Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 16 septembre 2019Vos flux RSS

Minix NEO G41V-4 : un MiniPC fanless sous Celeron N4100

Par Pierre Lecourt

L’engin n’est pas parfait mais Minix a largement retravaillé son concept pour livrer un MiniPC fanless qui ressemble à quelque chose. Avec un châssis largement percé d’aérations, le Minix NEO G41V-4 prévu pour le mois de Novembre, a de quoi facilement encaisser les 6 watts de TDP de son processeur Gemini Lake embarqué.

2019-09-16 11_11_22-minimachines.net

Conçu pour fonctionner 24H/24 et 7J/7, le Minix NEO G41V-4 vise avant tout le marché professionnel des équipements d’affichage ou de distributeurs automatiques. Il pourra également venir équiper des particuliers mais il a quelques limites problématique dans on fonctionnement.

La principale vient du choix de la marque de souder la mémoire vive de l’engin sur la carte mère. Les 4 Go de DDR4-2400 sont ainsi installés à demeure sans que l’on puisse ajouter d’extension via un slot So-DIMM. Dommage de se cantonner à 4 Go de mémoire vive sur un processeur de ce type puisque ces puces Gemini Lake sont capables de choses étonnantes à l’usage. Le stockage est mieux loti avec une base de 64 Go en eMMC 5.1 et surtout un SSD au format M.2 2280 SATA 3.

2019-09-16 11_11_13-minimachines.net

Ce dernier est d’ailleurs accessible directement depuis le fond du châssis du NEO G41V-4 de telle sorte qu’il sera possible d’ajouter ce composant sans avoir a démonter totalement la machine. 

Capable de la plupart des tâches du quotidien, le Celeron N4100 sera ainsi correctement dissipé sans qu’il ne fasse aucun bruit. L’engin pourra parfaitement encaisser des tâches multimédia avec une excellente prise en charge vidéo en UltraHD, sera à même de travailler vos documents bureautiques ou d’effectuer des tâches de retouche photo légères ou de jouer à des titres peu gourmands.

2019-09-16 11_10_47-minimachines.net

La connectique de l’engin propose un port Ethernet Gigabit, trois sorties vidéo avec un HDMI 2.0a, un VGA et un DisplayPort. Une sortie audio jack 3.5 mm stéréo, deux USB 3.0 Type-A et deux USB 2.0. Le NEO G41V-4 proposera également un Wifi5 et du Bluetooth 4.2.

L’engin sera proposé à 270$ pièce… Ce qui me parait un poil cher même une marque comme Minix. Une solution comme le MiniPC Kodlix sorti depuis quelques mois est proposée bien moins cher pour une philosophie assez proche. Dépourvu de ventilation, cet engin embarque le même Celeron N41000 mais propose 8 Go de DDR3L, 64 Go d’eMMC, un emplacement pour un stockage M.2 2280 et un emplacement 2.5″ supplémentaire. Ce Kodlix se négocie généralement à moins de 210€

Source : Notebook Italia

Minix NEO G41V-4 : un MiniPC fanless sous Celeron N4100 © MiniMachines.net. 2019

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Eve Extend : la passerelle WI-Fi vers Bluetooth pour HomeKit

Par Pierre Dandumont

Annoncé au CES de 2017, il sort finalement à la rentrée 2019. Je parle ici du Eve Extend, un boîtier qui permet de connecter les appareils Eve (Elgato) en Wi-Fi.

Petit résumé : les objets connectés Elgato (et Eve) utilisent le Bluetooth pour la connexion à vos appareils. C’est pratique pour la batterie et la mise en place (dans une certaine mesure) mais pas tellement à l’usage. C’était très lent à l’origine (iOS a corrigé ça depuis), la portée est un peu limitée et avec un hub HomeKit (Apple TV, HomePod, iPad), ça peut poser des soucis pour les automatisations, etc. En 2017, Elgato annonçait donc l’Extend, un appareil qui se connecte à HomeKit en Wi-Fi et aux appareils en Bluetooth. Attention, ça ne fonctionne qu’avec les appareils Eve (Elgato), et c’est tout. Il sort finalement maintenant, au prix de 50 €. On voit d’abord très bien qu’il n’est pas récent : le design est celui des appareils de l’époque, il s’alimente en micro USB, c’est assez gros. Question technologie, c’est du Wi-Fi 11n dans la bande des 5 GHz.

Eve Extend avec un vieux produit de la marque


Face à un produit moderne


La connectique, avec du micro USB

Alors, au départ, je devais faire un article assez rageur : quand j’ai branché le Eve Extend (en début de semaine, je prépare les articles pour la semaine), la liste de compatibilité était pauvre. J’ai par exemple trois prises Eve Energy à la maison, et une seule fonctionnait avec l’Eve Extend, alors qu’elles sont proches physiquement. Depuis (vendredi), Eve a mis à jour le firmware de pas mal d’objets (la liste est là). En pratique, il faut donc aller dans l’application Eve, mettre à jour le firmware des appareils – ça peut être lent, soyez prévenus -, et ensuite les lier à l’Eve Extend. Visiblement, le Eve Thermo (le premier, sans écran) et l’Eve Room (le premier, sans écran) ne fonctionneront pas avec le produit, une limite technique selon la marque. En pratique, j’ai pu lier 8 produits (le maximum, je suis donc bloqué pour deux de mes prises) sans trop de problèmes.

