les seules informations disponibles sont des estimations réalisées par des cabinets d’analyse.

Dans le secteur, Sony confirme l’exception à la règle. Il faut dire que la firme nippone a écoulé pas moins de 4,2 millions de PlayStation VR, un résultat dont elle est fière.

Cette première déclaration concernant la vente de contenus semble confirmer le succès du lancement de l’Oculus Quest. Reste à voir si le casque réussira à s’installer durablement dans les foyers.

Cet article Oculus Quest : 5 millions de dollars de contenus vendus en deux semaines a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Virtual Desktop : jouez à des jeux PC sur Oculus Quest avec les Touch

Par Bastien L
virtual desktop

Virtual Desktop permet désormais de jouer aux jeux PC en streaming sur Oculus Quest avec les contrôleurs Oculus Touch. Une nouvelle fonctionnalité qui va rendre l’utilisation plus simple et plus confortable.

Jusqu’à présent, le logiciel Virtual Desktop permettait de jouer à des jeux PC sur Oculus Quest ou Oculus Go avec un contrôleur Bluetooth tel que la manette Xbox. Une fonctionnalité sympathique, mais qui requiert de posséder un tel accessoire et de prendre le temps de le synchroniser avec le casque.

Pour plus de confort, Virtual Desktop lance aujourd’hui la nouvelle fonctionnalité ” Use Touch controllers as gamepad “. Celle-ci permet tout simplement d’utiliser les contrôleurs à détection de mouvement Touch de l’Oculus Quest en guise de contrôleur Xbox ” virtuel “.

Il sera donc possible de jouer à n’importe quel jeu PC dans la VR directement avec les Touch. L’option pourra être activée très facilement et directement depuis la VR en quelques secondes seulement.

Virtual Desktop : un aperçu d’un futur sans écrans physiques

Avec cette mise à jour, les paramètres liés aux contrôles sont désormais regroupés dans un nouvel onglet ” Input “. Ainsi, les utilisateurs pourront facilement modifier les contrôles de Virtual Desktop et activer le mode ” gamepad “.

Bien que les Touch ne soient pas des manettes de jeu, le fonctionnement se révèle plutôt convaincant. En combinant les deux accessoires, on retrouve en effet les différents éléments d’un contrôleur : deux joysticks, quatre boutons, deux gâchettes, un bouton menu, et deux ” grip triggers “. Bien qu’il manque un ” D-Pad ” et un bouton start, le gameplay s’en trouve rarement impacté.

L’utilisateur peut choisir d’afficher les jeux PC sur différents environnements virtuels tels qu’un home office ou un écran de cinéma. Virtual Desktop est disponible sur Oculus Quest pour 19,99 euros.

De temps à autre la latence ou la chute du nombre d’images par seconde peut poser problème, mais l’expérience s’avère très convaincante dans l’ensemble et laisse présager d’un futur dans lequel les casques VR / AR remplaceront totalement nos écrans physiques….

Cet article Virtual Desktop : jouez à des jeux PC sur Oculus Quest avec les Touch a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : Facebook promet plus de 100 jeux VR d’ici la fin 2019

Par Bastien L
oculus quest jeux

D’ici la fin de l’année 2019, le catalogue de l’Oculus Quest regroupera plus de 100 jeux en réalité virtuelle. C’est ce qu’affirme Facebook dans un surprenant billet publié sur son blog…

Disponible depuis le 21 mai 2019, le casque autonome Oculus Quest regroupait déjà plus de 50 jeux VR à sa sortie. Depuis, de nouveaux portages  de jeux à succès ne cessent d’être annoncés. Cette semaine encore, nous apprenions l’arrivée des jeux The Wizards, Population One et Electronauts sur le nouvel appareil.

Dans un billet publié sur son blog, Facebook affirme qu’il ne s’agit que d’un début. Selon la firme, plus de 100 jeux VR seront disponibles sur le Quest d’ici la fin 2019.

Oculus Quest : les développeurs misent tout sur le casque VR autonome

Le portage de jeux VR disponibles sur Oculus Rift ou HTC Vive sur Oculus Quest peut être complexe et nécessiter plusieurs mois de travail. Pour cause, le Quest fonctionne sur un dérivé d’Android et non sur Windows. De plus, son processeur mobile est bien moins puissant que celui d’un PC. Les développeurs sont donc contraints d’optimiser le code et tous les assets 3D pour adapter un jeu au casque autonome.

Cependant, le Quest est un excellent produit qui pose de nouvelles bases pour la réalité virtuelle. Son utilisation est simple, pratique, confortable, et son système de tracking sans capteurs offre une sensation de liberté et d’immersion inégalée jusqu’alors. Le tout pour un prix relativement abordable  de 449 euros.

