Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 16 août 2019Vos flux RSS

Facebook travaille sur des gants haptiques évolués à retour de force pour la VR

Par Pierrick LABBE
Facebook gants haptiques retour de force brevet

Plusieurs brevets accordés à Facebook au cours de l’année écoulée, révèlent à quel point le géant des réseaux sociaux veut vraiment réussir à percer dans le domaine des gants haptiques à retour de force.

Difficile de ne pas s’emballer face à la perspective de gants haptiques pour la réalité virtuelle. Et si on pouvait vraiment avoir l’impression de toucher ce que l’on voit dans notre casque ? Il s’agit d’un vrai objectif pour de nombreux acteurs de la réalité virtuelle, dont le géant américain propriétaire d’Oculus.

Des gants haptiques avec retour de force bientôt ?

Quand on parle de gants haptiques, cela concerne en général, des petits moteurs vibrants dans les doigts. Cependant, des gants haptiques à retour de force pourraient par exemple bloquer le déploiement de vos doigts face à une surface dure. On savait déjà que Facebook nourrissait des ambitions dans le domaine des gants haptiques mais ces brevets montrent que les équipes de Mark Zuckerberg veulent aller plus loin. Au total, ce sont trois brevets qui présentent une technologie évoluée dans le domaine.

Le premier brevet Facebook concerne des fluides dans le gant qui permettraient d’ajuster la pression et ainsi d’interdire potentiellement un mouvement. Le second concerne la simulation de la rigidité des objets virtuels avec retour de force, grâce à un ensemble de plaques, les gants pourraient simuler la résistance de l’objet touché dans la réalité virtuelle. Le troisième concerne une alternative aux fluides avec des pneumatiques pour fournir une véritable résistance sous les doigts. Cette dernière peut potentiellement générer plus de pression. Notez que Facebook avait déjà créé un bracelet haptique.

Cet article Facebook travaille sur des gants haptiques évolués à retour de force pour la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

GameForce organise un tournoi VR Beat Saber et Onward en Belgique

Par Bastien L
gameforce tournoi vr

Dans le cadre du salon GameForce, un premier championnat de réalité virtuelle va s’organiser en Belgique. Les participants pourront s’affronter sur les jeux VR Onward et Beat Saber pour se départager un Prize Pool de 2000 euros…

Pour la sixième année consécutive, la GameForce prendra place en Belgique en octobre 2019 à Mechelen. Cette année encore, cet événement sera l’occasion de découvrir des jeux AAA, de rencontrer des développeurs indépendants, d’admirer les meilleurs cosplays, et de faire le plein de produits dérivés tirés de jeux vidéo populaires.

Pour la première fois, GameForce et RAVEN organisent également un championnat de réalité virtuelle dans le cadre de l’événement. Les joueurs pourront s’affronter sur les jeux Beat Saber et Onward, et le prize pool s’élève à 2000 euros.

GameForce organise le premier championnat VR de Belgique

Pour rappel, Onward est un FPS tactique lancé en novembre 2017 par Downpour Interactive. Il s’agit de l’un des jeux VR multijoueurs les plus populaires, et on le retrouve dans la plupart des tournois eSport VR tels que la VR Master League ou la VR League.

Alors que les parties Onward opposent généralement deux équipes de cinq joueurs, GameForce a choisi de faire s’affronter des équipes de trois joueurs seulement. Le vainqueur du tournoi recevra 850 euros, le second 400 euros, et le troisième 250 euros.

De son côté, Beat Saber est disponible depuis le 1er mai 2018 et bien souvent considéré comme le meilleur jeu en réalité virtuelle de par son aspect fun et facile à prendre en main. D’ailleurs, tout un chacun peut venir tenter de se qualifier lors des quatre événements de qualification pour espérer décrocher une place pour la grande finale… le vainqueur recevra 350 euros, le second 100 euros, et le troisième 50 euros.

Les épreuves de qualification se dérouleront dans quatre villes belges différentes. La première aura lieu au Westland Shopping d’Anderlecht le 31 août 2019, la seconde au Shopping Ghent South de Ghent le 7 septembre 2019, la troisième au Woluwe Shopping Center de Sint-Lambrechts-Woluwe le 14 septembre 2019, et la dernière le 21 septembre 2019 au Anspach Shopping de Bruxelles.

Les équipes qui souhaitent participer au tournoi Onward sont invitées à s’inscrire à cette adresse. Pour Beat Saber, les inscriptions ne sont pas obligatoires, mais recommandées. Les vainqueurs des qualifications recevront une invitation pour la finale, qui prendra place le 6 octobre 2019 au Nekkerhal de Mechelen durant la GameForce.

Cet article GameForce organise un tournoi VR Beat Saber et Onward en Belgique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Fly, une nouvelle expérience en réalité virtuelle pour s’envoler

Par Pierrick LABBE
Fly expérience en réalité virtuelle vol

C’est un concept pour le moins étrange qui a été dévoilé à Londres, dans la galerie Saatchi pour ce mois d’août. On vous présente Fly, le vol nouvelle génération en réalité virtuelle.

Cette création de Charlotte Mikkelborg propose une approche très particulière avec un équipement installé dans un gigantesque œuf étrange, et deux positions différentes à utiliser au cours de l’expérience. Petit tour d’horizon de cette expérience en réalité virtuelle peu banale.

Direction la Toscane pour trouver Fly

Cette expérience vous propose donc d’enfiler un HTC Vive et de vous retrouver dans les champs de Toscane en Italie, à côté de… Leonardo Da Vinci tout simplement. Cependant, vous réaliserez rapidement que vous n’avez pas les pieds sur Terre sinon les ailes dans le ciel, puisque vous êtes dans la « peau d’un oiseau », survolant le génial inventeur. Ceux qui ont pu tester Eagle Flight d’Ubisoft noteront la référence, mais cette expérience va plus loin avec des petits détails qui permettent de compléter le sentiment d’immersion, d’intégration dans l’espace. Vous pouvez ainsi détourner le regard, battre des bras pour vous envoler plus haut…

Un ventilateur vous donne l’impression de la brise sur votre visage. Même les odeurs sont au rendez-vous d’une expérience qui ne délaisse pas l’aspect visuel. Plus avant vous pourrez commander l’avion des frères Wright, découvrant toute leur ingéniosité et regretterez de devoir vous poser. Fly vous le garantit, les dernières inventions, plus modernes vous paraîtront bien moins bluffantes, trop technologiques et moins immersives. Mais l’ensemble fournit tout de même une incroyable sensation d‘ailleurs.

Cet article Fly, une nouvelle expérience en réalité virtuelle pour s’envoler a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le Samsung Galaxy Note 10 ne sera pas compatible avec le Gear VR

Par Bastien L
samsung galaxy note 10 gear vr

Le nouveau Samsung Galaxy Note 10 ne sera pas compatible avec le casque Gear VR. Une décision qui semble marquer la fin de l’ère des casques VR pour smartphones type Cardboard…

Lancé en novembre 2015, le Samsung Gear VR fut l’un des premiers casques de réalité virtuelle grand public disponibles sur le marché. Cependant, avec l’essor des casques autonomes comme l’Oculus Quest, son avenir semble de plus en plus compromis.

Rappelons que la dernière version de l’appareil date de 2017. Depuis lors, le casque VR pour smartphone n’a pas été mis à jour par Samsung. Les Galaxy S10 lancés en février 2019 sont compatibles, mais uniquement par le biais d’un adaptateur. Il en va de même pour le Galaxy Note 9 de 2018. De plus, même si le casque a toujours une page sur la boutique en ligne de Samsung, il semblerait qu’il ne soit plus possible de l’y commander.

Samsung renonce au Gear VR face à l’essor des casques autonomes type Oculus Quest

I just got confirmation from @Samsung. No version of the #Note10 is compatible with the GearVR. Not a huge loss tbh. Standalone is where it’s at. #VR

— Anshel Sag (@anshelsag) 7 août 2019

Lors de la présentation du Galaxy Note 10, le 7 août 2019, Samsung n’a pas mentionné le Gear VR une seule fois. Aujourd’hui, l’analyste Anshel Sag annonce avoir reçu la confirmation officielle que le Note 10 ne sera pas compatible avec le Gear VR. On ignore si un adaptateur permettra d’utiliser le casque, ou si Samsung a bel et bien décidé d’abandonner ce produit.

Dans les deux cas de figure, cette décision de Samsung semble marquer la fin de l’ère des casques VR pour smartphones. Face aux casques autonomes que l’Oculus Quest ou le HTC Vive Focus, ces appareils ne sont plus suffisamment confortables, pratiques ou performants. En mai 2019, Google annonçait d’ailleurs que son smartphone Pixel 3a ne serait pas compatible avec la plateforme Daydream VR. L’époque des casques VR mobiles type Cardboard paraît donc bel et bien révolue

Cet article Le Samsung Galaxy Note 10 ne sera pas compatible avec le Gear VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Easter Egg : Nintendo avait révélé depuis longtemps son kit Lab VR

Par Pierrick LABBE
NintendoLab VR révélé depuis longtemps

C’est un petit easter egg très bien senti de la part de Nintendo. Alors que le lancement officiel de Nintendo Lab VR n’a eu lieu que très récemment, cela fait en fait un an et demi qu’on aurait pu le savoir. 

L’information était bien entendu passée inaperçue jusque-là. Et elle serait sans doute restée inconnue pendant encore un certain temps. Cependant, le malicieux directeur du Nintendo Lab, Tsubasa Sakaguchi vient de le révéler dans une vidéo il y a quelques jours.

Le Lab VR révélé aux origines du kit de Nintendo

Pour ceux qui n’auraient pas encore mis la main sur Nintendo Lab VR, c’est un boîtier en mode “do it yourself” qui vous permet de jouer à de nouveaux jeux en réalité virtuelle avec la dernière console Nintendo. A l’heure de parler de ses origines, il a expliqué que dès le lancement initial, Nintendo faisait déjà des recherches préliminaires dans le domaine de la réalité virtuelle. Il avait même prévu à l’époque que la réalité virtuelle serait un jour au programme.

Comme nous, vous pensez peut-être que c’est facile de dire ça avec le recul, de s’affirmer comme un visionnaire du Lab VR. Cependant, il a une preuve, avec la première vidéo d’annonce du Labo. Rendez-vous à la 1 : 58 dans la vidéo ci-dessus. Il s’agit du périphérique désormais bien connu de ceux qui se sont lancés sur la version VR du Labo de Nintendo. Tout le monde était passé à côté ou presque. Et pourtant, il était déjà là dès les premiers pas. De quoi confirmer sa version ! Comme quoi Nintendo sait se montrer aussi malicieux en plaçant aussi des Easter Eggs dans ses vidéos.

Cet article Easter Egg : Nintendo avait révélé depuis longtemps son kit Lab VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

No Man’s Sky: Beyound possède enfin une date de sortie !

Par Pierrick LABBE
No Man's Sky: Beyound

No Man’s Sky: Beyond qui proposera donc un support intégral pour le jeu en réalité virtuelle sera lancé officiellement à partir du 14 août prochain. Les joueurs sont déjà impatients !

C’est dans moins de deux semaines que l’on pourra donc enfin découvrir ce jeu en réalité virtuelle particulièrement attendu. A la fois une éternité et une goutte d’eau par rapport à l’attente complète.

No Man’s Sky: Beyound pour voyagez dans l’espace en réalité virtuelle

Vous allez donc pouvoir enfiler votre casque de réalité virtuelle, vous mettre aux commandes de votre vaisseau spatial et commencer à explorer l’espace, une galaxie après l’autre. Si vous préférez garder les pieds au sol, il sera aussi possible d’explorer des planètes dans tous les coins. No Man’s Sky: Beyond décliné en VR avait été annoncé en début d’année, avec de nouvelles fonctions pour le jeu online. Pour l’instant, il manque encore des éléments concrets sur d’autres éléments de l’évolution du jeu. Sans aucun doute, de nouvelles informations devraient désormais être dévoilées dans les prochaines semaines.

Cette annonce n’est pas vraiment une surprise puisque le jeu vient d’être noté par ESRB et Sean Murray qui a aussi annoncé être impressionné par l’amplitude du jeu. En théorie, pour ceux qui ne le connaissent pas, No Man’s Sky: Beyond propose une expérience illimitée ou presque, avec des milliards de planètes, générées aléatoirement. Vous pouvez passer votre temps à ne rien faire ou bien terraformer des planètes et construire des bâtiments. Vous pouvez aussi tenter de rejoindre le cœur de l’univers… A vous de choisir !

Cet article No Man’s Sky: Beyound possède enfin une date de sortie ! a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les jeux en VR et la cybersécurité : quels sont les risques liés à la réalité virtuelle ?

Par Gwendal Pérétié
homme avec casque VR et grosse barre rouge au milieu

Le développement de la réalité virtuelle permet aux joueurs de découvrir de nouvelles expériences grâce à une immersion séduisante. Or, ces jeux VR évoquent des risques réels concernant la cybercriminalité. Quelles sont ces menaces et que peuvent-elles provoquer ? À l’instar de VPN, quelles solutions sont recommandées pour maximiser la protection des gamers ? Ce résumé répondra à ces questions. 