Identiques, mais pas réellement

Une fois que c’est fait, c’est l’Eve Extend qui va gérer la connexion, donc les objets ne seront plus accessibles en Bluetooth. Lors du processus, j’ai eu un appareil qui a disparu (un Eve Button) et que j’ai dû réinstaller. J’ai eu aussi quelques soucis de mise à jour HomeKit : les changements (ajout de l’Eve Extend, liaison entre les objets, etc.) n’ont pas été mis à jour directement sur tous les appareils, ce qui bloquait les automatisations. Une fois tous les appareils redémarrés, ça a fonctionné.

Association


L’ajout dans l’application Eve


HomeKit voir ça comme un hub (comme le pont Philips)

Dans l’ensemble, ça fonctionne assez bien, si vous mettez l’Eve Extend au centre du logement, pour qu’il capte tous les appareils. Je n’ai pas réellement vu de gains de réactivité, mais je suis souvent assez proche des objets. Je conseille surtout le produit à ceux qui ont de grands logements, avec un hub qui a du mal à se connecter aux objets. Dans un appartement classique, ça ne pose normalement pas trop de soucis.

Blood Machines : les premières images du film halluciné de Seth Ickerman

Par Shadows

Souvenez-vous : début 2019, nous vous avions présenté une campagne de financement participatif lancée par le duo de réalisateurs Seth ickerman. Deux créateurs dont l’univers visuel s’est notamment décliné par le passé au travers d’un impressionnant proof of concept de film, mais aussi du clip Turbo Killer de Carpenter Brut. Les caractéristiques du duo : ambiance années 80, science-fiction sombre, mais aussi une solide dose d’expérimentation et d’ingéniosité.

Leur but avec cette campagne : finaliser une suite directe au clip Turbo Killer. Elle avait déjà été tournée fin 2017 mais la post-production restait à boucler. Un projet ambitieux puisqu’il s’agissait de donner naissance à un film de 50 minutes et pas à un simple clip.

Leur projet de financement participatif et la première campagne qui avait précédé ont permis de récolter 300 000€ au total : une somme importante mais qui a notamment permis de travailler malgré l’absence d’aides publiques.

Nous voici désormais à l’automne 2019, et l’équipe annonce que le film est terminé. Il ne sera pas visible en ligne dans l’immédiat, puisqu’il doit d’abord faire le tour des festivals. En revanche, nous avons déjà droit à une bande-annonce à découvrir ci-dessous, accompagnée d’un bref scénario :

Blood machines suit deux chasseurs de l’espace qui traquent une machine tentant de
s’émanciper. Après l’avoir abattue, ils assistent à un phénomène mystique : le spectre d’une jeune femme s’arrache de la carcasse mécanique comme si cette dernière avait une âme. Démarre une course poursuite à travers l’espace pour comprendre la nature de ce phénomène…

Côté casting, le film met en scène Anders Heinrichsen, Elisa Lasowski, Christian Erickson ou encore Natasha Cashman.
On doit les effets visuels du projet (plus de 500 plans truqués) au artistes de Trimaran, Blacklab, Hecat.

Le film va désormais faire le tour des festivals : il sera projeté à L’Etrange Festival demain samedi pour sa grande première, avant d’aller à Motelx (Lisbonne), Strasbourg (ce dimanche), mais aussi au Fantastic Fest à Austin dans quelques jours. Une trentaine de festivals ont déjà été confirmés.
Le film ne dispose pour le moment pas de distributeur ou de date de sortie en France. Pour les personnes nous lisant depuis les pays anglophones ou germanophones, sachez que c’est via la plateforme de streaming Shudder (liée à AMC Networks) que vous pourrez au final voir le film.

Pour être informés des projections en festival, n’hésitez pas à suivre Seth Ickerman sur les réseaux sociaux listés sur le site officiel.

Nous en profitons également pour vous re-proposer le clip Turbo Killer, suivi d’un proof of concept de long-métrage que Seth Ickerman avait dévoilé il y a déjà quelques années.

L’article Blood Machines : les premières images du film halluciné de Seth Ickerman est apparu en premier sur 3DVF.

Avec Deepin, Huawei intègre Linux dans ses portables

Par Pierre Lecourt

Dans la guerre économique que se livre l’administration Trump et la marque Chinoise, il va y avoir des dommages collatéraux. De nombreux partenaires Américains de Huawei ont déjà signalé au gouvernement US les effets néfastes sur leur propre développement économique à éliminer de leurs clients le géant des télécoms. Un rappel qui a sans doute permis à la marque d’obtenir par deux fois un moratoire à l’exécution de la sentence de bannissement qu’elle devait subir. Cette stratégie passive et diplomatique a permis à Huawei de limiter la casse pour le moment.

2019-09-13 14_09_52-minimachines.net

Aujourd’hui, Huawei sort de cette vision passive devant l’administration Américaine en annonçant la sortie d’une nouvelle gamme de portables non plus équipés de Windows 10 de Microsoft mais du système d’exploitation Deepin Linux . A l’instar de Dell, d’Asus et de quelques autres, cette manœuvre permet à Huawei de continuer de proposer des portables au grand public avec un outil au système particulièrement soigné et de limiter sa dépendance à Microsoft. 

Deepin est un système d’exploitation très bien fini et le constructeur l’a sans doute parfaitement adapté à son matériel. Si les portables ainsi équipés ne sont, à priori, pas encore prévus en dehors du marché local Chinois, rien n’empêcherait la marque de développer ses solutions pour l’Europe ou les US. 

Deepin n’est pas le plus connu des systèmes linux, loin de là. Le grand public a du mal à fixer exactement comment fonctionne Linux et il faut parfois pas mal de temps avant qu’un nom de distribution apparaisse dans une conversation. Le plus généralement on vous répond “Ubuntu” ou “Debian” sans se rappeler que Android et ChromeOS sont également des systèmes Linux. Deepin est pourtant une solution déjà très maîtrisée et le choix de Huawei se comprend dans l’aspect très travaillé de la distribution.

