Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Non, Microsoft n’a pas abandonné la réalité virtuelle et Windows Mixed Reality

Par Bastien L
windows mixed reality vr

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Microsoft ne s’est pas désintéressée de la réalité virtuelle. La firme croit toujours en cette technologie, et réserve des projets pour le futur.

Avec son casque HoloLens 2, Microsoft domine actuellement le marché des casques de réalité augmentée pour PC. En revanche, on peut penser que le géant américain s’est désintéressé de la réalité virtuelle.

En 2017, la firme lançait sa plateforme Windows Mixed Reality. Plusieurs partenaires industriels avaient lancé une première vague de casques VR fonctionnant sous cette plateforme : Dell, Lenovo, Acer, HP, Samsung et Asus.

Ces appareils se distinguaient par leur système de tracking inside-out (sans capteur externe) encore inédit à l’époque. Cependant, les casques WMR n’ont pas vraiment réussi à séduire le grand public notamment à cause d’un manque de contenu.

Malgré d’importantes baisses de prix consécutives, les casques Windows Mixed Reality n’ont jamais dépassé 11,13% de parts des casques VR utilisés par les joueurs Steam. En janvier 2020, ils ne représentaient plus que 8,05% de parts.

Seuls Samsung et HP ont persisté en lançant une deuxième génération de casques (Samsung Odyssey+ et HP Reverb). Récemment, le nouveau casque d’Acer a même été annulé. De son côté, Microsoft n’a pas poursuivi ses efforts et la plateforme Windows Mixed Reality n’a pas connu de mise à jour majeure depuis son lancement initial.

Microsoft a le regard tourné vers le futur de la VR

Cependant, interrogée par le site web RoadToVR, Microsoft affirme qu’il n’a pas renoncé à la réalité virtuelle. La firme déclare qu’elle ” reste investie dans l’amélioration de la plateforme hardware sous-jacente, de Windows Mixed Reality, et attend de voir ce que le futur réserve pour l’industrie “.

Par ailleurs, l’entreprise américaine affirme qu’elle ” continue à croire que le grand public sera intéressé à prendre part à la réalité mixte par le biais de différents points d’entrée, y compris la réalité virtuelle, la réalité augmentée, et tout ce qui se trouve entre les deux “.

Enfin, le porte-parole de Microsoft précise à la source qu’il continue à croire au potentiel d’un écosystème ouvert et dénué de barrières ” freinant l’innovation et le choix des consommateurs “.

En conclusion, malgré l’échec relatif de sa première tentative de percée, Microsoft reste convaincue du potentiel de la VR. De nouveaux casques de réalité virtuelle estampillés Windows devraient donc voir le jour dans le futur…

Cet article Non, Microsoft n’a pas abandonné la réalité virtuelle et Windows Mixed Reality a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

tvONE Will Showcase Magenta Pathfinder at 2020 NAB Show

Par Andres Benetar

  tvONE, a leading designer and manufacturer of cutting-edge video and multimedia processing equipment, has just announced the Magenta Pathfinder. The Magenta Pathfinde is ultimate KVM solution with zero mouse latency. It is now shipping, and it will be showcased at the 2020 NAB Show. Magenta Pathfinder provides a scalable, zero-latency, KVM (Keyboard, Video, Mouse ...

The post tvONE Will Showcase Magenta Pathfinder at 2020 NAB Show appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Acer annule son casque VR ConceptD OJO, mais n’a pas dit son dernier mot

Par Bastien L
acer conceptd ojo abandon

Acer vient de confirmer que son casque VR haut de gamme ConceptD OJO ne verrait pas le jour. Cependant, la firme taïwanaise confirme qu’elle ne compte pas se retirer de l’industrie VR / AR…

En avril 2019, le Taïwanais Acer annonçait son casque VR ” ConceptD OJO “. Cet appareil, censé succéder au OJO 500 disponible depuis octobre 2019, était très prometteur.
Ce casque était supposé venir étoffer la nouvelle gamme ” ConceptD ” d’Acer, destinée aux créateurs professionnels. Comme le OJO 500 et le précédent casque d’Acer, l’appareil devait fonctionner sur la plateforme Windows Mixed Reality de Microsoft.

