Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Un mariage pour le meilleur et pour les VFX entre MPC et Mikros

Par : Shadows

MPC et Mikros, qui font tous deux partie du groupe Technicolor, annoncent le regroupement de leurs les activités VFX pour les longs-métrages, séries, documentaires.

En pratique, les studios de Paris et Liège changent de nom et travailleront sous le nom MPC Film & Episodic. Leur coeur de cible ne change pas, en revanche : les équipes continueront de proposer effets visuels et pré/post production aux marchés français et belges.

Les évolutions de ces dernières années et cette nouvelle annonce pouvant créer de la confusion, un récapitulatif s’impose.
Les activités liées aux noms MPC et Mikros sont désormais réparties sous trois marques, toutes affiliées au groupe Technicolor :

  • MPC Film & Episodic (alias « MPC ») avec des projets d’effets visuels et pré/post production pour le cinéma, les documentaires et les séries. Avec des studios basés à Londres, Los Angeles, Berlin, Bangalore, et donc désormais aussi Paris, Liège. Béatrice Bauwens, ex directrice générale de la division effets visuels et post-production de Mikros Image, dirige les studios de Paris et Liège ;
  • Mikros Animation pour les longs-métrages et séries d’animation, la création de contenus originaux animés ;
  • Mikros MPC Advertising (alias Mikros MPC), qui regroupe les activités liées à la publicité, aux clips, les projets VR/XR, les contenus à destination des musées.

Avec cette réorganisation, le groupe Technicolor simplifie et clarifie son offre VFX auprès des clients. Le communiqué donne également quelques indications sur les raisons de cette évolution : la mise en commun de technologies, l’apport des capacités françaises et belges au sein de MPC, ou encore de nouvelles options en matière de crédit d’impôts pour les clients VFX.

« Notre moteur a toujours été d’apporter notre expertise créative et technique aux projets en s’impliquant aux côtés des cinéastes. Nous partageons avec les équipes de MPC la même passion pour trouver des solutions qui servent au mieux les histoires. L’association de Mikros VFX et MPC est une formidable opportunité pour les équipes d’avoir accès à la plus haute technologie mondiale et à une communauté de talents exceptionnelle, au bénéfice de nos clients à Paris et à Liège. Nous sommes fiers d’apporter notre touche française et belge à la marque MPC.  » commente Béatrice Bauwens.

Tom Williams, directeur général de MPC Episodic, déclare : « Je suis ravi d’accueillir les incroyables équipes VFX de Mikros. En unissant nos forces, nous affirmons notre engagement à fournir les meilleurs talents et technologies VFX à nos clients longs-métrages et séries partout dans le monde. »

Il poursuit : « La France a une très riche histoire cinématographique et nous sommes honorés d’avoir l’opportunité de travailler au sein du marché français et d’offrir à nos clients internationaux un accès à la richesse des talents disponibles à Paris et à Liège, ainsi qu’à davantage d’options de réduction d’impôts pour les productions VFX ».

Notons enfin que les site de MPC et Mikros ont d’ores et déjà été mis à jour pour refléter la nouvelle organisation.

L’article Un mariage pour le meilleur et pour les VFX entre MPC et Mikros est apparu en premier sur 3DVF.

Ouroborus : une ville engluée dans son quotidien

Par : Shadows

Chloé Forestier présente Ouroborus, court-métrage d’animation réalisé à l’Atelier Supérieur d’Animation (Atelier de Sèvres) dans le cadre de ses études (promotion 2020).

Dans une ville de banlieue, un liquide violet englobe peu à peu ceux qui s’enferment dans leur quotidien. Plus ils attendent de changer leurs habitudes, plus il est difficile pour eux de se détacher du liquide, et d’aller chercher ce que la vie a de plus à leur offrir.

L’article Ouroborus : une ville engluée dans son quotidien est apparu en premier sur 3DVF.

Parfums d’enfance : un court introspectif signé Martin Clerget

Par : Shadows

Martin Clerget dévoile Parfums d’enfance, court-métrage réalisé au sein de l’Ecole Emile Cohl (promotion 2019).

On y suit les réflexions d’un homme, entre enfance et exil. Le texte est issu du roman Petit pays de Gaël Faye, publié aux éditions Grasset.

Décors, animation, montage : Martin Clerget
Musique : Mohamed Abozekry
Percussions : Wassim Halal
Clarinette : Marine Goldwaser
Sound design : Antoine Seychal
Année de production : promotion 2019

L’article Parfums d’enfance : un court introspectif signé Martin Clerget est apparu en premier sur 3DVF.

Une partie de pêche peu ordinaire

Par : Shadows

Mickaël Dupré présente Pêche-en-l’air, court-métrage réalisé au sein de l’école Emile Cohl (promotion 2016). On y suit un amateur de pêche dont la technique est pour le moins surprenante…

Réalisation : Mickaël Dupré
Décors, animation, montage : Mickaël Dupré
Voix Jules Robin
Sound design : Romain Montiel
Année de production : promotion 2016
Technique : 2D

L’article Une partie de pêche peu ordinaire est apparu en premier sur 3DVF.

ARTFX étoffe son équipe dirigeante

Par : Shadows

Le groupe ARTFXcontinue d’afficher ses ambitions de croissance. Après l’ouverture en 2020 de deux campus à Lille – Plaine Images et à Paris – Enghien-les- Bains, des détails sur un futur campus à Lille et la nomination de Dominique Peyronnet à la tête d’ARTFX Montpellier, l’équipe de direction se renforce.

En effet, c’est désormais Simon Vanesse qui rejoint ARTFX en tant que Directeur Général.
Ingénieur de formation, il a notamment passé plusieurs années chez Mikros à travailler sur la croissance de Mikros Animation ainsi qu’à la supervision de plusieurs films d’animation (Sponge Bob : Sponge on the run, Astérix et le secret de la potion magique, …). Vous avez d’ailleurs pu le voir récemment sur 3DVF dans les vidéos de making-of du dernier Bob L’Eponge.
Notons également qu’il fut directeur pédagogique d’Isart Digital de 2012 à 2016.

Simon Vanesse

En pratique, Simon Vanesse sera sous la responsabilité hiérarchique directe de Gilbert Kiner, Président fondateur d’ARTFX. Il sera en charge « du développement et du management général d’ARTFX sur ses trois campus ».

Cette arrivée s’explique assez logiquement au vu de la forte croissance du groupe ARTFX ces dernières années, mais aussi celle prévue dans les années à venir. L’école souligne qu’elle va pouvoir accueillir près d’un millier d’élèves pour cette rentrée 2021, sur l’ensemble de ses sites.
Par ailleurs, le choix spécifique de Simon Vanesse est en partie lié à la politique de l’école : ne recruter que des personnes passées par les studios et donc conscientes de leurs besoins.

Enfin, ARTFX profite de cette annonce pour réaffirmer ses valeurs, évoquant notamment une volonté de privilégier « la coopération plutôt que la compétition » et un « modèle original » distinct des grands groupes issus de fusions/rachats :

Il s’agit également pour ARTFX, reconnue comme l’une des meilleures écoles au monde*, de défendre son modèle original dans un paysage marqué par les fusions et le rachat des écoles indépendantes par de grands groupes d’enseignement privé. « Nous voulons préserver l’indépendance d’ARTFX, garantie de notre liberté pédagogique » souligne Gilbert Kiner. « Celle-ci nous permet de prendre le risque d’innover, de créer des formations ambitieuses telles que le nouveau Mastère Cinéma ouvert à la rentrée 2021, et de défendre une pédagogie originale et bienveillante, qui favorise la coopération plutôt que la compétition ».