Cet appareil est promis au succès, et les développeurs l’ont bien compris. C’est la raison pour laquelle ils sont nombreux à prendre le temps de porter leurs jeux, afin de toucher une audience amenée à croître massivement au fil des mois.

Si plus de 50 jeux sortent réellement d’ici la fin de l’année, alors on peut s’attendre à de très nombreuses annonces dans les semaines à venir. Un grand nombre de titres devraient logiquement être annoncés dans le cadre de l’E3 2019, et notamment lors du Showcase VR organisé par le site UploadVR

Cet article Oculus Quest : Facebook promet plus de 100 jeux VR d’ici la fin 2019 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Un outil pour installer vos musiques pour Beat Saber sur l’Oculus Quest

Par Pierrick LABBE
Outil Beat Saber chansons

Un petit outil, facile à utiliser, devrait simplifier la vie des joueurs qui cherchent à avoir une expérience musicale personnalisée avec Beat Saber sur Oculus Quest.

C’est un défi pour beaucoup d’utilisateurs. Comment avoir les chansons de leur choix  pour Beat Saber ? D’une plateforme à l’autre, les méthodes changent. Voici comment vous y prendre pour ajouter vos propres chansons sur l’Oculus Quest.

Comment utiliser cet outil sur Oculus Quest ?

C’est un petit outil développé par NyanBlade afin de vous aider à installer facilement vos propres musiques pour Beat Saber sur l’Oculus Quest. Bonne nouvelle, l’outil comporte un plan, étape par étape, qui vous guide dans les différentes étapes de l’installation. Cela inclut notamment entrer en mode développeur pour l’Oculus Quest ou comment récupérer des musiques customisées. Vous l’aurez compris, le développeur a tout fait pour faciliter la vie des utilisateurs. Les sons n’ont pas a être éditées spécifiquement pour l’Oculus Quest.

Vous pourrez ainsi requérir sans aucun problème aux chansons proposées par des sites comme Beat Saver. Les habitués du jeu apprécieront de pouvoir toucher à de nouveaux styles musicaux. A noter que cet outil pourrait bien être rendu obsolète dans quelques mois. En effet, Beat Game sa annoncé son intention de développer un éditeur maison. Cependant, nous ignorons encore sa date de lancement ou son fonctionnement exact. Le problème pour l’entreprise réside bien sûr dans les musiques qui ne seraient pas libres de droit. Permettre consciemment aux utilisateurs d’y avoir accès pose effectivement de sérieux problèmes de copyright à l’éditeur. L’outil est disponible ici.

Cet article Un outil pour installer vos musiques pour Beat Saber sur l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’Oculus Quest est en rupture de stock aux Etats-Unis

Par Pierrick LABBE
Rupture de stock Oculus Quest

Quelques jours après sa sortie, l’Oculus Quest se retrouve déjà en rupture de stock dans certaines grandes chaines américaines. Un véritable succès pour le casque autonome.

L’Oculus Quest est un casque qui était particulièrement attendu. Le casque autonome de la filiale de Facebook était annoncé, par beaucoup de spécialistes, comme étant le casque qui permettrait de démocratiser la réalité virtuelle. En plus d’être autonome, le casque propose 6 degrés de liberté, un système très bien pensé de gestion de l’espace, une définition d’écran haut de gamme et un prix assez abordable de 449 euros avec ses contrôleurs. Il semblerait donc que les spécialistes de la VR aient raison. Les casques manquent désormais dans certaines grandes enseignes américaines qui ont écoulé leur stock en quelques jours.

Rupture de stock de l’Oculus Rift aux Etats-Unis

Il ne s’agit pas, pour le moment, d’une rupture de stock totale aux Etats-Unis mais dans différentes grandes chaînes de distribution. Parmi ces chaînes, on y trouve des poids lourds de la grande distribution comme par exemple les réseaux de grandes surfaces Walmart ou encore le géant du commerce en ligne Amazon. Notez qu’aux Etats-Unis, le casque Oculus Rift est vendu moins cher qu’en Europe à 399 dollars soir environ 356 euros.

Selon un porte-parole de Facebook interrogé par nos confrères américains du journal « Variety », le réseau social est très satisfait de ces ventes : « Nous sommes tellement heureux de voir l’excitation et l’intérêt que suscite l’Oculus Quest. Alors que certaines enseignes sont actuellement en rupture de stock, nous travaillons à rétablir la disponibilité au plus vite ». Pas de rupture de stock constatée en France pour le moment.