Néanmoins, sa définition 4K (2160×2160 par oeil) devait lui permettre de se hisser parmi les casques VR les plus performants du marché aux côtés du HP Reverb ou des casques Pimax. Sa visière détachable et son audio intégré comptaient également parmi les points forts attendus de ce produit.

Acer a d’autres projets pour le marché de la réalité virtuelle et augmentée

Cependant, après avoir été contacté par le site web RoadToVR, Acer vient de confirmer que le projet ConceptD OJO a été abandonné. Le constructeur asiatique ne précise pas les raisons de cette décision…

Il est toutefois probable qu’Acer ait été découragé par l’échec commercial de la plateforme Windows Mixed Reality et le sort que lui a réservé Microsoft. Cette plateforme est plus ou moins laissée à l’abandon depuis maintenant deux ans, et la plupart des casques basés WMR ont d’ailleurs été retirés de la boutique en ligne de Microsoft. C’est notamment le cas du premier casque d’Acer.

Malgré l’abandon du ConceptD OJO, Acer a tenu à confirmer qu’elle a toujours des ambitions pour l’industrie de la réalité virtuelle et augmentée et qu’elle ” continue à explorer les opportunités et à investir des ressources dans les technologies XR “. Même si ce communiqué reste vague, on peut en déduire que d’autres projets sont en cours ou verront le jour prochainement…

Cet article Acer annule son casque VR ConceptD OJO, mais n’a pas dit son dernier mot a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le FX77, l’appareil photo Bluetooth (partie 3) : avec un PC

Par Pierre Dandumont

J’ai trouvé il y a quelques mois un appareil photo Bluetooth, le Sony DSC-FX77. Et après des essais avec un téléphone et un PDA, j’ai tenté sur un PC.

Je ne compte pas réécrire les articles, mais pour résumer le FX77 utilise des profils Bluetooth rares, et ne passe pas par les mêmes méthodes que les autres appareils. Après pas mal de recherches, j’ai découvert que la stack Bluetooth a de l’importance, et que BlueSoleil (IVT) gère ce qui est nécessaire. J’ai donc acheté un dongle normalement fourni avec le pilote en question (la stack est une sorte d’intermédiaire entre un pilote et un logiciel de contrôle). Pas de chance, il est arrivé avec un pilote Widcomm (Broadcom). J’ai donc sorti mes vieux adaptateurs Bluetooth, une vieille version d’évaluation de BlueSoleil (qui est payant) et une machine virtuelle Windows XP. En théorie, ça marche aussi avec des adaptateurs Bluetooth Sony Vaio, mais c’est rare et donc (très) cher.

La stack WidComm tente le FTP over Bluetooth

BlueSoleil

Alors, BlueSoleil, c’est… compliqué. Le programme est assez moche, peu pratique et la traduction française est affreuse. Vraiment. Mais il a l’avantage de fonctionner avec le profil BiP (Basic Imaging Profile) et il prend donc en charge l’appareil photo.

Petite collection de dongles

Premièrement, le mode Remote. Une toute petite fenêtre s’affiche sur le PC, avec un retour vidéo équivalent à ce qu’affiche l’écran de l’appareil. La prise de photo active l’appareil et – contrairement au Clié – transfère l’image vers le PC. Elle est en définition native (~4 millions de pixels) et le transfert prend beaucoup de temps (45 secondes). Donc après chaque photo, le programme est bloqué pendant un certain temps.

L’interface


Le résultat (mon bureau est sale)

Deuxièmement, le transfert de photos. Alors, je n’ai pas réussi à envoyer de photos à l’appareil (alors que ça fonctionne avec le T610 et le Clié), mais ça vient peut-être de la version d’évaluation de BlueSoleil. Par contre, la réception fonctionne bien et l’image arrive aussi dans sa définition native, l’appareil ne redimensionne donc pas. Cette méthode de transfert n’a pas tellement d’intérêt : c’est extrêmement lent, la portée est assez faible, et sortir la carte mémoire marche aussi bien en réalité.