Aperçu des films de promotion 2021

Image d’en-tête : court Moonkeeper (promotion 2020)

L’article ARTFX étoffe son équipe dirigeante est apparu en premier sur 3DVF.

DNEG s’étend et recrute massivement en VFX et animation au Canada

Par : Shadows

Et de 4 ! Après Montréal, Vancouver et Los Angeles, le studio DNEG officialise un quatrième studio en Amérique du Nord, situé à Toronto.

L’équipe comptera jusqu’à 200 personnes dans un premier temps, avec des profils technologiques/VFX/Animation. A noter, certains postes seront centrés sur l’IA et le machine learning.

Alors qu’habituellement ce genre d’annonce s’accompagne d’une nouvelle adresse, DNEG précise ne pas encore avoir de bureaux : dans un premier temps, pandémie oblige, les équipes seront organisées en distanciel, le temps de trouver des locaux.

En outre, DNEG annonce l’agrandissement de ses bureaux de Vancouver et Montréal, avec jusqu’à 300 nouveaux postes dont une centaine pour renforcer l’équipe d’animation qui s’installe à Vancouver.

Au total, ce sont donc jusqu’à 500 postes qui seront créés au Canada.

Rappelons enfin que DNEG compte à ce stade environ 7000 personnes, réparties entre le Canada, Los Angeles, Londres et l’Inde.

L’article DNEG s’étend et recrute massivement en VFX et animation au Canada est apparu en premier sur 3DVF.

Theresa Plummer-Andrews (1944-2021): un grand nom de l’animation nous quitte

Par : Shadows

Nous apprenons le décès de Theresa Plummer-Andrews, productrice britannique de télévision qui a eu une forte influence dans le secteur des programmes jeunesse, et donc de l’animation. Elle fut notamment productrice exécutive de Bob le bricoleur, Les animaux du bois des Quat’Sous, et plus récemment de Pingu et Zou (productrice associée). Elle avait 77 ans.

Theresa Plummer-Andrews

Après un début de carrière en tant qu’agent artistique (Richard Burton, Elizabeth Taylor furent ses clients), elle se focalise sur le petit écran dans les années 70. Elle rejoint TVS (titulaire de la franchise du réseau de télévision privé ITV pour le Sud de l’Angleterre) en 81, puis la BBC en 1986, où elle devient productrice exécutive pour Children’s BBC (CBBC). Peu après, elle devient head of acquisitions and creative development (directrice des acquisitions et du développement créatif).

Les animaux du bois de Quat'Sous 01 Le bois en danger - YouTube
Les animaux du bois de Quat’Sous

Elle participe alors au lancement/à la production de très nombreux projets, comme Les moomins (1990), Sam Le Pompier (1994), Robinson Sucroë (1995), Les animaux du bois des Quat’Sous (1993-1995), Noddy (1998-2000), Little Robots (2003), Bob le bricoleur (1998-2004), Les frères Koalas (2003-2006), Le Pingu Show (2004-2006), Postman Pat (2003-2006), Le Petit tracteur Rouge (2003-2007), City of Friends (2011), Zou (2013-2014), The Jungle Book (2010-2019) et bien d’autres.

Zou

Ces projets l’amenèrent notamment à collaborer avec des studios français comme Action Synthèse, Cyber Group.

Les hommages se sont multipliées à l’annonce de son décès, notamment du côté français.

Olivier Lelardoux, réalisateur et directeur de l’animation chez Cyber Group Animation, salue ainsi « une personne merveilleuse qui se souciait énormément de nous et de notre travail ». Il a également souligné l’expertise et le talent de Theresa Plummer-Andrews, la qualifiant de « légende » dans l’industrie.

Hommage similaire du côté de Pierre Sissman, fondateur et PDG de Cyber Group Studios, qui évoque « une amie très, très chère de ma famille » avec laquelle il travailla durant une quinzaine d’années. Comme Olivier Lelardoux, il souligne le soin apporté par Plummer-Andrews, qui « ne faisait pas de compromis » sur la qualité des contenus sur lesquels elle travaillait.

Theresa Plummer-Andrews aura marqué plusieurs générations d’enfants, mais aussi toute une industrie, au Royaume-Uni comme dans le reste du monde.

L’article Theresa Plummer-Andrews (1944-2021): un grand nom de l’animation nous quitte est apparu en premier sur 3DVF.

Clockwise (2021) – Exploring the subdivision of space and time

Clockwise (2021) – Exploring the subdivision of space and time
Clockwise (2021) is a generative and experimental audiovisual piece that explores the concept of space-time, Zeno's paradoxes related to the infinite subdivision of the units of measurement of space and time, and their experimental abstract audiovisual representations.

Plan cul la praline : amour et sexualité s’animent pour la rentrée

Par : Shadows

Miyu Distribution décide de sortir le grand jeu en cette fin d’été, et annonce la sortie au cinéma de son premier programme de courts-métrages pour adultes.

Au menu : 7 petits films d’animation explorant amour et sexualité sous différents angles, de la comédie au drame en passant par l’érotique et le trash. Le tout est rassemblé sous le titre Plan cul la praline.

Voici le programme :

  • Toomas dans la vallée des loups sauvages, réalisé par Chintis Lundgren et produit par Chintis Lundgreni Animatsioonistuudio, Adriatic Animation & Miyu Productions.
    Nous vous avions déjà proposé d’explorer l’univers de cette réalisatrice avec Manivald, un court-métrage mettant en scène un renard trentenaire, sa mère et le fameux Toomas, loup au physique avantageux.
    Ici, Toomas a perdu son emploi et est devenu… Plombier gigolo.
  • Average Happiness, réalisé par Maja Gehrig et produit par Langfilm.
    Un film qui débute comme une présentation Powerpoint, mais va rapidement nous inviter à découvrir « le monde sensuel de la statistique ». Tout un programme.
  • Filles Bleues, Peur Blanche réalisé par Marie Jacotey et Lola Halifa-Legrand et produit par Miyu productions.
    Un couple tombe dans une embuscade sur les routes de Provence, une jeune femme fera face à ses doutes.
  • Hold Me Tight réalisé par Leo Robert-Tourneur et produit par Vivi Film & La Clairière Ouest.
    Une parade nuptiale au coeur d’une forêt, « romance amère et flamboyante ».
  • Wild Love réalisé par P. Autric, Q. Camus, M. Laudet, L. Georges, Z. Sottiaux, C. Yvergniaux et produit par L’Ecole des Nouvelles Images.
    Un court entre romantique et humour gore/trash, que nous avions publié en intégralité. Avec des marmottes bien décidées à se venger d’un couple de randonneurs amoureux.
  • #21xoxo réalisé par Sine Özbilge et Imge Özbilge et produit par Lunanime.
    Une jeune fille, des réseaux sociaux et une quête d’amour.
  • Just a guy réalisé par Shoko Hara et produit par Studio Seufz.
    Trois jeunes femmes reviennent sur leur relation avec un tueur en série.

