Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Annecy 2020 : Great Hoax: The Moon Landing, un canular dont vous êtes le héros

Par : Shadows

Dans le cadre du Festival d’Annecy, John Hsu et Marco Lococo ont pu dévoiler leur projet VR Great Hoax: The Moon Landing, une expérience interactive et satirique mêlant humour et commentaire politique.

Si seul un teaser est proposé aux spectateurs, la production nous a permis d’accéder à la version complète de l’expérience, bien plus prenante. En effet, Great Hoax est interactif et vous demande de participer activement à la mise en scène, au sens propre : vous devrez incarner un vrai-faux astronaute !

Le concept : le gouvernement taïwanais, isolé internationalement et faisant face à une crise identitaire majeure de son peuple, a trouvé une solution. La Lune ! Envoyer une mission humaine sur cet astre serait un moyen parfait de créer un héros national fédérateur mais aussi de redorer le blason du pays face aux autres états.
Problème : une mission spatiale coûte horriblement cher, et le gouvernement n’a absolument pas les moyens de s’en offrir une. La solution ? Embaucher un réalisateur et tout truquer en studio.

Vous l’aurez compris : le projet joue avec les théories du complot autour des missions Apollo, mais aussi également avec la politique taïwanaise.
En lieu et place d’un Stanley Kubrick, nous avons ici affaire à un jeune réalisateur ambitieux bien décidé à nous faire accepter ce rôle assez particulier. Un choix qui n’en est pas vraiment un : nos tentatives de refus ont rapidement fondu face à des techniques de persuasion très efficaces.

Vient ensuite le moment tant attendu : sur un plateau de tournage et en scaphandre, il nous faut jouer les séquences qui serviront à monter une mission presque réelle : sortie du module, premiers pas, drapeau planté dans le sol… Une phase assez jouissive qui ne manque pas de parodier les vrais tournages et leurs aléas : matériel non disponible, production fauchée, changements de dernière minute, choix absurdes et autres « on corrigera tout en post-prod » hasardeux. Bien évidemment, pour profiter pleinement de l’expérience, il faut évidemment disposer de quelques mètres carrés d’espace, afin de pouvoir effectuer ces premiers pas en toute liberté.

Great Hoax: The Moon Landing est une oeuvre savoureuse, son troisième acte (que nous éviterons de spoiler) achevant définitivement d’en faire une satire acide de l’industrie du cinéma mais aussi des manoeuvres politiques, qu’elles soient taïwanaises ou non.
Jouissif, facétieux, volontairement caricatural et avec quelques gouttes d’amertume, ce projet mérite clairement le détour.

Nous vous recommandons donc chaudement, lorsque vous le pourrez, de vous prêter au jeu et de devenir à votre tour un astronaute de pacotille.

Réalisation : John Hsu et Marco Lococo – 2020
Taïwan/Argentine
Durée : 17 minutes 30
Production : Adam Young, Estela Valdivieso Chen, German Heller
Un projet PTS, Kaohsiung Film Archive, Serendipity Films, 3dar.

L’article Annecy 2020 : Great Hoax: The Moon Landing, un canular dont vous êtes le héros est apparu en premier sur 3DVF.

Denney on how to best use FX and staying true to your tracks

As a DJ, Denney’s career over the last few years has seen him play all over the world – including Elrow in various countries and Ibiza’s notorious DC10. He plays a mix of 4/4 electronic music across the house and techno spectrum, and draws on 23 years of DJing experience. Who Is Denney? He’s a talented […]

The post Denney on how to best use FX and staying true to your tracks appeared first on DJ TechTools.

Réalité virtuelle et handicap : WalkinVR, un progrès majeur ?

Par : Shadows

Ces dernières années, le secteur du jeu vidéo a progressivement su s’adapter au handicap et proposer des solutions pour élargir les possibilités proposées aux personnes ayant un handicap moteur ou psychique. Les demandes de ces personnes, qu’elles soient joueurs et joueuses ou travaillent dans des studios, se sont traduites par de réelles avancées et l’apparition d’unités dédiées à l’accessibilité dans certains grands studios.