Le transfert de fichier n’est pas très clair.

C’est a priori le dernier article sur le sujet, sauf si je trouve un jour un programme qui le fait sur Mac, mais c’est assez peu probable.

Le Modern Standby de Windows 10 pose problème

Par Pierre Lecourt

C’est un prototype de portable qui m’a mis la puce à l’oreille, je n’ai pas le droit de vous parler de cette machine mais je peux vous la décrire. Un 14″ standard, sous processeur Intel avec un SSD et un Windows 10 à bord. Rien de vraiment nouveau. Comme beaucoup de portables récents, la solution emploie le Modern Standby de Microsoft au lieu de la fonction de mise en veille classique qu’est le S3.

S1 à S5

Le System Power State S3 est une solution de mise en veille efficace qui joue un rôle majeur dans l’utilisation d’un ordinateur portable. En gros, ce système copie la mémoire vive de votre machine sur votre stockage interne et coupe ensuite le courant dans les divers éléments du système. Le processeur perd ainsi ce qu’il avait en cours de calcul et son cache mais votre session peut être restaurée quand vous ouvrez la machine et que le système recopie votre mémoire du stockage vers la RAM. Avec l’arrivée de stockages très rapides comme le SSD, cette “restauration” ne prend alors plus que quelques secondes. 

C’est pratique, cela permet d’utiliser sa machine en sauts de puce, d’un endroit à l’autre et surtout de pouvoir fermer son ordinateur portable en toute confiance. La fermeture de la charnière déclenchant ce système de mise en veille, on sait qu’il ne viendra pas pomper votre batterie inutilement pendant que vous vous baladez avec. En général, un mode S3 consomme entre 2 et 3 watts sur votre batterie.

Modern Standby
Le Modern Standby, lancé avec Windows 8 sous le nom de  Connected Standby, et ayant évolué avec Windows 10 propose une alternative au S3 pour permettre au système de continuer a fonctionner en veille. Cela a plusieurs avantages : Windows peut alors effectuer des opérations de maintenance sur votre PC par exemple. La reprise de votre activité est également quasi instantanée puisque certains composants sont toujours alimentés pendant la veille de votre machine. Ce point n’est à vrai dire pas capital sur un portable classique puisque le gain entre une mise en veille S3 et une mise en veille Modern Standby passe de 3 ou 4 secondes à 1 ou 2 secondes… On ne le sent pas spécialement lorsque l’on doit ouvrir le capot de son ordinateur portable. Mais si votre machine est une tablette, cette “instantanéité” n’est évidement pas désagréable. 

Avec Modern Standby, si votre portable est sur secteur par exemple, la machine pourra continuer à travailler en toute discrétion. Le réseau est toujours actif et l’engin pourra récolter vos messages, laisser des tâches d’arrière plan se dérouler, être réveillée par un périphérique Bluetooth, accepter un appel en VoIP et bien entendu être à l’écoute de vos demande si vous utilisez un assistant vocal. Si votre portable est sur batterie, certaines actions ne seront plus permises mais d’autres, comme les applications issues du Store de Microsoft, pourront continuer à travailler en arrière plan. C’est pratique pour les mises à jour automatiques par exemple.

Problème, la consommation est tout autre et un PC portable que l’on met en veille en le fermant pour qu’il passe en Modern Standby peut consommer entre 10 et 25 watts ! Outre l’impact sur la batterie qui va se vider rapidement, on a la grande surprise de découvrir un engin particulièrement chaud au toucher. Dans le cas de la machine 14″ que j’ai en test, le capot monte à 44°C en veille. Ce qui pose un petit souci lorsque l’on laisse son engin dans un sac toute la journée, enfermé dans une protection en feutre qui garde la machine encore plus au chaud. Pour en avoir le coeur net, j’ai mesuré la température de l’engin en veille au bout d’une heure dans une pièce à 20°C. Le PC monte alors à 31 °C. A côté de lui, un portable classique exploitant le mode S3 reste sagement à 20°C.