Expérimental, rire, documentaire, concepts improbables : les films sont très divers mais restent reliés par le fil rouge thématique, ainsi que par le fait qu’ils ont déjà connu le succès en festivals.

Ce programme éclectique, mêlant les tons et les techniques, a été concocté à l’occasion de la prochaine Fête de l’animation organisée par l’AFCA. Il sera visible en salles à partir du 13 octobre.

Plan cul la praline

L’article Plan cul la praline : amour et sexualité s’animent pour la rentrée est apparu en premier sur 3DVF.

Une bande-annonce riche en action pour Star Wars: Visions

Par : Shadows

En juillet, nous avions évoqué Star Wars: Visions, future série anthologique confiée à différents studios d’animation japonais.

Autrement dit, chaque épisode aura une histoire indépendante et un style spécifique ; l’idée étant que chaque studio réinterprète à sa façon l’univers Star Wars. Selon les cas, on retrouvera certains personnages connus (Boba Fett, Jabba le Hutt). Les épisodes se dérouleront à des époques variées de l’univers de la saga.

Voici la liste des épisodes annoncés ainsi que les équipes associées (studio, réalisation) :

The Duel –Kamikaze Douga / Takanobu Mizuno
Lop and Ochō – Geno Studio / Yuuki Igarashi
Tatooine Rhapsody – Studio Colorido / Taku Kimura
The Twins – Trigger / Hiroyuki Imaishi
The Elder – Trigger / Masahiko Otsuka
The Village Bride – Kinema Citrus / Hitoshi Haga
Akakiri – Science Saru / Eunyoung Choi
T0-B1 – Science Saru / Abel Góngora
The Ninth Jedi – /Production IG / Kenji Kamiyama

La série sortira le 22 septembre sur Disney+.

Voici la bande-annonce, disponible en trois versions : VF, VO (japonais) et version anglaise.

L’article Une bande-annonce riche en action pour Star Wars: Visions est apparu en premier sur 3DVF.

SIGGRAPH 2021: la NASA vous emmène en voyage sur un astéroïde !

Par : Shadows

Si le festival d’animation du SIGGRAPH fait la part belle aux courts-métrages (notamment français), on y trouve aussi d’autres types de projets, comme des breakdowns de studios VFX ou de la visualisation scientifique.

C’est cette dernière catégorie qui nous intéresse aujourd’hui, puisque la NASA fait partie de la sélection grâce à son travail autour de l’astéroïde Bennu.

La mission spatiale OSIRIS-REx avait en effet permis de 2018 à 2020 de récolter un aperçu détaillé du sol, grâce à plusieurs techniques d’imagerie combinées. Le studio de visualisation scientifique du Goddard Space Flight Center, lui-même affilié à la NASA, en a tiré une « Visite de l’astéroïde Bennu » : un voyage de 5 minutes environ qui vous présentera les principales caractéristiques de cet astre céleste, avec un niveau de détail époustouflant.

Dan Gallagher (KBRwyle): Producer Kel Elkins (USRA): Lead Visualizer Rob Andreoli (AIMM): Videographer Ernie Wright (USRA): Visualizer Aaron E. Lepsch (ADNET): Technical Support

L’équipe a également dévoilé un making-of, qui explique que le relief est issu des données LiDAR captées lors de la mission spatiale OSIRIS-REx, habillées avec l’imagerie satellite de cette même mission. Tout est donc réel : les détails ne sont pas générés artificiellement.
L’équipe souligne également l’importance du lighting pour aider les spectateurs à comprendre le relief de rochers aux formes très complexes.
Enfin, la vidéo souligne que l’acquisition des données a été progressive : au fur et à mesure que la sonde spatiale se rapprochait de l’astéroïde, la sonde a capté des données de plus en plus précises, permettant d’affiner le modèle utilisé.

L’article SIGGRAPH 2021: la NASA vous emmène en voyage sur un astéroïde ! est apparu en premier sur 3DVF.

SIGGRAPH 2021 : les courts des écoles françaises une fois de plus très présents

Par : Shadows

30% : c’est la proportion de projets français sélectionnés dans le Computer Animation Festival Electronic Theater (vous pouvez vous accréditer ici), autrement dit le festival d’animation/VFX qui accompagne le SIGGRAPH chaque année.

Le chiffre est particulièrement élevé : si les USA sont légèrement devant (32% de projets y ont été fabriqués en totalité ou partie), les autres pays tels que le Canada, Royaume-Uni sont loin derrière ce duo de tête.

Pour autant, ce score élevé n’est pas une surprise : comme le montre l’infographie ci-dessous réalisée par Pierre Hénon, depuis les début des années 80 la France s’est faite de plus en plus présente dans le Festival.
Une domination s’explique notamment par la qualité des films de fin d’études issus des écoles françaises, mais aussi leur nombre, de nombreux pays n’ayant pas autant de formations en animation 3D (ou qui ne s’articulent pas sur la création de courts-métrages en équipe).

Infographie réalisée par Pierre Hénon

Des courts-métrages étudiants de qualité

Voici l’ensemble des courts-métrages français de la sélection, avec synopsis et teaser. De quoi vous donner un aperçu de leurs atouts.


Je suis un caillou – prix « Best Student Projet » 2021

Réalisation : Mélanie Berteraut, Yasmine Bresson, Léo Coulombier, Nicolas Grondin, Maxime Le Chapelain et Louise Massé. – ESMA – promotion 2020.
Un sublime court-métrage mettant en scène une loutre peu ordinaire. Le prix « Best Student Project » reçu par ce film est amplement mérité.
Nous avons publié une interview sur le projet en compagnie de l’équipe.

Bulle, une jeune loutre, vit avec des galets qu’elle considère comme sa famille. Elle s’imagine que ce sont des loutres normales, mais petit à petit, elle prend conscience de leur véritable nature et doit se confronter à sa solitude.


Trésor

Réalisation : Alexandre Manzanares, Guillaume Cosenza, Philipp Merten, et Silvan Moutte-Roulet – Ecole des Nouvelles Images – promotion 2020.

Une comédie marine confrontant des chasseurs de trésor, un poulpe et une mouette. Nous avons publié une interview sur les coulisses du projet.


La Source des Montagnes

Réalisation : Adrien COMMUNIER, Camille DI DIO, Benjamin FRANCOIS, Pierre GORICHON, Briag MALLAT, Marianne MOISY – ESMA Nantes – promotion 2020
Un conte très réussi mettant en scène un peuple, ses coutumes et son univers via une narration visuelle particulièrement efficace.

Les Paccha-Picchus sont de petits êtres festifs. Ils vivent dans l’insouciance d’un quotidien rythmé par le passage de Montagnes qui s’avancent jusqu’à soulever leur oasis, les élevant dans un climat hivernal qu’ils affectionnent et qui leur est vital. Mais un jour, elles cessent d’apparaître. L’impatience de l’un d’entre eux, KinKo, le pousse à partir à leur recherche.


Stranded

Réalisation : Alvin AREVALO-ZAMORA, Alwin DUREZ, Quentin GARAUD, Maxime SALVATORE, Florent SANGLARD, Thomas SPONY-IPIENS, Alex TREGOUET – ESMA – Promotion 2020
Un scénario puissant parfaitement servi par un travail graphique de qualité.