On pourra par exemple citer le cas de la manette Xbox Adaptative de Microsoft, un hub qui permet aux personnes ne pouvant utiliser une manette classique de personnaliser entièrement leur contrôleur et d’y brancher boutons, commutateurs, supports, joysticks. De quoi créer un système spécifiquement conçu pour s’adapter à un handicap précis.

Les adaptations apparaissent aussi en jeu. Ici, le titre The Last of Us II est un excellent exemple, Naughty Dog proposant une vaste palette d’options : modifications d’affichage pour les personnes ayant un handicap visuel, éléments à l’écran destinés à venir remplacer les éléments de gameplay sonores en cas de surdité, presets pour les handicap moteurs qui rendent difficiles voire impossible l’utilisation de combo ou les appuis répétés sur les boutons, possibilité de remapper les touches du gamepad de la PS4…

Exemple d’accessibilité visuelle dans The Last of Us II

En revanche, la réalité virtuelle n’a jusqu’ici pas vraiment su proposer d’équivalent à ces adaptations. Au contraire, avec des manettes spécifiques, un gameplay reposant bien souvent sur des mouvements précis et des déplacements, le medium aurait plutôt tendance à créer une barrière supplémentaire.

C’est ici qu’intervient WalkinVR, un addon qui sortira sur Steam le 29 juin. Gratuit, l’outil est en beta depuis 2017 et propose quatre fonctions principales personnalisables :

  • Virtual Move : les contrôleurs peuvent être utilisés pour se déplacer dans le monde virtuel sans effectuer de déplacement physique réel, permettant par exemple d’être virtuellement debout ou accroupi sans difficulté ;
  • Xbox Controller Move : la personne ayant un handicap peut être aidée par une autre personne qui, à l’aide d’une manette Xbox, pourra gérer certains contrôles et déplacements ;
  • Motion Range and Boost : il s’agit notamment ici d’amplifier les mouvements de la manette et leur origine. Un mouvement réel de faible amplitude d’une main posée sur un support pourra ainsi théoriquement se traduire par un geste ample dans le monde virtuel ;
  • Hand Tracking : pour les personnes ne pouvant tenir une manette, leurs mains peuvent néanmoins être trackées à l’aide d’un capteur externe de type Kinect.
Ci-dessus et ci-dessous : les quatre possibilités offertes par WalkinVR

Les adaptations sont donc ici destinées aux handicaps moteurs : pour d’autres formes de handicaps tels que les troubles auditifs et visuels, l’adaptation passera évidemment plutôt par les éditeurs d’applications VR, qui devront prendre exemple sur des cas comme The Las of Us II.

Outre la version gratuite, une déclinaison premium sera proposée pour WalkinVR : elle ne disposera pas de fonctions supplémentaires mais permettra par contre de soutenir activement le développement du produit.

Les vidéos de démonstration semblent assez convaincantes, qu’il s’agisse de jouer en fauteuil roulant, avec un seul bras, ou encore des troubles musculaires.

Notez que WalkinVR, comme l’explique le site officiel, ne se limite pas au divertissement : le but est également de faciliter la mise en place de salles de thérapie physique et d’activités de rééducation qui pourront offrir un peu plus de diversité, en ne se limitant pas forcément à des applications spécifiques mais en intégrant aussi les jeux grand public.

WalkinVR sortira le 29 juin, et demande un PC sous Windows 10. Les prérequis matériels ne sont pas contraignants (4Go de RAM, 200Mo de mémoire vive, GTX 970 ou supérieure) et l’outil devrait donc tourner sans difficultés sur toute machine capable de gérer les titres VR actuels.

Enfin, si la question de l’accessibilité vous intéresse, n’hésitez pas à faire un tour sur le site des associations francophones CapGame ou Handigamers, centrées sur ces thématiques.

L’article Réalité virtuelle et handicap : WalkinVR, un progrès majeur ? est apparu en premier sur 3DVF.

Sampling in Lockdown: 3 producers dive into field recordings in this miniseries

In what feels like a capricious nosedive into the darkness, descending, our world during COVID-19 can sometimes feel on-edge. From resisting that urge to rub your eyes with unwashed hands to standing a safe two metres away from your best mate, the presence of the invisible enemy looms considerably large. Feeling vulnerable, the frequent sights […]

The post Sampling in Lockdown: 3 producers dive into field recordings in this miniseries appeared first on DJ TechTools.