La réalité virtuelle et son marché prometteur

Autrefois rêvée par les passionnés de jeux vidéo ou de produits high-tech, la réalité virtuelle a progressivement fait son apparition dans le monde vidéoludique. Certes, certains équipements furent commercialisés dans les années 90 (notamment le Jaguar VR). Néanmoins, ces premiers modèles étaient inaccessibles pour une majorité de gamers malgré des réactions positives. Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter cet article publié sur le site Lemonde.fr.   

Depuis, les technologies n’ont cessé d’évoluer. La popularisation du système de financement participatif fut une opportunité immanquable pour Oculus VR, une société en quête de moyens pour concevoir un équipement prometteur : l’Occulus Rift. En 2012, le projet séduit rapidement les internautes via la plateforme KickStarter. Quatre ans plus tard, le casque est proposé aux gamers et fans de high-tech. Le succès est alors immédiat. Sans surprise, ce phénomène attisa la curiosité des autres constructeurs… Le marché de la VR devient alors très prometteur.

Des casques VR toujours plus performants

De nos jours, de multiples modèles de casques VR sont commercialisés en fonction des moyens et préférences des gamers. 

Les joueurs sur console peuvent ainsi découvrir des expériences addictives grâce au Playstation VR (uniquement compatible sur Playstation 4). Malgré ses performances limitées en termes d’affichage, cet équipement jouit d’une conception satisfaisante depuis un tarif très abordable. La détection des accessoires Playstation Move est également un atout non négligeable. Une version améliorée sobrement appelée « PS VR version 2 » est disponible depuis 2017.

Les gamers équipés d’un ordinateur adapté peuvent également découvrir l’immersion procurée par la réalité virtuelle. Deux solutions populaires sont disponibles :

  • L’indémodable Oculus Rift (compatible avec de nombreux jeux et applications diverses)
  • L’HTC Vive, une alternative parfaitement adaptée à la ludothèque de Steam

Plus chers et techniquement moins limités, de nouveaux modèles sont également commercialisés par ces 2 constructeurs (L’Oculus Rift S et le HTC Vive Pro). 

Que risquent les joueurs lors d’une partie de jeu en réalité virtuelle ?

Une « mine d’or » pour les pirates

D’après une majorité de joueurs, l’utilisation d’un casque VR pour le gaming n’évoque pas de risques supplémentaires concernant la cybercriminalité. Pourtant, ces équipements propres à la réalité virtuelle intègrent de multiples fonctionnalités telles que :

  • La détection vocale via un micro 
  • La fonction « gyroscope »
  • L’utilisation complémentaire d’une caméra (afin d’analyser les mouvements d’un Playstation Move, par exemple)

Si ces caractéristiques sont essentielles pour s’adonner à des expériences VR, celles-ci soulèvent également une question évidente : est-il possible qu’un hacker puisse prélever les informations analysées depuis un casque de réalité virtuelle ? La réponse est oui.

Afin de fonctionner, un casque VR doit inévitablement communiquer avec un appareil compatible (ordinateur ou console de jeux vidéo). Ce processus est semblable aux systèmes employés par l’ensemble des IoT (objets ou équipements connectés). Or, le transfert de données entre ces 2 équipements est volontairement non crypté afin d’assurer une vitesse de traitement optimale. Ainsi, une intrusion réalisée via un PC, Mac ou une Playstation 4 peut donc provoquer une fuite de données personnelles. 

« Big Brother vous regarde »

Outre les risques concernant le hacking, une polémique inquiétante fait référence à la confidentialité des utilisateurs de casques VR. En effet, un message caché fut constaté dans certains prototypes de l’Oculus Rift de Facebook. Celui-ci mentionnait la phrase « Big Brother is watching you » traduisible par « Big Brother vous regarde ». Évidemment, ce détail a rapidement soulevé des questions relatives au respect de la vie privée. Cet article disponible sur le site Auchan.fr résume parfaitement ce fait divers.

De même, la stratégie de Facebook concernant le rachat de la société Oculus VR enflamme régulièrement des débats pertinents. S’agit-il d’un choix relatif à une technologie prometteuse ou tout simplement d’une méthode complémentaire pour « profiler » les internautes ? L’anonymat devient naturellement un sujet essentiel pour les adeptes de la réalité virtuelle.  

Comment se protéger efficacement ?

Contrairement à un smartphone ou un ordinateur, il est impossible de désactiver les fonctionnalités d’un casque VR. En effet, l’absence du gyroscope, d’une caméra ou d’un micro ne permettra pas d’utiliser votre équipement. Toutefois, la modification des informations de connexion est une solution efficace pour maximiser votre sécurité, mais également votre anonymat. Pour y parvenir, l’installation d’un VPN est indispensable.

L’efficacité des VPN

Un VPN (traduisible par réseau privé virtuel) est un outil bien moins complexe qu’il n’y parait. Brièvement, cette solution est conçue pour faire face aux tentatives de hacking tout en maximisant l’anonymat. Pour cela, 3 fonctionnalités sont employées :

  • L’absence de géolocalisation grâce à un réseau intermédiaire (sélectionné en fonction d’une situation géographique)
  • L’activation d’un protocole de cryptage de données
  • L’utilisation d’un DNS afin de rendre « invisible » une adresse IP

D’autres avantages non négligeables pour les gamers

Certes, l’anonymat et la protection contre les tentatives de hacking sont 2 caractéristiques essentielles pour les adeptes de la VR. Cependant, d’autres avantages non négligeables sont accessibles lors de l’utilisation d’un VPN.

L’absence de géolocalisation, par exemple, permet d’accéder au catalogue de chaque plateforme de téléchargement (qu’elle soit européenne, américaine ou japonaise). Un joueur français pourra donc découvrir certains jeux temporairement indisponibles depuis des tarifs attrayants.

Enfin, les risques relatifs aux attaques DDoS perpétrées par certains « mauvais joueurs » deviendront anecdotiques grâce au masque de l’adresse IP (aucune identification ne pourra être réalisée). 

En conclusion

Les inquiétudes recensées auprès des joueurs passionnés de VR sont légitimes. Les menaces liées à la cybercriminalité et le profilage non consenti des utilisateurs ne peuvent être négligés. L’installation d’un VPN permettra aux gamers de maximiser leur confidentialité tout en se protégeant des tentatives de hacking.

Cet article Les jeux en VR et la cybersécurité : quels sont les risques liés à la réalité virtuelle ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Concrete Genie aura deux modes PS VR : trailer de ce jeu magnifique

Par Pierrick LABBE
Concrete Genie

Concrete Genie est un jeu prévu sur écran plat sur PS 4. Le jeu plein de poésie et de couleurs aura droit à deux modes PlayStation VR à sa sortie le 9 octobre. Découverte du trailer.

Tous les jeux ne se prêtent pas à la réalité virtuelle. D’autres, bien trop complexes, ne peuvent pas être adaptés à la VR du fait des limitations techniques imposées par les casques de réalité virtuelle. Pourtant, lorsqu’un jeu magnifique développé pour les écrans plats en 2D peut aussi être adapté à la VR, il serait dommage de s’en priver. C’est ce qu’à du penser le studio PixelOpus pour ce jeu et a donc décidé de proposer deux modes PlayStation VR gratuits dès sa sortie. Découverte de ce jeu magique et intrigant dans ce premier trailer ci-dessous.

Concrete Genie aura 2 modes PlayStation VR

Concrete Genie est un peu un ovni dans le monde des jeux-vidéo. Vous incarnerez le personnage de Ash, un adolescent qui vit dans une ville portuaire quasi abandonnée, polluée et dans laquelle sévissent une bande malfaisante qui a dérobé et éparpillé vos dessins. Grâce à un pinceau magique que vous découvrez, vous pouvez peindre les murs grisâtres de la ville pour faire disparaitre pollution et graffitis.

Vous pouvez aussi dessiner des monstres sur les murs qui vous aideront dans votre aventure pour retrouver vos dessins éparpillés aux quatre coins de la ville. Vous devrez, pour cela, remplir des objectifs. La sortie de Concrete Genie est prévue le 9 octobre prochain mais il est déjà possible de le précommander. Deux modes réalité virtuelle seront disponibles gratuitement pour les possesseurs d’un PlayStation VR.

Cet article Concrete Genie aura deux modes PS VR : trailer de ce jeu magnifique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Cloud désormais disponible pour le Quest, le Go et le Gear VR

Par Pierrick LABBE
Oculus Cloud

Les utilisateurs de Quest, Go et de Gear VR pourront désormais profiter du système de sauvegarde Oculus Cloud qui n’était disponible que pour le Rift et le Rift S sur PC.

Dès 2016, la filiale de Facebook lançait son système de sauvegarde Cloud pour son unique casque de réalité virtuelle de l’époque, le Rift. Ce système permet d’enregistrer une partie en cours, les données d’un jeu ou d’une application dans le Cloud et de pouvoir reprendre depuis n’importe quel autre PC. Une solution intéressante mais qui n’était pas compatible avec les casques VR sortis depuis du fait des différences techniques qui existent entre ces casques. Ce n’est désormais plus le cas comme nous vous l’annoncions déjà en mai dernier.

Oculus Cloud désormais disponible pour les autres casques

Le kit de développement logiciel (SDK) du Store d’Oculus vient d’ajouter une prise en charge des sauvegardes Cloud sur Oculus Quest, Oculus Go et Samsung Gear VR. Ce SDK est appelé Cloud Storage V2. Concrètement, avec cette nouvelle version Oculus Cloud, les utilisateurs pourront sauvegarder leurs données de jeu ou d’application et les reprendre depuis un autre casque ou le même. Ces sauvegardes persistent même si l’utilisateur désinstalle le jeu ou l’application ou qu’il réinitialise son casque. Une bonne nouvelle pour ceux qui rencontrent des problèmes techniques.

L’API prend en charge 100 fichiers par utilisateur et par application, chaque fichier pouvant contenir jusqu’à 10 Mo. Théoriquement, cela signifie qu’un développeur peut économiser jusqu’à 1 Go par utilisateur, mais cela semble peu probable en pratique. Cependant, Oculus Cloud reste dépendant du bon vouloir des développeurs. En effet, cette prise en charge de sauvegarde dans le Cloud ne sera active que si les développeurs incluent la nouvelle API dans leurs applications. Amélioration notable par rapport à l’ancienne version est que le Store indiquera, via une petite icône si le système de sauvegarde Cloud est disponible.

Cet article Oculus Cloud désormais disponible pour le Quest, le Go et le Gear VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

« Wolfenstein : Cyberpilot » est le jeu qui devrait déjà être sur votre PS VR

Par Pierrick LABBE
« Wolfenstein : Cyberpilot »

Lancé le 26 juillet dernier, ce jeu inscrit la franchise dans une nouvelle génération. Il s’agit là d’une suite / histoire complémentaire de Wolfenstein : Youngblood.  On fait les présentations de ce jeu qui s’annonce déja comme un incontournable.

Vous aimez tuer des nazis ? Et si vous le faisiez à Paris en réalité virtuelle ? C’est ce que vous propose de faire ce jeu en VR qui constitue la première occurrence de la franchise dans le domaine de la réalité virtuelle.

Wolfenstein saute le pas de la réalité virtuelle

Dinga Bakaba, directeur du jeu chez Arkane Lyon, s’est confiée sur les avantages de décliner l’univers de Wolfenstein dans le monde de la réalité virtuelle. L’objectif a notamment été de donner une nouvelle dimension à l’expérience. On apprend ainsi que l’envie de lancer un vrai jeu « nous a poussés à commencer à intégrer des concepts et des éléments d’histoires nouveaux et uniques ». Le jeu a donc du s’adapter aux spécificités de la réalité virtuelle, avec une vraie expérience de tir à la première personne.

Avec « Wolfenstein : Cyberpilot », vous vous retrouvez donc aux manettes d’un robot, devenant un « cyberpilote. « Vous êtes assis dans un “poste de piratage” rétro-futuriste et vous prenez les commandes de machines de guerre télécommandées pour griller, électrocuter, dépecer et parfois simplement tirer sur des nazis dans une mise en abyme, une sorte de “VR dans la VR” ». Il est aussi cependant possible d’avoir une approche plus calme de temps en temps, notamment afin de réparer et pirater des machines en tout genre. Le jeu est disponible sur PlayStation VR dès aujourd’hui.

Cet article « Wolfenstein : Cyberpilot » est le jeu qui devrait déjà être sur votre PS VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Beat Saber étend encore un peu sa gamme musicale

Par Pierrick LABBE
Beat Saber

Dans le jeu Beat Saber, la musique est essentielle. Autant dire que les joueurs peuvent se réjouir avec l’ajout de musiques de la chanteuse Camellia sur toutes les plateformes.

C’est Beat Games qui s’est chargé d’annoncer la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux. De nouvelles maps, de nouvelles chansons, l’idéal pour faire durer le plaisir sur son très bon jeu qui permet de se défouler.

Beat Saber se réjouit de l’ajout

Nous vous l’avions déjà annoncé, Beat Saber vient d’ajouter 3 nouvelles chansons gratuites à son répertoire. Camellia n’est pas forcément l’artiste la plus connue en France, mais au Japon et aux Etats-Unis elle a acquis une réputation avec des chansons qui sont selon Beat Games « vraiment très connues à l’intérieur des communautés de jeu basée sur le rythme et par nos joueurs ». Les chansons sont ajoutées en accès libre pour tous les joueurs sur toutes les plateformes. Cependant, les bonnes choses ne s’arrêtent pas là si on en croit l’annonce de Beat Games, en effet le jeu a annoncé des nouvelles cartes sur des chansons déjà existantes dans le mode « One Saber ».