Deepin

Deepin est issu de Debian mais laisse de grandes libertés de choix quant à l’aspect graphique de votre interface. Le gros avantage de Deepin est sans doute dans sa façon d’accueillir l’utilisateur, de le mener à bon port au bout d’un processus d’installation très didactique et intelligent. Pas besoin d’être un expert pour s’en servir, pas besoin de farfouiller dans 100 sites web pour le comprendre et le prendre en main. Avec les épaules de Huawei derrière pour peaufiner la combinaison matérielle à ce logiciel, la solution pourrait donc faire mouche. Point important, la version de Deepin utilisée par Huawei est publiée en Open source sur Github. Une assurance pour les utilisateurs qui seraient soucieux d’un éventuel espionnage de leurs données. Les chercheurs en sécurité auront tout le loisir d’aller éplucher le code de cette distribution Linux pour vérifier sa confidentialité. 

Deepin

Le système est déjà très complet et permet par défaut toutes les fonctionnalités que l’on demande à une machine moderne : On pourra adapter son ordinateur à son goût comme son thème de bureau, son papier peint et même faire varier ses système de barre des tâches, par exemple. Le système prend bien évidemment vos besoins en considération avec la gestion fine des réseaux comme la prise en charge d’un VPN, des fonctions de mises à jour, de gestion de batterie. Deepin propose également une gestion de données dans les nuages qui permettra de sauvegarder vos réglages sur le support de votre choix et de le retrouver en quelques minutes sur une nouvelle machine Deepin.

Pour le moment, trois portables sont prévus sous Deepin Linux : le Huawei MateBook X Pro, le Huawei MateBook 13 et le Huawei MateBook 14. L’attention sur  ces modèles spécifiques a été portée aux petits détails. Par exemple, la fameuse touche Windows est remplacée par une touche sobrement appelée “Start”. On notera également que le magasin en ligne VMall qui propose ces modèles en Chine accorde une remise de 300 Yuans pour le choix de Deepin au lieu de Windows 10 encore présente sur ces modèles. Soit quelque chose comme 38€ d’économie.

Deepin est disponible gratuitement au téléchargement à cette adresse.

Source : Forbes, merci à Michel pour l’info.

Avec Deepin, Huawei intègre Linux dans ses portables © MiniMachines.net. 2019

RecordTV selects MediaKind IRD to enable extensive coverage of 2019 Pan American Games

Par platformcomms

Deployment of MediaKind’s RX8200 Advanced Modular Receiver enables RecordTV to upgrade its infrastructure to receive HEVC 4:2:2 encoded satellite signals RX8200 enables broadcasters to achieve optimal bandwidth efficiency gains, as well as feature-set of MPEG-4 HD, 4:2:2, 10-bit 1080p50/60 for highest possible video quality Avicom Engenharia, MediaKind’s channel partner in Brazil, acted as the project’s ...

Imagine Offers Support for Legacy Equipment, Easing the Transition to the Software Future

Par Caroline Shawley

MyCare an essential part of setting the pace for the IP transition by ensuring legacy equipment stays viable   AMSTERDAM, 13 September 2019 – As part of its commitment to provide continuing support for broadcasters and media companies at any point in the transition towards software-defined solutions, Imagine Communications is developing several new offerings. Across ...

“Winter Fury: The Longest Road” : le jeu dont vous allez rêver la nuit

Par Pierrick LABBE
Winter Fury: The Longest Road

On pensait sans doute avoir fait le tour dans les expériences liées à la Seconde Guerre mondiale. Cependant, il y a encore du potentiel notamment pour les amateurs de gaming comme le montre Winter Fury: The Longest Road. Présentation.

C’est un étrange mélange de différents jeux qui nous est proposé avec ce jeu en réalité virtuelle mais l’ensemble, sans pour autant révolutionner le genre, nous propose un résultat séduisant, parfait pour ceux qui sont en quête d’une bonne expérience d’arcade.

Winter Fury: The Longest Road, un jeu à découvrir

Dans ce jeu, au lieu d’être une arme à la main, vous êtes tout simplement aux commandes d’un tank. Plus précisément, un Sherman M-4. Vous vous installez aux commandes et c’est à vous de désormais tuer vos adversaires les uns après les autres. L’idée est plutôt simple. Proposer une expérience abordable aux joueurs « casual ». Plusieurs modes sont toutefois disponibles afin de permettre à tous les niveaux de gamers d’en profiter. L’élément particulier est que chaque mode offre vraiment une expérience particulièrement différente.

Pour ceux qui préfèrent le corps-à-corps, une expérience plus classique dans un monde ouvert devrait bientôt être rendue disponible. Pour ceux qui ne veulent pas attendre, Winter Fury: The Longest Road est actuellement en Early Access sur Steam au prix de 19,99 dollars. Côté compatibilité, vous l’aurez sur Valve Index, HTC Vive, Oculus Rift, et les casques Windows Mixed Reality. L’expérience aurait une durée de vie d’environ 2 h 30 selon l’éditeur. Les visuels, que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessus, sont assez réussis.

Cet article “Winter Fury: The Longest Road” : le jeu dont vous allez rêver la nuit a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Panasonic to Exhibit Digital Technology and Products for Smart Factory at CIIF 2019

Shanghai, China - Industrial Solutions Company of Panasonic Corporation will participate the 21st China International Industry Fair to be held at the National Exhibition and Convention Center in Shanghai, China, from September 17 to 21, 2019. Digitalization of infor...