Un voyage sensoriel en Australie grâce à Unreal Engine

Par : Shadows

Andrew Hamilton dévoile Memories of Australia, un projet réalisé sous Unreal Engine à partir de scans 3D capturés en Australie lors d’un récent voyage. Ayant grandi dans ce pays (il a déménagé en Suède il y a plus de 15 ans), il explique être attaché aux émotions et éléments qui y sont associés : sons, senteurs… Cette animation paisible est donc à voir comme une plongée nostalgique au coeur de souvenirs et expériences qui lui ont apporté beaucoup de bonheur.

Lorsqu’il ne se remémore pas ses souvenirs australiens, Andrew Hamilton exerce chez Embark Studios en tant qu’Art Director.

L’article Un voyage sensoriel en Australie grâce à Unreal Engine est apparu en premier sur 3DVF.

Alexandre Ihler, environment/props artist junior

Par : Shadows

Découvrez les travaux d’Alexandre Ihler, spécialisé dans la création de props et environnements. Il cherche actuellement un poste en région lyonnaise. Vous pouvez le contacter à l’adresse suivante : alexandre.ihler@gmail.com.

L’article Alexandre Ihler, environment/props artist junior est apparu en premier sur 3DVF.

15 Livestreams Worth Watching This Quarantine

The era of quarantine livestreaming is alive and well. Wondering what you’ve missed? What streams and streamers have stood out? Here’s a (non-comprehensive) sampling. As the dearth of in-person shows has dragged on, online streams have gotten more entertaining and come with higher-production. We crowdsourced the DJTT community and picked a few of our favorites, […]

The post 15 Livestreams Worth Watching This Quarantine appeared first on DJ TechTools.

Future DJ Gear Concepts: Denon DJ SC4000

Par : DJ Glitch

Next in our Future DJ Gear series comes a takes on Denon’s potential next piece: a more affordable version of the SC6000. Denon DJ’s new SC6000 players are the new favorites of many professional DJs such as Laidback Luke, combining innovative new technology with superb professional build quality. The SC6000 outperforms the expensive, industry-standard Pioneer […]

The post Future DJ Gear Concepts: Denon DJ SC4000 appeared first on DJ TechTools.

Alexandre Levézac, spécialiste de l’animation 3D et du rigging

Par : Shadows

Découvrez les travaux d’Alexandre Levézac, actuellement en recherche de poste axé animation et/ou rigging en région parisienne.
Il travaille notamment sous Maya, Blender, Source Filmmaker, MotionBuilder, Source, Renderman, Blender, Unreal Engine.

L’article Alexandre Levézac, spécialiste de l’animation 3D et du rigging est apparu en premier sur 3DVF.

The Mandalorian : un breakdown pour le droïde

Par : Shadows

Après un breakdown signé Image Engine et une interview de Chris Edwards de The Third Floor agrémenté de vidéos des coulisses par ILM, voici un nouveau making-of sur la série évènement de Disney, The Mandalorian.

C’est cette fois Hybride Technologies qui nous présente son travail. Comme l’explique le studio dans un article dédié, la confiance de Lucasfilm était logique, puisqu’Hybride a déjà travaillé sur l’ensemble des derniers films Star Wars, du Réveil de la Force à L’Ascension de Skywalker.

IG-11 : un droïde sans visage

En pratique, le studio s’est vu confier le personnage d’IG-11, un droïde assassin, mais aussi la création d’environnements virtuels pour la ville de Nevarro et les Lava Flats, une zone volcanique désertique.

Pour IG-11, explique Hybride, le studio a pu participer aux étapes de conception. Hal Hickel, superviseur d’animation, voulait une machine évoquant un assemblage grossier de pièces de voitures et un design rétro faisant penser à un pantin désarticulé. Hybride s’est alors basé sur les concepts issus de la production pour créer un modèle 3D. Une version physique de ce dernier a été mise en place sur le plateau afin de vérifier que rien ne posait problème. Quelques corrections plus tard, un modèle définitif a servi de référence durant le tournage.