Cet article L’Oculus Quest est en rupture de stock aux Etats-Unis a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les meilleurs jeux et applications gratuits Oculus Quest disponibles

Par Pierrick LABBE
Jeux et applications gratuits Oculus Quest

Nous vous avons préparé une liste des meilleurs jeux et applications gratuites pour l’Oculus Quest disponibles dès maintenant. Ne vous privez pas de les essayer, c’est gratuit !

Cet article Les meilleurs jeux et applications gratuits Oculus Quest disponibles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

VRidge : Comment lancer des jeux Steam VR sur Oculus Quest

Par Gaetan R
oculus quest steam vr

Vous avez ou vous souhaitez acheter l’Oculus Quest, mais le manque de contenus vous rebute ? On a trouvé une solution pour lancer des jeux Steam VR depuis le casque autonome.

Cet article VRidge : Comment lancer des jeux Steam VR sur Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Touch : que faire si les protections de batterie se détachent ?

Par Pierrick LABBE
Problème Oculus Touch

Les contrôleurs Oculus Touch envoyés avec le Rift S et l’Oculus Quest semblent avoir un petit problème. Voici ce que Facebook recommande aux utilisateurs qui rencontrent un dysfonctionnement.

Cet article Oculus Touch : que faire si les protections de batterie se détachent ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Voici sans doute la meilleure pub pour l’Oculus Quest

Par Pierrick LABBE
Pub Oculus Quest

Pour la sortie de l’Oculus Quest, l’entreprise a mis les petits plats dans les grands avec une expérience particulièrement réussie tout comme cette pub. Un vrai changement comparé à d’autres tests.

Cet article Voici sans doute la meilleure pub pour l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’Oculus Quest est sorti aujourd’hui : faut-il l’acheter ou pas ?

Par Pierrick LABBE
Oculus Quest sorti aujourd'hui

L’Oculus Quest est enfin disponible au grand public aujourd’hui. Le nouveau casque autonome de la filiale de Facebook vaut-il la peine de débourser 449 euros ?

Cet article L’Oculus Quest est sorti aujourd’hui : faut-il l’acheter ou pas ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le 5G Hub de HTC pour streamer la réalité virtuelle se rapproche

Par Pierrick LABBE
HTC 5G Hub

HTC l’a présenté au mois de février dernier. Un hotspot mobile 5G qui permet aussi de streamer de la vidéo et sert d’assistant vocal. Il a aussi un certain potentiel du côté de la réalité virtuelle…

Annoncé pour le 31 mai prochain, dans quelques jours donc, l’accessoire pourrait notamment streamer du contenu en réalité virtuelle vers le Le 5G Hub de HTC pour streamer la réalité virtuelle se rapproche a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : test complet du casque autonome le plus performant

Par Gaetan R
Oculus Quest  : test complet du casque autonome le plus performant

Beaucoup l’attendent comme le messie de la VR. Facebook aussi. L’Oculus Quest vise à se libérer des contraignants câbles et de la dépendance aux ordinateurs puissants tout en proposant des performances proches des cadors du marché : l’Oculus Rift et le HTC Vive. Voici notre test complet de l’Oculus Quest.

Conditions de test de l’OCulus Quest : Oculus nous a envoyé un modèle non finalisé avec l’accès à une vingtaine de titres qui seront disponibles le 21 mai 2019, lors de la sortie officielle du casque.

Fiche technique de l’Oculus Quest avant le test

Avant de passer au test de l’Oculus Quest, nous vous livrons les caractéristiques du casque de réalité virtuelle autonome de la filiale de Facebook.

  • Nom : Oculus Quest
  • Marque : Oculus
  • Catégorie : Casque VR Standalone
  • Connexion : Wi-Fi, Bluetooth Fonctionne sans fil, sans ordinateur (nécessite un smartphone pour être activé)
  • Compatibilité : Android, iOS
  • Résolution : 1440 x 1600 pixels par oeil
  • Dalle : OLED
  • Taux de rafraîchissement : 72 Hz
  • Oculus Quest Prix : 64GB à 449€, 128GB à 549€
  • Disponibilité Oculus Quest : disponible le 21 mai, précommande dès le 30 avril
  • Autonomie : deux heures minimum pour du jeu vidéo, trois heures pour de la vidéo 360°
  • Temps de recharge : 2 heures
  • Microphone : inclus
  • Son : Fonctionne sans écouteur. Deux prises jack intégrées
  • Dimensions : 193mm x 105mm x 222mm
  • Poids : 571g
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 835
  • RAM : 4 Go

Unboxing Oculus Quest : rien ne dépasse

Simple. Épuré. Voilà comment décrire en deux mots l’emballage de l’Oculus Quest. La boîte en carton épais est recouvert par un habillage brillant. Une fois retiré le cellophane, il suffit de le faire glisser sur la gauche ou la droite. En soulevant, le couvercle, l’on trouve le casque et les manettes entrecroisées. Une petite boîte rectangulaire contient le manuel d’utilisation, le câble USB-C, le chargeur secteur (ici un modèle britannique) et les piles nécessaires au fonctionnement des Oculus Touch. Ajoutons l’accessoire conseillé pour les porteurs de lunettes. C’est tout. Avec son logo présent sur le dessus, on dirait une boîte à chaussures.