Le TPU en impression 3D : quelles sont les caractéristiques de ce matériau souple ?

Par Mélanie R.

Quand on parle d’impression 3D par dépôt de matière fondue, beaucoup de matériaux peuvent être employés. Les plus communs sont le PLA et l’ABS, réputés notamment pour leur facilité d’impression et accessibilité. Toutefois, la plupart des utilisateurs du marché cherchent […]

VFX Graph is also useful for this kind of 2D animation.



VFX Graph is also useful for this kind of 2D animation.

PPixel : le studio japonais Polygon Pictures (Star Wars Resistance, BLAME!) dévoile son avenir

Par Shadows

Polygon Pictures est un studio bien connu pour son approche stylisée du rendu. De Ghost In The Shell 2 : Innocence et Sky Crawlers dans les années 2000 aux plus récents Human Lost, Godzilla : La planète des monstres, Blame!, en passant par les séries Star Wars Resistance et Tron: Uprising, vous avez sans doute eu l’occasion de voir les capacités de ses artistes.

Le studio profite de la rentrée pour dévoiler une partie de son futur. Polygon Pictures annonce en effet travailler sur un nouveau moteur de rendu, PPixel. Spécialisé dans le rendu non photoréaliste (NPR), PPixel permettra entre autres de créer des images dans le style cel-shading cher au studio, mais pas seulement : Polygon Pictures souligne qu’en termes de rendu stylisé, la demande du marché ces dernières années a nécessité une grande diversité de styles visuels.

Polygon Pictures ajoute que PPixel devrait lui permettre de réduire ses temps de rendu et d’optimiser encore plus son pipeline, donc de pouvoir obtenir des images de meilleure qualité grâce aux gains de productivité.

Enfin, Polygon Pictures précise avoir choisi de développer en interne d’autres outils nécessaires à son travail quotidien. Une stratégie qui, selon l’entreprise, lui permettra de conserver son statut dans les années à venir.

L’article PPixel : le studio japonais Polygon Pictures (Star Wars Resistance, BLAME!) dévoile son avenir est apparu en premier sur 3DVF.

Cyberpunk 2077 : les coulisses de la cinématique, en attendant la sortie

Par Shadows

CD Projekt Red, développeur et éditeur de jeux vidéo à qui l’on doit la saga The Witcher, planche activement sur son très attendu Cyberpunk 2077. Pour patienter d’ici la sortie PC et consoles fixée au mois d’avril 2020, le studio nous présente un aperçu vidéo des coulisses de sa bande-annonce de l’E3.

On appréciera doublement ce making-of, d’une part pour les éléments qu’il nous permet d’entrevoir (concepts, motion capture, modèles), d’autre part car il s’agit d’un cas rare où le studio client n’élude pas le nom de son prestataire : l’équipe Goodbye Kansas Studios est listée dans les crédits situés en fin de vidéo, de même que les acteurs de performance capture.

Voici par ailleurs la bande-annonce finalisée :

L’article Cyberpunk 2077 : les coulisses de la cinématique, en attendant la sortie est apparu en premier sur 3DVF.

Radxa Rock Pi X : Une carte sous Atom X5-z8300 à partir de 39$

Par Pierre Lecourt

Deux modèles de cartes Radxa Rock Pi X sont annoncés et toutes deux sont équipées de ce processeur Intel Atom X5-Z8300. Pas un foudre de guerre mais une solution suffisamment solide pour faire tourner de très nombreuses solutions allant de Android à Windows en passant par toute une galaxie de distributions Linux.

L’Atom X5-Z8300 est un processeur un quadruple coeur et quadruple threads cadencé de 1.44 à 1.84 GHz avec 2 Mo de mémoire cache et un TDP de 2 Watts facilement dissipables. Le circuit embarque un système graphique oscillant entre 200 et 500 MHz avec 12 unités d’exécution. 

Rock-Pi-X

La solution à 39$ est, bien entendu, la moins bien équipée des deux modèles. La Rock Pi X est en effet distribuée dans une version A et une version B. Le Modèle A est l’entrée de gamme dépourvu de Wifi et de Bluetooth mais proposant un connecteur Ethernet Gigabit. Le modèle B est, quant à lui, livré avec un module Wifi5, du Bluetooth 4.2 LE et même la possibilité de lui adjoindre une solution d’alimentation PoE via un extension HAT compatible Raspberry Pi.

A 39$ donc, on a l’entrée de gamme avec 1 Go de mémoire vive. Parfait pour de nombreux usages et notamment les utilisations les plus légères proposées par de nombreuses distributions sans interface graphiques. Pour 10$ de plus, on aura 2 Go de mémoire vive ce qui autorisera plus de solutions Linux, Android et Windows. Pour 65$ enfin, la carte Rock Pi X passe à 4 Go de mémoire vive ce qui offre alors un large éventail de possibilités logicielles.

2019-09-11 18_57_05-minimachines.net

Le modèle B reprend le même schéma avec des prix un peu plus élevés. 49$ en 1 Go, 59$ en 2 Go et 75$ en 4 Go de Ram.

Toutes les cartes embarquent le même matériel et une connectique identique. En plus du RJ45 pour le port réseau filaire, on retrouve une sortie HDMI 1.4, une sortie audio classique au format jack 3.5 mm, un support pour mémoire eMMC et un lecteur de cartes SDXC pour stocker votre système, un port USB 3.0 type-A, deux ports USB 2.0 Type-A et un port USB Type-C OTG pour alimenter le tout et transférer d’éventuels éléments. Bien entendu puisqu’il s’agit d’une carte de développement, on retrouve un système classique de 40 broches au standard Raspberry Pi. Le tout entre dans un format classique de 8.5 cm sur 5.2 cm.