(^ヮ^)/ Camelliaが来ます! (^ ω ^ *)

We're officially bringing 3 tracks by Camellia to Beat Saber! Go get the latest update NOW and play tracks by one of the most beloved artists in our community. @cametek

Crystallized
Cycle Hit
WHAT THE CAT!? pic.twitter.com/yN8duXMOLh

— Beat Saber (@BeatSaber) July 25, 2019

Une composante là aussi essentielle pour faire durer le plaisir chez les fans de Beat Saber. A noter que ces derniers temps, Beat Games avait annoncé à ses joueurs qu’ils auraient un important défi à affronter qu’ils allaient apprécier, et il semble que cela soit « Cycle Hit ». Une démonstration en mode Expert+ a été dévoilée et autant vous prévenir, cela va vraiment très vite. Beat Games a aussi offert les chansons de Imagine Dragons récemment.

Cet article Beat Saber étend encore un peu sa gamme musicale a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

BigScreen va bientôt être compatible avec presque tous les casques de réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
BigScreen PlayStation VR

BigScreen, l’application sociale en réalité virtuelle va bientôt se lancer sur le PS VR. Le plan dont la date n’est pas encore arrêtée permettrait d’achever son maillage des équipements VR.

Ce sera une configuration unique ou presque, mais rendue essentielle par le fonctionnement même de l’application. Cela en fera probablement la seule application de réalité virtuelle compatible avec tous les équipements principaux.

BigScreen : retrouvez (tous) vos amis

C’est en train de devenir un défi pour beaucoup d’utilisateurs. Alors qu’il existe encore un nombre conséquent de casques en réalité virtuelle, les usages transversaux sont encore trop rares. Comment se retrouver entre amis ? On trouve bien sûr Rec Room, qui compte beaucoup de fans mais n’est pas compatible Oculus Go ou Samsung Gear VR. VR Chat constitue une autre option, mais en plus des deux modèles précédents, n’est pas compatible avec le PlayStation VR. Ne parlons même pas des applications sociales Oculus qui ne sont pas compatibles avec tous les casques de la marque !

C’est donc de BigScreen que pourrait arriver la solution alors que l’application est déjà compatible avec tous les casques sauf un : le PlayStation VR. Cependant,  l’entreprise vient d’annoncer que c’était désormais prévu. Une nouvelle qui devrait plaire aux utilisateurs et aussi lui garantir une place de choix sur de nombreux casques (à noter que le presque défunt Daydream n’est toutefois pas compatible).  Côté timing, Big Screen parle de la fin de l’année 2019 ou, au plus tard, début 2020, il va donc falloir être encore un peu patient pour pouvoir profiter de l’application sur le PS VR.

Cet article BigScreen va bientôt être compatible avec presque tous les casques de réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Firefox Reality sur Oculus Quest protège vos données de tracking VR

Par Bastien L
firefox reality oculus quest

Firefox Reality est désormais disponible sur Oculus Quest. De plus, une nouvelle fonctionnalité permet de protéger vos données personnelles générées par les caméras de tracking du casque VR de Facebook…

Ce n’est un secret pour personne : Facebook est friand de données personnelles, et la collecte ainsi que le partage de ces informations sont au coeur de son modèle économique. Pour mettre la main sur ces précieuses ” data “, l’entreprise américaine ne recule devant rien. La semaine dernière, la firme a d’ailleurs écopé d’une amende record de 5 milliards de dollars par la FTC suite à l’affaire Cambridge Analytica et aux autres scandales dont elle a fait l’objet.

De fait, même si Facebook a promis de ne pas collecter et de ne pas exploiter les données capturées par les caméras de tracking de l’Oculus Quest, il est devenu difficile de faire aveuglément confiance à Mark Zuckerberg et ses complices.

Dans ce contexte, la fondation Mozilla vient tout juste de lancer son navigateur web VR, Firefox Reality, sur Oculus Quest. Si vous ne le connaissez pas encore, sachez que ce web browser permet de naviguer sur la toile sur des fenêtres virtuelles au sein de la VR. De plus, les contenus en réalité virtuelle tels que les vidéos à 360 degrés ou les applications WebVR sont pris en charge.

Firefox Reality protège vos données personnelles des caméras de l’Oculus Quest

Le navigateur Firefox Reality était déjà disponible sur la plupart des casques VR, et HTC l’a même choisi comme navigateur par défaut pour ses appareils. Cependant, si cet outil s’avère réellement intéressant pour l’Oculus Quest, c’est grâce à sa nouvelle fonctionnalité ” Enhanced Tracking Protection “.

Comme vous le savez peut-être, la protection de la confidentialité et des données personnelles est une priorité pour la fondation Mozilla depuis ses débuts. C’est la raison pour laquelle cette nouvelle fonctionnalité va permettre de protéger vos données dans la VR.

Les données capturées par les caméras de tracking du Quest seront automatiquement protégées. Ainsi, les applications et sites web ne seront plus en mesure d’enregistrer et d’analyser votre comportement dans la réalité virtuelle.

Pour le futur, Mozilla annonce aussi des fonctionnalités de navigation multi-fenêtres, de synchronisation de marque-pages et la prise en charge de langages supplémentaires. Une version du Firefox Reality pour la réalité augmentée est aussi en développement. Nous vous recommandons donc chaudement d’utiliser ce navigateur pour surfer sur le web dans la VR

Cet article Firefox Reality sur Oculus Quest protège vos données de tracking VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

SIGGRAPH 2019 : notre résumé de la seconde journée

Par Shadows

Après une première journée bien remplie, le SIGGRAPH se poursuit.

Couacs et déceptions

Nous avons entamé les hostilités par un tour de l’Experience Hall, espace centré sur les contenus immersifs. Une visite intéressante, même si certains exposants ont été quelque peu pris de cours lors de l’arrivée des médias.

Place ensuite au forum éducation, un évènement au cours duquel nous espérions notamment trouver des conseils pour les jeunes artistes ; une grande partie de l’évènement s’est malheureusement avéré être répétitive.

Dernière déception de cette matinée : la présentation autour du rigging organisée par Animal Logic a attiré bien plus de monde que prévu. Résultat, de nombreuses personnes ont été refoulées… Et nous en faisions partie. Les mécontentements étaient visibles dans le hall, et nous regretterons de notre côté ce choix d’une salle sous-dimensionnée.

Bien entendu, des soucis de ce type font partie de tout festival, et les mauvaises surprises ne sont jamais totalement évitables.

Chaos Group
Chaos Group

Unreal Engine sort les grands moyens

Après avoir fait quelques interviews (dont nous vous reparlerons évidemment très bientôt), nous avons filé chez Epic Games et la conférence Unreal Engine. L’entreprise avait vu les choses en grand : le somptueux Orpheum Theatre de Los Angeles avait été réservé pour l’occasion.

Sur scène, même volonté de mettre en avant l’entreprise : CEO, CTO, directeur artistique sont venus présenter le moteur avant d’enchaîner avec différents partenaires (The Third Flood, Stargate, Digital Domain, Disney Imagineering) qui n’ont pas manquer de saluer l’impact du temps réel et les mérites d’Unreal Engine.

Un bref aperçu de l’ambiance

Point d’orgue de cette conférence : la présence de Jon Favreau. Le réalisateur a lui aussi mis en avant le moteur de jeu, en s’appuyant sur des projets cinéma tels que Le Roi Lion.

Rencontres et soirées

Après ce show, nous avons fait un tour dans les différentes soirées organisées sur place, comme celle de NVIDIA qui proposait notamment des contenus en réalité virtuelle. L’occasion également de croiser artistes mais aussi entreprises et associations (Paris ACM SIGGRAPH, Isotropix…).

L’article SIGGRAPH 2019 : notre résumé de la seconde journée est apparu en premier sur 3DVF.

Mode multi-joueurs, Mécaraignée, danse, ce qui a été abandonné dans Astro Bot

Par Pierrick LABBE
Astro Bot multi-joueurs abandonné

Voici tout ce qui a été abandonné dans le célèbre jeu en réalité virtuelle Astro Bot : Rescue Mission. Des ratés, une trop grosse ambition ou des ajustements nécessaires ont conduit à couper large.

Lors de la création d’un nouveau jeu vidéo c’est inévitable, une partie du travail finit à la poubelle. C’est particulièrement vrai lorsque le jeu est particulièrement ambitieux et novateur et plus encore s’il s’agit d’un jeu en réalité virtuelle. Entre excès d’optimisme, idées qui ne fonctionnent pas en pratique, difficultés techniques ou limitations matérielle, de nombreux éléments peuvent être abandonnés durant le développement. Exemple concret avec le jeu développé par Japan Studio (Asobi! Team) dont l’un des développeurs s’est confié via un article sur le blog PlayStation.

Ce qui a été abandonné dans Astro Bot Rescue Mission

Astro Bot Rescue Mission était prévu, à l’origine, avec un mode multi-joueurs. L’équipe de développeurs avait déjà travaillé sur un tel mode et pensait pouvoir offrir l’opportunité à 3 autres joueurs de partager l’espace de jeu et d’interagir sur une TV avec le joueur portant le casque de réalité virtuelle. Cependant, les niveaux pour le mode multi-joueurs donnaient une désagréable sensation de vide et d’espaces trop vaste. L’équipe s’est aussi rendu compte, après plusieurs mois, qu’ils délaissaient le mode VR pour le mode multi-joueurs sur TV. Aussi, la décision a été prise d’abandonner le mode multi-joueurs et de se focaliser sur le mode solo en réalité virtuelle. Une décision difficile à prendre mais qui s’est révélée payante.

Des pas de danse en cas d’inactivité abandonnés eux-aussi. L’équipe d’Astro Bot avait prévu que le personnage fasse quelques pas de danse et une petite animation sympa lorsque le joueur était inactif. Des animations variées et un style musical étaient nécessaires pour cela. Finalement, le groupe a jugé que cela était trop ambitieux pour un mode que peu de personnes aurait vu.

D’autres modifications apportées durant le développement

Autre élément abandonné, la « Mécaraignée ». Ce monstre cracheur de feu devait être éliminé en lui coupant les pattes puis en lui donnant un coup fatal. Cependant, gérer le personnage sur 3, 2 puis une patte tout en gérant les distances s’est révélé très compliqué. Aussi, la « Mécaraignée » a été abandonnée au profit du « Bambou ».

Enfin, l’équipe ayant développé Astro Bot a confessé avoir du remanier différents niveaux pour des raisons différentes. Prenant l’exemple du niveau « Canyon », les développeurs ont ainsi indiqué avoir du couper la dernière partie car le niveau était jugé bien trop long. La partie coupée a été remaniée et incorporé au niveau « Volcan ».

De nombreux changements donc entre l’idée de départ et le résultat final. C’est le lot de tous les jeux-vidéos, surtout ceux qui sont particulièrement novateurs. Des décisions parfois difficiles à prendre et qui peuvent laisser des regrets et un sentiment de gâchis pour un travail réalisé mais laissé à la poubelle. Cependant le résultat final prouve que ces abandons étaient nécessaires puisque Astro Bot Rescue Mission est un jeu particulièrement réussi qui a connu un gros succès commercial et obtenu des prix.

Cet article Mode multi-joueurs, Mécaraignée, danse, ce qui a été abandonné dans Astro Bot a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

De nouvelles chansons gratuites pour Beat Saber dans les prochains jours

Par Pierrick LABBE
beat saber nouvelles chansons gratuites

De nouvelles chansons gratuites devraient débarquer cette semaine sur Beat Saber si l’on en croit un tweet publié par le compte officiel du jeu rythmique star en réalité virtuelle.

Le jeu rythmique Beat Saber est une véritable bonne surprise. Il ne cesse de truster les premières places des ventes de jeux en réalité virtuelle depuis sa sortie il y a plusieurs mois. Les raisons du succès sont variables. Certains y trouvent un jeu terriblement addictif, d’autres un moyen de faire des efforts de manière amusantes, d’autres encore adorent les défis proposés et surtout tout le monde adore le concept de devoir découper des cubes avec des sabres laser en rythme avec des musiques. Justement, le répertoire de musiques gratuites devrait s’étoffer dans les prochains jours.

Beat Saber : de nouvelles chansons gratuites

C’est via un simple tweet publié par le compte officiel des développeurs de Beat Saber que l’on apprend la sortie prochaine de nouvelles musiques gratuites pour le jeu en réalité virtuelle. Le tweet indique : « Nous testons actuellement nos prochaines chansons gratuites et si tout se passe bien, nous les publierons la semaine prochaine ! ». Publié samedi dernier, le tweet laisse donc présager une sortie à la fin de la semaine voir au début de la semaine prochaine.

Taquins, les développeurs ont aussi placé une photo rigolote d’un chat précisant qu’il y avait un rapport avec les nouvelles chansons gratuites sans pour autant livrer d’autres indices. Vous pouvez donc déjà commencer vos suppositions concernant le nouveau lot de musiques qui seront ajoutées au jeu. Réponse dans les prochains jours… Notez que récemment une version à 360 degrés du jeu Beat Saber avait aussi été présentée.