En termes d’animation, l’absence de visage représentait un défi ; il a fallu exprimer les émotions et pensées du robot uniquement par ses mouvements et déplacements.

Nevarro

La ville de Nevarro, située dans un désert volcanique, a été entièrement conçue par Hybride à partir de scans issus d’Hawaï et d’Islande : deux régions qui ont déjà inspiré de nombreuses oeuvres pour leurs décors.

Hybride précise avoir utilisé plusieurs textures haute résolution afin d’imiter la lave via de multiples réflexions et textures : l’idée étant d’obtenir un tout cohérent et composé de plusieurs types de sols et couches.

En ce qui concerne la ville elle-même, un ensemble d’éléments (façades, portions de sol, accessoires, tours, tourelles) rassemblés dans une banque d’assets ont servi à créer une douzaine de scènes. 250 éléments au total, précise Hybride, ont été intégrés à partir des références visuelles de la production. Afin de proposer un rendu plus naturel, une passe globale a été appliquée pour altérer les bâtiments : elle est censée simuler l’effet des intempéries atmosphériques sur cette bourgade vieillissante.

Au total, Hybride aura truqué 451 plans en 15 mois. Voici pour finir le breakdown vidéo :

L’article The Mandalorian : un breakdown pour le droïde est apparu en premier sur 3DVF.

The Mandalorian : Image Engine dévoile les effets visuels de la série

Par : Shadows

L’équipe d’Image Engine présente un breakdown de son travail sur la série The Mandalorian. L’occasion de constater que ce projet ancré dans l’univers Star Wars n’a pas été tourné uniquement sur un plateau cerné d’écrans de LEDs.

Image Engine a contribué aux effets de 441 plans répartis sur plusieurs épisodes, qu’il s’agisse de décors complets ou étendus, de créatures, droïdes ou doublures numériques.

Production VFX Supervisor: Richard Bluff
Production VFX Producer: Abby Keller
Image Engine VFX Supervisor: Robin Hackl
Image Engine VFX Producer: Cara Davies

L’article The Mandalorian : Image Engine dévoile les effets visuels de la série est apparu en premier sur 3DVF.

Red Carpet : entre clip et peintures

Par : Shadows

Alexandre Delalleau et Benjamin Gommard dévoilent le clip du titre Red Carpet de Karol Senami. Le projet a été réalisé en deux semaines seulement sous Cinema4D, Redshift et Realflow.

Sur le plan artistique, le duo s’est beaucoup appuyé sur l’incrustation d’images au sein de tableaux.

KAROL social networks
◾ Instagram : https://instagram.com/karol.chomage
◾ Facebook : https://www.facebook.com/karol.senami
A film by Alexandre Delalleau & Benjamin Gommard
◾ https://www.instagram.com/alexandrede…
◾ https://www.instagram.com/mybluesuede…
Color Grading : Paul Bouvier
◾https://www.instagram.com/la_trempette/
Mastering : Antoine Citrinot
Huge thanks to Gabriel, Florent, Rémi, Nicolas, Max, Liliane & Lahiru.

L’article Red Carpet : entre clip et peintures est apparu en premier sur 3DVF.

5 Solid Ways to Make Money on Your YouTube Videos

From AdSense to memberships to brand sponsorship, let's look at five ways you can successfully monetize your YouTube videos.

1,000+ Black Producers, Artists, and Labels to buy music from on Bandcamp today.

Par : Dan White
500+ black artists to support on Bandcamp day

Bandcamp has been responding to the devastating global economic circumstances in a great way: waiving their fees for all artists once a month. It happens on the first Friday of every month, but this week, there’s a huge pressing social issue on many minds: Black Lives Matter. Make no mistake: DJ culture and dance music […]

The post 1,000+ Black Producers, Artists, and Labels to buy music from on Bandcamp today. appeared first on DJ TechTools.