Dans lʼAlaska de la fin du 19e siècle, Hawk, un trappeur robuste, fait la rencontre imprévue dʼun élan surnaturel, annonciateur de lʼapocalypse.


Les chaussures de Louis

Réalisation : Marion Philippe, Ka Yu Leung, Jean-Géraud Blanc, Théo Jamin – MoPA – promotion 2020.
Un court-métrage touchant évoquant les troubles autistiques du point de vue d’un enfant.

Louis, un enfant autiste de 8 ans et demi arrive dans sa nouvelle école et va se présenter.


Migrants – « Best in Show » 2021

Réalisation : Zoé DEVISE, Hugo CABY, Antoine DUPRIEZ, Aubin KUBIAK and Lucas LERMYTTE – Pôle 3D – promotion 2020.
Un film qui traite en apparence du changement climatique, mais va finalement bien plus loin.

Deux ours polaires sont poussés à l’exil par le réchauffement climatique. Ils vont faire la rencontre d’ours bruns avec qui ils vont tenter de cohabiter.


Carried Away

Réalisation : Jean-Baptiste Escary, Alo M. Trusz, Johan Cayrol, Manon Carrier, Etienne Fagnere – MoPA – promotion 2020.
Au programme : de l’humour noir qui fait mouche !

Maman est morte. Ses deux fils devront profiter de sa dernière volonté : une randonnée en forêt.


Dead End

Réalisation : Robin ANDRE-BOURGUIGNON, Leia PERON, Romain EUVRARD, David BRUYERE, Antoine PERRIER-CORNET et Maxime RECUYER – New3dge – promotion 2020.

Un court-métrage de science-fiction mêlant robotique et voyage temporel.


Latitude du printemps

Réalisation : Chloé Bourdic Théophile Coursimault Sylvain Cuvillier Noémie Halberstam Maÿlis Mosny Zijing Ye – Rubika – Promotion 2020.
Techniques multiples, animation façon stop-motion, mais aussi un usage audacieux et des cadrages : un défi risqué mais relevé haut la main !

Un chien vient de se faire abandonner sur le bord de la route. Attaché à un lampadaire, il reste seul jusqu’au jour où il fait la rencontre d’un petit astronaute en herbe et d’une cycliste professionnelle qui s’acharne à battre son record.


Gladius

Réalisation : Margaux Latapie, Grégory Diaz, Florian Cazes, Marie-Charlotte Deshayes-Ducos, Clément Petellaz, Baptiste Ouvrard, Jimmy Natchoo, Guillaume Mellet – ESMA – Promotion 2020.
Un film poignant, loin des représentations habituelles des jeux du cirque.

Pendant la Grèce antique, Marcus, vigneron, est hanté par son passé de gladiateur.


Stuffed

Réalisation : Elise Simoulin, Clotilde Bonnotte, Anna Komaromi, Edouard Heutte, Helena Bastioni, Marisa Di Vora Peixoto – Rubika 2018
Le court avait reçu le prix Best Student Project en 2019.

L’histoire d’un petit chat capricieux faisant une drôle de rencontre qui va l’aider à grandir et à contrôler ses émotions…

L’article SIGGRAPH 2021 : les courts des écoles françaises une fois de plus très présents est apparu en premier sur 3DVF.

SIGGRAPH 2021 : ChoreoMaster fait danser vos personnages 3D

Par : Shadows

Créer des animations de danse crédibles est un vrai besoin, qu’il s’agisse de l’essor de concerts virtuels dans Fortnite, d’un bal dans La Reine des Neige ou d’une foule dans un film à effets visuels. Cette tâche reste néanmoins fastidieuse, d’autant plus que l’animation doit être en rythme avec la musique et respecter son style.

C’est ici qu’interviennent Kang Chen, Zhipeng Tan, Jin Lei, Song-Hai Zhang, Yuan-Chen Guo, Weidong Zhang et Shi-Min Hu du NetEase Games AI LAB et de l’université de Tsinghua, avec leur projet de recherche ChoreoMaster : Choreography-Oriented Music-Driven Dance Synthesis.

Le premier générateur de danse utilisé en production

L’objet de leur publication est ChoreoMaster, un système de synthèse d’animations de danse à partir de musique, prêt pour un usage en production. Il a même déjà été utilisé par le studio de jeux vidéo Netease Games pour plusieurs projets. Il s’agirait même, selon les auteurs, du premier outil du genre à être déployé en production.

La vidéo de présentation donne une bonne idée des capacités de l’outil. On la visualisera de préférence avec le son, pour apprécier la cohérence danse/musique :

Les coulisses techniques

A partir d’un morceau de musique, ChoreoMaster peut donc générer automatiquement une séquence de danse avec un style, un rythme et une structure adaptés.

Afin d’y parvenir, l’équipe de recherche, a mis en place plusieurs contributions. en particulier, la publication présente un framework qui fait en sorte que des notions telles que les relations entre musique, style, rythme puissent être traduites sous forme de métriques. Le framework est lui-même utilisé dans l’outil de génération de danse proprement dit, ChoreoMaster. Ce dernier s’appuie sur une base de données de mouvements de danse qu’il utilise pour obtenir des chorégraphies adaptés à la musique d’entrée.
Mieux encore, l’équipe a inclus des outils de contrôle artistique, visibles dans la vidéo (changement des mouvements sur une portion de la chorégraphie, trajectoire personnalisée du personnage, etc), afin que le résultat puisse être ajusté facilement si besoin.

Des tests concluants

L’équipe a également évalué la qualité des danses générées, tout d’abord de façon quantitative (autrement dit, avec des mesures mathématiques). Les résultats sont bons : ChoreoMaster surpasse d’autres méthodes déjà proposées par le passé sur la justesse du rythme. Mieux encore, la diversité des danses est là aussi supérieure.
Afin d’avoir également un avis s’appuyant sur la subjectivité humaine, un test a été mis en place avec 35 sujets, dont 10 étaient chorégraphes ou artistes. Ce jury devait noter, entre autres, le réalisme de la danse, la cohérence de style et rythme entre musique et danse. Les résultats sont là encore très bons : qu’il s’agisse d’un public lambda ou de chorégraphes/artistes, les mouvements générés par la méthode proposés surpassent l’état de l’art, et se rapproche de scores obtenus avec de la vraie danse.

Mouvements de danse générés automatiquement à partir d’une chanson traditionnelle chinoise

Et après ?

Comme indiqué plus haut, ChoreoMaster est d’ores et déjà utilisable en production, et a été utilisé dans plusieurs jeux du studio Netease Games.

Pour autant, des améliorations sont possibles. L’outil est incapable de synthétiser des danses dans un style (par exemple la valse) qui n’est pas dans sa base de données. Etendre cette base sera donc utile.
Par ailleurs, les mouvements de la base de donnée utilisée sont à 4 temps : une musique en 3 temps ne sera pas gérée correctement. Là encore, explique la publication, incorporer davantage de données de référence dans le système permettra de résoudre le problème.
Enfin, le possible lien entre danse et paroles de chansons n’est pas géré : incorporer un module de traitement du langage naturel, suggère la publication, pourrait régler cette limitation.