Modern Standby

Oublier un PC qui tournera à 30-40°C avec une consommation continue de 20 watts pendant longtemps si il est branché sur secteur n’est pas une bonne idée pour l’ensemble des composants embarqués mais surtout pour la batterie de la machine. Sur mon 14″ la situation est pire. En testant le problème avec toutes les précautions prises pour limiter sa consommation en veille, le problème perdure. Wifi coupé, engin parfaitement à jour, sans application de VoIP ni d’assistant vocal, le résultat est le même !

En théorie, il est possible de passer un portable du Modern Standby vers le mode S3 traditionnel mais ce n’est ni simple ni même évident. D’abord parce que cela dépend de l’implantation faite par le constructeur des deux solutions de mise en veille. Ensuite parce que… personne n’est au courant. Les particuliers qui reçoivent leur ordinateur sous Windows 10 ne savent pas qu’ils vont utiliser ce mode et ne vont pas s’apercevoir du soucis qu’il pose. Pour eux, leur ordinateur tournant à 40°C en consommant 20 watts en “veille” sera un comportement normal. Ils ne comprendront pas pourquoi leur autonomie sera si faible par rapport aux promesses annoncées par les constructeurs… surtout que la majorité ne se rendra pas compte des travaux effectués en sous marin par leur machine. Et n’utiliseront ni assistant vocal ni fonctions VoIP.

Mon 14″ est encore à l’état de prototype et je vais remonter l’info au constructeur. Le vrai souci est ici, il faut absolument que les fabricants de portables améliorent la communication sur ce point pour leurs machines. Qu’ils proposent non seulement une implantation la plus sévère possible quand à la consommation d’énergie de Modern Standby mais qu’ils permettent également aux utilisateurs de passer facilement d’un mode à l’autre. C’est le souci habituel de cet écosystème. Un souci que nous rencontrons particulièrement souvent sur les machines portables “noname” où l’implantation des modes traditionnels S3 est souvent assez tâtonnante. Un détail qui pousse ces fabricants à installer des batteries énormes par rapport aux machines de marque. Si Modern Standby est utilisé aussi mal par les grands constructeurs que le mode S3 l’est par les petits, on va probablement retourner en arrière d’un point de vue autonomie.

Un accompagnement de la part de Microsoft vers les fabricants semble indispensable pour bien gérer cette fonctionnalité. Une prise en compte de la volonté des utilisateurs, dont une probable grande partie n’aura pas l’usage de cette fonction, doit également pouvoir retrouver le mode S3 en quelques clics et non pas en modifiant des clés de registre.

Le Modern Standby de Windows 10 pose problème © MiniMachines.net. 2020.

Windows ou Pippin ? Action Designer: Ultraman Tiga

Par Pierre Dandumont

Cette semaine, je (re)teste un jeu Pippin… mais sur PC. Une partie des titres de la console d’Apple et Bandai fonctionne en effet sur les trois plateformes. Il s’agit ici d’Action Designer: Ultraman Tiga.

Ce titre fonctionne sur Pippin, sur Mac, mais aussi sous Windows. Mais c’est un peu compliqué.

J’en avais parlé il y a un moment, le jeu fonctionne donc sous Windows, mais demande deux choses : un Windows en japonais (idéalement) et un affichage en 256 couleurs. Pour le premier point, on peut éventuellement s’en passer, mais pas le second. Et c’est compliqué. J’ai tenté d’installer Windows 3.1 en japonais avec un pilote vidéo, mais sans succès. Que ce soit VMWare Fusion, Parallels, Qemu ou même Virtual PC (dans une machine virtuelle), l’installation se passe (plus ou moins) bien mais le passage en 256 couleurs ne réussit pas. C’est visiblement lié aux fonctions spécifiques des versions japonaises nécessaires pour afficher les kanjis. J’essayerais un jour sur du vrai matériel, mais en attendant j’ai tenté sur une machine virtuelle Windows 3.1 en anglais.