Andrea Olovcic, 3D character & creature artist junior

Par : Shadows

Actuellement en fin de cursus au sein d’Isart Digital, Andrea Olovcic nous invite à découvrir son portfolio et sa bande démo.
Utilisant Maya, Substance, ZBrush ou encore Mari, son objectif est de se specialiser dans la création de personnages et créatures. Une tendance qui se ressent dans ses projets, au sein desquels on retrouvera King-Kong, un dinosaure, une tête humaine ou encore une lionne.

L’article Andrea Olovcic, 3D character & creature artist junior est apparu en premier sur 3DVF.

DIT EDUARDO EGUIA ON MAKING THE MANDALORIAN

DIT Eduardo Eguia details the imaging process used on The Mandalorian The Mandalorian is about the travels of a lone bounty hunter in the outer reaches of the galaxy, far from the authority of the New Republic. It is the backstory vision of George Lucas’, to the Star Wars bounty hunter theme that tied together ...

The post DIT EDUARDO EGUIA ON MAKING THE MANDALORIAN appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

PHABRIX successfully passes ST 2110 and AMWA NMOS TR-1001-1 JT-NM Testing

(May 2020) — PHABRIX is pleased to announce that its Qx rasterizer and handheld Sx TAG were successfully self-tested against the criteria for AMWA NMOS TR-1001-1 and SMPTE 2110 at the recent JT-NM Spring 2020 self-test. The JT-NM Tested Program, designed by the Joint Task Force on Networked Media (JT-NM), offers prospective purchasers of IP-based ...

The post PHABRIX successfully passes ST 2110 and AMWA NMOS TR-1001-1 JT-NM Testing appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Le Mi TV Stick confirmé par Xiaomi

Xiaomi est un acteur important dans le streaming de contenu multimédia en ligne. On ne s’en rend pas forcément compte en France ou en Europe car si le constructeur a des produits commercialisés à l’international, c’est relativement récent et surtout sans partenariat majeur avec des éditeurs de contenus. En Chine par contre, Xiaomi est un acteur majeur et ses Mi Box, ses Mi Bar comme ses Mi TV proposent des contenus locaux depuis des années.

 

Le Mi TV Stick est mentionné à 27’53

La marque compte bien préserver cet avantage et peut être l’étendre à l’international dans le futur avec son Mi TV Stick. Une clé HDMI que Xiaomi vient de confirmer. Si ses Mi Box sont déjà très accessibles avec des prix autour de 50-60€, le nouvel appareil pourrait être vendu encore moins cher et ainsi grignoter plus facilement des parts de marché. 

C’est donc en Europe que la marque a officialisé le produit pendant une présentation d’un smartphone. Une seule image présentant le, déjà éventé, Mi TV Stick comme une solution promettant une expérience TV plus facile et plus complète.

Mi TV Stick

Le Mi TV Stick confirme son format de Clé HDMI sous Android TV que l’on branche directement au dos d’un écran et qu’on peut oublier instantanément. Une télécommande Bluetooth 4.2 servira alors d’unique interface pour tous vos usages de l’engin. Elle permettra de piloter l’assistant Google via un micro embarqué, disposera des touches nécessaires à son usage classique et proposera des accès à la fois au contenu officiel de Netflix et d’Amazon Prime grâce à des boutons dédiés.

Si Xiaomi pratique sa technique de vente habituelle, à savoir proposer un engin de qualité à un prix intéressant en comptant sur la masse de ses clients pour assurer ses bénéfices, il y a là un objet à surveiller de près. Pour peu que les services proposant du streaming en France s’en saisissent comme ils le font avec les autres appareils sous Android TV, il y a là un beau coup à jouer pour la marque.

D’un point de vue matériel il n’y a toujours rien d’officiel… Si ce n’est que le SoC Amlogic S905 Y2 dont nous parlions dans le précédent billet, est bel et bien compatible avec Netflix pour une lecture en haute définition de tous ses contenus via HDCP. Le Mi TV Stick proposera 2 Go de mémoire, 8 Go de stockage eMMC, la lecture de vidéo UltraHD en HDR et  prendra en charge les fichiers audio en DTS sur 5 canaux plus caisson de basse. Il demandera une robuste connexion Wifi5.

Le Mi TV Stick confirmé par Xiaomi © MiniMachines.net. 2020.