Clairement, Oculus veut insuffler à l’acheteur l’idée que ce produit lui facilite la tâche. Pour se lancer dans l’aventure, il suffit d’installer les piles dans les oculus Touch, charger le casque et télécharger l’application, comme le papier inséré devant les lentilles de l’Oculus Quest l’exige. Oculus a annoncé la sortie d’une sacoche vendue 40 euros. En attendant, l’écrin par défaut s’avère pratique à transporter. Il protégera efficacement votre précieux.

Design et ergonomie : agréable, mais perfectible

Le casque

Là encore, la filiale de Facebook mise sur la simplicité et un aspect épuré. Pas de surprise, l’arceau utilisé ressemble fortement à celui de l’Oculus Rift. On note toutefois l’absence des connecteurs pour les écouteurs. En effet, le Quest dispose d’enceintes intégrées comme l’Oculus Go. De même, le triangle qui se place à l’arrière de la tête double pratiquement de taille. Nous verrons que cela a son importance d’un point de vue ergonomique. Sur la bande du milieu, l’on peut lire un avertissement de sécurité. Le bandeau noir au niveau des yeux s’avère bien plus épais et donc plus confortable que celui fourni avec l’Oculus Rift. Le tissu utilisé ressemble fortement à celui du Go, quoique la fibre semble plus serrée.

La face avant conserve sa couleur noire mate, mais n’est plus aplatie. Normal, cette partie du casque accueille maintenant quatre capteurs vidéo. Ils sont placés à chaque extrémité de la façade. On retrouve le logo Oculus en haut, au centre. Du côté droit, on trouve le bouton d’alimentation, tandis que le côté gauche arbore le port de charge USB-C.Nous verrons un peu plus tard que les caméras ajoutent un gros plus en termes d’utilisation.

Un beau produit un peu salissant

Pour le corps de l’appareil, la firme n’emploie plus un revêtement plastique, mais un tissu similaire à celui du Daydream de Google. On observe deux petits trous de chaque côté. Ce sont en réalité des prises jack 3,5 mm pour y insérer un casque audio. En retournant le produit, on trouve deux boutons : le réglage de l’écartement des lentilles et du volume.

Encore une fois, la répartition du poids pèse sur le nez : les 571 grammes se font sentir. Cela fait 100 grammes de plus que le Go et le Rift. Il faudra bien le fixer pour ne pas fatiguer rapidement. Par ailleurs, l’arceau ne s’adapte pas à toutes les têtes. Les gros bulbes comme ceux de votre serviteur seront largement avantagés. Ceux qui portent du 54-56 en chapeau devront serrer les bandes à fond, quitte à avoir une bosse disgracieuse. Heureusement, les matériaux offrent un confort indiscutable. Comme tout casque autonome qui se respecte, l’absence de fil facilite son utilisation.

Les contrôleurs Oculus Touch

Les manettes associées à l’Oculus Quest reprennent le corps de celle incluse avec Le Go. Sauf que celles-ci copient à l’identique les placements des boutons des Touch du Rift. On y retrouve du côté gauche une gâchette à l’arrière, un joystick, les boutons X et Y, ainsi qu’une gâchette sur la tranche qui sert à attraper les objets dans la VR. La manette droite profite donc du même placement évidemment retourné pour la mimine correspondante. Les boutons se nomment ici A et B.

Un troisième bouton situé en dessous le Joystick permet de quitter l’expérience, tandis qu’à gauche celui-ci donne accès au menu. On remarque que l’anse est inversée par rapport aux contrôleurs du Rift. À part un distinguo esthétique bien pratique pour les possesseurs des deux produits, celles-ci facilitent la récupération lors d’un déséquilibre arrière, gauche ou droite. La dragonne assure leur sécurité lors d’une chute avant. Aucun problème en termes de prise en main. En revanche, on regrette que le plastique utilisé marque très rapidement, tout comme ceux du casque sur lesquels la moindre trace de doigt se voit de loin.