Pour plus d’informations, on consultera la page de la publication. Outre le pdf de la publication, très détaillé, on y trouvera des données supplémentaires et d’autres exemples de résultats en vidéo.

L’article SIGGRAPH 2021 : ChoreoMaster fait danser vos personnages 3D est apparu en premier sur 3DVF.

Disney lance un nouveau studio d’animation à Vancouver

Par : Shadows

Walt Disney Animation Studios annonce étoffer ses équipes : un nouveau studio d’animation va s’ouvrir à Vancouver.

Les équipes de Burbank continueront à travailler sur les longs-métrages et miniséries (comme la future Zootopia+), tandis que Vancouver se focalisera sur les séries animées de grande ampleur et autres projets destinés à Disney+.
Le premier projet de l’équipe sera la série dérivée du film Vaiana, prévue pour 2024.

Le studio de Vancouver sera dirigé par Amir Nasrabadi, précédemment passé chez WildBrain Studio, Pixar Canada, Illumination, Paramount Animation. Il avait également été Finance lead au sein des studios Disney.

En pratique, le studio de Vancouver devrait ouvrir en janvier 2022, mais le recrutement a déjà commencé. Le développement et la préproduction des projets restera basée à Burbank.

Il est à noter que Disney avait déjà eu un studio d’animation à Vancouver, à la fin des années 90 : si ce dernier n’avait pas duré, cette nouvelle structure devrait logiquement avoir une plus grande durée de vie, étant donné l’importance que prend Disney+ dans la stratégie du groupe Disney.

L’article Disney lance un nouveau studio d’animation à Vancouver est apparu en premier sur 3DVF.

Renvois massifs chez Tangent Animation (Next Gen, Maya and the Three)

Par : Shadows

Basé à Toronto et Winnipeg, le studio canadien Tangent Animation a stoppé l’ensemble de ses productions, conduisant au renvoi immédiat des équipes du studio, soit potentiellement jusqu’à 400 personnes.

Les informations sont encore confuses sur la situation. Nos confrères de Cartoon Brew évoquent des tensions entre Tangent Animation et son principal client, Netflix : le studio a notamment travaillé sur les futurs films d’animation High in the clouds et Monkey King, et Netflix serait apparemment peu satisfait du travail accompli.
Tangent a aussi travaillé sur la future série animée Maya and the Three (dont provient l’image d’illustration de cet article) de Jorge Gutierrez ; ce dernier a indiqué sur Twitter avoir « le coeur brisé » par l’annonce des renvois, et évoque une équipe d’artistes « brillants et ridiculement talentueux ». Il a également précisé que le travail du studio sur la série est achevé.

Rappelons qu’une des spécificités de Tangent Animation était de s’appuyer sur Blender, et non sur le classique Maya.

A ce stade, on ne sait pas si les sociétés soeurs du studio, Tangent Labs (qui a récemment lancé LouPE, solution de pipeline dans le cloud) et Tangent Interactive (centrée sur le jeu vidéo) sont affectées.

La direction du studio Tangent Animation

L’article Renvois massifs chez Tangent Animation (Next Gen, Maya and the Three) est apparu en premier sur 3DVF.

Les Paysans : après La Passion Van Gogh, la peinture s’anime à nouveau [WIP Annecy 2021]

Par : Shadows

La conférence était très attendue au Festival d’Annecy 2021 : après le triomphe du film La Passion van Gogh en 2017, la réalisatrice Dorota Kobiela était de retour avec un nouveau projet de film d’animation créé à partir de peinture et rotoscopie, Chłopi (Les paysans).

Aux sources : La Passion Van Gogh, un triomphe

L’équipe a entamé la présentation avec un bilan du premier film : réalisé par Dorota Kobiela et Hugh Welchman, il avait suscité un fort scepticisme durant une bonne moitié des 8 années de production, et de nombreuses personnes dans l’industrie étaient convaincues que le projet irait droit vers un naufrage artistique et économique.

Le box-office et la critique ont finalement donné raison à la ténacité de l’équipe : non seulement La Passion Van Gogh a été un succès majeur auprès des critiques, mais le film a en plus rapporté environ 42 millions de dollars au box-office mondial pour un budget de production de moins de 6 millions de dollars : un très beau succès commercial.

La Passion Van Gogh
L’équipe de La passion Van Gogh au Festival d’Annecy 2017. Au centre, Dorota Kobiela.

Rappelons que sur le plan technique, La passion Van Gogh s’appuyait sur de la rotoscopie peinte : une partie des éléments visuels (actrices et acteurs) ont été filmés en studio, puis une équipe d’artistes a peint image par image le film, chaque peintre créant plan après plan à l’aide de rotoscopie et en modifiant son oeuvre petit à petit pour générer les frames successives (pour plus d’informations, on se reportera à l’article que nous avions publié à l’époque).

Après La passion Van Gogh, quel projet choisir ?

L’équipe s’est évidemment rapidement posé la question d’un second film. Une autre vie d’artiste ? L’idée était séduisante, mais le projet aurait été trop similaire.
Autre option envisagée, celle d’un changement de genre, par exemple un film d’horreur : les séquences en noir et blanc de La Passion Van Gogh semblaient parfaites pour créer la bonne ambiance.

C’est finalement la réalisatrice Dorota Kobiela qui a eu l’idée d’adapter le roman Chłopi (« Les Paysans »), oeuvre du prix Nobel Władysław Reymont qui suit un village de paysans durant une année.
Oeuvre littéraire majeure de la Pologne, Chłopi évoque nature humaine, nature, jalousie, violence, amour, beauté : des thématiques parfaites pour un film fort.
Au niveau commercial, l’équipe a été franche : comme le livre est un classique à étudier en cours en Pologne, il devrait sans trop de difficultés rencontrer un joli succès local. A l’étranger, l’idée en termes de communication est plutôt de construire sur le succès de La Passion Van Gogh.

De multiples défis

Sean Bobbit, le producteur, nous a expliqué qu’il ne connaissait pas Chłopi jusqu’ici. Il s’est donc plongé dans l’oeuvre… En audiobook, soit une quarantaine d’heures à écouter en promenant son chien. Derrière cette anecdote, vous aurez compris que Chłopi est une oeuvre assez imposante, un des défis a donc été d’élaguer le roman afin qu’il puisse tenir dans la durée d’un film.
Pour y parvenir, il a fallu éliminer le superflu et de se concentrer sur les thèmes principaux : beauté (de la nature, des gens, du personnage principal), passion (conflit, violence, jalousie, sexe, musique et danse..), collectif vs individu.
Ecrire un résumé a aussi permis de mettre en lumière les moments clés, les éléments très cinématographiques. Enfin, alors que livre ne privilégie pas de personnage spécifique, le film suit une femme du roman en particulier : Jagna Paczesiówna.

Résultat : le script du film fait à peine 5% du volume du roman, tout en concentrant ses idées, thématiques et moments forts.

La réalisatrice Dorota Kobiela est revenue longuement sur les multiples inluences artistiques retenues, avec des peintres polonais comme Jan Stanislawski, Ferdynand Ruszcyc, Jozef Chelmonski, Leon Wyczotkowski, Piotr Michatwoski, Julian Falat, des artistes français comme Jean-François Millet, Gustave Courbet.
Plus globalement, le film s’inspirera essentiellement du mouvement artistique Jeune Pologne.
Nous avons pu découvrir le concept trailer, réalisé en plein hiver avec un budget très réduit. Il a permis de trouver le bon style, mais aussi de valider le choix de l’acteur masculin principal.

