Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Facebook fait passer un cap aux graphismes en réalité virtuelle

Par : Gwendal P
comparaison supersampling

Un nouvel algorithme développé par les ingénieurs de Facebook pourrait nettement améliorer la qualité des graphismes pour les casques de réalité virtuelle.

Les ingénieurs de la section R&D pour l’AR et la VR de Facebook travaillent sur un système pour améliorer les graphismes dans les casques. Le but est d’au moins arriver au même niveau graphique que celui atteint par les consoles de salon. C’est ce qu’ils ont présenté avec leur article intitulé « Neural supersampling for real-time rendering » ou suréchantillonnage neuronal lors de rendu en temps réel.

Facebook avait déjà publié un article qui traitait du même sujet en mars dernier.

La technique utilisée tire profit d’un système qui transforme des images en basse résolution vers de la haute résolution. Le chargement de ces plus petites images libère alors de la capacité de calcul. Celle-ci peut ainsi servir pour obtenir des shaders ou des effets plus détaillés. La qualité générale des graphismes serait donc en hausse, même pour les casques autonomes comme le Quest.

Pour ce faire, les ingénieurs de Facebook ont conçu un algorithme d’Upscaling géré par l’intelligence artificielle. Il multiplie le nombre de pixels d’une image par 16. Pour combler cette « matière créée », il imagine, grâce au machine learning à quoi pourraient ressembler les parties manquantes. Le résultat obtenu est la plupart du temps suffisamment convaincant pour donner l’impression que l’image n’a pas été modifiée.

Une méthode plus performante que les autres

Cette technique n’est pas nouvelle. Certains sites Internet proposent d’améliorer la qualité de n’importe quelle image. Nvidia a également intégré cette technologie dans ses cartes graphiques GeForce RTX. Dès lors des jeux devraient en profiter, comme cela a été annoncé pour le très attendu Cyberpunk 2077. Cependant, Facebook affirme que leur méthode est plus performante. Contrairement aux autres, aucun artefact visuel n’apparaît après l’upscaling, et ce, quelque soit le ratio utilisé. En outre, elle ne nécessite pas de matériel en particulier et sera compatible avec toutes les plateformes.

À noter toutefois que tout cela n’en est encore qu’au stade de la recherche. Cette technique ne peut pas être directement appliquée à l’Oculus Quest dans son état actuel. Elle permet en revanche de mettre en avant les secteurs d’amélioration dont la VR devrait bientôt pouvoir bénéficier. Or, le progrès effectué sur la résolution d’image ne dépend pas seulement de la qualité de l’écran, comme le disent les auteurs de l’article. Il existe différents moyens de donner aux jeux en réalité virtuelle ce « plus » qui les feraient rejoindre leurs cousins non-VR.

Retrouvez l’intégralité de la recherche à cette adresse.

Iron Man VR se dévoile dans un trailer explosif pour sa sortie

Par : Sitraka R
iron man vr sénario, trailer

Alors que le jeu sortira sur PSVR ce vendredi 3 juillet, Iron Man VR veut vous convaincre une dernière fois de passer votre été dans son monde avec un trailer à couper le souffle.

Publiée par le développeur Camouflaj, la vidéo dévoile un gameplay tout en action, sans négliger pour autant le côté narratif. De fait, avec une sortie repoussée à plusieurs reprises, on connaît déjà presque tout du titre. En effet, les premiers testeurs ont pu s’y essayer depuis l’année dernière. Et le retour a été plus qu’encourageant avec un verdict unanimement positif de la communauté. Pour cause, un mécanisme de vol innovant qui vous met littéralement dans la peau de l’Avenger charismatique.

Iron Man VR : un dernier trailer qui mettra l’eau à la bouche des fans

Ce dernier trailer lève encore un peu plus le voile sur le titre. Une nouvelle fois, on y découvre Tony Stark rattrapé par son ancienne vie de fabricant d’armes. Pour venir à bout d’un ennemi énigmatique, le playboy milliardaire devra faire appel à toutes les fonctionnalités de son armure hi-tech.

De fait, les fans du personnage de Marvel devraient se régaler à essayer ses différents gadgets . Ils se délecteront également des apparitions d’autres têtes connues, telles que Nick Fury. Mais Iron Man VR devrait aussi plaire au gamer lambda avec des séquences de vol dynamiques, le tout dans un univers visuellement riche.

  • 26,91 €
  • 32,00 €
  • PlayStation VR : Un nouveau format de pub arrive

    players enjoying PSVR

    A travers les possibilités inédites et sensationnelles que la réalité virtuelle propose, celle-ci a peu à peu envahi nos vies. Avec une expérience toujours plus réelle et authentique au coeur des préoccupations des entreprises, elles sont toujours enquête d’une meilleure utilisation de la réalité virtuelle. Sony en est la preuve avec son casque PlayStation VR. Avec un nouveau brevet en sa possession, la firme s’apprête à franchir un nouveau cap, notamment grâce à une technologie publicitaire avancée.

    Un nouveau mode d’affichage inauguré

    Sony a donc fait breveter une nouvelle manière d’afficher de la publicité pendant une cession d’utilisation de la réalité virtuelle. Pour cela, l’entreprise va mettre en place deux types d’affichage. Tout d’abord une possibilité où la majorité de l’écran est occupée par l’image de jeu du joueur tandis qu’une publicité s’affiche en hauteur et de façon centrée. Une deuxième possibilité sera une vision des images de pub dans la vision périphérique  du joueur.

    Ces deux nouveautés font ainsi l’objet d’un brevet déposé par Sony. Son idée consiste à ce que l’annonce dans le casque apparaîtra sans occuper la vue entière du joueur. Ainsi, sans empiéter sur les capacités de jeu du joueur, la firme pourra diffuser des publicités de la même manière que sur les plateformes déjà existantes.

    Un concept prêt à transformer la réalité virtuelle

    Sony a réfléchi à la façon et au moment où les joueurs verront les publicités. La position de la tête et l’emplacement de la ligne de vue de l’utilisateur influenceront leur diffusion. La multinationale a pensé de manière intelligente la position des annonces. En effet, un exemple illustre l’efficacité de leur utilisation. Une oreillette va détecter quel artiste est en train de jouer lorsque le joueur regardera la diffusion d’un concert dans son casque. Par la suite, les publicités affichées vont donc être influencées par l’artiste qui est en train d’être visionné.

    L’idée d’être envahi de pub n’est pas très réjouissante, mais celle de l’avancée que va subir la réalité virtuelle si. Cette évolution riche et intéressante va permettre d’autres développements futurs, et ainsi donner la possibilité à l’utilisateur de dicter les publicité reçues. C’est un véritable type de concept révolutionnaire que s’apprête à inaugurer la réalité virtuelle.

    Cet article PlayStation VR : Un nouveau format de pub arrive a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Un casque de réalité virtuelle au physique de lunettes de soleil chez Facebook

    Un casque de réalité virtuelle au physique de lunettes de soleil chez Facebook

    Facebook, à l’image d’autres entreprises connues, a franchi le cap en souhaitant créer un prototype de casque de réalité virtuelle. Si aujourd’hui beaucoup de produits similaires sont proposés sur le marché, force est de constater que cette nouveauté se démarque de ses concurrents. 

    Un physique atypique pour un casque de réalité virtuelle

    Lorsque l’on pense à des lunettes de réalité virtuelle, on s’imagine tout de suite un gros casque encombrant qui occupe la moitié de notre visage. Parfois lourd ou inconfortable, c’est pourtant ce type de casque qui règne sur le marché aujourd’hui. Voilà précisément le point que souhaite modifier Facebook avec sa nouvelle création.

    Son prototype promet à ses futurs possesseurs une utilisation plus discrète et agréable. C’est grâce à son physique proche des lunettes de soleil que l’entreprise américaine souhaite creuser un fossé avec ses concurrents sur le marché. En effet, même si elles n’en ont pas l’air, ces lunettes sont bien un produit de réalité virtuelle légitime. L’épaisseur de l’écran se veut être la plus fine possible, avec un record de 9 millimètres et un poids très léger. Son champs de vision n’en est en rien affecté puisque qu’il est «comparable aux produits VR grand public d’aujourd’hui» affirme Facebook.

    Un tout nouveau système optique

    Les futurs utilisateurs de ce prototype se verront offrir une vision différente de la réalité. Tout d’abord l’écran n’affiche dans un premier temps que du vert. Agissant comme un filtre, il ne laisse pas encore passer la lumière. Facebook vise bien entendu une amélioration de cette caractéristique quant à une possible commercialisation.