Anaor Karim, de l’infographie au scénario

Par : Shadows

Anaor Karim nous dévoile son portfolio. Outre ses oeuvres 3D, il est aussi de façon occasionnelle scénariste de BD ou jeux vidéo.

Basé à La Réunion, il nous explique utiliser actuellement la 3D pour « créer des illustrations de science fiction ou pour la mise en place des environnements/décor de BD afin d’aider les dessinateurs sur [ses] projets de bandes dessinées en cours (manga, comics) ». Il nous précise également s’intéresser au secteur du jeu vidéo, avec un projet de jeu de plateformes 2D (mais créé avec des assets 3D) se déroulant dans un univers fait d’îles volcaniques. Ce dernier projet avance néanmoins assez lentement, en raison de financements limités.

Côté logiciels, enfin, il s’appuie sur Zbrush, Eon Vue, Blender, Unreal engine.

Outre son portfolio, vous pouvez découvrir son blog, centré sur ses projets autour de la BD et de la création de mondes imaginaires.

L’article Anaor Karim, de l’infographie au scénario est apparu en premier sur 3DVF.

Densitron Squares up for Test and Measurement

Kent, UK, 26 May 2020 – Densitron, the global leader in innovative Human Machine Interaction (HMI) and display technology, today introduced a novel, square format 1:1 aspect ratio 4.0’’ Industrial Rugged TFT Module with exceptional features designed for operation in challenging environments. Aimed at instrumentation; handheld test and measurement applications; and niche security products, the module’s ...

The post Densitron Squares up for Test and Measurement appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Sabres laser au bout des doigts et game jam : et si les jeux VR nécessitaient moins d’espace ?

Par : Shadows

La réalité virtuelle a de gros avantages pour le jeu vidéo, mais aussi un inconvénient majeur : bien souvent, elle nécessite un espace au sol important et s’accompagne de mouvements amples de la part du joueur. Ce qui empêche évidemment de pratiquer ces jeux partout.

Daniel Beauchamp alias Pushmatrix sur Twitter a publié plusieurs concepts originaux de jeux en réalité virtuelle ces derniers temps qui vont à contre-courant de cette tendance.

Le premier est une sorte de Beat Saber revisité : alors que le jeu d’origine vous invite, debout et à l’aide de sabres laser virtuels, à trancher en rythme des cubes arrivant vers vous, la version de Beauchamp se joue au bout des doigts, assis.

Seconde démo, qui comme la première s’appuie sur les fonctions de tracking des doigts de l’Oculus Quest : un jeu de Jenga… Mais vos doigts s’allongent à chaque interaction.

It's VR Jenga but your fingers get longer after every move.
You in? pic.twitter.com/hM9mnfNPJx

— Daniel Beauchamp (@pushmatrix) March 10, 2020

Afin de ne pas se contenter de ces quelques exemples, une game jam ouvertement influencée par les projets de Daniel Beauchamp a été annoncée sur itch.io : la Tray Table VR Jam.
Le principe : en 48h, seul ou en équipe, vous devrez créer un jeu (en réalité virtuelle, augmentée ou mixte) avec ou sans contrôleurs physiques et sur un thème qui sera dévoilé en début de jam.
La seule vraie contrainte : le projet devra tenir sur l’espace restreint d’une tablette d’avion de ligne, et être jouable sans sortir de votre siège.

Autrement dit : pas de grands mouvements, de jeu demandant de se pencher, de pivoter à 360°, de donner des coups dans le vide. Le contrepied complet des tendances actuelles de la réalité virtuelle.

La game jam se tiendra du 8 au 10 août ; rendez-vous sur la page de la Tray Table VR Jam pour vous inscrire. Mini-skate, jeu de plateau revu en VR, jeu de stratégie en vue de dessus sur lequel vous agissez directement sur la carte, projets jouant avec la physique… Les possibilités sont énormes : à vous de les explorer cet été.

L’article Sabres laser au bout des doigts et game jam : et si les jeux VR nécessitaient moins d’espace ? est apparu en premier sur 3DVF.

Les caractéristiques du Microsoft Surface Duo dévoilées ?