Avec de multiples sources d’inspiration visuelles, Dorota Kobiela devrait disposer de plus de liberté qu’avec La Passion Van Gogh. Les Paysans est très clairement un projet à suivre.
La sortie est prévue pour 2022.

L’article Les Paysans : après La Passion Van Gogh, la peinture s’anime à nouveau [WIP Annecy 2021] est apparu en premier sur 3DVF.

Ari Folman de retour au cinéma : Où est Anne Frank!

Par : Shadows

Le réalisateur Ari Folman (Valse avec Bachir, Le Congrès) dévoile quelques images de son nouveau long-métrage animé : Où est Anne Frank !

Prévu pour le 24 novembre, le film mettra en scène l’amie imaginaire à laquelle Anne Frank écrivait dans son journal : Kitty. Celle-ci s’échappera du journal, permettant à Ari Folman de naviguer entre passé et présent afin d’évoquer à la fois l’horreur des années 40 et le monde des années 2020, avec le sort des migrants.

Le long-métrage est coproduit par Samsa Film et Doghouse Films (Luxembourg), Purple Whale et Walking the Dog (Belgique), Bridgit Folman Film Gang (Israël),  Submarine (Pays-Bas).

L’article Ari Folman de retour au cinéma : Où est Anne Frank! est apparu en premier sur 3DVF.

Bird Karma de William Salazar enfin visible en ligne

Par : Shadows

Réalisé en 2018 par William Salazar des studios DreamWorks, le court-métrage Bird Karma est enfin visible en ligne en intégralité.
Si Salazar a réalisé l’essentiel du travail, il a tout de même été épaulé par d’autres artistes, comme les animateurs Simon Otto et Kristof Serrand.

On y suit un échassier amateur de poisson : son quotidien va être bouleversé par l’apparition d’un irrésistible poisson coloré…

L’article Bird Karma de William Salazar enfin visible en ligne est apparu en premier sur 3DVF.

@geraldinekwikmusic Watch the new mapping from the Etam brand on...



@geraldinekwikmusic Watch the new mapping from the Etam brand on their office with my original music + visual by @_aurelien.w and eloifevrier // LoomProd.
.
.
.
#etam #videomapping #mapping  #motiondesign #animation #animation2d #millumin #aftereffects #photoshop #noel #streetart #originalmusic #frenchcomposer #abletonlive #musicforpaintings #movingimage #digitalartist #night
https://www.instagram.com/p/CRW1FADqbUf/?utm_medium=tumblr

TAT Productions (Les As de la Jungle) revient au cinéma avec Pil !

Par : Shadows

L’animation toulousaine est de retour en force cet été : le 11août prochain sortira Pil, troisième long-métrage des équipes de TAT Productions après Les As de la Jungle et Terra Willy.

Au menu, un scénario familial et médiéval centré sur une orpheline facétieuse :

Pil est une petite orpheline qui vit dans les rues de la cité médiévale de Roc-en-Brume. Avec ses trois fouines apprivoisées, elle survit en allant chiper de la nourriture dans le château du sinistre régent Tristain, qui usurpe le trône. Un beau jour, pour échapper aux gardes qui la poursuivent, Pil se déguise en enfilant une robe de princesse. La voilà alors embarquée malgré elle dans une quête folle et délirante : accompagnée de Crobar, un gros garde maladroit qui la prend pour une noble et de Rigolin, un jeune bouffon cinglé, Pil va devoir sauver Roland, l’héritier du trône victime d’un enchantement. Une aventure qui va bouleverser tout le royaume et apprendre à Pil que la noblesse peut se trouver en chacun de nous.

La réalisation est signée Julien Fournet. Voici la bande-annonce :

L’article TAT Productions (Les As de la Jungle) revient au cinéma avec Pil ! est apparu en premier sur 3DVF.

Choucroute, amour, Beyrouth : un aperçu des courts Rubika 2021

Par : Shadows

Hier se tenait à Paris le Portfolio Day 2021 de Rubika, au cours duquel les élèves de la promotion animation 2021 de l’école présentaient leurs projets de fin d’études. Rappelons au passage que Rubika propose des formations en animation, donc, mais aussi en design et jeu vidéo.

Avant la projection des films

Objectif principal de ce Portfolio Day : permettre aux élèves de rencontrer des recruteurs de studios français mais aussi étrangers : TeamTO, Cube, Illumination Mac Guff, ILM, DreamWorks, Mikros, entre autres, sont des habitués. Si les conditions actuelles ont évidemment nécessité des entretiens à distance dans certains cas, des studios (notamment français) ont néanmoins fait le déplacement, comme nous avons pu le constater sur place.

A proximité de la salle de projection, les stands avec les équipes des films…
Et à l’étage, les rendez-vous entre studios et les jeunes talents de cette promotion 2021. Le tout, bien entendu, dans le respect des protocoles sanitaires actuels.

Il est encore trop tôt pour vous présenter les films en intégralité (ils arriveront en ligne d’ici un à deux ans, le temps de faire un circuit dans les festivals), nous allons continuer à vous faire découvrir la promotion 2019 dans les jours à venir.
Toutefois, pour vous donner un avant-goût des projets 2021, voici les bandes-annonces de cette nouvelle promotion, avec 7 films aux sujets, parti pris et tonalités très variées :

Almost Unreal, par Eve de Montbrial, Léa Vasselle-Bossy, Margaux Kempff, Grégoire Deranville, Ambre Jacques, Eléonore Chaumont, Alexis Descamps :

Obsédé par la perte de sa petite sœur, un vieil homme de ménage créé un monde merveilleux en collage, espérant la faire revenir. Mais lorsqu’il croit la retrouver, son monde parfait vole en éclats…

Orogénèse, par Damien Barthas, Lise Delacroix, Emma Gaillien, Pierre Legargeant, Roland van Hollebeke, Axel Vendrely :

Avant l’aube, un étrange personnage né du ciel s’écrase dans un désert. Réveillé et vulnérable, il va se démener pour retourner au plus haut point dans le ciel en faisant face à une terre en éveil. Pourtant dans son ascension effrénée, quelque chose se passe sous ses pas…

Yallah, par Nayla Nassar, Edouard Pitula, Renaud De Saint Albin, Cécile Adant, Anaïs Sassatelli, Candice Behague :

Beyrouth, 1982. Nicolas s’apprête à quitter sa ville natale, rongée par une guerre civile sans fin. C’est alors qu’il croise la route de Naji, un adolescent bien décidé à aller à la piscine, malgré tous les dangers. Tentant de protéger le jeune homme, Nicolas se retrouve entraîné dans une course folle contre la guerre, pour la simple liberté d’aller nager.

La Meute, par Lou Anne Abdou, Antoine Blossier Gacic, Louise Cottin-Euziol, Charline Hedreville, Agathe Moulin, Victoria Normand, Gabriel Saint-Frison :

Après une journée éprouvante, Marion, une jeune femme d’une vingtaine d’années, raconte son histoire à un policier dans l’espoir de se faire entendre. Selon elle, le responsable fait partie de la Meute. Selon lui, le responsable c’est elle.

