Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Deep Nostalgia anime vos ancêtres… Et pas seulement !

Par : Shadows

Si vous suivez les réseaux sociaux, vous avez sans doute déjà vu passer les résultats de Deep Nostalgia, un système d’animation de visages mis en place sur la plateforme généalogique MyHeritage.

Le principe : après avoir envoyé une photo, l’outil en ligne détecte le visage et vous propose quelques secondes plus tard une animation.
Si l’outil est présenté comme un moyen d’animer vos photos de famille, rien ne vous empêche de l’utiliser sur d’autres clichés.

Voici un aperçu du résultat, avec une photo animée de la réalisatrice Alice Guy :

Ainsi que celle de Georges Méliès, réalisateur et illusionniste :

Walt Disney a également prêté son visage pour notre test :

Bien entendu, le système a des limites. L’idéal est de travailler avec des photos présentant un visage dont les traits sont bien visibles.

En coulisses, la technologie est en fait issue de D-ID, société israélienne dont les secteurs d’activités couvrent notamment les deep fakes et la création de têtes animées : si l’outil de MyHeritage ne propose aucun contrôle, D-ID est capable d’animer une photo en suivant une performance donnée. De quoi imaginer des débouchés intéressants, par exemple dans le secteur de la publicité.
D-ID travaille aussi dans des domaines tels que la sécurité (biométrie).

Bien entendu, face à un outil, il est toujours utile de tester ses limites. Nous avons par exemple obtenu des résultats convaincants à partir de photos de tableaux, sculptures :

  • portrait de Sarah Bernhardt par Georges Clairin :
  • Animation d’une sculpture se trouvant sur la façade d’un bâtiment parisien (le strabisme divergent n’est pas un artefact et était présent à l’origine) :
  • un portrait féminin exposé au Musée du Louvre (2ème siècle après JC, Memphis, Egypte)
  • Bodhisattva Vajrapani, statue cambodgienne exposée au Musée Guimet (Xe-XIe siècle)

Ne vous attendez toutefois pas à une réussite systématique si vous sortez comme nous des sentiers battus : le taux d’échec est assez important sur des photos de statues/peintures.

Si vous aussi vous souhaitez tester l’outil, rendez-vous sur Deep Nostalgia. Notez qu’une inscription est nécessaire (gratuite, mais qui est évidemment destinée à vous inciter à utiliser les services MyHeritage par la suite). Un nombre limité de tests est inclus dans le compte gratuit : au-delà, il faudra payer un abonnement MyHeritage.

L’article Deep Nostalgia anime vos ancêtres… Et pas seulement ! est apparu en premier sur 3DVF.

Des humains photoréalistes en quelques clics avec MetaHuman Creator d’Epic Games

Par : Shadows

Pas un mois ne se passe sans une annonce d’Epic Games, éditeur de l’Unreal Engine.

En ce début d’année, le groupe nous dévoile MetaHuman Creator, une nouvelle application fonctionnant dans un navigateur web et permettant de créer en moins d’une heure des humains photoréalistes. L’affichage 3D tourne dans le cloud, grâce à Unreal Engine Pixel Streaming : le calcul de l’affichage 3D ne se fait donc pas en local, et ne nécessite donc pas d’installation.

Epic Games souligne que ce nouveau produit bénéficie des rachats successifs du groupe (3Lateral, Cubic Motion, Quixel) qui ont permis d’acquérir technologies, expérience, compétences en matière d’humains réalistes.

Comme le montre la vidéo de démonstration, MetaHuman Creator se veut intuitif, et permet de partir de presets pour ensuite personnaliser le visage de l’humain numérique selon ses envies. Les exemples mis en avant par l’éditeur sont assez parlants : il est possible d’obtenir une grande diversité de visages.

Côté cheveux, il est possible d’utiliser le système avancé d’Unreal Engine (système de mèches) ou des hair cards si le projet est destiné à des plateformes peu puissantes.
Il est également possible de choisir différents types de vêtements, et 18 morphologies sont proposées pour le corps.

Enfin, vos humains pourront être téléchargés via Quixel Bridge, riggés et prêts à l’animation sous Unreal, avec LODs. Un fichier Maya est aussi proposé, avec mesh, skeleton, rig facial, contrôles d’animation, matériaux.

Sur une page dédiée, Epic Games propose deux exemples à télécharger pour se faire une idée des résultats. Il est aussi possible de s’y inscrire pour être tenu au courant du lancement du produit, qui arrivera en beta dans les prochains mois, avant un lancement effectif.
Pour l’heure, Epic Games ne donne pas de précisions sur le modèle économique de cet outil.

L’article Des humains photoréalistes en quelques clics avec MetaHuman Creator d’Epic Games est apparu en premier sur 3DVF.

❌