    Source: Facebook

    En temps normal, un espace vide important sépare la lentille et l’écran pour assurer une image nette pour l’œil. Ainsi, Facebook se démarque en mettant en place une nouvelle technique optique holographique. Souvent vu dans des musées ou sur des cartes de crédit, l’aspect en trois dimensions avec une profondeur réaliste en est la caractéristique. Pour faire simple, des technologies holographiques et un pliage optique basé sur la polarisation vont être utilisés. Tout en restant semblable à un autocollant mince et transparent, cette optique holographique pliera comme une lentille la lumière en lui permettant de faire des allers-retours.

    Beaucoup d’entreprises visent le même projet que Facebook en voulant développer des casques AR et VR combinés plus esthétiques. Cependant le résultat est souvent le même, à savoir un produit volumineux malgré lui. Microsoft et Intel investissent depuis un certains temps déjà dans ce qu’ils appellent la réalité mixte mêlant réalité augmentée et virtuelle. Le travail fourni par Facebook représente alors une prouesse technologique. Cependant, ce produit prometteur est toujours un prototype comme le dit l’équipe de recherche de l’entreprise: « à l’heure actuelle, notre travail est purement de la recherche». Il faudra encore attendre quelques années avant de pouvoir porter ce nouveau casque.

     

     

    Cet article Un casque de réalité virtuelle au physique de lunettes de soleil chez Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Bigscreen se dote d’un nouveau lecteur vidéo dans sa dernière mise à jour

    bigscreen update une

    De nombreuses start-up font peau neuve afin de toujours satisfaire les attentes de leurs utilisateurs, et Bigscreen en fait partie. Regarder ses propres fichiers vidéo est désormais possible grâce à sa nouvelle mise à jour.

    Lire une vidéo est maintenant accessible

    Le partage d’écran et l’inclusion de services de streaming plus directs ont déjà été offert aux utilisateurs de casques autonomes par Bigscreen. Cependant la plateforme s’apprête à accueillir une nouveauté dans sa mise à jour. En effet, il vous sera possible de visionner vos fichiers vidéo, et ce même sur Oculus Quest et sans connexion. La firme ne s’arrête pas là puisque plusieurs utilisateurs pourront le faire simultanément! La seule condition réside dans l’existence d’un même fichier sur l’ordinateur local des participants. Bigscreen synchronisera alors automatiquement les membres de la pièce.

    Les avantages de cette mise à jour sont nombreux côté prise en charge. En effet, les films 2D et 3D sont concernés, de même que la plupart des types de fichiers courants. Le lecteur vidéo sera donc disponible désormais sur toutes les plateformes et sur tous les casques pris en charge. C’est donc l’Oculus Quest, Oculus Rift, Oculus Go, HTC Vive et tous les casques compatibles SteamVR dont nous parlons.

    Cependant, ces nouveautés ont des limites qu’il faut rappeler. D’une part, la mise à jour ne concerne que le lecteur vidéo. Il vous incombe donc d’obtenir de la manière que vous souhaitez vos propres fichiers. D’autre part, le contenu 180/360 ou DLNA / Plex devra encore être pensé par Bigscreen pour faire une possible apparition sur la plateforme.

    Certaines limites viennent brider la mise à jour

    Par la même occasion les utilisateurs de Bigscreen pourront  bénéficier d’une solution de bureau virtuel. de quoi contredire les commentaires sur le manque d’originalité de la mise à jour. De plus si le fait de pouvoir diffuser des vidéos, et donc des films, est désormais possible, cela pourra ne pas être toujours le cas.

    En effet, Bigscreen a conclu des accords avec les studios de cinema et les services de streaming. De fait, une limitation du partage d’écran pourra se faire dans l’avenir sur la plateforme PC. Le but étant que l’entreprise garde une marge conséquente sur la diffusion des films.

    Pour autant, toute une prochaine série de nouveautés est en préparation chez Bigscreen. Les utilisateurs pourront retrouver un système d’avatar repensé, des chaînes YouTube et TV sur la plateformePlus de partenariats de studios de cinéma seront conclus pour diffuser des films 3D et un tout nouveau système Bigscreen Friends verra le jour.

    Cet article Bigscreen se dote d’un nouveau lecteur vidéo dans sa dernière mise à jour a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Vive Sync accueille une nouvelle fonction qui va faire des heureux

    Vive Sync accueille une nouvelle fonction qui va faire des heureux

    HTC prouve que sa capacité d’adaptation aux enjeux sanitaires actuels est toujours au point grâce à sa mise à jour de Vive Sync. Non seulement organiser des réunions virtuelles est rendu possible, mais en plus tous les employés pourront en bénéficier. Le fait de ne pas utiliser de réalité virtuelle ne sera plus un obstacle désormais.

    Une mise à jour pour faciliter les échanges

    Les participants n’utilisant pas la réalité virtuelle pourront donc se joindre aux réunions virtuelles organisées grâce à HTC. En tant que logiciel fréquemment utilisé pendant la période du confinement, Vive Sync version bêta évolue au grès des besoins. Plus de 1400 réunions s’y sont tenues depuis son lancement fin avril, et celles-ci sont sur le point de se transformer.

    Ajoutée dans la mise à jour, la nouvelle fonctionnalité permettra aux membres de la réunion d’y assister sans utiliser d’appareil de réalité virtuelle. Pour que des échanges puissent avoir lieu, c’est par leur voix qu’ils pourront prendre part aux discussions. La capture d’écran et les enregistrements sur leur PC restent disponibles pour eux.

    L’ajout d’un panneau d’affichage à la réunion permettra de connaître l’identité des participants. Les noms des utilisateurs de réalité virtuelle s’y afficheront au même titre que ceux qui ne l’utiliseront pas.  Cependant, ceux qui ne l’utilisent pas doivent s’assurer de posséder un PC compatible avec celle-ci. Cette mise à jour rend accessible les réunions à tous.

    D’autres options mises à disposition

    HTC a tenu à offrir à ses clients un nouveau moyen de rendre l’expérience de ce type de réunion plus réelle. Ainsi, les participants utilisant la réalité virtuelle pourront habiller leur avatar pour refléter leur personne. De nouvelles options de tenue décontractée seront disponibles: jeans, tee-shirts…

    L’accès aux réunions sera désormais plus rapide grâce à deux nouveautés. Tout d’abord, le temps de chargement sera réduit pour diminuer l’attente. Puis, une vérification de la vitesse du réseau se chargera de s’assurer que l’ordinateur utilisé est configuré pour des performances optimales.

    Enfin, la mise à jour propose une connexion à la réunion via le bureau même de l’employé. Plus besoin de mémoriser les ID de réunion et les mots de passe avant de s’y lancer. D’autres ajouts sont à découvrir sur le site de VIVE Sync, qui a décidément vu les choses en grand pour ses utilisateurs.

    Cet article Vive Sync accueille une nouvelle fonction qui va faire des heureux a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Pimax livrera ses modules pour hand et eye tracking à partir de juillet

    Par : Sitraka R
    pimax

    Après une longue attente, Pimax annonce le début « dans un mois » des livraisons des modules pour hand et eye tracking promis dès 2017 pour son casque 8K.

    Toutefois, les premiers articles livrés seront réservés aux contributeurs Kickstarter du projet originel. Les autres devront attendre le début de la commercialisation officielle, un peu plus tard cette année.

    Ainsi, pour un temps limité, les contributeurs pourront s’offrir le module pour eye tracking pour seulement 99 dollars. Selon Pimax, ce prix ne couvrira pas les coûts de production du dispositif. Par conséquent, il ne faudra pas s’attendre à des tarifs aussi bas pour tout le monde. D’ailleurs, la firme avertit d’ores et déjà que le prix de vente grand public sera beaucoup plus élevé, sans toutefois avancer un chiffre. Pour note, les modules pour eye tracking sont fabriqués par 7Invensun. Ils s’affichaient à un prix conseillé de 300 dollars dans un teaser l’année dernière (voir photo ci-dessous).

    Pimax baisse le prix pour l’eye tracking, mais pas pour le hand tracking

    Les modules pour hand tracking seront quant à eux le fruit d’une collaboration avec Ultraleap et coûteront 170 dollars pour un achat direct sur le site de ce dernier. Pour le moment, on ne sait pas si les contributeurs bénéficieront également d’une ristourne sur ce deuxième produit. On sait par contre que Pimax livrera les modules de hand tracking une semaine après ceux pour l’eye tracking. Les plus impatients pourront toujours payer le prix de la livraison.