Sauerkraut, par Andréa Marszalek, Hugo Greiner, Maïté Dufour, Floraya Marlin, Alix Poirier, Camille Krempp :

Un jeune homme veut demander la main d’une jolie Alsacienne à son père, mais ce dernier est un homme très étrange, effrayant, et maître en choucroute. Le jeune homme, malgré sa maladresse, décide de lui cuisiner une choucroute pour gagner la main de sa belle. Littéralement.

A l’article de l’amour, par Clara Duvert, Margot Chauchoy, Cédric Bagein, Laure Maitrehenry, Mattéo Martinez, Julien Cabezas :

À l’occasion de son anniversaire de mariage, Brigitte tente tout pour rallumer la flamme entre elle et son mari, ancien croquemort. Quand elle découvre que la dernière construction de sa voisine Martha ressemble à un cercueil, Brigitte n’a plus qu’une idée en tête, voler ce cercueil et l’offrir à son mari pour qu’enfin il la regarde.

London’s Burning, par Virginie Marcel, Maxime Ferlin, Romain Gaumont, Clara Loubry, Manon Averseng, Feng Juei Hsu :

En 1977, dans un Londres en ébullition à la veille du Jubilé d’Argent d’Elizabeth II, Ralph, punk, anarchiste et amoureux, se met en tête d’aller voler la Couronne d’Angleterre pour la belle Wendy, quoi qu’il en coûte. Après tout, y a-t-il plus belle preuve d’amour que le symbole de cette monarchie qu’ils rêvent de renverser ?

Bravo à toutes les équipes, qui ont su arriver au bout de projets de fin d’études malgré un contexte particulièrement complexe. Nous en profitons pour rappeler aux élèves sortant de l’école (mais aussi à l’ensemble des artistes qui nous lisent) de ne pas hésiter à s’inscrire gratuitement dans notre CVthèque afin d’être visible des entreprises qui utilisent notre plateforme emploi. D’autant plus que nous relayons actuellement dans nos actualités les profils des personnes nouvellement inscrites ou qui mettent à jour leur profil et sont en recherche.
Et aux studios qui n’utilisent pas déjà la plateforme, n’hésitez pas à nous contacter sur contact@3dvf.com pour en savoir plus !

L’article Choucroute, amour, Beyrouth : un aperçu des courts Rubika 2021 est apparu en premier sur 3DVF.

Une bande-annonce pour Encanto, le Disney de Noël

Par : Shadows

Les studios Disney dévoilent les premières images d’Encanto, réalisé par Byron Howard (Zootopie, Raiponce) et Jared Bush (Zootopie).
Prévu pour la fin de l’année, ce nouveau long-métrage nous emmènera en Colombie et dans un univers riche en chansons : ces dernières ont été composées par Lin Manuel Miranda (déjà connu pour son travail sur Hamilton et Vaiana).

La magie de l’Encanto a doté chaque enfant de la famille Madrigal d’un don unique, du pouvoir de la force à celui de la guérison. Tous ont reçu une aptitude particulière, exceptée la jeune Mirabel, une adolescente d’une quinzaine d’années. Mais lorsque celle-ci découvre que la magie qui entoure l’Encanto est en danger, elle se met en tête qu’en tant que seule enfant ordinaire de cette famille extraordinaire, elle pourrait bien être leur dernier espoir…

Voici la bande-annonce en VF et VOST. En France, la sortie est annoncée en salles et non sur Disney+, le 24 novembre.

L’article Une bande-annonce pour Encanto, le Disney de Noël est apparu en premier sur 3DVF.

400MPH : un chimpanzé veut atteindre l’impossible (court Rubika)

Par : Shadows

Paul-Eugène Dannaud, Natacha Pianeti, Alice Lefort, Julia Chaix, Quentin Tireloque, Lorraine Desserre dévoilent 400MPH, leur court de fin d’études à Rubika (promotion 2019), qui arrive en ligne après avoir fait le tour des festivals.

Utah. Au coeur des Bonneville Salt Flats, une vaste plaine salée, un chimpanzé nommé Icarus tente d’atteindre la vitesse ultime, qu’aucun bolide terrestre n’a su dépasser jusqu’ici : 400MPH (environ 650km/h).

On notera le choix de l’équipe d’opter pour un style réaliste, un défi d’autant plus délicat que l’apparence des chimpanzés est bien connue du public. Les cadrages, souvent très serrés, permettent de leur côté de souligner l’espace exigu des engins d’Icarus, tout en renforçant ses émotions et la tension globale du film.

L’article 400MPH : un chimpanzé veut atteindre l’impossible (court Rubika) est apparu en premier sur 3DVF.

028 : un tramway nommé panique (court Rubika)

Par : Shadows

Otalia Caussé, Geoffroy Collin, Louise Grardel, Antoine Marchand, Robin Merle, Fabien Meyran dévoilent 028, leur court de fin d’études à Rubika (promotion 2019). Après avoir parcouru les festival, le film est récemment arrivé en ligne.

À Lisbonne, un couple de touristes allemands est sur le point de grimper à bord du mythique tramway n° 28, mais comment réagir quand les freins vous lâchent et que vous êtes embarqués dans un vertigineux voyage avec un bébé à bord ?

L’article 028 : un tramway nommé panique (court Rubika) est apparu en premier sur 3DVF.

Star Wars : Visions – 7 studios d’animation japonais, un univers légendaire

Par : Shadows

Disney dévoile quelques images du projet Star Wars: Vision, une anthologie de courts-métrages d’animation situés dans l’univers Star Wars.

9 films sont prévus, avec en coulisses 9 réalisateurs/réalisatrices et 7 studios :

Kamikaze Douga – The Duel – Takanobu Mizuno
Geno Studio (Twin Engine) – Lop and Ochō – Yuuki Igarashi
Studio Colorido (Twin Engine) – Tatooine Rhapsody – Taku Kimura
Trigger – The Twins – Hiroyuki Imaishi
Trigger – The Elder – Masahiko Otsuka
Kinema Citrus – The Village Bride – Hitoshi Haga
Science Saru – Akakiri – Eunyoung Choi
Science Saru – T0-B1 – Abel Góngora
Production IG – The Ninth Jedi – Kenji Kamiyama

En pratique, chaque court aura un style spécifique, comme le montre l’aperçu vidéo que vient de dévoiler le compte officiel Star Wars.
On peut donc s’attendre à des sensibilités variées ; le projet ne pourra en tous cas qu’être intéressant et fait presque office de retour aux sources, puisque la licence Star Wars doit beaucoup au Japon et notamment au film La Forteresse Cachée d’Akira Kurosawa.

La sortie se fera sur Disney+ le 22 septembre.

L’article Star Wars : Visions – 7 studios d’animation japonais, un univers légendaire est apparu en premier sur 3DVF.

Jauffrey Maubert, animateur 3D, présente sa bande démo (promo ArtFX 2021)

Par : Shadows

Découvrez les travaux de Jauffrey Maubert, issu de la nouvelle promotion sortante de l’école ArtFX. Il faisait partie de l’équipe du court-métrage Backstage, qui met en scène différents types de films : d’où la présence de séquences spatiales, et d’un primate géant animé à la fois dans un style stop-motion et plus fluide. Jauffrey Maubert a également travaillé sur le court-métrage Pirheart, dont le personnage principal est un pirate.
Nous aurons l’occasion de vous présenter ces deux films lors de leur arrivée en ligne.