Installation de l’Oculus Quest : simple comme bonjour

Lors de la première utilisation du casque, vous devez télécharger l’application Oculus sur votre smartphone. Celle-ci vous demande en premier lieu de brancher le casque à son alimentation, puis d’insérer les piles dans les manettes. Ensuite, vous connectez le Quest par Bluetooth à votre téléphone avant de le raccorder au WiFi de votre logement. Nous n’avons pas trouvé de fonctions WPS, il faudra donc entrer le mot de passe de votre modem. S’il n’est pas personnalisé, cela s’avère un peu long. L’application lance ensuite une petite vidéo rappelant les normes de sécurité, notamment le fait de faire de la place pour établir la zone “guardian”.

La spécificité : le Guardian

C’est à ce moment-là que vous enfilez l’Oculus Quest. Vous ne découvrez pas la réalité virtuelle, mais ce qui vous entoure sous un autre jour. Les caméras vous diffusent des images en noir et blanc du monde extérieur. Un effet particulièrement bluffant, car cela rappelle les visions à la première personne de Robocop, de Terminator et surtout de Sam Fisher dans Splinter Cell. Un message indique qu’il est temps de paramétrer l’espace de jeu. Il suffit d’appuyer sur la gâchette de l’un des Oculus Touch pour l’agrandir. C’est ce qu’Oculus nomme la “Roomscale”.

La filiale recommande une zone minimale de 2 mètres sur 2 mètres. En réalité, vous pouvez étendre cette zone bien au-delà. Notre bureau allongé nous a permis de paramétrer un espace de 13 mètres de long sur 3 de large. Pourtant, Oculus précise que l’on peut faire au maximum un carré de 7,60 mètres sur 7,60 mètres. Avec les capteurs extérieurs du Rift et du Vive, il est impossible de jouer sur une telle surface. Attention tout de même : cela dépend du niveau d’éclairage. Plus votre espace est lumineux, plus vous pouvez vous déplacer. Vous pouvez même l’étendre dans plusieurs pièces.

Premier test de l’Oculus Quest : l’effet waouh de la roomscale

Grand avantage : vous pouvez sortir de la roomscale en portant le casque. Aucun fil ne vous en empêche nous direz vous. Il y a une limite. En effet le signal est “perdu” au-delà de quatre mètres de distance. Assez pour aller du salon à la porte d’entrée pour accueillir son livreur avec le casque sur la tête. Deux autres modes existent : la zone fixe debout et la fonction pour s’asseoir. Dans les trois cas, le tracking connaît peu de ratés. Le système trouve rapidement le sol, tandis que le marquage bouge de temps à autre si vous enlevez et remettez le casque plusieurs fois d’affilée.

Revenons dans la réalité virtuelle et notre test de l’Oculus Quest dans sa phase réglage. Quand vous rentrez dans la zone, on vous demande de régler la lentille et la distance de vision. Un indicateur vert facilite cette étape. Puis, l’on paramètre le Wifi qui afin de télécharger les contenus. Lors de ce test, Oculus nous a confié gracieusement une vingtaine d’expériences. e

Un tutoriel proche de celui du Rift se lance. Il permet de se familiariser avec les contrôles et découvrir des mini-jeux rigolos, dont un jeu de tir et une sorte de Dance Central, un titre disponible lors de notre test.

Test de l’Oculus Quest : puissant et libérateur

Cette démonstration permet de se rendre compte de la qualité de l’Oculus Quest. Premier point qui surprend dès le début du test de l’Oculus Quest, la qualité est au rendez-vous. Surtout, l’on perçoit directement l’apport de la précision de l’affichage. Pour rappel, chacune des lentilles dispose d’une résolution de 1440 x 1600 pixels, la même que le Vive Pro. A contrario, l’Oculus Rift affiche 1080 x 1200 pixels par oeil. Les petits points qui forment l’image sont donc encore moins visibles. Nous voilà maintenant dans la très jolie Oculus Home, une sorte d’igloo en bois qui permet d’accéder à la bibliothèque. Là on retrouve rapidement nos marques. Celle-ci ressemble à deux gouttes d’eau à celle du Go et du Rift.

Visuellement, nous avons comparé la qualité de deux jeux : Beat Saber et la démo de Super HOT VR. À première vue, rien ne distingue le Quest du Rift et du Vive. Ce n’est qu’en faisant aux détails que l’on voit la différence. La meilleure résolution se ressent immédiatement, mais la puissance de notre GTX 1070 permet d’afficher davantage d’effets que le Snapdragon 835 VR Kit. Par exemple dans Beat Saber, les sabres se reflètent sur le sol dans la version PC. Ce n’est pas le cas de celle embarquée dans le casque. À part cette légère différence de qualité, le test de l’Oculus Quest s’en tire très bien dans l’ensemble des expériences que nous avons pu tester. Il en va de même pour Space Pirate Trainers.