2018-12-28 12_42_36-minimachines.net

La Atomic Pi

Une solution parfaite pour de nombreux usages qui semble avoir été faite dans le sillage du succès de l’Atomic Pi et qui devrait proposer le même type de performances.

La Radxa Rock Pi X n’a pas encore de date de sortie officielle. Elle est apparue sur Hackerboards et a été remarquée par CNX Software.

Radxa Rock Pi X : Une carte sous Atom X5-z8300 à partir de 39$ © MiniMachines.net. 2019

Un hack pour écouter Spotify sur votre aspirateur robot Xiaomi

Par Pierre Lecourt

Eddie Zhang a eu la sombre idée de déployer Raspotify, une solution libre destinée à jouer des contenus Spotify, sur  son aspirateur Robot Xiaomi de première génération. L’idée est étonnante puisque l’objet est équipé d’une enceinte mono de basse qualité tout juste dédiée à l’annonce de la prise en charge de vos ordres. Mis à part deux ou trois message vocaux et quelques bips, elle n’émet pas grand chose d’audible.

Mais pire que tout, le hack ne se met en marche que lorsque l’aspirateur est en marche… Et qu’il aspire tout en tournant ses balais. La maigre enceinte est alors couverte par le bruit généré par le nettoyage, ce qui rend l’expérience catastrophique d’un point de vue écoute. Le résultat se passe de commentaires.

2019-09-11 17_49_39-minimachines.net

Cela reste cependant amusant et étonnant car la manipulation ne semble pas avoir été d’une trop grande complexité. Eddie Zhang livre un guide qui explique pas à pas comment monter son propre Raspotify sur votre engin. De là à avoir peur que votre aspirateur subisse des attaques plus malveillantes… Il y a un grand pas à franchir. On pourrait cependant craindre que votre aspirateur puisse écouter ce qu’il se passe sur votre réseau Wifi – l’appareil utilise le Wifi pour se mettre à jour et partager ses données avec l’application maison – et le transmettre vers un tiers.

Pire encore, votre appareil pourrait se mettre à diffuser chaque matin au reveil une musique idiote qui vous trottera dans la tête jusqu’au soir.

Source : XDA

Un hack pour écouter Spotify sur votre aspirateur robot Xiaomi © MiniMachines.net. 2019

IFA 2019 : Amazfit X, la montre du futur selon Huami

Par Pierre Lecourt

Difficile de savoir si il s’agit d’un nom de code ou de sa dénomination finale mais le concept de montre connectée Amazfit X semble être techniquement prêt, même si il n’est pas prévu pour une commercialisation avant l’année prochaine.

2019-09-11 17_04_38-minimachines.net

L’objet au design étrange se présente comme une montre bracelet à l’écran AMOLED incurvé à 92°. L’affichage est du coup très important avec 2.07″ de diagonale ce qui permettra de transmettre plus d’informations mais surtout de les hiérarchiser plus facilement. Au lieu de proposer un cadre rond ou carré assez classique, la montre s’étend en hauteur ce qui offre la possibilité de proposer plusieurs niveaux d’informations.

2019-09-11 17_11_57-minimachines.net

On peut conserver la base au centre comme l’heure, une notification et des informations importantes. Mais le système peut également proposer au dessus et en dessous des informations pertinentes. L’état de votre activité physique, les emails ou notifications en attente. L’état de la montre, l’heure de votre prochain rendez vous, etc… En changeant d’usage, par exemple en mode sport, ce sont d’autres éléments qui seraient décalés avec heure, météo et autres infos autour des éléments de suivi cardiaque et physique. Bien entendu, cette grande surface serait également pratique pour lire plus facilement des notifications ou des emails. Avec une densité d’affichage de 326 points par pouce et et 430 nits de luminosité et une garantie d’une colorimétrie 100% NTSC, l’objet promet de belles capacités de lecture et même de consultation d’images.

2019-09-11 17_11_35-minimachines.net

La Amazfit X est dépourvue de tout bouton mécanique, elle emploie des zones tactiles, ce qui la rend totalement étanche à 50 mètres. Pour parvenir à ce design courbe, il a également fallu construire un châssis assez complexe et des composants plus délicats encore. La carte mère, par exemple, est scindée en 3 parties reliées entre elles par des nappes. La batterie épouse le châssis en reprenant sa courbure. Elle annonce une capacité de 220 mAh et devrait permettre d’utiliser la montre pendant 7 jours entre deux recharges. 

La Amazfit X proposera un moniteur de fréquence cardiaque et évidemment un podomètre. Elle se rechargera via deux broches pogo placées autour du capteur arrière. Un joli joujou donc mais probablement assez cher à construire et donc moins accessible que les Amazfit GTR ou Amazfit GTS. La Amazfit X reprenant encore une fois l’excellent système d’exploitation dérivé de Linux de la marque qui lui donne son nom.

2019-09-11 17_11_47-minimachines.net

Intéressante, cette “montre du futur” ? Je ne sais pas vraiment. Plusieurs éléments me déplaisent dans ce concept à commencer par le bracelet silicone lié à ce format non standard. On ne pourra pas choisir son bracelet et il n’est même pas sûr que ce dernier puisse être modifié. Si tel est le cas, la durée de vie de la montre sera égale à la durée de vie du bracelet… Autre souci, la taille de l’engin fait qu’on a souvent l’impression que la montre “nage” autour du poignet. 