Cet article De nouvelles chansons gratuites pour Beat Saber dans les prochains jours a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Kingdom Hearts VR : une deuxième partie met Hercule à l’honneur

Par Bastien L
kingdom hearts vr 2

La seconde partie de Kingdom Hearts VR sera disponible sur PSVR à partir du 25 juillet 2019. Les joueurs pourront notamment s’aventurer dans le Colisée Olympique du film Hercule…

Fans de Kingdom Hearts, réjouissez-vous ! Disney, Square Enix et PlayStation annoncent le lancement de la seconde partie de l’expérience VR sur le PSVR de Sony.

Pour rappel, Kingdom Hearts : VR Experience est sorti sur PSVR au début de l’année 2019. Malheureusement, l’expérience était incomplète et plusieurs niveaux étaient manquants. Les joueurs avaient donc dû rester sur leur faim et prendre leur mal en patience.

Ce n’était que partie remise ! La deuxième partie de l’expérience sera disponible sur le PSVR le 25 juillet 2019. Elle mettra le film Hercule à l’honneur, avec notamment l’introduction du Colisée Olympique. Pour l’heure, on ignore toutefois combien de scénarios seront ajoutés par cette seconde partie.

Kingdom Hearts VR : une seconde partie compatible avec les PlayStation Move

Relive unforgettable moments in the second part of Kingdom Hearts: VR Experience, coming to #PSVR for free on July 25 pic.twitter.com/OHQYyOMOyy

— PlayStation (@PlayStation) 19 juillet 2019

Le jeu sera compatible avec les contrôleurs à détection de mouvement PlayStation Move, et les joueurs pourront donc s’en donner à coeur joie pour terrasser les ennemis à grands coups d’épée.

L’aventure devrait donc se révéler un cran plus immersive, par rapport au premier volet qui s’apparentait davantage à un musée virtuel pour les nostalgiques qu’à un véritable jeu vidéo.

La deuxième partie de Kingdom Hearts VR pour PSVR sera disponible sur le PlayStation Store à partir du 25 juillet 2019. Tout comme la première partie, elle sera proposée gratuitement et vous n’avez donc aucune excuse pour vous en priver (à moins d’être allergique à l’univers de Disney).

Cet article Kingdom Hearts VR : une deuxième partie met Hercule à l’honneur a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Valve Index domine les ventes sur Steam aux Etats-Unis

Par Pierrick LABBE
Valve Index ventes Steam

Vrai succès pour le Valve Index qui domine la liste des meilleures ventes sur la plateforme Steam. Une information qui reste toutefois à prendre avec des pincettes. Explications…

Le grand public s’attend souvent à trouver uniquement des jeux sur Steam. Cependant, on y trouve aussi des documentaires, des expériences et… des équipements. De quoi donner une sacré visibilité au casque de réalité virtuelle maison.

Valve Index : un classement basé sur les revenus

Le nouveau casque de réalité virtuelle surpasse actuellement au classement Prey Digital Deluxe ou Banner Saga Trilogy. On le trouve même aux deux premières places du classement, avec le Kit VR en première position ainsi que le casque avec les contrôleurs en seconde position. Alors bien sûr, on peut y voir une incarnation du succès du casque. Cependant, le classement de Steam est à aborder avec prudence alors qu’il est réalisé par rapport à l’argent généré pas par rapport aux ventes unitaires réalisées. Quand on sait que le premier pack est vendu à 1.079 euros et le second à 799 euros, cela joue forcément sur les positions.

En comparaison, les suivants au classement, Prey et Banner Saga Trilogy sont respectivement vendus à 8 et 24 € (avec des réductions). A noter que le casque seul ne semble lui pas apparaître dans les premiers résultats du classement. Ces ventes ne concernent toutefois que les Etats-Unis. Impossible de ne pas être curieux sur les chiffres réels de vente, mais nous ne savons pas si ce sera un jour le cas. Pour rappel, les chiffres de vente du HTC Vive par exemple, n’avaient jamais été publiés.

Cet article Valve Index domine les ventes sur Steam aux Etats-Unis a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La correction du bug de flash statique de l’Oculus Rift S arrive « bientôt »

Par Pierrick LABBE
Bug flash statique Oculus Rift S

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de l’Oculus Rift S qui font face au problème du flash statique. Le problème devrait bientôt être réglé grâce à une mise à jour logicielle.

Le dernier casque VR câblé d’Oculus n’aura pas vraiment été un long fleuve tranquille. Entre les problèmes de tracking et ceux liés au son, certains ont aussi eu le droit à ce flash statique avec leur appareil. Gênant pour un dispositif censé être à la pointe de technologie.

Flash statique sur le Rift S : un problème depuis le lancement

Ce problème est connu depuis le mois de mai dernier, lors du lancement de l’Oculus Rift S. Parfois, le casque de réalité virtuelle montre un schéma statique qui pourrait ressembler à ce qu’on a parfois sur une vielle télévision analogique tournée sur la mauvaise fréquence. Cela ne durait que quelques courts instants, mais restait problématique, notamment pour le sentiment d’immersion. Selon Facebook, cela ne concernait que quelques utilisateurs et c’est sans doute pour cette raison que ce n’était pas une priorité immédiate.

Cependant, sur les forums utilisateurs, on peut voir qu’un nombre conséquent de consommateurs semblent touchés. Bonne nouvelle, contrairement à ce que certains craignaient, un rappel des équipements n’est pas nécessaire. Une mise à jour du logiciel devrait régler le problème. Ce sera la 4e du genre déployée par Facebook depuis la sortie du casque. Avant cela Facebook a déjà augmenté la qualité de la vidéo, du son et bien sûr du tracking. Il y a encore d’autres problèmes sur la liste…

Cet article La correction du bug de flash statique de l’Oculus Rift S arrive « bientôt » a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Blood & Truth, le jeu AAA sur PlayStation VR, offre une démo jouable

Par Gaetan R
Blood & Truth démo

Sony veut faire tester Blood and Truth, son AAA en VR. Une démo jouable est disponible depuis le 18 juillet 2019 sur le PS Store.

Blood and Truth reste l’un des jeux exclusivifs du PS VR les plus côtés du moment. Ce shooter hollywoodien vous met dans la peau de Felix Scott Ryan, un soldat des forces spéciales. À travers différents niveaux se déroulant dans le Londres des bas fonds, vous cherchez à “sauver votre famille des griffes d’un empire impitoyable”, précise la fiche du jeu. Phase de tir à couvert, rail shooter, saut dans le vide, infiltration… clairement le titre veut vous faire vivre le grand frisson. Les développeurs de London Studio ont tout misé sur une approche cinématographique tout comme il l’avait déjà fait avec The London Heist, le jeu de braquage en VR. L’immersion fournie par les PS Move vous donne la sensation de vivre l’action.

Essayez le gameplay de Blood and Truth

Blood and Truth est clairement une bonne expérience, mais Sony souhaiterait la rendre plus populaire qu’elle ne l’est. Il y a deux jours, la firme japonaise a annoncé la sortie d’une démo afin que les possesseurs du PS VR se fassent un avis. Les joueurs pourront s’infiltrer dans une base ennemie, engager le feu sur un toit et prendre part à une course-poursuite. La routine quoi. Le studio voulait donner un aperçu de “belle tranche de gameplay”.

Disponible depuis le jeudi 18 juillet, la démo de Blood and Truth doit, sans aucun doute, se finir rapidement. Pour rappel, le jeu se termine en quatre heures environ. London Studio promet des extras “amusants” accessibles le 25 juillet par le biais d’une mise à jour. Ce “petit” AAA en VR coûte la bagatelle de 39,99 euros sur le PS Store et 30,99 euros en version boîte sur Amazon.

Cet article Blood & Truth, le jeu AAA sur PlayStation VR, offre une démo jouable a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’effrayant Rise of Insanity sort sur PlayStation VR

Par Gaetan R
rise of insanity

Le thriller horrifique Rise of Insanity sort sur Playstation VR, un peu plus d’un an après la version PC.

La réalité virtuelle et l’effroi font souvent très bien la paire. Le thriller psychologique Rise of Insanity était sortie sur PC en mars dernier sur PC, après une période d’accès anticipé. Le jeu à la première personne a bénéficie de retours globalement positifs, comme on peut le constater sur Steam. Les passionnés de VR saluent notamment son histoire marquante et une très bonne immersion.

Le studio de développement indépendant Red Limb Studio a manifestement réussi son coup parce qu’il vient de le porter sur Playstation VR.

Rise of Insanity : une histoire réussie

Le deuxième titre des développeurs fait appel à des références comme Silent Hill, Shining ou encore l’Exorciste. Dans les États-Unis des années 1970, le docteur Stephen Dowell, un psychiatre renommé doit gérer un patient difficile. Il souffre de multiples symptômes contraires. Dans un même temps, la vie du médecin est voilée de mystères.

Quel sort terrible est arrivé à sa femme et à son enfant ? Le nouveau patient, sur qui il teste un traitement expérimental, est-il responsable de ce qui s’est passé ? Qui est à blâmer ?”, voilà comment Red Limb Studio pose les enjeux de Rise of Insanity dans la description Steam.

Vous allez devoir résoudre des énigmes, explorer des environnements effrayants et sûrement sursauter de temps à un autre. Jump scares obligent.

Prix en hausse et incompatibilité avec les PS Move

À noter que Rise of Insanity sur Playstation VR est à réserver aux anglophones. Les voix sont dans la langue de Shakespeare, mais nous, Français, n’avons pas de chance avec les sous-titres. En effet, ceux-ci sont déjà disponibles en allemand, russe, coréen, chinois traditionnel et simplifié, portugais, polonais, espagnol et italien.

Par ailleurs, le jeu n’est pas compatible avec les Playstation Move, tout comme la version PC ne fonctionne pas avec les Oculus Touch ou les manettes HTC Vive.

Enfin, le développeur vous fait payer le coût du portage. Cette version PS VR coûte 14,99 euros contre 9,99 euros pour la version PC. Le prix à payer pour vivre une expérience flippante.

Cet article L’effrayant Rise of Insanity sort sur PlayStation VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Amazon Prime Day : les meilleures offres pour PSVR

Par Jason Filankembo
Amazon Prime Day

Les Amazon Prime Day sont souvent l’occasion de réaliser de belles économies. Le PSVR se met au diapason de ces réductions avec de jolies offres que nous vous présentons ici.

Depuis 2015, Amazon propose chaque année des offres flash particulièrement intéressantes réservées à ses abonnés Prime. Celles-ci permettent de profiter de réductions importantes sur un large choix de produits. C’est donc le 15 et le 16 juillet uniquement que vous pourrez vous ruer sur le site marchand pour ne pas rater les meilleurs deals. Le PSVR de Sony ainsi que certains de ses meilleurs jeux ne dérogent pas à la règle…

Amazon Prime Day : Playstation VR + Caméra + VR Worlds à 199,90 €

Mois après mois, le Playstation VR est de plus en plus accessible. Après des baisses de prix successives, le casque de réalité virtuelle est passé sous les barres de 300€. Grâce à l’offre Amazon Prime Day, c’est maintenant à seulement 200€ que vous pourrez vous procurer l’appareil. Le pack est disponible à 100€ de moins lors de ces Amazon Prime Day. Le jeu VR Worlds propose un panel d’expériences variées. C’est une excellente porte d’entrée pour les néophytes de la réalité virtuelle. Une vraie bonne affaire, mais notez que les PS Move ne sont malheureusement pas inclus.

Playstation VR Méga Pack : Caméra + VR Worlds (Digital) + Skyrim + Doom + WipEout + Astro Bot à 249,90 €

Encore une belle économie de 100€ grâce à ce deal. Le pack passe de 399€ à 299€ lors de ces Amazon Prime Day. C’est le même que le précédent, à la différence majeure qu’il embarque quatre jeux en plus et non des moindres : Skyrim, Doom, WipEout et Astro Bot. Encore une fois, il faudra vous procurer les PS Move séparément.

Amazon Prime Day : Moss à 17,90€

C’est l’un des tout meilleurs jeux en réalité virtuelle qui connaît une réduction. Moss, le jeu unanimement salué par la critique voit son prix passer de 29,99€ à 17,90€ lors de ces Amazon Prime Day. Une superbe occasion de profiter d’une aventure enchanteresse et brillamment construite au côté de Quill, la craquante petite souris et héroïne du jeu.

Resident Evil 7 Gold Edition à 26,90€

23€ d’économie. Voilà une magnifique offre pour l’édition Gold de Resident Evil 7. Si les familles sanguinaires et les entités démoniaques ne vous font pas peur, c’est sûrement le moment de sauter sur l’occasion. Le premier Resident Evil à la première personne est aussi le seul (pour le moment) à être jouable en VR.

Grâce à ces Amazon Prime Day, vous pourrez prolonger l’horreur grâce aux DLC qui accompagnent le jeu principal. Magnifiquement angoissant, diablement immersif et terriblement prenant, Resident Evil 7 en VR propose une aventure à la qualité rarement égalée à ce jour.