    • 45,00 €
  • 329,00 €
  • KEEP YOURSELF CLEAN Exhibition: Online

    Par : Marco Savo



    Virtual Reality and gaming tools are rapidly becoming the essential vehicles of expressions for audiovisual artists during the Covid-19 imposed restrictions on public events.

    We know, we know: no virtual experience can substitute the actual audiovisual event. But that is not the point. The point is experimenting and evolving beyond boundaries accordingly to the contingencies we face in a particular given time.


    Audiovisual art as every form of art expression is driven by the tools available, the internal factors such as time and budget, and the external ones, such as venue restrictions or the total lack of them.

    Now a lot of digital artists are facing the same problem and they are responding in different ways. The Russian audiovisual art collective VOLNA decided to turn their first solo exhibition: KEEP YOURSELF CLEAN into a virtual reality experience using Unreal Engine.

    Keep Yourself Clean Exhibition - Audiovisual Event

    The video gaming tool is being widely use in audiovisual art and virtual events. It allows you to simulate real-time scenes and lighting effects.  Exhibition visitors are invited to immerse themselves in the surroundings of each installation and can move freely in the room and choose any observation point.

    The following works were reconstructed for the exhibition: the audiovisual installations NEUBAU (2016), Powerline (2017) and Rotor (2018), the light installation Octave (2018), the installation Vague (2019), and two kinetic light installations, Duel (2019) and Nymphéas (2020).

    Rotor - audiovisual installation
    Neubau -audiovisual installation

    Despite the site-specific nature of the works, the overarching artistic principle behind all of them is the search for a universal language of pure forms. These forms, which correspond to the abstract subjects of the installations, are refined during an extensive detailing process, minimalist in their expressiveness and often even have a functional nature.

    The eight installations generate intimate spaces where the viewers sits in contemplation of the structural semiotic elements that compose them: light, sound, movement. Each room triggers different emotions slowly revealing themselves while we explore the space and embrace its unique atmosphere.

    Duel -audiovisual installation

    The primary expressive element in VOLNA’s work is light and its various characteristics, its interaction with space, as well as its movement, the rhythm of chiaroscuro and the way chiaroscuro scenarios unfold in relation to time. Some works include synchronized sound, created to interact closely with the light’s dramaturgy.  

    The virtual exhibition space itself is hetero-topic and at the same time proportional to the original exhibition locations. The model exhibits displayed inside it are as close as possible to their real prototypes and preserve the original structural details, including the nature of the lighting and scenarios behind each of the live installations.

    The original sound design and ambient sound environments are reproduced, and each work’s context and theme are discussed in an accompanying text.

    Powerline -audiovisual installation
    Octave - audiovisual installation

    In conclusion the exhibition Keep Yourself Clean attempts to embrace all the real and virtual layers of information that make up each of the works, and then let the works themselves become the determinants of perception.

    Each of the contexts will “re-sort” in the virtual world, rethink and obey the laws of perception, and each work, in turn, will become an experience of sensory contemplation.

    Contact

    The post KEEP YOURSELF CLEAN Exhibition: Online appeared first on Audiovisualcity.

    Clap de fin pour l’Oculus Go et sa commercialisation

    Clap de fin pour l’Oculus Go et sa commercialisation

    Oculus l’a annoncé il y a peu, un de ses premiers casques va bientôt disparaître du marché. L’oculus Go va en effet bientôt tirer sa révérence pour laisser définitivement sa place à son successeur, l’Oculus Quest

    L’Oculus Go laisse sa place aux nouveautés

    Le succès foudroyant de l’Oculus Quest a poussé ses fabricants à se consacrer à lui dans le futur. La fluidité des mouvements rendue possible par le système de suivi Insight et le nouveau casque ont peu à peu séduits les clients. L’affluence des jeux qui a suivi n’a fait que renforcer l’entrain autour du Quest, délaissant peu à peu l’Oculus Go.

    Mais il ne faut pas oublier que le succès de l’Oculus Quest se doit à son ancêtre le Go. Pionnier du genre, ce premier casque a permis d’accéder à la réalité virtuelle de manière plus flexible et libre. Plus encore, c’est à lui qu’on doit la possibilité de participer à des événements immersifs: concerts en direct, formations en entreprise ou encore événements sportifs…

    Toutefois, tous les casques Oculus Go déjà vendus ne deviendront pas obsolètes du jour au lendemain. Leur fonctionnement sera maintenu, ainsi que la maintenance du logiciel système concernant la correction de bugs  jusqu’en 2022. La date du 18 décembre 2020 sonnera l’arrêt des ajouts de nouvelles applications et de mises à jour par la compagnie.

    L’entreprise se tourne désormais vers l’avenir

    Avec 100 millions de dollars dépensés pour du contenu sur  Quest, Oculus place tous ses espoirs dans son dernier casque. Développeurs et joueurs se retrouvent attirés par la qualité présente sur la plate-forme. Un véritable écosystème sain et durable a vu le jour et a permis à 10 jeux vidéo de récolter plus de 2 millions de dollars de revenus sur Quest.

    L’entreprise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Une nouvelle distribution des applications Quest devrait voir le jour en 2021 pour les développeurs. Cela constituera un moyen plus simple que de passer par l’Oculus Store. En effet, le partage des applications ne nécessitera plus de Sideloading ou de passage par la boutique Oculus. “Nous sommes ravis d’annoncer qu’au début de 2021, nous proposerons aux développeurs une nouvelle façon de distribuer les applications Quest”, indique Oculus.

    Ainsi, même les développeurs ne livrant pas via la boutique pourront se servir de ce système. Le but de la firme est alors de s’assurer de la fidélité du public  en suscitant le plus d’engouement possible autour de ses projets futurs.

    Cet article Clap de fin pour l’Oculus Go et sa commercialisation a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    ATHENS DIGITAL ARTS FESTIVAL: 10 July – 10 September 2020 ONLINE

    Par : Marco Savo



    ADAF is an audiovisual event constantly evolving along with the new creative trends and breakthroughs within the digital arts, without loosing the core vision of its foundation days.

    Every year the organisers finetune their artistic program through their open call for audiovisual artists, to keep themselves up to date with the ever-evolving new media art landscape.

    From the initial focus on video art, installations and live performances they have been widening their program up to include Virtual Reality experiences (VR), Web Art, Video Games and more.

    adaf 2020 - audiovisual event

    The Athens Digital Arts Festival has been founded in 2005 and it is the pioneer longest living institution in Greece dedicated to audiovisual culture and digital arts. This year, as other audiovisual events, ADAF is responding to the Covid19 crisis with resilience and creativity.

    Their 16th edition ADAF ONLINE| TECHNOTRIBALISM will be accessible to everyone through the internet. More than 5,500 audiovisual art proposals from 100 countries around the world are the source for the ADAF 2020 program selection.

    adaf 2020 - open call for audiovisual artists

    The 2020 year theme reflects upon our primitive status in the foundations of the new hyper-informational world, where the data-flux is absorbing the entire existence reaching the status of God.

    Is technology serving us or we are serving the data-totem by providing our more sensible information, giving up our privacy for a greater good?

    Algorithms, already present everywhere in the digital realm, are reading us better than ourselves, better than our friends and siblings and in the name of  optimization of our virtual experience, we are gradually letting them make decisions for us, filter our perceptions predict our behavior, our bio metrics, our emotions.

    adaf 2020 - audiovisual event

    All manifestations of culture can now be experienced on a digitized basis, translated to a language (code, DNA) and stored for everyone who possess it to experience regardless the circumstances. Markets and Money are transfiguring into intangible algorithmic byproducts. Everything to serve the information flow.

    Close your eyes and connect to your data-doppelganger your mirrored algorithmic self to your digital footprint. You are part of techno-tribalism, you are part of ADAF 2020.

    Contact

    Website

    Facebook | Twitter | Vimeo | Instagram | Youtube

    The post ATHENS DIGITAL ARTS FESTIVAL: 10 July – 10 September 2020 ONLINE appeared first on Audiovisualcity.

    WalkinVR rendra Steam VR plus accessible aux handicapés sur PC VR

    Par : Sitraka R
    walkinvr pour personnes handicapées sur steam vr

    Steam annonce la sortie du logiciel WalkinVR qui permettra d’améliorer l’accessibilité à la VR pour les utilisateurs souffrant d’un handicap moteur. Hautement personnalisable, cette solution permettra de répondre à différentes situations.