Source : NotebookItalia

IFA 2019 : Amazfit X, la montre du futur selon Huami © MiniMachines.net. 2019

Hitomi and Broadcast Wireless Systems will demo sync and alignment for remote production at IBC 2019

Par Manor Marketing

IBC 2019, 13-17 September, Stand 2.C11 — Hitomi Broadcast, manufacturer of MatchBox, the industry’s leading audio video alignment toolbox, is partnering with Broadcast Wireless Systems (BWS), manufacturer of the ultra-low latency BWS NanoPRO TX camera-back transmitter, to showcase remote production capabilities featuring Hitomi’s new ‘Matchbox Glass®’ iOS app at IBC 2019. Using a Sony PXW ...

Pixel Power adds Software Defined Uncompressed IP Capability to established StreamMaster Integrated Playout

Par Manor Marketing

IBC2019, 13-17 September, Stand 7.A05: Pixel Power has today announced it will be adding uncompressed IP playout capability, based on the SMPTE ST 2110 family of standards, to its already well established StreamMaster playout technology. The development comes as a natural progression of incorporating new standards within its software defined technology platforms: StreamMaster Media Processing ...

Tiger Technology showcases collaborative storage and workflows at IBC 2019

Par Page Melia PR

Practical demonstrations of AWS and integration with third party developers will form the core of Tiger Technology’s stand at this year’s broadcast technology expo GA, USA, 11 September 2019 – Tiger Technology, a leader in cloud storage and data management for the broadcast and post-production markets, will use this year’s IBC to demonstrate its products ...

Method Studios et Keanu Reeves s’allient dans John Wick Parabellum

Par Shadows

Method Studios dévoile un aperçu de son travail impressionnant pour le film John Wick Parabellum, troisième opus de la saga portée par l’acteur Keanu Reeves.

Les artistes de Method ont manifestement été d’une grande aide pour ce dernier : ils ont géré de nombreuses morts (à l’arme à feu ou à l’arme blanche) parfois très sanglantes. Une grande part de leur travail s’est par ailleurs focalisée sur le verre : tout au long du film, de (très) nombreuses vitres sont cassées. Sans doute pour éviter d’avoir à réinstaller des vitres de cinéma entre chaque prise, par sécurité et pour fluidifier l’action, c’est du verre numérique qui est brisé.
Enfin, Method a aussi géré une impressionnante scène de course-poursuite en pleine ville, John Wick fuyant à cheval des motards qui cherchent à le tuer.

L’article Method Studios et Keanu Reeves s’allient dans John Wick Parabellum est apparu en premier sur 3DVF.

Hotel R’n’R : quand un musicien raté fait un pacte avec le diable et détruit tout

Par Pierrick LABBE
Hotel R'n'R

Hotel R’n’R est un jeu assez loufoque mais idéal pour ceux qui ont eu une journée stressante et ont envie de se défouler en détruisant une chambre d’hôtel avec tout ce qui leur passe sous la main.

Le concept de ce jeu en réalité virtuelle est assez simple. Vous êtes dans la peau d’un musicien raté, alcoolique et dépressif. Au bout du rouleau, vous décidez de faire un pacte avec le diable. Celui-ci vous offre richesse, gloire et succès. En échange, vous devez complètement ruiner des chambres d’hôtel en les détruisant à grand coups d’objets qui vous passe sous la main. Vous avez sans doute, dans certaines circonstances, eu envie de tout casser. Cette fois c’est permit et vous pourrez, à loisir, casser la baraque dans un style totalement Rock ‘Roll !

Hotel R’n’R est sorti fin août et est très apprécié

Ce jeu Indie est sorti le 29 août dernier sur les casques de réalité virtuelle Valve Index, HTC Vive et Oculus Rift. Vendu au prix de 16,79 euros sur Steam, Hotel R’n’R est complètement Rock’ Roll. Mêlant le dessin animé (avec le personnage) et le réalisme, le jeu vous offrira un défoulement complet.

Hotel R’n’R est toujours en phase d’accès anticipé et le studio Wolf & Wood assure travailler sur une grande mise à jour. De nouvelles armes seront ajoutées ainsi que de nouveaux objets pour mettre encore davantage de chaos. Plus vous détruisez, plus vous gagnez d’argent ce qui vous permet d’acheter de nouvelles armes. Notez toutefois que vous devez vous échapper avant que le personnel de l’hôtel ne vous attrape.

Cet article Hotel R’n’R : quand un musicien raté fait un pacte avec le diable et détruit tout a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Blood Machines : les premières images du film halluciné de Seth Ickerman

Par Shadows

Souvenez-vous : début 2019, nous vous avions présenté la campagne de financement participatif lancée par le duo de réalisateurs Seth ickerman. Deux créateurs dont l’univers visuel s’est notamment décliné par le passé au travers d’un impressionnant proof of concept de film, mais aussi du clip Turbo Killer de Carpenter Brut. Les caractéristiques du duo : ambiance années 80, science-fiction sombre, mais aussi une solide dose d’expérimentation et d’ingéniosité leur permettant de dépasser les éventuelles limites budgétaires qui pourraient les contraindre.

Leur projet de financement participatif, donc, avait pour but de finaliser une suite directe au clip Turbo Killer. Elle avait déjà été tournée fin 2017 mais la post-production restait à boucler. Un projet ambitieux puisqu’il s’agissait de donner naissance à un film de 50 minutes et pas à un simple clip.

Nous voici désormais à l’automne 2019, et l’équipe annonce que le projet est terminé. Il ne sera pas visible en ligne dans l’immédiat, puisqu’il doit d’abord faire le tour des festivals. En revanche, le studio d’effets visuels Trimaran a eu l’excellente idée de publier un breakdown d’une partie de son travail, qui donne un aperçu des images finalisées et de leur création. De quoi se plonger dans l’univers visuel très particulier de Seth Ickerman, quelque part space opera, trip halluciné et épopée mystique.