Pour profiter de ces Amazon Prime Day, vous devrez être abonné au service Amazon Prime du site marchand. Il vous est possible de profiter du service pendant 30 jours gratuitement et sans engagement. Ensuite, le service est facturé 5,99€ par mois ou 49,99€ par an. Prime permet de bénéficier de la livraison en un jour ouvré ou le soir même, du service de SVOD Prime Vidéo, d’Amazon Music ou encore des jeux et DLC offerts sur Twitch Prime.

Cet article Amazon Prime Day : les meilleures offres pour PSVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La VR de Facebook est condamnée à l’échec, selon le fondateur d’Oculus

Par Bastien L
facebook vr échec oculus

La réalité virtuelle de Facebook est condamnée à l’échec, car il n’existe pas réellement de demande pour les casques VR dédiés au gaming. C’est ce qu’affirme Jack McCauley, l’un des six co-fondateurs d’Oculus qui a quitté l’entreprise fin 2015…

En 2017, lors de la conférence Oculus Connect, Mark Zuckerberg annonçait son intention d’attirer un milliard de personnes dans la réalité virtuelle. Pour y parvenir, depuis le rachat d’Oculus en 2014, Facebook ne lésine pas sur les investissements, la recherche et le lancement de nouveaux produits toujours plus aboutis tels que les nouveaux casques Oculus Rift S et Oculus Quest. Des partenariats avec Ubisoft et d’autres grands studios de jeu vidéo seraient d’ailleurs en préparation.

Malheureusement, il se pourrait que tous ces efforts soient vains. C’est du moins l’avis de Jack McCauley, l’un des six co-fondateurs d’Oculus. Auparavant, ce vétéran de l’industrie du gaming a travaillé sur Guitar Hero chez Activision, sur la Xbox 360 de Microsoft, et chez Electronic Arts.

Selon lui, la réalité virtuelle telle que Facebook l’envisage est condamnée à l’échec. Pour cause, la firme américaine cherche à positionner ses appareils comme des consoles de jeu. Or, McCauley estime qu’il n’existe pas réellement de marché pour de tels produits.

A ses yeux, la plupart des gens préfèrent jouer aux jeux vidéo sur un écran 2D entouré par leurs amis. Même s’il reconnaît que revêtir un casque VR procure une sensation d’émerveillement lié à la découverte, il ” ne sait pas quelle application VR pourrait retenir les joueurs pendant plus de six heures comme un jeu PC ou console ” en tenant compte de la fatigue oculaire et de sensations de nausée que peut procurer l’immersion…

Les casques VR de Facebook ne peuvent rivaliser avec les consoles de jeu

Même lorsqu’il travaillait pour Oculus, avant de se retirer en novembre 2015, McCauley avoue qu’il pensait que les gens ne se promèneraient pas en public avec un casque VR. Il se souvient d’ailleurs que les ventes des produits sur lesquels il a travaillé étaient plutôt décevantes.

L‘Oculus DK1 de 2013 s’était vendu à 70 000 unités, et le DK2 de 2014 à 150 000. Depuis lors, les ventes se sont nettement améliorées. Selon les analystes, Facebook a vendu 547 000 Oculus Rift en 2018 et l’Oculus Quest disponible depuis mai 2019 s’est déjà vendu à 1,1 million d’exemplaires. Un succès qui dépasse d’ailleurs les attentes de l’entreprise américaine.

Cependant, ces chiffres sont encore loin d’arriver à la cheville des ventes de consoles. En comparaison, en 2018, Sony a vendu 17,8 millions de PlayStation 4 et Nintendo 17 millions de Nintendo Switch. Autant dire que l’échelle n’est tout simplement pas la même à l’heure actuelle.

Ainsi, selon Jack McCauley, même si Facebook a les moyens de continuer à investir dans la VR au cours des années à venir, cela pourrait revenir à jeter l’argent par les fenêtres. Il ne s’agit toutefois que d’une opinion, et il faudra patienter quelques années pour vérifier si Facebook atteint son objectif.

Pour l’heure, même si la VR est encore loin de fédérer un milliard de personnes, le succès de l’Oculus Quest est clairement encourageant. La réalité virtuelle corrige peu à peu ses faiblesses, et la multiplication du contenu de qualité pourrait bel et bien séduire les gamers les plus exigeants…

Cet article La VR de Facebook est condamnée à l’échec, selon le fondateur d’Oculus a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Mediaproxy incorporates Vidrovr search capability into LogServer

Par Page Melia PR

Melbourne, Australia – 15 July 2019 – Mediaproxy, the leading provider of software-based IP broadcast solutions, is expanding the capabilities of its LogServer IP-based logging, monitoring and analysis software through the integration of the Vidrovr enterprise video search platform. Using advanced machine learning techniques, this enables operators to find and check footage using a variety ...

L’Oculus Quest n’est que la fin du premier chapitre de la VR selon Facebook

Par Bastien L
oculus quest chapitre vr

Selon Jon Lax, directeur du design VR / AR chez Facebook, l’Oculus Quest n’est que la fin du premier chapitre de la VR. Découvrez ce que nous réserve le futur de la réalité virtuelle…

Disponible depuis le mois de mai 2019, l’Oculus Quest rencontre un succès phénoménal. Selon un article publié par The Information, les ventes du casque VR autonome dépassent d’ailleurs toutes les prévisions internes de Facebook.

Toutefois, selon un tweet de Jon Lax, directeur du design VR / AR chez Facebook, l’Oculus Quest ” n’est que la fin du premier chapitre de la VR “. Il affirme aussi que ” la suite est là où les choses intéressantes vont vraiment commencer “.

En effet, malgré toutes ses qualités, le Quest n’est pas une véritable révolution par rapport à ce que proposaient le Rift, le Go ou le Rift S. Cet appareil se contente de porter la technologie dans un format autonome tout-en-un. Ainsi, on peut effectivement le percevoir comme une forme d’apothéose de la première génération de casques VR.

I appreciate @fredwilson‘s measured take on building technology over the long haul. Quest is the end of our first chapter of VR. What’s next is where things really get interesting.

— Jon Lax (@jlax) 2 juillet 2019

Le tweet de Jon Lax a été liké par deux autres cadres de Facebook : Andrew Bosworth, le vice-président à la VR / AR, et Maria Fernandez Guajardo, directeur de l’entreprise AR / VR. On peut en déduire que la vision de Lax est partagée par toute la firme.

La question qui se pose à présent est donc de savoir ce que prépare Facebook pour la prochaine génération. Plusieurs offres d’emploi mises en ligne par l’entreprise font référence à un ” produit grand public de prochaine génération apportant des expériences de réalité simulée révolutionnaires “. Cependant, rien de concret n’a été dévoilé jusqu’à présent.

Après l’Oculus Quest, quel futur pour la réalité virtuelle ?

En se penchant un peu sur les précédentes innovations dévoilées par Facebook lors de ses différentes conférences (F8, Oculus Connect), on peut toutefois dégager des pistes. Tout d’abord, lors de la conférence F8 2018, la firme avait dévoilé un prototype de casque appelé ” Half Dome “. Celui-ci repose sur la technologie varifocale, permettant de déplacer mécaniquement l’écran en fonction de l’endroit où porte le regard de l’usager pour ajuster la focale de façon réaliste. Ceci permettrait en plus de réduire le Motion Sickness et d’améliorer la netteté de l’image.

On peut aussi s’attendre à ce que les futurs casques Oculus proposent une fonctionnalité d’Eye Tracking, permettant de suivre le regard de l’utilisateur dans la VR. Ceci permettra d’augmenter le champ de vision, sans pour autant diminuer la définition. Pour cause, le Eye Tracking permet le rendu fovéal. Cela signifie que les images peuvent être rendues en haute définition uniquement là où porte le regard de l’usager, tandis que le reste du champ de vision est affiché en définition plus basse. Les machines pourront donc afficher le contenu en haute définition sur un large champ de vision sans être surmenées.

On sait aussi que Facebook recherche activement des méthodes permettant d’utiliser ses mains et ses doigts dans la VR de façon naturelle, sans avoir besoin de tenir de contrôleurs type Oculus Touch. Les prochains casques Oculus pourraient donc être livrés avec des gants haptiques, ou même offrir un tracking de mouvements sans accessoires…

De la même manière, Facebook envisage de proposer le tracking du corps complet grâce à un capteur externe unique grâce à un modèle de simulation musculaire. La firme travaille aussi sur des avatars photo-réalistes au visage fidèle à l’utilisateur. Pour ce faire, elle compte combiner des caméras infrarouges intégrées au casque avec la technologie de Machine Learning.

Enfin, il est fort probable que les futurs casques Oculus puissent être connectés à un PC sans connexion filaire. Ceci permettrait de profiter des performances des casques pour PC comme le Rift et le Rift S, avec un confort d’utilisation comparable à celui d’un casque autonome comme le Quest. En 2018, le directeur scientifique d’Oculus, Michael Abrash, estimait que les casques VR pour PC seraient sans fil dans le courant de l’année 2021…

Rien ne garantit que ces différentes innovations seront intégrées à la prochaine génération de casques VR, et on ignore d’ailleurs à quelle date cette nouvelle génération débutera. Cependant, il ne fait aucun doute que la réalité virtuelle va continuer à évoluer à pas de géants au fil des années à venir. Le futur s’annonce particulièrement excitant pour les fans de technologies immersives !

Cet article L’Oculus Quest n’est que la fin du premier chapitre de la VR selon Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sairento VR, un jeu de combat samouraï, a débarqué sur PlayStation VR

Par Pierrick LABBE
Sariento VR

Lancé sur Steam VR en early access fin 2016, le jeu Sairento VR débarque désormais sur PlayStation VR. L’occasion de redécouvrir ce jeu de combat samouraï à la première personne.

Le Japon est un pays de contrastes. Mélange de modernité et de traditions ancestrales. En imaginant le Tokyo de 2066, la science-fiction continue d’évoquer ce mélange. Le studio singapourien, Mixed Realms, avait sorti fin 2016 son jeu de combat sur Steam Vr pour les casques Oculus Rift et HTC Vive avant de lancer la version commerciale dans le courant de l’année suivante. Deux ans plus tard, le studio l’a adapté au casque le plus vendu, le PlayStation VR… L’occasion de redécouvrir ce jeu surprenant.

Sariento VR est disponible sur PlayStation VR

Le studio Mixed Realms a ainsi décrit son objectif pour son jeu de combat de samouraï : « Nous avons créé Sairento VR pour rendre hommage à nos fans férus d’action qui souhaitent découvrir les scènes emblématiques du genre ‘bullet-time’ de Matrix, mélangées au chaos du ralenti de la série de jeux Max Payne, tout en tentant d’être aussi dur à cuire que la mariée de Kill Bill ».

Le résultat est un grand jeu de combat qui propose de nombreuses armes. Fidèle à la tradition japonaise, vous pourrez découper vos ennemis au sabre ou les tuer avec un arc. La modernité du japon futuriste vous permet aussi de massacrer avec différents modèles d’armes à feu. Vos ennemis se présentent sous la forme de combattants samouraï ou bien encore de geishas aux intentions mortelles. Sariento VR est disponible dès aujourd’hui en ligne sur le Store PlayStation ou bien encore sous la forme de jeu physique dans les boutiques.

Cet article Sairento VR, un jeu de combat samouraï, a débarqué sur PlayStation VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] PlayStation VR (PSVR) : Le casque de réalité virtuelle pour PS4 de Sony

Par Bastien L
Test Playstation VR Sony PSVR

Le PlayStation (PSVR) est le casque de réalité virtuelle de Sony pour la PS4 (PlayStation 4). Depuis de nombreuses années, les amateurs de jeux vidéos attendaient avec impatience la sortie de cet appareil. En effet, le PlayStation VR, présenté comme une extension de la PlayStation 4, est une solution accessible pour participer à cette révolution technologique qu’est la réalité virtuelle. Voici notre test complet.

Sony aura mis le temps, mais s’est finalement inséré sur le marché de la réalité virtuelle en octobre 2016. L’entreprise est par ailleurs la première à proposer une solution viable en réalité virtuelle pour console de salon. En 2016, l’anciennement dénommé Projet Morpheus n’a cessé de créer la sensation lors des salons et des conventions multiples. Le PlayStation VR est parvenu, par une communication efficace et des licences alléchantes à créer une véritable impatience auprès de la communauté des joueurs console.

Trois années se sont écoulées, et le PSVR s’est imposé comme le casque VR haut de gamme le plus vendu du marché. En mars 2019, Sony annonçait 4,2 millions de ventes pour son appareil. Autant dire que le casque japonais caracole loin devant ses concurrents comme Oculus et HTC Vive.

Alors, comment s’explique ce succès phénoménal ? Quels sont les atouts du PSVR, et quelles sont ses faiblesses ? Ce casque de réalité virtuelle correspond-t-il à vos attentes ? Réponse à travers notre test complet.

Place au test

Nous avons testé pour vous le PS VR, un casque qui prétend rivaliser avec les solutions PC, pour un prix hautement plus abordable. En effet, les autres solutions sont bien plus chères si on prend en compte la puissance de l’ordinateur qu’il vous faudra posséder. Comptez environ 1200€ rien que pour le PC, même si des ordinateurs Rift-ready sont disponibles pour 700€, mais arrivent à peine à faire fonctionner votre Oculus Rift.