Le message indique qu’il veut un écran en 256 couleurs

Généralement, je teste les jeux Pippin sur une vraie machine (Mac ou Pippin), mais ici c’est donc une machine virtuelle Windows 3.1 en anglais.

Sous Windows, le jeu accepte les définitions élevées (ma machine virtuelle est en 1 024 x 768 et 256 couleurs) et il permet de sauver en BMP (Windows oblige) et pas en PICT, le format des Mac. Attention tout de même, la zone de « jeux » reste en 640 x 480. L’interface reste la même, avec simplement des menus à la Windows. Comme mon OS n’est pas en japonais, on a surtout un Gloubi-boulga de caractères dans les menus du jeux, que ce soit ceux de la barre de menu ou ceux du jeu lui-même.

A propos


Le jeu



Les menus sur un OS en anglais



Le jeu sauve en BMP


Ca s’ouvre avec Paint


L’image sauvée

Si jamais j’arrive à installer un Windows 3.1 ou 95 en japonais, je mettrais à jour.

Microsoft a recruté une star de la programmation graphique de Valve VR

Par Pierrick LABBE
Microsoft recrute star Valve

C’est un recrutement intéressant quant à la stratégie de Microsoft qui vient d’être annoncé sur les réseaux sociaux. Alex Vlachos a rejoint les équipes de l’entreprise de  Redmond.

Après 13 ans chez Valve VR, ce dernier a en effet commencé une nouvelle aventure depuis le mois de septembre dernier. Il vient de le révéler sur les réseaux sociaux.

Very excited to share that I joined Microsoft today as a Partner Architect in Mixed Reality (HoloLens, VR, etc.)! Been looking forward to this for a while! More details later.

— Alex Vlachos (@AlexVlachos) January 22, 2020

Microsoft recrute un gros bras de la programmation graphique

C’est un nom très connu de chez Valve qui est donc recruté par Microsoft pour devenir « Partner Architect » dans le domaine de la réalité mixte. Au sein de Valve, il avait notamment géré les expériences collectives du « Lab », mais aussi le système « Chaperon » qui assure votre sécurité en terme de réalité virtuelle roomscale, il avait aussi assuré la première démonstration live du  « Aperture Science Robot Repair ». Bref, un personnage vraiment central au cœur des dernières années pour Valve. Il assurait aussi la présence de l’équipe de réalité virtuelle de Valve dans de nombreux évènements, comme à la Game Developers Conference pour parler des techniques de rendus de Valve.

Par le passé, Microsoft a déjà recruté d’autres grands noms de la réalité virtuelle, comme Mark Bolas, un pionnier du domaine qui était à l’USC jusque-là. Pour l’instant, à la différence de Sony, Microsoft ne semble pas vouloir jouer la carte de la réalité virtuelle avec sa console Xbox, mais ses casques autonomes de réalité augmentée, fonctionnent auprès du grand public mais aussi de l’armée américaine. Reste à voir ce que Vlachos amènera à l’équation à la firme de Redmond.

Cet article Microsoft a recruté une star de la programmation graphique de Valve VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Fin de partie pour Windows 7

Par Shadows

Hier se terminait officiellement la fin du support de Windows 7, après 10 ans de bons et loyaux services. Microsoft en a profité pour lancer une dernière salve de correctifs.

Autrement dit, si vous possédez une machine encore sous Windows 7, elle deviendra non sécurisée au fur et à mesure de la découverte et de l’exploitation de nouvelles failles non corrigées. Un changement d’OS, par exemple vers Windows 10 ou Linux, est donc recommandé.