Nous avons apprécié nos séances de Beat Saber, de Super Hot VR, mais également de Wander, un genre de Google Maps pour se balader partout dans le monde. Nous avons aussi testé l’excellent jeu de tennis de table Racket Fury Table Tennis VR, et Creed : Rise To Glory. À chaque fois la liberté offerte par le casque autonome est salutaire. Cependant, les développeurs n’ont pas adapté leurs titres à cette nouvelle donne. La roomscale n’apporte pas encore la possibilité de se déplacer plus amplement.

Test de l’Oculus Quest : un tracking très efficace

Lors du test de l’Oculus Quest, nous avons été agréablement surpris que les câbles ne gênent plus le déroulement des parties. Les Oculus Touch répondent au doigt et à l’oeil. Nous constatons une légère différence de précision avec ceux de son aîné. Il faut vraiment passer d’un casque à l’autre pour s’en rendre compte. Les caméras et les capteurs 6DoF fonctionnent à merveille. Se pencher, se coucher, aller à gauche ou à droite : tout répond parfaitement. Attention, à ne pas trop sortir du champ de vision disponible sinon la détection peut connaître des couacs.

Lors de ce test de l’Oculus Quest, nous avons regretté que l’on ne puisse pas partager correctement son expérience de jeu. En effet, la fonction Casting en bêta permet de se raccorder à un ChromeCast, à un smartphone ou à une TV équipée pour transmettre ses parties. Malheureusement, cela entraîne une latence de deux secondes entre ce que l’on voit dans le casque et ce qui se passe à l’écran. Par ailleurs, l’image proposée pêche par sa qualité. On espère qu’Oculus mettra rapidement à jour cette fonction.

Pour ce qui est de l’autonomie, nous avons joué environ 2h30 pendant notre test de l’Oculus Quest avant de devoir recharger l’appareil. Celle-ci prend bien les 2 heures indiquées, même avec la prise USB C intégrée. Point positif : le câble du chargeur est assez long pour pouvoir utiliser le casque assis.

Le catalogue de jeux à étoffer

Facebook et sa filiale promettent 53 jeux et expériences au lancement. Il est également possible de regarder une dizaine de vidéos à partir de l’application Oculus Video. La plupart des titres sont connus. Oculus mise avant tout sur l’adaptation des dernières titres plutôt que de créer du contenu exclusif. Certains jeux comme Ballista, Dance Central, Sports Scramble, Journey of The Gods et Dead and Buried II sont des nouveaux venus qui seront disponibles au lancement de l’Oculus Quest et du Rift S. Ils seront d’ailleurs en grande partie cross buy, c’est-à-dire que l’on aura qu’à les acheter une fois pour en profiter sur les deux machines. Le reste du catalogue repose sur des classiques dont Creed Rise To Glory, Beat Saber, Super Hot VR, Rush, ou encore Space Pirate Trainers. Notez que Google vient d’annoncer une compatibilité de sa plateforme de vidéos à 360 degrés et 180 degrés, YouTube VR dès la sortie du casque de réalité virtuelle autonome.

Test de l’Oculus Quest : face à la concurrence

Nous nous sommes déjà largement penchés sur les différences avec les dispositifs filaires. On peut le comparer avec certains produits nomades. Comme le signalent plusieurs de nos confrères, l’Oculus Quest n’a pas vraiment de concurrents sur le marché.

Oculus Quest Vs Oculus Go

S’il coûte 200 euros moins chers, le GO ne peut pas rivaliser avec son petit frère. Le Snapdragon 821 n’affiche pas des graphismes aussi évolués, tandis que l’absence de deux manettes le cantonne à de petits jeux et aux vidéos. On ne peut pas non plus se déplacer. Clairement, le Quest l’emporte.

Oculus Quest VS Lenovo Mirage Solo

Avec le Mirage Solo, Lenovo propose un Google Daydream amélioré. Lui aussi dispose de 4 Go de mémoire vive et du fameux Snapdragon 835. Il est doté d’une dalle LCD de 2560 x 1440 pixels pour une fréquence de 75 Hz. Le contrôleur offre seulement 3DOF et s’avère peu pratique. De plus, il est plus lourd que le Quest : 645 grammes contre 571 grammes. Ce produit utilise ses caméras extérieures pour filmer des vidéos à 180 degrés. Un parti pris intéressant qui déçoit. L’Oculus Quest, quoique 50 euros plus chers, reste vainqueur.

Vive Focus VS Oculus Quest

 

Techniquement, c’est le produit qui se rapproche le plus de l’Oculus Quest. Doté d’un processeur Snapdragon 835 et du Tracking 6DOF, le Vive Focus dispose également de deux écrans AMOLED pour une résolution totale de 2880 x 1660 pixels. L’on peut aussi entrer et sortir de la zone de jeu. Mais encore une fois, il est associé à une télécommande et non des manettes. Surtout son prix calmera les ardeurs de certains : 749 euros contre 449 euros pour le nouveau venu de l’écurie Facebook.