Pour les studios qui utilisent notre plateforme emploi, notez que vous pouvez retrouver le profil de Jauffrey Maubert dans la CVthèque.
Rappelons aussi aux personnes en recherche d’emploi/stage que vous pouvez créer votre profil gratuitement et en quelques minutes.

L’article Jauffrey Maubert, animateur 3D, présente sa bande démo (promo ArtFX 2021) est apparu en premier sur 3DVF.

Idéfix et les irréductibles : découvrez les premiers épisodes !

Par : Shadows

Idéfix et les irréductibles, toute première série d’animation issue de l’univers d’Astérix et Obélix, sort aujourd’hui en avant-première (13 premiers épisodes) sur Okoo et chez France Télévisions. Elle sera ensuite diffusée en intégralité sur petit écran, à partir du 28 août sur France 4.

Portée par France Télévision et Studio 58 (affilié à Hachette Livre), la série est Made in Armorique puisque fabriquée chez o2o, à Saint-Malo.

La série se destine aux 5-10 ans, avec 52 épisodes de 11 minutes. Côté scénario, nous suivrons un Idéfix qui n’a pas encore rejoint les gaulois : il vit à Lutèce/Paris en compagnie d’autres animaux et fait déjà face aux romains. C’est donc une préquelle qui nous est proposée ici.

Nous sommes en 52 avant J.-C. Ainsi que les historiens nous l’enseignent, le chef gaulois Camulogène vient de perdre dans les plaines de Pontoise face au général romain Labienus.

Tout Lutèce/Paris est occupée par les Romains. Tout ? NON ! La maison de Camulogène, barricadée et condamnée par l’envahisseur, est habitée par une bande d’animaux : les Irréductibles. Menés par Idéfix, Baratine, Turbine et Padgachix résistent encore et toujours à la romanisation de la cité, et ses conséquences douloureuses pour la population, et l’environnement.

Dans La Louve, le palais romain fortifié, le général Labienus et sa protégée, la chatte Monalisa, souhaitent quitter au plus vite ce « trou de Province » pour enfin goûter un Triomphe bien mérité à Rome. Mais, pour cela, ils doivent romaniser Lutèce, la transformer en authentique cité romaine. Déterminé, Labienus engage des projets lourds de conséquences pour le quotidien des Lutéciens : construction de nouveaux bâtiments, destruction d’anciens symboles gaulois, déplacements de personnes… Ils sont prêts à tout ! Ces projets créent des injustices ou des déséquilibres qu’Idéfix et les irréductibles s’emploient à corriger, avec le formidable esprit de résistance qui les caractérise.

Pour atteindre leur objectif, les Romains s’appuient sur les chiens de la légion (des beagles), menés par le berger goth Arquebus. Heureusement, Idéfix et les Irréductibles ne comptent pas les laisser faire !

Quelques vidéos de présentation sont visibles ci-dessous : origines du projet, génériques, personnages sont présentés. Rappelons également que nous vous avions proposé une interview sur ce projet, avec plus d’informations sur la série mais aussi des concept arts.

Les 13 premiers épisodes sont visibles chez France Télévisions ou sur l’application Okoo.

L’article Idéfix et les irréductibles : découvrez les premiers épisodes ! est apparu en premier sur 3DVF.

Le PIAFF est de retour : trois jours de festival et d’animation du 2 au 4 juillet

Par : Shadows

Le Paris International Animation Film Festival (PIAFF) revient, du 2 au 4 juillet à Paris. Il proposera des projets venus des quatre coins du monde (projets professionnels, films étudiants, clips…), répartis en différentes séances de 70 à 80 minutes.

Cette année, quelques évolutions : tout d’abord, l’édition est plus resserrée et son programme se concentre sur la compétition.

En outre, le festival déménage vers le 5ème arrondissement de Paris, dans le cinéma du Studio des Ursulines. Il devrait en résulter une projection de meilleure qualité ; en revanche le festival devient payant. Le tarif reste très raisonnable : 8,50€ la séance en tarif plein, et un système de carte pour enchaîner les séances (5 séances pour 30 euros, 9 séances soit l’intégralité du festival pour 48 euros).

A noter, l’équipe organisatrice annonce une jolie surprise pour la soirée de clôture, le lundi 5 juillet à 19h30 : la diffusion du second long-métrage animé de Félix Dufour-Laperrière, Archipel.

Le film est présenté comme une reprise de thème déjà explorés dans le long-métrage Villeneuve, avec « un “film balade”, un film au fil du fleuve Saint Laurent qui aborde de nombreuses rives esthétiques : dessins, images d’archives retouchées, peinture animée… ».

On trouvera tous les détails du PIAFF 2021 sur le site officiel et la page Facebook (qui propose des visuels des différents courts-métrages en compétition).

L’article Le PIAFF est de retour : trois jours de festival et d’animation du 2 au 4 juillet est apparu en premier sur 3DVF.

Ron Débloque : une bande-annonce et des détails pour le premier film de Locksmith

Par : Shadows

Découvrez les premières images de Ron Débloque (Ron Gone’s Wrong), premier film du studio Locksmith Animation. Il est réalisé par Jean-Philippe Vine et Sarah Smith, co-réalisé par Octavio Rodriguez, la fabrication étant assurée par Double Negative.

L’équipe de Locksmith a profité du Festival d’Annecy pour nous donner quelques détails sur ce projet, présenté comme étant issu du concept « Her de Spike Jonze, mais pour les enfants ». Concrètement, on suit un enfant n’ayant pas beaucoup d’amis qui reçoit un robot-compagnon. Mais ce dernier semble avoir beaucoup de bugs…

Si elle est assez peu visible dans la bande-annonce, la ville dans laquelle se déroule l’action a été un des enjeux en termes de production design : elle devait être totalement ordinaire, alors que comme l’indique Locksmith, les artistes ont souvent tendance à préférer les décors plus exotiques, qui leur laissent exprimer leur créativité.

Au niveau de l’animation, il a fallu apporter un soin important aux foules, l’équipe voulant éviter les répétitions : les enfants se doivent d’avoir chacun leur personnalité, avec des personnalités individuelles.
Enfin, les motion graphics ont été un autre point important, puisqu’ils sont très présents sur les robots.

Un dernier point : pendant la présentation Locksmith, nous avons eu droit à une petite surprise avec l’intervention de Simon Otto (bien connu pour son travail chez DreamWorks en tant que head of character animation sur la trilogie Dragons). Il a en effet quitté les studios américains : dernièrement, il a réalisé l’épisode The Tall Grass de la saison 2 de Love, Death & Robots, et travaille désormais chez Locksmith sur un futur film de Noël. Il ne nous a malheureusement pas donné beaucoup plus de précisions sur ce futur second long-métrage de Locksmith.

Quoiqu’il en soit, Ron Débloque sortira en octobre dans les salles françaises.

L’article Ron Débloque : une bande-annonce et des détails pour le premier film de Locksmith est apparu en premier sur 3DVF.

❌