A noter toutefois : un programme payant permet d’étendre le support de 3 ans supplémentaires. Destinée aux entreprises, cette offre “Extended Security Updates” de Microsoft a évidemment un coût :
– la première année, 25$ par mois/machine pour Windows 7 Enterprise, 50$ pour Windows 7 Pro ;
– la seconde année, 50 et 100 dollars respectivement ;
– la troisième année, 100 et 200 respectivement.

Autant dire que cette offre, si elle peut s’avérer utile pour des entreprises mal préparées, fait vite grimper la facture. Acheter une licence Windows 10 ou mettre à jour son parc informatique peut donc s’avérer plus judicieux.
Quel que soit votre choix, considérez dès à présent vos machines sous Windows 7 comme pouvant être compromises : y placer des données sensibles est fortement déconseillé.

Rappelons enfin que notre partenaire Progiss propose notamment, via la boutique 3DVF.fr, des stations de travail sous Windows 10. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les contacter par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com
Notez également que l’équipe Progiss est à votre disposition pour vous proposer des présentations des logiciels de la boutique, que ce soit dans leurs locaux (Villepinte, à côté de Paris) ou dans les vôtres.

L’article Fin de partie pour Windows 7 est apparu en premier sur 3DVF.

« Ojo 500 », le casque de réalité virtuelle d’Acer enfin lancé

Par Pierrick LABBE
Acer Ojo 500

Après un délai d’un an, le casque de réalité virtuelle Windows Mixed Reality lancé par Acer arrive enfin dans les boutiques. On fait les présentations de ce modèle Ojo 500 qui s’est fait attendre.

C’est en novembre 2018 qu’il devait initialement être lancé. ACER avait tout préparé, avant de repousser discrètement la date de sortie de son casque orienté vers les professionnels. On vient finalement d’avoir le droit à un lancement pour le moins discret… un an après la date annoncée.

« Ojo 500 » pensé pour les entreprises

Le casque lancé par Acer n’est pas vraiment à la pointe des nouvelles technologies. Côté techniques la proposition est simple, un double affichage LCD pour une résolution totale de 2880 x 1440 pixels, à 90 Hz. Soit la même configuration que le modèle précédent lancé en 2017. Quel intérêt donc de lancer un tel casque ? L’offre est avant tout pensée pour les entreprises. Avec un affichage détachable, un strap détachable pour la tête, l’audio intégré, un ajustement manuel IPD et même des logos customisables, l’idée, avec le Ojo 500 est donc de séduire des entreprises qui veulent un casque prêt à servir, déjà testé par le passé et qui a fait ses preuves.

L’an dernier, le Ojo 500 avait été annoncé à un prix de départ de 500 euros en Europe et 400 dollars eaux Etats-Unis. Cependant, il semble avoir baissé un peu puisque les magasins en ligne d’Acer le vendent désormais à 450 euros ou 400 livres pour le Royaume-Uni. On sait qu’Acer prévoyait aussi une version haute-résolution de son casque, mais pour l’instant rien n’a été dévoilé sur le sujet.

Cet article « Ojo 500 », le casque de réalité virtuelle d’Acer enfin lancé a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sortie de la Unreal Engine 4.21 Preview

Par greg

Bon, nous traiterons plus en détail des éléments de la v4.21 d’Unreal Engine quand elle sortira, mais nous pouvons d’ores et déjà discuter des principaux éléments qu’on devrait y retrouver. Ben oui, la 4.21 preview est dispo en téléchargement depuis quelques jours ! Je vous rappelle qu’une Preview n’est pas utilisable en production, elle n’est … Continuer la lecture de Sortie de la Unreal Engine 4.21 Preview

Sortie de la Unreal Engine 4.21 Preview

Par greg

Bon, nous traiterons plus en détail des éléments de la v4.21 d’Unreal Engine quand elle sortira, mais nous pouvons d’ores et déjà discuter des principaux éléments qu’on devrait y retrouver. Ben oui, la 4.21 preview est dispo en téléchargement depuis quelques jours ! Je vous rappelle qu’une Preview n’est pas utilisable en production, elle n’est … Continuer la lecture de Sortie de la Unreal Engine 4.21 Preview

❌