    Officiellement, WalkinVR débarquera sur Steam le 29 juin prochain. Grâce à cette fonctionnalité, une personne ayant des difficultés pour se mouvoir pourra se faire aider par un tiers pour se déplacer dans l’environnement virtuel. Par exemple, un utilisateur dans un fauteuil roulant pourra demander à un proche d’ajuster pour lui son positionnement via une manette Xbox. Pour plus d’indépendance, on pourra aussi associer les options de mouvements aux boutons des contrôleurs. De la sorte, l’utilisateur n’aura qu’à se servir des contrôleurs pour simuler tout mouvement physique qu’il ne pourra pas faire avec son corps.

    • 1 782,04 €
  • 20,00 €
  • Le casque VR d’Apple prévu pour 2022… après moult rebondissements

    Par : Sitraka R
    apple vr ar offres emploi

    D’après les dernières rumeurs, Apple sortira son casque VR en 2022. S’il s’agira d’un modèle autonome, ça n’a pas toujours été le cas lors de son développement.

    Selon un article du site UploardVR, l’appareil a en effet été au centre d’un bras de fer entre Mike Rockwell, responsable AR/VR au sein de la firme à la pomme, et Jony Ive, le designer emblématique de l’entreprise. Si l’on en croit le site, le premier souhaitait un fonctionnement similaire à celui des casques PC VR ou PSVR. En d’autres termes, un casque dépendant d’une console externe pour le traitement des contenus.

    Mais pour se démarquer des offres existantes, le hub d’Apple, ressemblant à un Mac mini, se serait passé de câble pour du tout-sans-fil. Malgré cela, l’idée n’a pas convaincu Jony Ive qui a donc milité pour un casque VR autonome doté d’un processeur de la série A que l’on retrouve sur les iPhone et iPad. De plus, le designer anglais préférait concentrer les efforts d’Apple sur l’AR au lieu de la VR. Au final Tim Cook, PDG d’Apple, a donc pris parti pour le designer, même s’il a fini par quitter la firme…

    • 749,78 €
  • 684,53 €
  • Comment améliorer la réalité virtuelle à l’avenir?

    Comment améliorer la réalité virtuelle à l’avenir?

    La réalité virtuelle est souvent synonyme d’évasion et d’imaginaire, et pourtant les conséquences dans la vie réelle sont bien là. Douleurs latentes ou vives, le problème se pose. Afin d’y remédier, une étude de l’Université de l’Oregon se penche sur la question. 

    La réalité virtuelle entraine une douleur récurrente

    Beaucoup d’études ont longtemps pointé du doigt les effets des écrans sur notre corps à long terme. Le problème se pose-t-il avec les innovations de ces dernières années? La réponse est bel et bien oui.

    Du à la tension et à l’inconfort musculaire des positions prolongées, la santé des utilisateurs peut être mise en jeu. La réalité virtuelle est déjà omniprésente, à la fois dans les jeux vidéos, l’éducation ou la formation industrielle, c’est pourquoi répondre aux besoins de confort et de santé semble si important aujourd’hui.

    «Il n’existe pas de directives pour les interactions de réalité virtuelle et augmentée», indique le chercheur Jay Kim. Le but de cette étude a alors été de «réduire le risque de blessures musculo-squelettiques potentielles.». En effet, les mouvements tridimensionnels engagent le corps des utilisateurs de réalité virtuelle dans de nombreux mouvements et le poids du casque reste problématique.

    L’étude servira de référence pour le placement et les angles optimaux des objets. Celle-ci permettra ainsi aux développeurs de réalité virtuelle de minimiser l’inconfort des utilisateurs en proposant les mêmes expériences.

    Le procédé de l’étude

    Les chercheurs ont placé des capteurs sur les articulations et les muscles des participants pour mieux comprendre ce qu’il se passait lors de l’utilisation de la réalité virtuelle. Une électromyographie a aussi été installée afin de mesurer l’activité électrique dans leurs muscles tout en effectuant des gestes courants appartenant à la réalité virtuelle. La mission des participants était alors de désigner des points spécifiques autour d’un cercle ou de colorier une certaine zone avec leur doigt. Les chercheurs ont complété leur étude avec l’utilisation d’éléments visuels placés à divers endroits du champs visuel.

    Une gêne aux épaules due à l’extension du bras au bout de trois minutes est à retenir. Des problèmes de santé majeurs peuvent alors survenir à terme avec une utilisation prolongée de ce genre d’activité.

    De nouvelles indications vont permettre de mieux appréhender le futur de la réalité virtuelle

    Certains angles d’inclinaison de la tête provoquent une gêne plus forte chez les utilisateurs. Les participants ont été contraints parfois de maintenir constamment leur cou allongé et de lever les  bras provoquant alors des situations parfois désagréables.

    «Sur la base de cette étude, nous recommandons que les objets avec lesquels les utilisateurs de VR interagissent soient plus proches du corps», conseille Jay Kim. «Et les objets devraient être situés au niveau des yeux, plutôt que de haut en bas.».

    Un impact colossal serait prévu puisque l’on attend environ 168 millions d’utilisateurs d’ici 2023. Les domaines des jeux vidéos, militaire, de l’éducation et des soins pourront s’inspirer de l’apport de cette étude dans l’avenir. En prévoyant les erreurs futures, Jay Kim espère offrir aux utilisateurs une expérience complète et agréable.

     

     

    Cet article Comment améliorer la réalité virtuelle à l’avenir? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    About Kusmos Live by Kuflex Lab

    Par : Marco Savo

    During these tough and uncertain times it has been inspiring to see so many audiovisual artists and events coming up with tools and formats to overcome the quarantine restrictions and social distancing.

    A few weeks back the guys from Kuflex Lab reached out to showcase their latest tool that stands out among all the virtual/hybrid solutions we have seen so far. Kusmos Live allows to turn online concerts into interactive digital shows. Pretty neat uh?

    Kusmos - Kuflex Lab - Audiovisual Interactive Tool

    Let’s dive in and explore how it works. Down to the nitty-nerdy-gritty Kusmos is a custom VJ software written on openFrameworks + VDMX5 + Syphon.

    In spring 2020 Kuflex studio began an experimental project Kusmos Live. The purpose of the experiment was to upgrade the Kusmos system in order to create a interactive online home shows.

    In 2018-2019 the Russian audiovisual studio experimented with the innovative tool together with SILA SVETA studio on the Therr Maitz concert, Caprices Festival 2018, Nina Kraviz experimental performance at Coachella 2019.

    OK, really cool but how exactly does interactivity work? We gave some feedback to Kuflex lab with a few tricky questions to better understand the whole potential of this new audiovisual tool.

    KUFLEX: The Tracker program receives depth-sensor data, calibrates a point cloud as we need it (we can rotate the cloud, cut off everything you don’t need keeping only the data of the artist oneself and merge point clouds from two sensors) and sends it to the renderer (UE4 scene).

    Scene functions build a 3D model using the data provided by the Tracker and then we can layer all kinds of features with effects on the model and also transform and distort it according to the artistic concept. We also captured video from the laptop’s webcam and sometimes showed its picture. 3D scene acting as the artist surrounding, a set of virtual cameras for capturing from different viewpoints and visual effects were set up in advance in the Unreal Engine. Then the OBS program captures the video of the launched scene and sends it to the video streaming server.

    Kusmos Live - audiovisual tool

    During our second live experiment we tested some new features for the viewers interactive communication with the stream. While Leksha (Smolensk, Russia) was playing his ambient-set, a VJ (Moscow, Russia) was controlling visual effects with the use of commands via YouTube chat in real-time mode. Our team has implemented this function between the concerts and decided not to tell the viewers about it.

    During the stream, noticing weird messages in the chat, some of the viewers started to realize that they could not only send a message to the chat but to even affect visualization. In the end the concert has turned into a digital quest. Some viewers picked up effect control by sending particular commands to the chat. We have yet to comprehend how to develop this function in the future.

     AVC: We think it’s a really interesting and innovative project responding to the challenges of the pandemic. In terms of appeal for VJs there is the risk of potentially being extremely limited for the audiovisual artists creativity, and the aesthetic I guess would always be the same.

    It would be key for the tool to have a wider range of possibilities of customization for the artists otherwise they might get tired soon. I guess they all want to leave their unique mark in the scene.

    KUFLEX: Kusmos is a universal software tool, with the possibility of variability of visual and interactive solutions. As a rule, our team creates a virtual stage specifically for the performance of the musician. Of course, we want to upgrade the program creating a database with different scenes, effects. In this case, the user will be able to construct the scene himself and combine the effects for his live/stream. 