Acheter le Playstation VR

Unboxing du PlayStation VR

Nous nous sommes procuré le tant convoité PlayStation VR, avec sa caméra et ses PS Move pour profiter d’une expérience complète. Chacun de ses équipements est accompagné lui-même d’accessoires, que nous allons vous dévoiler dans cette partie. Pour maintenir le suspens, nous vous révélerons le contenu de l’emballage du PlayStation VR en tout dernier lieu.


Commençons par le moins vital au bon fonctionnement de votre PlayStation VR, les PS Move. Même si l’expérience en réalité virtuelle se révèle plus immersive et convaincante lorsque vous en êtes équipés, la plupart des jeux du PS VR peuvent s’en passer. Vous pouvez décider de vous en octroyer deux, ou d’en acheter un pour une somme avoisinant les 25€. Dans tous les cas, vos contrôleurs seront inévitablement accompagnés d’un câble mini USB (à ne pas confondre avec le micro USB traditionnel de la PlayStation 4), d’une dragonne pour l’accrocher à votre poignet ainsi que d’un guide d’utilisation.


Afin d’utiliser votre PlayStation VR, il vous faudra également posséder la PlayStation Camera. Votre casque ne fonctionnera pas sans son aide. En effet, le PlayStation Camera vous sera demandé dès la première configuration de votre PS VR. Elle reconnaît votre position et vos mouvements. Elle vous sera fournie avec son socle et coûte la somme de 59,99€, si vous deviez un jour la remplacer.

La PlayStation Camera n’est pas nativement intégrée au PS VR. Votre casque ne vous sert donc à rien sans cet appareil. Nous trouvons cela dommage, mais sachez qu’un Bundle intégrant la camera et les PS Move devrait faire très rapidement son apparition. Enfin, parlons de l’emballage du PlayStation VR. Pour ne pas surcharger le texte, nous allons vous lister son contenu en style télégraphique :

– Le casque PlayStation VR
– Un câble HDMI
– Un câble USB
– Un adaptateur AC
– Un cordon d’alimentation
– Un câble de connexion du PS VR
– Une paire d’écouteurs stéréo
– Un processeur
– La documentation

Si vous vous dîtes que la présence de tous ces éléments de connectique est inquiétante quant à la sédentarité de la solution proposée par Sony, vous avez raison. Notons également le retour d’un élément qui ravira les nostalgiques : la présence d’un disque de démo contenant plusieurs expériences qui vous permettront de bien vous initier à votre nouveau casque de réalité virtuelle. Autrefois, les disques de démos étaient très à la mode. Les magazines de jeux vidéo proposaient régulièrement des CD annonçant les prochains jeux à sortir. Belle initiative de la part du constructeur donc.

Design du PlayStation VR

Anciennement connu sous le nom de Projet Morpheus, Sony Computer Entertainment a annoncé son casque de réalité virtuelle en 2014. Concurrent direct de l’Oculus Rift et de l’HTC Vive,  le casque de Sony est le premier casque VR destiné aux nouvelles générations de consoles de salon. Le verdict de la rédaction : son design est l’un des meilleurs sur le marché. Il a également le mérite d’être hautement paramétrable, si bien qu’il épouse toutes les formes de crâne. Il ne sera pas question de bandes adhésives ici : on appuie, on place le casque et on lâche. De plus, la flexibilité du casque est très pratique car elle permet non seulement de ne pas ressentir d’inconfort sur le visage, mais aussi de l’étirer pour bloquer toute lumière extérieur qui pourrait venir nuire à l’expérience de l’utilisateur. 

Plus moderne et plus élégant que les précédents prototypes, sa couleur blanche et ses LED bleus se marient parfaitement avec l’ensemble de la gamme du géant japonais. Il se démarque par sa couleur du HTC Vive et de l’Oculus, tout deux vêtus de noir. Au niveau du confort, ce casque de réalité virtuelle surpasse ses concurrents. Très léger, son poids est si bien réparti sur l’ensemble du crâne qu’on en oublie sa présence. Le plastique flexible qui entoure votre oeil à deux avantages : Il n’exerce pas de pression sur votre visage et laisse passer l’air afin de vous rafraîchir durant votre expérience.

Installation du PlayStation VR

Le nombre d’accessoires et de câbles que requière l’installation et l’utilisation du PlayStation VR est saisissant. Les informations textuelles présentes dans le manuel d’installation ne vous seront guère utile, mais Sony à eu la bonne idée de guider l’utilisateur par des schémas et des éléments visuels. Chacun des câbles est numéroté, et ces numéros se retrouvent dans la documentation afin que vous repériez facilement la prise dont il est question. L’installation du PlayStation VR est donc plutôt simple et intuitive, malgré la première sensation que l’on ressent au déballage. Un boîtier servira de relais entre votre PlayStation 4, votre télévision et votre casque. Son utilité principale est de diviser le signal vidéo, afin que vous puissiez également afficher l’image sur votre téléviseur et qu’elle ne soit pas entièrement réquisitionnée par votre casque PS VR.


Pour faire fonctionner correctement, il faudra relier ensemble votre télévision, la PlayStation Camera, le processeur, le câble de connexion du PS VR, et finalement, le PlayStation VR. Même si la manœuvre se trouve être accessible au plus grand nombre, nous aurions préféré une solution moins encombrante que les autres casques de réalité virtuelle. En plus d’être peu esthétique, nous nous imaginons mal apporté notre PlayStation VR chez des amis. Il conviendra donc au joueur de mettre sa créativité à profit en vue d’au moins dissimuler les nombreux branchements que nécessite le PlayStation VR.

Une fois la solution assemblée, le reste est une partie de plaisir. Les mises à jour et téléchargements se font automatiquement et le système assiste complètement le joueur. Après le calibrage de votre PlayStation VR, vous pouvez immédiatement commencer à profiter de ses contenus déjà nombreux. Sachez qu’une télécommande est présente sur le câble du PlayStation VR et vous servira à interagir avec votre casque de réalité virtuelle, afin d’augmenter ou diminuer le son, de couper le micro, ou tout simplement de l’allumer et l’éteindre.

Performances du PlayStation VR

Malgré un prix largement plus accessible que celui des casques haut de gamme, le PlayStation VR démontre des performances surprenantes. Visiblement, Sony a mis les bouchées doubles pour proposer à sa clientèle des expériences en réalité virtuelle de qualité. Nous vous conseillons également d’utiliser le câble HDMI fourni avec votre nouvelle console de salon. En effet, si vous décidez de prendre votre ancien câble HDMI, la PS4 Pro ne sera pas en mesure de dévoiler tout son potentiel.

Graphismes

Les graphismes sont stupéfiants de qualité. Bien entendu, tout dépendra du contenu auquel vous vous adonnerez mais globalement, la résolution d’image est de bonne facture. EVE Valkyrie, déjà présent sur d’autres plateformes comme l’Oculus Rift est tout aussi satisfaisant visuellement sur le PlayStation VR. En effet, considéré par beaucoup comme une vitrine technique de la réalité virtuelle, le jeu est tout aussi beau sur la mouture de Sony. D’autres jeux, comme Batman Arkham VR ou Farpoint, prouvent la qualité du rendu graphique proposé par le PS VR qui servira votre immersion totale et complète.

Jouabilité

Les contrôleurs quant à eux se révèlent également réactifs. Ce n’est pas étonnant étant donné que les PS Move sont présents dans le paysage vidéoludique depuis un long moment. Adapter ses accessoires aboutis à une technologie nouvelle est une réussite totale. Les PS Move sont bien exploités, reconnus sans problème par la console, et procurent au joueur une expérience de jeu qui n’a rien à envier au HTC Vive en ce qui concerne la jouabilité. Qu’ils se transforment en Batarang, en fusil à pompe ou en mains (dans Job Simulator), les mécaniques de jeu sont excellentes et parfaitement adaptées aux PS Move.

Meilleurs jeux PlayStation VR : les jeux exclusifs, le principal atout du PSVR

Avant même la sortie du PSVR, Andrew House de Sony annonçait que plus de 230 développeurs et éditeurs travaillent sur des titres de jeux dont 160 sont confirmés et 50 prévus pour le lancement. Le PlayStation VR a de quoi séduire, mais avec un taux de rafraîchissement d’image de 120Hzune résolution d’image de 1920 x 1080 pixels (soit 960 x 1080 pour chaque œil) combinés avec l’utilisation d‘une console datant de 3 ans, sa réussite peut être compromise.

De fait, le catalogue de jeux est le principal point fort de cet appareil. De ce côté, Sony n’a pas hésité à investir dans un catalogue d’exclusivités de haute qualité. Même si la plupart des expériences proposées sur cette plateforme lors du lancement étaient davantage de l’ordre de la mission annexe ou du mini-jeu Sony n’a plus à rougir face à la concurrence. Le Japonais a su faire des efforts pour prouver encore une fois sa compétence dans le gaming, et offrir à son public des expériences de jeu à la durée de vie satisfaisante. Le PSVR regroupe à la fois les meilleurs jeux disponibles sur Oculus Rift ou HTC Vive, et une sélection d’exclusivités de haute qualité. Voici la liste des meilleurs jeux PS VR

Outre le jeu Playroom VR livré avec le casque, le PlayStation VR a droit à son lot de jeux pour la réalité virtuelle :

Beat Saber : le jeu phénomène a débarqué sur PlayStation VR

Impossible de passer à côté de Beat Saber. Le jeu consistant à découper des cubes avec des sabres laser en rythme de chansons est un véritable phénomène qui a conquis la plupart des gamers en réalité virtuelle. Le jeu a tout de suite rencontré un succès phénoménal et a été adapté sur de nombreuses plateformes, dont le PlayStation VR. A peine lancé, Beat Saber s’est tout de suite imposé dans le top des meilleures ventes de jeux sur PS VR.

Astro Bot Rescue Mission : le jeu de plateforme immanquable

Astro Bot Rescue Mission est LA bonne surprise sur PlayStation VR. Il s’agit d’un jeu de plateforme à la troisième personne en réalité virtuelle. Sans nul doute, il s’agit là d’un jeu AAA. Les graphismes sont très soignés et l’atmosphère du jeu saura vous captiver. Le gameplay est très original et bien pensé. Astro Bot Rescue Mission est pensé aussi bien pour les plus jeunes que les plus grands. Un jeu en réalité virtuelle sur PS VR à ne surtout pas manquer.

Skyrim VR

Skyrim VR, disponible en exclusivité sur PSVR jusqu’à la fin 2018, est sans conteste le meilleur jeu du PSVR à l’heure actuelle. Développé par Bethesda, ce titre est un portage complet du célèbre jeu Skyrim disponible sur consoles et PC depuis 2011. Cette adaptation en réalité virtuelle, très réussie, offre au joueur l’opportunité de se replonger dans le monde de Bordeciel de façon plus immersive que jamais. Même lorsqu’on connaît le jeu, c’est un véritable bonheur de contempler les paysages féériques dans la VR.

Resident Evil 7 VR

Avec Resident Evil 7 VR, Sony domine le marché des jeux d’horreur en VR. Ce titre est tout simplement terrifiant et signe le retour aux sources de la saga Resident Evil. Il ne s’agit pas d’une expérience dérivée, mais d’un portage complet du jeu Resident Evil 7 en réalité virtuelle. La durée de vie est conséquente, l’immersion incroyable, et les graphismes de haute qualité.

Superhot VR

Déjà disponible sur Oculus Rift et HTC Vive, Superhot VR est un jeu de type FPS très original. Dans ce jeu, le temps ne se déroule que quand le joueur bouge. Ainsi, le joueur doit observer attentivement son environnement pour ensuite exécuter tous les ennemis en quelques secondes à l’aide des armes et objets qui l’entourent. Une expérience en son genre.

Arizona Sunshine

Arizona Sunshine est la référence des FPS en VR. Déjà disponible sur Vive, Rift et Windows Mixed Reality, ce jeu propose un mode campagne et un mode survie à 4 joueurs. L’objectif ? Massacrer des zombis en utilisant toutes sortes d’armes à feu dans un futur apocalyptique. Une jouabilité fun, des graphismes très réussis, un scénario mystérieux et des zombis à exploser sont les ingrédients du succès de ce jeu.

Farpoint

Farpoint est le premier jeu PSVR compatible avec le contrôleur Aim. Cet accessoire en forme de fusil permet de décupler la sensation d’immersion dans les FPS. Farpoint en lui-même est un très bon jeu de tir, avec un scénario digne d’un film de science-fiction, des graphismes soignés et une très bonne jouabilité en solo comme en multijoueur.

RIGS Mechanized Combat League

Un jeu de tir à la première personne qui vous propulse dans un univers robotique où les combats d’arènes sont la principale source de divertissement. Ce jeu solo mettra au défi vos aptitudes physiques à travers des séries d’épreuves sportives.

Dans le même genre que le jeu de tir TiTanfall, ce jeu d’action très rapide met au défi les effets secondaires du “mal des transports” que l’on retrouve dans l’utilisation de casque de réalité virtuelle. Bien que la technologie du PlayStation VR supporte les prérequis graphiques, le champ de vision rend difficile la perception des différents événements alentour. Certains utilisateurs se sentiront tout de même barbouillés après leur aventure robotique.

Robinson: The Journey  

Réunir la passion humaine pour les dinosaures dans un jeu vidéo est le choix de Crytek. Dans la peau d’un aventurier perdu sur une planète préhistorique, vous devrez survivre dans un monde hostile. Ce jeu d’action scénarisé tourné vers l’immersion virtuelle est en tête d’affiche des expériences 3D à tester.