Oculus Quest ou Oculus Rift S ?

MAJ  : Maintenant que nous avons testé les deux casques, il est bon de vous recommander un produit. Alors il est compliqué de comparer un casque filaire avec un modèle autonome. Tout d’abord on ne l’utilise pas de la même manière. Pour autant, les deux s’équipent du Guardian pour rentrer et sortir de la zone de jeu à votre convenance. Selon notre expérience, les caméras du Quest s’avèrent plus précises. Cela s’explique aisément : Facebook a délégué la construction du Rift S à Lenovo. Il est donc probable que les composants choisis ne sont pas les mêmes que ceux du casque autonome.Pourtant, il y a bien 5 capteurs contre 4 sur le Rift S. Pour ce qui est des contrôleurs, rien à dire : ils sont identiques.

En revanche, le son proposé par l’Oculus Rift S se révèle beaucoup moins bon que celui du Quest. Le système de Lenovo propose un rendu criard, trop clair et dont la qualité n’est pas digne d’un produit vendu à ce tarif. A l’inverse, l’Oculus Quest dispose d’un dispositif sonore appréciable sans être non plus transcendant. Il suffit amplement à l’immersion.

Vient ensuite la question de l’écartement pupillaire. Ce sujet a beaucoup fait débat à la commercialisation de l’Oculus Rift S. En effet, ce modèle apporte seulement un espacement opéré par logiciel. Ce n’est pas le cas du Quest dont le bouton poussoir permet de s’adopter à toutes les morphologies oculaires.

Côté écran, le Quest propose un affichage OLED avec une résolution de 1600 X 1440 pixels par oeil. Le Rift S se contente de 1280 x 1440 pixels par oeil et d’une dalle LCD. Sauf que le PC associé au Rift S permet de reproduire de nombreux détails qui ne figurent pas sur le Quest. Les jeux sont donc plus beau avec le produit filaire.

Enfin, il y un catalogue bien plus fourni sur le Rift S. Pour cela, il reste le casque VR filaire le plus abordable et le plus adapté aux joueurs PC. Le Quest ne propose qu’une soixantaine de jeux pour le moment. Pour autant, si l’on ne juge que la partie matérielle, ce dernier l’emporte. Petite anecdote amusante, nous nous somme rendus à la FNAC Saint Lazare le 22 juin 2019 et les deux produits étaient en rupture de stock. Comme quoi, les amateurs doivent trouver chaussures à leurs pieds.

Acheter L’Oculus Quest au meilleur prix :

 

Verdict : place au nouveau champion

L’Oculus Quest nous a pleinement convaincus de l’intérêt des casques autonomes. Si les autres dispositifs du genre n’avaient pas totalement accompli leur mission, c’est le premier à nous prouver que la réalité virtuelle sans-fil est promise à un grand avenir. De plus, la filiale de Facebook propose un produit facile à utiliser à et à installer. Les performances observées sont indéniablement au rendez-vous, tandis que le catalogue d’expériences disponible à la sortie devrait satisfaire le plus grand nombre. Naturellement, les personnes intéressées par la VR se tourneront vers ce produit.

Attention tout de même aux petits soucis d’ergonomie et aux fonctions de partage de contenu. On aurait aimé une autonomie un peu plus généreuse, mais cette première version abordable de l’Oculus Quest propose la VR à son meilleur. Espérons que les développeurs suivent la firme et commercialisent des expériences adaptées à cette nouvelle donne.

Points positifs

  • Performances générales
  • Simplicité d’utilisation
  • Confortable
  • Le prix
  • L’effet waouh du passage des caméras à la zone Guardian
  • Très grandes surfaces de jeu
  • Catalogue de titres sympathiques…

Points négatifs

  • …Qui demande à s’étoffer
  • Le poids un poil trop élevé
  • Pas pour les petites têtes
  • L’autonomie encore trop faible
  • Les piles des Oculus Touch

Cet article Oculus Quest : test complet du casque autonome le plus performant a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

iQiyi, le Netflix chinois, sort un casque autonome 4K à 300 dollars

Par Pierrick LABBE
iQiyi casque autonome réalité virtuelle

iQiyi, la filiale de Baidu (l’équivalent chinois de Google), vient de sortir un casque de réalité virtuelle autonome 3 Dof avec affichage 4K à seulement 300 dollars. Présentations…

iQiyi, le Netflix chinois, sort un casque autonome 4K à 300 dollars a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Bientôt le Cloud pour les sauvegardes Oculus Quest, Go et Gear VR

Par Pierrick LABBE
Cloud Oculus Quest Go et Gear VR

Dans un tweet, John Carmack, le patron d’Oculus, annonce que la sauvegarde 2.0 sur Cloud débarquera prochainement pour les casques autonomes ainsi que le Gear VR.