    AVC: It’s a bit unusual to keep promoting the idea of “God is DJ”. Is the DJ persona so relevant the viewer wants to watch during the entire show in a virtual environment?

    KUFLEX: Regarding Kusmos Live project, the Kuflex team is collaborating with various musicians. We wanted to support the performers. So this approach determined the emphasis on the figure of the musician on the virtual stage, under whose musical personality, sound we come up with a visual solution. We do not just shoot a video with a musician, as is often done in broadcasts, but create a digital avatar that changes depending on the script, music and VJ control.

    At the same time, Kusmos Live is primarily a show, a kind of mix of live performance, a computer game and fantastic movie. The virtual camera can fly through digital space, we can switch to different visual elements of the scene and include additional visual effects to the music.

    Kusmos Live - Audiovisual Tool

    We try to achieve the effect of real interaction with the viewer as well. Our team is developing a function of interaction through chat – viewers’ comments fall into the scene, they can affect the content through certain chat commands. But Kusmos can be used by artists of other genres. In the near future we want to try to create a dance performance. Now we are discussing this idea with one Russian choreographer.

    We will explore the topic of distances – where physical space ends, digital begins, the relationship of body and sound. Both dance and music will take place in live format.

    Technically, the performer will find himself in different areas of camera scanning, on the screen we will observe how his digital avatar changes. Again, it will all be like shooting a movie in one shot and in real time!

    360 Visual Festival - audiovisual event
    AVC: We truly appreciate the viewers becoming active, participating and communicating with the stream. That creates a collective experience. Could people really tell if this was a live performance or not? It feels like the interaction should be more meaningful somehow, with a bigger impact to the overall audiovisual artwork.

    KUFLEX: Our team worked on a concert from different cities. We thought about how best to organise remote control of virtual cameras and effects. And suddenly our creative director had an idea to manage content through Youtube chat. During the broadcast, he wrote commands like cam1 (switching camera 1), stars ( the star effect was launched).

    We intentionally did not talk about this function in advance to get the quest. As a result, some viewers guessed and began to help in managing the scene. We explore different possibilities about other ways of interaction.

    In the future we want to create a client application for connecting to the broadcast via a mobile phone, desktop PC screen or VR. We intend to develop Kusmos as an art tool. Our team believes in a power of collective interaction. We want to give a palette of visual solutions, effects. Let’s all together create beauty here and now! This idea is a sincere inspiration for us. 

    AVC:  We would like to know more about how the collaboration you have done with Leksha where the viewers were controlling visual effects with the use of commands via YouTube chat in real-time mode.” How does the input of data modify the visuals? is it like a live coding or common human language and how it is related to the VR software?

    kusmos live - kuflex and leksha - audiovisual artists

    KUFLEX: Usually in an offline format, we work like this: musicians play music, and VJ manages visual content live using MIDI controllers. Some effects are linked to the amplitude of the sound. But in a situation where we did not have the opportunity to be onsite will all team, we decided to make control through chat commands.

    We wrote a special function for our software that receives data from chat on YouTube using the Google API. We came up with several commands, for example: cam1, cam2, skin1, skin2, electric noise, lasers and the like. And when someone in the chat wrote one of these words, then a certain visual effect or a corresponding camera was included in our program.

    In general, we have an idea to expand the number of commands and their appearance, so that it looks more like live coding. For example, add numerical arguments to the commands, which will additionally specify the parameters of a particular visual effect.

    As for virtual reality, we have plans to create our own application for viewers who can watch live broadcasts using VR devices, thus more deeply immersing themselves in the atmosphere of the digital scene and additionally receive personal effects. 

    Kusmos Live - audiovisual tool
     AVC: Fascinating this idea of “universal tool” for content in real time and interactive show. We think it’s important now to dig more into the idea of how it can involve more people in the creative process. It opens new ways of investigation on how to make every audiovisual experience unique, not only in terms of the aesthetics of the piece but also regarding the narrative.

    KUFLEX: Yes, this is the main object of research for us. Usually, a limited number of people can come to the offline exhibition. So we want to overcome any space frames. With Kusmos we don’t have any restrictions online! We can find ourselves in amazing digital worlds that are impossible in the physical world.

    Now that Kuflex Lab and its creation Kusmos entered our radar we will most definitely keep following their progression, as always supporting innovation and creativity in the audiovisual art world.

    The post About Kusmos Live by Kuflex Lab appeared first on Audiovisualcity.

    Crowdfunding : un artbook pour le concept artist et storyboarder Sylvain Despretz

    Par : Shadows

    S’il a commencé son parcours en France, Sylvain Despretz est rapidement parti exercer ses talents d’artiste du côté de la Californie. Ridley Scott, Stanley Kubrick, Tim Burton, David Fincher, entre autres, ont fait appel à lui en tant que concept artist et/ou storyboard artist.

    Il dévoile désormais un ouvrage de 400 pages revenant sur 20 années de carrière. L’ouvrage contient de nombreuses illustrations, peintures, photos, textes ou encore storyboards issus de son évolution dans le milieu, qu’il s’agisse de projets devenus célèbres, ou de films n’ayant jamais vu le jour. Il y propose aussi des réflexions sur le cinéma.

    Le livre fait l’objet d’une double campagne de financement participatif sur Kickstarter et KissKissBankBank. La seconde vous permettra de choisir la langue (anglais ou français). Il vous en coûtera une cinquantaine d’euros pour soutenir le projet et acquérir l’ouvrage, avec comme toujours la possibilité d’opter pour des dons supérieurs, si vous préférez une version dédicacée ou de luxe (avec bonus variés).
    Il vous reste environ deux semaines pour participer ; la livraison est prévue pour le mois de novembre, et l’ouvrage devrait donc, sauf retard, pouvoir arriver à temps pour faire un beau cadeau de Noël.

    Comme toujours dans le cas d’un financement participatif, nous vous invitons évidemment à vous intéresser aux risques potentiels, même s’ils sont ici réduits : les éditions Caurettes précisent que le livre est finalisé et prêt à partir à l’impression, et que seule une météorite « détruisant toute vie sur Terre » pourrait désormais empêcher la sortie de l’ouvrage.

    L’article Crowdfunding : un artbook pour le concept artist et storyboarder Sylvain Despretz est apparu en premier sur 3DVF.

    The Walking Dead n°1 des jeux PSVR les plus téléchargés en mai

    Par : Gwendal P
    Fermeture studio jeux AAA PlayStation VR

    The Walking Dead: Saints & Sinners et GORN font une entrée fracassante dans le classement des jeux les plus téléchargés du PSVR en mai. En prenant la première position, ils poussent Beat Saber et son règne jusqu’alors incontesté de la première place.

    Pour la première fois de l’année, et même plusieurs mois avant cela, Beat Saber n’est plus le jeu le plus téléchargé sur PSVR sur le mois de mai. En effet, celui-ci a été détrôné par The Walking Dead: Saints & Sinners sur les marchés européen et nord américain (USA). En outre, il est descendu en troisième position au pays de l’Oncle Sam, se faisant également dépasser par le jeu GORN. La performance est suffisamment rare pour être signalée. Pour rappel, le jeu de zombies est arrivé le 5 mai sur la boutique de la PlayStation.

    Aux positions suivantes du classement, l’on retrouve les habitués que sont SUPERHOT VR et Job Simulator. Ces titres complètent en général le podium, mais sont cette fois-ci relégués en milieu de tableau. Le dixième et dernier jeu du marché européen, The Room VR: A Dark Matter est le seul autre jeu à être sorti en 2020. Sans sorties majeures depuis le début de l’année sur PSVR, le mois de mai redonne donc quelques couleurs à l’accessoire de Sony.

    Un agenda du PSVR calme

    Malheureusement ces tableaux ne s’accompagnent d’aucun chiffre. Ainsi, nous ne connaissons pas les volumes de ventes ou de téléchargement. À noter qu’il ne s’agit ici que des jeux téléchargés. Le classement serait peut-être différent s’il prenait aussi en compte les versions physiques des jeux. Or, The Walking Dead: Saints & Sinners et GORN ne sont disponibles qu’en téléchargement.

    On ne sait pas de quoi le mois de juin sera fait, mais Beat Saber devrait retrouver sa couronne. En effet, aucune sortie de gros jeux n’a été annoncée pour ce mois-ci. En revanche, l’on peut s’attendre à voir un nouveau chamboulement en juillet avec l’arrivée du jeu Iron Man de Marvel. Nous en saurons plus cet été.