Pour être informés des projections en festival, n’hésitez pas à suivre Seth Ickerman sur les réseaux sociaux listés sur le site officiel.

Nous en profitons également pour vous re-proposer le clip Turbo Killer, suivi d’un proof of concept de long-métrage que Seth Ickerman avait dévoilé il y a déjà quelques années.

L’article Blood Machines : les premières images du film halluciné de Seth Ickerman est apparu en premier sur 3DVF.

Rekordbox 5.6.1 adds Beatport LINK and Soundcloud Go+ streaming libraries

Par Dan White
Rekordbox adds Soundcloud Go+ and Beatport LINK streaming

Today’s streaming music library news comes from Pioneer DJ, who are announcing a new version of Rekordbox DJ 5.6.1 – which adds Beatport LINK and Soundcloud Go+ libraries to the app. The What happens when you completely remove limitations of how many tracks you own, and make it about the tracks you know/can find? That’s […]

The post Rekordbox 5.6.1 adds Beatport LINK and Soundcloud Go+ streaming libraries appeared first on DJ TechTools.

L’éditeur Boris FX annonce deux nouveaux rachats

Par Shadows

L’éditeur Boris FX (Mocha Pro, Sapphire, Continuum…) poursuit sa politique d’expansion. Après Imagineer Systems en 2014 puis GenArts en 2016, l’entreprise annonce désormais le rachat de SilhouetteFX et Digital Film Tools.

Silhouette est une solution de rotoscopie/paint largement employée. L’outil a notamment été utilisé sur Avatar, Le Hobbit, Wonder Woman, Avengers: Endgame.

Les produits Digital Film Tools, de leur côté, sont constitués à la fois de produits standalone et de plugins. Ils ciblent la création photo, vidéo, le montage et la colorimétrie avec par exemple des effets optiques, ou la simulation d’objectifs ou de films argentiques.
Les plugins supportent Photoshop, Lightroom, After Effects, Premiere Pro ; Apple Final Cut Pro X et Motion ; Avid Media Composer ; et enfin les produits compatibles OFX comme Nuke et DaVinci Resolve.

Boris Yamnitsky, président et fondateur de Boris FX, explique dans l’annonce que Silhouette complémente Mocha et ses fonctions de tracking/suppression d’objets. Les produits Digital Film Tools, ajoute-t-il, on une clientèle fidèle derrière eux.

Marco Paolini, Paul Miller et Peter Moyer, les fondateurs de Silhouette, conservent leurs postes et continueront donc à travailler sur Silhouette et d’autres produits. Les produits Silhouette et Digital Film Tools seront désormais vendus sous la marque Boris FX avec mises à jour annuelles, support annuel et possibilités de souscription.

Notez enfin, si vous comptez vous rendre à l’IBC (du 13 au 17 septembre à Amsterdam), que Boris FX y présentera un aperçu de Silhouette 2020, prévu pour le mois d’octobre prochain.

L’article L’éditeur Boris FX annonce deux nouveaux rachats est apparu en premier sur 3DVF.

IFA 2019 : Onyx BOOX Max3, une tablette 13.3″ à encre numérique

Par Pierre Lecourt

Avec un affichage à encre numérique haut de gamme de 13.3″ proposant 2200 x 1650 pixels et la prise en charge à la fois des gestes tactiles et d’un support des stylets Wacom, la Onyx BOOX Max3 ressemble effectivement à une liseuse numérique classique mais propose en réalité bien plus de fonctionnalités.

La grosse différence entre une liseuse et cet engin vient de son système d’exploitation puisque la marque a tout simplement choisi d’intégrer un système Android 9.0 au lieu d’un système uniquement dédié à la consultation de données comme celui d’un engin dédié à la lecture. Cela ne permettra pas de retrouver toutes les fonctions proposées par Android, l’encre numérique n’étant pas adaptée à la lecture de vidéos par exemple. Cela n’est pas la première fois que Onyx se prête à ce jeu, la Onyx Boox 13 lancée en 2015 inaugurait ce mouvement.

2019-09-09 13_58_48-minimachines.net

Mais cela autorisera la prise en charge de solutions logicielles spécifiques pour des documents techniques, des partitions de musique, de la bande dessinée ou autres grands formats comme des éléments protégés par des systèmes propriétaires. La solution est pilotée par un SoC Qualcomm non détaillé, on sait juste qu’il s’agit d’un huit coeurs cadencé à 2 GHz. Il est associé à 4 Go de mémoire vive, ce qui est très confortable pour ce type de machine, et 64 Go de stockage. Onyx a bien évidemment pensé à ajouter un lecteur de cartes MicroSDXC pour gérer de nombreux documents supplémentaires. 

2019-09-09 14_00_08-minimachines.net

La batterie proposée est une 4300 mAh qui devrait offrir de bonnes performances à l’ensemble en terme d’autonomie. Le poste de l’affichage étant bien moins gourmand ici qu’avec un écran IPS classique. Une connexion Wifi5 et Bluetooth 4.1 est proposée ainsi qu’une entrée micro HDMI pour exploiter la solution comme un écran classique.

2019-09-09 14_00_30-minimachines.net

On retrouve un lecteur d’empreintes sur l’appareil ce qui peut servir à améliorer la protection à l’usage pour un utilisateur déplaçant des données sensibles. La Onyx BOOX Max3 propose également une prise USB Type-C pour se recharger et faire transiter des données en plus de son Wifi5. Elle propose, en outre, une paire de micros et des enceintes stéréo. 