Le Microsoft Surface Duo reprend beaucoup de l’ADN de solutions passées et jamais sorties par la marque comme Microsoft Courier. Il change simplement d’objectif en s’adossant à une solution Android 10 au lieu de tenter un développement maison. Un changement de cap qui rend le projet simplement… possible.

C’est donc le premier smartphone de Microsoft depuis la fin de son propre système d’exploitation pour mobiles. Depuis que la marque a raccroché les gants de Windows 10 Mobile, elle a décidé de changer du tout au tout et de se rapprocher d’Android pour ce segment.

Le Microsoft Surface Duo se retrouve donc face à un problème : comment exister sur un secteur aussi concurrentiel avec le même système que les autres ? Microsoft a trouvé une solution assez efficace. Un smartphone double écran. Windows Central semble avoir une idée des caractéristiques finales de l’engin, ainsi qu’une date de commercialisation qui pourrait être prévue pour cet été.

Le Surface duo embarquerait donc deux écrans AMOLED de 5.6″ de diagonale affichant chacun en 1800 x 1530 pixels. Ils seraient pilotés par un Snapdragon 855 de Qualcomm associés à 6 Go de mémoire vive et de 64 à 256 Go de stockage. Un ensemble assez classique d’un point de vue fonctionnement mais qui servirait un appareil plus exotique avec son double affichage.

L’ensemble proposerait une webcam de 11 Mégapixels  avec une ouverture f/2.0, embarquerait une batterie 3460 mAh et un port USB Type-C. Il serait compatible avec le Microsoft Pen pour prendre des notes.

Si l’on en croit Windows Central, les tests seraient en cours à une petite échelle. Microsoft autorisant certains de ses employés à utiliser des modèles de pré-productions pour faire des retours. La partie matérielle étant à priori finalisée mais l’intégration logicielle et l’ajout des outils Microsoft pouvant encore être modifiés. On peut cependant se poser des questions sur l’équipement annoncé ici ? Est-ce qu’un engin de ce type doit se “contenter” de 6 Go de mémoire et 256 Go de stockage quand la concurrence joue la surenchère sur ces postes ? Ou est-ce que Microsoft veut laisser l’engin à un prix abordable avec la prise en compte de ses deux écrans AMOLED ?

Microsoft Surface Duo

Autre questionnement, quelle autonomie aura ce Microsoft Surface Duo avec une batterie de 3460 mAh tout en gérant un tel matériel ? L’impact des deux affichages sera t-il important à l’usage ? Difficile de se dire qu’un engin de ce type pourrait pâtir d’une faible autonomie, d’autant qu’au vu de son format double écran particulier il devrait appeler à des utilisations nouvelles et variées.

Plusieurs informations supplémentaires font état d’autre éléments techniques assez logiques. La présence d’un détecteur d’empreintes, par exemple, ou celle d’un emplacement pour une NanoSIM. Par conte le Surface Duo ne proposerait ni port jack audio ni lecteur de cartes MicroSDXC. 
Autre question, le choix d’un simple capteur quand les concurrents proposent 3 ou 4 capteurs différents. Il est possible que celui choisi par Microsoft soit du haut de gamme mais la partie photo est devenu un des arguments les plus importants dans le choix d’un nouveau modèle et la multiplication des capteurs correspond bien aux demandes des utilisateurs.

Microsoft Surface Duo

Si l’engin propose une interface simple et un capteur vraiment efficace, cela peut être suffisant… Ou alors Microsoft a pris conscience que le format particulier de son Surface Duo n’en ferait jamais le choix des photographes en herbe et a donc décidé de limiter l’investissement sur ce poste ?

Il est possible que Microsoft ne vise tout simplement pas les tarifs stratosphériques des solutions à écrans souples et que sa solution soit plus grand public. Avec un Microsoft Surface Duo placé sur un segment milieu de gamme et un bon travail logiciel, cela pourrait devenir rapidement un vrai nouveau segment. Si Microsoft compte sur son format et ses modifications logicielles pour imposer sa patte sur le secteur android, c’est peut être la meilleure stratégie à proposer.
D’autant qu’il leur sera facile de convaincre de nouveaux clients dans un second temps avec des mises à jour matérielles : SoC, mémoire, stockage et capteurs.