    Cet article The Walking Dead n°1 des jeux PSVR les plus téléchargés en mai a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Oculus Quest : soumissions ouvertes pour les applications avec hand-tracking

    Par : Sitraka R
    applications avec hand tracking sur l'oculus quest

    Facebook fait savoir qu’elle accepte désormais les soumissions pour des applications utilisant la nouvelle technologie de hand-tracking de son casque VR Oculus Quest.

    La société a fait son annonce sur Twitter par le biais du compte Oculus Developers. Cette fonctionnalité est apparue officiellement le 19 mai sur les appareils Quest par l’intermédiaire de la mise à jour v17. Le site UploadVR révèle également que Unreal (UE4) devrait bientôt prendre en charge cette nouvelle fonctionnalité.

    De fait, Facebook a accepté les soumissions pour des applications avec hand-tracking depuis la semaine dernière. Mais la firme ne laisse pas les développeurs se débrouiller tous seuls de leur côté. Ainsi, le blog Oculus Developer a posté des liens vers des pages où ils trouveront de l’aide. Entre autres, on a un guide sur l’activation de la fonctionnalité dans une application. Il y a aussi un guide sur comment concevoir une app compatible avec le hand-tracking et non seulement avec les contrôleurs. Cette page traite quant à elle du hand-tracking appliqué à Unity.

    Facebook parie sur le hand-tracking pour les applications Oculus Quest

    Pour démontrer le potentiel du hand-tracking, Facebook a publié une vidéo qui le combine à la fonction Passthrough du casque. L’idée serait de recréer virtuellement un environnement de travail pour une utilisation professionnelle. Néanmoins, ces images n’illustrent encore qu’un concept. Les voici :

    Pour le moment, vous pouvez déjà télécharger Elixir. Servant de démo au hand-tracking, cette application gratuite est le fruit de la collaboration entre Oculus Reality Lab et Magnopus. Il s’agit d’un puzzle qui vous transporte dans le bureau d’une sorcière et vous met dans la peau de son apprenti. On doit alors se débrouiller avec les différents outils magiques présents, le tout ne prenant qu’environ 10 minutes.

    Vous pouvez également voir cette bande-annonce d’une update de Waltz of the Wizard les nouvelles capabilités pour les applications avec le hand-tracking sur l’Oculus Quest :

    Cet article Oculus Quest : soumissions ouvertes pour les applications avec hand-tracking a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Reverb G2 : le futur de la VR selon HP

    Par : Shadows

    HP a dévoilé le Reverb G2, nouvelle version de son casque de réalité virtuelle.

    Voici ses spécifications :

    • affichage par deux écrans LCD 2160 x 2160 90Hz ;
    • nouvelles lentilles conçues par Valve ;
    • audio intégré avec deux écouteurs Valve ;
    • ajustement de l’écart intra oculaire ;
    • coussin amélioré au niveau du visage : plus épais pour une meilleure distribution du poids, il est attaché par des aimants afin de pouvoir être remplacé ;
    • davantage de caméras (4) afin d’améliorer la zone de tracking des manettes ;
    • manettes revues et présentées comme plus ergonomiques ;
    • câble de 6 mètres inclus.

    Par rapport au Reverb de première génération, HP a manifestement voulu proposer une expérience plus complète : câble plus long, amélioration des contrôles, des caméras sur les côtés qui devraient éviter le décrochage du suivi des manettes lors les bras sont en arrière, etc. La définition des écrans est identique, mais ce choix se comprend : HP est d’ores et déjà devant le Vive Pro ou le Rift S sur ce point, et le 2160×2160 apporte déjà un confort de vision de haut niveau, comme nos tests sur le G1 ont pu le montrer.
    Enfin, le travail avec Valve et donc la compatibilité directe SteamVR pourra sans doute améliorer sensiblement la facilité d’installation par rapport au G1, même si la compatibilité Windows Mixed Reality reste bien entendu au menu.

    Le Reverb G2 devrait être disponible d’ici la fin de l’été à un tarif de l’ordre de 600€ HT/720€TTC. Notre partenaire Progiss étant revendeur du G1, vous retrouverez le G2 dans la boutique 3DVF.fr dès son lancement effectif.

    L’article Reverb G2 : le futur de la VR selon HP est apparu en premier sur 3DVF.

    FACTORY BERLIN: Artist Residency

    Par : Marco Savo

    DEADLINE: 17 June 2020 1 July 2020

    PROGRAM: 27 July – 30 November 2020

    Factory Berlin, Sónar+D, and Beats by Dr. Dre launch an open call for audiovisual artists who would like to participate to the 2nd edition of Artist in Residence program in the Creators Lab at Factory Gorlitzer Park.

    The residency supports artists exploring new lines of inquiry intersecting technology & society. The aim of this program is to facilitate dialog, partnership, and collaboration at the intersection of technology and exploratory arts. By focusing on this synthesis, the program empowers artists to create work which inspires shifts in perspective and cross-collaboration.

    These are the categories covered by the open call:

    COMPUTATIONAL CREATIVITY & HUMAN-MACHINE COLLABORATION

    EXPLORING NEW FORMATS & APPLICATIONS FOR FORWARD-THINKING MUSIC

    BUILDING CREATIVE BUSINESSES

    CREATING EXPERIENTIAL CONTENT

    READ MORE AND APPLY

    The post FACTORY BERLIN: Artist Residency appeared first on Audiovisualcity.

    Output:TargetDisplay: Display01: 29 May 2020 ONLINE

    Par : Marco Savo


    Espronceda Institute of Art and Culture presents this virtual reality exhibition broadcast live on Espronceda social networks.

     

    In the exhibition the Iranian artist Mohsen Hazrati will describe his experience in the Immense VR / AR Residence 2020 at Espronceda.

     

    After his first stage of the artist residence, the pandemic outbreak forced the audiovisual artist to delay his return to Iran and continue to develop research and projects in Barcelona.

    During the audiovisual event the artist will describe his virtual talk in the RTTT project of the IAM weekend 2020.

     

    The talk revolves around the concepts of reflections and mirrors in the Iranian literature, and how the RTT (render to texture) technique in 3D game engines could translate these concepts in experiences.

    In addition Hazrati explore the speech based art game projects: SOKHON. In these game art experiences the player’s voice can alter the game process.

     

    Contact

    Website

    Facebook | Instagram | Twitter

    The post Output:TargetDisplay: Display01: 29 May 2020 ONLINE appeared first on Audiovisualcity.

    Reverb G2 : HP lève le voile sur son nouveau casque VR

    Par : Gwendal P
    hp reverb G2 utilisation

    HP présente le successeur de son casque de réalité virtuelle Reverb, sobrement appelé G2. Le fabricant en avait dévoilé les contours fin mars avec un aperçu plutôt sombre. Aujourd’hui le voile est entièrement levé sur ce casque PCVR de la gamme Windows Mixed Reality.

    Pour parler du Reverb G2, il faut tout d’abord expliquer que ce produit est le fruit de la collaboration d’HP, Microsoft et Valve. Or, c’est surtout ce dernier qui a apporté son expertise et aidé Hewlett-Packard a livré un casque « sans compromis ». Ainsi, s’il reprend certains points du G1, dont la partie tracking Inside-Out, il en améliore beaucoup d’autres. À noter que c’est Microsoft qui s’occupe du tracking et du 6DoF.

    HP a souhaité particulièrement se concentrer sur l’affichage qui progresse avec une résolution des écrans LCD de 2160 x 2160 par œil. Le champ de vision ne change en revanche pas et reste de 114°. Le taux de rafraîchissement de ces écrans est quant à lui de 90 Hz.

    Le Reverb G2 emprunte les haut-parleurs du Valve Inddex

    Du côté de la sonorisation, cela ne vous aura peut-être pas échappé, car leur design est inchangé. La paire d’écouteurs est exactement la même que celle du Valve Index. Le Reverb G2 emprunte donc à son cousin son acoustique. En effet, les écouteurs ne touchent pas les oreilles, mais en sont écartés de 10 mm. En outre, ils délivrent un son spatial qui dirige automatiquement le son pour créer une sensation d’immersion encore plus forte.

    HP a également tenu à se concentrer sur le confort du casque. C’est pourquoi la répartition du poids a été revue, tout comme la qualité et la densité des mousses. D’ailleurs, le casque affiche sur la balance un poids de 550 g. Il intègre aussi un système de réglage de l’écart des lentilles (IPD) pour mieux correspondre à tous les types de morphologie du visage. Le câble fourni dans la boîte pour le relier au PC mesure 6 mètres de long et est plus fin que sur la génération précédente.