2019-09-09 13_58_20-minimachines.net

La prise en charge d’un stylet Wacom sera parfaite pour prendre des notes ou gribouiller des petits schémas. Je ne suis pas sur que l’on puisse comparer cet engin avec une tablette classique sur ce point, la latence imposée par l’encre numérique n’étant pas confortable pour le dessin mais il sera sans doute possible de poser des crayonnés en déplacement. Contrepoints de toutes ces options ? La tablette-liseuse pèse 490 grammes et se négocie à 859.99$ hors taxes aux US, un tarif pas franchement aussi abordable qu’une liseuse ou une tablette classique mais qui se justifie par les options proposées et… le manque de concurrence sur ce secteur.

IFA 2019 : Onyx BOOX Max3, une tablette 13.3″ à encre numérique © MiniMachines.net. 2019

Avengers: Endgame – 12 minutes de vidéo sur les effets visuels

Par Shadows

En ce début de semaine, les studios nous ont gâtés : Weta Digital, Framestore et Digital Domain ont chacun publié un breakdown de leur travail sur le film Avengers: Endgame.

Au menu, un déluge d’effets visuels à la hauteur de l’enjeu : rappelons que le film survient après pas moins de 22 longs-métrages reliés par un même univers.

Weta Digital, pour commencer, a géré la bataille épique du troisième acte, qui met en scène la quasi totalité des héros du Marvel Cinematic Universe. Une responsabilité de taille, donc, relevée avec brio par les artistes du studio.

Framestore, de son côté, a livré plus de 300 plans pour ce film. Le studio a géré plusieurs séquences clés et personnages, dont Hulk et Rocket Racoon.
Rappelons au passage que nous vous avions proposé une interview exclusive en compagnie d’Abdelkader Nouar, Creature FX TD au sein de l’équipe Framestore en charge du film.

Enfin, Digital Domain a notamment géré Thanos, l’antagoniste principal.

L’article Avengers: Endgame – 12 minutes de vidéo sur les effets visuels est apparu en premier sur 3DVF.

Creamsource presents European debut of SpaceX Studio Fixture at IBC2019

Par Denise Williams

Creamsource, the pioneering advanced lighting technology company, formerly known as Outsight, will publicly showcase the extremely popular Creamsource SpaceX for the first time in Europe, on the Lights Camera Action (LCA) Stand #12.D39 at IBC2019. This brand-new approach to toplighting in an ergonomic and lightweight form factor — coupled with radical value — sets this ...

Dance Central VR veut vous faire perdre du poids avec son appli de fitness

Par Gaetan R
dance central vr fitness

Dance Central VR, disponible sur Quest et Oculus Rift, bénéficie d’une mise à jour intéressante. Le jeu de rythme dispose maintenant d’une application de fitness.

Les plus sceptiques voient la VR comme un vecteur d’enfermement sur soi. Pour d’autres, c’est un moyen de se dépenser sans aller à la salle. Les développeurs de Dance Central VR (Harmonix, à qui l’on doit Guitar Hero) sont partisans de ce principe. En effet, ils avaient annoncé lors de l’E3 en juin 2019 que le titre bénéficierait d’un tracker fitness.

C’est maintenant chose faite avec la dernière mise à jour. L’application de fitness est à activer ou désactiver depuis le menu principal du smartphone in-game. Une fois la fonctionnalité enclenchée, le joueur peut indiquer son poids, sa taille et son niveau d’énergie. Cela ne change pas la morphologie de l’avatar présent à l’écran.

De la sorte, l’on peut consulter ses performances par chanson et sa de condition physique. Un élément visuel rappelle en temps réel ces informations, même dans le menu de sélection.

Dance Central VR se transforme en coach sportif

Arthur Inasi, Creative Lead pour Harmonix déclare dans un communiqué de presse :

“En travaillant sur Dance Central, nous avons commencé à réaliser que ce jeu est parfait pour les amateurs de jeux de fitness. Les gens qui faisaient des tests pour nous disaient toujours : ‘ Waouh ! En fait, c’est une bonne séance d’entraînement !’ ou, ‘Wow, j’ai fait plus d’exercice que je ne le pensais !’ Dans un même temps, la communauté VR était de plus en plus intéressée par des jeux qui fournissent des séances d’entraînement légères à modérées. Nous avions intégré des modes de mise en forme dans nos autres jeux DC, donc nous avions les outils et l’expérience pour intégrer un mode fitness dans la version Quest et Rift de Dance Central”.

Par ailleurs, la mise à jour de Dance Central VR comprend de nouveaux défis à relever auprès des PNJ (personnages non jouables) contrôlés par l’IA. Que ce soit en battant des humains ou des intelligences artificielles, ce qui compte, c’est de faire du sport. Alors, prêt à brûler vos calories en trop ?

Cet article Dance Central VR veut vous faire perdre du poids avec son appli de fitness a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Children of Morta : le RPG s’offre une bande-annonce animée

Par Shadows

Le studio de développement Dead Mage a lancé Children of Morta, un jeu de rôle sur PC édité par 11 bit studios. A cette occasion, une bande-annonce en animation 2D a été dévoilée. On y découvre les personnages et l’univers du jeu, empreint de magie…

Children of Morta est proposé sur Steam, GOG, Humble Store.

Script: Patryk Grzeszczuk
Video: Vulture Head Studios
Music & SFX: Dead Mage

L’article Children of Morta : le RPG s’offre une bande-annonce animée est apparu en premier sur 3DVF.

August 2019 TOP 5 Engagement

Our August highlights are reflective of our innovative technologies that are creating social values in education, mobility, provision of clean water, etc.

❌