Les caractéristiques du Microsoft Surface Duo dévoilées ? © MiniMachines.net. 2020.

Du Picture-in-picture adaptable dans Android 11

Les smartphones ont enflé, les tablettes sont désormais de toutes tailles et dans les TV-Box et autres solutions du genre, on dispose de diagonales de plus en plus importantes. De quoi aménager un espace sur-mesures pour ses contenus. Si Android dispose depuis quelques générations de la fonction Picture-in-Picture, elle n’est pas du tout adaptée aux choix de l’utilisateurs.

Picture-in-picture
Le Picture-In-Picture, c’est la possibilité de créer une fenêtre avec un contenu spécifique comme un site web, une vidéo ou un flux de webcam, par dessus l’image globale de votre écran. C’est une fonction qui existe depuis très longtemps sur téléviseur et des années sur les ordinateurs classiques. Android l’a ajouté mais prépare un petit bouleversement en proposant dan le futur la possibilité de redimensionner la fenêtre ainsi déployée.

C’est très pratique lorsque vous voulez continuer à suivre une vidéo d’un côté et répondre à un message de l’autre, lorsque vous attendez un direct tout en regardant un autre flux… Lorsque vous conversez avec quelqu’un et que vous voulez vérifier en parallèle des informations techniques contenues dans des documents. C’est tout à fait possible aujourd’hui mais si vous pouvez déplacer la fenêtre à l’écran, Android 8 ne vous permet pas de la redimensionner.

La version Android 11 Developer Preview 4 développe cette fonction de Picture-In-Picture que l’on peut redimensionner. En touchant un coin de la fenêtre, il est possible de le faire glisser pour l’agrandir ou le rapetisser. En touchant le centre de l’image on pourra au contraire la déplacer.

Android 11 Preview

D’autres améliorations techniques sont ajoutées comme l’ajout de petits chiffres signalant le nombre de notifications reçues par application. Des fonctions plus générales seront également proposées comme le support des écrans à haut rafraîchissement de manière native avec une prise en charge d’un défilement plus agréable et plein d’autres choses encore. XDA brosse un portrait approfondi de toutes ces évolutions si le coeur vous en dit.

L’arrivée de ce Picture-In-Picture est une bonne chose pour les TV-Box et les téléviseurs sous Android. Cela sera également un élément intéressant à prendre en compte pour l’usage de tablettes Android grand format. Outre l’usage évident de cette fonction sur ces solutions, cela évitera aux constructeurs de bricoler leurs systèmes de manière plus ou moins artisanales. 

Du Picture-in-picture adaptable dans Android 11 © MiniMachines.net. 2020.

Sea You, un émouvant court-métrage signé Ben Brand

Par : Shadows

Ben Brand dévoile Sea You, un court-métrage produit pour Pathé Holland, Dutch Film Fund et Fonds21, produit par Storm postproduction.

Quand la petite amie de Ben lui a expliqué que sa famille avait répandu les cendres de leur grand-mère dans l’océan, comme le font tant de personnes de par le monde, il s’est demandé ce qui arrivait à ces cendres…

Writer & Director: Ben Brand
Art Director: Raphael El Khaddar
Production company: STORM POSTPRODUCTION
Producers: Jack Kuiper, Joris van Seggelen
Line Producer: Michael Visser
3D Lead Artist: Aron Baaijens
3D Artist: Luca Rood
Character Animater: Ronald Toes
Rigging: Johan Boekhoven
Matte Painting: Anna Engels
Compositor: Giso Spijkerman
FX TD: Pim Reinders
Research & Development: Remy Cucui
Poster: Sietse van den Broek
Titles: Tinus Kardolus
Color grading: Daphne Materna
Music: Christiaan Verbeek
Editor: Juriaan van Nimwegen
Sound design & Mixage: Mark Glynne
Sound editor & Mixage: Tom Bijnen

L’article Sea You, un émouvant court-métrage signé Ben Brand est apparu en premier sur 3DVF.

❌