    Une disponibilité du G2 à l’automne 2020

    Le Reverb G2 est désormais équipé de 4 caméras pour un meilleur suivi des mouvements. Les contrôleurs ont évolué et reprennent la construction plus générique que l’on retrouve chez les autres marques. Les boutons se renomment donc en A B X et Y. HP annonce que les manettes devraient s’appairer plus rapidement en Bluetooth. En revanche, le casque ne prend pas en charge le suivi des mains.

    Avec ce Reverb G2, HP se focalise sur le confort et la qualité de l’image pour proposer une bonne expérience aux gamers. Car c’est là leur cible prioritaire. Mais pas seulement, puisque comme le montrent les événements récents, la réalité virtuelle est aussi un excellent espace pour la création, l’éducation et la collaboration en général.

    Le HP Reverb G2 sera disponible en précommande en France à partir du mois de juillet pour une livraison prévue dès le mois de septembre. Son prix est de 599 euros HT.

    Cet article Reverb G2 : HP lève le voile sur son nouveau casque VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Cette étude a trouvé un moyen de simuler le chaud et le froid en VR

    Par : Sitraka R
    dispositif pour simuler le chaud et le froid en vr

    Dans un projet de recherche pour leur université, des étudiants ont découvert une méthode pour susciter les sensations de froid et de chaleur dans un environnement VR.

    Pour se faire, ils utilisent un écran thermique émettant des molécules capables de stimuler un changement de température.

    Les inventeurs sont Jas Brooks, Steven Nagels et Pedro Lopes, trois étudiants de l’université de Chicago. De fait, les substances sont inhalées par le nez et déclenchent une réaction nerveuse similaire à une réponse au froid et au chaud. C’est la capsaïcine, issue d’un piment, qui est responsable de l’impression de chaleur. Le froid est quant à lui causé par l’eucalyptol, extrait de l’eucalyptus.

    Concrètement, cet écran thermique est un petit appareil à accrocher à l’avant d’un casque VR. Un mécanisme de spray diffuse les molécules chimiques directement dans le système respiratoire. De quantités infinitésimales, celles-ci sont inodores, un point essentiel pour ne pas impacter l’effet immersif de la réalité virtuelle.

    Comment fonctionne ce simulateur VR de froid et de chaud

    L’on peut voir le dispositif en action dans une vidéo publiée sur YouTube. Son HTC Vive accroché au visage, une utilisatrice peut ainsi avoir chaud près d’un feu ou froid sous la neige, le tout dans un contexte VR. Mieux, les réactions peuvent s’intensifier en ajustant la quantité de substances libérées suivant la distance à un objet 3D. De plus, il est possible de mélanger ces molécules avec d’autres produits qui sont parfumés pour simuler les odeurs.

    L’appareil fonctionne via Bluetooth et ne consomme que très peu d’énergie selon ses créateurs. Entre autres, il embarque des sortes de cartouches remplaçables. Celles-ci sont au nombre de 3. Les deux premières contiennent les substances responsables des sensations de chaud et de froid. La troisième quant à elle servira aux odeurs.

    En tout cas, ce projet présente des solutions innovantes à l’une des limites actuelles de la réalité virtuelle : recréer les propriétés thermiques d’un endroit. Si la technologie a peu de chance de se retrouver de sitôt sur un casque grand public, elle demeure une voie en plus pour permettre de simuler le chaud et le froid en VR. Avant elle, on avait le FeelReal.

    Cet article Cette étude a trouvé un moyen de simuler le chaud et le froid en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    MEDUSA LAB

    Par : Marco Savo

    MEDUSA LAB is a company specialized in the development of creative concepts applied to arts, entertainment and communication to create unique experiences through technological innovation.

    The Mexican company is formed by audiovisual artists developing sensorial experiences through interactive and immersive installations, videomapping, Virtual Reality, Augmented Reality and 360 Video.

    They combine digital media with other artistic disciplines such as music, dance, theatre and performance.

    Medusa Lab took part of many national and international event such as Venice Biennale of Architecture 2014, Mediaxion, Live Performers Meeting and Circuito Electrovisiones.

    Contact

    Website

    Facebook | Twitter | Instagram | Vimeo | Youtube

    BUY US A COFFEE?BUY US A COFFEE?

    The post MEDUSA LAB appeared first on Audiovisualcity.

    Les promotions pour l’anniversaire des Oculus Quest et Rift S débutent ce 21 mai

    Par : Sitraka R
    Les promotions pour l’anniversaire des Oculus Quest et Rift S débutent ce 21 mai

    Oculus prévoit de fêter en grande pompe le premier anniversaire de ses casques Quest et Rift S par de nombreuses promotions qui débuteront plus tard cette semaine.

    De fait, il s’agira de la première grande occasion pour les possesseurs de Quest pour faire de bonnes affaires. Ainsi, on se doute bien que nombre d’entre eux profiteront des jours à venir pour acheter certains titres qu’ils convoitent depuis un certain temps. D’autant que jusqu’ici, il n’y a eu aucune réduction de prix cette semaine sur l’Oculus Store. Toutefois, il faudra encore attendre pour savoir s’il s’agit de vraies soldes à grande échelle, comme on en a connu pour Steam et l’Oculus Rift, ou d’offres limitées.

    Mais, quelle que soit l’issue, on connaîtra la réponse ce 21 mai, début officiel des festivités. Pour l’heure, Oculus n’a donné aucune précision sur la durée des promotions. Néanmoins, espérons qu’elles seront valides au moins jusqu’à la fin du mois quand les travailleurs toucheront leurs salaires.

    Un premier anniversaire plus centré sur l’Oculus Quest que le Rift S

    Dans son annonce, Oculus a bien plus parlé du casque autonome Quest que de son autre produit. Parmi les promesses pour ce premier anniversaire, les possesseurs du premier peuvent donc espérer jusqu’à 100 millions $ en réductions de toutes sortes sur les contenus. De plus, le hand tracking sans contrôleurs débarque enfin officiellement sur l’appareil. La fonctionnalité quitte donc la phase bêta pour s’intégrer aux jeux et applications.

    L’Oculus Link est l’une des clés du succès de l’Oculus Quest, capable de prendre en charge des titres auparavant exclusifs au Rift tel que Stormland. Depuis son lancement, Link a continuellement bénéficié d’améliorations diverses, notamment la prise en charge d’un nombre croissant de câbles.

    Il reste à espérer qu’à mesure que le 21 mai approche, on en entendra plus sur l’Oculus Rift S, complètement éclipsé par le Quest depuis leur lancement. Bien évidemment, restez sur notre site pour découvrir les dernières promotions et annonces centrées sur cet anniversaire.

    Cet article Les promotions pour l’anniversaire des Oculus Quest et Rift S débutent ce 21 mai a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    ADAF 2020 – Call for Entries

    Par : Marco Savo

    DEADLINE: 1 June 2020

    The 16th international festival for digital arts of Greece, Athens Digital Arts Festival (ADAF) is evolving and launching an ONLINE version.

    Since the new era is here the international festival for digital arts in Greece, Athens Digital Arts Festival has decided that its 16th edition titled Technotribalism, will also be presented online.

    ADAF ONLINE | Technotribalism will take place from the beginning of July till September and will be accessible to everyone through the internet.

    Under this framework all audiovisual artists will be able to submit applications till the 1st of June, developing the Technotribalism idea to an online version.

    The audiovisual event will host artworks from Video Art, Animation, VR (360 video), Performances, Web Art, Games, Digital Image, talks, workshops, ADAF Kids for Children & their Parents and Festivals of the world that are eligible to be presented digitally.

    READ MORE AND APPLY

    The post ADAF 2020 – Call for Entries appeared first on Audiovisualcity.

    Ajouter de l’haptique au casque pour contrer la nausée en VR

    Par : Gwendal P
    walking vibe VR

    Une équipe de chercheurs a mis au point un système pour améliorer la locomotion en réalité virtuelle. WalkingVibe ajoute de l’haptique au casque pour atténuer l’effet de mal des transports souvent lié à la VR. 