Cet article Bientôt le Cloud pour les sauvegardes Oculus Quest, Go et Gear VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Iris : le meilleur casque pour regarder du porno en réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
PVR Iris casque VR pour voir du porno en réalité virtuelle

Voici sans doute ce qui se fait de mieux pour regarder des films porno en réalité virtuelle. Le casque VR Iris de PVR est entièrement pensé pour cela et propose une offre très intéressante.

Cet article Iris : le meilleur casque pour regarder du porno en réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Go vs Samsung Gear VR : quel est le meilleur casque VR mobile ?

Par Bastien L
oculus go vs samsung gear vr

L’Oculus Go est enfin disponible officiellement, et est un excellent casque de réalité virtuelle mobile. Par conséquent, une comparaison s’impose avec l’appareil qui servait de référence sur le marché des casques VR mobiles jusqu’à présent :

Cet article Oculus Go vs Samsung Gear VR : quel est le meilleur casque VR mobile ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : une vidéo révèle de belles surprises pour le lancement

Par Bastien L
oculus quest content preview vidéo

Une nouvelle vidéo publiée par Facebook dévoile un peu plus le catalogue de jeux VR qui seront disponibles au lancement du casque Oculus Quest. Bonne surprise :

Cet article Oculus Quest : une vidéo révèle de belles surprises pour le lancement a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC Vive Focus Plus : prix du casque VR et date de sortie en France

Par Bastien L
htc vive focus plus prix date

Dans le cadre de sa conférence annuelle VEC2019, HTC annonce enfin le prix et la date de sortie du casque VR autonome Vive Focus Plus destiné aux entreprises. Davantage de détails sur ses fonctionnalités ont aussi été présentés.

Cet article HTC Vive Focus Plus : prix du casque VR et date de sortie en France a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Rift S vs Oculus Quest : quel nouveau casque VR choisir ?

Par Bastien L
oculus quest vs oculus rift s

Quel casque VR choisir parmi les deux nouveaux casques de réalité virtuelle de Facebook : Oculus Rift S et Oculus Quest ?

Cet article Oculus Rift S vs Oculus Quest : quel nouveau casque VR choisir ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest à la GDC : peu d’informations mais beaucoup d’enthousiasme

Par Pierrick LABBE
Oculus Quest GDC

Lors de sa conférence au GDC, Oculus s’est longuement attardé sur la présentation officielle de l’Oculus Rift S. Peu de nouveautés sur le Quest mais un grand enthousiasme.

Cet article Oculus Quest à la GDC : peu d’informations mais beaucoup d’enthousiasme a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Qualcomm dévoile le premier casque VR hybride autonome et PC

Par Bastien L
pico neo 2 qualcomm boundless xr

Qualcomm profite de la GDC 2019 pour présenter son nouveau design de référence ” Boundless XR “. Ce casque VR d’un genre nouveau peut fonctionner de manière autonome, ou se connecter à un PC via une connexion sans fil 60GHz…

Qualcomm dévoile le premier casque VR hybride autonome et PC a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Beat Saber : le meilleur jeu VR sera compatible Oculus Quest

Par Bastien L
beat saber oculus quest

Beat Saber sera disponible sur Oculus Quest dès le lancement du casque VR autonome. L’heureuse nouvelle vient d’être confirmée officiellement par Facebook, en amont de la GDC 2019.

Cet article Beat Saber : le meilleur jeu VR sera compatible Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC dévoile le nouveau Vive Focus Plus doté de contrôleurs 6 DoF

Par Pierrick LABBE
Vive Focus Plus casque autonome HTC

HTC vient de dévoiler son nouveau casque de réalité virtuelle autonome, le Vive Focus Plus. La différence avec le Focus se trouve surtout au niveau des contrôleurs qui offrent 6 degrés de liberté.

Cet article HTC dévoile le nouveau Vive Focus Plus doté de contrôleurs 6 DoF a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Go : Badoink lance sa version du casque VR truffée de films porno

Par Bastien L
oculus go badoink porno

L’Oculus Go est un casque VR idéal pour visionner du contenu pornographique en réalité virtuelle, mais l’accès à ce type de contenu n’est pas facilité par Facebook qui l’a littéralement banni de son Oculus Store. Pour remédier au problème, l’entreprise Badoink commercialise dès à présent une version modifiée du Go avec des dizaines de films porno préinstallés.

Cet article Oculus Go : Badoink lance sa version du casque VR truffée de films porno a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