Durant l’E3, ce monde ouvert donnait énormément de liberté au joueur, mais l’on regrettait son manque d’interaction. Robinson: The Journey se pose le même challenge que RIGS à savoir de lutter contre le “motion sickness”. De plus, ce jeu très gourmand en ressource va pousser la technologie du PlayStation VR et de la PlayStation 4 à leurs limites. Reste à voir si le résultat sera à la hauteur de nos attentes.

EVE : Valkyrie

Entre dans l’espace dans un univers complexe réservé aux fans de science-fiction. Un jeu stratégique riche en contenu et évolutif où les combats spatiaux et incursions tactiques sont nombreux. L’une des valeurs sûr pour le casque de Sony. EVE Valkyrie vous fait vivre vos rêves d’enfants en vous mettant aux commandes d’un vaisseau spatial.

En main, le jeu est très stable graphiquement. Pas de perte d’image, cette version du jeu sur PlayStation VR offre cependant plus de confort par rapport à ses concurrents. Le mode multijoueurs n’est pas restrictif, les joueurs peuvent jouer ensemble, qu’importe leur support de réalité virtuelle.

Until Dawn: Rush of Blood 

Sept niveaux terrifiants vous attendent dans ce spin off  de la série Until Down orienté jeu de tir d’arcade. Ici, pas de contenu scénarisé, vous êtes équipé de revolvers dans un train fantôme lancé à toute allure. SuperMassiveGames, créateur du jeu d’horreur à succès de la PlayStation 4 se tourne vers la réalité virtuelle en remettant au goût du jour “les rails shooter”. “Une bonne surprise” avouera la majorité des personnes ayant pu tester le jeu durant le Paris Games Week. Les “jumps scared” sont très efficaces en réalité virtuelle.

Le PlayStation VR, compatible avec d’autres plateformes

Nous le savions déjà, Sony compte rendre son casque de réalité virtuelle pleinement compatibles avec les plateformes PC. Mais de manière officieuse, la communauté PS VR est parvenue à déceler une compatibilité avec la plupart des autres plateformes, si tant est qu’elles disposent d’un port HDMI. Ainsi, vous pourrez jouer à vos jeux Xbox One, PC ou Wii U avec votre PS VRVR.

Bien sûr, la fonction VR du casque sera désactivée. Vous pourrez simplement profiter d’un écran géant au sein de votre casque de réalité virtuelle. Mais cette perméabilité du casque de Sony laisse songeur quant aux futures découvertes des développeurs et autres petits génies de l’informatique. L’une d’elle permet déjà aux possesseurs du PS VR d’accéder au catalogue Steam VR autrefois dédié au HTC Vive, soit à une bibliothèque bien plus riche que celle de la nouvelle plateforme de Sony.

Trinus PSVR : jouer aux jeux VR PC SteamVR avec le PSVR

Grâce au logiciel Trinus PSVR, il est possible de jouer aux jeux VR pouc PC disponibles sur la plateforme SteamVR en utilisant un PSVR. Il suffit pour ce faire de connecter le pSVR à un PC au lieu de le brancher à la PS4, et de configurer le logiciel Trinus.

Vous pourrez ensuite profiter du contenu disponible sur Steam VR pour HTC Vive et Oculus Rift depuis votre PSVR. Il est même possible de jouer à des jeux PC classiques en mode cinéma. N’hésitez pas à consulter notre tutoriel complet pour utiliser Trinus PSVR.

La PS4 Pro pour améliorer les performances du PlayStation VR

Développée presque conjointement avec le PS VR, la PS4 Pro, disponible depuis novembre dernier optimise l’expérience de la réalité virtuelle avec le casque VR de Sony. Deux fois plus puissante sur le papier que sa précédente itération, la PS4 Pro permet d’améliorer nettement les performances graphiques des jeux traditionnels via la résolution 4K, mais également celle du PlayStation VR. Voici une liste des jeux PS VR qui seront optimisés avec la PS4 Pro. Pour en savoir davantage sur la nouvelle console de Sony et ses spécificités liées à la réalité virtuelle, vous pouvez également vous rendre sur notre test complet de la PlayStation 4 Pro. 

PSVR 2 vs PSVR 1 : quelles sont les différences ?

En octobre 2017, Sony a lancé une nouvelle version de son casque. Le PSVR CUH-ZVR2 apporte son lot de nouveautés par rapport à la version d’origine, qui n’est désormais plus produite. La disposition des boutons a été changée pour une meilleure ergonomie, des écouteurs sont fournis avec le casque et la prise Jack est située sous le casque et non plus sur le câble.

Le design a également été amélioré. Dernier changement important : le boîtier de processeur est désormais compatible HDR. Ainsi, pour profiter du HDR sur la PS4, les joueurs n’auront plus besoin de débrancher les câbles du boîtier pour les brancher directement à la console.

Le prix du PSVR en baisse depuis septembre 2017

Depuis le mois de septembre 2017, le PlayStation VR a baissé de prix. Le casque VR de Sony pour PS4 est désormais disponible pour un prix de vente conseillé de 350 euros au lieu de 399 euros. Pour 399 euros, le casque est désormais livré avec la PlayStation Camera. Cette décision de Sony fait suite à la baisse de prix des casques Oculus Rift et HTC Vive.

Ce nouveau prix est donc plus attrayant qu’auparavant. Toutefois, face à la baisse de prix des casques Rift et Vive, la question se pose de savoir si le PSVR est toujours aussi intéressant…

PlayStation VR (PSVR) vs Oculus Rift vs HTC Vive : que vaut le casque de Sony face à la concurrence ?

Lors du lancement du PSVR, le positionnement stratégique de Sony était clair. En proposant un casque de réalité virtuelle pour 400 euros (800 en comptant la console et les accessoires nécessaires), le Japonais réduisait fortement le coût d’entrée dans la VR. Face à un Oculus Rift proposé pour 700 euros et un HTC Vive à 900 euros, le choix était vite fait. D’autant que pour utiliser ces casques pour PC, il fallait aussi compter le prix d’achat d’un PC suffisamment performant dépassant la barre des 1000 euros.

Même si l’expérience proposé par le PSVR n’est pas aussi aboutie, réaliste et immersive que celle délivrée par le Rift et le Vive, le prix nettement inférieur lui donnait un avantage incontestable. Toutefois, en un peu plus d’un an, le marché des casques VR a beaucoup changé.

Face à l’Oculus Rift

Depuis l’été 2017, l’Oculus Rift est désormais disponible pour 449 euros avec ses contrôleurs à détection de mouvement Oculus Touch. Le HTC Vive est quant à lui proposé pour 700 euros. Même si le prix du PSVR a lui aussi baissé à 450 euros, l’écart s’est nettement resseré, surtout avec le Rift. Les PC VR-Ready ont eux aussi beaucoup baissé de prix, et l’on peut désormais tabler davantage sur 500 euros que 1000 euros.

Ainsi, désormais, le PSVR ne se distingue plus vraiment par son prix imbattable. Il s’agit davantage d’un concurrent direct de l’Oculus Rift et du HTC Vive. Et en tant que concurrent direct, le PSVR peine à tenir la comparaison. Tout commence avec son écran de définition 960 x 1080 par oeil, contre 1080 x 1200 par oeil pour le Riftet le Vive. La différence ne semble pas énorme sur le papier, mais elle est flagrante une fois dans la VR. Les graphismes sont nettement moins détaillés, et les jeux tendent plus facilement à donner la nausée.

Face au HTC Vive

Au-delà de l’aspect graphique, le PSVR présente d’autres lacunes techniques. Son système de tracking, reposant sur une simple PlayStation Camera, est ridicule lorsque l’on compare aux systèmes de tracking du Rift et du Vive. Ces deux casques proposent aujourd’hui un tracking room-scale à 360 degrés, permettant à l’utilisateur de se déplacer simultanément dans la VR et le monde réel à l’échelle d’une pièce. Sur le Rift et le Vive, les utilisateurs peuvent marcher, tourner sur eux-mêmes, se lever, s’accroupir ou même sauter. Sur PSVR, il est obligatoire de rester statique pour ne pas sortir du champ de la caméra, et il est impossible de se tourner.

Ce tracking limité nuit à l’immersion, et se répercute aussi sur le suivi des contrôleurs PS Move. Les PlayStation Move sortent fréquemment du champ de vision de la caméra, et le joueur en perd le contrôle ce qui peut mener à la défaite pendant un jeu. D’ailleurs, les contrôleurs PlayStation Move en eux-même ne font pas le poids face aux Oculus Touch et aux Vive Wands. Les Touch, tout particulièrement, permettent réellement au joueur d’utiliser ses mains dans la VR de manière intuitive et précise. Avec les PS Move, le joueur a davantage l’impression d’utiliser deux baguettes.

Face à l’Oculus Rift S

Avec la commercialisation de l’Oculus Rift S, il est intéressant de le comparer avec le PlayStation VR. En effet, le nouveau produit d’Oculus est fabriqué par Lenovo. Le constructeur chinois a choisi le même système d’attache que Sony. Sur ce point, les deux produits se valent.

En revanche, selon les consignes d’Oculus, il a opté pour un système sans trackers externes. On gagne ainsi en liberté d’action et en simplicité d’installation. Il suffit de deux câbles pour le mettre en route. Le PS VR nécessite toujours et encore un boîtier supplémentaire en sus de la PS4. Concernant la résolution de l’écran, le casque de Sony ne peut rivaliser. Avec 1280 x 1440 pixels et sa dalle LCD bien calibrée, l’Oculus Rift S réduit au maximum l’effet de grille que l’on ressent habituellement avec les casques VR.

Pour autant, le casque pour PC nécessite une machine qui coûte au moins 700 euros pour fonctionner correctement. A contrario, le PS VR se trouve facilement à 200 euros, tout comme la PS4. Sony conserve la palme du système VR filaire le plus abordable.

Face à l’Oculus Quest

Avec le lancement de l’Oculus Quest, il faut admettre que Facebook est parvenu à donner un coup de vieux au PlayStation VR. Ce casque de réalité virtuelle disponible depuis la fin 2019 présente l’immense avantage d’être ” autonome “.

Cela signifie tout simplement que l’appareil fonctionne sans avoir besoin d’être branché à un PC ou une console. Tous les composants nécessaires à son fonctionnement sont directement embarqués : écran, processeur, GPU, batterie…

Le système de tracking Oculus Insight, quant à lui, est le même que celui de l’Oculus Rift S. Il repose donc sur des caméras embarquées dans la façade du casque, et l’utilisateur n’a donc plus besoin de disposer de capteurs externes dans la pièce pour que ses mouvements soient suivis et retranscrits dans la VR. Le confort, la simplicité d’utilisation, la liberté de mouvement et la sensation d’immersion s’en trouvent considérablement accrus.

De son côté, le PlayStation VR n’a pas évolué depuis 2016. Son système de tracking reposant sur la PS Camera laissait déjà à désirer à l’époque, mais il semble à présent totalement obsolète. Le design et les performances sont également datés, notamment en ce qui concerne la définition de l’écran : 960 x 1080 par oeil, contre 1440 x 1600 par oeil pour le Quest.

A l’heure actuelle, les seuls véritables atouts restant au PlayStation VR sont son prix désormais très abordable, et son catalogue de jeux exclusifs de haute qualité. Néanmoins, il ne fait aucun doute que cet appareil continuera à se vendre notamment du fait du grand nombre de PS4 en circulation.

Quoi qu’il en soit, Sony a largement rentabilisé ce produit. Désormais, le Japonais peut se concentrer sur l’avenir en préparant le futur PSVR 2 pour la PlayStation 5

Les principaux défauts du PSVR

Le PlayStation VR est un casque sympathique, abordable et proposant de nombreux jeux exclusifs de qualité. Cependant, il n’est clairement pas exempt de défauts.

La définition de l’écran est plutôt faible, et cela se ressent dans les jeux qui se révèlent nettement moins beaux que sur Oculus ou HTC Vive. Dans le pire des cas, l’utilisateur peut même être pris d’une sensation de nausée très désagréable.

Dans la plupart des jeux, la maniabilité est par ailleurs très pénible. Les contrôleurs PlayStation Move ne permettent pas une maniabilité aussi précise et intuitive que les contrôleurs Touch d’Oculus ou même les nouveaux Knuckles de Valve. Le fusil PlayStation Aim relève la barre pour les FPS compatibles, mais il n’est compatible qu’avec une poignée de jeux.

Même en faisant abstraction des contrôleurs, le système de tracking reposant sur la PlayStation Camera est lui aussi peu convaincant. L’utilisateur doit impérativement rester dans le champ de vision très étriqué de la caméra, et devra donc rester assis face à elle pendant toute l’expérience. On est loin du système de tracking Oculus Insight du Quest et du Rift S, qui permet à l’utilisateur de se déplacer à 360 degrés sur une large surface sans même avoir besoin de capteurs externes.

Selon la rumeur, Sony prépare d’autres contrôleurs et un nouveau système de tracking pour le PSVR, mais en attendant, il serait faux de dire que l’expérience proposée par ce casque est comparable à celle offerte par le Rift et le Vive. Reste à savoir si Sony pourra se mettre à niveau avec le futur PSVR 2…

PlayStation VR 2 : un regard vers le futur

Selon de nombreuses rumeurs, Sony prépare d’ores et déjà un PlayStation VR 2. Cet appareil sera compatible avec la future PS5, et tirera donc profit de ses performances nettement supérieures à celles de la PS4.