    La réalité virtuelle ne plaît pas à tout le monde. Outre le fait d’avoir un écran collé au visage, c’est surtout la nausée que cela provoque qui empêche certaines personnes d’y adhérer. En effet, le cerveau n’aime pas recevoir des informations contradictoires. Ainsi, il existe plusieurs techniques de déplacement en VR qui conviennent plus ou moins selon les personnes qui les utilisent. L’une des plus courantes est le « smooth locomotion » (ou déplacement fluide). Au contraire de la téléportation, cette méthode permet une transition continue, plus réelle, à la manière des jeux à la première personne non VR. Sauf qu’elle n’a pas que des adeptes et peut rapidement chambouler l’estomac.

    C’est pourquoi une équipe de chercheurs a mis au point un système pour réduire la gêne occasionnée par le déplacement en réalité virtuelle. WalkingVibe ajoute de l’haptique directement sur le casque. Cela permet de procurer à l’utilisateur des sensations synchronisées avec ses mouvements dans le monde virtuel. Testé sur 240 personnes, il en a été conclu que ce système parvient à diminuer l’effet de mal des transports de manière significative. En outre, il améliore l’immersion.

    Vers la fin du mal des transports en VR

    Ces tests ont été effectués avec des casques HTC Vive Pro Eye. Dessus, de petits moteurs qui vibrent y ont été fixés. Ceux-ci sont en contact direct avec le crâne. Ils produisent une vibration à chaque pas afin de simuler la sensation de la marche. Les 240 participants se sont alors déplacés dans trois environnements différents créés pour l’occasion. Plusieurs configurations ont été testées, faisant intervenir plus ou moins de paramètres. À noter que ces personnes étaient toutes assises et immobiles. De plus, elles ne décidaient pas des mouvements, mais suivaient un parcours établi au préalable. 

    Si les chercheurs continuent leurs tests et obtiennent à nouveau des résultats positifs, l’on pourrait alors voir ce système intégré à de futurs casques VR. Le système à l’avantage de ne pas être encombrant en plaçant deux petits moteurs derrière les oreilles. Et si la sensation de nausée disparaît complètement de la réalité virtuelle, elle aura alors fait un grand pas vers une possible adoption plus large. 

    Cet article Ajouter de l’haptique au casque pour contrer la nausée en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    La Fièvre au Soleil : Marie Deboissy met en scène un désir estival

    Par : Shadows

    Nous finissons notre couverture de la promotion 2019 de l’Atelier de Sèvres (ASA) avec La Fièvre au Soleil, court-métrage réalisé par Marie Deboissy.

    Dans un camping d’habitués de la côté landaise, Oscar, 17 ans, passe son été aux côté de sa mère et de Marianne, une femme de trente ans son aînée. Cet été, un désir ardent émerge chez Oscar pour Marianne.

    L’article La Fièvre au Soleil : Marie Deboissy met en scène un désir estival est apparu en premier sur 3DVF.

    Sony fait breveter un système de reconnaissance du visage pour casque VR

    Par : Gwendal P
    sony face tracking patent

    Sony a mis au point un système de reconnaissance du visage pour la réalité virtuelle. Il donnerait aux avatars une apparence photoréaliste pour toujours plus d’immersion.

    L’organisme américain qui étudie les brevets vient d’en accorder un à Sony. Celui-ci s’intitule « intégration d’une option de suivi du visage pour les utilisateurs de réalité virtuelle dans un environnement VR ». Ainsi, via des caméras disposées sur sa face inférieure, le casque détecte les mouvements de la bouche et les expressions du visage. Cela devrait permettre de les reproduire sur les avatars d’un espace social virtuel. Cet avatar correspondrait alors à une représentation fidèle de la personne. Ainsi, lorsqu’un groupe de joueurs ou d’amis se retrouvent dans la réalité virtuelle, ils peuvent se voir parler, rire, sourire, s’étonner ou s’énerver.

    Le brevet mentionne aussi une fonction de suivi du regard. Là encore, elle permettra de reproduire le mouvement des yeux en VR. Tous ces aspects devraient apporter un sentiment de réalisme accru lors des interactions entre personnes en réalité virtuelle. Or, celles-ci devraient devenir plus courantes dans un monde post-coronavirus.

    Pour la prochaine génération de casques ou celle d’encore après ?

    Le système mis au point par Sony reproduit l’intégralité du visage alors que seuls les yeux et la bouche sont capturés. En effet, une partie importante comprenant le nez, les pommettes, et les arcades sourcilières est masquée par le casque. Le fabricant japonais évoque ainsi plusieurs techniques dans son brevet pour contourner ce problème. Dans l’ensemble, elles tentent de repérer la position du nez par des capteurs de proximité. Mais aussi sa taille en déterminant l’espace qu’il occupe dans la partie du casque prévue à cet effet.

    Les ingénieurs de Sony ne sont pas les premiers à explorer la reconnaissance faciale pour recréer des avatars photoréalistes. L’an dernier, Facebook déjà avait publié quelques vidéos montrant les possibilités d’un tel système. Le résultat était plutôt impressionnant. Rien ne dit cependant que cette technologie sera présente dès la prochaine génération de casques comme le PSVR 2. Ce brevet pourrait même ne jamais être utilisé dans un produit pour le grand public. Si c’était néanmoins le cas, il est certain que l’expérience sociale en réalité virtuelle en profiterait grandement.

    Cet article Sony fait breveter un système de reconnaissance du visage pour casque VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Star Burglar : un cambriolage futuriste signé Claire Launay

    Par : Shadows

    Claire Launay présente Star Burglar, son court de fin d’études à l’Atelier de Sèvres. Un film riche en rebondissements qui mêle science-fiction, déguisements, gadgets et course-poursuite. Un cocktail efficace.

    Une jeune lieutenant de police est déterminée à coincer le cambrioleur de renom Star Burglar. Elle est aidée par son jeune frère, Oscar. Tous les deux embarquent sur le yacht spatial où doit avoir lieu le prochain larcin du célèbre voleur.

    L’article Star Burglar : un cambriolage futuriste signé Claire Launay est apparu en premier sur 3DVF.

    Du finger tracking pour le PlayStation Move 2

    Par : Gwendal P
    ps move 2 proto

    Sony présente un prototype d’accessoire qui pourrait préfigurer le PlayStation Move 2. Celui-ci disposerait d’un suivi des doigts aux capacités impressionnantes.

    Une équipe de chercheurs de Sony a publié un article scientifique sur le développement d’un accessoire qui permet le suivi des doigts. Les deux noms en tête de cet article sont Kazuyuki Arimatsu et Hideki Mori, tous deux travaillant pour Sony Interactive Entertainment. C’est la branche du fabricant japonais spécialement dédiée à tout ce qui concerne leur console PlayStation. Ainsi, il est fort probable que ce document préfigure la prochaine génération de contrôleurs VR, à savoir le PlayStation Move 2.

    La vidéo qui accompagne l’article montre les capacités du prototype de cet accessoire. Le moins que l’on puisse dire est que c’est impressionnant. Pour l’instant, l’objet prend la forme d’une poignée attachée à un socle. Il est capable de détecter avec précision le mouvement de chaque doigt. En effet, les capteurs reconnaissent lorsque les doigts serrent ou relâchent, un par un ou tous à la fois. Or, l’utilisation de l’accessoire seul permet un tel résultat. Aucune caméra externe n’est impliquée dans l’expérience.

    Sony se concentre sur l’haptique et le tracking

    Comme on peut le voir dans la vidéo, le suivi des doigts fonctionne dans plusieurs situations différentes. Les chercheurs montrent donc que des mains mouillées, ou qui transpirent ne posent pas de problème. C’est également le cas lorsque quelqu’un ne porte aucun accessoire, comme une montre ou des bagues, ou en est au contraire truffé. En revanche, ils ont repéré quelques failles qui subsistent. Par exemple le pouce et l’index qui n’arrivent pas à se toucher ou les doigts qui ne sont pas croisés.

    Si rien n’a cependant été confirmé, il est malgré tout permis de croire que le finger tracking fera partie intégrante des fonctionnalités du PSVR 2. Cela fait maintenant plus d’un an que Sony travaille à la prochaine génération de son module de réalité virtuelle. Le constructeur japonais présente régulièrement de nouveaux brevets dans le domaine de l’haptique et du suivi. Ce sont là les points majeurs sur lesquels il se concentre.

    Si Sony n’hésite pas à communiquer sur ses progrès en matière de VR, le fabricant se garde bien de donner une approximation de sa mise à disposition pour le grand public. Il a toutefois été confirmé que le PSVR 2 n’arriverait pas en même temps que la PS5, mais plus tard. Espérons que cela ne soit pas beaucoup plus tard.

    Cet article Du finger tracking pour le PlayStation Move 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    ❌