La PlayStation 5 est attendue pour 2020, mais il est probable que le PSVR 2 sorte ultérieurement. Pour rappel, le premier PSVR est sorti trois ans après la PS4.

Ce nouveau casque devrait apporter de nombreuses améliorations majeures. En se fiant aux brevets déposés par Sony au fil des dernières années, on peut s’attendre à un nouveau design, à des caractéristiques techniques similaires aux casques pour PC les plus récents, mais aussi à un fonctionnement sans fil.

De même, de nouveaux contrôleurs et un nouveau système de tracking sont attendus au tournant. Le PlayStation VR 2 pourrait même proposer des fonctionnalités de réalité augmentée en plus de la réalité virtuelle.

Dans l’ensemble, l’expérience proposée devrait donc se révéler plus confortable, plus immersive et plus réaliste. Grâce à l’expérience et aux bénéfices acquis grâce au premier PSVR, Sony à désormais les moyens de frapper très fort avec un second casque repoussant toutes les limites. Cependant, il est difficile de prédire si un casque nécessitant la PS5 pour fonctionner pourra réellement s’imposer sur un marché qui sera alors déjà saturé de casques autonomes…

Notre avis sur le PlayStation VR

Le PlayStation VR est probablement le casque de réalité virtuelle qui va démocratiser la technologie. En effet, Sony possède déjà 40 millions de clients potentiels équipés de PlayStation 4. La solution offerte par Sony, qui vous coûtera, si vous vous débrouillez bien, moins de 800 euros est très séduisante. Une résolution graphique de bonne facture, une jouabilité maîtrisée de la part du constructeur et des licences séduisantes créeront très certainement la sensation dans les mois à venir. Le PlayStation VR, sorti le 13 octobre 2016, propose un prix de vente conseillé de 399€ (350 euros depuis septembre 2017).

En revanche, il vous faudra obligatoirement vous procurer la PlayStation Camera pour une soixantaine d’euros et éventuellement une paire de PS Move pour environ 80€. Ceux qui ne possèdent pas la PlayStation 4 pourront profiter de la baisse de son prix depuis la sortie de la PlayStation 4 Pro, ou bien opter pour ce modèle plus récent et qui sera, probablement, plus à même de gérer la VR dans un avenir proche..

Avantages et inconvénients

Points positifs

Points positifs

  • Un prix abordable
  • Confortable et léger
  • D’excellentes performances 

Points négatifs

Points négatifs

  • La caméra vitale à son fonctionnement n’est pas fournie
  • Les nombreux câbles qui rendent l’ensemble encombrant
  • La qualité visuelle reste inférieure à celle du Vive et du Rift
  • Les contrôleurs et le système de tracking laissent à désirer

Le PS VR est désormais 100 € moins cher !

L’annonce est tombée le 28 mars  à l’occasion du PlayStation VR Spring Showcase. C’était une évidence pour les suiveurs du marché, Sony devait baisser le prix. Les ventes sont au rendez-vous mais dans le même temps la concurrence commence à pointer sérieusement le bout de son nez.  C’est donc une baisse de prix de 100 € qui a été annoncée lors de l’événement organisé à Londres. Elle s’applique au pack de base avec le casque, la caméra et le eu VR Worlds. Il est désormais vendu à 299,99 €.  Vous l’aurez noté, cela ne comprend pas les manettes PlayStation Move. Il faudra donc prévoir faire un achat supplémentaire si vous voulez l’expérience complète. Dans tous les cas, cela devrait aider les indécis à sauter le pas. Surtout alors que les nouvelles sorties commencent à se multiplier.

Le PlayStation VR pour redonner un second souffle à la PS4

La console de salon PS4 est un peu à bout de souffle. Lancée en 2013, la console de Sony a rencontré un succès phénoménal. Près de 6 après sa sortie, la PS4 est cependant un peu vieillotte et le constructeur japonais pense déjà à son successeur, la PS5. Le géant nippon des jeux-vidéo compte cependant sur le PlayStation VR pour redonner un second souffle à sa console de salon. De nombreux jeux sont en préparation et les baisses successives de prix sur le casque de réalité virtuelle font que l’attrait pour celui-ci est toujours fort.

De nombreux possesseurs de PS4 décident de sauter le pas et de passer à la réalité virtuelle. Sony mise donc beaucoup sur le PS VR pour maintenir en vie sa console de salon en attendant la prochaine qui pourrait sortir, selon différents spécialistes, aux alentour de la fin de l’année 2020. Aucune information cependant si celle-ci viendra avec un nouveau casque de réalité virtuelle. En regardant le succès commercial du PlayStation VR, peu de doutes que Sony souhaite continuer avec cette technologie d’autant plus que Microsoft avec la Xbox ne semble toujours pas décidé à franchir le pas.

De belles sorties au niveau des jeux pour le PlayStation VR

Wipeout Omega Collection est déjà là

L’annonce avait été faite au mois de décembre. Un mode VR pour la compilation WipEout Omega Collection. Cependant, depuis rien. C’est désormais réglé. La dernière mise à jour permet de profiter de WipEout HD, WipEout HD Fury, et WipEout 2048avec le casque PS VR. Au programme, vous aurez aussi de de l’audio 3D. Un indispensable pour les nostalgiques de la franchise mais attention, l’expérience peut se révéler particulièrement intense pour votre estomac.

Killing Floor Incursion sort le 1er mai

Le jeu était jusque-là uniquement disponible sur l’Oculus Rift t le HTC Vive. Il débarque (enfin) sur le PSVR à partir du 1er mai. Un jeu parfait pour ceux qui veulent dégommer des monstres à la chaîne. Jouable en coopération, le jeu aura aussi le droit à un contenu exclusif PSVR, baptisé The Crucible qui semble très inspiré de Tron. On en redemande. Prix annoncé : autour de 30 €.

One Piece à partir de fin mai

Bonne nouvelle si vous êtes fan du manga One Piece. Sa déclinaison sur le PS VR arrive le 22 mai, soit deux jours avant le lancement au Japon. One Piece : Grand Cruise vous permettra de rejoindre l’équipage de Luffy, Zoro et Nami pour revivre les meilleures aventures déjà proposées par le manga. Le prix n’a pas encore été communiqué.

Blind : Il faudra patienter sur PS VR

C’est la mauvaise nouvelle de ces derniers jours. La déclinaison de Blind sur PSVR risque de se faire attendre. Il va être lancé dans les prochaines semaines sur toutes les autres plateformes mais, pour le PS VR, il faudra attendre quelques mois de plus. Pour rappel, dans ce jeu, vous incarnez une personne aveugle qui doit se repérer grâce à l’écholocation comme peut le faire Daredevil. Patience !  Ce jeu risque d’en valoir la peine…

Si vous souhaitez vous acheter la PS4 Pro et le PlayStation VR avec ses différents accessoires et ses jeux, vous devrez tout de même compter entre 800 et 900 euros. De fait, il peut être judicieux d’opter pour un crédit à la consommation pour financer cette acquisition. Pour ce faire, nous vous proposons de faire appel au site Taux.com.

Acheter le PlayStation VR au meilleur prix :

Acheter la PlayStation Camera pour PS4 V2 au meilleur prix :

Acheter la PlayStation 4 Slim au meilleur prix :

Acheter la PlayStation 4 PRO au meilleur prix :

Cet article [TEST] PlayStation VR (PSVR) : Le casque de réalité virtuelle pour PS4 de Sony a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Gran Turismo accélère dans la réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
Gran Turismo VR réalité virtuelle

Très bonne nouvelle pour les passionnés de course automobile. La célèbre franchise Gran Turismo se déclinera bien en réalité virtuelle sur la prochaine console de Sony.

A l’heure de goûter à des bons jeux de course automobile en réalité virtuelle, il n’y a pas encore vraiment profusion. On peut donc compter sur cette franchise très connue pour faire durer la magie.

Gran Turismo : la VR « convient parfaitement à un jeu de conduite »

C’est le responsable de Polyphony Digital, Kazunori Yamauchi qui a annoncé la bonne nouvelle dans une interview accordée au site spécialisé GT Planet. On y append donc que l’opus suivant de la franchise est en développement et surtout qu’il semble convaincu par le potentiel de la réalité virtuelle. « J’aime beaucoup la réalité virtuelle. Je suis un de ceux qui croient en ses possibilités et qui convient parfaitement à un jeu de conduite. C’est quelque chose où vous ne pouvez jamais avoir assez de puissance de calcul; il y aura toujours cette limite matérielle, et cette limite ne sera jamais assez élevée pour nous ! De toute évidence, cela va progressivement s’améliorer avec le temps et nous ferons en sorte de suivre cela » confie ainsi le dirigeant.

Autant dire que la PS5 qui s’annonce beaucoup plus puissante devrait offrir une combinaison idéale avec la réalité virtuelle pour un jeu exigeant comme Gran Turismo. D’ici là, il va falloir patienter. One est encore très loin d’avoir une date de sortie. Au fil des mois, les contours de cette expérience devraient se clarifier.

Cet article Gran Turismo accélère dans la réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Découvrez I’m Hungry, un jeu ou vous ouvrez un fast food plein de challenges

Par Pierrick LABBE
I'm Hungry

I’m Hungry est un jeu en réalité virtuelle sur PlayStation VR original où vous devez préparer des repas de Fast Food pour satisfaire vos clients et améliorer votre équipement.

Vous avez toujours rêvé de travailler dans un Fast Food et préparer des hamburgers, servir des frites et des glaces ? Non, sans doute pas dans la vie réelle… Pourtant, ce jeu très drôle vous immergera dans un tel restaurant avec délice. Bien que vous servez des aliments considérés comme faisant grossir, le jeu vous aidera à perdre du poids d’une façon originale. Découverte de ce jeu en réalité virtuelle pour PlayStation VR disponible dès aujourd’hui. Différents modes vous sont proposés dans un classement mondial…

I’m Hungry : devenez un pro de la restauration rapide

I’m Hungry vous confie la tâche de préparer les commandes de vos clients. Hamburgers, frites et crèmes glacées sont au programme. Vous devez le faire de manière à la fois efficace et correcte. Les commandes sont variées et certaines peuvent se révéler particulièrement compliquées aussi, il vous faudra être vigilant. En gagnant de l’argent vous pourrez améliorer votre équipement et donc devenir plus efficace et même créer une véritable chaîne de montage à la pointe de la technologie.

Deux modes de jeu sont proposé dans I’m Hungry. Le mode carrière est le mode par défaut dans lequel vous pourrez améliorer votre équipement et le décor. Des tâches vous seront aussi données. Le mode infini quand à lui vous mettra au défi de décrocher une place au palmarès mondial. Notez qu’un indicateur vous dira combien de calories vous avez brulé en jouant !

Cet article Découvrez I’m Hungry, un jeu ou vous ouvrez un fast food plein de challenges a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC Vive Enterprise Solutions : une nouvelle division dédiée aux pros

Par Bastien L
htc vive enterprise solutions

HTC Vive Enterprise Solutions est une nouvelle division de HTC, entièrement dédiée aux produits et aux logiciels destinés aux professionnels. L’objectif est d’accentuer la distinction entre les casques VR pour entreprises comme le Vive Pro et le Vive Focus, et les casques VR grand public comme le futur Vive Cosmos…

Au fil des dernières années, HTC Vive est parvenu à séduire une clientèle de professionnels. Si les casques VR Oculus sont principalement utilisés pour le gaming, ceux de HTC sont également utilisés par des entreprises de tous les secteurs.

Ainsi, la firme taïwanaise s’est progressivement spécialisée sur ce créneau. En 2018, HTC lançait ainsi le Vive Pro : une version améliorée du Vive de 2016 destinée aux professionnels. De même, en 2019, le casque autonome Vive Focus a été lancé à l’internationale en tant que produit destiné aux entreprises.

Alors que le constructeur asiatique s’apprête à lancer le nouveau casque Vive Cosmos d’ici trois mois, il tient à dissocier plus nettement ses produits grand public de ses produits d’entreprise. En effet, le Vive Cosmos est le premier casque VR grand public de HTC depuis le premier Vive de 2016.

HTC Vive Enterprise Solutions s’occupera des casques VR pour entreprises comme le Vive Pro

Dans ce contexte, la firme annonce le lancement d’une nouvelle division intitulée ” Vive Enterprise Solutions “. Celle-ci sera en charge de tout le hardware et software destiné aux entreprises. Pour l’heure, elle prend donc sous son aile le Vive Pro, le nouveau Vive Pro Eye avec tracking oculaire, le Vive Focus et le Vive Focus Plus.

La division se chargera aussi de collaborer avec les clients professionnels pour développer des solutions sur mesure. En effet, HTC s’est rendu compte que certains de ses clients pro ont des besoins spécifiques dépassant le simple déploiement de casques Vive pour la formation, le design, la collaboration ou encore le divertissement VR hors-domicile. Le rôle de Vive Enterprise Solutions sera de répondre à ces besoins.

Cet article HTC Vive Enterprise Solutions : une nouvelle division dédiée aux pros a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